Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lieu-commun 2.0

Je l'avais annoncé, 2007 sera une année de changements. Après mon nom de domaine http://maitre-eolas.fr, c'est Lieu-commun qui fait sa mue de printemps.

Lieu-commun

Lieu-Commun, pour ceux qui ne connaissent pas, est la réunion informelle de blogueurs de divers horizons politiques et professionnels et d'âges variés (je pense que notre doyen pourrait être le père de notre benjamin), mus par un intérêt commun envers la chose publique et une estime réciproque, nonobstant la diversité de nos points de vue. Notre petit groupe s'est récemment agrandi à 19 : il est temps d'approfondir.

Juristes, économistes, professeurs, étudiants, avocats, magistrats, fonctionnaires, communiquants, salariés, travailleurs indépendants, socialistes, libéraux, catholiques, protestants, agnostiques, nous avons même des Suisses et un noniste (en sommeil, mais il n'est pas le seul de sa catégorie...), c'est vous dire l'hétérogénéité du groupe qui, nous l'espérons, donne une richesse de points de vue.

Vous trouverez la liste des Lieu-Communs (j'insiste sur le tiret) sur le site, rubrique "partenaires", de même qu'un lien vers leurs blogs respectifs et une brève présentation.

Outre l'agrégateur des derniers billets de mes collègues de Lieu Commun, qui désormais s'affichera beaucoup plus rapidement, et qui occupe la colonne de droite, un espace est prévu pour des billets rédigés à plusieurs mains (je n'ose dire participatifs), ou sortant des domaines habituels de nos blogues respectifs. Le blogue où vous êtes pourra ainsi garder un ton plus juridique et judiciaire, les débats plus politiques étant les bienvenus dans ce forum collectif.

Un podcast que nous espérons régulier fera aussi son apparition, qui réunira certains d'entre nous sur le modèle de l'émission l'Esprit Public brillamment présentée par Philippe Meyer sur France Culture : deux ou trois thèmes d'actualité sont débattus par les divers intervenants, puis chacun conclut par une brève où il mentionne un fait malheureusement passé inaperçu qui mériterait plus d'attention, cite une lecture qu'il ou un blogue digne d'intérêt.

Je rends hommage à Jules, de Diner's Room, à l'origine de cette initiative, qui est également maître d'oeuvre de cette mutation.

Commentaires

1. Le mercredi 24 janvier 2007 à 14:38 par Henri

L'idéal pour le Lieu-commun, c'est le Café du Commerce.
Pourrez-vous faire mieux?

2. Le mercredi 24 janvier 2007 à 14:44 par egdltp

Pour rebondir sur une remarque du maitre des lieux sous un de mes posts précédents mais qui me semble plus dans le cadre politique et que je mets ici dans l'espoir d'une réponse plus rapide.
Je viens de lire l'article 16 de la constitution, pouvez vous, cher Maitre, me dire ,ou me signaler où trouver l'information, comment sort-on de cette situation exceptionnelle ?
L'assemblée restera la même jusqu'à la fin de la législature.
Beaucoup, et FM le premier, craignait l'utilisation de cet article par le père de la V ème, il n'a jamais été utilisé. Croyez vous que si ma fiction devient réalité, il sera utilisé ?
Merci pour votre éclairage et votre accueil.

3. Le mercredi 24 janvier 2007 à 19:01 par CC

@ egdltp

Il me semble me souvenir que De Gaulle a utilisé l'article 16. Du 23 avril au 29 septembre 1961 pour être précis.
Pour ce qui est de "sortir" d'une application de l'article 16, c'est plutôt malaisé. En effet, l'entrée en vigueur de ce régime d'exception relève de la seule décision du Président de la République. Le Conseil d'Etat a jugé que celle-ci n'est susceptible d'aucun recours (CE, 2 mars 1962, Rubin de Servens); le Conseil constitutionnel, lui, aurait bien du mal à trouver dans le texte constitutionnel un chef de compétence. Tout au plus son avis préalable, obligatoire et publié au Journal Officiel pourrait "aiguiser" les consciences sans avoir d'effet autre que platonique d'un point de vue juridique.
C'est là tout le problème (certains diront la beauté) de cet article: il prévoit des conditions de mise en oeuvre mais son mauvais usage ne peut faire l'objet d'un recours juridique.
Dans le cas de 1961, certains universitaires estiment que les conditions d'application de l'article 16 n'existaient plus au bout d'une semaine. La Commission Vedel avait d'ailleurs proposé une révision de la Constitution permettant au Conseil constitutionnel de constater à tout moment qu'ont pris fin les circonstances qui le justifiaient.

4. Le mercredi 24 janvier 2007 à 19:47 par Thai Radio

"L'idéal pour le Lieu-commun, c'est le Café du Commerce.
Pourrez-vous faire mieux?"

c'est pas faux...

5. Le mercredi 24 janvier 2007 à 20:03 par facteur complexe

Il manque un (ou deux) philosophes dans votre groupe. Je suis toujours favorable aux (bons) philosophes. Qu'en dites-vous?

Nous en avons un en la personne de Jules, mais il n'est pas très bon, c'est vrai. Je le suggère à des amis (agrégés de philo tous deux), je les travaille au corps.

Eolas

6. Le jeudi 25 janvier 2007 à 08:25 par pas perdus

Je cherche Max Gallo...

Max Gallo n'ayant pas de blogue, nous avons dû repousser ses candidatures insistantes à Lieu Commun.

Eolas

7. Le jeudi 25 janvier 2007 à 10:30 par Piksou

Et on ne pourrait pas avoir accès nous-même à un flux RSS agrégé des différents blogs ? Ça permettrait de parcourir tous vos blogs d'un coup (et de découvrir les moins connus d'entre eux).

Je transmets votre suggestion.

Eolas

8. Le jeudi 25 janvier 2007 à 12:32 par Romane

Cher Maitre Eolas,vos billets sur la cour d'assises st fabuleux,et je me demandais si vous alliez faire le fameux billet sur les jurés récusés?ca m'intrigue beaucoup...

Merci d'avance!

9. Le jeudi 25 janvier 2007 à 13:27 par Fred

c'est juste pour vous signaler un article sur un thème que vous évoquez souvent ici:

www.lemonde.fr/web/articl...

peut être nous ferez vous un jour un billet sur la façon dont se fait le droit en France et ailleurs?

Sinon je me demandais juste en quoi consiste au juste ces fameux décrets d'application dont on nous parle constament? Ils servent à quoi?

merci

10. Le vendredi 26 janvier 2007 à 17:55 par rigas

Doit-on dire "Lieu-commun 2.0 Bêta" ?

11. Le vendredi 26 janvier 2007 à 18:38 par facteur complexe

Désolée! C'est la première fois que j'interviens sur votre blog, et j'ignorais totalement que Jules était philosophe...je vais aller voir ça. Cela dit , s'il n'est pas très bon, vous faites bien évidemmment d'aller en travailler d'autres...
(PS: l'agrégation est un gage de culture, de capacité de travail, et d'un entraînement certain à l'exercice de la pensée, mais n'est pas gage de qualité pour autant...ce serait cool, y aurait plus qu'à sonner BHL , en plus de Max Gallo bien entendu.)

12. Le vendredi 26 janvier 2007 à 18:43 par jules (de diner's room)

Eolas peut dire que je suis un mauvais philosophe ; cela ne me chagrine pas. Car il est lui-même un sauteur à la perche de médiocre facture.

Mais il ne s'agit pas qu'un aspirant me juge. Enfin, si tant est que je sois philosophe. ;)

13. Le vendredi 26 janvier 2007 à 19:45 par facteur complexe

@Jules
Je ne juge personne à cette heure, je fais connaissance..., à moins que l'aspirant ne soit Eolas lui-même, auquel cas je vous laisse entre vous, je ne veux pas gêner.
"Sauteur à la perche de médiocre facture", je le note, je le note : c'est bon à savoir en ces temps de campagne électorale, car voilà le genre d'info qu'on ne doit pas, en principe, trouver sur les fiches de rendeignements établies par les RG (y zont pas l'droit,c'est comme ça), alors qu'elle vaut son pesant de gratons.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact