Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

J'aime mon métier

Par Bobcat


J’aime mon métier. Il est vrai qu’à la loterie de l’affectation, j’ai été un peu déçue d’échouer à un poste à haute teneur administrative, le secrétariat de la Première Présidence d’une Cour d’appel, ce n’est pas vraiment le poste dont on rêve quand on passe le concours. J’ai néanmoins la chance de travailler au sein d’une équipe sympathique, dynamique et supervisée par une GEC[1] compréhensive et des magistrats agréables, compétents, qui se sont tout de suite attachés mon respect et mon estime. Alors j’aime mon métier.

Depuis le début de la mobilisation, je lis les articles qui parlent de nous et de notre profession, et même si j’avais conscience de faire partie du côté obscur du métier (non seulement, nous portons une robe noire mais en plus nous sommes dans l’ombre. Greffier ninja!), je ne m’attendais pas à lire certains commentaires désobligeants proposant de supprimer notre profession de “gratte-papier” et de nous remplacer par des logiciels de reconnaissance vocale.

La méconnaissance que le grand public peut avoir de notre métier est particulièrement blessante quand on sait que le greffe est en première ligne face au justiciable. Le greffe est le premier contact du public avec la justice et pourtant, rares sont ceux qui savent vraiment ce que fait un greffe. Non, nous ne sommes pas limités à de la prise de note même si c’est souvent l’impression que nous donnons. Non, nous ne faisons pas que des photocopies même si nous passons tellement de temps devant le photocopieur que nous avons tendance à lui parler pour l’encourager à aller plus vite quand nous nous croyons seuls.

Nous sommes fatigués (j’ose m’inclure, vous comprenez, je suis solidaire de mes collègues même si je ne suis pas encore abîmée par le métier). Fatigués d’essuyer les plâtres, fatigués d’avoir l’impression de compter pour des nèfles, fatigués de ne pas être estimés à notre juste valeur alors que tous les jours nous sommes des milliers à nous casser la chute de reins pour que le fauteuil roulant de la Justice roule un peu plus loin malgré tous les bâtons qu’elle se met elle-même dans les roues.

J’ai peu d’espoir que notre mobilisation des ces derniers temps nous obtienne quoique ce soit. Mais si nous ne faisons pas entendre nos voix, personne ne le fera pour nous.

Alors je fais grève aujourd’hui, même si je suis venue travailler parce que les deux tiers des urgences devaient être traitées avant mercredi et même si je repasserai sans doute ce soir, histoire de vérifier que tout est bien carré.

Et je vais aller manifester tout à l’heure en robe parce que j’aime mon métier. J’aime mon métier, je trouve ça immensément gratifiant de faire partie de ce rouage de la démocratie. J’en tire une grande satisfaction et un incommensurable honneur. C’est peut-être un peu ridicule de dire ça, mais j’aime mon pays et ça me fait plaisir de me dire que grâce à moi, à ma maigre participation, ma nation peut exercer son droit régalien de rendre la Justice. C’est aussi très idéaliste, mais que voulez-vous, je suis (encore) jeune et l’idéalisme est ma prérogative.

Bobcat

Note

[1] Greffier en chef. NdEolas

Commentaires

1. Le mardi 29 avril 2014 à 15:14 par jean

Je viens de saluer les Greffiers en grève devant le tribunal de Chambéry.
Au passage, elles et ils remercient Eolas pour le soutien !

2. Le mardi 29 avril 2014 à 15:53 par david96

Très jolie billet qui m’a touché, même si je ne suis pas greffier. Vous avez exprimé la dévotion et l’humanité qu’il y a dans ce métier.

Je vous soutiens donc dans votre combat. Courage.

David, chef de projet Internet

3. Le mardi 29 avril 2014 à 20:56 par sans

Bobcat, qui ne se pose la question de l’idéalisme (de la foi) est sot, mais sans l’idéalisme nous ne serions pas humains.

4. Le mardi 29 avril 2014 à 22:43 par famalice

et oui nous sommes sots, Bobcat continue à l’aimer ce métier, je l’exerce depuis plus de 20 ans et jamais, au début, je n’aurais pensé que que je continuerais à être sotte. et pourtant si j’ai encore la sottise d’aimer mon métier. C’est notre faiblesse! Nous serions beaucoup plus écoutés si nous n’étions pas aussi dévoués. Il savent là haut qu’ils peuvent continuer à taper, lessiver, rincer, essorer, on travaillera toujours avec cette motivation….c’est bien ce qui est infect de leur part

5. Le mercredi 30 avril 2014 à 00:22 par Joinbet Affiliate Program up to 25% share

https://www.joinbet.eu/Affiliate/in…

6. Le mercredi 30 avril 2014 à 09:45 par ji_louis

Bonjour mesdames, mesdemoiselles et messieurs les greffiers, Maître des lieux, et tous les autres,

Je ne suis qu’un Mekeskidi, mais je souhaite apporter mon modeste soutien ici, en essayant de vous conforter dans votre foi en votre métier, pour ceux qui l’ont toujours (sans doute nombreux).

J’ai eu affaire à la justice au tribunal deux fois, et à chaque fois uniquement aux catégories B et C.

La première fois quand je me suis pacsé il y a 10 ans. La greffière nous a gentiment expliqué tout ce qu’il y avait à faire, ce qui a grandement calmé nos craintes (celle qui est depuis devenue ma femme est étrangère et avait seulement un visa de touriste, d’où risque d’expulsion sous délai rapproché). Et les formalités ont été faîtes à une vitesse extraordinaires (sur l’instant), ce qui a assuré ma femme quant à son avenir.
La seconde fois il y a 3 ans quand je me suis inquiété des suites de la plainte que j’avais porté pour m’être fait rossé par une bande de gamins qui emmerdaient un livreur de pizza. Là encore, les personnes rencontrées m’ont gentiment et efficacement renseigné sur tout ce qui me tracassait.

Merci à tous, je je vous souhaite d’obtenir ce plus de reconnaissance que vous réclamez (et méritez).

7. Le mercredi 30 avril 2014 à 23:08 par Egidio

Une pensée à tous ceux disparus peu de temps après la retraite, à tous ceux qui n’ont pas supporté et sont partis trop tôt, à l’entraide qui nous permet de tenir envers et contre tout. Ce n’est pas un métier, c’est un sacerdoce. Pour autant, il nous fait vivre puisque c’est le citoyen contribuable justiciable qui nous rétribue. Et nous ne l’oublions jamais, jour après jour, quand nous sommes le dernier maillon, le dernier espoir et que le malheur frappe.

8. Le lundi 12 mai 2014 à 10:43 par professeurtournesol

“J’ai peu d’espoir que notre mobilisation des ces derniers temps nous obtienne quoique ce soit. Mais si nous ne faisons pas entendre nos voix, personne ne le fera pour nous.”

On ne peut dire mieux.

“Alors je fais grève aujourd’hui, même si je suis venue travailler parce que les deux tiers des urgences devaient être traitées avant mercredi et même si je repasserai sans doute ce soir, histoire de vérifier que tout est bien carré.”

C’est malheureusement votre dévotion pour ce métier qui vous fera perdre ce combat. Vous n’avez pas le coeur à pénaliser les justiciables, auxquels vous êtes dévoués (et c’est tout à votre honneur), et nos dirigeants le savent. Et si jamais vous faites mine d’être déterminés à aller au bout (i.e. à bloquer la machine), ils savent que vous bluffez et ils vous accuseront en plus de “prendre en otage” (la fameuse formule qui criminalise les grévistes) les justiciables.

Il y a quelques années, après 9 mois de protestations, les universitaires ont “rendu les armes” lorsqu’il s’est agit des choisir entre pénaliser nos étudiants (bien que grévistes nous continuions à faire cours, mais allions-nous faire passer les examens ?) et renoncer.

Bon courage !

9. Le lundi 12 mai 2014 à 12:59 par teardrop floor lamp

Hi all, You’ve done a fantastic job. I am going to certainly bing that and separately recommend in order to my pals. I think they will be took advantage of this blog.

10. Le samedi 17 mai 2014 à 03:59 par Imvu hacks Credit Hacks and more

Teachings:

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact