Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La rigueur d'un serment

Règlement Intérieur National de la Profession d’avocat, article 1.3 (je graisse).

1.3 Les principes essentiels de la profession guident le comportement de l’avocat en toutes circonstances.

L’avocat exerce ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité, dans le respect des termes de son serment.

Il respecte en outre, dans cet exercice, les principes d’honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.

Il fait preuve, à l’égard de ses clients, de compétence, de dévouement, de diligence et de prudence.

J’en connais un qui va avoir du mal au début.

Félicitations, cher confrère.

La discussion continue ailleurs

1. Le vendredi 23 octobre 2009, 13:09 par uberVU - social comments

Social comments and analytics for this post

This post was mentioned on Twitter by ratigane: http://bit.ly/6iZNP...

Commentaires

1. Le jeudi 22 octobre 2009 à 20:51 par Dieulepere

Je suis choqué.

2. Le jeudi 22 octobre 2009 à 20:52 par Serge

Je suis sûr qu’il vous tarde de l’affronter dans un prétoire, non ?

3. Le jeudi 22 octobre 2009 à 20:53 par Marc

M. Lefebvre est allé jusqu’au bout de sa licence de droit lui (!).
Et après ça, il compte demander la présidence de l’epad?

4. Le jeudi 22 octobre 2009 à 20:56 par stepan

On sait bien que c’est une passerelle possible (un des derniers députés célèbres à être passé avocat est Noël Mamère je crois) mais autant c’est à chaque fois choquant et puis on s’en fout, autant là, Frédéric Lefebvre, ça me sidère, ulcère et horripile. Je le vois bien avocat conseil de l’EPAD auprès du futur petit président de l’établissement.
Rhaaaaa!

5. Le jeudi 22 octobre 2009 à 20:58 par Guile

Mais comment font ils tous ces politiques pour devenir avocat??? Moi j’en chie à passer chaque étape de la formation initiale, à passer ce foutu CAPA en ce moment même, et voilà que cet endouille prête serment, comme ça, tranquille…. AH je vous jure, les passerelles, ca devrait être interdit!

Bon voilà mon coup de gueule plein de mauvaise foi est passé, ça soulage….

Encore dsl, maître…

6. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:00 par eudes

D’après wikipedia, Frédéric Lefèbvre a passé un DEA de droit public.

Donc qu’il puisse par “équivalence” devenir avocat est beaucoup moins choquant que la nomination projetée de Sarko junior à la présidence de l’EPAD.

7. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:11 par Guillaume

Pour ceux qui n’auraient pas regardé le JT de France 2, Jean Sarkozy a décidé de mettre fin à sa plaisanterie.

8. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:22 par mitch

En même temps, vu le nombre de conneries qu’il sort à la minute, je suis pas certain qu’il y ait de la valeur ajoutée par rapport à ne pas prendre d’avocat. Autant se faire défendre par un clown du cirque Pinder.

9. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:27 par jean philippe

AH je vous jure, les passerelles, ca devrait être interdit!

Je suis tout à fait d’accord avec vous comme ça, il n’y aura plus d’avocat fiscaliste par exemple… Je ne connais pas bien le parcours de Frédéric Lefebvre mais, quand je vois des collègues quitter l’administration pour s’installer en tant qu’avocat via la passerelle, je peux vous assurer que c’est mérité ! Je compte en faire autant.

10. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:28 par riclo

Question pour vous, Maître: les principes énoncés doivent être respectés “dans l’exercice de la profession d’avocat”.

Maître Lefebvre en est-il donc dispensé en dehors de cet exercice, par exemple lorsqu’il prend la parole en qualité de porte-parole de l’UMP?

Eolas:
Les principes essentiels de la profession guident le comportement de l’avocat en toutes circonstances.

11. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:33 par Guile

@ jean philippe: Non désolé, sans les passerelles, il y’aurait des fiscalistes, la preuve il y en a autant que de publicistes dans ma promo. Donc non, je maintiens, c’est un scandale…

D’autre part, vous trouvez normal de quitter l’administration pour devenir avocat, et vous ajoutez même que c’est mérité Je ne vois pas en quoi cela est mérité, mais vous avez certainement de bons arguments que j’aimerais connaître.

12. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:36 par Azur

Il n’a peut-être pas démérité par les études : école supérieure reconnue, bons diplômes, et des années de politique.
Mais là où j’en bave à passer le CRFPA, je me dis qu’au moins, j’aurai ma dignité et mon honneur et qu’aucun engagement politique ne me fera aller à l’encontre de la modération et la courtoisie.

Rien à voir, mais pourrait-il recevoir un blâme pour les propos tenus devant la presse ?

13. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:38 par jean-luc m

Oui très drôle !!! Mais Lefèvre a tout de même quelques études de droit licence, DEA… Mais bientôt cela sera Jean Sarkosy qui deviendra avocat. De la même manière … avec une année de droit validée!!! …. A partir du moment ou il sera devenu député, ce qui ne sera pas trop long…. Nous pouvons faire confiance en cela au père et au fils. Inutile pour lui de trop se préoccuper de ses études, il est trop “brillant” pour cela.
Bon les gens qui ont fait 7 ou 8 années de droit risquent de tousser un peu …. mais ce n’est même pas évident que l’Ordre s’oppose à son intronisation …. Trop honoré….

14. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:41 par Helvetas

@11 “Je suis tout à fait d’accord avec vous comme ça, il n’y aura plus d’avocat fiscaliste par exemple… Je ne connais pas bien le parcours de Frédéric Lefebvre mais, quand je vois des collègues quitter l’administration pour s’installer en tant qu’avocat via la passerelle, je peux vous assurer que c’est mérité ! Je compte en faire autant.

Encore un cas flagrant de népotisme… il serait pas le fiston du président des Editions Lefebvre, par hasard…???

15. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:41 par jean

Autant se faire défendre par un clown du cirque Pinder.

Un clown du cirque Pinder n’a pas le même carnet d’adresses qu’un porte-parole de L’UMP.

16. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:50 par noisette

bonjour,

je crois qu’il y a eu inversion entre le texte en gras et celui qui ne l’est pas.

(Sans quoi on lui pardonnerait, le faisant bien pour le maître des lieux.^^’)

17. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:51 par Bob

La france cherche-t-elle à concurencer les US pour que tous les politiques “modernes” cherchent à devenir Avocats ?!

18. Le jeudi 22 octobre 2009 à 21:54 par jean philippe

Les avocats fiscalistes que je connais sont très bons et le fait de connaître les rouages de l’administration facilite les choses. Quand on a pratiqué la vérification, on est tout de même apte à conseiller les entreprises.

Je ne pense pas que l’école d’avocats doit être la seule voie d’accès à la profession. La preuve, les annonces concernant les collaborations dans les cabinets fiscalistes exigent assez souvent un passage dans la DGFIP. On est complémentaire.

19. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:08 par L'oiseau

J’étais complexé, j’hésitais à embrasser le métier d’avocat parce que je ne me sentais pas le poids. Face à des poids lourds, type Badinter ou Eolas (sans flagornerie).

Maintenant, ça va mieux.

20. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:11 par alisse

___

@jean philippe

Êtes-vous sûr que le métier de vérificateur dans un I.C.E, Brigade de vérif, voire I.S.E, permette de bénéficier de la passerelle?

En effet le décret en question prévoit que;

- 4° Les fonctionnaires et anciens fonctionnaires de catégorie A ayant exercé en cette qualité des activités juridiques pendant huit ans au moins, dans une administration ou un service public ou une organisation internationale.

Pas sûr que l’exercice au sein d’une brigade de vérification soit assimilé à des activités juridique.

Qu’en pensez-vous?

_

21. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:25 par Nichevo

A l’heure où l’on parle de respect de l’environnement, j’ai de plus en plus de mal à respecter le votre.
Force est de constater que vous êtes de plus en plus mal entourés…
Pas facile….

22. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:38 par Alain S.

La valeur d’un serment?
Délicatesse, modération et courtoisie ; je reconnais bien là toutes les qualités de ses aînés politiques à savoir : Noël Mamère dont chacun vante cet esprit de modération si cher à votre profession et puis DdV tout empanaché de sa grandeur, de sa délicatesse et de sa hargne.

Je note les termes du serment : dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ; impressionnant quelle chance que la vérité en soit exclue, reste la probité bien malmenée à mon avis.

- pour Noël Mamère l’anti-cumulard, il a avec aisance cumulé le mandat de maire, de député et récemment celui d’avocat. Il aura toujours avec aisance participé à une mascarade de mariage se rendant hors la loi dans ses attributions d’officier de police judiciaire et on peut s’interroger sur son rôle vis-à-vis des pseudos époux révélés arnaqueurs. La vérité pour celui qui se dit rouler à vélo mais que l’on voit arriver en limousine…
- Vérité que celle de DdV ? Nous verrons bien, la manipulation Comstream est en cours de jugement
- Pour ces deux personnalités la profession aura fait de mon point de vue peu de cas des termes du serment… Quelle valeur?

Alors oui Frédéric Lefebvre va détonner avec sa simplicité, sa probité et son langage de vérité.

23. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:41 par anita

Qu’on me pardonne ma totale inculture juridique. Mais un avocat qui dit publiquement “les coupables sont toujours parmi les prévenus”, je sais pas… ça ne me donne que moyennement envie de lui confier une éventuelle défense.

24. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:41 par ramon

Qui a dit : ” La confraternité, c’est la haine conviviale” ?

25. Le jeudi 22 octobre 2009 à 22:45 par PMB

Pourquoi ai-je deviné de qui vous parliez avant même d’avoir ouvert le lien ?

En tout cas, il va pouvoir commencer à plaider pour son premier client, Jean S… :

“Nous avons, Monsieur le Président, des circonstances atténuantes : avoir vécu dans la lumière d’un modèle d’ambition détestable qui, de plus, nous a laissé garder les cheveux longs en même temps qu’il tempêtait contre le 68tardisme, ce qui relève s’il faut en croire le philosophe Yves Michaud ce jour, d’une forme de schizophrénie…”

Je vous laisse écrire la suite, pas sûr qu’elle réussirait à attendrir la Cour.

26. Le jeudi 22 octobre 2009 à 23:20 par Natgif

Pourquoi, Lefevre, il Epadroit ?

27. Le jeudi 22 octobre 2009 à 23:24 par sylvain

J’espère qu’il connait mieux la loi que le web 2.0 … Par contre, je me souviens pas s’il a déjà eu un prix Busiris …

28. Le jeudi 22 octobre 2009 à 23:27 par Natgif

Ou bien exercera-t-il le samedi comme le prétend un autre de ses Confrères Jean-François Copé, pigeant dans un gros cabinet d’affaires lui permettant, d’accumuler des honoraires à 6 chiffres, sans compter bien sûr ses revenus tirés de ses innombrables mandats politiques. Sans que personne à l’ordre des avocats ne s’émeuve que cela ressemble à tout sauf à l’exercice du métier d’avocat.
La politique rend riche.

29. Le jeudi 22 octobre 2009 à 23:37 par Plonk

Et bien moi je n’avais pas deviné, d’ailleurs je n’étais même pas informé de cette nouvelle, si bien que j’ai failli m’étouffer en cliquant sur le lien. Vous êtes parfois violent avec vos lecteurs, Eolas.

@ Guile, je ne comprends ps ce qui vous choque. Les anciens fonctionnaires devenus avocats en ont “chié” aussi à passer des concours et à acquérir une expérience. En outre, le passage dans le privé ne se fait pas forcément par choix ni de gaité de cœur.

30. Le jeudi 22 octobre 2009 à 23:51 par Roussignol

Comment expliquer cette recrudescence de transfuges issus du monde politique ?

A croire que les cabinets ne se soucient plus des compétences mais du seul carnet d’adresse.

ça me rappelle quelque chose d’ailleurs…

31. Le vendredi 23 octobre 2009 à 00:04 par XS

Vous nous dites que Nicolas Sarkozy (de Nagy-Bocsa), Dominique de Villepin, Noël Mamère, Claude Goasguen et tant d’autres ..

font preuve de loyauté, de désintéressement, de délicatesse, de modération et de courtoisie en toute circonstances?

Pour la confraternité, s’agit-il de privilegier les interêts des confrères par rapport au citoyen commun? En ce moment, Sarkozy et Villepin auraient besoin d’un bon cours de rattrapage en confraternité!

32. Le vendredi 23 octobre 2009 à 00:23 par Gérard

Au sujet des passerelles (autres que politiques…..)

Comment des commentateurs peuvent-ils débiter avec aplomb autant de bêtises sur des sujets dont, à l’évidence, ils ignorent tout

En ce qui concerne l’accès à la profession d’avocat des fonctionnaires de catégorie A, notamment des anciens inspecteurs des impôts, est-il anormal de considérer que le concours d’entrée à l”Ecole nationale des impôts, deux ans de scolarité, une maîtrise en droit et huit ans d’expérience valent bien le concours d’entrée au centre de formation professionnelle des avocats, 18 mois de scolarité très légère entrecoupés de stages, le tout couronné d’un CAPA accordé à 98 % des élèves ??

Pour ceux qui pourraient en douter, je signale qu’existent une discipline juridique qui s’appelle droit fiscal, un Code général des impôts, un Livre des procédures fiscales, une jurisprudence très fournie des tribunaux de l’ordre administratif et de l’ordre judiciaire.

Je souhaite bonne chance aux sociétés ou aux particuliers qui confieraient leur défense en matière fiscale à un jeuneavocat inexpérimenté dans ce domaine.

Alors, que diable, il serait agréable de constater moins de virulence et davantage de réflexion dans l’expression des opinions de certains commentateurs

33. Le vendredi 23 octobre 2009 à 01:05 par Shikibu

Il serait grand temps que nous rattrapions notre retard par rapport aux Etats-Unis : 70% de tous les avocats du monde sont américains.
“Tous ?”, non car il en reste un, qui défend un petit village d’irréductibles amoureux de la justice.
Sinon, je plussoie #30, est-ce que dire : “casse-toi.. etc.” est une preuve “de délicatesse, de modération et de courtoisie” ?
S’il y en a qui auront du mal au début, il y en a au moins un qui a toujours du mal au milieu.

34. Le vendredi 23 octobre 2009 à 01:08 par Gage

Et quelles sont les sanctions possibles en cas de non-respect des principes essentiels de la profession d’avocat ? Par qui sont-elles prises, et selon quelle procédure (en dehors de leur éventuel caractère délictueux) ? Sont-elles différentes selon que la violation s’est produite lors de l’exercice de la profession d’avocat ou en dehors ?

Je prends un exemple : un avocat traite publiquement, et devant des caméras, un citoyen de “pauvre con”, et lui enjoint de “se casser”. Ceci est une injure publique, mais c’est aussi un manque évident aux principes de courtoisie et de modération. Quelles sanctions cet avocat encourt-il ?

Un autre avocat commet un délit de diffamation, cette fois dans un prétoire, en affirmant que sa ministre de tutelle a fait valoir des diplômes qu’elle n’a pas. Supposons, pour l’exemple, que l’exception de bonne foi ne puisse jouer (cet avocat aurait menti sciemment). C’est un manque aux principes d’honneur et de loyauté (encore que, concernant ce dernier principe, je ne suis pas sûr d’avoir compris : loyauté envers qui ? Son ministère de tutelle ? Son client ? Le tribunal ? Tous à la fois ?). Le fait que la faute soit commise dans un prétoire constitue-t-il un caractère aggravant ?

35. Le vendredi 23 octobre 2009 à 01:22 par FK

question de néophyte :
à quoi ça lui sert ?

36. Le vendredi 23 octobre 2009 à 05:36 par Maître Mô

Ce qui reste sympa, dans un Barreau comme celui de Lille, c’est que les politiques intègrent toujours celui de Paris !

37. Le vendredi 23 octobre 2009 à 06:18 par Severe

Il n’y a qu’un seul qualificatif que je lui reconnais volontiers : loyauté.

Il n’a eu et n’aura donc qu’un seul client ?

J’espère pour sa paie que son client lui enverra ses amis…ou ses ennemis !

38. Le vendredi 23 octobre 2009 à 07:04 par Koudou

Dominique de Villepin est devenu avocat il y a peu également. Au début du procès Clearstream il a déclaré (je n’ai pas bien compris pourquoi d’ailleurs) gagner 20 000 € par mois en tant qu’avocat dans un cabinet. 20 000 € pour un avocat débutant !

Pas étonnant que tant de monde souhaite embrasser cette profession ! Je m’étais pourtant laissé dire que ce n’étais pas l’El Dorado qu’on prétend (surtout sur Paris) .

De là à dire qu’être avocat conseil dans un cabinet qui vous laisse le temps de faire de la politique est un bon moyen de toucher une rente sans rien faire…

39. Le vendredi 23 octobre 2009 à 07:18 par Rataxès

En tous cas hier, à la différence de Dominique de Villepin lors de sa prestation, il n’avait pas mis de col roulé. C’est déjà ça…

40. Le vendredi 23 octobre 2009 à 08:38 par Jean Lefebvre

Et quand aurait-il manqué de délicatesse, de modération et de courtoisie ?
Hein ? Quand ? Mais tu vas parler ? Alors ? Tu veux entamer une campagne médiatique de dénigrement ? Faire du délit de faciès ? Gafatagueul ! Le gars y connait des gars qui peuvent prendre contact avec des gars qui………

41. Le vendredi 23 octobre 2009 à 08:51 par H.

Désormais, avec tous ces avocats au plus haut niveau de l’état, le vocable “république des juges” devrait disparaître du vocabulaire politique .

42. Le vendredi 23 octobre 2009 à 09:27 par florencem

http://www.odebi.org/content/quand-…

43. Le vendredi 23 octobre 2009 à 09:32 par Pruine

Ah ah ah !!!
You made my day Master <3

44. Le vendredi 23 octobre 2009 à 09:58 par Guile

@ Gérard: Dans le principe, je ne suis pas contre toutes les passerelles, mais reconnaissez au moins que Monsieur Lefebvre, dans son discours, est un juriste médiocre, et que pourtant, il a accédé tranquillement, avec une vérification complaisante de son parcours, à la profession d’avocat. Ben ça, je suis désolé, mais ca me fait raler…

Après, que des fonctionnaires de catégorie A y parviennent, ca ne me choque pas, mais certains, et j’en connais, n’ont pas réellement effectué de tâches juridiques pendant au moins huit ans. Pourtant, ils ont intégré la profession. La difficulté du concours n’a rien à voir la dedans, car le CRFPA n’est pas non plus le pire qui soit, loin de là. (D’ailleurs ce n’est plus un concours)

Ne niez pas l’évidence: si l’analyse des dossiers des candidats aux passerelles est mauvaise, c’est une injustice flagrante à l’égard de ceux qui ont voulu devenir avocat par les voies naturelles (si j’ose dire)et qui n’ont pas réussi.

45. Le vendredi 23 octobre 2009 à 10:06 par Blux

La profession d’avocat deviendrait-elle le tout-venant de la République ?
Fâcheux, pour ceux qui ne sont pas nés…

46. Le vendredi 23 octobre 2009 à 10:13 par révoltée

Maître, vous félicitez votre confrère avocat, c’est bien. Mais en ce qui le concerne, vous ne précisez pas dans quel sens étymologique il faut entendre le mot “avocat”
http://fr.wiktionary.org/wiki/avoca…

je n’ose envisager le guaca-mole

47. Le vendredi 23 octobre 2009 à 10:19 par corneille

A propos de confrère…

L’intervention de notre jeune et talentueux confrère JF Coppé sur France Inter, à propos de l’expulsion des 3 Afghans, ne serait elle pas justiciable d’un prix Busiris?

La mauvaise foi et l’opportunité politique étaient évidentes, mais la faible étendue de mes connaissances en droit des étrangers (“un droit hélas complexe qui doit à chaque fois s’appliquer à des cas particulier”, dixit notre éminent confrère, qui n’a pas peur des portes béantes) ne me permet pas d’apprécier jusqu’à quel point sa démontration était juridiquement aberrante.

Toutefois, l’affirmation selon laquelle “ces afghans n’ont jamais voulu rester en France, mais aller en Grande Bretagne, laquelle leur a refusé l’asile politique”, si bien que “par application des accords qui régissent les relations de nos deux pays, nous n’avions d’autre choix que de les renvoyer chez eux” me laisse un peu perplexe.

Pourriez vous éclairer notre lanterne?

48. Le vendredi 23 octobre 2009 à 10:39 par Ferdydurke

A ce rythme, on ne parlera bientôt plus de confraternité au Barreau de Paris mais de consanguinité… avec toutes les conséquences que cela induit, au risque de devoir un jour abattre le troupeau entier pour éviter une transmission pandémique de l‘avocatite politiforme aux cheptels de province. ^_^

49. Le vendredi 23 octobre 2009 à 10:53 par Axonn

Fallait bien quelqu’un pour remplacer Villepin, qui risque de se voir interdit d’exercer.

50. Le vendredi 23 octobre 2009 à 10:53 par Pierre

Dans les faits, on ne trouve pas un seul avocat qui accepte d’attaquer un de ses confrères pour violation de ce serment.

51. Le vendredi 23 octobre 2009 à 11:20 par Astonishing panorama of the endtimes

L’intéressé aura en politique marché dans les traces de celui auquel on attribue d’avoir fait sienne la devise selon laquelle les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

Engagez-vous, engagez-vous, qu’ils disaient.

52. Le vendredi 23 octobre 2009 à 11:20 par marsan

@ eolas,

cher maitre juste un petit mot tout a fait hors sujet pour attirer l’attention de vos excellents lecteurs sur les exactions de l’impérialisme chinois dans le plus grand silence et l’indifférence des pays occidentaux.

A lire sur ce lien
http://sylvielasserre.blog.lemonde….

avec mes excuses pour cette intrusion

53. Le vendredi 23 octobre 2009 à 11:49 par révoltée

Maître, vous félicitez votre confrère avocat, c’est bien. Mais en ce qui le concerne, vous ne précisez pas dans quel sens étymologique il faut entendre le mot “avocat”
http://fr.wiktionary.org/wiki/avoca…

je n’ose envisager le guaca-mole

54. Le vendredi 23 octobre 2009 à 11:51 par olivier

C’est vrai que Szpiner (“traitre génétique”) ou Kiejman (“En France, on prescrit ce genre d’affaire au bout de 15 ans”) sont la personnification de ces règles.

55. Le vendredi 23 octobre 2009 à 12:25 par Holmes

“Le Principe de Peter ” (L.J. Peter) -

- Incompétence voulue, cas sélectionnés :

Macbeth, grand chef militaire compétent, devint un roi incompétent.
Socrate était un professeur et un maître incomparable, mais il trouva son niveau d’incompétence comme avocat.

Comparaison n’est pas raison…

Mathématiques de l’incompétence :
Incompétence + incompétence = incompétence.

56. Le vendredi 23 octobre 2009 à 12:39 par Het Masteen

C’est très surfait finalement la profession d’avocat…

57. Le vendredi 23 octobre 2009 à 12:39 par Leslie

Je suis comme FK, en réponse 35, je m’interroge : qu’est ce que ça lui apporte ?

58. Le vendredi 23 octobre 2009 à 12:46 par Yan

Les principes de la profession n’étant pas limitée à son exercice… Pourrait-on envisager qu’au 1er dérapage, ce chacal se voit radier?

Qui a pouvoir de diligenter cette procédure?!

Salutations.

59. Le vendredi 23 octobre 2009 à 12:56 par iPidiblue frappe à la bonne porte

Etre avocat c’est vendre son carnet d’adresses, non ?

60. Le vendredi 23 octobre 2009 à 12:58 par Photine

:DDDD

merci pour l’éclat de rire

J’avoue que la nouvelle m’a fait ni chaud, ni froid, mais je conçois que vous, cher maître, preniez assez mal cette adjonction d’un nouvel élément dans votre profession…

61. Le vendredi 23 octobre 2009 à 13:01 par Azur

Réponse à ceux qui se demandent à quoi ça lui sert :
Il prend des parts dans un grand cabinet, les collaborateurs font tout le boulot pour lui et il passe à la caisse à la fin du mois sans n’avoir rien fait.

Autrement dit, si vous allez le voir pour votre dossier, soyez sur qu’il ne regardera même pas les pièces que vous lui confiez.

62. Le vendredi 23 octobre 2009 à 13:04 par alisse


@Gérard

Même question qu’à jean Philippe…

Pensez-vous qu’un inspecteur affecté en pôle C.E ou Brigade de vérification (voire I.S.E) puisse bénéficier de la passerelle si les autres conditions sont remplies par ailleurs?

Bref, à quoi correspond le terme de “activité juridique” à la DGFIP?

Merci.

63. Le vendredi 23 octobre 2009 à 13:34 par Yann

Moi aussi, j’ai bien ri en imaginant Monsieur Cheveux Gras et Idées Courtes faire preuve de ses talents dans le prétoire.

Je ris beaucoup moins depuis que j’apprends que MAM, sous les applaudissements de la fange vengeresse qui constitue une part non négligeable de l’opinion, envisage désormais d’ouvrir le débat sur la castration physique des délinquants sexuels réciddivistes, tout cela au nom du droit des victimes et de la sécurité-première-des-libertés.

Sans même que des obstacles aussi bêtes que la notion de traitement inhumain ou dégradant au sens de la CEDH ou une cochonnerie qui s’appelle la Déclaration des Droits de l’Homme (cris de toutes parts “Un droit de l’hommisse ! A mort ! A mort !”) ne soient utilement invoqués, je me dis que nous progressons désormais à une vitesse ahurissante en marche arrière. On en est revenu à Clovis, et peut-être même à Hammourabi.

En même temps, s’il faut priver chaque individu dangereux de l’organe qui fonde sa dangerosité, j’en viens à me demander qu’il n’y aurait pas lieu de trépaner la Garde des Sceaux…

64. Le vendredi 23 octobre 2009 à 13:45 par Balbu

“Il respecte en outre, dans cet exercice, les principes d’honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.”

Cette quète d’absolu, Maître…

Frédéric est délicat pour tout ce qui concerne son honneur et sa loyauté, modéré avec et par tout ce qui est confraternité, et sait toujours rester très courtois par rapport à tout ce qui touche au désinteressement.

Faut-il donc toujours voir le mal partout.

65. Le vendredi 23 octobre 2009 à 13:52 par Djaron

si son serment d’avocat requiert de sa part “délicatesse, de modération et courtoisie…” et ce “…en toutes circonstances” alors en ce vendredi d’octobre, nous avons perdu un maitre ES troll :)… ou pas

66. Le vendredi 23 octobre 2009 à 14:02 par Vérificateur.com

à 61 et précédents…..
pensez vous qu’un fonctionnaire ayant la compétente matérielle et dont le métier quotidien est d’effecteur des actes de procédure administrative faisant directement grief au destinataire, engageant l’administration et devant être motivé en fait et en droit n’exerce pas une profession juridique

Bon sérieux , le seul fait que vous ne soyez pas au courant devrait vous faire poser des questions sur votre motivation !

PS : la réponse est OUI bien sur !

67. Le vendredi 23 octobre 2009 à 14:07 par Kraka

En même temps, ça va être drôle pour les autres parties… je plains vraiment ses clients ! il risque de perdre beaucoup de procès !

68. Le vendredi 23 octobre 2009 à 14:25 par Sub lege libertas

Comme je me réjouis par avance de voir les échanges courtois au bal du Bâtonnier à Paris entre Maître Dominique Galouzeau de Villepin et Maître Frédéric Lefèvre en présence de Maître Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa accompagné de Maître Jean François Copé, sous l’oeil humide Maître Michelle Alliot Marie et de Maître Jean Marie Bockel.

La confraternité est l’avenir de la République. Encore quelques années de mandat électif et Jean Sarkozy de Nagy Bocsa pourra demander son intégration au Barreau.

69. Le vendredi 23 octobre 2009 à 14:42 par iPidiblue bâtonnier du rire

Un bon avocat c’est celui qui ne plaide jamais.

70. Le vendredi 23 octobre 2009 à 14:54 par arnaud

Montebourg est bien avocat lui aussi… Faut croire que la note de courtoisie n’est pas éliminatoire.

71. Le vendredi 23 octobre 2009 à 15:03 par iPidiblue derrière les barreaux

On apprend à hurler avec les loups comme dit le Racine des Plaideurs. Je pense que cela doit être une qualification suffisante pour la plupart des barreaux.

72. Le vendredi 23 octobre 2009 à 15:08 par non-non

@Arnaud

Nuance, c’est un vrai avocat pur jus…

“Il rate l’ENA, devient avocat. “

http://www.liberation.fr/portrait/0…

73. Le vendredi 23 octobre 2009 à 15:28 par Lou

N°32 : “Je souhaite bonne chance aux sociétés ou aux particuliers qui confieraient leur défense en matière fiscale à un jeuneavocat inexpérimenté dans ce domaine”

A propos des jeunes avocats fiscalistes (parce que je suis visé sur ce coup là - j’adore apprendre qu’a priori mon parcours ne vaut rien…):

1- merci de noter qu’on peut devenir avocat et exercer en fiscalité après avoir fait des études de droit, un Dess de fiscalité et passé le CRFPA.
Quand aux stages du CAPA, tout dépend de ce que l’on en fait. En général, on vise un cabinet fiscaliste, et on est trèèèèèès motivé pour être ensuite embauché. Et une fois pris, vous bossez - comme un jeune inspecteur bosse aussi…

2- inspecteur des impôts n’est pas en soi la panacée, sinon les redressements notifiés seraient toujours incontestables… Ce qui n’est en pratique pas le cas (simple rappel)
Ou alors cela voudrait il dire que tous les redressements annulés ont nécessairement été notifiés par des inspecteurs ayant moins de 8 ans d’expérience ?

3- Comme l’actualité récente l’a encore démontré “la valeur n’attend point le nombre des années”. Bon là, je plaisante, bien évidemment.
Plus sérieusement si on compare l’expérience au bout de 8 ans: pendant 8 ans, l’inspecteur a notifié ; pendant 8 ans, l’ex-jeune avocat a contesté… Alors quoi ?

lou

74. Le vendredi 23 octobre 2009 à 15:35 par lapocompris

Pardonnez-moi de poser une question bête, quand vous défendez ou représentez un confrère, le faites-vous à titre grâcieux ?
Ma curiosité a eu lieu en lisant le compte rendu des plaidoyers de quatre avocats pour la défense de DVD.

75. Le vendredi 23 octobre 2009 à 15:48 par iPidiblue un tiens vaut mieux que deux tu l'auras !

Il est peut-être payé au résultat ? Ils ne sont pas fous ces avocats …

76. Le vendredi 23 octobre 2009 à 16:26 par nicolas

Quand on cherche un bon restaurant, rien de tel qu’un bon carnet d’adresse.
quand on cherche un plombier disponible rapidement et honnête (je n’ai pas dit bon marché) sur la tarification, rien de tel qu’un bon carnet d’adresse.

Quand on veut devenir avocat, rien de tel qu’un bon carnet d’adresse.

plus sérieusement, ce n’est ni le premier, ni le dernier (mais peut être le pire). Je crois que ce genre de chose se fait pour arrondir les fins de mois. il faut dire que chef d’entreprise (un cabinet de lobbying) + député suppléant + porte parole d’un parti politique, y’a pas de quoi manger du caviar tous les jours.

77. Le vendredi 23 octobre 2009 à 16:27 par SadSkull

- mais ce guacamole est dégueulasse !
- désolé, l’arrivage d’avocat n’etait pas très frais …

http://yacast.dailymotion.com/video…

78. Le vendredi 23 octobre 2009 à 16:48 par villiv

Bon, d’accord, il devient avocat…
mais ce n’est pas sale ;-)

et en plus, ce n’est pas le premier non plus à prendre cette voie après “bifurcation de carrière” (voir par exemple l’article suivant : “Après Copé, Royal et Villepin, Noël Mamère devient avocat à son tour” )

En tout cas, rassurez-nous, Maître, il pourra tout de même prétendre au prix busiris ? ;-)

79. Le vendredi 23 octobre 2009 à 16:54 par Blackmamba

Et moi qui attend avec impatience les résultats de mes écrits au concours d’Entrée à l’EFB, ayant fait une prépa et réviser tout l’été…

Ma foi, encartons-nous dans un parti, c’est peut-être ça, la solution !

80. Le vendredi 23 octobre 2009 à 16:54 par Ydhista Lévisoïtin

Bonjour à toutes et à tous,
Sur le fond, les passerelles ne me gênent pas trop. après tout quantité de personnes ayant l’expérience du conseil et de l’activité juridique exercent ce métier sans robes ou inscription à un tableau quelconque avec une compétence et une qualité qui en ferait pâlir plus d’un.
Quant au personnage ici visé, force est quand même de reconnaître qu’il n’a pas vraiment démontré, depuis quelques temps, que les exigences de la profession d’avocat correspondent avec ses qualités premières.
Maintenant, tout reste à vérifier. Je connais nombre de personnes capables de se métamophoser en fonction de la situation, et parmi eux, pas mal de politiques. C’est un talent et aussi une expérience.

81. Le vendredi 23 octobre 2009 à 17:01 par Ydhista Lévisoïtin

Avec mes excuses au maître des lieux, je voudrais quand même rebondir sur un message même hors sujet.

@ Marsan (51)
Bonsoir Marsan,
Loin de moi de nier une politique particulière Chinoise vis-à-vis des ethnies composant son territoire en investissant les Hans d’une certaine harmonisation géographique, c’est une réalité.
Mais je me permets de vous suggérer de faire attention de ne pas confondre des messages militants, que je peux comprendre avec le reflet de la réalité.
Le blog que vous mettez en lien fut aux avant-postes aussi durant les émeutes à Urumqi, mais pour autant, la réalité des témoignages en direct de Chine, et pas sur des sites relevant du parti des cinq maos, en donnaient aussi des images très différentes.
Si l’information s’harmonise à Beijin, elle s’harmonise aussi outremer, aucune des deux harmonisations n’est à prendre à la lettre.

82. Le vendredi 23 octobre 2009 à 17:08 par Alisse

Toujours sur le thème du décalage entre propos publics et exercice de la profession d’avocat, je vous rappelle que Marine Le Pen est avocate.

Quelle que soit les jugements que l’on peut porter sur ses idées politiques, il n’en demeure pas moins qu’elle est réputée pour être une bonne avocate (et oui il existe de mauvais avocats comme il existe de mauvais plombiers). On m’a rapporté (reste à vérifier) qu’elle exerce notamment en droit des étrangers, qu’elle défend avec de bons résultats semble-il.

Comme quoi.

83. Le vendredi 23 octobre 2009 à 17:12 par pierre

En fait, il y a plusieurs solutions pour obtenir une passerelle dorée :

a) faire de la politique (si possible pas loin d’un ami très haut placée)

b) faire de la politique (si possible pas loin d’un parent très haut placée)

c) faire de la politique (si possible présenter un danger pour une personne très haut placée), mais là c’est l’exil, il faut parler une autre langue.

Comme je n’ai pas d’ami très haut placé, j’ai fait une demande d’adoption et dès que c’est Ok, je me lance dans la politique.

84. Le vendredi 23 octobre 2009 à 18:28 par Gaétan B.

Maitre Eolas cachant une batte de baseball derrière son dos se trouve a coté d'un troll assommé, portant une longue bosse sur le sommet du cuir chevelu. Un texte “Commentaire modéré par troll détector™” surplombe l'image.

85. Le vendredi 23 octobre 2009 à 19:09 par Jean Philippe

@ alisse

C’est pourtant le cas ! C’est le parcours d’un de mes ex profs à la fac. Un vérificateur fait des actes de procédure en se fondant sur le droit et en motivant les actes. A la base, il doit savoir utiliser un CGI et un Code de procédure fiscal voir un memento Francis Lefebvre (à ne pas confondre Frédéric). Il y a même des inspecteurs qui ont des master en droit (la preuve !)

”inspecteur des impôts n’est pas en soi la panacée, sinon les redressements notifiés seraient toujours incontestables… Ce qui n’est en pratique pas le cas (simple rappel)
Ou alors cela voudrait il dire que tous les redressements annulés ont nécessairement été notifiés par des inspecteurs ayant moins de 8 ans d’expérience ?”

On est avant tout des fonctionnaires, on a donc des ordres à suivre. On sait très bien quand nos procédures sont bancales. On sait très bien que quand l’administration décide d’envoyer une simple plutôt qu’une LRAR ça ne va pas tenir si le contribuable conteste mais, on n’a pas le choix… On sait aussi quand on a une position qui ne va pas dans le sens du CE.

86. Le vendredi 23 octobre 2009 à 19:53 par xc

@ Alisse (81)
Je ne sais pas ce que fait Marine Le Pen actuellement comme avocate, mais je me souviens avoir lu dans la presse, il y a quelques années, qu’à ses débuts, commise d’office à la défense d’un étranger en situation irrégulière, elle avait étonné l’auditoire par la vigueur de son intervention.

@ Eolas
Est ce que le “en toutes circonstances” couvre ce qui n’est pas l‘“exercice des fonctions” ?

Que l’on se rassure. Si Lefebvre défend mal ses clients, il les perdra. Il pourra toujours se reconvertir dans la politique.

87. Le vendredi 23 octobre 2009 à 19:58 par Raphael

Quelle horreur ce Lefebvre. Je pensais être le seul à le trouver aussi désolant.

88. Le vendredi 23 octobre 2009 à 20:39 par Rizgar Amin

En même temps, roquet, c’est un créneau qui est déjà occupé dans beaucoup de Barreaux… Non, non, je plaisante, bien sûr…
Bon, on pourrait aussi considérer que quelques avocats, infiniment minoritaires, certes, ne connaissaient pas le “délicatesse, modération et courtoisie” de l’article 1.3. que nous rappelle à bon escient notre bon Maît’, et… Pardon ? Ah, bon, je sors…

89. Le vendredi 23 octobre 2009 à 21:51 par DJ

Bonsoir,
Que se passe-t-il si un avocat ne respecte pas toutes les exigences du serment ?
M. Lefebvre pourrait-il être sanctionné en cas de manque de délicatesse, de modération ou de courtoisie ? Comment ce manquement pourrait-il être apprécié ? Par qui ?
Merci d’avance pour vos réponses.

90. Le vendredi 23 octobre 2009 à 22:10 par Ti

Frédéric Lefebvre est avocat.
Rachida Dati est magistrate.
Un partout.

91. Le vendredi 23 octobre 2009 à 23:18 par Teebs

Cher Maitre Eolas,
je ne comprends pas comment les policiers qui ont tué un jeune homme qui traversait dans le passage piéton sont libres.
Pour moi ils ont fait deux choses condamnables, la première c’est de rouler trop vite, la seconde c’est de ne pas s’être arrêtés pour aider les gens. Enfin, on peut en rajouter une troisième, c’est qu’ils ne reconnaissent pas leur responsabilité morale. (J’ai même entendu à un moment qu’ils disaient que c’était la faute du garçon, qu’ils ne roulaient pas vite, qu’ils avaient mis la sirène….)
Le pire c’est le chef qui n’a rien: c’est lui qui doit être responsable de son subordonné.
Je comprends qu’ils ne l’ont pas fait exprès, mais ils n’ont pas porté secours ensuite, et ça ils l’ont fait exprès.
Enfin, un petit est mort (c’est plus grave en général quand la victime a moins de 15 ans, non?): même si ce n’est pas exprès, il y a bien des conséquences? Le type qui a tué celui qui voulait brûler vif sa femme et son fils, il risque bien 10 ans de prison? Pourtant il ne voulait pas tuer l’autre, il voulait juste l’empêcher de faire du mal. Il a même une excuse - alors que les policiers ont des circonstances agravantes puisqu’ils sont policiers, que c’était un passage piéton, etc.
Je mexcuse d’intervenir sur le forum consacré au nouvel avocat mais cela me perturbe beaucoup et vous expliquez bien.
Merci.

92. Le vendredi 23 octobre 2009 à 23:29 par salah

@ Alisse 82
Je confirme au sujet de Marine Le Pen.
Il y a une dizaine d’années ,un ami avocat ,m’a rapporté l’avoir côtoyée et vue à l’oeuvre ,défendre bec et ongles un étranger menacé d’expulsion et elle a obtenu gain de cause.
Ce qui le faisait le plus marrer ,la tête que faisaient la majorité de ceux qui étaient présents à l’audience .

93. Le samedi 24 octobre 2009 à 00:45 par Quixotte

Tant d’exigences fait de cette profession une espèce disparue comme les dodos de l’île Maurice…

94. Le samedi 24 octobre 2009 à 00:46 par fredo

allez je pose la question bête:

quel est le problème au fait qu’un homme politique prépare une possible reconversion, fusse avocat?

j’ai du mal à comprendre certains commentaires sur ce point, mais je suis certain que vous allez m’aider…

95. Le samedi 24 octobre 2009 à 03:03 par Rebecca

Je me faisais la même réflexion…

96. Le samedi 24 octobre 2009 à 06:03 par Esurnir

@Maître Mô: Taisez vous donc! Manquerai plus que Nicolas Sarkozy se décide “d’envoyer les meilleurs” en province ;-).

97. Le samedi 24 octobre 2009 à 09:02 par Nichevo

Cher Maître, le petit Teebs(91) mérite une réponse (pourquoi pas dans un autre post) concernant un sujet dont il n’a pas tous les élements.

98. Le samedi 24 octobre 2009 à 09:28 par Manue

Seul commentaire, concis :

;-)
suivi de :
;-(

99. Le samedi 24 octobre 2009 à 10:02 par LEF

Ce que je sais d’après le code de procédure pénale, c’est qu’un avocat a un statut qui le protège contre certaines choses. Par exemple, un juge d’instruction n’a pas les mêmes latitudes pour ordonner une perquisition ou pour ordonner une surveillance sur sa ligne téléphonique, par rapport à celles qu’il aurait vis à vis d’un citoyen lambda dans des circonstances similaires. Et c’est normal en démocratie où il est nécessaire de protéger au maximum les droits de la défense. Un avocat gagne ça. En échange de quoi il gagne aussi toute la pénibilité de son métier à condition qu’il l’exerce.

100. Le samedi 24 octobre 2009 à 10:59 par Mathaf Hacker

Je me demandais si le prince Jean s’intéressait vraiment à ses études : clair, ce n’est pas indispensable.
Comme pour Maître de Villepin qui se réjouissait de l’oralité des débats au tribunal correctionnel… lol

101. Le samedi 24 octobre 2009 à 12:25 par Le Chevalier Bayard

Si d’anciens braqueurs deviennent avocats, l’arrivée du “porte-flingue” du gouvernement à toute sa place dans l’univers judiciaire et du cercle très fermé de reconvertis “repris de justice ou de politique ?” (Roland Dumas, De Villepin, Mamère etc…)…

102. Le samedi 24 octobre 2009 à 13:35 par didier specq

@Alisse

Voici quelques années, devant le tribunal de grande instance de Béthune, Marine Le Pen avait défendu avec beaucoup de conviction un étranger en situation irrégulière. Interrogée sur la contradiction apparente entre sa plaidoirie et les propos généralement tenus par son père, Me Marine Le Pen avait répondu que rien n’empêchait, pour des raisons humanitaires ou de situation de famille par exemple, de régulariser quelqu’un réputé non régularisable.

Récemment, devant le tribunal de Lille, Steeve Briois (le leader Front National d’Hénin-Beaumont) était attaqué en diffamation par France 3 (S.B. a finalement perdu). Toujours est-il que le témoin Marine Le Pen (restée jusqu’à la fin des débats vers 22 h) a eu des interventions qui ne manquaient pas d’à propos…

103. Le samedi 24 octobre 2009 à 14:41 par Gascogne

@ didier specq : c’est bien la raison pour laquelle elle m’inquiète bien plus que son père, qui n’a jamais compris que les excès n’étaient pas nécessairement très porteurs pour véhiculer ses idées. Elle a les mêmes idées que son père, mais elle est beaucoup plus fine que lui pour les faire passer. Si seulement elle pouvait avoir la finesse d’un Frédéric Lefebvre…

104. Le samedi 24 octobre 2009 à 14:42 par juju

Arret assez interessant de la Cour europeeene des Droits de l’Homme.

C’est la faute du condamne a la cour d’assise si le bureau d’aide juridictionelle n’a pas attribue l’aide juridictionelle provisoire et ne lui a pas designe un avocat pour defendre son pourvoi devant la cour de cassation.

De toute facon, il n’y avait aucun moyen de cassation selon le bureau d’aide juridictionelle qui est une nouvelle juridiction.

Quelle jurisprudence interessante. On attends son extension au tribunal correctionnel. Le bureau d’aide juridictionelle decidera si vous avez des moyens de defense avant de vous attribuer un avocat.

Si vous beneficiez de l’AJ, vous devriez en beneficier depuis la garde a vue jusqu’a la cour de cassation et pour le depot de la requete a la CEDH… mais ce n’est pas prevu ;)

La solution selon la Cour europeene des droits de l’homme : pour obtenir un avocat au titre de l’aj devant la cour de cassation, il suffit de consulter a titre prive un avocat pres de la cour de cassation qui va faire un memoire pour la demande d’aide juridictionelle dans un delai de 30 jours apres la declaration de pourvoi… Donc les riches pourront demander l’aide juridictionelle ;) qu’ils ne peuvent obtenir.

Lamentable..

A puis pour Medvedyev c. France, ce sera pour 2010 ou 2011, on n’est pas presse de rendre l’arret avant que M.Sarkozy fasse sa reforme du code de procedure penale…

105. Le samedi 24 octobre 2009 à 17:13 par Gérard

REPONSE A GUILLE (44), LOU “(73), ALISSE (62), VERIFICATEUR.com (66), JEAN-PHILIPPE (85)

LA “PASSERELLE” DES FONCTIONNAIRES

Lou a raison : la formation universitaire DESS ou DEA de fiscalité et quelques années de collaboration dans un cabinet spécialisé donnent d’excellents avocats fiscalistes, comme les anciens inspecteurs des impôts peuvent l’être.

Dont acte !!

Mais pour ceux qui peuvent douter de la compétence des transfuges de l’administration fiscale, je leur suggère d’examiner une proposition de rectification faisant suite à une vérification (anciennement dénommée “notification de redressement”)

Ils comprendront que c’est un document juridique souvent très pointu auquel seul peut utilement s’opposer un juriste très spécialisé

106. Le samedi 24 octobre 2009 à 17:33 par Térence

Lefebvre entre, moi je sors : voilà qui me conforte dans mon choix de quitter un métier uniquement fait pour des individus brillants et à l’éthique sans failles !

;-)

107. Le samedi 24 octobre 2009 à 21:44 par LAURENT

Il fera au moins aussi bien que cet avocat du barreau de GRENOBLE (Isère) contre lequel Brice HORTEFEUX, ministre de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales (MIOMCT) a porté plainte pour « injure publique envers la gendarmerie nationale » et qui n’a pas suscité le moindre intérêt ici. LEFEVRE avocat c’est plus important.
Pour info les faits remontent au 14 octobre lors d’un procès d’assises dans le Jura. A cette occasion, cet avocat aurait parlé de la mort d’un adjudant de gendarmerie, renversé lors d’un contrôle routier la veille près d’AUXERRE (Yonne) en des termes totalement injurieux et se serait réjoui de la mort du gendarme.

108. Le samedi 24 octobre 2009 à 23:49 par paul

Le Troll de l’UMP devient avocat ?
J’espère que cela l’aidera à se sentir moins persecuté par les ‘méchants médias’ et les ‘commentateurs’…
(j’aime pleurer sur ces ‘pauvres personnes’ martyrisées, sans argent,sans pouvoir, sans logement, sans travail, sans loisirs, sans mutuelle, sans proches, .. )
Il va intégrer un cabinet d’avocat peut être? où il aura des parts et il sera donc payer à ne rien faire dans ce cabinet ?
Cela sert à quoi de lui rappeler le réglement ? Vous croyer au Pere Noel maître, Il cherchera à faire l’inverse ?
Triste samedi ..

109. Le dimanche 25 octobre 2009 à 01:19 par Alex

Ce qui est choquant, ce n’est pas tant qu’il devienne avocat.
C’est que, on peut le parier, son activité devrait décoler très rapidement, grâce à une clientèle de collectivités publiques ou de groupes privés, que notre confrère aura réussi à décrocher grâce à ses seules compétences.

Quand on voit les débuts de carrières fulgurants d’autres confrères, pourtant plus connus comme “député-maire-président d’epci-président de groupe à l’Assemblée nationale” ou comme ancien premier ministre…
Quand on a une idée de la structure de la clientèle du cabinet dont un président de la République est encore actionnaire…
Quand on imagine les liens multiples de notre nouveau confrère avec les collectivités amies, les copains industriels, et les parlementaires…
Quand on connaît les difficulté pour un avocat de se constituer une clientèle “à la régulière”…

Alors oui, on peut s’indigner, et se poser de sérieuses questions sur ce dispositif qui permet au moindre de nos représentants de venir “renforcer” (c’est ironique) nos rangs.

110. Le lundi 26 octobre 2009 à 17:07 par Un autre exemple de cumul

Et dans la catégorie des “cumulards” qui deviennent avocats sans examen ni concours, il y a aussi les professeurs et maîtres de conférences des universités en droit qui peuvent demander leur intégration à un barreau, par application du décret sur la profession d’avocat. Et qui peuvent pratiquer cette profession tout en continuant d’exercer à l’université.
Fonctionnaire et profession libérale.

111. Le mardi 27 octobre 2009 à 18:58 par tschok

@ Terence, com 106,

Le droit mène à tout, à condition d’en sortir.

Bonne chance.

Perso, je comprends pas pourquoi tous ces connards veulent devenir avocat.

Le prestige de l’uniforme les attire plus que les vicissitudes du métier, ce qui serait classique.

Mais il y a une autre possibilité: peut être qu’on fait pas payer les pipes assez cher.

Des gens comme ce nouvel impétrant, qui ont à la fois le sens du commerce et de l’interdit peuvent nous donner des leçons, j’en suis convaincu.

112. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:25 par Jemil

Je la découvre un peu tard, mais voilà enfin une bonne nouvelle!
Quand je recevrai un courrier de l’Hadopi m’avertissant que ma connection à Internet va être coupée car j’ai été pincé en train de télécharger le dernier Johnny, non seulement je contesterai la décision… mais mon avocat est déjà tout trouvé!

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact