Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Devine qui vient dîner ce soir ?

Après sa performance contre l'Argentine sur laquelle je ne reviendrai pas par charité chrétienne (mais bravo les Argentins), le XV de France affronte ce soit la Namibie.

Drapeau de la Namibie

NamibieAlors, avant toute chose, la Namibie, c'est là :

Le drapeau namibien a été adopté le 21 mars 1990, lorsque le pays a accédé à l'indépendance après l'annexion de cette colonie allemande par l'Afrique du Sud en 1915 et une guerre d'indépendance lancée en 1966. Ne vous étonnez donc pas si la majorité des joueurs de l'équipe namibienne sont blancs. Il s'agit du drapeau du SWAPO (South West African People's Organization, Organisation des peuples d'Afrique du Sud Ouest), le principal mouvement de libération. Ses couleurs bleu, rouge et vert sont celles des Ovambos, la principale ethnie du pays.

Notons que la Namibie a fondé sa Fédération de rugby (Namibia Rugby Union) le même mois qu'elle a accédé à l'indépendance, ce qui révèle un vrai sens des priorités, et a rejoint ce même mois de mars 1990 la fédération internationale de rugby, l'IRB. Son équipe a comme surnom les Welwitschias, une plante qui pousse dans le désert du namib, d'où le pays tire son nom. Le symbole de leur fédération est un aigle.

La capitale de la Namibie est Windhoek, et son hymne, Namibia, Land of the Brave.

Pour la petite histoire, la plus grande victoire remportée par la Namibie a été contre Madagascar le 15 juin 2002 (116 à 0), en match qualificatif pour la coupe du monde 2003. Leur plus large défaite a été contre l'Australie le 25 octobre 2003 (142 à 0), durant la coupe du Monde. Une équipe de hauts et de bas. Pour comparer la plus grande victoire du XV de France a eu lieu contre le Brésil le 2 juin 1974 (99 à 7), et sa plus large défaite, désolé de remuer le couteau dans la plaie, le 9 juin dernier, face à la Nouvelle Zélande (61 à 10).

La Namibie n'a jamais gagné un match de coupe du monde. Alors, n'oublions pas que le rugby est un sport de tradition, s'il vous plaît, les petits.

Et comme d'hab... ALLEZ LES BLEUS ! ! !

(Drapeau et carte Wikipedia).


Edit 22h58 : Mon titre était bien choisi. Les namibiens ont dégusté. Dommage pour ce carton rouge qui a tué le match dès le début : la mêlée namibienne était au supplice. Vendredi, ça sera autre chose.

Commentaires

1. Le dimanche 16 septembre 2007 à 09:04 par Torcafol

Je vais me permettre d'ajouter que la colonisation allemande de la Namibie remonte au tout début du XXe siècle et que les colonisateurs allemands ont installé là-bas les tout premiers camps de concentration contre les populations qui avaient osé leur résister. Parmi les principaux dirigeants de la colonie se trouvait le père de Hermann Göring, malheureusement appelé à devenir célèbre par la suite. La Namibie a l'insigne honneur d'abriter quelques descendants des colonisateurs allemands - la plupart des joueurs ont des noms germaniques -, sont farouchement attachés à leur traditions venues d'Europe. On peut lire la presse en allemand à Windhoek et aller boire une bonne bière dans un Biergarten au nom évocateur, après avoir suivi le culte dans un temple de facture bien teutonne.

2. Le dimanche 16 septembre 2007 à 09:55 par Altaïr - Cécile

Juste comme ça en passant, me l'ayant pas vu dans votre liste, avez vous vu cet article ?
placeman.canalblog.com/ar...
Espérons jsute qu'aucun joueur ne sorte en civière mais tous la tête haute, contents d'avoir fait un bon match...

3. Le dimanche 16 septembre 2007 à 10:02 par Thierry

"Ne vous étonnez donc pas si la majorité des joueurs de l'équipe namibienne sont blancs." :

Pourquoi devrait-on s'en étonner ?

De même qu'on s'étonne parfois du fait qu'il y a une majorité de noirs dans l'équipe de France de football.

En quoi est-ce remarquable (dans le sens de digne d'être remarqué) ?

Mais ces allusions récurrentes dans les médias (y compris les blogs, donc...) à la couleur de peau des gens me paraît symptomatique de quelque chose de... nauséabond...

Ou alors c'est moi qui me fait des idées ?

Thierry

4. Le dimanche 16 septembre 2007 à 10:03 par Altaïr - Cécile

J'y pense, fin 70 lorsqu'on se posait la même question que dans votre titre on ne recevait pas 30 energumènes à l'appétit d'ogre mais 1 grand maigre sans cheveux mais avec un accordéon

5. Le dimanche 16 septembre 2007 à 10:16 par Torcafol

Les questions de couleur de peau ont eu leur importance dans l'histoire et elles continuent d'en avoir. Pourquoi le nier ? Sans en faire un critère de choix, on doit en faire un critère d'analyse. Un jour, un inspecteur d'histoire-géographie est venu est venu dans mon cours et m'a reproché d'avoir cherché à montrer à mes élèves que les Asiatiques avaient les yeux bridés. Je persiste à penser que j'avais raison : il faut parler de cela, que l'on soit blanc, noir ou asiatique. D'ailleurs, la remarque de maître Eolas m'a rappelé que j'avais été surpris, la première fois, quand j'avais vu que la Namibie était représentée par des joueurs blancs. Je trouve passionnant d'explorer ce genre de choses, car elles devoilent des pans de l'histoire qu'à nier les différences de couleur de peau, on renonce à comprendre pour des motifs idéologiques qui, sans être "nauséabonds" (la vie est plus belle quand on cesse de s'insulter !), sont finalement stériles.

6. Le dimanche 16 septembre 2007 à 10:19 par Mani

Eolas, vous avez (encore) oublié de mettre : "Chéri(e)" dans votre titre.

7. Le dimanche 16 septembre 2007 à 10:28 par Axel

On a donc une chance d'être un peu plus détendu ce soir et d'arriver à gagner ?

Mais ca serait formidable, ca...

8. Le dimanche 16 septembre 2007 à 11:18 par Minny

on croise les doigts! s'ils ne gagnent pas ce soir, je crois alors que le doute sera permi (mais pas avant !! non mais !)

9. Le dimanche 16 septembre 2007 à 12:26 par Sans pseudo

Thierry, ce n’est pas que vous vous faites des idées, c’est juste que vous faites un énorme contresens sur la remarque de Maître Eolas.
Le bout de phrase important que vous omettez de citer était : « […] 21 mars 1990, lorsque le pays a accédé à l'indépendance après l'annexion de cette colonie allemande par l'Afrique du Sud en 1915 […]. »
Pour le dire autrement, ne vous étonnez pas qu’un pays - où il n’y a que 7 % de blancs - ait une équipe nationale à l’image de celle de l’Afrique du Sud avant l’abolition de l’apartheid en 1991.
Et votre rappel sur la « majorité de noirs dans l'équipe de France de football » (remarque que vous stigmatisez) prend tout son sens pour appuyer l’ironie de Maître Eolas (cf. "Ne vous étonnez DONC pas") : ce sont des raisons extra-sportives qui contribuent à cette situation ; si un pays blanc brille avec des sportifs noirs, comment un pays noir a-t-il la brillante idée de se priver d’un tel potentiel ?

10. Le dimanche 16 septembre 2007 à 12:47 par tipi

Pourquoi s'interdire tout commentaire sur la couleur de peau des joueurs, et vouloir forcément y chercher quelque chose de nauséabond ?
Justement dans le rugby des années 70 on "s'étonnait" de ne voir que des blancs chez les Springboks? C'est cette observation qui était nauséabonde ou ce que ça révélait de l'apartheid ?
Pour la Namibie la couleur de peau des joueurs revèle quelque chose de l'histoire du pays. Et comme on ne parle pas tous les jours de la Namibie et que je vais les voir ce soir, ça m'interesse.
Quant à la remarque de G Freche (pour lequel je n'ai aucune sympathie) sur l'équipe de France de football, elle se terminait par cette conclusion généralement tronquée " c'est que les blancs sont nuls". C'est aussi une remarque raciste mais sans doute plus supportable, et de toute façon un peu courte.
Car en quoi une remarque sur la couleur de peau des sportifs français pourrait être intéressante ? Sans prétendre que ce soit l'explication, mais une explication possible : on pourrait peut être constater que le sport une voie d'intégration et de réussite qui n'est pas fermée aux immigrés et fils/filles d'immigrés/colonisés, qui de ce fait sont, par nécessité, plus motivés que d'autres à percer à travers le sport. Une telle explication révèlerait bien quelque chose de la société française , non ?

11. Le dimanche 16 septembre 2007 à 14:29 par Gizmo

"Allez les petits !" : Pourquoi sommes-nous chauvins ? Quand je vois jouer les fidjiens, je me surprends à rêver de demander la naturalisation fidjienne...

12. Le dimanche 16 septembre 2007 à 16:36 par Coujou

@Gizmo: Quand je vois jouer les fidjiens

J'étais au Stadium de Toulouse pour le match Fidji-Japon et au bout de 80 minutes, tout le stade encourageait le Japon. Bien sur, la préférence pour l'outsider a un peu joué mais les Fidjiens n'ont vraiment rien fait pour gagner le soutien du public.

Après, peut-être que le sens premier de votre phrase était "Quand je vois les fidjiens" et que le caractère approximatif de leur jeu de main n'est pas un élément déterminant à la demande de naturalisation...

PS: Je tiens à préciser que ce soir, le public du Stadium ne sera pas influencé par la position d'outsider des namibiens et soutiendra les Bleus

PS2: Malgré son soutien aux Bleus, le public toulousain se réserve le droit de critiquer le jeu au pied de Michalak si le besoin s'en faisait sentir.

13. Le dimanche 16 septembre 2007 à 16:50 par Balbizou

Bah la remarque de Thierry est symptomatique d'un "antiracisme réflexe" systématique. Mais c'est bien, ça aide à se sentir dans le bon camp.
Comme dirait l'autre, il faut "arrêter de réfléchir", maintenant...

14. Le dimanche 16 septembre 2007 à 19:20 par GCX

Moi aussi j'avais un Namibie qui jouait au rugby avec moi, et j'en fait pas un plat.

15. Le dimanche 16 septembre 2007 à 19:55 par Thierry

@ Torcafol (n°5)

Les questions de couleur de peau peuvent effectivement avoir une importance en histoire, en sociologie, en philo, etc. Mais j'ai été simplement choqué par la présence d'une phrase intercalée dans un paragraphe portant sur les couleurs (!) d'un drapeau.

Je suis vraiment désolé de m'être mal exprimé, mais ce que je qualifiais de nauséabond n'était absolument pas la personne d'Eolas, mais ce à quoi cette simple phrase, sans aucun développement historique ou sociologique (et pour cause, puisque ce n'était pas le sujet) pouvait renvoyer dans l'Histoire.

Si je n'ai pas senti assez vite l'ironie du propos d'Eolas, je suis soulagé qu'on ait pris la peine de me le signaler (là, je suis un peu ironique aussi...)

Pour finir, je répondrai à Balbizou (n°12), que mon antiracisme n'est hélas pas encore assez réflexe et pas assez systématique ; mais il m'aide simplement à me sentir plus humain. Quant à savoir si c'est le bon camp... lol

Enfin, je n'ai pas envie d'arrêter de réfléchir. Tant pis pour vous. Tant pis pour moi... ;-))

16. Le dimanche 16 septembre 2007 à 20:00 par Thierry

Je n'avais pas encore les commentaires du maître de céans :

"Et si le nauséabond, c'était vous qui l'y mettiez, en lisant autre chose que ce qui est écrit ? "

En tant que lecteur, je rajoute forcément (comme tout lecteur) des choses que l'auteur n'a pas mises. Et j'en enlève aussi...

Je crois que mon précédent message (n°15) répond à vos questions ?

17. Le dimanche 16 septembre 2007 à 20:04 par Schum

Eolas, concernant votre réponse au commentaire n°3... et si vous aviez compris autre chose que ce que Georges Freche avait dit lors de sa remarque sur l'équipe de France de foot?
Ecoutez bien je vous en conjure...

18. Le dimanche 16 septembre 2007 à 20:56 par RG

@ Eolas "ALLEZ LES BLEUS"

on peut objectivement ajouter un petit ALLEZ TOULOUSE ;)

19. Le dimanche 16 septembre 2007 à 21:19 par Alex

Moi ce que je vois depuis le début de cette coupe du monde c'est que les équipes sont faites de blancs, de noirs, de mélanésiens, d'asiatiques, de métis...mais PAS UNE SEULE FEMME, dans aucune équipe !
Et ça, c'est une discrimination franchement nauséabonde.

20. Le dimanche 16 septembre 2007 à 21:27 par Delio

Je vais finir par croire que le 13 porte vraiment malheur !

C'est possible autant de fautes de main de la part d'un seul et même joueur ?

Allez les Bl..... ancs !

21. Le dimanche 16 septembre 2007 à 21:40 par Alex

Quand même, qu'est ce qu'elle est forte cette équipe du Stade Toulousain...

22. Le dimanche 16 septembre 2007 à 21:57 par Teppic

ben pour la couleur des joueurs ce n'est peut etre pas aussi simple...que la couleur majoritaire dans un pays

le rugby a longtemps porte la marque d'un certains elitisme et recruter dans les couches sociales relativement hauteLe rugby rimait souvent avec universite.alors que le foot recrute dans les couches les plus pauvres de la societe francaise.il ne faut donc pas s'etonner du nombre de gens de couleurs dans l'equipe de france de foot , plutot l'utilisait pour constater une realite sociologique

j'ai eleve le debat la?

23. Le dimanche 16 septembre 2007 à 22:15 par orochimaru

sur ce sujet je n'écrirais rien mais me contenterais de renvoyer à l'excelent billet de maître Eolas dur le match du XV de France contre la Namibie

24. Le dimanche 16 septembre 2007 à 22:20 par GCX

C'est rigolo vos considérations racistes. Les vrais namibiens de souches, c'est-y-pas les célébres "bushmens", 20 kilo tout mouillés, parfaitement adaptés à la vie du désert car sans un gramme de graisse sur le corps?..C'est pas le top pour jouer devant, en face de viking de 120 kilo, non?

Y'a les pygmés aussi qui sont éhontément discriminés à l'entrée des clubs de rugby (je parle même pas des club de basket, c'est des putains de racistes anti-pygmés, les basketteurs.)

Mais pour être honnête, j'ai jamais vu de gros blond dans les choeurs de Touré Kunda.

Kuku anakulaka sasa na mudomo wake

25. Le dimanche 16 septembre 2007 à 22:47 par Ph.Watrelot

celui qui vient diner est sûrement un ami bien...

26. Le dimanche 16 septembre 2007 à 22:53 par etudiantnendroit

HUMMMMMMM!!!!!

CHABAL !!!!

27. Le dimanche 16 septembre 2007 à 23:03 par RG

@22 "Le rugby rimait souvent avec université"

Oui et non. Le développement du rugby en France a suivi deux voies, celle des universités parisiennes et la (disons) populaire introduite depuis Bordeaux (je crois) dans le sud ouest.

28. Le dimanche 16 septembre 2007 à 23:08 par Baptiste

\o/

29. Le dimanche 16 septembre 2007 à 23:09 par PAF, le chien !

Je ne voudrais pas être rabat-joie, mais tout le monde s'extasie en disant « ce qu'elle est forte cette équipe française » !
Oui, mais bon. Je ne sais pas si je suis le seul à le penser :

- ils ont joué contre une équipe composée à moitié seulement de professionnels, donc forcement moins bien entraînée ;
- ils ont joué à 14 contre 15 tout le match (ou presque) ;
- la plupart de leurs essais auraient été contrés par une défense digne de ce nom (et à 15) ;
- ils ont fait beaucoup de fautes qui les auraient mis en très grosse difficulté face à une « vraie » équipe.

Hormis le côté « jeu de massacre », je n'ai, personnellement, pas trouvé ce match très intéressant et l'équipe de France bien fade. Alors que je tire mon chapeau à l'équipe de Namibie et ce, malgré le score.

Les Français ont joué. Mais je ne dirais pas qu'ils ont « bien joué ».

Mais peut-être suis-je un peu dur ou pas assez chauvin...

30. Le dimanche 16 septembre 2007 à 23:30 par Baptiste

En gros, je suis d'accord, mais si on peut plus profiter de la victoire !

31. Le lundi 17 septembre 2007 à 00:16 par LDiCesare

@1: les tout premiers camps de concentration
Les britanniques les avaient inaugurés en Af'Sud juste avant, non?

@28:
Comparons le résultat de la France avec celui de l'Irlande contre le même adversaire. Ca rassure un peu. Maintenant, oui, le jeu était approximatif, plein d'en-avants, face à une défense faiblarde, etc. mais quand même, on ne va pas bouder son plaisir. Contre une grosse équipe, les arrières n'auraient pas relancé de leurs 22 comme ils l'ont fait, c'est évident, mais de telles relances, ça fait plaisir à voir. Un essai sur mélée enfoncée, la France pourrait en infliger à d'autres équipes (je pense à la mélée australienne par exemple, bien qu'une rencontre France Australie me paraisse improbable).

32. Le lundi 17 septembre 2007 à 02:35 par PAF, le chien !

@29 & 30

Merci de me rassurer !

Je ne suis donc pas assez chauvin ;-)

@30

Face au Wallabies, il faudrait déjà arriver à avoir une mêlée à 5m côté australien, pour « l'enfoncer » :-)

Ahem...bon là, je l'admet : je suis un peu dur...

33. Le lundi 17 septembre 2007 à 09:51 par jean philippe

Bravo à la Namibie pour le magnifique essai marqué à la fin du match, le joueur a tout donné et comme c'est du rugby je crois qu'il est de rigueur de saluer les adversaires ! C'est une des raisons qui me font aimer ce sport : le pair play qu'on ne trouve pas au foot.

34. Le lundi 17 septembre 2007 à 10:10 par Muscardin

Pour compléter, en plus de l'histoire et du drapeau,

Miss Namibie 2007 :
www.missnamibia.com.na/ma...

35. Le lundi 17 septembre 2007 à 10:22 par suruo

Il n'y a rien d'étonnant à ce que la Namibie soit représentée par des joueurs à la peu blanche, car en plus d'un des déserts les plus sec au monde, ce pays a ou a eu des ressources diamantaires particulièrement importantes... (croyez pas que les européens ont colonisé ce pays pour le plaisir d'y ouvrir des clubs Med.)
Alors qu'en Europe (terre de l'homme "blanc", voire blond aryen), on trouve surtout des mines de charbon (qui est, je le rappelle, d'un gris très sombre nommé anthracite, sans reflets, à ne pas confondre avec le graphite)

Il est d'ailleurs remarquable de noter qu'à travers l'histoire, c'est systématiquement l'appétit de l'homme blanc pour les pierres précieuses et autres richesses minières qui est mis en exergue... L'homme "de couleur" (typiquement, africain ou sud-amérindien) ayant lui la chance d'avoir de telles ressources en abondance ne peut décemment pas avoir eu d'appétit pour ce genre de chose ; c'est du moins ce qu'on enseigne à nos chères têtes blondes depuis des lustres (de "nos ancêtres les gaulois..." jusqu'au "commerce triangulaire des esclaves noirs-africains"), pour après leur reprocher un racisme fabriqué de toutes pièces. (un peu comme si on faisait de la pluie *artificielle* pour déclarer ensuite que c'est une calamité qui rince les sols...)

Mais bon, on est lundi, alors la messe est déjà dite... Et heureusement, d'ailleurs, que des joueurs et supporters soient capables de se contenter du jeu, même si ce n'est que pendant la durée du match...
Imaginerions-nous un monde où ce seraient jeux olympiques (à la grecque antique, id est cum pax) tous les ans et non tous les quatre ?

Cheers.

36. Le lundi 17 septembre 2007 à 10:26 par ESPERANCE

Eh les filles ! Le même Chabal, inconnu total, dans la rue, avec un costume d'employé municipal balayeur de feuilles ... vous vous extasiez?

37. Le lundi 17 septembre 2007 à 10:53 par Milène

Pfff, blancs, noirs, jaunes : on s'en fiche ! Je croyais que l'on était tous pareil aujourdh'ui. Il n'y a qu'une race : HUMAINE. C'est ce que j'ai appris à mes enfants. Quelle importance sur un stade ? Il me semblait que les joueurs représentaient uniquement leur nation. Quel déception de n'avoir pas évolué. Quand avancerons-nous ?

38. Le lundi 17 septembre 2007 à 11:28 par Panurge

malheureux ! c'est "ALLEZ LES BLANCS" !

39. Le lundi 17 septembre 2007 à 12:57 par Pascal

Ce que les allemands ont laisse c'est le fait qu'on peut avoir une biere fraiche en plein desert.

On dira ce qu'on voudra, mais c'est appreciable. C'est d'ailleurs un pays tres beau a visiter (pendant l'ete, il fait tres froid l'hiver), avec peu de touristes, tres sur, des belles reserves et un cout de la vie qui fait pleurer.

Quand au match, il fut un peu dommage de voir un carton rouge qui a tue le peu de suspense qu'il y avait, mais on ne va pas se plaindre.

Ca va etre autre chose contre l'Irlande, meme si cette derniere montre des signes inquietants (pour mes amis Irlandais) de faiblesse.

De toute facon, il n'y a pas le choix, il faut les 5 points.

40. Le lundi 17 septembre 2007 à 13:11 par Thalamos

Bon, contrat rempli, mais pas encore de quoi pavoiser... Le grand RV ce sera donc l'Irlande. Nos joueurs, et surtout notre coach, supporteront-ils la pression (je ne parle pas de la Guiness) ?

41. Le lundi 17 septembre 2007 à 13:25 par Mani

"Réponse d'Eolas :

Et si vos enfants remarquent qu'un de leur camarade a la peau noire, vous leur crèverez les yeux, ou vous vous résoudrez à lui expliquer deux trois trucs ? "

Ihihihi rrrhhmmmm bon bref.

Je partage un peu l'idée de Mylène, on peut apprendre à nos enfants que nous sommes des êtres humains (c'est un concept intéressant à expliquer à vos enfants, essayez vous verrez, personnellement j'emploie les comparatifs avec les chiens et les fourmis pour mon fils de 3 ans et demi, ça marche pas mal).

Pour la couleur, c'est comme les yeux, il y a des humains qui ont des yeux bleus, d'autres verts ou marrons, et bien il y a des humains qui ont la peau bleue, noire, marron, jaune, blanche ... comme les chiens qui ont des couleurs différentes : dans une même famille d'existants, il y a plusieurs expressions possibles.

Vous n'aimez pas les enfants Eolas, c'est ce qui vous perdra :p

42. Le lundi 17 septembre 2007 à 14:00 par Schum

Autant pour moi maitre, effectivement rien de votre part pour ces propos... mea culpa.

43. Le lundi 17 septembre 2007 à 14:42 par Blue bottle

Avec l'avantage numérique ce fut une boucherie tout de même. Mais bon, l'important c'est de gagner...

@ 40
Et bien moi je suis d'accord avec Maître Eolas, il y a les chiens, les chats, les blancs et les noirs. Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes. (Comment faire naître une polémique là où il n'y en a pas)

44. Le lundi 17 septembre 2007 à 15:23 par Mani

Blue Bottle, vous vous présentez comme teigneux mais il faudrait voir à développer votre skill de troll parce que là franchement vous allez vous faire pwnd par le premier naabzor venu, dont Eolas ...

45. Le lundi 17 septembre 2007 à 15:31 par Panurge

on cause rugby ou races et histoire, là ?

46. Le lundi 17 septembre 2007 à 15:35 par suruo

@ 40 Mani : (Eolas ne vous ayant pas répondu, j'ai pas pu m'en empêcher quand j'ai vu ça...)
Non, non, les schtoumphf n'existent que dans les bédés (ou en peluche)... ce qui n'empêche pas de les aimer jusqu'à un certain âge. Par la suite, tous parents finissent immanquablement par essayer de trouver une solution. La première est souvent l'internat, mais si c'est impossible d'aucuns n'hésitent plus à consulter un psy... (quoique avec Sarkozy, y'a des chances de restaurer le service militaire et tutti quanti).
Ceci étant dit, comparer les variations de couleurs de peau humaine aux différentes races canines relève de l'exagération la plus outrancière...

@ 36 Milène : c'est beau comme vision du monde, mais ça peut pas marcher : il suffit de voir qu'anglais et français s'accusent tous deux de filer à la manière de l'autre pour voir que tout mettre dans le même sac donnerait une marmelade bien étrange... (c'est là une chose que seuls les descendants de Jeanne d'Arc peuvent entendre correctement)

@ 42 Blue Bottle : je m'engage à faire de la publicité pour votre blog partout où je passe, notamment auprès d'ennemis portant certains des prénoms que vous utilisez.

47. Le lundi 17 septembre 2007 à 16:01 par Mani

J'ai de la peine, vous avez perdu vos yeux d'enfants ... mais au moins suruo vous trollez mieux que blue bottle.

Alors là, je vais vous le dire tout net : je ne vous permets pas d'employer l'expression "exagération la plus outrancière" à propos de la manière dont j'image les propos tenus envers les schtroumphfs (conseil gratuit : l'Internat Ouzbeck c'est le must).

L'enjeu n'est pas tellement d'opérer hiérarchisation de la valeur des vies mais de faire prendre conscience à un être humain son humanité.

Il faut commencer par le début.

Si un enfant est capable de se définir comme fils ou fille de quelqu'un c'est bien.

S'il sait se définir comme être humain, il se différenciera des "autres" animaux et prendra pour frère tous ceux qui, comme lui, marchent debout.

Il ne s'agit pas de comparer la qualité intrinsèque d'un être humain et d'un chien ou de les mettre sur le même plan.

Il s'agit de replacer les différences d'apparence au rang qu'elles ne devraient jamais quitter : des variables qui ne sont pas nature à remettre en cause le statut initial.

Vous, vous êtes sans doute du genre à ne pas crever le silence pour ne pas faire d'éxagération outrancière ...

48. Le lundi 17 septembre 2007 à 16:05 par pseudo

on peut peut-être tout simplement apprendre à nos enfants qu'on est tous différents et que la différence n'est pas une maladie grave dont il faut avoir peur et que la découvrir est une richesse incroyable. non?
enfin moi je dis ça, j'ai pas d'enfants de tte façon ;-)
et sinon le rugby dans tout ça?

49. Le lundi 17 septembre 2007 à 16:31 par MicKF

Manifestement le match n'a pas laissé beaucoup de matière aux échanges. Le score limite les interventions pîquantes, ironiques ou humoristiques de quelques commentateurs.
La soirée fut tranquille, excepté pour les namibiens pour qui j'ai une pensée amicale (qui n'a pas connu une déculottée dans sa vie de rugbyman ?).

Pourtant, ce match a peut-être délivré quelques indications sur l'équipe qui jouera contre l'Irlande : la charnière Michalak, Elissalde tout comme Poitrenaud devraient être là, Traille et Jauzion aussi. Mais il soulève aussi des questions :
- qui retenir de Chabal ou Nallet, qui fut le meilleur deuxième ligne ?
- Szarzewski ou Ibanez ?
- qui pour les ailes où les cartes semblent complétement redistribuées ?

Comme Eolas je regrette l'expulsion qui a grandement contribué à la tranquilité des débats, mais je n'aurai pas aimé avoir à défendre l'agresseur : il venait d'être averti par l'arbitre quelques minutes plus tôt pour une cravatte sur Vincent Clerc. C'est un geste similaire, porté en portant le coup de la part du capitaine springboks, qui a cassé le larynx de Jérôme Thion et l'a laissé de longs mois loin des terrains.

50. Le lundi 17 septembre 2007 à 17:50 par Xiawi

> Le critère est pourtant simple : le croisement des races est possible et fécond.

Ce n'est pas si simple (ou pour le moins, c'est différent) du point de vue scientifique: www.hominides.com/html/do...

On y rappelle que: "La science, la génétique nous prouvent que l'Homo sapiens est une race à part entière, sans sous-catégorie... (...) La notion de race se base elle sur la notion de « gènes communs et exclusifs à un groupe d’individus » (...) Aucune population humaine ne possède exclusivement des gènes propres. (...) Les différences anatomiques que l’on perçoit, par exemple entre un individu asiatique et un européen, ne sont que l’expression plus ou moins forte de gènes communs."

A moins d'une incompréhension, cela est différent du point de vue du légiste: y reconnait-on explicitement le concept de "race humaine", ne serait-ce que pour condamner la discrimination selon ce critère?

51. Le lundi 17 septembre 2007 à 18:23 par Panurge

Je préférerais rester rugbystique, mais puisqu'on parle races et espèces, je rappellerais à tout le monde qu'il est depuis longtemps démontré qu'il est inexact scientifiquement de parler de "races humaines".

Parce qu'il n'existe plus aujourd'hui qu'une seule race, l'Homo Sapiens Sapiens. Être blanc ou noir ou jaune n'est pas faire partie d'une race donnée. En revanche, comparer l'Homo Sapiens et Cro-Magnon, c'est regarder 2 races données de l'espèce humaine.

C'est qui explique d'ailleurs qu'en plus d'être une monstruosité, le racisme est une débilité.

Ce qui me permet donc de terminer par cette conclusion facile : le raciste est con. CQFD

Bref, vous feriez mieux de refaire le match, putain con !

52. Le lundi 17 septembre 2007 à 18:30 par Loulou

Pardonnez moi, mais qu'est ce que veut dire : " vous allez vous faire pwnd par le premier naabzor venu" (cf. intervention n°43) ?
J'ai beau essayer de rajouter des voyelles - ou d'en retirer pour le second mot - je ne parviens pas à décrypter...

Sinon, merci Maitre Eolas, pour ce site génial !

53. Le lundi 17 septembre 2007 à 18:51 par rocardo

Ecrire qu'"Homo sapiens est une race à part entière" me semble totalement inexact.Homo sapiens est une espèce,point.A ma connaissance(mais je sens que je vais me prendre un contre virulent assez vite),le terme de race n'est pas employé en systématique,pour les espèces sauvages.Il est réservé aux espèces domestiques,pour y désigner des groupes créés par l'homme.Les termes de "race blanche,noire,jaune..." sont des vieilles lunes datant du XIXè siècle,démontées maintenant par les généticiens.
Maître Eolas a raison sur la définition de l'espèce(groupe interfécond),mais il y a des exceptions:chien et loup sont deux espèces différentes,mais sont interféconds.
Donc,plus de "Allez les Bleus,les Rouges,les Noirs"...mais ALLEZ LES PETITS!

54. Le lundi 17 septembre 2007 à 18:53 par suruo

@ 47 pseudo :
le rapport entre les différences et le rugby ? suffit de comparer un commentateur, un supporter, un entraineur, un patron d'équipe, et un rugbyman... prenez le temps d'en examiner plusieurs dans chaque catégorie, dégagez les constantes (taille, poids, régime alimentaire, patrimoine, etc...), et vous aurez un escargot tout chaud.

@ 46 Mani :
Merci pour l'orthographe exacte de ces petits êtres bleus.
Ceci étant dit, j'ai dégagé lesdites variables, mais en commençant par la fin, et j'arrive sans peine à la conclusion que différentes classes d'expressions sont inéquitablement réparties entre différentes familles d'existants (pour essayer de le formuler tel que vous avez ouvert le débat). Autrement dit, différentes expressions peuvent s'organiser en classes (selon différentes méthodes : physionomie, génome, couleur de peau, etc...), elles-même étant perçues comme "races" (par ce charabia vaguement teinté de mathématique, je cherche juste à dire qu'une unique différence ne suffit pas, mais que de petits groupes de différences ont été créés au fil de l'histoire humaine, et donque il ne sert pas à grand chose de dire que deux personnes ayant des couleurs de peau différentes sont toutes deux humaines car même un gamin de maternelle est capable de voir les différences de physionomie autres que la couleur, ou bien de carrure, etc, etc...). Ce qui justifie toute la complexité de la définition du concept de différence raciale, ou plus précisément sa subtilité (dans la tête des adultes, hein, pas dans celle des enfants... ces innocents seraient, parait-il, même capable de mélanger la richesse vestimentaire avec les concepts physionomicaux-raciaux, lorsqu'on leur pose la question).
En raisonnant dans le sens ou vous le faites, vous suivez la voie de l'aryanisme, qui part du physique pour aboutir à l'intellect (et au psychologique, définissant non seulement des races physiques, mais des "races mentales") ; il me semble certain que ce soit le meilleur moyen de manipuler des générations d'enfants (comme je l'ai suggéré en # 34, mais de manière plus poussée, le physique ne sert de rien, il s'agit ni plus ni moins que du principe de la prophétie auto-réalisatrice)

Quant à mes yeux d'enfant, un autre que moi les a perdus au poker ; et pour ce qui est de crever le silence, si c'est pour raisonner par syllogisme comme vous le faites, ce n'est pas une nécessité (cf. ma réponse à pseudo : des deux réponses dans ce message, laquelle vous semble la plus raisonnable en tous points de vue ?)

Cheers.

55. Le lundi 17 septembre 2007 à 18:53 par Mani

Loulou

C'est du trve 1337 langage, un mélange de lettres/chiffres et expressions anglaise détournées constituant un langage employé originellement par les h4xxorz puis les g33k et les hardcoregaymeurz.

fr.wikipedia.org/wiki/Lee...

pwnd = powned = owned = dominé
naabzor = naab = nub =noob = nouveau tout beau tout frais tout bête.

Chaque communauté à son propre 1337 way of speak, si bien que des fois on ne comprends pas les patois !

56. Le lundi 17 septembre 2007 à 19:14 par LOULOU

oh <0/^^\l*12i5
merci de cette explication

57. Le lundi 17 septembre 2007 à 19:46 par Yves

Une équipe venant d'un pays dont l'éroport de la capitale s'appelle Eros aurait mérité de gagner.

58. Le lundi 17 septembre 2007 à 19:48 par Xiawi

@51

Chien et loup sont effectivement "interfécond" (tout comme cheval et âne, tigre et lion et bien d'autres) mais leurs descendants ne le sont pas. C'est pour cela que maitre Eolas a précisé que le croisement était fécond (ce qui sous entend la possibilité d'une descendance sur plusieurs générations) et non les espèces elle-mêmes. Ce sont donc des espèces différentes.

La distinction domestique/sauvage me parait en effet peu pertinent dans ce débat.

59. Le lundi 17 septembre 2007 à 19:52 par Ben

"Chaque communauté à son propre 1337 way of speak, si bien que des fois on ne comprends pas les patois !"

Suis-je le seul à être choqué par l'omniprésence de l'expression "des fois" en lieu et place de "parfois", ces dernières années?

60. Le lundi 17 septembre 2007 à 20:27 par zadvocate

Hors sujet total, vous avez un PR6 et vous êtes repassé en tête sur google lorsqu'on recherche eolas.

gg :)

61. Le lundi 17 septembre 2007 à 20:47 par Mani (trve tr0ll4ge)

@59 : à partir de là, j'ai envie de dire "oui" des fois ... mais je vais faire mienne cette analyse d'un magistrat de Nanterre (in le nouvel obs) : "on est devenus un service public de la justice, et non plus une autorité judiciaire."

Tout es là.

62. Le lundi 17 septembre 2007 à 20:52 par Mani

+ 7

63. Le lundi 17 septembre 2007 à 21:11 par INTIME CONVICTION

Allez, Maître, un autre sujet, vite!

64. Le lundi 17 septembre 2007 à 21:28 par mani (spamm doktor)

Désolé de spammer mais l'impossibilité d'éditer amène parfois des successions aussi oiseuses que nécessaires.

@suruo

Il y a longtemps que j'ai arrêté de me prendre pour Paul de Samosate, alors de grâce, je vous en prie, épargnez moi vos anathème hostiles aux arianistes.

Le père est consubstanciel au fils, on le sait depuis le IVè siècle (Nicée I) et puisque nous avons tous le même père, pourquoi persistez vous à me parler de race, de racisme ou d'autres choses ?

Nous sommes des êtres humains, cela ne vous suffit il pas ?

Vous savez, c'est finalement simple, il vous suffit de ranger en vrac (le "en vrac" est important) dans un grand ensemble symbolique tout ceux qui : marchent debout et parlent (non les wallabies ne parlent pas, ne venez pas me discuter la notion de langage, ce ne serait pas digne de gentlemens), on les appelle "frères" et tout va bien.

Quand à ce type d'expression :"[les enfants] ces innocents seraient, parait-il, même capable de mélanger la richesse vestimentaire avec les concepts physionomicaux-raciaux, lorsqu'on leur pose la question" démontre si encore besoin était votre perversité, aucun enfant n'emploierai ces mots.

Ce sont vos concepts assassins qui justifient l'incompréhension de votre propre nature.

Je vous conseille l'alcoolisme.

65. Le lundi 17 septembre 2007 à 22:47 par Eolas

Troisième mi temps terminée.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact