Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le vertige du néant

Quelquefois, nous connaissons dans l'exercice de notre fonction de grands moments de solitude. Au moment où le juge nous donne la parole, nous n'avons rien à dire. Soit que notre dossier est vide depuis le départ, soit que l'audience a désintégré le peu qu'il y avait (le responsable n'étant pas nécessairement notre adversaire, mais parfois notre client).

Dans ces moments là, il faut se lever, l'air grave, profiter de chaque seconde de silence que la décence permet avant que l'effet réthorique ne tourne à l'aveu d'impuissance pour trouver sa première phrase. Mais il faut plaider. Soit que le client est là (on dit que nous plaidons "corps présent"), soit qu'il faut simplement sauver les apparences. Mais il faut faire son office. Dans ces moments, on est pris d'un bref vertige, la tête qui tourne, les veines qui battent à nos tempes. Le vertige du néant.

Et parfois, quand on est journaliste, on est dans le même cas. Il faut rendre un article à partir de rien, pour raconter du rien.

Concrètement, ça donne ça. Attention, c'est vertigineux d'absence totale d'intérêt.

Bon sang, il a même appelé Ferrero France un 15 août pour avoir un commentaire pour remplir son article... Cher Luc Bronner, vous avez ma confraternelle sympathie.

Commentaires

1. Le jeudi 16 août 2007 à 23:33 par Parayre

Tout dosssier judiciaire est "vie" mais certains, "vides" peut-être ?

2. Le jeudi 16 août 2007 à 23:38 par Parayre

Soulignant cordialement votre "lapsus calami" , j'écris en plus dossier avec trois "s"...
Bonne soirée.

3. Le jeudi 16 août 2007 à 23:51 par Paralegal

Je vous trouve bien sévère, Maître : ce journaliste est parvenu à mener un véritable travail d'investigation sur un sujet de premier ordre, un 15 août en France, et sans même copier sur l'AFP !

(Zé peur, je vais illico cacher mon pot de Nutella ... ou le terminer)

4. Le jeudi 16 août 2007 à 23:57 par Esurnir

Faites attention Eolas, un beau matin vous pourriez moucher le nez d'une fan de Rita Skeeter ;) .

5. Le jeudi 16 août 2007 à 23:57 par Pangloss

Ah ah!! mais c'est une blague en fait!

Nan sans rire, le journaliste est payé pour faire ça?

6. Le jeudi 16 août 2007 à 23:59 par Gathar

Si je me réfère au lien que vous aviez posté il y quelques jours, sur un arrêt de la cour de cassassions concernant la personne arrêtée en possession de drogue, et devant être relâchée car son interpellation n'était pas basée sur des motifs suffisamment sérieux (coup de fil anonyme), je me demande dans quelle mesure ce cas n'est pas le même, se balader à une heure matinale n'étant pas plus suspect que de traîner dans une voiture. Qu'en pensez-vous ?

7. Le vendredi 17 août 2007 à 00:15 par Saperli

il est payé par la marque, m'enfin ! Son poids en pot de Nuttttttttt :O))

8. Le vendredi 17 août 2007 à 00:16 par Esurnir

Hors sujet: On dirait que votre interpretation du code de la route n'est pas partager par tout le monde ^^. www.penelope-jolicoeur.co...

9. Le vendredi 17 août 2007 à 00:25 par Salomon Ibn Gabirol

Je le savais. Quand j'ai vu l'article ce matin, j'ai hésité à vous envoyer le lien, mais je savais que, aussitot lu, on aurait droit a un petit commentaire.
Et, en toute modestie, j'ai eu la meme reaction....

Vous avez vous aussi toute ma confraternelle sympathie.

10. Le vendredi 17 août 2007 à 00:32 par yves

C'est vrai qu'on peut se faire retirer son permis pour avoir grillé un feu rouge à vélo ou c'est seulement un légende (urbaine) ?

11. Le vendredi 17 août 2007 à 00:37 par PEG

Dans l'esprit de cet article hilarant d'humour involontaire ("cette pâte à tartiner inventée en 1949"... on dirait un sketch!), vous apprécierez peut être le degré encore au dessus, aux US.

Ca fait environ deux heures que je rigole là dessus: www.andrew.cmu.edu/user/j...

12. Le vendredi 17 août 2007 à 00:51 par Bertrand Lemaire

Je me dois de voler au secours de mon confrère du Monde. Un article comme cela, ça s'appelle du fait divers de proximité. Sachez que les ménagères de moins de cinquante ans en raffolent. Certes, dans Le Monde, ça fait bizarre (la place de l'article aurait été plus appropriée dans Le Parisien). Mais tous les journalistes ont l'obligation de couvrir des sujets que beaucoup considèrent sans intérêt et qui sont, soyons clairs, parfaitement ch... à traiter mais qui correspondent à une demande forte du lectorat. Bref, c'est de VOTRE FAUTE si des journalistes sont obligés de se taper ce genre de choses.

13. Le vendredi 17 août 2007 à 01:05 par itou

Je serais bien tenté de vous suspecter de camoufler par cette note un blanc récent que pour une une obscure raison vous vous sentiriez obligé de raconter... Allez, c'est un bon jour, je ne vous en suspecterais pas, vous pouvez circuler !

Mais si vous voulez faire un concours d'articles pitoyables, on peut aller loin. Voyez par exemple :
www.lepoint.fr/content/po...

14. Le vendredi 17 août 2007 à 02:52 par etudiantnendroit

Cher Me Eolas, cela n'a rien a voir mais j'ai lu hier dans "le monde" que pour la première fois la nouvelle loi sur la récidive avait été appliqué au Tribunal de Nice.

Le conseil du prévenu avait qoulevé la non applicabilité de la loi parce que le délai d'application, un jour franc après la publication au J.O

Le Tribunal a appliqué la loi: 1 an ferme....

Je sais je suis un étudiantnendroit mais il me semblait pourtant que la loi avait prévu un délai d'application...

Me gourre-je???

Merci pour vos bon conseils...

Etudiantnendroit plus que le président du Tribunal??

A bientot

15. Le vendredi 17 août 2007 à 05:47 par Emilien Wild

Cet article est actuellement en une du journal du Monde. :/

16. Le vendredi 17 août 2007 à 05:47 par Emilien Wild

Du site du Monde, pardonnez moi.

17. Le vendredi 17 août 2007 à 08:02 par Peg

Je pense que mettre en une du Monde le travail de nos braves pandores qui - au péril de leur vie, et n'écoutant que leur courage (qui d'ailleurs ne leur disait absolument rien) - rattrapent des voleurs de Nutella©® prouve le professionnalisme de la maréchaussée.
On commence par faire des tests ADN dans le cadre des vols de scooter il est bien normal de s'occuper des vols de Nutella©®.
Messieurs, la police avance, et je remarque qu'il est hélas des esprits chagrins qui osent critiquer son flair et son sens de la mesure. Il est pourtant normal qu'un acte criminel aussi important fasse la une du Monde et c'est un véritable article d'investigation que nous propose ce journaliste. :-)

18. Le vendredi 17 août 2007 à 08:43 par Ddt

Pourquoi prendre l'article pour ce qu'il n'est pas vraiment? Je ne pense pas que le journaliste ait eu envie d'écrire un article de fond sur une arrestation et ses éventuelles poursuites judiciaires. Personnellement j'ai bien rigolé en lisant la chute et j'ai pris l'article pour un clin d'oeil tiré d'un fait divers, rien de plus.

19. Le vendredi 17 août 2007 à 08:59 par kler

rhétorique peut-être, c'est mieux pour un avocat brillant

20. Le vendredi 17 août 2007 à 09:10 par Escualdifargo

Maître,

Il faut être un peu indulgent avec nos amis les journalistes, il ne
se passe pas grand chose en août : la planète va bien en ce moment (c'est si rare...) et tout le monde à part vous est en vacances.

Donc il est difficile pour lui de trouver un sujet intéressant. Il doit "remplir". Et ne soyez pas de mauvaise foi je vous prie : s'ils avaient volé une sonnette de vélo ou une sacoche du même engin au lieu d'un pot de Nutella et autres babioles, vous trouveriez cet article admirable et ô combien nécessaire pour alerter des méfaits auxquels sont exposés les malheureux possesseurs de bicyclette !

Et puis je n'arrive pas à me départir de l'idée (fausse j'en suis sûr) qu'en bon juge vous avez voulu rééquilibrer la balance dans l'autre sens après avoir rendu hommage au journal Le Monde dans un de vos articles précédents (l'affaire de la mère qui a déposé plainte contre sa fille).

PS : faut-il le préciser je ne me déplace jamais à vélo. Trop fatigant.

21. Le vendredi 17 août 2007 à 09:24 par Bastm

Des fois a la lecture de certains article du monde, j'aurais envie de jeter un coups d'oeil dans la rédaction.
Histoire de voir si leurs journalistes sont parfois contraint d'écrire des publi-news totalement dénués de profondeur et d'intérêt pour faire plaisir aux annonceurs; Ou si ces articles sont juste le résultat d'un manque d'inspiration couplée avec la nécessité de remplir la maquette avant le bouclage.
Bon, en général c'est la rubrique technologie/culture qui en fait les frais. Là si même la rubrique faits divers/chiens écrasés est touchée, c'est la fin des haricots, on peut aller a la pêche, tout est calme.

22. Le vendredi 17 août 2007 à 09:27 par wame

Moi j'ai trouvé l'article de fort bonne facture. Nonobstant La phrase descriptive du pot de Nutella superfétatoire, l'article serait passé comme une lettre à la poste...

hi hi !

23. Le vendredi 17 août 2007 à 09:29 par Monsieur Pingouin

Il n'y a pas de doute, la gourmandise est un vilain péché, et ce ne sont pas les deux protagonistes de cet article qui auraient pu retomber sur leurs pattes après pareil délit. C'est vrai, si vous aviez eu à les défendre qu'auriez-vous pu faire pour eux, vous barriste de choc, Eolas ?

Je vous l'accorde, c'est un fier héros, que Luc Bronner, pour user des dépêches et ferrer les humbles lecteurs que nous sommes au fil de l'information.
Et puis n'est-ce-pas un noble péché que nous de A. Musset ? Qu'importe après tout qu'il tartine, pourvu qu'on ait l'ivresse !

24. Le vendredi 17 août 2007 à 09:37 par Hugues

Le gars voulait surtout placer sa chute : le slogan "Nutella, votre complice au quotidien". Dans un billet d'humeur de 500 signes, c'était rigolo. Mais il a trop tiré sur la corde et c'est pour ça que ça sonne creux. Mais bon, qui suis-je pour reprocher à quelqu'un de tirer à la ligne...

25. Le vendredi 17 août 2007 à 09:59 par nouvouzil

L'été est en général la période des "marronniers".

Par sa rédaction, cet article fait penser à un publireportage.C'est cette rédaction décalée qui retient l'attention.

Faisait également partie du butin un paquet de cigarettes (à peine plus cher qu'un pot de Nutella), mais vanter l'envie du tabac n'est pas porteur.

26. Le vendredi 17 août 2007 à 10:18 par jop

Un peu hors sujet (quoique les rédacteurs de loi doivent sûrement connaître ce genre de vide...)
www.lemonde.fr/web/depech...
"rupture d'égalité entre contribuables", "Son coût fait supporter à l'Etat des charges manifestement hors de proportion avec l'effet incitatif attendu"

ça ne fait pas très professionnel tout ça.. Je ne suis pas juriste, mais je suppose qu'il y en a quelques uns qui relisent un peu les projets de loi, non? Est-ce si facile de laisser passer une "rupture d'égalité"? Est-ce une question d'interprétation (genre ça y est on a une jurisprudence)? Est-ce un "on tente, on verra bien si ça passe"?

27. Le vendredi 17 août 2007 à 10:18 par Henri

J'ai eu cette sensation: "le vertige du néant", en lisant un livre d'Alain Minc, un des 4 ou 5 qu'il publie chaque année à la gloire du capitalisme.

28. Le vendredi 17 août 2007 à 10:41 par Neville

L'inintérêt total de l'anecdote m'a fait songer à une anecdote tout aussi vaine : celle qui a permis à Raymond Queneau, en la racontant de 99 manières différentes, d'écrire Exercices de Style.
fr.wikipedia.org/wiki/Exe...

29. Le vendredi 17 août 2007 à 10:44 par AS Clichy

Le Monde se vendant de moins en moins bien, il convient d'y être innovant et réactif. Après le Publi Reportage, nous découvrons le Publi Article.

C'est le Progrès, on ne peut pas l'arrêter.

Quand atteindra t il le Palais? La Justice manquant de crédits, fera elle sponsoriser ses jugements par Martini, Ariel ou Harpic ? C'est là un point qui mériterait d'être creusé.

30. Le vendredi 17 août 2007 à 10:46 par Pierre

Je suis désolé mais moi je trouve la chute rigolote. Même si je n'ai rien appris.

31. Le vendredi 17 août 2007 à 10:53 par breiznhoé

Ce journaliste a pourtant été encensé par ses pairs, cela merite bien un pot de nutella sans doute?


"Luc Bronner, journaliste du "Monde", a reçu le prix Albert-Londres


Article publié le 18 Mai 2007
Source : LE MONDE.FR avec AFP
Taille de l'article : 222 mots

Extrait : Le prix Albert Londres récompense chaque année des journalistes francophones de la presse écrite et audiovisuelle âgés de moins de 40 ans. Le prix Albert-Londres a été décerné, vendredi 18 mai à Beyrouth, au journaliste du Monde Luc Bronner, âgé de 33 ans, pour une série d'articles sur les jeunes et la banlieue. Il succède à Delphine Minoui, journaliste au Figaro, récompensée en 2006 pour ses articles sur l'Irak et l'Iran. Le prix de l'audiovisuel a été remis conjointement à trois journalistes, Anne Poiret (30 ans), Gwenlaouen Le Gouil (32 ans) et Fabrice Launay (32 ans) de la chaîne de télévision France 5 pour leur film sur l'assassinat en 2006 de travailleurs humanitaires sri-lankais travaillant pour l'ONG... "

32. Le vendredi 17 août 2007 à 11:08 par Ddt

"Dans ce cas, demeure la question de savoir si Le Monde est un journal d'information ou un recueil de clins d'oeil tirés de faits divers sans aucun caractère informatif. Quand on sait les batailles acharnées aux conférences de rédaction pour répartir la place consacrée à chaque rubrique, je me demande si, pour faire la promotion du Nutella, on a viré un point sur la situation au Darfour ou sur les enjeux des revendications sur le pôle nord..."

L'un n'empêche pas l'autre. IL y a des rubriques internationales, France, opinion, faits divers... Sans ça, condamnez-vous toutes les pages Culture ainsi que Le Monde 2 et tout article de presse ne parlant pas des gens qui meurent au Pérou ou en Palestine?

33. Le vendredi 17 août 2007 à 11:24 par LiFo2

Un article amusant, avec certes un contenu à l'intérêt limité, mais qui au moins n'est pas un tissu d'inepties comme savent si bien produire d'autres journalistes. Un exemple qui m'a marqué il n'y a pas très longtemps :
www.lepoint.fr/content/po...

34. Le vendredi 17 août 2007 à 11:52 par Damien

Le slogan final est quand même sympa c'est tout ce qui précède qui est un peu moyen moyen. Et au moins il ne s'est pas forcé à faire un jeu de mots dans le titre de l'article contrairement à stéphanie : www.liberation.fr/actuali...

35. Le vendredi 17 août 2007 à 12:02 par Fred

C'est peut être vide mais c'est rafraichissant, en été.

On peut aussi acheter un brumisateur.

36. Le vendredi 17 août 2007 à 12:23 par Ludovic

Bonjour,

Dans un de vos derniers billets vous souleviez un moyen illégal de contrôle d'identité sur une affaire avec un étrangers fesant l'objet d'un arrêté préfectoral, étrangers passager d'une voiture.

Et je comprend plus du coup comment ils ont pu les contrôler juste pour ballade avec un sac sur le dos, et surtout directement les fouiller. Un petit cours de procédure pénal sur les contrôles d'identité et les attributs des OPJ, APJ me serait de la plus grande aide.

Merci d'éclairer ma lanterne

37. Le vendredi 17 août 2007 à 12:25 par Hugo

He he, la pub au tribunal ! Dans une plaidoirie :
"Monsieur le juge, si mes clients on commis ce larcin, c'est parce qu'ils ont été inexorablement attirés par l'onctuosité et la saveur de la pâte à tartiner Nutella !"

38. Le vendredi 17 août 2007 à 12:50 par Marc

Allons, Maitre, ne seriez-vous pas un peu sur les nerfs? Ce pot de nutella aura produit en plus d'un article du journal Le Monde, plus de trente commentaires sur ce site prestigieux.

Précise-t-on le format du pot de nutella? Etait-il entamé? Pourquoi n'ont-ils pas aussi emporté le pot de crème de marron? Autant de questions qui méritent à mon sens un complément d'information.

39. Le vendredi 17 août 2007 à 13:08 par Monsieur_Prudhomme

C'est ce que l'on appelle se faire prendre les doigts dans le pot de pâte à tartiner !

40. Le vendredi 17 août 2007 à 13:15 par ferraille

Eolas commentant Bronner, lui-même commentant une affaire dans laquelle ne s’aperçoit, malheureusement, absolument rien de spirituel, ne verrait-on pas en cela un genre d’emboîtement désirant, à base de mimétisme, selon les vues d’un René Girard, où l’on peut à moindre coût se montrer spirituel, par l’effet de cet emboîtement, malgré l’absence complète de caractère spirituel de l’anecdote rapportée ?

Les cambrioleurs trouvant un pot de Nutella dans la maison visitée, les policiers trouvant les cambrioleurs au petit matin, tel un pot de Nutella oublié dans la ville, Bronner faisant son miel avec ce pot de Nutella trouvé dans le butin des cambrioleurs ainsi qu’avec ces derniers, surpris par la police, tels qu’une métaphore charnelle du pot de Nutella, Eolas, enfin, se régalant de ce délicieux vide qu’est le miel que Bronner a cru tirer du pot de Nutella mentionné dans le procès-verbal de la police et des deux cambrioleurs, qui, butinant leur pâte à base de chocolat et de noisette inventée en 1949 par un pâtissier italien du nom de Ferrero sur le territoire de l’araignée policière, sont eux-mêmes devenus, « corps présent », mais « âme absente », in effigie, in absentia, la métaphore du pot de Nutella.

L’on a là, bien emballée, une déclinaison à petit format du gigantesque mécanisme financier qui ravage maintenant la planète boursière : le pot de Nutella, c’est la « subprime mortgage ». Eolas fait crédit à Bronner, qui fait crédit aux policiers, qui capturent les cambrioleurs, qui capturent le pot de Nutella. Le pot de Nutella remonte depuis les cambrioleurs jusqu’à Eolas : effet de la contamination boursière, le risque du néant est désormais partout.

41. Le vendredi 17 août 2007 à 13:15 par villiv

et s'il y avait une explication :

A mon sens, le pari était osé mais il fallait que l'un d'eux (journalistes) parvienne à faire publier un article comportant plusieurs fois le mot (tiré au hasard quelques minutes avant) "nutella" ...

Et il a gagné (ce sont ses collègues qui doivent être dégoutés... j'imagine même pas ledit pari??!!)

Chapôôôô bas Mossieur le Journaliste !

PS. : vive le second degré et l'ironie (en même temps, cette version n'est peut-être pas la plus absurde?)

42. Le vendredi 17 août 2007 à 13:31 par OuvreBoîte

Et oui c'est l'été, les journalistes en font des tartines sur un fait divers au Nutella ;
Le fait divers insolite un peu rigolo c'est un peu un classique, il y a même la catégorie dans les dépêches d'agence ; il est vrai que c'est pousser le bouchon un peu loin que d'aller enquêter la dessus, mais si c'était vraiment le seul reproche qu'on avait à leur faire...
Dans ce genre cas, la plupart sont plus raisonnables et se contentent de recopier les dépêches d'agences, comme ici
www.liberation.fr/actuali...

43. Le vendredi 17 août 2007 à 14:29 par Creep

Avoir l'esprit critique est une bonne chose, mais qu'il ne faut pas confondre avec arrogance. Comme certains l'ont caractérisé, cet article était "rafraîchissant", "drôle" et il est de bonne grâce de pouvoir sourir en lisant l'actualité, justement parce que bon nombre de pages sont dévouées à de sinistres nouvelles tels l'ouragan Dean ou encore le Darfour.
Par ailleurs pourquoi vouloir tout ranger des cases, et prétendre que le Monde ne puisse pas s'accorder quelques lignes pour détendre son public.
Il ne faut pas être une ménagère de 50 ans pour penser cela, simplement avoir le sens de l'humour et la capacité de ne pas se prendre trop au sérieux.

44. Le vendredi 17 août 2007 à 14:33 par Raph

@10, Yves
Dans l'absolu, oui...

Mais, je pense que dans votre question, il s'agit d'une légende urbaine car on ne peut pas perdre de points sur un permis de conduire en étant en vélo ou en scooter de moins de 50cm3 : seules les infractions commmises avec un véhicule dont le permis de conduire est exigé peuvent entraîner une perte de points. Le préfet ne peut donc pas le suspendre avec un acte de police administrative.

Donc, comme l'a dit Eolas, il faut que se soit une suspension judiciaire, utilisée comme peine complémentaire.

Mais, pour que cette mesure soit appliquée, il faut donc que le contravention ne soit pas relevée par formulaire cerfa "timbre amende" (la prune rose) : en effet, le fait de payer l'amende met fin à toutes les autres poursuites (donc, en payant l'amende à 90-135-265€, en fonction du délai, il n'y aura pas d'autre peine complémentaire).

Il faut donc que l'infraction ait été relevé par un procès verbal normal (connaissant l'encombrement des tribunaux et la motivation du policier de rédiger un PV pour un feu), c'est déjà rare.
Ensuite, le procureur doit avoir choisi la citation directe (passage devant un juge, en parlant) ou qu'il y ait eu une ordonnance pénale et qu'une des parties ait fait opposition et enfin que le juge ait décidé de sanctionner par un susp de permis...

C'est possible, mais très improbable...

Donc, c'est à mon avis, une légende urbaine.. que certains gendarmes croient : "non respect de l'arrêt imposé par un feu rouge fixe par un vélo" et ils cochent la case "perte de points : oui"... L'OMP retire les 4 points, c'était une personne avec un permis probatoire, stage obligatoire... Le contrevant conteste quelques mois après... et vlan.. recours en plein contentieux devant un tribunal administratif : le prix du stage, les deux jours de congés sans soldes, etc.

45. Le vendredi 17 août 2007 à 15:00 par SKWIREL

Ce que j'aime dans cet article c'est que les protagonistes du larcin qui ont 15/16 ans sont tout à coup redevenu des enfants à la vue de la pâte à tartiner.... il y a des basiques face à la technologie!
un commentaire ironique du journaliste aurait été à mon goût (sans mauvais jeu de mots) plus approprié plutôt que de chercher un commentaire de la part de Ferrero France qui donne à la teneur de l'article un côté "grosse blague".

N'empêche que la ménagère de moinde 50 ans que je suis n'est pas intéressée par ce genre de "papier" et qu'un moment aussi le vertige m'a saisie.... Je compatis de tout coeur avec le journaliste obligé de travailler la semaine du 15 août et devant, pour remplir les colonnes du journal, s'adonner à un tel exercice. Mais quand même, là ça se voit!

46. Le vendredi 17 août 2007 à 15:35 par nouvouzil

Le journaliste a au passage inventé la pâte à tartiner les articles près de 60 ans après le pâtissier italien . Voilà son vrai mérite.

47. Le vendredi 17 août 2007 à 15:39 par tafkap

Doivent être morts de rire les parents des deux morfales!!!!

48. Le vendredi 17 août 2007 à 16:03 par aviza

Personnellement je trouve que la chute est sympa :-).
Sinon, celà n'a pas grand intêret de lire l'article.

49. Le vendredi 17 août 2007 à 16:24 par Creep

Réponse d'Eolas :

"Raffraichissant ? Drôle ? "Deux jeunes hommes arrêtés pour un cambriolage au cours duquel ils ont dérobé un ordinateur, un téléphone, un paquet de cigarettes et un pot de Nutella" ?

Manifestement, il faut que je reprenne mes anecdotes d'audience. "


Je parle ici de la chute de cet article qui fait débattre ici pas mal de monde : sur l'utilité de centrer l'intérêt de ce fait divers sur un pot de nutella, ne soyez pas de mauvaise foi...

50. Le vendredi 17 août 2007 à 16:42 par Monsieur_Prudhomme

Après le vertige du néant, l'ivresse des abimes ?www.lemonde.fr/web/articl...
L'article de Luc Bronner apparait dans les plus envoyés par e-mail, cela tendrait à cnfirmer que le problème, finalement, est bien le lecteur.

51. Le vendredi 17 août 2007 à 16:54 par Geoffrey

Je sais pas vous, mais cet article m'a donné faim.

52. Le vendredi 17 août 2007 à 17:57 par Franck, naturellement

Le plus incroyable, c'est que le journaliste n'ait pas fourni l'identité de la victime du vol du pot de Nutella... Car ça, ce serait une vraie info...

53. Le vendredi 17 août 2007 à 18:02 par Xuelynom

Concernant une certaine pâte:
Attention à l'abus d'acides gras trans, qui s'ils permettent de garder longtemps un aliment à température ambiante dans un état potable visuellement, sont toxiques, ingérés en trop grandes quantités (pas plus de 3 pots par semaine)

fderad.club.fr/acides_gra...

Parce que bon, son article au journaliste fait plus réclame forcée que article neutre, j'espere qu'il a fini sa collec de magnets pour frigo de l'équipe de france grâce aux relations que ça lui a ouvert.

54. Le vendredi 17 août 2007 à 18:10 par Bertrand Lemaire

Pour faire suite à mon précédent commentaire et à l'indignation en réponse de Notre Maître, je suis au regret de vous informer qu'il y a de fortes chances pour que, du point de vue Marketing, Notre Maître (comme moi-même) soit une ménagère de moins de 50 ans. Il me semble en effet qu'il a moins de 50 ans. Et s'il fait lui-même ses courses pour lui-même, sa famille et/ou sa secrétaire (par exemple pour acheter du thé), c'est une ménagère, quelque soit son sexe (de même qu'il y a des élèves infirmiers dans les écoles d'infirmières).
A part ça, oui, c'est vrai, en été, parfois, les journalistes ont du mal à remplir les pages donc je réitère ma demande d'indulgence pour mon confrère !

55. Le vendredi 17 août 2007 à 18:13 par Bertrand Lemaire

Au sujet du Nutella... Ce produit est certes un anti-dépresseur dont il ne fait pas abuser mais il est aussi à l'origine d'un de mes gros coups de blues : www.bertrandlemaire.com/d...

56. Le vendredi 17 août 2007 à 20:25 par xavier

S'il vous reste un peu de compassion, je vous enjoins à en faire profiter mes confrères chargés des sujets "aires d'autoroute", "rentrée des classes" ou "bouchons" sur les grandes chaînes de télévision. Certes, le contraste est moins frappant qu'avec l'article du monde, mais...

57. Le vendredi 17 août 2007 à 21:29 par tafkap

@ commentaire 47 :"Réponse d'Eolas :
Permettez moi d'en douter. "

je me le permets aussi je vous rassure cher hôte. just a sarcastic private joke.....

58. Le vendredi 17 août 2007 à 23:10 par julien.

bonsoir,

ce n'est certes pas d'un interet primordial, ceci etant en generalisant ce raisonnement on se serait prive de Pierre Desproges, qui a debute sa carriere en redigeant les faits-divers au journal l'Aurore avec un certain brio (avis perso), ses articles ayant ete plus lus que le reste du journal (selon la legende tout au moins)

alors bon, ce n'est peut-etre pas exactement du meme niveau, son auteur a voulu sourire un peu a bon compte... est-ce criminel ?

si on ajoute que ce texte (pour ne pas froisser de susceptibilite en utilisant le mot article) :

- est constitue d'au moins 50% d'electrons recycles
- qu'aucun electron n'a ete blesse ou force d'aucune maniere pendant son ecriture
- et en enjoignant poliment le lecteur de nous aider a conserver nos ressources, en recyclant lui aussi ses électrons

trouverait-il un peu plus de mansuetude de votre part ?

59. Le samedi 18 août 2007 à 13:49 par Paralegal

Pendant que Luc Bronner menait son enquête, deux de ses collègues jouaient aux paparazzi pour tenter de savoir par quels généreux amis Nicolas Sarkozy avait été invité en vacances aux Etats-Unis : c'est en une du site Internet du quotidien sur deux pages www.lemonde.fr/web/articl...

On y apprend, notamment, que c'est "sans doute" grâce aux appels du Monde que Sarkozy a décidé de donner l'identité de ses hôtes - dommage on ne saura jamais si cette enquête périlleuse (voir la fin de l'article) aurait pu aboutir par ailleurs - et que, ô surprise, les hommes politiques fricotent avec les grands patrons. J'en ai fait tomber ma tartine de Nutella (du mauvais côté bien sûr).

60. Le samedi 18 août 2007 à 14:39 par gabrielle

Alors que l'on parle de "ça",on consacre une brève aux expulsions.
Il s'agit surtout de ne pas déranger ceux qui regardent ailleurs pendant que d'autres font leur sale boulot.
Près de chez moi, jeudi 9,une soixantaine de personnes ont été expulsées d'un hôtel meublé.Les femmes et les enfants sont hébergés provisoirement dans un petit refuge pour SDF.Les hommes, faute de place, dorment dehors sur le trottoir , depuis maintenant plus d'une semaine.La majorité de ces personnes ont des papiers et un travail. Ils payaient 450 à 500 euros leur chambre meublée.
Hormis les pages déparmentales du Parisien et le travail d'un photographe de fedephoto, la presse ne semble guère intéressée par cette affaire.

61. Le samedi 18 août 2007 à 15:20 par NIMBY

Une autre merveille du Monde pêchée le 16/08 :
www.lemonde.fr/web/articl...

A première vue les journalistes du Figaro doivent passer le temps en surfant sur le site du Monde car le 18/08 j'ai eu la joie de découvrir :
www.lefigaro.fr/france/20...

Ce qui est bizarre, c'est que si des deux côtés les journalistes ont considéré pertinent de rappeler son activité d'il y a 30 ans, ils ont dû être pris de pudeur au moment d'ajouter un lien vers l'imdb.

Doit-on comprendre que les journalistes puisent dans les méthodes d'Ardisson afin de mieux vendre leurs papiers, ou y aurait-il des liens avec les personnes nommément citées ?

PS : c'est provocateur de ma part, mais je me pose quand même des questions, et plus sur la façon dont circule l'"information" que ce qui ici a servi de prétexte.

62. Le samedi 18 août 2007 à 16:30 par mélanges

www.lemonde.fr/web/articl...
on aimerait que les journalistes notamment du Monde fassent preuve d'originalité ( sans faire du nutella ) et s'intéressent également (et enfin) aux conditions des juges de TA et à la masse des contentieux traités..

63. Le samedi 18 août 2007 à 18:48 par bwied

@ commentaire 26 par jop :

Qui plus est, le président de la République avait clairement affiché sa volonté. Les rédacteurs du projet de loi, c'est-à-dire des fonctionnaires, n'avaient plus qu'à s'exécuter, quels que soient les doutes qu'ils ont pu avoir. Ensuite, seuls les députés et les sénateurs auraient pu modifier le texte.

En tout état de cause, l'objectif principal est atteint : le président de la République a tenu ses promesses et si ce n'est pas le cas, ce n'est pas de son fait.

64. Le samedi 18 août 2007 à 19:16 par mélanges

@ Me Eolas: et oui hélas, d'ailleurs en matière de RAF, l'on doit se contenter des articles partiaux et partiels de libération...
Nous aimerions pourtant pouvoir exprimer notre vision actuelle du métier et ne pas être laisser dans le seul "dialogue" avec notre juge-gestionnaire (seuls quelques rares parlementaires comprennent les enjeux qui traversent la JA...je ne parles pas des avocats, comme nous, vous ne comptez pas (peut-être un peu plus quand même) dans le débat public, sauf votre respect)

65. Le samedi 18 août 2007 à 21:51 par jop

@bwied #63
J'ai quand même du mal à croire qu'on puisse proposer un projet de loi "illégal", juste pour montrer qu'on n'a pas moyen de tenir ses promesses... Je préfère croire qu'il s'agit d'une erreur de rédaction, une mauvaise traduction d'un concept..
En revanche, si j'ai compris que la constitutionnalité n'est pas forcément évidente a priori, sur le point précis de la "rupture d'égalité", je ne vois pas bien comment un rédacteur peut oublier de faire entrer sa loi dans le cadre du 1er article de la constitution..
Mais du coup je me pose une autre question, il me semble que le conseil constitutionnel s'exprime une fois le travail des députés&sénateur fait, donc personne n'a vraiment rien vu? Ca doit pas être si évident que ça finalement...

66. Le dimanche 19 août 2007 à 14:36 par Lyobodo

@ Bertrand Lemaire :

Pardonnez cette interpélation un peu directe mais est-ce cette conception de votre métier que l'on vous apprends à l'école de journalisme ? Satisfaire le ménagère de moins de 50 ans ? Cela ne vous déragange pas trop, du point de vue éthique ?

Il me semble qu'il y a déjà de "très bon" support pour cela : Voici, Gala, People, voire Le parisien, Sud-ouest ou autres...

La lecture de vos articles m'éclaire un peu plus, morceaux choisis de votre "texte de réflexion sur le journalisme" :

"Son travail est de fournir une information à un "client", lecteur, auditeur ou spectateur."

Il me semble que la notion de journaliste n'est pas compatible avec l'idée de spectacle. Si le journaliste veut "faire le spectacle", il passe acteur et devient alors écrivain, humoriste ou guignole mais certainement pas journaliste. La fonction première du journalisme est d'être un relai, un médiateur. Ce n'est pas lui qui doit faire l'actualité... sauf à avoir une très faible conscience professionnelle.

"Son travail est donc de relever des faits, des idées, des opinions puis de les analyser et de les synthétiser avant de les rendre présentables."

À quoi sert-il d'analyser quelque chose si le travail final se résume à une synthèse présentable du produt brut ?? Vous avez une conception étrange de l'analyse : analyser ce n'est pas rendre présentable, c'est permettre de comprendre, de savoir, de réfléchir, d'ouvrir les prespectives, de faire des connexion logiques avec les sous entendus et les implications d'un fait, d'une idée ou d'une opinion. Si vous rendez "présentable" de telles choses, vous l'uniformiser forcément et vous ne faites aucunement un travail d'analyse mais un simple travail marketing.

"Sa fonction est proche de celle du professeur, du formateur : il doit permettre à ses lecteurs/auditeurs/spectateurs de connaître des choses qui vont les aider dans leur vie quotidienne ou satisfaire un besoin quelconque."

Je trouve la comparaison un peu prétentieuse : le professeur n'a pas de client, il n'aide en rien la vie quotidienne (surtout en fac de droit...) et il satisfait le besoin "quelconque" de la curisosité naturelle de l'Homme envers le savoir. Ce n'est visiblement pas le cas du journaliste que vous décrivez.

Vous faites également un aveu contradictoire : vous former la ménagère de moins de moins de 50 ans... à ce qu'elle veut entendre. Si elle le veut déjà, vous ne formez à rien du tout, c'est vous même qui vous déformez pour vous adapter aux attentes de vos lecteurs.

Les prochains extraits n'appellent aucun commentaires tellement ils sont révélateurs par eux mêmes du "bon" journaliste des temps moderns :

"De là découle la règle numéro 1 en journalisme : la proximité ou "Parlez moi de moi, il n’y a que ça qui m’intéresse".

"En contrôlant l’information, on contrôle les opinions et donc les actions. Alors, oui, derrière le travail fastidieux d’enquête et de présentation de l’information, un idéal anime la plupart des journalistes, tout comme un certain feu sacré est nécessaire pour être enseignant."

Le phantasme de la ménagère de moins de 50 ans ? la rentabilité de votre article et de votre journal ? (j'ai pas pu m'en empêcher devant un discours aussi contradictoire...)

"S’il s’engage (le journaliste) en principe à dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité… la réalité est un peu plus compliquée. Il ne peut pas dire "toute" la vérité. Ce serait trop long, trop fastidieux, trop cher."

"Le travail du journaliste consiste d’ailleurs à "fabriquer" une synthèse de la vérité."

"Le lecteur n’a donc d’intérêt que parce qu’il permet de vendre de la publicité."

67. Le lundi 20 août 2007 à 11:46 par Pot de colle

Je ne vais pas tourner autour du pot, mais de même qu'à tout pot va son couvercle, à tout article va son intérêt.

Même si ce n'est qu'un bien banal coup de pot que nos autorités aient découvert le pot aux roses en interpellant ces deux chenapans qui auraient mieux fait de se manier le pot, dans cette affaire, le meilleur du pot, c'est d'abord, que cela vous permet une fois de plus de nous glisser un distrayant petit billet à classer dans la rubrique pots-pourris judiciaires, mais aussi de constater que les temps sont durs pour tous.

Le législateur, pareil à Perette et son pot de lait, lance d'ambitieux projets de réforme en réchauffant quelques lois sorties du fond du pot, espérons que cela ne nous amène pas un pot au noir judiciaire, et le maraudeur, victime aussi de cette vaste pauvreté, se rabat sur potiches, pots de chambre et autres pots sans valeur.

Dorénavant, notre société évoluant, nous ne diront plus, "ils ont été pris la main dans le pot de confiture", mais "dans le pot de Nutella".
Manque de pot, ça colle aux doigts et ça laisse plus de traces, ce sera encore plus difficile pour eux.

68. Le lundi 20 août 2007 à 22:12 par E7

Ce journaliste ne manque pas d'humour.

Je compatis à sa besogne parfois abyssale... et du coup, à la votre. Plaider pour un vol de pot de Nutella jusqu'à en faire oublier le reste du larcin et désigner Ferrero comme complice voire commanditaire ayant manipulé de jeunes banlieusards, c'est très fort.


69. Le vendredi 24 août 2007 à 22:46 par Nico

Effectivement, c'est navrant...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact