Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Délits mineurs

Tribunal correctionnel de Paris.

L’audience juge des affaires ou des mineurs sont victimes de délits commis par des majeurs. Essentiellement des violences ou des vols avec violence, les prévenus sont eux même des jeunes majeurs, 18-19 ans maximum.



Première affaire : un jeune homme est poursuivi pour avoir poignardé à la gorge un lycéen. Son explication est qu’il avait entendu dire que des Blacks allaient venir faire sa fête à un ami. Il est donc allé acheter un couteau, est revenu, et a frappé un jeune Noir qui attendait à la sortie. La lame est passée à moins d’un centimètre de la carotide.

Le prévenu a l’air de s’emmerder, de ne pas comprendre ce qu’il fait là et surtout de n’avoir rien à faire de la gravité des faits.

Le président s’agace. Il demande au prévenu :

- Quelle leçon tirez vous du fait que vous comparaissez aujourd’hui devant un tribunal ?

Le prévenu : Que si c’est comme ça, ben j’aiderai plus jamais personne.

Le président est furieux de la réponse. Ca sent la prison ferme.

Ca se précise quand le président, malgré tout pince sans rire, demande :

— Vous voulez aller en prison ou vous avez d’autres projets ?

Le prévenu (après une intense réflexion) : Heu… Je fais du sport.

Lourd silence du président. L'avocat assis à côté de moi murmure "lui, il est bon pour Fleury". Je ne peux qu'acquiescer.



Un an de prison ferme, mandat de dépôt à l’audience. Les gendarmes l'encadrent, lui passent les menottes à la barre et l'emmènent. Il n'a aucune réaction.

Affaire suivante.

Un racket ayant dégénéré en violences. La victime a eu dix jours d’incapacité totale de travail. Le prévenu a un casier, mais il a toutefois trouvé un travail et ne fréquente plus ses anciens compagnons de crime. Le président lui laisse une chance.

— Accepteriez vous de faire des travaux d’intérêt général ?

Le prévenu : C’est quoi ?

Le président : C’est un travail que vous effectuez dans une association ou pour une commune.

Le prévenu : et c’est payé ?

Le président : Non, c’est gratuit, mais si vous préférez, vous pouvez aller en prison, c’est gratuit aussi.

Le prévenu a pris les TIG.

Commentaires

1. Le samedi 19 novembre 2005 à 16:47 par coco

je cherche des avocats ou personne travaillant dans le droit qui puisse m'expliquer l'ampleur de la délinquance juvénile.j'ai 15 ans c'est pour un exposé .merci

2. Le vendredi 27 janvier 2006 à 12:06 par sissi

Je voudrais savoir quel sont les différents avocats qui existe et quels sont les différentes études a suivre pour être avocat pour délits mineurs merci.J'ai 14 ans c'est pour mon avenir

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact