Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les dessous de France culture

Où l'auteur raconte son aventure dans la jet set médiatique.

Après avoir fourni sur un plateau une audience de 5000 à 12000 personnes à France culture ce matin, à mon tour de parasiter cette prestigieuse enseigne pour attirer de l'audience : voici les Matins de France Culture, comme si vous y étiez.

Au début, ça commence comme à n'importe quelle soirée Publicis : un gorille en costume vous accueille et vous conduit à l'ascenseur vers le sixième ciel.

Premier point déstabilisant, les ascenseurs n'ont pas de boutons à l'intérieur. Les boutons sont dehors et servent à appeler l'ascenseur en indiquant à quel étage vous voulez vous rendre. C'est très intelligent pour gérer la circulation de ceux ci dans un bâtiment de la taille de la Maison de la Radio, mais vous vous sentez un peu comme un cosmonaute lancé dans un Soyouz à la merci de Baïkonour.

Enfin, la cabine vous débarque sur la planète Matins. Le studio est facile à trouver il n'y a qu'à suivre les lumières rouges. La planète Matins est une planète peuplée d'habitants sympathiques et mal coiffés, qui parlent à voix basse et baignant dans France Culture dont le son omniprésent semble sortir du néant. Même aux toilettes, vous n'y échappez pas.

Très rapidement, l'amphytrion vient vous saluer, très cordial et débonnaire. Nicolas Demorand est sans nul doute le chef ici, c'est le plus mal coiffé de tous (Alexandre Adler est hors concours). Là, je tire ma toque à l'hôte des lieux : il arrive en quelques minutes, puisque ses laps de liberté se comptent en cette unité de mesure, à vous mettre parfaitement à l'aise, à vous briefer sur le déroulement de l'émission et les thèmes qu'il compte aborder. Oubliée l'angoisse de la prise de parole dans un studio radio, disparu le traumatisme de l'ascenseur sans bouton, et pour me mettre parfaitement à l'aise, on m'apporte un gobelet en plastique contenant de l'eau tiède dans laquelle flotte entre deux eaux un sachet de Earl Grey. On m'indique qu'il s'agirait d'un thé.

On vous fait entrer dans le studio en profitant d'un reportage enregistré, et vous comprenez instantanément le fonctionnement de l'émission : c'est de la musique de chambre, et Nicolas Demorand est le chef d'orchestre. Car si sa tête reste toujours à proximité immédiate de la mousse de son micro, ses bras s'agitent sans cesse pour lancer la suite, imposer le silence, donner la parole, sommer un intervenant d'achever ses propos, indiquer qui sera le prochain à être interrogé. En fait, à la radio, on parle avec les mains.

Même quand Nicolas Demorand parle, et n'a donc pas d'instructions à donner, ses mains ne restent pas inactives : un refroidissement et c'est le claquage assuré au moment d'indiquer à Alexandre Adler qu'il faut conclure (ce qui demande parfois une certaine persévérance). Il a donc une série d'exercices continus : remise en place des lunettes, prendre parmi les stylos disposés en rangée à côté de lui le plus à droite et le placer le plus à gauche, caresser la feuille devant lui, et retour à la remise en place des lunettes. Un sportif de haut niveau, assurément.

Durant toute l'émission, un esclave stagiaire veille silencieusement à satisfaire vos moindres désirs, tant qu'ils restent dans la limite de : café chaud, verre d'eau ou viennoiserie (flûte ! Je n'ai pas goûté les croissants !), et vous prend en photo à la fin (sauf qu'il cadre très mal ses photos...).

Le studio n'est pas une prison, mais un moulin : on entre et sort sans cesse, à volonté, à condition d'être quiet comme un ninja.

Alain Gérard Slama entre et salue tout le monde sans un bruit, lâche ses torpilles contre les blogues, et nous laisse panser nos plaies, il reviendra nous porter l'estocade à 8h30.

A propos de la chronique d'Alain Gérard Slama, je ne résiste pas à l'envie de recopier ici le topo que m'avait fait Jules de Diner's Room, mon associé de Lieu Commun, sur ce qui serait probablement le contenu de ses propos. Vous voyez, il n'est pas tombé loin.

Révolution numérique : bouleversement de l'héritage des lumières.

- 1 - lumières = sécularisation du fait religieux ; obligation de confrontation des individus / Numérique = disparition du regard de l'autre. L'individu n'est plus autonome ni solidaire.

- 2 - lumières = Affirmation d'une raison législatrice / Numérique => relativisme

- 3 - Lumière = frontières / Numérique = abolition des frontières

- 4 - Lumières = séparation espace public-privé ; civilité pudeur /internet = disparition de ces barrières ; crise des rapports de civilité de l'esprit de résistance aux pouvoirs.

Le journal de 8 heures est l'occasion d'une longue pause hors du studio qui vise à préparer la dernière demi heure. Alexandre Adler arrive, journaux sous le bras, très concentré, puisqu'il fait sa chronique sans notes, ce qui est un tour de force.

Nous rentrons en catimini pour écouter l'homme à l'ouvrage, quelques échanges et c'est la chronique d'Olivier Duhamel, qui a décidé de prendre son seul jour de vacances le jour de ma venue, moi qui me faisais une joie de le rencontrer...

Heureusement, Alain Gérard Slama nous fait oublier l'absence du constitutionnaliste en revenant au studio, prêt à nous renvoyer à nos commentaires et trackbacks.

Au cours de cette dernière demi-heure, Alexandre Adler semble absent, absorbé dans la lecture d'un journal de langue anglaise (Le Herald Tribune ?), où il rectifie au stylo une carte de Russie qui ne mentionnait pas la frontière maritime russo-nippone. Apparence trompeuse, car dès que Zaki Laïdi lui semble oublier un peu trop volontairement que Pascal Lamy, pour être un expert en sa matière, n'en est pas moins un politique, il oublie aussitôt l'île Sakhalin pour fondre sur l'invité, qui croyait que le danger ne venait que d'Alain Gérard Slama. Il ne lâche sa proie que pour me démasquer comme krypto-sarkozyste (il est vrai que je n'ai pas encore entamé ma série sur le droit des étrangers).

Alain Gérard Slama reprend ses propos sur le n'importe quoi des commentaires bourrés de diffamation et de haine, par rapport à la presse hiérarchisée et contrôlée préalablement… et alors que je réagis à ses propos, me fait signe qu'il doit partir, et quitte le studio. Magie de la radio : vous croyiez que j'avais cloué le bec à Monsieur Slama par ma réplique, en réalité, je parlais à son fauteuil.

Cette demi heure passe très, trop vite, et déjà la danse de Saint-Guy qui agite Nicolas Demorand indique qu'il est 8h58, 8h59, 9 heures pétantes, le silence s'abat pour que le journal commence : il est temps de quitter le studio sur la pointe des pieds.

Une dernière discussion à bâtons rompus avec Nicolas Demorand, très enthousiaste sur cette nouveauté que sont les blogues, enthousiasme moins partagé par le reste de son équipe, ai-je eu l'impression, et David Kessler himself, très sympathique également, et il est temps de quitter l'Olympe par l'Ascenseur Infernal pour retourner défendre la veuve si elle est solvable et l'orphelin s'il a hérité.

Première impression : un moment très agréable, vraiment, je me suis amusé, même si j'éprouve un petit regret, la sensation d'avoir plus reçu que donné. J'espère avoir vraiment apporté quelque chose à cette émission, la troïka d'invités, dont un, Zaïki Laïdi, parfaitement à l'aise dans ce milieu qu'il connaît visiblement déjà, n'a pas facilité l'instauration d'un dialogue, puisque Nicolas Demorand veillait à ce que chaque invité ait la parole à tour de rôle, ce qui supposait que deux personnes au moins parlent entre deux interventions du même invité (je ne suis pas sûr que Zaïki Laïdi ait respecté scrupuleusement cette étiquette).

Merci donc à l'équipe des Matins pour cette invitation et cet accueil, en espérant que vous en aurez tiré autant de satisfaction, voire de plaisir, et surtout qu'on a battu Cauet en parts de marché.

La discussion continue ailleurs

1. Le samedi 15 avril 2006, 20:59 par La iDétonation Vespérale

Les dessous de France Culture

...Du coup il nous décrit Les dessous de France culture, ce qui est savoureux pour l'auditeur occasionnel que je suis (j'écoute surtout les chroniques en podcast en fait). Mais j'ai noté que France Culture semblait avoir la machine mythique qui déliv...

2. Le vendredi 21 avril 2006, 11:03 par Kronikhall

Matins vermeils

Kronikhall inaugure aujourd'hui un espace tribunitien où seront publiées des contributions extérieures. Aujourd'hui, un texte d'Hervé Glevarec habitué à appliquer sa sociologie à l'étude des radios, leur public, leur discours. Récemment il a...

Commentaires

1. Le vendredi 14 avril 2006 à 14:10 par Saluki

Bon sang !
Mais où trouve-t'il le temps d'écrire ainsi ?

2. Le vendredi 14 avril 2006 à 14:15 par Salomon Ibn Gabirol

N'avez-vous pas peur que ce genre d'apparition en public nuise à votre anonymat ?
Car beaucoup de gens connaissent votre minois et encore plus le son de votre voix...
Un confrère à l'oreille fine pourrait vous reconnaitre..... et vous dénoncer, le traitre...

3. Le vendredi 14 avril 2006 à 14:25 par bambi

Je trouvais cette phrase :
Durant toute l'émission, un esclave stagiaire veille silencieusement à satisfaire vos moindres désirs, tant qu'ils restent dans la limite de : café chaud, verre d'eau ou viennoiserie (flûte ! Je n'ai pas goûté les croissants !), et vous prend en photo à la fin (sauf qu'il cadre très mal ses photos...)." trop 1er dégré pour Me Eolas.

La lecture de cette page a confirmé mes doutes. Notre hôte avait tout prévu :)

4. Le vendredi 14 avril 2006 à 14:27 par bambi

Je trouvais cette phrase :
"Durant toute l'émission, un esclave stagiaire veille silencieusement à satisfaire vos moindres désirs, tant qu'ils restent dans la limite de : café chaud, verre d'eau ou viennoiserie (flûte ! Je n'ai pas goûté les croissants !), et vous prend en photo à la fin (sauf qu'il cadre très mal ses photos...)." trop 1er dégré pour Me Eolas.

La lecture de cette page : www.radiofrance.fr/chaine... a confirmé mes doutes. Notre hôte avait tout prévu :)

PS: désolé pour le doublon, firefox étant capricieux ces jours-ci

5. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:00 par Xeros

Beaucoup de plaisir à vous entendre, mais trop peu ...

Belle carrure Maître Eolas : votre épaule fait pratiquement la largeur de Versac !

6. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:02 par anonyme auditeur

Pour "rebondir" sur le commentaire de Saluki. Une question de Nicolas Demorand est passée à la trappe : combien de temps la rédaction (et la gestion) du blog vous prend-elle ?

7. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:06 par krysalia

Aïe, un gobelet dans lequel un sachet de earl grey flotte entre deux eaux ... j'en ai le nez qui fronce pour vous :/ .

j'ai écouté l'emission ( enfin :) ), interessante dans certaines parties, très barbante à d'autres, principalement à celles où versac et vous ne parliez pas. quand ceux qui s'expriment connaissent les blogs, c'est étonnant comme tout est plus simple et plus clairement dit à ce sujet :) .

8. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:10 par Luc

Trop ému sans doute Maître Eolas a oublié semble-t-il de livrer les coups de boule et autres amabilités que ses fidèles lecteurs l'avaient prié de livrer de leur part à Alexandre Adler. A qui se fier ?

9. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:36 par rosie

Ma curiosité aurait aimé vous entendre répondre à cette question fondamentale posée vers 7h45 : combien de temps en moyenne par jour sur votre blog ?

vu votre vivacité d'esprit et votre habileté à manier le verbe, je parierai presque que j'y passe plus de temps que vous-mêmE... hop un ptit détour le matin pour bien commencer la journée et puis un plus long détour le soir pour prendre le temps de lire les billets, posts, track, autres commentaires et pourquoi un petit détour par chez les blogueurs voisins, tiens ?!... mais bon, les liens hypertexte, ça prend du temps, non ?!

sinon la surprise de votre voix, plutôt douce, en constraste avec votre plume aiguisée, souvent cynique et parfois cinglante !

longue vie aux blogs en général et au "journal d'un avocat" en particulier !

bien à vous.

10. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:37 par leinad

j'étais un fidele auditeur des matins de FC avant que la semi retraite me fasse dormir un peu plus tard, et j'ai bien retrouvé là l'ambiance de ce que j'avalais le matin avec mon café et sur la route.
et il est vrai que l'invité, si l'on calcule le temps d'antenne, et le temps de parole de Nicolas Demorand, n'a pas loisir à s'exprimer. alors, à 3 invités !!
mais j'avoue que j'aurais aimé que cette emission se passe du temps de Pierre Assouline, devenu lui aussi bloggeur.
et quand à l'anonymat de Maitre Eolas, il va devenir un jeu de société, une course au trésor :-)

11. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:45 par François/phnk

La troïka m'a paru répliquer un conflit séculaire…

phnk.com/blog/blogosphere...

12. Le vendredi 14 avril 2006 à 15:46 par rosie

PS.
au fait, c'est qui Cauet ?
on parle aussi part de marché à Fr culture ?

en tous cas merci pour ce feuilleton qui nous a tenu au moins 3 jours en haleine : annonce-teasing, le Blog qui parle des Matins, puis les Matins qui parlent du Blog, et enfin les observations du Blog sur les Matins...

13. Le vendredi 14 avril 2006 à 16:14 par Patrick

Ne vous attendez pas à ce que des personnes qui considèrent, à juste titre, que les blogs, du moins certains, leur enlèvent une part de leurs prérogatives, de leur supposée infaillibilité et par là même de leur audience, vous comprennent et vous acceptent en tant que tels.
Une nouvelle source d'information et de réflexion est née ces dernières années, elle n'est pas conduite par des professionnels. C'est bien la raison pour laquelle on vous a mis Zaïki Laïdi dans les pâtes, car même s'il a un site internet, il espère bien se rassasier à la même source qu'eux.

14. Le vendredi 14 avril 2006 à 16:21 par Patrick

Je ne veux pas que mon sens de l'humour soit mal pris, j'ai bien sur voulu dire dans les pattes.

15. Le vendredi 14 avril 2006 à 16:44 par vicnent

Alors ?
Revenu ou un bouquin ?
maitre.eolas.free.fr/jour...

16. Le vendredi 14 avril 2006 à 17:17 par Charlottine

Comme beaucoup de vos lecteurs je suis restée sur ma faim et j'ai également trouvé que Zaïki Laïdi occupait trop de temps et de place alors qu'il nétait pas vraiment à sa place.
Et puis j'aurais aimé que la question sur le temps passé à tenir -aussi bien - votre blog ne reste pas sans réponse!
A bientôt et encore bravo !

17. Le vendredi 14 avril 2006 à 17:38 par Christian

Le soleil qui jouait ce matin avec les fleurs de pêchers devant ma fenêtre s'accordait parfaitement avec la voix, qui ne m'a pas semblée trop parisienne, de ce blog. A défaut de visage, vos billets auront maintenant un timbre de voix.

Pas évident, de ferrailler avec des gens qui vous jettent le gant mais ne vous laissent le choix ni du lieu ni des armes. L'appariteur était toujours aussi fébrile, le Pédant bien dans son rôle (refuser les commentaires qui ne sont pas de la même eau que ses perles !! Et dans le métro, il cherche encore la 1° classe ???), le Rance qui trouve qu'avant, même le futur était mieux, le Psychopathe imbu de sa personne qui ne lève la tête que pour étaler sa science, et vous deux, nos dignes représentants de ce que les politiques appellent "la société civile".

Même habitué des Matins, j'espérais que vous auriez plus de temps pour présenter vos plaidoiries, mais face à des vieux routards du microphone, les dès étaient pipés. N'empêche, ce fut un bon moment.
Vous connaissant un peu plus, cela me rendra plus tolérant pour écouter certains de vos points de vue que je partage pas.

Et voilà comment on écrit un de ces commentaires qui irritent les Vieux du Figaro...

18. Le vendredi 14 avril 2006 à 18:47 par pixelités

bonjour,
Bien que blogeur moi même ( nouveau né néanmoins comparé à vous ) je vous ai découvert ce matin en écoutant la radio. Cette émission a piqué ma curiosité et je viens donc faire un tour sur votre blog qui mérite un grand bravo... le star système fonctionne donc ;)...

19. Le vendredi 14 avril 2006 à 19:01 par Agnès

Merci pour cette émission sur les nouveaux "passeurs" que sont les blogueurs, bien que ce terme soit un peu réducteur. Comme cela a été dit, ils sont aussi producteurs de débats et d'idées et l'on comprend que cela gène les journalistes patentés (;-). J'aime bien aussi votre compte rendu sur les "dessous" de l'émission... ou comment égratigner l'image d'une émission monumentalisée et de ses chroniqueurs mal rasés mais "légitimes"...
Alors, dites-nous, combien de temps passez-vous par jour sur votre blog ???

20. Le vendredi 14 avril 2006 à 19:10 par Largentula

il m'a semblait que Zaïki Laïdi a effectivement eut un temps de parole superieur à Versac et à toi (du moins il avait plus de mal à la rendre) mais en même temps, je n'ai pas pu tout suivre la totalité de l'emission...
quand à ton sarkozisme, ta replique à cette "pique" pouvait laisser croire que effectivement tu etais sarkoziste !
pour le thé, s'il est en sachet, je ne ferais aucun commentaire... quelle honte !!!
faute d'avoir gouté les croissants, les pains au chocolat etaient bon au moins?

21. Le vendredi 14 avril 2006 à 20:05 par Monique

Après vous avoir écouté ce matin ma curiosité a été piquée et c'est peu dire, puis je suis venue visiter votre site. Je ne connais rien aux blogs mais ce que j'ai lu m'intéresse et je regrette de ne l'avoir pas connu au moment de la crise du CPE où une analyse d'ordre juridique m'a vraiment manqué. Mais je retiens la leçon... Même s'il faut trier, mais n'est ce pas pareil dans les autres media, je suis persuadée que l'espace blog est riche de débats avec les "gens" tous ceux dont on se moque de l'avis et qui ont manifestement des choses à dire.
Merci pour cette ouverture et à bientôt.
Une auditrice de longue date de France-culture.

22. Le vendredi 14 avril 2006 à 20:32 par yannick

"passeur" c'est ainsi que se revendiquait Serge Daney qui parlait et écrivait si bien sur le cinéma. Alors oui passeur, c'est une belle ambition.

23. Le vendredi 14 avril 2006 à 21:09 par phineus

Demorand ne s'agite pas seulement en silence. Ce serait idéal. Quand il ne parle pas, les autres parlent enfin, mais on entend en basse continue les phonèmes approximatifs par lesquels Demorand ponctuent les propos des invités : "uiii", "heummmmm", "uiii", "hoummm"...

24. Le vendredi 14 avril 2006 à 21:23 par Marie9999

Bonjour.
Moi, je ne vous connaissais pas et ne connaissais les blogs que par oui dire (même si je suis une fan du WEB...). Donc, j'ai été très intéressée par l'émission que j'ai trouvée particulièrement bien quand ont été abordées les points suivants :
- acteurs politiques ou pas au sein des échanges de Télos-eu
- échange ou pas échange avec les internautes (Télos-eu versus EOLAS) qui en fait à mon avis proposent deux petites problématiques dont les politiques et surtout les intellectuels ont intérêt à se saisir...
Pas de points à trancher, simplement des choses intéressantes sur lesquelles réfléchir... J'aime les émissions qui ouvrent, pas celles qui "tranchent".

A part cela, vous avez été très bien, je dois le dire, dans le ton et dans la posture. ET que l 'invité (quel qu'il soit) se fasse chambrer de temps en temps, tout cela est plutôt amusant pour l'auditrice que je suis...

Quoi qu'il soit, beau boulot. Je reviendrai.



25. Le vendredi 14 avril 2006 à 21:23 par Cyrille

"crypto-sarkozyste", avec un 'c'. A moins qu'il ne s'agisse d'une référence à la kryptonite.

26. Le vendredi 14 avril 2006 à 21:57 par génération X

étonnant, contrairement à d'autres, je n'ai pas été surprise par votre voix, elle m'a même paru familière, tellement j'y ai retrouvé le ton de vos écrits :Clair, assuré, souriant...si, si je vous ai entendu sourire!!
Vous vous êtes même permis le luxe de prendre la défense de vos commentateurs, pourtant pas toujours d'une grande tendresse avec vous. Déformation professionnelle, sans doute.

27. Le vendredi 14 avril 2006 à 22:01 par Bib2

J'ai enfin tout compris (on ne se moque pas ! ) en lisant ce billet :

Notre auteur préféré est surtout allé à "France-Cul." pour observer et nous rapporter ce qui s'y passe, ses impressions... Bien qu'il le nie, il a(aussi) les talents d'un journaliste ; la formation, il n'en a pas besoin ! Vous vous attendiez de sa part à des déclarations épatantes et bien senties ? C'est raté, il vous faudra revenir sur ce blog pour y savourer les meilleurs morceaux.

Malgré ce, son frais ramage est à la hauteur de sa plume aiguisée.

Slama a bien tenté de déclancher ses flèches vénémeuses, les trois compères sont restés impassibles.

Je termine par une mauvaise nouvelle pour notre hôte : de 5000 passages par jour sur votre blog, vous allez bientôt passer à 6 ou 7000. Les affres de la célébrité vous guettent, MEo ! Heureusement que vous êtes insomniaque, ça vous laisse le temps de lire mes bêtises... Un grand merci.

P.S. Ne me répondez pas, vous avez mieux à faire en nous concoctant des billets croustillants.

28. Le vendredi 14 avril 2006 à 22:03 par Bib2

décocher ses flèches... skuz !

29. Le vendredi 14 avril 2006 à 22:20 par contestataire

Et si on parlait des victimes de la justice civile!Pas interessant car pas médiatique,il peuvent souffrir des années sans atirer la compassion de nos potentats des medias.

30. Le vendredi 14 avril 2006 à 22:20 par ddfc

En passant 40 minutes montre en main sur le site d'Eolas, on apprend plein de choses sur le droit (comment on fait un procès, vade mecum d'une audience correctionnelle, pourquoi les avocats sont-ils si chers, etc...) et on comprend tout de suite ce qui caractérise un blog

En écoutant les 40 minutes saucissonnées des invités de ce matin on n'apprend quasiment rien sur les blogs puisque le sujet n'a pas été traité. Le seul résultat de toute cette effervescence artificielle est un effet purement médiatique: dans un océan de bavardage radiophonique l'auditeur attrape au vol une phrase intelligente de l'invité et décide d'acheter son livre ou d'aller visiter son site

D'un côté un blog qui en 40 minutes vous instruit. De l'autre une radio qui en 40 minutes vous fait pschitt dans les oreilles

Par ce petit comparatif qualitatif, j'espère faire comprendre pourquoi nous sommes un certain nombre d'auditeurs en colère à trouver que Les Matins sont très régulièrement de la soupe. Et ce n'est pas une question d'être passéiste: le principe même de l'émission fait que le sujet n'est jamais traité serieusement, même si des auditeurs non avertis peuvent s'en contenter. Le fait que d'autres radios font de la soupe matinale encore pire n'est certes pas une excuse.

31. Le vendredi 14 avril 2006 à 23:15 par la nouille

vouais,
je me suis farci les matins via la réecoute, bof bof bof,
causez toujours nous somme blindé du cuir le plus épais tel est le comentaire de la radio confidentielle.
il ressort qu'on est lu et alors, déjà on s'en fout un peu d'etre lu par un chroniqueur,mais en plus on conteste le droit d'expression ramenant la chose vers l'élitisme pour certains.
pour Telos
j'aimerai qu'on m'explique pourqoui si on doit etre élitiste et rester milieu clos on s'affiche sur le net, quel interet de diffuser si c'est pour etre entre personne du même millieu, restez entre vous, personne ne vous demande d'exister.Car c'est bien toute l'auto suffisance pronnée, mais derriere tout ceci comme d'hab la vente d'article, buisnes is buisness.
eolas et l'autre dont je en me rapelle deja plus du nom font pales figures,tandis que AGS nous lance son Narcisse contestant le blog dans sa generalité, la il a raison, sauf pour la fin, mais bon l'emission est nulle, avec la pub pour briller, on nage dans la photo de la croisiere s'amuse tout ceci sent l'aigre politesse des gens qui n'ont plus rien a dire, alors on agite Pascal Lamy histoire de placer son scoop, on a enfin une connaissance commune qui plus est futur ministre, pensons a notre situation de rente de chronique viagere.....

32. Le samedi 15 avril 2006 à 00:09 par Gab

A ce que j'en sais, je suis le 1er à souhaiter bon anniversaire à ce blog: le 1er billet a été publié le 15 Avril 2004!
Bon anniversaire, donc, et bonne continuation!

PS: Suis en train d'écouter l'émission de ce matin. C'est chouette la technologie :)

33. Le samedi 15 avril 2006 à 00:57 par Yahi

Deuz...!!!

M'étant attiré une fois les foudres éoliennes (vos réponses sont parfois foudroyantes !), j'espère rentrer dans ses bonnes graces pour cette troisieme année...

Merci de donner une vision si passionnante du droit, qui est également ma matière mais que je ne saurais faire partager aussi bien tout en procurant autant de plaisir à des non juristes !

34. Le samedi 15 avril 2006 à 09:10 par Garfieldd

Ce billet c'est comme les bonus d'un dévédé : c'est là qu'on trouve le meilleur. Parce qu'on n'a que du Maitre-Eolas-Himself.
J'ai été surpris-séduit par votre voix, que j'imaginais plus proche de celle d'un J.P. Marielle par exemple. Sans doute suis-je victime de clichés. En attendant, cette parole est tout aussi claire et agréable que vos écrits.

35. Le samedi 15 avril 2006 à 10:05 par courbet

Je tiens à vous féliciter Eolas pour l'argument ultime que vous avez su balancer sur les ondes hier matin avec brio, dans ce qui m'a semblé être le point d'orgue du pseudo-débat justifiant l'émission (l'utilité de l'échange de commentaires sur le blog qui sont l'une des spécificités de ce médium: on ne retrouve pas ça ni à la TV, ni dans les journaux et faiblement à la radio).

En illustrant votre idée par les commentaires sur le CPE qui ont été déposés sur votre blog, vous avez indiqué que ceux-ci étaient certes vivants voire parfois nerveux, mais qu'ils provenaient des deux camps (opposants et pro) et surtout qu'à bien y regarder ils se répondaient entre eux.

Je vous rejoins tout à fait, l'intérêt du blog c'est la discussion, le débat, et bien sûr un débat a un intérêt proportionnel à la diversité des points de vue qui y prennent part.

Bien que ne partageant pas votre analyse sur le CPE et notant une nervosité de votre part due à des commentaires à provenance non identifiée qu'il vous appartient de filtrer quand ils sont trops vulgaires, j'ai apprécier le débat sur votre blog à propos du CPE car il y a eu une vrai discussion même si elle fut un peu vive. Il faut dès lors vous reconnaître un certain talent d'animateur de débat, puisqu'en sus de vos billets qui lancent les hostilités (si je puis m'exprimer ainsi), vous fixez les règles du jeu tout en prenant part à la discussion ensuite.

Bonne continuation pour au moins deux autres années encore (pour faire écho à Gab)

Merci de l'hommage, venant d'un de mes contradicteurs les plus vigoureux, et irréprochable sur le ton, il n'en a que plus de valeur. Et désolé pour le retard à l'affichage de votre commentaire : il a été mis de côté par mon antispam, l'adresse IP que vous utilisiez étant considérée comme suspecte.

Eolas

36. Le samedi 15 avril 2006 à 13:00 par magaly

Je suis restée bouché bée : vs avez battu Cauet !!!!
Je persiste, allez-vous nous faire un post sur les blogs que vs lisez???? Ce pourrait être sympa.
Bon week-end

37. Le samedi 15 avril 2006 à 15:46 par flo

Découvrez la Maison des Trois Thés, si ce n'est déà fait. Cela vous fera vite oublier l'ersatz flottant du gobelet.

38. Le samedi 15 avril 2006 à 21:00 par brigetoun

bon je ne suis pas sure de changer mes habitudes et d'écouter les matins (même si j'écoute en ce moment une émission de FC su les mangas pour le plaisir d'écouter la suffisance de Slama. Je ne savais pas que ça existait le thé en cachet ; et avez vous soudoyé le stagiaire à la photo ?

39. Le dimanche 16 avril 2006 à 09:08 par MPH

Auditrice régulière de France Culture, et particulièrement des Matins, l'émission m'a permis de découvrir votre blog à l'humour incissif... il fait maintenant partie de mes 'favoris'... en revanche c'est à la lecture de votre compte-rendu que je me suis aperçue que j'avais entendu trostko-sarkosyste et non krypto ce que j'avais trouvé étrange d'ailleurs.

40. Le dimanche 16 avril 2006 à 12:07 par lionel

C'est par hasard que je suis tombé sur l'émission de France Culture de l'autre jour, et j'ai été tout de suite fort intéressé par ce que vous disiez. Votre voix agréable ne faisait qu'accroître le plaisir éprouvé à l'écoute de vos propos sensés, enfin raisonnables dans un monde déboussolé. Par la suite, j'ai consulté votre blog, et j'ai été proprement fasciné par la teneur des textes. Enfin, quelqu'un dont la prose cadencée est au service d'idées qui, je l'espère, un jour, seront dispersées un peu partout dans le pays. Continuez, persévérez, nous sommes avec vous.

41. Le dimanche 16 avril 2006 à 19:47 par Souplounite

Très rigolo, et voici de l'autre coté de la porteuse, un témoignage d'un gars qui vous écoutât :
elryu.blogspot.com/2006/0...

En plus El Ryu vous cite et comme il me fait bien marrer, j'en fais profiter les copains. Ce soir, je suis d'humeur communiste.

42. Le lundi 17 avril 2006 à 12:31 par Elsa


Bonjour,
J'ai été, comme vous, avocat. Comme vous, j'ai participé à des émissions à France culture (les voix du silence). Comme vous, j'ai vécu intensément les contradictions entre ce qui est espéré dans l'exercice de la profession et la traduction qui en est faite devant les tribunaux et l'obligation de traduire des situations vivantes et complexes en termes juridiques pour les faire entrer dans les tiroirs de la Loi. Comme vous, j'ai eu par moments envie de hurler mais n'ai pas pu faute de temps et de distance le formuler par écrit.( Il faut dire que les Blogs n'existaient pas).Sans doute est-ce votre humour omniprésent et l'écriture qui vous permettent d'avoir cette sérénité.
C'est la première fois que je vois un avocat bien écrire (à l'exception de Badinter) et avec jubilation de surcroît. Gardez votre acuité de perception et votre fraicheur et MERCI

43. Le lundi 17 avril 2006 à 23:35 par rom

Zaïki Laïdi est d'autant plus à l'aise dans ce genre de "dialogue" qu'il fut longtemps l'attaché de presse officieux de Pascal Lamy lorsque celui-ci était Commisaire européen au commerce...

44. Le mercredi 19 avril 2006 à 23:34 par Laure

Et Miguel ? Il y était pas Miguel ?

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact