Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Prix Busiris à Jean-Paul Garraud

Félicitation à l’heureux lauréat. Le prix est détaillé sur le nouveau site de l’académie.

Commentaires

1. Le mardi 19 juillet 2011 à 11:03 par Wolfram

Félicitations pour le nouveau site - und remarque cependant que je fais ici parce que là-bas ce n’est pas prévu : en recopiant “franco-libyen”, l’auteur des louanges du lauréat a commis une faute courante mais néanmoins faute : il a écrit “franco-lybien”, or faire de la Libye une Lybie est une lubie…

merci de votre attention, je me tais.

2. Le mardi 19 juillet 2011 à 11:47 par sporniket

Le site du prix busiris est très lent :(

3. Le mardi 19 juillet 2011 à 12:22 par Jean-Paul

Oops. Je crois que vous avez tort… (Impossible de poster sur l’autre site)
[http://people.mags.net/tonchen/birthers.htm]

Summary: In August 1787, the Constitutional Convention changed the presidential eligibility requirement from “born a citizen” to “natural born citizen”. The stated purpose of the “natural born citizen” requirement was to exclude “foreigners” from the presidency.

A person who is “born a citizen” of the United States could also be a “foreigner” (foreign citizen) at birth. For example, the U.S.-born child of a British couple acquires U.S. citizenship at birth (by virtue of birth on U.S. soil) and, at the same time, also acquires British nationalith at birth (by virtue of being born of British parents).

The terms “born a citizen” and “natural born citizen” pertain only to one’s status or condition at the time of one’s birth. Thus the “natural born citizen” provision could have, at most, only excluded persons who were foreigners at birth, and could have achieved such exclusion only if “natural born citizen” is a person who is, at birth, a citizen of the United States exclusively and is not, at birth, a foreigner (citizen or subject of any foreign country).

ET

Strictly speaking, the “natural-born citizen” of the United States is defined (by birthers) as a person who, at birth, owes allegiance to the United States exclusively. In order to be, at birth, a citizen of the United States exclusively, one must be born in the United States, of parents who are citizens of the United States exclusively.

When the U.S. Constitution was being written, every adult was presumed to be a citizen or subject of one and only one nation, country or state. In England, for example, all English subjects took the Oath of Supremancy (see England’s Oaths 1642), the text of which includes,

“I do utterly renounce and forsake all foreign Jurisdictions, Powers, Superiorities, or Authorities…”

Thus naturalized English subjects were expected to owe allegiance to the English king exclusively. According to the Naturalization Act of 1795, if an alien wished to become a naturalized U.S citizen, he or she must, under oath, “renounce forever all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty whereof such alien may at that time be a citizen or subject”. Thus a naturalized U.S. citizen was presumed to owe allegiance to the United States only, and not to anyone else.

If you were born with dual citizenship, you were expected, in later life, to renounce one or the other, thereby becoming a citizen of only one state.

It must be admitted that a man born on this soil, of alien parents, enjoys a dual nationality and owes a double allegiance. A child born under these conditions has a right to elect what nationality he will enjoy and to which of the two conflicting claims of governmental allegiance he will pay obedience. (Long)

When the U.S. Constitution was being written, adult U.S. citizens were presumed to owe allegiance to the United States exclusively. Thus, at one time in U.S. history, birth in the U.S., to U.S.-citizen parents, was presumed to be sufficient to ensure exclusive U.S. citizenship at birth.

Eolas:
En quoi ce texte va-t-il à l’encontre de ce que déclare l’Académie ?

4. Le mardi 19 juillet 2011 à 12:38 par Ben

Il est sidérant de voir que la gauche n’est pas au niveau : l’ensemble des prix a été trusté par des candidats de droite.

Eolas:
J’ai une théorie pour expliquer cet état de fait : la gauche étant dans l’opposition depuis bientôt 10 ans, elle n’a plus de bilan à défendre. Elle peut se contenter de postures et de déclarations vagues et générales, qui ne sont pas propices au Busiris. Le mésusage du droit vise généralement à justifier une turpitude comme étant imposée par le droit. Or seul les partis au pouvoir doivent défendre ce qu’ils font, ou ce qu’ils ne font pas, ou justifier l’échec de ce qu’ils ont fait. La prochaine alternance, si Dieu nous prête vie assez longtemps pour la voir, devrait aboutir à un changement de tendance.

5. Le mardi 19 juillet 2011 à 13:23 par kuk

@Jean-Paul :

Dans l’introduction du texte que vous donnez en lien, je lis :

According to an article which appeared in the Michigan Law Review in 2008, we know two things for sure about the meaning of “natural born citizen”:

  • Anyone who is born in the United States, of parents who are U.S. citizens, is definitely, without doubt, a natural born citizen.
  • Anyone who acquires U.S. citizenship through naturalization, after his or her birth, is definitely not a natural born citizen.

Donc, si un enfant nait sur le sol américain de parents franco-américains, il répond au 1er critère, et est donc “natural born” tout en étant français et américain. Il peut donc se présenter.

Je me trompe ?

6. Le mardi 19 juillet 2011 à 13:41 par kuk

De plus, vous restez “natural born” si vous êtes né sur le sol américain de parents américains et que vous acquérez plus tard une nationalité non américaine. Il en existe qui n’imposent pas que vous renonciez à la nationalité américaine.

7. Le mardi 19 juillet 2011 à 13:47 par alex bied

Je ne suis pas certain de la mauvaise foi de l’auteur de ces propos, que je crois tout à fait capable d’avoir confondu les règles sur l’impossibilité de se présenter en cas de naturalisation et exclusion de la double nationalité. Il a pu croire que les cas de double nationalité ne se présentent qu’en cas de naturalisation. Il est donc peut-être simplement approximatif. Ce n’est pas mieux. De toute façon, la mauvaise foi ne se proclamant pas, il arrive régulièrement que le jury de l’académie tranche dans un sens ou l’autre, il peut et doit le faire et ce prix, malgré cette réserve, doit être salué.

Sur le déchaînement contre Eva Joly en ciblant sa nationalité d’origine, il est tout fait inapproprié. Il est légitime de poser la question du défilé militaire, sauf à considérer qu’il y aurait des rites sacrés dont la remise en cause confinerait à l’antifrance. Sauf erreur, cette tradition remonte à 1880 (même si ses premiers pas datent du Directoire), à une époque où les motivations de glorification de la nation et la démonstration de son pouvoir militaire devaient exhorcicer la défaite de 1870 et préparer les esprits à la revanche. On connaît la suite. Considérer que le contexte historique a quelque peu évolué et s’interroger sur le sens de cette pratique aujourd’hui est le minimum. Que la seule réponse soit une réponse d’autorité est consternant. Il y a pourtant de nombreuses raisons de maintenir cette pratique originale à l’échelle mondiale pour une démocratie. Il y a aussi des raisons de s’en méfier.

8. Le mardi 19 juillet 2011 à 14:06 par Keren

@alex bied en 7

Sans compter que considérer que ne pas aimer les défilés militaires relèverait de l’antifrance est du plus cocasse.

les mêmes se pâment aujourd’hui devant les chansons de Georges Brassens, en oubliant un peu vite les paroles de ses chansons. On trouve même d’innombrables écoles, collèges et Lycée portant son nom (jusque dans la Sarthe, département de notre premier ministre…)

“la musique qui marche au pas, cela ne me regarde pas..”

9. Le mardi 19 juillet 2011 à 14:07 par alain

superbe le nouveau site

cependant l explication sur la nature du prix est un peu confuse (mise en page ?) et est releguee sur la page “a propos” qui est peu lisible, elle serait bien mieux sur la page principale …

bref pour ceux qui ne connaissent pas c est pas evident de comprendre du premier coup, dommage

cela dit le site est promis a une belle carriere, et moult consultation a l assemblee nationale …

bravo !

10. Le mardi 19 juillet 2011 à 14:15 par Fulanor

@alex bied (Commentaire 7)
C’est surtout le seul jour dans l’année où la Nation rend hommage à ses soldats. On peut ne pas être d’accord avec la politique étrangère du gouvernement qui les envoie aux 4 coins du monde, mais leur donner 1 jour de visibilité dans l’année, ce n’est pas tant que ça. Surtout que depuis la fin du service militaire, le contact avec l’armée de la population française a beaucoup diminué.
Je suis d’accord que les raisons qui ont poussé à la création du défilé n’étaient peut-être pas les plus reluisantes, mais sa disparition pure et simple serait un mauvais signal à envoyer aux soldats (à mon sens du moins).

11. Le mardi 19 juillet 2011 à 14:30 par antoinezzzz

A l’heure ou l’on confond bien souvent xénophobie et amour de la patrie, cette (et bien d’autres) déclaration tombe comme la pluie en plein mois de juillet, plutôt mal..

Elle vise encore une fois à donner le tournis aux pauvres électeurs, qui après avoir résisté à l’assaut « Bleu marine » et « Yes we Kahn » vont devoir résister à l’élan UMPiste, qui a décidément des cornes bien longues.

Si longues d’ailleurs que je redoute de plus en plus les présidentielles de 2012..

12. Le mardi 19 juillet 2011 à 15:29 par ginkgo

@Fulanor en #9
Si je ne m’abuse, le propos original d’Eva Joly était de déplacer l’hommage aux militaires, qu’elle ne discute pas, au 11 novembre ou au 8 mai.
Et de (re)faire du 14 juillet une fête nationale civile (elle a employé les mots “défilé citoyen”, étant moins affutée qu’Eolas sur le caractère exclusivement substantifique de ce mot).
Je souscris à 100 % :
- à l’idée d’Eva Joly.
- à l’attribution du Busiris,
- et au mépris qui l’accompagne : “Mais l’Académie n’a que faire de la xénophobie, qui n’a rien de juridique et ne ressortit pas de sa compétence, uniquement de son mépris.” qui devrait même s’adresser d’après moi sans réserve à l’ensemble de la “majorité” actuelle.

13. Le mardi 19 juillet 2011 à 15:49 par Exekias

@Fulnator (9)
Il y a aussi le 8 mai, le 11 novembre et un paquet d’autres dates liées aux diverses guerres. Que la fête nationale soit soit la fête de toute la nation, comme le voulait les révolutionnaires en 1790, et non un hommage à l’armée, cela ne me choque pas le moins du monde.

Pour en revenir au Busiris, il me semble bien que James Buchanan a été élu président alors qu’il avait aussi la nationalité irlandaise. Chester Alan Arthur a également été irlandais, même si il ne devait plus l’être au moment de son élection. Ses adversaires l’accusaient en revanche de ne pas être né aux Etats-Unis mais de l’autre côté de la frontière, au Canada. Comme quoi, déjà…

14. Le mardi 19 juillet 2011 à 16:27 par Kron

@9, 11,12
Ou alors on pourrait ajouter une part de personnels civils au défilé du 14/07, ce qui est partiellement le cas si je ne m’abuse. Parce que étant donnée la visibilité des événements du 11/11 ou 08/05, supprimer totalement la part militaire du 14/07 ne ferait, comme le dit Fulanor (9) qu’affaiblir davantage le lien entre les Francais, civils et militaires.

D’autant plus qu’on rend hommage aux militaires pas uniquement pour leurs “exploits guerriers passés” mais surtout parce qu’ils protegent et défendent l’interet du peuple francais, a l’intérieur ou hors du territoire national.

15. Le mardi 19 juillet 2011 à 17:05 par Arnaud

@04: Pour ce qui est des Busiris de gauche, il me semble que le super-mega-jackpot-Busiris de tous les temps pourrait être attribué a posteriori au fameux député PS André Laignel qui, en 1981, avait déclaré à l’assemblée nationale à un de ses collègues de droite la fameuse phrase: “Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaire”…

Celle là elle est pour les livres d’histoire…

Sinon, je tenais à dire que je suis de droite, mais qu’il y a certains jours où c’est dur…

16. Le mardi 19 juillet 2011 à 17:45 par villiv

waouh, carrément un site pour les BUSIRIS…

et même si je crois avoir déjà cité cet ouvrage (que je n’ai pas fini de lire d’ailleurs… shame on me),

voici à quoi la devise du BUSIRIS me fait songer :

quand les juristes inventent le réel]

17. Le mardi 19 juillet 2011 à 17:46 par villiv

argh, le lien dysfonctionne :

voici mieux http://www.editions-hermann.fr/imag…

18. Le mardi 19 juillet 2011 à 18:34 par Cinsault

Ce débat sur la bi-nationalité du président avait déjà été lancé par JM Le Pen il y a un an: comme quoi les idées nauséabondes mettent du temps à faire leur chemin, mais elles avancent inexorablement.
Néanmoins, avant de se questionner sur la multi-nationalité ou pas du président, le bon sens voudrait qu’on se questionne sur sa nationalité tout court.
Et je serais bien curieux de voir une analyse juridique aussi précise concernant les conditions de nationalité pour être Président de la République française.
Je ne suis pas juriste , mais je n’ai jamais trouvé le moindre article de loi applicable à l’élection présidentielle qui impose la nationalité française.
La Loi organique n°62-1292 du 6 novembre 1962 liste exhaustivement les articles du code électoral applicables à l’élection présidentielle et l’article L44 ne fait pas partie de la liste , c’est celui qui spécifie que “Tout Français et toute Française ayant la qualité d’électeur peut faire acte de candidature et être élu, sous réserve des cas d’incapacité ou d’inéligibilité prévus par la loi”
L’article LO127, cité dans la loi de 1962, pourrait imposer la qualité d’électeur mais cet article ne s’applique, dans le texte, qu’aux députés. De plus la qualité d’électeur est désormais reconnue à des non-français.
Si quelqu’un peut m’expliquer d’où proviendrait cette condition de nationalité pour être président …

Eolas:
C’est à l’art. L.45 du Code électoral, qui exige que le candidat justifie de l’exécution des obligations prévues par le Code du service national. Or l’art. L.113-1 dudit code prévoitr que ces obligations ne s’appliquent qu’aux Français.

19. Le mardi 19 juillet 2011 à 19:31 par ABertrand

@ 7, 8, 10, 12, 13 et 14

Prix 1000 fois mérité : toutes mes félicitations !
J’en profite pour assurer Mesdames Joly, Sarkozy et Fillon (et bien d’autres encore, y compris Mme Eolas) de toute ma confiance pour porter haut les traditions françaises en dépit de leur récente naturalisation.
J’eus aimé que ces mêmes traditions soient également défendues par nos donneurs de leçon en ce qui concerne le repos dominical.

20. Le mardi 19 juillet 2011 à 20:37 par jimv

Je ne suis pas capable d’apprécier le langage verbeux de l’éloge du site du Busiris.

Par contre :” … le seul objet de cette proposition est d’empêcher Madame Éva Joly, fraîchement désignée candidate du parti Europe Écologie Les Verts, d’être effectivement candidate.” me choque.

Pour moi un “keskidi”, madame Éva Joly est française et a donc le droit de se présenter à la présidentielle. Comment une quelconque loi postérieure à son engagement pourrait être votée et s’y opposer ?

Au delà; il ne faudrait plus rien dire, car à tous coups un exégète s’en emparera et trouvera tribune, sinon tribunal.

Dommage, et intérêt ?

21. Le mardi 19 juillet 2011 à 22:55 par Vétérini

Je salue le retour des prix Busiris qui devraient très probablement abonder en cette année pré-électorale.

Toutefois, je regrette l’absence d’une légende à la photo, car elle avait le chic pour achever le lauréat fautif.

22. Le mercredi 20 juillet 2011 à 00:12 par fredo

ce qui est bien avec le prix Burisi, c’est que l’on entend parler d’illustres inconnus

23. Le mercredi 20 juillet 2011 à 02:07 par Laukar

Je suis un keskidi mais… suite au commentaire 18

Au sujet de l’(in)éligibilité d’un non français et du service national..l’article L112-1 du code du service national précise que “Le livre Ier du code du service national s’applique aux jeunes hommes nés après le 31 décembre 1978, à ceux qui sont rattachés aux mêmes années de recensement ainsi qu’aux jeunes femmes nées après le 31 décembre 1982 et à celles qui sont rattachées aux mêmes années de recensement. Les jeunes femmes sont recensées à partir du 1er janvier 1999.”

Les dispositions du livre I et donc les obligations du L113-1 ne concernent donc que les plus jeunes français…

donc un non français ou une personne ayant acquis la nationalité française après 25 ans est tout à fait en règle avec les (non) obligations (pour ce qui le concerne) du code du service national.

Par contre pour être électeur, il faut être français (L2 du code électoral)..

Et l’article L44 indique bien que “tout Français et toute Française ayant la qualité d’électeur peut faire acte de candidature et être élu …”

j’avoue qu’il n’y a aucune mention concernant l’impossibilité pour un non français non inscrit sur les listes électorales d’être candidat et élu …
..mais je suppose qu’en langage juridique “peut” doit se comprendre par “doit” …

24. Le mercredi 20 juillet 2011 à 02:53 par Laukar

Je viens de m’apercevoir que les dispositions L.44 du Code Electoral ne sont pas applicables pour l’élection présidentielle..

donc si 500 citoyens membres du Parlement, des conseils régionaux, des conseils généraux des départements, … veulent présenter un candidat non français, ce n’est pas impossible !

D’ailleurs, est-ce que le fait que les articles L43 et L45 soient applicables et pas le L44 me semble aller d’en le sens d’une plus grande liberté de choix laissée aux 500 citoyens…

25. Le mercredi 20 juillet 2011 à 03:18 par Laukar

Y’a des fois je ferais mieux de dormir plutôt que de redécouvrir le commentaire initial de cinsault sur l’article L44 …

Pas contre, je reste non convaincu par l’utilisation du L45 pour justifier l’obligation d’être français.
Eva Joly, qui a semble-t-il acquis sa nationalité française après son mariage à 23/24 ans, et qui plus est en tant que femme, ne peut sans doute pas justifier de l’exécution d’une obligation particulière en matière de service national…
Mais, comme un non français, elle peut justifier qu’elle est en règle avec les (non) obligations du service national

26. Le mercredi 20 juillet 2011 à 07:58 par me

j’allais faire la même remarque que Ben, heureusement que vous êtes là Maître pour nous éclairer; tout s’explique !

27. Le mercredi 20 juillet 2011 à 08:09 par noisette

http://www.heberger-image.fr/images…

Facile, mais cadeau. :)

28. Le mercredi 20 juillet 2011 à 08:51 par Gathar

@Eolas sous 4 : J’ai une théorie pour expliquer cet état de fait : la gauche étant dans l’opposition depuis bientôt 10 ans, elle n’a plus de bilan à défendre.

Pourtant, quand on entends certains, la délinquance de nos jours, c’est le résultat du laxisme de la gauche, mais si un jour on laisse M. Sarkozy gérer ce problème, elle va disparaître. La crise financière, et la dette de l’état français, c’est la conséquence directe des 35h de Mme Aubry, qui a mis en place une société de fainéants alors qu’il faudrait prôner le retour de la valeur travail, chose qui sera faite au prochain septennat, promis juré. Et tous les problèmes moraux de personnalités de droite sont lié à la parenté cachée de M. Mitterrand qui ressort à chaque affaire…

29. Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:24 par Oxymore

De Vétérini (# 21): Toutefois, je regrette l’absence d’une légende à la photo, car elle avait le chic pour achever le lauréat fautif.

Moi aussi.

Merci à Eolas pour avoir dédié entièrement un site au Prix Busiris: il le mérite!

30. Le mercredi 20 juillet 2011 à 09:50 par phavet

Bonjour Maître,

Il me semble que dans la définition du Busiris, il manquerait, pour notre plaisir, la description des signes extérieurs liés à cette distinction : formes et couleurs de la médaille ? que porter à la boutonnière ? rang protocolaire et honneurs rendus ? brevet remis ?

Peut-être pourriez-vous également, vu le nombre élevés de (multi-)récidivistes, envisager la création de grades (officier, commandeur, …) afin de rajouter une distinction à la distinction.

Avec tous mes remerciements pour le plaisir de vous lire.

31. Le mercredi 20 juillet 2011 à 11:17 par Petruk

@Arnaud en 15
Sortie de son contexte on peut mettre cette phrase à toutes les sauces…
Je pense qu’il vaut mieux aller voir ici ce qu’il en est réellement.
On peut ne pas être d’accord avec le député Laignel mais son intervention semble d’un tout autre niveau que celle de Jean-Paul Garraud.

32. Le mercredi 20 juillet 2011 à 11:45 par Delio

@Exekias (# 13) : La nationalité irlandaise ??? Pour quelqu’un né après 1776 en Pennsylvanie ?

Outre le fait que l’Irlande n’existait pas en tant que nation, elle faisait partie du Royaume-Uni, James Buchanan est né à quelques milliers de kilomètres (de milles marins plus précisément) de l’île des Gaëls, à une date (en 1791) où les Etats Unis avaient déclaré leur indépendance depuis près de 15 ans et où le traité de Paris avait déjà été signé depuis 8 ans

33. Le mercredi 20 juillet 2011 à 12:42 par Girondin

“Le jour du 14 juillet je reste dans mon lit douillet,
La musique qui marche au pas, cela ne me regarde pas,
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n’écoutant pas le clairon qui sonne.
Mais les braves gens n’aiment pas que,
L’on suive une autre route qu’eux…”

Georges Brassens Bi-national Franco-auvergnat doit être déchu de sa nationalité à titre posthume !!!
Félicitations à mon député qui n’en est pas à son coup d’essai.

34. Le mercredi 20 juillet 2011 à 13:01 par Exekias

@Delto
Je vous épargne les détails du droit britannique mais oui, on pouvait être citoyen irlandais avant l’indépendance. Les parents de Buchanan faisaient partie des immigrés dits “irlando-écossais” et donc logiquement, ils ont pu transmettre cette nationalité à leur fils.

35. Le mercredi 20 juillet 2011 à 13:49 par Delio

@ Girondin : Les volcans de la chaîne des Puys se sont-ils brusquement réveillés et ont-ils débordé annexant Sète, la languedocienne, à l’Auvergne ?

@ Exekias (remarquez que j’orthographie correctement votre pseudonyme, moi) : Allez y ! Envoyez les références de droit applicables en 1791 aux gens nés hors du Royaume-Uni pour leur conférer d’office une nationalité qui n’existait pas. Je suis parfois insomniaque, ça m’occupera.

36. Le mercredi 20 juillet 2011 à 14:03 par kemener

Puisque certains sont anglophones, il pourrait peut-être nous donner la traduction des textes donné en anglais…

Et pour être très mauvaise langue : si on compare ce qu’ont fait François FILLON et Eva JOLY pour la France, lequel gagne le match ?…

37. Le mercredi 20 juillet 2011 à 14:48 par Langue de Boa

@delio
“annexant Sète, la languedocienne, à l’Auvergne “
L’Auvergnat étant une langue d’oc (http://fr.wikipedia.org/wiki/Auverg… http://www.lo-convise.com/), je ne comprends rien à vos histoires d’annexion…

38. Le mercredi 20 juillet 2011 à 15:01 par Taz

Merci maitre pour la mise en page de ce superbe site dédié au busiris.

Une remarque toutefois, les notes de bas d’articles renvoient vers votre site : maitre-eolas et non vers le site du busiris.
Un exemple ici : http://busiris.fr/prix/prix-busiris…

39. Le mercredi 20 juillet 2011 à 15:04 par ENM

Cela faisait lontemps qu’on n’avait plus de nouvelles du père GARRAUD. A mon avis, il nous en réserve d’autres……

40. Le mercredi 20 juillet 2011 à 15:34 par Pascale

Bonjour maître Eolas

Ce prix Busiris, quoique amplement mérité, me laisse cependant une pénible (et inhabituelle) impression de pusillanimité.

Un peu comme si vous vous en preniez à un second couteau, bien mal avisé, en effet. Encore a-t-il fallu que ce perroquet de service s’entourât d’un nuage juridique pour s’attirer l’honneur de recevoir le prix.

Certes son ignorance crasse du droit américain aurait suffit pour recevoir un premier accessit. Mais c’est de plus haut, cette fois-ci comme souvent, que s’est échappé le parfum rance du crime contre la démocratie.

41. Le mercredi 20 juillet 2011 à 16:06 par Cinsault

Merci maître pour votre réponse en @19.
La disposition pour justifier la nationalité française parait cependant bien ténue et bien indirecte, vu en quoi consiste aujourd’hui le service national et sachant que, jusqu’à une époque récente, il ne s’appliquait pas aux femmes.
Alors que, si le législateur l’avait voulu , l’inclusion de l’article L44 dans la loi de 62 aurait supprimé tout doute , pour un sujet qui parait de première importance au moins aux yeux de certains.
Mais ce pays a su exhumer et détourner les lois des francs saliens vieilles de 800 ans pour éviter qu’un anglais n’hérite de la couronne de France.
L’article L113.1 du code d’un service national pratiquement disparu, suffira aisément à éviter qu’un homme politique britannique ne brigue la présidence française, même si c’était le choix d’une majorité des français : c’est sûr quelle honte ce serait pour la classe politique française !

42. Le mercredi 20 juillet 2011 à 16:07 par Gil

Juste une petite rectification à faire sur le site: les liens associés aux exposants (petit 1, petit 2) dans les posts renvoient toujours sur ce site et pas celui de l’académie.

43. Le mercredi 20 juillet 2011 à 19:14 par alternative justice

Je n’ai pas été convaincu par le caractère juridiquement aberrant de la déclaration du député, à mon sens c’est son caractère xénophobe et anti-antifrance qui lui a valu les faveurs d’un jury complice.
Mais je m’égare l’académie busiris est aussi neutre que … le TGI de Nanterre ou … la cour d’appel de Versailles pour certains types de dossiers .
La preuve y a un récipiendaire de gauche : Eric Besson . ( il est de nouveau franchement à gauche de la majorité présidentielle. )
proposition d’amélioration a coté de la photo des lauréats une petite médaille par prix décerné qui permettrait de distinguer les récidivistes et notamment la championne toutes catégories : Rachida .

44. Le mercredi 20 juillet 2011 à 21:08 par Girondin

Ah, Enfin !
Il était temps que l’Académie sorte un peu des politiciens d’envergure nationale et remarque enfin Not’Député de chez nous, extrêmement connu sur le plan local pour ses saillies (heu, verbales, les saillies, hein, je précise, parce que par les temps qui courent…).
Un honneur bien mérité qui vient récompenser des années d’efforts !
On n’est jamais déçus avec lui…

45. Le jeudi 21 juillet 2011 à 00:10 par citoyenlambda

je souhaite saisir l’académie Busiris d’un point de droit, le président états-unien doit être un :

“natural born citizen”.

soit, mais cette qualité lui est elle accordée s’il est né par césarienne ?

je pense que les mères états-unnienes ont le droit de savoir…

P.S je sais que vous n’aimez pas ce vocable (i.e. états-unien), je ne l’utilise pas dans le but de vous irriter mais parce qu’humblement je le pense plus précis et plus juste, et au risque de me tromper, je préfère penser par moi même, que de rejoindre une partie déjà trop importante de nos contemporains.

www.citoyenlambda.fr

46. Le jeudi 21 juillet 2011 à 01:00 par rp

Punaise, l’a pourtant un chouette CV ce navrant M. Garraud. Un juge, flute… Et son prix est déjà dans Wikipedia… C’est beau la technique…

47. Le jeudi 21 juillet 2011 à 08:42 par Girondin

@”Girondin”
Ami girondin, comme tu peux le constater au 33 cela fait quelques années que je laisse des messages sous nom nom de Girondin sur ce site, aurais tu l’amabilité de t’identifier autrement ?

48. Le jeudi 21 juillet 2011 à 10:35 par Bertrand

“Citoyen” n’est pas un adjectif, et “toute entière” s’écrit “tout entière”.

49. Le jeudi 21 juillet 2011 à 12:41 par Commentateur citoyen

Voir sens D : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/c…
vieilli certes, mais tout ce qu’il y a de plus attesté.

50. Le jeudi 21 juillet 2011 à 13:45 par Citoyen citoyen

Et ce n’est pas interdit pour un terme ou usage vieilli de revenir à la mode.

51. Le jeudi 21 juillet 2011 à 13:48 par Delio

@ Langue de Boa (#37) : Si vous n’arrivez pas à comprendre la différence entre la langue d’Oc (idiome) et le Languedoc (territoire historique aujourd’hui réduit aux dimensions d’une région administrative), je ne peux guère vous aider. En vérité, je n’en ai pas envie, je ne fais pas dans l’assistanat culturel.

52. Le jeudi 21 juillet 2011 à 14:49 par Pied de Nez

“Le Languedoc (Lengadòc, en occitan) est un territoire du Sud de la France correspondant à l’origine aux pays de langue d’oc annexés au domaine royal au XIIe siècle.”
Et l’Avergne, pays de langue d’oc, fait partie du Languedoc original (défini par sa langue) -et a été revendiquée en tant que telle par les occitanistes, dans les années 80…-
Désolé de vous assister, dans la résolution de votre contre sens et de vos arguments laborieusement boiteux, par un lien vers wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Langue…

53. Le jeudi 21 juillet 2011 à 17:10 par Clafoutis

@Pied de Nez n°52
Si l’Auvergne est un pays de langue d’oc, (et peut donc faire partie du “Languedoc original” - selon votre définition), il reste que tous les pays de langue d’oc ne sont pas en Auvergne…
Boudiou et fouchtra !

54. Le jeudi 21 juillet 2011 à 23:13 par Delio

Savez vous, cher Pied de Nez, que revendiquer est une chose, détenir la vérité peut parfois (souvent) être différent….

L’Auvergne n’est pas (entièrement) une terre d’Oc (le Bourbonnais est de langue d’Oil), et le Languedoc, la province historique, n’inclut pas le pays qui chuinte. Je vous invite à jeter un œil sur le lien que vous proposez pour vous en rendre compte par vous même.

55. Le vendredi 22 juillet 2011 à 12:13 par B(L)ondy beach

Julia Gillard est premier ministre du commonwealth d’Australie. Elle est née au pays de Galles de parents Britannique. Elle disposait de cette nationalité à sa naissance. Afin de pourvoir participer à la vie politque du pays où elle a immigré à l’age de 5 ans elle devait renoncer à sa nationalité d’origine.

Inutile d’être né sur le territoire Australien pour prétendre aux plus grande fonctions. Ce qui logique dans un pays ou un habitants sur 5 sont nés à l’extérieur de ce territoire. Par contre le fait d’obliger de renoncer à leur nationalités d’origines est une manière de montrer l’implication des politique a leur nouvelle terre.

56. Le vendredi 22 juillet 2011 à 20:08 par con-citoyen

1/10e auvergnat, 1/10e nivernais, 1/10e charentais, 1/10e landais (plus 1/10e espagne sud sud et peut-être même maure), 1/10e ardennais, 1/10e périgourdin… Tout ça rien que du côté de mon papa et de ma maman, et je vous parle pas des grands-parents ! Bon qu’est-ce que je suis ? D’où je viens  ? J’angoisse ! multinationalité, plurinationalité, pas de nationalité ?

Et si je demandais au Président d’où il vient, lui ? Il pourrait peut-être m’expliquer, lui qui ne “mésuse” pas du droit !

57. Le vendredi 22 juillet 2011 à 20:27 par Shyndreth

@ con-citoyen
Là j’avoue, j’ai du mal à imaginer ce que ça pourrait bien donner si on rajoute les grands-parents. Et puis c’est des gros dixièmes, apparemment.

58. Le vendredi 22 juillet 2011 à 21:13 par Nope*12

Enfin un nouveau Prix ! ^^

59. Le samedi 23 juillet 2011 à 16:15 par Jus de Citron

@Delio : si on considère que, pour être Languedocien, il suffit

(ce qui a une profondeur historique plus grande que la Septimanie, et relève d’une vérité … un plus éternelle que les découpages fantaisistes en régions actuelles)
et

  • de parler une langue d’oc -dont l’auvergnat- (et pas un vague patois bourbonnais parlé dans les marches), on est bien obligé d’admettre qu’un Auvergnat est languedocien….

Ceci est ancré dans l’histoire depuis quelques millénaires, bien avant les croisades, les guerres mondiales et autres défauts de jeunesse, ….. et se revendiquer de découpages fantaisistes récents et de résultats d’annexions féodales pour dénier cette identité linguistique est du pur révisionnisme…

De plus, l’appartenance à une nation a l’air de se faire sur l’accent (un accent trop marqué disqualifierait pour “faire président”): l’appartenance à un royaume historique peut se faire sur la langue (si elle subsiste)…

60. Le samedi 23 juillet 2011 à 16:33 par Holmes

@ langue de Boa (37) et Pied de Nez (52)

“”Vous…vous avez un nez…heu…un nez…très grand.

CYRANO,

Descriptif : “C’est un roc !…c’est un pic !…c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ?…C’est une péninsule !”
…………………………………………………………………………
Truculent : “…La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ?”
…………………………………………………………………………
Emphatique : “Aucun vent ne peut, nez magistral,
T’enrhumer tout entier, excepté le mistral !”

La gazette de Cyrano : contre les Préjugés, les lâchetés, la Sottise…Vaste et vague programme… Cyrano s’escrime l’arme haute : la plume vaut l’épée..

61. Le samedi 23 juillet 2011 à 16:40 par Holmes

@ Jus de Citron (59)

CYRANO, rouvre les yeux, la reconnaît et dit en souriant Mon panache.

62. Le dimanche 24 juillet 2011 à 10:28 par Marco

il n’est pas interdit quand même de relever que lorsqu’elle est devenue gouverneure générale du Canada (représentante de la Reine, en gros), Mme Jean, qui avait la nationalité française et canadienne, a décidé de renoncer à la nationalité française, “in light of the responsibilities related to the function of Governor General of Canada and Commander-in-Chief of the Canadian Forces”.
On peut ne pas être dupe de l’aspect nauséabond que revêt l’utilisation de la double nationalité de Mme Joly dans le débat politique. Quand cette petite polémique s’arrêtera, la question de fond restera toujours posée.

63. Le lundi 25 juillet 2011 à 16:19 par Bourbonnais Natural Born

Juste pour faire avancer l’essentielle question de la languedocitoyenneté des auvergnats :
les Bourbonnais NE SONT PAS des auvergnats. L’hérésie administrative trouve ses limites dans l’histoire divergente des langues et cultures des deux provinces susmentionnées.

@ Jus de Citron : tu sais ce que je te dis moi avce mon pseudo patois Bourbonnais… ;-)))

@ Delio : le Bourbonnais est de langue d’Oil <= +1… quoique…

64. Le mardi 26 juillet 2011 à 09:10 par juanlucas

Bonjour,

Bravo pour cet article particulièrement éclairant pour le novice que je suis. Je vous admire pour votre constance mais surtout pour votre esprit républicain. O, peut en effet souhaiter plus ou moins de repression mais le problème de nos politiques c’est qu’ils confondent effets d’annonces et parcours politico-ministériels particulier.Quel dommage que pas un seul gouvernement n’ai osé faire confiance à la justice en donnant les moyens nécessaires en hommes ( et femmes) mais surtout en acceptant une , certaine, indépendance, différente de celle du type “la voix de son maître” qui existe depuis de top nombreuses décennies .
En cette période pré-2012 on peu faire un voeux : que notre pays entre enfin dans la cour des grands en matière de justice ce quine signifiera pas obligatoirement une regression ni même une augmentation du nombre de délits, bien au contraire. Comme j’hésite a y croire, je me demande si j en devrais pas jouer au loto, j’aurai peut-être plus de chances….
Encore merci .

65. Le mardi 26 juillet 2011 à 17:00 par Un vieux

@ 63 par Bourbonnais Natural Born
Quel tempérament !!!
Moi qui pensais niaisement être détestable pour avoir hérité des gênes d’un père Basque et d’une mère Bretonne qui m’ont involontairement donné le le jour dans un ghetto situé quelque part en Occitanie, dont je parle la langue par commodité, selon un tradition orale adoptée par des Espagnols, des Portugais, des Gitans (déjà) sédentarisés et même des Juifs, marié à une Auvergnate aux racines Catalanes autant que Savoyardes avec un brin de sang Sicilien, vous m’avez convaincu d’aller passer mes prochaines vacances dans le Bourbonnais.
Faute de faire l’Europe à 36, nous referons la France ensemble, en compagnie d’un ami Écossais, gai luron s’il en est, qui a été affublé d’une épouse Marocaine alors qu’il avait émigré aux États Unis.
James, si tu me lis, viens me soutenir et dire à notre futur ami que tu parles couramment cinq langues et même le Bourbonnais, à condition que l’on t’offre le breuvage adéquat.
Simplement pour info :
Après avoir pas mal bourlingué, je suis retourné vivre en Occitanie.
Et je parle Anglais à longueur de journée.

66. Le jeudi 28 juillet 2011 à 15:16 par SB

Je plussoie la remarque sur la graphie de “Libyen” et j’ajoute que dans ce cotnexte, il faut écrire “ressortit à” et non “ressortit de”.

67. Le vendredi 29 juillet 2011 à 23:24 par sage

Maitre !

J’ai bien peur de devoir révéler ici que la création d’un site dédié au Prix, sont des apparences de bonne nouvelle, cache en vérité une abominable censure !

En effet, si la moitié l’intérêt des articles réside dans le talent cumulé de l’hôte de ces lieux, et des politiques récipiendaires du prix, l’autre moitié de l’intérêt, et non des moindres résidait dans la description alternative des images. Or ces informations ne sont pas présente dans le nouveau site. C’est donc un site hémiplégique que je découvre aujourd’hui horrifié.

68. Le lundi 1 août 2011 à 10:45 par Rey de los Huevones

@66 et @1 : pour la façon d’orthograffier “lybien”, le mieux est d’aller voir (sans risques : google translation, un arabophone sachant écrire la langue officielle,….) comment les indigènes l’orthographient: la façon originale est avec deux “y” -2 points en dessous- , donc toutes les autres orthographes la dénaturent et n’ont pas de raisons de se quereller…

69. Le lundi 1 août 2011 à 12:43 par test

ceci est un test

70. Le lundi 1 août 2011 à 16:15 par steph@ne

Il semble que l’éminent lauréat se rebelle sur la page de discussion de l’article qui lui est consacré:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discus…

71. Le lundi 1 août 2011 à 23:41 par RG

@ steph@ne

Il semble que l’éminent lauréat se rebelle…

Un bien grand mot. Sauf erreur de ma part, aucun des 34 lauréats de ces “récompenses fantaisistes, prétendues juridiques (contestables)”(sic) n’a encore fait usage de son droit de réponse.

72. Le mardi 2 août 2011 à 13:37 par récap59

Les artistes sont parfois plus sport que les politiques. Ainsi, David Charhon est venu chercher son Gérard du plus mauvais film en 2009 et il n’est pas le seul.

http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A…

Quand un lauréat du Busiris aura-t-il le courage de venir, lui aussi, chercher son trophée ?

73. Le mercredi 3 août 2011 à 02:17 par PAIXSURTOUS

@RG

Quand un lauréat du Busiris aura-t-il le courage de venir, lui aussi, chercher son trophée ?”
[http://www.dailymotion.com/video/x96xsg_claude-francois-le-mal-aime_music]
J’ai besoin qu’on m’aime
Mais personne ne comprend
Ce que j’espère et que j’attends
Qui pourrait me dire qui je suis ?
Et j’ai bien bien peur
Toute ma vie d’être incompris
Car aujourd’hui : je me sens mal aimé

Refrain :
Je suis le mal aimé
Les gens me connaissent
Tel que je veux me montrer
Mais ont-ils cherché à savoir
D’où me viennent mes joies ?
Et pourquoi ce désespoir
Caché au fond de moi

Si les apparences
Sont quelquefois contre moi
Je ne suis pas ce que l’on croit
Contre l’aventure de chaque jour
J’échangerais demain la joie d’un seul amour
Mais je suis là comme avant mal aimé

Refrain

Car je suis mal aimé

Refrain x2

74. Le jeudi 4 août 2011 à 09:38 par Toquinho

Cher maitre,

après vérification dans l’ATILF, même si vieilli, l’usage du mot citoyen comme adjectif est toléré.

bonne journée.

T.

75. Le jeudi 4 août 2011 à 15:35 par Reception de Prix

@RG et Paixsurtous:
il arrive que des lauréats du prix Ignobel fassent le déplacement…
et ne perdent pas leur temps, selon http://www.improb.com/ig/past-highl…
(Une exception : Paix : Jacques Chirac, Président de la République française, honoré de cette haute distinction pour avoir célébré le cinquantième anniversaire des bombardements de Hiroshima et Nagasaki en reprenant les essais nucléaires français dans le Pacifique. ne l’a pas fait en 1996)

76. Le lundi 8 août 2011 à 18:21 par Business Logo Design

Some captivating stuff you have shared here, Thanks for sharing this fabulous stuff. keep sharing.

77. Le samedi 13 août 2011 à 09:41 par burberry bags online

Amazing stuff,Thanks so much for this!This is very useful post for me. This will absolutely going to help me in my projects.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact