Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Méta-blogage

Décidément, je fais beaucoup dans le conseil de lecture ces temps-ci. Mais, via Embruns, qui lui même le tient de Phnk, je découvre ce blogue « Que fait la police ? », le blog d'un policier qui raconte son quotidien. Les billets sont bien écrits, l'auteur a un vrai talent, et les récits sonnent vrais (je ne connais pas l'auteur dont je découvre le blogue aujourd'hui, je n'ai donc aucun moyen de vérifier qu'il est réellement policier, mais après tout, qui vous dit que je suis vraiment avocat ?). Vous allez voir, c'est moins glamour que Julie Lescaut.

Encore un point de vue du monde judiciaire, différent du mien, donc complémentaire. Cette fois ci, c'est le début de la chaîne qui est concerné, avec en outre le maintien de l'ordre, ce qu'on appelle dans les facultés la police administrative, qui ne donne pas lieu à procédure mais est une mission essentielle.

J'espère que le ministère de l'intérieur ne sera pas aussi frileux que d'autres et laissera faire ce fonctionnaire, car ce genre de démarche, qui existe déjà en Angleterre et aux Etats-Unis, est plus à même d'améliorer l'image de la police et l'estime que lui portent les citoyens que de coûteuses campagnes de communication.

Bienvenue dans la blogosphère, cher Thomas, et longue vie à votre blogue.

Mise à jour 12h22 : Je dois porter la poisse. Thomas vient de fermer son site, dans l'attente d'une réponse de sa hiérarchie sur la conformité de sa démarche à la déontologie policière. En espérant que ce ne soit que (très) provisoire. Ce n'est pas en fermant leur gueule blogue que les citoyens feront avancer la République. Aux dernières nouvelle, le souverain, c'était toujours le peuple.

La discussion continue ailleurs

1. Le mardi 17 octobre 2006, 13:42 par padawan.info/fr

Mais que fait la police ?

Que Fait la Police ?, ou les chroniques d'un flic comme les autres, est un blog tenu par Thomas, policier. Coup de bol, j'avais le blog en cache dans mon agrégateur avant sa (seconde) fermeture aujourd'hui. Thomas s'était déjà interrogé...

2. Le mardi 17 octobre 2006, 13:59 par Ashram de Swâmi Petaramesh

Chef ! J'peux dire un truc ? Chef ? Cheeeeeffff ?

Premier Axiome de Swâmi Petaramesh : "La liberté d'expression des uns s'arrête où commence le droit de leur hiérarchie à préférer qu'ils ferment leur grande gueule."

3. Le mardi 17 octobre 2006, 17:05 par CariBlog

Les feux de la rampe

Il semble qu'à l'instar de midas, il semble que les phares de la blogosphère ait un effet quelque peu funeste sur certains bloggeurs. Pour la seconde fois en quelques semaines, Eolas voit disparaître un blog dont il vient juste de parler. Dans...

4. Le mercredi 18 octobre 2006, 14:20 par Le Petit Champignacien illustré

Mélanges

Le parti Républicain massacre le français pour la campagne électorale du Michigan en parlant de l'écoulement des déchets. Oui, il y a une minorité francophone dans cet État, principalement des Québécois qui ont émigré au début du...

Commentaires

1. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:00 par frigobus

En même temps, la police a crée officiellmeent un blog à 10 mains
www.blog-police-recruteme...

2. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:05 par Alex à Toulouse

Il y a aussi ce blog là, que j'ai découvert il y a peu de temps:
police.etc.over-blog.net/

Il est peut-être écrit par un avocat qui se fait passer pour un policier, mais les histoires sont pour le moins intéressantes (enfin, je trouve). Il faut bien entendu prendre un peu de recul quand on le lit.

3. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:06 par Alex à Toulouse

J'oubliais, il s'agit d'une policière.

4. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:15 par Thomas

Bonjour tout le monde. Je suis l'auteur du blog cité dans le billet. Je tiens à vous remercier pour ces éloges, et cependant, vous avez tapé dans le mille en ce qui concerne la durée de vie de ce celui-ci. Je garde un anonymat relatif mais je ne cherche pas vraiment à me rendre invisible de l'administration tant il est simple de trouver qui je suis. J'ai même tenté de passer mes écrits de façon officiel via le blog recrutement que vous citez, mais je n'ai pas obtenu de réponse. Si je suis amené à fermer, je le ferai à grands regrets. Simplement je me pose la question tous les jours, est-ce bien utile ? Lorsque je regarde le contenu, je ne vois rien de choquant ni de contraire au devoir de réserve, mais je sais quand même que je suis peut-être exposé à des sanctions.

Si vous commencez à voir des nuages s'amonceler à l'horizon, n'hésitez pas à me contacter.

Eolas

5. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:18 par Le Monolecte

Ben, je te souhaite, Thomas, un bien meilleur destin que celui de Bereno...

6. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:30 par Luc

@ Eolas : précisez svp si vous offrez à Thomas votre sympathie militante bloggeuse ou vos services en tant qu'avocat... enfin, si vous êtes avocat :-)

7. Le mardi 17 octobre 2006 à 11:52 par Narshen

Me souviens de celui ci police.i-gloo.net/ qui a eu une durée de vie plutôt limité... A mon grand regret (mais, j'trouve que le blog donné par Alex a certains airs de ressemblance... J'irais pas parier ma chemise que la policiaire en question est la même, qu'elle ne s'est pas laissé décourager dans ses élans de blogueuse et a repris son activité, mais quand même... :))

8. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:00 par Suricat

@Thomas : continuez. Je viens de lire tous les billes, ils sont sympas et bien écrits. Le regard
est acide mais semble lucide et pourrait bien ouvrir d'autres yeux également !

(et attention aux stats : blogués sur Embruns et Eolas, ça va exploser !)

9. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:00 par Alex à Toulouse

@ Narshen
Je vais regarder ton lien pour voir si c'est le cas.
Sinon le blog dont j'ai donné le lien est mentionné dans Blogs à Part de France Inter (www.radiofrance.fr/france... Apparemment c'est celui d'une femme flic en congé sabattique. En lisant son blog je me demande si elle ne s'expose pas complètement à des sanctions, car elle ne respecte pas toujours les ordres ou la hiérarchie!
Bon je vais de ce pas suivre ton lien!

Et j'ai oublié de le dire: félicitations à Thomas pour son blog.

10. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:03 par Chandon

Je comprends rien : quand je clique sur le lien (quefaitlapolice.blogspot.com)
Je tombe sur un site fermé depuis le 7 octobre...

11. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:04 par Slaanesh

Je suis sûrement très mal réveillé mais tout le monde à l'air de parler de ce blog, y compris son auteur, comme d'un blog ouvert. Pourtant, lorsque j'affiche la page d'accueil je ne vois qu'un seul billet, datant du 07 septembre 2006, annonçant la fermeture du site.
J'ai raté un épisode ?

12. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:05 par Receswind

Merci pour votre conseil, Eolas, mais apparemment, l'unique article de ce blog, daté du 7 octobre 2006, en annonce la fermeture.

13. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:12 par Alex à Toulouse

Effectivement, après avoir fait "actualiser" sur la page d'accueil de ce blog (quefaitlapolice.blogspot.com), je n'ai plus pu voir les articles ... désormais je ne trouve qu'un seul billet annonçant la fermeture (alors que tout à l'heure ça marchait très bien). Bizarre. Piraterie?

14. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:22 par Fousage

Retrouvez temporairement les billets perdus dans le cache de Google : 64.233.183.104/search?q=c...

15. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:34 par AntoineD

"Je dois porter la poisse."

C'est exactement ce que je me suis dit quand j'ai commencé à parcourir le blog de thomas :D

Merci quand même pour la découverte :)

16. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:34 par thierry du var

Je viens de parcourir quelques billets de ce blog et je le trouve très intéressant. Je trouve qu'il nous montre la vie policière sous un angle sans doute très réaliste, sans esbrouffe et de façon très réservée. Cela nous change de la pauvre vision télévisuelle et feuilletonnesque que la plupart d'entre nous peuvent en avoir... Quel dommage s'il disparait lui aussi.

17. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:37 par francois

je n'ai pas eu l'occasion de lire le blog en question mais ce qui me laisse rêveur c'est que l'auteur attende la reponse de sa hiérarchie sur la conformité de sa démarche à la déontologie policière.
Voyez en effet un échantillon de ce qui se fait déjà:
police.naturalforum.net/f...
est-il déontologique de qualifier de "rats" les délinquants placés en garde à vue?

18. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:43 par Laurent

En haut de la hiérarchie, c'est N. Sarkozy, non ?

19. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:45 par Irène Delse

Le blogue de Thomans était en effet extrêmement intéressant, et pouvait donner aux citoyens une meilleure idée de la police. En revanche, ce "forum non officiel" tout bardé d'armes en gros plan... Brrr !

20. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:46 par Thomas

Je suis désolé pour la fermeture épisodique de mon blog. Mais autant dire que vous êtes tombés au mauvais moment. La parution sur le site de France 5 de l'adresse de mon blog m'a fait réfléchir sur les conséquences que ces récits pourraient avoir. Je tente de trouver une solution pour diffuser mes écrits en toute quiétude mais ce n'est pas évident. Juste pour info, le blog est fermé depuis le 17, je me suis juste trompé de date.

21. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:48 par francois

je viens de lire le blog en question grace au lien indiqué par Fousage (commentaire n°14)
bien écrit en effet et sans jamais le moindre qualificatif ordurier contrairement aux témoignages laissés sur les forum "policiers" qui existent déjà.
Il serait donc vraiment dommage pour l'image de la police que le ministre de l'intérieur empêche Thomas de continuer...

22. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:51 par clems

Autre sujet à la mode l'acharnement des entreprises à poursuivre les ex salariés clients au motif de diffamation sur les blogs.

Une véritable offensive et tentative d'instrumentalisation de la justice à des fins d'intimidation à mon avis.

Deux pleines pages sur le sujet ce matin dans le parisien et plusieurs articles sur libé....

Relatant principalement l'affaire nissan/gonier.

23. Le mardi 17 octobre 2006 à 12:55 par shan lobaar

"il n'y a pas de coincidences, vous ne faisiez pas attention à l'autre moitié de l'evenement"
Chad Mulligan

un blog est découvert, un blog se ferme.
"Aux dernières nouvelle, le souverain, c'était toujours le peuple." dites vous maitre. (tiens je vouvoye, maintenant). vous en avez encore l'illusion? souverain? pas suzerain. l'attrait du pouvoir impose la maitrise totale de la chaine. et thomas sera un dommage colatéral, parmis d'autres.

24. Le mardi 17 octobre 2006 à 13:23 par GrumZ

"Mise à jour 12h22 : Je dois porter la poisse."

Il faut dire, qu'en tant que 4e blog français le plus influent, cela n'est guère étonnant :

www.jbouteiller.net/Les-1...

Cela dit, félicitation et merci pour tous vos très bons billets :)

25. Le mardi 17 octobre 2006 à 13:41 par François

Vous dites - sauf erreur - dans un billet relatant la cencure du blog d'un policier, que c'est un scandale et que le peuple est souverain. Bien. Ma question est (vous n'êtes pas obligé de répondre): celà signifie - t- il implicitement que le peuple a tous les pouvoir? Est-ce un pouvoir de droit divin? doit -on considérer que le peuple ne se trompe jamais (vox populi vox dei..), que le peuple sait tout? Selon moi le peuple a mission d'exprimer de grandes exigences et de grands objectifs clairs à ses élites, qui une fois élues ont mission de les atteindre (ce que ni l'un ni l'autre ne font) . Ensuite l'implication du peuple dans les circuits organisationnels et de décision doit être subordonnée à leur connaissance du sujet. Sinon on demandera bientôt l'avis de la/le standardiste dans un hopital, avant d'opérer un malade! Merci François

Tout d'abord, il ne s'agit pas de censure puisque c'est le blogueur qui de lui même a mis son blogue hors ligne le temps d'assurer ses arrières. Ensuite, non, mon rappel que le peuple est souverain est une citation de la constitution de la 5e république, texte en vigueur, pas la proclamation que nous sommes 60 millions de petits roitelets despostiques et que notre caprice a force de loi. Nous sommes un peuple souverain, héritier de ceux qui ont confié une partie de leur liberté à une entité qu'ils ont créé, l'ETat, afin que celui-ci ordonne la vie en société, parce que c'est la meilleure façon de garantir à chacun l'exercice de ses drotis fondamentaux. L'Etat a le monopole de la force pour protéger le faible du fort. La mission de l'ETat est donc avant tout, avant même de faire baisser le chomage, assurer des retraites à tous et diminuer les émissions de gaz à effet de serre, d'assurer à chaque citoyen qu'il soit libre, sûr de sa personne et de sa propriété. Cette liberté inclut celle de communication des pensées et des opinions qui est un des droits les plus précieux de l'Homme (ce n'est pas moi qui le dit). Dès lors, qu'un citoyen, parce qu'il est fonctionnaire, c'est à dire agent de l'Etat, n'ait ne serait-ce que des craintes à l'idée de s'exprimer me fait bouillir. L'obligation de réserve n'est pas une entrave à la liberté d'expression, elle n'est qu'une contrainte de forme. Un fonctionnaire peut dire ce qu'il veut, tant qu'il le fait en une forme respectueuse des institutions et de la hiérarchie. Le secret professionnel est une vraie limite à la liberté d'expression, mais elle est justifiée par des impératifs aussi élevés : la présomption d'innocence et la protectio ndes victimes et des témoins. Voilà pourquoi je suis en rogne quand je vois que l'Etat parvient à faire de ses agents des valets cois et tremblants, sans même avoir à agir par des voies de droit. Ses agents ont peur de l'ouvrir. Ils ne sont plus libres, et en république, je trouve cela insupportable.

Eolas

26. Le mardi 17 octobre 2006 à 13:44 par Cédric

Moi j'avoue n'y rien comprendre. Cette notion de "devoir de réserve" est utilisée abusivement a mon avis.
Je comprends bien qu'un policier ne doit pas donner des informations sur une affaire précise qui serait en cours. Pareil pour un avocat. Un médecin ne peut pas révéler qu'un patient est atteint d'une maladie etc...
Mais dans quel intérêt peut-on interdire ces gens de parler de leur profession ?
Si les policiers ne peuvent pas parler de leurs conditions de travail, les avocats ne peuvent plus parler du fonctionnement de la justice, si les médecins ne peuvent plus parler médecine, qui va le faire ? Mon coiffeur ? Tiens c'est une bonne idée, je propose que les coiffeurs discutent comment améliorer le fonctionnement de la justice, les avocats décident de l'organisation des hôpitaux, etc...
Si la société n'accepte pas les critiques des professionnels sur leur profession, c'est que la société ne va pas bien du tout ! Sans critique, on n'avance pas.
Dans le monde de l'entreprise, c'est encore pire, j'entends dire que des blogs ferment chaque semaine. Un ami me dit même de me méfier, parce que sur le mien j'y livre mes humeurs sur la (très grosse) société de service informatique ou je travaille ! En quoi un blog est différent d'un livre ? c'est plus réactif, mais le droit d'expression est le même.
J'ai l'impression qu'on brûle les blogs sur la place publique. Il ne faut pas être avocat pour oser publier dans un blog quand même !

Et bien on dirait. Sur vos humeurs : attention quand même au devoir de loyauté d'un salarié envers son employeur. Une entreprise, c'est aimez là ou quittez là. On ne peut en dire pis que pendre publiquement du 1er au 30 et toucher son chèque le 31. Pour la police, les textes sont claires : Code de déontologiue de la police nationale, article 11 : "Les fonctionnaires de Police peuvent s'exprimer librement dans les limites résultant de l'obligation de réserve à laquelle ils sont tenus et des règles relatives à la discrétion et au secret professionnel". Article 6 de la loi 83-634 portant droits et obligations des fonctionnaires : "La liberté d'opinion est garantie aux fonctionnaires. Aucune distinction ne peut être faite entre les fonctionnaires en raison de leurs opinions politiques, syndicales, philosophiques ou religieuses".

Eolas

27. Le mardi 17 octobre 2006 à 14:00 par Cédric

@François :
>"Selon moi le peuple a mission d'exprimer de grandes exigences ";
Ben justement laissons le s'exprimer le peuple !
>Ensuite l'implication du peuple dans les circuits organisationnels et de décision doit être subordonnée à leur connaissance du sujet.
La "technique" (argot juridique, informatique, scientifique,...) camoufle souvent les grandes idées fixés par le peuple. C'est au peuple de veiller que malgré ce camouflage, ces grandes idées ne soient pas bafouées : Liberté, égalité, justice...
Ici il est question de liberté d'expression.

28. Le mardi 17 octobre 2006 à 14:08 par Delio

J'ai eu la chance de pouvoir parcourir la dizaine de billets du blog de Thomas avant qu'il ne ferme.

Il était interessant à lire et montrait une vision différente des relations policiers en patrouille - ''branleurs'' de banlieue (veuillez excuser ce mot, mais il est le plus à même d'indiquer ce que je pense de ces courageux à 10 contre 1 et beaucoup moins quand ils ne sont que 3 et ne parlons pas des face à face [oui, je sais, ça sent le vécu, parceque c'en est]).

29. Le mardi 17 octobre 2006 à 14:10 par Cédric

Bon désolé de poster autant de commentaires.
Mais c'est que vous m'inquiétez :
J'ai un blog perso, donc pas anonyme, j'y raconte ma vie, et des fois je parle négativement de la société qui m'emploie, en la nommant. Est-ce que ma société peut m'inquiéter ?
Si je critique ma société faut que j'ouvre un blog anonyme ?

Ha, oui, critiquer votre employeur peut vous exposer à un renvoi. Mais ce n'est pas une atteitne à votre liberté d'expression : votre employeur ne pourra faire fermer votre blog par la justice. Sauf si vos propos dégénèrent en injure ou diffamation.

Eolas

30. Le mardi 17 octobre 2006 à 14:11 par Geo

Cédric #26 va loin dans son raisonnement (il y va jusqu'au bout), mais je pense un peu comme lui: ce qu'on ne défend pas, on peut le perdre petit à petit, surtout quand il est question d'équilibre entre des aspects qui peuvent s'opposer.

J'aurais aimé découvrir le blog Thomas (étant originaire du 9-3, j'ai pas forcément une bonne vision de la police tout le temps..rhumeurs, etc..), de plus, c'est un sujet d'actualité:
fr.news.yahoo.com/1710200...
Si 'nos jeunes tapent sur la police', où va-t-on ? Il serait intéressant de mieux la connaître.

Tout autre chose:
le Maître vient d'avouer: "mais après tout, qui vous dit que je suis vraiment avocat ?", il se peut que le blogomonde soit trompé depuis avril 2004! (Je fais de l'humour, je plaisante).

31. Le mardi 17 octobre 2006 à 14:22 par La Vieille

Une vieille du peuple souverain, très en colère
bord.....el de Mer.......de, c'est pas possible.

32. Le mardi 17 octobre 2006 à 14:38 par Suricat

@Thomas : j'ai eu de la chance alors de lire le blog. Je comprends votre pause, mais continuez, ce serait bien.

33. Le mardi 17 octobre 2006 à 15:07 par koala

J'ai lu le blog de Bereno et le Blog de thomas.
Les scrupules de Thomas l'honorent mais au contraire de de Bereno, Thomas m'a donné l'impression de respecter globalement le devoir de réserve.
Les lieux sont difficillement identifiables, les affaires ressemblent suffisamment à 23 affaires identiques pour être impossible à distinguer.
Un beau blog que je regretterais.

34. Le mardi 17 octobre 2006 à 15:50 par Dominique

Jusque-là tout va bien, les affaires sont on ne peut plus ordinaires et c'est relaté comme des constats. Mais imaginons qu'il se produise un incident dans l'équipe ou qu'un de ses collègues, de ses supérieurs ait des ennuis, crée des ennuis aux autres, commette une faute, cela va être difficile de le taire ou bien d'en parler publiquement avec toutes les précautions nécessaires : c'est le problème du blogue en direct, au jour le jour, comme pour Garfieldd (même s'il faisait le plus souvent au début des billets intemporels et distanciés). Or il se passera fatalement quelque chose dans six mois, un an, parce qu'un commissariat n'est pas une communauté coupée de la vie et que cela bouge beaucoup, surtout en cette période préélectorale. Et c'est là que se pose le problème de la discrétion professionnelle (pas du devoir de réserve qui est une notion plus floue), voire de la diffamation. Je comprends sa prudence et il y a un problème d'écriture : Bereno l'avait résolu en parlant d'affaires anciennes, mais quand je vois certains blogues d'enseignants en direct, je me dis que certains pourraient avoir de grosses difficultés avec l'administration parce qu'ils sont trop près des événements dans leur travail.

35. Le mardi 17 octobre 2006 à 16:39 par Vola

C'est la rançon du succès ;)
Voilà ce qui arrive quand on écrit bien et qu'on est promus par le saint des saints ;)
Maître, ne parlez jamais de mon blog svp, je serai obligée de (le) la fermer :)
Bon j'arrête de raconter des bêtises.
J'ai eu l'énooorme privilège de lire tous les posts de Thomas le policier grâce à votre pub. Merci pour le lien ! Et j'espère que "Que fait la police?" réouvrira. Courage Thomas !

36. Le mardi 17 octobre 2006 à 16:41 par Cédric

@ Maitre Eolas :Un grand merci pour toutes ces précisions. J'ai pris les devants, ma démission déjà a été envoyée.

37. Le mardi 17 octobre 2006 à 17:27 par Le Beru

Pour ceux que ça intéresse. Le site est disponible dans le cache de Google.
72.14.221.104/search?q=ca...

38. Le mardi 17 octobre 2006 à 18:30 par Plurielle

Le problème n'est pas de savoir jusqu'où on peut aller par rapport au devoir de réserve. Le problème est que depuis Hegel (ça remonte à loin, s'pas !), les fonctionnaires "incarnent" l'Etat et à partir de là, ils n'ont pas à montrer quoi que ce soit d'humain... et pas non plus à frayer avec le peuple. Il y a de nombreux dispositifs qui permettent de séparer l'Etat de la société civile et le devoir de réserve n'en est qu'un parmi d'autres. Il me semble qu'un certain nombres d'affaires du type GGarfield et autres sont à lire avec cette clé de décryptage.

39. Le mardi 17 octobre 2006 à 19:26 par François

L'enchaînement Embruns-Eolas a dû se voir tellement bien dans les stats Blogger de l'auteur qu'il a remis le devoir de réserve sur l'atelier.

Il faudrait trouver un moyen simple de fabriquer une version fichier avec un blog, un peu comme le truc qui permet de télécharger depuis les sites de streaming.

40. Le mardi 17 octobre 2006 à 20:15 par Jean

De toutes façons notre vieux législateur est le premier à restreindre notre liberté d'expression avec ces lois à la con sur la pénalisation des remises en causes de génocides / de l'esclavage / les bienfaits des la colonisation ... c'est une HONTE!!!

D'une façon plus générale, nos parlementaires se comportent comme des clowns: une fois le PS hurle contre la loi sur la colonisation / le lendemain il propose une loi sur le génocide / un jour on dépose 5 ans de temps législatifs en amendements sur un projet de loi puis au bout de 3 semaines on s'arrange pour finalement voter dans les délais... c'est pitoyable... il faut que je me lance dans la course

41. Le mardi 17 octobre 2006 à 20:50 par davideo

Puisque lorsque vous faites un billet sur un blog entraîne sa fermeture, est-ce que vous n'auriez pas envie de nous dire quelques mots de, je ne sais pas moi, <a href="www.http://embruns.net/&q... par exemple</a>.
C'est juste une idée comme ça, bon, c'est si ça vous dit c'est tout, ne vous fâchez pas. :-)

42. Le mardi 17 octobre 2006 à 20:55 par davideo

Désolé, je n'arrive pas à faire un lien correctement. Est-ce que quelqu'un peut m'aider? Merci d'avance.

43. Le mardi 17 octobre 2006 à 20:59 par Peg

Bonsoir

Effectivement le cache de google montre un blog intéressant. En tout cas plus intéressant que le "blog" du ministre sur TF1, France2, 3 ... ;-) et qui me montre un aspect humain et social de la police.
En tant que lecteur continuez c'est juste bien. :-)
Mes connaissances juridiques étant proches de 0 mon conseil est peut être mauvais...

44. Le mardi 17 octobre 2006 à 21:37 par Stéphane

<<qui vous dit que je suis vraiment avocat ?>>

C'est facile à vérifier, je vous dis ce que j'ai vu (ou pas) au tribunal (correctionnel) et vous me dites si c'est plausible.

Deux femmes comparraissent l'une à coté de l'autre. Motif : valise remplie de contrefaçons pour l'une, l'autre partie en courant devant la police et retrouvée avec 10 ceintures. Elles disent ne pas se connaître. Le tribunal fait son travail, et à un moment donnée il se pose la question de l'age d'une des deux personnes. Le tribunal puis le procureur met en doute que cette personne ait vraiment 39 ans, donc demande ses papiers.

L'avocat se lève et précise que la photocopie des papiers d'identité de sa cliente sont dans le dossier que le procureur à devant lui.

Le procureur explose, il se lève, gesticule, et gueule qu'ici on est au palais de justice, au tribunal, et qu'on à le droit de demander les papiers à qui on veut, merde, non mais pour qui il se prend l'avocaillon là à tendre son doigt vers moi ?

Le tribunal feuilletera les papiers sans mot dire, tandis que le procureur se mettra sous la fenêtre pour jouir de la lumière plus favorable et inspectera le passeport par dessus ses lunettes en le retournant dans tous les sens pendant quelques minutes.

Incident clos 5 minutes plus tard.

Quel genre de propos l'avocat de la jeune femme échangera t il avec ses confrères pendant la suspension de l'audience ?


45. Le mardi 17 octobre 2006 à 22:56 par georgewalter

Sans commenter l'essentiel du post, avec lequel je suis en accord, et voila que j'ai comenté mince, le peuple souverain, maïtre ? Vous êtes décidémment un humoriste de talent... Enfonçons des portes ouvertes, la tentation est grande: la démocratie en coupe reglée, le choix se résumant à une lotterie d'avance courrue entre quelques apparatchiks, et le "peuple" serait souverain ?

46. Le mercredi 18 octobre 2006 à 03:09 par Porfi

Il n'y a pas que les devoirs de réserve et de discrétion qui soient en cause, il y a aussi l'image de la Police.
Et de là, quoi qu'on dise, il ressort une sacrée misère.
Avoir pour métier d'aller dire quelques mots inutiles à un ado qui vient d'éclater le nez de sa mère, d'essayer de faire placer vainement une préado fugueuse et violente, de rappeler à des inconscients qu'une voiture est un moyen de transport, pas un jouet, ramasser systèmatiquement des cailloux dès qu'on s'approche de certains bâtiments...
Faut vraiment arriver à prendre de la distance et espèrer une mutation.

Tout cela montre bien que la Police n'a pas vocation a tout régler, en dépit de ce qu'ont toujours prétendu les amateurs de chemises foncées.
Ou leurs imitateurs.
Ceux qui prétendent qu'avec eux ça va filer droit, qu'on va renforcer les effectifs, qu'il n'y a qu'à augmenter les sanctions. Sans oublier d'indiquer la porte de sortie aux allogènes.
Ceux qui croient qu'avec de bons gros murs, on pourra toujours faire de bonnes affaires. Décidément, notre socièté vit sous le règne du béton.
Vous imaginez un peu un monde où les différents maillons de la chaîne pourraient informer librement de toutes ces impasses, de tous ces casse-têtes. De toutes ces tragédies insolubles.
Ce mélange de misère, de cas psychiatriques, de situations familiales inextricables et de perte complète de repères est vraiment une interrogation de taille qui invalide toutes les recettes de cuisine électorale.

Du coup, quelque chose me fait penser qu'il y a peu de chances que ce blog reçoive la bénédiction de la hiérarchie.
Et c'est vraiment dommage.
Parce que chaque fois qu'il y a de l'humain, c'est mieux pour tout le monde. Quel que soit le côté où l'on se trouve.
Évidemment, ça ne se mesure pas directement dans la balance des paiements mais, sans ça, autant mettre la clef sous la porte.
Et puis bon, c'est une démarche très estimable que d'essayer d'insuffler un peu de matière grise dans un monde où règnent la testostérone, l'ignorance, le shit et la misère noire.
J'espère que Thomas trouvera une solution pour continuer à s'exprimer et je lui exprime toute ma sympathie.

@Georgewalter:
Sans rentrer dans des controverses sur ce qu'il faut entendre par "peuple souverain", imaginez simplement que ce n'est pas parce que c'est écrit dans la Constitution que ce n'est pas une revendication.

47. Le mercredi 18 octobre 2006 à 06:59 par Melencolia

@ Porfi
"Du coup, quelque chose me fait penser qu'il y a peu de chances que ce blog reçoive la bénédiction de la hiérarchie.
Et c'est vraiment dommage.
Parce que chaque fois qu'il y a de l'humain, c'est mieux pour tout le monde. Quel que soit le côté où l'on se trouve. "

Il y a certainement un certain côté, un autre, pour lequel c'est moins bien qu'il y ait de l'humain.

Chaque fois qu'il y a de l'humain c'est dangereux.
Celà fait voler en éclat les clichés et révèle un peu de réalité.
Misère sociale, misère psychologique, violence tout simplement.
J'ai lu tous les textes de Thomas le policier avec beaucoup de plaisir. Je trouve qu'il écrit bien, d'une manière qui rend ses témoignages à la fois simples et détaillés.

Diviser, isoler, règne des murs et du béton comme vous dites si bien Porfi. Les humains, s'ils communiquent, risquent de devenir intelligents, et ça il ne faut surtout pas ! Car comment les contrôler ensuite ?

Pour Internet et les blogs, il s'agit de surveillance.
C'est pour celà qu'il y a toutes ces lois et ses actions en justice qui font qu'on a peur tout simplement de parler, et de se parler (la répression est derrière : licenciement, attaque en justice, mise au placard, blâme...).

Bien entendu il reste Maïtre Eolas l'avocat, qui va peut-être dépatouiller tout celà juridiquement et permettre à Thomas de parler sans crainte de déroger à son devoir de réserve.

Heureusement qu'il reste le monde extérieur. Là au moins, pas de sentinelles de la parole, enfin pour l'instant.

(Quant au forum non officiel de la police avec ces énormes armes sur fond bleu blanc rouge, ça a l'air rigolo. J'ai bien envie de m'inscrire pour tailler la bavette)


48. Le mercredi 18 octobre 2006 à 07:13 par Annie

Grâce au cache google, j'ai pu lire quelques billets de ce blog, effectivement très intéressant.
J'espère me tromper en pensant que la hierarchie n'aura pas le cran d'autoriser ce blog à continuer de vivre. Car jusqu'ici, sur les fermetures de blog, on a plutôt vu briller une grande frilosité, une peur de je ne sais quoi, mais surement pas un désir de libre expression. Toujours le sacro-saint devoir de réserve évoqué. Ca devient fatigant.

49. Le mercredi 18 octobre 2006 à 09:26 par stéphane

C'est une hécatombe... enfin presque... Interprétation large ou restrictive du devoir de réserve du fonctionnaire selon où l'on se situe du côté de la barrière...Et les fonctionnaires qui tiennent un blog après leur journée de travail reçoivent des pressions, pour ne pas dire menaces ou sanctions, pour fermer un espace où ils relatent sans délater les aléas de leurs métiers et parfois leurs interrogations quant à leurs fonctions...

Un fonctionnaire a-t'il le droit de s'exprimer après son travail sur son travail en dehors des syndicats, des réunions professionnelles ou des élections professionnelles ? Est-il un citoyen ? Et on pourrait disserter sur la notion de citoyen...

50. Le mercredi 18 octobre 2006 à 09:27 par D

Note pour moi même: vu l'efficacité de Me Eolas et la gratuité de ses services, penser à faire mettre un lien sur son blog vers les sites et blogs de tous mes ennemis et des gens que je n'aime pas ...

Ils seront fermés dans la journée (sans frais de dossier) et signifiés gratuitement aux parties et à leur hiérarchie ... le tout sans timbre HA à 15 euros collé de 3/4 sur les 2/3 d'une feuille A4 suivant une ligne médiane tracé entre la grimace du greffier et le cartable magique ou l'on peut toujours trouver de la place pour un dossier de dernière minute !!

51. Le mercredi 18 octobre 2006 à 11:30 par Fanche

@Jean #40
>"notre vieux législateur est le premier à restreindre notre liberté d'expression "
Lorsqu'une Société n'est plus capable d'éduquer ses citoyens alors elle ne peut plus leur laisser à disposition cette arme de destruction qu'est la liberté d'expression. Sans éducation, ni savoir, ni intelligence, la liberté d'expression se pervertit et devient la porte ouverte aux propos haineux proférés sans discernement et bien souvent au non d'un communautarisme forcené.
Alors, il ne reste plus qu'à légiférer à l'infini pour palier au manque de savoir et de recul...avec le résultat qu'on connait.
Et finalement, cette Société se meurt....

52. Le mercredi 18 octobre 2006 à 11:44 par Jean

C'est la liberté d'expression qui permet d'éduquer les citoyens. La vraie contradiction est l'arme des esprits forts. Ceux qui veulent la limiter montrent leurs faiblesses et le peu de confiance qu'ils ont dans leurs principes.

53. Le mercredi 18 octobre 2006 à 12:54 par Mouaips

"Ce n'est pas en fermant leur blogue que les citoyens feront avancer la République"

Dans la mesure où seul le soutien à la politique du gouvernement est permis et sa critique interdite, mieux vaut peut-être bien soulignés que les seuls blogs de fonctionnaires pérennes sont des blogs autorisés, voire encouragés par la hiérarchie.

54. Le mercredi 18 octobre 2006 à 14:33 par bibi F

A l'attention de Maitre Eolas : a la lecture d'un episode de ce blog (helas courant) relatif a des violences conjugales, n'y a-t'il aucune possibilite de suites judiciaires (ou medicales ou psy quelconques) tant que la femme battue ne depose pas plainte contre son mari, meme s'il y a eu flagrant delit ou reconnaissance implicite de l'acte par celui-ci et des traces medicalement evidentes ?

Si, bien sûr. La parquet n'est pas, sauf rares exceptions, lié par la plainte de la victime et peut agit de son propre chef, et continuer même en cas de retrait de la plainte (contrairement au droit anglo saxon).

Eolas

55. Le mercredi 18 octobre 2006 à 14:52 par redox

c'est vraiment dommageable pour la real life version non aseptisée cette auto-censure , mais tres comprehensible , ecrire avec ses tripes la realité, en priant que l'épée de Damocles au dessus de votre tete ne vous remarque pas est surement tres difficilement gerable sur le long terme.

rien que pour avoir simplement osé ecrire cela :

"A présent, le tutoiement est de mise."

Sa hierarchie pourrait le diriger vers ces Piloris modernes que sont devenus les conseils de discipline

56. Le mercredi 18 octobre 2006 à 15:52 par nouvouzil

@Mouaips

Lois Perben ne font pas bon ménage avec blogs pérennes.

Sinon, pour le bon peuple, il y a des débats le mardi soir....

Ceux-là non plus ne seront pas pérennes.

Mais au moins on peut s'en amuser:

alxls.free.fr/index.php?2...

57. Le mercredi 18 octobre 2006 à 16:02 par La mouette

Le blog de Thomas "que fait la police ?" est particulièrement intéressant : il donne à lire une expérience vécue de l'intérieur, une expérience dure, qui fait souvent frémir. Et cela dans une langue claire et précise. L'image de la police n'en sort pas ternie, au contraire : à mon sens ces récits forcent le respect. Ils constituent une critique indirecte de tous ceux qui mettent en cause la police sans avoir une réelle idée de ce qu'est la vie d'un policier. La critique de la critique est d'ailleurs déjà présente dans le titre ironique "que fait la police ?".
Je crois qu'il est possible de continuer ce blogue en gardant en tête un souci de discrétion. Bien sûr, il est difficile de passer sous silence certains faits qui permettraient à des personnes de se reconnaître (les collègues, la hiérarchie), mais cela est quand même possible, je crois. Parler d'événements anciens est une possibilité, éviter d'être trop précis dans la description des tensions entre collègues en est une autre.
Je souhaite que Thomas continue son blogue, car un tel blogue est une source d'information précieuse pour comprendre la société dans laquelle nous vivons, un maillon unique et indispensable de la chaîne des expériences humaines.

58. Le mercredi 18 octobre 2006 à 18:27 par Thalamos

Il ne s'agit peut être pas de censure au sens strict du terme, mais bien d'autocensure, beaucoup plus pernicieuse. C'est là que réside le vrai danger... Pour ma part, après avoir un temps été hésitant (à l'époque du débat sur Garfield), j'ai totalement pris fait et cause pour la plus large acceptation de la liberté d'expression.
Qu'une attitude professionnelle conduise à la prudence, c'est normal, et il semble nécessaire de se contraindre à une certaine discipline, mais que cela soit un prétexte pour faire taire tout le monde, je nomme cela un abus de pouvoir ! J'aimerais bien qu'un candidat à l'élection présidentielle pose le problème...

59. Le jeudi 19 octobre 2006 à 23:55 par Sylvestre

Ayant eut très longtemps une vision très pessimiste des "elites" qui nous gouvernent (à base de "tous pourris") et de la société en générale, ce blog (découvert au détour d'un lien web par hasard alors que je m'enuyais au bureau) m'a donné une vision peut etre plus proche de la réalité.

J'en profite d'ailleurs pour remericer maitre Eolas pour ses lumières juridiques et l'intérêt général de ce site.

Après m'avoir donné l'impression un instant que la justice n'était peut ete pas si pourrie/corrompue/mal organisée qu'il m'était arrivé de le penser voila que je tombe sur les affaires des blogs de fonctionnaires fermé... je me pose aujourd'hui la question, etais je en tord en pensant qu'il y a un probleme dans cette société ?

Sur un point de vue juridique : si le blog était anonyme et ne citait personne (explicitement ou implicitement) tout en respectant la police, de quel droit l'administration pourrait elle le condamner ?

Toujours sur un sujet juridique : @ Maitre Eolas : n'est ce pas de la publicité que de proposer à Thomas de vous contacter ? (si je me rappel bien de votre billet à ce sujet c'est interdit non ?)

60. Le vendredi 20 octobre 2006 à 02:21 par fr@via

learn to search ... search to learn

www.google.com/search?q=c...

61. Le vendredi 20 octobre 2006 à 10:38 par SchpailsMan

Encore une histoire de blog menacé.

www.lemonde.fr/web/articl...

Lisez mieux. Ce blogue n'est pas menacé, la justice n'en a pas ordonné la fermeture (j'ignore si l'employeur l'avait seulement demandée). Cette blogueuse a été condamnée pour avoir insulté son ex employeur et des salariés nommément cités. Je ne trouve rien à y redire.

Eolas

62. Le vendredi 20 octobre 2006 à 15:05 par Cobab

àThomas : hébergement à Tuvalu, routage en oignon, alimentation par couriels cryptés… (c'est légal pour le moment).

63. Le samedi 21 octobre 2006 à 20:07 par Le flic

Bonjour. Précision par rapport à un commentaire précédent : je suis flic (et pas avocat! quelle idée...) et ce sont mes histoires et celles de mes collègues que j'écris. Les sanctions? On verra bien. Je ne changerai pas une virgule.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact