Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chérie, devine ce qu'il y a à déjeûner ?

Du Haggis !

Les crampons sont à nouveau de sortie, le Tournoi est de retour.

Quel tournoi ? Mais le Tournoi des Six Nations ! C'est la plus ancienne compétition de rugby, née en 1883, qui n'opposait au début que les quatre nations composant le Royaume-Uni : l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande, et s'appelait le Home International Championship. La France le rejoignit en 1910, et le tournoi devint le Tournoi des Cinq Nations. L'Italie rejoignit la danse en 2000, et les Cinq Nations devinrent les Six Nations.

Le fonctionnement est très simple : chaque équipe affronte les cinq autres une fois ; le match a lieu alternativement à domicile puis à l'extérieur d'une année sur l'autre. Une équipe qui gagne marque deux points. Deux équipes qui font match nul marquent chacune un point. Une équipe qui perd ne marque aucun point. Les ex-aequo sont départagés au goal-average, c'est à dire par la différence entre les points marqués et les points encaissés.

Une équipe qui gagne tous ses matchs marque dix points et remporte un "Grand Chelem", francisation de l'anglais Grand Slam, qui a exactement le même sens au rugby et au tarot. Une équipe qui ne gagne aucun match et termine avec zéro point remporte une récompense de fantaisie appelée la cuiller de bois (the wooden spoon), tradition venue de l'Université de Cambridge ou une cuiller de bois sculptée par les étudiants (mesurant 1m50) était suspendue lors de la remise des prix au-dessus de l'étudiant diplômé arrivé dernier au classement, jusqu'à ce que les reçus soient annoncés par ordre alphabétique en 1910. Cambridge a fourni un grand nombre de joueurs de rugby du temps de l'amateurisme de ce sport.

Enfin, une mini-récompense se joue entre les quatre nations du Royaume-Uni : la Triple Couronne, qui va à l'équipe qui bat les trois autres au cours d'un même tournoi (l'Irlande a gagné la Triple Couronne en 2007).

Quant aux règles du rugby, vous les trouverez ici.

Le tournoi a commencé hier (il fut un temps où on n'envisageait pas de jouer un autre jour que le samedi, et l'après midi. Le samedi soir était consacré à un banquet, et le dimanche, à la récupération physique (je me comprends). Première surprise : le pays de Galles a vaincu l'Angleterre, finaliste de la dernière coupe du monde, chez elle à Twickenham. Ce n'était pas arrivé depuis 1988.

Et cet après midi, le XV de France va rencontrer l'Ecosse chez elle, à Murrayfield.

Drapeau de l'Ecosse

Le drapeau écossais, une des composantes de l'Union Jack, est d'Azur, à la croix d'argent en sautoir. Il s'agit de la croix de Saint-André, qui selon la légende est apparu au roi Angus, roi des pictes et des scots au IXe siècle, la veille d'une bataille contre les Angles, et lui assura la victoire. La Saint-André, le 30 novembre, est la fête nationale écossaise.

Le symbole de l'Ecosse, et de l'équipe d'Ecosse est le chardon. Logo de la Fédération Ecossaise de Rugby Le chardon était chez les anciens celtes un symbole de noblesse, d'honneur et de vengeance. Une légende raconte également qu'un chef viking voulut attaquer de nuit un château écossais. Pour cela, il fit déchausser ses hommes. Ceux-ci, s'approchant du château, traversèrent un champ de chardons et leurs cris de douleur donna l'alerte. Le chardon est de plus devenu un symbole protecteur de l'Ecosse.

L'hymne de l'équipe d'Ecosse est Flower Of Scotland, et je vous conseille de ne pas rater le début du match : Flower Of Scotland chanté à Murrayfield au son des cornemuse est un moment qui donne le frisson.

Il s'agit d'un hymne composé en 1967 par Roy Williamson du groupe folk The Corries, qui a été adopté pour la première fois en 1974, et a été adopté par les autres équipes écossaises. Il chante la victoire écrasante de Bannockburn, remportée le 24 juin 1314 par les hommes du roi d'Ecosse Robert The Bruce sur les hommes d'Edouard II d'Angleterre (la bataille qui clôt le film Braveheart) qui aboutit à l'indépendance de l'Ecosse.

O Flower of Scotland,
When will we see,
Yer like again,
That fought and died for,
Yer wee bit Hill and Glen,
And stood against him,
(Ici, traditionnellement, le public rugit "ENGLAND'S''
Proud Edward's Army,
And sent him homeward,
Tae think again.

Those days are past now,
And in the past
they must remain,
But we can still rise now,
And be the nation again,
That stood against him,
(Ici encore : "ENGLAND'S" est ajouté par le public)
Proud Edward's Army,
And sent him homeward,
Tae think again.

Concrètement, ça donne cela, vu des tribunes (face au Pays de Galles). Guettez bien le "ENGLAND", quand le compteur marque 0:31.

Traduction de votre serviteur :

Ô fleur d'Ecosse,
Quand reverrons-nous
Ta pareille,
Qui a combattu et est morte
Pour son petit bout de colline et de vallée,
Et qui lui a fait face,
A l'armée de l'orgueilleux roi Edouard (d'Angleterre précise le public...),
Et l'a renvoyé chez lui,
Pour y réfléchir à deux fois.

Ces jours sont passés maintenant,
Et dans le passé
ils doivent rester,
Mais nous pouvons encore nous dresser,
Et être à nouveau la nation
Qui lui a fait face,
A l'armée de l'orgueilleux roi Edouard (d'Angleterre rappelle le public...),
Et l'a renvoyé chez lui,
Pour y réfléchir à deux fois.

Et bien évidemment, ALLEZ LES BLEUS ! Enfin, les nôtres (L'Ecosse joue d'habitude en bleu sombre, mais demain jouera en blanc).

La discussion continue ailleurs

1. Le dimanche 3 février 2008, 22:09 par Da PatLeNain's Blog

C'est reparti

Après quelques mois de pause, le XV tricolore est reparti en action. Le Tournoi des VI Nations a commencé ce weekend, et cette journée s'est terminée par une franche victoire contre le XV du chardon. Notre équipe nationale a présenté une belle...

Commentaires

1. Le dimanche 3 février 2008 à 00:27 par Salomon Ibn Gabirol

Si je me souviens bien, c'est Laval (ou Daladier) qui avait eu ce bon mot en revenant d'Ecosse, a propos du Haggis: "Quand on l'a servi, j'ai cru que c'etait de la merde. Quand j'ai gouté, j'ai regretté que ca n'en fut point"

2. Le dimanche 3 février 2008 à 00:31 par Nihil

Il me semble que le lien "ici" pour les règles du rugby ne marche pas...

3. Le dimanche 3 février 2008 à 00:55 par Med

Cher maître, il semblerait que l’émotion due à la victoire de nos amis gallois sur la perfide Albion est telle que le pluriel de « son des cornemuse » en a profité pour se volatiliser.

Med, qui est bien triste de ne pas pouvoir regarder le match depuis les États-Unis d’Amérique

4. Le dimanche 3 février 2008 à 01:27 par Triskael

De même, je souhaite la victoire des notres...
Par contre maître, n'auriez-vous pas oublié le lien sur le mot "ici" pour pointer sur votre article expliquant les règles du Rugby ?

Et bonne nuit.

5. Le dimanche 3 février 2008 à 01:30 par Thomas

Les 4 équipes du Royaume Uni ? Le 15 du trefle, mon pays d'adoption ne represente en rien la reine d'A...
Il n'existe plus de vocable designant les "four home unions". Les "4 equipes anglophones" ne serait pas correct non plus. Les "4 equipes qui boivent plus de biere que de vin", ou les "4 equipes a nord du 50° parallele" serait plus réaliste.
Bien le bonsoir du pays de l'hiver eternel (Hibernia).

Eolas:
Lors de la création du tournoi, et jusqu'à sa transformation en tournoi des Cinq nations en 1910, l'Irlande faisait intégralement partie du Royaume-Uni (indépendance de l'Irlande en 1922). J'ajoute que même depuis, elle n'a jamais refusé la Triple Couronne. Quant au statut particulier de l'équipe d'Irlande de rugby depuis... Attendez le 9 février ou cherchez dans les archives à la date du France Irlande de la coupe du monde.

6. Le dimanche 3 février 2008 à 01:43 par Med

@Thomas

Si j’en crois les dates données par maître Éolas et si je ne m’abuse, lors de la création du tournoi des 4 Nations l’Irlande faisant partie intégrante du Royaume-Uni. Et il me semble aussi que l’équipe d’irlande est composée de joueurs d’Irlande du Nord mais aussi de joueurs de la République d’Irlande.

7. Le dimanche 3 février 2008 à 02:57 par arki de la paso

L'une des hypothèses (l'Histoire aime à être approximative) voudrait que le nom de "Trophée de la Triple Couronne" prenne sont origine dans la triple couronne du roi Jacques Stuart, connu aussi sous le titre de : Jacques Ier d'Angleterre ; ce monarque est le premier à avoir regner, d'abord sur l'Ecosse (s'appellant alors Jacques VI) puis sur l'Angleterre ET sur l'Irlande.
La première occurence au trophée de la triple couronne se trouve être un article (compte rendu) d'un match Irlande - Pays de Galles de mars 1894 (Irish Times)

Mais rassurons nous - les Pays non insulaires (sic) ont aussi leur trophée : le Trophée Giuseppe Garibaldi, decerné au vainqueur des pays latins (France / Italie)
Un objet déssiné et sculpté par Jean-Pierre Rives, pour les amateurs d'annecdotes et de Rugby.

8. Le dimanche 3 février 2008 à 03:05 par 1bR

Heureux de voir que vous favorisez l'ovalie au football !
Sympas aussi de voir qu'en plus d'apprécier, vous semblez également en connaitre un rayon
sur le Rugby, preuve que les juristes ne sont pas QUE des obsédés textuels, mais qu'ils peuvent
également sortir, pratiquer du sport etc.


Une fois de plus, je trouve que vous portez très haut les couleurs
de notre belle justice francaise et en l'occurrence de ses praticiens.

Au risque de me répéter,
merci pour votre blog,

cordialement,
1bR

9. Le dimanche 3 février 2008 à 08:40 par pbe

Et puis quand on prend un avocat pour son divorce, autant en prendre un qui s'y connaisse en plaquage tant qu'à faire.

10. Le dimanche 3 février 2008 à 09:18 par CL

Mais vous êtes génial...si en plus de la culture juridique on ajoute la culture ovalistique (?!) c'est vraiment le meilleur blog que je puisse recommander! Cordialement, bon match!

11. Le dimanche 3 février 2008 à 09:42 par didier Schneider

tss tss

mettre une majuscule à haggis....

à Salomon : c'est issu d'un sketch de Jacques Bodoin : la panse de brebis farcie.

12. Le dimanche 3 février 2008 à 10:31 par Henri

Je me demande s'il n'y a pas une idylle entre M°Eolas et Bilger.
Que de paroles enamourées de part et d'autre.

13. Le dimanche 3 février 2008 à 10:49 par draftbold

@ eolas
L'hymne de l'équipe d'Ecosse est Flower Of Scotland, et je vous conseille de ne pas rater le début du match : Flower Of Scotland chanté à Murrayfield au son des cornemuse est un moment qui donne le frisson.

à défaut d'etre à Murrayfield et si vous êtes sur paris, tentez l'expérience d'aller voir le match au
Auld Alliance, un des rares pub écossais de Paris, vous aurez une idée de ce qu'est la ferveur écossaise !.
ceci n'est pas une pub déguisée, c'est pourquoi je ne mets pas l'adresse, mais une invitation à la decouverte,

14. Le dimanche 3 février 2008 à 11:03 par Térence

"And be the nation again,
That stood against him,
(Ici encore : "ENGLAND'S" est ajouté par le public)"

Mais rendez-vous compte éolas, ils parlent de NATION, brrr...mais c'est terrible !!!

Allez les bleus : "allons enfants de la patriiiiïë..."

15. Le dimanche 3 février 2008 à 11:58 par angeanonyme

Juste, merci pour ce magnifique moment...
Dire que j'ai failli rater ce match !
Heureusement qu'on a toujours un avocat sous la main !

16. Le dimanche 3 février 2008 à 12:33 par Thierry

Cher Maître,

J'étais jéjà passé pendant la coupe du Monde, et je retrouve avec plaisir vos chroniques d'ovalie.
Juste pour ajouter que, parfois, emporté par sa ferveur et les quelques bières avalées pour se tenir chaud, le public ajoute un autre mot entre l'antépénultième et le pénultième vers, par lequel il explrime tout le respect et l'amour qu'il porte à son voisin du sud. Mais ce blog est de trop haute tenue pour qu'il puisse y être cité.

bon match, et Allez les Petits !

17. Le dimanche 3 février 2008 à 13:11 par Amélie

Mais c'est très bon la panse de brebis farcie... Il faut juste passer le cap "psychologique" de la chose et le tour est joué ! En tout cas, pour le coup de la cuillère de bois, on pourrait pas introduire ça en France ? Tant que c'est bien accroché...

18. Le dimanche 3 février 2008 à 13:19 par Cat

Moi qui suis un frenchie en Écosse, je tiens à dire que le haggis ça peut être très bon. Seulement, c'est comme les andouillettes: Ça ne supporte pas la médiocrité. Soit c'est très bon, soit c'est vraiment dégueu. :-)

Cat

19. Le dimanche 3 février 2008 à 13:34 par Derek

C'est bien beau ces garçons musclés qui jouent au balon dans la boue, mais ça ne nous dit pas ce qu'il faut pour qu'un procureur de la République dispense de la publication de bans... ;-)

20. Le dimanche 3 février 2008 à 15:18 par Glu

Cher Eolas, permettez moi d'être surpris par votre amour du Rugby. Si chaque joueur qui a mis une baffe à un adversaire devait aller en correctionnelle, il n'y aurait plus beaucoup de joueurs sur le terrain. Mais me direz vous, pour cela il suffirait que la victime porte plainte ce qui n'est (heureusement, mais il y a des c... partout, pas dans ce sport apparemment) pas le cas......

21. Le dimanche 3 février 2008 à 15:21 par Bob

@med: au moins vous pourrez voir le superbowl à une heure correcte :)

22. Le dimanche 3 février 2008 à 15:38 par Adrien

Dans votre présentation du tournoi, vous avez omis de préciser, que le match Ecosse Angleterre permet aussi d'attribuer la Calcutta Cup, trophée remis au vainqueur de ce match chaque année.

23. Le dimanche 3 février 2008 à 17:09 par Djaysee

Mais comment avez-vous su que les chasseurs allaient passer et ainsi faire pivoter votre caméra à temps ?...

24. Le dimanche 3 février 2008 à 17:59 par Gascogne

6/27 et du jeu débridé. Elle est pas belle, la vie ?

25. Le dimanche 3 février 2008 à 18:10 par chaille

un jeu ecossais un peu faible
bcp de laché de ballon et un soutien pas vraiment la en 2eme mi-temps

mais l'envie des 2 côtésétait la

26. Le dimanche 3 février 2008 à 18:44 par Caroline

@ Gascogne: d'autant plus belle que l'Angleterre est déjà exclue du gd chelem... oui je sais il ne faut pas se réjouir du malheur des autres mais bon, je me réjouis du bonheur des Gallois!

27. Le dimanche 3 février 2008 à 18:48 par Régis Hulot

Je suis sûr d'être pardonné, cher Maître, si j'avoue ici ne rien connaître des règles du rugby et apprécier modérément ce sport en tant que spectacle - sauf l'une ou l'autre des ces quelques phases de jeu qui restent dans l'histoire mais qu'on ne revoit que des mois, voire des années, plus tard.
Mais l'Ecosse ! Ah ! l'Ecosse, bonnie Scotland si chère à mon coeur. Oublierai-je jamais ce long voyage de 1977, au volant de ma bonne vieille AMI6 break d'un vert plus britannique que le gazon local, où j'ai découvert la douceur et la rudesse de ce pays tout d'espace, de landes, de bruyère, de tourbe, de ruisseaux, de collines, de brouillard, et d'Ecossais tous plus aimables les uns que les autres et francophiles pour la raison que l'on sait (notre ennemi commun, l'Anglais) et toutes celles qu'on voudra bien trouver. Ce mois de juillet fut pour moi une révélation, et je suis définitivement tombé amoureux de cette terre où chaque instant est un nouvel émerveillement pour peu qu'on veuille ne pas se contenter de la visite d'Inverness et de deux ou trois distilleries. Allez plus au nord, tout au nord, là où les plages sont désertes ou habitées par quelque phoque qui se chauffe au soleil, là où les routes à une voie vous donnent l'occasion de faire assaut de courtoisie, là où parfois on suit un petit ruban de macadam et où on s'aperçoit qu'il n'y a plus de poteaux télégraphiques et qu'on donc enfin seul au monde, jusqu'à trouver, au bord de la route une petite maison ornée du B&B traditionnel et de sa pancarte amovible "vacancies".

Pardonnez-moi, j'arrête là, je sens que je vais me laisser aller à l'émotion...

Cordialement.

PS Au fait, le résultat du match ?

28. Le dimanche 3 février 2008 à 18:58 par Schtroumpf grognon

Moi, le rugby ça m'emmerde.

Je tenais à le faire savoir.

29. Le dimanche 3 février 2008 à 19:23 par Serge

Eolas, vous savez ce qu'il n'y a pas à déjeuner ? Un accent circonflexe.

30. Le dimanche 3 février 2008 à 19:43 par Be

M'est d'avis qu'ils ne rugissent pas "ENGLAND'S" mais "'GAINST WHO ?" puis, au vers suivant "BASTARD".

31. Le dimanche 3 février 2008 à 20:33 par Le Cas psychiatrique

petite erreur :

dans le texte anglais Eolas dit en français "et ici les gens rugissent d'angleterre", après la sixième ligne.
Or c'est bien évidemment après la septième, et c'est d'ailleurs ce qu'Eolas met dans sa traduction. "à l'armée de l'orgueilleux Edouard...d'Angleterre".
A la sixième ligne ça n'a pas de sens.

32. Le dimanche 3 février 2008 à 21:11 par tafkap

Merci aux gallois d'avoir etrillé ces fifres d'anglais chez eux. Qu'ils finissent derniers pour les dix dernieres années à venir. C'est tout ce qui compte maintenant.

33. Le dimanche 3 février 2008 à 21:24 par Melvin

"Cher Eolas, permettez moi d'être surpris par votre amour du Rugby. Si chaque joueur qui a mis une baffe à un adversaire devait aller en correctionnelle, il n'y aurait plus beaucoup de joueurs sur le terrain. Mais me direz vous, pour cela il suffirait que la victime porte plainte ce qui n'est (heureusement, mais il y a des c... partout, pas dans ce sport apparemment) pas le cas......"

Mais si, mais si. Après je ne sais plus quel match amateur récent, un joueur a porté plainte contre un autre pour un coup sans gravité. Précision : le plaignant était policier.

Joli match du XV de France, ils ont fait plus de passes sur un pas en 80 minutes que pendant les 10 dernières années cumulées.

34. Le dimanche 3 février 2008 à 21:53 par LDiCesare

Cymru!
Ceci étant dit, un petit mot sur le drapeau: Les écossais utilisent parfois aussi le Lion Rampant ( globalgenealogy.com/flags... ), on en voit, si on a de la chance, flotter à Murrayfield de temps à autre. Apparemment, c'est illégal de l'utiliser, mais les écossais ne s'en privent pas pour autant.

Eolas:
Le lion rampant sont les armoiries de l'Ecosse, et non son drapeau ; elles sont en désuétude depuis l'acte d'Union en 1603 et sont intégrées aux armes du Royaume-Uni avec les lions de Normandie et la harpe d'Irlande.

35. Le dimanche 3 février 2008 à 22:11 par GRANTUMU

A 19: ça fait un moment que le Rugby (Pro) n'évolue plus dans la boue. C'était génial la boue. Ca permettait aux bons gros de cartonner plus facilement les chats maigres qui perdaient un peu en appuis.

A 1: Merci. J'ai bien ri.

Suis allé voir avec le lien l'article de BILGER sur le prof- à la tarte: Augustissime est constant.

36. Le dimanche 3 février 2008 à 22:27 par Thalamos

L'ère de l'après Laporte commence dans la joie à Murrayfield ! Bravo les petits !

Magnifique Flower of Scotland ! Le plus bel hymne du monde !

37. Le dimanche 3 février 2008 à 22:29 par Thalamos

Et je confirme, pour l'avoir un peu fréquentée il y a quelques temps, que l'Auld Alliance est un endroit très recommandable (surtout avec un petit Lagavulin 16 ans d'âge)

38. Le dimanche 3 février 2008 à 22:35 par RG

@1 "Quand on l'a servi, j'ai cru que c'etait de la merde. Quand j'ai gouté, j'ai regretté que ca n'en fut point"

De mémoire du sketch de Bodoin, prononcé "la poulse de brebie foulsie", c'était: "quand je l'ai vue arriver sur la table.......j'ai crû que c'était de la crotte. Mais quand je l'ai goutée, tout ça.........., j'ai regretté que ce n'en fût pas."

39. Le dimanche 3 février 2008 à 22:41 par Maïpi

ça fait du bien un match comme ça hein ? ;)
merci pour ces chroniques de l'ovalie en plus du reste...

Maïpi, olvalisquement vôtre ! :D

40. Le dimanche 3 février 2008 à 22:43 par RG

rectification après réflexion, ce serait plutôt "mais après y avoir gouté, tout ça......,"

41. Le dimanche 3 février 2008 à 23:42 par Bixente64

Le Flower of Scotland fût superbe : les cornemuses se sont tues, laissant le public ecossais entonner la fin de ce magnifique hymne "a cappela"... Ce n'était que meilleur !

42. Le lundi 4 février 2008 à 02:37 par JR

Tient ? Etrange ce billet... On dirait qu'Eolas s'enflamme...
La tempérance habituelle s'effacerait-elle quelque peu ?
Maître Eolas, vous êtes parfois... Bizarre.
Remarque, j'apprécie d'autant plus les gens hors-norme.
m(_ _)m

43. Le lundi 4 février 2008 à 08:31 par Nand

@JR

Etonnement feint ou obséquiosité ?

Quoi de plus commun qu’un rugbyman.

Sous le cortex, le thalamus
Sous le vernis de culture, le saurien.
Ils sont d’ailleurs tous là : le poisson, le batracien, le reptile et l’oiseau.
Dame Nature ne nous aura rien épargné

Après la beigne illégale, voici les horions autorisés entre adultes consentants, élevés au rang de noble sport. A quand le noble art, cher aux universitaires anglais ?

Suggestions pour les prochains billets :

Eloge de la guerre propre ou apologie de la non violence ?

Klausevitch contre Gandhi, un bon avocat devrait pouvoir défendre les deux…

44. Le lundi 4 février 2008 à 10:03 par Totoche

Il me semble que le lion rampant est parfois utilisé afin d'exprimer quelques velléités indépendantistes...

Et aussi, il existe une autre sous-compétition au sein du tournoi : la Calcutta cup, opposant nos adversaires d'hier et l'Angleterre.

45. Le lundi 4 février 2008 à 17:06 par Totoradio

Pour avoir chanté Flower of scotland en compagnie de plusieurs écossais après le France-Ecosse de foot à l'automne dernier, le public rajoute "'gainst him" puis "Wankers" à l'hymne, ce qui donne:

O Flower of Scotland,
When will we see,
Yer like again,
That fought and died for,
Yer wee bit Hill and Glen,
And stood against him, (" 'gainst him ")
Proud Edward's army, ("Wankers")
And sent him homeward,
Tae think again.

46. Le lundi 4 février 2008 à 17:23 par PEB

Le lion rampant constitue les armes personnelles du roi. Il est issé pour signaler présence du roi. En vertu de l'acte d'union, il est accompagné de l'Irlande et de l'Angleterre (les trois léopards).

Il faut noter que les armes du souverain sont différentes de part et d'autre du mur d'Hadrien. Au sud, on a un écartelé d'Angleterre au premier et quatrième quartier; d'Ecosse au second et d'Irlande au troisième. Au nord, l'Ecosse occupe les premier et quatrième quartiers (les plus honorables) à la place de l'Angleterre, reléguée au deuxième quartier. Les supports et les devises changent complètement.

Les armes du pays de Galles, apanage du prince héritier sont portés personnellement par SAR le comte de Chester, duc de Cornouaille, duc de Rothesay et seigneur des Isles.

47. Le lundi 4 février 2008 à 20:08 par ch

@45
a propos de wanker

quelle noblesse,

j'ai eu l'occasion de me rendre à Liverpool pour rencontrer un fils d'amiral anobli by her majesty pour services rendus à la science (neutrinos au CERN).

Dans un pub, je suis tombé sur le XV de l'université qui chantait son "slogan":

Take out your prick, and slash it on the table...

je n'ai pas eu besoin de demander la traduction, c'était mimé..

Bravo les rugbymen


48. Le lundi 4 février 2008 à 22:26 par Irène

Hmm... Comme l'a si bien remarqué Serge (#29), c'est "déjeuner" sans le moindre accent circonflexe.

49. Le lundi 4 février 2008 à 22:51 par patate

Un des charmes du Tournoi,c'est qu'il se situe au moment( 1 bon mois après le solstice d'hiver) ou il y a de nouveau un peu de jour et de lumière.Au fond c'est comme si notre vieux fonds païen,qui ,n'en déplaise à notre Président ,est aussi constitutif de l'Europe et antérieur à toute religion,avait voulu créer une cérémonie pour célébrer le retour de la lumière.Pour moi,le Tournoi ,c'est aussi ça:la perspective du printemps,du soleil, et donc une lueur d'espoir.Et sans chauvinisme aucun "Allez les Petits"

50. Le mardi 5 février 2008 à 10:24 par PEB

Pour plus de précisions sur les armes d'Ecosse:
fr.wikipedia.org/wiki/Arm...

51. Le mardi 5 février 2008 à 14:41 par Seb

J'apprécie toujours les incartades ovales sur ce blog, vrt trés sympa !

A bientot pour l'Irlande...

52. Le mercredi 6 février 2008 à 20:50 par DRH

@eolas sous 34
Horreur "les lions de Normandie" mais ce sont des léopards.
cf. ouest.heraldique.free.fr/...
Pour avoir pris le maître en défaut, je vais m'octroyer un calva.
Mais cette erreur (très fréquente) est sans doute due au code rouge.
Merci pour ce billet ovale.

53. Le jeudi 7 février 2008 à 16:51 par Guillaume

Bravo en tout cas à la Royal Air Force qui a réussi à couvrir le second ENGLAND'S par le passage de deux chasseurs ! :-)

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact