Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La petite gourmandise du dimanche

Le débat presse traditionnelle versus blogosphère est devenue une tarte à la crème ces derniers temps.

Les journalistes se veulent séparés du citoyen ordinaire en faisant de la "vraie" information, professionnelle, de qualité, vérifiée, recoupée et avec l'expertise que leur apporte leurs années de métier, tandis que les blogs serait le monde du n'importe quoi, avec certes quelques îlots de qualité au milieu d'un océan de médiocrité.

La preuve récente en est la stupéfiante réaction d'Alain Duhamel, qui trouve normal d'être écarté parce qu'il s'est comporté (Horresco referens) en citoyen, en disant qu'il allait voter et pour qui, alors qu'un journaliste est censément aussi dépourvu d'opinion personnelle que l'ange l'est de sexe, et fustige par contre un internet "totalitaire" car il ose répéter ce que lui-même a dit, alors qu'il est bien connu que les propos tenus devant un amphithéâtre plein sont des confidences au même titre que les réflexions que ferait un premier ministre à des journalistes partageant le même avion que lui, par exemple.

Ce qui est amusant, c'est qu'à ma connaissance, aucun blogueur ne se prétend journaliste ou même prétend faire du journalisme. Mais ce qui est encore plus amusant, c'est de s'interroger sur le point de savoir si les journalistes mettent en pratique les règles qu'ils affirment être l'essence de leur profession et inconnues de la blogosphère.

C'est à ce petit jeu que se livre Jules vis à vis d'une récente interview dans Le Monde de Nicolas Sarkozy. Deux journalistes d'un quotidien dont la qualité n'est plus à démontrer (je le pense vraiment), face au discours électoral, donc électoraliste d'un candidat. Place à l'expertise, à la remise en perspective, et à la contradiction.

Que croyez-vous qu'il arriva ?

La suite chez Jules.

Commentaires

1. Le dimanche 18 février 2007 à 17:49 par Damien

Maitre, vous bloggez le dimanche ? Il me semblait que votre religion vous l'interdisait !

2. Le dimanche 18 février 2007 à 18:07 par jabiru

J'ai entendu dernièrement l'interview d'Alain Duhamel par Michel Apathie sur RTL
Je rends hommage à son attitude et à son analyse sans complaisance de la situation à laquelle il est confronté.
Il assume avec dignité , c'est un type bien !

3. Le dimanche 18 février 2007 à 18:20 par Armand

Cher Maître,
Il existe de nombreux blogs tenus par des journalistes (presse écrite, télévision, radio) à leurs moments perdus.
Je pense à Messieurs Schneidermann, Mateusz, Kocksal, Godard...
Je ne référencie pas leurs URL, ne sachant pas si vous aimez les "publicités", surtout qu'il y en a de gauche comme de droite et que j'ignore ce qui est autorisé (le procès Google a eu lieu en Belgique)...
Salutations respectueuses.

4. Le dimanche 18 février 2007 à 18:27 par Scott Caplan

"Ce qui est amusant, c'est qu'à ma connaissance, aucun blogueur ne se prétend journaliste ou même prétend faire du journalisme."

Dans la blogosphère anglophone il y a plusieurs qui se prétendent ainsi. Etant donné l'article wikipédia au sujet (fr.wikipedia.org/wiki/Jou... ) j'imagine qu'ils existent dans la 'sphère francophone aussi. Voir aussi le Center for Citizen Media (www.citmedia.org ), qui est soutenu par deux organisations académiques assez préstigieuses.

Ceci dit, je suis sûr que le point qui suit cette dernière applique aussi bien aux journalistes anglophones (au moins américains) qu'aux francophones, sinon mieux.

5. Le dimanche 18 février 2007 à 18:38 par Gu Si Fang

A la différence d'un blogueur, un journaliste est salarié d'un media. Dans le contrat qui les lie, qu'est-ce qui interdit à l'employeur de demander une clause de réserve? Si A.Duhamel n'accepte pas cette contrainte, il apprendra la leçon et travaillera de préférence pour d'autres medias. Quant à nous lecteurs, si nous aimons connaître l'opinion de l'auteur que nous lisons, nous délaisserons les medias traditionnels et lirons de plus en plus de blogues. Et c'est finalement France Television qui apprendra la leçon. Ce que je veux dire, c'est ceci : pourquoi donner des conseils à FT sur les contrats qu'elle passe avec ses journalistes, alors que les seuls conseils qu'elle écoutera, c'est l'audience?

6. Le dimanche 18 février 2007 à 18:40 par Zénon

L'expertise journalistique est assez peu présente aujourd'hui dans les journaux, elle l'est encore moins sur le net, ainsi le ratio « nombre de sites / journalisme rigoureux » est bien moins élevé que le ratio « journaux papier/ journalisme rigoureux. ». Et le net est également le lieu idéal de la fausse nouvelle et du ragot.

Le fait d'inventer un nouveau support(le net) ne créer pas mécaniquement de la qualité d'analyse.

Et ce n'est pas parce que votre blog est de qualité qu'il en va de même pour toute la bloggosphère !

Enfin pour en revenir à duhamel, je trouve scandaleux que des propos privés(on ne lui dit pas qu'il est filmé, on est dans un lieu clos, avec des personnes choisies et identifiés comme appartenant à un groupe précis) soient diffusés sur le net !

En dernier lieu qu'en est-il des notions de diffamation et d'injure(publique) si la notion d'espace privé est a géométrie variable.….et laissée à l'appréciation de quelques internautes mettant en ligne des propos volés.

Bien que ce soit la publication qui constitue l'infraction, il reste possible de retenir la complicité contre l'auteur des propos.....non ?

ps : je ne suis pas journaliste

7. Le dimanche 18 février 2007 à 19:16 par wesson

Bonjour Maître, ou plutôt bon Dimanche,

Allons quoi, les journalistes et la presse "traditionnelle" face au blogs réagit comme n'importe quelle corporation dont elle voit son fond de commerce et ses habitudes changées par l'hydre internet.

N'avez-vous vous même pas utilisé la métaphore de l'industrie du Fiacre qui cherche à se défendre de l'arrivée de l'automobile ?

Internet ça fait peur à la presse de masse car c'est un peu trop libre à leur goût. Donc il faut vite mettre des certificats de "qualité" afin de diriger les gens vers les bons endroits, en gros - vers eux-mêmes plus 2 ou 3 "indépendants" genre "Eolas" pour que cela donne une impression de sérieux et d'indépendance.


C'est déjà en bonne voie, les sites les plus fréquentés en France sont ceux des principaux acteurs des médias , TF1 en tête, pour un site dont le vide est pourtant sidéral.

Et les blogs les plus lus sont déjà ceux des journalistes qui squattent l'écran à longueur d'antenne, et donc dont on entends l'avis déjà tout le temps.

De la liberté des blogs, en effet il reste aux ilôts de qualité le droit de crier dans leur océan de médiocrité, alors que tout s'organise afin que personne ne puisse jamais les entendre.

8. Le dimanche 18 février 2007 à 19:24 par Marc

HS, mais mettre Skyblog comme océan de médiocrité, je crainds surtout que vous ne mettiez dans le même panier toute une jeunesse, parce que ce sont bien des Ados qui lisent les Skyblog et écrivent dessus....
Comparez ce qui est comparable, un gamin de 15 ans ne va pas faire un blog soigné comme le votre....
Et entre nous, il faudrait s'intéresser un peu plus à ce qui se dit sur les Skyblog.... ce sont aussi certains de vos future confrères qui sait.... qui y écrivent....

9. Le dimanche 18 février 2007 à 19:43 par Yves Loiseau

Maitre,
Je suis journaliste et administrateur de France Télévisions comme représentant du personnel. C'est à ce titre que je me permets d'intervenir ailleurs que sur mon propree blog <yves.loiseau.free.fr/blog...
Votre blog est dans mes RSS mais je ne suis encore jamais intervenu parce que je le trouve un peu verbeux. Mais aujourd'hui, il me semble que vous dites des conneries. En terme de contrat, Alain Duhamel -journaliste professionnel- est régi par une convention collective qui définit -même s'il est pigiste- ses droits et devoirs. Son statut -même s'il est indépendant de la rédaction- est régit par un certain nombre de chartes dont celle de France Télévisions dont il est le salarié. Je vous invite à relire le tout et à nous dire votre point de vue de juriste sur cet ensemble. Je pense qu'au regard du droit, AD a commis un impair et que c'est la raison pour laquelle il reconnait s'etre trompé. Que serait la démocratie si les regles de base n'étaient pas respectées. C'est la raison pour laquelle je suis pleinement solidaire de Carolis dans cette affaire.
Pour le reste, vous n'etes pas sans savoir que le statut d'éditorialiste est un statut particulier -voir définition de fonction dans la convention collective- qui donne également des droits et des devoirs.
Quelques heures avant d'etre suspendu -et sans avoir fait son outing auprès de ses employeurs- Alain Duhamel se prepéarait -sans vergogne- à interviewer François Bayrou: ça ne vous gêne pas ?
Enfin, vous aurez sans doute remarqué que les animateurs de France Télévisions -de Ruquier à Sébastien en passant par Steevy- sont les seuls animateurs du PAF à pouvoir dire "face caméra et en direct" pour deux d'entre eux quels sont les candidats pour qui ils vons voter.
Je ne pense pas que, payé par la redevance de tous les français, sarkozistes, chiraquiens, bayroutistes, royalistes, communistes, verts, etc.... ces outing à répétition soient le meilleur moyen de crédibiliser le service public !

10. Le dimanche 18 février 2007 à 20:27 par schloren

@Yves Loiseau
>Quelques heures avant d'etre suspendu -et sans avoir fait son outing auprès de ses employeurs- Alain Duhamel se prepéarait -sans vergogne- à interviewer François Bayrou: ça ne vous gêne pas ?

J'ai du mal à comprendre ce qui vous gêne et ce qui devrait nous gêner : c'est le fait qu'il a un penchant bayouriste et qu'il interviewe Bayrou ou qu'il le fasse en ayant dit qu'il l'était (ce qui serait intéressant à savoir dans ce contexte).
Que faut-il comprendre : que vous êtes contre la transparence ou contre le fait qu'un journaliste ait une opinion ?
Si on vous suit il aurait dû dire à la direction : "Désolé je suis centriste, je ne peux pas interviewer Bayrou ?". Avec ce prérequis on verrait pas souvent Sarko interviewé sur les chaînes hertziennes.

11. Le dimanche 18 février 2007 à 21:00 par schloren

Re.
Je viens de parcourir la charte de France Télévisions rapidement (charte.francetv.fr ) et je n'ai rien vu là-dedans qui pourrait être opposé à Duhamel. Si vous pouvez m'orienter.... Il y a bien un chapître assez général "impartialité et indépendance" mais il a plutôt l'air de traiter des "ménages" à l'extérieur. Le seul truc que j'ai trouvé irait d'ailleurs dans le sens de l'outing d'AD. "Lorsqu’un intervenant extérieur à France Télévisions est invité dans une émission, il doit être clairement identifié par ses titres et sa qualité afin que les téléspectateurs soient en mesure d’évaluer l’opinion exprimée comme personnelle. ". Ca devrait aussi s'appliquer au intervenant "intérieur", non ? Je ne vois pas pourquoi un gus, sous le prétexte qu'il pose des questions à la télé, fût-elle publique, n'aurait pas le droit de dire pour qui il vote si l'envie lui prend.

12. Le dimanche 18 février 2007 à 21:33 par Bertrand Lemaire

Bon, eh bien, comme mon Dotclear n'arrive pas à inscrire de trackback, je le fais à la main ici... Etant moi-même journaliste et blogueur, la question me concerne et j'ai bien sur un avis.
www.bertrandlemaire.com/d...

13. Le dimanche 18 février 2007 à 23:03 par mickeyom

Etant donné l'immense décalage qu'Alain Duhamel a avec les nouvelles technologies (il ne s'est JAMAIS servi d'un ordinateur), il est inexcusable mais compréhensible qu'il s'en prenne aux blogs, mot dont il serait intéressant de connaître la compréhension qu'en a duhamel...

14. Le lundi 19 février 2007 à 01:22 par ff

Les confidences d'un PM, même faites en off, à des journalistes dans un avion lors d'un voyage officiel n'en sont effectivement pas. Le politique chevronné le savait mais l'avait peut-être oublié, cependant j'aurais plutôt tendance à penser qu'il ne s'attendait pas à un tel retour de boomerang. Jospin s'est planté avec le "usé vieilli fatigué" et cette erreur tactique a beaucoup contribué à son échec en 2002.
Des propos tenus à des étudiants lors d'une conférence sont d'une nature différente : ils sont destinés à des personnes qui ne sont pas a priori des diffuseurs d'information. Ces propos ont vocation à être répétés de bouche à oreille et éventuellement devenir une rumeur, un on-dit, mais aujourd'hui avec l'internet, la donne a changé. Toute personne connectée bénéficie potentiellement du même pouvoir de diffusion d'une information qu'un journaliste professionel.
Duhamel est sans doute à la masse de ce point de vue et l'apprend à ses dépens.
Donc en affirmant "qu'il est bien connu que les propos tenus devant un amphithéâtre plein sont des confidences au même titre que les réflexions que ferait un premier ministre à des journalistes partageant le même avion que lui, par exemple", vous allez un peu vite en besogne, en oubliant au passage ce qui est essentiel dans la déclaration de Duhamel.
Car l'ironie de la situation c'est de voir l'arroseur arrosé. Eh oui, Duhamel, le symbole du journalisme asservi au pouvoir privé de télé pour avoir exprimé un choix "citoyen", c'est amusant, non ? Lui qui a tant contribué à consolider le système en est aujourd'hui une victime et ose s'en plaindre. Le chantre du politiquement correct, le promoteur de la pensée unique, se met soudainement à dénoncer un totalitarisme. Et même pas celui de celui de l'apologie obligatoire des valeurs républicaines, non, celui d'un internet dont il ignorait l'efficacité. "Big Brother is watching you", Alain.

15. Le lundi 19 février 2007 à 07:13 par olivier Bouba-Olga

billet complémentaire ici : obouba.over-blog.com/arti... (impossible de faire un trackback...)

16. Le lundi 19 février 2007 à 11:43 par Bastm

Puisqu'on est en plein billet "information citoyenne Vs Information professionnelle"
je viens de lire un billet qui commente la nouvelle loi "anti happy-slapping"

Ce que j'en ai compris, c'est que si cette loi était voté, la diffusion de vidéos de violences sur personnes serait maintenant condamnable, bien évidement à la condition de ne pas être sois même un professionnel de l'information, même si l'on as aucun lien avec l'auteur des faits, et pour des peines plus forte encore que la violence elle-même.
auras on droit à un billet sur le sujet de votre part?

17. Le lundi 19 février 2007 à 12:58 par schloren

@olivier Bouba-Olga
Question : à quoi reconnait-on un blog d'économiste ?
Réponse : il peut pas s'empêcher d'utiliser une courbe de Gauss pour appuyer ses dires, même si la variable qu'il prétend décrire est très difficilement mesurable (ici la "qualité" d'un article). Mais peu importe car comme disait l'autre dans "La courbe de gauss ou la théorème de Bernouilli raconté aux enfants" :"La statistique gaussienne est mathématiquement correcte, quand bien même elle n’aurait qu’un rapport indéterminé avec les réalités qu’elle est censée décrire."
On ne peut pas dire mieux dans le cas qui nous occupe. Mais comme cet article était destiné à montrer que l'on peut trouver n'importe quoi dans un blog mais pas toujours et que parfois c'est pas n'importe quoi et réciproquement.... le but est pleinement atteint.

18. Le lundi 19 février 2007 à 15:49 par Raph

Il y a aussi de petites barques qui voguent à la recherche d'un port

19. Le lundi 19 février 2007 à 17:24 par olivier Bouba-Olga

@ schloren : j'ai dû écrire environ 200 billets sur mon blog, je n'ai pas dû utiliser plus d'une ou deux fois des courbes de Gauss. Conclusion : je ne suis pas économiste. Sinon, vous pourrez vérifier en lisant l'article que la courbe n'enlève rien à l'argumentation qui précède, elle ne fait que synthétiser le raisonnement. Vous pouvez lire l'article en coloriant votre écran en noir pour masquer le graphique, ca devrait aller mieux :-)

20. Le lundi 19 février 2007 à 17:53 par schloren

> Il y a aussi de petites barques qui voguent à la recherche d'un port
Eric Cantona, sors de ce corps !

21. Le lundi 19 février 2007 à 18:40 par Xuelynom

Hum... elle sort d'où cette courbe? d'un recensement précis? Ou plutôt comme je le suppose d'un endroit où le soleil ne brille jamais? :p

Si j'avais à faire un graphisme de ce genre, au contraire d'une courbe de gauss, je mettrais plein de blogs d'une qualité nulle et quelques blogs de très bonne qualité. Donc la courbe partirait du haut (genre 99% des blogs) à Qualité = 0, puis plongerait à 0 (des blogs moyens? nan on compte le nombre de posts bons, le nombre de posts mauvais et on les mets dans les qualité = 0 ou qualité = 100) pour remonter (1% des blogs) à qualité = 100% (car on ne peut pas quantifier objectivement la qualité d'un blog). Bref une courbe inverse de Gauss, qui n'aurait pas plus de valeur que l'autre...

Je crée mon blog et dans 10 minutes vous aurez mon analyse inutile du phénomène :p

22. Le lundi 19 février 2007 à 21:05 par Alban

«Les journalistes se veulent séparés du citoyen ordinaire»

La liberté d'informer est désormais réservée aux journalistes sur certains sujets:

«Art. 222-43-2. alinea 2 Le fait de diffuser l’enregistrement de telles images est puni de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende. Le présent article n’est pas applicable lorsque l’enregistrement ou la diffusion résulte de l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public»

www.assemblee-nationale.f...

Maître Eolas, pouvez-vous nous éclairer sur la portée de cet article?

23. Le lundi 19 février 2007 à 21:35 par schloren

> Vous pouvez lire l'article en coloriant votre écran en noir pour masquer le graphique, ca devrait aller mieux :-)
En bon économiste vous auriez dû commencer par poser cette hypothèse : si on suppose que la qualité des articles indépendamment du support suit une loi normale, toutes choses égales par ailleurs,....
Vous savez, cette démarche des économistes qui grâce à des hypothèses préalables et irréfutables (par principe), vous prouve sans coup férir que votre tante peut sans problème s'appeler votre oncle.

24. Le lundi 19 février 2007 à 22:12 par depas

Chez moi les blogs et journaux traditionnels cohabitent sans se disputer la place. On ne pourra pas remplacer les médias traditionnels par l'information diffusée sur les blogs, mais une carte de journaliste n'est pas un garant d'objectivité, surtout quand on voit certains bidonner leurs reportages (Entrevue, les catacombes de 52 sur la une, l'interview de Castro de PPDA), parfois être condamné pour et continuer à exercer leur métier comme si de rien n'était.
Entre le jt de Pernaud, journaliste professionnel et sans préférence politique apparente, et le blog de monputeaux.org, tenu par un militant socialiste, j'ai tendance à faire davantage confiance au second.
De fait un bloggueur ne bénéficie pas des avantages d'un journaliste (un salaire, une carte de presse, une reconnaissance par ses pairs) mais de ses inconvénients (procès pour diffamation), si.

25. Le mardi 20 février 2007 à 05:23 par antistress

Pour illustrer ce billet :

Loin de l'attitude passive des journalistes de presse et de télé, je viens de lire l'interview de Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, par l'association Veni, Vidi, Libri.

Le contexte est le suivant : le Sénateur-Maire de Lyon vient de conclure un accord avec la société Microsoft ; l'association Veni, Vidi, Libri a pour objectif de promouvoir les licences libres.

C'est un plaisir de voir un vrai questionnement, avec rebond sur les réponses de l'interviewé qui est poussé à s'expliquer dans le détail.

www.venividilibri.org/Int...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact