Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Je sais que vous ne répondez pas aux demandes de consultations...

... me disent des lecteurs tentant d'obtenir une consultation juridique.logo

Hé bien qu'ils se réjouissent : cette semaine est la première semaine des avocats et du droit. Le Conseil national des Barreaux, l'organe qui nous représente au niveau national (Au fait, mon chèque de cotisation est au courrier, il ne va pas tarder à vous parvenir, promis...) organise cette semaine une vaste campagne de publicité et met à votre disposition un numéro azur pour que vous soyez mis en relation avec un avocat, de préférence spécialisé dans le domaine qui vous intéresse, afin qu'il réponde à vos questions juridiques. Le numéro est le 0810 313 313. Prix d'un appel local.

N'hésitez pas, si vous avez recours à ce service, à dire ci dessous si vous en avez été satisfait, combien de temps il vous a fallu pour être mis en communication, et les inévitables ratés de cette première. Je n'aurai même pas à faire remonter vos témoignages, je sais que je suis lu par quelques huiles du CNB (Je vous ai dit pour mon chèque ? Il est dans l'enveloppe, promis...). Et puis ça m'intéresse à titre personnel de savoir quelle expérience vous avez eu de cette initiative à laquelle, full disclosure, je n'ai pu participer du fait d'un déplacement à l'étranger.

Commentaires

1. Le lundi 8 octobre 2007 à 14:57 par nouvouzil

Les cordonniers étant comme on sait les plus mal chaussés, voici le bon lien vers le CNB

www.cnb.avocat.fr/

2. Le lundi 8 octobre 2007 à 15:22 par Jeferai

A l'étranger? C'est à dire? A Cardiff? :o)

3. Le lundi 8 octobre 2007 à 15:36 par fb

« Toutes les lignes de votre correspondant sont occupées, veuillez rappeler ultérieurement. »
:(

4. Le lundi 8 octobre 2007 à 15:55 par Cobab

fb : non, ça c'est Fip pour gagner des places de concert.

5. Le lundi 8 octobre 2007 à 16:28 par villiv

Euh, EOLAS... ça devient de moins en moins crédible vos explications sur le paiement des cotisations (oui, j'ai bien vu que c'était l'essentiel du message contenu au sein de ce billet... vive l'ironie au passage, et encore et toujours...)

Hé oui, au début, votre chèque est au courrier, alors que, par la suite, il est "simplement" dans une enveloppe... ??!!

Et l'enveloppe, elle est où ? elle est affranchie ?? etc etc

(ça me rappelle les bonnes vieilles "cotisations" du RSI : j'ai eu 2 fois des "majorations" de 45 euros -10% donc- pour retard alors que j'avais même pas reçu les courriers de demande de paiement, ce qui m'a conduit, vainement, à leur demander de m'adresser des courriers RAR...)

6. Le lundi 8 octobre 2007 à 16:41 par Mani

De part mes commentaires, vous ne lirez jamais le mot "racket" à propos de ces campagnes de pub moches et désastreuses financées par vos avocats à qui on a absolument RIEN demandé auparavant.

Ne comptez pas sur moi pour dire que c'est se moquer du monde et que travaillant plus qu'à notre tour à la défense des gens quelque soit leur ressources, nos cabinets fournissant un effort utile à la l'ensemble de la communauté sans contrepartie, il est difficile de recevoir des factures AHURISSANTES engraissant un cabinet de com' à deux balles qu'on a pas choisi.

Pas plus que je ne vous parlerai d'un grand barreau français qui déploie un outil informatique en ligne pour permettre la transmission et la cession d'entreprises en accord avec les notaires et les experts comptables qui chassent sur nos terres, dont le périmètre est fixé par la loi, sans la moindre honte, dont le cout EXORBITANT aurait pu financer des permanences pour les gens dans le besoin ou d'autres actions plus en rapport avec le cœur de notre métier et alors même que les cotisations représentent parfois 1 mois de revenus net pour les petits cabinets.

Je ne l'ai pas dit.

7. Le lundi 8 octobre 2007 à 16:49 par Yves

Est-ce dans le cadre de cette semaine qu'on verra ce soir ce documentaire sur France 3 ?

television.telerama.fr/te...

8. Le lundi 8 octobre 2007 à 17:09 par Benoit Boussier

Non, c'est une pure coïncidence :

néanmoins, j'invite tout le monde à regarder ce reportage qui vous donnera un aperçu du quotidien des avocats commis d'office en général et des secrétaires de la conférence de Paris en particulier !

Bien à vous

9. Le lundi 8 octobre 2007 à 19:14 par Pantin-Lilas

A propos de communication....je suis anéantie par la mise en service du nouveau site de l'ordre des avocats de Seine-Saint-Denis auquel j'appartiens.

www.avocats-bobigny.com/

Ce site est encore plus grotesque et laid que le précédent (particulièrement le clip d'entrée et le mot du Bâtonnier - et le tableau sur le mur...)

J'ai honte.

10. Le lundi 8 octobre 2007 à 19:57 par Marie Laure Fouché

Pour info, certains avocats membres de la blogosphère avocats.fr ont décidé de relayer cette initiative sur leur propres blogs.

Comme personnellement je ne le fais pas, je n'ai aucun scrupule à les mettre en lien. Il s'agit de mes confrères Bauer, Bogucki et Creisson (pour faire dans l'ordre woody allenien).

www.avocats.fr/space/bogu...

www.avocats.fr/space/mich...


www.avocats.fr/space/crei...


11. Le lundi 8 octobre 2007 à 20:29 par Michèle BAUER

Merci à Marie laure Fouché pour cette pub

Je confirme que du 8 au 12 octobre 2007, je donne des consultations gratuites ou plutôt des réponses gratuites en droit du travail

12. Le lundi 8 octobre 2007 à 21:56 par Etudiant en Droit

Je vais essayer, c'est une bonne idée mais mieux vaut aller voir de l'intérieur.
Et puis cela tombe bien pour maître Eolas qui en a marre des consultations juridiques et il a bien raison.
Je sais pas si ce genre d'initiative est utile...

13. Le lundi 8 octobre 2007 à 22:39 par Richard

Il n'est pas si difficile d'avoir pour avocat Maître Eolas:
1. cherchez son identité dans le milieu du droit à Paris,
2. commettez une infraction,
3. assurez-vous que l'on vous poursuit en justice,
3. sollicitez Maître Eolas pour votre défense.

14. Le mardi 9 octobre 2007 à 11:12 par fb

Petit compte rendu :

Hier huit tentatives sur une heure : impossible de joindre qui que ce soit (répondeur ou occupation).
Aujourd'hui : le premier essai est le bon. Ma question est assez pointue car a une composante technologique importante (facturation électronique). Je suis dirigé vers un avocat spécialisé dans le CPI et les TIC. Bonne pioche ! Vingt minutes de discussion et d'échange, j'ai une réponse claire (mais ce n'est pour cela que j'ai une solution franche... vive le droit) et même un sympathique encouragement dans ma démarche de création d'entreprise.

Bref, un sans faute en ce qui concerne mon cas.

15. Le mardi 9 octobre 2007 à 12:06 par Joy

n'existe-t-il pas des endroits où l'on délivre des consultations juridiques gratuites en dehors de cette opération temporaire ? j'avais cru en entendre parler pourtant.

16. Le mardi 9 octobre 2007 à 13:50 par Marie Laure Fouché

@15

en mairie, normalement, et au palais de justice à Paris aussi.

17. Le mardi 9 octobre 2007 à 16:04 par Daniel Dravot

Ah les consultations gratuites !
C'est la meilleure et la pire des choses...
Au registre des meilleures: mon barreau réserve ces consultations aux gens disposant de peu de ressources, sans filtrage toutefois car le secrétariat de l'Ordre n'en a pas le temps ni les moyens. C'est aux gens de se policer et aux confrères de vérifier le moment venu.
Au registre des pires: tout le monde considère qu'il a peu de ressources ("Maître, le palais à 500.000 € que je viens de faire construire est affecté de malfaçons..."); certains viennent parfois de loin (ressorts juridictionnels voisins) et n'hésitent pas à poireauter longtemps pour avoir la confirmation que leur avocat travaille bien, ou que les informations obtenues ailleurs concordent avec celles qu'on leur donne lors de la consultation gratuite.
Demain matin, c'est mon tour: combien d'ingrats exposeront qu'ils ne veulent pas payer les frais de séjour de Mamie qui est décédée en maison de retraite tout en voulant palper l'héritage ?
Les veuves et les orphelins se font rares, les consommateurs légion.
Ne désespérons pas de la justice ni des justiciables !

18. Le mardi 9 octobre 2007 à 16:46 par PB

@6 Mani "Pas plus que je ne vous parlerai d'un grand barreau français qui déploie un outil informatique en ligne pour permettre la transmission et la cession d'entreprises en accord avec les notaires et les experts comptables qui chassent sur nos terres, dont le périmètre est fixé par la loi, sans la moindre honte, dont le cout EXORBITANT aurait pu financer des permanences pour les gens dans le besoin ou d'autres actions plus en rapport avec le cœur de notre métier et alors même que les cotisations représentent parfois 1 mois de revenus net pour les petits cabinets".

Je ne vois pas ce qui vous permet de penser que le droit des affaires n'est pas le coeur de métier de la "nouvelle" profession d'avocat ! Je crois pouvoir dire sans me tromper que la première mention de spécialisation des avocats est le droit fiscal, puis le droit social et certainement enfin le droit des sociétés. Je comprends que vous puissiez le regretter mais c'est ainsi. Je comprends aussi votre souhait d'aider les gens dans le besoin mais je ne crois pas que cela soit le rôle des ordres des avocats....

Ceci dit je ne sais pas ce qu'est pour vous un coût exorbitant puisque vous qualifier d'un coût "hallucinant" une campagne de communication qui coute 45 euros par an et par avocat...

19. Le mardi 9 octobre 2007 à 17:08 par Thib

@6 Mani ""Pas plus que je ne vous parlerai d'un grand barreau français qui déploie un outil informatique en ligne pour permettre la transmission et la cession d'entreprises en accord avec les notaires et les experts comptables qui chassent sur nos terres, dont le périmètre est fixé par la loi, sans la moindre honte, dont le cout EXORBITANT aurait pu financer des permanences pour les gens dans le besoin ou d'autres actions plus en rapport avec le cœur de notre métier et alors même que les cotisations représentent parfois 1 mois de revenus net pour les petits cabinets".

Vous auriez pu le citer ce grand barreau français. Sauf erreur de ma part, il s'agit du barreau de L., ville romaine située au confluent du Rhône et de la Saône, dont la vieille ville est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, célèbre pour son bouchon de F. et ses collines de F. et de la C.-R., et dont l'ancien maire, Premier ministre de 1976 à 1981, vient de nous quitter ...
Sinon, dussé-je vous rappeler que depuis 1991, les conseils d'entreprises sont autant avocats que les avocats pénalistes. Il n'y a pas des "vrais" avocats méritant gloire et respect et des "sous" avocats ne valant que mépris de la part des premiers.
Sur le fond de l'affaire: vous préférez quoi? que les notaires et leur monopole d'Etat ou les experts-comptables et leurs tentative de prendre pied dans le monde du droit occupent seuls le marché de la transmission d'entreprise? (Diantre! j'ai écrit un gros mot pour un "vrai" avocat: le "marché").
Enfin, je trouve votre comparaison avec les permanences pour les plus démunis un peu fallacieuse.


20. Le mardi 9 octobre 2007 à 20:20 par Mani

@Thib "Enfin, je trouve votre comparaison avec les permanences pour les plus démunis un peu fallacieuse."

Si je puis me permettre, c'est vous le fallacieux puisque vous m'imputez (et c'est mal) des propos que je n'ai pas tenu :p

A ce que je vois ça tente le troll entre Rhône et Saône ... en même j'ai manqué de mesure et me voilà donc servi.

Pour le discours unitaire de la profession, vous repasserez, on ne fait pas le même métier : le législateur s'est trompé et il n'est pas infaillible puisqu'il n'est pas pape.

Je ne dénigre pas les conseils juridiques, on est pas dans le même "business".

Peut être est-ce votre mauvaise conscience qui vous amène user de termes aussi ontologiquement chargés tels que "gloire " et "respect".

Pour le terme "sous", nous connaissons déjà votre penchant pour ceux-ci et il n'est donc pas étonnant de le trouver sur les lignes droites et raides de votre réaction.

Il m'est difficile de défendre le quart monde pour trois euros cinquante de l'heure hors taxe à l'AJ (c'est une image), de faire de gros efforts pour payer ma cotisation annuelle et voir les beaux joujoux que vous vous payez avec.

Le fallacieux, c'est vous.











21. Le mardi 9 octobre 2007 à 20:43 par Dieulepere

L'initative est intéressante mais je me pose 2 questions:
le temps de la consultation est il limité?
Ne s'agirait il pas ni plus ni moins de remplacer à long terme les permanences dans les maisons de la justice et du droit?

22. Le mardi 9 octobre 2007 à 23:33 par Dieulepere

Merci de la précision, je ne connais malheureusement pas le monde du droit et je sais que je m'aventure dans un univers spécial.

23. Le mardi 9 octobre 2007 à 23:57 par Mani

Mon Cher Dieulepere,

Si je ne vous connais pas aussi intimement que Soeur Marie Thérèse des Batignolles, j'ai toutefois la prétention de vous connaitre quelque peu depuis quelques années au travers de la longue et difficile tâche de modération de forum de jeunes gaymeurz à pustules érectiles, que nous partageons avec différentes affections (la modération, pas les jeunes à pustules).

Je connais votre verve agile et fouettante et me désole de vous voir vous présenter ainsi sous un jour aussi ingénu que faux.

Vous comme moi sommes amis de la vérité et c'est pourquoi je suis convaincu que c'est par pure et sincère modestie que vous cachez votre qualité de doctorant en droit public aux lecteurs attentifs, aimants et respectables de ce bleug qui roxx sa mémé.

Je vous balance sans le moindre remord et avec une certaine joie tant je me ravi de vous voir arriver dans cet espace de discussion, de provocation et d'émotion qu'est la taverne d'EOLAS.

Je vous souhaite de réussir l'entreprise qui vous occupe actuellement car je pourrai ainsi vous traiter de con et de frère en un seul temps, moi qui suis frustré par un emploi alternatif à votre égard depuis déjà trop longtemps.

Il est d'ailleurs fort tard et je vous invite à vous reposer dès à présent afin de donner le meilleur de vous même.

24. Le mercredi 10 octobre 2007 à 08:55 par Thib

@20 Mani "On ne fait pas le même métier".
Certes, notre champ d'intervention est différent. Mais je ne suis pas vraiment sûr que nous ne fassions pas le même métier.
Même si vous ne plaidez pas, lorsque vous faites du contentieux fiscal, vous faites de la défense fiscale, comme d'autres font de la défense pénale.
Enfin, moi, je le vois et le pratique comme cela.
Quand aux "sous", ne vous imaginez pas que le contentieux fiscal (notamment de particulier) permet de faire fortune et de se payer un yacht à St Trop'.

25. Le mercredi 10 octobre 2007 à 10:47 par Mani

Je n'ai jamais compris le pourquoi de la fusion.

Peut être un petit billet dans une catégorie "Histoire de la profession" pourrait nous permettre de poser les éléments d'une saine et sage réflexion (j'aiguise déjà ma rapière hinhinhinhin) ?

26. Le mercredi 10 octobre 2007 à 10:59 par PB

@mani "Il m'est difficile de défendre le quart monde pour trois euros cinquante de l'heure hors taxe à l'AJ (c'est une image), de faire de gros efforts pour payer ma cotisation annuelle et voir les beaux joujoux que vous vous payez avec".

Pourquoi est-ce que cela serait votre cotisation à vous qui paierait ce que vous appelez les "joujoux" et pas ma cotisation à moi ? La cotisation étant (au moins chez nous) largement proportionnelle aux revenus, si nous gagnons plus (ce qui reste à prouver) nous payons plus... Enfin, votre propos ne manque pas de sel quand on sait que les cotisations des avocats représentent (au moins chez nous) seulement 20 % environ du budget de l'Ordre, le reste étant assuré notamment par les revenus liés à la CARPAL (dont une partie significative liée aux ventes de fonds de commerces...).

Si vous deviez payer le vrai coût de l'Ordre...

27. Le mercredi 10 octobre 2007 à 11:31 par Mani

Oui PB, le fonctionnement et le financement des Ordres fonctionne de manière unitaire, donc vos précisions ne sauraient souffrir de contradiction sur ce point.

Pour autant, ce serait une erreur que de glisser vers un raisonnement qui consisterai à apprécier la légitimité de l'emploi des revenus de la profession en fonction des intérêts des plus gros contributeurs.

Vous seriez déjà dans une logique marchande qui doit demeurer étrangère à la gestion de notre Métier.

Je suis désolé mais le beau joujou des conseils du Barreau de Lyon n'en est pas plus légitime parce que les conseils financeraient plus que les autres via le poids des transactions qu'ils gèrent via la CARPA.

Dans les fonds employés, il y a ma sueur, mon talent et l'AJ.

Ceux qui comme moi s'appauvrissent en défendant les pauvres, n'ont pas à cotiser pour que les autres s'enrichissent encore plus en se payant des outils sur les fonds communs.

Il serait plus juste de prévoir une caisse de cotisation nourrie par un pourcentage prélevé sur les transactions significatives au niveau de la CARPA (facile avec la nature de l'affaire et les seuils qui pourraient être fixés) qui permettrai le financement de vos joujoux.

M'enfin, peut être que poser cette question, c'est déjà être un dangereux révolutionnaire de gauche tendance Nord Coréenne de la rive sud.

28. Le mercredi 10 octobre 2007 à 11:52 par PB

"Ceux qui comme moi s'appauvrissent en défendant les pauvres, n'ont pas à cotiser pour que les autres s'enrichissent encore plus en se payant des outils sur les fonds communs."

Votre appauvrissement est tout relatif, vous êtes visiblement bien payé par la fierté que vous retirez de vos bonnes actions...

29. Le mercredi 10 octobre 2007 à 11:58 par Dieulepere

@mani merci vieux
@eolas je n'en demandais pas tant :x
@Thib et PB: bien que je sois un néophyte complet en matière de profession d'avocat (du reste aussi d'ailleurs) et que par conséquent je ne comprends que goutte à vos démonstrations et revendications, je pense que vous devriez être un peu plus coulant, un peu moins sérieux.
Je me destine peut être à la profession d'avocat et ce que je vois depuis 2-3 jours sur ce blog, me fait plus que douter. J'espère de tout coeur que mes futurs et hypothétiques confreres seront moins comment dire..... sanguins.

Je sais que mon intervention ne vous touche pas (je l'ai moi même oublié alors même que j'écris ces lignes) puisque je suis un rigolo de première mais je trouve que vous devriez moins vous précipiter vers un troll de mani ;).

Je vous serre chaleureusement la main, chaudes larmes et au plaisir de vous relire.

30. Le mercredi 10 octobre 2007 à 12:02 par PB

@Dieulepere

Mais si nous sommes gentils et nous rigolons aussi beaucoup...mais là on parle d'argent...

31. Le mercredi 10 octobre 2007 à 12:07 par Thib

@30 PB; @29 Dieulepere

Et quand on parle d'argent, faut pas d....
Je confirme aussi non, que lorsqu'on ne parle pas d'argent, on s'entend très bien et on d..... bien, même entre avocats traditionnels et avocats "d'affaires" non plaidants.
Au fait PB, on vous reconnaît bien là!!!

32. Le mercredi 10 octobre 2007 à 12:15 par Dieulepere

Vous confirmez donc mes craintes les plus secretes et le sombres: les avocats vouent un culte à mammon.
J'suis dépité :(.

33. Le mercredi 10 octobre 2007 à 12:21 par Mani

Comme on dit du côté de la rive sud "c'est juste chaud mayc !"

PB vous coulez sous le poids du cliché en opposant "fierté "honneur" et "business" "argent".

Les uns ne vont pas forcément sans les autres.

Vous souffrez d'un manque de reconnaissance mais vous avez fait un choix non ?

Quand vous tendez votre grande main pleine de doigt en disant : Bonjour, "PB prout prout" Avocat à la Cour, vous vendez la défense de la veuve et l'orphelin tout autant que la lutte contre le racket fiscal.

Et bien la veuve, l'orphelin, dieulepere et l'étranger en situation irrégulière, ce sont des confrères qui s'appauvrissent en les défendant qui vous la payent cette image.

Finalement, je comprends votre gêne.

Il n'est pas normal que dans un Etat de droit démocratique la conception de la justice sociale abouti à ce que ceux qui défendent les plus faibles, les plus pauvres s'appauvrissent.

Mon bailleur et mon Ordre ne se font pas payer en honneur ...

34. Le mercredi 10 octobre 2007 à 17:26 par Tri Sélectif

Eh bien, pour l'instant, c'est surtout occupés (les lignes) et injoignables (les avocats).
Vous en pensiez quoi déjà, vous, des demandes de consultations gratuites ?
Je peux y aller, c'est open bar, c'est cela ?

Je vous envoie tout par email, n'ayez crainte !

35. Le mercredi 10 octobre 2007 à 17:37 par Sébastien

www.lefigaro.fr/france/20...

Un article qui, s'il ne constitue pas un demande de consultation juridique, ne peux que faire sourire un avocat.

Ceci étant, comment un individu peut être jugé sans être prévenu.

36. Le mercredi 10 octobre 2007 à 18:02 par PB

@33 "Quand vous tendez votre grande main pleine de doigt en disant : Bonjour, "PB prout prout" Avocat à la Cour, vous vendez la défense de la veuve et l'orphelin tout autant que la lutte contre le racket fiscal"

J'évite de dire "PB prout prout, Avocat à la Cour", c'est beaucoup trop dangereux car il y a toujours une veuve ou un orphelin qui espère une consultation gratuite (je reviens quand même au billet du Maitre des lieux !)...que je serais d'ailleurs bien en peine de donner (...sauf si la veuve a un problème de coordination entre l'application respective du bouclier fiscal et du plafonnement de l'ISF...).

37. Le mercredi 10 octobre 2007 à 18:18 par Mani

Voyez qu'on a pas le même métier ... bon on mangera les mêmes petits fours à la rentrée du Barreau :)

38. Le mercredi 10 octobre 2007 à 19:25 par Mani

Ahhh oui, une valse de fiscaliste au bal de groucho marx, ça c'est hype !

EOLAS permettez moi de vous inviter officiellement à ces festivités au nom du Sublime et Lumineux Barreau réel et secret de Lyon.

Promis on prendra pas de photos :p

39. Le mercredi 10 octobre 2007 à 20:29 par PB

Je ne veux pas vous décevoir Mani, mais si le Barreau de Lyon finance bien le site que vous lui reprochez, en revanche la soirée du Barreau est bien payante pour sa part (30 euros l'année dernière, gratuit pour les élèves avocats sortants de l'année)... Vous voyez que l'ordre est soucieux de ne pas engager de dépenses dispendieuses !

40. Le mercredi 10 octobre 2007 à 20:40 par Mani

Perso josayf je passe ces dépenses en frais et donc en déduction de la masse fiscalisée ...

Le drame avec les conseils, c'est qu'il faut tout leur dire ...

41. Le jeudi 11 octobre 2007 à 09:38 par christi1

bonjour,

au troisième essai (dans la même minute)pour cause de lignes occupées, on m'a répondu, j'ai expliqué mon affaire une première fois, ai été orientée sur une avocate qui m'a écoutée avec patience et a répondu à ma question.
satisfaction: 100%

42. Le jeudi 11 octobre 2007 à 10:18 par PB

Et bien voici donc une première personne satisfaite par une consultation gratuite... Ceci dit je ne vois pas toujours pas l'intérêt pour la profession d'avocat : en quoi la semaine de la gratuité encouragerait la consultation payante ?

La même approche un peu déroutante (la délicatesse me contraint à retenir des mots moins forts que ma pensée profonde) se déroule chaque année quand les barreaux s'associent à des campagnes de "déclarations des impôts" (puisque les non fiscalistes déclarent les impôts et pas les revenus...private joke). On ne voit pas vraiment là non plus en quoi le fait de faire des déclarations gratuitement encourage le public à payer l'année suivante... Ceci étant dit, ce ne sont pas les fiscalistes qui participent à ce type d'opération puisqu'au mois de mai ils travaillent normalement 30 jours sur 31... Certains (je ne vise pas mani...) vont nous dire que c'est pour aider les plus pauvres...mais comme les plus pauvres ne paient pas d'impôts... Que diriez-vous si les fiscalistes, pendant la base saison fiscale, décidaient de se lancer dans des campagnes de "divorces gratuits" ? Ce n'est pas différent de cette histoire des déclarations des revenus gratuites...

43. Le jeudi 11 octobre 2007 à 10:37 par notod

plus d'une trentaine d'essais sur deux jours. Impossible pour l'instant d'obtenir qui que ce soit en ligne. Totalement saturé.

Je serais curieux de connaître l'ampleur du dispositif mis en place pour faire face a cet événement de dimension nationale. 10 avocats derrière un standard ?

44. Le jeudi 11 octobre 2007 à 11:04 par PB

@ 43

Trente appels et pas de réponses ? Je vous garantie que si vous payer les 1.000 euros indiqués par Maitre Eolas au @42 on vous répond très vite.

45. Le jeudi 11 octobre 2007 à 21:09 par Michèle BAUER

Bonsoir,

je pense qu'en effet les lignes devaient être saturées et la technique pas très au point.

j'étais de permanence plateforme mercredi matin à BORDEAUX, 5 appels en 4 heures c'est tout alors que tout ceux qui arrivaient à nous avoir ont attendu longtemps apparemment

Il faut dire qu'il existe un filtre selon les compétences: la standardiste nous passe l'appel et nous demande si on peut répondre à une question de droit des successions, si ce n'est pas notre spécialité, elle renvoie à qq'un d'autre... d'où l'attente..

Tellement d'attente, que j'ai dû recevoir une vingtaine d'appel depuis le début de la semaine à mon Cabinet car sur mon blog et uniquement sur mon Blog (question d'organisation), je donnais des réponses gratuites

Pour ce qui est des questions, au téléphone, elles portaient surtout sur du droit de la famille (pour ma demi journée bien remplie comme vous l'avez compris)

J'avoue ne pas être convaincue par l'opération ... En tout cas, quand l'avocat est gratuit, c'est fou comme on m'appelle !

46. Le vendredi 12 octobre 2007 à 10:00 par Régis Hulot

Appels répétés plusieurs jours de suite :

All the lines of your correspondant are busy...
Vous êtes nombreux... veuillez rappeler ultérieurement...

Etes-vous bien sûr que les moyens nécessaires ont été mis en oeuvre par les organisateurs de cette opération ?
Pour mémoire, dans une affaire m'opposant à un architecte (il faut avouer que le problème était relativement simple), l'Ordre m'a donné une réponse simple, argumentée et compréhensible en un mois environ, et tout cela sans campagne de pub...

Mais vous n'êtes personnellement pour rien dans ma déception, et je continue à me délecter de vos billets et commentaires.

PS Bravo à vos jeunes confrères. Comme cela fait du bien d'avoir des "élèves" qui réussissent. Cela me rappelle la joie (et la fierté) du prof' de Lettres classiques qui apprend qu'un de ses anciens élèves de collège vient de passer l'agreg' avec succès. Cela vous paie de tout.

47. Le vendredi 12 octobre 2007 à 17:04 par fb

@ Michèle (#45)

« J'avoue ne pas être convaincue par l'opération... »

En passant outre les difficultés techniques, visiblement réelles, je ne suis pas d'accord avec votre appréciation. Dans mon cas particulier j'ai été orienté vers un avocat compétent qui a joué le jeu sincèrement et j'ai pu apprécier ses compétences tant en matière juridique que technique - franchement, en venir à parler de chiffrement asymétrique avec un avocat, je vous laisse juge ;-) -. J'ai relevé ses coordonnées même s'il est un peu distant (~ 400 km) mais je pense que la consultation (non gratuite) par courriel peut être quelque chose de pratique et utile à l'avenir.
Donc, détrompez-vous : cette opération n'est pas inutile, elle permet d'établir un contact alors que votre profession est sujette à réglementation en matière de publicité. Pour ma part l'expérience a été très positive, les effets ne seront pas immédiats mais la relation est établie ce qui est déjà un préalable significatif.

48. Le samedi 13 octobre 2007 à 02:16 par Michèle BAUER

@fb

J'ai indiqué que je ne suis pas convaincue par l'opération mais pour autant je trouve que le but est louable, celui de nous rendre accessible et de vous permettre de franchir le pas... et de venir nous consulter

Mais, je me demande si tout le monde a été satisfait comme vous et je ne suis pas sûre que les appelants ont relevé le numéro du consultant...

J'ai participé activement à cette campagne que ce soit par téléphone sur la plateforme ou sur mon Blog, et de mon point de vue d'avocat, je suis réservée quant à ses effets...

Les gens (c'est mon sentiment que vous ne partagerez pas peut-être) étaient contents de pouvoir avoir une consultation gratuite... je ne suis pas certaine que la population nous perçoive différemment après une semaine de consultation et ira plus nous consulter quand elle aura besoin d'un conseil (la plupart des consultations étant des petites questions presque de la vie quotidienne, du moins celle que j'ai eues...)

je crains que nous ayons participé à une campagne de l'avocat gratuit ... est-ce que cela ne va pas accentuer l'incompréhension de nos clients quant à nos honoraires?

49. Le samedi 13 octobre 2007 à 09:28 par fb

@Michèle (#48)

« je crains que nous ayons participé à une campagne de l'avocat gratuit ... est-ce que cela ne va pas accentuer l'incompréhension de nos clients quant à nos honoraires? »

Puis-je vous suggérer de lire l'article « Economy of ideas » de John Perry Barlow :
homes.eff.org/~barlow/Eco... (en anglais)

dont voici un extrait : « In other words, our intellectuel property protection derives from our being the only real-time source of it. » ?

C'est du marketing, c'est certain ; que les honoraires soient élevés, heum, un peu quand même, mais cette opération a le mérite de démontrer qu'un avocat est avant tout un conseil et pas uniquement une obligation en cas de coup dur.

Sur la gratuité, et sans offense, il me semble que vous suivez dangereusement le raisonnement de l'industrie phonographique, mais contrairement à cette dernière vous avez une valeur tangible et réelle... et il me semble que cette opération - tout du moins dans mon cas - n'a pas été inutile, donc ne négligez pas les effets à moyen terme d'une telle campagne.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact