Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Une fable politique

A lire absolument chez Diner's room, un de mes compères de Lieu-Commun, une désopilante fable, Le singe, la fourmi, le héron et le rat.

Désopilante car comme toutes les fables, elle est inventée et totalement imaginaire. Jamais on ne verrait une telle pantalonnade dans un pays civilisé, un Etat de droit.

Décidément, après le théâtre, voici que les blogues ressuscitent la poésie. Qui a dit que l'internet était le domaine de la médiocrité, de la haine et de la calomnie ?

La discussion continue ailleurs

1. Le mercredi 19 avril 2006, 03:26 par Enguerrand

Le député Martyr, nouvelle façon de faire de la politique?

Le député Jean Lassalle a entamé une grève de la faim par crainte d’une possible « délocalisation » intra départementale de 150 emplois, et loin de questionner le sens de la démarche du député, on respecte son engagement physique ultime dans un...

2. Le vendredi 21 avril 2006, 18:44 par Le blog de Jean-Luc Grellier

La politique aujourd'hui

La politique actuelle me fait repenser à une fable que j'ai découvert très récemment grâce à l'inéfable Maître Eolas : Le singe, la fourmi, le héron et le rat, c'est tout à fait délicieux et tellement réaliste ...

Commentaires

1. Le mardi 18 avril 2006 à 10:33 par agmk

>Qui a dit que l'internet était le domaine de la médiocrité, de la haine et de la calomnie ?
Facile, Alain-Gérard Slama.

2. Le mardi 18 avril 2006 à 10:55 par Ardente

et l'on applaudira aussi l'idée originale de cette fabuleuse épopée, chez le blogstar Monsieur Vinvin, antérieur en la chose.
www.20sur20.net

3. Le mardi 18 avril 2006 à 11:03 par authueil

La fable est souvent une bonne manière d'exprimer des idées pas toujours bonnes à dire à découvert. Le point de vue est très intéressant en tout cas. Vous vous y mettez aussi cher Maître ? cela manquerait à votre blog.

4. Le mardi 18 avril 2006 à 11:21 par En passant

Heureusement que la flable est imaginaire ...

5. Le mardi 18 avril 2006 à 12:21 par Jp

>Qui a dit que l'internet était le domaine de la médiocrité, de la haine et de la calomnie ?
Facile, Philippe Val (et des nazis pédophiles aussi).

6. Le mardi 18 avril 2006 à 14:06 par Luc

La fable est de fait excellente.

Tiens en voilà une autre, tout aussi drôle : le président du Front National vien d'être condamné (en appel) pour incitation à la haine raciale à 10 ans d'inéligibilité et 250 heures de trravail à effectuer dans le domaine de l'insertion des personnes d'origine étrangère.

Un détail : c'est en Belgique. (voir : www.lalibre.be/article.ph... )

7. Le mardi 18 avril 2006 à 14:09 par Esprit de jean moulin

Je parie que cette fable se déroule en syldavie...
pigiste.net/2006/04/12/43...

8. Le mardi 18 avril 2006 à 14:40 par Danielle

Il a fait plier l'empire du soleil levant à lui tout seul !
Qui peut tenir ?

9. Le mardi 18 avril 2006 à 15:14 par Zillov Sinkantkat

Il y aurait il un moyen de se defendre autre que de faire appel a un avocat, ou de se defendre seul? si vous russissez a répondre, le jour ou j'aurais un probleme je ferais appel a vous ;) merci d'avance

10. Le mardi 18 avril 2006 à 15:19 par Mr Calembour

C'est l'histoire d'un bourg saint
Il y avait plein de gens bons

ca c'est une fable

11. Le mardi 18 avril 2006 à 15:38 par Denys

Dans le genre fable, quelqu'un (pas moi : je suis, entre autres, bien trop paresseux) trouverait ici www.toyal-europe.com/fr/i... matière à une autre parabole : le pot d'aluminium contre le sac de vent politique et médiatique. Et là, c'est le pot qui perd.
On pourrait au moins espérer que, en jetant un oeil sur le site, attendrissant d'amateurisme avec même des restes de SPIP dedans pour, en grand méchant loup, mieux nous tromper, et où l'on découvre que cette monstrueuse multinationale se vante sans complexe d'un chiffre d'affaires étourdissant de 25 millions, les pourfendeurs du grand capital verront un peu mieux la minuscule dimension de l'histoire. Mais je ne crois plus aux contes de fées.

12. Le mardi 18 avril 2006 à 16:03 par Salomon Ibn Gabirol

Je souscris entièrement à la demarche de Jean Lasalle. Dois-je vous rappeler que le droit de grève est constitutionnellement affirmé et protégé (que ce soit la grève des étudiants, la grève de la faim ou la grève de la réflexion argumentée - je vous renvoie à ce titre aux nombreux et pas toujours très clairs commentaires et développements du jeune Clems, sous les nombreux et toujours très clairs billets d'Eolas).

13. Le mardi 18 avril 2006 à 17:10 par Panama

Bah, si on perd tous nos investisseurs étrangers, au moins il nous restera les belles lettres.

14. Le mardi 18 avril 2006 à 17:14 par Logrus

Bonjour,

Je comprends bien sur la démarche de Jean Lasalle, mais franchement je la désapprouve. Tout ce que ce pauvre député aura réussi à faire, ç'aura été de montrer une fois de plus aux investisseurs japonais (de moins en moins) potentiels que:
- 1/ investir en France est une source d'ennuis constants.
- 2/ les politiques peuvent constamment y intervenir dans la vie économique au mépris des lois, du bon sens et de la simple logique...

A+

15. Le mardi 18 avril 2006 à 17:33 par K'lo

Si tous nos députés, du singe suivaient l'exemple,
Dans le Palais Bourbon,vacillerait le temple
De nos institutions tenant depuis lurette !
N'auraient plus lieu d'y être ni cantine ni buvette !



16. Le mardi 18 avril 2006 à 17:44 par Salomon Ibn Gabirol

Après la grève des étudiants pour obtenir le "retrait" du CPE, voici la grève de la faim pour s'opposer à une "délocalisation" (qui, rappelons-le, n'en est pas une, d'abord parce que TOYAL ne comptait pas partir de Lacq et ensuite parce que, même si telle était son intention, déménager à 30 bornes n'est pas une délocalisation, même à l'heure de l'Europe des régions).

Monsieur Lassalle a certes fait preuve d'un certain courage en ne s'alimentant pas pendant 36 jours, mais il ne s'agit ni plus ni moins que d'un caprice. A la prochaine contrariété menacera-t-il de se couper un bras ?

PS : Cela me fait penser à ce supporter gallois, dépité par le niveau de son équipe à la veille d'un match contre l'Angleterre, et qui avait dit à son barman préféré : "If Wales win, I cut myself a ball" et qui, après la victoire du Pays de Galles, était très poliment venu déposer son testicule droit sur le comptoir du bar, avant d'etre hospitalisé d'urgence.

17. Le mardi 18 avril 2006 à 18:10 par Yoxigen

ahahah faut vraiment etre supporter pour faire un truc pareil !

18. Le mardi 18 avril 2006 à 18:15 par authueil

Bien que partageant l'avis plutôt défavorable à la grève de la faim de Jean Lassalle, je prend quand même sa défense.
L'usine en question est le seul employeur de la vallée. 65 kilomètres, en montagne, c'est le bout du monde, surtout si c'est dans la vallée d'à coté. 250 emplois qui disparaissent, c'est un drame pour les habitants, qui savent que leurs chances d'attirer un autre investisseur sont quasi nulles. La seule alternative, c'est le chômage ou le départ.
Qu'un élu se préoccupe du traumatisme vécu par ses électeurs, ce n'est pas une démarche absurde. Qu'un député se lance dans une grève de la faim, c'est d'abord de l'affect, de la solidarité humaine avec une population, l'expression d'un désarroi.
Maintenant, quelle était la réalité de la menace sur l'usine en question ? Quelles garanties ont été obtenues ? Il nous manque beaucoup d'éléments pour avoir une vision globale et exacte de l'affaire.
Je pense qu'avant de juger, il faut se mettre à la place de Jean Lassalle pour étudier son point de vue et ses motivations. Quand on le fait, on se rend compte que son action a du sens et peut se défendre.

19. Le mardi 18 avril 2006 à 21:06 par Enguerrand

...et que d'animaux ds cette fable qui reste sans ours, car peu aime en cette vallee...

Le député Martyr, nouvelle façon de faire de la politique?

Le député Jean Lassalle a entamé une grève de la faim par crainte d’une possible « délocalisation » intra départementale de 150 emplois, et loin de questionner le sens de la démarche du député, on respecte son engagement physique ultime dans un combat « politique » et on s’extasie sur le succès du « héros ». A-t-on la le Mahatma Gandhi du Béarn ?
(la suite sur enguerrand.over-blog.org)

20. Le mardi 18 avril 2006 à 21:16 par Diane

chapeau bas à celui qui a écrit cette fable.

Pour ce qui concerne le député LASSALLE, il faut simplement être conscient que des élections se préparent; c'est peut-être cynique, mais est-ce totalement faux.
J'admets que je lui prête un calcul qu'il n'a peut-être pas eu; mais pourquoi faire la grêve de la faim dans les couloirs de l'assemblée? pourquoi ne pas la faire devant l'usine? et enfin, pourquoi, un député qui par définition est législateur, a-t-il recour à la grêve de la faim pour faire plier un adveraire qui, sauf erreur ou omission de ma part, n'a rien fait d'illégal.
je comprends bien qu'il a cherché à protéger l'emploi dans sa vallée; mais la grêve de la faim me semble difficilement justifiable. Il s'agit quand même d'une forme de chantage

21. Le mardi 18 avril 2006 à 22:14 par Dilettante

Salutations

Etant un inculte juridique, je viens m'abreuver au source du savoir de maitre (que cela me coûte de commettre cette faute !) Eolas. J'aimerais émettre une requête : pourriez-vous, je vous prie, maitre, nous donner votre avis de juriste éclairé sur cette affaire Lassalle. Est-ce que son action est légale ? Quels sont les recours des dirigeants du groupe Toyal ? Lacq, l'autre site qui devait accueillir l'usine et donc générer plusieurs emplois, peut-il faire appel de cette décision ? Le contrat peut-il être rompu ?

Telles sont les quelques questions que je me pose.

22. Le mercredi 19 avril 2006 à 08:03 par droit de réponse du patron de Toyal

Ou une fable prend naissance sur un "malentendu" entre le député et le groupe industriel.
www.lefigaro.fr/eco-entre...

23. Le mercredi 19 avril 2006 à 13:56 par Kharkov

Je connais quelque peu la vallée concernée.

Ce devait être un axe de transit pour les poids-lourds à destination de l'Espagne, avec l'ouverture du tunnel du Somport, c'est resté un cul-de-sac, d'autant plus que l'accès en a longtemps été interdit aux dits camions suite à une avalanche côté français (et d'après le site de Bison Futé, l'accès aux PL est toujours interdit, plus de 2 ans après l'incident...).
Même pour accéder aux stations de ski françaises sises près du col, il est plus facile et moins dangereux de passer par l'Espagne, où l'argent des contribuables européens a été utilisé pour mettre en place une route utilisable 12 mois par ans.

Si ce député avait eu un minimum de sérieux, il aurait passé les dernières années à obliger son gouvernement à effectuer les travaux d'infrastructure nécéssaires au maintient de l'emploi dans cette vallée.

24. Le mercredi 19 avril 2006 à 15:17 par Fils de La Vieille

Je pourrais en rire, mais somme toute, ce n'est pas du La Fontaine ; trop réaliste pour être imaginaire ou trop imaginaire (voire caricatural) pour être réaliste.

Si l'on écrit une fable alors que l'on se donne la peine de suggérer bien plus que de décrire, sans quoi cela n'est qu'un jeu de forme un peu futile, un exercice de style qui manque son but : servir le fond.

Au diable l'hilarité. C'est le glas qui retentit, et cette affaire succède à une autre, la conspiration des deux vient à bout de notre moribonde république (j'en omets la majuscule, de guerre lasse).

Entre poujadisme et tyrannie (la bonne vieille nostalgie napoléonienne n'est jamais loin), monarchisme vaguement déguisé (encore que seuls ceux qui le veulent bien se laissent prendre, manifestant une complicité béate qui fait bien à l'étalage), les élites de ce pays en trahissent tout l'héritage, avec une désinvolture qui frise l'insolence tant elle n'est même pas camouflée.

Alors bloguons, et retournons aux livres fondateurs, sapons les fondements de la pensée unique médiatico-politique.

25. Le mercredi 19 avril 2006 à 15:19 par chris

"Si ce député avait eu un minimum de sérieux, il aurait passé les dernières années à obliger son gouvernement à effectuer les travaux d'infrastructure nécéssaires au maintient de l'emploi dans cette vallée."

Hum je crois que justement il y a eu opposition aux travaux d'aménagement de la vallée, c'est à confirmer.
J'y suis passé vendredi et lundi, tunnel du Somport, et c'est vraiment un non sens ce tunnel.
Belle route du côté espagnole, superbe tunnel et badaboum du côté français, route de montagne très jolie mais à 50 km/h (au mieux) on a l'impression d'un immense gachis. La route est du niveau du col du Pourtalet (fermé en ce moment), c'est dire...

26. Le mercredi 19 avril 2006 à 20:36 par YR

La vallée d'Aspe s’inscrira peut-être comme l’une des luttes écologiques majeures des années 1990 contre l’aménagement de la route qui mène au tunnel du Somport : Ecologie contre Économie et survie d'une vallée.

source : fr.wikipedia.org/wiki/Col...

On trouve aussi ceci :
vertsvillenave.chez-alice...

* SOMPORT Manif 22 MAI [1994, je précise...]12H AU COL

Pour la première fois, peut-être, nous avons la possibilité d'arrêter dans les Pyrénées la machine autoroutière qui est en train de dévorer la terre.
Après 5 années de lutte acharnée, seule une infime partie des projets d’axes autoroutiers franco-espagnols par le tunnel du somport, a été effectivement réalisée. Des comités Somport ont éclos un peu partout en France et en Europe, faisant du la défense de ce territoire fabuleux un symbole de la protection de la nature et du refus du système économique actuel.*

Sans parler de la réintroduction des ours...

YR

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact