Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les juges sont-ils des anges ?

Pierre s'avance à la barre, tout penaud. Cet employé, la quarantaine, père de famille sans histoire, a volé son employeur à la suite d'une histoire de cul d'amour née à l'occasion de chats sur internet avec une jeune fille d'à peine 20 ans. Il a découvert internet à son travail, et n'ayant pas le talent marketing littéraire de certains blogueurs, il s'est créé sa propre fiction. Il se disait âgé de 25 ans, photographe de mode. Pour lui faire des cadeaux, il a dérobé des formules de chèques de sa boîte. Une comptable trop scrupuleuse ou pas assez chatteuse a découvert le pot au rose.

L'enquête de police est vite remontée à la bénéficiaire de ces cadeaux qui a dénoncé son généreux Romeo, voulant bien être une Juliette, mais pas une crapulette.

Pierre a indemnisé son employeur, présenté sa démission, et dû tout avouer à sa femme, qui lui a pardonné cette incartade. A quel prix ? Les débats ne lèveront jamais le voile sur ce mystère.

Le ministère public estime que les conséquences porfessionnelles et conjugales et la réparation du préjudice de la victime (l'employeur a écrit au tribunal pour confirmer qu'il ne se portait pas partie civile) ont été en soi une punition suffisante, et invite le tribunal à la clémence, s'en rapportant à sa sagesse pour la peine.

L'avocat de la défense prend la parole. Il passe sur les faits, établis, reconnus et injustifiables. ll s'aventure sur le terrain délicat de la plaidoirie d'émotion.

"Il faut comprendre Pierre, pris d'un vertige amoureux pour une jeune fille moitié plus jeune que lui. Je sais que le tribunal n'a pas de sexe..."

Le président, outré : "Ca, c'est vous qui le dites, Maître !"

En effet, l'erreur était grossière. Les juges ont bien un sexe. C'est de coeur dont ils sont notoirement dépourvus.



Je plaisante, je plaisante, bien sûr.

J'en veux pour preuve que le tribunal a prononcé une dispense de peine pour Pierre au coeur d'artichaut.

Commentaires

1. Le mercredi 7 septembre 2005 à 16:35 par forgeron

Ca a l'air terrible le cap de la quarantaine!

2. Le mercredi 7 septembre 2005 à 16:51 par Guignolito

Puisqu'on est sur le thème des juges, j'en profite pour attirer votre attention sur la nouvelle "Le juge rira le dernier", écrite par *Dashiell Hammett, et que l'on trouve dans le recueil "Sam Spade et autres histoires de détectives".

C'est à classer dans la rubrique : Grands Moments De Pipotage Au Tribunal (je n'en dis pas plus...). Et j'imagine que ça ferait un excellent sujet pour un billet 8-)

[* Pour ceux qui ne connaissent pas : Hammett est l'un des fondateurs du roman policier noir, type dur-à-cuire ("hard-boiled school"). On lui doit "Le Faucon de Malte", "La Moisson Rouge", etc... Ses livres ont été adaptés plusieurs fois au cinéma. Avant d'être écrivain, il avait travaillé durant 3 ans pour l'agence de détectives privés Pinkerton, ce qui fait que ses histoires sont largement inspirées de son vécu. ]

3. Le mercredi 7 septembre 2005 à 18:22 par Gascogne

Ca me rappelle toutes ces bourdes entendues à l'audience, tel cet avocat me disant "on ne sort pas comme ça d'une dépendance à l'héroïne, et vous le savez très bien, Monsieur le Président" (on m'a fait la même avec l'alcool, je vais finir par croire que j'ai un visage marqué...)...Les magistrats en font aussi de belles, mais ça serait trop long à écrire (je tiens mon bêtisier à jour : en cas de blues, la relecture en est indispensable).
Sur ce, je range mes ailes, sors mon coeur de la consigne où je l'ai laissé, et m'en retourne à des activités moins professionnelles...

4. Le mercredi 7 septembre 2005 à 19:28 par Xiandt

Joli... Mais les conséquences ne sont pas plutôt professionnelles que porC-fessionnelles ?

5. Le mercredi 7 septembre 2005 à 23:52 par FX

"le pot au rose" : c'est mignon tout plein; simple couche ou auto-séchante, la peinture du pot au rose?

6. Le jeudi 8 septembre 2005 à 02:34 par Anonymous Coward

[OffTopic]
Il y a une petite "typo"...
'[...] les conséquences porfessionnelles" sont "professionnelles", sans aucun doute.

Ce commentaire ne servant à rien, le supprimer serait une excellente chose.

A propos... ce serait bien d'avoir un correcteur dans Dotclear... étant moi-même un grand typo-gaffeur devant l'éternel...

[/OffTopic]

7. Le jeudi 8 septembre 2005 à 02:36 par Anonymous Coward

Et j'ai d0ubl3-p0573, en plus... vraiment, merci de supprimer...

8. Le jeudi 8 septembre 2005 à 09:37 par Nono

Anonymous Coward (Slashdottien ?): Tu peux installer la GoogleBar, elle a une fonctionnalité de correction orthographique pour les formulaires de la page courante.

9. Le jeudi 8 septembre 2005 à 11:29 par Della

C'était bien, mais dès qu'ils ont commencé à parler plomberie, j'ai plus rien compris.

Hier, j'ai obtenu un placement sous contrôle judiciaire à la suite d'un débat avec le ministère public devant Monsieur le Juge des libertés et de la détention.

L'individu était seulement interpellé après avoir franchi une barrière d'1 mètre 80 protégeant un grand magasin avec des gants et un comparse alors qu'il se trouve en liberté conditionnelle dans le cadre de l'aménagement d'une peine de 5 ans à laquelle il a été condamné pour avoir braqué deux postes...

Grâce à ma naïveté proche de la niaiserie, j'ai cru son histoire de "il m'avait pas dit pourquoi on était là", le comparse, et comble de l'histoire, j'ai convaincu le magistrat de le remettre en liberté.

Le magistrat a eu un sacré courage de rendre cette ordonnance, il faut du coeur pour avoir un tel courage.

A la lecture de l'ordonnance, quand il a compris qu'il était libre, l'ami braqueur a fondu en larmes.

Alors forcément, chez moi, les larmes sont montées, et le juge en a versé discrétement une petite, de larme...

Et puis on est sorti du cabinet du magistrat et l'épouse enceinte de 8 mois s'est jetée d'abord sur moi pour m'embrasser avant d'aller serrer son mari, et hop, re larme...

C'est beau de voir les avocats et magistrats sortir des sentiers battus pour protéger la présomption d'innoncence ou simplement se souvenir qu'elle existe.

10. Le vendredi 9 septembre 2005 à 00:02 par Anonymous Cowards

@eolas

Toutes mes excuses pour ces commentaires de plus en plus éloignés du sujet...

@della

Me voilà au regret de vous imposer (à nouveau) une intime plongée dans les conduites d'évacuation des mots usés...

@nono

Que voulez-vous, j'ai toujours préféré une mauvaise solution côté serveur, capable d'exploiter au pire les capacités clients, se dégradant avec (plus ou moins d') élégance, à un add-on client dont l'installation est liée au bon vouloir de l'utilisateur...

En français de cuisine: je préfère un Dotclear avec correcteur intégré multi-UA (à installer *une* fois sur *un* serveur), à une extension un peu "élite", "propriétaire" au sens le plus noble du terme, que tout un chacun se devrait d'offrir en pature à son brouteur personnel...



Reste le "POST" d'Eolas, conforme à la RFC61235-eolas:
"La qualité de l'information de ton post tu exigeras, avant toute autre considération, et les commentaires foireux concernant ta syntaxe tu toléreras"


Merci Maître pour ce blog, dont la lecture est un baume...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact