Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ca va mieux en le disant

Communiqué du Conseil de l'Ordre, dans le prolongement de ce billet :

La robe du Président

La presse a évoqué la vente aux enchères de la robe d’avocat du Président François Mitterrand.

Le bâtonnier rappelle que Mme Mitterrand a fait don à l’Ordre de la robe d’avocat de l’ancien Président de la République.

La robe vendue aux enchères était une robe de couturier.

Notez l'opposition "robe d'avocat / robe de couturier". Ces dernières sont cousues de fil blanc.

Commentaires

1. Le lundi 4 février 2008 à 10:15 par grumlee

A quand les photographes de mode sur les marches du palais ?

2. Le lundi 4 février 2008 à 10:46 par Pax romana

J'ignorais que les robes d'avocat ne fussent pas produites par des couturiers. Quand je suis allé commander ma robe de prof chez Bosc, j'avais pourtant bien l'impression de me trouver chez un digne représentant de cette honorable profession.
Maintenant, ce sont les marchands de primeurs qui vous les confectionnent, pour que vous puissiez murir sans vous gâter ?

Eolas:
Nos robes sont faites par des tailleurs, et non des couturiers.

3. Le lundi 4 février 2008 à 10:52 par Luc

Mitterrand avait une "robe de couturier" pour les défilés ? du premier mai ?

4. Le lundi 4 février 2008 à 10:58 par authueil

Achaoui va poursuivre et demander la résiliation de la vente pour dol ?

Eolas:
J'ignore quels étaient les mentions du catalogue de la vente ; mais il demeure que cette robe était bien à François Mitterrand, c'était donc la robe de François Mitterrand. Et son effet médiatique a quant à lui été obtenu.

5. Le lundi 4 février 2008 à 11:06 par villiv


vous voulez dire qu'on a aucune chance (au tirage... dirons certain) de voir la robe d'avocat sur e-bay, puisque seule une robe de couturier pourra être re-vendue ???

;-)

Sans rire c'est fou quand même les préoccupations de l'Ordre :

Le cas des collaborateurs sous-payés a t-il fait l'objet d'un tel communiqué un jour ?

6. Le lundi 4 février 2008 à 11:27 par Mani

Encore un qui a confondu la coquetterie et la classe !

7. Le lundi 4 février 2008 à 11:52 par Bernard

Désolé, cher Maître, mais je n'y comprends plus rien! Feu le président Mitterrand aurait-il eu deux robes, dont celle d'avocat, dont Madame Mitterrand aurait fait don à l'Ordre, tandis que l'autre, de couturier (??), aurait été vendue aux enchères?? A quoi a bien pu servir cette robe dite de couturier?

Eolas:
A flatter l'ego présidentiel. C'est un sport national.

8. Le lundi 4 février 2008 à 12:16 par Saperli

nous avons vu cette robe de "grand couturier" à la télé avec son acquéreur, la semaine dernière, dans l'émission quotidienne de R*quier. Je ne vois pas ce qui empêcherait un avocat d'en avoir plusieurs ?

Eolas:
L'utilité ?

9. Le lundi 4 février 2008 à 12:18 par PEG

J'adore.

Je sais pas trop quoi dire d'autre: j'adore.

10. Le lundi 4 février 2008 à 12:24 par Nom ou pseudo

Chiffons ! Chiffons ! Quand vous nous tenez !

Un billet sur les robes : www.maitre-eolas.fr/2007/...
Un rajout sur la réponse au commentaire 52, vous avez omis : www.robe-de-cour.net/ dont les prestations sont tout-à-fait louables.

Mais, afin de prolonger la question de Bernard, l'hermine sur l'épitoge est-elle le seul détail qui change sur la robe d'avocat pour les audiences solennelles ?


@ Mani
... si tu veux mon opinion, ça fait un peu… has been !

11. Le lundi 4 février 2008 à 12:32 par Carvani

Je suis interessé par son manichéisme...est il à vendre aussi?...en aurai-je la carrure?..;avec quelques retouches!!

12. Le lundi 4 février 2008 à 12:39 par Daniel Dravot

Et Madame PETIT, c'est un tailleur ou un couturier, pour l'information du chaland si je mets un jour ma robe aux enchères...

13. Le lundi 4 février 2008 à 12:54 par David

L'utilité d'avoir plus d'une robe ? Bah si on fait une tache, et qu'on a pas le temps de faire sa lessive... vous n'avez quand même pas qu'un slip ? :)

Euh plus sérieusement, peut on plaider avec la robe qu'on veut ? Peut on plaider avec une "robe de couturier" donc ?

Eolas:
Absolument. Mais le fait qu'on peut le faire ne signifie pas qu'on l'a fait. Voici toute la subtile différence.

14. Le lundi 4 février 2008 à 13:05 par David

Merci, si Mitterrand ne l'a pas fait, Achaoui l'a fait, d'après ses dires...

Eolas:
Alors il faut l'appeler "la robe de maître Achoui". Pas "la robe de François Mitterrand".

15. Le lundi 4 février 2008 à 13:36 par Fred

un avocat est t'il obligé de plaider en robe?
si oui doit t'il obligatoirement le faire avec celle de format "officiel" ou bien peut t'il faire preuve de coquetterie disons. Par exemple il trouve le bleu plus seyant que le noir.

merci

16. Le lundi 4 février 2008 à 13:47 par JR

Mouais.
Une robe hors de prix payée avec la thune qu'il a piquée au crédit lyonnais et qu'on rembourse encore actuellement.

Même mort il arrive pas à ce faire oublier cette pourriture.

Et de l'hermine ? Vous vous rendez compte ?
Une espèce en voie de disparition ! Déjà à son époque ! Et l'environnement ? Qui y pense à l'environnement ?

Il aurait mieux fait d'acheter une vraie robe de haut-couturier, vous savez celles qui ont l'air de tout et n'importe quoi.

Ca aurait été parfait pour illustrer à merveille son esprit malade.

(Il faut de tout pour faire un monde, même des trolls ^^)

17. Le lundi 4 février 2008 à 13:48 par JR

Excusez les fautes, ça va de paire avec ma fatigue et mon 1er jet.
Je vais aller siester moi...

18. Le lundi 4 février 2008 à 13:52 par tschok

Aucune des deux n'était très usée, en tous cas.

19. Le lundi 4 février 2008 à 14:28 par Patatrac

Que donne l'analyse spectrographique? et a-t-on relevé les empreintes du couturier?

20. Le lundi 4 février 2008 à 16:40 par Fred

@JR

voici ce que dit Wikipeia:

L'hermine se rencontre essentiellement en zone de montagne au dessus de 1 000 mètres en altitude ce qui la protège naturellement. Ce n'est donc pas une espèce en voie d'extinction, d'autant plus que le manteau en fourrure d'hermine n'est plus à la mode et que les magistrats français ont depuis longtemps accepté de troquer leur célèbre peau d'hermine pour une peau de lapin teinte en blanc.


Vous pouvez donc vous calmer!!!

21. Le lundi 4 février 2008 à 17:48 par koz

A vrai dire, et comme l'ont souligné d'autres commentateurs, c'est encore plus formidable : à quoi donc pouvait bien lui servir cette "robe de couturier" ? Se faire tailler une robe par un grand couturier par gloriole, ce n'est déjà pas très... glorieux. S'en faire tailler une qui ne servira jamais, c'est pourquoi ? La beauté de l'objet ? Si oui, la robe de base est nettement plus symbolique.

Eolas:
Se faire tailler une robe, ça le changeait sans doute de se faire tailler un costard...
Plus sérieusement, je ne connais pas la petite histoire de cette robe : peut être un cadeau de Cerruti, tout simplement ?

22. Le lundi 4 février 2008 à 17:49 par Véronique

@ JR

" Même mort il arrive pas à ce faire oublier cette pourriture. ".

C'était à l'été 2005. Je suis passée à Jarnac. Je suis allée sur la tombe de F. Mitterrand.

Je l'ai nettoyée.

Quelques bouquets de fleurs fanées, une ancienne gerbe de fleurs déposée là par la Ville de Jarnac plusieurs semaines au moins avant donnaient à cette tombe un air de désolation.

A ce moment-là, croyez-moi, il était oublié.

23. Le lundi 4 février 2008 à 18:55 par JR

@Fred

Héhéhé, bien vu !
L'hermine n'est pas en voie de disparition, mais vu le nombre d'avocats, s'ils n'avaient pas changé leurs goûts d'habillage, elle l'aurait sans doute été.

@Véronique
Vous avez nettoyée la tombe de FM ? Vous n'aviez rien d'autre à faire ? Non, parce que je dis ça mais ya un peu de ménage à faire chez moi... ^^

(Non parce qu'entre le fric qu'il a pompé à notre pays par le crédit lyonnais, par le fait de faire compte commun avec l'état, entre la tour d'argent, la vente d'arme aux africains, (etc. ya plein de bouquins à lire là-dessus) vous auriez pu présenter la note à la famille, ça n'aurait pas été de la pingrerie)

24. Le lundi 4 février 2008 à 19:45 par Véronique

@ JR

Si, justement, j'avais autre chose à faire !

Et j'ai aussi autre chose à faire que d'aller faire le ménage chez vous...

25. Le lundi 4 février 2008 à 20:25 par Fred

N'exagérons rien JR. Sans être moi même fan de FM, je ne me sens pas spécialement autorisé à aligner les idioties à son sujet.

L'Etat français était le principal actionnaire du CL. C'est pour cela que l'on a du renflouer la banque sous peine de provoquer une gigantesque faillite probablement bien plus coûteuse sans doute.

C'est bien connu que les différents gouvernement Mitterand ont inauguré la politique française en Afrique, immédiatement abandonnée par M. Chirac et dont le petit monsieur ne veut pas plus entendre parler! Sans parler des De Gaule, Pompidou et Giscard qui ne savaient même pas situer l'Afrique sur une mappemonde... Il y a des livres (?), ooh sûrement...

Et de toute façon en quoi est-ce le problème?


26. Le lundi 4 février 2008 à 20:26 par JR

Zut alors... L'épaisseur de la poussière va encore augmenter d'1cm cette année.
Faudrait aussi que je décolle les slips collés aux murs un de ces jours... Les désinfecter au vitriol, tout ça...

27. Le lundi 4 février 2008 à 21:51 par Luc

@ Koz et Eolas (#21) : n'a-t-on mis aux enchères aucune pipe ayant appartenu au glorieux défunt ?

28. Le lundi 4 février 2008 à 23:03 par Bernard_D

@JR,
Je pense beaucoup de mal de ce que fut l'action de FM. Pour autant, et comme l'a ecrit Fred, je pense qu'il ne faut pas ecrire n'importe quoi a son sujet. Dans l'affaire du Credit Lyonnais, ni d'ailleurs dans aucune autre affaire, il ne fut pas personnellement mis en cause pour avoir beneficie de gains illicites. Ce qui ne fut certes pas le cas pour plusieurs personnes de son entourage dans diverses affaires.

29. Le mardi 5 février 2008 à 00:00 par Shylock

Bien que loin de porter Mitterrand dans mon coeur, je suis concerné par tant de conclusions hâtives, tant de conclusions tirées par les cheveux (l'histoire du Crédit Lyonnais qui lui aurait permis d'acheter cette robe dont on ne sait même pas s'il l'a effectivement achetée), tant de raccourcis de la pensée...

Celui qui me fait rire dans cette histoire, c'est Maître Achoui qui aurait osé se pavaner dans le Palais, vêtu de cette robe, couvert de ridicule. Non, cela ne tue pas... mais presque.

30. Le mardi 5 février 2008 à 05:02 par Salomon Ibn Gabirol

J'ai beaucoup d'admiration pour Mitterrand et je le porte dans mon coeur bien plus que ses predecesseurs et successeurs.
J'ai beaucoup moins d'admiration pour ceux qui, des le lendemain de sa mort comme plus de dix ans apres, n'ont pas le moindre scrupule a cracher sur un mort.

Sa robe a plus sa place dans une vitrine de l'ordre que sur le dos de Me Achoui.

31. Le mardi 5 février 2008 à 09:47 par David

@Luc (#27) : Je n'ose croire que vous espérez qu'on vous réponde qu'il l'a cassée...

32. Le mardi 5 février 2008 à 09:57 par JR

@Salomon Ibn Gabirol

Bon, Ok, passons sous silence le CL, je tire effectivement des conclusions hâtives à partir de son entourrage.

Pardonnez-lui, Seigneur, il ne sait pas ce qu'il dit.
Vous avez de l'ADMIRATION pour FM ?
Renseignez-vous un peu alors.
Qu'a-t-il fait pour nous ?
Qu'à-t-il fait pour lui ?

De grâce, évitez les clichés (peine de mort et radios libre, c'était en vogue et forcé à ce moment là), la bibliothèque, hors de prix et exemple criant d'échec architectural, et regardez les faits : fondamentalement, il aura été le pire président que nous ayions jamais eu. Son bilan de fin était plus que mauvais d'ailleurs.

C'est à Mittérand que l'on doit l'héritage de cette sinistre farce que l'on nomme actuellement "PS".

Ah ces français... Ils ont des yeux mais ne savent pas voir...

Eolas:
Je ne serai sans doute pas le défenseur le plus ardent du président Mitterrand. Mais dire que s'agissant de la peine de mort, "c'était en vogue et forcé", assurément, vous êtes trop jeune pour vous souvenir des débats, tant parlementaires que dans l'opinion publique, à cette époque. Je vous recommande la lecture de l'Abolition, de mon confrère Robert Badinter. Et j'ajouterai à titre personnel la levée, le même jour d'ailleurs que la promulgation de la loi sur la peine de mort, des réserves de la France qui empêchaient les citoyens de saisir la cour européenne des droits de l'homme : cette décision a sans doute fait bien plus pour le respect des libertés individuelles que toute l'oeuvre de ses prédécesseurs et successeurs réunis. Ajoutons à cela qu'il a embrassé le PCF pour mieux l'étrangler, ramenant la gauche vers le centre, seul chemin pour qu'elle revienne au pouvoir. L'homme avait ses défauts, qui n'étaient pas petits. Mais il a laissé un héritage qui mérite d'être salué.

33. Le mardi 5 février 2008 à 10:16 par Amélie

Et la robe de Villepin ? Ce sera une robe de couturier ou de tailleur, à votre avis ? En tout cas elle ne sera peut-être pas bien usée non plus...

34. Le mardi 5 février 2008 à 10:42 par Shylock

D'accord avec vous maître. La loi de 81 est le parfait exemple ppour montrer que le législateur peut faire des merveilles (surtout s'il est juriste !) et que la loi peut devancer les moeurs. Car, en effet, l'abolition de la peine de mort était loin d'être en vogue, comme l'IVG à son époque. FM n'était pas le pire président français. Mais c'était un être cynique qui usait avec excès de démagogie, de populisme. Certains de ses choix avaient pour but de satisfaire le peuple à court terme et le menait à sa perte à long terme. La gauche est enfin arrivée au pouvoir, Dieu merci. Mais elle est arrivée au mauvais moment. FM a pris le pouvoir à une période qui nécessitait que la France prenne un tournant, qu'elle prenne conscience de la mondialisation et de l'interdépendance des marchés... La gauche a alors tout fait pour ne pas prendre ce tournant, qui a finalement été pris avec des années de retard... un retard qui s'est avéré presque fatal.
De plus, FM a mis en place à la tête du PS une "aristocratie" qui a fini par le gangrener. On en a vu les résultats.

35. Le mardi 5 février 2008 à 10:47 par vanille

"Ces dernières sont cousues de fil blanc."
le fil est gros mais il fallait la faire...

sinon, je l'avais pas dit que ça ne devait pas être sa vraie robe ?

sur internet on trouve peu de renseignements sur la carrière d'avocat de mitterand, voici la seule photo en robe que j'ai trouvée :

www.linternaute.com/actua...

36. Le mardi 5 février 2008 à 11:18 par Véronique

@ Shylock

La mondialisation ?

Il a fallu attendre la fermeture de Renault en Belgique en 1997 (Vilvoorde) pour que la classe politique, dans son ensemble, et la société françaises commencent à prendre conscience et à mesurer les dégâts économiques liés à la non prise en compte de la mondialisation.

La limite de FM dans ce domaine vient du fait, selon moi, qu'il était un pur produit d'une tradition politique française peu sensible à l'économie. Qui plus est, réticente à l'économie de marché.

37. Le mardi 5 février 2008 à 11:44 par Personne

Il parait qu'un avocat meurt dans sa troisième robe. (il parait)
A quand la vente de la prochaine Robe de François Mitterand ? (3ème et dernière)

Eolas:
Hé Hé... Allusion au dicton de la profession : « un avocat a trois robes dans toute sa carrière : il prête serment dans la première, i lse marie dans la deuxième et meurt dans la troisième », qui signifie que l'avocat achète une robe d'occasion pour débuter sa carrière, s'achète une neuve pour se marier, et quand il a enfin des moyens, s'en achète une de bonne qualité qui dure longtemps.

38. Le mardi 5 février 2008 à 12:53 par ticotictoctoc

"C Carla qui a épousé Sarkozy pcque quelqu'un lui a dit qu'il
lui fallait une femme pour aller dans d'autres pays, c carla
qui a épousé sarkozy...."

39. Le mardi 5 février 2008 à 13:02 par JR

@Eolas - 32
Je suis effectivement trop jeune pour connaître l'opinion publique de cette époque.
Je ne me suis basé que sur les erreurs judiciaires commises sur cette peine, comme l'affaire du couturier de Lyon, et j'ai ainsi supposé qu'une majeure partie de l'opinion devait être contre cette peine, d'autant que la France n'était pas le seul pays à prendre cette résolution.
Je me suis dit que ça "suivait la tendance".
Je ne pensais pas que tant de français pouvaient être hostiles à cette abolition à l'époque...

L'éternelle lutte des progressistes contre les conservateurs... Alors qu'ils devraient plutôt chercher l'équilibre...

Abolition, Robert Badinter aux ed fayard, je le lirai.

"Ajoutons à cela qu'il a embrassé le PCF pour mieux l'étrangler, ramenant la gauche vers le centre, seul chemin pour qu'elle revienne au pouvoir."

Certes, mais la gauche d'hier était un peu le centre d'aujourd'hui.

La gauche d'aujourd'hui n'est plus que le reflet symétrique de la droite dans le miroir de l'hypocrisie...

"L'homme avait ses défauts, qui n'étaient pas petits. Mais il a laissé un héritage qui mérite d'être salué."
Certes, il y avait du bon comme du mauvais.
Je méprise surtout cet état d'esprit d'arriviste qu'il a instauré, celui qui profite de la pensée par les tripes au lieu de la pensée logique.
Cette sombre cruche de Ségolène Royal en est le portrait craché.

Mais bon, il y a pire c'est vrai... Après tout il y a eu Lionel Jospin et Alain Juppé, ils ont mis sur pieds en 1999 le projet le plus stupide qui soit concernant le financement de la sécu, et ont ainsi été les principaux acteurs de son écroulement imminent actuel... On peut toujours trouver pire...

40. Le mardi 5 février 2008 à 14:09 par Shylock

@ Véronique :

"La limite de FM dans ce domaine vient du fait, selon moi, qu'il était un pur produit d'une tradition politique française peu sensible à l'économie. Qui plus est, réticente à l'économie de marché."

C'est bien ce que je disais. C'était sa plus grande erreur, et elle a presque été fatale. A la même époque, d'autres pays ont su prendre le tournant de la mondialisation, car ils ont pris conscience de contraintes que l'on ne peut ignorer. Le socialisme de FM (sur le plan économique) était un socialisme d'un autre âge. La gauche a du mal à en prendre conscience, ou du moins à l'avouer. J'en veux à FM et à toute la gauche d'avoir utilisé des recettes désuètes et dangereuses, et de ne pas s'être modernisés. Le socialisme d'aujourd'hui doit s'affranchir des idéologies et gagner en pragmatisme. Ce n'est pas encore le cas.

41. Le mardi 5 février 2008 à 14:57 par rivan

@ 41
Un PdR peut discretionnairement accorder une ...

désolé du lapsus clavieri ;-)
si vous pouviez le rectifier avant que j'ai des ennuis avec CB

42. Le mardi 5 février 2008 à 16:33 par Alexandre B.

@ JR 39

Effectivement, la fameuse affaire du couturier de Lyon, accusé de crimes en série à coup de dés à coudre, avait lancé le débat en 1980. Malgré le soutien de Mitterrand, dont il avait crée la robe aujourd'hui rachetée par M. Karim Achoui, il a été exécuté.

C'est évidemment à cette affaire, et non à l'engagement de Mitterrand et Badinter, que nous devons l'abolition de la peine de mort.

C'est d'autant plus remarquable que la quasi homonyme affaire du courrier de Lyon n'avait, en 1796, pas permis l'émergence d'un tel débat.

43. Le mardi 5 février 2008 à 17:40 par Carvani

Reponse au message 19
Non mais une fois par an ,apparait en en impression negative le visage de "Dieu"...le saint suaire est mort vive la robe haussée d hermine

44. Le mardi 5 février 2008 à 19:59 par ch

Lorsque j'étudiais l'histoire de France,

mes professeurs ont soulignés la malignité de Louis XIV qui avait détourné l'attention des puissants de son temps, en créant une cour avide de mode.
Elle était à l'affût des talons rouges et autres herminettes, au lieu de scruter un ciel politique lourd de prémisses merdeuses.

L'histoire se répète.

L'histoire politique de la France est déprimante, sauf quand on lit le numéro spécial du canard dédié à Tonton.

Son héritage, c'est le château?

45. Le mardi 5 février 2008 à 20:14 par Véronique

@ Shylock

Mais non. Je ne dis pas exactement la même chose que vous.

Vous dites que la France n'a pas pris le tournant qui s'imposait en 1981.

Je pense qu'en 1981, la classe politique, dans son ensemble (de la gauche à la droite) ainsi que la société française étaient très loin d'avoir pris la mesure des bouleversements économiques mondiaux imminents à venir.

Et qu'il a fallu attendre près de 15 ans (Vilvoorde) pour juste commencer à prendre conscience de ce qui était en train de se passer.

FM est représentatif pour moi, mais avec beaucoup d'autres politiques, et toutes tendances confondues - pratiquement tous - de ce désintérêt pour l'économie et de la méconnaissance des principes de base qui conditionnent le développement des entreprises.

@ JR

Pour le débat sur l'abolition de la peine de mort, si vous avez l'occasion de lire la revue Histoire de septembre 2007, vous vous rendrez compte qu'au tout début du siècle (vers 1905), Jaurès et Clemenceau étaient près de remporter l'abolition de la peine en France. L'affaire Soleilland - le viol et l'assassinat d'une petite fille - va geler ce débat...jusqu'en 1981.

46. Le mardi 5 février 2008 à 20:55 par Shylock

@ Véronique :
J'ai mal compris votre commentaire et, en effet, on ne dit pas la même chose. Mais cela ne m'empêche pas d'être d'accord avec ce que vous avez dit :)

47. Le mardi 5 février 2008 à 21:22 par Saraswati

Il y en a qui sont vernis quand même, moi je ne suis jamais arrivé à vendre mes robes sur Ebay même à 1 euro !!!

48. Le mardi 5 février 2008 à 22:46 par mytho

sous 32. oui il faut lire l'abolition de Badinter et l'exécution aussi, après on comprend beaucoup de choses...c'est la seule chose pour laquelle on peut remercier la république de 81 et quelqu'un d'aussi admirable que Badinter. je ne comprends vraiment pas ce qu'il pouvait apprécier chez Mitterrand...(tiens pour la petite histoire j'étais ay lycée avec un des ses "fils" qui s'appelait François aussi...Mazarine n'est certainement pas la seule...tout le monde le savait, mais c'est ce qui est magique en France, personne n'en parle...)..

49. Le mardi 5 février 2008 à 22:55 par mytho

mais dans un pays où les chiottes dans les écoles sont immondes et où les têtes de nos enfants sont pleines de poux, que peut on attendre.......???????...si on n'arrive déjà pas à nettoyer nos toilettes et à tenir éloignées de nos têtes des bestioles dégueulasses, on n'arrivera à rien avec nos grandes idées....franchement, quelle honte...ras le bol.

50. Le mercredi 6 février 2008 à 05:10 par Esurnir

@JR: je crois que juste avant l'abolition les sondages donnait 55 - 60 % des francais favorable a cette derniere. Et attendez un bon fait divers bien sanglant et ca remonte d'un coup.

51. Le mercredi 6 février 2008 à 05:11 par Esurnir

@JR: 55-60% favorable a la peine de mort, pas l'abolition

52. Le mercredi 6 février 2008 à 08:16 par Mussipont

Sondage du 10 septembre 1981 publié dans Le Figaro : 62% des français pour la peine de mort, 73% dans le cas de "crimes particulièrement atroces"...(chiffres tirés de "L'abolition" de Robert Badinter.)

Sondage publié le 17 septembre 1981, premier jour du débat sur l'abolition à l'Assemblée Nationale.

Eolas:
Et à l'époque on criait au crime contre la démocratie. La leçon reste d'actualité.

53. Le mercredi 6 février 2008 à 09:36 par pb

il savait que la majorité des français étaient contre mais durant sa campagne présidentielle avait annoncé qu'il demanderait l'abolition ....
certains diront que c'était une forme de stratégie politique, d'autres que c'est une forme de courage politique que de ne pas céder au dictat des sondages...

s'agissant de la concordance entre l'aboliton et le recours individuel devant la CEDH, Robert Badinter explique fort bien que c'était pour lui une garantie nécessaire puisque l'abolition n'avait qu'une valeur législative...

Eolas:
Vous devez confondre avec la ratification du 6e protocole additionnel le 17 février 1986, juste avant le retour de la droite au pouvoir. Le recours individuel ne concernait pas la peine de mort en 1981 (ce qui est le cas actuellement sauf en ce qui concerne la Russie).

54. Le mercredi 6 février 2008 à 10:20 par hoshiko

@Mussipont
" 62% des français pour la peine de mort, 73% dans le cas de "crimes particulièrement atroces" "

Ca m'a toujours fait rire les gens "qui ne sont pas pour la peine de mort, sauf dans le cas de crimes particulièrement atroces" (là, 11%).
On est pour ou contre, mais pas "contre-sauf"...
Evidemment, plus personne en France n'est pour pendre les voleurs de pommes, mais 10 ans après l'abolition, mes camarades de classe étaient toujours "contre-sauf" (pas moi, j'ai toujours été "absolument-contre").
Et je crois que beaucoup de gens sont encore "contre-sauf".

Merci au Maître des lieux de ce blog clair et didactique.
Au fait, Maître, pourriez-vous nous donner votre argumentation contre la peine de mort?
J'ai bien la mienne, mais si je pouvais l'enrichir, je serais bien contente.

Eolas:
Vous le trouverez ici (lien) et là (lien).

55. Le mercredi 6 février 2008 à 10:33 par hoshiko

@Eolas sous 52
Et à l'époque on criait au crime contre la démocratie. La leçon reste d'actualité.

Tout à fait d'accord!
La démocratie ce n'est pas forcément faire plaisir au peuple, c'est aussi prendre des décisions éventuellement impopulaires pour son bien.

56. Le mercredi 6 février 2008 à 10:54 par Lucas Clermont

Et dans l'héritage, il y a la cinquième semaine de congés payés, la retraite à 60 ans, des pouvoirs accrus pour les syndicats dans les entreprises ; une avancée réelle dans la décentralisation ; Jack Lang et Marseille champion d'Europe avec Tapie ; la monnaie unique et plus généralement l'accélération de la construction européenne avec quand même, un référendum sur l'Europe réussi.

57. Le mercredi 6 février 2008 à 12:40 par pb

à maître eolas :
Je me suis faite la même réflexion en écoutant Badinter sur ce point....
Je crois que, selon lui, la saisine de la Cour par un individu a crée une garantie supplémentaire "à long terme" en ce sens qu'il était envisageable qu'un protocle similaire au numéro 6 (voire au numéro 13) voit le jour. Il s'agissait de mettre en place des gardes fous.
Je ne suis pas certaine d'être beaucoup plus claire,désolée...
Je ne suis malheureusement pas lui ;)

58. Le mercredi 6 février 2008 à 13:56 par tico

@41;rivan
mais quel est votre soucis??

59. Le mercredi 6 février 2008 à 14:38 par tschok

Mytho,

Les Français sont crading, c'est comme ça.

Mais, paraît que ça donne du goût à la bouffe.

60. Le mercredi 6 février 2008 à 16:27 par mytho

@tschock
merci, cela me fait chaud au coeur que vous releviez mon observation....tout le monde se fout du 21 janvier, tout le monde se fout que nos sales petits chieurs (car il faut bien le reconnaître, les enfants c'est quand même la plaie...) aient le derrière sale et des poux pleins la tête.....et on disserte sur la peine de mort, les grandes idées, et blablabla...mais lavons nous d'abord, grand dieux....on disait un corps sain donne un esprit sain? ou c'est le contraire? ....pffffffffff.........quelle misère...

61. Le mercredi 6 février 2008 à 18:13 par JR

@hoshiko / Mussipontain / pb

Je suis surpris, je ne pensais pas que les chiffres étaient comme cela. Je pensais l'inverse.
Sociologiquement et anthropologiquement, c'est très intéressant.

Effectivement, en voyant des affaires comme la petite fille violé et tuée, ça ne me surprend pas.
Les gens ont besoin d'extérioriser leur haine.

En fait, la peine de mort, si on y réfléchis bien, elle se défend, elle se justifie je dirais même.
C'est vrai, toute société produit ses déchets, et ceux-ci ont besoin d'être éliminés.

Dans les clans animaux, les déchets sont tués par le chef de meute, ou expulsés hors de la troupe. Ca revient au même, ils finissent par mourir seuls.

Chez les humains, l'exil est impossible, on est trop nombreux (On a essayé il y a longtemps, on a vidé les prisons d'europe vers une terre à coloniser, et ça a donné l'amérique...).
Du coup, on a inventé les prisons, une sorte de pseudo-exil.

Problème, les prisons ne servent plus à rien si elles sont trop agréables à vivre. Le principe étant de ne pouvoir y aller. Autre défaut, ça coûte cher. La société paye pour ses gens. Elle paye pour ses erreurs.

Je comprends que certains ne le veuille pas, ça les oblige à reconnaître que notre monde est imparfait.

Ca ne colle pas avec la vision nazie du paradis dont nos grands-parents ont hérité, à savoir un Eden de clones tous gentils et parfaits, un truc genre Adam et Eve.

Le seul grain de sable dans la machine vient du jugement.
Quelle est l'assurance d'avoir correctement jugé la personne ?
Notre justice n'est pas absolue.
Ni notre justice, ni nos peines.

C'est de cette pulsion humble que part l'abolition de le peine de mort.
Cette réflexion est difficile à percevoir puisqu'il faut complètement se détacher de sa haine intérieur pour l'acquérir.

Je dirais que je suis un très mauvais candidat pour cela, ma haine et mon dégoût envers l'Homme n'ayant fait que croître au fur et à mesure des atroces surprises que ce boulot continu de me faire. J'ai bien du mal en ce moment à se pas avoir envie de saigner certains de mes prochains comme des gorets.
C'est pour ça que j'aime la chirurgie finalement ^^, ça tranche, ça découpe, c'est franc, pas de blabla inutile, et c'est réellement efficace.

Je comprends aussi que tant de gens veuilles y revenir.
Nous vivons dans une société de merde, ça c'est un fait.

On s'américanise, toutes nos valeurs sont sacrifiées sur l'autel de l'argent, nos dirigeants deviennent des monarques corrompus, la dictature sans visage du commerce s'installe, la corruption pourris tout, la violence monte, le sexe et les abus des plaisirs sont promus ce qui supprime leur saveur et amoindris les sentiments, nos filles deviennent de véritable putes à l'américaine...

Notre système cherche à surprotéger les gens comme avec un cocon, ce qui les empêche de devenir adulte, et ce qui conduit au final à leur auto-destruction, la violence monte, les fumeurs et les drogués augmentent malgré les interdictions...

Avoir recours à la peine de mort est un moyen de supprimer toutes ces "erreurs", de se dire "mais non tout va bien, notre société ne va pas mal".
Un moyen de nier en fait. Un moyen d'être con, au final.

Un raccourci pratique et facile à prendre... Le côté obscure de la Force...

62. Le mercredi 6 février 2008 à 18:44 par Jean

Peut-être que le cher acquéreur va-t-il vouloir se faire rembourser son cher achat...

63. Le mercredi 6 février 2008 à 19:28 par tschok

Mytho,

On disait un esprit sain dans un corset.

Bien serré le corset.

Sinon, je suis totalement d'accord avec vous: lavons nous!

(et nous aurons un danette)

(car on se lave tous pour danette)

(chuis nul...)

Bon allez je rentre ma viande dans mon frigo, chuis claqué.

64. Le mercredi 6 février 2008 à 20:49 par Neville

Lavons-nous, certes, mais il ne faut pas pour autant s'en laver les mains, diantre !

65. Le mercredi 6 février 2008 à 21:02 par mytho

@tschock
oui, l'hiver commence à devenir bien long et nous sommes tous fatigués...........vivement le printemps que l'on ressorte de la terre, et là je suis certaine que si l'on aborde ce sujet saisonnier, immédiatement, les réactions seront bien plus enthousiastes.........les journées commençent à être plus longues...c'est bon signe...vivement que j'aille passer une journée à Disneyland...la grande classe, le dernier cri...hype, hipe!!!

66. Le mercredi 6 février 2008 à 22:23 par Staline

@55

Le bien du peuple à l'insu de son plein gré, j'abonde

67. Le jeudi 7 février 2008 à 12:28 par Mazarin

Une rumeur qui m'a été colportée il y a 20 ans voulait que FM n'ait jamais plaidé ? Tout comme NS 1er, peut-être. Autres points communs : leur méconnaissance rédhibitoire de la langue de William S. et leur petite taille (cf. "la" photo de FM et Helmut K à Verdun).

Merci pour votre blog, Maître.

68. Le jeudi 7 février 2008 à 12:46 par tschok

@ Mytho,

Les jour sont sans fin et d'après le verdict de la marmotte, ça va encore durer (wow, la vache de référence cinématographique!).

Sniff.

Mais vous avez raison: soyons enthousiastes!

69. Le jeudi 7 février 2008 à 20:26 par hoshiko

@Staline (aïe, ça me fait mal de parler à un dictateur)

C'est sûr que quand le peuple se choisit des intégristes religieux/des chefs militaires/des fascistes/des nazis*, il a tellement raison!
Ben oui, c'est le peuple, le peuple a toujours raison, le peuple est tellement intelligent!

Non, le peuple est un entité formée de milliers/millions/milliards de gens de toutes opinions et de tous niveaux de QI.
Il n'est donc que la moyenne de la somme de ses parties. Et la moyenne, ce n'est jamais très élevé (dans tous les sens du termes).
Je ne dirais pas que le peuple est un c*n, m'enfin bon... il m'arrive de le penser...

* oups, j'écris, j'écris et j'ai failli oublier de penser à vous, cher petit père des peuples!
Donc dans cette litanie de régimes tous plus dictatoriaux les uns que les autres, veuillez ajouter les fascistes rouges en plus des bruns, merci!

Ps: votre post, peut-être était-ce du 3e, 4e ou 5e degré, je ne sais pas, c'est un peu trop suntil pour moi.

70. Le vendredi 8 février 2008 à 05:54 par cultive ton jardin (ex mc)

Sur la question de prendre de bonnes décisions sans craindre d'être impopulaire, je dirais volontiers autre chose que les lieux communs habituels sur le populisme.

Quand les professionnels qui connaissent bien la question sont pour et le peuple contre, on peut supposer que le peuple est mal informé. Ou n'a pas vraiment réfléchi à la question. Pour ma part, je peux répondre de façon spontanée et erronée si je suis mal informée ou par manque de réflexion. Mais si quelqu'un m'explique pourquoi il n'est pas d'accord, et si ses arguments et informations me semblent justes, je peux modifier mon point de vue, ou le relativiser.

Le peuple, après tout, n'est formé que d'individus plus ou moins semblables à moi.

Le hic, c'est que quand tu cherches une info libre et non faussée, tu as du mouron à te faire. Et quand tu connais bien un sujet et que tu vois de quelle manière il est traité par la télé, et même par les journaux dits de référence (là, il me vient une grossièreté directement issue de Zazie dans le métro), c'est pas du mouron que tu te fais, c'est carrément la crise.

Psychologue à peu près informée des aléas du témoignage des enfants dans les affaires de pédophilie, compte tenu de l'énorme pression que les adultes exercent alors sur eux, je me suis désabonnée du Monde après l'affaire d'Outreau. Inadmissible, le galimatias désinformatif qu'ils ont déversé à cette occasion.

D'où le caractère indispensable de votre blog, très cher maître! Si on pouvait avoir l'équivalent dans d'autres spécialités...

71. Le lundi 11 février 2008 à 19:30 par Jean

Les photos de la robe sur le dos de son nouveau propriétaire sont là, ici : www.flickr.com/photos/pie...

Eolas:
Merci. Je confirme que ceci n'est absolument pas une robe d'avocat.

72. Le vendredi 22 février 2008 à 11:05 par Hugo Demichet

Il se murmure qu'ont été retirés de la vente la francisque et le costume qu'il portait le jour de l'attentat de l'Observatoire. Mais les mauvaises langues sont légion... Qui croire ?

73. Le samedi 23 février 2008 à 00:23 par françois

je me suis laissé dire que Maître Achoui allait de toute manière devoir ranger ses robes d'avocat au placard pendant 5 ans. Le mercredi 20 février 2008 après-midi, la Cour d'appel de Versailles aurait en effet confirmé la condamnation à 5 ans d'interdiction d'exercer la profession d'avocat qui avait été prononcée en première instance en juin 2007 par le tribunal correctionnel de Nanterre dans le cadre d'une affaire commerciale l'opposant à son ex-épouse.
Maître Eolas, est-ce que vos taupes pourraient confirmer cette information de la plus haute importance histoire d'honorer la mémoire de l'hermine sacrifiée par le grand couturier?

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact