Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nos amis les fâcheux

Noël approche, l'esprit de fraternité envahit la terre, et ces temps ci, des bons esprits se sont semble-t-il mis en tête de pourrir régulièrement mes commentaires par de l'ironie facile, des attaques ad hominem, et des procès d'intention. Des Grinchs, quoi.

Je vais donc opérer une rapide mise au point : ce blog n'a pas pour objet de permettre à un teigneux du clavier de vider à l'œil sa bile sur le dos d'un avocat.

Vos opinions m'intéressent, j'aime les débats d'idées même vifs, même quand ces idées sont différentes des miennes, et c'est pourquoi je réagis aux commentaires, mais l'acrimonie à deux balles m'ennuie profondément. Je maintiens le principe des commentaires non modérés comme depuis le début de ce blog et parce que la grande majorité des commentateurs sont bien élevés et ont des choses intéressantes à dire ; mais désormais, les commentaires malpolis seront karchérisés d'un clic négligé sans même que je prenne la peine de les lire jusqu'au bout.

Personne n'oblige quiconque à lire ce blog. C'est le luxe de la gratuité des blogs : je n'ai pas besoin de lecteurs pour vivre. Ce site fonctionne sur un échange d'idées, d'opinions. Si vous n'avez rien à apporter, c'est vous qui n'en tirerez rien.

Si ce que vous y lisez ne vous plaît pas, j'en suis marri, mais ne changerai rien et ne vous retiendrai pas. J'ai un métier assez exigeant, stressant, contrariant parfois pour avoir en plus à supporter la mauvaise humeur de gens que je ne connais pas.

A bon entendeur…

Commentaires

1. Le jeudi 15 décembre 2005 à 16:33 par Bib2

Censure parfaitement justifiée, j'en témoigne.

2. Le jeudi 15 décembre 2005 à 17:14 par pookicat

ça va tourner à l'aigre, comme dans "les tontons flingueurs" ?

Il est vrai que rien n'est plus facile de nos jours que d'ouvrir un blog pour y écrire ce que l'on veut.

Et j'aime aussi l'idée du débat (d'idées justement) constructif.

Chacun a déjà suffisament d'occasions de s'énerver (personnellement, je shoote dans les voitures qui manquent de m'écraser sur les passages piétons), inutile d'en rajouter ici.

juste une question de néophyte : l'ambiance des tribunaux est-elle un peu plus détendue en période de fêtes ? (je présume que les salles d'audiences restent un sanctuaire de sérieux et de profesionnalisme, mais quid des bureaux pour ceux qui en ont, couloirs, etc ? ).

3. Le jeudi 15 décembre 2005 à 17:44 par Yank

Bien et joliment dit !

4. Le jeudi 15 décembre 2005 à 19:03 par il faut ?

Je ne pense pas être le seul à avoir énormément apprécié de pouvoir lire vos textes réellement pédagogiques sur ce qui constitue certainement à vos yeux les bases de votre métier mais reste pour l'essentiel de vos lecteurs, et fort heureusement pour eux, un monde inconnu.

Vous n'imaginez peut-être pas la quantité étonnante de conseils contradictoires qu'on peut recevoir à la première démarche judiciaire à faire, par exemple, lorsqu'un arbre municipal écrase votre voiture en plein jour.

Qui plus est, tactiquement, dans votre spécialité, il serait autrement plus difficile de vous chercher des poux dans la tête que sur un débat d'opinion (avoir un avis est, en effet, à la portée de tout un chacun).

5. Le jeudi 15 décembre 2005 à 19:19 par palpatine

Bein il n'y a plus personne pour s'exciter sur le pauvre Guillermito, alors pour conserver l'ordre cosmique, tout ça... >_< (sinon, il y a du spam un peu... heu... enfin voilà quoi, qui se balade, je crois qu'il faudrait filter automatiquement les messages de plus de 200 lignes de liens ;) ).
Et puis, il est bien vrai, on peut ne pas être toujours d'accord en restant poli, boudiou (j'espère que je le suis assez, parce que je suis un grand fan ^^, mais au moins on se connaît :p). Et puis joyeux Noël à tous ;)

6. Le jeudi 15 décembre 2005 à 19:32 par all

Est-il possible d'avoir un florilège des commentaire immondes que j'ai manqués ?

7. Le jeudi 15 décembre 2005 à 19:50 par tokvil

j'espere que c'est pas moi....

8. Le jeudi 15 décembre 2005 à 21:53 par david

Voilà qui met les choses au clair.
Je note en outre l'utilisation de "marri" qui mérite en soi toutes les félicitations du public en délire... Je suis bien aise de vous lire, cher Maître ! Vous faites honneur à votre profession et à la langue française ! Soyez-en remercié ici !

9. Le jeudi 15 décembre 2005 à 22:48 par Olivier

Bonjour Maître,
je souhaite simplement vous remercier pour votre blog qui m'aide chaque jour un peu plus à comprendre le droit et la justice.

Je vous exhorte a vous rappeler que même lorsqu'une minorité pourri votre blog, une majorité silencieuse et anonyme de lecteur profite de vos analyses et de votre savoir.

Par pitié, ne nous oubliez pas !

Olivier, lecteur anonyme parmi d'autres.

10. Le jeudi 15 décembre 2005 à 23:52 par lausannensis

Sus aux Trolls !!!!

:-)

11. Le vendredi 16 décembre 2005 à 00:46 par ALCYONS

ne vous fâchez surtout pas ... vous êtes ma récréation et certainement celle de bien d'autres juristes ... nous serions orphelins ...

12. Le vendredi 16 décembre 2005 à 00:54 par Laurent

@lausannensis : suce le troll ? :-)

13. Le vendredi 16 décembre 2005 à 01:26 par Ricou

"les commentaires malpolis seront karchérisés ..." Sarkozysation des esprits ? :-)
39% de personnes interrogées jugent "inacceptables" les idées du FN, soit 5 points de moins qu'en 2004 ( via france2, info.france2.fr/france/16... ) reste donc 61% qui ...


Notez que je n'ai pas traité mes trolls de racailles. Sinon, ce sondage vaut ce que valent les sondages. Pour ma part, je l'interprète comme la preuve que les Français sont plus tolérants qu'en 2004, et du coup c'est une bonne nouvelle.

Eolas

14. Le vendredi 16 décembre 2005 à 02:06 par wesson

Bonsoir Maître,

moui, bon. Je suis toujours étonné quand j'entends un avocat revendiquer la censure (dont j'ai fait les frais pas plus tard que ce matin), et que ça ne choque personne, pas plus que vos glissements sémantiques à la sarkozy.

Je vous le dis tout net, vous lire est passionnant, on vous sent à la fois compétent et motivé, vous avez un réel talent d'écriture.

Et dans votre recherche de l'excellence, il arrive parfois que vous utilisiez des arguments limites mauvaise foi, voire même d'écrire quelques "billevesées" à l'encontre de vos contradicteurs (pour ne pas utiliser un mot à reveiller l'anastasie qui dors en vous), sur un ton parfois très condescendant. Quand on vous le fait remarquer, l'huitre se referme assez facilement sur ses perles (la métaphore est un peu rude, j'ai confiance vous saurez en apprécier l'humour)... En sommes, vous supportez assez peu la contradiction, rien de bien grave ni étonnant à cela, maintenant que vous êtes quelqu'un de célèbre dont on parles au 7-9 d'inter, c'est dire !

Bref, je continuerai à vous lire avec plaisir tand qu'il vous plaira, mais s'il s'agit de ne mettre à votre endroit que des commentaires laudateurs, j'ai bien peur que ce ne soit au dessus de mes forces. Et vous seriez lassé.

Sans la liberté de blâmer, il n'y a point d'éloge flatteur - Beaumarchais (je crois)


Je m'y attendais, à ce couplet là. Enfin, je ne m'en offusque pas, puisque je sais que dans le fond vous ne le pensez pas vraiment. Si vous pensiez sincèrement que je censurais tout commentaire non laudateur, vous n'auriez pas pris la peine d'écrire celui-ci, persuadé qu'il subirait un sort funeste.

Alors, sur l'avocat qui revendique la censure : vous savez, il y a des avocats qui poursuivent en diffamation, demandent la saisie de journaux et l'interdiction de livres. Nous ne sommes pas les croisés de la liberté d'expression : la seule dont nous sommes jaloux, c'est la notre. Ensuite, je maintiens les commentaires publiés immédiatement. C'est antinomique avec la censure qui suppose une autorisation préalable. Si je voulais évacuer tout commentaire me contredisant, je modérerais les commentaires et ne publierais que ceux qui me conviennent. Ce serait plus dicret et plus efficace. Dire que je n'accepte pas la contradiction est par contre aberrant. Je vis dedans tous les jours, et suis tenu déontologiquement et légalement à la respecter. Paxatagore et Gascogne se jettent sur mes erreurs et imprécisions avec des airs de fin gourmet, et j'ai bien des lecteurs non moins vigilants. Je laisse leurs commentaires en ligne, les remercie et rectifie le billet. Ma menace de karcherisation pèse uniquement sur la forme (de parle d'acrimonie atrabilaire), pas sur le fond.

Eolas

15. Le vendredi 16 décembre 2005 à 02:29 par sinensis

J'adhère au "blog wash" et verse mon obole symbolique par une manifestation active de mon engagement en prose. Je vous imagine Maître, le nettoyeur haute pression dans une main et l'épitoge euroulée autour du front prêt à renvoyer ad patres tous ces facheux aux doigts gourds et à la glotte fétide, ces empêcheurs de siroter tranquille (moi perso je préfère le Formose souchong). Bref courage et soyez ferme sur la touche reset taïaut ! taïaut
cordialement
Sinensis

16. Le vendredi 16 décembre 2005 à 08:32 par Nimbus

Maitre,

pouvez vous m'expliquer en quoi le sondage mentionne par le message numero 13 montre que les francais sont plus tolerant ? Je dois avouer que la rethorique de l'argument m'echappe... Ce doit etre complexe la pensee d'un avocat, parceque le mathematicien que je suis s'interroge : est-ce a dire que vous associez idees frontistes et tolerance ? Bref, eclairez ma lanterne parceque je ne vois pas quel autre detour complexe de la pensee peut permettre un tel racourci.

Cordialement...




17. Le vendredi 16 décembre 2005 à 08:56 par Makura

L'esprit d'un mathématicien est peut-être au contraire trop complexe pour saisir au vol l'élégante simplicité du raisonnement qui veut que, quand un sondage témoigne d'une baisse du nombre de gens jugeant "inacceptable" quoi que soit, la tolérance générale du groupe en sort grandie.
FN, pas FN, goût des flambys ou fauchage de maïs, une idée, sur la forme, en vaut une autre, et se piquer de démocratie et de liberté d'expression doit signifier qu'on n'en rejette aucune simplement parce que son contenu ne nous agrée guère...
Mais j'arrête là ce début de dérive, puisque ce commentaire en répondant à un autre ne concerne aucunement le sujet qu'il est censé commenter, et en profite, puisque c'est ma première intervention ici, pour souhaiter à Maître Eolas une bonne continuation. Et je coupe les compliments déjà trop ressassés, en n'en pensant pas moins.

18. Le vendredi 16 décembre 2005 à 09:35 par guichoune

16-17

Ne pas accepter une idée, quelle qu'elle soit, est l'expression de l'intolérance.
Lutter contre une idée, c'est accepter de la combattre par l'argumentation.
Dans le premier cas, on marginalise les dépositaires, ce qui renforce, in fine, l'idée véhiculée.
Dans le second cas, on utilise un débat démocratique propice à la tolérance, donc à la socialisation du plus grand nombre.

Cher Eolas, encore une fois, ne vous découragez pas, votre blog est une grande réussite.

19. Le vendredi 16 décembre 2005 à 11:28 par Tristan

Ahh, on se sent moins seul :-)

20. Le vendredi 16 décembre 2005 à 11:36 par Bib2

Chers Tous,
Ce que Me Eolas ne tolère plus, c'est la grossièreté (pas besoin de chercher dans le dico, avec moi... Ni de français, ni de latin).
"Je maintiens le principe des commentaires non modérés", et plus loin "Ma menace de karcherisation pèse uniquement sur la forme [...]pas sur le fond."
Il a donc promis de "kärcheriser" (ce mot là, il me fait mal, mais tant pis) non pas les idées - ce serait mal le connaître - mais la vulgarité.

La survie de cet excellent blog d'information et de débat d'idées est à ce prix. Je ne vois pas où est le problème.

21. Le vendredi 16 décembre 2005 à 11:40 par snep

Cher Eolas,
Il va falloir songer à écrire un livre...Je ne dis pas que votre blog est un support indigne de vos écrits mais ceux-ci mériteraient une place dans ma bibliothèque.
J'ai une réelle admiration pour votre prose. Vous faites honneur à notre profession et je vous en remercie.
Et désolé pour ceux que les commentaires laudateurs dérangent!
snep

22. Le vendredi 16 décembre 2005 à 11:51 par Arnaud

Vous êtes le maître chez vous ... C'est déjà bien aimable de nous prévenir. Il me vient néanmoins une crainte, celle de ne plus voir ces petits coups de dagues si bien acérés qui sont autant de gourmandises : “Monsieur, en lisant vos lignes on réalise qu’il est un sort pire qu’être un pauvre, c’est être un pauvre con.” Mais j'ai peut-être mauvais esprit.

23. Le vendredi 16 décembre 2005 à 14:13 par Raphaël A.

Il existe un terme qui désigne le fait de lire mot à la place d'un autre. C'est précisément ce que vient de m'arriver ici : j'ai lu "Nos amis les faucheurs" au lieu de "Nos amis les fâcheux". Aussitôt, j'ai pensé : merde, il a du remords, il vire Cosaque (un pota à moi...) Heureusement, j'ai bien vite réalisé mon erreur. Vous m'en voyez, mon bien cher Maître, rassuré.

24. Le vendredi 16 décembre 2005 à 14:24 par Le Manchot

Voici le commentaire qui j'ai envoyé hier sur l'affaire d'Outreau et qui a été enlevé du site quelques heures plus tard: est ce vraiment un billet injurieux qui mérite la censure immédiate du Maitre des lieux? Ai-je employé un vocabulaire grossier, ou simplement mis en cause le censeur? Pensez-vous réellement que les billets parfois polémiques du Maitre n'entrainent que des commentaires laudateurs (cf. billet sur Outreau...)?


Même motif même punition. Non parce que votre billet est critique, parce qu'il est malpoli et agressif sur la forme. Reformulez le, et il restera. Si vous n'en êtes pas capable, tant pis. C'est pourtant pas compliqué.

Eolas

25. Le vendredi 16 décembre 2005 à 16:42 par Le Manchot

Je dois reconnaitre que vous avez raison sur la forme. Et je manque de talent et de connaissance pour vous attaquer sur le fond.

J'ajouterai comme Wessons que vous lire est passionnant, et que votre blog est souvent beaucoup plus instructif que la plupart des cours d'amphi que je subis chaque semaine et dont je sors régulièrement passablement énervé, ceci expliquant peut etre cela... Mea culpa.

"Il faut pourtant que la critique se mêle toujours à l'éloge, le serpent aux fleurs, l'épine aux roses et la vérole au cul." Gustave Flaubert

Bonne continuation, et merci pour votre travail!

26. Le dimanche 18 décembre 2005 à 01:24 par Nimbus

Mille excuses pour ces quelques lignes qui vont etre hors-propos...

J'apprecie particulierement les blogs qui montrent un deroulement de la pensee qui m'est etranger et l'art du raisonnement en droit m'impressionne par ses glissements qui cherche a souligner l'evidence. Mon post 16 s'interrogeait donc quant aux premisses d'un raisonnement qui me paraissait - et me parait toujours - relativement obscur.

18: "Ne pas accepter une idée, quelle qu'elle soit, est l'expression de l'intolérance. Lutter contre une idée, c'est accepter de la combattre par l'argumentation."

Je ne voudrais pas etre grossier, mais j'ai du mal a comprendre le bon sens que cette formulation suggere. Je trouve tellement de contre-exemples primaires que les enumerer tous serait ridicule. Lapider une femme. Je recuse cette idee, me voici donc intolerant ?

Je devrai donc plutot argumenter. Malheureusement, si quelqu'un trouve cette idee acceptable, j'ai du mal a voir comment mon referentiel moral va me permettre de lui avancer des arguments, etant donne que mon dit referentiel moral intersecte tres surement celui de mon interlocuteur sur une surface tres, tres faible.

Decidement, le pauvre mathematicien que je suis a bien du mal avec la rethorique.




27. Le mercredi 28 décembre 2005 à 20:29 par Diane

Cher Confrère,

Dès que j'ai un petit moment de libre et que ma secrétaire ne "chatte" pas, bien entendu, je me précipite sur votre blog pour y lire les derniers rajouts. Il m'arrive parfois d'y rajouter mon petit grain de sel et oh miracle, la jeune demoiselle (elle saurait que je sais) délaisse de plus en plus son "chat" pour elle aussi venir lire votre blog.

Bonnes Fêtes de Fin d'Année
VBD

28. Le mercredi 28 décembre 2005 à 20:31 par Diane

oups; j'aurais mieux fait de prévisualiser avant de martyriser notre si belle langue. Mea culpa...mea maxima culpa

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact