Journal des greffiers en colère

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Revue de presse ibère

Chose promise, chose due :

Un gros titre de Une barre Marca : A CASA, "A la maison". En pages intérieure, le quotidien sportif précise : "A la maison, comme à chaque fois" ; "La France a imposé son jeu et élimine l'Espagne en huitièmes de finale".

AS titre "Colorin, Colorado", intraduisible. Les contes de fée se finissent traditionnellement en Espagne par la phrase "Colorin, colorado, este cuento se ha acabado". Cette expression exprime ainsi la fi nd'un conte de fée trop beau pour l'Espagne. "Il n'y aura pas de quart de finale paralysant le pays. Il n'y aura pas de Brésil-Espagne. Ce sera pour Zidane et les siens, qui grâce à leur expérience ont su remonter face au pénalty de Villa. Même l'Ukraine ira plus loin. Cette fois, il n'y aura pas de grande excuse" en concluant ''"La Seleccion revient à ce qu'elle était en 1990, quand la Yougoslavie l'a éliminée en huitième de finale. Et donne envie de ne pas revenir".

El Pais titre sobrement "L'Espagne de toujours", ajoutant en dessous " La seleccion de Luis [Aragones] a manqué de jeu pour combattre le travail français, un rival qui a démontré avoir un meilleur rang."

El Mundo écrit "La France brise l'âme de la courageuse Espagne", et révèle que l'entraîneur Luis Aragones exprime déjà son envie de rester à son poste : "Je souhaite continuer encore un peu pour les supporters espagnols et nous rapprocher de ceux qui gagnent, car la France fait partie de ceux qui gagnent".

La Vanguardia est plus loquace qu'hier : "L'Espagne n'échappe pas à son destin et chute, vaincue par la France en huitième de finale". Le quotidien barcelonais ajoute : "Le Mondial allemand s'est achevé pour l'Espagne qui est tombée, vaincue par la France en huitième de finale par un but à trois, dans une partie qui s'est décidée à sept minutes de la fin avec un coup de pied arrêté achevé de la tête par Vieira au deuxième poteau et parachevée au moment du coup de sifflet final avec la signature de Zidane."

Commentaires

1. Le mercredi 28 juin 2006 à 01:00 par Juriste en herbes

Locace ou loquace? Existance ou existence? Vos trois derniers billets et séries de commentaires sont plein de fautes d'orthographe cher Maître...

2. Le mercredi 28 juin 2006 à 01:47 par Porfi

Héhé, c'est quoi vos herbes mon cher juriste? Ganja? Africaine?
Non je dis ça comme ça hein. Il ne faut y voir aucun rapport avec le caractère spirituel et recherché de vos saillies vespérales. Y tambien no esta el momento de romperlos mientras que occurre una tragedia domestica.

Bien. Courrier International, l'Équipe.
Il est pourri de talents notre eolas, on comprend que Schneidermann soit jaloux.

3. Le mercredi 28 juin 2006 à 01:51 par tokvil

on va conclure que les iberiques sont en hibernation

4. Le mercredi 28 juin 2006 à 02:30 par Sixsous

J'ai été extrêmement surpris du changement de ton de la presse espagnole. En moins de deux heures, on est passé d'un extrême à l'autre. Avant ils charriaient du français à tout va et maintenant ils nous vénèrent (surtout Zidane) et na tarissent plus d'éloges. Je crois que dans les mêmes circonstances, on ne saurait sans doute pas être aussi fair play qu'eux.

5. Le mercredi 28 juin 2006 à 02:43 par fred_ay

Sixsous, il n'y a pas que la presse espagnole championne en palinodie. Ici même en France demain et ce soir même la presse nous réservera un triomphal éloge aux Bleus qu'ils ne voyaient pourtant pas dépasser les préliminaires de ce mondial... Enfin, cela s'entend même chez les supporters et aux klaxons (enfin !) qui accompagnèrent la victoire de ce soir.

6. Le mercredi 28 juin 2006 à 03:25 par Personne

En tout cas, la presse espagnole démontre que chauvinisme et objectivisme ne sont pas forcément opposés. Si la presse francaise pouvait suivre cet exemple et arrêter de verser dans le "déclinisme".

7. Le mercredi 28 juin 2006 à 07:45 par olaf

Bonjour. Cette équipe de France est, je crois, changeante ou plutôt multiple. En fait, ce sont toujours les mêmes acteurs mais ils ne jouent pas toujours le même rôle ni la même pièce.
Bravo Maître Eolas pour votre éclectisme.

8. Le mercredi 28 juin 2006 à 08:12 par Sla.

Et nous attendons tous que Domenech condamne l'erreur d'arbitrage contre Thierry Henri à moins qu'il ne l'approuve.

9. Le mercredi 28 juin 2006 à 09:06 par Kombucha

Plus il y aura de lyonnais dans cette équipe, mieux ça sera... pour information, si Ribéry à marqué, c'est grâce aux centaines de bougies allumées hier soir dans la banlieue lyonnaise, suite à une coupure de courant pendant le match... et la fée électricité est revenu comme par miracle juste pour le premier but !

10. Le mercredi 28 juin 2006 à 09:50 par Thomy

Ah pas eu de coupure moi !! Pour ce qui est de l'équipe changeante, j'ai une petite explication.
Il faut savoir que le préparateur physique de notre selection n'est autre que celui de des lyonnais, qui a pour habitude comme tout bon lyonnais le sait (comme moi) de faire monter son equipe en puissance durant la competition.
Il en va de même pour l'équipe de France, elle monte doucement en puissance et n'a pas encore tout donnée.

11. Le mercredi 28 juin 2006 à 10:16 par Editeur juridique

Concernant le fin Luis Aragones, loin de moi l'idée de lui prêter des propos dignes de Hristo Stoïchov, Sinisa Mihajlovic ou autre Thierry Roland des grands soirs, mais je serai fort curieux de savoir ce qu'il a pu balancer à Patrick Vieira pour le mettre sur les nerfs en fin de match...
Les infractions, insultes racistes (je ne dis pas que ça a été le cas, L Aragones est présumé innocent, mais au cas où...) comprises, commises contre des français à l'étranger, ça ne peut pas ressortir de la compétence du juge français (113-7) ?

12. Le mercredi 28 juin 2006 à 10:31 par Flolivio

Vamos a la casa, oh-ohohohoh...
Je serais moi aussi très curieux de savoir quelle était la teneur de l'échange entre l'entraîneur espagnol et Vieira.
Pour le reste, ALLEZ LES BLEUS!!!

13. Le mercredi 28 juin 2006 à 10:40 par Frangnol

Cela n'a pas ete facile de regarder le match outre Manche, les commentateurs etant clairement du cote des espagnols.

Ils n'ont retourne leur veste qu'au dernier moment pour indiquer que l'equipe d'Angleterre est capable de produire ce genre de jeu ... Tant que la France gagne je ne suis pas mecontent de ne pas retourner la mienne (de veste) mais ma vie est de plus en plus en danger au milieu des indigenes ...

14. Le mercredi 28 juin 2006 à 10:44 par Eric C.

On notera le fair-play de la presse espagnole, du moins dans les gros titres, qui ne fait nulle mention du vrai faux coup franc contre Henry, comme le signale Sla (#6).

15. Le mercredi 28 juin 2006 à 11:00 par Vicnent

Henry, la "crotte de nègre", n'a pourtant pas marqué...

(Octobre 2004 : Le nouveau sélectionneur espagnol Luis Aragones a commis une faute qui risque de lui coûter cher, au cours d'un entraînement de son équipe. Ignorant ou oubliant qu'il était filmé, il a cru bon d'encourager Antonio Reyes, son jeune attaquant évoluant à Arsenal, par des mots teintés d'un racisme sans nuance à l'égard, apparemment, de Thierry Henry : « Reyes ! Vous voyez clair ! Dites de ma part à la crotte de nègre qui joue à vos côtés à Arsenal que vous êtes meilleur que lui ! ».)
Pour l'histoire : 3000 euros d'amende.

16. Le mercredi 28 juin 2006 à 11:40 par Eric C.

La citation originelle serait apparemment "negro de mierda" ... qui n'a pas besoin de traduction.

17. Le mercredi 28 juin 2006 à 13:31 par Bob

Je sens qu'on va bientôt ressortir le discours omniprésent en 1998 sur le nations (et équipes) métissées, plus fortes et plus dynamiques que celles qui vieillissent et refusent de se mélanger (discours qui avait visé notamment l'Allemagne et l'Italie). Bon depuis il y a eu la coupe du monde de 2002 le championnat d'Europe de 2004, qui ont mis du plomb dans l'aile à cette récupération un peu facile, fondée sur une analyse un chouïa simpliste.

18. Le mercredi 28 juin 2006 à 14:06 par Juriste en herbes

@Porfi: il n'y a rien de méchant à signaler des fautes d'orthographe me semble-t-il. La distraction eolassienne zn matière syntaxique n'enlève rien à la qualité de ses écrits :)

19. Le mercredi 28 juin 2006 à 14:08 par nap1128

Bonjour,

ce n'est pas très juridique tout ça...

mais bon @6 et @12 => le coup franc est tout à fait fondé et ne souffre pas de remise en cause. Cette décision étant en outre définitive, à quoi sert de laisser penser le contraire ?

Rappeler vous les termes de notre illustre Chef d'Etat : nous devons soutenir l'Equipe de France à tout prix sans sombrer dans le pessimisme et nous aurons donc la finale France-Brésil annoncée.
@+

20. Le mercredi 28 juin 2006 à 14:28 par Porfi

@Bob
Mais pas du tout, avec un censeur de votre calibre, nul ne se risquerait à plaider encore pour l'immigration, même footbalistique.
De plus, il est vrai que le but du marquis de la Motte-Chabrière consécutif à un centre du comte de Boisjoli était vraiment... comment dirais-je?
Coruscant!

21. Le mercredi 28 juin 2006 à 15:01 par lou

et moi aussi j'aimerais bien avoir la presse espagnole sous la main...mais ce n'est pas au kiosque du coin qu'on la trouve...

22. Le mercredi 28 juin 2006 à 15:09 par Irène Delse

@ bob : vous êtes en retard. L'inévitable JMLP (qui ressemble de plus en plus à sa propre caricature) a déjà déploré cette équipe trop "colorée". Et alors ? C'est bien le moment de les critiquer, quand ils gagnent...

Tiens, une petite précision pour les angoissés de l'immigration : contrairement à ce qu'on pourrait penser, la plupart des joueurs "de couleur" de l'équipe soir sont nés... en France ! Lyon, Asnières, Marseille, Pointe-à-Pitre, Cayenne, Les Ulis, Neuilly-sur-Marne... Abidal, Gallas, Zidane, Thuram, Malouda, Henry, Wiltord... Ils sont aussi français que vous et moi, peut-être plus.

Au fait, le bleu, c'est bien une couleur, non ? ;-)

23. Le mercredi 28 juin 2006 à 15:12 par Eric C.

@lou : il suffit de suivre les liens donnés par Eolas dans son billet pour y être conduit tout naturellement ... Après lecture attentive il s'avère qu'ils font relativement peu mention de la simulation d'Henry, et ne s'en servent en tout cas pas comme excuse à leur défaite.

24. Le mercredi 28 juin 2006 à 15:27 par Flolivio

@nap1128

De quel coup franc on parle? Je n'ai pas parlé de coup franc!?!

25. Le mercredi 28 juin 2006 à 16:31 par Bob

@Irène # 22

Je sais bien qu'ils sont français, c'est pour cela qu'ils jouent dans l'équipe de France !. Sur le fait qu'ils soient nés en France, c'est précisément ce qui était loué dans les commentaires "blacks-blancs-beurs" de 1998 (d'ailleurs ceux qui sont nés à Point à Pitre ou Fort de France ne sont accesoirement pas d''origine immigrée ...).
Mon propos était juste de faire remarquer qu'en 1998 on avait instrumentalisé sans vergogne le caractère métissé de l'équipe de France, en expliquant que notre victoire révélait les apports de l'immigration, alors qu'en 2004, lors de la victoire de la Grèce, pays pas particulièrement réputé pour son ouverture à l'étranger, on avait tout à coup oublié ce type d'analogies. Tout ça pour souligner le danger (et l'imposture) de ce type d'instrumentalisation, qu'on ressort quans ça nous arrange.

26. Le mercredi 28 juin 2006 à 18:58 par will

@14

La presse ibérique n'a pas manqué de souligner l'inexistance de la faute sifflée contre Henry et plus généralement la piètre qualité de l'arbitrage lors du match d'hier soir (sic)!

Hier soir sur marca.com, vers 23h:

"Pero a la hora de la verdad, la derrota cayó del lado habitual. Y todo aderezado con el arbitraje sibilino del italiano Rosetti, que estuvo a la altura del pésimo nivel arbitral que se está viendo en la mejor competición futbolística. Paradojas del mundo del fútbol."

27. Le mercredi 28 juin 2006 à 19:33 par nico

will: oui, enfin en regardant de nouveau la vidéo de la faute de henry... faute il y a ! -- puyol donne bien un coup de coude dans la poitrine à henry. Par contre, henry fait son cinéma en mettant les mains au visage, histoire d'être sûr que la faute soit sanctionnée ... donc bon, le carton était ptet un peu de trop, et oui henry fait du cinéma, mais le coup franc est indiscutable (obstruction + coup de coude). Bien vu par l'arbitre.

Y'a aussi une histoire entre henry et puyol lors de leur précédent match, ou c'était payol qui s'était couché... bref..

vidéo itv: youtube.com/watch?v=5iJKf...

...ou le commentateur précise bien que puyol a fait une faute, qu'il a donné un coup de coude, qu'il y a coup franc de toute façon... mais qu'henry fait du cinéma pour essayer d'envoyer puyol sur le banc.

28. Le mercredi 28 juin 2006 à 20:20 par Louisa

Moi en tous les cas, j'ai vibrée quand Riberi a mis un but....

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Contact