Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Harry Potter et les reliques de la mort (Billet SANS spoiler)

Ma tasse est vide, hormis quelques débris de feuille de thé. Rameau, Marais et Couperin ont rangé leurs instruments et sont sortis sur la pointe des pieds. Mon fauteuil est encore chaud de ma présence, le coussin reprenant peu à peu sa forme initiale. Dans ma main, le 7e tome est refermé, sur la dernière page. J'ai fini et je sais.

De ce que je sais je ne dirai rien. Nous en reparlerons cet automne (car contrairement à ce qu'on pourrait penser en regardant par la fenêtre, nous ne sommes pas en automne) et j'ai hâte de pouvoir le faire tant les commentaires sous mes précédents billets de cette catégories étaient intéressants.

Qu'attendre de la lecture de ce 7e tome ?

Une immense mélancolie en refermant le livre. Cette fois, c'est fini et bien fini, pas de 8e tome à attendre en trépignant d'impatience. JK Rowling a annoncé qu'elle publierait ses nombreuses notes et histoires des personnages dans ce que les anglais appellent un Companion, un livre qui condense des informations supplémentaires sur une oeuvre sans la continuer. Ceux qui ont lu ses deux petits livrets publiés pour une cause humanitaire se pourlécheront les babines tant l'humour et l'imagination de l'auteur se retrouvent même dans les moindres détails.

Comme d'habitude, le rythme va crescendo, sauf que cette fois, la progression se fait par saccades. Des scènes d'action intenses entrecoupées de périodes de calme, voire d'égarement face au mystère. Harry et ses amis sont livrés à eux même, dans un monde devenu nettement plus hostile (l'ambiance de l'Ordre du Phénix en comparaison fait club med). Dumbledore n'est plus là, et son absence se sent.

Le final est épique, à la hauteur de la conclusion de cette saga, dans un mélange de spectaculaire, de coups de théâtre et de révélations fracassantes. Et mortel, comme ne peut que l'être la confrontation avec Vous Savez Qui. Et l'auteur a toujours ce don de semer des indices le long du livre, de présenter des mystères inexplicables jusqu'à ce qu'à la fin le voile soit levé d'un coup et nous soyons éblouis de l'ingéniosité de la construction. Plus encore cette fois ci, car c'est bel et bien sur 7 volumes que ce dénouement a été bâti. Relire les six tomes avant d'attaquer le septième n'est pas un luxe.

Le titre français "Harry Potter et les reliques de la mort" est une traduction parfaite pour Deathly Hallows, eu égard à l'histoire.

Une petite frustration toutefois. L'auteur, à la fin, nous donne dans un bref épilogue un aperçu de ce que deviennent certains de ceux qui ont survécu, mais pas tous, loin de là. C'est terriblement frustrant, on a la sensation de les planter là un peu brutalement. Jo, quand on écrit une histoire avec autant de personnages, il faut assumer. Bon, ce sera pour le companion, sans doute.

Il est encore un peu tôt pour dire si c'est le meilleur ou non, je viens de le reposer. Et le fait d'être le dernier tome, la conclusion, là où tout est révélé ne permet pas une vision sereine. JK Rowling dit que c'est son préféré. Je la comprends. Mais le Prisonnier d'Azkaban reste pour moi une référence. En tout cas, sans nul doute, un livre à la hauteur de ce que j'attendais.

Dernière chose. Le manuscrit a été remanié par rapport à l'original. Elle avait annoncé il y a longtemps que le dernier mot du dernier chapitre était "scar", cicatrice.

Ce n'est plus le cas.

Commentaires

1. Le lundi 23 juillet 2007 à 15:19 par Alice

Démonstration est faite que l'on peut parler (et bien en plus)d'un livre sans tout dévoiler... Merci Maître de votre délicatesse.

Je fini le premier châpitre et doit me remettre au travail. C'est très dur. Les nuits à venir seront courtes !

2. Le lundi 23 juillet 2007 à 15:23 par peter

*no spoiler non plus*

je ne peux m'empêcher de tomber dans le cliché "un avocat lire HP???".

Concernant l'épilogue, le chapitre précédent est tellement énorme, tellement plein d'émotions qu'un épilogue de plus de 10 pages aurait été indigeste, et surtout "Jo" décrit ce qui est le plus important, ce qui est au final au centre de l'histoire ;)

bon, je sens qu'on va agacer ceux qui ne l'ont pas lu alors on arrête ;)

3. Le lundi 23 juillet 2007 à 15:27 par Roxane

Bon, je vais finir par le lire !

4. Le lundi 23 juillet 2007 à 15:38 par vali

C'est quand la fin des vacances ? Parce que bouffer du Harry Potter jusqu'ici, disons, pour rester dans l'euphémisme, ca me met hors de moi : pas besoin de publicité supplémentaire, sans compter le nombre d'écrivain géniaux noyés dans la masse commerciale de ce genre. Donc, bref, je me désabonnerais bien du rss, mais je ne serais du coup pas au courant de la reprise d'une activité normale si je ne viens pas vérifier quotidiennement, ce qui revient peu ou prou à rester abonné.

Une petite date pour m'éviter d'autres (hypothétiques) moments d'amertumes ?

Non. N'hésitez pas à vous désabonner si ça ne vous convient pas.

Eolas

5. Le lundi 23 juillet 2007 à 15:44 par FredBezies

J'ai eu le livre en version "couverture enfant" (dommage !), mais je confirme tout ce que vient de dire notre cher maître.

J'avoue que la deuxième partie est franchement plus "sanglante" que la première, et que cet ultime tome éclaire bien des points sombres des 6 premiers volumes.

Pas étonnant que l'auteur ait mis 5 ans pour tracer la trame des personnages et de l'histoire, vu le niveau de complexité de l'intrigue.

Le dernier chapitre est un bijou de rebondissement. L'épilogue ? Il m'a laissé un peu froid :(

En tout cas, je pense que je relierais la saga en entier durant mes longues nuits d'hiver ;)

6. Le lundi 23 juillet 2007 à 15:48 par jean

Eolas est un ouf!

Non seulement, il lit Harry Potter en écoutant Rameau, Marais et Couperin (!!) et en plus il va peut-être me faire me lancer dans cette série... moi fan du LOTR! Quatre mots: c'est un ouf!

J'ai lu avec plaisir le Seigneur des Anneaux en son temps. Je crois qu'on peut aimer l'un et l'autre, en principe nous avons une capacité à apprécier illimitée.

Eolas

7. Le lundi 23 juillet 2007 à 16:11 par Lucho

Juste un commentaire, maître, sur votre absence de spoiler.
Pour moi, (et sans doute pour d'autres) qui attendait un retour (sous qque forme que ce soit) de ce cher Albus, la dernière phrase de votre 5ème paragraphe en est déja un.

Lucho

J'ai bien pesé chacun de mes mots. Ne leur faites pas dire ce qu'ils ne disent pas.

Eolas

8. Le lundi 23 juillet 2007 à 16:16 par Yogi

Un lexique anglais / français fort utile pour ceux qui ont lu les tomes précédents en français et s'attaquent au 7 en anglais : www.gazette-du-sorcier.co...

(lien sans spoiler pour l'instant !!)

9. Le lundi 23 juillet 2007 à 16:29 par Goat

Bizarrement, j'ai trouvé l'épilogue (le dernier chapitre donc) particulièrement inutile mais certainement pas frustrant. Quoique... si l'auteur a prévu quelques livres annexes (il me semblait pourtant qu'elle était à l'abri côté argent) cela explique un peu sa présence.

@Lucho: et pourtant ce cher Albus est bien présent... sous une forme ou sous une autre ;-)

10. Le lundi 23 juillet 2007 à 17:13 par Clems

Alors que je me demandais si j'allais le lire ou non. Je crois que la réponse est non, il est impossible d'échapper aux gens qui racontent la fin.

(dernière un date, un type au tel qui racontait tout et impossible de me sauver)

11. Le lundi 23 juillet 2007 à 17:14 par groquick

@Jean: Découvrir les 7 tomes d'un seul coup devrait être particulièrement savoureux...
Je vous envie...

12. Le lundi 23 juillet 2007 à 17:27 par Vicnent

Finalement, Maître, tu as pu mourir tranquille...
www.vicnent.info/blog/ind...

13. Le lundi 23 juillet 2007 à 17:55 par Xavier

Étrange mon sentiment depuis samedi. J'ai le livre en main et samedi-dimanche, je n'ai pas réussi à rentrer réellement dedans. Comme un dernier chocolat ou un dernier verre de vin que je voulais savourer et faire durer le plus longtemps possible. Depuis ce matin, je suis réellement entré dans le livre, retrouvant plaisir et questions, savourant les pages.

14. Le lundi 23 juillet 2007 à 18:15 par Air

C'est amusant d'évoquer une culture plutôt sélective pour introduire le dernier produit "culturel" de masse.
On croirait que vous utilisez ces compositeurs comme une preuve de bons goûts pour mieux vendre votre passion pour Harry Potter ...
Je me disais donc que je pourrais lire Dostoïevski en écoutant du Mat Pokora, ce qui rendrait ce dernier plus tendance auprès de quelques tympans aussi délicats que les vitres...

J'imagine que ces précisons étaient simplement destinées à nous plonger dans votre univers de lecture et que c'est mon esprit saturé par la déferlante Harry Potter qui trouve suspicieux le mélange des genres 



Non, vous m'avez démasqué : en fait, j'écoutais la compil de la star'ac, avec TF1 en fond sonore. Car quand on aime la même chose que beaucoup d'autres, on ne peut pas être intelligent et cultivé. Pour prouver qu'on l'est, on doit être chiant, ne regarder qu'Arte (sur internet, ne pas avoir de télé est soooooo tendance), n'écouter que France culture, et jeter à la poubelle avec une grimace de mépris tout livre lu par plus de trois personnes en vie. Et pour la "déferlante" Harry Potter (Mon dieu ! Des journaux annoncent la sortie d'un livre ! Vous vous rendez compte, d'un LIVRE ! Au secours ! Je sature ! Je sature !), j'espère que vous serez plongé dans un coma profond lors de la prochaine coupe du monde de quoi que ce soit, parce que vos capacités d'encaissement médiatique sont sacrément limitées.

Eolas

15. Le lundi 23 juillet 2007 à 19:03 par Elasis

c'est quand même à ces moments là qu'on peut s'amuser de relire toutes les suppositions qui ont pu être faites avant la sortie du livre... ;)
maitre.eolas.free.fr/jour...

16. Le lundi 23 juillet 2007 à 19:17 par YR

Eolas, sans vouloir vous offenser, vos capacités d'encaissement semblent également limitées en ce moment...

HP est un succès, soit. Dire que c'est de la haute littérature serait exagéré et il est possible de ne pas aimer ces histoires pour enfants, quand bien même tant de gens les lisent.

Dans ce tome 7, l'histoire se traîne longtemps, les moments d'action sont inhabituellement insensés (Franchement, [Spoiler]

) et le dénouement à tiroir est lui aussi assez incroyable : pourquoi [Spoiler]

? Trouvez vous habituel que nos héros d'ordinaire si perspicaces ne prennent même pas un instant pendant tout le livre pour tenter de résoudre le mystère du [spoiler]

?)

Ceci dit, la cohérence de l'ensemble reste grande. Les ressorts de l'histoire générale, qu'on pouvait un peu deviner à la fin du 6, sont biens ficelés. J'ai juste un léger doute quant à la construction pour ce dernier tome, moins fluide et moins percutant que d'autres.

Cela reste néanmoins un livre au pouvoir extraordinaire : lire 600 pages en anglais en un WE reste assez rare pour moi, comme pour tant d'autres certainement !

Entre phénomène marketing artificiel et monument de la littérature, il y a tout une marge, dans laquelle se situe l'oeuvre dans son ensemble. Las il est trop tôt pour engager une discussion sur les questions que vous vous posez, et pour lesquelles j'ai des explications à proposer (si vous vous souvenez de vos questions : 1 : C'est dans cet endroit que tout a commencé pour lui, il est normal que cet endroit lui vienne à l'esprit pour symboliser un lieu de passage. 2 : Il est devenu comme ça après avoir été placé là et n'est pas évident à déménager. 3 : Ils essayent mais n'y arrivent pas. Ce sentiment de piétinement est à l'origine de bien des tensions et de doutes.

Eolas

17. Le lundi 23 juillet 2007 à 19:38 par Gathar

@10 : Il est tout à fait possible de lire sans se faire raconter la fin. J'ai acheté mon exemplaire samedi matin au réveil, je suis rentré chez moi, ai coupé mon téléphone, et n'en suis plus sorti avant de l'avoir fini samedi soir.

@11 : Pourtant, le désir s'accroit quand l'effet se recule.

@ceux qui critiquent la célébrité du livre : J'ai commencé à les lire avant qu'ils ne deviennent célèbre en France, avant les films, et ne les aime pas moins. Un bon produit reste bon, qui ait du succès ou pas. Ensuite, on peut aimer ou pas, comme toute chose, et une chose qu'on aime pas qui est célèbre peut agacer (j'ai par exemple été totalement dégouté du foot à la télé, pour lequel j'étais loin d'être fan, quand j'ai vécu en résidence étudiante avec télé dans la salle commune et du foot dessus plus d'1h par jour en moyenne), mais la célébrité ne me semble ni dans un sens ni dans un autre un critère pertinent pour apprécier une oeuvre.

Ce qui pour vous est une évidence ne l'est manifestement pas pour ceux qui tirent gloire de mépriser ce qu'ils ne connaissent pas et s'en croient plus intelligents. Pour ma part, je n'ai guère goûté les films ; le troisième me semble le plus réussi, ou le moins raté, mais tellement de choses doivent être élaguées que ça vire à la mutilation. Le seul intérêt est le choix des acteurs. Les réussites sont : Snape, McGonnagal, Hermione, Luna, Molly Weasley, Bellatrix Lestrange, Trewlawney et Lockhart. Sirius, j'hésite. Gary Oldman est un fabuleux acteur, mais on ne lui donne guère les moyens de s'exprimer. Les ratages sont Harry lui même, Dumbledore (Richard Harris était pas mal dans le premier mais déjà mourant dans le second), Dobby, et Voldemort, désolé pour Ralph Fiennes, qui surjoue. Dommage, les trois personnages principaux.

Eolas

18. Le lundi 23 juillet 2007 à 20:05 par Spurinna

@ YR

Il est encore un peu tôt pour séparer le bon grain de l'ivraie en matière de littérature. Le Seigneur des Anneaux n'a été reconnu par tous que 30 ans après sa parution, et pourtant c'est une pierre angulaire du genre fantastique. Le temps fera son oeuvre, comme il le fait de manière générale en art.

19. Le lundi 23 juillet 2007 à 20:08 par Laure

Moi je lis Harry Potter en buvant du Coca-Cola avec Scarlatti en musique de fond... (tiens, je mettrais bien en boucle l'étonnante sonate K.141, pour ne pas m'endormir). Je n'en ai lu qu'un tiers pour le moment, et je vois sans surprise que le Ministère de la Magie est une vraie pétaudière, comme tous les ministères (presque pire que chez les Moldus).

20. Le lundi 23 juillet 2007 à 20:47 par Laetitia

C'est tellement cruel ... Le monde est sans pitie et je regrette d'avoir tant neglige l'anglais jusque la !!! Je suis au Canada pour tenter de rattraper le temps perdu mais mon niveau reste trop faible pour lire ce qui doit etre un chef-oeuvre d'imagination et de logique. Je dois contempler les gens dans le bus ou le metro qui lisent de maniere empressee ces pages que je ne pourrais decouvrir avant le 26 octobre !!
Merci de respecter le secret auquel j'ai moi meme du mal a resister ayant du m'arreter a 4 reprises en train de commencer le premier chapitre ... Non, non, non tous les details doivent etre importants je ne veux en louper aucun, j'attends la version francaise.
Au passage de ce commentaire parmis tant d'autre, je viens de decouvrir ce blog par hasard et le ton des quelques billets que j'ai pu y lire qu'ils soient juridiques ou non, m'ont fait penser a celui qu'empruntait mon Professeur de droit social l'an passe ... Ces billets sont tres bien ecrit !

21. Le lundi 23 juillet 2007 à 21:58 par Attila Smith

Gloire à Madame Rowling d'avoir remis au goût du jour ce délicieux substantif "hallow", qui ne persistait qu'à travers
ses composés
1) "Allhallows" (un synonyme du plus usité "All Saints' Day")
et
2)"Hallowe'en", qui en est la veille (et que certains mécréants écrivent "Halloween", sans apostrophe)

22. Le lundi 23 juillet 2007 à 22:07 par FO

Merci, Maitre, de nous faire partager votre enthousiasme pour ce Harry Potter qui nous enchante.

Avez-vous remarque en bas de la page 268 (version enfant, tout en bas, en italique) que la citation est de saint Paul (Cor. 15:26) ?
Dans une oeuvre si remplie de spiritualite (mais pas de religiosite) je ne peux m'empecher de sourire (sans malice aucune) a cet "emprunt" pour un lieu si important !

Bien a vous,

23. Le lundi 23 juillet 2007 à 22:21 par Emmanuel

Ouf ! Je viens à l'instant de finir ! Coincé dans un coin de la cuisine, à dire "non, attends, tu ne peux pas me l'enlever maintenant !" à ma soeur qui n'en pouvait plus !

Je le relirais avec plaisir, c'est vrai que sur la fin je fonçais, j'avais envie de savoir ! J'ai gagné un de mes paris, ayant trouvé la bonne réponse à une des questions qu'ouvraient le 6, mais quand même quelle force ce livre !

Maître, je ne suis pas d'accord sur l'épilogue : je trouve que ça aide à ne pas tourner la page, à se demander ce que deviennent "certains de ceux qui ont survécu". J'ai reposé le livre à bout de souffle, mais satisfait : il n'y a rien de plus frustrant que ces pseudos-fins qui laissent ouvertes d'autres suites ! Comme vous le dites, "Cette fois, c'est fini et bien fini, pas de 8e tome à attendre en trépignant d'impatience." Mais sinon, vous avez très bien résumé ce que j'en pense !

Pour ma part, j'ai préféré Harry Potter et la Coupe de Feu, peut-être le dernier où Harry est encore un enfant ...

Vivement cet automne alors !

24. Le lundi 23 juillet 2007 à 22:34 par Gilles Delouse

Pour ma part, je n'ai rien trouvé de mieux que Dukas et son "Apprenti Sorcier" comme fond sonore pour savourer cet ouvrage...

25. Le lundi 23 juillet 2007 à 22:36 par Gathar

J'admets que les films ne me font généralement ni chaud ni froid. Ils se laissent regarder, mais je pense que si j'avais commencé par eux, je n'aurait peut-être pas trop accroché.

Je les perçoit plus comme une illustration des livres, permettant de placer des images, parfois bien réussies, sur ce qui n'avait auparavant qu'une existence dans mon imaginaire, que comme des oeuvres ayant une existence indépendante.

Il y a deux autres films qui m'ont fait la même impression, la série du Seigneur des anneaux et Dune. Ce qui me surprends, c'est que ces trois oeuvres sont dans le domaine de la fantasy, je ne sais pas si c'est le genre qui fait ça.

Pour le casting, c'est Ron qui diffère le plus de l'image que je m'en était fait. Il fait bien trop grand dadais à mon goût, avec le regard aussi expressif qu'un Flobberworm asthmatique. Peut être l'acteur est-il une victime des Wrackspurt. En revanche, dans le dernier épisode, j'ai été très satisfait des acteurs de Dolores Umbridge et surtout Luna.

Ha, non. Depuis ma lecture de l'Ordre du Phénix, je m'étais figuré Debra Jo Rupp dans le rôle d'Umbridge (Ombrage) et je reste convaincu qu'elle aurait été parfaite.

Eolas

26. Le lundi 23 juillet 2007 à 23:05 par Topoline

Totalement d'accord pour Alan Rickman mais désolée chez Eolas Hermione surjoue.

27. Le lundi 23 juillet 2007 à 23:09 par Frogman

@Attila Smith (21)
Le mot a été remis au goût du jour, effectivement... il a carrément été rajouté au dictionnaire Merriam-Webster pour l'occasion : «It is not listed in most dictionaries but has been added to this database because of the renewed interest in it sparked by the publication of J.K. Rowling's /Harry Potter and the Deathly Hallows./ » (mw1.merriam-webster.com/d... )

28. Le lundi 23 juillet 2007 à 23:44 par Raph

Demain, j'attaque le tome 1... Suite à diverses pressions et à force de lire des avis... Je m'y mets...
Les tomes 1 à 5 sont devant moi....
Ca va me changer des bouquins de Clancy (cette phrase est destinée à permettre à Eolas de placer un commentaire sur les ex-flics ;) )

En fait, ça ne vous changera pas tant que ça...
Le premier tome est vraiment pour enfant, ne vous agacez pas trop du style. Ca change dès le 2e tome.

Eolas

29. Le mardi 24 juillet 2007 à 00:44 par Jathenais

Je rebondis sur votre réponse à Raph, même en français, j'ai trouvé que l'écriture grandissait avec l'histoire et les personnages.

Je vous en veux un peu quand même : maintenant j'ai beaucoup de mal à gérer mon impatience, due à mon obstination à vouloir acquérir mon exemplaire chez mon petit libraire minuscule qui ne sera pas livré avant la deuxième salve, prévue "à partir du 30 juillet"...

Amazon m'a livré samedi avant neuf heures. Vous saluerez bien votre libraire de ma part, je suis sûr qu'il est très gentil malgré tout.

Eolas

30. Le mardi 24 juillet 2007 à 01:03 par AmdC

D'accord sur l'épilogue extrêment frustrant : il ne mentionne aucun de mes personnages préférés ! C'est nul ! Et puis, il est un peu crétinou sur les bords quand même, à part xxx qui est très drôle :)

Sinon, j'ai vu l'Ordre du Phoenix au cinoche ce soir, Dolores Ombrage est affreusement mal interprétée : on en a fait une petite bonne femme mielleuse et cul-béni, en gommant tout ce qu'elle pouvait voir de vicieux et de sadique. Du coup le personnage en est tout affadi.

En revanche Helena Bonham Carter campe une cinglée hystérique absolument parfaite.
Ce pauvre Daniel Radcliffe joue toujours aussi mal, ne sait pas marcher sans boîter et a le regard expressif d'un boeuf. Malgré 5 films au compteur ça ne s'arrange pas ! Et au contraire d'un précédent posteur, je trouve que Hermione et Ron sont deux excellents interprètes, surpassant allègrement le petit pote Potter.

Enfin, le scenario est faiblard et le film manque de substance. C'est vraiment dommage de négliger à ce point l'écriture du scenar et de n'en faire qu'une suite de faits...

31. Le mardi 24 juillet 2007 à 01:24 par Bertrand

Tout d'abord, je précise que je n'ai lu aucun des livres et ne compte pas les lire tout de suite, pour plusieurs raisons. Principalement, je vais attendre que le battage médiatique s'arrête, que l'on en parle plus et que je ne risque pas de me trouver confronté au quotidien à des révélations. Avec un peu de chance, j'arriverai à oublier les nombreux 'spoilers' que j'ai déjà vus, bien que je me souvienne toujours du plus gros concernant le sixième tome (auquel vous faites plus ou moins allusion, en faisant, il me semble, l'hypothèse que tous vos lecteurs ont déjà lu ce tome) alors que je ne m'y intéresse pas du tout. Quoi qu'il en soit, malgré mon appréhension suite au tel battage médiatique (que l'on ne peut que trop souvent associer à quelque chose de maigre qualité), les nombreuses louanges venant de toutes parts et de notamment de personnes dont je connais et partage les gouts littéraires me pousseront à lire ces livres, certainement en anglais. Maintenant que tous sont sortis, je peux y penser : rien de plus horrible que d'être arrêté en plein milieu d'une série et de devoir attendre le long et difficile travail de l'auteur pour connaitre la suite, qui sera dévorée en rien de temps, peut-être en la savourant moins dans l'empressement.
Concernant les films, je n'ai vu que le premier et il ne me semble pas meilleur ou moins beau que de nombreuses adaptations tombant dans la même catégorie (Le monde de Narnia par exemple). Je ne juge que sur le plan cinématographique, n'ayant lu aucun des livres. Et cela ne m'a certainement pas donné l'envie de me plonger dans ces livres (Je venais d'acquérir Le seigneur des anneaux en version anglaise à ce moment, après justement une hésitation entre ce dernier et les livres d'Harry Potter disponibles à ce moment (les 5 premiers si mes souvenirs sont bons))

Concernant le battage médiatique, vous faites allusion au battage suivant une Coupe du monde (principalement de football d'ailleurs, les autres sports sont bien moins représentés (voire presque pas du tout)). Ceci rapproche à mon gout les livres de ce genre d'évènements dont on fait tout un plat et qui ne sont au final pas du tout extraordinaire. La coupe du monde de foot n'a cette importance uniquement car elle a été portée par les médias au fil des années comme quelque chose de fantastique. Je trouve que ce genre d'effervescence autour d'un livre, film ou autre, est le meilleur moyen d'être déçu car on en attend énormément. Tant mieux si ce n'est pas le cas, mais j'ai gardé le souvenir des nouveaux épisodes de Star Wars...
Souhaitons aussi à JK Rowling d'arriver à rebondir et continuer à écrire des livres ayant du succès après Harry Potter, ce qui ne sera certainement pas facile.

Sur une note plus générale, je suis fan de votre blog, très instructif et bien écrit, fourmillant d'innombrables petites notes humoristique qui me font éclater de rire devant mon écran. Surtout, continuez !

Sur ce, je retourne lire Dune...

Bertrand

32. Le mardi 24 juillet 2007 à 04:20 par Jathenais

Il est adorable, passionné et passionnant, ça mérite bien un petit effort de patience...

Pour la peine, je vais replonger dans les deux précédents, histoire de dérouiller mon anglais que je ne sors qu'à chaque nouvel opus.

33. Le mardi 24 juillet 2007 à 08:37 par glandium

@23 : Pour ma part, j'ai commencé par les 3 premiers films, et alors que le premier n'était pas très attirant, j'ai carrément accroché sur les deux autres, et surtout le 3ème, qui pour moi est le plus réussi jusqu'à présent. C'est en voyant le 3ème que je me suis dit qu'il fallait que je lise les livres (et ma femme insistait en me disant que les livres étaient tellement mieux). Et effectivement, les livres sont excellents. Et c'est après les avoir lus que j'ai vu films suivants. J'ai trouvé le 4ème assez décevant (un peu un effet "tout ça pour ça ?") et le 5ème beaucoup mieux réussi, mais tailladé. Il faut dire que le 5ème livre est aussi extrèmement touffu, et qu'il aurait fallu 2 films pour le retranscrire en images.

@Eolas : JKR avait annoncé il y a quelques temps déjà que le dernier mot n'était plus 'scar'.

Pour ma part, je vais recevoir ce dernier tome par la poste aujourd'hui (il vient d'angleterre, parce que, paradoxalement, ça y coûte moins cher, même frais de ports inclus), et m'enfermer quelques jours ;)

34. Le mardi 24 juillet 2007 à 08:41 par glandium

Ah et j'abonde : Alan Rickman est vraiment parfait en Snape.

35. Le mardi 24 juillet 2007 à 09:37 par Henri

On a eu une littérature de ce genre en France avec Eugène Sue et ses mystères de Paris. Zevaco et tant d'autres.
Plus longue et plus mystérieuse encore. Effet de mode passé.
En sera-t-il de même avec HP. Je le lirai quand il ne sera plus à la mode.
Pour l'heure, les indémodables Dickens, Conrad, Balzac, Gogol, Dostoï suffisent à mon bonheur.
Et avec eux j'ai au moins la satisfaction de croire que je ne me suis pas fait piéger dans une gigantesque entourloupe de marketing.

Vous me perñettrez de sourire en pensant que si vous aviez vecu quelques décénnies plus tôt, vous auriez boudé ces mêmes auteurs en ne voyant dans leur succès qu'un pur effet de mode.

Eolas

36. Le mardi 24 juillet 2007 à 09:52 par villiv

Bonjour,

C'est moi ou HP7 suscite beaucoup plus de commentaires que bien d'autres billets on ne peut plus intéressants mais peut-être moins "????" (je n'ose pas dire médiatique, et je n'en parlerais donc pas... vive les prétéritions... et cela même si je me permettrais de le penser très fort, sans d'ailleurs que ce terme ne soit nullement péjoratif à mon sens, et le tout malgré le fait que ce terme, même simplement "pensé", pourrait heurter la sensibilité des jeunes "bloggeurs", comme on dirait s'agisant des "téléspectateurs" de notre bonne vieille télévision)...

Naturellement, je veux parler des "commentaires" en rouge, qui figurent sous les "commentaires" grisés (des lecteurs du blog donc), et (donc...) de ceux du Maître de la Maison... euh, pardon, du Maître du journal (ce n'est pas un personnage de HP pour ceux qui pourraient le croire et/ou le craindre).

Mais pour en terminer la dessus, je dois bien dire que je suis d'accord avec vous, Eolas : on peut lire et apprécier HP (comme tout autre chose, médiatique ou non, "grand public" ou non, etc etc...), sans être obligé de ne lire et/ou de n'apprécier et/ou de "ne regarder qu'Arte (sur internet, ne pas avoir de télé est soooooo tendance), n'écouter que France culture, et jeter à la poubelle avec une grimace de mépris tout livre lu par plus de trois personnes en vie".

D'ailleurs, pour mettre tout le monde d'accord, ne dit-on pas que tous les goûts sont dans la nature ??

Mais tout ça... n'est qu'un autre débat je pense...

Oh, tiens, je pense d'ailleurs??!!

La sortie d'HP7 n'a donc rien changé... (rire)

Merci encore (à tous, car moi aussi cela m'a donné l'envie de reprendre tout HP à zéro, enfin à "1" plutôt, car il faut bien commencer par le Tome 1 n'est ce pas ??)


37. Le mardi 24 juillet 2007 à 10:06 par Thau

@Jean6
On peut indéniablement aimer le Seigneur des Anneaux et Harry Potter tout à la fois (votre serviteur par exemple)... on doit, même, tant les deux oeuvres sont très proches.

On peut même voter Bové et ne pas rater un billet d'Eolas, c'est dire...

38. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:07 par Thalamos

Mon anglais est scolaire. Correct, mais pas fluide. Pensez-vous qu'attaquer le mythe (je n'ai pas encore lu la moindre ligne, mais je compte m'y mettre) par la voie v.o. soit envisageable ? La v.f. tient-elle la route ? Merci de vos conseils.

Il vous faudra le soutien d'un dictionnaire, mais le niveaumsurtout du 1, est tres accessible.

Eolas

39. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:15 par Kristian

"L'auteur, à la fin, nous donne dans un bref épilogue un aperçu de ce que deviennent certains de ceux qui ont survécu, mais pas tous, loin de là."

L'auteur aurait pu en effet s'inspirer de Zola. Pour clore les 19 tomes de ses Rougon-Macquart, papa Emile avait écrit "Le Docteur Pascal", qui permet de suivre et de conclure l'histoire de chacun des principaux personnages de la saga. De la sorte, la sort de chacun est réglé (si j'ai bon souvenir, il y a même un cas de combustion spontanée!), et le lecteur est assouvi, repu même, le travail est chiadé dans ses moindres détails.

D'un autre coté, laisser ainsi des zones d'ombres permet à chacun de finir l'histoire à sa façon; ce qui est aussi une liberté laissé au lecteur pour ses rêveries.
Aussi, est-ce qu'éventuellement, l'auteur ne se laisse pas la porte ouverte vers une suite possible avec un autre des protagonistes ? (ou sinon une suite, un début, genre la suite-du-début de Stars War ?)

Harry Potter est à la base un livre pour enfants. Je ne doute pas que les votres attaquent le cycle des Rougon Macquart le jour de leur 11e anniversaire, mais ayez pitié des enfants ordinaires et limités que sont les notres.

Eolas

40. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:25 par Henri

Et si pour la suite on raccrochait Harry au "da Vinci code", ça devrait faire un max de pognon, encore.

41. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:30 par bourgpat

Certains commentaires parlent du seigneur des anneaux, peut être à l'avenir aura t'on un volume supplémentaire reprenant l'histoire de dumbeldore comme l'histoire de bilbot le hobbit qui est sortie après la trilogie.

Bilbo le Hobbit est sorti le 21 septembre 1937, le seigneur des Anneaux en 1954-1955. Vous en avez d'autres comme ça ?

Eolas

42. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:33 par Salomon Ibn Gabirol

Hors sujet. Je passe l'examen du barreau de New York aujourd'hui. Un peu de magie serait la bienvenue.

Prenez trois goutes de Fleix Felicis, ça devrait suffire.

Eolas

43. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:39 par Makura

@bourgpat, The Hobbit est sorti quelques 17 ans avant le premier volume de Lord of the Rings, pour parler d'un phénomène similaire il va donc falloir chercher sous quel pseudonyme J. K. Rowling a pu sortir un crypto roman parlant à mots couverts de Dumbledore vers le milieu des années 80...

44. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:42 par Jathenais

>Thalamos : mon anglais est à peine scolaire et il a quelques années que j'ai quitté les bancs, j'ai lu les 4 premiers tomes en français. Au 5ème, prise d'une espèce de folie, je me suis lancée. Les 30 premières pages furent douloureuses, et jamais mon Harraps n'avait autant été sollicité. Au départ un peu de réflexion aussi pour associer les noms français aux originaux (certains sont "traduits", certains "réécrits", aller savoir pourquoi certains personnages ou lieux sont rebaptisés...), puis finalement doucement mais sûrement, j'ai avancé sans le dictionnaire, une fois imprégnée de cet environnement qui était un peu familier tout de même. Il m'aura fallu un petit mois à une époque où mon métier me laissait peu de loisirs.
Le tome 6 est arrivé par la poste et fut digéré de même. A peine une semaine, pas de dico.
J'avoue que la lecture des premiers en français, et la connaissance des films a simplifié la tâche, j'avais une image ou un mot à associer à l'inconnu. Pourtant, si la traduction suit bien la ligne de la VO, alors le tome 1 est un livre pour enfant d'une dizaine d'année, style, tournure et vocabulaire inclus. A la rigueur, les films en parallèle peuvent aider.
Côté VF, je déplore la traduction de certains noms, mais à part celà, je la trouve plutôt bonne (j'ai relu en français à leur sortie, pour m'assurer de ma bonne compréhension), mais il y manque un petit quelque chose. Peut-être simplement la satisfaction d'avoir pu le lire en VO.

45. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:42 par pKp

Lucho : JKR avait déjà dit que Dumbledore ne reviendrait pas, qu'il était mort. Cela dit, nous avons vu que chez les Potter, les morts peuvent revenir...mais jamais comme avant.
Mes deux cents : j'ai trouvé ce dernier épisode très épique, mené très (trop ?) vite, bourré de rebondissements parfois tragique. Toujours efficace, l'écriture de la dame atteint là ce qui est pour moi un son apex. Il est un peu tôt pour le dire, mais je crois que cet épisode restera mon petit préféré. En tout cas, j'attends avec impatience de compléter ma collection des Potter en anglais, histoire de pouvoir les relire d'une traite.
J'agrée entièrement avec Eolas quand il parle de cette mélancolie qui nous prends en refermant l'ouvrage. J'avoue que voir se finir cette saga qui m'a accompagnée toute mon adolescence (j'ai 19 ans) m'a donné un coup, et que j'attends avec impatience, non seulement le Companion, mais surtout les prochaines oeuvres de la dame. Peut-être que cette fois, elle osera se libérer du côté "enfantin" de son écriture, et nous sortira quelque chose de plus adulte. Evidemment, ça n'aura rien à voir avec Harry Potter, et sera probablement décrié, les miracles ne se reproduisent pas. En plus, la certitude que son prochain livre se vendra extrêmement bien, quelque soit ses qualités, ne doit pas aider à produire quelque chose d'exigeant. Nous verrons...

46. Le mardi 24 juillet 2007 à 12:46 par pKp

Ah, j'oubliais : dans la catégorie des suppositions prémonitoires, il y a dans le dernier commentaire du sujet "Scoop sur le dernier Harry Potter" une perle de prescience...évidemment, c'est spoiler. Ne lisez pas si vous n'avez pas FINI le bouquin, le où les événement(s) au(x)quel(s) je fais référence se situe(nt) tout à la fin. Je précise aussi, pour les pressés, que le billet contient au moins une erreur de Divination.
Bonne lecture à tous.

47. Le mardi 24 juillet 2007 à 13:42 par Air

"Non, vous m'avez démasqué : en fait, j'écoutais la compil de la star'ac, avec TF1 en fond sonore. Car quand on aime la même chose que beaucoup d'autres, on ne peut pas être intelligent et cultivé. "

Je sais bien que le temps est à la victimisation, mais ne caricaturez pas ce que je vous écris, c'est un procédé un peu amer.

je voulais simplement vous dire qu'il était inutile de mettre de grande oeuvre pour se donner une certaine bonne conscience quant on présente un produit de masse.
Pour le reste, je n'ai aucun problème avec la campagne markéting d'harry potter, je pense simple que c'est une information publicitaire qui contribue à faire vendre plus de produit et qui de fait n'a pas à être mélangé avec du journalisme, si cela existe encore. Comme la sortie de l'Iphone etc, c'est vrai que cela est insupportable, tant j' y vois une campagne de grégarisation. Y voir le pouvoir médiatique y contribuer est tout à fait déplorable.
Alors oui harry potter et d'autres immenses succès comme le da vinci code sont souvent pour moi l'occasion d'un réflexe pavlovien de mépris. Une sorte d'agoraphobie culturelle.
J'en ai conscience, mais je réfute le fait " d'être chiant" ;-) et mon droit au émission de télé réalité et film d'action pourri. La littérature est bien la seule chose ou je fais mon difficile où je fuis les bandeaux rouges sur la couv.

Vous savez on peut ne pas aimer Harry potter simplement parce que nos propres critères littéraires sont plus pointus e. C'est le problème du produit de masse, si un individu ne l'aime pas, il est automatiquement classé comme" snob" ou élitiste.

Je trouve Harry Potter pauvre et de fait je trouve qu'on en fait trop dont notamment des gens cultivés utilisant toutes leurs cultures pour défendre un amour mystérieux pour Harry.






48. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:05 par Princessh

Moi, je suis d'accord avec Topoline : Hermione surjoue. J'irais même jusqu'à dire que c'est une mauvaise actrice.
Et je préférais nettement Dumbledore-Harris à Dumbledore-Cambon. Mais là, on y peut rien. RIP.
Quant à Debra Joe Rupp, quelle excellente idée !!! Mais Imelda Staunton est quand même très bien...

Mais de toute façon, les films sont des splendeurs visuelles, mutilés des 2 autres facteurs qui font l'intérêt des bouquins : l'intelligence de l'écriture et la complexité des rapports entre les personnages....
Et je parle pas de certaines réécritures scénaristiques franchement horripilantes : genre Hermione qui pleure (mal) à la fin du bal (HP and the Goblet of fire) , ou Dumbledore qui a l'air presqu'effrayé par Umbridge quand elle le menace, après qu'il l'aie empêchée de virer Trewlawney (HP and the Order of the Phoenix) ...
Et puis j'aimerais qu'on m'explique l'intérêt de changer le décor entre le premier (et deuxième ?) film et les autres.

Sinon, pour le dernier chapitre, moi aussi, j'en aurais bien repris un peu....

49. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:07 par aelle

Thalamos : si vous pouvez éviter la VF, faites. Je ne sais pas si les rééditions ont été modifiés mais en tout cas la première traduction est assez désastreuse. Folio Junior considérant sans doute, comme un certain nombre gens, que la littérature jeunesse n'en est pas (de la littérature) et ne mérite donc pas un traitement correct, certains passages ont carrément été supprimés. C'est le cas par exemple d'une description particulièrement émouvante de la première rencontre entre Ron et Harry, rien que ça...

Pour ce qui est de la difficulté de la VO, JKR n'a ni sacrifié à son public "jeunesse" le vocabulaire recherché et la complexité de l'intrigue, en revanche les constructions grammaticales sont claires. Les phrases trop alambiquées sont typiquement ce qui m'épuise chez d'autres auteurs et qui fait que leurs ouvrages en anglais me tombent des mains.

50. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:13 par wam

je rectifie

il y a des spoilers sur www.encyclopedie-hp.org/ , mais les auteurs du site signalent les pages concernees des l'accueil !

51. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:16 par wam

(#36 venait a la suite de ce qui suit, pourquoi il est passe avant, mystere)

j'ai beau regarder Arte (vec mon ordi), ecouter France Cul et ne pas avoir de tele, j'adore Harry Potter

passons

conseils de lecture pour ceusses comme moi qui s'attaquent au 7eme sans avoir relu les 6 premiers et sans avoir a ouvrir un harraps toutes les deux secondes, je fais de temps en temps un tour sur www.encyclopedie-hp.org/ , ou figurent les noms en anglais et leur traduction en francais, qui permet de rafraichir la memoire sur tel ou tel personnage/objet/lieu et qui n'a pour l'instant pas ete reactualise depuis la sortie du 7eme

un bonheur !

52. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:20 par wam

a #31 :

je trouve la traduction francaise tres bonne, pas de raisons de ne pas la lire si vous vous sentez moins a l'aise en anglais !

(et la traduction francaise des annales du disque monde de terry pratchett est EXCELLENTE tout comme la traduction de la trilogie de Philip Pullman est aussi bien)

53. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:23 par Bertrand

@33 : désolé de vous contredire mais il faudrait vérifier vos sources : Le Hobbit a été publié pour la première fois en 1937, soit 17 ans avant la publication de la première partie du Seigneur des anneaux.

@31 (Thalamos) : le début risque effectivement d'être difficile mais accompagné d'un bon dictionnaire, les choses ne devraient pas poser de problème une fois le vocabulaire de base appris surtout que vous n'aurez pas à faire les liens VF/VO si vous commencez directement par la VO. Une fois la série achevée, vous aurez beaucoup moins de mal à lire en anglais, vous verrez.

54. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:31 par Peithô

Après Jean et Raph, je me lance à mon tour dans la lecture des tomes I à VII achetés hier soir, ou plutôt dans la lecture des tomes II à VII, ayant achevé celle du premier la nuit dernière (Oui, je vous le confirme, mes nuits avec Harry ou un autre sont plus belles que vos jours).

De plus, je l'avoue, les Etudes des montagnes suisses sont assez calmes durant la pause de midi : le répondeur est branché, les associés profitent de leur pause de midi durant les féries. Qui plus est, chez nous les stagaires ne sont pas les esclaves de leurs Maîtres; elles n'obéissent qu'à leur charme, pour autant qu'ils en aient.

Maître Eolas est-il un fin plaideur ou est-ce l'idée de raffraîchir mes connaissances en anglais, sans que cela soit trop rébarbatif qui m'a convaincue? Je ne sais et me dois en l'absence d'intime conviction de faire usage du principe in dubio pro reo. Mais est-ce un crime que d'inciter à la lecture? Détracteurs et aficionados de Harry Potter, je me réjouis de vos réponses.



55. Le mardi 24 juillet 2007 à 14:47 par Torcafol

Je ne lis pas Harry Potter et je n'ai pas l'intention de le faire, mais comme c'est votre blog vous écrivez bien ce que vous voulez dedans, quand je m'ennuierai j'irai ailleurs.
Je suis content de n'avoir aucun succès, ça m'évite de me faire critiquer dans tous les sens.
En même temps, j'aimerais bien être le roi du monde. Ca doit être pas mal quand même.

56. Le mardi 24 juillet 2007 à 16:55 par Spurinna

Et pour compléter Bertrand en 38, c'est le Silmarillion qui a été publié de manière posthume par le fils Tolkien, Christopher, avec Guy Gavriel Kay, en 1977.
Mais JRR Tolkien avait commencé à bâtir son monde pendant la Grande Guerre de manière assez précise déjà (sur ce point, Histoire de la Terre du Milieu, avec toutes les versions).

57. Le mardi 24 juillet 2007 à 17:14 par bourgpat

Désolé pour l'erreur mais il est devenus si fréquent de commencer ce cycle par les trois tomes du seigneur des anneaux que l'on en vient à en penser que c'est l'ordre naturel.

De toute façons, le seul interêt du chapitre final est d'empêcher l'exploitation de cet univers après le 7 tome par la description des équilibres entre le bien et le mal.

Si il y a réutilisation de cet univers, ce sera soit 19 ans après la fin du tome 7 mais alors avec bcp de nouveaux personnages tout en risquant de décrire la même histoire ou il devient bcp plus facile d'exploiter la vie de Dumbeldore jusqu'à la naissance d'Harry. Il y a la possibilité d'utiliser des personnages déjà connus par le publique et deux guerres à rapporter.

Et on peut noter que bcps de titres jeunesse utilisent cette méthode pour reprendre un univers.

58. Le mardi 24 juillet 2007 à 17:45 par jean

@34, toi t'as profité de ce post pour te la raconter un peu... :-)

59. Le mardi 24 juillet 2007 à 18:00 par sncf

Vite vite que ça sorte !

60. Le mardi 24 juillet 2007 à 18:06 par Renato

"Une immense mélancolie en refermant le livre"

Un sentiment similaire m'a assailli à la lecture de votre récent billet annonçant la fermeture de ce blog.

Le dévoilement du subterfuge - lequel était guidé par votre volonté de nous faire partager le sentiment de vide qui nous accable à la fin de l'histoire - n'a pas totalement effacé la petite douleur ressentie.

Fût-il l'instrument de votre démonstration, le stratagème était cruel.

D'autant que je me fous cordialement de Harry Potter, dont je ne suis pas un lecteur. Pas encore.

Je nourris l'espoir que votre présence assidue en ces lieux ne soit pas affaire d'ego, cela briserait un peu la belle représentation que l'on se fait de celui qui anime et habite le pseudonyme Maître Eolas.

Mais si cela devait tenir à cela, alors il serait nécessaire, incontournable, impératif, de célébrer celui qui, du statut de commentateur technique de l'actualité juridique, de rapporteur éclairé de la vie judiciaire, d'aiguillon de la conscience collective des internautes, est devenu, par petites touches, un correspondant, un compagnon, un proche.

Vous n'êtes pas dispensable, Maître Eolas.

VBD

61. Le mardi 24 juillet 2007 à 22:43 par marie

Effacio Spamus Parasitus !

62. Le mardi 24 juillet 2007 à 22:47 par Bébèrt

@Air, Eolas #14
"Vois sur ton chemin, gamins oubliés ..."

63. Le mercredi 25 juillet 2007 à 00:49 par Salomon Ibn Gabirol

@ Jean (#40)

Non pas du tout. J'ai dit que je passais l'exam, pas que j'avais reussi. (ou alors on est 10500 a se la raconter....)
En revanche, si je l'ai, alors la je me la peterai. Resultats en novembre.

64. Le mercredi 25 juillet 2007 à 08:06 par wam

econoclaste.org.free.fr/d...

je n'aurais jamais pense lire une analyse de cet ordre :-)

very interesting indeed

65. Le mercredi 25 juillet 2007 à 09:44 par Rama

Une chose m'a frappé à la lecture de ce dernier opus, c'est l'établissement de parallèles entre des personnages, des concepts et des événements. Et quand on saisit à la fin la profondeur et la complexité de l'intrigue, presque d'un coup, ça donne l'impression de voir un chantier avec des fondations indéchiffrables se dresser d'un coup en cathédrale gothique.

Âmes sensibles, lisez le livre mais cachez-vous pour le faire.

En un immense merci à JKR : en ne faisant référence qu'aux 6 premier tomes, merci pour un univers qui prêche la courtoisie, la paix et l'amour ; qui nous avertit que charger un gouvernement de plus en plus de pouvoirs n'est pas forcément une bonne chose ; qu'une bonne partie de la presse est là pour se faire vendre et se fiche autant que possible de l'exactitude de ce qu'elle raconte ; que les vrais choix ne se font pas entre le bien et le mal, mais entre ce qui est juste et ce qui est facile. Aussi, que les prisons effroyables, on y met parfois des innocents ; et que ce ne sont pas des abstraction philosophiques, mais le respect du Droit et les procès équitable -- même pour les pires tueurs -- qui distinguent les règnes totalitaires des société justes.

66. Le mercredi 25 juillet 2007 à 09:52 par AmdC

J'ai trouvé l'épilogue assez frustrant aussi car ne mentionnant pas certains de mes personnages préférés... frustrant, et assez mièvre aussi, sauf xxx qui est très drôle :)

Le Quidditch à travers les âges, ça vaut le coup ? C'est l'une des inventions les plus brillantes de Rowling à mon avis et la séquence de la coupe du monde du film n°4 m'a vraiment, vraiment fait regretter que ça n'existe pas pour de vrai !

Pour le tome 7, je suis assez d'accord avc YR, le livre peine vraiment à démarrer, quand d'autres moments sont carrément extravagants. Même si on peut comprendre que l'ennui qui se dégage de certains chapitres soit commandé par la logique des événements.

Sinon, je suis assez fière d'avoir deviné certains détails à l'avance, comme par exemple, de qui parle Pétunia à propos des Détraqueurs/Dementors, dans le tome 6. Je sais pas comment, mais j'avais une vraie certitude sur ce coup-là !
Et vous, aviez-vous deviné certaines choses ? (sans spoiler)

Pour finir sur le dernier film, il faut reconnaître que ce pauvre Daniel Radcliffe joue toujours aussi mal et a la capacité expressive d'un veau. Le nouveau Dumbledore depuis 3 opus est toujours aussi brutal et colle aussi peu que possible à l'idée que je me fais d'un Dumby fin et nuancé, omiscient, bienveillant.
Mais le pire, est l'interprétation qu'ils ont choisie pour Dolores Ombrage : ils en ont fait une espèce de petite bonne femme toute mielleuse à la morale surannée, tentant de réinstaurer des valeurs éducatives dépassées, ce qui a eu pour effet d'éliminer toute trace de sa personnalité sadique, effrayante et ses objectifs politiques, et donc d'affadir complètement son personnage.

Et aussi, quel dommage de ne pas avoir illustré LE passage jubilatoire du livre, quand Fred et Geroges se font la belle en demandant à Peeves de lui en faire baver !


67. Le mercredi 25 juillet 2007 à 10:18 par jean

@44 alors bonne chance à toi - and so help you god!

68. Le mercredi 25 juillet 2007 à 10:45 par joyless

J'ai commencé harry potter pour voir de quoi il retournait, j'ai poursuivi par intérêt puis pour connaitre la suite. Le tome 4 je n'ai pas du tout aimé. le 5 un peu plus. j'ai lu le 6 parce qu'en le lisant en anglais je pouvais savoir avant tout le monde et en faire bisquer certains. aujourd'hui, avec le temps, je me suis lassée un peu et je suis beaucoup moins fan qu'au début, et je lis le dernier pour faire un peu d'anglais. je me rassure en commençant péniblement le chpt4 en me disant que les débuts de ces bouquins sont toujours un peu... ****il faut le dire... je ne suis pas sûre que j'en aurais lu encore 3 ou 4 de plus.

69. Le mercredi 25 juillet 2007 à 11:38 par Rémi

Concernant le titre, j'espère que la traduction française sera plutôt "... de la Mort" que "... de la mort", ça sonnerait plus "majestueux" et moins "de la mort qui tue sa race". Enfin, je trouve. Sinon, est-ce un spoiler de dire que, [Oui c'est un spoiler] Et pour ma part, c'est Rhapsody qui m'a accompagné, et pas de la musique classique. Ça passe très bien aussi.

Pour ce qui est de l'épilogue, je crois qu'il faut essentiellement y voir un élément indispensable à la structure littéraire (indépendamment de l'histoire elle-même). Après un final épique, plein d'action et de sentiments forts (amour, haine, douleur...), il est impossible de finir le livre tel quel. Il faut une sorte de "tampon" pour permettre au lecteur de sortir doucement du livre. J'ai le sentiment que Rowling a voulu faire au plus court dans ce rôle : trop long (et parlant de plus de personnages), ça aurait été un chapitre de plus et pas un épilogue, et ça aurait cassé la force du final en "enformant" le lecteur. Donc le minimum possible pour "calmer" le lecteur, et répondre aux deux-trois questions les plus flagrantes (depuis un certain nombre de tomes !).

Pour parler un peu de droit, une question m'intrigue sur le fonctionnement du monde magique : qui nomme le ministre de la magie ? Bon, on se doute bien de qui manipule le choix en sous-main aux différents moments des 7 tomes, mais officiellement ? Il n'y a pas d'élection, on n'entend pas parler d'un conseil supérieur des magiciens (je ne crois pas que le Wizengamot ait son mot à dire là-dedans), pas d'artefact (comme le Choixpeau (choipeau ? Sorting Hat, quoi)) qui déciderait magiquement... Comme c'est en Angleterre, je dirais bien que c'est le leader du parti dirigeant, nommé par le souverain, mais il n'y a pas de souverain, ni d'assemblée assimilable à un Parlement (élu ou non). Alors... ? Il nous faut un expert en droit constitutionnel des magiciens !

Cette quetion n'est jamais abordée. On sait que Dumbledore s'est vu proposer le poste mais a refusé. Donc pas d'élection. Le premier ministre decouvre l'existence de l'Autre ministre le jour de sa prise de fonction et ne peut ne le renvoyer ni nommer son successeur (tome 6 chap.1). Je pense que le winzenmagot est une sorte de Chambre des Lords qui a aussi un role de parlement. Je pense qu'il est amené à se prononcer sur le nouveau Ministre. Le tome 7 donne des indices dont nous discuterons en octobre.

Eolas

70. Le mercredi 25 juillet 2007 à 11:50 par Anna

Au début j'étais comme vous, un peu déçue par le côté succinct de l'épilogue, mais l'avantage, c'est qu'on peut faire ce qu'on veut des personnages qui ne sont pas évoqués dedans, et inventer les détails qui ne sont pas donnés. :-)
Pour ma part, j'espère que Jo va écrire "Hogwarts : a history", pour qu'enfin quelqu'un d'autre qu'Hermione puisse le lire !

71. Le mercredi 25 juillet 2007 à 11:52 par Anna

Et @ Jathenais comm 26 : j'avais pris la précaution de réserver mon tome chez ma libraire, qui me l'a donné le sourire aux lèvres le 21 à 10h. Elle m'a demandé si j'avais lu les autres en anglais, si j'avais réservé ma journée pour celui-là, on a papoté dix minutes un quart d'heure... C'était vraiment sympa. :-)

72. Le mercredi 25 juillet 2007 à 12:09 par Jathenais

@Anna : commande faite deux semaines avant, c'était déjà trop tard, c'est de ma faute, j'aurais du anticiper en mai ;-)

mais je gagne papotage sur l'expo photo en cours avec un p'tit café, et je repars avec la série complète des cartes postales HP pour chacun de mes enfants, plus un Maupassant offert pour l'ainé, je ne peux pas décemment lui en vouloir ;-)

73. Le mercredi 25 juillet 2007 à 12:20 par AmdC

>> En réponse à Rémi à propos de la nomination du premier ministre magicien :

Je me suis fait souvent aussi cette réflexion que le monde imaginé par Rowling est loin d'être idéal du point de vue de la démocratie et des libertés publiques : pas d'élection ni de parlement, les magiciens qui peuvent être tracés à distance (je pense aux mineurs), le caractère expéditif et arbitraire de nombreuses décisions unilatérales, adressées par courrier exprès, etc.

Assez curieusement, le monde imaginé par Rowling est très conservateur, voire archaïque : entre Bill et Fleur qui ne dorment pas dans la même chambre chez les Weasley tant qu'ils ne sont pas mariés, les couples qui se marient et qui dans les deux mois qui suivent attendent déjà un enfant, l'inexistence du cinéma, l'absence totale de la musique dans la vie des ados - ce qui est tout de même assez étonnant - de théâtre même, de loisirs en général ...
à plusieurs points de vue elle a poussé l'aspect "Moyen-Ageux" un peu trop loin à mon goût, et ça entache un peu l'ensemble à mon avis.

La vie sexuelle des sorciers est assez peu abordée. On se croirait dans un livre pour enfants. Pour ma part, je vous ferai observer que les sorciers sont peu nombreux et vivent isolés (il n'y a qu'une ville 100% sorcier en Angleterre, Hogsmeade, et une Allée à Londres), ce qui doit en faire de farouches individualistes. Une consultation democratique ne pose pas de probleme en principe, mais le Statute Of Secrecy date de 1684, soit avant la Glorious Revolution et la victoire definitive des Parlementariens. Il serait interessant de savoir les relations entre les sorciers et la famille royale.

Eolas

74. Le mercredi 25 juillet 2007 à 13:39 par Rémi

@ AmdC (51) : je suis assez d'accord. Mais plus largement, je crois surtout que son monde ne "tient" que parce qu'elle est la seule à y raconter des histoires. Sinon, entre les possibilités offertes par la magie (y compris voyage temporel ! Je crois qu'il ne manque guère que les resurrections pour que tout ce qu'on peut imaginer soit possible) et les trous béants qu'elle a laissé dans l'organisation de son monde (la structure politique, les loisirs, les magiciens hors d'Angleterre, mais aussi tout simplement comment des magiciens peu nombreux, isolés et secrets mais vivant en plein milieu des muggles, ont pu construire une société parallèle aussi structurée qui reste coupée du reste du monde !), je pense que tout est envisageable et que plus rien ne serait cohérent.

C'est ce que je crains, d'ailleurs : qu'elle laisse quelqu'un d'autre écrire des histoires dans cet univers. Et là où tout se tient quand elle est seule à tirer toutes les ficelles, et le fait dans un seul but clair (arriver au bout de l'histoire d'Harry), je pense que tout se cassera la figure si quelqu'un d'autre a la liberté d'inventer tout ce qu'il veut, tellement le cadre est flou (il n'y a qu'à voir déjà la variété des choses imaginées par les fans, généralement en utilisant strictement uniquement les éléments explicitement mentionnés !).

Cet aspect "incomplet" est à mon avis ce qui distingue le plus fortement son monde des Terres du Milieu, en terme de création littéraire (j'ai entendu la comparaison plusieurs fois). Tolkien a inventé un monde très cohérent, où tout est structuré et logique, même des éléments qui ne sont strictement jamais mentionnés dans le Seigneur des Anneaux (ou Bilbo). Il a créé un monde dans lequel il fait évoluer ses héros. Rowling, elle, a créé des héros qu'elle fait évoluer dans un monde qu'elle a imaginé autour d'eux. Une fois sortis de ces héros, son monde est une ardoise vierge, ou au mieux une ébauche en quelques traits. Ce qui fait aussi qu'il me semble irréaliste d'imaginer un jeu de rôle Harry Potter.

75. Le mercredi 25 juillet 2007 à 13:54 par Anne

AmdC, je crains (mais je commence à peine, les joies de la maternité et de la vie professionnelle ne me permettant que de savourer chaque page arrachée à l'emploi du temps infernal) que vous n'ayiez laissé filtrer un spoiler en parlant de couple marié qui attend déjà un enfant...

Dites-moi pas que c'est pas vrai !!! Mandieu mandieu !! Un bébé ?!!!

76. Le mercredi 25 juillet 2007 à 15:12 par amstrong

je découvre votre blog et le trouve intéressant et très bien écrit mais que vous êtes susceptible! et un brin arrogant...vous supportez mal les commentaires, même s'ils sont gentiment critiques ou ironiques (musique baroque et HP, par exemple, c'est assez bien vu)
n'ayez pas la grosse tête!
bien cordialement

77. Le mercredi 25 juillet 2007 à 15:12 par amstrong

je découvre votre blog et le trouve intéressant et très bien écrit mais que vous êtes susceptible! et un brin arrogant...vous supportez mal les commentaires, même s'ils sont gentiment critiques ou ironiques (musique baroque et HP, par exemple, c'est assez bien vu)
n'ayez pas la grosse tête!
bien cordialement

78. Le mercredi 25 juillet 2007 à 18:03 par tatou


J'ai tellement hate que ça sorte en Français... Et meme la encore, on aura le livre en Haiti vers novembre, voire décembre, c'est long.

En tout cas, je remercie tous ceux qui n'ont pas dévoilé l'intrigue; je n'aurai qu' a attendre encore 4 a 5 moi

79. Le mercredi 25 juillet 2007 à 18:38 par sncf

C'est clair que c'est trop long à attendre pour nos petits esprits passionnés !

80. Le mercredi 25 juillet 2007 à 23:07 par Raph

Mon colis de la FNAC est arrivé : Chapus 1 et 2... les grands arrêts de la jurisprudence administrative + un CD-rom droit administratif...

Je vais me mettre a HP1...

81. Le mercredi 25 juillet 2007 à 23:29 par Sartorius

@#4 et #14:

LOL, Maitre Eolas et les répliques de la mort

82. Le mercredi 25 juillet 2007 à 23:32 par Stéphane Boudin

De mon côté, j'attendrai avec patience la sortie de la version française du tome 7, comme je l'ai fait pour les tomes 5 et 6, même si j'ai malheureusement eu vent de certains spoilers, les premières fuites remontant quand même à début juin.

83. Le jeudi 26 juillet 2007 à 00:19 par Willy

A vrai dire, j'ai aimé ce bouquin tout en gardant un oeil très critique. Il est bon, répond à de nombreuses questions, a une histoire entrainante, est très bien écrit. Les personnages sont attachants et sonnent vrai. Certains aspects du scénario sont une pure merveille. Cependant, pour la première fois dans l'heptalogie (et dernière, forcément), j'ai trouvé ce tome approximatif. Il m'a donné une impression de pas fini, qui l'empêche de se rapprocher des meilleurs qui à mon humble goût sont le 6 et le 4, que je ne départage pas, suivis du 3.

J'ai trouvé qu'il y avait un certain nombre de raccourcis scénaristiques, qui parfois même confinent à l'erreur. Par exemple (j'essaie d'éviter les spoilers) la présence d'un certain objet dans les mains d'un certain personnage vers la fin du livre, alors qu'on se demande franchement comment il est arrivé là (là c'est un simple raccourci). Plus grave à mon goût, la suggestion de ce même objet dans un certain endroit, alors que Voldemort n'avait aucune idée de l'importance du dit-objet.

J'ai aussi trouvé qu'il y avait des intentions louables de l'auteur qui menaient à des situations assez caricaturales... Sans rentrer dans les détails, et effacez si vous considérez que c'est un spoiler, je dirais que je me suis vraiment demandé si on allait pas voir débarquer Norbert le dragon, Mrs Figg et Piers Polkiss avant la fin du bouquin. Et j'ai trouvé particulièrement douteuse l'arrivée d'un certain personnage sorti du chapeau "prévenu il y a dix minutes".

Et aussi, je n'ai vraiment pas, mais alors vraiment pas du tout accroché au chapitre 35.

Dans un tout autre registre, pour rebondir à Eolas@17, j'ai tout particulièrement adoré Alan Rickman, Maggie Smith et Kenneth Brannagh dans leurs rôles respectifs. Et tout comme vous, je n'ai pas apprécié le personnage de Voldemort ; j'ai trouvé que non seulement il surjoue, mais il est même, dans le 4 au moins car je n'ai pas vu le 5, complètement à côté de la plaque (trop fantasque, pas assez Lord). Par contre je dois dire que j'ai vraiment préféré Richard Harris à Michael Gambon dans le rôle de Dumbledore, même si j'apprécie beaucoup Gambon par ailleurs. Reste un personnage que vous ne citez pas : que dire de Remus Lupin ? J'ai trouvé que du point de vue du jeu, il était très correct, mais qu'il ne collait décidément pas au personnage, ne serait-ce que physiquement.

84. Le jeudi 26 juillet 2007 à 08:20 par Mani

LOL@Sartorius, le fayot de la m0rt !

Sinon, je déclare faire mien le conseil donné par Eolas et vais me relire tout ça avant d'achever le cycle.

Pour Salomon Ibn Gabriol : more magie !

85. Le jeudi 26 juillet 2007 à 08:52 par jj

@14 le désir augmente plus les faits s'éloignent.

le vocabulaire est en effet assez limité: crier, murmurer, invoquer, et le nom de quelques animaux.

86. Le jeudi 26 juillet 2007 à 10:49 par NICOLE

Commentaire hors sujet.

87. Le jeudi 26 juillet 2007 à 11:19 par Sartorius

@NICOLE (#62):

C'est en mettant le lien vers ce blog que vous lui faites de la pub... Et je doute que la pub lui fasse gagner "beaucou d'argent"...

Si les propos tenus sur ce blog vous semblent injurieux, diffamatoire, ou incitant à la haine raciale ou religieuse, vous pouvez en avertir la LICRA, SOS Racisme, l'UEJF, le CRIF, le MRAP...

Ce qui est certain c'est que de nombreuses personnalités pourraient porter plainte en diffamation.

Ce piètre blogueur en vaut-il le coup?

@Mani:

Plait-il?

88. Le jeudi 26 juillet 2007 à 12:59 par Thalamos

Merci de vos conseils (Maître, Jathenais, Bertrand)... je vais tenter la V.O. (avec dico). Maybe I will improve my english ?

89. Le jeudi 26 juillet 2007 à 18:38 par Medisante

>>AmdC

"l'absence totale de la musique dans la vie des ados"

Vous oubliez le groupe adulé par les adolescents du monde sorcier: des Bizzar Sisters ;)
Ainsi que la radio, le quiddich, les magazines pour jeunes filles (sorcière magazine) etc...

90. Le jeudi 26 juillet 2007 à 21:58 par Dominique

Tiens 2 blogs de suite, 2 blogs que tout semble séparer et pourtant un point commun : Boulet et Me Eolas sont adeptes du faux spoiler. Dans les 2 cas, ils ont atteint leur buts me faire rire et me faire "peur".

Moi aussi je viens de finir Harry, et je suis mitigé, car il y a la fois des moments de grâce et de lourdeur. Les morts sont globalement inutiles (sans doute comme dans la réalité, mais bon, c'est quand même frustrant). Le chapitre dans la gare me parait plutôt mal amené après celui brillant du conte. Et la fin du dernier chapitre et l'épilogue sont quand même mielleux après l'intensité du face à face.
Bref j'imagine que la pression était forte et la fin pas aussi "écrite dès le début" qu'il a été dit.
Mais il est difficile de finir (ne serait ce que pour ce post). Pour moi la fin de Six Feet Under reste insurpassée. Et, pour rester dans la littérature jeunesse, j'avoue ma préférence pour la trilogie de Pullman (que je conseille à tout les amateurs d'Harry qui ne l'ont pas lue).

91. Le jeudi 26 juillet 2007 à 22:03 par winston

aaaaahhhhh.... vouala.... çà, c'est fait... c'est réglé.

c'est lu ... fini... completement...

et c'etait bon ...

surement pas un des pires.... et si c'est peut etre pas le meilleur, il s'en rapproche...

j'ai eu peur , l'espace d'un moment ...

parce que j'ai pas fini de rédiger mon put*** de memoire de M2... et je me suis dit que çà allait me pourrir la vie de lire ... mais comme çà ne m'a pris que 2 jours , i'm right on schedule... maybe a bit under... but... no big deal, so far....

tout va bien , quoi ... ou pas trop mal

92. Le jeudi 26 juillet 2007 à 23:48 par yves

Personnellement j'ai acheté le premier à ma fille, qui entre en ce2, ce qui m'a permis de le lire.

Mais las! Elle ne s'y est pas encore intéressé. Je n'ai pas encore de prétexte pour acheter la suite (ma femme trouvant déjà que j'achète trop de livres).

Je ne désespère pas. Elle aime trop lire pour ne pas finir par s'y intéresser. Sinon il me reste l'espoir que la bibliothèque de mon petit village en récupère un exemplaire, mais avec ma chance ils n'auront pas la série complète. J'ai déjà commencé le cycle des robots par la fin!

Sinon j'ai vu des enfants (au primaire) sortir ces pavés et les lire! Rien que pour ça je suis sûr que JFK va rester longtemps un écrivain renommé. Sans le Goncourt.

93. Le vendredi 27 juillet 2007 à 03:43 par Schmorgluck

"JFK", yves ? Joli lapsus.
Il va vraiment falloir que je m'y mette un de ces quatre, à HP. En attendant, je peux vous livrer une anecdote : saviez vous que le nom de la romancière est Joanne Rowlings, tout court, et que ce "K" dans son nom de plume sort quasiment de nulle part ? Plus exactement, c'est à la demande de l'éditeur Bloomsbury qu'elle a ajouté ce K, afin de pouvoir mettre des initiales sur la couverture, histoire que le prénom "Joanne" ne figure pas en toutes lettres, de peur qu'un livre visiblement écrit par une femme se vende moins bien, vu la cible.
Chaque fois que je repense à ça, je me demande si je dois rire ou pleurer.

Pendant que vous êtes pris par des questions essentielles, j'ajouterais que ce Kathleen est en fait le prénom de sa grand-mère. Et que ce n'est pas parce que l'éditeur croyait que des enfants n'achèteraient pas des livres écrits par une femme (mais où allez vous chercher des âneries pareilles ?) car je crois que tout éditeur anglais de livre pour enfants a entendu parler d'Enid Blyton, mais parce qu'il voulait publier les initiales du prénom seulement, et que ça sonnait mieux avec un deuxième. Las, Joanne n'en avait pas ; elle a donc emprunté celui de sa grand mère. Mais vous avez raison : "prendre un nom de plume, ça pue, c'est du pur marketing". C'est de Georges Sand, je crois.

Eolas

94. Le vendredi 27 juillet 2007 à 03:46 par Schmorgluck

C'est malin, je reprends quelqu'un sur un nom, je sors une anecdote sur un nom, et dans le même temps je me gourre sur un nom. "Rowling", bien sûr, sans "s". Honte à moi.

95. Le vendredi 27 juillet 2007 à 10:18 par bardabu

"Ce qui pour vous est une évidence ne l'est manifestement pas pour ceux qui tirent gloire de mépriser ce qu'ils ne connaissent pas et s'en croient plus intelligents. "

Et mépriser ce qu'on connaît, est-ce que ça rend plus intelligent?

S'il y a du mépris ce n'est pas pour l'oeuvre Harry Potter mais pour le phénomène Harry Potter, dont tout le monde est plus ou moins obligé de prendre connaissance, aux dépends d'autres oeuvres peut-être qui mériteraient aussi un éclairage. Les médias, dans ce cas, n'informent plus mais entretiennent un phénomène qui leur rapporte.

Pour se rassurer, on peut penser à l'enrichissement du monde éditorial qui pourra ensuite publier des livres plus confidentiels, impossible sans le succès populaire des autres.

En ce qui me concerne, le phénomène Harry Potter ne me gène absolument pas, éteindre la télé, la radio et internet, ou mieux, choisir ses chaînes, sont encore des libertés faciles.

C'est ça qui est contrariant avec la presse libre : elle parle de ce qu'elle veut et pas de ce que vous voudriez qu'elle parle.

Eolas

96. Le vendredi 27 juillet 2007 à 10:57 par Emmanuel

Et même Rawling, avec un a :)

97. Le vendredi 27 juillet 2007 à 11:21 par Muscardin

Comme d'hab, j'attendrai personnellement la version poche pour le lire ; ça permet de se soustraire au buzz médiatique gonflant, et de ne pas trop se ruiner...

Je préfère donner des sous à Terry Pratchett...

98. Le vendredi 27 juillet 2007 à 11:50 par corentin

Que se passe-t-il après ? www.msnbc.msn.com/id/1995...

99. Le vendredi 27 juillet 2007 à 16:23 par winston

Pratchett, c'est bien....

Gaiman, c'est mieux

100. Le vendredi 27 juillet 2007 à 16:27 par yves

Arf, je m'a gourancé. Il fallait lire JKR, bien sur. ça lui apprendra à avoir des initiales aussi proches de celle du titre d'un film. Elle se serait appelé JMR je l'aurait rebaptisé RMS, probablement.

Question subsidiaire: est-ce que le traducteur (traitre) est le même tout au long des sept tomes de la série ?


101. Le vendredi 27 juillet 2007 à 16:27 par yves

Arf, je m'a gourancé. Il fallait lire JKR, bien sur. ça lui apprendra à avoir des initiales aussi proches de celle du titre d'un film. Elle se serait appelé JMR je l'aurais rebaptisé RMS, probablement.

Question subsidiaire: est-ce que le traducteur (traitre) est le même tout au long des sept tomes de la série ?


102. Le vendredi 27 juillet 2007 à 16:32 par Alexandre

@42 / Réponse de Maître Eolas :

Voyons Maître, il est totalement interdit de prendre du Felix Felicis pour passer des examens !

103. Le vendredi 27 juillet 2007 à 18:07 par Sla.

@ Alexandre (100): j'étais sur le point de le dire :)

104. Le vendredi 27 juillet 2007 à 19:04 par Bertrand

@Winston (#97) : le mieux, c'est les deux assiociés, cf Good Omens (De bons présages en vf) Absolument hilarant.

105. Le vendredi 27 juillet 2007 à 21:01 par Clems

"Sinon j'ai vu des enfants (au primaire) sortir ces pavés et les lire! Rien que pour ça je suis sûr que JFK va rester longtemps un écrivain renommé"

Je le croyais mort celui là. (je sais elle est nulle)

106. Le vendredi 27 juillet 2007 à 22:59 par Albert ARIBAUD

@97 :

... donc dans un bouquin, les pattes simultanées de Gaiman et Pratchett sont -- ahem -- de bon présages. :)

107. Le samedi 28 juillet 2007 à 09:24 par Stan

J'ai pris mon temps pour finir cet ultime volume : une semaine de vacances, ça se savoure. Vivement la reprise du boulot lundi pour noyer mon chagrin :-)

Pas grand chose à ajouter sur ce qui a déjà été dit, si ce n'est que je crains une adaptation désastreuse à l'écran de ce dernier épisode. Sans rien dévoiler, je n'ai pu m'empêcher, à la lecture des rebondissements des derniers chapitres, de penser au pénible épisode 2 de Matrix, lardé d'explications de texte et de mauvais décors supra-naturels. Le suspense à l'écrit est haletant, mais à l'écran, je crains le ridicule, notamment pour le chapitre "King's Cross".

Jusqu'à présent, j'ai apprecié les adaptations à l'écran des autres épisodes (je suis bon public), mais celui-là sera un sacré challenge.

Bon retour parmi les Muggles

108. Le samedi 28 juillet 2007 à 09:40 par Gathar

@83 : Si on parle bien du même (c'est dur de parler sans spoiler), le même objet s'est déjà trouvé au même endroit dans un tome précédent, et dans des circonstances semblables.

109. Le samedi 28 juillet 2007 à 10:46 par Xuelynom

Tiens c'est étrange, j'ai trouvé au contraire que Voldemort jouait bien dans la fin du 4ème tome, son côté précieux, sur de lui et dégouté du reste du monde... et dans le film 5, on passe tellement vite d'une scène à l'autre qu'on n'a pas le temps de voir les acteurs jouer, ils récitent juste une phrase qui en résume 10 dans le livre, et paf action suivante..

Quant à Terry Pratchett, depuis le temps qu'on en parle, je doute qu'il soit adapté un jour au cinéma... même si les fausses rumeurs de Gilliam réalisant "de bons présages" donnent envie d'y croire

110. Le samedi 28 juillet 2007 à 11:03 par Gathar

Il y a un côté par lequel je suis surpris de l'adhésion de Maître Eolas au cycle des Harry Potter : On sais que le respect de la loi est une des valeurs fondamentales du maître des lieux. Or, tout au long du cycle, les personnages ne cessent de bafouer l'autorité, celle des professeurs au début, puis celle ministérielle, et se placent même régulièrement en situation illégale (Exemples tirés des tomes 1 à 6 : protéger une personne recherchée par la police, aider une autre à échapper à son interpellation, mise en place de milice privée, utilisation illégale de baguette,...).
Alors, finalement, sous ses aspects policés, Eolas serait-il un anarchiste qui s'ignore ?

Si j'étais un Percy, prompt à renier mes amis et ma famille pour une promotion, et à plat ventre devant l'autorité, j'aurais fait procureur (A mes amis parquetiers qui me lisent : je plaisante, bien sur : en fait j'ai raté le concours).

Eolas

111. Le samedi 28 juillet 2007 à 12:51 par Zerbinette

@ Clems en 102 :

JFK ? Meuh non il n'est pas mort !
J'ignorais cependant que Jean-François Kahn était l'auteur d'Harry Potter...

Bouleversant !

112. Le samedi 28 juillet 2007 à 14:15 par Raph

Hier soir, j'ai lu le tom (jeu de mot) 1... j'attaque le tom 2...

113. Le samedi 28 juillet 2007 à 19:16 par wam

f-i-n-i

haaaaaaaaaaa

c'était bien

114. Le samedi 28 juillet 2007 à 20:11 par wisssssem

lol un avocat, qui lit harry poter, vraiment très éloigné de l avocat belge ne lisant que du montesquieu et du spinoza...

115. Le samedi 28 juillet 2007 à 22:03 par villiv

Suis-je hors sujet si je pose la question suivante : c'est combien le record du monde de commentaires sur votre journal, Eolas?

De toute façon, c'est jamais trop la quantité qui compte (surtout en cassation, mais là je m'égare...), mais bien plutôt la qualité

Et puis HP7, ensemble l'intégralité de la sept????atologie???? (comment dit-on cela tiens d'ailleurs ? car autant je vois à peu près bien jusqu'à "Trilogie", autant je suis un peu perdu après 3 ...), valait bien ça de toute façon, car pour le coup il y a 7 tomes mais la qualité semble y être (je dis semble car j'ai fait des impasses, mais sur ce que j'ai lu, on est dans "la qualité"...).

336 commentaires sous ce billet , suivi de 309 sous celui-là , de loin le plus rentable en rapport taille de billet sur commentaires.

Eolas

116. Le dimanche 29 juillet 2007 à 04:48 par Christine

"Car quand on aime la même chose que beaucoup d'autres, on ne peut pas être intelligent et cultivé. Pour prouver qu'on l'est, on doit être chiant, ne regarder qu'Arte (sur internet, ne pas avoir de télé est soooooo tendance), n'écouter que France culture, et jeter à la poubelle avec une grimace de mépris tout livre lu par plus de trois personnes en vie"

Vous faites erreur. Ce qui est soooo tendance, c'est de se déplacer en vélo, d'écouter du Rameau, d'adorer Harry Potter, et de clamer haut et fort qu'Arte est chiant comme la mort. Ne vous en déplaise, vous êtes à la pointe de ce qui est "trendy". Assumez, que diable!

Le vélo, je reconnais que j'ai lancé la mode. Aimer Harry Potter, ça devient de plus en plus rebelle, voyez les pisse-froids que son nom attire comme le désespoir les Dementors. Mais Rameau, vous m'étonnez. Le baroque est de retour ? J'en suis ravi, mais je me demande où.

Eolas

117. Le dimanche 29 juillet 2007 à 12:34 par yves

le préfixe pour sept est »hepta». Heptalogie doit donc convenir pour désigner la série. «Trilogie en sept tomes» c'est pas mal aussi, mais l'idée a déjà été prise.


118. Le dimanche 29 juillet 2007 à 13:04 par Albert ARIBAUD

@109 :

"Quant à Terry Pratchett, depuis le temps qu'on en parle, je doute qu'il soit adapté un jour au cinéma... "

Perdu, enfin, à moitié : la chaîne Sky One a diffusé en décembre 2006, et produit en DVD dans la foulée, "Hogfather" en deux téléfilms, avec un gros budget pour de la télé, ridicule pour du cinéma (et on peut trouver le Neverwhere de Gaiman en DVD aussi, pas aussi mauvais qu'on aurait pu le craindre).

119. Le dimanche 29 juillet 2007 à 15:34 par Lucca

"prendre un nom de plume, ça pue, c'est du pur marketing". C'est de Georges Sand, je crois.

Eolas

Euhhh... Et moi qui pensais que c'était d'Aurore Dupin. Mais après vérification, il s'agit bien de George Sand.

120. Le dimanche 29 juillet 2007 à 20:42 par Nicolas

Cher Maître,

J'ai profité de votre silence harrypotterien pour relire vos anciens billets et suis tombé sur celui consacré à Genarlow Wilson ("Y'a des fois, quand même...", décembre 2006). Par curiosité, j'ai donc fait un tour sur Google pour savoir s'il y avait du nouveau et il semble qu'il y'en ait:

Le juge du tribunal du comté de Monroe (Georgie) a considéré que la peine que s'était vu infliger Wilson représentait un "cruel and unusual punishment" et a, à ce titre, ordonné sa libération.
Le juge a notamment relevé que "The fact that Genarlow Wilson has spent two years in prison for what is now classified as a misdemeanor, and without assistance from this Court, will spend eight more years in prison, is a grave miscarriage of justice."

L'attorney General de Georgie a fait appel, lequel suspend la libération. L'audience en appel a eu lieu le 20 juillet.

Si vous avez le temps, le récent article de l'Atlanta Journal-Constitution (www.ajc.com/metro/content... ) et l'article de Wikipedia sur l'affaire (en.wikipedia.org/wiki/Wil... ne sont pas sans intérêt pour qui s'intéresse à la procédure pénale américaine.

Pour le reste, j'attends avec impatience mon "Harry Potter and the Philosopher's Stone" qui devrait me permettre de me mettre à HP à mon tout.

Bien à vous et bravo pour votre blog.

121. Le lundi 30 juillet 2007 à 01:00 par gilda

"certains de ceux qui ont survécu" + la révélation de la non-fin sur "scar": ce serait-y pas du spoilage doux, ces charmants détails :-) ?

"Harry et ses amis sont livrés à eux-mêmes, dans un monde devenu nettement plus hostile (l'ambiance de l'Ordre du Phénix en comparaison fait club med). Dumbledore n'est plus là, et son absence se sent." : ah ben tiens, p'têt ben que je pourrais finalement m'y intéresser alors, ça me rappellera des trucs et je me sentirais moins seule à me sentir seule.

"l'humour et l'imagination de l'auteur" : pour l'imagination d'accord, surtout que les 7 tomes il fallait les tenir. Je serais très admirative pour JK Rolling si elle tient parole de n'aller pas au delà d'un companion. Ce qui risque de survenir si elle ne poursuit pas elle-même la saga c'est que d'autres trouvent une astuce par rapport aux droits ou en biaisant pour s'en emparer et poursuivre malgré elle. Devant le danger de voir son Harry en de mauvaises mains, elle risque de prolonger la sauce. Les sommes en jeu sont trop énormes pour qu'on lui foute la paix (j'en ai peur).
"L'humour" : j'avais lu le 1er tome en V.O. et lui avait trouvé un charme certain de ce point de vue. Mais qui avait disparu de deux autres tomes que j'ai lus par la suite à mon fiston le soir (un en français un où je lui faisais la traduction simultanée en me plantant à qui mieux mieux dans les noms des personnages). Ne restaient plus que l'action et la psychologie des personnages. Ce serait bien qu'il soit revenu. Avec un peu de style aussi.

merci pour ce billet, qui égaie mon blues du dimanche soir, en tout cas. Le côté marketing écrasant que l'ensemble Harry Potter est devenu m'exaspère, mais je ne peux pas m'empêcher d'aimer qu'on aime les livres.




122. Le lundi 30 juillet 2007 à 09:16 par Gastiflex

@109 et 118 : "Quant à Terry Pratchett, depuis le temps qu'on en parle, je doute qu'il soit adapté un jour au cinéma... même si les fausses rumeurs de Gilliam réalisant "de bons présages" donnent envie d'y croire"
"la chaîne Sky One a diffusé en décembre 2006, et produit en DVD dans la foulée, "Hogfather" en deux téléfilms"
Et même plus que ça puisqu'il y a eu également deux films d'animation, avec Christopher Lee dans le rôle de la Mort.
fr.wikipedia.org/wiki/Dis...

Sinon j'ai attaqué hier le marathon des six tomes avant la sortie française du 7ème.

123. Le lundi 30 juillet 2007 à 10:53 par dadouche

Merci au tapage médiatique qui m'a permis de découvrir l'univers de Harry en 2001. N'ayant pas dans mon entourage (non professionnel !) d'enfants en âge de lire, et fréquentant peu les rayons jeunesse de ma librairie préférée, je serais sans doute passée à côté de cette oeuvre qui m'a permis de passer tant de bons moments.
Impression curieuse, le jour de la sortie, de vouloir dévorer le livre pour progresser dans l'histoire et vérifier ses hypothèses, tout en regrettant de voir s'amenuiser le nombre de pages restant au fil de la journée...
Et il y aurait pourtant eu encore tant à écrire sur certains personnages !
Ce dernier tome est un très bon cru, même si mon préféré reste l'Ordre du Phénix. L'épilogue, même si on est content d'avoir quelques infos, fait un peu "plaqué" et laisse une impression mitigée.

Quant aux films, malgré la mutilation de l'intrigue, ils restent d'excellentes occasions de voir la fine fleur des acteurs anglais s'amuser dans de brèves apparitions, et de prolonger un peu le plaisir de l'univers des sorciers.
J'ai même poussé le vice, sur ma Wii toute neuve, à balancer quelques Rictusempra et Petrificus Totalus sur Malefoy, Crabbe et Goyle. Ca défoule !

124. Le lundi 30 juillet 2007 à 13:05 par bardabu

@Christine : La tendance, c'est l'artificiel. Si on lit Harry Potter pour avoir quelque chose à dire, ou se sentir exister, on est dans la tendance. Autrement, c'est une passion. On peut tout aimer sans être obligé de se définir par rapport à une mode. Mais quand la mode coïncide, c'est embêtant, il faut se justifier.

Vous avez dû mal vous exprimer. En vous lisant, j'ai eu un instant le sentiment que j'étais censé me justifier de mes goûts ou du choix du thème de mes billets, auprès de vous ou de qui que ce soit. ha. ha. L'idée est cocasse. Je n'ai pas ri autant depuis le jour où un sort de riddikulus est parti accidentellement au milieu d'une de mes plaidoiries.

Eolas

125. Le lundi 30 juillet 2007 à 13:30 par Lucretia

Pourquoi faut-il que le simple fait de dire que l'on est fan d'Harry Potter attire immédiatement des jugements ? Oui, j'ai dépassé la trentaine et non je ne suis ni une femme-enfant ni une femme au foyer, qui s'ennuie et veut mieux comprendre l'univers de ses enfants, ni une crétine. Pourtant, voici l'idée que ce font de moi les gens auxquels je dis adorer Harry Potter. Et encore, je ne suis pas un homme. Sinon, je serais obligatoirement un homosexuel atteint du syndrôme de Peter Pan !
Puis, quelle importance la musique que l'on écoute en le lisant, l'ambiance dans laquelle on se plonge ? Suis-je digne de lire HP si j'écoute les Doors, Hole ou Rammstein dans le métro en allant bosser ? Maître Eolas le lit avec ce qui lui fait plaisir. Pas la peine de commencer les commentaires pseudo-intellos pour autant. Nous sommes en démocratie que diable !
Vous n'aimez pas Harry Potter ? Vous ne comptez pas le lire ? Libre à vous. Gardez vos jugements pour vous et allez voir ailleurs si nous y sommes !
Puis, pourquoi toujours faires des comparaisons ? C'est lassant à la fin. Oui, le Seigneur des Anneaux est une grande oeuvre comme d'autres titres de Fantasy. Non, HP n'a rien à voir. Et alors ? Ce qui compte c'est le plaisir que l'on ressent à sa lecture.
J'ai fait parti des commentaires apparus sur votre blog, Maître Eolas, lorsque l'on a apprit, en décembre 2006, le titre anglais et ce fut un réel plaisir de mener l'enquête avec les autres participants. Je vous dis donc, avec beaucoup d'impatience, à cet automne.

126. Le lundi 30 juillet 2007 à 14:25 par Pruneau

"Pendant que vous êtes pris par des questions essentielles, j'ajouterais que ce Kathleen est en fait le prénom de sa grand-mère. Et que ce n'est pas parce que l'éditeur croyait que des enfants n'achèteraient pas des livres écrits par une femme (mais où allez vous chercher des âneries pareilles ?) car je crois que tout éditeur anglais de livre pour enfants a entendu parler d'Enid Blyton, mais parce qu'il voulait publier les initiales du prénom seulement, et que ça sonnait mieux avec un deuxième." (Réponse d'Eolas à Schmorgluck, #93)

Vous contredire me fait de la peine, cher Maître, mais les âneries en question sortent de la bouche de J.K. Rowling en personne. Les éditeurs pensaient que le tome 1 plairait plus aux garçons et voulaient donc un nom plus "viril", si j'en crois cette interview : www.gazette-du-sorcier.co...

D'après Bloomsbury, ce ne sont pas les enfants en général qui répugneraient à acheter un livre écrit par une femme, mais juste les garçons. Et pourtant, je n'ai effectivement jamais eu l'impression qu'Enid Blyton soit plus populaire chez les filles...

127. Le lundi 30 juillet 2007 à 17:40 par Salomon Ibn Gabirol

" 336 commentaires sous ce billet , suivi de 309 sous celui-là , de loin le plus rentable en rapport taille de billet sur commentaires.

Eolas"

334, pas 336.

128. Le lundi 30 juillet 2007 à 17:54 par Makkuro kurosuke

Bonjour Maître Eolas. Un petit commentaire alors que je flâne sur la toile pour signaler que j'aime bien cette analyse à chaud. Je ne sais pas si tu t'en souviens mais je m'étais bien pris la tête avec toi sur les mérites du système démocratique et social américain (c'était sur le blog de Laurel). Et je voulais te dire que ce n'est pas parce que je ne partage pas tes vues sur les USA que je ne trouve pas remarquable le contenu de ton blog.
Bravo donc pour ta formidable capacité de vulgarisation et de clarification des obscurs méandres du droit.
Longue vie à toi et à Harry Potter.

129. Le lundi 30 juillet 2007 à 20:16 par orochimaru

merci pour cette précison essentielle , fils de David

130. Le lundi 30 juillet 2007 à 23:14 par mehdi

'(rtfg

131. Le mardi 31 juillet 2007 à 10:31 par nap

Bonjour,

le droit civil applicable chez les sorciers ne semblent pas être le droit civil français... en effet en mantière de biens meubles possession ne vaut pas toujours titre semble-t-il notamment pour certains objets magiques. Je dois dire que j'ai eu un peu de mal lorsque l'auteur disserte sur la notion de propriété, de maître de la chose, du transfert de la propriété distincte de la possession mais heureusement quelques forums ont pu éclairer ma lanterne.

Harry Potter : juriste malgré lui !
@+

132. Le mardi 31 juillet 2007 à 14:15 par Arie

Salut tout le monde,

Est-ce quelqu'un qui a lu le livre peut m'envoyer un resume rapide avec toutes les surprises ainsi que la fin.

Vous avez mon mail. Merci.

En fait, seul moi ai votre mail est la réponse est non. Je ne vois pas quel bon usage vous pourriez faire de ces informations.

Eolas

133. Le mardi 31 juillet 2007 à 15:38 par addict

et bien alors ?
pas de raisons invoquées (livre à lire, détresse à évacuer) et pas de nouveaux billets.

ça c'est flippant.....

134. Le mardi 31 juillet 2007 à 17:34 par nap

(commentaire sur le dernier film)
juste pour indiquer que j'ai été très déçu par le dernier harry potter au cinéma (harry et la coupe de feu).
les scènes de dialogues au début du film entre Harry, Ron et Hermionne sont... lamentables... je suis sûr que n'importe quel élève de collège est capable de faire mieux !! (bon j'exagère peut être un peu... mais honnêtement ils ne sont pas bons !)
Le côté amusant de la magie disparaît de plus en plus au fur et à mesure des différents films et l'histoire est racontée par à coups...
Je ne suis pas vraiment rentré dans le film... et j'étais bien content de pouvoir lire le dernier livre (même si je trouve que l'histoire est elle aussi pleine d'à coups, passant d'une chose à l'autre, dénouant rapidement des situations de manière peu vraisemblable pour passer à autre chose....)
m'enfin,
@+

Le dernier Harry Potter sorti e nfilm est HP et l'Ordre du Phénix, pas la Coupe de Feu.

Eolas

135. Le mercredi 1 août 2007 à 09:08 par Gastiflex

@Arie : Je pense que si vous tapez "résumé Harry Potter reliques de la mort" dans Google, vous devriez trouver votre bonheur. Et il me semble même que ce résumé est sur Wikipedia.

136. Le mercredi 1 août 2007 à 09:22 par Lucretia

Je n'y tiens plus. Je vais me lancer dans la lecture du dernier tome en anglais. En revanche, je risque de "riper" sur les noms dont je ne connais que la traduction française. Maître Eolas, serait-il possible que vous proposiez de nouveau le lien avec ces traductions ? Merci d'avance.
En ce qui concerne les films, contente de trouver des personnes objectives. En effet, je me suis précipitée à la sortie du 5e et là quelle déception ! Que du gnangan dans une ambiance obscure pour faire style angoissant. Comme je suis apparue ridicule aux amis auxquels j'avais déconseillé d'emmener leurs enfants face à la cruauté que pouvait révéler l'histoire. Je ne pouvais pas supposer que tout ce qu'elle avait de violent avait été gommé afin que les enfants puissent y avoir accès. Et la scène finale, quelle mascarade ! Sans parler de l'énervement lorsque je lisais les commentaires tous ultra positifs sur l'Internaute.fr . Du moment où c'était HP, c'était forcément génial. Non ! Etre fan de l'oeuvre ne signifie pas que l'on ne puisse pas être réaliste. Depuis le 3e, les films sont de la daube. Seule satisfaction : ma fille de 4 ans, qui me le réclame à corps et à cris, pourra le regarder.

137. Le mercredi 1 août 2007 à 11:03 par QIAH

voilà, fini aussi!
j'ai trouvé le début sympa, le milieu un peu chiant et la fin super. Si seulement JKR était resté sur la taille des trois premiers romans et ne s'était pas sentie obligée de délayer son histoire dans une bouillie sans intérêt... maladie dont seuls les trois premiers tomes sont épargnés.
enfin bon, le bilan de ce 7ème tome reste positif (ne serait-ce que pour les derniers chapitres), mais mon préféré restera le prisonnier d'Azkhaban.

138. Le mercredi 1 août 2007 à 12:09 par Vulgus pecum

C'est quand même fou ça… il y a des "trucs" inexplicables !
Chaque nouveau roman d'Harry Potter explose les ventes, idem pour les adaptations au cinéma. Voilà même que sur le blog "Journal d'un avocat", sujet de base quand même relativement distant des mésaventures d'Harry Potter, les billets abordant ce thème suscitent une passion à battre les record de participation (réf. commentaire 115).

Mais par quel sortilège un tel sujet aussi éloigné peut-il avoir autant de succès ici ? Ha !… le droit c'est aussi un peu de la magie… c'est vrai qu'à la base le métier c'est un peu le même : ça repose sur des effets de manches.

Absolument. Pendant cinq années de fac, on travaille les effets de manche. La tendinite est notre pire ennemie. Et si j'ai ouvert ce blog, c'est pour faire des effets de manche par écrit, c'est dire si j'ai le vice en moi. (Soupir)

Eolas

139. Le mercredi 1 août 2007 à 13:10 par Vulgus pecum

Tenez Maître, j'ai trouvé un dessin qui m'a tout de suite fait penser à vous : vulguspecum.free.fr/eolas...

140. Le mercredi 1 août 2007 à 14:08 par winston

@ Bertrand et Albert ARIBAUD:

j'ai toujours soupçonné que dark city etait une adaptation de neverwhere ...

141. Le mercredi 1 août 2007 à 15:25 par Sans pseudo

« si j'ai ouvert ce blog, c'est pour faire des effets de manche »
Vous vous entraînez à écrire comme un manche ?

142. Le mercredi 1 août 2007 à 16:55 par villiv

@ (vulgus specum) - 138

je trouve pour ma part assez salutaire de pouvoir faire de telles digressions au sein d'un blog juridique.

En tout cas, ma question (voir n°115, et merci encore Eolas de la réponse d'ailleurs) ne se voulait nullement orientée "négativement" ni bien évidemment péjorative...

J'ai d'ailleurs constaté que le 2ème meilleur score concernait un autre aspect de cette fabuleuse "Heptalogie" (merci Yves pour l'info... voir n°117 ; j'avoue n'avoir pas cherché...).

C'est donc bien que les sujets juridiques sont parfois passionnants... mais que le reste peut l'être aussi (et heureusement, il n'y a pas que les blagues de juriste sur terre , j'imagine à peine les digressions des étudiants en médecine... enfin plus exactement, je les constate parfois plus encore que de les "imaginer" ).

Je ne sais pas si tout le monde sera de mon avis, mais pour ma part je remercie encore Eolas pour son blog (auquel je ne participe pas depuis très longtemps... honte à moi ) pour ses tout aussi fabuleux "effets de manche par écrit".

143. Le mercredi 1 août 2007 à 17:12 par Topoline

Cher Eolas je me réjouis que les Harry Potter, Indiana Jones et autres Luke Skywalker trouvent leur place parmi les robes noires (les fréquentant de plus en plus je trouve que c'est un signe de bonne santé mentale) mais je vous en prie ne devenez pas addict de ce blog (moi-même addict de myspace je parle en connaissance de cause) et prenez des vacances pour de vrai! Interdiction d'essayer de s'introduire dans ce blog pendant 15 jours, et extraction des batteries du blackberry cela vous fera le plus grand bien :)

144. Le jeudi 2 août 2007 à 02:50 par v_atekor

Le vélo, je reconnais que j'ai lancé la mode.

Toujours trop modeste : vous l'avez inventé.

145. Le jeudi 2 août 2007 à 08:39 par hp

bonjour,
Quand vous reviendrez à d'autres sujets, pourrez vous s'il vous plait, nous donner votre sentiment sur une emission de la première chaine de television "l'ile de la tentation".
Pour moi, depuis maintenant 5 années, ce programme propose ni plus ni moins de la prostitution sur nos écrans.
Il n'y a t'il pas là obligation , soit d'informer le téléspectateur que l'ensemble de l'emission est un mensonge, ou, dans le cas contraire, d'interdire ce type de programme.

Merci d'avance

146. Le jeudi 2 août 2007 à 09:01 par bardabu

"Vous avez dû mal vous exprimer. En vous lisant, j'ai eu un instant le sentiment que j'étais censé me justifier de mes goûts ou du choix du thème de mes billets, auprès de vous ou de qui que ce soit. ha. ha. L'idée est cocasse. Je n'ai pas ri autant depuis le jour où un sort de riddikulus est parti accidentellement au milieu d'une de mes plaidoiries. "

C'est que vous répondez beaucoup aux détracteurs d'Harry Potter. J'en ai déduit que vous vous sentiez obligé même si vous ne l'êtes pas. Certaines personnes aiment se frotter contre ce qui gratte.
Le riddikulus est très utile contre les épouvantards des prétoires.

147. Le jeudi 2 août 2007 à 09:09 par Frédéric BASTIAT

Bonjour Maitre

La presse a fait écho ces jours de l'arrestation des 3 malfaiteurs poursuivis pour "escroquerie au call back"

J'avoue avoir bien du mal à définir les éléments constitutifs de l'infraction.

Pourriez vous nous éclairer ?

Mille mercis

148. Le jeudi 2 août 2007 à 21:26 par Bertrand

@ Winston (#140) : Si vous faites référence au film "Dark city" sorti en 1998, soit environ deux ans après la sortie de Neverwhere à l'automne 1996, mon informateur me fait remarquer que le tournage de Dark City aurait débuté le 12 août 1996, ce qui, tout de suite, met à mal vos soupçons ... Il existe par contre une adaptation en mini-série de Neverwhere, officielle celle ci, et bientôt une adaptation de Stardust au cinéma (sortie à l'automne dans notre contrée)

PS : mon informateur se nomme Wikipedia ;)

149. Le vendredi 3 août 2007 à 01:13 par Cess

Oui Harry Potter est un effet de masse et je l'en remercie. Je ne sais plus exactement quand j'ai commencé à lire cette série mais je sais que j'ai lu le premier tome en une soirée, chose qui ne m'était jamais arrivée (lire un livre aussi vite et surtout sans m'arrêter). J'ai commencé le 2° le lendemain puis tout s'est enchaîné. Après le 3° je me suis sentie un peu vide car il fallait attendre... Mais à quoi donc correpondait ce vide ? Soif d'HP ou soif de lire ? Et bien merci Harry mais grâce à toi j'ai découvert la lecture, j'ai même délaissé la télévision... Les gens peuvent bien penser ce qu'ils veulent d'HP et de toute sa médiatisation mais rien ne me fera changer d'avis : HP a été une réelle bénédiction pour moi et JKR est l'auteur d'un miracle pour moi.
Et pour tout ceux qui préfèrent lire des livres que personne d'autre ne lit, je me demande comment ils font pour échanger (des avis, des impressions..) avec le monde extérieur. Rien qu'en allant acheter le dernier tome, j'ai discuté avec la personne devant moi dans la queue car elle aussi achetait HP7.
Sinon bravo à vous Maître Eolas pour ce site et son ton, et merci à papa de m'avoir fait découvrir le blog.

150. Le vendredi 3 août 2007 à 09:09 par Albert ARIBAUD

@148 / Bertrand re: Neverwhere

Pinaillage, certes, mais c'est le livre qui est une novelisation de la série, et non la série qui est une adaptation du livre.

151. Le lundi 6 août 2007 à 16:37 par Lchartier

Pour nos amis francophones du Canada et d'ailleurs, le livre se trouve en pr.vente chez Archambault.ca :

www.archambault.ca/store/...

A bientôt tt le monde.

Lchartier

152. Le jeudi 9 août 2007 à 02:10 par mary

ses vrm nul kon ne puisse pas trouver la trduction de harry potter 7!!! je suis sa fan no 1 !!!

la traduksion an SMS é prévu pour kan dayeur ? Kikoo lol mdr ! ! !

Eolas

153. Le jeudi 9 août 2007 à 11:44 par Joanne

Personellement, je suis allée en Angleterre pour acheter le livre (et pour mes vacances bien sûr), et sachant que je n'ai que 13 ans c'est assez difficile pour moi de le traduire, je n'en suis qu'au chapitre 3, en une semaine.

Je pense attendre la sortie du livre en français, j'ai peur que certaines choses importantes m'échappent...

Ouille, le chapitre trois. Oui, attendez, c'est urgent.

Eolas

154. Le jeudi 9 août 2007 à 16:57 par Marie Laure Fouché

Tiens, pendant qu'on y est... Sur un site de vente de livres, je constate qu'il existe une version "adulte" et une version "enfant" des livres. S'agit-il d'une question de couverture du bouquin, où y a t'il d'autres différences plus marquées ?

De couverture uniquement. La couverture est celle que je montre : plus sobre, élégante, tons noirs, elle est du plus bel effet dans une bibliothèque d'avocat.

Eolas

155. Le jeudi 9 août 2007 à 17:16 par Marie Laure Fouché

Hé hé hé, j'imagine les sept tomes voisinant avec mes précis et autre codes...

156. Le vendredi 10 août 2007 à 03:38 par Passant

Je me demandais juste si le fait de ne lire que de grandes oeuvres littéraire ferait de moi un sang pur.

157. Le vendredi 10 août 2007 à 08:18 par oupsman

J'ai fini le 7ème volume avant hier soir tard (impossible de lâcher ce foutu bouquin après avoir commencé le chapitre ouvrant [spoiler]

Je le referme avec un sentiment de jubilation sans nom.

Quel pied mes amis, quel pied de lire ce livre. Cela m'a fait comprendre plusieurs choses, tant sur la saga que sur moi :

- j'ai besoin de travailler mon vocabulaire anglais
- Il faut absolument que les 5 premiers volumes en anglais rejoignent ma collection d'oeuvres anglaises.
- ma femme est impatiente et m'a demandé un paquet d'informations sur le 7ème tome. J'aurais pas imaginé ...
- il est impossible que JKR ait changé l'histoire en cours de route, c'est beaucoup trop touffu
- L'histoire prend des racines profondes dans tous les volets. Contrairement à d'autres séries de livres qui ne s'appuient guère que sur le volume précédent, là JKR s'appuie sur tous les volumes pour ce 7ème. Impressionnant.

Le revirement de certains personnages sur la seule base de leur amour pour leur fils est surprenant, tout comme les morts de certains personnages principaux. Mais les personnages tuant les mangemorts les plus influents sont tout aussi surprenants. J'étais loin d'imaginer que [spoiler]

prendrait une part aussi importante au combat final ! C'est je crois une bonne part de la jubilation à la fermeture du bouquin (j'aime beaucoup ce personnage). Le fait que l'amour et le sacrifice prennent une part aussi importante dans la série me laisse par contre un sentiment bizarre. Ceci dit, c'est un livre pour enfants à la base, j'imagine ici que JKR veut transmettre certaines valeurs à nos chères têtes blondes.

J'avais aussi bien deviné la formation de certains couples, et ce [spoiler]

.

J'ai édité votre message qui contient des allusions trop claires à certains événements. Il sera rétabli fin octobre.

Eolas

158. Le vendredi 10 août 2007 à 10:33 par oupsman

Psst si je puis me permettre, vous avez supprimé un spoiler au tout début (mouais je crois pas que c'en soit un passons) , mais le même apparait plus tard dans mon commentaire et il est toujours en place, lui.

159. Le vendredi 10 août 2007 à 10:35 par spanutella

moi j'attends l'automne . (quoi que , en regardant par la fenêtre , c'est déjà l'automne!!) . En tout cas , c'est très bien car tu ne dévoiles rien du tout .

C'est une question de respect élémentaire.

Eolas

160. Le vendredi 10 août 2007 à 11:46 par charlotte

sans vouloir tout casser (loin de moi cette idée ^^ ) j'aui finni le tome 7 il y a quelques jours et j'ai été très décue. pour un dernier tome, je ne m'attendais pas à quelque chose avec aussis peu d'action. Je le trouve très lent, un peu trop. Harry et ses amis ne se réveille que sur la fin, c'est dommage.
Quand à l'épilogue ... presque navrant. tellement trop évident qu'on le sait tous et ça en devient ridicule.

Vous êtes sûr que vous n'avez pas lu les mémoire de Loana, en fait ?

Eolas

161. Le vendredi 10 août 2007 à 12:10 par palpitt

bonjour maître ;) un billet tout en longueur, de l'aventure de la traduction du titre jusqu'à la sortie du tome 7, pour finir sur votre billet, palpitt.free.fr/index.php...

162. Le vendredi 10 août 2007 à 13:40 par Oupsman

@Charlotte: y'a des moments de longueurs c'est clair, mais pas trop. Vous ne trouvez pas les derniers chapitres particulièrement haletants ?

163. Le vendredi 10 août 2007 à 17:39 par charlotte

a oupsman si les derniers chapitres. mais avant y'a les autres

164. Le mercredi 15 août 2007 à 11:02 par gribiche

En ce qui me concerne j'ai adoré ce dernier tome et il me tarde de voir le film qui sera réalisé car les effets devraient être supers. Il sera sans doute long car je vois mal certains passages supprimés comme ce fut le cas avec la coupe de feu. Mais bon patience.... J'ai du promettre, jurer, cracher à mon fils de 12 ans de ne rien lui dévoiler car il lit actuellement le tome 6 en français et sera donc prêt pour la sortie du 7 en octobre.

165. Le samedi 18 août 2007 à 10:36 par gleb

Je ne les pas encore lu parseque je ne connait pas la langue anglaise.
Mais quand le livre sortira en français je l'acheterai directement.

166. Le samedi 18 août 2007 à 22:11 par baladinay

J'ai 67 ans. Je ne suis pas française mais je suis prof de Français. Et Dieu sait qu'en ma longue vie j'en ai lu et enseigné des romans, des recueils de poésie, des contes et tutti quanti. J'ai été longtemps agacée par mes petits-enfants qui n'arretaient pas de discuter de Harry Potter. Ils collectionnaient les livres, en français, en anglais, jouaient sur leur console, participaient à des Quizz. Ce phénomène a fini par m'intriguer. Ce ne pouvait pas être du simple matraquage commercial, du marketting. J'ai toujours bien apprécié les contes d'Andersen, pourquoi ne lirais-je pas Harry Potter? Je n'ai commencé le tome I qu'à la sortie du tome III. Dès le début j'ai été happée par l'histoire. Le lendemain j'ai été acheter le II et le III, lus en 24 H. Jamais de la vie je n'ai eu cette frénésie de la lecture pour un livre, qu'il soit classique, du Moyen Age, contemporain, français, étranger ou arabe. Dans Harry Potter se mêlent les légendes du monde entier tout en se fixant sur la vie normale des "moldus" comme nous. C'est simplement génial. J'attends octobre avec une impatience qui me vrille le coeur. Je ne suis pas très forte en anglais pour me lancer aujuourd'hui dans cette version. Ma petite-fille me raconte au fur et à mesure les événements. Et ça ne me dérange pas de connaitre la fin. J'ai bien relu plusieurs fois les autres tomes avec autant de plaisir tout en connaissant la fin de chacun ! D'ailleurs avec tous les sites sur Les reliques de la mort, on finit par deviner plusieurs choses de ce dernier livre. Mais bon ! Encore un peu de patience ! Pour finir, je tiens à vous dire Bravo mon cher Maître pour tous vos talents.

167. Le lundi 20 août 2007 à 17:25 par Stéphanie

Moi aussi, ça y est, je me suis délectée de ce tome 7 pendant mes -toujours trop courtes- vacances. Vivement octobre que nous puissions en reparler, sans diminuer le plaisir des autres internautes plus francophiles !
Enfin, cher Maître,je souhaite à votre blog de trouver toutes les Deathly Hallows du monde magiques des blogueurs, pour qu'il vive encore bien longtemps... !

168. Le dimanche 2 septembre 2007 à 14:16 par Lolita

pour ceux qui veulent tout savoir de Harry Potter et les reliques de la mort c'est içi
fr.wikipedia.org/wiki/Har...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact