Journal des greffiers en colère

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Prix Busiris à Monsieur Eric Ciotti

Bravo à Monsieur le député de la première circonscription des Alpes Maritimes. Au-delà de la puissante nausée qu'il a contribué à m'infliger, sa participation aux débats de l'infâme amendement 69 lui vaut ce prix qui récompense un des plus beaux mauvais traitements infligés au droit et à la simple raison entendu depuis longtemps dans cette enceinte, qui en a pourtant ouï de belles. Eric Ciotti, photo Assemblée nationale Je vous rappelle les critères d'attribution du prix : une affirmation juridiquement aberrante, contradictoire, teintée de mauvaise foi et mue par l'opportunité politique plus que par le respect du droit.

Cette récompense a été attribuée à l'unanimité des voix et au premier tour de scrutin, pour les propos tenus lors de la troisième séance du mercredi 19 septembre 2007 (que je restitue sans les interruptions pour lui conserver sa pureté, les gras sont de moi) :

M. Éric Ciotti. Le groupe UMP est très favorable à l’amendement n° 69… [Réduisant d'un mois à quinze jours le délai de recours devant la Commission des Recours des Réfugiés, NdR] (…) parce que notre pays se caractérise par sa tradition d’accueil de tous ceux qui souffrent et qui sont victimes, dans leur pays d’origine, d’atteintes à leur intégrité de par leur opinion politique ou leur statut. Cette vocation universelle de notre pays à faire de son sol un lieu d’accueil pour tous ceux qui sont martyrisés dans leur pays doit être réaffirmée, et ce texte y contribue. Les dispositions qui ont été introduites dans ce projet de loi vont dans ce sens et renforcent le caractère intangible de cette vocation, auquel, tout comme vous, nous sommes attachés.

Voici déjà l'affirmation juridiquement aberrante et contradictoire : Diviser par deux le délai de recours contribue à réaffirmer la vocation universelle de la France à faire de son sol un lieu d'accueil pour ceux qui sont martyrisés.

Mais pour que ce droit d’asile, pour que cette vocation universelle de la France demeure, il faut que ces demandes d’asile ne soient pas dévoyées. Or vous savez que, malheureusement, la demande d’asile a, au cours des années écoulées, souvent été l’objet de détournements et a fréquemment servi de vecteur à une immigration ne correspondant pas au statut de réfugié. Les dispositions adoptées depuis 2003 ont diminué le délai moyen de recours de vingt mois à quatorze mois en 2006. La France est le pays d’Europe qui possède la législation la plus généreuse en termes d’accueil. Et c’est bien. Nous nous en félicitons et nous nous en réjouissons, mais nous estimons aussi qu’il y a aujourd’hui une obligation d’harmonisation avec la législation européenne.

Monsieur le député nous gâte, en voici une deuxième. La France a la législation la plus généreuse en la matière (ce qui est faux, l'Espagne fait mieux, mais passons), et c'est bien, youpi, mais en fait non, car il faut harmoniser notre législation avec les pays les moins généreux. Car l'harmonisation, c'est plus important que ce qui est bien et dont il faut se réjouir. En prime, le député sous entend que les vrais demandeurs font leur recours en quinze jours, et les fraudeurs en trente, ce qui serait un critère pertinent pour les distinguer et éliminer les seconds.

Nous l’avons évoquée tout à l’heure à propos des tests ADN. Comment pouvoir prétendre, là encore, que la Grande-Bretagne, qui prévoit un délai de recours de dix jours et n’est pas pour autant caractérisée par un régime liberticide, devrait avoir une obligation plus forte que la France en ce domaine ? Nous sommes attachés à cette harmonisation.

En plus, vous le savez, nous serons confrontés à partir du 1er janvier 2008, du fait de l’aide juridictionnelle qui va entrer en vigueur pour les demandeurs d’asile, à une augmentation des recours. (...) C’est naturellement une bonne chose. (...) Cela va mécaniquement conduire à une augmentation des délais d’instruction des demandes d’asile. Le gain de temps – j’espère que vous vous en félicitez, monsieur Braouezec – que nous avions obtenu au cours de ces dernières années, notamment grâce à l’action du ministre de l’intérieur de l’époque, et qui allait dans le sens du renforcement du statut du demandeur d’asile, risque d’être perdu à partir du 1er janvier 2008. La réduction du délai de recours que proposent M. Mariani et M. Cochet est donc tout à fait pertinente, et nous la soutenons.

Et de trois, et à deux heures du matin, quelle santé ! Reprenons : Nous allons (enfin) accorder l'aide juridictionnelle aux demandeurs d'asile. Et c'est bien. Cela va les aider à présenter leurs recours. Et c'est bien. En plus, nous renforçons leur statut, et c'est bien. Mais du coup, ça va augmenter le nombre des recours. Car avant, on avait plein de demandeurs d'asile qui ne pouvaient pas exercer de recours faute d'argent, de connaître un avocat ou de parler la langue. Maintenant, ils vont pouvoir le faire. Et ça c'est mal, car les délais de traitement augmentent. Et le délai de traitement, c'est comme l'harmonisation, c'est plus important que la vocation universelle de la France à accueillir sur son sol les victimes des tyrans. Donc il faut compenser cette facilité en instaurant une difficulté supplémentaire.

Voilà qui en prime apporte la mauvaise foi. L'opportunité politique est enfin démontrée par le petit coup de langue sur "le ministre de l'intérieur de l'époque" qui a fait du si bon travail, ha, comme il nous manque, quelqu'un sait où il est passé ?

Félicitations pour votre prix, votre prestation contribue à réhausser encore sa valeur et sa nécessité.

La discussion continue ailleurs

1. Le vendredi 21 septembre 2007, 15:26 par [Cup Of Tea] Blog

[ Prix Busiris ]

Où Eolas fait encore oeuvre de vigie pédagogique, avec la précision des faits et sans le fantasme des engagements, dans un domaine difficile et pourtant si fondamental. Encore une fois bravo. Dans le monde du travail collaboratif en ligne, dans lequ...

Commentaires

1. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:17 par Mani

Une belle tête de vainqueur !

2. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:26 par PEB

Un tel législateur me fait penser à Wormtongue sussurrant des arrêts iniques au bon mais faible Theoden roi de Rohan. Mais qui est son maître, son Saruman le multicolore (partisan de l'ouverture aux créatures du Mordor soit dit en passant)?

3. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:30 par Rodolphe Marcotte

Mon Dieu, où allons-nous ?
Rejoignez le groupe-pétition www.facebook.com/group.ph...
Merci à tout le monde.

4. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:31 par v_atekor

A compléter : fr.wikipedia.org/wiki/Pri...

5. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:33 par Maitre Yogi

Bien que je ne sois pas fier de mon député (un UMP souverainiste), je suis content de ne pas être électeur de la première circonscription des Alpes-Maritimes...

6. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:35 par Ddt

On rigole on rigole, mais je suis inquiet, notre Président n'a pas proposé de réforme de la procédure pénale aujourd'hui! Ca commence déjà à s'essoufler...

7. Le vendredi 21 septembre 2007 à 15:53 par nouvouzil

Il semble que personne dans l'opposition ne se soit posé la question de ce que recouvrait exactement (simple dépôt d'un recours ou dossier complet) le délai de recours inférieur à un mois dans d'autres pays.

8. Le vendredi 21 septembre 2007 à 16:07 par Yogi

Oui c'est sans doute cela le plus répugnant : se réclamer de valeurs humanistes pour mieux tenter de les détruire de l'intérieur.

Qu'il le dise donc s'il estime que l'immigration est le pire danger et qu'il faut la freiner par tous les moyens ! Qu'il argumente ! Qu'il ait le courage de ses opinions !

Mais non. Il affiche ces valeurs comme siennes, et par là même les vide de leur sens, les contamine, les pourrit. Comment devront ensuite s'exprimer les vrais tenants de l'humanisme, s'ils semblent faire appel aux mêmes phrases que Mr Ciotti ?

Au delà même de la position de fond sur l'immigration, c'est cette pleutrerie, cette bassesse, qui dégoûte vraiment de la politique voire de la nature humaine. En ce sens je préfère largement un Le Pen.

9. Le vendredi 21 septembre 2007 à 16:08 par Knockando

Je partage votre nausée (non pas à cause de mon pseudo!). L'intéressé est-il informé de ce prix?
Bravo
Bien à vous.

10. Le vendredi 21 septembre 2007 à 16:19 par FC

En effet, c'est gratiné, et nauséogène.

A vrai dire, on ne comprend pas grand chose à son discours. C'est curieux, parce qu'après tout cette majorité a été élue, entre autres, sur un mandat assez clair de limitation de l'immigration.

Il faudra me dire en quoi l'augmentation du nombre de recours est "une bonne chose". C'est furieusement maladroit.

Tout ça donne quand même furieusement l'impression de n'avoir pas été très sérieusement préparé. On a relâché d'un côté, alors il faut serrer de l'autre. On croirait une négo de partenaires sociaux.

La droite devrait, en principe, être le parti qui défend un contrôle fort de l'immigration. En cherchant systématiquement à vendre ses mesures restrictives comme des "chances pour les immigrés", elle utilise en somme, en l'inversant, la rhétorique de gauche d'une immigration "chance pour la France". Le débat n'est pas près d'avancer.

11. Le vendredi 21 septembre 2007 à 16:28 par Salomon Ibn Gabirol

Je viens d'avoir une idée GENIALE. Je m'explique.
Beaucoup, dont moi, se demandent si - et dans la negative, proposent que - le prix est / soit accompagné d'un trophée, d'un médaille, d'un bibelot ou d'une breloque.
Comme les propos célébrés et recompensés par ce Prix Busiris (un prix de bien belle facture) vous et nous ont donnés la nausée, qu'ils ont été prononcés à l'assemblée, et peu avant le match d'aujourd'hui, je propose qu'apres le match, pendant la troisieme mi-temps, alors que nous serons tous murgés a la Guinness, vous alliez tous (je ne peux pas me joindre, je suis de l'autre coté du "pond", comme disent les Anglais - i.e. aux Iou Hessé), déposer une galette (vomir) devant le Palais Bourbon en l'honneur de M. Ciotti. Nausée + Guinness: voilà une occasion de joindre l'utile a l'agreable.

12. Le vendredi 21 septembre 2007 à 16:42 par Manue

le jour où on mettra les cons sur orbite, celui-là n'a pas fini de tourner ...
Lors de ce débat, au cours duquel les députés brillaient par leur absence, seul l'UMP Etienne Pinte Maire de Versailles a pris la parole, dans la majorité, pour s'insurger contre la réduction de ce délai.

13. Le vendredi 21 septembre 2007 à 16:43 par delahiaute

il s'agit d'une amendement de T.MARIANI et de Philippe COCHET (UMP-Rhône) à ne pas confondre avec Yves COCHET(GDR - verts- Paris)...

Moi en lisant le texte de votre nouvelle ami...j'avais pas bien vu ce que Y.COCHET faisait avec T.MARIANI

14. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:00 par bayonne

moi je l'invite à manger chez moi un mercredi soir

15. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:00 par Noto

Une page sur wikipédia a été crée à propos du prix busiris, quelq'un voudrait bien la voir supprimer....

fr.wikipedia.org/wiki/Wik...

16. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:06 par Johan Buret

J'ai proposé cette page à la suppression, alors même que je suis un visiteur régulier de ce site, pour les raisons que j'ai expliquées là bas.

Je peux très bien avoir tort, mais il me semble que la page créée là bas ne correspond pas vraiment aux règles de Wikipedia, ainsi qu'aux conditions d'utilisation du contenu de ce blog.

17. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:11 par toto

On lit peut-être ce blog au Monde (et ce serait tant mieux !) :

"Cette disposition est en effet contraire à la loi de bioéthique de 1994, confirmée en 2004. En France, les tests génétiques à des fins autres que scientifiques ou médicales sont interdits par l'article 16 du code civil, sauf dans des cas graves et sous contrôle judiciaire. En votant l'amendement Mariani, l'Assemblée balaie donc ce principe au nom de la lutte contre la fraude à l'immigration. Il banalise pour les étrangers une démarche que le législateur avait voulue exceptionnelle, et qui le reste pour les Français. Bref, cet amendement n'est pas seulement discriminatoire. Au nom de la différence nationale, il rompt de manière choquante avec l'esprit du droit républicain."

www.lemonde.fr/web/articl...

18. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:12 par g--

Alignons-nous sur nos voisins européens, quelle bonne idée !
C'est beau cette demande de nivellement par le bas. On pourrait aussi aligner le smic par le bas par rapport à nos voisins européens (304 euros mensuels au Portugal en 1999), ou les peines maximales encourues sur celles des Iou Hessé, entre autres propositions délirantes.
Ca me rappelle un article humoristique rapportant les propos (inventés) d'un nain demandant une taille uniforme en France.

19. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:28 par Pascal

Prendre la Grande Bretagne en exemple ne fait que confirmer la mauvaise foi de cet [Bip].

20. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:30 par Salomon Ibn Gabirol

"Donc non, je ne puis approuver votre idée, j'ai bien trop de respect pour la Guinness."

Vous avez raison. En fait moi aussi.
Et si on remplace la Guinness par du Bourbon? Une galette au Bourbon devant le Palais Bourbon.... ca sonne bien, non?

21. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:40 par PatLeNain

Je me demandais quand allait tomber le premier Busiris de la 13 législature. Celui là est d'un 'fort beau gabarit', et je ne suis pas déçu de son attribution. Encore bravo au comité, malgré l'énormité de la chose !
Mais une question me taraude, y a-t-il eu un contrôle anti-dopage ? Parce que, our être aussi beau, il a du prendre des produits interdits.

22. Le vendredi 21 septembre 2007 à 17:46 par Lou

J'aime beaucoup le passage qui implique la Grande Bretagne :
"Comment pouvoir prétendre, là encore, que la Grande-Bretagne, (...), devrait avoir une obligation plus forte que la France en ce domaine ? "

23. Le vendredi 21 septembre 2007 à 18:06 par Alexis

Mais en fait de l'hypocrisie sous couvert de bons sentiments, ce n'est que de la tartufferie, certes de haute volée, mais rien de nouveau sous le soleil. Hélàs...

24. Le vendredi 21 septembre 2007 à 18:45 par Johan Buret - honteux et confus

J'ai entendu parler de votre blog par un ami, et je le suis depuis que j'ai vu la qualité de vos écrits. Je ne suis en aucun cas hostile aux idées que vous déployez avec verve.

Revenons donc à nos moutons. L'article Wikipédia sur le prix Busiris ne me semblait pas, en toute bonne foi, remplir les critères d'admissions à l'encyclopédie. Jusqu'à preuve du contraire - ce qui a été apporté - un blog, fût-il bien rédigé et instructif, n'est pas assez notable pour y figurer. C'est pour cela que je l'ai signalé à la suppression. J'ai lourdement retranché à mon estimation de la notoriété de celui-ci, pour contrer mon biais d'admirateur... pour mieux aboutir à l'erreur inverse.

Je bats donc ma coulpe publiquement. On ne m'y reprendra plus.

25. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:03 par Etudiant en Droit

Sauf qu'il faut harmoniser dans l'autre sens que ut supra. A nous de nous adapter à la majorité de tout les autres pays européens et pas l'inverse. Sic et non maitre?

26. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:19 par Pilou

Le blog de ce charmant nominé vaut lui aussi son pesant de caca-huète:
on peut y voir un extrait video de son intervention récente. Il a l'air tout a fait ravi et satisfait de ce qu'il raconte...

27. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:19 par Etudiant en Droit

Il n'y a qu'a ouvrir les yeux sur ce qui se passe ailleurs en europe. Les pays ouverts sont en train de revoir leurs copies et les autres se servent de nos exemples pour prévenir, quand d'autres en sont à guérir. Il ne s'agit pas d'être fermé non plus. Je m'en suis apperçu en Suède...
Je sais bien que nous sommes dans le pays de la DDHC et il y a aussi la CESDH...mais cet amendement a je crois un but pratique. Quoi que le fichage bioéthique, suis pas trop pour...

28. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:20 par Madrange

Comme le faisait remarquer Villepin, ce n'est pas très clair ce qu'a raconté hier notre Respecté Président à propos de Clearstream .
"C'est extraordinaire, j'ai été partie civile deux ans avant de devenir président de la République. Mon nom a été sali, on m'a fait un faux compte, avec des faux virements, dans une banque dont j'ignorais tout, j'ai eu une commission rogatoire internationale pendant quinze mois sur le dos, il a fallu que je démontre à la justice de mon pays que je n'avais pas de compte, c'est commode ! Je demande à chaque Français de penser à ça. Un beau jour, un juge vient vous dire : Monsieur, vous avez un compte dans une banque. Et vous devez prouver que vous n'en avez pas ! Vous trouvez que c'est commode ?"
Il me semble qu'il y a de l'aberrant , du contradictoire , de la mauvaise foi et bien sûr de l'opportunité politique - à moins qu'il ait effectivement et personnellement participé à l'enquête du juge Van Ruymbeke , en dehors de toute procédure .
Et alors là, c'est un nouveau scoop.
Ca ne mériterait pas un petit prix aussi ? (à moins qu'il ne soit déjà lauréat permanent d'honneur )
Mais bien sûr, Maitre Eolas, vous seul êtes juge en la matière.

S'agissant de E Ciotti et sachant les drames humains que vous nous indiquez derriere , est-ce-qu'un "prix-gag" (ou un prix fantaisiste) est bien adapté: dans son cas le cynisme me parait avoir pris le pas sur la mauvaise foi .

29. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:30 par Françoise

À lire et entendre ces députés et leur Patron, on croirait du Orwell. Nous expérimentons, "live", "1984"...

30. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:30 par yves

ce qui est en gras si on marche dedans est ce que ça porte bonheur?

31. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:34 par serge

dans l'affaire Clearstream y a aussi ceux qui pense que tout malin qu'il est notre galouzeau y serait tomber dans un gros piège tricoté avec amour depuis le début, par un ami de petite taille! mais bon comment en être certain!!!

32. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:42 par Célia

je ris jaune ... En voilà un qui effectivement n'a pas volé son prix !

33. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:45 par fboizard

Puis je écrire un contrepoint sans me faire lyncher ?

Nos systèmes sociaux collectivistes sont une véritable pompe à immigrés.

Pourquoi les USA ont ils réussi à intégrer des millions d'immigrés au 19ème siècle ? Parce que les immigrés avaient le choix entre travailler et crever de faim. Et que cette obligation de travail était en même temps la meilleure garantie d'intégration.

Je ne décris pas là un monde rose, mais au contraire un monde très dur. Mais il avait au moins ses vertus.

Comparant cette expérience à la nôtre, j'en conclus le dilemme suivant :

1) Liberté d'immigration mais suppression des systèmes collectivistes. C'est ma solution préférée. ("Je ne suis pas d'ici, je n'ai qu'un droit : fermer ma gueule et travailler" Lino Ventura)

2) Garder les systèmes collectivistes mais essayer d'empêcher les immigrés d'entrer ("On ne peut pas accueillir toute la misère du monde").

Il n'y a de troisième solution, garder nos systèmes collectivistes tout en prônant l'immigration libre, que pour les démagogues et les irresponsables.

Il semble bien que la solution choisie jusqu'à maintenant soit la 2). J'estime que c'est une erreur mais c'est ainsi.

A partir du moment où on choisit de refouler les étrangers, il ne faut pas s'étonner que, par un cercle vicieux, les comportements à la limite du droit entrainent des révisions du droit pour leur laisser plus de latitude, révisions qui provoquent à leur tour des comportements à la limite du nouveau droit, qui nécessitent des révisions du droit, etc ...

Ceci n'est en rien une défense du sieur Ciotti, qui n'était pas obligé d'apporter son rayon à ce cercle vicieux.

Mais c'est juste pour replacer ceux qui hurlent au scandale devant leurs responsabilités. Certes, c'est un scandale, Mais que proposent, soit pour arraêter la pompe à immigrés, soit pour renvoyer plus d'immigrés chez eux ?

34. Le vendredi 21 septembre 2007 à 19:59 par Etudiant en Droit

A oui mais le législateur français fait comme il peut pour freiner ce qu'il a envie de freiner. En parlant de lacunes, un bel exemple du carcant directif européen... :) Cette diretive maitre, qu'elle est-elle?

35. Le vendredi 21 septembre 2007 à 20:24 par Glu

Je suis toujours surpris quand je mesure l'écart entre les lois françaises et les directives européennes. Souvent même (et les infos (télé + radio + journaux) sont très discrètes sur le sujet) le France est condamnée. Je me souviens des aides en Corses, la culture des OGM, les directives sur l'environnement en Bretagne, ici le comportement avec les demandeurs d'asile. mais il doit y en avoir beaucoup d'autres. Comment avoir une idée de la situation et de ce hiatus France-CE?

36. Le vendredi 21 septembre 2007 à 20:35 par Schutz

Bon, puisque la communauté Wikipédia semble s'être déplacée dans ces commentaires: je fais partie des gens qui sont prêts à faire effacer la page Wikipédia sur le Prix Busiris, mais étant constructif, j'ai proposé en échange la création d'une page Maître Eolas (fr.wikipedia.org/wiki/Ma%... qui, à mon avis, et d'après les références que j'ai mentionnées, est suffisament notable pour mériter sa place. Le consensus semble être de faire figurer le prix sur cette page, plutôt que de lui consacrer une page entière.

Pour le maître des lieux: si vous manquez d'inspiration pour écrire un billet un jour, il serait intéressant d'avoir votre avis sur la couverture de Wikipédia sur le sujet du droit (français). Couverture sûrement incomplète (même si la page à votre sujet comble une importante lacune), mais vaut-elle quelque chose ?

37. Le vendredi 21 septembre 2007 à 21:26 par Laurent

@fboizard

Déjà il faut commencer par ne pas confondre droit des étrangers et droit d’asile. Ensuite, lorsqu’on tronçonne la chronologie de l’histoire sociale américaine autant ne pas limiter l’immigration au seul dixième siècle. Pour le reste, c’est une diarée littéraire ! Rien dans vos propos ne vient rationnellement démontrer le début d’une vérité en matière d’immigration et pour cause, vous semblez la confondre avec le droit d’asile.

Sur la réflexion du maître des lieux sur le zèle des nouveaux convertis. Je ne doute pas que les nouveaux admis, soient une fois sécurisés très promptes à taper sur la racaille en ignorant doublement histoire et réalité du terrain.


38. Le vendredi 21 septembre 2007 à 21:43 par Stéph'

Un dessin plein d'a-propos de Maëster :
maester.over-blog.com/art...

39. Le vendredi 21 septembre 2007 à 21:55 par Laurent

La réduction du délai de recours pour les demandeurs d’asile tient au préjugé que la majorité des demandeurs sont en fait des immigrés qui ne disent par leur nom. Le soupçon du détournement pèse ainsi sur l’ensemble des demandeurs. Cette nouvelle disposition prive les demandeurs sincères de la possibilité de défendre équitablement leur cause et souvent leurs vies.

Il serait donc prudent, de s’informer sérieusement sur la question de l’asile, avant de sortir des énormités.

PS : il fallait lire 19 siècle, puisque l’immigration aux Etats-Unis ne s’est pas limitée au siècle de Stendhal et de Tocqueville. D’ailleurs même les WASP sont des immigrés.

40. Le vendredi 21 septembre 2007 à 22:33 par Elias

Pourquoi ne pas profiter de la possibilité de laisser des commentaires (modérés a priori) sur le blog d'Eric Ciotti, pour le féliciter de ce prix bien mérité? Il sera peut-être lui même surpris de la notoriété que va lui apporter cette intervention à l'assemblée dont il semble si fier.
ericciotti.typepad.fr/blo...

41. Le vendredi 21 septembre 2007 à 22:48 par didier Schneider

Juste une question :

La photo de notre ministre de la justice, présente dans votre billet "La justice s'acharne contre José Bové" et celle du député Ciotti, issu du site de l'assemblée nationale, présente dans ce billet, sont elles libres de droits de reproduction, ou comment cela se passe t il avec les ayants droits ?

42. Le vendredi 21 septembre 2007 à 22:52 par fboizard

Maitre Eolas,

Si ce n'est pas notre système social qui attire les immigrés, même clandestins, qu'est-ce ? Je crois comprendre d'après vos propos que c'est l'absence de chomage dans le travail au noir mal payé.

J'aurais alors tort dans mon analyse.

43. Le vendredi 21 septembre 2007 à 23:00 par Laurent

Vous êtes AVEUGLE ? Un demandeur d’asile est un étranger persécuté dans son pays par son gouvernement ou par des groupes gouvernementaux ou non, qui a subi ou non de mauvais traitement, des tortures, la mort de proches et qui a donc dû fuir son pays pour solliciter l’asile dans un pays de préférence démocratique.

Une question : est-ce que l’ensemble des étrangers qui se sont installés tout au long de ces 20 siècle s'est posé la question du système social ou boulot avant de venir ? De quand date l’institution de la sécurité sociale ?

44. Le vendredi 21 septembre 2007 à 23:02 par Xavier

"Cette récompense a été attribuée à l'unanimité des voix et au premier tour de scrutin, "
Des voix? À part vous, qui vote? :-)

45. Le vendredi 21 septembre 2007 à 23:39 par breizhnoé

il ne reste plus qu'à espérer que nos sénateurs préférés suppriment cet amendement honteux.

46. Le vendredi 21 septembre 2007 à 23:48 par Richard

Eric Ciotti ("nicois de souche" comme il se defini) ne comprend manifestement pas ce qu'est un blog; sur le sien n'apparaisse que des critiques extremement favorables.

47. Le samedi 22 septembre 2007 à 00:43 par Esurnir

@46: Ca doit etre un blog 2.0

48. Le samedi 22 septembre 2007 à 05:54 par ebolavir

Commentaire vu d'un pays où beaucoup de gens rèvent d'aller vivre en France et savent que c'est très difficile d'y entrer légalement. Ces gens savent aussi que, quand on est entré (et il y a divers moyens, dont la demande d'asile), on a toutes les chances de rester, à condition de ne pas se faire remarquer. Et pour eux c'est plus facile que pour d'autres, grâce à la société complète qui peut les accueillir (la Chine en France, dont la plus grande ville est à Paris). L'indignation contre cet amendement hypocrite est justifiée, certes. Mais cela ne produira pas plus d'expulsés, seulement plus de clandestins.

Or les clandestins (au moins les Chinois, dont je peux un peu parler) travaillent clandestinement pour des employeurs hors la loi, n'apprennent pas le français, n'apprennent pas comment la société française fonctionne. Ce n'est pas très bon pour l'harmonie du pays.

Nos braves députés pensent comme leurs électeurs (sinon ils ne seraient pas députés) qu'en rendant le plus difficile possible le séjour légal, par tous les trucs qu'ils croient connaître, ils diminueront le nombre des arrivées d'étrangers; pure illusion. A mon avis, il serait bien plus efficace de distribuer des visas à tous ceux qui en font la demande et fournissent une adresse et la raison de leur voyage. Mais il faudrait prendre les moyens de maintenir les visiteurs dans la légalité: déclaration de résidence, contrôle auprès de l'employeur ou de l'établissement d'enseignement ... et qu'ils sachent que, s'il ont eu l'idée d'outrepasser la durée du séjour sans en demander la permission ou d'échapper au contrôle, ils seront remis dans l'avion sans délai ni procédure. Il faudrait aussi que ceux qui ont l'habitude de profiter des clandestin sachent que la prison et les grosses amendes sont pour eux. Régime policier, certes.
C'est pourtant pour cela qu'il est si facile d'entrer en Chine et d'y vivre. On ne peut pas y être clandestin, et on n'en a pas besoin, tellement il est facile d'y rester en respectant la loi. J'en profite.

Je ne vais pas reprocher à un avocat d'aider les clandestins à rester en France. Il travaille dans le cadre des lois existantes, c'est son métier. Mais les associations qui mobilisent les générosités pour des cas particuliers émouvants et contribuent à faire savoir partout qu'on ne se soucie que vaguement de la loi en France, qu'il suffit de savoir comment faire pour y rester indéfiniment, agissent contre l'accueil des étrangers dans la légalité. Et les députés continueront de construire un décor qui fait croire que la France est un pays raciste et anti-droits-de-l'homme.

D'autre part, tout ce qui précède n'est que paroles en l'air. Avec quelques centaines de milliers de clandestins déja sur place, et comme il est difficile d'imaginer qu'on mettra dans des camps tous ceux qui prétendront avoir oublié de quel pays ils viennent, bonne chance à celui qui trouvera la bonne idée.

49. Le samedi 22 septembre 2007 à 08:53 par fboizard

Merci maitre pour ses explications.

@43 aveugle, aveugle, comme vous y allez. Et pourquoi pas borgne pendant que vous y êtes !

@ 44 : vous êtes bien tatillon : pour une fois que maitre Eolas peut être avocat, juge et bourreau. Ne lui enlevez pas ses petits plaisirs.

@ 46 Vous savez bien que les "niçois de souche" ont une conception de la politique très couleur locale. Ca serait plutôt un blog 7.62

50. Le samedi 22 septembre 2007 à 09:08 par Laurent

Il faut savoir lire les commentaires et ne pas persister dans la bêtise !

51. Le samedi 22 septembre 2007 à 09:10 par Folzebuth

"Celui qui ne prend jamais d'initiative ne se trompe qu'une seule fois."

Très joli. J'en ferai usage à l'avenir.
Z'avez le copyright de cette maxime ou c'est un tiers qui en est à l'origine ? (je préfère citer mes sources plutôt que de faire le mariole en faisant croire que c'est de moi).

Désolé si ce comm n'est pas vraiment en lien avec l'objet du billet.

NB : les politiques dans une relative majorité me donnent la nausée depuis tant de temps que je suis sous Motilium à chaque campagne électorale.

52. Le samedi 22 septembre 2007 à 10:25 par Jean-Pierre

ce qu'il y a de bien ce que le lauréat n'a pas besoin de s'exprimer : son discours est déjà fait, et récompensé.

On a envie de voter pour lui.

Merci, Maître, de nous avoir averti de cette forfaiture encore assez peu reprise dans la presse gratuite.

53. Le samedi 22 septembre 2007 à 10:28 par toto

Et le prix Busiris pour Yvan Roufiol ?

Je pense qu'il le mériterait bien vu sa chronique au Fig
www.lefigaro.fr/debats/20...

Alors on a droit à tout :
"Faut-il donc baisser les bras, y compris face à la fraude ?
Ces exercices de style masquent des hypocrisies. Les moralistes s'indignent d'un quota d'expulsion de clandestins, mais chuchotent que la France ne peut accueillir tous les miséreux. Les immigrationnistes ne jurent que par le métissage culturel, mais se gardent d'envoyer leurs enfants dans les lycées sinistrés. Les commentateurs en appellent au co-développement, mais n'ignorent rien des ambiguïtés de ce paternalisme néocolonial."

Et tout est à l'avenant :

"Cependant, l'État ne s'est pas encore totalement dégagé du pharisaïsme des belles âmes, qui se flattent de ne pas écouter le peuple inquiet. Ce serait une facilité de croire qu'une relance économique suffirait à résoudre les problèmes d'intégration. Le plein-emploi britannique n'empêche pas la fracture des communautés ethniques."

54. Le samedi 22 septembre 2007 à 10:33 par ALLAIN JULES COM

La France est entrée de plain-pied dans un déni de droit indescriptible. Ce sont toujours les plus faibles qui subissent.

55. Le samedi 22 septembre 2007 à 11:04 par villiv

Hé, mais je connaissais pas le prix busiris moi ??!!

En ce lendemain de Victoire (euh,... en rugby bien sûr... parceque si l'on s'intéresse à ce qui se fait à l'Assemblée... euh, comment dire... on est plutôt... du côté de la défaite, non ?!!), je me trouve donc face à une dure réalité :

Je suis donc un lecteur/commentateur assez assidû de/sur (?) ce blog depuis quelques mois... mais il me manque apparemment les bases...

Maître, à quand un "Le Journal d'un avocat 2.0 POUR LES NULS" ????

PS1 le récompensé du prix BUSIRIS ne pourrait-il pas aussi prétendre à son ouvrage : le Droit -des Etrangers notamment- pour les Nuls... ??

PS 2 peut-on faire quelque-chose d'ici le 28 septembre pour sauver l'article WIKIPEDIA ?

56. Le samedi 22 septembre 2007 à 11:08 par quiche

sauf erreur de ma part, le dépôt d'une demande d'aide juridictionnelle interrompt tous les délais de recours jusqu'à obtention de la décision, c'est peut-être cela qui va rallonger les délais de traitement ?

57. Le samedi 22 septembre 2007 à 11:11 par Gamadil

Mon dieu j'ai honte... Phlippe Cochet est mon député. Bon, je n'ai pas voté pour lui et je savais déjà que c'était un redoutable bas du front et un oportuniste [...], mais là il fait très fort. Pardon pour lui, car il [ne sait pas] ce qu'il fait, et pour certains électeurs de la 5eme du Rhône qui n'en peuvent mais ...

58. Le samedi 22 septembre 2007 à 11:12 par toto

>"Réponse d'Eolas :

Le prix Busiris récompensent une affirmation juridique, pas une logorrhée où l'imprécation fait office d'argumentation. "

Il faudrait donc créer une nouvelle distinction. On sent bien qu'YR s'est vraiment lâché, sans doute dopé par l'adoption de cette ènième loi liberticide.

Vous parlez de "logorrhée", dire qu'on a eu droit à ce genre de discours pendant la campagne électorale. Et çà a fait mouche. L'opinion publique est sensible aux "imprécations" et aux incantations.

59. Le samedi 22 septembre 2007 à 11:41 par toto

La France, terre de «quotas»

EXtrait :
Devant les députés, le ministre de l’Immigration a déclaré que le ­gouvernement envisageait «une modification constitutionnelle» avec pour objectif «la définition de plafonds chiffrés d’immigration, à caractère normatif, afin de parvenir à une maîtrise globale de l’immigration et d’atteindre un équilibre entre les composantes écono­mique et familiale, ainsi qu’entre les grandes régions d’ori­gine». Vendredi, ses ser­vices refusaient de se montrer plus précis.

www.liberation.fr/actuali...

Inquiétante cette histoire de "quotas" par "régions du monde", par nationalité, professions etc ...

60. Le samedi 22 septembre 2007 à 12:50 par Ariane

J'encourage tous jusristes débutants à reprende son argumentaire dans une dissertation dont le sujet serait: le délai raisonnable et le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales?
Il faut affirmer "sans désemparer" qu'on peut piétiner les garanties fondamentales à un procès équitable tout en se prévalant de 1789 (et si on lui envoyait Sébastien Chabal.... non c'est juste une idée comme ça...)

61. Le samedi 22 septembre 2007 à 15:15 par Maraudeur

"Celui qui ne prend jamais d'initiative ne se trompe qu'une seule fois."

Très jolie formule en effet!

Et celle-là, d'où vient-elle?:
"Chez nous, on ne commet jamais deux fois la même erreur; on est renvoyé dès la première!"

62. Le samedi 22 septembre 2007 à 15:26 par vertol

@ Eolas
Ha, oui, il a un but pratique et clairement avoué : limiter le nombre de recours, sur une base purement arbitraire : l'obstacle temporel. Si ça ne vous choque pas en soi, le fait que le motif invoqué soit cyniquement de compnser la surcharge de travail provoqué par l'admission au bénéfice de l'AJ (par l'effet d'une directive européenne, hein, faut pas croire qu c'est notre bon législateur qui y a pensé tout seul) devrait mous mettre la puce à l'oreille. Ou alors, vous avez des lacunes.

Bonjour

je n'ai pas tout compris !
l'AJ va (est ?) maintenant etre accessible à une nouvelle categorie de vos déjà clients,
(je suppose que ça ne peut nuire à personne de l'avocat et de son client )
il me semble que les juridictions , meme les plus hautes (Cis CEDH) ne peuvent statuer
tant que la décision d'octroi ou de refus n'est pas entérinée .
est ce que là il ne s'agit que delayer la mise en oeuvre de l'Aj en prenant d'autorité tout de suite une restriction des delais
pour dans l'intervalle des mises en vigueur, vider le plus de stock (vilain mot ici) des demandeurs d'asile.
autre question : sur les LRAR
l'article 651 (3) du NCPC n'est pas applicable ? (indépendamment des couts qu'il engendre inévitablement)

63. Le samedi 22 septembre 2007 à 19:03 par toto

Pour info :

Le Fig (Anne Sterpin) donne des précisions sur les pays européens qui pratiquent déjà les tests ADN : L'utilisation des analyses génétiques se développe, mais reste très encadrée.

"À chaque fois, ces tests sont pratiqués à la demande des étrangers qui ont du mal à prouver l'authenticité du lien de parenté, en raison d'un état civil défaillant du pays d'origine ou de leur statut de réfugiés politiques rendant impossible les contacts avec leur pays."

Par exemple pour le cas de la Belgique :

La Belgique a en revanche adopté la formule en 2003. « Depuis cette date, nous avons enregistré quelque 3 100 demandes dont 2 700 ont débouché sur un test positif », raconte la responsable du regroupement familial, Anne Sterpin. « Le coût pour l'étranger est de 400 euros en moyenne, poursuit-elle, il faut bien comprendre que les 2 700 personnes dont les tests se sont révélés positifs n'auraient pas obtenu le regroupement sans l'ADN, car ils n'arrivaient pas à prouver leurs filiations. » Ces analyses génétiques sont pratiquées dans 21 postes consulaires de pays dont les documents administratifs sont réputés peu fiables ou lorsque les archives ont été détruites. « C'est le cas du Congo », poursuit Anne Sterpin.

Source :
www.lefigaro.fr/politique...

64. Le samedi 22 septembre 2007 à 19:09 par therion

Quel tristesse, il semblerait que certains souhaitent détruire ce qui font nos fiertés sous prétexte de s'harmoniser.
Dommage que ce ne soit pas plus souvent l'inverse, il est plus simple de se mettre à égalité pour une réduction des coûts plutot que pour une augmentation.

65. Le samedi 22 septembre 2007 à 19:55 par toto

Réponse d'Eolas :

Je note donc une différence essentielle : c'est l'étranger qui a du mal à prouver qui les sollicite, pas l'administration qui a un doute sur les preuves qui lui sont présentées.

Exact !

" La différence est très grande. Normal donc qu'elle ait échappé à nos députés. "


Excellent !

66. Le samedi 22 septembre 2007 à 21:19 par Ddt

-- Retour sur la polémique sur la page Wikipédia du Prix Busiris --

J'ai beaucoup ri. En voyant cette page ( fr.wikipedia.org/wiki/Wik... ) je me dis que les gens n'ont rien d'autre à faire que de disserter des heures pour savoir si oui ou non le prix busiris mérite une page autonome ou une partie de l'article sur maitre eolas.

A coté de ça, l'artice sur Jean Carbonnier fait dix lignes ; celui sur Alizée trois pages.

Wikipédia, histoire d'une utopie qui a mal tourné...

67. Le samedi 22 septembre 2007 à 22:31 par PAF, le chien !

Ça me fait penser au passage dans « Les carnets du major Thompson » qui me paraît tout à fait approprié :

« Les Français peuvent être considérés comme les gens les plus hospitaliers du monde, pourvu que l'on ne veuille pas entrer chez eux ».

68. Le samedi 22 septembre 2007 à 23:03 par David

Dans l'exposé disponible sur le site de l'assemblée nationale, il est indiqué "Le raccourcissement proposé permettrait de limiter la durée globale de cet hébergement et d’en améliorer la qualité, tout en entraînant une économie de l’ordre de 10 millions d’euros par an pour l’État." www.assemblee-nationale.f...

J'ai du mal à croire à ce chiffre de 10 millions...

69. Le samedi 22 septembre 2007 à 23:51 par vertol

@ eolas L'admission à l'Aj s'accompagne d'une division par deux du délai de recours, donc du délai dans lequel vous pouvez déposer votre demande d'AJ. Vous pouvez en déduire ce que vous voulez

Lorsque l'explication convient, y compris par la répétition (base de l'éducation ? ) , je comprends bien, et c'est pourquoi je me méfie des mes déductions hâtives.
bon WE



70. Le samedi 22 septembre 2007 à 23:55 par gwynfrid

"je ne puis approuver votre idée, j'ai bien trop de respect pour la Guinness"

Merci. Le sujet n'est franchement pas drôle mais vous avez réussi à me faire bien rire!

71. Le dimanche 23 septembre 2007 à 00:05 par vertol

l @ eolas Et non, l'article 653 du NCPC ne s'applique pas en matière de procédure administrative. La procédure devant la CRR est prévue par le CESEDA.

en fait je voulais parler du 651 NCPC (3eme) :

a notification peut toujours être faite par voie de signification alors même que la loi l'aurait prévue sous une autre forme.

mais j'ai bien compris qu'ici ce n'est pas possible

C'est quand meme étonnant qu'un huissier de justice (officier ministériel) prevu pour etre un "postier/delivreur" officiel ne puisses delivrer ce genre de doc.

72. Le dimanche 23 septembre 2007 à 01:04 par alouette

@48
Votre point de vue est très intéressant, parce que pragmatique et concret sur une communauté que vous semblez bien connaître, et le choix du contre-exemple surprenant – pour nous – d'un état policier est peut-être à étudier de plus près. Il y a peut-être là des idées à noter.

Attention, ne déformez pas ma pensée : je n'ai aucune admiration ni penchant pour les dictatures, mais on peut supposer que si la démocratie peut – parfois – engendrer des monstres, par peur (Guantanamo), faiblesse (les prisons européennes de la CIA) , irresponsabilité (le sang contaminé) ou mollesse (nos prisons/centres de détention), l'état policier pourrait – parfois – avoir de bonnes idées, moralement et humainement acceptables.

Sinon, même conclusion que ebolavir : il n'est pas facile de dépasser la vision manichéiste du problème humain/administratif posé, et encore moins d'y apporter une réponse qui convient à tout le monde.

73. Le dimanche 23 septembre 2007 à 14:42 par serge

com 31
parce que vous ne croyez pas que petit nicolas est un plus gros requin que le grand dominique il l'a montré pourtant et qu'il avait plus de copains aux RG ET PARTOUT qui se sont fait un plaisir de le rencarder dès le départ sur que le grand avait eu comme idée géniale et qu'il a laissé faire en attendant le moment de tirer le tapis vous êtes mignon tout plein!!!

74. Le dimanche 23 septembre 2007 à 17:29 par Flying™

"elle récompense une affirmation juridiquement aberrante, contradictoire, teintée de mauvaise foi et mue par l'opportunité politique plus que par le respect du droit"
Opportunité ou opportunisme? L'opportunité n'est pas vraiment condamnable tandis que l'opportunisme oui ...

75. Le dimanche 23 septembre 2007 à 18:37 par tardif

L'urgence et l'opportunité de cette mesure qui restreint, de fait, l'accès au statut de réfugié politique en France, peuvent être également examinées sous un autre angle que celui du droit (ce que vous faites déjà fort bien, Maître Eolas...):

Le nombre de demandes d'asiles auprès de l'OFPRA serait-il en explosion? Ferions nous face à une sorte d'invasion ? Le régime du droit d'asile serait-il massivement détourné, pour devenir la voie privilégiée d'une nouvelle filière d'immigration "économmique" qu'il serait urgent de tarir ?

C'est en tout cas ce que semblent suggérer les propos de notre député, ce qui justifierait, à ses yeux, politiquement, si ce n'est juridiquement, l'opportunité et l'urgence d'une telle mesure...

Les statistiques publiées par l'OFPRA lui-même ne semblent pourtant rien indiquer de tel !

- Le nombre de demandes d'asile n'est pas en explosion : après une remontée du nombre de demandes depuis 1996, il tend actuellement à se stabiliser à un niveau inférieur au pic atteint en 1989. (source OFPRA : www.ofpra.gouv.fr/documen... )

- ce qui fait que le nombre de réfugiés inscrits auprès de l'OFPRA est en 2005, assez nettement en deça de ce qu'il était en 1993. (source OFPRA, via le Forum des réfugiés : www.forumrefugies.org/pdf... )

Il me semble donc, assez clairement au vu de ces statistiques, qu'il n'existe aucune raison de penser que le droit d'asile soit en quoi que ce soit détourné de son but actuellement, qu'il n'existe aucune explosion des demandes, et qu'il n'y a donc aucune opportunité ni aucune urgence à légiférer dans ce domaine...

Aucune raison réelle et avouable, en tout cas !

Peut-être ne s'agit-il finalement là que de faire croire qu'il y a un problème, de créer ce problème par la seule magie de dire qu'il y en a un, et de se présenter aussitôt comme celui qui a résolu un problème qui ne se posait pas...

76. Le dimanche 23 septembre 2007 à 20:02 par Therion

Ce qui m'agace le plus dans ce genre de projet, c'est que quand on les lis, sur le coup on se dit "Ah oui, au fait on raccourcis les délais pour améliorer la situation général".

Il faut prendre suffisement de recul, pour décortiquer l'article et se rendre compte que c'est parfois un ramassie d'inepties.
Faut dire que les journalistes ne nous aident pas beaucoup, ce projet étant passé quasi inapercu.

Pour l'actualité, je me réfère de plus en plus à des blogs comme celui de maitre éolas qui nous commente davantage l'information.
:)

77. Le dimanche 23 septembre 2007 à 21:03 par Schmorgluck

@ Madrange (28)
Sérieusement, j'ai beau ne pas l'aimer, les propos de Nicolas Sarkozy au sujet de cette affaire tordue me semblent plutôt de bonne guerre (dans le contexte de la vie politique française telle qu'elle est). Affirmer qu'il a lui-même tendu ce piège est fort imprudent : les analystes les plus critiques de l'action de NS s'accordent à dire qu'il s'est contenté de voir venir et de laisser s'enferrer Villepin et consorts (sur l'exacte responsabilité desquels je me garderai bien d'hasarder un avis). Au pire, son affirmation selon laquelle il n'avais jamais entendu parler de Clearstream me semble franchement douteuse : pour un avocat d'affaire (mais je me trompe peut-être sur les necessités de ce métier), n'avoir jamais entendu parler d'une des deux seules chambres de compensation d'Europe me semble à tout le moins très improbable. Si c'est un mensonge, il reste cependant assez véniel.

Pour revenir au sujet du billet, je note que le discours de M. Ciotti fait référence à quelque chose dont on entend beaucoup parler sans jamais avoir de détails, à savoir l'abus du droit d'asile par de faux réfugiés. Y a-t-il eu ne fut-ce que des tentatives de statistiques à ce sujet, ou est-ce une légende commode de plus, basée éventuellement sur des anecdotes, et utilisée sans vergogne pour faire passer une pilule législative ?

Enfin, je voudrais remercier le Maître des lieux (huhu) pour le plaisir que j'ai eu, hier, à ne pas être complètement largué quand j'ai lu le compte-rendu d'une décision en référé "liberté fondamentale", mon regard repérant aisément les éléments-clés de recevabilité (l'urgence, un organisme para-public, etc) et dégageant sans difficulté les raisons d'acceptation de la demande. Je le dois à la lecture régulière de ce blog.

78. Le lundi 24 septembre 2007 à 00:02 par Gilles

@Eolas
On ne dit pas "je vais regarder sous mon lit s'il y a des micros des RG." mais "Je vais vérifier sous mon lit que les micros des RG sont encore là."

Sur ce, je reprends la lecture de ce blog depuis peu (boulot quand tu nous tiends, vous savez travailler plus ...) et je m'aperçois que je ne me rendais plus compte de ce qui se passe dans notre beau pays...

Merci de remuer ce bocal qui me sert de tête.

79. Le lundi 24 septembre 2007 à 01:11 par Fourmi

Les nombreux et enthousiastes lecteurs niçois de votre blog vous remercient et vous félicitent pour ce choix. Nul mieux que Eric Ciotti ne peut le mériter. Ses prestations répétées d'invité du journal France3 Côte d'Azur sont un régal de nullité, d'estrosisme aiguë (et donc de sarkozysme actif) via des propos toujours très incohérents et une susceptibilité à fleur de peau débouchant vite sur l'agressivité.

Eric Ciotti est un très sérieux candidat à de nouvelles obtentions du Prix Busiris ! (et dire qu'il sera peut-être le prochain Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes quand son maître le motodidacte sera maire de Nice l'an prochain.....)

80. Le lundi 24 septembre 2007 à 04:19 par Fabien

Merci à Me Eolas pour ces éclaircissements sur le député des alpes-Maritimes, soutenu par le motodidacte de l'Outre-mer.

Et merci à Joël Ronez pour son tracklien 'ou rétroback pour les puristes).

Je m'associe à vous sur mon blogue.

81. Le lundi 24 septembre 2007 à 19:42 par Patxi

Titre que l'on peut difficilement considerer comme usurpe...Se lo gano bien merecido!
Cependant, pas d'accord avec votre point de reference, a savoir l'Espagne. Suede ou Allemagne font bien mieux...Legislation en apparence serieuse a Madrid, mais une pratique lamentable. Seulement 136 refugies reconnus l'an dernier, a peine 3 700 demandeurs l'an passe.C'est 14 eme sur les ex-15 de l'UE.
Quand la France depasse les 135 000 demandes en attente de decision: nincomparable.
Et surtout un recours systematique a l'inadmissibilite au traitement administratif, pour cause de demande"manifestement abusive ou infondee", y compris envers de nombreux refugies veritables. Interessez vous a Barajas, le Roissy espagnol, vous y verrez ce qu il s'y passe.deportations au bout de 72 heures d'une procedure express.
Et c'est pas nouveau...et Zapatero ne fait toujours rien de nouveau...
Voir sur www.acnur.org/index.php?i...

82. Le mardi 25 septembre 2007 à 21:25 par a l'insu de mon plein gré

Je m'étonne que l'on s'offusque du style et des affirmations de ce parlementaire alpino maritime(si cela se dit) ou qu'on se demande si il n'a pas pris des produits interdits;Il ne fait qu'exprimer le cours habituel du Sarkozysme courant de ses thèmes de prédilection ,et des obsessions de ses électeurs.Car il a été elu,c'est bien ça qui donne à réfléchir,ou matière à s'inquiéter.....

83. Le lundi 1 octobre 2007 à 00:35 par kaeso

il est le soutien du candidat Estrosi à la mairie de Nice. grâce à l'agence de lobbying PIC Consultant, il cherche a placer celui qui n'a pas été ministre de l'intérieur , ni chef du groupe UMP a l'assemblée nationale parce que Sarko ne l'a pas trouvé "apte". Il est l'éminence grise de celui qu'on appelle a Paris comme à Nice , le Neuneu !

84. Le lundi 1 octobre 2007 à 18:56 par Erwan

Eh oui c'est bien notre député - mea culpa
A sa décharge, il est arrivé là par 'hasard' - chargé des basses oeuvres de son chef bien aimé (Ch Estrosi - autre prix nobel alpes maritiméen) pendant des années il a été poussé dans ce fauteuil par son chef.
Ayant le charisme d'une serviette éponge cette place lui était destiné, comme cela son chef en aurait toujours le contrôle, et qui nous savons contrôle depuis l'élysée son chef aussi. C'est une vrai cascade de médiocre, un bataillon de langues rapeuses et meurtries par des kilomètres de flateries à 3 sous.
Mais c'est la politique locale, ici, dans le sud...


85. Le vendredi 5 octobre 2007 à 15:13 par Paul Kramer

Cher Maître, votre lecture m'avait manqué (des vacances méritées)...

Et je découvre vos posts sur ces thèmes, et je partage le dégoût que vous inspirent les comportements et propos de certains de nos représentants.

Avec ce sentiment confus que "ça y est nous y sommes" : "La guerre c'est la paix; la liberté c'est l'esclavage; l'ignorance c'est la force" (si ma mémoire ne me fait pas défaut)...

Tant qu'il y aura des voix comme la vôtre, je garde espoir !

Merci pour tout ce que vous faites

86. Le jeudi 11 octobre 2007 à 10:05 par dominique

Nicolas Sarkozy, dans son discours en Bulgarie, a été au delà de la tradition d'accueil de notre pays : « Chaque fois que quelqu’un est humilié, est persécuté, est opprimé, il devient automatiquement français »
Plus ca va, moins me sens "automatiquement" français.
(contexte détaillé sur Arrêt Sur Images:
arretsurimages.net/post/2...

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Contact