Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lieu commun, je l'aime aussi pour ça

Je suis persuadé que les blogues vont jouer un rôle non négligeable dans la campagne à venir. Et quand je vois la qualité de fond que mes camarades de Lieu Commun atteignent, j'en suis à penser que certains journalistes politiques pourraient en tirer de la graine.

Choisissez :

Vous n'aimez pas Ségolène Royal ?

Alors Versac vous fournira de quoi vous moquer d'elle, alors que tous les (nombreux) journalistes présents l'ont laissé passer : Ségolène Royal a resservi de très larges portions (36% du total) du même discours à dix jours d'intervalles, et dans des occasions qui ne sont pas mineures : le soir de sa victoire au scrutin interne au PS, et dimanche dernier à la mutualité. Le manque d'inspiration dès le début de la campagne ? En tout cas, voilà qui réjouira ceux qui se plaisent à dire que la candidate ne dit rien, même si elle le dit bien.

Vous n'aimez pas Nicolas Sarkozy ?

Alors Ceteris Paribus vous propose de le surprendre en flagrant délit de baratinage avec préméditation, lors de son passage télévisé de jeudi soir, avec à la clef les liens qui fournissent les preuves. Synthétique et percutant.

Et pour ceux qui aiment juste la réflexion critique en matière politique, la lecture des deux billets s'impose. Bravo, les amis.

Nota Bene (et note aux benêts) : le fait que je renvoie chez Versac ceux qui n'aiment pas Ségolène Royal et chez Ceteris Paribus ceux qui n'aiment pas Nicolas Sarkozy n'implique nullement une prise de position de ceux ci en faveur d'un quelconque candidat. Merci de leur faire grâce des procès d'intention.

Commentaires

1. Le samedi 2 décembre 2006 à 00:34 par Rivan

Maître, je reconnais bien là une certaine education !
D'abord Madame !

2. Le samedi 2 décembre 2006 à 01:42 par Xavier

Même si j'ai apprécié autant ces deux billets que j'aime leur blog, il n'y a pas encore de quoi crier au génie quant à l'analyse.

Que les meilleurs blogueurs soient un peu au dessus des journalistes est très bien, mais soyons encore plus exigeants !

Je ne crie pas au génie, mais je trouve qu'avec leur ordinateur, leur connexion internet et leur sens critique en mode ON, ces deux blogueurs ont pointé du doigt ce que la presse a laissé passé, alors que j'attendais d'elle qu'elle se livre à ce travail de mise en perspective. Ce n'est donc pas une question de manque de moyens.

Eolas

3. Le samedi 2 décembre 2006 à 03:55 par Geo

Voter pour le meilleur ou le moins pire?, ou pour un camp/une équipe/une idéologie?(ou ne pas voter? : Non, pas cette fois pour moi)

4. Le samedi 2 décembre 2006 à 06:02 par Shotaro

Hello,

Cette campagne c'est blanc benet et benet blanc, les jeux sont faits. On peut d'ores et déjà sans trop se tromper choisir son poulain (ou sa pouliche ^o^) pour le second tour, à moins qu'un gros borgne vienne encore piper les dés...

Le véritable problème à mon avis c'est qu'à part ces deux favoris, il n'y a pas véritablement d'outsider capable de créer la surprise et comme les médias se plaisent à gaver le citoyen lambda avec cette campagne depuis plus d'un an maintenant, le résultat risque d'être (encore) une abstention record, bloggers ou pas...

Un manque de confiance de plus en plus flagrant dans nos politiques s'installe un peu plus à chaque élection depuis maintenant une bonne quinzaine d'années et n'est-ce pas là le véritable danger qui menace la démocratie d'aujourd'hui au delà de cette montée de l'extrémisme qui tout compte fait n'est jamais que l'expression de la contestation et du ras-le-bol de l'électeur de base (qui dans sa grande majorité n'a jamais eu affaire avec un quelconque immigré et n'en connait que ce qu'il a vu à la télévision)?

Rien n'est simple, mais le phénomène des blogs est encore trop frais et à fortiori encore trop "confidentiel" pour, à mon avis, avoir un réel impact sur cette campagne. Rendez-vous dans 5 ans!

5. Le samedi 2 décembre 2006 à 07:22 par Luc

Les procès d'intention ont sur tous les autres l'avantage qu'on ne risque pas de se perdre dans des questions de procédure. Dès lors, pourquoi s'en priver ?

6. Le samedi 2 décembre 2006 à 09:15 par nouvouzil

Par contre, les blogs ont été plutôt discret sur ce coup là:

elections.france2.fr/pres...

7. Le samedi 2 décembre 2006 à 09:42 par Fred

@Shotaro

vous avez déjà oublié comment les blogs ont contribués, et peut etre fait basculer, la campagne pour le référendum européen? On ne peut guère prétendre que la presse et son esprit "critique" y a été pour quelque chose...

8. Le samedi 2 décembre 2006 à 10:04 par wesson

Bonjour,
et bien, étudier la politique au travers du mètre carré de verbiage rechappé, ou du kilo de promesses, c'est pas vraiment ce qui va me faire distinguer vos compères en bloggue de la meute journalistique servile habituelle.

Je ne doutes pas que la prochaien étape, c'est la blancheur du sourire ou le choix vestimentaire qui sera décortiqué par ces techniciens de surfaces (!)

à quand les bloggeurs et/ou journalistes qui ne s'interessent pas à ce que les politiques ont dit ou à quoi ils ressemblent, mais à ce qu'ils ont fait - parfois sans le dire... ?

9. Le samedi 2 décembre 2006 à 10:40 par glomp

Pour les gros candidats, il manque des liens vers "vous n'êtes pas dupés par François Bayrou" et "vous ne supportez pas Jean-Marie Le Pen" pour compléter le carré d'as.

10. Le samedi 2 décembre 2006 à 10:47 par mirko

Et les autres ? Il est triste de voir que même les blogs font abstraction des 3 gros et laissent entendre au vulgum pecum qu'il n'a pas d'autre choix. C'est encore "blanc", "nul" et "abstenu" qui vont gagner... :(

11. Le samedi 2 décembre 2006 à 11:33 par Jack

Ouh la quand j'ai lu votre post cher maitre je me suis dit que j'allais aller sur deux blogs qui allait demonter Sego et Sarko.
Mais non juste 2 posts bons enfants dirais je....
Rien de bien grave...
J'ai lu - personnellement - des trucs beaucoup plus percutants.

12. Le samedi 2 décembre 2006 à 11:41 par stefbac

Leurs analyses sont intéressantes mais se concentrent uniquement sur la forme... Ils traitent de la langue de bois... verte, sèche ou vermoulue.

Certes la forme est importante mais j'attends aussi une analyse critique sur les programmes respectifs et leurs bilans de Ségo et Nico...

Et puis, ils se focalisent sur SR et NS... alors que l'élection présidentielle permet d'entendre des "voix" qu'on n'entend jamais...

Des voix qui représentent entre 5 et 20 % des votants et qui ne sont pas représentées au Parlement... Rien sur ce problème majeur de représentation qui frustre une partie des électeurs et qui prouve que notre République est malade. Bref, on risque de revivre un remake du 21 avril 2002.

Est-ce une histoire de sensibilité politique ou de proximité sociale mais les analyses de des bloggeurs cités dans le billet ne divergent guère de celles des journalistes encartés...

13. Le samedi 2 décembre 2006 à 11:56 par Jean-claude

De l'intérêt des blogs en général, et en particulier de celui ci :

jprosen.blog.lemonde.fr/2...

14. Le samedi 2 décembre 2006 à 13:36 par Ben

@Xavier : "il n'y a pas encore de quoi crier au génie [...]"

Moi, ça me fait froid dans le dos, quand on crie au génie.

15. Le samedi 2 décembre 2006 à 14:00 par Shotaro

@ Fred (7)

Je pense plutôt qu'on a découvert le phénomène des blogs pendant cette campagne pour la constitution. La médiatisation de ces moyens d'expression et d'échanges ne doit pas masquer le fait que, comme je l'ai dit plus haut, tout ceci est relativement nouveau et de ce fait, n'a pas encore un impact que je qualifierais "de masse".

En revanche, je vous accorde bien volontiers que c'est un phénomène qui prend une ampleur considérable et qui va bien au-delà de son canal de diffusion, qui s'invite de plus en plus dans le débat public et médiatique. Mais c'est seulement le début selon moi, on va vraiment mesurer l'influence des débats et réflexions qui se dégagent des blogs dans les prochaines années et notamment pour la campagne de 2012 ou tout au moins pour les grandes décisions de ces 24 ou 36 prochains mois.

Comprenez-moi bien, je ne nie pas une certaine influence, je dis simplement qu'elle n'est peut-être pas encore si forte que vous semblez le penser. En même temps je ne suis pas un expert sur l'influence des blogs dans la société, je parle surtout de l'expérience que j'en ai par rapport à la sphère d'amis, de parents et de collègues dans laquelle j'évolue et qui, je le reconnais volontiers, n'est pas un échantillon représentatif de son ensemble.

Si vous aimez la caricature et les bons (jeux de) mots, sachez que Maëster hante la toile et s'en donne à coeur-joie pendant cette campagne présidentielle qui n'en finit pas de commencer : maester.over-blog.com/

16. Le samedi 2 décembre 2006 à 15:43 par Lorycalque

"Lieu-commun"?

18 participants, tous masculins; la parité y est autant respectée qu'à l'UMP. D'ailleurs la tendance droite-centre-droite y est nettement majoritaire.

Pas étonnant que Sarko y soit plus prisé que Ségolène.

La "République des blogs", dont certains d'entre vous on parlé?

La participation féminine y représente quoi, 2%, et encore...

17. Le samedi 2 décembre 2006 à 16:26 par sneakyB

J'ai déjà oublié par quel dédale de liens cliqués les uns à la suite des autres j'ai atterri en ce lieu de savoir, mais félicitations au maître des lieux, blog de qualité !

Maître Eolas aurait-il sévit il y a une dizaine d'années sous le pseudo Eolas sur un service télématique où déjà il faisait profiter ses camarades de son érudition ?

18. Le samedi 2 décembre 2006 à 16:47 par Delio

@Shotaro

Il faut quand même relativiser !

Qui parme des blogs ? Les bloggers
De même que les journalistes (exceptionnelement je n'ai pas mis de guillemets) s'interessent aux journaux et les radios et télés à ce qui s'est dit ou fait en radio-tv.

L'action des blogs n'a (eventuellement) influencé que ceux qui les lisent et qui, incapables de se faire une opinion propre, on suivi le mouvement.

Il n'empêche que cette -autre- vision est intéressante, comme l'est l'actualité vue par les "Guignols" (aussi partiale soit-elle), mais il ne faut pas non plus s'imaginer que les blogs mènent la conscience politique des Français, pas plus que l'Huma, le Figaro ou le Canard, ce sont des moyens de réfléchir, pas des gourous.

19. Le samedi 2 décembre 2006 à 17:03 par Lucas Clermont

Les blogues ont en effet une influence pour qui passe de longues heures à les rédiger. Autant d'importance que les albums de timbres pour les numismates. Vous avez encore le temps de plaider ?

Allez, allez, ne descendez pas trop brusquement du piedestal où vous vous êtes installé : je prends tout de même plaisir à vous lire.

20. Le samedi 2 décembre 2006 à 18:45 par Pokra

Ceux qui pensent que le "phénomène blog"_& web 2.0 s'apparente en importance à, par exemple, de la collection de timbres, me font penser à d'autres qui en leur temps soutenaient que la terre était plate et que le soleil tournait autour de la terre.

Enfin, l'inquisition revient, dirait t'on mais Jésus c'est pas sûr.[ j'ai vu çà sur TF1 ]

21. Le samedi 2 décembre 2006 à 18:54 par koz

Lorycalque, ouvrez donc un blog politique. Ouvrir un blog est extrèmement facile,il n'y a pas d'investiture, pas de sélection... Le fait est, pourtant, que l'on trouve moins de femmes qui en tiennent. C'est juste un fait et nous serions ravis d'en accueillir au sein de Lieu Commun.

Quant à voir dans Lieu Commun un repère de droitistes, vous m'amusez. Vous me rassurez, même :-))

22. Le samedi 2 décembre 2006 à 18:57 par Jules

MR Eolas, ce dont vous parlez est aussi caractérisé par une pratique intense du politiquement correct centriste ni-ni, et par une pratique réciproque de la flagornerie constante (j'adore ce que tu fais - oh, ça tombe bien parce que j'aime encore plus ce que tu fais, - oh vous m'en remettrez une couche svp, etc).
Il faut aussi le dire.

23. Le samedi 2 décembre 2006 à 19:58 par chlorop'

Comme Versac, Ceteris paribus ne révèle que des détails (j'ai bien aimé messeoir, cela dit) : pas de quoi fouetter un chat, dans ces milieux-là. Il reste vrai qu'à force de petits coups, ils finiront peut-Être par enonfer le clou (mais je doute).
Non vraiment ce qui serait bien, c'est que naisse un collectif de blogeurs capables de décrypter et corriger en direct les propos des politiques, à l'image du blog watch états-uniens, qui vérifie chaque chiffre et affirmation lors des importants débats politique. Oeuvre de salubrité publique.

24. Le samedi 2 décembre 2006 à 20:05 par chlorop'

enonfer un clou, c'est l'enfoncer, hein, comme chacun sait.

25. Le samedi 2 décembre 2006 à 20:09 par Vulgus Pecum

Quand nous étions à table, mon grand père disait avec sagesse, en mangeant, faut jamais parler, ni d'argent, ni de religion, et encore moins de politique !

Ah bin moi qu'avais pris cette délicieuse habitude de croquer un petit biscuit en sirotant une tasse de thé tout en bloggant chez maître Eolas, si maintenant ici on cause plus Droit mais Politique, faut que j'arrête sur le champ de grignoter mon petit biscuit sec trempé dans du thé, sinon je vais faire offense à mon papy.

Voilà j'ai tout fini... maintenant je peux parler politique avec vous !

C'est quoi déjà le sujet ? Les égarements de Ségolène ?... Les histoires du petit Nicolas baratineur ?...

Ha oui, c'est l'influence des blogs sur le comportement citoyen du vulgus pecum (que je suis) dans sa décision finale d'accorder sa confiance à l'un(e) ou à l'autre des prétendants au sacrement suprême de l'investiture présidentielle, et qui prêche pour son Saint (ou la la, ça dérape, je parle religion).

Déjà que je ne comprenais pas tout les billets à teneur judiciaire du journal de Me Eolas, alors maintenant s'il y a de la politique, ça va être coton.

Et les blogs… si eux aussi mettent le doigt sur les incohérences des causeries de nos politiques, déjà qu'on sait plus à quel Saint se vouer, et que le "vote abstentionniste" est largement majoritaire, pour peu qu'il fasse un beau soleil le jour d'aller voter, il n'y aura vraiment plus beaucoup de monde dans les isoloirs.

Mais bon, dans un sens, s'abstenir d'aller voter, finalement ça à l'air d'avoir plus d'effet que d'aller déposer un vote blanc (qui ne sera pas comptabilisé), et quand je vois l'énergie dont font preuve nos politiciens pour convaincre les abstentionnistes d'aller exprimer leurs idées…

26. Le samedi 2 décembre 2006 à 20:23 par Sans pseudo

Pokra -19 : « Ceux qui pensent que le "phénomène blog"_& web 2.0 s'apparente en importance à, par exemple, de la collection de timbres, me font penser à d'autres qui en leur temps soutenaient que la terre était plate et que le soleil tournait autour de la terre. »
Je n’ai pas d’opinion sur l’importance des blogs (juste un grand plaisir à lire Maître Eolas, Ceteris Paribus quand il veut bien écrire…) mais je sais que votre jugement est aussi pertinent que celui du "cercle de la raison" qui parle généralement de "nier la pesanteur" quand on lui montre que son argumentation vise surtout à préserver et développer ses avantages acquis.

27. Le samedi 2 décembre 2006 à 21:13 par Pokra

# 26
Veuillez m'excuser, Maître, je suis désolé.

28. Le samedi 2 décembre 2006 à 21:23 par Luc

Sarkozy, je l'aime aussi pour çà :

www.lemonde.fr/web/articl...

29. Le samedi 2 décembre 2006 à 23:54 par Lucas Clermont

#19, Cher Pokra,

La terre est en effet plate, et le soleil tourne autour.

Ne pensent différemment que les gens qui ont un intérêt particulier (géographes, navigateurs...) à s'intéresser à la rotondité de notre planète et l'héliocentrisme de notre système. Pour les autres, le soleil se lève et se couche...

C'est la même chose en politique : la majorité des électeurs n'y comprend que peu et fonctionne sur la perception des évènements. Quant aux rédacteurs de blogues - fussent-ils aussi libres que Maître.Eolas.free - ils sont comme les militants politiques : imprégnés par leur action, ils perdent de vue l'influence objective de leur travail. Problème de perception encore.

On ne se pardonnerait pas toutefois, cher Maître.Eolas.free, que vous nous fissiez une dépression ; aussi, continuez à nous édifier, vous êtes très bien !

30. Le dimanche 3 décembre 2006 à 11:11 par stefbac

Je crois qu'il n'a pas sa carte à la république des blogs mais vous devriez jeter un coup d'oeil sur ce blog qui offre des analyses économiques originales et pertinentes :

obouba.over-blog.com/

31. Le dimanche 3 décembre 2006 à 11:14 par Henri

Avant de combattre l'une ou l'autre.
A mon avis c'est au lieu commun qu'il faudrait s'attaquer.
Nous sommes une civilisation du cliché élevé à la dimension du concept philosophique.

32. Le dimanche 3 décembre 2006 à 18:49 par Blog à part

je réagis à ce billet car il m'inspire: je suis convaincue aussi que les blogs ont de l'avenir, y compris dans l'édition. Ainsi, j'ai eu entre les mains un livre fort drôle, "Le Blog du Chi", la transcription sur papier d'un blog (c'est le monde à l'envers !): l'auteur se met dans la peau de Jacques Chirac pour "allumer" les candidats à la présidentielle. Quand vous disiez que les blogs joueront un rôle dans les prochaines élections, je vous crois bien: ceci dit, c'est drôle et ça se lit...comme un Blog!!

33. Le lundi 4 décembre 2006 à 16:11 par AFB

Les marques bousculées par la liberté de ton des internautes:

lemonde.fr/web/article/0,...

34. Le lundi 4 décembre 2006 à 17:49 par AFB

Intéressant également, je pense:

lemonde.fr/web/article/0,...

35. Le mardi 5 décembre 2006 à 16:00 par Hugues

Ok, mais tu aurais pu évoquer le cas de ceux qui aiment Ségolène ou Sarkozy, également représentés dans Lieu-commun. Vive la pensée positive, nom d'un petit bonhomme !

36. Le mercredi 6 décembre 2006 à 08:34 par AFB

....“Les définitions sont des constructions de langage pour expliquer des choses. Or, le web 2.0 n’est pas vraiment une chose. C’est plutôt la description d’un « tipping point » (notion popularisée par Malcolm Gladwell, voir ce billet), de ce moment où un phénomène un peu unique et isolé devient commun et se généralise. Une sorte de point de rupture et de passage à une nouvelle ère, avec de nouveaux acteurs et de nouvelles règles.

“Pour bien le comprendre, on peut faire une analogie avec le développement de l’ordinateur personnel dans les années 80. Les ordinateurs sont progressivement devenus de plus en plus personnels, et à un certain moment (difficile à dater avec précision), le centre de gravité est passé du mainframe au PC. Tout à coup, des acteurs comme IBM, au centre du développement des puissantes machines dont ils étaient les constructeurs, perdent la main au profit de nouveaux venus comme Microsoft, qui proposent les outils d’exploitation de cet objet personnel. D’une certaine façon, nous sommes alors passés de l’aire du PC 1.0, autour d’IBM, à l’heure du PC 2.0, beaucoup plus personnel, dans la foulée de Microsoft. Il ne s’agit pas d’une définition, mais d’un fait !

“Le web 2.0 est très similaire. Il y a aujourd’hui un « tipping point » dans le développement du web. Internet à 25 ans, le web déjà 15 ans. Au début, ils n’étaient qu’un « plus » parmi les applications et les services utilisés sur les PC. Il sont aujourd’hui passés au centre. L’introduction en bourse de Google en août 2004 a certainement été emblématique de ce tournant, mais en fait il faut analyser ce passage comme l’arrivée d’Internet au cœur des PC. Le pouvoir c’est déplacé à nouveau.”...

Extrait de ce billet:

pisani.blog.lemonde.fr/20...

37. Le mercredi 6 décembre 2006 à 19:01 par maxim's bis

interlink: (à la vitesse de la lumière d'une Maglite alimentée en pile salines)

www.bigbangblog.net/artic...

Point godwin/ point Eolas/wikipedia
www.bigbangblog.net/forum...

38. Le mercredi 13 décembre 2006 à 16:13 par arpenteur

J'aime bien l'idée lancée par Chlorop...
Les blogs font un peu peur : on peut y dire tout et n'importe quoi, c'est lu par "tout" le monde, et n'importe qui, qui en retire le tout et le n'importe quoi, et qui le transmet à son tour, le n'importe quoi à n'importe qui...
Oû est l'info?
Est-ce mieux que le journalisme?
Ce qu'il faut, ce ne sont pas des télévisions, des radios, des blogs ou des journaux, mais des cerveaux... dans la tête que ceux qui lisent...encore plus que dans celle de ceux qui écrivent...

39. Le vendredi 15 décembre 2006 à 01:23 par marcel

Comment peut-être socialiste républicain et Royaliste con ? C'est ma grande question.
Ségolène ( je ferai ce que le français veut ... j'écoute ....tu ne veux pas payer, d'accord, tu ne veux pas les noirs...d'accord , tu veux chasser tous ceux qui ne te plaisent pas ....d'accord, je suis à l'écoute ....de ce que tu veux ....! ) Moi, je ne vise que la Maison ( ELYSEE) pour recevoir royalement , en ayant comme homme de peine un certain Hollande (tu connais ?)(est-ce bien son nom ?)Car vous savez, avec les pays BAS on ne s'y retrouve pas toujours. Enfin, l'Elysée va peut-être retrouver son louis XIV ! Hélas pour nous.... (Mais pour ça, toi, instituteur, tu travailleras tes 35 heures ! et en plus ,GRATUITEMENT, tu donneras des leçons à ceux qui ne suivent pas, car ils doivent être ceux qui obéissent au pouvoir que ne voulait certes pas ZOLA! )Vivement Lepen ( Ho! NON ! Surtout pas) .Mais qui sait maintenant ce qui est meilleur : une opportuniste ou un définitif ? telle est la question ?
Sarkozy!.... Arrive!..(Zorro............ET TOUT SERA BIEN

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact