Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le tunnel

Vous l'avez sans doute remarqué, je suis quelque peu coi ces temps ci.

Rien à voir avec un désintérêt pour mon blogue ou un manque d'inspiration. Je traverse actuellement un tunnel de boulot. Je suis passé seulement en coup de vent à mon cabinet ces derniers jours, entre deux TGV, et en une semaine, j'ai calculé que j'aurai fait une fois et demi le tour de la France en raison d'une succession d'audiences en province. Et aurai été présent deux jours ouvrables à mon cabinet. Eolas Tour 2006, bientôt dans un tribunal de grande instance (ou une cour d'appel) près de chez vous...

Avec comme conséquence un terrible retard à rattrapper, côté courriers, messages, et délais qui commencent à courir. Tous les avocats connaissent bien ce phénomène qui rend notamment les derniers jours avant un départ en vacances un moment de stress épouvantable.

Pour le moment, je ne vois pas la sortie de ce tunnel. Je me suis juste arrêté à une borne SOS pour laisser ce rapide message.

Et si votre avocat est difficile à joindre ces temps-ci, soyez indulgent : c'est peut être bien moi.

Commentaires

1. Le vendredi 19 mai 2006 à 13:06 par Lumina

Bon courage !

2. Le vendredi 19 mai 2006 à 14:04 par avocat breton

C'est donc vous, le confrère sans hermine à l'épitoge, qui m'avez grillé la politesse dans une de nos charmantes juridictions bretonnes ?!!

Certainement pas. Quand je plaide hors du ressort des tribunaux de Paris, Bobigny, Nanterre et Créteil, je mets toujours mon épitoge herminée, par respect pour les usages du Barreau où je plaide. Par contre, comme tout avocat parisien qui se respecte, je passe devant tout le monde et ne salue parsonne.

Eolas

3. Le vendredi 19 mai 2006 à 14:11 par dindon

La compétence étant rare, on peut comprendre que des clients avisés utilisent au mieux la vôtre.
Car on trouve parfois le pire dans toute profession, y compris celle d'avocat.

Comme celui qui a représenté contre moi en défense le président d'une association qui refusait de me donner copie d'un document qu'il remettait par contre à d'autres adhérents !
Payé par l'association pour défendre son président, assigné en responsabilité civile personnelle, ce confrère réclama ma condamnation à des dommages intérêts reconventionnels pour procédure abusive, sans fournir une seule pièce au juge !

Mon seul tort étant de présenter seule devant le Tribunal !

Quid du respect de la justice et.........de la partie adverse ?

4. Le vendredi 19 mai 2006 à 14:55 par chaille

je ne vois quasiment plus ma tendre et chère...
débordée de travail qu'elle est!!

c'est peut etre vous ...ma femme???

5. Le vendredi 19 mai 2006 à 15:10 par bob

J'ai cru pendant longtemps qu'Eolas était en fait un collectif d'avocats se relayant pour écrire les posts, voire un riche et cultivé rentier écumant les tribunaux pour son plaisir se faisant passer pour un avocat. C'était la seule explication que j'avais trouvé pour votre capacité à écrire de forts longues et intéressantes choses sur votre blog, tout en exerçant l'un des métiers les plus chronophages du monde d'après ce que je vois autour de moi.
Mais non. Vous êtes bien seul, et bien un vrai avocat. Chapeau donc et bon courage.

Ceci dit vous avez un peu brisé hier mon amitié naissante avec CGX et ma conversion à l"Eglise évangéliste de l'amour universel" en interrompant les commentaires sous le post précédent. Vous m'avez accesoirement aussi fait manquer à ma parole, puisque j'avais promis d'apporter une réponse à Cath sur le problème des étrangers mineurs. Or lorsque je me suis rebranché après mon fort bon dîner, plus de possibilité d'étaler ma prose !
Je profite donc de ce nouvel espace pour tenir mon engagement auprès de Cath, qui j'en suis sûr depuis hier est inconsolable. Et promis je n'essaie pas de profiter de votre absence pour raconter des conneries.

L'étranger mineur donc. L'art. L 311-1 du CESEDA ne prévoyant la nécessité d'un titre que pour les personnes âgées de plus de 18 ans, et la loi du 29 octobre 1981 ayant posé le principe selon lequel un mineur ne peut être éloigné de force du territoire français, la juripsrudence en a conclu qu'on ne pouvait opposer à un étranger mineur la condition de régularité de son séjour, même en l'absence de tout titre, même en l'absence de visa (CAA MArseille 10 novembre 2003, Amar n° 01 MA00276). Le CE a jugé qu'un étranger mineur ne cesse jamais d'être en situation régulière jusqu'à ses 18 ans (CE Zhor Béchar n° 239 794). La conséquence logique, venant renfoercer la loi de 81, est donc qu'un étranger mineur ne pourra jamais faire l'objet, pour lui-même, d'un éloignement forcé du territoire (pour l'expulsion, l'interdiction est posée à l'article L 521-4 du CESEDA). - on pourra bien sûr en revanche lui refuser l'entrée en France s'il n'a pas de visa -
D'où tout l'enjeu de la détermination de l'âge d'un mineur/jeune adulte isolé.
Bien sûr le mineur peut être amené à quitter le territoire si ses parents sont eux mêmes éloignés -c'est ce qui se passe avec les jeunes enfants scolarisés - (l'admnistration a même le droit de l'éloigner de force si ses parents sont reconduits et qu'aucune autre personne ne peut le prendre en charge en France, pour éviter des situations d'isolement ; mais cette hypothèse est très rare, aucun parent n'étant assez fou pour laisser son fils de 7 ans seul en France).
Moralité, à tout prendre, il vaut mieux être un mineur isolé, ce qui permet d'être pris en charge par l'aide sociale à l'enfance et de bénéficier dans ce cas d'un titre à 18 ans, que d'avoir ses parents avec soi (les mineurs isolés deviennent un problème important en raison de leur nombre et de leur embrigadement dans les trafics, à Marseille par exemple).
Aimez vos parents qu'y disaient !

6. Le vendredi 19 mai 2006 à 15:10 par Moi

@dindon : c'était donc vous !Mais où avez-vous vu que la justice était respectable ?

@ chaille : chéri, je serai encore en retard ce soir ; mon unique client a besoin de moi.

7. Le vendredi 19 mai 2006 à 15:26 par Nawal

... Un chouïa en avance, d'ores et déjà : "Bonnes Vacances !"

8. Le vendredi 19 mai 2006 à 15:44 par OlivierJ

En attendant un futur billet de notre Maître, à qui je souhaite bon courage, voici un dessin amusant de Delize, qui mélange le Da Vinci Code, Clearstream et Sarkozy (sa nouvelle loi ?) : fr.news.yahoo.com/1705200... .

9. Le vendredi 19 mai 2006 à 16:00 par Hicham

Bonjour,

Si vous avez besoin d'un juriste notamment, je suis disponible.

@+

Je vous remercie mais je m'y connais un peu en droit.

Eolas

10. Le vendredi 19 mai 2006 à 16:44 par brigetoun

passer devant. Vous n'essayez pas de vous faire pardonner ce crime : être parisien ?

11. Le vendredi 19 mai 2006 à 17:50 par GCX

Toujours prompt à m' instruire, je lis: "L'épitoge est toujours herminée lors d' une plaidoirie en province "...

Je trouve que c'est franchement dégueulasse.

Qu' est ce que c'est que cette discrimination province-Paris ? On est trop crétin pour reconnaitre un avocat sans hermine à son épitoge en province ?

Et les massacres de pauvres bébés épitoges innocents aux grands yeux larmoyant, personne s' en émeuh ?(me dites pas que c'est du synthétique, le symbole est suffisament traumatisant)
A moins que votre cynique intention ne soit uniquement de forcer le déshabillage annuel d'une jeune mannequin militante ?

12. Le vendredi 19 mai 2006 à 18:15 par Arly James

@ GCX (11)

Arf ! :-D

JA

13. Le vendredi 19 mai 2006 à 18:16 par Flibustier75

@ GCX (11)

Arf ! :-D

14. Le vendredi 19 mai 2006 à 18:55 par patnprivate

Il me semblait que les avocats non-locaux passaient toujours avant les locaux aux audiences, par politesse et car ils viennent de loin.

Eolas, vous auriez dû choisir une cabinet d'avocats d'affaires, on ne bouge jamais de notre bureau.

15. Le vendredi 19 mai 2006 à 19:23 par all

Si vous voyez une lumière au bout du tunnel n'y allez pas, ce sont les lanternes du train.

16. Le vendredi 19 mai 2006 à 20:08 par ALCYONS- Marie-Christine BLIN

@ GCX

le Barreau de Paris a supprimé l'hermine il y a une vingtaine d'année pour éviter la discrimination entre ceux qui pouvaient se la payer et les autres sans tomber dans la fourrure artificielle utilisée par les barreaux provinciaux.

@ Me Eolas

me voilà rassurée, il n'y a pas que moi qui aie du mal à jongler avec les dossiers (de sous-traitance en ce qui me concerne), les TGV (surpeuplés) et le postage de mes notes (de blogeuse débutante) ... pour autant ... vite, vite ... une nouvelle de ces observations qui font mon régal.

17. Le vendredi 19 mai 2006 à 21:21 par reginella

"Ne t'escuse jamais, ne t'explique jamais" me disait mon grand père. Il avait raison, vous n'avez pas d'escuses. De toute facon vous êtes chez vous, vous n' avez pas à en donner. Nous sommes tous déçus par votre relachement ..finalement vous êtes un etre normal, qui pâtit de sa gestion du temps comme tout un chacun; non plus le héros qui parvenait à lier style, brillo, rapidité et consistance. Je suis tombée par le plus grand hasard il y a quelques instants sur le blog d'un haut fonctionnaire de l'Unesco en poste à l'étranger, qui est sans cesse en déplacement et qui écrit des billets d' une densité intellectuelle extraordinaire quasiment tous les jours:
<a href='www.queau.eu' target='_blank'>Metaxu</a>.
Tant pis pour vous, nous avons d'autres hommes à admirer.

Au lieu de vous dire des bêtises, votre grand père aurait mieux fait de vous apprendre l'orthographe et la politesse. Je vous remercie d'avoir pris la peine de laisser un premier commentaire pour me critiquer vertement pour ma conscience professionnelle, et pour faire de la pub pour un autre site. Au passage, des billets presque tous les jours, en l'espèce 9 pour un blog ouvert en... mai 2006, l'exploit n'est pas herculéen. Je vous souhaite donc bon vent et d'y trouver ce que vous ne trouvez pas ici, au point de vous y retenir.

Eolas

18. Le vendredi 19 mai 2006 à 21:22 par f3et

Je compatis, et j'enrage d'être privé de la suite de notre voyage en terre étrangère. En plus, j'imagine que vous allez être, vous, privé pour quelque temps du réconfort d'un thé correctement préparé... où cela, au fait? Partageant la même passion, mais en province, je rêvais, montant à Paris prochainement, de vous croiser incognito dans ce salon proche du Palais, mais voilà, relisant tous vos billets, je n'en découvre pas l'adresse...

19. Le vendredi 19 mai 2006 à 22:01 par XCF

Marie-Christine : un bien triste exemple de nivellement par le bas.

Reginella : merci pour le lien.

Bob : t'as remarqué: Eolas en province, du coup tout le monde s'en fout de ton scoop. A ta place, je serais ecœuré.

20. Le vendredi 19 mai 2006 à 22:09 par Raboliot

"Le Parisien, on préfère l'avoir en journal"
Ceux contre qui vous plaidez sont-ils de cet avis ?

21. Le vendredi 19 mai 2006 à 23:18 par maude

bonjour.
J'aimerai savoir si avec un master pro droit on peut acceder aux etudes d'avocat ???

22. Le vendredi 19 mai 2006 à 23:30 par Louisa

@reginella

Madame, je viens de naviguer sur le blog que vous nous avez indiqué, je puis vous dire que faire du copié collé de Nietzsche, fallait y penser c’est sur, ce qui importe c’est l’analyse pas le copié collé, Diantre !

1/ Je puis vous dire que si vous saviez ce qu’est être fonctionnaire international (moi je le sais) vous feriez peut être redescendre certaines personnes de leur piédestal. Oui Madame, je puis vous dire que de façon générale que la vie de fonctionnaire international implique beaucoup moins de travail qu’un avocat (horaires approximatives d’un fonctionnaire lambda 10h-12h 14h 30 16h voir 16h30 quand y a du boulot à finir) je l’ai vu de mes propres yeux, Madame, et ce dans plusieurs organisations internationales dont l’Unesco, le Hcr, l’Ocde à l’OMM, et c’est partout comme ça !). Et les fonctionnaires internationaux, même en poste à l’étranger, ont de façon générale un boulot moins stressant que les avocats (exceptions faites de postes dans les zones dites à risque, style Irak)
1 bis/ Pour votre gouverne personnelle, allez lire les publications de l’Unesco (vous verrez également de très belles perspectives philosophiques), ensuite je vous rappelle qu’un fonctionnaire international à un devoir de réserve…ledit devoir pouvant poser de réels problèmes avec la tenue d’un blog non anonyme (un fonctionnaire c’est déjà fait viré pour avoir écrit un livre trop engagé…)
2/ Le fait que sur ce blog il y ait des billets « d’une densité intellectuelle extraordinaire quasiment tous les jours » (citation) vient quelque peu étayer mon idée sur les horaires des fonctionnaires…
3/ Vous avez écrit (je vous cite) « Nous sommes tous déçus par votre relachement »…De quel droit, Madame, osez vous parler au nom de tous ??? C’est un comble !
4/Maître Eolas n’est pas un homme à admirer, c’est un avocat à idée !! La nuance est là…
5/ Maître Eolas ne nous a jamais dit qu’il avait de supers pouvoirs, il nous a dit qu’il était avocat, quoi de plus normal qu’il croule sous le boulot de temps à autre ?
6/ Oui, c'est vrai que j'aimerais bien lire un autre billet, mais "le désir s'accroît, quand l'effet se recule" (Corneille), alors bon! attendons un peu, je suis sure que le prochain billet sera génial....



23. Le vendredi 19 mai 2006 à 23:33 par Louisa

@f3et

Il n'y a pas 36 salons de thé près du palais ou maitre Eolas peut aller, je ne vous donnerais pas l'adresse, mais promener vous dans les environs vous trouverez, le tout c'est de se laisser flaner et d'explorer quelque peu.

24. Le samedi 20 mai 2006 à 00:08 par bob

@ XCF 20

Je dois avouer que les débats sur le droit des étrangers me manquent un peu ... Les mineurs étrangers sans Eolas, manifestement ça passionne moins les foules.
A part ça pour une fois je suis d'accord avec Louisa : les fonctionnaires internationaux c'est vraiment que des branleurs surpayés (on pourrait tenter de les reconduire à la frontière ?).

25. Le samedi 20 mai 2006 à 00:21 par Raboliot

@Louisa

Maitre Eolas a affirmé dans un précedent billet savoir comment faire sauter les retraits de points. Aujourd'hui j'appelle ça des super-pouvoirs.

26. Le samedi 20 mai 2006 à 00:51 par GCX

Donc, bob , si tu veux expulser un enfant mineur isolé, tu dois d' abord accepter l' entrée en France aux parents, reconstituer la famille et là, tu peux virer tout le monde ? c'est ça ?

... quel plan machiavélique ...

P.S. quand tu vois à qui Eolas laisse la responsabilité du blog quand il s' absente, tu prends peur...

27. Le samedi 20 mai 2006 à 00:56 par GCX

Maude 22 et 23:

un geste citoyen serait de s'y rendre en vélo.

28. Le samedi 20 mai 2006 à 10:27 par zerbinette

coi, coi, coi, le barreau nous prive de notre blogueur préféré ? couac !

29. Le samedi 20 mai 2006 à 14:41 par GCX

un petit truc pour vous faire patienter.

interact10ways.com/usa/in...

30. Le samedi 20 mai 2006 à 15:13 par XCF

Pour ceusses qui ont pas compris, vous prenez le lien là, interact10ways.com/usa/in...
vous attendez que ça charge, après vous deplacez le carré et vous cliquez.Je vous conseille de vous concentrer sur une couleur et d'aller au plus noir du noir, au plus blanc du blanc, etc.

En plus,il fait un temps pourri, vous avez que ça à faire .

31. Le samedi 20 mai 2006 à 17:06 par Vroumette

Concernant le "Eolas Tour 2006, les produits dérivés commencent à prendre forme. Par contre, gros dilemme : T-Shirt rouge, avec écriture bleue turquoise, ou sobre T-Shit noir avec écriture blanche. Pffffffffff, c'est une sacrée intendance cette tournée.

32. Le samedi 20 mai 2006 à 18:10 par Myosotys

Revenez-nous vite en pleine forme!

33. Le dimanche 21 mai 2006 à 09:54 par Fragrance de Jade

Oyé Oyé amis de la Justice !

Je ne sais pas si vous etes comme moi mais je veux être indiscrète et demande tout de go : puisque Maitre Eoals sort de son tunnel pour partir en vacances,
il pourrait nous informer de sa destination non ??
Histoire de nous donner des idées de vacances ...

Les paris sont ouverts

34. Le dimanche 21 mai 2006 à 10:33 par Fragrance de Jade

@ Louisa

N'étant pas parisienne, je cherche
un lieu à Paris alliant raffinement et discrétion pour mes rendez vous, alors n'ayez pas de remords a me donner l'adresse du salon de thé.

@ Vroumette

L'idée de la vente des produits dérivés du "Eolas Tour 2006" est excellente -
Reflechissons maintenant sur les modalités :références des produits (necessairement de qualité), les quantités, les modes et conditions de paiement... (liste indicative et non exhaustive). La realisation d'
un concept d'une boutique en ligne avec mannequins virtuels ...
Idée à suivre .... (rire)

35. Le dimanche 21 mai 2006 à 11:03 par bénévole ZAPI3

Juste une réaction sur le billet précédent sur les images de la ZAPI

1°) en effet la ZAPI3 paraît tout à fait convenable, comparé à des nombreux centres de rétention ou prisons françaises ou au dépôt de la préfecture de police de Paris (avez-vous déjà visité ce lieu, Maître?, qualifié par le commissaire aux droits de l'homme du conseil de l'Europe de pire endroit en Europe, après la Moldavie).
Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Ayant tenu de nombreuses permanences au sein de la ZAPI3 je peux dire que quel que soit le confort (grosso modo du type hôtel F1), c'est oppressant car c'est un lieu d'enfermement où l'espoir d'en sortir et de connaître une vie que les maintenus espèrent meilleure est quasi-nul.
La contrainte est psychologique par l'omniprésence de la surveillance policière (caméras, sas, fouilles, policiers partout, croix rouge française, etc.).

Et puis, comme on dit souvent dans les rapports Anafé: l'essentiel ne se passe plus là. La ZAPI3 c'est environ 60 personnes/ jour contre 500 dans le passé. Non tout se passe dans les aérogares dans la zone internationale où les personnes restent parfois plusieurs jours sans assistance et dans des conditions déplorables dans des locaux de police. Tout se passe dans les contrôles passerelles, etc.
Et là ça échappe aux associations. Car même si les associations sont habilitées à les visiter régulièrement et inopinément c'est tjs accompagné d'un policier et avec l'impossibilité d'intervenir lorsqu'une procédure est "en cours". Or elles sont tjs en cours.
C'est là où se déroulent aussi l'essentiel des violences policières.

2°) contrairement à ce qui a été écrit: en ZAPI la durée du maintien est maximum de 20 jours. Au delà c'est tout à fait exceptionnel (mesure dilatoire à un réacheminement par dépôt d'une demande d'asile ou retour d'un maintenu après refus d'entrée du pays de destination).
C'est en centre de rétention que le maintien est de 32 jours maxi, depuis la loi du 26 novembre 2003.
Jusqu'à maintenant s'il y a des enfants en ZAPI, il n'y en avait pas en centre de rétention. Mais les choses évoluent: si un mineur ne peut faire l'objet d'une mesure d'éloignement il "accompagne" ses parents (voir campagne actuelle de RESF).

PS: je ne comprends pas la critique contre l'Anafé selon laquelle l'association ne serait pas "libérale". Ce n'est pas son objet. Contrairement au Gisti qui défend des positions ouvertes sur la politique d'immigration, l'Anafé est une structure interassociative dont l'objet est de porter assistabce aux étrangers maintenus aux frontières.


36. Le dimanche 21 mai 2006 à 11:48 par Louisa : do you want a cup of tea?

@Frangrance de Jade:

Le salon de thé de Maître Eolas (dont je suis sure à 99,99% savoir que c'est celui là) est effectivement un endroit discret et raffiné...Ceci étant je crois que Maître Eolas ne tienne pas particulièrement à ce que l'adresse soit divulguée à tout vent, ça ne sera pas sympa de ma part de lui faire ce coup...Par contre tentez votre chance, et demandez la lui, vous verrez bien si il veut vous la donner.

Qui plus est, il y a tellement d'endroits charmants et raffinés à Paris...Pour profiter de Paris, rien ne sert de venir avec des adresses, des plans ou autres idées préétablies...Le tout c'est de se laisser porter par Paris, découvrir, contempler, savourer, battre le pavé de la Rive gauche et explorer....

37. Le dimanche 21 mai 2006 à 11:52 par Louisa

P.S: Maître concernant l'adresse du salon de thé, je suis incorruptible, dormez sur vos deux oreilles, je serai muette comme une tombe, l'endroit est trop calme pour que j'en fasse un point touristique de Paris....

38. Le dimanche 21 mai 2006 à 15:31 par Fragrance de Jade

@ Louisa

Merci du conseil, mais je ne peux demander au renard sa tanière et que de toute façon mon orgueil est tel que quand il se dresse sur la pointe des pieds, il arrive à grand peine au nombril de ma vanité...

39. Le dimanche 21 mai 2006 à 16:28 par Louisa

@Fragrance de Jade

J'ai pas trop compris la fin de votre phrase...Mais ne soyez pas déçue Fragrance, il y a plein d'autres salons de thé très sympathiques à Paris.

40. Le dimanche 21 mai 2006 à 18:13 par Alésia à la recherche du bout du tunnel

Cher Eolas, courage. C'est depuis mon propre tunnel (en effet il me semble que les tunnels auxquels il est ici fait référence sont des tunnels très personnels et partagés parcimonieusement) que je vous envoie ces quelques mots de soutien. Laissez vous envahir, c'est le terme, par la délicieuse sensation que provoque un surcroît de travail : adrénaline, fourmillement intellectuel, échanges passionnants, sushis avalés sur un coin de bureau encombré à 11h du soir, nouvelles idées pour vos billets à venir, piles de dossiers menaçant artistiquement de s'écrouler calées par d'autres piles elles mêmes en équilibre précaire, proximité avec la nature ou ce qu'il en reste après qu'une petite futaie ait été réduite à l'état de ramettes de 500 feuilles, elles mêmes délicatement imprimées afin de composer un dossier plus ou moins consistant...

Eolas, compagnon anonyme de tunnel, tenez bon, encore quelques semaines et la trêve estivale des vacances judiciaires viendra vous délivrer. Enfin c'est ce que je me suis laissé dire car bien qu'ayant prêté le même serment que vous je ne suis pas de ceux qui revêtent souvent la robe (avec ou sans épitoge herminée ou lapinée à ce qu'il parait) cet apanage de ceux que nous appelons ici les "véritables" avocats ou "avocats debout" (n'y voyez aucune flateries, nous connaissons simplments nos limites qui s'arrêtent au seuil de la salle d'audience), ceux qui comme vous se dressent, drapés de noir afin de faire entendre raison, ou tout du moins la raison de leur client, à la justice, à ne pas confondre avec les "avocats assis" qui se caractérisent non par la robe mais par la chaise ou la position assise (fauteuil de leur bureau, chaises des salles de réunion, siège du taxi ou du bus qui les transporte en réunion lorsqu'ils quittent leur antre, selle de leur vélo pour venir travailler le week end). Mais je m'égare, songez que vos pérégrinations judiciaires vous guident à l'air libre tout au long des tunnels SNCF, votre tunnel est donc dynamique même s'il vous éloigne de votre bureau, alors que le notre est statique (il me semble même parfois que nous reculons alors que le reste du monde avance) exception faite des roulettes qui équipent ma chaise et me permettent de me propulser vers la bouilloire pour la pose thé (bien qu'assumant le statut d'avocat tronc vissé à sa chaise, je partage avec vous, et beaucoup d'autres amateurs, je plaisir céleste de déguster une tasse de thé à de nombreuses occasions tout au long de la journée). Pensez également à ces heures passées dans les trains qui vous permettrons d'enregistrer, au rythme des roues glissant sur les rails, vos futures interventions podcastiennes.

Bien entendu que nous attendons tous avec impatience votre prochain billet, mais haut les coeurs Eolas, le bout du tunnel est à portée de main. Courage à ceux qui attendent. Mes collaborateurs, auxquels je tiens à rendre hommage, et moi même sommes actuellement en plein tunnel, et ce depuis quelques temps déjà, il nous semble parfois qu'il nous appartient plus de creuser le tunnel que nous partageons que de l'emprunteur tout simplement. La progression est lente et nous ne disposons que de petites cuillers à moka et de boules à thé pour creuser ledit tunnel, mais vos interventions sont pour nous les petites lumières qui jalonnent notre progression sans risque aucun de coup de grisou. Nous sommes de tout coeur avec vous Eolas, bon courage.

Alésia
Au fonds du tunnel le week end, la semaine et en soirée.

ps : navrée pour les parenthèses, mais je suis dans le tunnel et chaque minute est précieuse

41. Le dimanche 21 mai 2006 à 19:58 par demian west

Bonjour Maister du temps aussi,

Je vous remercie pour cette information qui sait jeter un lustre très avantageux sur les quelques heures, avant que mon avocate préférée, entre des milliasses, parte en vacances.

Car là, je saurais bien obtenir : tout ;
dans cette savante urgence qui rendrait tout possible, à des maîtres ès-stratégies des caprices pleurards, que sont tantôt vos pires clients.

Cordialement

Demian West

42. Le dimanche 21 mai 2006 à 20:32 par David

A Louisa : je suis fonctionnare, et je ne compte pas mes heures. Mais si je pouvais avoir les heures que vous décrivez ("10h-12h 14h 30 16h voir 16h30 quand y a du boulot à finir"), je signerais de suite.
Moi c'est plutôt du boulot jusqu'à minuit, oh pas tous les soirs, mais régulièrement.
Bien à vous.

PS : Eolas : si tu viens chez moi, et n'hésites pas, préviens quand même un peu à l'avance.

43. Le dimanche 21 mai 2006 à 21:22 par Louisa

@David:

Il y a toujours des exceptions aux principes...C'est bête, je ne suis pas tombée dans votre service...En fait pour moi y deux catégories d'agents internationaux: les fonctionnaires dans la place qui se la coulent douces (quelques rares coup de bourre à l'approche des assemblées, et quelques fonctionnaires nouvellement promus qui veulent bien faire) et les autres les contractuels, qui s'accrochent comme des fous pour être renouvellés...Eux evidemment se la coulent moins douce...Enfin RECONNAISSEZ tous les fonctionnaires autour de vous ne s'égratinent pas à la tâche, dans quelle organisation êtes vous?

P.S: Euh si vous enlevez le papotage téléphonique, le café de 9h (qui met une heure à refroidir) le papotage de couloir, la longue pause de midi, le repapotage de couloir, et tâches qui servent à rien (faire semblant de lire des rapports bidonnesques...écrit par la cousine de la soeur du directeur du département x y), et enlever vos heures passées à des conférences qui servent qu'à faire vous faire mousser (qui ne servent à rien dans le fond) vous arrivez bien à un travail effectif de 4h (j'ai dit effectif) sur le contrat c'est 8 h de travail...Euh c'est sur qu'à se rythme là on travaille parfois jusque minuit quand on a mis des choses importantes à faire de coté....

44. Le dimanche 21 mai 2006 à 21:34 par Louisa

@ David

Et pas la peine de faire une contre-critique, si vous relisez bien mon petit mot (22) je prends la précaution de dire "de façon générale" (et ce à 2 reprises), je veux donc bien souligner une régle, un principe (les fonctionnaires ne se fatiguent pas à la tâche), ledit principe supposant donc des exceptions (sinon ce ne serait pas un principe) et si vous faîtes parmi de ces exceptions c'est tout à votre honneur! (mais reconnaissez que sur le principe j'ai pas tort...

45. Le lundi 22 mai 2006 à 07:46 par Un passant

@ Louisa

Encore une fois, vous postez vraiment n'importe quoi...
Vos commentaires sont, la plupart du temps, difficiles à suivre et d'une cruelle inutilité. Abstenez-vous donc!

Etes-vous frustrée de ne pas être fonctionnaire? Qui êtes-vous pour affirmer de tels "principes" ? Enfin, travaillez-vous ne serait-ce que 35 heures par semaine ? Vu le temps que vous perdez sur ce blog, j'en doute.

Veuillez m'excuser pour cette intervention tout aussi inutile que les votres, mais vous m'agassez depuis le jour même de votre arrivée. Que voulez-vous, je ne suis pas fonctionnaire et n'aime pas perdre mon temps à lire vos âneries!





46. Le lundi 22 mai 2006 à 12:08 par asteroid257

Un avocat qui prend des vacances !! Quelle honte :))

Moi qui pensais que ca nous était interdit !

47. Le lundi 22 mai 2006 à 13:04 par hervé

@un passant

Bonjour,
Je suis désolé, mais vous n'avez pas la verve du maître de céans pour tancer ceux qui vous déplaisent. Autant j'admire Son style pour rabrouer les commentaires qu'il trouve déplacés (même si je ne suis pas toujours d'accord avec ses propos) autant le votre ... Qui êtes vous pour demander de s'abstenir de poster à l'un de vos pairs (simples lecteurs) ? Peut-être (c'est une supposition) n'êtes vous pas le maître étalon de ce que les lecteurs n'aiment ou n'aiment pas lire en ces colones !

L'avantage de ce blog, c'est que l'identité du posteur est écrit en gras, ce qui vous permet de passer outre son post et donc d'éviter de perdre du temps à lire ses aneries.

Que dire du masochisme de celui qui perd du temps à écrire un post pour se plaindre du temps qu'il a perdu à en lire un autre. Si vous n'êtes pas fonctionnaire, peut être êtes-vous psychiatre libéral et vous pourrez nous satisfaire d'une réponse dont la pertinence calmera mon impertinence.

48. Le lundi 22 mai 2006 à 13:12 par bob

Je regrette bien le droit des étrangers : au moins on s'enguelait pour de vraies raisons ...

49. Le lundi 22 mai 2006 à 14:09 par GCX

et à part ça, Bob, t' as passé un bon week end ?

50. Le lundi 22 mai 2006 à 14:20 par Bob

Excellent cher GCX; et toi même ?. J'espère que l'exemple de notre belle entente saura ramener à de plus nobles sentiments certains intervenants de ce blog, en leur faisant comprendre que si tout le monde se donnait un peu d'amour, il y aurait moins de reconduites à la frontière et d'enfants malheureux dans le monde. A ce propos mon bon ami, n'aurais tu pas en stock un de ces poèmes chantant l'amour comme Jean Ferrat chantait Aragon, tel celui que tu nous transmis naguère ? (du Paulo Coehlo par exemple ?). Depuis que nos contradicteurs ne nous parlent plus d'amitié entre tous les gars du monde, j'avoue que mon quotidien est un peu morose...

51. Le lundi 22 mai 2006 à 15:38 par GCX

Rien de tel, mais j'ai trouvé une chanson enfantine de saison:

uhrrûûm, mmhrum ,

Petit homme l'avocat {bis}
En voyage s'en alla
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

En voyage il s'en alla, {bis}
Dans une auberge il entra
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

Dans une auberge il entra {bis}
A manger, il demanda
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

A manger, il demanda {bis}
Du poisson on lui donna
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

Du poisson on lui donna {bis}
Une arête l'étrangla
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

Une arête l'étrangla {bis}
Aussitôt on l'enterra
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

Aussitôt on l'enterra {bis}
Sur sa tombe l'on grava
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla

Sur sa tombe l'on grava {bis}
Ici-gît un avocat
Tourne, tourne, la girouette
En voyage s'en alla,
Giroflée et girofla


bon, c' est un peu triste comme histoire, mais faut combler, sinon y' aura plus personne à son retour...

52. Le lundi 22 mai 2006 à 16:59 par Bruno

Pour réconcilier Louisa et Un passant :

@Un passant 45,

Je pense que vous n'avez pas lu le premier post 22 de Louisa, en tout cas c'est mon impression. Elle s'emporte effectivement dans les posts 43 et 44 sur lesquels vous réagissez. Elle y répond, un peu violemment, à David 42, qui ne semble pas avoir lu le post 22 non plus, puisqu'il se sent visé étant fonctionnaire mais qu'il ne semble pas opérer dans une des organisations internationales (Unesco, le Hcr, l’Ocde à l’OMM) visées par Louisa (en tout cas il dit pas laquelle).
De plus, Louisa modère en partie son attaque, puisqu'elle en exclue les contractuels, les nouveaux venus, les périodes d'avant assemblée, qu'elle ne parle que de certains postes de fonctionnaires internationaux qui ne feraient qu'environ 4h efficaces par jour (finalement, je trouve que c'est déjà pas mal 4h au vu de son discours ;-)

@Louisa 43/44,

David ne méritait pas tant d'emportement, il disait juste que ca ne correspondait pas à son vécu (et encore, pas les fonctionnaires qu'il côtoie mais uniquement le concernant)... Ca me semble très exagéré de lui demander de "reconnaître" (et vous le lui criez en l'écrivant en majuscules) que les fonctionnaires internationaux travailleraient très peu par "principe". Sauf si vous savez vraiment de quoi vous parlez, ce qui semble être le cas, mais quand même !


J'espère que ce blog va revenir à des discussions un peu plus tolérantes et constructives, et j'espère ne pas avoir jeté de l'huile sur le feu avec ce post...

53. Le lundi 22 mai 2006 à 17:25 par chaille

@ Hervé

Bonjour,
Je suis désolé, mais vous n'avez pas la verve du maître de céans pour tancer ceux qui vous déplaisent. Autant j'admire Son style pour rabrouer les commentaires qu'il trouve déplacés (même si je ne suis pas toujours d'accord avec ses propos) autant le votre ... Qui êtes vous pour demander de s'abstenir de poster à l'un de vos pairs (simples lecteurs) ? Peut-être (c'est une supposition) n'êtes vous pas le maître étalon de ce que les lecteurs n'aiment ou n'aiment pas lire en ces colones !

;0) ....

tout ça pour dire que c'est un peu ridicule de vouloir faire sa loi sur ce blog
sauf peut-être Eolas et encore ...
car on peut se poser si sa belle création lui appartient encore tellement elle est devenue une institution
(je pousse un peu loin mais bon !)

ceux qui veulent le faire n'ont qu'a créer le leur...



54. Le lundi 22 mai 2006 à 17:28 par chaille

Eolas nous manque
voila à quoi nous en sommes reduit

tiens je vais relire ses posts depuis le debut!

55. Le lundi 22 mai 2006 à 17:51 par Bob

@ Chaille # 53

Tu pourrais tant que tu y est faire un pélerinage au palais de justice en demandant à voir sa toque, sorte de relique miraculeuse.

Devant tant d'idolatrie, Maître Eolas, je vous encourage à fonder une secte autour de votre personne, cela vous rapportera beaucoup plus d'argent que votre métier actuel. Vous pourrez raconter que vous avez été énlevé au paradis des avocats, entouré de deux larons que vous étiez en train de défendre (ou plutôt un seul des deux), et que votre retour dans la Gloire et proche. Mais comme il est écrit dans le code de procédure pénale, cette Parousie ne s'effectuera qu'après qu'ait régné pendant 5 ans l'antéchrist, (à savoir Sarkozy, avocat déchu, comme Lucifer était un ange déchu de sa dignité).

Amen

56. Le lundi 22 mai 2006 à 17:53 par Bob

Et puis n'oubliez pas votre robe d'avocat sans couture, que les policiers du ZAPI se seront partagés au pied de votre croix. Ca se monnaye bien, les reliques.

57. Le lundi 22 mai 2006 à 18:04 par Bob

Et le petit salon de thé près du Palais en guise de grotte de Bétlehem. C'est important d'avoir un lieu de pélerinage un peu mystérieux et dont l'emplacement est incertain.
Louisa ou Fragrance de Jade, qui sera votre Marie Madelaine ?

Allez j'arrête là.

58. Le lundi 22 mai 2006 à 18:25 par AmpimaoS

Cher Maître,
56 commentaires pour un non billet, un tunnel bigrement long.

59. Le lundi 22 mai 2006 à 18:50 par bigfinger

Oué ^^

Tout pareil, c'est le bazar en ce moment, le justiciable est en furie j’ai l’impression que ces long weekends de Mai il les passe à se demander si je travail sur son dossier et qu’il trépigne de m’appeler dès l’expiration de ce jour férié que j’ai osé chômer aussi.

Et comme toujours à cette période on plaide à qui mieux-mieux pour ménager un mois et demi de pose judiciaire! Et en Septembre: rebelote.

60. Le lundi 22 mai 2006 à 19:22 par GCX

ah ouais, c'est une bonne idée une belote !
Je joue avec Bob, atout Pique.
A qui la main?

61. Le lundi 22 mai 2006 à 19:38 par Diane

hé bien hé bien... il suffit que le chat soit parti pour que les souris dancent.... et carrément sur la table.



62. Le lundi 22 mai 2006 à 19:49 par nina grazdova

le salon de thé sympa est quai aux fleurs ( enfin moi c est l adresse qui me plait)
j ai repéré aussi le 13 passage de l enfer..à la prmière offre de vente, j 'achète; dc je sais pas si je suis de bon conseil..
eolas merci de votre hospitalité ms mettez un peu d ordre ds vos commentaires. parce que la connerie qu autorise la condition d invité, moi je trouve que ca va 5 minutes...postez tant bien que mal, svp, au moins pour les canaliser que diable..

63. Le lundi 22 mai 2006 à 20:10 par GCX

ça devient effectivement pénible ces histoires de thé et de boutiques en ligne . Y'a des sites pour ça ...

64. Le lundi 22 mai 2006 à 20:12 par Louisa

@ Un passant:

Charité bien ordonnée commence par soi même!!!

Nan mais, j'hallucine, je crois que je n'ai pas manqué de respect à David!
En plus vous ne fréquentez même pas le milieu des organisations internationales, alors oui je suis mieux placée que vous pour affirmer certaines choses....Sinon tout va bien merci je ne suis pas frustrée!
Déja, j'ai pas envie de vous déballer ma vie, mais je puis vous dire que les 35h, je ne connais pas, je bosse comme une folle! En plus c'est trop d'honneur de faire une analyse de mes commentaires!pfff! Je suis morte de rire!

@Hervé:

Merci....Trop mignon...

@ CGX, bob et &

Quelqu'un peu lancer un sujet?? en attendant Maître Eolas...Je pense qu'on a bien débattu sur l'immigration dans nos commentaires antérieurs....soit on repart sur le sujet immigration mais il faut une question bien cadrée, soit on part sur un autre sujet, non? Qu'en pensez vous

Parce que franchement j'en peu plus des commentaires méchants du genre de "un passant"
.....

65. Le lundi 22 mai 2006 à 20:39 par Louisa

P.S: désolée de revenir sur le salon de thé (Da Vinci tea code), mais je crois que Maître Eolas va dans un autre salon de thé que celui qui est Quai aux Fleurs....Celui auquel je pense est génialissime (attention ça ne veut pas dire que celui du Quai aux Fleurs n'est pas bien)

66. Le lundi 22 mai 2006 à 20:40 par David

@ Louisa :
Je suis dans un gros service : l'éducation nationale.

Sur les 17 profs qui enseignent la même matière que moi dans l'établissement où je suis, je peux repérer 3 maxi qui ne se donnent pas sans compter. Les autres bossent largement autant que moi.

Je ne me plains pas hein, je gagne (relativement) bien, j'ai des vacances et exerce un métier dans lequel je prends mon peid, juste que fonctionnaire = feignant ça ne fait plus sourire depuis longtemps.

67. Le lundi 22 mai 2006 à 21:00 par Louisa

Très cher David,

JE PARLAIS DES FONCTIONNAIRES INTERNATIONAUX INTERNATIONAUX (bis repetita): CEUX QUI BOSSENT DANS LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES!!!!!! RIEN A VOIR avec VOUS, VOUS AVEZ LE MËME TITRE AU DEBUT "FONCTIONNAIRE", mais vos metiers sont totalement différents.....

EN FAIT c'est un microcosme les organisations internationales (pas le même salaire, pas le même langage, pas le même boulot, pas les mêmes manières)

prenez le temps de me lire correctement, svp

JE NE PARLAIS PAS DES FONCTIONNAIRES NATIONIAUX!!!Alors là d'accord je suis d'accord que vous bossez surtout dans l'éducation nationale, un de mes proches parents est proviseur est il n'a pas une seconde à lui!)





68. Le lundi 22 mai 2006 à 21:18 par courbet

faut-il traverser le tunnel sous la manche pour se rendre à ce fameux salon de thé ?

69. Le lundi 22 mai 2006 à 21:25 par Louisa

@Courbet

Non, le salon de thé est bien à Paris.

70. Le lundi 22 mai 2006 à 21:35 par Fleuryval

Sans rapport avec la note. Une question que beaucoup doivent se poser : qu'est-ce qui justifie qu'un avocat de permanence saute au commissariat dés qu'un délinquant est arrêté par la police et qu'un général à la retraite ne puisse être accompagné du sien à une audience chez les juges du pôle financier ?

71. Le lundi 22 mai 2006 à 22:36 par bigfinger

bon

Il me prend l'envie de vous narrer ma dernière permanence de comparution immédiate, endurez le.

Le seul dossier de cette audience, en comparution immédiate s'entend, nous venait de la prison locale. Un de ces braves jeunes gens entretenu par nos impôts enbastillé pour avoir légèrement violé et lourdement poignardé une donzelle avait été intercepté en revenant du parloir avocat avec force hashich sur lui qui n'avait été décelé lors de l'aller.

L'avocat du séducteur fut entendu et soupçonné, la procédure vite bouclée le manouche restait coi.

Et moi aussi devant un tel dossier, sec comme une lesbienne au concours de Monsieur Univers.

Condamné pour son crime en novembre 2005 à 12 ans par la cour d'assise de Clermont-Ferrand, autant dire que deux ou trois mois de plus ça n'allait titiller le scrotum du Tribunal, enfin pour deux tiers.

Quand soudain l'idée....mais bon sang mais c'est bieng sûr, les faits commis en détention provisoire sont antérieurs à la condamnation du chignoleur! Donc je peux plaider la confusion de peine!

N'ayant pas pu scruter les détails du casier ni de la fiche d'exécution j'interroge discrétement un des juges au début de l'audience en ces termes: " Essciouse me Monssieur le juge mais le jeune chien fou que je suis voudrais savoir si la condamnation de la cours d'assise est définitive?", "voui me semble t'il" me répondit t'il.

Le parquet requiert 4 mois ferme.

Sur ce, la parole étant à ma défense j'en use et abuse plaidant la confusion; l'iniquité de la double sanction judiciaire et administrative à travers la Commission de Discipline « NON BIS IN IDEM » me gargarise-je, je pleure la stupidité du législateur français qui depuis 1996 me en place un régime de sanction pénitenciaire identique à ceui de Royaume Unis pourtant mainte fois condamné par la Cour Européenne des droits de l'homme, je me désole, me gausse aussi assurément, invoque Campbell et Fell « remember 1984 » etc... etc...

A la fin le président interloqué qui avait passé une partie de mon exposé dans le casier et la fiche d'éxécution me dit gentillment" Maître, l'arrête est frappé d'un pourvoi, il n'est pas définitif.", l'assesseur me jette un regard aussi furtif que désolé. Je m'approche doucement du président et je lui dit honnête et désemparé: "C'est pas grave sinon je n'aurais rien eu à dire"

3 mois ferme ; la pitié sans doute.

Arf

C'est dur.

72. Le lundi 22 mai 2006 à 22:46 par bigfinger

Nota bene: je n'ai toujours pas compris comment ce dossier a pu être audiencé en comparution immédiate!

73. Le mardi 23 mai 2006 à 00:13 par loz

grosdoigt, merci pour cette note d'humour (pas blanc), je me coucherai de bonne humeur.

74. Le mardi 23 mai 2006 à 01:37 par Fragrance de Jade

Tel Diognène une lanterne à la main cherchant un homme, je viens chercher la lumière dans ce tunnel ..Maitre Eolas ... ou etes vous ??

75. Le mardi 23 mai 2006 à 10:59 par Jeanne

Bénévole, investie fortement dans la lutte des Sans-Papiers je n'étais pas revenue sur ce site depuis quelques temps. Ce que je viens de lire me semble affligeant... Est-ce à dire que d'aucun aurait décidé de saboter complètement ce site par des discussions sans intérêt ? Je trouve cela extrêmement dommage. Les interventions premières me semblaient d'un très bon niveau mais là, franchement, on se croirait à la sortie de l'école primaire. Il est si important que ça ce salon de thé ? C'est peut-être à prendre au 5ème degré ? Et puis ces attaques stériles contre les hauts fonctionnaires. J'avoue que si certains travaillaient moins, cela m'arrangerait plutôt, compte tenu de ce qu'ils nous concoctent et que nous sommes obligés de subir... avant de nous obliger à lutter (ou de nous mobiliser avant d'être obligés de subir).
J'ai vu plus haut "les vacances judiciaires". Et bien les militants ne vont pas être en vacances, du moins ceux qui luttent contre les expulsions des étrangers et en particulier celles des mineurs et de leur famille. J'espère qu'il restera quelques avocats spécialisés et compétents sur cette législation, parce que cela va être dur à patir du 1er juillet (du moins, c'est comme ça qu'on nous l'annonce du côté Sarkozy) quand les arrestations et les expulsions vont commercer. Et ça m'étonnerait fort que nous ayions envie (et encore moins le temps) de fréquenter le moindre salon de thé à ce moment-là.
Mesdames et Messieurs les avocats, je vous assure que les personnes que vous venez assister que vous soyiez avocats de permanence ou non, elles s'en fichent pas mal que vous ayiez une bande d'hermine (vraie ou fausse) ou pas et moi avec, je n'y ai d'ailleurs jamais prêté attention. Il y a tant d'espoir (chez les sans-papiers et nous avec) que votre plaidoirie aboutisse favorablement... Heureusement jusqu'à présent, nous sommes toujours ressortis avec la personne que nous soutenions (je parle du 35 bis en banlieue) et c'est bien grâce à l'avocat qui a réussi à obtenir au moins une assignation à résidence.. (pour le TA c'est plus mitigé, mais là c'est plus comliqué). On est bien loin des petits gâteaux...
Au fait, les petits enfants, les CRA n'étant pas tous adaptés à l'accueil de ceux-ci, on va les parquer où avec leurs parents quand ils se feront arrêter cet été ?
Solidairement,
Jeanne

76. Le mardi 23 mai 2006 à 15:20 par tuvatroloinmomo

hep, si vous cherchez une collaboratrice pour vous soulager un peu de votre charge de travail ..i'm here ! ......hum, ça coute rien d'essayer...

77. Le mercredi 24 mai 2006 à 12:42 par asteroid257

@Fleuryval:

Une simple question de statut. La personne gardé à vue a le droit de rencontrer un avocat dès la 1ère heure de sa garde à vue (sauf exception prévue pour certains infractions ou le délai est plus long).

Le Général Rondot n'a que le statut de témoin et n'a donc pas en principe la possibilité d'être assisté d'un avocat. Il le pourrait s'il avait le statut de témoin assisté (à mi chemin entre le témoin simple et le mis en examen) qui lui permettrait aussi d'accéder au contenu du dossier d'instruction.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact