Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Antisémitisme ordinaire

L’autre jour, j’ai subi une agression antisémite.

C’était la première fois que ça m'arrive. Ca fait bizarre.

Rien de grave, je n’ai pas été frappé.

Mais j’ai été secoué psychologiquement, plus que je ne l’aurais cru. Ca m'a trotté dans la tête toute la journée, au point que j'ai eu du mal à me concentrer sur mes dossiers.

Je me croyais pourtant à l’abri.

Pas parce que je suis un homme, ou dans la force de l’âge et capable sinon de repousser une agression, en tout cas de laisser un douloureux souvenir à mon assaillant, ni même parce que je suis avocat.

Non, rien de tout cela.

Simplement parce que je ne suis pas Juif.

Je me rendais au Conseil de Prud'hommes d’Argenteuil, riante cité du Val d’Oise, en transports en commun (j’exècre rouler en voiture en région parisienne, et c'est trop loin pour le vélo). Entre la gare SNCF et le Conseil de Prud'hommes, il faut traverser des barres HLM et passer à côté d’un stade pour atteindre la rue des Celtes (à côté de la rue des Druides) où se trouve le Conseil.

Au niveau du stade, je me fais aborder par un jeune homme qui me demande tout de gob « Monsieur, vous êtes de quelle origine ? »

Voyons… Mon père était vendéen, ma mère angevine, mon grand père breton, ma grand mère poitevine, je suis né à Paris… Mais je devine que ce n'est pas là le sens de sa question. Je requiers des précisions.

— Je vous demande pardon ?

Il se fait plus précis.

— Est ce que vous êtes Juif ?

Quelque peu médusé, je réponds : « Ben non, pourquoi ? »

Réponse lapidaire :

— Parce que moi, les Juifs, j’leur nique leur race (coup de poing dans la paume de sa main).

Je remarque que sa main présente de multiples petites plaies, signe de ceux habitués aux bagarres de rue. Un rapide coup d’œil autour de moi me révèle qu’il a le courage du nombre et que je suis entouré de ses copains, visiblement frustrés que je ne sois pas Juif.

Je décide lâchement de ne pas pousser plus loin la controverse.

Le jeune homme tourne les talons et s’éloigne de moi, puisque je ne présente plus d'intérêt à ses yeux.

Encore surpris par l’incident, je l’interpelle.

— Mais… Qu’est ce qui vous a fait croire que j’étais juif ?

— Votre chapeau !

C’est vrai, souffrant d’une calvitie masculine mais me piquant d’élégance, je protège mon encéphale, qui est après tout mon outil de travail, d’un Borsalino de couleur sombre. Mais de là à ressembler à Rabbi Jacob… Voilà l'objet qui m'a valu de manquer de peu de me faire battre comme plâtre en pleine rue.

Dans quelques semaines, je défends un gosse de 10 ans qui a été frappé à la sortie de son école par la mère d’un de ses camarades, parce qu’il avait eu une dispute avec son fils et qu’elle n’a pas supporté qu’un Juif ait des mots avec son chérubin.

C’était en France. En plein 21e siècle.

Mon Dieu, qu’est ce qui nous arrive ?

Commentaires

1. Le mercredi 31 août 2005 à 14:57 par Valentin

Bonjour,

J'habite Argenteuil et je suis fort sensible à votre récit. Je tiens cependant à attirer l'attention sur le fait qu'aussi horribles et condamnables que puissent être les agissements que vous relatez, ils ne peuvent en aucun cas être généralisés, ni à l'ensemble de la ville d'Argenteuil, ni à l'ensemble du département du Val-d'Oise. Bien à vous.

2. Le mercredi 31 août 2005 à 15:14 par Sans pseudo

Valentin, vous auriez dû ajouter "ni à l'ensemble du pays de la France" puisque le billet se concluait (presque) par « C’était en France. »

3. Le mardi 27 décembre 2005 à 16:34 par Emma

Je ne suis pas très étonnée que vous ayez été secoué psychologiquement, malgré la bonne intention de surface il semblerait que vous même ne soyez pas très clair...
votre "Mais de là à ressembler à Rabbi Jacob… " laisse à penser

4. Le mardi 27 décembre 2005 à 17:28 par Patrick

Eh bien Emma, avec le peu de sens de l´humour qui vous caractérise, on a au moins compris une chose, c'est que vous n'êtes pas juive vous non plus.

5. Le vendredi 30 décembre 2005 à 14:50 par Albert

Patrick, doit-on vous appeler Maître ?

6. Le dimanche 24 décembre 2006 à 21:24 par Un confrère

Ce qui est rassurant dans tout cette histoire, c'est de savoir qu'il y aura toujours des gens comme vous qui refuseront l'intolérance.

7. Le jeudi 9 août 2007 à 15:40 par Juif

Depuis vous habitez toujours en France ?

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact