Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Blogue fermé

Aujourd'hui encore, les avocats de France suspendent toute activité juridictionnelle, et demandent le renvoi à une date ultérieure de toutes les affaires, sauf urgence ou si la liberté est en jeu.
Le gouvernement a clairement montré ses intentions : alors que le parlement avait voté un transfert de crédits au sein du budget de la justice au profit de l'enveloppe de l'aide juridicitonnelle (A.J.), le gouvernement a refusé ce transfert et rétabli l'état initial.
Déshabiller Pierre pour habiller Paul n'était sans doute pas une solution, mais il y avait là un message de demande de moyens supplémentaires que le gouvernement a choisi d'ignorer. Les périodes électorales sont celles des caseaux fiscaux, pas des responsabilités assumées.
Alors aujourd'hui, je ne plaide pas, je ne blogue pas, et je ferme encore une fois mon Journal.
un euro pour plaider

Commentaires

1. Le samedi 2 décembre 2006 à 00:30 par prince'ss S

En tant qu'heureuse assistante de justice du TGi de paris(assistante de justice et non pas auditrice, je le précise car il y a souvent confusion!), j'ai pu assister aussi à la "manifestion" des juges sur le parvis du palais de justice vu que l'autorisation de manifester place vendôme avait été refusée à la dernière minute.

Vous deploriez dans un précédent billet le manque de visibilité du mouvement de grève et du manque de communication entre les différents barreaux...
Je vous confirme que cela est identique chez les juges.
En effet, mon chef de section constatait (de manière assez désabusée) que la manifestation portait -entre autre- sur le manque de moyens et donc de greffiers MAIS que les syndicats de magistrats avaient été incapables de se concerter avec les syndicats de greffiers pour une action commune.

D'où le paradoxe, des magistrats protestant contre le manque de greffier tout en ne les invitant pas à protester avec eux...
Décidement, la justice a bien du mal a se faire entendre que cela soit chez les avocats ou les magistrats.

Finalement, le palais de justice bruissait d'un certain ral-le-bol mais il faut constater qu'il y a peu de chance que ce murmure dépasse le vase clos des "initiés". En effet, tous ces magistrats en robes n'ont été qu'une attraction de plus pour les touristes qui attendaient patiemment de visiter la Sainte Chapelle.
D'être assistante de justice n'est pas pas le meilleur moyen pour avoir envie d'embrasser une quelconque carrière judiciaire :)

2. Le samedi 2 décembre 2006 à 12:02 par dadouche

le syndicat des greffiers s'était joint au mouvement des magistrats, mais n'avait pas donné de mot d'ordre particulier et surtout pas déposé de préavis de grève (puisque eux ont le droit de grève), ce qui n'a pas permis une présence significative. Certains sont venus des juridictions de province (il y avait aussi des greffiers parisiens), d'autres auraient souhaité les accompagner mais ne pouvaient le faire en l'absence d'un tel préavis.
Les représentants des bâtonniers et des barreaux étaient également présents.
Les magistrats sont moins de 8.000. Nous étions hier sur les marches près d'un millier (estimation des RG entendue quand un policier présent l'a communiquée par talkie walkie : 850). A l'échelle des profs, ça ferait si je ne m'abuse 150.000 personnes... Et encore, venir manifester en robe n'est pas franchement dans notre culture.
L'action des magistrats va se poursuivre dans les juridictions, notamment par le biais d'une "démarche qualité" qui consiste à refuser désormais les petits arrangements avec la loi et les principes que nous avons accepté depuis si longtemps pour permettre à la machine de fonctionner cahin caha : les audiences sans greffier, la correctionnalisation, les garde à vue prolongées sans présentation du gardé à vue au magistrat, les audiences fleuve jusqu'à 22h, minuit voire 2 heures du matin, les audiences de divorce en 10 minutes par couple etc...
Si cette démarche rencontre le succès que nous espérons, la preuve sera vite faite que la machine survit depuis des années par la bonne volonté et l'engagement professionnel des magistrats et du personnel de greffe. Quand il faudra deux ans pour avoir une audience de non conciliation, 5 ans pour être jugé aux Assises (c'est déjà le cas dans certaines juridictions), 18 mois pour obtenir une injonction de payer, ça devrait être suffisamment visible.

3. Le samedi 2 décembre 2006 à 13:15 par Alexandre-Guillaume Tollinchi (UMP)

Heureux d'avoir soutenu votre mouvement. Continuez !
Note correspondante : www.alexandretollinchi.co...

4. Le dimanche 3 décembre 2006 à 00:51 par francis


j'entendais sur france inter une avocate qui manifestait se plaindre
d'être mal payéee par l'aide juridictionnelle,
indiquant que son tarif "normal" est de 110 euros de l'heure...

avec une telle rému sur les heures facturées, que je trouve personnellement trop élevée,
elle peut faire un peu de social par ailleurs.... à 35h avec 6 semaines de vacances et 6 semaines de social, elle facturerait donc 3850 x 40=
150 000 euros par an, le job n'est pas si mauvais...

5. Le dimanche 3 décembre 2006 à 11:44 par Mouche du coche

Juste un mot pour vous dire qu'une amie était convoquée au tribunal des Prud'hommes de Nanterre ce jour de grève de fin novembre, pour la conciliation avec son employeur qu'elle assigne pour harcèlement.
Elle y est allée avec son avocate qui a refusé de plaider, a demandé et obtenu le report.

Mon amie se demande si elle n'aurait pas bien fait d'y aller seule, aux Prud'hommes. Elle aurait économisé 4700 euros et trois mois de procédure.

Malgré tout et bien qu'elle finance par ses impôts l'AJ à laquelle elle n'a pas droit, elle est solidaire des avocats et pense que leur grève est fondée.

6. Le dimanche 3 décembre 2006 à 13:01 par Gascogne

Cher M. Alexandre-Guillaume Tollinchi
Je viens de faire un tour sur votre site, et j'y lis que si vous soutenez la grêve des avocats, vous ne supportez pas le mouvement injusitifié et politicien des magistrats. C'est tout de même étonnant que vous acceptiez que votre président (de mouvement) critique violemment des décisions de justice (et non pas la justice en général, ce qui serait parfaitement admissible), en volation des principes démocratiques les plus élémentaires, mais que vous ne supportiez pas que les magistrats, qui en ont assez de se faire cracher à la g...., exrpiment leur ras le bol. Je ne peux que vous inviter à venir passer quelques jours en juridiction, afin de connaître les conditions de travail des magistrats et fonctionnaires de justice.
A moins que le point de vue de votre mouvement concernant les magistrats ne soit motivé par des a priori qui n'ont rien à voir avec la volonté de voir la justice française fonctionner normalement, et non pas comme une justice digne d'un pays sous développé : justice aux ordres de l'exécutif, sans moyens de fonctionnement. Ca peut être un point de vue, mais au moins, dite le clairement, plutôt que vous cacher derrière un pseudo corporatisme (qui n'existe malheureusement pas) et une volonté de voir les magistrats comme des sous-cityens qui n'auraient qu'un droit (le rêve) : la fermer, tout simplement...

7. Le dimanche 3 décembre 2006 à 23:52 par LM

Petit mot de soutien, et plus généralement coup de gueule vis à vis du traitement fait de la justice en France actuellement...Bon courage.

8. Le lundi 4 décembre 2006 à 09:44 par Deilema

@francis
après maintes et maintes explications sur le mode de rémunération des avocats, il est invraisemblable que des réflexions comme la vôtre puissent encore être lues sur ce blog!
allez faire un tour sur le topic "pourquoi les avocats sont-ils si chers",
et vous comprendrez de vous même l'ineptie de votre remarque...

9. Le lundi 4 décembre 2006 à 13:50 par francis

"ma remarque inepte", comme vous l'indiquez, était située dans le cadre d'une demande de revalorisation de l'AJ très au delà de l'inflation....
il ne me semble pas, en tant que contribuable, que ce soit un dossier très prioritaire...
par ailleurs , le thème de votre blog sur les tarifs des avocats que vous indiquez n'est guère concluant, la plupart de vos interlocuteurs souligant la cherté , et l'opacité des frais des avocats...
j'y ajouterai une remarque: l'avocat bénéficie du privilège rare, lorque son client a gagné, de détenir pouvoir sur les sommes perçues lors du procès, ce qui le met en situation assez confortable pour négocier avec son client ...
le notaire partage ce privilège comme celui de l'opacité des honoraires...ce dernier y joint une profession fermée, où on entre par filiation, cooptation, achat de charges... de ce point de vue vous êtes moins criticable...

Francis

10. Le lundi 4 décembre 2006 à 14:09 par Celui

Pourquoi voulez-vous que l'on vous écoute alors que vous n'avez même pas le courage de vos opinions et restez caché derrière un pseudo revanchard.

PS : il est très facile de me trouver, vous auriez totalement tord de me renvoyer l'argument.

Laissez donc ce fâcheux s'épumoner dans le désert, il a l'habitude. C'est le guillermitroll, vous l'aurez reconnu.

Eolas

11. Le lundi 4 décembre 2006 à 22:29 par Parayre

PARIS (AP) - Le Sénat a adopté lundi 4 décembre 2006 un amendement au projet de loi de finances de la Justice pour 2007 revalorisant de 8% le montant de l'aide juridictionnelle pour les avocats.

L'aide juridictionnelle permet la prise en charge des honoraires d'avocat pour les plus démunis. La hausse était au départ fixée à 6,6% dans le budget Justice pour l'an prochain. L'unité de valeur pour la rémunération des avocats, qui sert de référence, va ainsi passer de 20,84 euros à l'heure actuelle à 22,50 euros.

La revalorisation a fait l'objet de deux propositions similaires présentées par le sénateur UMP Roland du Luart, rapporteur spécial des crédits de la mission "Justice" au nom de la commission des finances, et l'UDF Yves Détraigne, au nom de la commission des lois.

Les magistrats et avocats avaient fait grève vendredi pour réclamer notamment une revalorisation de l'aide juridictionnelle, ainsi que pour réclamer l'amélioration du service public de la justice. AP

12. Le mercredi 6 décembre 2006 à 12:32 par nathalie et isabelle (avocats de province!)

nous, petits avocats dans une toute petite ville de province, sommes en grève depuis plusieurs semaines et nous regrettons amèrement le manque de mobilisation de la profession face aux difficultés rencontrées par les avocats qui ont une activité importante à l'AJ. En effet, nous ne sommes que collaboratrices et traiter des dossiers à l'AJ signifie parfois être payées plus d'un an après avoir commencé à travailler. Par ailleurs, le montant de l'UV n'est pas un tarif horaire, c'est une indemnité globale pour une procédure.
En plus, c'est une rémunération brute, de laquelle il faut déduire toutes nons charges.
Bref, après 6 ans d'études minimum et autant d'expérience, on gagne péniblement 1.500 euros par mois...et on est loin des 35 heures!

13. Le mercredi 6 décembre 2006 à 21:14 par C'est normal, eolas !

le guillermitroll, c'est le cauchemard d'eolas. Mais il ne meurt pas, mais si celui-ci fait semblant d'en rire ...

Eolas, qui se dit maître, a fait de la publicité pour guillermito, un créateur de virus condamné pour avoir contrefait un logiciel. Eolas affirmait que ce dernier avait besoin de 15.000 euros pour acheter un nouvel antivirus !!!!! (qui peut croire cela ???? un AV vaut entre 30 et 60 euros...)

dans le même temps, le triste individu guillermito était condamné à environ 15 k€ d'amende et de frais de justice. Condamnation confirmée en appel.

Voilà comment des avocats perdent tout crédit et pourquoi la société ne peut s'émouvoir que l'on ne prenne pas plus d'argent public pour défendre de telles actes. Il faut appeler les avocats à défendre la société et ensuite, seulement, la société les défendra. Donc pour les honoraires d'eolas, on attend que ce dernier change d'opinion sur ce qu'il doit à la société : la défendre et non permettre à des condamnés d'échapper à leur peine par un appel à une souscription pour payer leur condamnation.

Pour le moment, il est normal que de tels avocats reçoivent un tel avertissement de la société : on ne vous paie pas pour défendre au delà de l'imaginable ceux que la société doit condamner pour se protéger.

Guillermito, condamné par la justice, avec confirmation en appel et absence de pourvoi en cass' quoiqu'ait pu écrire Eolas, ne devait pas recevoir le soutien médiatique d'eolas comme ce fut le cas et une telle publicité pour sa souscription pour "un nouvel antivirus" dont le prix était celui de sa condamnation. Il est logique qu'Eolas ne reçoive pas le soutien de l'Etat. On voudrait d'autres avocats !

14. Le mercredi 6 décembre 2006 à 22:24 par Anne

Tiens, le casting de Trolls, c'est plus chez Tarquine ?!

15. Le jeudi 7 décembre 2006 à 14:18 par Guillermito

Je n'arrive pas à savoir si ce troll un peu monothématique est secrètement amoureux de moi, ou d'Eolas. Peut-être des deux, en fait. En tous cas, il est persistant :)

L'obsession est caractérisée. Il en tient même des propos incohérents. Perso, j'ai rien compris.

Eolas

16. Le jeudi 7 décembre 2006 à 19:07 par 6février

@13

Moi qui suis (jeune) avocat, j'ai toujours eu du mal à comprendre ce genre d'argument.

En quoi un avocat qui défend son client, quel qu'il soit (et oui, bien entendu y compris les criminels, les délinquants, le mari violent, le chaufard, le locataire impécunieux, le propriétaire grippe-sous... tous tous tous) ne défend pas la société ?

La "société", comme vous dites vote des lois.

L'avocat est là pour rappeler que toutes les lois sont là pour être respectées. Toutes. C'est-à-dire aussi celles qui accordent des droits aux plus malhonnêtes et méchants d'entre nous.

Vous trouvez que c'est grave de voler une banque, de tuer son voisin, d'expulser un surendetté ?

Moi aussi.

Je trouve aussi que c'est grave quand un gardé à vue qui a demandé à voir un médecin ne le voit. Je trouve que c'est grave quand on lit ses droits à un gardé à vue qui ne parle pas un mot de français. Que c'est grave quand on perquisitionne en dehors du cadre légal, ou quand on omet de préciser à un prévenu de quoi on l'accuse exactement et sur quel fondement.

Je trouve grave quand les autorités, quelles qu'elles soient, s'affranchissent de respecter les lois.

Et ma foi, je n'ai pas l'impression de trahir "la société" quand je bataille ferme pour faire admettre au Ministère Public et aux magistrats que si c'est grave pour un délinquant de voler un scooter, c'est peut-être encore plus grave quand à cause de cela les autorités judiciaires le privent des droits que la Loi continue de lui accorder.

Et quand on parle de vertu pédagogique de la loi vis-à-vis des délinquants, petits et grands, je ne vois guère pourquoi il ne serait pas pédagogique de leur montrer que la loi qui les punit souvent peut aussi les protéger parfois. Et que le Juge qui les leur applique sait aussi bien se les appliquer à son encontre.

17. Le jeudi 7 décembre 2006 à 23:34 par Ibsen

@13

Le beau Troll que voilà, son évidente jalousie n'a d'égale que sa médiocrité.

18. Le jeudi 14 décembre 2006 à 12:37 par est-ce légal ?

je viens de lire 2 ou 3 truc sur cette affaire guillermito et son guillermiton.

Si je comprends bien eolas a participer au décompte de la collecte de guillermito pour payer sa condamnantion.

Une question : est-ce légal ?

Merci beaucoup.

Bonsoir, cher Marcel. Toujours aussi fâché avec l'orthographe, je vois. Le Guillermithon ayant été organisé pour l'achat d'un antivirus, il n'y a rien d'illégal à la démarche. Quant à participer au décompte, pourrais-je plutôt vous demander en quoi ce serait illégal ? Il faut un permis pour savoir compter ? Allez, joyeux noël ; j'espère que cette année, vous aurez autre chose que du charbon, mais à ressasser vos vilaines rancoeurs, c'est mal parti.

Eolas

19. Le mardi 19 décembre 2006 à 15:45 par Noel

Le problème c'est que la majorité des revendications sont justifiées, comme celles des infirmières, celles en faveur des prisons, celles des enseignants.... et comme l'Etat n'a pas les moyens de répondre favorablement à toutes les revendications justifiées, il déshabille Pierre pour habiller Paul. Comme en période électorale on fait des promesses et des cadeaux électoralistes c'est le moment de formuler des demandes justifiés.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact