Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Oups

Une erreur de manipulation m'a fait supprimer des commentaires que je voulais valider. Désolé pour ceux qui ne les verront pas s'afficher, mais soyez certains que j'en ai pris connaissance, et vous remercie de vos souhaits de bonne lecture (c'est fait) et de bonnes vacances (c'est à faire).

Commentaires

1. Le lundi 23 juillet 2007 à 14:06 par INTIME CONVICTION

Et si un évènement d'importance capitale survenait pendant vos vacances, et que vous ressentiez l'impérieuse nécessité de le commenter?

2. Le lundi 23 juillet 2007 à 14:25 par SaraKa

Alors maître, votre opinion sur cet opus?
Cela dit, vous ne le livrerez pas en commentaires ou en note, j'imagine bien, mais cela m'intéresse quand même!

3. Le lundi 23 juillet 2007 à 20:47 par Lou66

Bonjour Maître

Je vous laisse un commentaire concernant votre article précédent (en espérant ne pas trop vous ennuyer, attention c'est long dans la forme, pas tellement dans le fond...).
Vos traductions des épigraphes m'ont été d'un grand secours.

La première particulièrement me posait problème : "je ne peux quand même pas traduire une traduction anglaise de grec" étais-je en train de penser tout en sachant qu'il m'était impossible de traduire à partir du grec ancien (que je ne commencerai qu'à la rentrée prochaine en classe préparatoire de lettres supérieures).

Il me semblait bien que le texte était extrait des
Koéphores/Choéphores mais je ne parvenais pas à trouver le passage. En un mot : merci pour le sauvetage express et inespéré !

J'ai également une question à vous poser mais cette fois-ci en rapport avec la traduction de W. Penn. Sachant bien que vous n'êtes pas traducteur officiel mais puisque vous avez plus d'expérience que moi en traduction de loisir j'aimerais avoir, si cela est possible, votre avis sur des détails très légers.

Comme je traduisais (une partie de) ce livre pour ma soeur plus jeune en attendant que celui-ci sorte en français vous m'avez donc aidé pour les épigraphes. La première je n'y touchais pas puisqu'étant bien au-delà de mes compétences et le traducteur étant si renommé ce serait prétentieux.
Pour la deuxième je regardais votre traduction au mot à mot. M'est alors apparu qu'il manquait un morceau de phrase ("they see face to face"). J'ai donc retraduit la phrase (pour le plaisir essentiellement) et je voulais votre avis sur ma (maladroite) petite modification ["miroir" à la place de "verre" en particulier] :

"Dans ce miroir divin (les mers ? ce qui est omniprésent ? Penn est obscur, c'est ce qu'il le rend plus beau ^_^) ils se voient face à face ; et leur conversation est libre autant que pure."

Voilà. Et une dernière question : dans la phrase suivante, pensez-vous qu'il soit judicieux de remplacer le "sont" dans "leur amitié et société sont" par "demeurent" pour mieux restituer le "yet" ?

Cela donne : " Tel est le réconfort des amis, car quand bien même ils viendraient à mourir, leur amitié et société demeurent, dans le meilleur sens, toujours présentes, car immortelles."

Il me semble qu'ainsi "leur amitié et société demeurent" pourrait être une indépendante et que la phrase a une respiration différente.

Qu'en pensez-vous ?

Je vous laisse mon e-mail. Au revoir ! ^_^

4. Le mercredi 25 juillet 2007 à 13:52 par Lucas Clermont

Cette erreur de manipulation paraît dérisoire par rapport à celle du greffier à l'origine des tourments d'un condamné : www.lemonde.fr/web/articl...
Cela ressemble au début du film Brazil (ou du roman 1984 ?) qui décrit un monde totalitaire dans lequel la vie du protagoniste sera broyée à la suite d'une faute de frappe.

Je me hasarde à prétendre que le titre de ce bref article est lui-même condamnable.

5. Le mercredi 25 juillet 2007 à 18:42 par Laurent

Vous etes tout pardonné cher Maître ;-)

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact