Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Téléchargement et droit d'auteur : analyse d'un point de vue microéconomique.

L'excellent site econoclaste, que j'ai presque le regret d'écraser comme meilleur blog français chez les satin pajamas awards (si vous ne l'avez pas déjà fait : votez pour moi, rubrique Best Weblog From France, je veux un score chiraquien !) a une note très intéressante sur le téléchargement de musique sur internet et l'inanité, d'un strict point de vue microéconomique, de l'argumentation des maisons de disque.

A lire ici.

Commentaires

1. Le vendredi 28 janvier 2005 à 12:57 par Ju.

Le lien vers Econoclaste pointe vers l'accueil du site.
Voila le lien vers l'article proprement dit econoclaste.fr.st.free.fr... .

Actuellement 49 % des votes pour le blog d'Eolas... mais bon si il n'y a pas de clotures des votes, c'est moins interessant.

2. Le samedi 29 janvier 2005 à 11:17 par all

Le bon lien
econoclaste.fr.st.free.fr...
Cordialement
all

3. Le lundi 31 janvier 2005 à 14:59 par Guignolito

"Téléchargement et Criminalité" : voilà un thême qui devrait aussi faire l'objet d'une analyse micro-économique et juridique, aussi.

Ma thèse, c'est que les lois sur le droit d'auteur (et autres, d'ailleurs) ont pour but principal de combattre le grand banditisme.

Un exemple : avant l'ère de l'internet, chez certains disquaires de quartier, on trouvait des enregistrements illégaux de groupes connus, emballés de manière professionelle, à prix défiant toute concurrence. Le consommateur pouvait, en toute bonne foi, acheter un CD entre 50 et 80 FF, avec de la super-musique, et rien ne permettait de savoir que c'était illégal (à part le prix, "en-deça des normes"). Un de mes amis allait se chercher de la musique en Pologne : même principe.

Dans tous les cas : recel de contrefaçon, diriez-vous, cher Maître. Méchant consommateur !
Il aurait dû savoir ! C'est tout de sa faute ! Incapable de reconnaître les "bons" des "mauvais" CDs ! Et il veut tout le temps des prix moindres !

Une telle offre marchande suppose une organisation sans failles : "convaincre" les techniciens d'enregistrement du son, masteriser/presser, logistique, importation, distribution, "protection" des disquaires, etc...
C'est sans conteste le travail du crime (très bien) organisé, avec tous les problèmes associés : corruption, meurtres, chantages, fraude douanière, financement des réseaux de prostitution ou autres.

De manière paradoxale, le P2P diminue la criminalité, car il coupe les vivres à ce genre d'organisations. La banalisation de la copie cause peut-être une perte financière aux Majors, mais encore plus au marché noir.
Il serait d'ailleurs très intéressant de voir les corrélations exactes : il est fort possible que les gens, n'achetant plus au marché noir, achètent des CDs "légaux", dans ce cas le P2P augmente les ventes officielles ! Mais même si ces gens là ne versent plus rien de leur budget "marché noir" précédent aux Majors, il n'y a pas de manque à gagner. Le vrai manque à gagner, c'était tout l'argent qui entrait dans le marché noir au lieu du marché normal.

Dans tous les cas, quel que soit le résultat de la nouvelle équation financière, le bénéfice global est clair : moins de criminalité implique une meilleure paix sociale.

Bien entendu, il y a des mafias qui s'intéressent au P2P payant, certains sites russes sont sujets à caution, etc... mais dans l'ensemble, j'estime que leur chiffre d'affaire n'atteint pas, et de loin, ce qu'ils pouvaient se faire avant. L'inconvénient du P2P est le même pour les mafias que pour les majors : 1 fois copié, 1000 fois copié ! Dans ces conditions, les mafias ne peuvent gagner de l'argent que sur des créneaux bien étroits, du genre les avant-premières de films très demandés.


En criminalisant la copie privée, et en la rendant très difficile, voire impossible (avec les DRMs, les CDs presqu'incopiables, etc...), les Majors tentent de récupérer quelques Euros. Bien.
L'effet secondaire, c'est que cela permettra aux mafias de revenir en force, car la demande de musique bon marché n'est pas satisfaite par le secteur "officiel".

Conclusion : plus la copie sera difficile et dangereuse, plus cela sera l'affaire de criminels endurcis !

4. Le vendredi 4 février 2005 à 20:47 par alexia

je pense qu' ils devraient plutot poursuivre les sites pedophile et laisser les jeunes telecharger...
il y a plus grave sur le net que les telechargements....
mais la france est trop bête....
alex..



D'un autre côté, les pédophiles font remarquer qu'on ferait mieux de poursuivre les anciens nazis.

Les anciens nazis demandent pourquoi on les poursuit eux tandis qu'au Darfour, on génocide tranquillement.

Les milices gouvernementales du Darfour protestent que les milices somaliennes n'ont pas encore été inquiétées depuis 10 ans.

Les milices de feu Mohamed Farrah Aidid sont scandalisées que Chirac ne fasse pas l'objet de poursuites et trouvent que la France n'a pas de leçon à donner, etc etc...On trouve toujours plus coupable que soi.

Plus sérieusement, je ne pense pas que le parquet de Pontoise a fait un choix entre poursuivre un pédophile et un téléchargeur, et ait classé sans suite l'affaire de pédophilie pour poursuivre le téléchargeur.

Quant à l'argument "pourquoi moi et pas les autres", il aboutit à ce que faute de pouvoir poursuivre tout le monde, on ne poursuit personne. C'est la mort du métier que vous voulez, c'est ça ???

Eolas

5. Le samedi 5 février 2005 à 20:11 par alexia

non je ne veux pas la mort du metier,
mais si les téléchargements seront terminer alors les sites d'images seront idem... pas le droit de mettre des images alors?
je veux dire que a ce niveau la le net devient fermer ont ne fera plus rien tout sera hors loi....
amicalement alexia

6. Le samedi 5 février 2005 à 20:12 par alexia

oui encore une chose ils veulent egalement fermer toutes les pages perso pk?

7. Le dimanche 6 février 2005 à 06:14 par mik

juste une toute petite remarque en passant: que dire des gens qui enregistrent la musique grace au bon vieux lecteur enregistreur de cassettes audio.
Question : sont ils des “pirates” en puissance ?

8. Le dimanche 6 février 2005 à 06:18 par mik

voila un article a lire

Sécurité - Obliger les utilisateurs de Windows à authentifier leur OS pour télécharger des mises à jour sera contre-productif en matière de sécurité. C'est l'analyse de Gartner qui estime que cette procédure risque d'augmenter le nombre de PC non protégés.

Les analystes de Gartner ne voient pas d'un très bon œil la nouvelle initiative de Microsoft, qui prévoit de réserver les mises à jour, y compris les correctifs de sécurité, aux seuls systèmes Windows "authentifiés".

«Cela va aider Microsoft à identifier les copies illicites de Windows, mais le résultat sera l'augmentation du nombre de systèmes non protégés», met en garde la société d'études américaine.

Baptisé WGA (Windows Genuine Advantage), ce système sera testé dès le 7 février en Chine, en Norvège et en République Tchèque, en vue d'une généralisation à compter de la mi-2005. Il concerne les mises à jour individuelles réalisées par les utilisateurs finaux, et non celles faites par les administrateurs en entreprises.

Son principe est d'imposer à l'utilisateur une vérification à distance de son OS Windows, avant de pouvoir télécharger une mise à jour. Une condition sine qua non qui concerne les seules mises à jour manuelles, mais pas celles automatisées via l'option "Mise à jour automatique".

Une augmentation de la menace, selon Gartner

Microsoft consent à laisser cette possibilité ouverte à tous, y compris donc aux systèmes piratés, afin «de ne pas réduire la probabilité de voir les utilisateurs garder leur système à jour», indique-il.

Gartner ne partage pas cet avis et estime, au contraire, que les systèmes non mis à jour vont être de plus en plus nombreux. «Nous conseillons aux entreprises de renforcer dès maintenant leurs propres procédures de mises à jour, afin de se préparer à une augmentation de la menace en matière de sécurité».

Enfin, plutôt que des mesures répressives, Microsoft devrait «considérer d'autres options», incitatives par exemple, poursuit Gartner. La société d'études citant notamment la fourniture de services «que les pirates ne peuvent proposer» tels que l'hébergement de sites.

De son côté, le cabinet de conseil Frost & Sullivan adopte une position plus modérée à l'égard de l'initiative WGA. La perspective d'une augmentation de la menace en matière de sécurité est tout à fait «théorique» selon Nitin Acharekar, analyste spécialisé dans la sécurité informatique. «D'un point de vue pratique, l'impact sera réduit car peu d'utilisateurs mettent eux-mêmes leur système à jour», estime-t-il. Au final, il considère donc WGA comme une initiative positive.

9. Le dimanche 6 février 2005 à 06:20 par mik

mise a jour ou le logiciel piste les p2p malin hein et personnes ne le saura

10. Le vendredi 25 novembre 2005 à 03:05 par popol

Bonjour, je voudrais savoir si le téléchargement sur "Emule" est illégal?

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact