Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Es la guerra !

Petite revue de presse espagnole pour se mettre dans l'ambiance.

Marca, l'Equipe espagnole titre : "L'Espagne doit mettre Zidane à la retraite !", publiant en Une l'outrage inoublié d'il y a 22 ans, quand le gardien de but espagnol Arconada laissait échapper une balle qu'il avait pourtant captée et offrait à la France le but de la victoire en final de l'Euro 84. En page intérieure, l'envoyé spécial de Marca affirme que "la France panique face à la jeunesse et à la qualité espagnoles". En tus sueños, amiguito.

Son concurrent AS titre "Je ne veux pas du soutien de Florentino". En effet, AS est le journal officiel du Real Madrid tandis que Marca est celui du Barça, et la Une est consacrée à la candidature de Juan Miguel Villar Mir à la présidence du Real, qui décline le soutien embarrassant du précédent président, Florentino Pérez. Ce n'est qu'en pages intérieures qu'AS révèle que les sondages en Espagne sont pessimistes et prédisent la défaite de l'Espagne. AS en rajoute dans le déclinisme en rappelant que c'est le 22e aniversaire de la défaite en finale de l'euro 1984, et conclut avec un article funèbre : Cesc, Raul et Zidane : la victoire ou la retraite.

El Pais (l'équivalent du Monde en France) est plus sobre : "L'Espagne et la France se disputent une place en quart de finale dans un duel des générations".

El mundo (centre droit) titre "L'Espagne joue à quitte ou double avec la France", et en pages intérieures "L'Espagne veut régler ses comptes avec la France", qui l'a toujours battue en 5 rencontres au cours d'une phase finale d'une compétition internationale, bien que le compteur toutes rencontres confondues soit favorable d'un point à l'Espagne (11 victoire à 10, 5 nuls). Là encore, le spectre de la finale de 1984 n'est pas loin.

La Vanguardia, quotidien de Barcelone, se la joue catalane. Tout ce qu'elle retient est que Raul Gonzalez Blanco, le capitaine espagnol, fête aujourd'hui ses 29 ans. Il faut être espagnol pour comprendre.

Demain, je vous proposerai les titres choisis par ces mêmes journaux.

Commentaires

1. Le mardi 27 juin 2006 à 16:41 par guichoune

Toujours interessant de voir la France vue de l'extérieur, fusse sous un spectre certes futile mais tellement passionnant.

Allez les Bleus, que le meilleur gagne ce match que nous espérons tous à la hauteur de la compétition:festif, engagé,incertain et générateur de beau jeu: épique quoi!

Le Brésil est certainement au bout du suspens pour 90 min de bonheur en rab

2. Le mardi 27 juin 2006 à 16:57 par pqs

Un petit detail, le Marca n'est pas du tout le journal officiel du Barça. Marca se veut général mais finalement est un journal fait à Madrid est ça est important car la presse esportive espagnole est très divisisé, les journaux catalans tels que le Sport sont pour le Barça, le reste plutôt Madrid. En tout cas, le Marca n'est pas du tout pro Barça.

Pour comprendre La Vanguardia, ne soufit pas d'être espagnol, il faut être espagnol et comprendre la Catalogne, qui n'est pas toujours le cas.

3. Le mardi 27 juin 2006 à 17:06 par Flolivio

Non seulement on va battre l'Espagne, mais en plus, on battra le Brésil! (Je sais, ça relève de la science fiction)
Je propose donc un petit France-Allemagne en finale.
Entre temps, Barthes aura pu suivre un petit stage de coups de pied sautés dans les machoires des attaquants...

4. Le mardi 27 juin 2006 à 17:56 par M. Masure

Heu...A parte el futbol, ayer, un hombre muy importante hablo de una ley a proposito de la responsabilidad de la magistratura!

¿ Que hombre muy importante ? Ayer solo oí hablar el presidente Chirac...

Eolas

5. Le mardi 27 juin 2006 à 18:36 par Oaz

Après le match de catch entre les Pays-Bas et le Portugal, le penalty imaginaire en faveur des italiens, le penalty bien réel refusé aux suisses et le but en position de hors-jeu des brésiliens, la seule question vraiment importante pour le match de ce soir c'est : A qui profitera l'erreur d'arbitrage ?

Finalement un arbitre de foot c'est un peu comme un juré chez Patrick Sébastien : il voit certaines actions, il décide qui est le coupable et ensuite on lui montre la vidéo qui prouve qu'il avait tort...

Objection. Le pénalty accordé à l'Italie était tout à fait justifié. Certes, quand on voit un italien s'écrouler dans la surface, on ne peut s'empêcher de le soupçonner, mais en l'occurrence, l'Australien n'a pas joué le ballon et surtout s'est relevé sur son coude au moment où le joueur adverse passait, constituant l'obstruction, sanctionné d'un penalty puisque commis dans la surface.

Eolas

6. Le mardi 27 juin 2006 à 19:05 par AlekSee

Mieux vaut ne pas lancer un débat sur la légitimité de ce penalty, ça risque de finir en troll ;)
Je trouvais personnellement ce penalty extrémement généreux...

Et beaucoup de téléspectateurs, de supporters et de commentateurs se disent qu'ils n'ont jamais vu une compétition si mal arbitrée (sans prendre le parti d'aucun pays)... Maintenant la majorité n'a pas toujours raison mais c'est tout de même significatif.

@Oaz : tu as oublié le ballon qui est rentré de quelques centimètres dans le but mais qui a été refusé dans "je-ne-sais-plus-quel-match" !

Pour ma part, je trouve que les joueurs tombent beaucoup pendant ce mondial, aucun ne tient sur ses jambes ! :)

7. Le mardi 27 juin 2006 à 19:14 par Bruno

Ya veo que nuestro querido Don Eolas es hispanohablante. Cuantas maravillas y tesoros de cultura e inteligencia nos quedan por descubrir a pesar, o dolor, de una aficion tradicionalista al gremio de abogados galicos de costumbre y habladuria algo reaccionaria. Los "pobres" abogados espanoles que son nada menos que 100 000 tienen una vida mucho peor. Esto ocurre porque la licenciatura (el master en la idiosincrasia europea de hoy) basta para ingresar al cuerpo. Sin embargo, los abogados del Estado lo tienen mucho mejor (son 500) y no dudo que el Ilustrisimo Eolas hubiese aprobado a tal magna oposicion digna de la gesta futbolistica mundial que anima a ciertos foreros entre los cuales no me encuentro.

8. Le mardi 27 juin 2006 à 19:19 par Irène Delse

Bon, bon, donc quand l'équipe de France se magne le popotin, elle parvient (difficilement) à se hisser en 8ème de finale... Bon, allez... ¡Oléééé!

9. Le mardi 27 juin 2006 à 20:54 par Schloren

► Objection. Le pénalty accordé à l'Italie était tout à fait justifié.

Je vous rejoins sur ce point, Eolas. Le pénalty était pleinement justifié et il faudrait changer les règles au lieu de désigner l'arbitre comme bouc émissaire. Il a d'ailleurs consulté son JLD (Juge de Ligne Droit) qui, bien que n'ayant strictement rien vu, a confirmé la sanction et donc le pénalty. L'arbitre n'est donc pas le seul responsable et c'est l'ensemble du système arbitral qu'il faut changer.

10. Le mardi 27 juin 2006 à 20:58 par Erasoft

Allez les Bleus !!!

(un peu moins bleu, un peu moins gros que ce que fait Eolas habituellement, mais bon, je le fais quand même !)

11. Le mardi 27 juin 2006 à 22:19 par Tabasco

Avec Eolas, suis la coupe du monde de foot en t'amusant :D

12. Le mardi 27 juin 2006 à 23:12 par Neville

"Demain, je vous proposerai les titres choisis par ces mêmes journaux."

Comment dit-on "eh m... " en espagnol ? Nous le saurons donc demain !

Et en portugais-brésilien ? Nous le surons dimanche, j'espère !

Bon, en attendant, je propose qu'ojn déclare la guerre au Brésil, et que pour commencer et pour les intimider on leur envoie un porte-avions, le Foch par exemple. Comment çà, c'est déjà fait ?

13. Le mercredi 28 juin 2006 à 10:23 par Olivier

Eolas #5
Objection. Le pénalty accordé à l'Italie était tout à fait justifié. [..], constituant *l'obstruction*, sanctionné d'un penalty puisque commis dans la surface.

Objection !
Selon le docuement posté il y a quelques temps, la sanction prévue pour une obstruction est un coup-franc indirect. Or un pénalty est accordé pour toute faute dans la surface sanctionnée d'un coup franc direct.
L'arbitre aurait du faire jouer un coup franc indirect à l'endroit de la faute dans la surface.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact