Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nos amis les procs

A quelques jours d'intervalle, j'ai pu voir deux styles assez radicalement distincts de procureurs.

Il y a d'abord celui qui en fait des tonnes.

"Monsieur le Président, le prévenus se sont livrés au trafic de stupéfiant, délit qui cause un trouble exceptionnel à l'ordre public, notamment à la santé publique et à l'ordre public économique par l'entretien d'une économie souterraine qui ne donne pas lieu à perception d'impôt par la puissance publique. Je requiers donc en répression la peine de six mois de prison ferme."

Les prévenus avaient en effet été arrêtés en train de vendre deux grammes d'herbe pour un butin de vingt euros.

Peine prononcée : un mois avec sursis.

Et il y a celui qui n'en fait pas assez.

Après les demandes de renvois, auxquelles le procureur, abîmé dans la contemplation de son ordinateur portable, a invariablement répondu "aucune objection", le tribunal examine la première affaire.

Après l'examen des faits et de la personnalité, le président se tourne vers le procureur : "Monsieur le procureur ?"

- "Aucune objection".

Le président, après un silence embarassé : "Aucune objection à quoi ? Je vous demande vos réquisitions."

-"Ha, heu... 2500 euros d'amende".

Reconnaissons lui au moins cela : il a le sens de la concision.

Commentaires

1. Le jeudi 17 février 2005 à 20:51 par louis

Oui m'enfin bon... Quelle idée d'interrompre un procureur en pleine partie de Freecell!?!

2. Le vendredi 18 février 2005 à 08:24 par ccil

vous devriez lire mon blog... je trouve que la justice est très injuste et je ferais désormais justice moi même...

3. Le vendredi 18 février 2005 à 14:29 par Lunar

J'avais commencé par lire « Nos amis les porcs... » ;)

4. Le vendredi 18 février 2005 à 15:33 par Guignolito

Nos amis les animaux ? :-)

5. Le vendredi 18 février 2005 à 17:17 par mathieu

lol

20 grames de shit et 1 mois avec sursis, le proc était peut etre en verve ce jour là, mais le juge a été plutot cool ;-)
personnellement j'ai vu pour 2 gramme d'hero et 5gramme de shit du ferme?
là le proc était plutot tranquille (version absorbé par son ordi) par contre les magistrats calme mais ferme, tres ferme :-S

sinon pour l'autre, ha.. si seulement nous pouvions plaider aussi rapidement:
mon client est innocent !! basta ou mon client est bien victime: point,
pour une jeune avocat comme moi quel stress en moins !! :-D

ils ont bien de la chance ces procureurs :-D



Pas vingt grammes, mais deux grammes.

Quant à la durée des plaidoiries, hélas, il faut admettre que certains avocats n'arrivent pas en vingt minutes à dire guère plus que "mon client est innocent"...

Eolas

6. Le samedi 19 février 2005 à 19:57 par Laurent

C'est peut-être un procureur blogueur, complétement absorbé par la lecture de son agrégateur...



Ou peut être était il en train de lire mon blog pendant que je plaidais devant lui ?

Eolas

7. Le dimanche 20 février 2005 à 16:41 par ccil

un jour j'écrirais mot pour mot (fidèle à ce que ma mémoire m'offrira) le procès du 20 février 2004 et celui du 18 février 2005.... de la'utre côté des robes, c'est souvent très douloureux...


A ce que j'ai cru comprendre, il s'agit d'une affaire vous concernant, en première instance puis en appel. Ce serait intéressant, mais je crains que votre récit ne soit quelque peu orienté. Difficile d'être témoin et partie.

Eolas

8. Le dimanche 20 février 2005 à 16:42 par ccil

Connaissez vous ce blog ? avocat.blogs.com/


Bien sûr, il s'agit du blog d'un de mes confrères, du barreau de Paris lui aussi, qui me fait l'honneur de venir me lire de temps en temps. C'est un blog fort intéressant, plus orienté actualité du droit des affaires et droit des nouvelles technologies que le mien.

Eolas

9. Le lundi 21 février 2005 à 00:35 par ccil

Vos deux blogs sont très interressant à lire, ils me reconcilient un peu avec la justice... On y puise pleins d'infos interessantes.. je vous encourage à tous les deux de poursuivre

10. Le vendredi 20 janvier 2006 à 18:23 par Salomon Ibn Gabirol

Mon cher Maestro,

Je n'ai assisté qu'à une seule audience correctionnelle. (Je sais, c'est mal). Je n'avais déjà pas une grande estime pour les procureurs (grâce ou à cause de R. Depardon), mais celle qui officiait ce jour-là a été tellement incroyable que, depuis ce jour et en plus des coiffeurs (à l'instar du regrété P. Desproges), je hais les procureurs. L'affaire à laquelle j'assistais était la suivante :

Le prévenu était un restaurateur de la butte Montmartre d'origine marocaine. Une sorte de notable, de figure locale. Son restaurant, qui marche très bien - il travaille depuis longtemps comme un forcené - était un lieu de rendez-vous pour la population du quartier. Il était prévenu d'avoir commis des violences physiques sur sa femme (il lui aurait mis une claque) dans le parking de leur immeuble, un soir à 23 heures. Leur couple battant de l'aile, ils s'étaient séparés, Madame gardant la jouissance du domicile conjugal.

Alors qu'il a besoin de certains effets restés dans son ancien domicile, il prévient sa femme qu'il passera, le soir du tant, (il devra quitter plus tot son restaurant, ses journée commencent généralement à 5 heures et se terminent à 1h) pour récupérer lesdits effets. A 23h, il arrive avec un ami dans le parking de l'immeuble et avant d'avoir pu appeler l'ascenceur, sa femme déboule comme une furie en lui interdisant de pénétrer dans l'appartemment. C'est là qu'il lui aurait mis une claque (violente selon elle et le rapport du médécin, dont je doute de l'authenticité ou de la véracité). Finalement, les faits importent peu, sauf en ce qu'il faut se rappeler l'existence d'un témoin de la scène : l'ami du prévenu qui l'avait accompagné après sa journée de travail.

Le témoin est formel, Monsieur X n'a jamais donné de claque. Il note au passage que les mains de son ami sont de véritables battoirs et que si claque il y avait eu, Madame aurait eu bien plus mal.

C'est à propos de ce témoignage que la procureur à fait sa plus brillante intervention (je vous passe ses loghorées sur les femmes battues, la violence conjugale et les orignies maghrébines du prévenu. La procureur était une militante MLF enragée doublée d'une sarkoziste convaincue. Elle ne comprenait pas pourquoi M. X avait besoin de venir à 23h : pour elle, une heure aussi tardive, c'était louche. Monsieur X avait beau expliquer que quitter et fermer le restaurant à 23h, pour lui, c'état tot et que ca représentait une perte de chiffre, elle, qui quiite le palais à 18h, trouvait sa louche)

Il se trouve que le témoin du prévenu est capitaine de police dans le 18ème arrondissement. Il se trouve aussi qu'ils sont devenus amis (peu importe comment) et que ledit policier est un habitué du restaurant de Monsieur X. C'est la raison pour laquelle, le soir du supposé délit, et après avoir diné dans le restaurant de son ami, il l'avait accompagné à son ancien domicile.

Je cite Madame le Procureur (en substance) :

"Non seulement Monsieur X est un homme violent, dont la réussite professionnelle est louche [implicitemment, incompatible avec ses origines] mais en plus il a des fréquentations douteuses. Qui plus est, sa défense est uniquement fondée sur les dires de ces fréquentations douteuses".

Moralité : quand on est maghrébin, avoir un ami policier, c'est louche.
Moralité bis :quand on est policier, un témoignage en faveur d'un ami maghrébin vaut autant qu'uriner dans un stradivarius.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact