Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Devine qui vient dîner ce soir ? (3)

À l’heure où j’écris ces lignes, une seule chose est sûre : l’équipe d’Afrique du Sud nous attendra sur le terrain cet après midi.

Drapeau de la République d'Afrique du Sud

L ‘actuel drapeau d’Afrique du Sud a été adopté en 1994, à l’occasion de la transition du régime d‘Apartheid vers un régime démocratique. Conçu par Frederick Brownell, ce drapeau devait au départ être provisoire. Il se veut un symbole de réconciliation, mélangeant l’ancien drapeau de l’Afrique du Sud (le Prinsevlag, Prinsevlag dérivé du drapeau des pays-Bas (àceci près que l’orange est devenu rougen comme dans l’actuel drapeau des Pays-bas), et celui de l’ANC, African National Congress, parti fondé en 1912 à… Bloemfontein, là où nous allons jouer (espérons-le) tout à l’heure. Drapeau de l'ANC

Le gouvernement sud-africain a précisé qu’aucun symbolisme particulier n’est à attribuer aux couleurs qui le composent, qui ne sont qu’un reflet de l’histoire du pays ; le seul symbole est la forme en Y couché qui symbolise la convergence de deux branches qui s’unissent pour n’en former plus qu’une seule.

Cette obsession de l’union et de la réconciliation est le legs du président Mandela, et se manifeste aussi dans la devise nationale (que les rédacteurs du défunt Traité de Rome de 2004 lui ont emprunté : Unis dans la Diversité, et dans le très bel hymne sud-africain, baptisé… l’hymne national sud-africain (les sud-africains partagent avec les mexicains un goût pour le descriptif).

Cet hymne comporte des couplets dans pas moins de cinq des onze langues officielles du pays. En effet, il commence par deux vers en Xhoso ( Nkosi sikelel’ iAfrika / Maluphakanyisw’ uphondo lwayo,), se poursuit en zoulou (Yizwa imithandazo yethu, / Nkosi sikelela, thina lusapho lwayo), s’attarde pendant quatre vers en Sesotho (Morena boloka setjhaba sa heso, / O fedise dintwa le matshwenyeho, / O se boloke, O se boloke setjhaba sa heso, Setjhaba sa, South Afrika - South Afrika), avant une strophe en Afrikaans qui n’est autre que l’ancien hymne d’Afrique du Sud, celui du temps de l’Apartheid - vous noterez un changement de musique (Uit die blou van onse hemel, / Uit die diepte van ons see, / Oor ons ewige gebergtes, / Waar die kranse antwoord gee”), avant de se conclure en anglais (Sounds the call to come together, / And united we shall stand, / Let us live and strive for freedom / In South Africa our land.)

L’équipe nationale sud africaine 100px-South_Africa_FA.png est affectueusement nommée les “Bafana Bafana” ce qui en zoulou signifie les garçons, the boys. D’où ce projet d’hymne, depuis abandonné. Les mauvaises langues disent que le public sud-africain aurait également trouvé un surnom à notre équipe : les “bananas bananas”, mais je n’ai pas trouvé ce mot dans mon dictionnaire zoulou.

Nous avons déjà rencontré les Bafana Bafana en coupe du monde, en 1998, où nous étions dans la même poule (match d’ouverture pour la France, victoire 3-0, buts de Dugarry et Henry, et Issa contre son camp). Disons par pudeur que la configuration des choses était alors différente (ne serait-ce que parce que cette fois, nous étions le pays hôte).

Et parce que le devoir patriotique ne s’embarrasse pas de fioritures rabat-joies comme la réalité : Allez les Bleus !

Commentaires

1. Le mardi 22 juin 2010 à 16:14 par Anon

…et que le temps d’un match au moins, la beauté du sport soit de nouveau à l’honneur (on peut toujours espérer)

2. Le mardi 22 juin 2010 à 16:23 par Alexis

Pas facile d’être patriotique!

En tout cas c’est très probablement la dernière fois que l’on va dîner chez quelqu’un pour cette année! L’équipe de France de football ne vous aura pas beaucoup fait travailler cette année!

Espérons que l’équipe de France de rugby vous donne plus de travail l’année prochaine!

3. Le mardi 22 juin 2010 à 16:28 par hector le castor

C’est pô un diner, c’est un gouter. Mais on a déjà commencé à manger.
Pas facile de se tirer des poules finalement.

4. Le mardi 22 juin 2010 à 16:30 par Anon

Coup de coude de Gourcuff et expulsion… au temps pour la beauté du sport.

5. Le mardi 22 juin 2010 à 16:31 par malpa

Ouf ! L’honneur est sauf : c’est la faute de l’arbitre !

6. Le mardi 22 juin 2010 à 16:34 par SebL

Arbitre qui est avocat dans le civil.

7. Le mardi 22 juin 2010 à 16:36 par emelinebecuwe

L’adieu aux Bleus
Nous avons été bien servis, depuis la main qui nous a qualifiés au doigt d’honneur qui nous a fait sortir la tête baissée.
Raymond ou le ramasseur de ballon avaient à peu près la même force de conviction.
On ne le répètera jamais assez : la force d’un groupe se mesure à la force du plus faible.
Ils ne seront plus jamais sélectionnés. Ils auront juste le droit à un hachis Parmentier. Good bye !

http://www.youtube.com/watch?v=Ny3I…

8. Le mardi 22 juin 2010 à 16:42 par vpo

Si ca continue comme ca, les sud-africains vont chanter “et un, et deux, et trois zéro”.

9. Le mardi 22 juin 2010 à 16:45 par Footoir

J’hésite entre le rire et les larmes….

10. Le mardi 22 juin 2010 à 16:46 par N. Holzschuch

Le meilleur résumé de la situation est donné par un supporter sur le terrain : “de toute façon, ce soir, c’est la fête. Soit on est qualifiés, soit c’est le dernier match de Domenech” :

http://www.goal.com/en/news/1863/wo…

11. Le mardi 22 juin 2010 à 16:48 par Killerjeff

@vpo(8) : si pas plus. En tout cas, j’en vois beaucoup de zéro dans cette équipé (Anelka, Evra, Gallas, Abidal, Govou, Ribery ….)

12. Le mardi 22 juin 2010 à 16:54 par Koon

Je suis heureux de la tournure que prend ce match. Je crois que la plus belle chose que pourrait faire notre équipe est de permettre aux Bafana Bafana d’être qualifié pour les 8èmes. C’est possible s’ils marquent 2 buts supplémentaires.

13. Le mardi 22 juin 2010 à 16:55 par psam

Domenech se venge et fait la greve du coaching ! il les laisse se planter, au lieu de faire rentrer un milieux de terrain.
“s’ils sont si forts, qu’ils se débrouillent” semble-t-il dire…

14. Le mardi 22 juin 2010 à 16:56 par hector le castor

Ca, c’est fait.
Cette campagne du mondial aura complètement awoerthé.

15. Le mardi 22 juin 2010 à 16:56 par dened

Il fallait évidemment s’attendre à une “erreur” d’arbitrage délibérée en faveur de l’afrique du sud dans le contexte, pas de surprise, et illégitime de protester !

16. Le mardi 22 juin 2010 à 17:01 par motardpd

A l’heure où j’écris ces lignes, les bagages de l’équipe de France sont chargés sur un vol charter… :-)

17. Le mardi 22 juin 2010 à 17:07 par Sébastien813

@ 15 : Dened

Pourquoi ? L’arbitre est normalement impartial. Le contexte d’avant match ne regarde pas la prestation sur le terrain, notamment au niveau du respect des règles. Pas de fautes = pas de cartons.

Et si l’arbitre commet une erreur d’arbitrage, il est toujours légitime de protester.

18. Le mardi 22 juin 2010 à 17:12 par dened

@ Sébastien813
J’entendais par là que d’une part les pays organisateurs sont évidemment favorisés, et que d’autre part vu le contexte :
- la tentation de biaiser le matche est évidemment plus forte
- il n’y aura guère de protestations des lésés, puisqu’ils sont largement “coupables” par ailleurs et pour des raisons à la fois extérieures et antérieures au match.

Toute protestation serait nécessairement interprétée comme négation des fautes préalablement commises, et donc considérée comme illégitime.

19. Le mardi 22 juin 2010 à 17:16 par K'lo

J’ai surtout l’impression que même s’il y mettait du sien, l’arbitre ne parviendrait pas à faire gagner les bleus (dont l’équipe connait plus de gagneuses que de gagneurs)

20. Le mardi 22 juin 2010 à 17:19 par dened

@ K’lo
C’est fort possible, mais les erreurs d’arbitrage faussent toujours les résultats, même s’il est évidemment difficile (et même impossible) de déterminer dans quelle mesure.

21. Le mardi 22 juin 2010 à 17:38 par Sébastien813

Oui, ils sont favorisés de deux manières :
- ils n’ont pas à passer les épreuves de sélection pour la phase finale,
- ils sont “tête de liste” d’un groupe et auront donc à affronter des équipes réputées moins fortes.

Par contre, au niveau de l’arbitrage, il est censé être le même pour toutes les équipes. L’arbitrage étant rendu par des êtres humains, il est possible que le strict respect de ces règles ne soit pas respectés et qu’une équipe se retrouve favorisée. Je ne suis pas sur que ceci soit systématique pour l’équipe qui organise.

Le contexte reste le contexte. On attend des arbitres un peu de professionnalisme. S’ils décident de commettre des fautes d’arbitrages volontairement, c’est infiniment regretable. Par contre je ne pense pas qu’ils s’amuseront à bidouiller un match parcequ’une équippe a afficher avec insolence ses problèmes internes au vu et au su de tous. L’arbitre est là pour vérifier que les règles sont bien respectées, pas pour décider que telle équipe doit rentrer chez elle. S’il s’amuse à ce genre de jeu, je ne suis pas sur qu’il puisse s’en tirer sans dommages après (la FIFA doit règler ce genre de problème en interne), car après tout, qui accepterait de jouer selon les décisions d’un arbitre partial.

Le coupable par ailleurs est franchement de trop. Déballer le linge sale sur la place publique n’est pas du meilleur goût, les problèmes entre joueurs sont fréquents, mais sans doute pas à ce point. Mais ca reste des problèmes qui n’ont rien à voir avec le comportement sur le terrain.

Ils ont salement merdé l’avant match. Soit. Mais cela ne justifiera jamais que l’on ne proteste pas si une erreur est commise à notre encontre. On traite un comportement sur le terrain comme dans un tribunal. On regarde la faute jugée, pas celle d’avant si elle n’est pas en rapport.

Toute protestation serait nécessairement interprétée comme négation des fautes préalablement commises, et donc considérée comme illégitime. -> Donc responsable une fois = responsable à chaque fois ?

22. Le mardi 22 juin 2010 à 17:44 par Major Dôme

Allez les Bleus !
Pourquoi souhaiter des ecchymoses à une équipe encouragée, soutenue et motivée par Madame Bachelot en Personne?

Et il y a un monument historique méconnu en Afrique du Sud:
dans les années 80, les services d’espionnage internes SudAfricains étaient très performants, et écoutaient aussi bien les conversations téléphoniques que les conversations normales (pour l’époque) : les tables d’écoute contenaient aussi un cor né accoustique gigantesque.
A l’occasion d’une reconciliation nationale, toutes les tables d’écoute et leurs cornets accoustique, hénaurmes, devenus semblait il inutiles, ont été mis dans pile gigantesque,
la Montagne de la Table
Sous l’influence de la pluie, des cornets accoustiques (fonctionnant aussi en mode brise-tympan -vurvuzela en langue locale- ont pu pousser.
Cette production agricole fait l’objet de demandes d’exportation à destination des services de police du monde entier.

23. Le mardi 22 juin 2010 à 17:51 par Syllogisme

Puisqu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer :
Commentaire sur “The Guardian” à propos de l’entrée en jeu de Thierry Henry :
“Henry is about to give a hand to his team mates”…
No comment :)

24. Le mardi 22 juin 2010 à 17:53 par TyrandO

Fin de l’histoire.

Il va falloir maintenant s’occuper sérieusement du comité d’accueil à Roissy.

25. Le mardi 22 juin 2010 à 18:04 par Ronan

Je croyais qu’ils arrivaient à Charles de goal, mais j’ai du me tromper

26. Le mardi 22 juin 2010 à 18:04 par pendragon

finalement le bus des bleus voyait juste

un rève en bleu

et pour le carton, mouais, ca changeait pas le cours de l’histoire

et comme scandale, la main de henry se pose la

sinon, plein de douces choses aux nazes qui ont porté nos couleurs

vivement laurent blanc

27. Le mardi 22 juin 2010 à 18:05 par quai de la Rapée

Communiqué de l’Institut médico-légal de Paris : “Constat de décès sur la voie publique ce jour, mardi 22 juin 2010, à 18 heures environ. Un certain M. Foot-Ball (patronyme) Français (prénom) d’après les papiers retrouvés sur le défunt. Identification précise requise auprès de tiers qui pourraient éventuellement le connaître. Probablement un cas de suicide. À vérifier après autopsie.”

Un de perdu, un de perdu, comme on dit. Tant pis, au moins, il y a le rugby.

28. Le mardi 22 juin 2010 à 18:20 par DMonodBroca

Sur l’air de “qui a tué Davy Moore” de Graeme Allwright :

Qui a tué l’équipe de France?
Qui est responsable et pourquoi est-elle morte?

Ce n’est pas moi, dit l’entraineur, pas moi.
Ne me montre pas du doigt!.
Bien sûr, j’aurais peut-être pu la sauver
si après la main de Henry j’avais dit “assez!”,
mais la foule aurait sifflé:
ils en voulaient pour leur argent, tu sais,
C’est bien dommage, mais c’est comme ça.
Y’ en a d’autres au-dessus de moi.
C’est pas moi qui l’ai fait tomber,
vous n’pouvez pas m’accuser!

Qui a tué l’équipe de France?
Qui est responsable et pourquoi est-elle morte?

Ce n’est pas nous, dit la foule en colère,
nous avons payé assez cher.
C’est bien dommage, mais entre nous,
nous aimons les bons matches, c’est tout.
Et quand ça barde, on trouve ça bien,
mais vous savez, on n’y est pour rien.
C’est pas nous qui l’avons fait tomber,
vous n’pouvez pas nous accuser!

Qui a tué l’équipe de France?
Qui est responsable et pourquoi est-elle morte?

Ce n’est pas moi, dit le président de la fédération
tirant sur un gros cigare.
C’est difficile à dire, à expliquer
J’ai cru qu’elle était en bonne santé.
Pour les supporteurs, les Français c’est bien pire,
mais si elle était malade, elle aurait pu le dire.
C’est pas moi qui l’ai fait tomber,
vous n’pouvez pas m’accuser!

Qui a tué l’équipe de France?
Qui est responsable et pourquoi est-elle morte?

Ce n’est pas moi, dit le journaliste de la Tribune
tapant sur son papier pour la Une.
Le foot n’est pas en cause, tu sais:
dans un match de boxe y’ a autant d’dangers.
Le foot, c’est une chose saine,
ça fait partie de la vie du monde.
C’est pas moi qui l’ai fait tomber,
vous n’pouvez pas m’accuser!

Qui a tué l’équipe de France?
Qui est responsable et pourquoi est-elle morte?

Ce n’est pas moi, disent chacun de ses adversaires,
qu’a donné le dernier coup mortel.
De la réalité elle a pris la fuite
où la modestie est maintenant interdite.
Je l’ai frappé, bien sûr, ça c’est vrai
mais pour ce boulot on me paie.
Ne dites pas que je l’ai tué, et après tout
c’est le destin, Dieu l’a voulu.

29. Le mardi 22 juin 2010 à 18:20 par Veig

  1. 27 : je vous confirme que M. François Foot-Ball a bien été victime d’un accident, mais ses jours ne sont pas en danger, il est à l’hôpital :

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1122537/2010/06/22/A-l-hopital-avec-une-vuvuzela-dans-le-derriere.dhtml?sms_ss=facebook

30. Le mardi 22 juin 2010 à 18:23 par Tiby

YEEEEEEEEEEEEEEEEES !!! La France est éliminée du Mondial !!!!

Cette équipe de teubés surpayés pur produits de sous-culture TF1 a eu exactement ce qu’elle méritait !!! Merci à tous. Ce fut grandiose.

31. Le mardi 22 juin 2010 à 18:28 par Solaris

Mr. Domenech est content du match que “ses” joueurs ont produit :o Mais où avait-il l’esprit pendant ces 90 minutes …

32. Le mardi 22 juin 2010 à 18:28 par claude

“Bien mal acquis ne profite jamais” . La Justice immanente a frappé pour corriger l’illégalité de la qualification.
Cela ne semble pas fini , car c’est maintenant que sort l’affaire de 1998 sur l’endormissement suspect des Brésiliens et sur les joueurs français chargés. A suivre donc.

33. Le mardi 22 juin 2010 à 18:30 par Morthibus

Bouh, plus de “Devine qui vient dîner ce soir ?” ?

Maitre Eolas ne pourrait-il supporter une équipe comme l’Argentine (ou autre) afin d’avoir quelques billets de plus ?

Ca aide tout de même à s’intéresser à cette compétition !

34. Le mardi 22 juin 2010 à 18:42 par Saahdi

Bloemfontein était et restera… le lieu de naissance de Tolkien.

35. Le mardi 22 juin 2010 à 19:18 par miles.v

@ Saadhi en 34, Tolkien qui, d’ailleurs, surtout sur la fin sa vie, détestait tout ce qui venait de France.

36. Le mardi 22 juin 2010 à 19:36 par Celeborn

Je propose une rubrique “devine qui a eu une indigestion ce soir ?”. Ou alors “devine qui rentre se coucher ce soir ?”

En tous les cas, on s’est bien amusé.

37. Le mardi 22 juin 2010 à 19:43 par JO

Je veux pas jouer les pinailleurs (à retardement en plus) mais c’était pas plutôt “Devine qui vient prendre le thé cette après-midi?”

Ou alors vous aviez trop peur que ça se transforme en “Devine qui vient prendre sa pâtée cette après-midi?”

38. Le mardi 22 juin 2010 à 19:52 par Panou

Regardons donc le côté positif : ils ont marqué un but quand même!…

Je m’amusais à penser cet après midi que « bleu » est aussi synonyme de novice, nouvelle recrue. Ils m’ont fait penser à ça pendant 10 jours. Des bleus!

Ça me fait mal pour les autres Bleu(e)s qui portent ces couleurs avec responsabilité et fierté, dans toutes les autres disciplines sportives. J’étais davantage un amoureux de l’ovalie, mais je crois que là je suis écœuré du foot (de notre foot) pour longtemps… Et que dire des jeunes qui voient ça? (pas les résultats, mais l’attitude!). Depuis la finale de 2006 (inclue) que trop de déshonneur pour le foot français!

39. Le mardi 22 juin 2010 à 20:22 par Les enfants qui vous regardent

@ Tiby 30

Tout à fait entre nous je pense pareil…
J’ajouterai à ce que tu as dit :

Aucun esprit d’équipe, individualisme roi-TPMG-Tout Pour Ma Gueule.

Aucun sens de l’honneur d’une nation aussi, eh ouais, ce truc un peu désuet.
Parce que, comme cerise sur le gâteau, refuser de s’entraîner deux jours avant un match à jouer en se prenant pour le nombril du monde… On est sur une scène mondiale, faut pas l’oublier.

Aucun sens de l’éthique enfin et ça c’est dommage.
Parce que “faire grève”, alors qu’on est millionnaire, aux yeux du monde entier.
Aux yeux d’un milliard et quelque de gens qui mangent pas à leur faim… Fallait oser.

Et qu’on ne nous dise pas : “Vous hurlez avec les loups”, etc. Ils ont été nases, en mode tocard tout du long.
Ils – la fédération, le sélectionneur, l’équipe première des joueurs sélectionnée – ont été l’exact reflet de la gouvernance actuelle, point.

Quant au rôle de la presse, OK je cite un journal, mais je crois qu’il dit vrai :
“Et les joueurs s’en prennent à la presse, vieille antienne des équipes ratées” (pas “L’Équipe”, non, “Le Monde”).

Cela étant, on doit tout de même espérer une réincarnation, une renaissance, un renouveau, à partir de ces enseignements et du “déballage” qui ne fait que commencer. Si tant est que réelle réflexion il y ait.

40. Le mardi 22 juin 2010 à 20:47 par R.Duck

Pfff, bande de pessimistes!

Il faut au moins leur reconnaitre une chose, pour peu qu’on ne s’intéresse que de loin au “foutchebol”, c’est que les bleus nous ont bien fait rêver marrer!
Et puis à 650€ la chambre, c’est toujours au moins ça de gagné!…
Pour le reste, le refus de M. Domenech de serrer la main de son homologue Sud-Africain résume assez bien toute la classe et la grandeur de notre équipe…

41. Le mardi 22 juin 2010 à 20:52 par yves

@DMonodBroca

Redde Cæsari quæ sunt Cæsaris:
La chanson de Graeme Allwright est la version française d’une très belle chanson de Bob Dylan:
http://www.bobdylan.com/#/songs/who…

42. Le mardi 22 juin 2010 à 21:08 par Mike

Il y a sûrement lieu de formuler beaucoup de critiques à l’encontre de l’équipe de France - et je cède volontiers la place aux experts et aux piliers des bistrots pour le faire.

En revanche il y a une critique qui me dépasse et qu’on entend pourtant souvent ces jours-ci : “ils gagnent beaucoup d’argent, ils sont à l’image de cette société de merde donc que voulez-vous ma bonne dame”

Je ne crois pas qu’ils gagnent davantage que les portugais ou les argentins. Je ne crois pas que le monde du football soit fort différent là-bas.

Et pourtant eux, ils marquent des buts.

Il y a sûrement lieu de formuler beaucoup de critiques à l’encontre de l’équipe de France. Il y a sûrement lieu de critiquer le monde du foot, aussi. Mais j’ai du mal à concevoir en quoi le monde du foot devrait avoir davantage d’effets sur notre équipe que sur les autres…

43. Le mardi 22 juin 2010 à 21:35 par Blux

J’attends avec impatience la grande lessive de Blanc…

44. Le mardi 22 juin 2010 à 21:50 par Holmes

“Voilà c’est fini” ?

Grèce/Argentine - ce soir sur la 2 -
jeu de “Marelle” - Julio Cortazar - (Buenos-Aires) -
Cette oeuvre fascinante composée à la manière d’un puzzle, à la fois une intense histoire d’amour, un traité de métaphysique, une introduction à la pataphysique, un de ces romans labyrinthes…
“L’enfant est le père de l’homme” affirmera-t-il en citant William Wordsworth.
Cet énoncé surprenant se veut une réponse à ceux qui lui demandent d’où lui viennent ces histoires si terrifiantes, qui de son propre aveu, ne sont souvent rien de plus que la mise en récit fulgurante de ses cauchemars personnels et de ses terreurs d’enfants.

45. Le mardi 22 juin 2010 à 22:02 par bernadic

Il n’y a pas lieu de se réjouir, car M.BLANC a été nommé par ceux-là même qui ont nommé M.DOMENECH.

Mme BACHELOT nous a fait une homélie droit dans les yeux façon messe dominicale.

On aura bu le calice jusqu’à la lie avec cette bande d’incompétents à tous les niveaux.

46. Le mardi 22 juin 2010 à 22:10 par allezlesbleus

Eh bien, je remarque que dans votre billet, le “allez les bleus” se fait plus discret. Dans le précédent c’était un ALLEZ LES BLEUS

47. Le mardi 22 juin 2010 à 22:45 par Pinailleur83

petit pinaillage : le drapeau hollandais est le “prinsenvlag”

48. Le mardi 22 juin 2010 à 22:45 par tibere

Vivement la coupe du monde de rugby ;)

49. Le mardi 22 juin 2010 à 22:51 par DMonodBroca

@ Yves 41

Merci pour la précision.
Mais l’adaptation est plus facile en français.

50. Le mardi 22 juin 2010 à 23:04 par French Ketchup

je ne lis cela que maintenant mais cela fait du bien de voir cette conscience patriotique. J’ai bien aimé

et j’en veux enormement ç la presse française:

JE N’ACHETERAI PLUS JAMAIS L’EQUIPE DE MA VIE:
HTTP://FRKETCHUP.BLOGSPOT.COM/2010/06/JE-NACHETERAI-PLUS-JAMAIS-LEQUIPE-DE-MA.HTML

51. Le mardi 22 juin 2010 à 23:35 par ramon

A propos de l’ancien drapeau de l’Afrique du Sud, issu du Prinsevlag, on peut rappeler que le prince en question est Guillaume 1er d’Orange, dit le Taiseux ou le Taciturne.

Vers 1630, l’orange du drapeau passe au rouge actuel du drapeau hollandais, pour une raison triviale de meilleure visibilité du drapeau sur les navires.

Les deux drapeaux coexistent avec des fortunes cycliques.

Le Prinsevlag est interdit à la fin du 18e siècle , sous la domination française.
Il réapparait, en 1813, avec la Restauration.

Dernier regain d’intéret , entre 1940 et 1944, quand il est utilisé par les tenants de la collaboration.

A la Libération, le Prinsevlag, compromis, perd une bonne part de son crédit, en Hollande même.

Mais il n’était pas surprenant qu’on le retrouve dans l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Quoi ? C’est pas parce que notre propre drapeau a été utilisé comme un torchon, qu’il faut se désinteresser des drapeaux des autres.

52. Le mercredi 23 juin 2010 à 02:50 par poilagratter

Bonjour g 9 ans, j’abite dans une grande citée, juskici je révais de réussir dans le fouttbal, maintenant je rève de réussir dans le grand banditisme.

53. Le mercredi 23 juin 2010 à 05:16 par motercalo

Merci maitre pour se petit cours d’histoire sur l’Afrique du Sud. Par contre pour les bleus = terminus (désoler)

54. Le mercredi 23 juin 2010 à 07:07 par Sais pas s'il faut s'en f... ou pas

Peut-être faudra-t-il avoir à l’esprit, au cours du “déballage” qui s’annonce, des “réformes” envisagées avec “fermeté” en haut — on en rigole d’avance —, que l’équipe de France est la résultante logique de la gouvernance actuelle, d’une gouvernance qui porte avec indécence les “valeurs”— si on peut dire — de l’individualisme revendiqué ; de l’argent facile ; du court terme.

D’une gouvernance qui ignore la collectivité ; l’idée que le travail, les idées ne soient pas immédiatement goulument rémunérés ; qui ne veut pas d’un long terme issu de la réflexion qui concerne les générations futures après soi-même.

D’une gouvernance qui n’a plus aucune notion, c’est étonnant, de l‘“intérêt supérieur commun”, notion qui était pourtant présente à l’esprit d’autres chefs de l’État avant. C’est le b-a-ba pourtant.

Bleus bling bling qui vont commencer à réaliser combien ils ont été manipulés faute de réfléchir, de prendre de la distance. Fédération anguille après un sélectionneur louvoyeur qui doit assumer.

Finalement on est moins surpris que prévu. Ça au moins c’est drôle.

Ces pratiquants d’un sport ne sont-ils pas le résultat d’une gouvernance qui tente d’imposer dans tous les domaines son esprit délétère. Éducation “nationale” bâclée, recherche scientifique “appliquée” — on en parle peu, essai en sous-main d’amoindrir tout principe qui a pour objet le long terme — ne pas laisser passer.

Tout cela devrait être futile, dérisoire, accessoire. Mais il se passe que ce sport est aujourd’hui un représentatif phénomène de société. Orienté par un État.

Sais pas s’il faut s’en f… Ou pas.

55. Le mercredi 23 juin 2010 à 07:20 par Typhon

@ 34 et 35 :

Tolkien a beau être né à Bloemfontein, je doute qu’il en ait gardé de palpitants souvenirs, étant donné qu’il en est parti a trois ans.

Et il était effectivement assez francophobe, pour la bonne raison qu’il a eu la « chance » d’aller se battre sur le front de la Somme.

Typhon

56. Le mercredi 23 juin 2010 à 09:12 par Asheka

@39 Parce que “faire grève”, alors qu’on est millionnaire, aux yeux du monde entier.
Ils faisaient pas grève non plus pour obtenir une prime supplémentaire hein…
C’est sûr pour nous ça semble un caprice d’enfants gâtés, mais bon on était pas dans les vestiaires pour savoir ce qui les a amenés là.

57. Le mercredi 23 juin 2010 à 09:35 par Maitre d'Autel

@39

Bravo pour le coup de la brouette poussette d’Odessa, inauguré par Eisenstein au millénaire dernier…

Aux yeux d’un milliard et quelque de gens qui mangent pas à leur faim… Fallait oser.”

Bon, je suppose que les affamés regardent la télévision (mais sans le son : ventre affamé n’a pas d’osreille-) et ont pour unique souci le devenir de l’équipe de France….

Même si je suis bien nourri, ma feuille d’impôts s’inquiète des frais de déplacement et d’hôtel de deux (1+1) ministres (d’accord, leur séjour a été écourté… celà reste un record mondial).

@Morthibus

Bouh, plus de “Devine qui vient dîner ce soir ?” ?

Peut être que l’Algèrie durera assez longtemps, sans les mains et … sans ministres…

58. Le mercredi 23 juin 2010 à 10:10 par ginkgo

Ite missa est.

Cher maître, j’ai hâte de vous voir revenir à du sérieux. l’actu n’en manque pas. Par exemple, les aspects juridiques du conflit d’intérêt ?

59. Le mercredi 23 juin 2010 à 10:21 par masculin/féminin

Je ne suis qu’une bonne femme qui se marre et pleure, allez savoir pourquoi ! des proportions “hénaurmes” prises par des événements qui étaient, paraît-il, prévisibles (fric, fesses, foutoir, le tout politisé, pipolisé selon les exemples donnés, comme on dit, en haut lieu) ! Merci aux femmes qui ont disputé un match NORMAL, du moins ce qu’on appelait du temps de mon papa, du sport.

Le foot n’est plus qu’un enjeu commercial, une non-valeur marchande. De toute façon, je préfère le rugby (à XV) de mon papa, même si des petits astucieux plus préoccupés de leur portefeuille que du sport, essaient de le professionnaliser.

“Le rugby de papa se jouait aux trois-quarts avec les tripes, et au tiers avec le coeur, à moins que ce ne soit l’inverse. Mais toujours avec un demi panaché.” Alain Pignol

Coeur et tripes, Maître, je me permets d’attirer votre attention sur une aaffaire dont vous avez dû avoir des échos :

http://www.sauver-kaddour-terhzaz.o…

C’est un autre sport, drôlement engagé celui-là !

60. Le mercredi 23 juin 2010 à 10:59 par récap59

L’équipe de France a terminé dernière du groupe le plus faible. Elle a été éliminée parce qu’elle n’avait pas le niveau.

Et alors ? Quand on organise une compétition, on doit accepter qu’il y ait un dernier. Il est donc vain d’accuser la gouvernance ou l’air du temps.

Par contre, je trouve gênant que tout le monde ait commencé à ouvrir le parapluie des jours voire des semaines avant la défaite annoncée.

Quand nos rugbymen se prennent une série de raclées ils n’en font pas toute une conspiration ourdie contre eux par la fédération avec la complicité hypocrite du sélectionneur.

Ils encaissent silencieusement, font contre mauvaise fortune bon cœur, et n’oublient pas que leur heure reviendra.

Qu’est-ce qui empêche les footballeurs de faire de même ?

61. Le mercredi 23 juin 2010 à 11:18 par Guerandal

59. récap59

- ” Qu’est-ce qui empêche les footballeurs de faire de même ? “

Les millions d’euros qu’ils perçoivent et qui leur font perdre tout sens commun.

De la même façon que les politiciens avec le pouvoir.

62. Le mercredi 23 juin 2010 à 11:34 par Daniel Wagner

Débarrassé du chauvinisme franchouillard qui lui est consubstantiel, le spectacle du foot est ni plus ni moins intéressant que d’autres démonstrations “musculatoires”. Il cesse en tous les cas d’être haïssable. Je souhaite bien du plaisir à ceux qui continueront à suivre la compétition sans être obligés d’y convoquer la Nation Eternelle, le Peuple français, les Mânes de nos ancêtres, le Génie de la race et autres insanités vaguement écœurantes. Et j’espère qu’ils n’y verront pas l’occasion de se trouver un nationalisme de rechange “européen”, “occidental”, du “monde libre” ou autres…

63. Le mercredi 23 juin 2010 à 11:50 par Les enfants qui vous regardent

@ Maître d’Autel 56

“Bon, je suppose que les affamés regardent la télévision (mais sans le son : ventre affamé n’a pas d’oreille) et ont pour unique souci le devenir de l’équipe de France…”

Je vois ce que vous voulez dire, apparemment… : les gens qui ont faim ont autre chose à faire que de regarder la Coupe du Monde, pris qu’ils sont par d’autres nécessités, vitales, celles-ci.

Ce n’est pas forcément exact. En Afrique noire, dans des pays qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté, dont l’espérance de vie est en moyenne de 45 ans, on peut voir des villages entiers de gens, depuis le doyen jusqu’aux gamins, jusqu’à des femmes, même, rassemblés à trente, voire cinquante, devant un unique téléviseur, pour suivre le Mondial. Dont beaucoup d’adolescents et de jeunes gens.

Un unique téléviseur pour le village, qui possède et l’image — et le son, rassurez-vous, c’était bien d’y avoir pensé, cela dit —, afin d’assister à notre Coupe, à nos richesses, à nos coupes bien remplies de mets et de boissons, ce qui les fascine… C’est d’abord pris par cette fascination qu’ils regardent, du reste. Et puis tout simplement parce que eux aussi ils aiment le jeu, et que tout est bon pour faire diversion à la faim, ne serait-ce que provisoirement. On observe aussi que même affamés ils parviennent à réfléchir, à nous juger, incroyable, non ?

Et comme en Afrique de l’Ouest il y a beaucoup de pays francophones, on peut penser qu’ils se soient attachés au jeu, au quotidien, et au comportement, de l’Équipe de France.

(Mais berk, c’est désagréable de songer, fût-ce un instant, pendant qu’on a “les dents qui baignent” comme dirait Guy, qu’il y en a d’autres qui mangent pas à leur faim. Allez on oublie, hein. Désolé d’en avoir incidemment parlé. Laissons-les “crever”). Sans oublier cependant que la roue tourne. On peut avoir à manger ce jour et “crever la dalle” demain. Au gré des aléas, des événements, des revers de fortune. Tout un tas de trucs. Peu de gens de cette discussion sont concernés, certes, moi y compris.

D’autres toujours en Afrique noire se contentent de suivre les événements par le biais d’un poussiérieux poste de radio.

(Pour l’anecdote, car là ils ont à bouffer, c’est aussi et même le cas en Italie du Sud (!), où certains “mordus”, dépourvus de téléviseur, se réunissent dans des salles des fêtes autour d’un poste de radio, qui “hurle” le match au milieu des réactions qui fusent non-stop, ce qui forme un brouhaha qui rend le tout peu audible, c’est surréaliste à voir, et là effectivement au bout d’une heure on n’a plus d’oreilles, on est totalement assourdi par les décibels).

Pourquoi le coup de la “brouette” (remplacé ensuite par le terme exact) ??? C’était drôle, j’aime bien les jeux de mots, mais n’ai pas compris celui-ci… Sérieux. Merci de faire “charrette” pour m’apporter quelque élément de réponse…

“Bravo pour le coup de la poussette d’Odessa, inauguré par Eisenstein au millénaire dernier…”

En revanche, belle, votre première phrase, Odessa, Eisenstein… Sincèrement.

Pourtant j’ai pas vu le film, ai jamais été encarté au PC ni ailleurs. Le PC : aujourd’hui il reste à créer le rassemblement qui correspondrait vraiment au présent et à l’avenir, celui du village planétaire, bien-nés et affamés.

NB : Je discute pour discuter le “bout de gras”, on est d’accord là-dessus, je crois, vous et moi… Autre point commun, partagé cette fois avec tous les commentateurs : dès lors qu’on a “chopé” le virus de l’info, de l’actualité…

64. Le mercredi 23 juin 2010 à 12:21 par claude

S’il y a une comparaison politique à faire, c’est avec la Gauche actuelle, qui refuse de s’adapter au ballon et au terrain: le déficit structurel des retraites, et les réalités de la crise économique. Une Gauche bling bling qui s’arc-boute sur ses avantages acquis, et qui fait courir de graves risques au pays tout entier.
Quant à l’entraîneur, piétineur d’herbe verte qui refuse de serrer la main de l’entraîneur adverse, cela rappelle évidemment cet agriculteur injuriant en public une personne issue de l’immigration à la 2e génération chargée de l’autorité publique, lui refusant l’humanité en indiquant que le contact de sa main aurait pu le salir.
Quant aux mots d’oiseau publiés par l’Equipe, cela rappelle mots pour mots (en tout cas l’expression verbale concernant la sodomie passive) les propos du pêcheur ayant injurié publiquement le chef de l’Etat.
Il y a des comparaisons qu’il vaudrait mieux ne pas aborder pour ne pas subir un passing-shot.

Il conviendrait surtout de ne pas chercher à dédouaner des personnages qui ont triché, puis -révélateur d’une pensée continue de tricheur- recherchent les traîtres qui ont fait sortir la vérité. Cela rappelle évidemment l’affaire VA-Glassmann et les affaires antérieures de coups aux adversaires dans les vestiaires ou leurs endormissements (à Rennes …). Il ne faut pas oublier que toute cette génération est issue du modèle de tricherie Tapie, modèle protégé par la FFF. Que dire récemment encore du procédé phocéen qui a consisté à soutenir la candidature à un poste crucial de l’entraîneur de l’équipe adverse à évincer pour créer la zizanie interne ? On a vu quels étaient les effets sur les joueurs d’une équipe de savoir que l’entraîneur ne sera plus ou est susceptible de ne plus être bientôt le chef.

65. Le mercredi 23 juin 2010 à 12:22 par Sais pas s'il faut s'en f... ou pas

@ récap59 en 59

“L’équipe de France a terminé dernière du groupe le plus faible. Elle a été éliminée parce qu’elle n’avait pas le niveau.”

Exact. À première vue. Mais elle n’avait pas le niveau, aussi, pour des raisons qui ne tiennent pas simplement au jeu en lui-même.

“Il est donc vain d’accuser la gouvernance ou l’air du temps.”

Il ne s’agissait pas d‘“accuser”, mot trop fort, surtout inadapté. Simplement de dire que les Bleus sont un miroir sans tain pour la “gouvernance actuelle”, c’est tout. Ils le savent bien d’ailleurs, c’est pourquoi Roselyne se démène en écoutant la voix de son maître. (Cela étant, et toutes choses étant égales par ailleurs, c’est comme vous voulez, je peux avoir tort, et, si c’était le cas, vous laisse avec plaisir la satisfaction d’avoir raison, c’est qu’une discussion…)

“Qu’est-ce qui empêche les footballeurs de faire de même ?”

Ça, je le leur souhaite, je préfère toujours que les autres réussissent, soient heureux, et soient fiers d’eux.

Ça vient d’où, votre pseudo : “récap59” ? C’est juste comme ça la question, car il est étonnant. Peut-être que tout le monde sait sauf moi…

66. Le mercredi 23 juin 2010 à 12:37 par Sais pas s'il faut s'en f... ou pas

@ Claude 64

C’est certain que la Gauche n’a pas spécialement à être fière d’elle, surtout le PS.

Les comparaisons peuvent être pourquoi pas formulées avec les deux, Droite et Gauche. Mais c’est la Droite qui est au pouvoir.

À moins qu’il n’y ait eu un coup d’État cette nuit.

67. Le mercredi 23 juin 2010 à 12:42 par jamon bayonne

Un titre bien vu d’un quotidien français…”L’équipe de France ou La ferme célébrité 2 en afrique…”

68. Le mercredi 23 juin 2010 à 14:11 par Major Dôme

@63
Je serais très étonné que les petits enfants aux yeux pleins de mouches d’Afrique de l’Ouest regardent, sur l’unique téléviseur du village, mû par un vieux groupe électrogène, l’Equipe de France…
Au millènaire dernier, ils préfèraient les films ou les cassettes de karaté ou des chefs d’oeuvre de Bollywood (et il y a d’autres équipes interessantes, quoique moins folkloriques que l’EdF et ses ministres ; de plus, ils peuvent jouer au foot et donc chercher à être dépaysés).

Et j’ai très rarement vu des cas de malnutrition hénaurmes en AO(exF) au millénaire dernier.
FPVI : l’espèrance de vie était tirée vers le bas par les grossesses/accouchements/sevrages difficiles , pas -du moins après 1985- par des pénuries alimentaires.

Et il n’y a pas besoin d’être encarté pour avoir vu le Cuirassé Potemkine et ses mutins (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichie… pour l’interview dégoulinante de pathos du bébé). Le truc d’essayer de faire pleurer avec les enfants a donc au moins 85 ans…

69. Le mercredi 23 juin 2010 à 16:22 par Gilles Delouse

S’il est une chose regrettable avec cette défaite de l’équipe de France, c’est bien qu’elle nous prive de ces petits moments de culture offerts par Maître Eolas.

Existe-t-il un maigre espoir que l’hôte de ces lieux se choisisse une autre équipe à suivre et qu’il nous propose tout de même d’en savoir plus sur ces gens qu’on invite à dîner (ce qui n’est pas rien) ? L’Espagne peut-être ?

70. Le mercredi 23 juin 2010 à 16:31 par claude

A 66

Je veux éviter les déconvenues à ceux qui, parce qu’impressionnés par les critiques qui pleuvent sur le Gouvernement, seraient tentés de croire qu’une relève comportementale à Gauche est crédible .
En son temps, elle a eu l’occasion de traiter les mêmes questions (retraite, délinquance), et elle n’a volontairement rien fait. Ce qui est en soi bien inquiétant et bien sombre.

Pour rester sur le thème général du site, ce n’est pas par hasard si l’étude de la qualité de la loi a obtenu une rubrique
spéciale dans la Revue trimestrielle de Droit civil à partir de 1991.

71. Le mercredi 23 juin 2010 à 16:32 par claude

A 69

j’avais suggéré à notre hôte de nous présenter les 31 autres pays.

72. Le mercredi 23 juin 2010 à 16:38 par récap59

Bonjour Major Dôme (68)

Il y a eu une grande famine dans le Sahel pendant les années 1970.

Et la période de soudure (l’ancienne récolte est déjà consommée, la nouvelle n’est pas encore moissonnée) reste difficile dans tous les pays de la région : on peut parler de disette intermittente.

Le cas du Niger est plus grave, il est encore frappé par d’authentiques famines.

Mais l’homme ne vit pas que de pain, et le football est le sport national dans tous les pays d’Afrique.

Pour ce qui est de la télévision, dans les campagnes on la branche sur une batterie de voiture (il y a donc plus de batteries que de voitures) pendant qu’en ville on peste contre les coupures d’électricité.

Quand il n’y a qu’un seul récepteur dans le village, ce ne sont pas les enfants qui choisissent le programme, et de toutes façon ils aiment autant le football que les adultes.

Bonjour claude (64)

“S’il y a une comparaison politique à faire, c’est avec la Gauche actuelle, qui refuse de s’adapter au ballon et au terrain: le déficit structurel des retraites, et les réalités de la crise économique. Une Gauche bling bling qui s’arc-boute sur ses avantages acquis, et qui fait courir de graves risques au pays tout entier.”

Vous plaisantez ?

Ce ne sont pas les maigres “avantages acquis” des travailleurs, que la gauche fait d’ailleurs seulement semblant de défendre comme le flic gentil fait semblant de ne pas partager les objectifs du flic méchant, qui font courir de graves risques au pays tout entier.

Mais bel et bien la rapacité insatiable des ploutocrates qui s’enrichissent d’une manière tellement obscène sur le dos du peuple que les footballeurs de l’équipe de France se prennent pour des travailleurs exploités.

Quant au déficit structurel des retraites, la répartition des rôles entre gauche et droite est comme sur beaucoup d’autres sujets parfaitement réglée :

La gauche refuse toujours de défaire ce que la droite a fait, après s’être fait élire en promettant le contraire.

Elle trahit l’espoir, discrédite l’idée même d’espérance, ridiculise le concept de progrès, et répand le désespoir, le dégoût et le nihilisme dans le peuple trompé.

On voit bien aujourd’hui que la gauche n’a pas réellement envie de réussir à empêcher le gouvernement de commettre son forfait : en cela, elle trahit le peuple français avant même d’avoir été élue.

Si elle voulait empêcher le pire, elle serait en train d’expliquer aux jeunes qu’ils doivent se révolter et exiger le droit à l’indemnisation du chômage ou au RSA quel que soit leur âge et leur ancienneté.

C’est le seul moyen de faire échec aux sinistres projets de Messieurs Sarkozy et François Fillon : je vous assure que le gouvernement sera beaucoup moins pressé d’empêcher les vieux de partir à la retraite quand il devra indemniser le chômage de tous les jeunes dont l’embauche s’en trouve retardée.

73. Le mercredi 23 juin 2010 à 16:51 par Maitre d'Autel

Bonjour Recap59

J’avais pensé à la grosse sécheresse du Sahel en spécifiant “après 84” (des gens assez riches ont perdu leurs enfants au Mali dans les années 70-80, parce qu’il n’y avait rien à manger même si on pouvait payer).
Les problèmes de “soudure” (qui existaient en Europe au 18 eme siècle, avec les “affameurs” qui spéculaient sur le blé) existent au Niger (terriblement enclavé), où ils sont télégéniques… mais la population du Niger est de moins de 10M habitants, si ma mémoire est bonne.

On est loin du milliard de personnes vivant réellement en dessous du seuil de pauvreté (et l’accès aux soins médicaux , à l’eau à peu près potable sont plus importants/gênants actuellement que des famines).

Je sais que les Africains aimaient le football au millènaire dernier. Mais auraient ils /ont ils choisi de regarder l’Equipe de France?

74. Le mercredi 23 juin 2010 à 17:40 par récap59

@ Maitre d’Autel (73)

Bien sûr qu’en Afrique ex-française on a regardé l’équipe de France, ne serait-ce que par nostalgie, et que le spectacle a été apprécié à sa juste valeur…

Heureusement cela ne risque pas de dégoûter les africains du football, car ils suivent tous les grands tournois européens.

Il y a même une chaîne cryptée appelée Canal Horizons (Canal Plus, vous avez deviné) abondamment piratée bien sûr, qui a trouvé la recette du succès : Fußball le matin, calcio l’après midi et football le soir.

75. Le mercredi 23 juin 2010 à 18:32 par claude

A 72

Indemniser : très joli. Mais où trouver l’argent, tout évitant de faire fuir ou de rendre encore moins compétitives nos entreprises ?

J’ai déjà eu à exercer des fonctions d’élu local, et je vous assure que trouver le bon équilibre est loin d’être simple.

76. Le mercredi 23 juin 2010 à 20:00 par Les gosses, les vieux, etc.

@ claude 70

D’accord avec vous sur le fait qu’une relève à gauche est actuellement une utopie. Je pense même pire que vous : selon moi ils tracent des plans sur la comète alors qu’ils font d’ores et déjà partie du passé. C’est un peu comme pour l’Équipe de France hier avant le match : “À moins d’un miracle”…

@ récap59 72

Transmission de pensée : je voulais essayer d’écrire, laborieusement du reste, quasiment la même chose, vous m’avez devancé. En mieux, je l’aurais moins bien “compacté” et cela aurait moins “impacté”. Je ne vous connais pas, mais dans la mesure où je me permets de “penser”, eh bien on pense pareil sur ces sujets-là vous et moi.

“La gauche refuse toujours de défaire ce que la droite a fait, après s’être fait élire en promettant le contraire. Elle trahit l’espoir, discrédite l’idée même d’espérance, ridiculise le concept de progrès, et répand le désespoir, le dégoût et le nihilisme dans le peuple trompé.”

À gauche, le dernier que j’ai entendu sur je ne sais plus quel sujet et dont les propos m’ont plu, c’est Hubert Védrine… Les autres…

@ Major Dôme 68

“Je serais très étonné que les petits enfants aux yeux pleins de mouches d’Afrique de l’Ouest regardent, sur l’unique téléviseur du village, mû par un vieux groupe électrogène, l’Équipe de France…”

Moi aussi je “serais très étonné”. Mais pour avoir vécu dans un pays qui se classerait encore en 2010 dans le top ten de la pauvreté planétaire, paraît-il, j’ai pas les chiffres de juin 2010, en Afrique de l’Ouest, y avoir vécu dix ans, y retourner régulièrement, eh ben je suis pas si étonné que ça, vu que je le constate purement et simplement. Je parlais d’ailleurs moins de “petits enfants” que d’adolescents ou de jeunes hommes dans la tranche 18-25 ans. Pourquoi ajouter “aux yeux pleins de mouches” ? On dirait par cette adjonction qu’ils vous dégoûtent, ces enfants.

“Et j’ai très rarement vu des cas de malnutrition hénaurmes en AO(exF) au millénaire dernier. (…) L’espérance de vie était tirée vers le bas par les grossesses-accouchements-sevrages difficiles, pas — du moins après 1985 — par des pénuries alimentaires.”

Faux. Sans rentrer dans des “détails” morbides, et puisque vous m’entraînez vraiment vers du hors-sujet, mais sans doute est-il nécessaire ponctuellement, il y a une conjonction de phénomènes pour expliquer cette espérance de vie qui ne dépasse pas — en moyenne — les 40-45 ans dans les pays les plus pauvres de l’Afrique noire et notamment de l’Afrique de l’Ouest, laquelle espérance de vie médiocre est due par ce que vous évoquez, mais, aussi, par des pénuries alimentaires chroniques.

D’abord et effectivement il y a la mortalité infantile et ensuite le kwashiorkor, que vous connaissez ; ensuite, et là on entre dans les pénuries alimentaires, ce qu’on appelle, comme cela a été rappelé précédemment, les “mois de soudure”, c’est-à-dire les mois, après de mauvaises récoltes, où on a fini de consommer la récolte précédente, où il n’y a plus rien à manger, et où on doit travailler cependant la terre pour préparer la récolte suivante ; ensuite, les mois où la pluie n’est pas tombée en abondance, ce qui fait que zéro récolte et on parle même plus de soudure.

S’ajoutent à la mortalité infantile, au kwashiorkor, aux pénuries alimentaires chroniques, des maladies, pour lesquelles soit il n’y a pas de recherche scientifique, soit pas d’investissement de la part de l’industrie pharmaceutique, soit un déficit matériel en traitements et soins. Listing de ces petits pépins de santé : pour l’essentiel, dysenterie liée à l’eau non potable ; parasitoses diverses ; paludisme ; sida.

Désolé pour tous ces gros mots. Ça me choque moi-même de les écrire tellement c’est éloigné de notre réalité. Cf. les comptes rendus réguliers d’AICF à défaut de le constater sur place, “sur le terrain”. Ou lors de vacances, les divers tour-opérateurs hésitant, je crois, à organiser des road-trips Mogadiscio-Kigali-Lagos-Ouaga.

“Et il n’y a pas besoin d’être encarté pour avoir vu le “Cuirassé Potemkine” et ses mutins (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichie… pour l’interview dégoulinante de pathos du bébé). Le truc d’essayer de faire pleurer avec les enfants a donc au moins quatre-vingt-cinq ans…”

Deux points communs cependant avec vous, et tant mieux, car encore une fois, ce n’est qu’une discussion, et non une querelle d’egos — je ne doute pas que sur certains sujets autres vous en sachiez bien plus que moi, et, par conséquent, respecte et vos idées et vous-même en tant que personne.

1. Le “dégoulinant de pathos” m’emm… m’ennuie pareil. Parce que la réalité trash lui met un direct, de fait. Le trash a ceci de surprenant que ce n’est pas ce qu’on a pu lire dans les policiers, ce qu’on a pu voir au ciné ou à la télé, bref, ce qu’on nous a scénarisé, et qu’on est sidéré de constater cette distorsion entre trash fantasmé et trash dans la réalité. 2. “Le truc d’essayer de faire pleurer avec les enfants” m’emm… m’ennuie pareil idem, parce qu’il y a aussi lesdits “vieux”, à l’autre bout du segment.

Vous n’avez pas tout à fait tort, ni moi non plus, en conclusion.

La prochaine fois on parlera de choses plus marrantes, OK ?, des mille et une raisons de quand même bien s’amuser dans la vie ce qui est peut-être l’essentiel tout bien considéré.

D’ailleurs, même les gens qui ne mangent pas tous les jours à leur faim savent s’amuser, comme le dit en substance un écrivain que vous devez connaître, s’il n’y a pas de bonheur absolu, à l’inverse, il n’y a pas non plus de malheur absolu, cela tient à l’espoir et à l’humain.

77. Le jeudi 24 juin 2010 à 10:57 par récap59

Bonjour claude (75)

Tout près de chez nous, les 18/25 ans peuvent prétendre au Minimex (le RMI belge) dans les mêmes conditions que le reste de la population.

Dans les pays nordiques les jeunes n’ont jamais été exclus non plus du droit à l’indemnisation du chômage.

Et la compétitivité de ces pays, beaucoup plus dépendants du commerce extérieur que la France, n’en a jamais souffert.

Je dirais même au contraire, plus une société est violente et inégalitaire, moins elle est compétitive.

Imaginez deux épiceries côte à côte dans la même rue.

Dans l’une des deux familles règne l’ultralibéralisme, c’est à dire la loi du plus fort. Le plus costaud se sert dans la caisse, on n’envoie pas les enfants à l’école, les malades ne sont pas soignés, etc.

Dans l’autre famille règne la social-démocratie suédoise : tout le monde se serre les coudes, personne ne pique dans la caisse, etc.

A votre avis, toutes choses égales par ailleurs, laquelle des deux épiceries va prospérer, et laquelle faire faillite ?

Il en va des nations comme des familles, des clans, des ethnies et de toutes les communautés.

Si on a réussi à nous faire croire que la solidarité handicaperait la nation alors que comme pour toutes les autres communautés c’est l’inverse qui est vrai, c’est parce que l’idéologie officielle est définie et matraquée par la brute qui pique dans la caisse.

78. Le jeudi 24 juin 2010 à 11:11 par Yoyo

Bonjour,

en tant que “keskidit”, j’aimerai en savoir plus sur les relations contractuelles qui lient les différents protagonistes de ces évènements qui provoquent tant d’émoi:

- pour Raymond Domenech, qui est payé par la FFF: a-t’il un statut de salarié ou d’indépendant? Dans le premier cas est-il sous régime CDI ou CDD? (puisque la date d’échéance de son contrat était connue à l’avance)

- pour les joueurs, qui restent rémunérés par leur clubs (d’ailleurs sous quel régime, tout au moins pour ceux évoluant en France?) mais sont censés percevoir des primes de la part de la FFF: quel est le régime applicable dans ce cas? (par exemple du point de vue des cotisations sociales et de la subordination à l’employeur). J’image que nombre de détails sont prévus par les règlements de la FFF, mais de quelle manière cela se transpose-t’il en droit: est ce que le fait d’adhérer à la FFF fait naitre de fait une relation contractuelle au sens juridique?

Merci d’avance à qui veut bien m’éclairer…

79. Le jeudi 24 juin 2010 à 11:23 par Legion d'Honneur

@Recap59 0074
Bien sûr qu’en Afrique ex-française on a regardé l’équipe de France, ne serait-ce que par nostalgie, et que le spectacle a été apprécié à sa juste valeur…
Je suis très heureux que , quelque part dans le monde, on ait trouvé une juste valeur française.

La decolonisation ayant eu lieu vers 1965 (avec des débuts d’évacuation dans les faits, les dates officielles varient un peu), pour que l’on puisse éprouver des sentiments (condition nécessaire pour ensuite eprouver une nostalgie), il faut avoir un peu plus de 10 ans : celà fait une polpulation ayant plus de 45 ans, qui est très minoritaire. Par ailleurs, j’ai le sentiment (et les bana-bana - apprentis hommes d’affaires sans attachés cases en argot des années 80-90- apprenaient l’anglais) qu’il y a eu suffisamment de charters qui sont passés sous les ponts pour que la France n’ait plus qu’une influence infra marginale.

Le désaccord entre l’influence de la télé peut s’expliquer par le fait que je préfèrais me promener à la campagne, hors de portée des emetteurs de télévision herzienne (et dans des endroits où les enfants étaient assez libres et heureux : ils me proposaient un cheval, ou me prenaient pour un Martien vivant au nez rouge ou -suivant les pays- un fantôme très laid ; en cas de disette, ils pouvaient manger leur taxi - en Wiener Schnitzel, comme à Stalingrad-).
Mais peut être, ce millénaire ci, sont ils in et câblés….

@Les gosses, les vieux
Pourquoi ajouter “aux yeux pleins de mouches” ? On dirait par cette adjonction qu’ils vous dégoûtent, ces enfants.

Il a des francs suisses pleins les yeux
Mon légionnaire…

80. Le jeudi 24 juin 2010 à 11:28 par claude

A 77

Ce n’est pas une question d’envie d’être solidaire; c’est une question de savoir où l’on trouve l’argent sans détruire les entreprises.
L’argument s’appuyant sur l’exemple des pays nordiques est irrelevant, car le nombre de personnes à gérer est sans commune mesure avec celui qu’il faut gérer en France, et il est stable et défini une fois pour toute dans des pays à faible immigration clandestine ou pas.
Je vous renvoie aux réflexions de DSK et Rocard en désaccord avec Aubry. Delors n’est pas d’accord non plus avec sa fille, cette poupée qui fait non,non,non,non.
“C’est une poupée qui fait non, non, non, non
Toute la journée elle fait non, non, non, non
Personne ne lui a appris
Qu’on pouvait dire oui”
(merci à Michel Polnareff d’avoir anticipé)

81. Le jeudi 24 juin 2010 à 11:36 par Footoir

Juste pour dire, l’EdF ce ne sont pas des lumières….

(Oui, je sais, elle est facile celle là :D)

82. Le jeudi 24 juin 2010 à 13:52 par récap59

@ claude (80)

Je ne sais pas d’où vous vient l’idée qu’il y aurait moins d’immigrés en Belgique ou dans les pays nordiques.

Quand au nombre de personnes à gérer, je suppose que vous vous voulez dire qu’il y aurait beaucoup moins de chômage dans ces pays que chez nous.

De fait il y en a un peu moins, mais pourquoi ?

Parce que dans les pays où tous les chômeurs sont indemnisés, les pouvoirs publics traitent le chômage comme un problème et non comme une solution.

Les pays scandinaves ont dépensé des fortunes pour lutter contre le chômage, et cela dès les années 1980, alors que la France n’a même pas encore commencé.

Aujourd’hui encore le Danemark, dix fois moins peuplé que la France, verse à lui seul plus de pensions d’invalidité que la France.

Pensions d’invalidité, préretraites, congés maternité de presque une année, années sabbatiques, formations répétitives et à rallonge, temps partiels payés presque comme des temps complets…tout est bon, rien n’est trop cher quand il s’agit de faire reculer le chômage des jeunes.

Alors évidemment, ils ont fini par résorber presque complètement le chômage des jeunes, puisque c’était leur objectif et qu’ils s’en sont donnés les moyens.

A un moment en Finlande, l’embauche des séniors avait même redémarré parce que les jeunes n’étaient plus disponibles, et on a découvert avec stupéfaction que les entreprises n’avaient jamais eu la moindre réticence psychologique ou culturelle avec les quinquagénaires, c’était un faux problème.

Le seul vrai problème, c’était les jeunes qui ne trouvaient pas de travail, les difficultés rencontrés par les séniors n’en étaient que la conséquence.

Une réalité que le gouvernement français nous cache soigneusement avec la complicité de la plupart des syndicats :

Vous souvenez vous de cette honteuse et coûteuse campagne de propagande gouvernementale destinée à nous faire croire que si les séniors ont du mal à trouver de l’embauche, ce n’est pas parce que les patrons sont sollicités en permanence par une armée de jeunes désespérés qui les supplient de leur donner du travail, mais parce qu’ils auraient des préjugés d’ordre psychologique ou culturel envers les quinquagénaires ?

Pour autant, si on additionne tous ceux qui sont pour une raison ou une autre à la fois dispensés de travailler et de pointer, on s’aperçoit qu’il y a une commune mesure entre tout les pays européens en ce qui concerne le chômage.

83. Le jeudi 24 juin 2010 à 15:42 par ramon

Pour connaître la suite du feuilleton “débacle des Bleus- grand déballage- états généraux du foot”, est-ce qu’il ne faudrait pas un spécialiste du droit féodal ( Me Eolas, si ça vous branche)?

Dans les faits, quel est le véritable suzerain de la FFF ?

Est-ce que c’est l’ Etat français qui lui accorde une sorte de délégation d’autorité publique, et peu de subventions ?

Ou la FIFA qui la reconnait au plan international et lui refile plein de sous ?

Une image subliminale, peut-être , dans la tribune officielle du match USA-Algérie : Sepp Blatter plaisantant au côté de Bill Clinton.

Une manière de dire, à la façon d’Orson Wells ” Je suis de ceux qui jouent (avec) les rois “

Un message au gouvernement français pour ne pas trop titiller la FFF.
Et une invitation à Escallette, si on l’ennuie un peu trop , à crier : ” Haro, mon prince, on me fait tort”.

84. Le vendredi 25 juin 2010 à 00:06 par Ziad

Cher Maître,
vu votre attachement pour l’Espagne, je me demandais si vous pouviez continuer cette rubrique fort intéressante pour les futurs adversaires de la formation Ibere ?!

Ce serait gentil et instructif…

Merci,

85. Le vendredi 25 juin 2010 à 21:45 par J'approuve

@ récap59 77

“Si on a réussi à nous faire croire que la solidarité handicaperait la nation alors que comme pour toutes les autres communautés c’est l’inverse qui est vrai, c’est parce que l’idéologie officielle est définie et matraquée par la brute qui pique dans la caisse.”

Il n’y a rien de plus vrai.

86. Le samedi 26 juin 2010 à 16:40 par Mathématique

@ J’approuve 85

Du coup je suis allé lire ce fameux commentaire en 77…

“Je dirais même au contraire, plus une société est violente et inégalitaire, moins elle est compétitive.”

Je n’ai effectivement pas trouvé de contre-exemple a priori, jusques et y compris la Chine, qui commence, petit à petit, à connaître des retour de bâton, dont on se défie de plus en plus d’acheter les produits, pas chers, certes, mais bâclés, fabriqués en dehors des normes respectueuses de l’environnement, de la santé, à toute vitesse.

Pas si bête… Allez, CQFD.

87. Le dimanche 27 juin 2010 à 18:14 par récap59

Bonjour Mathématique (86)

J’ajouterai que les succés à l’exportation de la Chine ne reposent pas seulement sur la modicité des salaires.

Mais aussi et surtout sur l’impunité dont bénéficient les industriels qui polluent sans retenue, dévastent l’environnement et détruisent les terres cultivables à un rythme rarement vu dans l’histoire de l’humanité.

La facture devra bien un jour ou l’autre être payée par le peuple chinois, et elle sera astronomique.

88. Le jeudi 1 juillet 2010 à 15:50 par Franco Sud-Af

Bien qu’éliminés, l’equipe nationale garde ici le soutien de toute la nation et tout le monde est fier du parcours qui n’etait pas evident il y a encore quelques mois. Yebo Yes! Notamment apres ce dernier match contre une equipe theoriquement 70 places mondiales devant (et quel premier but !)…

Pas facile de savoir qui soutenir quand on a les deux nationalités (Francaise et Sud Af). Mais cette fois aucun doute vive les bafanas…
Des fois on a quand meme honte d’etre francais, merci bien pour l’impact de notoriete… Ces jeunes milliardaires dilettantes dans leur comportement ne se rendent pas compte de l’impact reel sur le “terrain” et dans la vie de ceux qui sont au contact d’autres communautes…

Et Monsieur l’entraineur de l’EDF, quelle honte et quel symbole de ne pas avoir voulu serre la main de l’entraineur du pays organisateur apres un match perdu (quelles qu’en soit les raisons mesquines ou non…)… Belle representation !

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Contact