Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un projet de réforme de la justice par Ségolène Royal

Une mode paradoxale française est sans cesse de vanter l'exception française, pour se convaincre qu'ici tout est meilleur et plus beau qu'ailleurs, et en même temps de se référer aux modèles étrangers pour que tout aille encore mieux : modèle anglais pour les uns, danois pour les autres pour lutter contre le chômage, par exemple.

Ségolène Royal a succombé à cette mode en découvrant un modèle intéressant pour une future réforme de la justice :

J’ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu’en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison.

Absolument. Tous les éléments de comparaison.

[Via Koztoujours]

Commentaires

1. Le jeudi 11 janvier 2007 à 11:49 par paradoxe

Bof, la polémique va mourir dans l'oeuf. La presse internationale ne va même pas s'en gargariser. Et le PS va évacuer la bourde.

Par contre, si Sarko avait vanté un aspect de la justice américaine (voire trouvé des valeurs communes entre la France et l'Amérique), le PS en aurait produit un pamphlet plus épais que son programme.
.... oups...

Polémique est un bien grand mot. C'est comme son "bravitude", c'est une ânerie, c'est tout. Mais celle là, je ne peux pas la laisser passer. Ce qui est plus préoccupant est son obstination à ne pas le reconnaître, et celle de son entourage de tenter d'en faire un trait d'esprit lumineux. Je ne sais pas comment ils votn faire, sur ce coup là.

Eolas

2. Le jeudi 11 janvier 2007 à 11:49 par GroM

Grosse fatigue ... D'après wikipédia, SR est avocate au fait.

Elle l'a été, oui, en 1994. Conseillère au TA de Paris, aussi. Je n'ai pas de détails sur sa carrière au barreau, mais vu qu'elle est entrée au gouvernement en 1997, son passage aura été fugace.

Eolas

3. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:00 par Bastm

bon, d'un côté je trouve quand même très idiot de louer le fonctionnement de la justice chinoise;
de l'autre je n'ai pas encore vu cette info ailleurs que sur koztoujours, source de l'article ici; et qui est manifestement très orienté pro-ump.
avec les semi-citation reprises facon créature-imaginaire-qui-vis-sous-les-ponts florissant un peut partout sur les web dans les deux camps ces derniers temps, je vais prendre mes grosses pincettes avant de tirer à boulets rouges, quand même.

Je vous trouve désobligeant de mettre en doute l'honnêteté intellectuelle de Koztoujours sous prétexte qu'il affiche franchement ses idées politiques. C'est même paradoxal : il avance à visage découvert, au moins. Je précise qu'il n'est pas adhérent de l'UMP.
De plus, la source n'est pas Koztoujours, mais cet article du Figaro, que je cite dans le billet.

Eolas

4. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:07 par Lucas Clermont

En résumé, Maître Eolas,

Vous nous proposez de commenter une seule phrase :
01 qui est une citation d'un des blogues les plus militants de l'UMP, celui de Koz
02 que Koz, a extrait d'un article du Figaro
03 dont nous ne connaissons pas le contexte.

Une manière de commentaire en référé, plutôt que sur le fond ?

C'est exactement ça : rappelons que le référé n'a pas autorité de la chose jugée, et que la décision peut toujours être rapportée en cas d'élément nouveau.

Koztoujours n'est pas un blogue de l'UMP, pas plus que Radical Chic, Com-Vat ou Bloghorrée ne sont des blogues PS bien que leurs rédacteurs soient adhérents au PS. Il en sont indépendants.

Eolas

5. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:09 par nouvouzil

Comme le démontrent les "éléments de comparaison", et malgré tout le mal qu'on put penser de leur système judiciaire, on ne peut quand même pas dire que les Chinois ont une justice à deux balles.

Gros éclat de rire honteux.

Eolas

6. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:12 par jb_romain

@Lucas.
C'est sur que si la seule source fiable doit être Libé vous risquez pas d'être bousculé.
Quand au contexte il me semble que la phrase est assez claire par elle même. Mais vous pouvez toujours essayer d'en trouver un où le sens ne sera pas choquant. J'attends vos propositions.

7. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:13 par clems

Allons allons vous n'allez pas vous transformer en clone de LM en titrant n'importe quoi ? Rien n'indique qu'elle parlait de justice pénale mais plutôt du délai de traitement des affaires...

D'ailleurs l'article du figaro le démontre bien, c'est un avocat d'affaire qui lui a glissé cette réflexion à la chambre de commerce de pékin. Depuis quand les avocats d'affaire se soucient de la justice pénale en discutant bizness ?

En tout cas, il est étonnant de voir la presse de droite se soucier de la peine de mort et des justices immédiates et expéditives alors qu'elle est la plus prompte à la réclamer pour les crimes de sang en France...

Enfin en période électorale, on préfère voir ses propres tourments chez les autres.

Quand le facteur apporte des mauvaises nouvelles, il faut toujours tirer sur le facteur, vous avez raison.

Eolas

8. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:18 par koz

C'est fou tout de même ces réactions de partisans qui me reprochent de l'être... Pro-UMP ? Entre Méhaignerie et Longuet, il y a suffisamment de marge pour qu'il ne me semble pas si difficile de s'y reconnaître.

Mais surtout, au lieu de mettre en cause le "messager", intéressez-vous au "message" : l'a-t-elle dit ou ne l'a-t-elle pas dit ? Vous préférez penser que Le Figaro a inventé cette conférence, tout comme la réaction de Me Mignard, plutôt que d'exercer votre esprit critique ?

Lucas, Bastm, vous dîtes que je suis pro-UMP, eh bien, courage, dîtes aussi que vous êtes pro-PS : Lucas, n'as-tu pas écrit hier sur mon blog que tu y avais ta carte ? Si vous voulez absolument contextualiser les positions, ce serait utile. Mais évitez de me donner des leçons d'objectivité.

Maintenant, je suis bien évidemment persuadé que Ségolène Royal a simplement oublié la question de la peine de mort, et des exécutions sommaires en Chine. Mais pour une postulante à l'Elysée qui, de surcroît, dans la même déclaration, souligne qu'il faut toujours "regarder les éléments de comparaison" - tant pis pour ceux qui trouvent désoligeant de la trouver incompétente - je n'ai qu'une conclusion : c'est une cruche.

9. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:23 par Lucas Clermont

@ Eolas

01 L'UMP ce n'est pas le Diable ! C'est même un constituant essentiel de la démocratie qui est comme les voûtes de nos églises : maintenues en équilibre du fait même des forces contraires.

02 Koz débat fort bien, et j'ai grand plaisir à lire son esprit partisan : cela m'invite à nuancer mon propre esprit partisan.

03 Vous vous êtes fait surprendre les doigts dans la confiture : je le mets sur le compte de l'enthousiasme, cela m'arrive aussi. Quand vos commentateurs font la même chose, c'est à dire extraire une phrase de son contexte, vous êtes fort drôle dans vos réponses. Pratiquez-vous l'auto dérision ?

Je ne comprends pas votre 03 : quand me suis je fait prendre les doigts dans le bocal de confiture ?

Eolas

10. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:30 par Narshen

Ca ne vous rappel pas cette phrase du "Doc" Emet Brown dans Retour Vers le Futur 2, qui, parlant de la rapidité des décisions de justice en 2015, dit : "Le système judiciaire est devenu très performant depuis qu'on a supprimé les avocats..."

On s'y croirait presque....

11. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:30 par koz

Lucas : rien, strictement rien, ne vous permet de penser que cette phrase est sortie de son contexte, et qu'elle ne dit pas ce qu'elle dit.

C'est juste un dernier espoir...

S'agissant de propos tenus lors d'une conférence de presse, pensez-vous vraiment que Le Figaro prendrait le risque de travestir une déclaration, sous la surveillance de ses confrères présents comme lui ? Mais visiblement, vous êtes d'accord que c'est une bourde de première.

12. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:34 par Clems

Franchement entre le calife Haroun El Poussah quand bien même il se montre un tant soit peu naif et iznogood, je préfere le naif sauf si c'est juste pour rire.
Ségolène ne se méfie pas assez des détournements vils, risibles et petits qui sont fait de ses propos, les partisans de l'ump nous font juste une version remix de la réalité :
polemixetlavoixoff.com/so...

13. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:38 par Aedila

A Clems: je vous trouve bien désobligeant à l'encontre des avocats d'affaires. Pour paraphraser l'un de nos Président : les avocats plaidant n'ont pas le monopole du coeur. On peut être avocat d'affaires et savoir ce qu'est le droit pénal, l'avoir pratiqué et être attaché à des valeurs de justice. Cela étant dit quel que soit l'imbécile qui lui ai dit une chose pareille, SR n'etait pas forcée de le reprendre à son compte. Lorsqu'on est Président, poste auquel elle prétend il faut savoir faire la part des choses...

...Et regarder toujours les éléments de comparaison.

Eolas

14. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:41 par Lucas Clermont

@ Koz

Vous savez bien que la gangrène des médias (et de notre démocratie) c'est la phrase tirée de son contexte. Pas plus tard que hier sur un blogue socialiste je rappelais le mauvais procès qu'on a fait à Nicolas Sarkozy à propos du mot "racaille". Sincèrement, je ne suivrai personne à commenter une phrase, en campagne électorale, tirée de son contexte. Précisément sur ce point, je ne vous répondrai pas.

C'est vrai que dans un blogue, du fait même de l'interactivité on peut se permettre de la mauvaise foi. Mais alors ce n'est plus de la politique, c'est juste retomber dans ce plaisir que nous ne boudons pas devant un verre, de polémiquer en blaguant.

Vous prétendez que cette phrase aurait été tirée de son contexte ? Sur quelle base ? Elle ne peut avoir dit une telle énormité ? Comme la bravitude et les 35 heures des enseignants ? Je trouve ça un peu léger comme défense, surtout quand ce genre d'incident a une curieuse tendance à se répéter.

Eolas

15. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:50 par clems

Je ne suis pas désobligeant avec les avocats d'affaires, d'ailleurs vous ne savez pas pourquoi je dis cela. C'est un avocat d'affaire qui me l'avait déclaré. Un avocat d'affaire ne se soucie pas droit pénal, il n'en parlera pratiquement jamais et ils regardent les maitres eolas avec bcp de compassion vu les honoraires des pénalistes qui se nourrissent d'AJ

Imaginer qu'un avocat d'affaire à la chambre du commerce dans un repas professionnel se mette à proférer des idées sur la justice pénale c'est croire aux sciences occultes.

Jamais un de mes confrères affairiste ne m'a regardé avec compassion. Si mes honoraires et mes factures sont inférieures aux siens, encore que tout est relatif, un dossier criminel se facture bien plus cher qu'un contentieux commercial au tribunal de commerce), c'est que j'ai moins de frais que lui (pas besoin d'une somptueuse salle de réunion pour les closing de douze heures, d'un blackberry avec 3G pour avoir des e mails en temps réel, pas besoin d'être à tout un pool sur un dossier (avec un comptable, un fiscaliste, etc etc). Les cabinets pénalistes sont des structures plus petites, qui ne survivent que rarement à leur fondateur.

Eolas

16. Le jeudi 11 janvier 2007 à 12:59 par koz

Clems, je suis "avocat d'affaires" et je ne regarde pas les pénalistes avec compassion mais avec admiration, compte tenu du rôle plus éminent que le mien qu'ils tiennent dans notre système judiciaire et ce, pour des honoraires trsè majoritairement inférieurs à ceux de la moyenne des "avocats d'affaires".

Maintenant, sachez toutefois qu'un "avocat d'affaires" est un avocat pratiquant le droit des affaires, ce qui n'implique nullement qu'il ait les moyens de se payer une lamborghini avec laquelle il roule dans la flaque d'eau qui éclaboussera ce pénaliste qu'il méprise.

Il se trouve donc des "avocats d'affaire" qui ne se soucient pas que de la provenance de leur cigare, et un peu du monde qui les entoure.

Quant à l'imbécile, lui avait probablement quelque raison de faire seulement référence aux tribunaux commerciaux. A une candidate à l'Elysée, on demande tout de même d'avoir la présence d'esprit de ne pas généraliser à l'ensemble de la justice.

Mais puisque Lucas espère encore que cette phrase ne soit pas celle qu'elle a tenue...

ps :Eolas, ton commentaire, plus haut, qui rappelle mon indépendance (ce dont je te remercie), laisse tout de même entendre que je sois adhérent de l'UMP. C'est pas super grave mais, en l'occurence, je ne le suis pas.

C'était toi, la Lamborghini ? ?

Pour l'UMP : Je n'en étais pas sûr, en fait, ne t'ayant jamais posé la question.

Eolas

17. Le jeudi 11 janvier 2007 à 13:05 par Erasoft

Quelques remarques sur les condamnés à mort chinois (depuis Wikipédia) et l'article [[Peine de mort en Chine]]. J'ose dire que ça fait froid dans le dos :


Les condamnés à mort sont fréquemment exhibés pendant des heures, avant d'être promenés dans les rues sur des plate-formes de camions découverts, précédés par les sirènes et les gyrophares des voitures de police. Les exécutions sont toujours publiques, généralement organisées dans des stades, comme à Pékin, avec une tribune d'honneur réservées aux officiels.

Le rituel judiciaire est réglé de façon théâtrale : les condamnés sont présentés à la foule entre deux policiers, tête basse, chacun d'eux porte une pancarte au cou, sur laquelle leur nom a été barré d'une croix pour signifier qu'ils n'appartiennent plus au monde des vivants. La nature et le nombre de crimes commis y sont également inscrits (et de surcroît, énumérés par haut-parleurs).

Les suppliciés mis à genoux sont fusillés d'une balle de fusil ou de revolver tirée à bout portant dans la nuque. Seul exception à la règle : les quelques insurgés de la Place Tiananmen (en 1989), qui furent condamnés à mort, ont été exécutés d'une rafale de mitraillette dans le dos, à hauteur du cœur.

Après la mise à mort, le nom du condamné et les motifs de sa condamnations sont affichés sur les murs, avec une grande marque rouge indiquant que justice est faite.

Sa famille apprend la nouvelle de la mort en recevant une enveloppe contenant les douilles qui ont servi à l'exécution, ainsi que la cordelette qui liait les mains du condamné. Il est joint à cette enveloppe une facture de 80 yuans pour "frais d'exécution" dus à l'État.

18. Le jeudi 11 janvier 2007 à 13:26 par Lucas Clermont

@Erasoft

Procédé remarquable : le choc des images, le poids du pathos.

Vous aviez fait le même numéro quand Sarkozy est allé aux USA ? Quand Chirac réaffirme nos liens avec la Russie de Poutine ? On attrape une phrase qui traîne, on court vers Wikipédia et on trouvera des atrocités à mettre en relation. Fastoche, vous avez remarqué, la barbarie est le mode d'organisation le plus présent sur la planète.

C'est vous qui perdez votre objectivité, sur ce coup là. Je ne me souviens pas que Nicolas Sarkozy ait vanté comparativement la justice américaine par rapport à la justice française, lors de son voyage (justice américaine qui n'a pas à rougir de son fonctionnement global, d'ailleurs. le système pénitentiaire des Etats fédérés est une honte, mais sur ce coup là, j'ai du mal à leur donner des leçons, ayant l'occasion de visiter nos établissements. Et reprocher à Erasoft de courir chez wikipédia, c'est reprocher à l'oiseau de retourner au nid...

Eolas

19. Le jeudi 11 janvier 2007 à 13:33 par Bastm

Koz, Eolas, bien sûr je mettais en doute l'impartialité de Koz sur le sujet. Je ne connaissais pas ce blog avant ce billet; j'ai donc pris le temps de parcourir les derniers billets qui le composait, et j'en ai déduis l'orientation politique de ce blog.
Ce n'est pas nier ou soutenir le fond d'une déclaration que mettre en doute la mise en forme qu'en as faite le messager;
surtout que l'on sais le nombre déraisonnable d'attaques plus ou moins justifiées qui accompagne systématiquement n'importe quelle déclaration des candidats PS et UMP.
Donc si je dis souhaiter avoir d'autres interprétations que celles d'un blog pro-UMP (ou qui en as tout l'air) et d'un journal qu'on accuseras certainement pas d'avoir une orientation communiste-révolutionnaire; et qu'on me critique pour cela, et bien je vivrais avec.

Et vous avez bien raison. Mais gaudete : l'info figure ailleurs (c'est un plaisir de faire vos recherches Google à votre place pendant que vous prenez la pose du sceptique sur mon blogue, je n'ai que ça à faire...) : nous avons Europe 1, Le Nouvel Observateur, organe droitisant s'il en est, qui reprennent l'info, pour le moment.

Eolas

20. Le jeudi 11 janvier 2007 à 13:44 par Clems

Ah la compassion, c'est du mépris. Bravo le niveau de compréhension !

Vous ne seriez pas avocat, je vous dirais que vous faites l' ane pour avoir du foin. A moins que ce soit la chèvre. En tout cas, cela démontre le petit coté militant. Il ne manque plus que l'article le "vrai vrai sarkozy" sur votre blog pour que le portrait soit complet.

Elle avait déjà abordé le sujet des droits de l'homme, faut il continuer lorsque l'on est invité après avoir débattu d'un sujet qui fâche continuer ? "ah oui le dessert mais au fait, les droits de l'homme, il est bon le thé mais les droits de l'homme, on fait affaire mais les droits de l'homme ?" Elle l'aurait fait, des gens comme vous se seraient inquiétés du risque de dégradation des relations commerciales avec la chine. C'est dans la droite ligne de l' UDF qui parlait de soumission avant même son atterrissage en chine.

En attendant, on verra dans votre camp, la belle unanimité pour avaliser la réforme constitutionnelle sur la peine de mort dans quelques jours...


Vous entendre critiquer le petit côté militant est à pleurer de rire. Quant aux droits de l'homme, elle n'en a pas parlé. Elle a parlé de droits "humains". Comme la position de la Chine est que les droits de l'homme varient selon chaque pays, ce vocable indéfini met tout le monde d'accord. Diplomatiquement, je reconnais que c'est pas mal. Bon, c'est une capitulation devant un pays qui bafoue les droits de l'homme, mais c'est une vieille tradition française, ce n'est pas elle qui l'a inventée.

Eolas

21. Le jeudi 11 janvier 2007 à 13:45 par koz

Donc, Batsm, vous ne connaissez pas mon blog mais ça ne vous a pas empêché d'en livrer une appréciation bien définitive... Accusez-moi donc d'être partial, après ça. Enfin, je suis certain que vous reprochez aux blogueurs sympathisants socialistes d'être de mauvaise foi vis-à-vis de Sarkozy. Et ça, ça me rassure. Je me dis que l'on vit bien dans une société pluraliste.

22. Le jeudi 11 janvier 2007 à 13:55 par Festival

@Lucas : "Fastoche, vous avez remarqué, la barbarie est le mode d'organisation le plus présent sur la planète." ...et la diatribe est un style pictural antique... sérieusement, arrêtons d'utiliser les mots pour ce qu'ils ne sont pas : la barbarie n'a jamais été un mode d'organisation, tout juste est-elle l'expression de certaines facettes de l'être humain vivant en société (et ce bien sûr quand il n'existe pas de barrières pour refouler ou sublimer l'expression des dites facettes). La licence stylistique s'arrête où la masquarade commence et l'éristique n'a jamais été démonstrative de raisonnement pour autant que je sache.

Ceci étant, je vous accorde que le commentaire d'Erasoft est un bel exemple de liens logiques peu pertinents, de pathos déplacé et de convictions faussement universelles. Mais était-ce pour autant la peine d'écrire n'importe quoi, vous relégant vous-même au niveau d'une publicité pour shampoing et de son scientisme risible ?

23. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:07 par jeannot

Et bien ça discute ferme ici !
Quelque soit la source, la phrase est effectivement sortie de son contexte, puisque ni la phrase d'avant, ni celle d'après, ni leurs contenus ne sont rapportés. La seule chose que l'on sait c'est qu'un avocat d'affaire lui a glissé la remarque et qu'elle la reprise dans une conférence de presse.
Comme recontextualisation on a déjà vu mieux.

Je suis de gauche, c'est un fait, j'ai été encarté au PS jusqu'à ce que Yoyo dise que son programme n'était pas socialiste, je me tiens au courant de l'actu, j'aime pas Ségolène, j'ai même pas mal craché sur son dos et son vide programmatique.
Cela ne m'empêche pas de trouver que là effectivement je peux pas penser une seule seconde qu'elle a merder autant que ça. D'autant qu'elle n'a pas dit que bravitude et ce propos sur la rapidité de la justice chinoise, voir là : www.liberation.fr/actuali...
.
Bref, apportez moi la preuve qu'elle est aussi con que cela.

Enfin, comme c'est écrit dans le Figaro, rapidité ne veut pas dire qualité, et rapide ne signifie pas non plus expéditif (pour une fois que je suis d'accord avec Devedjian !!). Donc la encore ça manque de contexte, j'irais même jusqu'à dire que je suis d'accord avec Royal, les tribunaux chinois sont plus rapides que les tribunaux français. Et alors ? Rien de plus, rien de moins. Ce qui ne signifie pas que je suis pour le régime chinois, ni la peine de mort, ni Ségolène, ni quoique ce soit d'autre.

Cet article du figaro fait mine de parler d'une réforme de la justice, mais il n'en est nullement question. Et il ne donne pas non plus de précisions sur d'éventuelles préconisations Royalesque en la matière.
Conclusion, c'est article polémique d'un journal de droite dans une période préelectorale.
Pfffuit (Merci El Chi)

La citation exacte était "Pschittt"...

Eolas

24. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:09 par Lucas Clermont

@Eolas, @Koz

Comme chacun sait, nos campagnes électorales sont des moments de franche sérénité et d'impartialité. Et les avocats ne font jamais d'effets de manches, en réalité, ils parlent en bougeant les bras ! Comme quoi les gens sont injustes.


@ Festival

Attention il arrive qu'il y ait jusqu'à deux degrés dans l'expression d'une phrase. Je vous accorde que cela peut vous paraître difficile tout empêtré que vous êtes de mots compliqués. A part ça, c'est tout ce que vous avez retenu ? J'ai déjà oublié vos leçons de sémantique.

25. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:19 par Un fan

Bonjour Mesdames, Messieurs, Maître,
Je vous trouve bien énervés envers les uns et les autres. Formules quelque peu péremptoires les uns à l'égard des autres autour de ce qu'il faut bien convenir d'appeler une ânerie.
Je précise, pour lever toute ambiguïté, que je suis pro-SR (par défaut s'il faut voter utilement) sur le plan politique et séduit par l'idée d'une femme à la fonction présidentielle.
Nos hommes et femmes politiques sont critiquables et c'est sain non ?
Y-a-t-il parmi vous des personnes qui ont constaté dans leurs propos lors des visites officielles en Chine ou dans d'autres formes de régimes extrêmement autoritaires des engagements radicaux et critiques du régime lorsqu'il s'agit de passer un marché important ou d'entretenir de bonnes relations diplomatiques.
SR ne brille pas par ses analyses à l'étranger ça se confirme.
Ce qui me choque dans ses propos n'est pas tant la vitesse de mise en oeuvre des décisions (propos qu'elle dit rapporter d'un avocat et dont le contexte serait éclairant), mais plutôt dans la conclusion qu'elle en tire sur le fait de donner des leçons aux autres pays (on pense à la Chine par la force des choses).
Elle n'a pas du être suffisamment inspirée par la grande muraille. Ses paroles ne constituaient pas un morceau de "bravitude".
En revanche reconnaissons lui un peu plus de conscience qu'à une "cruche" car il me semble avoir entendu de sa bouche en présence d'officiels du régime l'expression "droits humains"...

Mais "droits humains" ne veut rien dire. Il y a une déclaration des droits humains, quelque part ? C'est un exercice de style fort ancien de parler des droits de l'homme en Chine, sous l'approbation polie des officiels locaux qui vous rétorquent qu'ils sont parfaitement respectés en Chine, c'est juste que c'est pas les mêmes. La liberté de conscience, par exemple, s'efface devant la nécessité de sortir du Moyen Age. Mais je ne jette pas la pierre à Ségolène Royal sur ce point, que je n'aborde pas dans le billet. Elle a fait comme tout le monde, et si elle est élue, la position de la France ne bougera pas d'un iota.

Eolas

26. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:19 par Clems

La question n'est pas de savoir si les militants de gauche sont de mauvaise foi à diaboliser sarko (je suis intiment convaincu qu'il ne dit jamais ce qu'il pense), la question est de savoir ce qui se passera si il échoue.

Si il échoue après avoir autant tirer son discours social vers la droite la plus dure, il légitimera de fait le FN. Et vu que Marine le Pen passe pour une modérée je vous laisse imaginer vers qui son public déçu mais décomplexé votera.

27. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:19 par pas perdus


Elle n'a parlé que des délais de la justice chinoise et non de la justice chinoise... Après libre à vous de réaliser un très joli raccourci.

Elle n'a pas dit aussi qu'il fallait toujours regarder les éléments de comparaison ?

Eolas

28. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:27 par thomas

@jeannot :

Oui, c'est vrai, il n'y a pas que ça.
Elle a aussi fustigé les boîtes française qui disent que l'offre commerciale n'est pas tout, et a osé un :
« Il ne faut pas mélanger géostratégie et économie. C'est trop facile, lorsque la France perd un marché, de trouver des raisons qui n'ont rien à voir »

L'intelligence économique est un vaste sujet. Qu'une future présidente (potentielle) balaye ce qui structure la diplomatie dans le monde, c'est encore plus stupide que sa bourde sur la chine.

29. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:32 par Bastm

Koz, ne déformez pas mes propos. Je ne *connaissais* pas votre blog.
Par contre, j'ai pris le temps de lire plusieurs de vos articles. Accordez moi ce crédit; ou bien ais-je tords et votre prose récente vous prête-elle des idées que vous n'avez pas?

Ceci étant dit, non, je n'ai pas ma carte du parti. Quel que sois le parti, d'ailleurs. Donc je ne me prive pas de sourire également devant l'acharnement de certains militant acharnés du PS.

30. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:37 par Bastm

@pasperdus: il est pourtant facile de juger vite quand on juge mal et façon expéditive...

31. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:38 par Luc

Pour les uns, S.R. n'est pas de gauche.
Je crois que c'est vrai.

Pour les autres, "elle n'a pas le niveau" pour la présidence.
Je crois de plus en plus que c'est vrai.

Pour les derniers, il semble bien qu'elle soit tout simplement assez c....
On finira vraiment par croire que c'est vrai.

32. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:42 par jpe

Les commentaires de Clems, Bastm et Lucas ont ceci d'assez particuliers qu'ils ont réussi d'un seul coup à détourner l'attention du propos initial.

Plutôt que d'avoir à condamner les propos, mieux vaut douter de leur véracité ou de l'honnêteté des commentateurs.

Car tout de même, il n'y a pas de quoi s'ennorgueillir d'une telle sortie, et elle n'est pas excusable.

Pour une personnalité qui a répété durant tout son séjour les termes "droits humains" afin de bien montrer que, bien qu'elle les rebaptisât, elle ne les oubliait pas, il est surprenant que ces valeurs fondamentales lui soient bêtement sorties de l'esprit. Et cela serait resté anecdotique s'il ne s'était pas agi de la justice.

Quand bien même elle citait un avocat d'affaires, c'est un peu hasardeux.

Même en précisant "attention, notez bien que je ne parle que du droit des affaires" (sous-entendant dans le même temps qu'elle ne partage pas cet avis quant au pénal), elle ne peut se permettre ce genre de propos, connaissant le goût parfois trop appuyé des journaleux en mal de sensation pour la paire de ciseaux (ne soyons pas naïfs, c'est déjà arrivé).

Et si elle ne veut fâcher personne, elle se tait.

33. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:49 par mèje

Cher Maitre,
Comme vous touchez un peu en droit administratif je ne peux pas m'empecher de solliciter votre aide(en ayant un peu honte de mon attitude mais avec respect et une lecture assidue meme sans réponse):9,857 à l'examen final du crfpa et le doute quand a la réunion d'un jury recours ou pas de recours.si oui contre qui??(qui ne tente rien n'a rien)

Contre la délibération du jury vous ayant ajourné, dans un délai de deux mois à compter de l'affichage des résultats. Vous avez des moyens à soulever ? Car contester la notation est irrecevable, le jury est souverain.

Eolas

34. Le jeudi 11 janvier 2007 à 14:50 par m.anuel

Pour changer un peu des commentaires de commentaires de commentaires, on peut rappeler qu'en Chine, les juges sont nommés par le pouvoir local, en général à titre de baton de maréchal après une carrière dans la police ou dans l'armée, qu'ils n'ont aucune indépendance, et sont révoqués s'il leur prend l'idée stupide de rendre une décision contraire aux intérêts du pouvoir local. Ils sont à l'inverse logiquement récompensés de leurs services rendus à ce pouvoir, ce qui peut notamment consister à rendre avec diligence leurs décisions quand un intérêt politique est en jeu.
Par ailleurs, s'il existe dans l'équivalent de leur code civil une disposition selon laquelle une décision doit être rendue dans un délai bref (je ne me souviens plus du délai), une exception est prévue si une des parties n'est pas chinoise. En conséquence de quoi un étranger a très peu de chance, si son dossier est solide, de jamais avoir une décision : plutôt que de lui donner raison, les juges reporteront sine die leur décision.
Ce sont là quelques éléments de la justice civile et commerciale chinoise qu'il peut être bon de signaler, avant que de vouloir s'en inspirer
(je préciserai enfin que le droit civil chinois est très inspiré du droit civil allemand, alors c'est peut-être plus rapide d'aller voir comment ça se passe chez nos proches voisins, dont les juges sont peut-être un tout petit plus indépendants !)

Oui, mais ils sont rapides, on vous dit. (PS : le droit civil chinois inspiré du droit allemand ? Vous ne confondez pas avec le code civil japonnais inspiré du code civil allemand promulgué avant lui ?)

Eolas

35. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:08 par Benoît

La justice française recherche depuis longtemps la célérité, mais il ne faut pas non plus tomber dans l'excès.
La justice expéditive n'est peut-être pas davantage souhaitable.

Un peu de modéritude Marie-Ségolène!

36. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:11 par Hugues

Eolas a raison : c'est une ânerie. Mais une ânerie, même pour une candidate à la présidentielle, ne mérite pas la peine de mort -- n'en déplaise à la justice chinoise.

Des âneries, tout le monde en profère de temps en temps et je ne pense pas qu'il faille en tirer la moindre conclusion. Si, demain, elle intervient de manière publique sur le thème de la réforme de la justice et propose une adaptation française du système chinois (la balle reste payée par la famille, mais la dépense devient déductible), il sera temps de s'offusquer. Mais un vague commentaire saisi au bond par un journaliste du Figaro n'est pas exactement la même chose.

Quant à la bravitude, je ne crois pas qu'il s'agissait d'un néologisme mais d'une simple vanne -- ce qui à l'air assez évident en regardant les images. Là encore, il doit bien vous arriver, aux uns et autres, de sortir ce genre de chose tout à trac et personne n'en déduit que vous n'êtes vraiment plus capables d'assurer vos obligations professionnelles au prétexte que votre dernière tentative de faire rigoler la galerie est tombée à plat. Moi même, j'aurais déjà été licencié 75 fois et mon blog aurait été suspendu par la justice chinoise (qui est rapide).

La question est de savoir si vous attendez d'un ou d'une présidente de transcender son humanité en devenant une espèce de machine infaillible, impossible à prendre en défaut, tout ça... Moi, je n'attends pas ça et je regarde ce qu'elle a à apporter globalement. Le voyage en Chine, par exemple, a été très mal couvert et le barouf autour de la muraille a empêché de discuter du fond. Le Monde a pourtant publié, en pages intérieures et discrètement, un papier d'une nature assez différente : www.lemonde.fr/web/articl...

Ses propos sur les entreprises françaises, par exemple, ou sur la mondialisation, méritaient plus d'écho. Et ce n'est pas ici l'intervention d'un ségoliste en service commandé, juste une tentative de replacer les choses dans leur contexte.

Mais mon propos se limite à cela : relever une ânerie dite par un politique. C'est une vieille tradition ici, enfin. Et que Ségolène Royale ne vienne pas me reprocher d'avoir été trop rapide à donner un jugement !

Eolas

37. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:16 par Lucas Clermont

@ JPE #31

Ce qui n'est pas acceptable ce sont ces procédés qui tendent à décrédibiliser la politique en général, par exemple, comme dans ce cas en se focalisant sur des phrases isolées, tirées de leur contexte. En créant des amalgames, en se drapant dans le pathos. Les Droits de l'Homme en général méritent mieux que cela. En particulier de la sérénité et le consensus.

Un exemple des résultats du tintamarre et de la mauvaise foi : il y a quelques mois, contre le bon sens, par référendum nous avons refusé de simplifier les Institutions européennes. Pourquoi ? Parce que le bon sens devient inaudible dans la mascarade, fondée sur la caricature de la politique et l'anecdote que nous proposent les médias. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, sont deux représentants crédibles, appuyés par des partis crédibles qui incarnent des choix de société divergents. Qu'est-ce que vous voulez ? Qu'on recommence comme avec le référendum européen? Comme lors du 21 avril 2002 ?

Ho non! Ho non! Alors, je dois donc me taire, et applaudir béatement, pour sauver la démocratie ?
Non, merci.

Eolas

38. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:32 par jpe

Lucas,

Je suis tout à fait d'accord avec vous.

Les Droits de l'Homme méritent mieux que cela, mais nécessitent d'abord une vigilance de chaque instant.
C'est le seul point que je dénonce dans le propos de Royal. Je ne remets pas en cause ses capacités sur ce seul fait.

Mais je pense être en droit (je vote pour cela) d'attendre des personnes qui me représentent un minimum de sérieux et de cohérence et de fustiger ces mêmes personnes lorsqu'elles font défaut à ces compétences de base.

39. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:33 par RH

cher confrère, comme vous avez raison! ... et comme certains commentaires me navrent! Décidemment Ségolène me fiche encore plus la trouille que Sarko ! Votez Bayrou !!!
Je m'étais promis de ne jamais aborder le domaine politique... mais là, tel l'enfant du conte d'H.. ANDERSEN, j'ai envie de crier "le roi est nu" n'en déplaise aux inconditionnels de l"a dame blanche". Mon dieu qu'elle peut parfois être nulle cette femme ! Bientot elle en viendra à vanter publiquement les condamnations à mort en 5 minutes.... Aprés l'encadrement militaire, les 35 heures des profs, son refus de se positionner en politique étrangère, son élocution type "heu, je heu sais heu pas heu quoi heu dire heu, les heu français heu choisiront...", la bravitude attitude... Je vais finir par voter BAYROU, les autres candidats me donnant autant envie de voter pour eux que de me faire moine...

40. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:38 par nouvouzil

On notera que la procédure criminelle chinoise rappelle celle qui était en vigueur dans l'Allemagne nazie:

www.entretemps.asso.fr/Kr...

Dans l'affaire en question, l'Avocat du prévenu n'a pas été averti de la date du procès et a été remplacé par un Avocat commis d'office.

La famille a reçu une facture pour le tout y compris des frais d'éxécution:

www.fkoester.de/kreiten/h...

41. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:38 par Jean

Vraiment j'essaie d'être objectif quand j'aborde les questions politiques. Je suis tellement déçu par l'offre. Là elle a quand même été minable.

42. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:38 par clems

ll faut dire que cela tombe en pleine annonce de hausse d'impots pour les catégories les plus aisées. Donc vous tous probablement.

Mais en parlant de bourde et de sucroit haineuse :

«Pour moi, seuls les étrangers parfaitement intégrés, titulaires d'une carte de résident de 10 ans, auraient vocation à bénéficier du droit au logement opposable au même titre que les Français», a expliqué le ministre de l'Intérieur.

Elle est pas belle celle là. On la retrouve quand sur votre blogue Mr le militant ?

Vous avez raison, Torquemada. Je n'ai JAMAIS dénoncé la politique actuelle en matière de droit des étrangers. Et je n'ai JAMAIS critiqué le ministre de l'intérieur quand il dit une bêtise. Heureusement que vous êtes là pour ramener un peu d'honnêteté intellectuelle...

Eolas

43. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:53 par jeannot

@ pasperdus : c'est ce que je disais aussi, mais en plus simple et clair
@ hugues : complètement d'accord
@ thomas : quand SR dit « Il ne faut pas mélanger géostratégie et économie. C'est trop facile, lorsque la France perd un marché, de trouver des raisons qui n'ont rien à voir » je ne voit pas ce qu'il y a de mal. Par contre quand vous dites "L'intelligence économique est un vaste sujet. Qu'une future présidente (potentielle) balaye ce qui structure la diplomatie dans le monde, c'est encore plus stupide que sa bourde sur la chine". Ca me gène profondement. Que l'économie contrôle la géopolitique c'est bien ? Un état de fait ne doit il jamais évoluer ? L'économie et la finace gère tout, c'est comme ça, ne pas en tenir compte c'est mal ! C'est très pensée unique libérale, comme point de vue.

@ EOLAS : je me demande si ces commentaires ne sombrent pas dans la TROLLITUDE ?!

Sur ce je vous laisse disserter du bien ou du mal fondé de tel ou tel, sur la retransmission objective d'une phrase par les médias, notamment quand il s'agit des droits de l'Homme.

Et oui, la critique des hommes politiques, surtout si ce sont des femmes, semble être devenu un exercice prohibé, attirant les foudres des censeurs. je le découvre avec stupeur.

Eolas

44. Le jeudi 11 janvier 2007 à 15:57 par Laurent

Le proverbe chinois du jour

"Quand une parole est lâchée, même quatre chevaux seraient en peine pour la rattraper"

Je savais bien que Dray, Bianco, Hollande et Montebourg étaient des bourrins

45. Le jeudi 11 janvier 2007 à 16:04 par Un fan

Punaise !
Sûr qu'elle aurait mieux fait de se taire sur ce coup, mais on ne lui enlèvera pas qu'elle fait beaucoup parler.

46. Le jeudi 11 janvier 2007 à 16:10 par Tom

Je suis sûr que l'avocat qu'elle a rencontré était libanais ...

47. Le jeudi 11 janvier 2007 à 16:35 par koz

Hugues...

"Des âneries, tout le monde en profère de temps en temps et je ne pense pas qu'il faille en tirer la moindre conclusion."

Je confirme : il m'arrive de dire des âneries, voire même des conneries. Mais Ségolène et moi avons une différence : je ne brigue pas la présidence. Mes âneries à moi prêtent, et prêteront moins à conséquences.

Ne pas en tirer de conclusions ? Quand elle invite à prendre exemple sur la rapidité de la justice chinoise au cours d'une conférence de presse sans se rendre compte qu'elle profère une énormité - comme dit quelqu'un plus haut : elle est en Chine et d'un seul coup, la question des droits de l'homme lui serait sortie de l'esprit ?! - je ne peux pas mempêcher d'en tirer des conclusions. N'en déplaise à ceux qui pensent qu'il serait malvenu de s'interroger sur les compétences d'un futur chef de l'Etat.

Et non, le propos n'a pas été "saisi au bond par un journaliste du Figaro" entre la poire et le fromage, dans une conversation privée, il l'a été au cours d'une conférence de presse. Il est repris par l'Associated Press (fr.news.yahoo.com/1101200... ) et la question qui se pose est de comprendre pourquoi une telle bévue est si peu reprise.

48. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:11 par Gamadil

47 commentaires (48 avec le mien) en 5 heures pour un post de 4 lignes... on voit que les esprits s'échauffent vite en ce moment quand certains noms sont cités. Ca rappelle les dessins de l'époque du procès Dreyfus qui montraient un repas de famille dévasté avec la légende "Ils en ont parlé !"


49. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:17 par jb_romain

C'est vrai Koz je suis très surpris par l'absence totale de reprise par les autres médias nationaux.

50. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:27 par m.anuel

je ne sais pas si les esprits s'échauffent, ils s'interrogent plutôt légitemement. Comme je l'ai entendu, on tombe amoureux d'une jeune fille et ensuite on vit avec une femme mariée ; de même, on vote pour un candidat, mais c'est ensuite un (ou une) élu qui gouverne. Le changement de statut peut changer pas mal la donne. C'est donc plutôt normal d'essayer de prévoir quel sorte d'élu sera celui ou celle qui nous gouvernera, au vu de ses déclarations et/ou actions actuelles.
Et pour l'heure, c'est pas top, d'un côté comme de l'autre !!!

51. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:30 par clems

"Elle est pas belle celle là. On la retrouve quand sur votre blogue Mr le militant ?

Vous avez raison, Torquemada. Je n'ai JAMAIS dénoncé la politique actuelle en matière de droit des étrangers. Et je n'ai JAMAIS critiqué le ministre de l'intérieur quand il dit une bêtise. Heureusement que vous êtes là pour ramener un peu d'honnêteté intellectuelle...

Eolas"

Ce n'est pas vous que je qualifie de militant, je vous reconnais quelques malices parfois mais sans malhonneté juste de l'idéologie au même titre que le marxisme jamais appliqué. En ce qui me concerne je reste dans la réalité. On m'excusera.

Je parlais de KOZ qui lui mérite complétement cette qualification. Ceci étant ce n'est pas non plus une injure.

Au fait les 35 heures des enseignants, n'étaient qu'une reprise des idées d'allègre qui lui même devait les avoir piqué à un autre ministre. C'était vieux comme le monde et ne se fera jamais. D'ailleurs son idée est un idéal réclamé par bcp d'enseignants si on la lit dans sa totalité.

52. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:40 par Lucas Clermont

@ Eolas

"Vous prétendez que cette phrase aurait été tirée de son contexte ? Sur quelle base ? "


Sur la base de son absence. Où est-il ? C'est exactement en cela que le procédé est déloyal. Exactement comme si j'extrayais quelques phrases de votre blogue et que je clamais : "Voyez, l'habile Monsieur Eolas est un social démocrate, il est avec nous". Ou "heureusement que nous avons Maître Eolas pour dénoncer les errements de ce gouvernement". Ah ! Devrez-vous surveiller toutes vos envolées, pour voir si rien ne traîne qu'on pourrait récupérer ? Et comment exerceriez-vous votre esprit critique, puisque ce serait porté à l'actif du camp adverse ?

Politiquement, il n'y a rien à gagner, ici, parce que les lecteurs sont informés et sans doute politisés. Ou des gains dérisoires à la marge. Mais si vous pensez qu'il convient d'engager votre talent dans ces amusements, n'hésitez pas : à l'UMP comme au PS, il y a des militants qui adorent cela, le débat âpre, tactique. Et par expérience : stérile.



53. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:45 par guichoune

Qui a dit que le clivage gauche droite (et malheureusement la mauvais foi éhontée qui va avec) n'existait plus en France ?
Encore une belle ânerie de l'un de nos politiques...
Objectivement (mot politiquement incorrect lorsque l'on est partisan), la déclaration de Ségolène en ce qu'elle est composée de deux termes qui connectés ensemble rendent ses propos dignes de Gaston Lagaffe, sont particulièrement stupides pour qui bride la plus haute fonction de l'Etat.
Les japonais sont des fourmis, et les chinois ?

54. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:52 par PissTroiGüt

Bonjour, souhaitant juste apporter ma pière à l'édifice, sans jeter d'huile, ça brûle et c'est dangereux... Non c'est sur l'expression "droits humains" que je voulais rebondir. Notamment sur votre réponse en #20, elle est habile mais à mon avis erronée. En effet, l'expression anglophone "human rights" n'est-elle pas plus proche des "droits humains" que de nos "droits de l'homme" ?
C'est d'ailleurs une terminologie de plus en plus utilisée en français chez les juristes internationaux. Et c'est l'expression que mes enseignants de l'Institut des Droits de l'Homme de Lyon nous ont enseignés.
Deux raisons principales : d'abord l'éternelle rengaine féministe-ic qui voit dans l'Homme la négation de la femme... Passons. Mais la seconde, plus intéressante selon moi, qui cherche à évacuer les vieux réflexes de pensée qui nous viennent lorsque nous évoquons les "droits de l'homme", les "droits-de-l'hommistes", une doctrine presque.
L'expression "droits humains" entend donner plus de matérialité à des principes trop souvent oubliés dans des textes de 1789 voire plus vieux.

Voilà, un éclairage, non partisan, juré, craché, Pfft.

Ceci dit, quelle connotation les rédacteurs des discours de SR ont-ils voulu donner à l'utilisation de "droits humains" ? On le saura bientôt maintenant que le lièvre est détéré.

Toujours aussi fidèle,
Cordialement

55. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:52 par pas troll,ni sang

Ca papote, mais j'espère que madame Royal en aura profité, sans maladresse cette fois, pour parler sérieusement avec quelques responsables Chinois, à savoir des problèmes environnementaux dont ils ont, pour une bonne part, une certaine responsabilité :

lemonde.fr/web/depeches/0...

Lesquels problèmes à venir dépasseront très vite tous les autres _et de loin, à mon avis_

56. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:54 par guichoune

Damned, je suis contaminé par Ségolène: "bride" pour "brigue" "sont stupides" pour "est stupide","mauvais" pour mauvaise".
Désolé

57. Le jeudi 11 janvier 2007 à 17:55 par KickMe

Vous sentez ? Ca sent... ça sent le gros troll humide et velu !

58. Le jeudi 11 janvier 2007 à 18:02 par Aedila

@ Clems: Et à part reprendre les idées des autres sans discernements quel est le programme de SR ?

@tous Je me permets d'attirer incidemment votre attention sur le fait qu'il n'y a pas que deux candidats à la présidentielle

59. Le jeudi 11 janvier 2007 à 18:40 par Mani

"Pour Patrick Devedjian, député UMP mais aussi avocat, « il ne faut pas confondre rapide et expéditif ». .../...
Devedjian insiste : « Si elle a pensé à la peine de mort, c'est affreux. Si elle n'y a pas pensé, c'est pire. »"

Extrait de l'article du ci-devant Figaro, source du billet vindicatif de notre vénérable confrère Eolas.

Je ne voudrais pas balancer mais en matière d'âneries, Miss Royale fait œuvre d'apprentie.

En lisant l'acide billet de notre procureur vénéré, je n'avais pas pensé à la peine de mort et je peux me ranger, soulagé, dans le camp des affreux.

Mais qu'est donc pire qu'un affreux ?

Un Eolas cédant, incontinent, au commentaire d'une petite phrase peut être ...

Finalement, lorsque l'on se place sur le terrain politique, on a les confrères qu'on mérite :p





60. Le jeudi 11 janvier 2007 à 18:47 par clems

@ Clems: Et à part reprendre les idées des autres sans discernements quel est le programme de SR ?

Et SK de picorer dans le programme du FN ou dans celui du feu candidat madelin ?

Le programme est celui du PS, on en pense ce que l'on veut, je préfere le programme de SR, Villepin, Bayrou, CHIRAC qui sont des vrais républicains plutot que celui de l'autre excité qui mettra la France dans la rue pdt 5 ans si il est élu.

Remarquez je serais un extremiste de gauche, je penserais qu'il est préférable de le voir élu, après lui les extremes seront testés au pouvoir, c'est certain.

61. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:01 par jpe

Le contexte ne fait pas tout. Lorsqu'on est soumis à la dure loi de la communication, et nous le sommes tous à notre niveau et plus encore lorsque l'on aspire à représenter, l'important est moins ce que l'on voulait dire ou les raisons qui ont nous ont poussé à le dire que la façon dont cela est compris ou à tout le moins perçu.

Les exemples sont nombreux dans notre histoire politique, même récente, et quel que soit le bord. Le "racaille" de Sarkozy (qui répondait terme à terme à l'apostrophe d'une habitante), le "sauvageon" de Chevènement (dont il a essayé de se dépêtrer en affirmant qu'il s'agissait d'un terme de botanique), le lapsus de Jospin quand il appelait quelque chose (j'ai même oublié quoi) "de tous [ses] vieux" quelques semaines après le "vieux et usé" et même le "il fait chaud" de Balladur dans le métro…

Le sens donné aux mots a une portée que le contexte ne corrige pas. Qui ne se rappelle pas son cours d'histoire de la révolution et le poids démesuré donné au fameux "Aujourd'hui: rien" du journal de Louis XVI à la date du 14 juillet 1789 ? On oublie trop facilement qu'il s'agissait surtout d'un bilan de chasse et que, de plus, les nouvelles n'allaient pas forcément vite de Paris à Versailles. Qu'importe, cet épisode est souvent utilisé pour illustrer le fossé d'incompréhension séparant le roi du peuple.

Cela, un candidat (j'utilise le masculin neutre) ne peut pas, n'a pas le droit de l'ignorer. Les mots ont un sens. Et ce n'est jamais anodin.

La fameuse expression "droits humains" par exemple. C'est sans doute justement parce qu'ils rappellent moins les grands principes, mais j'ai pour ma part l'impression que les droits de l'Homme sont dilués et donc moins forts dans les droits humains. C'est peut-être pour cela que Ségolène Royal a choisi cette expression. Elle l'a en tout cas fait à dessein.

Quant aux propos de Royal, ils sont donc soit une fâcheuse bêtise, soit le signe d'une naïveté inquiétante, soit totalement volontaires. Je vous laisse choisir la raison que vous préférez.

Tout ça pour dire qu'afin de bien se faire entendre, il faut faire attention à ce que l'on dit, à qui on le dit, et où on le dit.

Mais qu'ils ne se départissent pas pour autant d'une certaine fantaisie.
Par exemple, Ségolène Royal aurait monté dans mon estime si elle avait simplement assumé son original "bravitude" (qui est une "barbarité" aurait dit mon père en rigolant) d'un simple "ma langue a fourché" (ou mieux: "a fourchu") sans essayer de se réfugier derrière un hypothétique trait d'humour ou une illusoire licence poétique.

62. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:02 par Sand

Il faut croire, cher Maître, que vos lecteurs sont bien plus prompts à défendre Mme Royal que M. Sarkozy, car les critiques que vous avez précédemment formulées à l'encontre de ce dernier n'ont jamais fait l'objet de commentaires aussi virulents ! Il faut croire que votre lectorat serait plutôt de gauche finalement...

63. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:12 par clems

"Par exemple, Ségolène Royal aurait monté dans mon estime si elle avait simplement assumé son original "bravitude" (qui est une "barbarité" aurait dit mon père en rigolant) d'un simple "ma langue a fourché" (ou mieux: "a fourchu") sans essayer de se réfugier derrière un hypothétique trait d'humour ou une illusoire licence poétique."

Ce qui est le cas. Elle l'a reconnu le lendemain même. Elle n'a jamais prétendu que ce néologisme était volontaire, en attendant d'autres font des néologismes et ce volontairement (karchériser) pour de bien plus sombres sentiments.

Ce qui se passe et qui est agaçant c'est qu'une petite bande de blogueurs brieffés par raffarin et l'équipe de campagne de sarko, passent leur temps à tirer toutes les phrases de ségolène de leurs contextes pour essayer d'y trouver un semblant de ridicule et comme c'est une femme cela fonctionne encore mieux que pour DOUSTE. A noter que c'est la même équipe qui oeuvrait pour DSK.

A noter également qu'aucun média ne s'est saisit de ces phrases avant que le buzz initié par ces personnes ne fonctionne.





64. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:22 par Aedila

@ Clems Je suis impressionnée par votre fidélité absolue à SR. Je ne critiquais pas l'absence de programme de SR vs SK pour moi ils sont à mettre dans le même panier, celui des sur-communicants, opportunistes et démagogues. Au contraire, je vous rappelle qu'il y a d'autres choix possibles.

65. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:25 par Flagada

Certes les chinois n'ont pas un système judiciaire au top.

Mais sachez que l'expression "j'ai droit à..." N'EXISTE PAS en chinois
Autrement dit, la culture de l'égalité des droits et des droits de l'homme n'est pas une composante essentielle des tribunaux chinois..

Un étudiant chinois m'a récemment confié que les cours d'histoire des idées politiques en fac n'avait aucune importance pour lui.
Les droits de l'homme, de la défense... conneries d'occidental, tout ça.
J'espere qu'il est seul à penser cela, du moins dans le microcosme des chinois de la fac ...

Les droits de l'homme n'impliquent nullement les mots "j'ai droit à", mais plutôt "j'ai le droit de". Ce sont là les seuls vrais droits de l'homme : ceux qui par leur nature n'imposent à autrui aucun comportement si ce n'est une abstention : ne pas nuire à l'exercice de ce droit sous réserve de leur propre droit (la liberté des uns s'arrêtant où celle des autres commencent. Ainsi en est-il de la vie (ne me tuez pas), de la liberté (ne me mettez pas d'entraves tant que je ne nuis à personne), de la propriété (laissez moi faire ce que je veux avec ce qui est mien). Le concept de droit-créance est récent : seconde moitié du XXe siècle, une période de mauvaise conscience collective soignée à coups de proclamations grandiloquentes sans penser aux conséquences : ainsi le droit au travail de la constitution de 1946, qui pris au pied de la lettre donnerait le droit à quiconque d'obtenir un travail à la première demande. Ce concept est effectivement difficile à traduire dans un langage rationnel comme l'est le chinois. Mais le concept de droits de l'homme existe : il s'écrit 人权 et se prononce "rén quán" (Jéne Couane, phonétiquement).Le droit de propriété s'écrit 产权 (chǎn quán), la liberté 自由 (zì yóu), et la vie, 人生 (rén shēng). Il n'y a rien qui empêche un Chinois de comprendre cela, quant à l'histoire des idées politiques, c'est plus la culture communiste que la culture chinoise qui conduit à bouder cette matière : le confucianisme, le légisme, le mohisme méritent une place de choix dans les matières universitaires.

Eolas

66. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:43 par pas perdus

Court billet et joli raccourci...

Il n'empêche que ce sont les gouvernements de gauche qui ont légiféré pour donner aux justiciables plus de droits...

Vous vous répétez. Merci de noter les sites où vous déposez vos affiches, ou je les décolle pour vous.

Eolas

67. Le jeudi 11 janvier 2007 à 20:13 par Mr. Sandwich

Je vais faire un faux trackback de ce billet moi je crois. Oui Blogspot ne sait pas faire les trackbacks.
Et tant pis si on me dit que la phrase est sortie de son contexte.

pas perdus > sous-entendriez vous que Ségolène Royal est de gauche ? :)

68. Le jeudi 11 janvier 2007 à 20:33 par Mouche du coche

Vous perdez votre temps, Eolas !

En matière de politique, vous devriez savoir que ceux qui ont choisi leur camp à l'avance se comportent comme des avocats sans logique ni rigueur ni honnêteté, contrairement à ce qui se passe le plus souvent en Justice.

Mais vos détracteurs ne perdent pas le nôtre : en défendant leur protégée jusqu'à l'inadmissible, ils révèlent la réalité de leur état d'esprit. Pitoyable !

Courage, Eolas, il vous en faudra beaucoup. Vous venez de mettre le pied sur une mine anti-personnel qui a pour nom crétinitude. C'est un effet pervers de la démocratie qui nous est pourtant si chère.

69. Le jeudi 11 janvier 2007 à 20:55 par AFB

# Mouche du coche:

Vous avez eu des problèmes avec votre cinquième locataire, pour ce que j'en sait par ailleurs et avez, du coup, renoncé à louer à nouveau, consentiriez vous à nous le louer cependant, nous présentons tous deux toutes garanties, CDI_57K€/an_urgent_

Non, je rigole, nous sommes des "crétins" & pas des Alpes.

70. Le jeudi 11 janvier 2007 à 20:56 par AFB

J'en sais, excusez moi.

71. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:03 par Mouche du coche

@AFB : si vous saviez pour qui je vote, vous comprendriez que c'est pour ma propre famille politique que j'ai honte quand je vois les déclarations de notre représentante.

72. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:08 par Delio

Ségolène n'a pas inventé la poudre, c'est sûr !
Peut-on lui en faire grief quand on voit comment son principal (ses principaux ?) opposant (s) l'utilise si bien dans la première banlieue venue ?
A choisir entre une bafouilleuse et un f*****r de m***e, je choisis la bafouilleuse.
Car contrairement à ce qui se passait avant 1789 ou entre 1800 et 1814, il n'est plus de "fait du Roi" (ou de l'Emperaur-Premier Consul à vie), et je fais confiance à son entourage et à (je l'espère) la vague rose qui va déferler sur le parlement pour temperer les incongruités de la demoiselle qui fut choisie sur son sexe plus que sur ses qualités intrinsèques par les militants du PS

Delio (qui aurait préféré Emmanueli comme candidat)

73. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:11 par p.

Marrons nous un peu :

pangloss.blog.lemonde.fr/...

74. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:12 par clems

Laissez la mouche tranquille, quand elle arretera de BZZ, on comprendra peut etre ses commentaires.

Eh la mouche faire de la politique noyée dans le verre de rouge c'est pas bon, on comprend pas ;)

75. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:20 par Elisabeth

Comme aurait dit ma grand-mère, d'un pet de lapin, ils te font un civet pour 15

76. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:23 par Raph

La Chine... Soyez un militaire, faites vous avoir par les chinois et vous aurez de belles cicatrices

77. Le jeudi 11 janvier 2007 à 21:37 par orochimaru

Sego aurait déclarée qu'on ne faisait rien dans les Tribunaux administraifs.
Mais selon ses ex-collégues du TA de Paris, elle ne traitait pas elle-même ses dossiers...

78. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:09 par Ankou

@clem
Ce qu'on lui reproche sur la bravitude, c'est de s'être enfoncer en disant : "C'est l'expression de la densité de ma pensée". Elle dit bien qu'elle n'avait "pas fait d'erreur de français". Donc elle vient de faire un sombre et inquiétant néologisme comme vous aimez.

Source : www.rtl2007.fr/actualite/...

Donc elle assume et même revendique ce néologisme qui était volontaire car exprimant sa densitude.
Désolé pour la fin, mais ça me fait sourire ^^

79. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:13 par Val

[Commentaire supprimé. Copier-coller servile fait par un "colleur d'affiche" du net. je n'aime pasle spam, même manuel.]

80. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:21 par clems

Et bien moi j'ai lu le contraire d'un journaliste qui l'avait interrogé le lendemain. Excusez moi d'avoir perdu le lien, je n'ai pas trouvé cela d'un grand intéret sur le moment.

Quelque part, c'est bien fait pour elle, je n'ai pas compris l'intéret de tenter une citation chinoise pour se ramasser derrière.

Enfin cela fait parler ses rivaux qui n'ont qu'un procès en cruchitude à lui faire, il faut dire que eux sont en période de boxitude avec leur premier ministre et menacent de boycotter le congrès si l'un n'embrasse pas de toute son ame la grande messitude prochaine.

C'est dire le niveau.


81. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:24 par authueil

Val, ce que l'on reproche à Ségolène, ce sont des maladresses à répétition. A chaque fois, ses propos prêtent à confusion. Si elle devient présidente, un incident diplomatique est vite arrivé et s'excuser ou s'expliquer après ne répare pas complètement.

Qu'elle fasse une ou deux bourdes, on peut comprendre, mais là, elle est en train de dépasser Douste-Blazy, référence en la matière. Disqualifiant pour espérer devenir président de la République. C'est la succession rapprochée qui craint, pas chaque bourde prise individuellement.

82. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:27 par Raph

De toute façon, vouloir que la France prenne exemple sur la Chine, au niveau de la justice ne mérite même pas le débat..
Ca serait une idée d'extrème-extrème-extrème droite, et non de gauche !!

83. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:53 par JR

Pour ma part, je relèverai surtout que la remarque de Madame Royal, qui a une porté bien plus générale, prend comme exemple la justice française, qui donc pourrait peut-être souffrir de la comparaison avec la justice chinoise.
Et j'observe alors qu'on a tellement pris ces derniers dix-huit mois en France l'habitude de s'essuyer les pieds sur la justice que l'idée qu'une telle comparaison ne soit peut-être pas la plus pertinente pour traiter le sujet "soyons modestes avant de donner des leçons aux autres" n'effleure plus personne.
Est-ce que quelqu'un sait s'ils recrutent, dans la justice chinoise ?

84. Le jeudi 11 janvier 2007 à 22:57 par Ankou

Citation de Maître Eolas :
J’ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu’en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison.

Citation de Val :
J'ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu'en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison.

Merci, la différence nous saute aux yeux...

Pour maître Eolas, ce commentaire embruns.net/logbook/2007/... chez Embruns devrait rappeler le 78ème commentaire de ce billet. Mais je crois qu'il y a une virgule de différence, donc cela ne doit pas être un de ces argumentaires copiés/coller en 5 min. Ils ne sont pas suffisamment con pour faire ça, enfin j'espère.

85. Le jeudi 11 janvier 2007 à 23:03 par cardabelle

@koz #8 :

"Maintenant, je suis bien évidemment persuadé que Ségolène Royal a simplement oublié la question de la peine de mort, et des exécutions sommaires en Chine"


des trous de mémoire comme ça....

86. Le jeudi 11 janvier 2007 à 23:19 par avec son accord _Tacite_

@ Ankou:

Vous passez facilement sur votre blog, de la montre à quatre, voir cinq chiffres avant la virgule _j'achète,j'achète pas, because,sinon les nouilles leader price & so on _ et zou on en arrive à la balle fatale qu'on fait payer à la famille de la victime, zut non , du condamné.+ photos adhoc, comme un vrai bloggeur. [beaucoup, beaucoup balles pour pli de montle si blogy acheter,hi,hi..!]

On s'ennuie un peu, ou alors cela tient t'il uniquement de l'existentiel ?

87. Le jeudi 11 janvier 2007 à 23:49 par avec son accord _Tacite_

Non je pense que le Maître s'amuse.

"Je balance une grosse caillasse à la baille et je regarde les jolies ondes concentriques que j'ai provoqué d'un rien, en suçotant une paille de vrai chaume de vrai blé et en jetant de temps à autres un coup d'oeil au panier de pique-nique contenant quelques tranches amoureusement emballées d'un certain jambon dont le prix au kg m'interdit de citer le nom."

Quoique : www.spanishtaste.es/fra/p...

88. Le vendredi 12 janvier 2007 à 00:07 par Tristan

Bon, elle a dit ça, et alors ? Est-ce faux ?

Dire que la justice chinoise est rapide, ce n'est pas la prendre comme modèle. Maître Eolas, je ne vois pas où vous voulez en venir, avec ce billet. Est-ce une manière de faire un peu d'humour sur une remarque pas très fine de S.R. ? Ou bien voulez-vous simplement êre un relais de la campagne de dénigrement qui vise à faire croire que S.R. fait plein de bourdes ?

Je veux bien sur ëtre un relais de la campagne de dénigrement ; ajoutons à cela que j'adore me prendre des procès d'intention en pagaille. Le fait que Ségolène Royal a dit une énormité en relation avec la justice, thème qui m'est cher pour les raisons que je vous laisse deviner n'a évidemment aucun rapport, c'est juste une coïncidence. Ha, et vous avez oublié de dire que je n'aurais pas relevé ce propos si Ségolène Royal n'était pas une femme.

Eolas

89. Le vendredi 12 janvier 2007 à 01:14 par JP

La vérité est pourtant limpide :

Eolas est un complice de la campagne orchestrée qui vise à faire croire aux ségolénistes qu'ils sont la cible d'une campagne orchestrée.

Cela, évidemment, n'est que la partie la plus visible du grand complot généralisé visant à leur faire croire qu'ils sont paranoiaques.

Ha, vous étiez à la réunion du grand Complot, hier soir ? Je ne vous avais pas vu. Il faut dire qu'avec ces cagoules pointues sur la tête...

Eolas

90. Le vendredi 12 janvier 2007 à 01:15 par Mouche du coche

Bon, c'est entendu : elle n'était pas au courant de ce qu'est la justice en Chine. Elle n'a pas entendu de propos antisémites lors de son voyage précédent. Le mot bravitude, elle nous l'a offert pour faire de l'humour...
Ok, ok, ok...

Mais ce n'est pas la question ici posée ! La question est :
"Pourquoi comparer la justice française à la justice chinoise ?"

91. Le vendredi 12 janvier 2007 à 02:03 par ade

Je suis assez bluffé par votre réponse à Flagada (65) : en plus du français (d'une fort belle plume), de l'espagnol et de l'anglais, vous parleriez chinois ??! (car j'imagine bien que vous n'avez pas utilisé Babelfish... :) )

Je l'ai étudié il y a bien longtemps. Je dois connaître une centaine de caractères simplifiés, c'est loin de pouvoir se qualifier de "parler chinois".

Eolas

92. Le vendredi 12 janvier 2007 à 02:31 par Damien B

@ade : je ne conseille à personne de dire "Jéne Couane" pour faire valoir ses droits en Chine :-) Il faut avouer que si on a le pinyin, c'est aussi parce que les sonorités mandarines sont difficiles à retranscrire de manière usuelle...

Oui, les cours de chinois parlé sont plus près de la classe de chant que de la classe de langue. La même syllabe pouvant avoir jusqu'à cinq significations selon l'accent avec lequel on les prononce.

Eolas

93. Le vendredi 12 janvier 2007 à 02:52 par PsychoGun

Cette phrase peut paraître très bête mais il ne faut pas oublier qu’elle s’inscrit dans le contexte d’un jeux diplomatique. Si Royale avait critiquée la justice chinoise et bien la Chine s’en serait outrée parce qu’elle n’est pas le seul pays qui applique la peine de mort(1) et qui connaît des imperfections juridiques(2).
La population chinoise aurait pris cela comme les marques d’une arrogance et d’un mépris teintée de racisme, notre économie en aurait grandement souffert et ce sont ceux qui rient aujourd’hui qui auraient brûler des pneus de voitures aux entrées de leurs usines pour protester contre la baisse de leur pouvoir d’achat.
Royale n’est pas une exception, tous les pays ferment les yeux sur les défauts chinois.
Cette phrase n’est donc pas stupide, elle est hypocrite, et cette hypocrisie a pour dessein d’assurer votre confort.

(1): On pourrait citer le Japon et les Usa.
(2): Des rapports ont montré qu’aux USA et en France la justice est beaucoup plus sévère envers les noirs et les nord-africains qu’elle ne l’est avec les blancs, et ce à profils égaux.


Dans ce cas, se taire eût été suffisamment hypocrite. Inutile d'y rajouter le ridicule.

Eolas

94. Le vendredi 12 janvier 2007 à 02:53 par PsychoGun

Bon et puis elle a de jolies hanches.

95. Le vendredi 12 janvier 2007 à 04:41 par Booz

Explication de Louis Henkin (qui sait de quoi il parle, lui www.law.columbia.edu/facu... a propos des vocables "human rights" et "droits de l'homme": Human rights ne correspond certainement pas a "droits humains", mais plus a "droits de l'humain", ce qui rejoint le sens de "droits de l'homme".

96. Le vendredi 12 janvier 2007 à 09:12 par JF

J'ai peut être tort d'essayer de lire entre les lignes ce que SR a pu vouloir dire (mais bof, vue la densité de procés d'intention dans ces commentaires, un de plus ou un de moins...), mais est-ce qu'on ne pourrait pas simplement comprendre cette intervention comme

"[même] la justice chinoise [sous-entendu : dont on sait pourtant qu'elle est loin d'être un modèle] arrive à être plus rapide que la notre"

Auquel cas il s'agirait tout bonnement d'une formulation un peu maladroite...

En effet, il faut régulièrement qu'un exégète vienne, après chaque saillie, nous en donner une interprétation et une explication de texte. Pourquoi ne parle-t-elle pas directement un Français correct et compréhensible, alors ? Aux procès d'intention que vous évoquez répondent des numéros de gymnastique intellectuelle pour transformer une phrase stupide en pensée profonde. Il en va de même pour le bravitude. Mais alors, pourquoi ne pas porter directement à l'Elysée le porte-parole ?

Eolas

97. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:02 par Tristan

Sans vouloir être agressif, je vous fait remarquer que cette remarque n'a rien d'une "énormité". Voici un pastiche de votre propre billet :

Maître E. a succombé à cette mode en découvrant un modèle intéressant pour une future réforme de l'éducation supérieure :

J’ai rencontré un professeur qui me disait que le pourcentage de diplômés du supérieur est plus élevé aux Etats-Unis qu’en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison.

Absolument. Tous les éléments de comparaison. (lien vers l'histoire tragique d'une brillante étudiante noire qui, malgré son diplôme, ne trouve pas de travail qualifié au Texas)

Allez-vous juger que Maître E. a dit une énormité sur l'éducation supérieure ?

Non, cher Tristan, vous n'êtes pas agressif. Mais vous n'êtes pas non plus pertinent. On peut, sans encourir le ridicule, vanter l'enseignement supérieur américain. Il est un des meilleurs du monde. La justice chinoise est aux ordres du régime contrôlé par un parti unique. Les juges sont révocables discrétionnairement. La corruption y est institutionnalisée et sans risque quand on pense à arroser tous les responsables locaux du Parti. Quant à faire une analogie entre une jeune diplômée noire qui ne trouve pas de travail qualifiée dans un des Etats, sachant qu'elle peut librement aller s'installer dans 49 autres, ce qui dans son pays se fait couramment, et une jeune femme condamnée à mort pour trafic de stupéfiant à qui on impose un avortement pour pouvoir l'exécuter, vous espérez emporter la conviction de qui ?

Plus encore de ses bourdes, Ségolène Royal doit se méfier de ceux qui veulent voler à son secours.

Eolas

98. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:04 par nouvouzil

Les propos de SR sont certes une bourde, mais que faut-il dire alors du projet de traité d'extradition que M. Clément présente comme une "grande avancée" au grand dam des organisations humanitaires?

www.lemonde.fr/web/depech...

Que ce n'est pas une bourde, c'est un traité. Il exclut la peine de mort et les infractions politiques. Et tout décret d'extradition est soumis au contrôle du juge judiciaire et administratif. Français, le juge. Sachant que l'absence de traité d'extradition n'empêchait pas la France d'extrader vers la Chine, on peut critiquer le principe, mais ce n'est pas scandaleux.

Eolas

99. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:04 par JS

Moi ce qui me sidere dans tous ces commentaires pro-SR, c'est qu'on ne discute jamais du fond (que ca soit pour cet incident ou pour les profs ou autre) mais toujours le procede : "c'est sorti du contexte", "c'est un coup-bas juste avant un vote", "c'est un pro-UMP qui l'annonce", et le mieux etant "c'est parce que je suis une femme". Bien entendu le fait que ca ne change pas le sens ou la veracite des faits n'est jamais envisage. Le resultat, c'est qu'on ne discute jamais du fond et en fait on ne sera jamais vraiment ce que S.R pense vraiment sur ces sujets.

Certains partisans reconnaissent tout de meme avoir une candidate gaffeuse qui lui confere un cote humain, rafraichissant par rapport a tous les enarques dont on a l'habitude (bien qu'elle soit sortie de l'ENA elle aussi). C'est tout a fait vrai, mais ce qui m'amuse, c'est que ces meme partisans ont du etre parmi les premiers a s'amuser d'un autre gaffeur celebre outre-atlantique et que toutes ces preoccupations de sortir des phrases de leur contexte ou autre ne les ont jamais preoccupes.

PS: Je ne suis pas pour autant partisan du gaffeur outre-atlantique

100. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:08 par JS

@Tristan #97

Il y a quand meme une grosse difference. Maitre Eolas ne pretend pas donner de lecon. S.R si. C'est d'ailleurs amusant de donner une lecon qui demande justement d'etre prudent avant de donner des lecons. Ca reclame au moins un minimum de prudence non ?

101. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:10 par LtR

Après la bravitude, la connitude.

L’art de l’élite - notamment politique - française est d’épouser un incompréhensible jargon pour le commun des mortels.

Le jet lag est sans doute à l’origine de la puissante inspiratude dont a su faire preuve Madame Royal.

De la terre de feu au Kamtchatka, les populitudes sont anéanties de bonheur rien qu’au son de la voix de Ségolène.

L’on attentionne sa venue en Iran, où la candidate prendra soin d’implémenter son célébriciel répertoire des proverbes et citations, non sans avoir préalablement checké avec son comité off et in de campagne l’impactage de ses interventions sur le pékin.

Car pour candidater aux plus hautes fonctions, il faut se mettre à l’écoute du peuple et lui parler vrai.

102. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:34 par jeannot

@ EOLAS : 1/ Un petit exercice : je me cite : "L'économie et la finace gère tout, c'est comme ça, ne pas en tenir compte c'est mal !" (voir commentaire 43). Que déduire de cette phrase hors contexte ?
2/ Je vous cite "Et oui, la critique des hommes politiques, surtout si ce sont des femmes, semble être devenu un exercice prohibé, attirant les foudres des censeurs. je le découvre avec stupeur." (voir votre réponse au commentaire 43). Personnellement j'avais pas l'impression que mon propos signifiait d'une manière quelconque que la critique était interdite. Mais je disais deux choses : (a) Je lançais un débat avec 'thomas', (b) je faisait remarqué que le débat sur les propos de SR devenait ici stérile et trollien.
3/ Je confirme et maintient ce dernier point de vue, compte-tenu du nb de commentaires (maintenant 100 !) en 24h, sur un blog très intéressant et pas habitué à ce genre d'envolées stériles.
4/ Sur les trolls, lire : www.linux-france.org/prj/...
(Merci à petaramesh.org/ pour avoir mis ce lien qq part dans son excellent blog)

103. Le vendredi 12 janvier 2007 à 10:52 par Tristan

@JS
#99 : Et de quel fond voulez-vous discuter ? Ici, la seule manière de discuter du fond serait de comparer la vitesse des justices chinoises et françaises, et aussi de comparer le taux d'erreurs judiciaires, pour voir s'il y a un lien. Si vous avez des éléments de comparaison, merci de les partager avec nous.

#100 : le propos de Ségolène Royal, c'est justement qu'il ne faut pas se précipiter pour donner des leçons à la justice Chinoise.

104. Le vendredi 12 janvier 2007 à 11:18 par jeannot

On en reviens forcément au contexte et à la libre interprétation de spetites phrases (quelque soit la personne qui les a pronnoncée et quelque soit le média qui la diffuse) :
Une autre interprétation possible "si la Chine (sous entendu véritable dictature) a une justice plus rapide on est peut-être pas obligé de la copier...".
Cela dit et comme je le disais ailleurs : "elle devrait éviter les sous entendus, le deuxième degré et les phrases à multi interprétation possible...
C'est la porte ouverte à toutes les critiques et tout les coups bas, bref à toutes les fenêtres..." CQFD

105. Le vendredi 12 janvier 2007 à 11:25 par koz

Pour ceux qui doutaient de la véracité de la phrase. C'est repris sur Europe1.fr - avec une interview de Tubiana que j'ai pas pu écouté.

Et l'info n'a toujours pas fait l'objet d'un démenti quelconque.

J'aurais d'ailleurs tendance à penser que le PS, voyant que les médias reprennent peu cette brillante sortie de Ségolène, préfère se faire discret pour ne pas la faire remarquer... ne pouvant ni contester qu'elle ait tenu le propos... et difficilement que ce soit une belle c...ie.

106. Le vendredi 12 janvier 2007 à 11:26 par ducourt

Il serait temps d'envoyer la magistrature française se former en Chine, plutôt que de la soumettre au formatage de l'ENM.

107. Le vendredi 12 janvier 2007 à 11:46 par jeannot

@ koz : je ne doute pas de la véracité de la phrase, j'aimerais juste savoir ce qu'elle à dit d'autre en gros, pour savoir si oui ou non ce qu'elle à dit est aussi grave que ça en a l'air.

108. Le vendredi 12 janvier 2007 à 12:22 par Gascogne

@ Ducourt et Meta38 : si je réponds, je m'énerve, si je ne réponds pas, je suis méprisant...
Devant le niveau de conversation, je ne sais plus très bien quelle attitude employer.
Vivement qu'il n'y ait plus de justice en France, tout le monde sera content. Les juges au goulag !
C'est grâce à vos apports au débat que je me dis que le médiateur de la République n'imagine pas ce qui l'attend en terme de saisine en responsabilité des magistrats. Enfin, il paraît que le peuple à toujours raison, alors...

109. Le vendredi 12 janvier 2007 à 13:07 par Lucas Clermont

@ Gascogne

Si cela peut vous aider à résoudre l'alternative : à la fin il ne reste rien des ces agitations. Que retient-on d'un médiocre match de football ?

110. Le vendredi 12 janvier 2007 à 13:47 par beber58

J'interprète les propos de SR de la manière suivante: "la justice chinoise est nulle. Mais comme je suis polie, je ne le dis pas et je dis "elle est rapide" (un peu comme d'une fille moche, on dit "elle est gentille"). Par ailleurs la justice française est lente. Quand je serais élue, je demanderais à Maître Eolas de prendre les dispositions nécessaires pour l'accélérer."

111. Le vendredi 12 janvier 2007 à 14:52 par Nain Joyeux et Farceur

La famille devra-t-elle payer la balle?

Or donc, la justice chinoise est plus rapide et ses rouages mieux huilés que chez nous ?

Entre « protection rapprochée » de Georges Frêche et « Bravitude », Madame Royal cumule !

Pourquoi ne pas laisser l’apanage des sorties imbéciles à d’autres, voire à son agité de concurrent direct ?

Une fois de plus, les mêmes propos tenus par un édile de droite, ou un allumé du style le Pen ou De Villiers, et la foule serait en masse dans la rue ! Faut-il qu’on soit anesthésié ou hypnotisé par cette candidate pour ne pas réagir.

Les Tibétains torturés ou assassinés, les Tibétaines violées, les opposants muselés ou tués d’une balle expéditive dans la nuque vont apprécier…

J’espère que pour amortir le coût d’une justice plus rapide, Madame Royal envisage de faire payer la balle à la famille, comme en Chine, pays des « Droits Humains ».

Quand François Mitterrand a lu en direct aux infos la lettre de Laïanev et a été forcé d’envoyer ce malheureux Bérégovoy au créneau pour tenter de désamorcer la bombe de ridicule en évoquant le « troisième degré » du président, il avait au moins la triste excuse d’être malade.

Je commence à me rapprocher doucettement du vote protestataire ou de l’abstention.

112. Le vendredi 12 janvier 2007 à 15:26 par Tristan

Pour Maître Eolas :
Pardonnez-moi d'insister, mais vous ne comprennez pas ma réaction. Vous nous avez habitué à des billets de grande qualité, très pédagogiques, aussi suis-je surpris par ce billet-ci.

D'abord par la forme : quand vous avez délivré vos prix Burisis à Dominique Baudis, François Fillon et Pascal Clément, vous avez pris la peine d'expliquer quelles étaient leurs fautes. Ici, vous n'expliquez pas en quoi ce qu'à dit Ségolène Royal est une énormité, peut-être parce que ça vous paraissez évident, mais ceux qui ne sont pas familier avec la justice chinoise ont besoin, pour être convaincu, d'autre chose qu'une affaire horrible mais peut-être pas représentative. D'autant plus que vous nous aviez montré, dans un billet précédent sur la justice américaine, qu'il fallait se méfier des affaires qui nous paraissent absurdes et injustes (les 3 millions de dollars pour le café renversé) mais qui, quand on les regardent de près, ont leur logique.

Ensuite sur le fond, vous citez une phrase sortie de son contexte, que vous interprétez comme un satisfecit donné à la justice chinoise. Or il y a une sacrée différence entre citer une qualité de ce système judiciaire que n'a pas la justice française, et faire l'éloge de la justice chinoise.

Aussi se pose inévitablement la question de savoir si vous vouliez juste faire une pique humouristique contre une candidate que l'a bien mérité, ou bien si votre propos était plus politique et plus polémique. Sans doute êtes-vous simplement victime de votre succès, et que vous êtes condamné à écrire des billets brillants lorsque vous parlez de sujets polémiques, faute de quoi vos lecteurs s'interrogerons sur vos réelles intentions.

113. Le vendredi 12 janvier 2007 à 15:51 par bigfinger

Dire une connerie, ou "des" pasque là elle commence à les multiplier c'est aussi un droit de l'homme non?

Et qui reconnaît ses conneries conquiert l'humilitude et évite une intervention pathétique du lèche botte en chef.

:ceci ets un post à caractère non politique dont l'auteur revendique l'absence de portée constructive, objective ou même intéressant merci de ne pas le transformer en polémique sur sa ségolénitude.

114. Le vendredi 12 janvier 2007 à 16:50 par Alice

#63. Le jeudi 11 janvier 2007 à 19:12, par clems

"Ce qui se passe et qui est agaçant c'est qu'une petite bande de blogueurs brieffés par raffarin et l'équipe de campagne de sarko, passent leur temps à tirer toutes les phrases de ségolène de leurs contextes pour essayer d'y trouver un semblant de ridicule et comme c'est une femme cela fonctionne encore mieux que pour DOUSTE. A noter que c'est la même équipe qui oeuvrait pour DSK."

Ben vous gênez pas clems, essuyez vous les godasses sur des militants socialistes. Des preuves ?
Je faisais partie de ces sympathisants numériques de DSK. Et bien, les consignes c'est soutien à Royal, mise en dormance du courant "socialisme et démocratie" jusqu'à la présidentielle. Je ne connais pas un seul de mes amis qui ce serait mis au service de Raffarin et Sarkozy. Diffamateur.

115. Le vendredi 12 janvier 2007 à 17:06 par Jacques Adam

1.J'ai lu dans un commentaire qu'on faisait référence à l'article peine de mort de wikipedia... le problème c'est qu'il semble faire l'impasse sur les volontés de réforme de la justice chinoise
je cite le titre d'une dépêche chinoise (2001) (lien ci-dessous) :
La justice chinoise va généraliser l'exécution de la peine capitale au moyen de l'injection
french.people.com.cn/fren...
Donc, les chinois veulent faire comme... les américains ! Certes, dans cet immense pays il faut sans doute du temps pour quela peine de mort par injection soit généralisée mais l'article de Wikipédia en ne citant pas ce fait me semble peu scrupuleux... je vais d'ailleurs faire une mise à jour de cet article avec les infos de la dépêche
Commentaire Maître Eolas ?

Vous essayez de me donner des leçons d'objectivité en faisant un parallèle entre la Chine et les Etats-Unis, c'est ça ? Alors mon commentaire sera "Ha ! Ha !".

Eolas


2. au niveau de la justice civile les Chinois déclarent qu'ils font des efforts. Allez lire la dépêche (2005) dont le titre est
La justice chinoise s'engage à empêcher que les innocents soient condamnés à tort, qui détaille un certain nombre de réformes que es Chinois veuent faire et qui vont toutes à mon sens dans la bonne direction
french.peopledaily.com.cn... Commentaire Maître Eolas ?

N'oublions pas toutefois que ces innocents sont condamnés rapidement, ce qui est déjà digne d'éloges.

Eolas


3. Monsieur Houillon a critique Ségolène Royal en disant notamment :
"On ne dit pas des choses comme ça", a souligné M. Houillon qui a noté "une deuxième bévue" quand "elle a invité énergiquement la Chine à signer le traité d'entraide" entre la Chine et la France pour pouvoir extrader leurs ressortissants. "Or la Chine applique la peine de mort et cela supposerait que la Chine abolisse la peine de mort".
tempsreel.nouvelobs.com/s...
Ah oui mais petit problème Monsieur Houilon, ce trois janvier le Figaro (que Monsieur Houillon ne semble pas lire) nous apprend que Pascal Clément est en train de finaliser un traité d'extradition avec la Chine !!!
Je cite :
Sauf revirement de dernière minute, la France sera prochainement la deuxième démocratie occidentale à signer un traité d'extradition avec la Chine. Demain, lors de sa visite à Pékin, le garde des Sceaux Pascal Clément doit en finaliser le texte avec ses homologues Ai-Ying Wu et Yong-Kang Zhou. Dans les prochaines semaines, la convention sera ensuite signée à Paris avant d'entrer en vigueur, vraisemblablement d'ici à la fin 2007.
www.lefigaro.fr/france/20...
Commentaire Maître Eolas ?

Le traité d'extradition en question exclut que les extradés soient condamnés à mort ou si la peine est prononcée, qu'elle soit appliquée. C'est une obligation pour la France depuis qu'elle a ratifié le 6e protocole de la CEDH. Elle pose les mêmes exigences à l'égard des Etats-Unis, par exemple.

Eolas


Quant à la qualité du présent billet, manifestement, Eolas rentre en campagne électorale, ... Son blog en perd en qualité c'est évident...

Je suis entré en campagne pour Nicolas Sarkozy ou pour Ségolène Royal ?

Eolas

116. Le vendredi 12 janvier 2007 à 18:03 par jeannot

@ Jacques Adam : certes le propos de SR repris in fine par Eolas, tel qu'il est repris laisse trop d'interprétations aléatoires.
Certes la qualité du présent blog sur ce coup a pris un léger choc, mais qui ne fait pas de bourdes ? Tout le monde est autorisé à en faire. Et à ne pas se prendre une volée de bois vert dans la tronche sans délais ni retenue. Qui n'a jamais pêché me jette la première pierre, comme est censée avoir dit la mère de l'autre...

Ensuite, c'est pas parce que la justice chinoise passe à l'injection létale que c'est mieux. Et les auto-satisfactions, les audits internes aux résultats merveilleux ne sont jamais que de la branlette pour minables infatués.

117. Le vendredi 12 janvier 2007 à 18:05 par jeannot

sur le traité cité à juste titre par Jacques Adam, lire aussi : fr.news.yahoo.com/0501200...
fr.news.yahoo.com/0401200...
et chez le toujours excellent pétaramesh : petaramesh.org/post/2007/...

118. Le vendredi 12 janvier 2007 à 19:43 par jean philippe

Notre justice manque bien sur de céléritude mais la comparer à la justice chinoise c'est une ségolènitude.

119. Le vendredi 12 janvier 2007 à 20:19 par avec son accord _Tacite_

@ Jacques Adam :

Et oui, ça se passe comme ça chez Mac Eolas : c'est "dura lex sed lex et la robe en bronze & le doux son du tocsin...[charlie echo / maitre.eolas.online.fr/jo...

120. Le samedi 13 janvier 2007 à 01:27 par zadvocate

Ah mais j'avais raté ce billet et cette déclaration de Madame ROYALE.

Cela étant elle n'a pas tort, la justice chinoise est rapide. Elle l'est tellement qu'il y a maintenant quelques jours un avocat (enfin il était déjà interdit d'exercice) a été jugé dans des conditions pour le moins rapides. On lui a désigné un avocat mais on lui a refusé l'accès de la salle d'audience, la famille n'a pas été avisé de l'audience qui n'aura duré que le temps de prononcer la sanction.

Ca n'est plus de la comparution immédiate, c'est de la comparution éclair. Résultat, deux condamnations pour un total de 8 années d'emprisonnement (si on a bien compris puisqu'aucune publicité n'a été faite autour du délibéré).

un peu de pub si ca vous interresse:

asteroid257.free.fr/index...

121. Le samedi 13 janvier 2007 à 01:37 par zadvocate

bis: pour Koz, laissez tomber lamborghini, rien ne vaut une 911 :)

122. Le samedi 13 janvier 2007 à 03:24 par Jacques Adam

Eolas...
Difficile de répondre à vos inserts dans mon billet...

Certes, vous êtes chez vous, vous faites ce que vous voulez... Mais à ma connaissance vous êtes le seul à "parasiter" ainsi les posts de vos visiteurs...

Je ne répondrais donc qu'à votre dernier commentaire : Il est évident que vous êtes en campagne et ce me semble pour Nicolas Sarkozy (mais ce n'est peut-être pas exclusif)...

J'ai par ailleurs répondu à un de vos posts chez Versac où vous commenciez par "Sarkozy, libéral pur et dur ?" et vous faisiez référence à son discours de Charleville Mézières
vanb.typepad.com/versac/2...

Ma réponse c'était de vous démontrer que ce n'était pas sarkozy qu "parlait" dans ce discours mais Henri Guaino à qui sarkozy avait demandé d'écrire son discours. Ainsi disais-je "Donc de grâce ne croyez pas que ce soir là c'était Sarkozy qui "s'exprimait"... non c'était Guaino en mission de pacification vis-à-vis des craintifs du liberalisme pur et dur auquel Sarkozy aspire
vanb.typepad.com/versac/2...

Versac a d'ailleurs conclu de la façon suivante
"Sarkozy a certes des convictions plutôt atlantistes (ce qui n'en fait pas un libéral philosophique) et plutôt pro-milieu des affaires. Rien à voir avec du libéralisme. L'extrait que tu cites est bien un de ces discours récents que je pointe, version Guaino, c'est à dire du chiraquisme classique, version 1995 et 2002 : je brouille les pistes par du verbe haut et du social bon teint."
vanb.typepad.com/versac/2...

Evidemment sur le terme Libéral on peut disserter longtemps. Mais versac rejoint mon analyse sur le discours de Sarkozy ce soir là...."version Guaino, c'est à dire du chiraquisme classique, version 1995 et 2002 : je brouille les pistes par du verbe haut et du social bon teint"

Je n'aurais pu mieux dire...

Bonne lutte pour Sarkozy, Eolas (mais ce n'est peut-être pas exclusif)

Promis ,c'est la dernière fois que je prends la peine de parasiter vos diatribes engagées commentaires objectifs. C'est même le dernier que je me donne la peine de lire. Je fais campagne pour Sarkozy, hein ? C'est sans doute pour cela que ce billet a circulé sur de nombreux sites de gauche ? Ou celui-ci ? Ou celui-la ? Si tout ce que vous trouvez à dire pour tenter de défendre Ségolène Royal, c'est l'attaquer ad hominem et m'accuser d'être un sous marin sarkoziste, c'est que vous n'avez aucun sens du ridicule.

Eolas

123. Le samedi 13 janvier 2007 à 09:56 par jm

@Jacques Adam
Il est clair que vous vous officiez pour la propagande de MSR.
Je ne comprends pas pourquoi vous demandez un commentaire puis vous vous en offusquez!

Faut il une autorisation du PS pour commenter les très rares engagements de votre candidate?

La liberté de pensée est elle encore permis par les partisans du PS?

124. Le samedi 13 janvier 2007 à 10:43 par Un fan

Bon y'en a marre.
Eolas n'a pas besoin de moi pour sa défense mais certains commentaires m'écoeurent.
Je ne comprend pas cet acharnement à vouloir bouffer du Eolas. Serait-ce par jalousie vis a vis de ses talents plumitifs, de sa sagacité et de la causticité de son regard.
Le propos intial concernait la déclaration approximative (litote) de Ségolène ROYAL du point de vue d'un homme que la justice (comme valeur autant que comme système) préoccupe visiblement.
C'est pour cela que je suis fan de ce blog aux vertus philosophiques et pédagogiques (selon moi).
Je ne mets pas tout les commentateurs dans le lot mais parfois cela sent véritablement la bile.
Le mérite d'Eolas est d'alerter notre conscience, de l'alimenter sous un angle qui n'est pas le notre. On est d'accord, on ne l'est pas, on apporte sa pierre au débat à partir de la position qu'on occupe, selon son niveau de conscience, son savoir...

Je reste pro SR pour de très mauvaises raisons et j'ai indiqué ici qu'il s'agissait d'un non choix par défaut. Je l'ai indiqué car les commentaires sentaient déjà un peu le souffre du politique partisan et des attaques sur les orientations.
Je dois reconnaître que le billet de Me EOLAS et les contributions utiles m'ont conduit à prendre un peu plus de distance vis à vis de SR.
Conséquemment, il me semble que je reviens moins con d'une lecture des billets. Non pas nécessairement parce que j'en partage toutes les options, mais parce qu'ils m'obligent à considérer / reconsidérer mes positions mes certitudes.
Quelques citations pour illustrer :
Niels Bohr "Rien n'est plus dangereux que la certitude d'avoir raison"
Rabelais (appoximativement) "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".
Peu importe les convictions politiques d'Eolas ou ses supposées intentions à cet égard.
N'est-il pas possible de lui lâcher la grappe à cet égard pour rester sur l'essentiel.
Merci par avance.

125. Le samedi 13 janvier 2007 à 13:18 par Mouche du coche

@ un fan : ne vous inquiétez pas pour votre vote par défaut. Vous êtes malheureusement ultra-majoritaire en France. Notre démocratie ne consiste pas à dire pour qui on vote, mais pour qui on ne vote pas. C'est ce qui a conduit au second tour fâcheur des dernières présidentielles. Et il est bien connu que si les votes blancs ne sont pas comptabilisés, c'est bien pour ne pas démontrer la très faible représentativité de nos élus...

Mais revenons au sujet : SR pousse son appartenance socialiste jusqu'à défendre le système judiciaire chinois, que je suppose elle connaît parfaitement (elle ne trompe personne avec ses néologismes).
Le vrai problème est qu'il n'y a pas eu de réaction immédiate et non partisane de toute (soulignez "non partisane" et "toute", merci) la classe politique à ses affirmations ! Il est inquiétant de constater que sans l'aide d'Eolas et de quelques autres personnes courageuses et désintéressées, le débat n'existerait pas... comme en Chine !

126. Le samedi 13 janvier 2007 à 15:38 par Caroline

Bonjour,
Je découvre ce blog par hasard, merci Eolas. Merci pour la qualité de vos interventions.
Je trouve très choquant moi aussi qu'il y ait eu si peu de réactions aux réactions de SR.

127. Le samedi 13 janvier 2007 à 16:34 par zadvocate

1. eolas est libre d'être pro-sarkozy, ce qui n'est quand même pas une tare.
2. il vous répète qu'il ne l'est pas, ca devrait suffire quand même.

128. Le samedi 13 janvier 2007 à 17:20 par zadvocate

Eolas, j'ai comme l'impression que les trackback ne fonctionnent pas.

Qu'en est il ?

129. Le samedi 13 janvier 2007 à 18:33 par hungarian fear

quelques remarques

1) outre son statut passager d'avocat, ségolène R. (je préserve son anonymat pour ménager sa modestie) fut magistrate administrative en TA, celui de Paris sauf erreur. J'imagine que l'horrible lenteur de l'époque (les choses vont mieux désormais) a dû susciter ses commentaires, elle qui fut une conseillère de TA plus que chevronnée.




Je sais, l'ironie ça pique.

2)

Eolas est chiraquien, et je le démontre :

il dit au commentaire 2 "Polémique est un bien grand mot. C'est comme son "bravitude", c'est une ânerie, c'est tout." Et hop, le pschiiit de Chirac, plus beau bottage au pied en touche avec Rougerie en demi 2003 contre les anglais, effacé.

il écrit "Gros éclat de rire honteux. " à la blague sur la justice chinoise à deux balles : il aime lui aussi le corrézien patrick sébastien, comme la femme de son idole.

il écrit : "Quand le facteur apporte des mauvaises nouvelles, il faut toujours tirer sur le facteur, vous avez raison. " ou "reprocher à Erasoft de courir chez wikipédia, c'est reprocher à l'oiseau de retourner au nid." Il est lui aussi sous l'emprise d'un vrp de chasseneuil du poitou (mais filtre un poil la platitude pour en garder le bon sens dans ses maximes populaires).

il écrit : "Vous avez raison, Torquemada. Je n'ai JAMAIS dénoncé la politique actuelle en matière de droit des étrangers. Et je n'ai JAMAIS critiqué le ministre de l'intérieur quand il dit une bêtise. Heureusement que vous êtes là pour ramener un peu d'honnêteté intellectuelle..." Il ne dédaigne donc pas à conspuer le résident de neuilly (sans pour autant propulser JL Debré au Conseil constitutionnel, géné par son légalisme méticuleux).

il écrit : "le confucianisme, le légisme, le mohisme méritent une place de choix dans les matières universitaires." Eolas est lui aussi tourné vers autre chose que le culte du génie bleu blanc rouge, comme not' président, ses taînos, son amour du Japon, de la bière mexicaine...

il écrit "Ha, vous étiez à la réunion du grand Complot, hier soir ? Je ne vous avais pas vu. Il faut dire qu'avec ces cagoules pointues sur la tête..." Il est comme Chirac, adorant Harry Baroin Potter et les réunions de l'ordre du Phoenix contre les méchants de Voldemarkor (enfin si j'ai tout compris).

il écrit : "N'oublions pas toutefois que ces innocents sont condamnés rapidement, ce qui est déjà digne d'éloges. " Vous voyez, il prépare ses morsures nimbés d'ironie pour sa plaidoire lors du procès de son idole.

A la note 15, il combat la fracture sociale sans stigmatiser ses collègues blindés de t... pardon, surchargés de matériels et de frais pour faire clinquant : c'est du Jacques dans le texte !

J'espère qu'on vous laissera tranquille, maître Eolas !

130. Le dimanche 14 janvier 2007 à 03:23 par Dom

Pour voir cette bourde dans son contexte :
www.aujourdhuilachine.com...

131. Le dimanche 14 janvier 2007 à 11:35 par mc

J'ai essayé de vous envoyer un message par "me contacter" et ça marche pas, que faire?

132. Le dimanche 14 janvier 2007 à 12:40 par zadvocate

prendre rendez-vous pour une consultation :)

133. Le dimanche 14 janvier 2007 à 14:42 par Aroune

Il faut reconnaître sur ce billet qu'en présentant une citation tronquée et sans citer
le discours dans lequel elle a été extraite. Eolas a fait preuve de peu de rigueur.

Vous pouvez lire l'intégralité de son discours ici et juger de vous même.

segobourdes.wordpress.com...

Merci pour la leçon de rigueur. Pourriez vous maintenant vous l'appliquer à vous même et expliquer en quoi elle n'aurait pas dit que la justice chinoise était plus rapide que la justice française et qu'il fallait prendre tous les éléments de comparaison ?

Eolas

134. Le dimanche 14 janvier 2007 à 18:17 par Un citoyen curieux

Bon, Royal dit des conneries. Le cirque médiatique (auquel elle participe, hein) la suit en permanence. Elle se sent obligée de faire des déclarations à tout bout de champ, même quand elle n'a rien d'intelligent à dire. Rien d'étonnant.

Au fait, quand un débat de fond sera-t-il engagé? Au lieu de ces petites phrases, interviews bidons, déclarations faites pour se montrer?

135. Le dimanche 14 janvier 2007 à 18:25 par Filibert

@ Eolas.

Vous êtes un peu orienté à gauche, ce qui n'empêche pas que je vous estime beaucoup (je suis à droite mais je regrette la démagogie de NS). Cela est peut-être en partie dû à la grande détresse sociale que vous voisinez tous les jours.

Les commentaires sont impressionnants : vous avez attiré sur votre blog un grand nombre de lecteurs qui vous prennent pour le héraut de la gauche sociale, ce que vous n'êtes pas : vous êtes un citoyen qui éclairez l'actualité et la situation politique par votre expertise en droits. Il ne vous sera pas pardonné de critiquer SR ou le silence du PS...
Quelle idée de ne pas vouloir être partial ? tss tss.

Ca me fait penser à cette citation (remplacer journal par blog) de Raymond Aron : ''La plupart des gens ne lisent le journal que pour raffermir leurs préjugés.''

136. Le dimanche 14 janvier 2007 à 21:40 par Yann Cecile

Eolas faire de la politique et rouler pour un candidat ce n'est pas le genre de la maison je pense.

Concernant le fameux traité d'extradition arrêtez moi si je me trompe cher maitre mais si un détenu chinois est extradé en Chine pour un délit ou il aurait été condamné à la peine de mort il purgera sa peine française.

Mais, comme le souligne Amnesty International, il n'est pas inimaginable que ce même détenu pourrait se voir reproché ensuite, sous un prétexte réel ou imaginé, un délit passible de la peine de mort.

Je ne comprends toujours pas pourquoi on prend autant de risques avec la vie d'un ou plusieurs homme(s).

137. Le lundi 15 janvier 2007 à 10:50 par goutte d'eau

Que faire, rire si cela se peut encore...

pangloss.blog.lemonde.fr/...

138. Le lundi 15 janvier 2007 à 11:42 par xavier m

Tout les hommes et femmes politiques font des bourdes et disent des sottises plus grosses qu'eux, de droite comme de gauche, du centre comme des extrèmes. Par exemple:
Edouard B qui prend le métro pour le première fois: il faut chaud.
Jean Pierre R qui parle anglais en prenant la méthode "positive attitude"
Le point de détail de Jean Marie L.
Les fourmis et les P.... de Edith C.
La bravitude et le CPH de Ségolène R.
Les montres de Julien D.
Le "karcher" à racaille de Nicolas S.
La 2 CV de Laurent F.
C'est très difficile d'être un homme politique sur le plan national (une femme l'est tout autant)
C'est vivre avec un regard permanent sur soi qui ne rate aucune erreur.
C'est vivre déconnecté de la réalité avec des conseillers qui ne rapportent qu'un aspect de la situation.
C'est vivre en faisant face chaque jour aux groupes de pression.
C'est vivre sans se demander comment les citoyens peuvent vivre avec 1000 € par mois.
C'est vivre pour prendre des décisions qui feront toujours des mécontents, seul leur nombre paraît être le critère fondamental de leur adoption.
Bref, la vie d'un politique, qu'il soit people ou non, est un jeu continuel de grands écarts.
Toutefois, il est important que ces décisions soient prises pour le bien bien de la communauté et non pas dans l'objectif de satisfaire quelques intérêts partisans.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieus les élus faites preuve de "bravitude" et soyez "chiés" comme dirait notre futur Premier Ministre Jack L.


139. Le mardi 16 janvier 2007 à 19:16 par primafacie

Effectivement, sachant que la frontière entre "rapide" et "expéditif" est ténue, on ne peut qu'être particulièrement choqué par des propos qui émanent d'une personne qui ne cesse d'invoquer les valeurs les plus hautes (pour éviter tout débat au fond, du reste ...). Quand on sait de surcroît que ladite personne aspire aux "Responsabilités" les plus élevées ... Cessons d'être indulgents au prétexte de nos sympathies (le bouddhisme chinois, lui, a su faire son sort à l'affect) : il y a des bourdes qui sont des fautes, comme il y a des complaisances fautives.
Qu'il me soit simplement permis ici d'avoir une pensée émue et compasionnelle pour les heureux "bénéficiaires" de la pragamatique célérité des organes judiciaires chinois, et pour leurs familles amputées ...

140. Le mercredi 17 janvier 2007 à 10:17 par Vincent

Bon, les trackbacks semblent difficilement accessibles, alors je copie-colle, presque à la sauvage mais avec néanmoins force conviction !

ump13.typepad.fr/citoyens...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Contact