Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fleuret moucheté

Ce que je disais en exorde de mon précédent billet se confirme.

La blogosphère est de temps en temps agitée de tempêtes dans un verre d'eau, des blogueurs se sautant à la gorge pour des querelles fondamentales comme faut-il du Flash dans les blogs, est ce qu'Ajax c'est bien, sas compter les attaques personnelles parfois incompréhensibles.

Le ton dégénère très vite, les noms d'oiseau volent, et ca fait un peu cour de récré.

Si vous voulez voir comment on démolit méthodiquement et élégamment une attaque personnelle, sans sombrer dans l'invective ce qui rend la contre attaque terriblement efficace, allez admirer Philippe Bilger dans ses oeuvres.

Et vous comprendrez pourquoi un avocat oscille entre l'excitation et la peur à l'idée d'être le contradicteur de cet avocat général.

Libération ou je ne tends pas l'autre joue.

La discussion continue ailleurs

1. Le vendredi 10 février 2006, 16:27 par versac

Blogs et journalistes : quelques événements en vrac

Il faut évidemment aller lire la réponse de Philippe Bilger à l'article de Jacqueline Coignard (Libé), déjà citée par Eolas : croustillante. Je ne résiste pas au plaisir de la courte citation, façon journaliste des petites phrases (et...

Commentaires

1. Le vendredi 10 février 2006 à 12:47 par lionel

moi j'ai presqu'envie de commettre un crime pour entendre Philippe Bilger m'assener une ou deux tirades bien senties.

que je suis lâche.

2. Le vendredi 10 février 2006 à 13:46 par Yves Duel

bon, mais j'arrive pas à lire le papier de la "grosse, moche ou mal foutue", comme il écrit.

(ce qui ne me parait pas non plus d'un goût parfait ?)

Cher Eolas, ça sent quand même un peu le petit lapin et le serpent, non ?

L'article incriminé est lisible ici.

Eolas

3. Le vendredi 10 février 2006 à 14:39 par Nemo

J'ai toujours pensé qu'on gagnait à ignorer les bassesses du type de celles auxquelles se livre cette journaliste.

Mais c'est resister au sentiment impérieux de justice qui anime la plupart des juristes...mais n'est-il pas question de lutte d'ego qu'il serait tout de même opportun de relativiser?

La réthorique dont fait preuve M.Philippe BILGER qui se livre volontiers au jeu du "j'aurais pu dire", me laisse tout de même avec une légère déception...élevons-nous face à ces petites gens, nous gagnons tous à ne pas être blessés par leurs attaques indignes.

Cela ne prive pas pour autant de ne pas y répondre...mais sans doute de manière moins épidermique.

4. Le vendredi 10 février 2006 à 14:44 par william

Eolas a dit: "faut-il du Flash dans les blogs, est ce qu'Ajax c'est bien"
est-ce qu'écrire tout en gras c'est bien ?
Balgue à part, amusant droit de réponse en effet, c'est juste dommage qu'il ne donne pas le lien de l'article incriminé (un choix sans doute)

► J'ai rectifié votre HTML. Sans doute Philippe Bilger ne maitrise-t-il pas aussi bien que vous ce langage pour inclure des liens dans ses billets, je n'en ai jamais vu.

Eolas

5. Le vendredi 10 février 2006 à 14:46 par william

Oups lien déjà donné et en plus j'ai fait du chteumeuleu moche, désolé ! :b

6. Le vendredi 10 février 2006 à 16:55 par Bambino

Cher maitre,

Je m'inquiète du fait que vous manifestiez un très grand enthousiasme
dès lors que vous parlez de Philippe Bilger. En effet, dès que vous mentionnez l'avocat général de la cour d'appel de Paris, je ne trouve plus dans vos écrits l'esprit critique qui donne tout son sens aux billets que vous rédigez. Au contraire, tout n'est plus que concert de louanges. La phrase qui m'inquiète d'autant plus est "Et vous comprendrez pourquoi un avocat oscille entre l'excitation et la peur à l'idée d'être le contradicteur de cet avocat général."

De plus, je travaille dans un établissement scolaire, et il y maintenant environ une heure, pendant la recréation, tandis que je travaersais la cour (de recréation), j'ai surpris une bribe de conversation entre deux lycéennes dont l'une disait en substance ceci " je toute excitée, mais en meme temps j'ai trop peur d'aller le voir" et la seconde de lui repondre:" c'est parce que t'es amoureuse ma cocotte". Sans vouloir vous comparer à une lycéene d'environ 15 ans, seriez vous secretement amoureux de Philippe Bilger?

Trêves de plaisanteries douteuses, j'ai decouvert le blog de philippe bilger grace à vous, et j'en apprecie grandement la lecture. Je tiens à vous dire que je préfère quand même vous lire, votre style étant plus léger, que celui de monsieur Bilger.

► Mon admiration pour Philippe Bilger est sincère, mais elle ne franchit pas les limites professionnelles. Si je rêve un jour de lui être opposé aux assises, au risque de me prendre la claque de ma vie, vous ne nous verrez pas jouer un remake de Brokeback Mountain sur nos blogues respectifs.

Eolas

7. Le samedi 11 février 2006 à 01:37 par Romuald

J'ai bien aimé la fin du 3ème paragraphe. Assez poilant.

8. Le samedi 11 février 2006 à 10:09 par Jean-Dominique Reffait

Bon, il semble qu'on passe facilement du blog de Bilger à celui d'Eolas !
Dites donc Me, c'est hyper inquiétant ce que vous dites : vous rêvez d'être un jour opposé à Philippe Bilger ! J'ai connu un avocat général qui dans une affaire contre Me Szpiner qu'il avait perdue, a fait appel parce que, a-t-il dit : "X (l'acquitté), je m'en fous, c'est Szpiner que je veux me faire !" Résultat, après un acquittement, on se retrouve avec une condamnation, uniquement pour satisfaire des amours-propres.
C'est bien gentil ces duels, mais au milieu il y a des pékins qui ne sont pas là pour le spectacle. Moi je serais votre client, je vous dirais : "Faites-vous porter pâle et faite décaler la date d'audience proposée, mais ne plaidez pas contre Bilger ! Vous, ça vous excite, mais moi, c'est 20 piges !"

9. Le samedi 11 février 2006 à 13:32 par Yves Duel

Hé bien je n'aime si le style de Bilger, ni la fascination qu'il semble exercer. Un ego surdimensionné n'est jamais une bonne façon d'entretenir des débats paisibles --ou du moins à peu près raisonnables.

10. Le dimanche 12 février 2006 à 17:06 par visiteur

Beaucoup de talent en effet chez cet avocat général puisqu'il parvient à faire adhérer ses lecteurs à son propos! Mais qui avait perçu un 2ème degré dans son article initial où il qualifiait de "scandaleuse" la programmation des assises qui ne tenait pas compte de l'actualité médiatique? Personne car il n'y avait pas d'ironie ni de distance mais le réel dépit de ne pouvoir participer à des débats télévisés!

Jacqueline Coignard, malgré quelques erreurs dans le rapport des faits, n'a pas mal vu, selon moi. La course aux caméras et aux micros fait vraiment perdre toute mesure à certains. La réponse qu'il fait n'en est que plus navrante.

11. Le mardi 14 février 2006 à 11:18 par Quelqu'une

Allez donc voir chez Frédéric Rolin, il a une analyse assez sage et à mon avis très juste de cette petite affaire de cour de récré...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact