Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

« Sur un blog , on peut dire n'importe quoi... »

José Bové était ce matin l'invité de Nicolas Demorand sur France Inter.

A cette occasion, le journaliste a interpelé le candidat récemment débouté de son pourvoi en citant le passage de mon billet où je révélais que le "fauchage volontaire" avait sans doute causé le dommage qu'il était censé prévenir.


La réponse de José Bové a été brève.

Notez qu'il ne dit à aucun moment que ce que je dis est faux : il se contente d'une remarque générale sur "on peut dire n'importe quoi sur les blogs" et enchaîne sur "Mais je crois qu'aujourd'hui tout le monde a reconnu qu'il n'y a pas de nécessité des OGM".

Mise à jour : J'avais raté ce morceau où Nicolas Demorand revient à la charge et où José Bové est acculé à la dénégation pure et simple. Merci à Nicolas Demorand de la confiance qu'il me témoigne.

Alors, pour montrer qu'on n'écrit pas toujours n'importe quoi sur les blogs, je vous incite à aller lire la décision in extenso publiée sur le site de la Cour de cassation (dont je loue la politique de publication immédiate sur la page d'accueil du site des arrêts dont on parle dans l'actualité, comme dans l'affaire Seznec).

Pour les plus pressés, voici l'extrait, page 10 de la version papier de l'arrêt :

La cour d'appel, citée dans l'arrêt, a relevé dans sa décision que
il résulte des constations des gendarmes de la brigade des recherches de Toulouse-Mirail que le champ de 13 573 m², planté en maïs classique (90 %) et OGM (10 %, soit 1 444 m) a été totalement détruit ; les plantes ont été, soit cassées, soit couchées ou arrachées, certaines ayant été emportées hors du champ ; des fleurs mâles qui étaient enfermées dans des poches ont été dépochées, libérant ainsi le pollen ;
Mais bon, peut-on croire la justice ? Y avait-il vraiment des poches autour de plants de maïs ?

Et bien, grâce à l'INA, nous pouvons le savoir. En effet, un hasard bienvenu a fait que des caméras de télévision étaient présentes ce jour là. Voyez vous même avec quelles précautions les plants supposés dangereux ont été traités. Voyez comment cette charmante jeune fille derrière ce sympathique Monsieur dont le nom m'échappe agite comme un trophée un plan de maïs avec une curieuse chose autour, on jurerait une poche.

Assurément, ces détails auront échappé à José Bové. La faute des médias, sans nul doute.

Et quitte à tirer sur une ambulance, je ne résiste pas à vous proposer ce deuxième extrait, qui se situe juste avant la question de Nicolas Demorand.


Deux tribunaux, à Versailles et Orléans, ont relaxé des faucheurs d'OGM.

Mes lecteurs se souviendront que je m'étais fait écho de la décision d'Orléans, dont j'avais annoncé l'annulation, qui a été effectivement prononcée par la cour d'appel d'Orléans, décision pendante devant la cour de cassation. La décision de Versailles a été frappée d'appel, ce que José Bové a oublié de mentionner. Il a sans doute oublié, l'audience s'étant tenue le 26 janvier dernier (délibéré le 22 mars). Le parquet a requis la condamnation des prévenus à trois mois de prison avec sursis. Alors, je veux bien que José Bové s'en tienne dans l'affaire de Versailles à la dernière décision rendue, qui était une relaxe ; mais dans ce cas qu'il ne cite pas celle d'Orléans comme une victoire.

Comme quoi, il n'y a nul besoin d'avoir un blog pour dire n'importe quoi. 

Commentaires

1. Le jeudi 8 février 2007 à 15:49 par Bové José

N'importe quoi. Na !

2. Le jeudi 8 février 2007 à 15:49 par bt

Action..réaction!

Diable, je vous croyais débordé.

3. Le jeudi 8 février 2007 à 16:02 par Armand

Cher Maître,
Une question "technique".
Dans un fauchage pratiqué avec panache, par idéal politique, les amendes et dégâts peuvent-ils être considérés comme des frais de "publicité" et passer ainsi en frais généraux? ;)
Salutations respectueuses.

Et remboursés par l'Etat si le score de 5% est atteint ?

Eolas

4. Le jeudi 8 février 2007 à 16:06 par Parayre

... le journaliste" a interpellé " serait mieux ...

5. Le jeudi 8 février 2007 à 16:07 par Deilema

A quand l'analyse du programme de José Bové sur la justice?

6. Le jeudi 8 février 2007 à 16:11 par AleX

Sur un blog , on peut dire n'importe quoi... et même le répéter (8-))

7. Le jeudi 8 février 2007 à 16:15 par Mani

"Mes lecteurs se souviendront que je m'étais fait écho de la décision d'Orléans, dont j'avais annoncé l'annulation ..." Eolas

Eolas, Rika Zaraï, même combat !

Bon passé cette blague bain de siège, j'ai été fier d'entendre ce matin que ce blog juridico-cosmique voyait sa renommée réaffirmée !

C'est tout mérité.

8. Le jeudi 8 février 2007 à 16:38 par Ddt

Je suis curieux de voir comment les commentateurs pro-Bové et trackbackeurs assidus de ce blog vont faire pour commenter vos billets et vous accuser une nouvelle fois de ouïiste fumeur de cigare à la solde du capital.

Je n'arrive pas à quantifier la dose de mauvaise foi qui leur sera nécessaire mais je demande de la clémence dans la modération des commentaires pour pouvoir observer ce qui va relever, je pense, du grand art.

9. Le jeudi 8 février 2007 à 16:43 par Mouche du coche

Votre action, Eolas, est d'intérêt général.

Et je la salue car, comme je l'ai entendu ce matin sur France Inter - grâce à votre lien dans le billet précédent - "l'intérêt général prime sur l'intérêt privé".
En l'occurence, l'intérêt privé de Monsieur BOVE qui se fait sa pub à coup d'incivilités grand spectacle doit plier devant l'intérêt de notre nation.

L'information et l'analyse que vous nous livrez ont démasqué le vilain casseur : l'arroseur est arrosé !
Je rêverais qu'on lui colle un bracelet et un GPS, une antenne et un renifleur d'ADN pour lui apprendre à respecter les autres. C'est beau, de rêver.

10. Le jeudi 8 février 2007 à 16:44 par Mouche du coche

Précision : c'est BOVE lui même qui disait "l'intérêt général prime sur l'intérêt privé". Héhé !

11. Le jeudi 8 février 2007 à 16:48 par Antoine

Plus tard dans Inter'Activ (vers la 22ème minute du fichier real audio sur le site de France Inter), Bové affirme texto qu'il "n'a jamais été question de ça à la cour de cassation" ; donc il affirme que vous mentez.

12. Le jeudi 8 février 2007 à 16:52 par Ddt

Que Bové mente ce n'est pas la plus grande nouvelle pour moi. Non, ce que cet arrêt révèle à la terre entière c'est que le réel prénom de Bové est Joseph. Et ça, ça m'en bouche un coin (coin)...

13. Le jeudi 8 février 2007 à 17:01 par v_atekor

Merci pour décortiquer ces nouvelles avec des précisions fort utile, et les revois vers les pièces justificatives ne seront certainement pas superflues.

14. Le jeudi 8 février 2007 à 17:10 par Clems

Je propose des séances de formation pour que les faucheurs ne fassent plus n'importe quoi lors des arrachages.

Aussi, je remarque que tant de tapage sur ces maladresses liées à un trop plein d' enthousiasme démontrent bien qu'il est reconnu que ces plants sont extrêmement dangereux. Je ne le savais pas (candide)

15. Le jeudi 8 février 2007 à 17:17 par Loup

Cher Maître,
Rézo.net fait la une de la réplique de José Bové, et de votre article pertinent. Et insolent.

Comme quoi, vous n'êtes pas n'importe qui...
Amitiés

16. Le jeudi 8 février 2007 à 17:33 par Fab

Bové qui fait sa pub ???
Je vous trouve bien sévère avec Monsieur Bové !
C'est tellement facile de se défouler sur son clavier d'ordinateur pendant que d'autres prennent des coups pour le bien de tous.
Continuez ainsi pendant ce temps là, les militants sont réprimés.

Les militants sont réprimés ? Vous parlez des 230 personnes qui exigeaient d'être condamnées, et à qui le parquet a refusé ce privilège ? Quelle odieuse répression !

Eolas

17. Le jeudi 8 février 2007 à 17:34 par KDM

cher maitre
vous aurriez du verser o dossier ceci


[Copier coller]

18. Le jeudi 8 février 2007 à 17:48 par fab

[Troll]

19. Le jeudi 8 février 2007 à 17:48 par _réacteur_lambda

Joseph (dit José) mentirait, du moins implicitement ? Et peut-être bien davantage... à mon avis.
Voir mon commentaire 90 sur le précédent billet de Maître E (billet qui lui doit de voir ainsi "sa renommée" (bien) "réaffirmée").
Je recopie à peu près la 2e partie (avec des précisions) :
"Qui a dit qu'on "peut dire n'importe quoi sur les blogs (ce sont les limites d'Internet)" (sur France Inter ce matin vers 8h 50) ? Et à la radio aussi (à ce même moment) on peut dire n'importe quoi ???" (référence à la dénégation implicite des écrits de Maître E -extrait de l'arrêt de la cour de cassation- repris par Nicolas Demorand, c'est à dire accusation du sérieux de Maître E, de celui de M. Demorand, et je ne dis pas de celui de la station radio qui emploie celui-ci à un poste important et reste ma favorite pour mes loisirs et mes infos audios / vidéo ; à propos, M. Demorand ne devrait-il pas être placardisé pour oser citer un tel huluberlu certes, je cite 8 Ddt, "fumeur de cigare à la solde du capital?).
Je poursuivais : "Et, récemment, Internet a profité à qui ? (et je passe sur "au détriment de qui"). Cette utilisation d'Internet, était-ce du "n'importe quoi" ?" ou cela rentrait-il dans "les limites" ? D'autres que moi en doutent (voir l'actualité).
Et je concluais : "Autorité de la chose jugée : oui. Débat entre "légalité" et "légimité" : oui, et sur ce point Maître Éolas nous "éclaire" (merci...). Mais aussi : honnêteté de la parole (comme de l'écrit). Il s'est passé quelque chose sur France Inter ce matin vers 8h 50..."
Dommage pour le débat sur les OGM... et bien d'autres choses... toutes bien importantes...

20. Le jeudi 8 février 2007 à 17:49 par Esurnir

@16 Ca sens fort le colleur d'affiche ca. En quoi ca a avoir avec le fait que ce cher Jose Bové utilise sont statut de condamner pour s'ériger en martyr et que la décision de la cour de cassation montre que "l'action" de José Bové a probablement fais plus de bien que de mal ?

Que la France soit mauvais élève pour appliquer une directive, certes, mais ca ne donne pas mandat a celui qui le déclare de violer la loi et a commettre des destructions volontaire.

En attendant Jose Bové pour "prendre ses responsabilités" (ou alors parce que un prisonnier politique fumant sa pipe avec un bracelet électronique au pieds chez lui ce n'est pas très glamour). Va refuser toute aménagement de peine pour pouvoir nous refaire le coups de l’arriver en tracteur au bagne.

21. Le jeudi 8 février 2007 à 17:53 par Philippe D.

Un bracelet électronique serait quand même un très beau cadeau pour lui. Il pourrait aller tranquillement le montrer sur le plateau télé de TF1 et avec un peu de chance il aurait même droit à l'arrivée des gendarmes en direct...

22. Le jeudi 8 février 2007 à 17:55 par trombone40

C'est vrai que j'ai découvert ce blog grâce à l'émission de France Inter ce matin.

Après la lecture de vos commentaires sur cette affaire, je n'ai qu'un mot : bien dit. Bové enfin démasqué sur son terrain préféré, le droit !

Pour être objectif, l'argumentation de KDM sur l'absence de transposition de la directive europénne présente cependant un intérêt certain pour le débat.

Quant à ceux qui parlent de répression, je les engage à aller ouvrir leur blog en Chine ou à Cuba.

Cordialement.

23. Le jeudi 8 février 2007 à 17:55 par aubrac

Cher maitre,
que vous ayez foi dans le progrès génétique, libre à vous, je ne suis pas non plus allergique aux avancées technologiques, tout le problème réside dans leurs applications... Je regrette le manque de discernement dans le combat... Quel dommage de consacrer votre intelligence dans l'attaque grossière de symboles aussi grossier que dérisoire.

Bové piétine un champ, c'est sûr, c'est pas fin, mais est-ce que ça vaut le coup de s'en offusquer, quand pendant ce temps l'industrie agricole continue sournoisement à piétiner les peuples ? N'y a-t-il pas des inversions de priorités, d'indignation ? Oui Bové est de mauvaise foi, mais qu'en est-il de ses adversaires ?
Assister à ce spectacle, lui et vous, défenseurs à votre manière de grandes causes se créper le chignon pour de telles mesquineries, ça me déprime... Et puis on va avoir droit aux réactions indignées de la comunauté du web insultée...

A ce rythme là Sarko, la FNSEA et ses actionnaires sont tranquilles pour un bon bout de temps, ils peuvent mener leur "révolution" libérale, en toute légalité, bien sûr...

24. Le jeudi 8 février 2007 à 17:59 par jean philippe

Désolé mais le mais n'était pas protégé par des poches plastiques. Ce qu'on vont sur la photo est tout simplement un épi génétiquement modifié dont la modification génétique n'a pas marché puisqu'il est sorti une plante avec un genre de poche plastique... Bref la partie blanche est une partie de la plante. Et oui je suis d'accord sur un blog on peut dire n'importe quoi ! La preuve !!!

J'admire l'argumentation de Bové sur la bande son ! Il dit que les français ont admis l'inutilité des OGM ! J'ai envie de dire et alors ?! Le foot est inutile ce n'est pas pour ça qu'on détruit les stades, la musique est inutile on ne casse pas les instruments de musiques... La véritable est est-ce dangereux ? En l'espèce ça ne l'était pas ! Après que ce soit exploité pas des grands méchants capitalistes ça ne mérite pas une destruction.

25. Le jeudi 8 février 2007 à 18:05 par aubrac

"Quel dommage de consacrer votre intelligence dans l'attaque grossière de symboles aussi grossier que dérisoire. "
je reprends ma phrase mal fagotée : attaque grossière de symboles aussi grossiers que dérisoires, car concernant la violation et destruction de propriété privée, il ne s'agit que de quelques centaines d'hectares, et les batailles de symboles sont faciles et ne vont pas loin. Ce genre de violations est plus facile à dénoncer car plus voyant que les dégâts de notre système économique. Et puis il y a quelque chose de gênant dans tout ça, c'est que vous semblez prendre la défense de l'intérêt privé contre l'intérêt général, alors qu'on aurait bien besoin du contraire... Je ne crois pas que Bové soit une menace pour l'humanité, et même pas pour l'ordre public...

C'est pour ça que la justice est prête à le dispenser d'effectuer de la prison.

Eolas

26. Le jeudi 8 février 2007 à 18:05 par Alain

Cher Maître Eolas,
Je lis chaque jour avec intérêt et attention votre "décorticage" des décisions de justice d'actualité
Bravo pour la justesse juridique de vos analyses , continuez !

27. Le jeudi 8 février 2007 à 18:12 par Alain

J'oubliais..........
Juridiquement, pouvez vous nous expliquer, comment un citoyen venant d'être condamné par la haute juridiction , peut continuer à présenter sa candidature à la magistrature suprême
Que dit le Code électoral dans ce cas ?
Question toute simple que peut se poser l'homme de la rue sans emettre un quelconque jugement de valeur sur l'homme et une décision de justice
Merci d'avance

Le code électoral est muet sur l'élection du président de la république, qui relève d'une loi organique particulière, récemment révisée. Rien n'est dit sur des conditions de probité pour être élu. Le peuple décide souverainement. Toutefois, une peine de privation des droits civiques entraîne inéligibilité, mais l'incarcération ne prive pas des droits civiques (les prisonniers votent par procuration).

Eolas

28. Le jeudi 8 février 2007 à 18:12 par nouvouzil

On vient seulement de l'apprendre, mais la Cour de Cassation s'est trompée.

En fait, José Bové a 'démonté' un champ d'OGM dans le cadre d'une réunion champêtre de démocratie participative.

29. Le jeudi 8 février 2007 à 18:18 par trombone40

Je me permets de répondre à aubrac sur son dernier commentaire.

Lorsque José Bové et ses collègues ont détruit une expérimentation OGM en laboratoire à Montpellier il y a quelqus années, ils ont détruit dix ans de recherche du CIRAD pour favoriser le développement de plantes céréalières en Afrique dans des territoires dont le climat ou le sol ne permettaient pas leur culture.

La recherche était loin d'être terminée mais elle avançait.

Intérêt général, intérêt privé ?

30. Le jeudi 8 février 2007 à 18:21 par Bastm

Fort bel esquive qu'as osé Bové dans le premier extrait..
Comme quoi il n'y a pas que les énarque qui ne répondent pas aux questions...

31. Le jeudi 8 février 2007 à 18:23 par [pseudo jean-marc]

Bonjour,

Un texte datant de 2004 qui critique la farce citoyenne et altermondialiste de la "lutte" contre les OGM. Il faut seulement savoir où l'on se pose et parfois dans ce dur combat contre un système et son monde, on finit par devenir de parfaits agents de la propagation des idées que certains, certaines sont censées combattre. Mais ce discours ne peut être qu'anonyme potentiellement parce qu'il ne va pas dans la bouche de quelqu'un qui se réclame de cette critique...

Voici quelques extraits et le lien vers la source originale.

"Les autres remercient nos citoyens écologistes d’avoir signalé par leurs actions les problèmes de « dissémination d’OGM dans les milieux qu’elles vont immanquablement contaminer », et surtout d’avoir épargné l’essentiel - leur existence et leurs légitimité - en réaffirmant avec soulagement que « ce n’est pas la recherche fondamentale qui est en cause. » Ouf !"

" Si l’altermondialisme s’est servi de la lutte contre les OGM comme rampe de lancement, il aura fallu payer un prix élevé : celui d’arrêter de les combattre.

La suite n’a rien d’exceptionnel, tout le monde la comprend intuitivement : la visibilité médiatique de « ce mouvement social » est proportionnelle à son éloignement de la réalité. « Le mouvement est là où je suis » dit, à la télévision, un des représentants autoproclamés de cet introuvable mouvement. Cette sorte d’opposition trouve ainsi naturellement son terrain de jeu dans l’image et sa contemplation infinie. Sa seule réalité, quand elle agit, est de se positionner contre les quelques initiatives hors scène : c’est l’envers de la passivité moderne, la manière dont elle s’exprime, sa seule politique."

"La mise en scène autour des interrogations de la recherche prend tout son sens et toute sa mesure quand elle rencontre un franc succès auprès du mouvement citoyenniste ; quand elle répond à l’intarissable soif d’expertise et d’éthique de ce conglomérat d’associations et d’organisations néo-gouvernementales (ONG) très officiellement chargé de « refuser les OGM ». Dans son projet de « vigilance citoyenne » envers l’activité technoscientifique, le militant citoyen s’incline en fait devant l’autorité d’experts ou de contre-experts qui, en dernier recours, lui désigneront les « bons » et les « mauvais » OGM."

source : infokiosques.net/imprimer...

32. Le jeudi 8 février 2007 à 18:35 par ph

Cher Monsieur,
Comme beaucoup de monde (c'est certainement très relatif évidemment, mais ça n'enlève rien à la réalité des faits), j'apprécie la rigueur de vos argumentations. Vos articles concernant les affaires impliquant José Bové sont en tous points excellents. Ce n'est malheureusement pas le cas de tous les commentaires (je parle de ceux que vous ne supprimez pas) qui viennent tirer vos arguments vers d'autres objectifs. Vous ne pouvez en être tenu pour responsable, cela va sans dire, et j'ose même vous imaginer avec une petite moue agacée en lisant certains messages qui tirent parti de l'eau que vous drainez pour faire tourner leur moulin : non plus le moulin de la diffusion et de la compréhension du droit pour le plus grand profit de la démocratie mais celui de l'antibovisme, de l'anti-anti-néolibéralisme, de l'anti-lutte contre les OGM, etc. ce qui n'était pas votre propos. Je pense en particulier au commentaire No 9, mais ce n'est évidemment pas limitatif.

Personnellement, les défauts que vous trouvez à la défense de José Bové me font prendre conscience de la difficulté d'une action politique juste et efficace visant à placer le débat écologique à égalité de priorité avec le débat économique. Les erreurs, les faiblesses, la grosse-tête, peut-être mêmes les mensonges des leaders comme José Bové n'enlèvent rien, il me semble, à leur courage en tant que citoyens cherchant des voies efficaces d'action politique quand celles de la démocratie représentative échouent. Et cela n'est en rien lié à la personnalité de José Bové. On prouverait que ce monsieur est une infâme ordure que ça n'enlèverait rien à la nécessité d'un combat "à ce niveau". Surtout quand je me vois personnellement très incapable d'en faire autant ou mieux. Je crois même que c'est l'essence de la démocratie.

Vous-même, qui donnez de votre temps et de votre savoir et de votre énergie à informer gratuitement les citoyens, n'en êtes-vous pas le meilleur exemple ?

Vous allez me dire que vous n'avez encore jamais détruit la propriété d'autrui ni vérifié le galbe de votre moustache avant de passer à l'antenne. Certes, mais vous savez que votre blog et la gestion des commentaires que les lecteurs laissent vous exposent aussi à un certain nombre de risques légaux, n'est-ce pas ? Vous n'êtes donc pas si loin que ça de José Bové, il me semble.

A l'interface entre le droit (votre domaine quand vous parlez de José Bové ou d'autres) et l'action politique (le domaine de José Bové et d'autres), il y a "quelque chose", que des gens comme Albert Camus ont pu exprimer mieux que je ne saurais le faire. Mais certains lecteurs-commentateurs de vos billets profitent de ce que vous ne pouvez matériellement pas rappeler systématiquement ce "quelque chose" à chaque phrase. Ils se glissent dans l'interstice que laisse le présupposé que ce quelque chose est connu et admis et respecté de tous.

Merci encore.

33. Le jeudi 8 février 2007 à 18:39 par pangloss

Bah, faut pas lui en vouloir, il est devenu homme politique, donc nécessairement amené à parler de sujet sur lesquel il n'a pas la moindre idée (Les limites d'internet... Vaste sujet sur lequel on pourait écrire des livres. Enfin il a surement des tas de choses pertinentes et constructives à dire sur internet. Fort heureusement, ca nous a été épargné par sa tentative de noyer le poisson). Et bien sur, en tant qu'homme politique, il n'a plus peur de se contredire...

34. Le jeudi 8 février 2007 à 19:01 par Ebag

Avec la science qui est la votre vous corrigez les inexactitudes ou rodomontades juridiques énoncées par un non spécialiste à destination d'un public de non spécialistes, c'est bien le rôle que l'on aime vous voir tenir (ca n'a pas du non plus vous épuiser beaucoup).

Ce qui me chagrine c'est le mépris qui suinte de votre billet, il donne le la des commentaires qui suivent."Haro sur le Bové !" semble être la ligne générale.

Je suis de ceux qui trouvent salutaire l'action des faucheurs volontaires, des casseurs de pubs, des personnes portant assistance à des immigrés sans papiers.

Toutes activités potentiellement illégales et à l'occasion mal menées. Dont vous pourriez aisément détruire les arguments de justification de la même manière que vous procédez avec José Bové, les transformer "en ambulance" sur laquelle défouler votre mépris.

Depuis quand jouez vous au procureur Eolas ?

Ebag

Des procureurs, j'imite la liberté de parole sur mon blog. Et je ne suis pas naïf. Joseph Bové est trop intelligent pour croire ce qu'il dit quand il invoque une évolution du droit grâce aux jugements d'Orléans et de Versailles. Il ment effrontément, confiant en l'ignorance juridique de son auditoire. Un peu grâce à moi, il s'est cassé le nez sur Nicolas Demorand. Au-delà de sa cause, que je ne partage pas, mais peu importe, c'est sa méthode que je combats : mensonge, manipulation médiatique et instrumentalisation de la justice. Quand bien même servirait-elle à défendre des idées proches des miennes, elle me répugnerait tout autant.

Eolas

35. Le jeudi 8 février 2007 à 19:02 par Larmar

Bonsoir,

Ca me choque qu'une entreprise privée obtienne un brevet sur le "vivant", un gène ou une manipulation de gènes. Tout çela n'est je pense pas très "moral". La nature le rendra bien si la science persiste dans cette voie. C'est une question de bon sens. Une question d'adaptation.

Un doute subsiste pour la santé humaine au sujet des OGM.
Il est bon que ça se sache.

S'il est nécessaire d'utiliser les stratagèmes de l'adversaire pour défendre une noble cause, il n'y a aucune raison de s'en priver.

Nous sommes tous vivant ici. Quel monde voulons nous pour nos enfants ?

Je ne sais pas, mais je doute que la nature s'émeuve du dépôt d'un brevet, entre nous.

Eolas

36. Le jeudi 8 février 2007 à 19:13 par wesson

@29: "Lorsque José Bové et ses collègues ont détruit une expérimentation OGM en laboratoire à Montpellier il y a quelqus années, ils ont détruit dix ans de recherche du CIRAD pour favoriser le développement de plantes céréalières en Afrique dans des territoires dont le climat ou le sol ne permettaient pas leur culture."

Pff, l'argument "imparable" qui est servi à chaque fois.

La réalité de la recherche sur les OGM, c'est un peu celle de la recherche sur les médicaments.

Beaucoup de moyens sur le traitement de l'impuissance masculine ou le Sida, et peu sur la malaria par exemple. En 1990, c'était 50 fois moins. Il faut dire que le palu ne tue que 2.5 Millions de personnes par an, principalement en Afrique !

alors la haute technologie et la science au service de l'Afrique, ça fait sourire. Et quand bien même on aurait là maintenant une variété de maïs pour l'afrique, penser qu'elle va se généraliser en faisant fi des situations géopolitiques relève d'un simplisme que l'on ne rencontre plus guère que chez les journalistes.

A moins de considérer que le maïs transgénique va bien pousser sur les diamants de la sierra léone...

Ce n'est que lorsque l'on détruit leur champs que les chercheurs se rappellent qu'ils travaillent pour l'Afrique. En temps normal, c'est pour Monsanto, Novartis, Bayer ...

37. Le jeudi 8 février 2007 à 19:21 par Lucas Clermont

@ Ebag #34

"Haro sur le Bové" ne me paraît pas être la ligne générale des commentaires de ce blogue. Lorsque cela arrive, tant mieux parce que cela discrédite qui se livre à ce type d'attaques personnelles.

Simplement on peut aussi être en désaccord avec la méthode et l'action de José Bové, sans se livrer à l'attaque ad hominem ni la simplification. Ainsi, je crois sincérement qu'en l'absence d'urgence l'action des faucheurs de maïs non seulement ne se justifie pas, mais encore elle dessert l'engagement dans une politique cohérente de défense de l'environnement. Les Verts qui construisent leur action sur la durée et sur le travail de fond dans des collectivités publiques seront largement les perdants de l'intervention de José Bové dans l'élection présidentielle

Les Communistes aussi. Les sans-papiers, vous émeuvent ? Songez que la participation des Communistes au gouvernement de la gauche plurielle a permis la régularisation de 70 000 sans papiers en 1997. Pourtant les Communistes dans une logique opiniatre font avancer ce type de dossiers sous les quolibets des altermondialistes. Combien ces derniers en ont-il régularisé ?

La bonne conscience en politique c'est un peu facile, mais ça ne fait rien avancer. Pourquoi Maître Eolas est-il arc-bouté sur le droit de la propriété ? Je n'en sais rien, c'est son droit, il argumente ses positions. Mais par exemple, voyez, si nous avons la paix en Europe, c'est parce que nous avons construit un grand marché économique. Et sans la paix, il n'y a pas d'Occidentaux bien nourris et donneurs de leçons.

38. Le jeudi 8 février 2007 à 19:43 par Raph

Jean-Pierre Elkabach: "Ce n’était pas ma question"
Georges Marchais: "Oui mais c’est ma réponse !"

Nicolas Demorand : "Vous avez détruit les protection"
José Bové : "on peut dire n'importe quoi sur les blogs"

Ces anti mondialistes...

39. Le jeudi 8 février 2007 à 19:50 par Mouche du coche

@wesson

"Lorsque José Bové et ses collègues ont détruit une expérimentation OGM en laboratoire à Montpellier il y a quelques années, ils ont détruit dix ans de recherche du CIRAD pour favoriser le développement de plantes céréalières en Afrique dans des territoires dont le climat ou le sol ne permettaient pas leur culture."

Cet argument semble vous agacer, pour la bonne raison qu'il est exact. Il démontre que le but poursuivi par les casseurs n'est pas celui qu'ils affichent. Quoi de surprenant de la part de personnes qui fument (y compris devant les caméras) et font donc peu de cas de leur propre santé comme de celle de leur entourage ?

40. Le jeudi 8 février 2007 à 19:51 par ben quoi ?

OGM:

Offense Grossière à Maîtreeolas

Bravo José tu manies maintenant le mensonge comme les autres....

41. Le jeudi 8 février 2007 à 20:00 par mimile

Cher maître
vous devriez rester dans vos domaines de compétences, et manifestement l'agriculture n'en fait pas partie.
les sachets, comme le castrage des fleurs males sont faits pour garder la pureté variétale ou de l'hybridation. Et quand bien même, vous pourriez imaginer (ça s'est déjà passé plusieurs fois, mais votre antibovisme doit primer sur la connaissance de la réalité des PGM) que la pollution par les PGM ne se fait pas uniquement par le pollen, mais aussi par les grains récoltés, voir par le sol. Sans parler des effets sur la faune par l'insecticide libéré;
c'est vrai qu'il a pu y avoir des destructions qui n'étaient pas les plus emblématiques des risques engendrés par les PGM. De là à vouloir ramener les problèmes de la culture en plein champ des PGM à ces qqs cas, les promoteurs des PGM le font, c'est leur intérêt et on le comprend; vous moins.
Bref, je venais de temps en temps vous voir avec plaisir, et là, je suis vraiment déçu.
un agriculteur
un paysan berrichon

Si je vous ai déçu c'est que manifestement, vous n'avez pas pris la peine de lire le billet, puisque vous n'y faites aucune allusion. Cherchez un peu, c'est au dessus des commentaires qui semblent captiver toute votre attention. Allez chateauroux.

Eolas

42. Le jeudi 8 février 2007 à 20:31 par Raph

Invasion de troll.. Bonne chance

Oui, les hors sujets habituels. Et encore, je vous ai épargné les commentaires insultants. Bon, comme à chaque fois avec les excités de la destruction protectrice et de la liberté prohibitive, je ferme les commentaires. Franchement, ils n'ont aucun intérêt.

Eolas

43. Le jeudi 8 février 2007 à 20:44 par Geo

je ne suis pas de près les aspects judiciaires et médiatiques des anti-Ogm,
car pour moi il y a une multitudes de groupements écologiques, qui n'ont pas de liens ou n'arrivent pas à se concentrer en quelque chose d'unitaire, bref, les réunions semblent être plus importantes que les accords effectifs et d'avoir une voix unique et des positions claires.

Sur la remarque du blog, M. Bové ne vient pas de récuperer des Internautes dans ses futurs électeurs et quand on se rend compte que des journalistes basent leurs travail sur des infos de blogs thématiques non lucratif ..(ce n'est pas une exception en plus Maître, désolé :) ), c'est méconnaitre Internet, enfin bref..

Sur le fauchage en lui même et sur la contamination avec les pollens: ce fauchage était un exemple pour les caméras de télévision et pour pouvoir porter un message: c'était pas une volonté d'arreter par une action commando para-militaire, définitivement la recherche française en la matière :), m'enfin..

Un Ogm, c'est pas une arme virale, les scientifiques ne sont pas tous givrés ;),
par contre, pour les aspect économiques de ces nouvelles cultures et les licences et les graines qu'on doit racheter et les tomates qui sont bien rouge pendant 3 mois sans pourrir, avec un gout d'eau, là, mon choix au supermarket est déjà fait.

M. Bové, vous avez gaffé, la blogosphère attend des excuses.. ;)

44. Le jeudi 8 février 2007 à 21:23 par alain

j'avais quelques minutes avant vous souhaité sur mon blog que vous répondiez aux affirmations de notre josé national: .Merci

Même et surtout si je suis réservé sur les OGM je ne peux pas suivre l'argumentation de ce Monsieur qui dit en substance :J'ai raison et tous les moyens sont bons pour arriver à mes fins et vous faire entendre raison!

On sait où de tels raisonnements peuvent mener!!

45. Le jeudi 8 février 2007 à 21:59 par KickMe

Bové est un clown. Merci de nous éclairer avec des faits et pas des pirouettes.

46. Le jeudi 8 février 2007 à 22:06 par Kdm

etonnant de supprimer le texte concernant la condanation de la France pour non respect des lois européennes meme s il sagit d un cpoier :coller c etait pièce à ajouter au dossier ;-)

47. Le jeudi 8 février 2007 à 22:14 par Clems

@36
Et en complément mon amie africaine est choquée par ce type d'arguments.

La famine en Afrique c'est une formule réductrice qui pour elle est comme prétendre que toute l'europe c'est la suisse et que tout le monde y fabrique du chocolat ou est banquier. Elle n'a jamais connu la famine malgré la fuite d'un conflit civil au congo en passant par plusieurs pays d'Afrique.

Mais il est clair que le bordel ambiant bien souvent orchestré par les gouvernements occidentaux et la corruption n'aide pas l'agriculture et les infrastructures dans certains pays précis.

Contre la famine, il faut l'éducation pour lutter contre l'intégrisme et la démocratie, les ogm solutions à la famine c'est comme leur parler d'abstinence pour lutter contre le sida, c'est une fuite intellectuelle. C'est au même niveau et d'ailleurs ils n'en veulent pas.

Donc une fois qu'on a écarté les arguments sur la prétendue nécessité de planter des machins bidouillés dans le sol, il ne reste qu'un abus de droit dangereux pour l'homme.

48. Le jeudi 8 février 2007 à 22:43 par Harald

Les poches sont encore plus visibles sur cet instantané: img255.imageshack.us/img2...

En tout cas bravo pour ce travail d'investigation qui encore une fois montre les limites de l'internet. Dommage José, c'était bien essayé.

49. Le jeudi 8 février 2007 à 23:05 par Joseph

merci pour ce blog et ces billets sur José Bové

50. Le jeudi 8 février 2007 à 23:12 par Paul TK

Une question pour mimile, qui est peut être LE spécialiste de ces choses ici, et qui ne fait pas figure de troll je trouve : à la saison où le fauchage a eu lieu, alors que les épis sont formés , y a-t-il encore du pollen de maïs ? (autrement dit : est-ce qu'il y bien a eu du pollen libéré ?) Après tout, c'est bien l'objet des ricanements du jour, on peut s'assurer qu'on rit pour quelque chose, non ?

Sinon, je trouve qu'on s'acharne beaucoup sur Bové ici, et pas beaucoup sur Monsanto. Merci pour ce blog, quand même.

Promis : le jour où Monsanto dit que j'écris n'importe quoi sur mon blog, je me le paye aussi.

Eolas

51. Le jeudi 8 février 2007 à 23:22 par Benjamin Kyar

Bonjour,

Je soutiens Bové et j'ai pourtant assez d'esprit critique pour être en désaccord avec lui quand il fait des bétises du genre "mentir" et "vouloir aller en prison".
Néanmoins, est-il possible qu'il n'ait effectivement pas été question du passage que vous mentionnez autrement que ... en le mentionnant justement ? Qu'il n'en ait pas été question + que les quelques secondes de la lecture de cette phrase ? Qui a pu lui échapper, notamment s'il est dans la même optique que l'agriculteur qui a laissé le message 41, ou s'il a décroché quelques secondes durant la lecture de 10 pages d'arrêté ?
D'autre part, est-il possible que, dans une société qui ne soit pas idéale de droit et de justice, la meilleure efficacité médiatique pour obtenir gain de cause soit illégale d'une part et soit de préférer aller en prison plutôt que de ne pas y aller ? Il me semble que la réponse de Bové à cette question ce matin était intéressante car la véritable question est de savoir jusqu'où être légaliste.

Vous, monsieur Eolas, il semble en tous les cas dans les quelques posts que j'ai lus, que vous êtes légalistes jusqu'au bout. Je trouve cela très intéressant car il semblerait que ce ne soit pas par une méconnaissance des souffrances des gens, comme c'est souvent le cas chez les gens que je rencontre.
En ce qui me concerne, en ce qui concerne Bové et, il me semble, une bonne partie de ceux qui sont pour la désobéissance civile, nous ne sommes pas légalistes jusqu'au bout. Trop de souffrances, depuis trop longtemps, dans trop d'endroits. Parfois, voire souvent, de la manière la plus légale qui soit. Alors, qualité ou défaut, trop d'empathie ou pas assez de sens républicain, parfois, quand ça ne blesse personne, oui, désobéir.

Par ailleurs, concernant les plants détruites à Montpellier, je suppose qu'il est inutile de rappeler qu'ils étaient sur le point d'être testés en plein air (la semaine d'après si mes souvenirs sont exacts) ?

Enfin, monsieur, sachez que dans votre précédent post, votre parti pris pour les OGM était très surprenant. Mais je suppose que vous avez le droit de vous lâcher de temps en temps, vous êtes ici chez vous.
Je dirai simplement que j'étais pour les OGM auparavant en tant que scientifique croyant ardemment dans les vertus du progrès et de la recherche et que depuis, j'ai beaucoup lu, vu des reportages, écouté des scientifiques, des paysans de plusieurs pays, les justifications des multinationales (Au fait : le gène terminator... Il a été implanté !!!! Il a muté ! Et les plants ont commencé à envahir l'environnement proche)... Ma position a évolué. Contre les OGM. Puis vers la désobéissance civile étant donnée l'ampleur du problème.

Alors voilà : au moins jusqu'en 2002 (je n'ai pas de source plus récente), le meilleur rendement à l'hectare pour le riz était obtenu par une polyculture de trois variétés traditionnelles de riz chinois, selon des méthodes d'irrigation traditionnelles. Pas par des OGM. Et même dans des cas de stress (hydrique, thermique...). Si vous êtes intéressés, je me démènerai pour obtenir la source précise.

Vous faites donc parfois du manichéanisme (manichéisme ?) également, mais je continuerai à vous lire (ce qui vous fait une belle jambe je suppose) tout de même car vous faites partie des manichéens extraordinairement rafraîchissants !

Bien cordialement.

Et c'est moi qui suis manichéen ? Bon, sur les dix pages de l'arrêt : le passage que je cite est la reproduction des motifs de la cour d'appel de Toulouse. Il a eu plusieurs mois pour les lire. Quand on répète par monts et par vaux que la loi permet ce que l'on fait, on peut se permettre de lire ce qu'en disent les juges, surtout si on les accuse d'être incompétents ou soumis au pouvoir, non ? Non, je dois être manichéen, en fait.

Eolas

52. Le jeudi 8 février 2007 à 23:25 par ouais...

Là vous êtes en train de dire qu'arracher des ogm favorise les ogm...

amitiés.

53. Le jeudi 8 février 2007 à 23:28 par les marques

Maitre Eolas pourrait il nous toucher 2 - 3 mots de la validité de l'image en terme de preuve ???
Les pros de photoshop pourraient l'aider ....

Il pourrait aussi, lui ou l'un des généticiens fous, nous parler des mutations génétiques qui font l'objet de plantations, et des produits pour lesquels un géne de résistance a été introduit ???
et même, oh supréme audace, nous dire deux mots sur l'interdiction de publicité mensongére pour des produits de la "famille" ... famille à ne pas prendre au sens mafieux du terme, je n'oserai pas ....

J'ai rien compris.

Eolas

54. Le jeudi 8 février 2007 à 23:58 par tokvil

Jose bove me fait penser a ces peoples qui sont devenurs ringards. Genre ceux qui sont passe a la ferme des celebrites. Un peu comme les chanteuses qui sortent debiberement denudees pour qu'elles soient prises en photos... Ils font des pieds et des mains pour faire leur come back, mais les gens s'en foutent. Il est out.

Je veux dire, au debut de leur introduction, il a reussi a christaliser les inquitudes des francais/europeens sur les OGM. Maintenant, le debat est moins virulent, et les scientifiques ont apparament acquis un peu plus de certitudes sur les risques/avantages lies aux OGM. la polemique est moindre. Il ne reste plus qu'un moustachu gesticulant, faisant valoir la desobeissance civiques pour justifier des actions qui ne sont autre qu'une maniere pathetique d'attirer les medias. C'est un don quichotte qui aspire au statut de martyr.

55. Le vendredi 9 février 2007 à 00:03 par APMJ

@ Lucas Clermont # 37

"Les Communistes aussi [seront les perdants de l'intervention de Bové aux présidentielles]. Les sans-papiers, vous émeuvent ? Songez que la participation des Communistes au gouvernement de la gauche plurielle a permis la régularisation de 70 000 sans papiers en 1997. Pourtant les Communistes dans une logique opinia[â]tre font avancer ce type de dossiers sous les quolibets des altermondialistes. Combien ces derniers en ont-il régularisé ? "
Bonne question !!!
Quand les altermondialistes ont-ils été au pouvoir pour être en mesure de mettre en oeuvre des décisions de ce genre ?
Quant aux "quolibets"... : où avez-vous appris que les altermondialistes se désintéressaient du sort des sans-papiers, victimes comme tant d'autres d'un monde sans pitié, dans lequel l'homme est au service de l'Economie Libérale ?

56. Le vendredi 9 février 2007 à 00:16 par LoL

Vous dites "Notez qu'il ne dit à aucun moment que ce que je dis est faux"
et bien non (de mémoire) un peu plus tard il l'affirme et prends à témoin les nombreuses télé et journaliste et affirme texto qu'il "n'a jamais été question de ça à la cour de cassation" sinon les journalistes présent à l'audience l'aurait dit... donc il me semble qu' il affirme que vous mentez.
Question cela a t-il été dit à l'audience ou "simplement " écrit ?
bravo pour votre travail

Oui, j'ai coupé trop tôt. Nicolas Demorand revient à la charge : vous êtes sûr que la cour de cassation ne dit pas cela ? Réponse : oui, elle n'en a pas parlé, j'y étais, les journalistes aussi. Il insinue donc que j'affabule.

Eolas

57. Le vendredi 9 février 2007 à 01:49 par Salomon Ibn Gabirol

Aubrac: "Je ne crois pas que Bové soit une menace pour l'humanité, et même pas pour l'ordre public..."

Eolas: "C'est pour ça que la justice est prête à le dispenser d'effectuer de la prison."

Le conservateur de la BnF qui vient d'etre condamne en appel, pour le soi-disant vol d'un Pentateuque du XIVeme siecle, est-il une menace pour l'humanite, ou pour l'ordre public?

Je ne crois pas. Moins que Jose Bove en tout cas. C'est marrant (pas vraiment, en fait), la justice a quand meme decide de le condamner a 3 ans, dont 15 mois fermes, avec mandat de depot a l'audience.


Pas si étonnant que cela. Un conservateur se voit confier des objets uniques d'une grande valeur qui appartiennent à la République. Qu'il profite de ses fonctions, pour lesquelles il est en plus rémunéré, pour commettre un forfait peut paraître plus grave que des hurluberlus qui saccagent un champ : le maïs transgénique peut être replanté. C'est une perte de temps. Un ouvrage unique est irremplaçable.

Eolas

58. Le vendredi 9 février 2007 à 03:43 par Ras

juste deux remarques de néophyte, ni hostile, ni favorable à Bové (mais j'aime pas les meutes de commentateurs par contre):
- lorsque Bové dit que sur un blog on peut dire n'importe quoi, il a raison, statistiquement la plupart des blogs disent n'importe quoi (voir celui de LLM qui se veut pourtant sérieux- ou celui de Birenbaum pour équilibrer le tir). Ca peut surement vexer une "star" de la blogosphére, mais une telle réaction épidermique de ta part n'est elle pas étonnante ?
- je n'y connais rien en agriculture, mais des poches plastiques autour de fleurs d'épi de maïs pour éviter la propagation de pollen OGM, est ce bien sérieux ? Je doute franchement de l'efficacité de telle mesure, les éléments et les insectes, sans parler de la croissance naturelle de la plante devant détériorer très rapidement cette poche.

Je ne défends pas les blogs en général. Interrogé sur les affiramtions de MON blog, expressément cité, José Bové répond "On peut dire n'importe quoi sur les blogs". Un peu plus loin, il affirme à Nicolas Demorand qui revient à la charge que la cour de cassation n'a jamais dit que seuls 10% du maïs était transgénique. Il me traite de menteur, ce n'est pas une réaction épidermique.
Sur la deuxième question, je crois que ce qui n'est pas sérieux, c'est d'affirmer que ce pollen présente un danger et de détruire ces poches, car une poche déchirée, comme protection, ce n'est pas sérieux.

Eolas

59. Le vendredi 9 février 2007 à 06:33 par Larmar

(35)

Bonjour,

Quand l'avocat brillant déstabilise par quelque(s) procédé(s) que ce soit la partie adverse, ou s'accorde les faveurs de l'entourage, le procès est gagné.

Tous les moyens sont bons...

Y compris se gausser sur une Ellipse.

Ouais, bien sûr. Si ce que je dis est imparable, c'est parce que j'utilise des trucs d'avocat. Si je gagnais un euro chaque fois qu'on me la fait,celle là, j'aurais de quoi vous payer un cerveau.

Eolas

60. Le vendredi 9 février 2007 à 08:11 par Mathieu

@ Larmar (35) et (59)

A l'instar de M. Bové, vous ne semblez pas vous encombrer de cohérence : "S'il est nécessaire d'utiliser les stratagèmes de l'adversaire pour défendre une noble cause, il n'y a aucune raison de s'en priver", disiez-vous en commentaire (35) à l'appui des manipulations grossières du remuant moustachu. Quelque temps plus tard (commentaire 59), et ayant cette fois été victime d'un raccourci, vous semblez vous émouvoir d'avoir été "déstabilisé" par un procédé que vous jugez déloyal et découvrez avec une certaine amertume que "tous les moyens sont bons".

Au delà de l'anecdotique, une réflexion sur le fait que les procédés de M. Bové finiront par définitivement brouiller le message des anti OGM. A prendre les gens pour des idiots, on finit par les lasser.

D'un autre côté, les sympathisants de José Bové n'ont pas l'air de se lasser facilement. Vous en déduisez ce que vous voulez.

Eolas

61. Le vendredi 9 février 2007 à 09:21 par Mil

"Au-delà de sa cause, que je ne partage pas, mais peu importe, c'est sa méthode que je combats : mensonge, manipulation médiatique et instrumentalisation de la justice. Quand bien même servirait-elle à défendre des idées proches des miennes, elle me répugnerait tout autant. Eolas" (34)

J'en connais un autre bien plus médiatisé et qui a tout pour vous répugner... Mais le combat serait peut-être plus difficile, entre confrères ?
Mil

Moi, attaquer Sarkozy ? Je suis bien trop lâche pour cela, voyons...

Eolas

62. Le vendredi 9 février 2007 à 10:04 par nouvouzil

Et maintenant...
Le café et l'addition, s.v.p.:


www.monde-solidaire.org/s...

63. Le vendredi 9 février 2007 à 10:21 par luccio

Mouaip, c'est un peu de l'enculage de mouche tout ca...pendant ce temps on ne parle pas de choses plus interressantes (le social, par ex...).

64. Le vendredi 9 février 2007 à 10:35 par Lucas Clermont

@APMJ #55

Votre remarque pointe l'inutilité et le caractère délétère des Altermondialistes : ils ne prennent jamais le pouvoir ; ils ne font jamais l'effort de s'associer au pouvoir qui dans une démocratie passe par le respect des règles. Aussi, n'ont-ils jamais régularisé de sans papiers. A la différence des Communistes ou des Verts. Ce sont des gens très sympathiques qui se payent de la bonne conscience sur le dos de causes qu'ils ne font jamais avancer.

Évidemment, le respect des règles, la construction d'un pouvoir ralentissent les réformes. Elles ne se réalisent pas en un claquement de doigts ou un passage à la radio.

65. Le vendredi 9 février 2007 à 10:39 par koladi

Considérant l'attachement de notre République à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, je me pose toujours la même question quant à l'interpretation de l'article 2.
La notion de résistance à l'oppression peut-elle être appliquée dans une société où la liberté s'arrête là où commence la sûreté de la propriété ?
Ou, les notions de sûreté et de propriété n'invalident-elles pas par essence les concepts de liberté et de résistance à l'opression ?

66. Le vendredi 9 février 2007 à 10:41 par Mil

Ref 61:
Mea culpa
Salutations respectueuses
Mil

67. Le vendredi 9 février 2007 à 11:02 par nouvouzil

@57
Le Pentateuque du XIIIème siècle a été définitivement endommagé car il a été amputé de 63 pages et ses marges ont été rognées de 6 cm pour empêcher son identification:

209.85.129.104/search?q=c...

68. Le vendredi 9 février 2007 à 11:20 par robert

[Troll]

69. Le vendredi 9 février 2007 à 11:34 par pas perdus

Qu'est-ce qui est dangereux pour la société?

Laissez Bové en liberté ou les OGM contaminer l'environnement et les humains ?

La peine de prison pour Bové est excessive et ubuesque.

Pourquoi l'actuel gouvernement n'a pas transposé la directive de l'Union Européenne sur les OGM ?

Se réfugier derrière les lois du moment évite un débat de fond sur la question des OGM... et permet à certains de se dégager de toute responsabilité.

Tout cela rappelle l'amiante... On savait que c'était dangereux... mais il y avait des intérêts supérieurs (la prioprité) à la santé publique...

Le casier judiciaire de José Bové s'opposait à ce qu'il ait un sursis. La réitération de l'infraction et l'absence de remords sont une invitation à la prison ferme. EN plus, il dit lui même qu'il veut y aller. Quand on demande avec insistance, les juges finissent par céder.

Eolas

70. Le vendredi 9 février 2007 à 11:35 par Briscard

Bonjour,
Il n'est pas dans mes habitudes de commenter ici. Et ce d'autant moins que je ne partage pas toujours les opinions du taulier. Mais d'une part une fois n'est pas coutume, et d'autre part l'homme de la pampa, dont j'ai un peu suivi le parcours de "berger" depuis Lanza Del Vasto, me gonfle presqu'autant que ses thuriféraires néo-gauchistes.
Dans le même temps je ne peux m'empêcher de penser que même si, ici, les "mensonge, manipulation médiatique et instrumentalisation de la justice" sont bien dénoncés, Moustache Guidon a quand même balancé sa purée à des millions d'auditeurs avec un aplomb qui lui donne toute l'apparence de la vraisemblance.
Aussi, juste une question quasi juridique: n'est-il pas possible de demander (et d'obtenir) de Nicolas Demorand un droit de réponse à Bové? Le Canard Enchaîné l'a bien accordé à LLM dans sa dernière livraison. Outre que ce serait rendre justice à la justice (pour une fois..) il me semble que celà ne pourrait pas faire de mal là où ça fait du bien: non on ne dit pas toujours n'importe quoi sur les blogs. Maintenant c'que j'en dis, c'est c'que j'en cause...

Bienvenue ici, Briscard. Ce billet est mon droit de réponse. Ca me suffit amplement.

Eolas

71. Le vendredi 9 février 2007 à 11:35 par lambdette

comme on se rebiffe dès qu'on est pas flatté dans le sens du poil. Je ne savais pas que la bonne pensée , celle qui est "celle que chacun doit penser", se trouvait sur un blog" et que là était la vérité,mais l'intelligence c'est aussi de se remettre en question. Et le courage, c'est d'aller risquer sa liberté pour les autres en allant par exemple faucher des plants suspects. A part les petites prises de position sans risque derrière un écran, il y a des gens qui mouillent la chemise sans que ça ne leur rapporte aucun avantage, au contraire ils risquent la prison (par exemple la jeune fille sur votre photo). Alors montrez nous ou vous voyez encore, en 2007, des gens se féderer pour autre chose que pour l'augmentation de leurs acquits, moi je n'en voit plus, et rien que pour ça, chapeau. Et votre majesté offensée, on s'en fiche on veut arréter de manger des saloperies pour engraisser ceux qui sont déjà trop gros.

Et vous pardonnez qu'on vous mente et se paye votre tête, si c'est pour la bonne cause ? Je comprends que vous me trouviez bien susceptible, si vous dites merci à qui vous manipule dans le sens du poil...

Eolas

72. Le vendredi 9 février 2007 à 11:36 par david

Que demander à un avocat : d'être de droite, et réactionnaire.

Bien à vous.

Par contre, je ne peux pas demander à tous mes lecteurs d'être intelligents.

Eolas

73. Le vendredi 9 février 2007 à 11:47 par eczistenz

Moi ce qui commence à me gonfler grave, même si c'est hors sujet selon notre honorable hôte, ce sont les "mensonges, manipulations médiatiques et instrumentalisations " dont sont coupables les semenciers et autres acteurs de l'agrobusiness, notamment hors de France (suivez mon regard vers l'Europe de l'Est, l'Amérique du sud et plus largement les pays du sud) et dont tout le monde se tamponne le coquillard, Briscard comme beaucoup d'autres. Non c'est plus jouissif, constructif pour notre avenir de passer son temps à traquer le gauchisme, le crypto gauchisme, le néogauchisme, le thuriférogauchisme, le moustachogauchisme. Pendant ce temps, l'agrobusiness se frotte les mains en disant "mais quelle bande de c***s, ils méritent bien de se faire enc***".
Ah je serais un troll bio ou trollogaucho, ben même pas vrai ! je suis beaucoup plus à droite ! Et je le répète, je ne soutiens pas Bové ni ses méthodes mais il y avait et il y a urgence à dénoncer les stratégies des semenciers.

74. Le vendredi 9 février 2007 à 13:02 par ras

"Je ne défends pas les blogs en général. Interrogé sur les affiramtions de MON blog, expressément cité, José Bové répond "On peut dire n'importe quoi sur les blogs". Un peu plus loin, il affirme à Nicolas Demorand qui revient à la charge que la cour de cassation n'a jamais dit que seuls 10% du maïs était transgénique. Il me traite de menteur, ce n'est pas une réaction épidermique."

Ceci dit, strictement, il dit qu'on peut dire n'importe quoi sur les blogs il ne traite pas de menteur (pour les poches plastique, il parle de la cour de cassation, ton extrait vient de la cour d'appel...). Clairement il refuse la question et fait le malin, comme tout bon politique, en gérant le temps qui lui est imparti pour exprimer le message précis qu'il souhaite faire passer, d'ou son glissement rapide sur les semences traffiquée... Ca t'étonnes ? Ton indignation signifie que la question des OGM se réduit à cela ? Mais alors il ne faut plus faire de politique, car tout les politiques ne se comportent il pas de cette manière lorsqu'ils ont peu de temps pour s'exprimer ? Tu prends le droit de réponse sur ton blog, ok, mais je crois que si tu avais pu t'exprimer au micro ce jour là, ta frustration aurait été moins forte et ta critique moins polémique.
Bref, il n'a pas adhéré à la reconnaissance officielle que te fournissait le journaliste, d'ou une légére aigreur, non ?

"Sur la deuxième question, je crois que ce qui n'est pas sérieux, c'est d'affirmer que ce pollen présente un danger et de détruire ces poches, car une poche déchirée, comme protection, ce n'est pas sérieux."

A partir du moment ou une protection s'avére insuffisante, ne vaut il pas mieux remettre en cause tout le procesus de fabrication, plutôt que de se contenter de quelque chose d'insuffisant ?
Je ne sais pas si les OGM sont néfastes ou pas, je n'y connais rien. Je sais aussi que Bové utilise la question pour faire avancer sa candidature. Mais je trouve que vouloir résoudre la question des pollen transgéniques avec une poche plastique.... comment dire...
Là, c'est toi à ton tour qui esquive réellement la question.

75. Le vendredi 9 février 2007 à 13:25 par schloren

> Promis : le jour où Monsanto dit que j'écris n'importe quoi sur mon blog, je me le paye aussi.
On ne peut pas dire qu'il ait eu (transgénique*) beaucoup de raison de le faire jusqu'à présent :-).
Autant les procès des faucheurs volontaires vont l'objet d'intéressantes analyses ici, autant les déboires judiciaires de Monsanto (quasiment mis à genoux par une amende de 15 000 euros TTC pour avoir martelé que le roundup c'est le top pour l'environnement) sollicitent assez peu votre plume, Maître. Donc pour que Monsanto commence à vous chercher des faux-plis dans le robe faudrait préalablement que vous le méritiez. Jusqu'à présent, s'ils vous lisent (ce dont je ne doute pas un instant, vue l'importance de la comm dans leur stratégie), ils n'ont franchement mais alors franchement aucune raison de se plaindre de vous. Oserais-je dire "bien au contraire" ?
Mais bon "z'êtes chez vous, faites ce que vous voulez" (tm).
* oui, je sais, j'ai eu des jours meilleurs

76. Le vendredi 9 février 2007 à 13:49 par zadvocate

@EOLAS
"Le code électoral est muet sur l'élection du président de la république, qui relève d'une loi organique particulière, récemment révisée. Rien n'est dit sur des conditions de probité pour être élu. Le peuple décide souverainement. Toutefois, une peine de privation des droits civiques entraîne inéligibilité, mais l'incarcération ne prive pas des droits civiques (les prisonniers votent par procuration)."

Hier j'ai eu une discussion avec un client que j'assistais en correctionnel. Dans l'affaire précédente le tribunal venait de refuser au prévenu la non inscription de sa condamantion au bulletin N°2 de son casier alors qu'il expliquait vouloir passer des concours pour entrer dans je ne sais plus quelle administration locale.

La question était simple: Comment une personne condamnée à plusieurs reprises peut-elle devenir président de la république alors que moi qui souhaite pouvoir occuper un simple poste dans la fonction publique territoriale, on me demande de justifier d'un casier judiciaire vierge de toute condamnation.

Difficile de ne pas rejoindre son interrogation.

Sinon, je vous annonce un scoop (ou pas), nous n'aurons au premier tour ni José, ni Olivier ni Jean-Marie faute de signatures suffisantes.

77. Le vendredi 9 février 2007 à 13:54 par zadvocate

Dites eolas, je m'interroge, il a une drole de voix le José sur vos extraits audio. Mauvais qualité ou alors c'est un fake ?

:)

Et pour finir puisqu'on peut dire n'importe quoi sur un blog, je le dis: N'importe quoi !

Oui, c'est curieux. J'ai découpé le MP3 du podcast avec Audacity. Sur mon ordinateur, il est impeccable, et qund je le mets sur le dewplayer embarqué (pug in dotsound), il passe légèrement ralenti...

Eolas

78. Le vendredi 9 février 2007 à 13:58 par mazette

Dans la veine, il n'y a pas que sur les blogs que l'on raconte des c***
Deux arguments de Bové :
-Les semenciers font des OGM, pour que les paysans ne puissent pas ressemer leurs propres semences, appelées semences de Ferme. Argument non recevable, puisque la plupart des semences sont produites à partir d'hybrides, tournesol, Mais, Soja, et certains Blé.
-Il justifie son action, parce que les Francais, sont contre les OGM dans l'alimentation.
Or toutes les cultures d'OGM ne sont pas produites à des fins alimentaires.
Et dans certains états des USA, la population est plutôt contre l'avortement. Bová va t il soutenir les activistes qui bloquent les maternités où l'IVG est pratiquée??

Je crois me souvenir que des faucheurs volontaires ont ravagé un champ de tabac transgénique utilisé pour lutter contre la mucovicidose.

Eolas

79. Le vendredi 9 février 2007 à 14:18 par mazette

Réponse à Ras.
Si, si c'est très sérieux une poche plastique sur la fleur de Mais.
Le mais a 2 fleurs minimun.
Une mâle et une femelle, c'est à partir de la femelle que se formera l'épi. Le pollen lui est sur la fleur mâle sitée tout en haut de la plante. C'est le vent qui propage ce pollen est le fait tomber sur les fleurs en dessous. Donc la poche ne sera pas déchirée puique le mais a fini sa croissance.
De plus, j'aimerai que l'on m'explique quelles plantes naturelles le pollen de mais irait contaminer...l'aire naturelle du Mais c'est l'Amérique du sud...et dans nos pays je ne vois pas de plante du Genre Zea mays.

80. Le vendredi 9 février 2007 à 14:24 par Isadora

Je vais sûrement me faire traiter de conne par le maître de céans, c'est sur que ça refroidit pour plaider une cause quand on on n'a pas le cuir du professionnel.

Mais il me semble qu'il y a au moins un malentendu dans toute cette histoire :

-Demorand parle du "procès d'hier" donc de la Cour de Cassation et cite cette histoire des 10% et des sachets avec l'intention évidente de traiter Bové d'irresponsable et d'idiot de s'attaquer à un risque aussi négligeable.
Or, comme vous le signalez, ce fait n'est que repris du jugement de la Cour d'Appel.

-Bové lui parle de la séance publique où la Cour de Cassation a rendu son arrêt. L'honnetété voudrait, me semble-t-il, avant de traiter Bové d'insulteur de blogueur, de vérifier ce que la Cour de Cassation a énoncé lors de cette séance.
En fait comme souvent, Demorand ne maîtrisant pas les sujets, ni celui des OGM ni celui du Droit, a permis en toute honnêteté, à Bové de ne pas avoir à prendre le temps (qu'on ne lui donner pas de toute façon) d'argumenter sur cette histoire de 10¨% et d'ensachage.

Il me semble, que dans cette polémique vous avez la double place d'accusé et de procureur. Souffrez, en tant qu'avocat que Bové puisse plaider son point de vue.
Pourquoi ne mentionnez vous pas, si cette histoire de 10% et de sachets est si importante pour votre mépris pour Bové, la plaidoirie de la Défense des Faucheurs Volontaires, tant pour la Cour d'Appel que pour la Cour de Cassation ? La mettre en lien ou la citer sur votre blog me semble relever de la plus élémentaire justice.

Les 10% sont bien dans l'arrêt, qui cite le pourvoi qui lui même cite les motifs de la cour d'appel. Naturellement, j'accorde la présomption de bonne foi à quiconque, y compris à José Bové. Mais il y a des limites au foutage de gueule. José Bové était présent devant le tribunal correctionnel. Il était présent devant la cour d'appel. Il a eu connaissance de cette histoire des 10% qui résulte des rapports de gendarmerie et qui a été abordé lors des débats. Il a eu le temps de lire l'arrêt de Toulouse, et a pu avoir la curiosité de lire le pourvoi déposé en son nom, puisque cette histoire des 10% était citée dans chacun de ces documents. Ou alors, il se fait juger à plusieurs reprises sans prêter la moindre attention à ce qui se dit, sans lire les décisions, et il se désintéresse complètement de ce dossier. Mais alors, qu'il n'affirme pas que je dis n'importe quoi si lui même ignore tout de ce dossier. Je sais que la crédulité fait partie des qualités requises pour être partisan de José Bové, mais là, c'est un peu trop gros à avaler.

Eolas

PS : Désolé, je crois que j'ai oublié de vous insulter, pas trop déçue ?

81. Le vendredi 9 février 2007 à 14:32 par nellie

juste un test : si ça passe c'est que les commentaires ont pas été coupés...

82. Le vendredi 9 février 2007 à 14:41 par nellie

bon c est passé, donc le redoutable maître eolas n a pas donné suite à sa menace de nous priver de commentaires (pourtant bien passionnants , n est ce pas ?) !
ça me rappelle la maîtresse, quand j étais petite : elle grondait tout le temps mais ne passait jamais à l acte !

bon pour ce qui est du fond du débat, n'oubliez pas, chers amis, la chose principale : quand José aura été élu, nous changerons cette putain de société et je vous fiche mon billet que les avocats, les juges, les procureurs, les matons, les flics de toute sorte * n'auront plus rien à y faire ! et surtout on sera libérés de vos leçons de morale... OUF !

*pour les bloggueurs, avocats ou autres, je sais pas encore...

:)

83. Le vendredi 9 février 2007 à 14:48 par Sylvain

C'est quoi un réactionnaire?

84. Le vendredi 9 février 2007 à 15:12 par plumette

Cher Eolas,
Merci pour ces soigneux décortiquages des propos de José Bové, et bravo pour la citation à l'antenne de France Inter ! Il est bon de souligner qu'action politique médiatisée ne rime pas nécessairement (litote) avec honnêteté intellectuelle, encore moins avec rigueur juridique. Et pour vous lire souvent, je vous sais suffisamment épris de cette rigueur et de cette honnêteté pour diriger vos foudres vers les démagogues de tout bord.
Mais pour ce qui est des faucheurs d'OGM, vous semblez tout de même les avoir particulièrement dans le nez, que diable ! A croire que vous les parez d'un obscurantisme quasi-mystique face aux inéluctables-avancées-de-la-science. Si vous en avez la curiosité, tendez l'oreille vers ce qu'en dit un scientifique, lui-même spécialisé en manipulations d'OGM: c'était justement sur France Inter, le 15 décembre dernier. www.la-bas.org/article.ph...
Ce n'est pas un discours militant, mais une parole de chercheur (même si les commentaires du journaliste sont légèrement rabâcheurs), et ça mérite d'être écouté.
Bien confraternellement.

85. Le vendredi 9 février 2007 à 15:16 par aubrac

Rebonjour,
Merci à Isadora d'avoir remis les choses dans son contexte. Pour résumer Demorand, un homme pressé qui n'a pas le temps de lire lui même les CR des tribunaux, se sert de votre blog pour chercher des poux à Bové... Admettons qu'il en ait bien trouvé, ok Robin des Bois n'est pas blanc comme neige, les faucheurs ont commis une bavure, José est roublard, et en plus il insulte les blogueurs, donc discrédit, lutte contre les OGM=commandos anti-avortement, Robin des Bois = délinquant, c'est ça?

Je préfère les débats d'idées au dénigrement de personnes, malheureusement pour moi la mode n'est pas à ça en ce moment... C'est quoi le problème, José n'a pas été réglo avec Marie George et Ségolène ?

Pardonnez mon ironie, mais si on attend des défenseurs de bonne cause qu'ils soient intègres pour avoir le droit de s'exprimer, l'ordre établi n'a pas de soucis à se faire...

Je le reconnais, j'éprouve une certaine aversion pour les défendeurs des bonnes causes qui ne sont pas intègres. Chacun ses goûts.
J'ai fait la connaissance de Nicolas Demorand l'année dernière quand il m'a invité avec Versac aux Matins de France Culture. Cherchez dans ce blog, vous trouverez mon récit. C'est un journaliste que j'apprécie, parce qu'il a le bon goût de lire mon blogue, et qu'il ne prend pas de pincettes avec ses invités. Lors de la discussion que j'ai eue avec lui lors de cette visite, il m'a expliqué qu'il appréciait de trouver ici les explications claires de points juridiques que des non juristes ne peuvent pas comprendre aisément. Journaliste est un métier à part entière, on ne peut exiger d'eux qu'ils soient en outre historiens, avocats, philosophes et ingénieurs. Et son enthousiasme à l'égard des blogs est sincère, c'est lui qui a décidé d'inviter des blogueurs, idée qui n'a pas enthousiasmé tous les autres chroniqueurs (et clairement pas Alain Gérard Slama). Il reconnaît une vérité de bon sens : les blogueurs ne sont pas des journalistes, mais des experts dans leur domaine, des passeurs de connaissance. Ce sont des sources d'information qu'un bon journaliste ne doit pas ignorer. Il a l'ouverture d'esprit de dépasser le cliché du "les blogs, c'est n'importe quoi" ou "on y voit le pire comme le meilleur", phrase creuse qui peut s'appliquer à tout, et assez d'esprit critique pour distinguer les blogs qui apportent et ceux qui ne font que porter l'idéologie de leur éditeur. Ajoutez à cela qu'il est vraiment sympathique, d'une gentillesse non feinte, son seul défaut est qu'il est coiffé comme l'as de pique. Et oui, en apportant la contradiction à son invité, en ayant préparé son interview et en le mettant face à ses mensonges, il a fait et bien fait son métier de journaliste. Il a montré une fois de plus qu'il était digne de mon respect, et José Bové a montré une fois de plus qu'il ne l'était pas.

Eolas

86. Le vendredi 9 février 2007 à 15:45 par xas

Maéstro Eolas
Un sachet peut en cacher un autre.
Cette histoire c'est un peu le sachet de fer contre le sachet de terre.
Qui se cache derrière le maïs transgénique, un état monsantien au bon coeur ? qui se cache derrière José Bové, des militants assoiffés de pouvoir ?
La limite entre procédure judiciaire et bon sens près de chez nous, est allègrement franchie.
Le problème est encore de choisir le sachet le moins nauséabond, dans la brume d'un 21 avril.

87. Le vendredi 9 février 2007 à 15:56 par nouvouzil

@84

Justement,la politique spectacle de JB caricature les données du débat et fait écran à toute véritable critique de fond. Comme souvent en matière scientifique, des contrevérités proclamées avec un séduisant habillage médiatique priment sur les vérités un peu ternes des spécialistes.

88. Le vendredi 9 février 2007 à 16:00 par franck

Cher maître, je vous suis reconnaissant pour votre travail de veille vigilante qui a permis de dévoiler les manipulations politico-médiatiques de l'odieux Bové, le machiavel écolo-bio-rétrograde, et d'ouvrir nos yeux face aux agissements de ce dangereux individu.
Il est vrai que dans l'ordre des priorités pour sortir le monde du marasme actuel, la dénonciation des actes malveillants de ce personnage se doit de figurer en bonne position.
En effet, sans votre intervention, Monsanto & Co ne pourraient sauver l'Afrique de la famine, lutter contre la mucovicidose, et, donc, à la marche du progrès de continuer pour le bien de tous. Marche du progrès régulièrement entravée par ces individus obscurantistes et manipulateurs qui nous fourvoient.
Alors que l'honnêteté, la transparence et la philanthropie qui sous-tendent les activités totalement désintéressées des groupes travaillant à la mise au point et au développement des OGM ne sont plus à démontrer. Eux ne manipulent pas (hormis quelques gènes), ne cachent rien, ne marketent pas, ne communiquent pas, ils agissent pour notre bien-être, puisque l'OGM c'est bon, c'est bien, c'est beau, c'est presque magique.

Encore une fois merci

89. Le vendredi 9 février 2007 à 16:01 par Mouche du coche

J'aimerais bien que José BOVE cesse de donner de bonnes raisons à notre hôte de démonter ses machinations électoralistes...
Mais il y a fort à parier que la Justice sera incapable de décourager le médiatique moustachu semeur de Troubles Généralement Maladroits (TGM) de réitérer ses destructions systématiques.

Seule une profonde réforme du système électoral pourrait le faire, allant dans le sens de moins de démagogie et de manipulation. Le suffrage universel est certes le moins mauvais des systèmes, il est néanmoins perfectible.

Non, José BOVE n'est pas stupide : il est juste avide de pouvoir.

90. Le vendredi 9 février 2007 à 16:25 par aubrac

réponse @85
je vous comprends mieux cher maitre, chacun ses goûts effectivement, mais alors si vous êtes sensibles à l'intégrité, pourquoi ne pas prioriser votre compétence et votre talent vers un autre roublard multirécidiviste, bien plus puissant et dangereux à mon sens, qui a il y a peu abusé de 8 millions de personnes à la fois, et s'en redonne à coeur joie tous les jours en toute impunité.

En 2002, Maigret avait été censuré pour un clip de campagne à peine plus caricatural que les mots de ce candidat envers les égorgeurs de moutons polygames... Et, je vous remercie d'avoir contribué à le révéler, jamais un ministre jusque là n'avait autant pu bafouer les lois et les conventions de la république sans être inquiété...
Je pense qu'on peu parler d'hypnose télévisuelle, ça fait froid dans le dos...
fr.news.yahoo.com/0902200...

91. Le vendredi 9 février 2007 à 16:36 par Salomon Ibn Gabirol

"Pas si étonnant que cela. Un conservateur se voit confier des objets uniques d'une grande valeur qui appartiennent à la République. Qu'il profite de ses fonctions, pour lesquelles il est en plus rémunéré, pour commettre un forfait peut paraître plus grave que des hurluberlus qui saccagent un champ : le maïs transgénique peut être replanté. C'est une perte de temps. Un ouvrage unique est irremplaçable.

Eolas"

C'est une question de point de vue. Demandez a l'agriculteur qui a perdu ses plants de mais ce qu'il en pense, je suis sur qu'il se contrefout d'un manuscrit et que, s'il fallait choisir, il prefererait voir Jose Bove en prison, plutot que le conservateur.

Je ne suis pas en train de dire que Jose Bove merite d'aller en prison. Si cette bible a ete volee par le conservateur, ce qui est loin d'etre sur quand on connait le dossier et qu'on ne se contente pas de lire les compte-rendus d'audience de Liberation ou de Marianne, alors il faut sanctionner. Mais d'une maniere juste, raisonnable et equitable. Pourquoi la Cour d'appel est-elle passee de deux ans avec sursis, pas de peine d'amende (compte tenu de l'insovabilite flagrante du conservateur - a ce titre je rappelle que le procureur avait demande 80.000 euros d'amende, quand le Code penal prevoit un maximum de 75.000) et 400.000 euros de D-I a 3 ans dont 15 mois fermes, 75.000 euros d'amende et un renvoi au mois de juillet concernant les D-I (la Bnf venant de recuperer ledit manuscrit au terme d'un accord confidentiel, je pense qu'il lui faut maintenant du temps pour calculer ce qu'elle estime devoir etre paye par le conservateur). Je pense que le systeme repressif francais est completement irrationnel dans le quantum des peines prononcees. Un automobiliste qui fauche (ne voyez la aucun trait d'esprit) un groupe de cycliste prend du sursis et peut, a plus ou moins long terme, recuperer son permis et reconduire. Un conservateur qui clame son innoncence dans un dossier manifestement trouble, ou les experts judiciaires et les temoins-accusateurs sont impliques, prend du ferme.

Pardonnez, Eolas, ce hors-sujet. Je comprendrais que vous effaciez ce commentaire. Pouvez-vous juste le remettre dans l'eventuel billet que vous ecrirez sur la peine, son choix, son prononce et sa mise en oeuvre. Si vous voulez des details et anectodes, je peux en fournir.

92. Le vendredi 9 février 2007 à 16:46 par Benjamin Kyar

Bonjour,

Monsieur, trouvez-vous le reste de l'entretien Demorand-Bové intéressant ? Les questions de Demorand et les réponses de Bové, et l'ensemble que cela a créé ? Si on excepte le passage vous concernant (et que j'ai épidermiquement désapprouvé, car j'apprécie de vous lire et pense que ce n'est pas n'importe quoi) ?

Je vous demande ça en réaction au commentaire à Aubrac cité plus haut. Parce qu'en ce qui me concerne, je ne partage pas du tout votre bonne opinion sur Nicolas Demorand (comme quoi je n'apprécie pas forcément les gens qu'apprécient les gens que j'apprécie. Hum...). Une bonne partie de ses questions étaient de mon point de vue nuisibles à la démocratie. Qu'on s'entende : toutes proportions gardées. Mais tout de même : combien de questions de pure politique politicienne posées à José Bové, comme à tous ses invités politiques d'ailleurs ? Ces questions, qui empoisonnent les débats d'idée, qui leur nuisent, ont été à mon sens très bien détournées par JB qui arrivait à faire l'exploit de trouver la partie infime de fond dans la question et à y répondre, et cela sans rentrer dans la guéguerre habituelle.

En ce qui me concerne, mise à part donc la "malhonnêteté" (à mon avis de la maladresse puis une différence d'évaluation dans l'expression "en être question"), JB est le premier invité politique de Demorand qui le fait paraître plus intelligent que ce qu'il n'est, et c'est en soi un bel exploit. Bon d'accord j'exagère, mais c'est vous qui avez commencé : franchement, vous qui aimez COMPRENDRE et EXPLIQUER, vous trouvez vraiment que les questions posées par Demorand vont dans ce sens et donc dans le sens d'une république de dialectique et d'être au lieu d'une république de rhétorique et de paraître ?

Sinon, quand je vous disais que vous étiez manichéen, c'était plutôt par vous faire sourire je dois dire (vous, pas, je sais :-) et le message présent ne vous fera probablement pas changer d'avis !). Certes un avocat se doit d'être professionnellement manichéen sur ses dossiers (?), mais comme ça fait de vous et de vos pairs des manichéens bipolaires multirécidivistes (vous pourriez bien être amené à défendre des causes opposées dans votre carrière, non?), ça change un peu la donne...

Bien à vous.

93. Le vendredi 9 février 2007 à 16:57 par Ben Kyar

(Je viens de réécouter l'extrait audio numéro 2)

"Il n'a pas été question de cela sinon je l'aurais entendu et les journalistes l'auraient entendu" sont les mots de Bové.
Est-il impossible d'imaginer qu'il ne mente que par omission ? A savoir : certes il savait que c'était dans l'arrêt, mais il n'en a pas été question verbalement ?

Est-ce que ça changerait quelque chose ?
Pas forcément.
En ce qui me concerne, je suis tout de même déçu par José Bové et j'aimerais bien qu'il ne réitère pas.
Mais le reste de "son action" (qui est également la mienne) me sied tellement qu'il faudrait tout de même qu'il me décoive très souvent pour que j'arrête de le soutenir. (est-ce du manichéisme ?)

J'arrête de vous polluer.
Bien à vous.

94. Le vendredi 9 février 2007 à 17:06 par alain

Merci cher Maître pour votre réponse claire et motivée à la question 27
C'est un plaisir de vous lire

95. Le vendredi 9 février 2007 à 18:44 par mc

J'aime bien quand vous parlez des aspects juridiques, vous possédez bien le sujet, mais quand vous parlez d'OGM, c'est de l'à peu près... déjà que personne y comprend rien, ça ajoute à la confusion.

96. Le vendredi 9 février 2007 à 20:27 par Purin d'ortie

Vous me faites bien rire… le fauchage volontaire qui cause le dommage qu'il était censé prévenir. Vous en avez de bonne ! Le dommage c'est de planter des OGM en plein champ. Vous croyez pas que le vent, et surtout LES INSECTES POLLINISATEURS vont causer le dommage (comme vous dites) ! Vous voulez aussi faire un procès aux insectes pollinisateurs ? De toute façon, on le vois bien en France LES OGM C'EST COMME L'AMIANTE… c'est le même mode opératoire ! Si les OGM nous envahissent, dans 20 ou 30 ans, on verra les agriculteurs qui ont massivement planté de l'OGM pleurnicher parce qu'il ont attrapé un cancer (ou je ne sais quoi d'autre)… et des malades qui auront été traité avec des OGM, venir se plaindre parce que ça a bien traiter leur maladies, mais ça leur foutu une cochonnerie encore bien pire (cancer, déficience…). Mais comment vous faites pour ne pas voir les dangers qui nous guettent ? L'histoire est-elle condamnée à se répéter, toujours répéter les mêmes erreurs ?

97. Le vendredi 9 février 2007 à 21:29 par Clems

@Zadvocate
"Sinon, je vous annonce un scoop (ou pas), nous n'aurons au premier tour ni José, ni Olivier ni Jean-Marie faute de signatures suffisantes."

Je ne vous crois pas, chaque année ils nous font le coup de la difficulté à les trouver.

D'autant plus que la date limite est à la mi mars ce qui laisse du temps. La gauche à tout intérêt à prêter des suffrages à josé bové qui de plus pique des voix à droite en majorité et qui est porteur d'un message.

98. Le vendredi 9 février 2007 à 22:09 par 240-185

J'ai découvert ce blog via un forum et je dois dire que les billets sont de très haute qualité =)

En revanche, les commentaires de certains sont discutables... Notamment celui de Purin d'Ortie : "LES OGM C'EST COMME L'AMIANTE…", "Les OGM sont cancérigènes." Paf, sortis comme ça, sans fondement scientifique, uniquement sur des a priori. :/ Vivent les trolls...

99. Le vendredi 9 février 2007 à 22:25 par actarus

Pour ma je serais plutôt sympathisant de José Bové.
Mais lorsque j'ai entendu Nicolas Demorand évoquer votre blog et José Bové répondre comme il l'a fait (je n'avais pas lu le billet cité), j'ai tiqué...
On trouve en effet tout et n'importe quoi sur le net, mais une pratique soutenue et critique permet de trier le bon grain de l'ivraie. C'est pourquoi j'ai eu d'instinct confiance en vous (qui n'avez rien à vendre) contre José Bové (que j'approuve, je le répète) qui est en campagne.
Bref, vous ne faites que constater sa mauvaise foi.
Les amis de José Bové militant sur le net (et lisant votre blog, j'en suis sûr) ferait bien de le briefer un peu pour qu'il évitent à l'avenir de se tirer d'autres balles dans le pied...

100. Le vendredi 9 février 2007 à 22:33 par Triskael

Bravo maître !!!!!

Cher monsieur "Purin d'ortie", je suis scientifique, et bien qu'étant anti OGM je ne peux que m'insurger contre votre discours, car il n'est basé sur aucun fondement scientifique. Donnez nous des preuves scientifiques de ce que vous dites, et alors vous serez digne d'écoute, ou plutôt de lecture. Car vous savez, pour un scientifique, une affirmation sans preuve c'est de la "pisse de chameau". Demandez donc à maître Eolas si une affirmation sans preuve est recevable devant un tribunal ! (D'autant plus que la communauté scientifique est plus stricte sur l'authenticité des preuves, étant donné qu'elle est moins impatiale à cause de rivalités.)

Bon, je vais m'arrêter là. Encore merci pour cet article, et vivement le 21 juillet ! ^^

Triskael.

101. Le vendredi 9 février 2007 à 22:37 par pencalet2

- 5 novembre 2004 des légumiers bretons saccagent (60.000 euros de dégats) le centre des impôts de Morlaix et blessent grièvement un policier : un non-lieu vient d'être prononcé, l'enquête n'ayant pas permis d'identifier les auteurs.
- octobre 1998, 200 producteurs de porcs saccagent la mairie de Brest : non lieu, idem.
- 17 décembre 2003 des agriculteurs provoquent pour 47.000 euros de dégats en ville de Quimper : non-lieu
- je passe sur les dégradations de la gare de Landerneau en 1999 ou l'incendie du Palais de Justice de Rennes cette fois par les cultivateurs de la mer !

Oui la justice a été juste mais, cher Maître, n'êtes vous pas troublé par cette succession de faillites de la "chaîne" police, justice, Etat souverain ? Pour moi je suis satisfait que "nos services" aient enfin fait preuve d'efficacité si ce jugement se répète à l'avenir pour tous les groupes violents.
Quant aux sachets n'êtes vous pas troublé par le soin pris à les isoler du milieu naturel ? ces épis seraient-ils dangereux ? ne pensez vous pas que cette culture serait mieux placée en serres de confinement plutot qu'isolée par un plastic? êtes vous certain qu'il ne sera pas crevé par la grêle ?
Non la balance de notre justice ne me semble pas bien tarée !

102. Le vendredi 9 février 2007 à 23:40 par Raph

Et c'est parti... Je suis pour le principe de précaution... Mais il faut aussi que la science progresse.

Pendant le moyen âge, l'église a empêché le progrès de la science pour maintenir son influence.

Et maintenant, on place l'écologie comme référence absolu... Au risque d'interdire la science. Des céréales génétiquement modifiés pourraient sauver des vies en Afrique, mais il faut les essayer en France.

En lisant les différents dossier de presse, et la décision de la cour de cassation, on se rend compte que les ant-OGMistes se sont ridiculisés. Désolé de le dire, mais c'est le cas...
De toute façon, entre son arrivée devant la MA en tracteur, son obstination à vouloir se présenter comme une victime d'un complot lui cause plus de tort qu'autre chose. Pour moi, ce genre d'action ridiculise le mouvement paysan, altermondialiste et écologique, ce qui domage...

103. Le samedi 10 février 2007 à 00:17 par Big Horno

Bravo, que des commentaires positifs sur ce blog. Maitre Eolas ou le culte de la personnalite erige en avocat;

Bien le bonjour de Joseph

104. Le samedi 10 février 2007 à 00:27 par Fin de partie

Si vous me permettez cette question cher maitre, j aurais aimé savoir comment vous reconnaissez un plant de maïs transgénique d'un autre plant qui n'a pas été modifié génétiquement?
Ah mais que suis je bête, les plants transgeniques c'est ceux qui ont un capuchon ! ;)

S'attacher à ce genre de details (qui vous dit que ceux qui ont commis ce forfait avaient les informations que vous donnez maintenant?) c'est faire semblant de ne pas se rappeler le but poursuivi par ces gens;
je ne crois pas que leur but ait été de detruire systematiquement tous les champs utilisés pour des cultures d'OGM mais de briser l'omerta qui regnait sur ce sujet en essayant par des actions spectaculaires de porter le debat sur la place publique.

Et sur ce dernier point il semble qu'ils aient atteint leur objectif malgré le fait que personne ne nous ait encore consulté par un quelconque moyen democratique pour nous demander ce que nous pensions, nous autres citoyens, sur cette technologie qui n'a pas fait la preuve de sa non-dangerosité, particulierement apres avoir essayé de nous cacher les consequences possibles de celle-ci.

105. Le samedi 10 février 2007 à 00:35 par Ben Kyar

Bonsoir,

"Il faut que la science progresse"...
Pourquoi au juste ?
C'est hors-sujet en ce lieu, mais interrogez-vous Raph, SVP, si vous lisez ce message avant que le proprio des lieux ne le vire à juste titre.
Quelle science ? Ne confondez-vous pas science et technologie ? La science (la connaissance scientifique) doit progresser, là-dessus je suis d'accord (je ne vois pas en quoi la connaissance scientifique non mise en application peut nuire). Mais les applications de la science ?
Pour le cas évoqué ici, la science progresserait très bien dans des serres confinées. Le fait de les planter en plein air, ce n'est plus de la science, c'est la mise en application de la science, l'ingénieurie, la technique (le commerce... ?). Soumise à des impératifs qui n'ont aucune raison d'être noble (ou de ne pas l'être pour être parfaitement honnête), Tant que les organismes de contrôle indépendants, adaptés, désintéressés n'auront pas été mis en place pour évaluer les impacts sociétaux des innovations technologiques, je ne prendrai pas les innovations technologiques (pas scientifiques) comme un impératif.
Et si vous me dites que ces organismes existent déjà, dans ce cas-là je reviendrai au discours sur la désobéissance civile : quand un système ne fonctionne pas (et cela de manière obtue, bien après que ses disfonctionnements aient été dénoncés et combattus de manière légale), il faut bien trouver des solutions hors du système pour améliorer son efficacité...

Bien à vous

106. Le samedi 10 février 2007 à 01:19 par Raph

Dans une serres, les UV sont amplifiés et augmente la chaleur ambiante. Cette chaleure est constante. Il n'y a pas de vent.
La serre est le stade entre le labo et le plein air. Les essais en plein air sont indispensables. Et de toute façon, de quel droit une personne pour défendre mes valeurs ?
Est-il vétérinaire ? A-t-il une autorité quelconque ? Est-il un scientifique ?

Non, c'est un homme politique qui vise le pouvoir.

Avant de donner l'accord de plantation, il y a sans doute des spécialistes qui ont fait des études (mais c'est quoi 7 ans d'études et de recherches de pointe contre les connaissance d'un agriculteur-politicien)

Même si je ne suis pas spécialement pour (je ne suis pas contre non plus), il faudrait qu'on puisse faire des études.

Mais savez-vous au moins pourquoi vous criez au scandale ?
Le vrai risque n'est pas les semences stérile ou le fait de se prendre pour Dieu.
C'est la présence d'un gène antibiotique dans certains plans pour permettre la reconnaissance du mais et permettre son traçage. La peur est la création d'une accoutumance des homme et d'un développement des bestioles.

Alors, cher Ben Kyar, je vous remercie pour vos explications très basiques sur ces notions (que l'on peut trouver dans un magazine) entre sciences, technologiesgie et OGM.
La science est l'ensemble des observations expérimentales ou rationnelles de phénomènes objectifs qui échappent à la volonté humaine. La science est donc totalement indépendante de l'existence de l'homme. La technologie est le développement de théories par les hommes et pour les hommes. Elle est donc liée intracequement à l'homme.
L'ingénieurie est la réalisation d'idée des hommes, la techique permet la création de technologie.

Ici, on parle en même temps de science et de technologie : on parle donc de science, uniquement

Dans certains cas, on peut même considérer que la technologie peut être une science (que dans certains cas)

107. Le samedi 10 février 2007 à 07:19 par ZooLive

> Oui, c'est curieux. J'ai découpé le MP3 du podcast avec Audacity.
> Sur mon ordinateur, il est impeccable, et qund je le mets sur le dewplayer
> embarqué (pug in dotsound), il passe légèrement ralenti...
> Eolas

Cher Maître, c'est parce que vos mp3 sont échantillonés à 48000 Hz et que le DewPlayer ne fonctionne qu'à 44100 Hz (norme du CD, entre autres) et les lis donc à cette fréquence impropre, ce qui équivaut à en baisser la fréquence. D'où cette différence quand vous le jouez sur votre PC (qui lui les joue bien à 48000 Hz) ou en ligne.
Dans Audacity, vous pouvez repasser vos originaux à 44100 Hz pour résoudre ce problème (Dans la fenêtre de votre fichier son, cliquez sur le petit triangle noir à côté du nom du fichier son -> Set rate -> 44100 Hz).

Sinon, ne trouvez vous pas curieuse cette attitude des journalistes qui s'arrêtent au milieu du gué ? Pourquoi M. Demorand, puisqu'il avait l'intention d'interpeler M. Bové à ce sujet, ne s'est-il pas procuré le jugement de la cours de cassation, et n'en a pas fait lecture à haute et intelligible voix au moment ou M. Bové mentait effrontément ? Moi, ça me laisse perplexe.

J'ai dû me mélanger les pinceaux, c'est encore pire ! Quand je passe de 48 à 44,2, la sélection s'allonge et le rythle ralentit. Comment puis je ramener la sélection au même laps de temps ?
Sur votre question, quand j'ai fait mon article, c'est grâce à une copie de l'arrêt qu'une de mes taupes m'a envoyée. Je n'avais pu mettre en ligne le texte de l'arrêt et n'ai découvert que plus tard que la cour de cassation l'avait mis en ligne. Si même moi n'ai pu trouver de source internet, je pense qu'un journaliste est aussi pardonnable.

Eolas

108. Le samedi 10 février 2007 à 12:02 par schloren

Plus que scientifique, le débat sur les OGM est avant tout politique. Les OGMs sont défendus par les libéraux parce que c'est un développement technologique qui sert la doctrine libérale (Eolas est un libéral proclamé). Celle-ci prone une utilisation quasi-incontrôlée des ressources naturelles. La pénurie inévitable provoque la rareté mais l'accès aux ressources sera miraculeusement régulé par le "marché" (la ressource devient rare donc chère donc accessible seulement à une minorité etc). Ce raisonnement à la "oui-oui fait de l'économie" ne peut tenir debout qu'à condition d'avoir une foi inébranlable (va te laver les mains) en la capacité de l'homme à développer des technologies pour compenser l'épuisement des ressources. Donc les OGMs sont une bénédiction pour les tenants de cette pensée. C'est pour cette raison que les libéraux sont contre le protocole de Kyoto, cotre l'aide au développement, l'interdiction de fumer, la pénalisation de l'usage cannabis (crotte, je suis libéral), le principe de précaution (important dans le cas qui nous occupe ici), la sécurité sociale, les autorisations de mise sur le marché, la défense de l'environnement etc... bref tout dispositif réglementaire ou d'assistance qui pourrait entraver le fonctionnement de la main invisible et baladeuse du marché qui nous construit un monde meilleur (revoir Gattaca pour comprendre "monde meilleur" au sens libéral) et qui pourrait empêcher le plus fort d'écrabouiller le plus faible pour survivre dans un monde de rareté. Lorsque vous aurez fini de lire Harry Potter et de visionner les bisounours, jetez donc un oeil au point de vue libéral sur la question en consultant les papiers disponibles à l'institut Molinari. Voici celui sur les OGM www.institutmolinari.org/... . Si vous arrivez à lire leurs "études" jusqu'au bout sans faire pipi de rire dans votre Calvin Klein vous avez l'étofffe d'un vrai "libéral" (celui contre le protocole de Kyoto est un modèle du genre, je vous le recommande.). Je caricature à peine : je sais bien qu'entre les libéraux, les alter-libéraux, les néo-libéraux, les ultra-libéraux et autres libertariens le curseur de l'absurdité peut subir des variations mais connaître cette interprétation libérale de la nécessité (pas l'utilité, la nécessité) des OGMs permet de comprendre pourquoi ils sont un enjeu politique important.

J'adore qu'on m'explique ce que je pense. Achque fois, je me dis que je serais un idiot si je pensais ça. La question des OGM est politique, oui. Faut-il laisser une minorité qui joue sur la peur faire obstacle à la science ? Peut on accepter qu'on refuse par la violence si besoin la recherche scientifique sous prétexte qu'on n'a pas prouvé l'absence de dangerosité, ce que la recherche a pour objet d'établir ? Toute personne avec deux grammes de bon sens, ce qui inclut les libéraux mais pas seulement, ne peut que se révolter face à cela.

Eolas

109. Le samedi 10 février 2007 à 13:58 par Larmar

(59)

Bonjour,

Pour le cerveau merci c'est bon :) je préfère que les choses se fassent naturellement.

110. Le samedi 10 février 2007 à 14:06 par Karim

A l'évidence, il y en a qui se font un malin plaisir de prolonger le procès à l'encontre de José Bové, sur ce site.

Mais, le pire est qu'une personne se faisant passer pour un avocat utilise une grande partie de son temps à raconter des histoires qu'il travestit un peu pour rendre attractif son blog et justifier ainsi son existence.

En réalité, qu'a répondu José Bové à Nicolas Demorand ?

Il a simplement affirmé que la Cour de Cassation n'a jamais évoqué les conséquences possibles de l'arrache de plans d'OGM sur l'environnement (c'était la question posée par Demorand). Et pour cause, la Cour aurait eu du mal à affirmer cela puisqu'il semblerait que les pro OGM (dont fait partie le gouvernement) garantissent qu'il n'existe aucun risque prouvé.

Vous pouvez vérifier l'extrait (ci-dessous) de l'arrêt de la Cour de Cassation pour constater qu'elle ne s'est pas aventurée sur ce terrain.

"aux motifs qu'il résulte des constations des gendarmes de la brigade des recherches de Toulouse-Mirail que le champ de 13 573 m², planté en maïs classique (90 %) et OGM (10 %, soit 1 444 m) a été totalement détruit ; les plantes ont été, soit cassées, soit couchées ou arrachées, certaines ayant été emportées hors du champ ; des fleurs mâles qui étaient enfermées dans des poches ont été dépochées, libérant ainsi le pollen ; …"

Accessoirement, je vous invite aussi à bien réécouter la réponse de Bové à la question précise que pose Demorand et à consulter la vidéo de l'INA, où l'on voit que le champ de maïs n'a pas été totalement détruit, loin de là.

M. EOLAS est un trafiqueur engagé, à défaut de pouvoir être un avocat de qualité.

Il est des arguments qu'il suffit de laisser tels quels pour les réfuter...

Eolas

111. Le samedi 10 février 2007 à 15:01 par Roland Garcia

@ troll Karim

Au fait ? connaissez vous la différence entre Gandhi et Bové ?

Gandhi était avocat.

112. Le samedi 10 février 2007 à 15:12 par schloren

> Peut on accepter qu'on refuse par la violence si besoin la recherche scientifique sous prétexte qu'on n'a pas prouvé l'absence de dangerosité, ce que la recherche a pour objet d'établir ? Toute personne avec deux grammes de bon sens, ce qui inclut les libéraux mais pas seulement, ne peut que se révolter face à cela.

Toute personne avec un gramme de bon sens (ou en absence de bon sens une connexion internet ou un poste de télé suffisent) a compris depuis longtemps qu'en matière d'OGM on en était plus au stade de la recherche pour en établir la dangerosité potentielle. Comme le disent les libéraux une petite incertitude sur les risques ne vaut pas qu'on se passe des énormes bénéfices des OGM (aka "merde au principe de précaution"). Ce qui constitue un double mensonge : personne n'a prouvé que les risques étaient minimes (sauf Monsanto) et que les bénéfices étaient grands (sauf pour Monsanto bien sûr).

113. Le samedi 10 février 2007 à 15:24 par schloren

@super troll Karim
> une personne se faisant passer pour un avocat
Pour avoir vu Maître Eolas en costume de travail il ne peut-être que drag queen ou avocat. Vu l'endroit où il exerçait, je pense que la deuxième hypothèse est la plus vraisemblable. Et pour répondre à une autre de vos assertions ridicules, je pense sincèrement que c'est un avocat de qualité.

114. Le samedi 10 février 2007 à 15:58 par ZooLive

> J'ai dû me mélanger les pinceaux, c'est encore pire !
Non, c'est ma faute, la technique que je vous ai indiquée ne suffit plus dans les dernières version d'Audacity, je vous envoie un mode d'emploi actualisé par e-mail.

> Si même moi n'ai pu trouver de source internet, je pense qu'un journaliste est aussi pardonnable.
Dans ce cas, je dois des excuses à M. Demorand qui a donc été aussi loin que ce qu'il avait sous la main lui permettait d'aller. Je suis trop méfiant. Mille excuses, donc.

115. Le samedi 10 février 2007 à 16:32 par Lucas Clermont

@ Schloren

Le problème ce ne sont pas les OGM, mais bien la méthode employée. Même du point de vue de l'objectif politique annoncé par José Bové, sa démarche est absurde, parce qu'elle affaiblit le camp politique qui est le plus à même de faire cesser la culture OGM en plein champ, de manière légale.

Observez simplement qu'un gouvernement PS - Verts - Communistes mettra sans doute en place un moratoire sur la culture des OGM en plein-champ. (Peut-être même, les outils de démocratie participative qui ont permis aux Suisses de voter un moratoire de cinq ans). Or Si José Bové se présente à l'élection présidentielle, il y un risque réel que les Verts et les Communistes soient ébranlés, et la pérennité de leur travail de fond compromise.

A la fin de l'histoire, de la débauche d'énergie des Altermondialistes, je doute que le dossier des OGM ait avancé... en revanche ceux qui sont le plus à même de développer une politique de développement durable en conquérant les leviers des institutions auront été affaiblis. Et le développement durable c'est un peu plus vaste que la maïsiculture.

116. Le samedi 10 février 2007 à 18:47 par schloren

@Lucas Clermont
Sans même aller jusqu'au moratoire si nos gouvernants se contentaient déjà de transposer les directives européennes (europa.eu/scadplus/leg/fr... interdisant la dissémination d'OGM non autorisés on n'aurait déjà fait un grand pas en avant. Mais il faut croire qu'il est plus urgent de transposer les directives européennes quand il s'agit de défendre les intérêts des majors (DADVSI) que celles qui visent à protéger le consommateur. Z'avez pas l'impression que la balance penche toujours dans le même sens vous ? Et pour faire plaisir à Eolas je ne résiste pas à retranscrire une citation d'El Chi que je viens de lire : "Je suis convaincu que le libéralisme est voué au même échec que le communisme et qu'il conduira aux mêmes excès. L'un comme l'autre sont des perversions de la pensée humaine". Rien que ça... Chirac est en train de virer altermondialiste sur ces vieux jours. Doux jésus.

117. Le samedi 10 février 2007 à 21:19 par Karim

Merci à "Roland Garcia" et "schloren" de présenter autant d'arguments pour la défense de votre gourou, Maître EOLAS.

Savez-vous que même dans les sectes, les adeptes ne se laissent plus berner par le costard et la cravate ? :-)

Sinon, du point de vu des arguments, vous avez quoi dans la besace ?

Oui, le top du top, actuellement, c'est pipe et moustache, il paraît.

Eolas

118. Le samedi 10 février 2007 à 21:23 par Roland Garcia

@117

Réponse: un cerveau !

119. Le samedi 10 février 2007 à 21:35 par Karim

A l'évidence, en ce moment, la pipe et la moustache ne font plus un tabac, même sur ce site, Ô grand Maître.

Que voulez vous ? La vérité a toujours été contre-révolutionnaire...

Eolas

120. Le samedi 10 février 2007 à 21:39 par caroots

Toutes mes excuses
Ce reportage a été diffusé sur Canal+ en 2005 (ça n'enlève rien à son contenu)
Merci

121. Le samedi 10 février 2007 à 21:47 par Karim

Bon ben puisque vous êtes devant votre écran plutôt qu'à échafauder une défense de vos clients, pourriez-vous perdre un peu de temps et m'expliquer ceci.

Pourquoi trouvez-vous plus fondé l'argument selon lequel, les effets néfastes des OGM restent à prouver, alors que personne n'est pas plus capable d'apporter la preuve contraire ?

Plutôt que vous répondre, je vais échafauder une défense pour mes clients le temps que vous appreniez la politesse.

Eolas

122. Le dimanche 11 février 2007 à 02:27 par B Kyar

Ce matin, je suis allé dans un aéroport.
Je voulais m'opposer à l'expulsion d'un ressortissant marocain père d'une petite fille française de 1 an et demi.
La France en l'expulsant violait la loi L151-2 du code CESEDA et les articles 3 et 8 de la convention européenne du droit des enfants (je ne suis pas sûr du nom exact de ce texte).
Je suis resté légaliste, et il est parti.
N'avais-je pas devoir de faire plus ?
Si j'avais eu la certitude que la personne en question voulait faire des vagues pour retarder son départ, je ne serais pas resté légaliste... Est-ce que j'ai à craindre votre ire pour cela ? Si oui, qu'est-ce qu'on peut faire alors ?!?! Entamer une procédure qui prendra de l'énergie et du temps pour un résultat incertain ? Alors que la situation est totalement inique ?
Et si non, je vous fais le coup du parallèle : si j'ai la certitude que les français ne veulent pas d'OGM, je ne reste pas légaliste... Cas dans lequel je ne vous suis pas bien dans votre ire (qui ne date pas de la petite phrase sur France Inter)

Bien à vous

123. Le dimanche 11 février 2007 à 14:23 par _réacteur_lambda

Bonjour et bon dimanche cher Maître,
C'est dimanche. Peut-on s'amuser ?
J'ai découvert de par l'un de vos collègues blogueurs (le dessinateur Deligne deligne.over-blog.com/art... - Dimanche 04 Février 2007, merci à lui !) le site logiciel (gratuit) "netdisaster.com" : ce peut être un défouloir à trolleurs (on peut aussi exercer des preuves d'amour par "Flower power" : voir infra).
Mon texte est assez long, vous voudrez bien m'excuser mais nous sommes dimanche et l'on peut s'amuser (?) tout en étant effaré des réactions souvent intolérantes lorsque Jo (ou Joseph ou José) se donne des ... pour (justement à mon avis) se faire... (il perturbe par ailleurs de mon point de vue, et ce n'est pas, obligatoirement, un endroit de point de vue et de mon point de vue où nous nous rejoindriions mais je puis me tromper... ; c'est aussi l'intérêt de votre blog... de mon point de vue) et aussi et surtout (?) en étant fatigué voire plus des réactions souvent intolérantes lorsque, sans passion excessive, l'on s'interroge sur l'inocuïté ou pas, ou les bienfaits ou pas ou les nuisances ou pas des OGM, de TOUS les OGM, de l'amiante (efficace en bien et en mal, et justement interdit désormais) ou de la "science" en général..., voire lorsque l'on s'interroge sur démocratie, droit, légalité, légitimité... (c'est bien le but de votre site qui nous accueille et de vous qui acceptez de répondre, de chez vous, à nos interrogations et à nos remarques, non ?).

Peut-on donc, c'est dimanche, conseiller aux quasi-trolleurs, voire aux réacteurs non vraiment débatteurs, d'aller d'abord sur le site "netdisaster" : www.netdisaster.com/ (disaster = "désastre", of course) ou www.netdisaster.com/fr/ en français, avant de confirmer leur "réaction" ? Car on peut très bien se défouler autrement, à mon avis... La preuve :
Dans la 1ère fenêtre (cible ou "target") de l'écran "netdisaster.com", mettez l'adresse http du site que vous détestez par exemple celui de Maïtre Eolas ou celui du billet détesté
puis : vous choisissez la langue si vous ne l'avez déjà fait,
le "désastre" (liste déroulante),
l'une des options proposées (dont le cas échéant, le son)
et "Go!"
A noter que "manifestation" marche très bien sur votre site -surtout avec le son- ; la "pompe à textes" est, aussi, très efficace… et vous vous retrouvez, et nous aussi, "vierge(s)" d'avant la pomme et prêt à tout reconstruire.

[Digression : l'arme "pompe à textes" est moins efficace sur certains sites, notamment de la presse, exemples www.liberation.fr/, ou www.lefigaro.fr/, ou www.lemonde.fr/ : la pub et les photos résistent : symbole ? ; arme pas très efficace, aussi, sur www.desirsdavenir.org/ même si ce l'est pour www.desirsdavenir.org/ind... .
Pour l'arme (?) "manifestation", l'animation vidéo varie (les pancartes) selon les sites : exemple sur sarkostique.over-blog.com...
A noter aussi que "manifestation" ne marche pas sur le site "lcr" (www.lcr-rouge.org/ ), du moins l'animation vidéo : censure ??? Cependant vous pouvez lui faire bien d'autres "désastres" dont l'attaque par les dinosaures ou le supplice de la tronçonneuse ou des graffiti par votre bébé gribouille préféré… ou l'adorable (regardez la..., elle vous regarde…) "vache qui ch…" (itou le "chien qui crotte" et même le bonhomme du "pipi" destructeur surtout s'il est "acide".
Sur les sites que vous aimez, "Flower power" est un moindre "mal" que bien d'autres "désastres" proposés...
Selon le site, les "tomates', la "fusillade" (et sa variante, le "site en sang" - "bloody gun"), etc., etc., méritent à mon avis le détour... (essayez sur sarkostique.over-blog.com... ) mais vous pouvez vous satisfaire du "café renversé" ou des "oeufs sur le plat"…
Et bien d'autres désastres... Fin de la digression]

Je ne vais pas ici faire la promotion à propos de votre site de la "fusillade" ou même des "tomates". D'ailleurs, vous n'y avez pas vore "image". Et c'est très bien ainsi.
Merci et bon dimanche et bonne semaine.

124. Le dimanche 11 février 2007 à 16:39 par caroots

Bonjour,
Quand on lit le billet 120, on ne comprend pas à quoi il fait allusion. En fait c'est à un reportage sur les OGM dont je vous avais fais passer le lien juste avant mais le message a du s'égarer...

125. Le dimanche 11 février 2007 à 17:19 par phiplaf

"Je crois me souvenir que des faucheurs volontaires ont ravagé un champ de tabac transgénique utilisé pour lutter contre la mucovicidose.

Eolas"

Est-ce l'âge ? Le cancer des poumons serait-il préférable ? Voyez-vous des enfants fumer la pipe ?
Non sérieusement, la culture des OGM (et non un seul) à destination thérapeutique sont destinés à produire des médicaments permettant de soulager les douleurs notamment digestives dues à la prise d'autres souvent très agressifs. Leur culture en laboratoire est beaucoup plus rentable. Alors pourquoi les cultiver en plein air ?
D'autres OGM sont créés pour ne pas permettre la replantation de leurs graines, principe agricole pourtant à l'origine du passage de l'homme de la préhistoire à la culture. Dans quel intérêt l'interdire aux Africains ?
Enfin pourquoi les semences ne sont plus aujourd'hui protégées par des sachets ? Pire certaines parcelles illégales (normalement soumises à autorisation gouvernementale) sont fauchées directement par les agrosemenciers ? D'ailleurs j'attends vos analyses sur la poursuite pénale de faucheurs de champs illégaux.
Maintenant Bové a mal répondu, c'est indéniable. Il va falloir qu'il réponde

126. Le dimanche 11 février 2007 à 18:08 par fauchon

Une justice à deux vitesse

Peut-on invoquer, au cours d’un conflit (puisque c’est d’un conflit qu’il s’agit), le fait que la justice n’est réquisitionnée que contre les anti-OGM et jamais contre les compagnies qui développent les OGM, même lorsque celles-ci violent la loi. En 1997, Rhône-Poulenc a rémunéré très confortablement Axel Kahn pour un emploi indéterminé (il est resté fonctionnaire payé par l’INSERM pendant la même période), juste après que celui-ci a rendu un rapport biaisé favorable à la culture OGM, en tant que président de la Commission du Génie Biomoléculaire (expert fonctionnaire rémunéré par l’Etat).
Il n’y a eu aucune enquête, ni blâme. Alors naturellement, vous pouvez toujours commenter les décisions de justice concernant les anti-OGM, vous ne convaincrez personne tant que vous n’aborderez pas l’autre aspect du problème, c’est-à-dire l’impunité totale du lobby pro-OGM. Rappelons qu’Axel Kahn est resté membre du Comité National d’Ethique pendant 5 ans après les faits.
Non comme l’a souligné pencalet2 la justice que vous défendez n’est pas bien tarée.

fr.wikipedia.org/wiki/Enj...

127. Le dimanche 11 février 2007 à 19:28 par Raph

@125 :

Un politicien qui dit qu'il est contre les OGM : il faut le croire sur parole
Un expert président d'une commission du Génie Biomoléculaire dit qu'il est pour les OGM : c'est un vendu

Vous pouvez placer tous les arguments et contre-arguments que vous voulez, il y a quand un déni manifeste d'intelligence et une mauvaise foi absolue dans votre argumentation.

128. Le dimanche 11 février 2007 à 19:44 par Marianne

@ 126

Certains s'imaginent peut-être que « sur un blog , on peut dire n'importe quoi... »

129. Le dimanche 11 février 2007 à 20:12 par phiphi

belle campagne, que des promesses mais aucune pour les handicapés mentaux, c'est vrai qu'ils ne votent pas.... pays égoiste, que va devenir mon fils plus tard.....

130. Le dimanche 11 février 2007 à 20:15 par phiphi encore

et si les OGM guérissaient les maladies génétiques.... y a t'il une recherche en France ou ailleurs. Juste pour dire de pense à l'handicap même si on mélange un peu tout

131. Le dimanche 11 février 2007 à 20:27 par Yogi

Dans la série "Certains blogs nous instruisent vraiment", il me semble que ce décryptage www.le-doc.info/index.php...
par un scientifique d'un reportage de Canal+ sur les OGM ressemble à de l'Eolas dans la clarté, la rigueur de l'analyse et la solidité des références (le bain permanent d'ironie du Maître de ces lieux y figure moins, mais bon ça repose aussi ;-) ).

132. Le dimanche 11 février 2007 à 21:24 par ltermondialiste

A défaut de remonter jusqu'aux débuts du chemin de fer et de l'aviation, et pourquoi pas à l'invention de la roue, Maître Eolas a-t-il un commentaire à faire sur le long combat des industriels de l'amiante pour faire prévaloir l'intérêt général de leur santé financière sur l'intérêt particulier de la santé de leurs ouvriers, en niant pendant des décennies le caractère cancérigène de leur produit favori , et lorsque le doute n'est plus permis, luttant pied à pied devant les tribunaux pour tâcher d'échapper à leur responsabilité morale et pécuniaire?

Ou bien les cigarettiers niant contre toute évidence que le tabac ait un rapport quelconque avec le cancer du poumon, en empêchant la publication de toute étude prouvant le contraire, puis devant la baisse de la consommation tabagique, en portant leur effort sur les jeunes, réputés plus influençables et moins conscient des risques futurs pour leur santé ?

On peut aussi évoquer le nuage de Tchernobyl et le professeur Pellerin de glorieuse mémoire, pour qui les nuages radioactifs respectent les frontières des Etats, ou bien le secteur de la viticulture pour qui toute politique d'hygiène publique est une atteinte au droit de se détruire la santé sans modération !

Vous comprendrez que la mise en culture des OGM se fait dans un contexte où la confiance ne règne pas, où les enjeux financiers et économiques colossaux ne favorisent ni la sérénité, ni la transparence !

Au minimum, il serait tout de même souhaitable que les évaluations du rsique sanitaire soient faites par des laboratoires ne dépendant pas des firmes qui veulent mettre ces produits sur le marché ! Mais non, ce serait paraît-il une atteinte au secret industriel !!

Bien sûr, quand on ne veut pas aborder les problèmes de fond, on peut toujours se réfugier dans les arguties juridiques et je suis sûr que Me Eolas excelle à ce petit jeu. Mais je voudrais juste rappeler à ceux qui vendent un peu vite la peau de l'ours à la pipe, que les enjeux sont autrement graves et plus importants que de dérisoires querelles de prétoires !

Rappelez-vous seulement de quels sarcasmes, de quelles épithètes ont affublait les malheureux écologistes qui ont eu le tort d'avoir eu raison trop tôt !

Maintenant que nos décideurs suprêmes ont daigné s'apercevoir qu'après tout l'environnement était peut-être en train de salement se dégrader, la foule des courtisans s'empare de cette dernière posture à la mode en s'essuyant les pieds sur leurs précurseurs qui n'en peuvent mais !

Mais continuez de sous-estimer vos adversaires et à les prendre pour des incultes sans cervelle et sans colone vertébrale...ca ne vous grandit pas pour autant !

133. Le dimanche 11 février 2007 à 23:55 par Marianne

@131 "les malheureux écologistes qui ont eu le tort d'avoir eu raison trop tôt !"

Simpliste vérité
Moustique pleine santé
Réunionnais
Chikungunié

134. Le lundi 12 février 2007 à 00:49 par Altermondialiste

Si j'abuse, dites-le tout de suite: mais un mot sur le rapport du droit et de la morale...je ne suis pas expert, donc les coups de badine ne vont pas tarder à pleuvoir, mais tant pis, je me lance:

Vous dites Maître Eolas que le chirurgien fait un acte technique qui n'a rien à voir avec la morale, de même l'avocat dans son rapport à la Loi;

Mais il me semble que la technique est une chose, son utilisation en est une autre: Tout médecin, et donc tout chirurgien, avant d'exercer, ne prononce-t-il pas le serment d'Hippocrate, prescription morale s'il en fût, qui lui enjoint de se servir de son art pour soulager, secourir, guérir etc et en aucun cas pour dégrader l'état de santé de ses patients ou, par exemple pour mettre sa science au service de traficants d'organes...

Imaginons maintenant que la Loi oblige un chirurgien à opérer un "client" désireux de "vendre" un oeil pour lui permettre de tirer un revenu de son stock de pièces détachées, au prétexte que c'est sa volonté de propriétaire inviolable et sacré de son corps et de tout ce qui le constitue et qu'il y a un borgne fortuné pour le lui acheter...

Nous n'avons pas à porter de jugement moral sur cette transaction, n'est-ce pas, puisqu'il s'est trouvé une majorité pour voter une telle Loi...Selon la Loi, le refus d'opérer est constitué et l'homme de l'art doit s'exécuter sous peine de sanctions pénales.

Il existe des pays où l'on vend son sang pour survivre, n'est-ce pas, et d'autres où le trafic d'organe est prospère, et il faut bien du personnel médical pour exécuter ces "gestes techniques"...Tout ça pour dire que nous ne sommes pas tout-à-fait dans le fantasme..

Selon vous, ce praticien qui refuse de se soumettre à cette Loi a-t-il un égo surdimensionné? ou fait-il cela pour prendre la présidence de l'Ordre des Médecins ? ou bien est-ce un faux praticien qui passe plus de temps dans des colloques bien arrosés que dans les blocs opératoires?

Bien entendu, le cas du trublion des champs n'est pas totalement assimilable à celui du chirurgien insoumis, mais c'est seulement pour mettre l'accent sur le fait qu'on ne peut comme cela évacuer la morale du champ du droit, et que quelquefois il faut savoir désobéir, même si on est bien seul, car par définition il y aura toujours plus d'obéissants à la Loi que de résistants...

135. Le lundi 12 février 2007 à 07:29 par Esurnir

@133: Qu'est-ce que c'est que ce delire ? Croyez vous vraiment qu'un jour la France legalise le commerce d'organne ? Peut etre dans 50 ans, mais ce n'est pas a l'ordre du jour du parlement (tout comme l'abrogation de la loi definissant le corps d'une personne comme n'etant pas sa proprieter).

Pourquoi vouloir prendre des exemples qui n'arriveront jamais ? Si demain on trouve une majoriter pour voter la loi du port de robe rose a ponpon dans les lieu publique et que une femme en deuille pour raison de morale decide de violer cette loi et se mettre au noir, elle sera poursuivie pour avoir violer cette loi et sera condamner selon les modaliter prescrite par cette derniere.

Sinon pour votre information jusqu'a present dans toutes les affaires que vous citez dans le commentaire 131, il y a eu une interdiction ou une alerte -serieuse- (venant de vrai laboratoire independant et non de militant.fr) concernant les produits. L'amiante fut interdites aux etats unis bien avant la france. Quand au nuage arreter a la frontiere par nos formidables services de douanes, alors que le professeur pelerin appaisait la population un professeur d'une grande ecole suisse prodiguait ses conseille sur les aliment a eviter et comment luter contre les radiations. Pour le moment il n'y a pas eu une quelconque preuve de la dangerositer des ogm.

136. Le lundi 12 février 2007 à 08:48 par Altermondialiste

Réponse au commentaire 134

"Alors que le professeur Pellerin apaisait la situation" appelez ça comme ça si vous voulez, pour moi c'était prendre clairement les gens pour des imbéciles et jouer avec leur santé...D'ailleurs, avait-il le droit de faire de la rétention d'information, et est-ce bien moral tout ça?

Ets-ce que son sens moral l'amène aujourd'hui à "apaiser" les gens qui grâce à lui ont été exposés à un risque accru d'attraper le cancer de la tyroïde et qui l'ont en effet attrapé ?

Je vous rappelle à propos de laboratoire indépendant qu'il a fallu la création, illégale au départ, de la CRIIRAD pour que soit enfin levé un coin du voile sur la situation idyllique post Tchernobyl et battre en brèche les délires, pour le coup, du brav'professeur Pellerin...

Et qu'il faudra sans doute créer un laboratoire de ce type pour faire enfin des études sérieuses sur les risques éventuels liés aux OGM, car il ne faut pas compter ni sur les labos des firmes concernées, ni sur les gouvernements qui ne prennent en compte que les retombées économiques, pas un hypothétique danger sanitaire qu'il sera toujours temps de traiter, après une longue période de dénégation, quand les premiers effets se feront sentir...

Quand vous dites que "pour le moment,il n'y a pas eu une quelconque preuve sur la dangerosité des OGM" qu'en savez-vous ?

Pour moi, pour le moment, je ne suis pas près de faire confiance à des firmes dont le seul souci est d'organiser une rentabilité maximum autour de leurs produits, et que je soupçonne d'être parfaitement capables de dissimuler des résultats si ceux-là ne correspondent pas à leur attente.

D'ailleurs, il ne semble pas qu'ils cherchent avec beaucoup d'ardeur ces éventuels inconvénients, ni qu'ils facilitent la tâche de chercheurs potentiels !

Je refuse donc que, par excès de confiance, vous preniez des risques à ma place, car en cas de pépin, vous n'aurez aucun moyen de me soustraire au risque que vous m'aurez fait prendre malgré moi, comme le professeur Pellerin le fit en son temps.

Tiens ! Je propose qu'on se donne une période d'observation de 50 ans pendant laquelle ceux qui font confiance aux OGM en mangent à volonté, pendant que les réfractaires continueront d'ingurgiter les produits traditionnels, en veillant bien à ce que les deux filières de production soient étanches (culture des OGM en mileu confiné), en attendant les résultats de l'expérience.

Et au bout de la période d'essai, on compte les points. On verra les effets (ou leur absence) sur les fonctions vitales, sur la croissance, la digestion, les facultés intellectuelles, sur les enfants à naître... Comme ça, au moins, avant de généraliser la culture en plein champ qui rendra la situation irréversible, on saura à quoi s'en tenir...

De la paranoia comme moteur du progrès scientifique... J'aurais tout lu.

Eolas

137. Le lundi 12 février 2007 à 09:25 par Eolas

Fin de la récréation. Comme d'habitude sur le sujet des faucheurs, les commentaires sont parasités par des déclarations enflammées blanchissant les coupables et accusant les victimes. Ca ne marche pas dans les prétoires, ça ne marchera pas sur ce blog. Commentaires fermés. Mon emploi du temps ne me permet pas de surveiller sans cesse des élucubrations apocalyptiques sans intérêt.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact