Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

In memoriam : Brahim Déby

Un lecteur a eu la gentillesse de me signaler un fait divers récent : Brahim Déby, le fils du président Tchadien Idriss Déby, a été assassiné hier. L'article rappelle brièvement que « En 2006, il avait été condamné a six mois de prison avec sursis pour port d'arme et détention de drogue ».

Devinez qui était là ?

Commentaires

1. Le mardi 3 juillet 2007 à 09:18 par henriparisien

Finalement, la clémence du tribunal lui a été fatale, puisque, si je ne me trompe, un prévenu lambda aurait été condamné à 1 an de prison ferme.

Et qu'on peut raisonnablement espéré ne pas être assassiné en prison.

2. Le mardi 3 juillet 2007 à 10:09 par v_atekor

Pas grave, l'assassin sera condamné à 3 jours amendes; avec une petite phrase "Vous reconnaissez l'avoir étouffé, c'est honnête".

3. Le mardi 3 juillet 2007 à 10:29 par Vincent

La seule fautive, c'est encore la justice française! Si on lui avait laissé son arme à ce pauvre garçon, il ne serait peut-être pas mort...

4. Le mardi 3 juillet 2007 à 10:53 par oomu

le karma, je suppose...

5. Le mardi 3 juillet 2007 à 11:20 par mad

@3.

Mais son arme, il l'avait encore!

6. Le mardi 3 juillet 2007 à 11:22 par gainsbourg se barre

Marilou repose sous la neige...

7. Le mardi 3 juillet 2007 à 12:00 par Alain

Dans m'article en lien "Car le fils du président tchadien fréquentait des milieux interlopes". On dit "interlope" quand c'est un fils de président, et "louche" sinon, c'est bien ça ?

8. Le mardi 3 juillet 2007 à 12:36 par Mig

Mort asphyxié à la poudre blanche ? Il y avait quoi dans l'extincteur exactement ?

Je n'ai pas les résultats de l'expertise, mais je me risquerais à répondre : de la poudre blanche.

Eolas

9. Le mardi 3 juillet 2007 à 13:05 par Carl

@Alain 7 :
et quand il s'agit d'un personnage de haute extraction, «bon vivant» lui sied mieux qu' «alcoolo».

10. Le mardi 3 juillet 2007 à 13:05 par Carl

@Alain 7 :
et quand il s'agit d'un personnage de haute extraction, «bon vivant» lui sied mieux qu' «alcoolo».

11. Le mardi 3 juillet 2007 à 13:32 par lionel

c'est moi qui ai trop bu ou il y a beaucoup de doublons ?

12. Le mardi 3 juillet 2007 à 13:52 par Némésis

"375 grammes, c'est pas de la consommation personnelle, et serait-ce le cas, il peut être intéressant de savoir qui est capable de fournir de telles quantités."

C'est clair c'est au moins la prise de la décennie.
Pathétique...

13. Le mardi 3 juillet 2007 à 13:57 par PEB

Sans jouer au pousse-au-crime, je me demande si on ne peut pas voir ici une forme de Justice immanente. La Providence fait parfois que l'on est frappé par là-même où l'on a frappé.

Peut-être la Justice humaine eût-elle dû être plus sévère envers ce pauvre enfant afin de le protéger de lui-même.

En français, on pourrait dire: "A trop jouer..."

14. Le mardi 3 juillet 2007 à 14:09 par pseudo

oeil pour oeil, poudre blanche pour poudre blanche...

15. Le mardi 3 juillet 2007 à 14:42 par Gilles

Vous êtes même cité par le Journal Le Temps : www.letemps.ch/template/i...

16. Le mardi 3 juillet 2007 à 15:57 par Henri

Même si cet individu n'était sans doute pas recommandable, il s'agit d'une mort violente, de la sienne en l'occurence et une telle satisfaction (ce triomphal j'étais là) de votre part est assez étonnante. Vous nous aviez habitué à plus de réserves concernant les justiciables, victimes ou coupables.

J'étais à son procès il y a un an, par sur le lieu du crime (j'ai un alibi, j'étais dans ma caverne). Ce fait divers remet d'actualité cet ancien billet. Quant au fait que le décès de cette personne devrait me rendre muet de stupeur respectueuse, et bien non. On a maltraité par le passé une personne à qui j'ai rendu hommage et qui le méritait bien, alors, feindre une douloureuse sympathie pour le fils gâté d'un dictateur qui se comportait en France comme s'il était dans les bordels de N'Djamena, non, merci. Je ne mange pas de cet hypocrite brouet. Bon appétit si vous goûtez de ces mets.

Eolas

17. Le mardi 3 juillet 2007 à 16:05 par PEB

Personne n'est, en principe, satisfait de la mort de personne.

Quand bien même le meurtrier serait le bras armé du Destin, il n'en reste pas moins un dangereux criminel qui devra être condamné et puni.

On peut toutefois s'étonner devant certains changements de fortune chez les Grands.

Ne confondez pas grand et fils de.

Eolas

18. Le mardi 3 juillet 2007 à 16:42 par Fred

Que d'injustice, à cause d'un délit de sale gueule, la "justice" à refusée d'envoyer le fiston d'une famille laborieuse et méritante en prison l'année dernière.

Je pense que les choses sont claires: de dépit le fifounet s'est suicidé et on tente d'étouffer l'affaire en faisant croire à un assassinat. Comme si quelqu'un pouvait en vouloir à un homme si méritant adepte de la libre entreprise.


Je compatis avec la douleur de la famille...


19. Le mardi 3 juillet 2007 à 17:29 par thalamos

Je souscris totalement à votre réponse n°16... rien à ajouter.

Bonne reprise, Maître ! Vous avez réussi à réinventer le mythe de la caverne !

20. Le mardi 3 juillet 2007 à 17:42 par Gombo

Je rejoins totalement le commentaire n°16 d'Henry. La mort de cet homme semble beaucoup vous amuser. Loin de moi l'idée de cautionner les actes qu'il a pu commettre de son vivant, dans les bordels de N'Djamena ou ailleurs, mais se gausser de la mort d'un homme visiblement à la dérive me choque malgré tout... Quant à justifier cette indélicatesse par le fait "qu'on" aurait maltraité une personne à laquelle vous auriez rendu hommage... Je suis sûr Brahim Déby a également un alibi pour ce crime de lèse-majesté, inutile de cracher sur sa tombe. Un homme est un homme.

Mais où voyez vous que je m'amuse de sa mort ? Mes yeux restent secs, que ce soit de larmes de joie ou de tristesse.

Eolas

21. Le mardi 3 juillet 2007 à 17:53 par Henri

Non maître, je ne goute pas de ce mets-là. Je ne connais pas cet individu.
Je n'appelle ni à la sympathie ni a l'antipathie et je ne voulais pas non plus vous être désagréable. Ni vous donner de leçon.
J'appelais simplement à la réserve. Au moins jusqu'à la fin de l'enquête. Je ne suis pas juriste c'est pourquoi je m'étonne de devoir dire ça au milieu je l'imagine d'une majorité de juristes dans ce blog.
Et si ce type avait perdu la vie, en essayant de défendre quelqu'un. Qu'il se soit sacrifié.Qu'il ait donné sa vie. Que cette mort soit justement son rachat.
Si l'enquête nous l'apprend demain. Que devrez-vous dire ici? Et vous Thalamos?

Vous mélangez. Je rappelle sa condamnation d'il y a un an. Son décès ou les circonstances de celui-ci ne changent rien à celle-là.

Eolas

22. Le mardi 3 juillet 2007 à 17:59 par Kharkov

@20
En quoi peut on qualifier ce personnage d' "homme à la dérive" ?
Il avait de mauvaises fréquentations, d'après l'affaire précédente, je crois qu'on peut se mettre d'accord là dessus, voire était lui même une personne peu fréquentable...

Mais lui trouver des excuses, je n'en vois aucun motif.

23. Le mardi 3 juillet 2007 à 18:09 par Salomon Ibn Gabirol

"Je n'ai pas les résultats de l'expertise, mais je me risquerais à répondre : de la poudre blanche.

Eolas"

Ca me rappelle Belmondo (Francois Leclerc) dans Le corps de mon ennemi (Verneuil), a la fin du numero de charme de la celebre Frieda de Dusseldorf, dans sa boite de nuit. Un client tout emoustillé viens le voir: "Dites-moi Leclerc, vous l'avez trouvée ou cette Frieda de Dusseldorf...?" / "Vous allez pas me croire. A Dusseldorf."

www.imdb.com/title/tt0074...

Je savais qu'il y avait du Bebel en vous Eolas.

24. Le mardi 3 juillet 2007 à 18:16 par NicoB73

Les média ont rapporté que Déby fils n'était plus en odeur de sainteté chez son président de père. Sans doute la condamnation correctionnelle de l'année dernière y est pour quelquechose ?

Si bien mal acquis ne profite jamais, valise mal planquée te revient dans la g.

25. Le mardi 3 juillet 2007 à 19:33 par Raph

Je cherche un ouvrage sur le droit diplo, auriez-vous un ouvrage à me conseiller ?

26. Le mardi 3 juillet 2007 à 21:50 par Alcofibrasnasier

Tant va la cruche...
Il appert qu'en prenant connaissance du commentaire d'Eolas lors du procès de... de qui déjà ? Ah oui, un fils de potentat africain gavé à la subvention française et/ou européenne, on se gondole cyniquement.
Qu'on le dessoude à la sournoise alors qu'il aurait dû être au placard, c'est le nec plus ultra pour n'importe quel scénariste.
Plus sérieusement : Eolas a démontré que la justice française faisait montre d'une clémence variable selon le prévenu.
Ce qui me paraît curieux, c'est la passivité de certain syndicat de magistrats pourtant peu enclins à suivre la "raison d'Etat".
6 mois avec sursis...
Allez ! Je vais revoir ce soir le Grand blond avec une chaussure noire... Après tout, parodie pour parodie...
A la seule différence, bien entendu, que l'une d'elles ne coûte rien au contribuable.

27. Le mardi 3 juillet 2007 à 22:15 par Florent

@26: La cause de toutes les frasques d'un fils à Papa dictateur serait-elle donc issue du fait que l'on aide (dans les apparences) l'Afrique ? Excusez-moi du peu, mais j'en doute. Quant à parler tout de suite du "contribuable" sacro-sainte figure qui a remplacé le citoyen dans le vocabulaire de la France d'après est encore une des facilités morales que vous vous autorisez cachée par quelques centimètres de fond de teint réthorique...
Pour Victor Hugo, "la forme est le fond qui remonte à la surface", je prie les Dieux de la république laïque, et conjure le sort pour que votre beau langage puisse influencer votre triste morale.

28. Le mardi 3 juillet 2007 à 22:49 par j'sais plus

Grâce à Gilles (15) et au Temps, j'ai le mot pour définir la tonalité de votre blog : pittoresque (y'a plus qu'en Suisse, au Québec et en Afrique francophone qu'on parle comme ça).

Remarquez ça le fait aussi pour 16 et 2O, "un homme est un homme", ben ouais, et comment !

29. Le mardi 3 juillet 2007 à 23:36 par Thierry

@16 & 20
Cessez de jouer les vierges effarouchées, quand un voyou armé jusqu'aux dents avec un casier long comme le bras ne meurt pas dans son lit entouré de ses petits enfants, y a vraiment pas de quoi s'étonner et en faire un plat. J'oserai même ajouter que je suis assez content qu'il n'ait pas croisé le chemin de mes filles en boite de nuit...Et des vôtres, si vous en avez accessoirement. Quant à prétendre que notre hôte se félicite de je ne sais quoi, cela relève du procès en sorcellerie ! Bonne nuit à tous !

30. Le mardi 3 juillet 2007 à 23:47 par Gombo

Dans votre réponse au commentaire 16. S'il s'agissait d'ironie, veuillez me pardonner, il est parfois difficile la repérer sans connaître la personne, et encore plus à l'écrit. Si vous étiez serieux, pardon mais vos vues sont très eloignées des miennes. Mais peu importe, et bonne continuation à votre blog.
Pour répondre au commentaire 28, je suis de France métropolitaine, et je m'exprime comme je le souhaite. J'espère qu'il en est de même pour vous.

31. Le mercredi 4 juillet 2007 à 00:07 par Raph

Rien à voir avec le sujet :

Je viens de regarder un sujet sur la chaine de l'UMP.. euh.. TF1, le droit de savoir et j'ai vu un de vos confrère -dont j'ai lu beaucoup de mémoire lors de mon stage au TA- faire de la pub de manière détourné... Est-ce légal ?

32. Le mercredi 4 juillet 2007 à 10:07 par Henri

A lire les réactions aux interventions 16, 20 et 21,(dans lesquelles je suis impliqué) on pourrait croire que la majorité des lecteurs de ce blog appartient à une association de style "far-west" prêchant la justice expéditive, le jugement par l'opinion publique et le lynchage.
J'espère qu'il n'en est rien et qu'en général ici (où pourrait-on le faire mieux qu'ici?) on a une plus haute idée de la police et de la justice française.

Mais comment le savoir ? Il n'y a que trois ans d'archive et 657 billets...

Eolas

33. Le mercredi 4 juillet 2007 à 12:01 par Contra

@ Raph (32)

Je viens d'un des pays exotiques cités par 28.... ici, nous connaissons quelque chose qui s'appelle la violation du secret de fonction. Rapport soit donc à votre billet du jour sur votre site, n'existe-il rien de comparable en France ?

:)

34. Le mercredi 4 juillet 2007 à 12:17 par Bébèrt

Les commentaires d'Henri et Gombo sont très intéressantes. Le respect de la mémoire d'une victime interdirait tous propos ressemblant de près ou de loin à de la critique. C'est ce qu'Orwell appellerait "l'arrêt du crime" (quelle ironie!). C'est de l'auto-censure poussée à son extrême.
Non, il ne s'agit pas de se réjouir ou de mépriser ouvertement ce pauvre monsieur mais seulement évoquer ses frasques passées, même si cela écorne un peu sa réputation, afin d'éclairer le lecteur sur les fréquentations du bonhomme et le présumé pourquoi de cette mort qui, je ne le pense pas, soit le fait de son boulanger à qui il n'aurait pas payé sa dernière baguette.

35. Le mercredi 4 juillet 2007 à 12:46 par Thierry

@ 32
"on pourrait croire que la majorité des lecteurs de ce blog appartient à une association de style "far-west" prêchant la justice expéditive, le jugement par l'opinion publique et le lynchage."

Libre à vous de toiser ce blog du haut de votre bienveillante tolérance, en revanche, ne chaussez pas vos bottes de procureur pour me juger, car c'est sans doute çà la justice de "far-west".

36. Le mercredi 4 juillet 2007 à 13:58 par Alsahi

Brahim Deby est mort,paix a son ame.
Je suis tchadien et je me rappele exactement des details de l'article de Eolas concernant l'affaire de Brahim avec la justice francaise l'annee derniere.Il est surnomme a N'djamena Tallaf ce qui veut dire faiseur de trouble et beaucoup de mes concitoyens sont heureux de sa mort meme si celle-ci n'est pas souhaitable a tout autre humain.
Il avait des problemes avec son pere a part celui de la justice ,il diasait que la derniere femme de son pere etait sa copine et que c'est a lui que revient le droit de marriage avec cette femme.Ensuite,son pere nomme son ex-copine qui est l'actuelle premiere dame au poste du fils (secretaire particulier) et le nomme conseiller.Enfin,il se prenait pour un presidentiable et apparement avec le dernier decret signe par son pere,il obtint la certitude qu'il ne serait rien dans l'Etat.
La derniere decision rendue par la justice francaise le rassure du fait qu'en France ou au Tchad,il pourrait agir de la meme maniere .
Ne dit-on pas tel pere tel fils.De toute facon il est mort comme il a vecu. Wait and see ..........

37. Le mercredi 4 juillet 2007 à 14:19 par hors sujet

pardonnez moi encore de revenir à un autre fait divers que vous m'avez dit déjà ne pas vouloir commenter.

n'ayez crainte pour vos statistiques, je suis addict de votre site depuis bien longtemps et ne me contente pas d'y attendre des billets.

pourquoi ne pas commenter l'actualité sur ce point, pourquoi ne pas apporter votre point de vue sur la complexité du rapport client avocat en droit pénal ?

voilà, c'est fait, j'ai peur de me faire virer maintenant, mais votre avis m'intéresse, désolé.

38. Le mercredi 4 juillet 2007 à 15:43 par m.anuel

Le commentaire 36 me semble bien résumer la situtation : "Ne dit-on pas tel pere tel fils.De toute facon il est mort comme il a vecu. Wait and see .........."

je n'ai pas lu sur ce forum de réjouissance particulière sur cette mort, mais il est clair que ce fait divers n'est guère propice aux émois de vierges effarouchées.

39. Le mercredi 4 juillet 2007 à 16:12 par della

De toute façon ce procès d'intention n'a aucun sens, Eolas, en juin 2006, bien que très intuitif, n'avait pas imaginé que cet homme finirait mort dans un parking souterrain de Courbevoie.

Ce billet n'est que la mise en perspective d'une archive judiciaire écrite en toute bonne foi et d''un fait divers crapuleux pour la simple raison qu'ils concernent la même personne.

40. Le mercredi 4 juillet 2007 à 18:23 par Thierry

L'étude de la bande vidéo du parking de Courbevoie montre des individus masqués en train de poursuivre notre homme...Le boulanger et sa femme sans doute...

41. Le mercredi 4 juillet 2007 à 19:20 par Raph

@Contra :
Il y a bien le secret professionnel, mais tout ce que je dis a été dit soit à la télé hier soir, soit au cours de l'audience publique.
Donc, ce que je sais, vous auriez aussi pu le savoir.

42. Le mercredi 4 juillet 2007 à 21:12 par Lumina

On a donc des cas de justice où les hommes célèbres encourent la peine légère (Brahim Deby l'année dernière), et des cas de justice où des hommes célèbres encourent la peine lourde (récemment Paris Hilton).

Maitre Eolas, vous n'êtes pas partisan de la peine plancher, mais quelques jours de prison ferme pour le port d'une arme chargée n'auraient pas fait de mal.

43. Le jeudi 5 juillet 2007 à 09:39 par m.anuel

c'est un scoop, Paris Hilton est un homme !

Cet homme célèbre a donc eu une peine lourde ? en tout cas, pas de sursis pour nous, qui devons toujours supporter des bulletins d'information à son sujet !!!

44. Le jeudi 5 juillet 2007 à 12:24 par Thalamos

à Henri (N°32)
Non, vraiment, pas de lynchage. Mais cette réserve (à mon tour) : l'humanisme qui doit nous guider (et tout le monde je pense regrette une mort, violente semble-t-il) ne doit pas non plus eclipser notre esprit critique. Ma seule position est de ne pas verser de larmes (compte tenu du passé de cet individu, asser lourd tout de même)... Pas de justifier sa mort... de plus, les circonstances précises nous échappent à tous j'imagine.
Je ne crois pas qu'il y ait réellement matière à polémique.

45. Le jeudi 5 juillet 2007 à 17:17 par Esurnir

"droit diplo" oxymore ?

46. Le jeudi 5 juillet 2007 à 19:29 par didier Schneider

@ 26 "Plus sérieusement : Eolas a démontré que la justice française faisait montre d'une clémence variable selon le prévenu.
Ce qui me paraît curieux, c'est la passivité de certain syndicat de magistrats pourtant peu enclins à suivre la "raison d'Etat"."
et @ 45 : "droit diplo" oxymore ?

Je crois bien en deux poids deux mesures pour le traitement de l'affaire Deby fils l'année dernière. Et donc pour d'autres aussi. Comment doivent se regarder dans la glace les magistrats du siège après une telle parodie ?

Et pendant ce temps là, mes Versaillais en collégiale reouvrent les débats dans 6 mois, pour une affaire identique à une autre dans laquelle cette chambre s'était fait cassée trois fois en plénière.

A défaut de donner raison tout de suite à la partie demanderesse, ils se vengent et font trainer les choses.

"c'est le propre des betes sauvages de redouter le fort et d'intimider les faibles"
Nichiren Daïshonin ( japonais mort il y a bien longtemps )

47. Le mercredi 18 juillet 2007 à 09:33 par roswell832

Préparant le concours d'avocat (CRFPA), je me demandais s'il vous serait possible de faire un topo sur les différentes nullités touchant des actes irrégulièrement accomplis au cours de la procédure pénale. Merci d'avance...

Vous voulez pas que je passe l'examen à votre place, plutôt ?

Eolas

48. Le mercredi 18 juillet 2007 à 13:35 par boska

Sur le site de rfi aujourd'hui il précise que notre cher fiston a été attaqué par "des hommes cagoulés déguisés en policier". Est ce que ça ne serait pas par hasard des policiers tout court qui aurait eu des intérêts à l'éliminer ? Dans le même article ont lit que les avocats de la famille Déby penche pour la thèse " d'un cambriolage qui a mal tourné" preuve en serait la fouille en règle de son appart pour trouver de l'argent ! Je n'y crois pas une seconde quel est le richard honète qui va cacher ces billets de banques dans les tuyaux d'aération et derrière le tablier de la baignoire (dixit article RFI) ? Les banques n'accepte plus les caid de la france-afrique ? Bref ça sent le coup monté! Mais monté par qui? pour qui? pourquoi?

Vous croyez que vous trouverez la vérité sur internet ?

Eolas

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact