Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un prix Busiris comme si vous y étiez

Merci à la Chancellerie et à Rada Marinova qui ont mis en ligne la vidéo du discours de Mme Dati qui lui a valu l'attribution de son quatrième prix Busiris.

Le moment historique commence à 2 minutes et 40 secondes.

Je suis rassuré sur un point : quand le Garde des Sceaux se lance, elle a quand même du mal à ne pas se marrer.

Commentaires

1. Le mercredi 28 janvier 2009 à 17:45 par Mike

« profère se lance » ? Et maintenant, vous êtes rassurée...

2. Le mercredi 28 janvier 2009 à 18:35 par Yves D

"Je suis rassurée sur un point"

Ah ben ça, j'étais persuadé que Me EOLAS n'avais pas encore succombé aux charmes de la chirurgie ;-)

3. Le mercredi 28 janvier 2009 à 19:04 par villiv

ça me rappelle mon enfance...

non, pas les discours...

non, pas Rachida...

non, pas le busiris...

mais l'annonce bien vue de Eolas : à la manière de X-or, avec la voie-off qui disait :

"mais revoyons la scène au ralenti"

pour les nostalgiques, d'ailleurs, cliquez

4. Le mercredi 28 janvier 2009 à 19:32 par obi76

Ce serait réellement hilarant si elle n'avait pas ces responsabilités...

5. Le mercredi 28 janvier 2009 à 19:38 par Vox Populi

suis rassurée

Maître Eolas ? Nous auriez vous caché quelque chose ???

Pourtant votre voix sur les enregistrements semble plutôt masculine ???

6. Le mercredi 28 janvier 2009 à 19:47 par Vox Populi

J'ai commencé à voir la vidéo. J'ai pas pu terminer.

Ne sachant plus choisir entre les maux d'estomac et les gloussements de vieillard, j'ai commencé à me sentir très mal à l'aise.

Félicitations sincères aux bâtonniers et aux membres de l'Académie Busiris pour leurs nerfs en nanotubes titane-carbone.

7. Le mercredi 28 janvier 2009 à 19:59 par Antoine

Je rêve ou non seulement elle n'a pas écrit ce discours mais en plus elle le découvre au fil de sa lecture ?

8. Le mercredi 28 janvier 2009 à 20:17 par Citoyen mitoyen

Et pourquoi ils mettent toujours des musiques aussi pourries dans ce genre de video ? Moi j'ai coupé le son de la vidéo et j'ai mis cette musique dans une autre fenêtre. Ca fait tout de suite ambiance de film muet où seules les expressions faciales s'expriment. On comprend bien alors que tout ça n'est que du bla-bla, mais c'est tellement plus romantique...

9. Le mercredi 28 janvier 2009 à 20:32 par Raph

J'ai beau écouter et réécouter, je n'arrive pas à comprendre l'évolution des droits de la défense grâce aux peines planchers... Rien à faire...

10. Le mercredi 28 janvier 2009 à 20:35 par Silent

Mais c'est vrai qu'elle se marre dans son col, dites-donc. Et qu'elle semble effectivement découvrir les mots qu'elle prononce.

11. Le mercredi 28 janvier 2009 à 21:23 par Yan

Comprend t-elle ce qu'elle lit ?

J'ai la nette impression qu'elle appui sur les mots chocs, "contradictoires" "publics" "défense", comme un bon étudiant de droit qui récite des mots importants sans avoir rien capter à la matière.

Et oui elle se marre... c'est vrai que le procès pénal a quelque chose de fondamentalement marrant, genre hop, 5 ans de prison, mdr

12. Le jeudi 29 janvier 2009 à 00:36 par Bardamu

La Justice va perdre une oratrice hors pair, c'est incroyable ! Strasbourg va apprécier...

Il semble par ailleurs qu'elle ait lu et donc approuvé son discours avant de le prononcer. C'est inquiétant, moi qui croyait comme d'autres ici à un sale de coup de collaborateur, je suis inquiet : on peut réellement lire un tel texte sans se marrer ?

J'ai arrêter à la "garantie entre l'intérêt des mineurs et la sécurité des Français", je ne comprends pas : inventer une contradiction là où il n'en a nulle, c'est un coup de pied idéologique, mes fesses ou mon entendement le ressente durement hélas.

13. Le jeudi 29 janvier 2009 à 00:45 par Lalau

A mon avis ce discours doit être une vengeance d'un de ses conseillers malmenés, et elle ne l'a sûrement pas relu avant, c'est pour ça qu'elle se marre; c'est consternant quand même,

Badinter reviens, ils sont devenus fous....

14. Le jeudi 29 janvier 2009 à 00:49 par XS

Le coup des peines planchers qui n'en sont pas et donc qui démontrent le rôle de l'avocat, il fallait le trouver.

L'intérêt politique (critère Busiris) c'est d'éviter de perdre la face, ou c'est d'inciter les avocats à voter UMP?

L'introduction est aussi assez effrayante (à partir de 0:58). L'année 2009 va être dure, mais Dieu merci les avocats vont en sortir renforcés.Avec toutes les faillites, les impayés, les licenciement suivis aux prud'hommes, les divorces il y a effectivement un beau carnet de commandes qui se prépare. Surtout, aux yeux de Mme Dati, le but des avocats doit être de défendre leurs clients les entreprises. Les particuliers, salariés, consommateurs et associations ne doivent compter pour rien pour la justice française?

15. Le jeudi 29 janvier 2009 à 03:40 par Geo

Heureusement qu'on n'est pas tous filmé chaque fois que l'on dit des conneries...

Eolas:
N'empêche. Dans le doute, faites comme Mme Dati : souriez.

16. Le jeudi 29 janvier 2009 à 08:18 par Passant

La finesse de cette femme est redoutable : regardez : en prononçant son discours comme si elle ne l'avait pas travaillé dès le début, elle ouvre la voie à son point Busiris, devant lequel elle sourit et même trébuche.

L'académie Busiris, que le blog d'Eolas, lu par le Monde et le reste de la presse, héberge reprend.

Apparait ensuite cette vidéo, qui rétablit le contexte : qu'en perçoit le téléspectateur ?

Que Rachida Dati a été piégée par ses conseillers : précisément la thèse qu'elle cherchait à faire accréditer dans l'esprit de la seule personne envers qui sa loyauté est totale : Nicolas Sarkozy.

Je dis, bravo : je dirais même, je pressens que le confort et les certitudes dans lesquelles baignent les fonctionnaires du Ministère de la Justice auront bien trop émoussé leur combativité pour qu'ils soient un jour à la hauteur de femmes de ce calibre.

Vous avez de la chance, messieurs les fonctionnaires : en vous retirant des griffes de Dati, c'est votre vie que Sarkozy sauve. Ne l'oubliez jamais.

Eolas:
Je veux croire à une plaisanterie. Il y a eu un turn-over assez important dans les conseillers de Mme Dati pour que l'on soit à peu près sûr que ceux qui restent sont des fidèles, et quand un ministre part, tout son cabinet part avec lui. Donc en piégeant Mme Dati, ses fourbes conseillers se piègent eux-même. On peut dire beaucoup de choses sur la mentalité des fonctionnaires, mais l'esprit kamikaze n'en fait pas partie.

17. Le jeudi 29 janvier 2009 à 08:40 par LOmiG

sans vouloir être trouble fête, il me semble que vous accordez beaucoup d'importance à une évènement qui n'en a pas. Et que cela prend comme un caractère de...disons...d'acharnement ?

Eolas:
Je crains que ce ne soit vous qui accordiez beaucoup d'importance à un prix qui n'en a pas.

18. Le jeudi 29 janvier 2009 à 09:23 par villiv

@ LOmiG #17

"sans vouloir être trouble fête, il me semble que vous accordez beaucoup d'importance à un évènement qui n'en a pas"

ouh la, j'avoue que j'attends avec impatience la réponse de Eolas à votre commentaire, du moins s'il vous répond...

de mon côté, étant juriste et relativement (très beaucoup ;-) ) inquiet par ce que peut dire notre Garde des Sceaux Nationale (la mienne, la Vôtre, etc etc),

hé bien je pense pouvoir poser la question inverse :

Au vu des énormités en cause, et sans vouloir jouer les "fêtards", il me semble qu'on accorde pas encore assez d'importance à de tels évènement regrettables ...

Ne pourrions-nous pas en parler "encore plus" afin que la presse, par exemple, en parle "encore plus" ?

PS. : désolé, c'est aussi l'aspect "esprit de contradiction" qui joue en l'espèce, mais pas tant que ça au final... surtout au vu des énormités dites par notre GdS nationale ... qui mérite tant ses BUSIRIS

19. Le jeudi 29 janvier 2009 à 10:24 par bigoud

je suis intrigué par le fait que vous citiez et remerciez Rada Marinova d'avoir mis cette vidéo en ligne. Au risque de donner une fois de plus raison à la maxime qui veut que "quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt", cette citation du réalisateur" (qui me semble assez inhabituelle s'agissant d'un film de cette nature) cache t elle quelque chose? Merci en tous cas pour ce blog qui sait être enrichissant et parfois amusant.

20. Le jeudi 29 janvier 2009 à 11:09 par Leo

"quand le Garde des Sceaux profère se lance" C'est francais ca ? Si c'est un jeu de mot subtil je veux bien une explication Merci

21. Le jeudi 29 janvier 2009 à 11:27 par villiv

et le verbe "profèreselancer", il existe pas peut-être...

ah bah non ;-)

je dirai même plus ;-) ²

22. Le jeudi 29 janvier 2009 à 11:30 par James

Dati KO debout ?

http://www.liberation.fr/societe/0101315536-rachida-dati-presente-ses-v-ux-en-toute-discretion

23. Le jeudi 29 janvier 2009 à 15:44 par Vonric

C'est vrai qu'elle sourit franchement en disant "l'annee 2009 sera une nouvelle année décisive" pensant probablement au destin européen qui l'attends et a la tristesse de nobreux de la voir quitter la chancellerie. Quand au passage qui lui vaut le prix, on se prend a croire qu'elle va déraper et rigoler, pensant surement déja a sa récompense... ;-)

24. Le jeudi 29 janvier 2009 à 16:09 par Maitre Yogi

Les applaudissements sont d'origine ?

25. Le jeudi 29 janvier 2009 à 16:15 par titeuf

Consternante, forcément consternante... Après le beau téléfilm d'avant-hier soir consacré à l'utile rappel des combats passés de Robert Badinter, la comparaison est rude.

26. Le jeudi 29 janvier 2009 à 16:42 par Passant

Eolas : Le respect que je vous porte m'interdit de vous imaginer naïf : l'on ne choisit pas ses conseillers quand on est Ministre : on reçoit son directeur du cabinet des mains du Premier Ministre, on accepte quelques espions du Président, on cède à l'usage qui veut qu'on attribue quelques postes à telle corporation qui vous restera notoirement hostile, on paye quelques-uns des services rendus par le passé à tel ou tel, et, enfin, on garde ses précieux auxilliaires loin de cet infâme panier de crabes qu'est un ministère. Car s'il restait quelque chose à prendre, mieux vaudrait en profiter pour s'acheter quelque crédit dans telle ou telle corporation, grand corps d'état ou syndicat qui ne vous soit pas encore totalement hostile.

Appartenir au cabinet d'un ministre n'est en aucun cas une question de talent : car le plus grand des talents ne vous serait d'aucune utilité pour gérer la cause perdue que vous imposeront tôt ou tard vos fonctions, avec l'aide et le soutien de tous ceux que votre talent irrite. Une capacité à la loyauté assortie d'une réelle capacité à savonner la planche de ceux qui vous sont proches, par exemple, votre ministre, est infinitivement plus utile : car si le talent est difficile, nuire sciemment est plus aisé, et donc, plus commun.

27. Le jeudi 5 février 2009 à 17:35 par GRANTUMU

Le lien vers ce billet et la terrifiante vidéo qui l'agrémente font l'objet d'une vaste diffusion dans quasiment tous les barreaux de Plouquie. Gare à vous quand RAchida saura ça.

28. Le samedi 7 février 2009 à 01:04 par lysa83

chapeau :) to be or not...

29. Le mardi 10 février 2009 à 02:51 par theman

bonne idée!!!

30. Le samedi 7 mars 2009 à 06:13 par lareponse

mes grand respect au webmaster de ce site, c beau:)

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact