Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Devine qui rentre à la maison ce soir ?

La France renoue avec son glorieux passé de campagnes éclairs, et a décidé unilatéralement de mettre fin à sa participation à l'Euro 2008.

Drapeau Français

Le drapeau français est tricolore, bleu, blanc et rouge, de proportion 2:3, aux trois bandes égales. C'est la Constitution qui le consacre comme symbole de la République, article 2. Depuis la loi du 18 mars 2003, l'outrage au drapeau au cours d'une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques est puni de 7500 euros d'amende, et de 6 mois d'emprisonnement et 7500 euros d'amende s'il est commis en réunion. Le parquet enquête pour savoir si la prestation de l'équipe de France ne constitue pas un tel outrage… Ce délit n'a à ma connaissance jamais été poursuivi, ce qui pour notre amie Véronique indiquera que cette loi a été rudement utile et efficace, je suppose.

Si le drapeau tricolore s'est très vite répandu, son origine exacte est méconnue. La version la plus couramment acceptée est que le rouge et le bleu sont les couleurs de Paris insurgée, auxquelles Lafayette a ajouté le blanc royal, pour tenter de réconcilier la Révolution et la Royauté. Une autre interprétation est que les trois couleurs de taille égales symbolisent la devise de la République : liberté, égalité, fraternité, ou les trois ordres de l'ancien régime. La théorie de la devise est battue en brèche par le pavillon français, où la bande rouge est plus large que la bande blanche qui est plus large que la bande bleue (cf. ci-contre).Pavillon français 

Le drapeau tricolore a succédé au drapeau blanc sur champ de fleur de lys, drapeau de l'ancien régime, et au pavillon blanc, symbole de la Royale. Drapeau blanc au champ de lys

C'est à ce drapeau que nous devons de vivre en République. En effet, aux débuts de la IIIe république, après la chute du Second Empire, un gouvernement d'Union nationale a été proclamé. Léon Gambetta en a profité pour proclamer la République aux Tuileries le 4 septembre 1870. Mais aux élections du 8 février 1871, les royalistes sont largement majoritaires (400 sièges contre 200 républicains et 30 bonapartistes) à la première chambre des députés. Mais ils sont divisés en deux camps irréconciliables : les légitimistes (180 députés) d'un côté, qui veulent rétablir sur le trône le descendant des Bourbons, Henri d'Artois, duc de Bordeaux, comte de Chambord, et les orléanistes, qui veulent continuer la dynastie inaugurée par Louis-Philippe Ier, roi des Français, en la personne de Philippe D'Orléans, Comte de Paris. Les royalistes sont trop heureux de laisser Thiers s'occuper du sale travail : négocier la capitulation, écraser la Commune de Paris.

Les deux camps tentent une fusion, qui échouera en décembre 1871 face à l'intransigeance du comte de Chambord qui refusera de recevoir le comte de Paris et proclamera son attachement au drapeau blanc :

La France m'appellera et je viendrai à elle tout entier avec mon dévouement, mon principe et mon drapeau. (…) Non, je ne laisserai pas arracher de mes mains l'étendard d'Henri IV, de François Ier et de Jeanne d'Arc. C'est avec lui que s'est faite l'unité nationale ; c'est avec lui que vos pères, conduits par les miens, ont conquis cette Alsace et cette Lorraine dont la fidélité sera la consolation de nos malheurs. (…) Je l'ai reçu comme un dépôt sacré du vieux roi, mon aïeul, mourant en exil ; il a toujours été pour moi l'inséparable souvenir de la patrie absente ; il a flotté sur mon berceau, je veux qu'il ombrage ma tombe. Dans les plis glorieux de cet étendard sans tache, je vous apporterai l'ordre et la liberté. Français, Henri V ne peut abandonner le drapeau blanc d'Henri IV. »

Drapeau que ni les Républicains ni les Orléanistes ne peuvent accepter (Louis-Philippe avait adopté le drapeau tricolore). Et voilà le retour de la monarchie retardé. Aux élections suivantes, les républicains gagnent 99 sièges. Les bonapartistes se rallient aux monarchistes pour contrer la menace républicaine. Thiers a laissé la place à Mac Mahon comme président de la République, qui ne cache pas que sa seule ambition est d'occuper le poste jusqu'à ce qu'un roi lui demande de le quitter. Mais une nouvelle tentative de rapprochement des deux camps royalistes échoue à nouveau sur l'exigence du drapeau blanc. Les royalistes vont alors décider de temporiser en attendant très cyniquement la mort du comte de Chambord. Ils vont donc voter une loi qui va fixer à sept ans la durée du mandat présidentiel, durée supérieure à l'espérance de vie estimée du comte. Vous voyez donc que le septennat avait une origine monarchiste…

Mais rien n'y fera : le camp républicain progressera et, victime de leur désunion, les royalistes laissent passer la loi qui proclame définitivement la République le 30 janvier 1875 (amendement Wallon) à une voix près, et aux élections de 1876, les royalistes sont balayés (323 sièges aux républicains, 40 aux orléanistes, 24 aux légitimistes, et 74 aux bonapartistes).

Les couleurs que nous utilisons actuellement ne sont pas tout à fait celles d'origine : elles ont été éclaircies lors de la présidence de Valéry Giscard d'Estaing (mais j'avoue ne pas avoir retrouvé les textes officiels sur la question).

Ironie de l'histoire, les trois pays qui ont partagé notre groupe ont tous un drapeau qui doit quelque chose au nôtre : la Roumanie a un drapeau s'inspirant du nôtre (le blanc est remplacé par l'or, symbole de prospérité et des champs de blé roumains), l'Italie également, et le drapeau des Pays-Bas a remplacé l'Orange de la famille royale par le rouge lors de l'occupation française de 1794, et l'a conservé car il est plus visible en mer (et les Néerlandais sont un peuple de marins s'il en est).

Allez, vivement le Tournoi des Six Nations.

Images wikipédia.

La discussion continue ailleurs

1. Le mardi 17 juin 2008, 23:05 par Dounâouy

J’aurais mieux fait de couper le son

Lors de l’exclusion d’Abidal, lors du match France-Italie, j’ai entendu un des deux commentateurs de M6 sortir “Ok pour le pénalty mais l’exclusion était sévère”.. L’exclusion n’était pas sévère, e...

Commentaires

1. Le mardi 17 juin 2008 à 23:02 par Gorille

Maitre Eolas cachant une batte de baseball derrière son dos se trouve a coté d'un homme-sandwich assommé, portant une longue bosse sur le sommet du cuir chevelu, et qui tient encore à la main une pancarte où est écrit : 'Trop cool mon site LOL'. Un texte 'Commentaire modéré par Pub Neutralisator (tm)' surplombe l'image.

2. Le mardi 17 juin 2008 à 23:02 par Maitre Yogi

Bravo Maître pour cette réactivité hors du commun. Pourtant, cette défaite n'a été prévisible que pendant les 60 dernières minutes du match.

3. Le mardi 17 juin 2008 à 23:04 par Math

Si cette élimination pouvait mettre à mal (ou anéantir) cette domination du foot je dis tant mieux ! Parce que y'en a marre des bandes de zozo payés des millions à mettre un ballon dans des buts.

Eolas:
Sans parler de bénévolat, les joueurs des équipes nationales ne sont pas payés des millions.

4. Le mardi 17 juin 2008 à 23:09 par Raph

Mais pourquoi les deux commentateurs de M6 ne connaissent pas les lois du jeu ?
On peut excuser Leboeuf : il était joueur.. Mais Roland, il devrait les connaitre à force !

5. Le mardi 17 juin 2008 à 23:13 par baboon34

Hors sujet

Juste pour vous prévenir maître qu'un de vos articles sur la réforme de la carte judiciaire fait l'objet d'une reproduction intégrale dans l'une des notes de synthèse du CFJ sans mentionner votre autorisation.

Etes vous au courant?

6. Le mardi 17 juin 2008 à 23:19 par RG

@Eolas "La France renoue avec son glorieux passé de campagnes éclairs, et a décidé unilatéralement de mettre fin à sa participation à l'Euro 2008."

Je me demande quelle taupe super bien renseignée vous a dit qu'il ne fallait surtout pas embarquer votre blog avec cette équipe....

:-)

7. Le mardi 17 juin 2008 à 23:21 par Julien

Le pavillon a une bande rouge plus large pour que les trois paraissent égales lorsqu'il flotte sur sa hampe.

Merci pour ce bel article.

8. Le mardi 17 juin 2008 à 23:24 par cracou

Attention à la largeur des bandes!

Je relève une petite erreur: si les bandes ont une largeur légèrement différente, cela n'a rien à voir avec la symbolique, mais avec l'optique. La bande rouge, la plus large, est moins visible à distance et surtoour n'est visible que lorsque le vent est suffisant;

Tous les pays du monde utilisent plus ou moins le même système avec les pavillons.

9. Le mardi 17 juin 2008 à 23:25 par Audrey

Alors moi je suis contente parce que, si l'équipe se qualifiait, mon amoureux partait dimanche pour Bâle. Economie pour le couple: 400 € et une belle engueulade!!
A part ça, triste pour Ribéry quand même, il avait vraiment l'air d'avoir mal. Sinon, pour la suite, que pensez vous maître? Deschamps ou pas?

10. Le mardi 17 juin 2008 à 23:32 par Gorille

Maitre Eolas cachant une batte de baseball derrière son dos se trouve a coté d'un troll assommé, portant une longue bosse sur le sommet du cuir chevelu. Un texte 'Commentaire modéré par troll détector™' surplombe l'image.

11. Le mardi 17 juin 2008 à 23:34 par Gorille

@ 2 Maître Yogi "Bravo Maître pour cette réactivité hors du commun."

Ne vous laissez pas abuser. J'ai été le premier à poster et j'ai vu la vérité : l'horaire du billet était 17H40 avant qu'il ne soit modifié.

Eolas:
Oui, c'était l'heure de première sauvegarde du brouillon. J'ai remplacé par l'heure de mise en ligne. Bravo pour avoir déjoué ce terrible complot de ouiste.

12. Le mardi 17 juin 2008 à 23:50 par fpk

Ricanements d'élève en révision qui n'a pas regardé le match mais qui suit avec le plus grand plaisir les tribulations de maître éolas. Merci.

13. Le mardi 17 juin 2008 à 23:53 par Math

"Eolas:Sans parler de bénévolat, les joueurs des équipes nationales ne sont pas payés des millions."

Pourquoi pas... seulement, donnez le salaire d'un de ces joueurs à un labo et vous pourrez en financer des recherches. Et sans parler des créations de postes.
C'est simplement honteux.

14. Le mardi 17 juin 2008 à 23:55 par Alex

Tss tss.... Audrey, l'ENM approche, vous ne devriez pas passer autant de temps devant la télé (surtout pour voir un tel spectacle!).
;-)

15. Le mardi 17 juin 2008 à 23:57 par 1bR

Une petite question de terminologie : Drapeau, pavillon quelle est la différence ?
(mises à part les proportions du pavillon qui sont 37, 33 et 30% pour 3x 1/3 pour le drapeau)
Quand parle-t-on de drapeau ou de pavillon en fait ?

16. Le mardi 17 juin 2008 à 23:59 par 1bR

PS : Prochain article 1000e Permalien, ca se fete !!!

17. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:06 par Vonric

En comparant avec le drapeau roumain, dont seule la couleur du milieu serait donc différente, et en se basant sur les images wikipedia, il semble en effet que le rouge et le bleu aient été éclaircis... symbole de la modernité du jeune président Giscard ? ;-)

18. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:15 par @1br

Je crois que le pavillon c'est celui qui est utilisé sur un bateau par exemple, accroché à une petite hampe en bois, et non en haut d'un mât.

19. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:25 par Leopold Stotch

Merci pour ce billet Maître.

L'article 2 de la Constitution et sa loi d'application du 18 mars 2003 nous enjoignent-ils d'aimer le drapeau ?

20. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:26 par Térence

J'préfère tout de même le foot au rugby (s'il fallait choisir), trop d'loden dans les tribunes au tournois des six nations !

Allez, vivement la coupe du monde 2010 !

21. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:33 par Clems

L'auteur du trackback se trompe il n y a aucun automatisme ni obligation à la double peine pénalty plus carton rouge. C'est juste une possibilité.

Par contre si il y a rouge, il y a penalty. Mais l'inverse n'est pas certain, la jurisprudence du foot autorise l'arbitre à considérer que la faute est involontaire mais cependant suffisante pour siffler le pénalty.

En résumé, si on considère qu'il fait exprès en position de dernier défenseur, on peut lui donne le rouge en bonus. Ou un jaune.

On répare la conséquence de la faute par le pénalty et on punit l'acte d'anti-jeu si il existe. hors il n'est pas des plus évident ici.

Donc désolé pour l'auteur de ce billet mais c'est une incompréhension assez flagrante de la loi :p

Et il y a fort à parier que cet arbitre pour l'ensemble de son oeuvre se verra reprocher une mauvaise application en sus et sera privé d'arbitrage de la finale.



22. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:39 par Alex d'épidose

@ Clems

Pourquoi tant de gens s'obstinent à utiliser "hors" en lieu et place de "or" ???

(Or ça m'agace.)

23. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:52 par Raphaël

@ 3 Math
"Parce que y'en a marre des bandes de zozo payés des millions à mettre un ballon dans des buts."

Et encore, s'ils les mettaient vraiment...

24. Le mercredi 18 juin 2008 à 00:57 par Raph

@21 Clems :
S'il y annéantissement, il y a exclusion. L'arbitre est en "décision liée".
Et ce n'a rien a voir avec le dernier défenseur, mais avec l'occasion de but qui doit être manifeste.
En effet, si l'attaquant ne se dirigeait pas vers le but : il n'y a pas d'exclusion ; s'il se dirige vers le but mais que l'occasion n'est pas manifeste (ex : trop loin, trop près, trop de défenseur, etc.).
Si, suite à la faute, l'arbitre laisse l'avantage et le but se concrétise, le défenseur est averti pour CAS (comportement anti sportif).
Arrêter d'écouter T. Roland, et bouquinez les lois du jeu.

25. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:10 par Atreyuh

@ Alex d'épidose

"@ clems

Pourquoi tant de gens s'obstinent à utiliser "hors" en lieu et place de "or" ???"

Parce qu'il y a beaucoup de gens comme elle qui ont du mal avec l'écriture de la langue française...

@ raph

"S'il y annéantissement, il y a exclusion. L'arbitre est en "décision liée".
Et ce n'a rien a voir avec le dernier défenseur, mais avec l'occasion de but qui doit être manifeste.
En effet, si l'attaquant ne se dirigeait pas vers le but : il n'y a pas d'exclusion ; s'il se dirige vers le but mais que l'occasion n'est pas manifeste (ex : trop loin, trop près, trop de défenseur, etc.).
Si, suite à la faute, l'arbitre laisse l'avantage et le but se concrétise, le défenseur est averti pour CAS (comportement anti sportif).
Arrêter d'écouter T. Roland, et bouquinez les lois du jeu."

Laissez faire Raph, c'est la même qui nous avait sorti le magnifique "aveu portant sur un point de droit" il y a quelque semaine.
Errare humanum est perseverare diabolicum...

26. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:18 par Enma

@Math en 3
Les joueurs de l'équipe nationale ne perçoivent aucun salaire. La FIFA reparti le pactole provenant des recettes publicitaires à la Fédération du pays selon son parcours. Chaque Fédération négocie alors la répartition de cette prime avec les joueurs de l'équipe. Pour te donner un ordre de grandeur, coupe du monde 2006, même arrivés en finale, les Français ou eu en dessous de 200 milles Euros par Joueur.
Enfin, de toute façon, il s'agit d'argent privé. On peu toujours boycotter les céréales de chez Coupé, ou le burger signé, l'encas qui fait chanter (et dont chaque mini pot coute autant que 1Litre de lait entier).

27. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:20 par Atreyuh

"quelque semaine"
Moi aussi j'ai du mal avec le français semble t'il...

28. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:21 par Esurnir

Le carton rouge était mériter, tacle par derrière, c'est rouge depuis 1998 d'ailleurs la France a l'époque avait je pense inaugurer la pratique avec un rouge obtenu contre le Paraguay si mes souvenirs sont bon.

29. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:23 par ramon

Sur le drapeau des Pays-Bas, je ne vous suivrai pas totalement.
Guillaume le Taiseux, vers 1560, utile sa bannière de prince d'Orange ( Prinsenvlag) aux couleurs "oranje, blanje, blau".

Et, sans attendre 1794, c'est vers 1630 que le drapeau évolue vers les couleurs rouge, blanc, bleu foncé pour des raisons pratiques de visibilité en mer.

En 1813, avec la Restauration, le Prinsenvlag réapparait, en concurrence avec le rouge-blanc-bleu.

Utilisé, sous l'Occupation de 1940-1944, par des tenants de la colllaboration, le drapeau "oranje-blanje-blau" a perdu, depuis la Libération, une bonne part de son crédit et de son usage.

Question subsidiaire : Pourquoi la devise des Pays-Bas est-elle " Je maintiendrai", en français dans le texte ?

Eolas:
C'est la devise des Orange Nassau, la maison royale des Pays Bas. C'est Guillaume le Taiseux qui a prononcé cette formule en 1572 lors de la grande révolte contre l'Espagne qui va conduire à l'indépendance des Pays-Bas, dans le sens de “je tiendrai bon”. C'était un défi courageux tant l'Espagne de Philippe II paraissait invincible (sa marine s'appelait l'Invincible Armada, jusqu'à ce que Sir Francis Drake la coule en 1588) et d'une richesse illimitée avec l'or des Amérique.

30. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:24 par Clems

IL n'existe pas en foot de décision liée.

La loi 12 parle des fautes susceptibles - passibles- de provoquer une expulsion. Ce qui est le contraire d'une décision automatique.

Cela signifie simplement que c'est possible. On doit faire la différence entre la faute involontaire liée à l'engagement physique mais qui provoque une faute dont la conséquence est le pénalty. (indemnité)

A la faute volontaire et/ou dangereuse qui est passible de l'expulsion que ce soit en dehors ou pas de la surface de réparation. (punition)

Le fait est que l'usage veut que généralement on applique l'expulsion que si la faute d'anti-jeu se situe en dehors de la surface de réparation (donc coup franc). (indemnité insuffisante d'où l'obligation de compenser par l'application de la punition)

Ou dans ce cas, il faut continuer sur la même sévérité tout le match ce qui était loin d'être le cas.




31. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:28 par Clems

@esurnir

Je suis d'accord avec vous, je pense que c'est le tacle par derrière les deux pieds en avant qui lui vaut l'exclusion, surtout avec un blessé sur le dos quelques minutes avant l'arbitre pouvait raisonner ainsi... Mais si il sanctionne ce geste pourquoi ignorer les autres tout le reste de la partie ?

32. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:32 par Jean-no

Enfin, c'est fini. Le maire de ma ville va enlever les drapeaux, l'écran géant gonflable, le ballon de foot géant gonflé à l'helium qui flottait au dessus de la mairie. Ouf. Merci les bleus : je ne regarde pas le foot, j'ai donc raté votre match, mais je vous félicite et je vous remercie du fond du cœur.

33. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:39 par Esurnir

@Clems : C'est vrai que j'ai eu du mal a comprendre, il y a un cas ou il aurait put mettre un deuxième jaune. Et le reste les Italiens ont vraiment été des brutes.

34. Le mercredi 18 juin 2008 à 01:47 par Clems

@Atreyuh

Vous avez laissé tomber les livres dont vous êtes le héros ?

Tabernacle !

L'aveu sur un point de droit (qui n'est pas un aveu du coup) est traité dans la totalité des ouvrages qui traitent de l'aveu judiciaire. Google est votre ami, cela sera toujours mieux qu'un copier coller de la première jurisprudence que vous trouverez sans la comprendre.

Eolas:
L'hôpital qui se fout de la charité.

35. Le mercredi 18 juin 2008 à 04:33 par Mathaf Hacker

Je n'ai absolument rien vu de ce match, et je suis bien satisfait de sa conclusion qui nous épargnera les âneries dont on nous abreuve au quotidien. Cela dit, le tournoi des six nations, c'est bien loin.

36. Le mercredi 18 juin 2008 à 05:30 par Adrien

@32

rassure toi il y a la tournee... dans deux semaines australie france...

37. Le mercredi 18 juin 2008 à 07:58 par Alex

Assez de ces sujets techniques et confidentiels sur le football, qui n'intéressent pas le grand public.
Passons plutôt à un sujet populaire et fédérateur chez nos concitoyens: la réforme de la prescription en matière civile...
C'est ce matin au J.O.:
www.legifrance.gouv.fr/af...

38. Le mercredi 18 juin 2008 à 08:13 par Muscardin

J'ai réussi à regarder quelques minutes en seconde mi-temps... Et je me suis très vite consacré à ma femme.

Tiens, au chapitre des mauvaises nouvelles, sachez que Le Monde offre une tribune à Mr Chouard... :D
www.lemonde.fr/l-europe-a...

Eolas:
Et après, on me demandera pourquoi j'ai résilié mon abonnement.

39. Le mercredi 18 juin 2008 à 08:48 par Alaric

La hasard fait bien les choses... Un article à propos du drapeau français (je mets de côte le foot, ça n'en vaut pas la peine) alors que depuis quelques jours, je parcours le net à la recherches de vieilles représentation des symboles français durant l'Ancien Régime.

Je voudrais donner quelques précisions :

- Concernant le fait que le bleu et le rouge soient les couleurs de Paris, c'est tout à fait juste, mais ce sont les couleurs de Paris simplement parce que c'étaient aussi les couleurs associées au rois de France depuis le Moyen-Age. Les armoiries de France sont "d'azur à trois fleur de lys d'or". Ce fond azur (bleu roi) est une référence à la chappe de Saint Martin et tous les rois de France portaient un manteau bleu semé de fleur de lys le jour de leur sacre (il suffit de regarder tableaux et enluminures). D'ailleurs, si on regarde les dessins qui nous sont venus de la guerre de 100 ans, on remarquera que les troupes françaises sont représentées suivant un étendard aux armes de France (i.e. bleu à fleur de lys) alors que les troupes anglaise suivent le leur (léopards ou léopard + lys).
En ce qui concerne le rouge, la première référence vient de l'Oriflamme de Saint Denis (rouge orangé) que le Roi utilisait parfois lors de batailles. On peut aussi y voir une allusion à la Navarre. A partir d'Henri III (ou Henri IV) , les rois de France sont également rois de Navarre et dans les Grandes Armes de France, apparaissent les deux blasons : le bleu aux fleur de lys (de France) et le rouge à la chaine (de Navarre). Ces dernières armes vont disparaitrent à la restauration pour ne laisser que les fleur de lys.

Eolas:
À partir d'Henri IV, qui va hériter la Navarre de sa mère Jeanne, voyons ! Henri III était un Valois, parent au 30e degré d'Henri de Bourbon, et n'a jamais posé ses augustes fesses (qu'il avait Joyeuse, dit-on) sur le trône de Navarre.


- En ce qui concerne le drapeau blanc, sont utilisation va se démocratiser sous le règne des Bourbons et sera réservé un temps pour distinguer les commandement de l'Infanterie, ainsi que les navire de guerre (utilisant alors un drapeau blanc ou blanc à fleur de lys ou blanc à fleur de lys chargé des grandes armes de France). En ce qui concerne la marine marchande, une ordonnace de 1661 leur impose un pavillon bleu à croix blanche appelé alors "ancien pavillon de France". Une régulation de 1670 va permettre à la marine marchande d'utiliser le drapeau blanc pour saluer et enfin, en 1765, une ordonnance va généraliser l'emploi du pavillon blanc (ou blanc à fleur de lys) pour tous les navires français, civils ou militaires.

Eolas:
Et vous connaissez maintenant l'origine du drapeau du Québec. drapeau du Québec


- un dernier détail amusant concernant un symbole distintif des troupes française. Toujours sur les dessins représentant la guerre de 100 ans, on observe dans les tout premier que les soldat anglais portent sur leur habits une croix blanche alors que les Français portent une croix rouge (les deux seraient un relicat de la 3eme croisade). Quelques années après, on abserve une inversion des couleurs des croix : les Anglais reprennant la croix rouge de St George qui restera leur emblème jusqu'à nos jours alors que les soldats français reprennent à leur compte la croix blanche des anglais d'abord sur un fond rouge, puis très vite sur un fond bleu. L'utilisation de cette croix blanche sera réccurente dans l'infanterie française. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder les drapeau d'ordonnance des troupes françaises engagée durant la guerre de 7 ans, qui ont (à quelques execeptions) tous une croix blanche avec dans les cantons (les 4 carrés entourant la croix) toute une panoplie de couleurs diverses et variés.



- Sous les Républiques, le drapeau tricolore fut adopté mais l'ordonnancement des trois couleurs ne fut pas établi tout de suite. De nombreuses propositions furent faites, mais le Bleu-Blanc-Rouge tel que nous le connaissons s'imposa tout de même assez rapidement.

40. Le mercredi 18 juin 2008 à 08:55 par Olympe

savez vous pourquoi VGE a éclairci les couleurs du drapeau? Je ne vois pas en quoi cela est plus moderne

Eolas:
Que voulez-vous : le giscardisme est visionnaire par nature.

41. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:04 par Mathaf Hacker

A propos du titre :"Devine qui rentre à la maison ce soir ?"
Ca me rappelle une règle très ancienne chez les voyageurs au long cours: toujours prévenir avant de rentrer.

42. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:09 par Alaric

@40, selon wikipedia, se serait parce qu'un bleu sombre ferait un peu trop "martial"

43. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:20 par villiv

ah, les lendemains de défaite, ce n'est jamais...

mais bon, heureusement que le JO arrive avec son lot de "réjouissances" :`

"LOI n° 2008-561 du 17 juin 2008 portant réforme de la prescription en matière civile"
www.legifrance.gouv.fr/af...

c'est pas trop beau, ça...


44. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:29 par P'tit poucet

eolas : "La France renoue avec son glorieux passé de campagnes éclairs, et a décidé unilatéralement de mettre fin à sa participation à l'Euro 2008."

Quelle phrase !!!!!!!!!
Vous confondez notre pays avec un bande de types culotte courte qui courent après une baballe !
Pas étonnant de la part d'un ouïste prêt à se dissoudre dans une confédération néo-libérale.

Eolas:
C'est pour ça que je ne pourrais jamais être noniste. Ils n'ont aucun sens de l'humour.
PS : Je ne suis pas pour une confédération néo-libérale, mais une Fédération ultra-libérale. Ne mélangez pas tout. (Et ça prétend savoir lire un traité ?)

45. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:42 par Thib

Chic! On va pouvoir enfin s'intéresser à autre chose que le football !!!!
Merci l'Italie??

46. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:46 par Stef

Vous avez raison, mieux vaut le drapeau que le mouchoir.

Quand on n’a pas de bol on se « fout-de-bol » comme on peut.

Le grand fatum est de retour pourrait dire Domenech.

47. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:48 par JA13

enfin un sujet sur le foot !
il faut nommer deschamps comme sélectionneur du fait de son intelligence tactique et sa légitimité professionnelle.
Le choix de domenech par les bureaucrates de la FFF a été une erreur, le bon parcours du mondial 2006 (en grande partie due au retour du génie ZZ et des cadres en grande forme) a masqué ses lacunes dans la gestion des joueurs (et de la liste) et dans la stratégie de jeu.
Enfin, aux footix qui réclamaient de façon pavlovienne la titularisation de coupet en 2006, cet euro les rappelle au principe de réalité; ce gardien surcôté n'aura été qu'un gardien de transition.

48. Le mercredi 18 juin 2008 à 09:58 par Yokoro

Comme les commentaires sur le billet traitant du drapeau italien sont fermés, je me permets de poster ici :
les trois vertus théologales ne sont pas l'espoir, la foi et la charité ; mais : l'espérance, la foi et la charité.
Le catéchisme fait une nette différence sémantique entre espoir et espérance. L'un concerne les homme, l'autre le Christ.
Puisque le droit est aussi l'art de la précision linguistique...
C'est tout ?
Euh... oui.

49. Le mercredi 18 juin 2008 à 10:15 par Neko

Ce blog fait ressortir ma fibre juridique, c'est plus fort que moi. Figurez-vous que ma première pensée à la vue du drapeau a été l'affaire Defrance, du nom d'un fonctionnaire de la Défense qui portait bien mal son nom, puisqu'il avait évoqué dans un essai le "drapeau rouge" qui abattrait "l'ignoble drapeau tricolore" (je paraphrase, Chapus le raconte très bien).

Il a été bouté hors de la fonction publique et le contentieux subséquent a permis de poser avec force un des devoirs premiers du fonctionnaire, qui est le loyalisme à l'égard de la Nation (CE 1935, Defrance).

50. Le mercredi 18 juin 2008 à 10:15 par The duck

Bah, ne plions pas trop vite les étendards: vu que les Oranjes vont tout balayer sur leur passage, il suffira de se resservir de nos fanions, mais en les tenant verticalement! Trop jeune pour me rappeler de leur victoire y'a 20 ans, j'espère bien que cette année la coupe sera pour eux!!!

51. Le mercredi 18 juin 2008 à 10:30 par violette

ah du sujet léger, futile
quel bonheur en ces temps compliqués...

52. Le mercredi 18 juin 2008 à 10:30 par Mussipont

@The duck : c'est sûr qu'en 88, Rijkaard, Gullit, van Basten, ça dépotait!

53. Le mercredi 18 juin 2008 à 11:01 par Mazarin

Cher Maître,

Bravo pour votre billet instructif comme toujours.
Et vivement le tournoi des 6 nations, avec maintenent un vrai sélectionneur qui a la volonté de créer du jeu.

54. Le mercredi 18 juin 2008 à 11:04 par Dhombres

De tête et s'il m'en souvient bien les trois couleurs bleu-blanc-rouge, outre leurs origines héraldiques indubitables et si bien chantées par Alaric qu'il doit avoir le gosier sec et pourrait bien payer son coup (car il convient qu'Alaric raque, désolé...), tiraient également leur origine de la mode du moment qui était à la révolution américaine, à ses cocardes et à son hérault frais revenu du nouveau monde le Marquis de L. Me trompé-je ?

55. Le mercredi 18 juin 2008 à 11:04 par toto

@ Eolas

Hors-Sujet :
j'ai appris hier qu'une de mes connaissances, un ex-sans-paps', en train de renouveler son titre de séjour (acquis de haute lutte après avoir plaidé sa cause devant un tribunal) s'est vu refuser le nouveau titre (pourtant prêt) à la préfecture sous prétexte que la durée de validité n'était pas passée (à 1 jour près !!).
C'est à dire que la personne en question devra se rendre à la préfecture chercher son nouveau titre de séjour, muni d'une carte de séjour plus valide. Je crois qu'il a reçu une convocation.

Aberrant!

56. Le mercredi 18 juin 2008 à 11:22 par Alaric

@Dhombres (57) :

Au sujet des cocardes tricolores, la rouge et bleue existait avant que ce cher Marquis ne revienne des Amérique, mais c'est lui qui a proposé d'y intercaler du blanc, symbole de la monarchie, ce qui fut rapidement adopté partout. Et en effet, il y a fort à parier qu'il fut grandement inspiré par les cocardes des insurgés américains. Par contre, Monsieur de Lafayette était bien plus un héros qu'un héraut, poste tombé je crois en désuétude au XVIIIe siècle ; et de toute manière, il est né en Haute-Loire, ce qui est fort loin de Montpellier, toute proportion gardée.

57. Le mercredi 18 juin 2008 à 11:52 par Mademoiselle

On a perdu !
Les doigts dans le *** ! :)
Oups, je m'égare, pardon...

Héhéhéhé

Mademoiselle.

Eolas:
Maitre Eolas, inflexible, montre la sortie à un lecteur penaud qui s'y dirige, la mort dans l'âme.

58. Le mercredi 18 juin 2008 à 12:03 par Alambix

Foin du nationalisme imbécile que déclenche cette compétition de manchots.
La seule question qui vaille : Clermont sera-t-elle enfin championne de France ?

59. Le mercredi 18 juin 2008 à 12:27 par Billy Budd

@ Eolas - 3

S'ils ne sont pas payés des millions, les joueurs des équipes nationales, en particulier français, touchent des primes astronomiques lors de leur participation à des matchs internationaux.

60. Le mercredi 18 juin 2008 à 12:35 par Loiseau

Sauf erreur, la couleur bleue du drapeau (avant d'être modifiée) était celle du "bleu de France", soit, la couleur donnée par la première presse du pastel. Cette couleur obtenue par la 1° presse était réservée aux rois de France.
(soupir de résignation)

61. Le mercredi 18 juin 2008 à 12:56 par ir76

contente pas contente ?

Personnellement, le foot , à part quand mon fils m'oblige à regarder, je m'en fiche un peu, beaucoup.
Mais j'ai la fibre patriotique (c'est beau un drapeau) alors je suis un peu triste.
Je me console en me disant que si on avait gagné l'euro, notre président bien aimé serait remonté dans les sondages vitesse V

62. Le mercredi 18 juin 2008 à 13:01 par Clems

Oh moi, je me moque jamais de ceux qui organisent une soirée foot entre vexillologistes.

63. Le mercredi 18 juin 2008 à 14:02 par David M.

Oui je sais en plus d'être hors sujet (mais bon on est dehors, on est dehors quoi !) je suis vil mais quand même c'est trop beau pour ne pas être cité :

La condamnation de Georges Frêche pour diffamation a été annulée par la Cour de cassation du Languedoc-Roussillon.

Merci Libération.

64. Le mercredi 18 juin 2008 à 14:31 par QIAH

Une autre version pour les couleurs du drapeau:
"selon une autre hypothèse, émise, entre autres, par Michel Pastoureau, les couleurs bleu, blanc et rouge seraient les couleurs de l'indépendance américaine, synonymes de liberté, que Lafayette aurait ramenées en France. "
emblemes.free.fr/dotclear...
Ben oui, un drapeau bleu blanc rouge, y en a eu un autre avant nous...
En ce qui concerne le foot, tout ce que je peux dire c'est que les 3 épisodes de Dr House étaient très bien.

65. Le mercredi 18 juin 2008 à 14:32 par QIAH

Mince, j'ai raté Dhombres et Alaric... mille excuses.

66. Le mercredi 18 juin 2008 à 14:36 par toto

Bon puisqu'on est dans les matchs :

France : 0 ; Italie : 2
...
Irlande : 1 ; Europe : 0

OK ! Je dégage (en touche évidemment !) ...

Eolas:
Maitre Eolas, inflexible, montre la sortie à un lecteur penaud qui s'y dirige, la mort dans l'âme.

67. Le mercredi 18 juin 2008 à 14:38 par Phil

Je m'intéresse beaucoup au football mais je le regarde de moins en moins, essentiellement parce que sa pratique actuelle est entâchée de violences gratuites allant à l'encontre de l'esprit sportif :
- tâcles ravageurs dans les mollets et les chevilles rarement sanctionnés de cartons rouges,
- réclamations systématiques des joueurs cherchant à influencer l'arbitre sur les hors-jeu, les touches et en toute occasion opportune,
- plongeons dignes des meilleurs bassins olympiques suivis de roulades et de cris pour faire croire à une grave blessure soignée en quelques secondes par l'éponge magique (il devrait y en avoir une dans chaque bloc opératoire, ça faciliterait la chirurgie),
- contestation de la moindre décision de l'arbitre incluant les insultes avec des sanctions ridicules (vous vous souvenez de Barthez condamné seulement à jouer au moniteur pendant quelques semaines pour avoir craché sur un arbitre ?).

A se demander si c'est bien toujours du sport.

Ceci étant dit, je m'attendais à un tel résultat avant même le début de la compétition. Il ne s'agit pas là de fierté de café du commerce mais d'un simple constat au vu des adversaires et des résultats des matchs préparatoires : 2-0 face à l'Equateur, 0-0 face au Paraguay et 1-0 face à la Colombie. Trois équipes assez modestes sans vouloir être insultant. En clair, un jeu résolument tourné vers la défense avec une attaque relativement faible. Pour moi, un score de 6-0 n'est pas une injure faite en rabaissant un adversaire mais le constat d'une différence de niveau évidente : en rugby, ce sont les nombreuses défaites cuisantes face aux All Blacks qui ont longtemps montré aux pays de l'hémisphère nord l'ampleur du travail à accomplir et ce travail a été fait.


Pour rappel, au football le but est d'en marquer plus que l'adversaire (des buts). Ce qui suppose d'en mettre quand même au moins un à un moment de la partie et il faut bien dire qu'il est plus difficile de marquer contre de grandes équipes que contre l'Equateur, le Paraguay ou la Colombie.

Maintenant, si comme le dit Raymond Domenech il s'agissait avant tout de confronter une équipe jeune au haut niveau en vue de la préparer pour la Coupe du Monde 2010, ça me convient parfaitement à condition de tirer quand même quelques enseignements de cette expérience. Donc pour moi ce serait un SME avec obligation de se qualifier et de faire une prestation digne des ambitions affichées en 2010.


Pour ce qui est de ce match proprement dit, je soulignerai trois faits marquants pour moi.
1. Le magnifique tir de Benzema en fin de match qui a obligé Buffon à réaliser un arrêt tout aussi magnifique.
2. La magistrale déviation de Henry sur le coup-franc de De Rossi : un parfait geste d'attaquant tout en finesse, là où il aurait fallu un geste ferme de défenseur. L'illustration qu'on peut demander à un attaquant de défendre mais uniquement loin de ses propres buts.
3. Enfin, un grand moment de psychologie du sélectionneur qui montre à quel point il sait mettre en confiance un joueur en faisant ressortir Nasri 15 minutes après l'avoir fait entrer. Ce joueur a donc débuté sur le banc, est entré parce qu'il fallait bien remplacer Ribéry gravement blessé et est renvoyé sur le banc à la première occasion (la réorganisation de l'équipe suite au carton rouge), avec au passage le choix de renforcer la défense au détriment de l'attaque alors que l'équipe est menée 1-0, dans l'obligation de gagner et doit donc absolument marquer au moins 2 buts. Si après ça Nasri se sent rejeté, on ne pourra pas lui en vouloir.


Sur le sujet du drapeau, enfin, je confirme la raison purement optique du pavillon à trois bandes inégales destinées à être visuellement égales lorsque le bateau est en mouvement et que le pavillon flotte dans son sillage. C'est même la preuve que tout est mis en oeuvre pour que le drapeau soit vu en toute circonstance avec trois bandes égales.

68. Le mercredi 18 juin 2008 à 14:52 par Blue_Oyster

@ QIAH, en 64 : c'est marrant que vous parliez de Dr House.
Je lis ce blog régulièrement et à chaque joute écrite, je me dis qu'Eolas est le Gregory House du droit. Par pour la canne, pour l'esprit de répartie...

Ca n'engage que moi.

69. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:01 par Edward

Le drapeau blanc, drapeau originel de la France avant la Révolution... Je comprend mieux pourquoi les français ont la réputation d'être des "surrender monkeys"...

70. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:13 par Alaric

Bof...

Je doute que les scénaristes des Simpsons aient fait de larges recherches à propos des symboles de la monarchie française.

Cela étant, je me demande réellement quel signe utilisaient les troupes françaises avant la révolution pour indiquer une rédition...

71. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:13 par Alaric

Bof...

Je doute que les scénaristes des Simpsons aient fait de larges recherches à propos des symboles de la monarchie française.

Cela étant, je me demande réellement quel signe utilisaient les troupes françaises avant la révolution pour indiquer une rédition...

72. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:23 par Nemesis

@ Blue_Oyster

Ça n’engage que vous évidemment ;
J’adore ce blog c’est même le premier que je lis;
je trouve elo (je me permets) très balèze mais c’est un peu abusé tous ces commentaires qui font de cher maitre un dieu vivant , fo pas abuser les gars …
D’ailleurs ,j’ai remarqué qu’il ne répondait pas aux com. un peu ambigües de certaines ( et certains aussi) ;

73. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:31 par Charlie

Décidément, tout le monde renoue avec les traditions !

A l'Euro, les Bleus rentrent à la maison sans avoir gagné un seul match, et le meme soir, au Boston Garden, les Celtics écrasent les Lakers.

Comme au bon vieux temps.

74. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:40 par Matthieu

@38 - Muscardin

C'est pas pour rien que le site lemonde.fr a une rubrique a part "les faits" (bande du bas, 1 seul article). Je vous laisse a vos propres conclusions sur la valeur des articles dans les autres rubriques.

75. Le mercredi 18 juin 2008 à 15:55 par Setebos

"Ils vont donc voter une loi qui va fixer à sept ans la durée du mandat présidentiel, durée supérieure à l'espérance de vie estimée du comte. Vous voyez donc que le septennat avait une origine monarchiste…"

Cette anecdote m'en rappelle une autre, de peu antérieure, et qui a eu des répercussions il y a peu : la fameuse interdiction de prise de parole du président à l'assemblée, remise en cause récemment, et pour laquelle on a eu droit à pas mal de "c'est un grand principe républicain qu'on abat !"
En fait, non.

En ces temps reculés ou les députés n'étaient pas encore irrémédiablement enchainés à leur étiquette et condamnés à voter de façon uniforme, il se trouve que le président Adolphe Thiers était un remarquable orateur, capable de retourner en sa faveur certains votes de l'assemblée (pourtant majoritairement royaliste, comme l'a rappelé Maître Eolas) par la simple rhétorique.
Pour faire cesser cela, l'assemblée vota une loi organique (inscrite dans la constitution) qui interdit, dès lors, au président de venir s'adresser à l'assemblée, afin de faire disparaitre ce risque.

Comme quoi, la motivation altruiste d'une loi n'est pas une condition sine qua non pour devenir un grand principe...

76. Le mercredi 18 juin 2008 à 16:29 par Raph

@Clems
Vous avez sans doute raison... Je n'y connais rien dans le foot..

Cliquez sur trackback, vous verrez en haut "a propos de l'auteur"...

77. Le mercredi 18 juin 2008 à 17:19 par Manu

@38 + commentaire Eolas.

Vous n'êtes pas d'accord pour avoir des débats contradictoires sur l'Europe ?
Je n'aime pas Le Monde mais pour une fois que Le Monde permet à 1 opposant au traité de diffuser son idée.
1 avis contre pour combien d'avis favorable (10, 100,...) ?
Quelle égalité dans l'accès aux médias !

Eolas:
Faites moi grâce du couplet Caliméro des nonistes : tout le monde est contre eux, ils n'ont pas le droti de s'exprimer, et pourtant ils gagnent des référendums. L'opposition majoritaire, ça va un temps, mais au bout de trois ans, ça commence à se voir que c'est une façon commode de ne rien avoir à proposer. Quant à Monsieur Chouard, une visite sur son site m'a fait perdre trois dixièmes à chaque œil.

78. Le mercredi 18 juin 2008 à 17:39 par 240-185

Je me demande à quoi ça sert de ramener sur le plan *politique* une défaite purement *sportive*... À titiller le maître de ces lieux pour voir jusqu'à quel point il tolère les amalgames foireux ?

On dirait presque à entendre certains que c'est la faute à Sarkozy ou grâce aux nonistes irlandais que la France s'est faite sortir de l'Euro... Ils sont définitivement fâchés avec la logique ou quoi ???

79. Le mercredi 18 juin 2008 à 18:34 par Cimon

Pour une analyse qui sort un peu du classique procès stalinien contre le sélectionneur :

www.cahiersdufootball.net...

80. Le mercredi 18 juin 2008 à 22:32 par RG

@44 "C'est pour ça que je ne pourrais jamais être noniste. Ils n'ont aucun sens de l'humour."

De même: les non nonistes qui ont voté non ont un sens de l'humour plus raffiné que les ouistes.

81. Le mercredi 18 juin 2008 à 23:53 par Skro

Il est vrai qu'au moins, dans le tournoi des VI Nations, même si l'on fait pâle figure, on reste jusqu'au bout, et l'on boit la coupe (ou plkutôt la cuiller de bois) jusqu'à la lie...

Regards,
Skro

82. Le jeudi 19 juin 2008 à 01:37 par ramon

Suite du n°29 . ( Private joke pour Me Eolas)

" La devise de la maison royale des Pays-Bas" ?
C'sst un peu court, jeune homme.

Jean le Sage ou l'Antique ( 1190-1268) comte de Châlon sur Saone est à l'origine de la lignée des Châlon-Arlay, dont la capitale sera Nozeroy ( actuellement 39).
Jean III de Châlon-Arlay (1361-1418) épouse, en 1389, Marie des Baux, princesse d'Orange ( actuellement 84).
La devise des Châlon-Arlay est : " Je maintiendrai Châlon".

Henri III de Nassau épouse, en 1515, Claude de Châlon-Arlay. Leur fils, Réné de Châlon-Nassau, décède sans descendance légitime, en 1544.
Tout l'héritage revient à son cousin, Guillaume 1er le Taiseux ( Nassau-Dillenburg). Il y trouvera, notamment, une couleur (orange) et une devise qu'il adaptera à son usage : " Je maintiendrai Nassau", puis " Je maintiendrai".

Et, de nos jours encore, les édiles de Nozeroy ( 450 habitants) sont conviés aux cérémonies de couronnement des souverains néerlandais...

83. Le jeudi 19 juin 2008 à 01:42 par PEB

@39: En fait, il n'ya pas plus royaliste que le drapeau tricolore:
- Le bleu, c'est l'azur de la chape de saint Martin. Il est semé de fleur de lys. Notons que les trois fleurs de lys, symbole trinitaire depuis Charles V le Sage, sont aussi le blason du royaume de Haute-Egypte. (D'après C. Desroche-Noblecourt in Amour et fureur de la Lointaine, ce serait en fait des fleurs de bananier d'Ethiopie.)
- Le blanc, c'est le pavilon royal. C'était, semble-t-il, le signe de commandement impérial des consuls lorsqu'ils étaient à la tête des légions.
- Le rouge, couleur des martyrs, c'est le gonfalon de l'abbaye de Saint-Denis, la bannière de France. J'ai entendu dire que les ouvriers de la cité éponyme en auraient fait un chiffon révolutionnaire. En tout cas saint Denis, premier évêque, a donné sa couleur aux armes de Paris.

Les armes de Paris sont un écu de gueule à la nef d'argent posée sur une mer du même, au chef cousu d'azur semé de fleur de lys. Donc bleu et rouge. Le Révolution mit le blanc de la royauté sous contrôle des couleurs de la Commune et voilà notre drapeau national.

Pauvre Henri V, malheureux Chambord! Il aurait pu reprendre à son compte le bleu et le rouge sous l'invocation de saint Martin et saint Denis. En échange, il eût pu demander à saint Rémi l'onction du Sacre.

Sinon, comme écrivait si bien le Général, en France, les défaites sont exemplaires. :p

84. Le jeudi 19 juin 2008 à 09:18 par Alaric

@PEB :

J'évite de faire trop de symbolique, je ne dis pas que c'est faux, mais à force, on lui fait dire tout et n'importe quoi...

En ce qui concerne l'origine des fleurs de lys sur les armes des rois de France, il y a de nombreuses hypothèses. Certains y voient peut-être un symbole Egyptiens ou Ethiopiens (faudra qu'on m'explique le rapport avec les Francs Saliens cela-dit), d'autres une allusion à l'Iris des Marais, présents autour de Vouillé lors de la victoire de Clovis contre les Wisigoths, d'autre encore une pointe de lance alors bon...

Oui le blanc était le pavillon et le drapeau royal depuis Henri IV (merci à Eolas pour la précision), cependant, y voir encore une fois, la symbolique des commandement des consuls romains pour renforcer le fait que c'est un symbole royal est quand même peu prudent. En effet, et Eward l'a bien fait remarqué, le drapeau blanc est également le symbole de la rédition et-ce depuis bien avant l'adoption de la bannière blanche par les Bourbons. Les symboles, ça se retourne dans tous les sens, il faut faire attention.


Toujours est-il qui si les couleurs bleu, blanc et rouge, ont toutes les trois été des symboles évident de la monarchie française (personne ne pourra le nier) et donc de la France, le fait de les accoler en un seul drapeau est bel est bien une création post-révolutionnaire datant de la première république et ça non plus, les monarchistes et royalistes de tout bord ne peuvent y faire abstraction.

Il ne faut pas oublié que quand ils ont créé le drapeau tricolore, les révolutionnaires n'étaient pas tous des anti-royalistes et des républicains, les différentes restaurations et la compostions politiques des différentes assemblées le montrent bien (cf ce billet). Ainsi, quand l'assemblée constituante a voullu se doter la nouvelle république d'un drapeau différent de celui des Bourbons, elle a naturellement pioché dans les couleurs symboliques de la France depuis le Moyen-Age.

85. Le jeudi 19 juin 2008 à 10:15 par Adèle

Monsieur Chouard...ça faisait longtemps!

"Les rédacteurs du TCE et du traité de Lisbonne manquent de légitimité et la Constitution "devrait être écrite par d'autres hommes que les ministres et les parlementaires".

Il faut reconnaître à ce monsieur qu'il est très ouvert comme garçon, mais il devrait penser à se faire soigner par un type qui est réellement médecin, parce que la spécialisation professionnelle, ça a parfois du bon :p

86. Le jeudi 19 juin 2008 à 10:21 par Dhombres

@ Alaric, 54, avec toutes mes excuses pour un jeu de moi aussi foireux qu'irrésistible dans mon post précédent...

Oyez :

Que nenni, ventre-Saint-Gris, il me sembloit à moi que le vocable "hérault" sonnoit fort plus bellement viel françois ! Il existoit, lestre "L" en ce comprise, et prestement le prouvé-je :

francois.gannaz.free.fr/L...

Fouchtre ! Parsembleu !

87. Le jeudi 19 juin 2008 à 11:02 par Alaric

@Dhombres :

Erreur : le mot hérault n'a pas été trouvé.

hmm... Bien entendu que les trois mots héros, héraut et Hérault existent, encore heureux. Mais s'il y a pu avoir des hérauts héroïques habitant une petite gentilhommière en bordure de l'Hérault, je persiste et signe à affirmer que ce cher Marquis n'était en rien un héraut d'arme...

88. Le jeudi 19 juin 2008 à 11:27 par Pax Romana

À propos du Comte de Chambord et de son obstination, savez-vous ce qu'on en disait à l'époque dans les milieux royalistes ?
« De grâce, si Dieu ne veut pas ouvrir les yeux de Monseigneur, qu'il les lui ferme ! »

89. Le jeudi 19 juin 2008 à 12:08 par The duck

Un demi hors-sujet de plus, à propos de la fleur de lys comme symbole royal:
souvenir de collégien, mon prof d'histoire-géo de 5ème (que j'aimais beaucoup parce qu'il jurait comme le capitaine Haddock!) nous avait expliqué que la "fleur de lys" était en fait un crapeau stylisé, emblème de je ne sais plus quel roi (François 1er peut-être?). Un expert ou amateur d'héraldique peut-il confirmer ou infirmer l'existence de cette hypothèse? si cette info se révèle bidon, va falloir de toute urgence que je revoie mes cours d'histoire de 5ème!

90. Le jeudi 19 juin 2008 à 13:53 par Nemo

L'Equipe de France éliminée, je compte sur vous pour supporter la sélection portugaise !

Souhaitons-leur de faire un grand match avec une victoire à la clé!

91. Le jeudi 19 juin 2008 à 14:00 par Alaric

@The Duck :

Certains auteurs prêtent aux rois des Francs l'utilisation d'un blason à trois grenouilles/crapauds, qui aurait été utilisé jusqu'à Clovis (de là viendrait les French Frog ? Je n'en suis pas persuadé vu le peu de relation qu'il y avait entre les Francs et les Anglo-Saxons de l'île de Bretagne avant Clovis)

Sinon, selon wikipedia (mais la source est à vérifier), il y aurait au musée d'Aras, une tapisserie présentant sans ambiguité, un blason attribué au rois de France avec 3 grenouilles.

92. Le jeudi 19 juin 2008 à 17:11 par litvin

Il faut y ajouter les russes. Ce qui change sur leur drapeau? L'orientation est horizontale.

93. Le jeudi 19 juin 2008 à 17:45 par PEB

@91: Le crapaud était l'animal héralidique de Clovis comme l'abeille était celle de son père Chilpéric.

Le crapaud évoque les berges humides des fleuves. Il évoque donc la boue originelle mère de la fertilité. Signe de la souveraineté secrète et véritable, cet animal se retrouve dans certaines cosmogonies du pays des Deux-Terres et des Deux-Rives.

L'abeille, messagère de la fécondité, dispensatrice du miel et ouvrière fidèle, est un signe de royauté tellement éclatant qu'il est associé à la couronne de Haute-Egypte (elle surmonte avec le jonc du delta, le quatrième grand nom du roi, cf. Obélisque de Louxor, place de la Concorde). A la place des lys, l'abeille sème le manteau impérial de Napoléon Ier.

94. Le jeudi 19 juin 2008 à 17:56 par Alaric

@litvin :

à la différence que contrairement aux drapeaux de la Belgique, de la Hollande, de la Roumanie, de l'Italie et de l'Irlande qui ont tous été plus ou moins inspiré soit de la disposition, soit des couleurs du drapeau français (par complaisance avec les principes révolutionnaire et républicains français le plus souvent), le drapeau russe a été créé bien avant la Révolution Française et servait de pavillon de la marine marchande russe sous les Tzars et n'a donc rien à voir avec le drapeau français.

95. Le jeudi 19 juin 2008 à 19:59 par Véronique

Je me permets de recommander à vos lecteurs les livres passionnants de Michel Pastoureau qui est un historien, spécialiste de la symbolique occidentale, dont l'essentiel des travaux est dédié à l'histoire des couleurs.

Et particulièrement ce livre: " Bleu: histoire d'une couleur" (Le Seuil -, 2000) où un long chapitre est consacré aux couleurs bleu, blanc, rouge .

Enfin, il est à noter que M. Pastoureau rappelle que l'étude des drapeaux, la vexillologie, n'a été jusqu'à présent que très peu explorée par les historiens comme un domaine de recherche à part entière.

96. Le jeudi 19 juin 2008 à 22:47 par Bernard_D

"Les royalistes sont trop heureux de laisser Thiers s'occuper du sale travail : négocier la capitulation, écraser la Commune de Paris."
Euh....Un armistice (et non une capitulation) fut signé le 26 janvier 1871 par le "gouvernement de la Défense Nationale", issu de la "revolution" du 4 septembre 1870 et dont Thiers ne faisait pas partie. Thiers fut investi le 17 février comme chef de gouvernement par l'Assemblée élue le 4 février. L'insurrection parisienne dite "Commune de Paris" se déclencha le 18 mars. Thiers fut bien nommé pour négocier non pas une capitulation mais des préliminaires de paix puis le traité de paix. Etait-ce un sale boulot ? Il n'y avait plus d'autre solution en tout cas. Il ne fut pas expressément nommé pour mettre fin à une insurrection qui n'avait pas encore commencé. Le soutien très large de l'Assemblée ne lui manqua au demeurant pas pour rétablir le pouvoir légitime à Paris.

97. Le vendredi 27 juin 2008 à 10:10 par popote de palais

en passant quel retard j'ai manqué un nombre de match d'on le fameux.commentaire du 27
2008 juin.
Mao mon agent immobilier...
à Bale (mais encore) le fumeux match de l'equipe de France aura permit à ce triste épilogue:Ri Berry
Au fin fond de ce département disons Foncier batis pourris de la ferme:
Mao: qu'est ce qui sont nuls..aprés le coup de sifflet final.)
T'a remarqué dans le plan sur la vue générale du stade ?
Arrete pas encore //
Un billet de train + Un vagissement = Au retour=Un paper de proprio- ?
? = ça il n'a jamais voulu l'expliqué.
je crains le pire pour le nouveau élu de Mao..


Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact