Journal des greffiers en colère

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Affaire Guillermito : la contre-attaque de TEGAM (où : comment se prendre les pieds dans le tapis... de souris)

Devant la chute préoccupante de ma fréquentation (qui avait grimpé à 2500 visiteurs par jour lors de l'affaire Guillemrito mais qui est redecendue à 450 depuis), je ne vois pas d'autre solution que de parler à nouveau de cette affaire pour attirer le chalan et l'inviter à voter pour moi dans les satin pajama awards (catégorie best French Weblog).

C'est Embruns.net qui me fournit cette occasion, en signalant l'existence d'un magnifique article plein d'objectivité sur le site de mag-securs.com, le "magazine européen de la sécurité informatique".

Cet article s'intitule "Un Editeur d’antivirus attaque au pénal un auteur de virus" et on peut affirmer que l'auteur est particulièrement bien informé, il n'est que de lire la signature.

Le corps de l'article cite nommément Guillermito, en donnant son véritable nom, et en l'affublant du pseudonyme de Spanska, auteur des virus Elvira et Happy99, en précisant qu'il est poursuivi pour contrefaçon, acte qu'une expertise est venue démontrer.

Il conclut en disant que la démonstration de Guillermito est fumeuse, et de l'avis même de l'auteur du programme, que l'on ne peut que croire sur parole, car quel intérêt aurait-il à faire passer son programme pour une merveille de la technologie, "revient à tester les freins d'une voiture en sabotant ceux-ci".

TEGAM fait état de sa déontologie qui lui interdit tout contact et toute collaboration avec les auteurs de virus et se plaint d'être l'objet depuis 4 ans d'attaques injurieuses, dénigrantes et diffamatoires.

Je ne puis que saluer cette déontologie, qui est tout à l'honneur de TEGAM, et ce respect de la loi qui l'anime.

Toutefois, certains points, je l'avoue, m'ont échappé dans cet article dont elle est le signataire.

  • TEGAM refuse tout contact avec les auteurs de virus.

Une plainte avec constitution de partie civile pour des faits sans rapport avec la conception de virus, qui aboutit à s'assoir dans un prétoire à deux mètres de la personne en question n'est donc pas un contact ? Bon, soit. Enfin, moi, si je voulais éviter tout contact avec ma belle mère, je la citerai pas en correctionnelle.

  • L'expertise a démontré les actes de contrefaçon.

C'est bien ce qu'a conclu l'expert.

Mais ledit expert a aussi conclu dans le même rapport que les démonstrations de Guillermito étaient tout à fait exactes et démontrées.

D'où ma question suivante : Est ce que l'expert se trompe ? S'il se trompe quand il dit que ViGUARD est inefficace (je cite l'ordonnance de renvoi) il se trompe donc aussi quand il dit plus loin que Guillermito a effectué une contrefaçon. Soit il a raison quand il dit que Guillermito a commis une contrefaçon, mais alors, il doit ausi avoir raison quand il dit que ViGUARD est inefficace. Je veux juste savoir, pour ma gouverne.

  • TEGAM respecte une déontologie pointue et est victime de dénigrement.

Et cette déontologie n'interdit pas la diffamation ?

Accuser Guillermito d'être un auteur de virus est lui imputer un fait de nature à porter atteinte à son honneur et à sa considération, au sens de l'article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, puisque c'est lui imputer un délit : l'entrave au fonctionnement d'un système informatique (article 323-2 du code pénal). "Mais il l'a avoué, le 3 octobre 2003 devant l’OCLCTIC et le 18 mars 2004 devant Madame le juge d’instruction", précise TEGAM.

D'abord le juge d'instruction ne s'appelle pas "Madame", mais Anne-Elisabeth Honorat. Quand on ne s'adresse pas à une personne mais qu'on parle d'elle, on dit son nom.

Ensuite, l'article 35 de ladite loi sur la liberté de la presse ne permet pas de rapporter la preuve d'un fait diffamatoire pour des faits prescrits. Or ces virus, Guillermito en serait-il l'auteur (je ne ferai jamais confiance aux propos d'un homme qui porte des T-shirts pareils), ces virus disais-je remontent à 1998 et 1999. La prescription du délit d'entrave au fonctionnement d'un système informatique est de trois ans. Soit 2002 au plus tard. Nous sommes en 2005.

Moralité, TEGAM me semble bien s'être rendue coupable de diffamation et en cas de poursuite, serait probablement condamnée.

Pour porter des propos dénigrants au sujet de Guillermito.

L'Arroseur Arrosé m'a toujours fait rire de bon coeur.

Edit : Vu les attaques personnelles hors sujet, citant des noms sans l'accord des intéressés, apparues sous ce billet, les commentaires sont fermés.

Commentaires

1. Le mardi 1 février 2005 à 09:48 par Guignolito

Le fameux mec de "Mag-Securs" criait déjà dans un post "En colère contre les voyous de l'informatique" ici : bricablog.net/index.php/2...

On avait déjà des doutes sur l'objectivité de ce magazine, maintenant, je pense qu'il y a des relations étroites avec Tegam.

2. Le mardi 1 février 2005 à 10:13 par forgeron

J'ai bien peur que cette manoeuvre ne suffise pas a refaire grimper les stats a un niveau aussi eleve...

Serait-il judicieux de la part de Guillermito de porter plainte pour diffamation?
Quel est la prescription de la diffamation?

3. Le mardi 1 février 2005 à 10:34 par Guignolito

Pour les délits de presse, 3 mois. Pour les publications sur internet, il y avait un débat, à une époque, mais je n'ai plus suivi. Cher Maître, est-ce que la théorie de la "publication permanente, en continu" tient toujours ? Ou est-ce à nouveau 3 mois ?

4. Le mardi 1 février 2005 à 10:48 par Veuve Tarquine

Grâce à la vigilance du Conseil Constitutionnel www.conseil-constitutionn... le débat est actuellement clos. La prescription est la même que pour les délits de presse. 3 mois à compter de la première publication.

5. Le mardi 1 février 2005 à 10:54 par Guignolito

Je reviens sur un point : l'expert. Comme beaucoup d'ingénieurs ou d'informaticiens, il peut être pertinent sur certains points et se tromper sur d'autres.

Étant qu'ingénieur ET d'informaticien, si vous me donnez un lien sur le rapport de l'expert, je pourrai regarder ça de plus près, histoire de voir si mon "hypothèse" (il est dans le vrai sur le fait que ViGuard a des failles, et se trompe partiellement sur la contrefaçon) tient la route.

En tout cas, quand on lit la belle prose que voilà :
www.viguard.com/fr/bestof...
www.acbm.com/olivier-aich...
on se dit que les méthodes de Tegam (de la famille Dotan/Kaminsky, en fait) sont absolument abjectes. Ce qui ne joue absolument pas en leur faveur.

Ce qui fait pitié, c'est de voir que des journalistes (Aichelbaum, et probablement Marc Jacob) coopèrent comme de bons toutous. Le cas Aichelbaum est révélateur : d'un point de vue déontologique, on demande toujours l'autorisation de la personne concernée avant publication, et aucun journaliste ne publie un entretien "en brut". Même dans les interviews de notre cher Johnny Halliday, on ne voit jamais aucun "euh", "ah" ou autre "ahque - coucou !!!".
L'intention de nuire de la part du rédac'chef du "Virus Informatique" est donc évidente. Et je trouve vraiment dommage, justement, que Guillermito ait laissé passer les 3 mois de délai contre le "Virus".

Pour couronner, et si vous le voulez, je vous livre aussi une analyse micro-économique de l'affaire :-)

6. Le mardi 1 février 2005 à 11:42 par Laurent Gloaguen

Mais c'est qui ce Guignolito ?

7. Le mardi 1 février 2005 à 11:52 par Paxatagore

J'invite Eolas à continuer à attirer des visiteurs sur ce sujet vendeur et alléchant, car c'est ainsi que mon propre blog gagne en notoriété. Certes, les sujets sont ici traités avec légèreté (sauf le billet sur la peine co-écrit avec Eolas), alors que mon blog est beaucoup plus sérieux et pompeux, ce qui fait que le vote Eolas est en tête - et doit le rester, solidarité publiienne exige ! -. Allez, Eolas, n'ayez pas peur de la publicité gratuite et alléchante pour attirer le chaland dans les rets des blogs juridiques.

8. Le mardi 1 février 2005 à 12:59 par laaussi

là ou ça devient franchement hilarant, c'est lorsque l'on jette un coup d'oeil à l'équipe rédactionnelle de ce mag-securs (www.mag-securs.com/articl... Je vous aide : en cinquième position :-)
Elle est pas belle la vie ? MDR comme disent les djeuns.



Il s'agit assurément d'un homonyme. L'avocat de Guillermito ne peut faire partie d'une équipe de rédaction, la profession d'avocat étant incompatible avec toute autre activité professionnelle (sauf mandats électifs et enseignement), outre le conflit d'intérêt manifeste.

Eolas

9. Le mardi 1 février 2005 à 13:19 par Co-hab

Ils n'y vont pas de main morte chez Tegam...et puis ils n'ont peur de rien : se ridiculiser sur internet de manière répété pour une entreprise dont le marché est justement internet me paraît être une erreur de politique de communication. Sans parler de leur problème de ressources humaines puisqu'ils n'ont pas été foutus de faire un logiciel digne de ce nom. Et si Guillermito portait plainte, quels pourraient être les retentissements de cette affaire là sur l'autre?



Aucune. Le fait d'être diffamé a posteriori ne justifie pas rétroactivement une éventuelle contrefaçon.

Eolas

10. Le mardi 1 février 2005 à 14:10 par laaussi

Je ne pense pas que celà soit un homonyme. Jetez un coup d'oeil à la revue "papier" du magazine si vous en avez l'occasion. Rien n'indique qu'il soit rémunéré pour cette activité. Quant au conflit d'intérêt je vous laisse juge... même si vous êtes avocat :-) Et rien n'indique qu'il soit au courant. Il faudrait peut-être le prévenir.

11. Le mardi 1 février 2005 à 14:27 par Stin

Je ne pense pas non plus que ce soit un homonyme, en revanche, cela peut être un abus de language de la part de mag-securs qui présenterait comme membre de l'équipe rédactionnelle un contributeur occasionnel. En effet, sur le cv d'Olivier Iteanu (www.iteanu.com/index.pl/c... on trouve la mention suivante :

" Il est l’auteur de plus de 30 contributions annuelles dans différentes revues professionnelles, juridiques ou non, publiées chaque année depuis 1995.

En 2004, ces revues sont Computer Reseller News (le magazine des revendeurs informatiques), Netcost Security (Sécurité Informatique), PC Direct (rubrique question / réponse 5 fois par an), Mag.Securs, des chroniques dans ZD NET etc. ..."

En revanche, le détail est sans aucun doute assez croustillant

12. Le mardi 1 février 2005 à 19:47 par AMcD

Moi, ce qui me sidèrera toujours, c'est l'argumentaire pour neuneus et déficients en jugeotte débités à la moindre occasion par divers de leurs responsables. Egzamples :-) :

"Corrompre les fichiers d'un logiciel en étant administrateur de sa machine, pour démontrer qu'il ne fonctionne plus correctement ensuite, n'est pas une recherche de faille."

Eh comment fait-il notre génie là pour prouver qu'un logiciel est naze ? A-t-il seulement déjà pratiqué le hack, la programmation de malware, etc. J'en doute ! On a toujours pratiqué et on pratiquera toujours ainsi. Le but du hacker malveillant est de rentrer, point. Le but de l'auteur de virus est de désactiver les éventuels AV et firewalls présents afin de faire tranquilement sa tambouille tranquille. Bref ! Si le logiciel était si génial, il ne se laisserait pas désactiver par n'importe quel débutant en programmation. Se servir de ce sophisme démagogique pour crier au loup, à la désinformation me fait bien marrer. Si on prétend que quelque chose est incassable, eh bien on peut être sûr que n'importe quel testeur mandaté pour vérifier la véracité de la chose va justement essayer de le casser. Quelle pauvreté dans la défense... Ha mais non, ça marche pas-heu, t'avais pas le droit de taper dessus avec un marteau-heu.

Il y a d'autre chef-d'oeuvre bien démago sur leur site :

"N'importe quel antivirus, firewall, logiciel de sécurité, ou logiciel dans le sens global, ne fonctionnera plus correctement s'il est corrompu en mémoire ou sur le disque dur"

Quelle découverte ! C'est pour cela que l'attaquant essaye justement de corrompre le firewall, AV, etc. Comment n'importe quel spécialiste de la chose ne peut-il pas s'étrangler de rire en lisant un paragraphe pareil ?

"revient à tester les freins d'une voiture en sabotant ceux-ci"

Eh oui ! Si la voiture est vendue avec une publicité vantant ses freins géniaux, ben le testeur va essayer de les abîmer au maximum pour voir justement s'ils sont si géniaux que ça ces freins...

C'est cela qui m'étonne moi, la persévérance dans le sophisme à deux centimes d'euros. Plus ils en sortent, moins ils sont crédibles.

13. Le mercredi 2 février 2005 à 00:26 par Olivier Aichelbaum

Depuis plusieurs années, nos magazines et leur équipe sont la cible des calomnies d'individus se cachant derrière des pseudonymes (cf lien ci-dessus). Guignolito en fait à nouveau la démonstration.

Contrairement à ce que Guignolito prétend, Guillermito a été contacté, à plusieurs reprises, avant publication. Le choix des mots, les hésitations sont lourds de sens, publier brut c'est coller à la vérité, pas nuire (dans certaines interviews, des journalistes vont même jusqu'à décrire les gestes, les expressions du visage, etc.).

Puisque vous semblez penser que la guerre que Guillermito a mené au côté de professionnels antivirus douteux contre l'étude du Clusif et contre un magazine de défense des consommateurs peut lui nuire dans le cadre de l'affaire Tegam, vous devriez éviter de revenir sur cet épisode pour le moment.

14. Le mercredi 2 février 2005 à 00:42 par AMcD

@OA

> la guerre que Guillermito a mené au côté de professionnels antivirus douteux contre l'étude du Clusif et contre un magazine de défense des consommateurs

J'ai du mal à suivre la divagation là. Où et quand Guillermito a mené une guerre contre une étude du CLUSIF ??? De quel magazine de défense des consommateurs parles-tu donc ???

15. Le mercredi 2 février 2005 à 00:55 par Nicob

> De quel magazine de défense des consommateurs parles-tu donc ???

Il doit parler du Virus Informatique ...

Ben oui, ce magazine devait à l'origine s'appeler "Consomnateur Mag", mais c'était pas assez accrocheur. Alors après avoir tenté "cOn5Omn4t3uR m4G" (pas mieux) et "3l33t Conso-Man" (toujours pas), c'est devenu "Virus Informatique". D'ailleurs, ça n'aura pas suffit à en faire un mag de qualité et durable ...

M'enfin, faut bien vendre du papier, n'est-ce pas ?

;-) => Smile anti-procès, cf. groups-beta.google.com/gr... pour les détails


Nicob

16. Le mercredi 2 février 2005 à 01:18 par AMcD

@Nicob

> Il doit parler du Virus Informatique ...

Ha oui, c'est trop vachement défense du consommateur. Rien que le titre déjà...

> après avoir tenté "cOn5Omn4t3uR m4G"

K0|\|5o|\/|4t3uR |\/|49 tu veux dire ?

> M'enfin, faut bien vendre du papier, n'est-ce pas ?

Ouais. Avec le papier on peut aussi faire des avions ? Rapport ? Air -> Vent toussa...

17. Le mercredi 2 février 2005 à 01:26 par Olivier Aichelbaum

Toujours les mêmes ! Nicob, ses dénigrements, ses diffamations et... ses liens avec l'industrie antivirale.

Un individu sans scrupule.

Pour rappel. Le 10 juillet 2004, alors que j’ai pris du recul par rapport aux évènements dans le forum fr.comp.securite.virus, on m’apprend qu'il tente, cette fois, de me faire passer pour un journaliste qui balance ses sources : « [Message subliminal à OA : merci de m'avoir "balancer" à XXX :(] »
www.google.fr/groups?selm...
Or, en réalité, j’avais contacté la société XXX sur demande publique de Nicob !
groups.google.com/groups?...
En effet, ce bidouilleur a la mauvaise habitude de chercher des failles sur les serveurs Internet de sociétés, sans autorisation de celles-ci, puis de les révéler au public – et donc aux pirates – avant d’avertir les sociétés concernées et/ou leurs hébergeurs pour qu’ils se protègent.
www.google.fr/groups?selm...
Une démarche inconsciente et contraire aux règles en vigueur dans le milieu de la sécurité.
Devant le danger dans le cas de XXXbr /> www.google.fr/groups?selm...
, et puisque Nicob me l’a demandé, j’accepte de faire l’intermédiaire. Je contacte M. François P., un employé de la société XXX, avec qui j’ai déjà eu un précédent contact.
Quelques semaines plus tard, je découvre avec stupeur les accusations publiques de Nicob qui veut me faire passer pour une balance. Je mène alors l’enquête pour comprendre l’agressivité de sa réaction alors que je voulais simplement aider. Est-ce que XXX aurait mal réagit ? Devant les abonnés de [LVI], M. P. déclare : « Divulguer une faille sous l'identification de "Nicob", ce n'est pas de l'anonymat !!! Je ne vois pas sujet à polémique dans cette histoire. Je connais Nicob depuis longtemps et je l'ai donc contacté avant de transmettre "ses découvertes" à XXX. Il m'a donné de nombreuses précisions que j'ai pu joindre à mon envoi. » Ce n’est pas fini ! Nicob répétait à qui voulait l’entendre qu’il ne travaille pas chez un éditeur antivirus. Certes, il travaille en réalité pour Exaprobe, une société de sécurité partenaire de... XXX!
www.exaprobe.fr/partners/...
La preuve ayant été faite de son bidonnage, Nicob tente de se justifier sur [LVI] le 15 octobre : « Ooops, le site n'est pas à jour. Merci, je file l'info au webmaster ... ». En février 2005, le partenariat en question est toujours indiqué sur le site.



NB : ce message a été édité pour oter les noms des persones citées suite à une demande expresse d'un des intéressés.

Eolas

18. Le mercredi 2 février 2005 à 01:39 par E.

> (dans certaines interviews, des journalistes vont même jusqu'à décrire les gestes, les expressions du visage, etc.).

Un exemple, cher ami ?

19. Le mercredi 2 février 2005 à 01:45 par E.

> Toujours les mêmes ! Nicob, ses dénigrements, ses diffamations et... ses liens avec l'industrie antivirale.
> Un individu sans scrupule.

En effet... vous le prouvez largement, non ?

> Pour rappel. Le 10 juillet 2004, alors que j’ai pris du recul par rapport aux évènements dans le forum fr.comp.securite.virus, on m’apprend qu'il tente, cette fois, de me faire passer pour un journaliste qui balance ses sources : « [Message subliminal à OA : merci de m'avoir "balancer" à XXX:(] »


Vous etez un journaliste alors ?
Prouvez le.
Vous ne balancez pas vos sources (p.ex. Kaminsky) ? Prouvez le.



NB : ce message a été édité pour oter les noms des persones citées suite à une demande expresse d'un des intéressés.

Eolas

20. Le mercredi 2 février 2005 à 02:13 par AMcD

@OA

> Toujours les mêmes !

On peut te retourner le compliment.

> ses liens avec l'industrie antivirale.

Et moi au fait, je suis vendu à qui ? Si tu peux me retrouver un bulletin de salaire...

> Un individu sans scrupule.

Au moins ! C'est bien lui qui à égorgé 50 gosses l'année dernière non ?

> En effet, ce bidouilleur a la mauvaise habitude de chercher des failles sur les serveurs Internet de sociétés, sans autorisation de celles-ci, puis de les révéler au public – et donc aux pirates – avant d’avertir les sociétés concernées et/ou leurs hébergeurs pour qu’ils se protègent.

C'est positivement incroyable ! Je lance immédiatement une pétition pour faire reconstruire la Bastille. Une fois, à moi, il m'a permis de bénéficier d'un délit d'initié. Sympa, j'ai gagné 629.500.256 €. Tu préfères pas plutôt rejoindre notre gang ("meute" en langage journaliste), c'est rentable quand même !

> Une démarche inconsciente et contraire aux règles en vigueur dans le milieu de la sécurité.

Parce que tu les connais ces règles toi ?

> et puisque *** me l’a demandé, j’accepte de faire l’intermédiaire.

Divulguer le patronyme de gens qui ne t'y invitent pas, tu appelles ce procédé comment ? Je t'aide un peu niveau synonymes ? [suit une série peu flatteuse de suggestions sémantiques - Eolas]?

> Nicob répétait à qui voulait l’entendre qu’il ne travaille pas chez un éditeur antivirus. Certes, il travaille en réalité pour Exaprobe, une société de sécurité partenaire de... *** !

Et user de tels procédés (délation, quoi), ça te fait pas vomir ? Tu te regardes tranquille dans une glace ? Il fut une époque ou, au moins, je te respectais. Quand je lis ce genre d'intervention, je ne vois plus qu'un [Expression pas très sympa - Eolas].



NB : ce message a été édité pour oter les propos injurieux et les noms des persones citées suite à une demande expresse d'un des intéressés.

Eolas

21. Le mercredi 2 février 2005 à 02:25 par E.

Aichelbaum :
> Un individu sans scrupule.

AMcD :
>> Au moins ! C'est bien lui qui à égorgé 50 gosses l'année dernière non ?

T'as tout compris, du "journalisme" d'Aichelbaum.


22. Le mercredi 2 février 2005 à 03:19 par AMcD

@E.

> T'as tout compris, du "journalisme" d'Aichelbaum.

Non, justement, je n'y comprends plus rien. À une époque, même si je ne partageais pas ses opinions, au moins je respectais la personne. Là, quand je vois de tels procédés, divulgation d'identité, d'employeurs, etc., je me dis qu'il à perdu le sens commun et des réalités.

PS à OA : tu peux t'éviter de me répondre, inutile de tenter d'initier un fcsv bis ici. Ton procédé, la provocation, est connu et la seule surprise réside dans le fait que tu oses l'utiliser encore. C'est éculé, ça prend(ra) plus.

23. Le mercredi 2 février 2005 à 03:59 par N.

=== AMcD ===

> Tu préfères pas plutôt rejoindre notre gang ("meute" en langage journaliste), c'est
> rentable quand même !

Vous feriez partie de la meute ? Laissez moi rire ! Vous êtiez le premier à défendre ses méthodes.
Maintenant, elles vous revulsent ? Que s'est-il donc passé ? Les arrangements n'ont pas été aussi juteux que prévu ?

> Il fut une époque ou, au moins, je te respectais.

Ah non, je m'élève en faux. C'était beaucoup plus que du respect. Certains diront de la "lèche".

> Quand je lis ce genre d'intervention, je ne vois plus qu'un [expression pas très sympa - Eolas].

Normal, c'est lui qui vous a jeté. Rancune ?



NB : ce message a été édité pour oter les propos injurieux, même s'ils n'étaient que cités par l'auteur, qu'il m'en excuse.

Eolas

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Contact