Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Rions un peu

Je sais, il fait moche, les sirènes des pompiers sonnent partout sans raison, et Bertrand Delanoë vient de faire son coming-out libéral. Bref, la morosité nous guette.

Alors je vous propose deux choses qui, je l'espère, arriveront à vous arracher un sourire, et tant pis si d'habitude les billets légers sont réservés au dimanche.

Le premier, c'est cette désopilante vidéo sur le Tibet. Ce que serait la politique sans langue de bois (je ne puis créditer les auteurs, Youtube étant muet là dessus, si un lecteur peut m'aider à réparer cette injustice)Crédit : Le Groupe d'Action Discrète, merci Fanch Guy.

Le deuxième, c'est le commentaire du jour sur ce blog. Comme quoi la langue de bois peut être encore plus drôle que son absence.

Il est signé “PL”, et, passé à travers le filtre du shorter, donne :

Si Nicolas Sarkozy ne tient pas ses promesses, c'est parce que nous ne sommes pas en dictature.

Merci, PL.

Si j'ai le temps aujourd'hui, je vous ferai un billet sur la vraie fausse consécration du droit opposable au logement par le tribunal administratif de Paris. Il y a de quoi rire aussi.

Commentaires

1. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:35 par citrouille

Que j'aime la logique du second. Il y a à dire.
Mais enfin il est vrai qu'en dictature, on ne fait pas de promesses. Sauf si on veut faire croire qu'on n'est pas en dictature...

2. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:37 par fanch_guy

Il s'agit du collectif "Action Directe" de Canal+ (www.actiondiscrete.fr/)

;-)

Eolas:
Ha ? Il y a à nouveau des comiques drôles sur Canal+ ?

3. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:40 par Dosadi

vraiment super !
ça met de bonne humeur. Dans le contexte actuel de morosité, c'est pas du luxe !
Pour cela, un grand Merci, Maître.

4. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:40 par Pax Romana

Dans votre enthousiasme correctif, vous avez sans doute barré un peu plus que vous n'auriez dû...

Eolas:
Mais c'est du harcèlement ! L'erreur de balise a été en ligne moins de dix secondes !

5. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:46 par fanch_guy

@Eolas: j'ai toujours été client de l'humour canal+ mais il faut avouer qu'Action Directe le mérite encore plus; la plupart de leurs vidéos sont excellentes et surtout très pertinentes

6. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:46 par Pax Romana

@Eolas
mille pardon, j'ai dû ouvrir votre journal pendant la fenêtre fatidique de dix secondes, et je vous ai aussitôt fait part de ce que je voyais.

7. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:48 par Pax Romana

@ fanch_guy
C'est action discrète, pas directe. Ceux-ci étaient beaucoup moins drôles.

8. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:49 par Pierrot

Dosadi? Toi, ici? Le net est petit décidément. :-)

Excellente la video et merci PL. Plus qu'un sourire, c'est un franc éclat de rire. Moi qui avait allumé l'ordinateur pour me plonger dans la jurisprudence du Rolf de 1887...

Maître, permettez-moi d'attirer votre attention sur le commentaire n°93 de votre billet consacrer aux chênes qu'on abat... Il me semble en effet que la loi antiterroriste de 2005 ait bien été soumise au Conseil constitutionnel.

9. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:50 par Christine

A noter à propos du commentaire de PL que Sarkozy a usé d'un argument similaire à propos du vote des étrangers, en affirmant qu'il y était favorable... mais qu'il n'avait pas la majorité pour faire voter la loi. L'énoncé laisse perplexe.

10. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:53 par aliocha

Au sujet des sirènes de pompiers sans raison : Je vous parle en direct de la rue St Honoré, le quartier est bouclé de la rue de la Paix jusqu'à la rue des Pyramides pour cause d'incendie des câbles électriques dans les égouts du 1er arrondissement survenu vers 6h30 du matin. On dénombre encore maintenant une trentaine de camions de pompiers. C'est la pagaille totale !Voilà, je rends l'antenne :-)

11. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:54 par fanch_guy

@Pax Romana : oups, j'ai même réitéré mon erreur dans mon deuxième commentaire, il s'agit bien d'action discrète, heureusement mon lien était bon et c'est cette source que le maître des lieux à utilisé

12. Le jeudi 22 mai 2008 à 10:59 par juge déprimé

@Me Eolas: ah, non! pas de billet sur l'ordonnance DALO, laissez la justice administrative tranquille! laissez moi me remettre de cette semaine de deuil!
pour le reste et sur le fond du DALO, à propos de ce qui est dit s'agissant des astreintes versés dans un fonds spécifique public (c'est critiqué dans la mesure où la condamnation de l'Etat est versée à l'Etat), à l'issue de la procédure, la requérante pourra toujours introduire une action en dommages et intérêts contre l'Etat faute de relogement (manquement à l'obligation de résultat) mais je vous accorde que le dispositif législatif et juridictionnel est lourd pour le mal logé.
mais je m'aperçois que je suis hors sujet dans le temps...

13. Le jeudi 22 mai 2008 à 11:17 par Tchono

Bonjour,
Avez-vous publié des billets sur la nouvelle calédonie...quéquepart ?

14. Le jeudi 22 mai 2008 à 11:31 par aliocha

Je n'avais pas eu le temps de regarder la vidéo, merci !
Ah, si seulement de temps et temps, les gens pouvaient péter les plombs de cette manière en interview, qu'est-ce que je m'amuserais !!! cela ne m'est arrivé qu'une fois avec un célèbre conseil spécialisé dans les introductions en bourse, à la réputation un peu sulfureuse (les initiés verront de qui je parle). Il se plaignait d'un refus du gendarme boursier d'autoriser l'une de ses introductions, je lui fait observer que si les sociétés cotées ne s'étaient pas amusées à repasser (sic) les petits actionnaires (c'était à l'époque de Vivendi), le gendarme boursier serait peut être un peu moins exigeant aujourd'hui. Et là, pétage de plomb intégral, "Comment ça, comment osez-vous m'accuser d'avoir repassé les petits actionnaires, suis honnête moi Madame, je vous interdis de m'insulter !". A la fin il est venu me voir pour me dire :"merci qu'est-ce que je me suis amusé grâce à vous, c'est tellement sinistre d'habitude les conférences de presse !". Moralité, bon nombre de gens rêvent de faire éclater la langue de bois mais très peu s'y risquent, c'est dommage, tout le monde y gagnerait !

15. Le jeudi 22 mai 2008 à 11:48 par villiv

@ Eolas et @aliocha #10

c'est marrant, en direct-live de rue de Rivoli (non loin du Palais, donc, et des axes routiers qui y mènent, ce qui n'arrange jamais les choses)

je me faisais justement la réflexion ce matin au sujet des interminables défilés de sirènes hurlantes


16. Le jeudi 22 mai 2008 à 11:54 par Pangloss

Une belle vidéo... Qui dit aussi des choses pas si bête que ça...

17. Le jeudi 22 mai 2008 à 11:56 par Audrey

Alors là , franc éclat de rire pour une fois! En ces temps moroses, tant du point de vue météorologique que du point de vue politique, ça fait franchement du bien!
Même constat pour les sirènes, ça a aussi sonné à Issy les Moulineaux. C'est quoi ce bins? Je me suis dit que j'avais dû rater un truc (genre hommage aux chinois ou aux birmans... euh... les victimes hein, pas les dirigeants!). Mais à la radio, ils ont annoncé que les pompiers étaient débordés d'appels. Alors visiblement, on l'a tous raté le truc!

18. Le jeudi 22 mai 2008 à 11:58 par villiv


bon sinon, plus sérieusement (rapport à mon commentaire inutile en #15),

je viens de relire le commentaire de PL cité dans ce billet et, effectivement, je comprends que cela ait fait réagir Eolas (et nous autres aussi)

la dictature n'est donc jamais loin finalement ?!

19. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:01 par villiv

bon, à la demande générale (cf #17-Audrey qui évoque aussi cette question après les commentaires #15 et #10)

voici quelques news sur les sirènes :

(au fait, je crains que les commentaires dérivent sur ce seul sujet désormais ;-) ) :


Incendie de câbles électriques rue Saint Honoré à Paris
Cent quarante sapeurs-pompiers et 36 véhicules étaient mobilisés jeudi peu avant 11h00 pour combattre un incendie de câbles électriques souterrains, dans le centre de Paris, a-t-on appris auprès des sapeurs-pompiers qui ne signalaient pas de victimes à la même heure.
Le sinistre s'est déclenché à 6h42 sur huit câbles souterrains de 20.000 volts à la hauteur du 213, rue Saint-Honoré, a précisé à l'AFP le porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), le capitaine Michel Cros.
Quatre immeubles ont été évacués, l'électricité a été coupée dans le secteur et une zone entre les rues de Castiglione, de Rivoli et la place du Marché Saint-Honoré a été interdite à la circulation.
Selon le capitaine Cros, l'incendie devrait être long à maîtriser, en raison des fumées toxiques produites par la combustion des câbles et de la chaleur régnant dans le conduit souterrain abritant ces câbles à haute tension.
Le directeur du réseau électricité de France (EDF) de Paris Pierre Millerat a raconté à la presse que l'entreprise a été alertée par des riverains qui ont constaté un début d'incendie qui s'est propagé aux câbles.
Des pompiers ont alors noyé la galerie avec de la neige carbonique et d'autres sont descendus, revêtus de scaphandres autonomes et munis d'une caméra thermique pour vérifier l'état de la galerie.

AFP

(22/05/2008)

20. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:13 par judex

Ce coming out libéral est une confirmation:après le vélib', le soclib'.Delanoë est dans la continuité.

21. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:13 par Pour PL

Je n'ai pas senti de la part de Monsieur PL une envie particulièrement farouche de défendre la politique de M. Sarközy.

Il indiquait simplement que la question du renouvellement du titre (le fameux certificat, merci comme de coutume Eolas) ne ressortait pas de la volonté de chef de l'Etat mais d'un juge impartial, contrairement à ce que laisse suggérer, par le bais de d'une possible confusion dans des esprits non alertes (que vous cherchez justement à travers votre blog à "avertir") la citation à la fin de votre billet.

Je suis certain que, reflexion faîte, et eu égard à vos devoirs de délicatesse, de modération et de courtoisie (voire d'humilité?), vous en conviendrez vous aussi.

Pour reprendre le conclusion de M. PL : qu'auriez vous dit si une pression avait été exercée sur le magistrat par le cabinet du Président de la République ?

Votre propos n'était-il d'ailleurs justement pas de dénoncer une certaine incohérence entre la politique gouvernementale et la décision, empreinte d'un juridisme forcé, prise par un magistrat indépendant ?

Pour PL, donc. Des excuses pour avoir "écourter" quelque peu son idée vous blanchirait complètement.

www.linternaute.com/femme...

22. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:16 par Bébèrt

Ca a sonné à Nanterre Préfecture.

23. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:29 par Hub

Je n'ai pas non plus particulièrement envie de défendre qui que ce soit (je ne suis pas avocat) mais le seul moment que j'ai regardé de l'intervention présidentielle télévisée était celui ou Sarkozy répondait sur cette question de la Chine justement. Il disait, en substance et de mémoire, que la Chine étant ce qu'elle est - membre du Conseil de Sécurité, grande puissance, impliquée dans les crises du Darfour, de l'Iran, etc. - elle était un partenaire essentiel et qu'on ne pouvait pas se fâcher bêtement avec elle comme ça.

J'avais trouvé que pour une fois on sortait un peu de la langue de bois...

24. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:29 par Audrey

Merci Villiv!Mais (au risque de prolonger sur ce sujet, désolée), pourquoi ça sonne partout alors que l'incendie a lieu à Paris?

25. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:34 par villiv


@Audrey #24

oh, mais de rien... c'est pas grand chose, surtout que Aliocha, en direct-live du lieu du sinistre, nous avait déjà bien informés...

pour le reste, j'ai un peu de temps libre... donc j'ouvre une enquête

(désolé, Eolas, mais je crains que mes craintes, évoquées ci-dessus #19, ne soient fondées)

26. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:43 par Caribou

"Pour reprendre le conclusion de M. PL : qu'auriez vous dit si une pression avait été exercée sur le magistrat par le cabinet du Président de la République ? "

Ben...... que le dicton "Une fois n'est pas coutume" ne pourrait s'appliquer à notre cher président.

Eolas:
Non, j'aurais dit : il est bien bête et encore plus mal conseillé. Il suffit qu'il téléphone au premier ministre (interministériel, mémoire 1) pour lui dire d'appeler le ministre du drapeau (Interministériel, mémoire 6) pour lui dire d'appeler le préfet de police pour lui dire de rapporter sa décision et de délivrer un certificat de résidence à Madame Y. C'est tout à fait légal et le juge n'aurait pu alors que dire n'y avoir lieu à statuer, la demande étant devenue sans objet . Il aurait même pu le faire par ordonnance (art. R.222-1 du CJA) ce qui aurait économisé une audience et le temps de travail du CdG.

27. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:47 par Pax Romana

@ Pour PL (21)
La question n'est pas là où vous la situez. Ce n'est pas la décision d'un magistrat qui prive cette dame de titre de séjour, mais celle d'un préfet, le magistrat ne pouvant que constater que cette privation est légale, et partant la confirmer. Le préfet est un représentant de l'exécutif, à seulement trois degrés sous le président dans l'échelle hiérarchique. Et donc d'une part le chef de l'exécutif dit : « À chaque femme martyrisée dans le monde, je veux que la France offre sa protection en lui donnant la possibilité de devenir française. » tandis que d'autre part ses subordonnés, qui mettent en œuvre des orientations voulues par leur hiérarchie, refusent d'exercer le pouvoir discrétionnaire que la loi leur confère pour donner un titre de séjour (même pas naturaliser, hein) à une femme martyrisée en France. Vous n'y voyez pas par hasard une toute petite contradiction dans la volonté du président ?

Quand à votre remarque sur la « décision, empreinte d'un juridisme forcé, prise par un magistrat indépendant », ce serait bien que vous prissiez conscience que c'était la seule décision que pouvait prendre le magistrat (car il respecte la loi, c'est son métier). Le pouvoir d'appréciation relativement au cas que nous narre Eolas était dans les mains du seul préfet, non du juge, qui ne peut légalement faire plus que vérifier que le préfet a agi légalement, ce qui est le cas. Et notez que si l'exécutif s'émeut du sort de cette dame, il est toujours temps pour le préfet d'octroyer un titre de séjour à l'intéressée.

28. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:50 par H

Vraies sirènes mais fausse alerte sur la région parisienne
PARIS, 22 mai 2008 (AFP) - Les sirènes du réseau national d’alerte (RNA) ont retenti sans raison à deux reprises jeudi à 9h32 sur Paris et les trois départements de la petite couronne, déclenchant un afflux d’appels chez les sapeurs-pompiers qui demandent instamment de ne plus appeler au 18-112.

Le porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), le capitaine Michel Cros a expliqué à l’AFP que cette alerte sans objet dont l’origine n’a pas été déterminée, a provoqué un très grand nombre d’appels au standard de la BSPP qui couvre les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis. Les sirènes du RNA, un système mis en place en France après la seconde guerre mondiale qui permet d’alerter la population en cas de catastrophe majeure, sont testées le 1er mercredi de chaque mois à midi lors d’un signal d’essai. Elles retentissent alors à trois reprises séparées de cinq secondes.

29. Le jeudi 22 mai 2008 à 12:57 par Lucas Clermont

Pour le Busiris, il n'y a pas un festival off ?

30. Le jeudi 22 mai 2008 à 13:37 par Salomon Ibn Gabirol (Hors-sujet, pour les cyclistes)

A Eolas, et à tous les cyclistes de ce blog et d'ailleurs:

www.dothetest.co.uk/

31. Le jeudi 22 mai 2008 à 15:01 par Pour PL (suite)

@Pax Romana (27) et Eolas (sous 26)

Votre raisonnement juridique est implacable et je me range à vos sages avis.

Néanmoins permettez moi d'accordez (encore) un crédit suffisant au Président de la République pour croire que l'absence d'effet utile de l'alinéa 2 de l'article L.313-12 du CESEDA sur l'Accord Franco-Algérien ne résulte pas d'une volonté politique. Dès lors, il me semble que l'on ne peut imputer à M. Sarközy le fait que "En France, les femmes battues sont protégées. Sauf les Algériennes.". C'est ce que souligne et justifie pleinement, à mon avis (ce qui est personnel je l'admets) le commentaire de M. PL.

Anticipant un peu, je ne pense pas non que cette absence d'effet résulte d'une incompétence puisqu'aucune pluie de commentaires dans les revues spécialisées n'est venue pointer ce danger lors l'introduction de cette disposition...

Concernant l'attitude des acteurs ayant provoqué l'absurde situation:

Concernant M. le Préfet, il faut tout d'abord précisé qu'elle n'est pas prise par lui-même personnelement mais par les services qui le représentent. Leur décision n'est elle pas influencée surtout par le climat de défiance assez malsain contre les étrangers, celui ci ayant peut être cru "plaire au Maître" en ne renouvellant pas le certficat de séjour de cette pauvre femme? Le chiffre, toujours le chiffre.

Concernant le Tribunal administratif, sa décision paraît relevé d'un certain affadissement (au sens figuré fr.wiktionary.org/wiki/fa... dans ce type de contentieux. Car enfin, comment le magistrat peut il expliquer logiquement, sauf à faire du "juridisme", cette différence de régime ? N'aurait-il pu raisonner par analogie et prendre appui sur un principe quelconque pour annuler la décision absurde du Prefet ?

Je ne suis d'ailleurs pas certain que le Conseil d'Etat aurait pris une position aussi attentiste sur cette question. Quid d'un recours ?

Pour avoir eu la chance de participer quelques temps aux délibérés de l'Autre juge (www.courdecassation.fr/br...
j'ai pu constater que les réponses aux questions de droit sont avant tout du bon sens (hé oui, désolé, je sais c'est un peu primaire mais c'est souvent comme ça) et que la technique juridique n'est qu'un instrument de politique jurique. Un mythe tombe franchement quand on sort de l'université parisienne de "l'élite" où les règles de droit y sont enseignées comme les mathématiques....

Bon c'est vrai encore faut-il que l'avocat soit compétent, bien inspiré, et offre à son juge les moyens juridiques de rendre l'équitable décision... "légale"... C'est rare qu'il aille les chercher tout seul.

Peut on rêver qu'à la lecture, par l'intermédiaire de l'un de ses collaborateurs, du billet de Maître Eolas, Monsieur le Prefet, peut être enfin chargé lui-même de cette question, ne revienne sur la décision prise par ses services ?

32. Le jeudi 22 mai 2008 à 15:03 par didier Schneider

Tout aussi drôle : petaramesh.org/post/2008/...

33. Le jeudi 22 mai 2008 à 15:31 par ronan

merci.
Au fait, au fond de la bretagne, il y a du soleil et pas de sirènes.

34. Le jeudi 22 mai 2008 à 15:39 par aliocha

Pour PL : C'est curieux mais j'ai comme l'impression qu'Eolas plutôt que de blanchir PL va choisir de le braiser :-)
Cela dit en passant, Eolas est avocat, pénaliste de surcroît, or un de mes anciens patrons, célèbre pénaliste, avait l'habitude de dire que la plus belle qualité d'un avocat c'est sa capacité d'indignation. J'ajoute qu'Eolas a, à l'évidence, la fibre journalistique, ce qui le pousse naturellement à évoquer ces fameux "trains qui n'arrivent pas à l'heure". Que voulez-vous, l'un des rôles tout à fait officiel et reconnu de la presse dans une démocatie, c'est de dénoncer les dysfonctionnements. En revanche, depuis que je le lis, je ne l'ai jamais supris en flagrant délit de mauvaise foi gauchisante, notamment parce qu'il me semble trop soucieux de l'exactitude de ses propos pour se livrer à une forme quelconque de désinformation. Je pense qu'on lui fait ici un faux procès, mais ce n'est que mon avis...

35. Le jeudi 22 mai 2008 à 16:07 par Pour PL (fin)

@Aliocha (34)
"depuis que je le lis, je ne l'ai jamais supris en flagrant délit de mauvaise foi gauchisante"

Moi non plus et c'est ce qui est justement surprenant dans la conclusion "litigieuse" du billet www.maitre-eolas.fr/2008/...

Et surtout dans la moquerie du commentaire, assez pertinent, de M. PL dont est à moitié l'objet du présent billet.

Or justement l'insinuation marque trop souvent l'absence de rigueur (voir les travaux des journalistes) et, alliée à la raillerie, toutes deux ne me semblent pas être les moteurs du succès justifié et légitime de ce blog, dont la lecture quotidienne est bien plus qu'un simple enrichissement.

L'admiration ne saurait toutefois avoir pour conséquence une absence de critiques www.maitre-eolas.fr/2008/...

36. Le jeudi 22 mai 2008 à 16:43 par ramses

@ aliocha

Vous remarquerez que, dès 00.05 heure française, j'avais réagi dans ce sens aux propos surréalistes de PL, concernant les engagements pré-électoraux du Président. Il me semble d'ailleurs que "Pour PL" et "PL" ne font qu'un, le premier s'acharnant à défendre le second qui, prudemment, s'est mis en retrait... Un minimum de courage consisterait à retirer sa phrase malvenue, en présentant des excuses... enfin, personnellement, c'est ce que je ferais ! Mais je sens qu'il y a de la batte de base-ball dans l'air !

@ didier Schneider

Merci du lien, ça me rappelle le bon vieux temps (façon de parler), où j'étais N-1 ou 2, au fil des boîtes écumées durant ma longue carrière ! Rien ne semble avoir changé...

37. Le jeudi 22 mai 2008 à 16:47 par aliocha

@pour PL : Je ne vois dans cette polémique que procès d'intention. Rappeler au Président de la République ses engagements sur les femmes battues à la suite d'une décision montrant une anomalie sur le traitement de ces femmes en France ne me paraît pas aberrant, ni choquant, mais simplement pertinent. J'avais entendu Sarkozy prononcer cette phrase, elle m'avait plue, j'avais le sentiment qu'il entendait renouer avec une certaine idée de la France patrie des droits de l'homme,refuge des opprimés. Au cas où il aurait oublié les jolis discours que son normalien lui concocte, il me parait sain de les lui rappeler.
Quant à l'admiration, rassurez-vous, elle ne m'aveugle pas. Je ne défends pas Eolas, il n'a pas besoin de mes services sur ce sujet, je défends une certaine idée de la liberté d'expression qui s'accorde mal des susceptibilités diverses et variées, de la tyrannie de la pensée unique et des procès d'intention. Vous n'en n'avez pas assez de la langue de bois ? Moi si.

38. Le jeudi 22 mai 2008 à 16:52 par Herbie

@Pour PL

En fait, si l'administration en vient à prendre ce genre de décision, quand bien même on peut tout à fait considérer que notre Président n'est pas directement informé de tous les refus de séjour et autres obligations de quitter le territoire, c'est précisément parce qu'il y a en amont une politique qui est bel et bien impulsée par le dit Président.

Donc quand une femme battue et étrangère est priée de quitter le territoire, c'est que les lois et les diverses recommandations que le pouvoir exécutif livre à son administration vont dans ce sens.
Il ne s'agit pas de prendre parti, mais ces décisions résultent d'une volonté politique, et le juge n'a rien à voir là-dedans, car le brave juge, comme son titre le laisse supposer, ne fait que juger selon des règles qui ont été élaborées sans qu'on lui demande son avis (même si le juge et la jurisprudence c'est tout une histoire... mais le rôle du juge n'est pas non plus de s'opposer à la volonté politique).

Donc si vous comparez la promesse et l'action politique, vous devez en théorie parvenir à la conclusion que la dite promesse n'a pas été tenue.

Dès lors, il y a tout lieu de penser que M. PL a fait une erreur dans le sens où il semble prétendre que si le Président ne peut pas remplir sa promesse c'est parce que le juge dit le droit (et donc vive la démocratie, c'est la séparation des pouvoirs), alors que le droit, en la matière, est créé par le politique.
-> c'est un contre-sens.

Peut-on hasarder que c'est du à une méconnaissance des mécanismes de notre état ?
Il est vrai que ça ne méritait pas forcément d'être épinglé sur un billet, et c'est peut-être le signe que notre grand (au moins de coeur) maître Eolas devrait nous faire un joli billet sur comment ça fonctionne une Vème république française ?

D'autant plus qu'avec les projets de réforme de la Constitution et du CSM qui nous pendent au nez, ça sera forcément utile pour bien comprendre tous les enjeux.




39. Le jeudi 22 mai 2008 à 17:12 par @ aliocha

Vous avez quelque chose contre les normaliens, vous ? attention, hein !

40. Le jeudi 22 mai 2008 à 17:13 par aliocha

@ramses : tiens donc, si vous parlez d'heure française, c'est donc que vous étiez à l'étranger....tout ceci me rappelle vaguement une histoire de contentieux fiscal :-)
sinon, je pense comme vous que PL et Pour PL sont une seule et même personne, même si pour PL a un problème grammatical d'accord entre infinitif et participe passé que je n'ai pas observé chez PL et que Pour PL parle de Monsieur PL (qu'en savons-nous si c'est un monsieur ou une dame) tout en se faisant passer pour une femme grâce à un lien avec un site de cuisine. Tenterait-on de nous enfumer ? Cher Pour PL, il est temps de nous fournir des explications et de tomber le masque !

41. Le jeudi 22 mai 2008 à 17:34 par Pour PL (ultime)

@Ramses 36, Herbie 38 et Aliocha 40

Allez c'est bon je suis demasqué :-) En fait je suis bien piètre en orthographe, ça m'a même déjà coûté plus de 36.000 euros (faut le faire!) mais c'est une autre histoire...

Là où vous avez raison c'est que je ne sais pas si PL est homme ou femme car ce n'est pas moi. Un coup d'épée dans l'eau (afin de décridibiliser celui qui n'est pas d'accord?).

Quand à la "politique bel et bien impulsée par le dit Président" dixit Herbie je suis bien d'accord avec vous et je l'ai moi-même indiqué dans mon commentaire (cf.31).

Vos appréciations me troublent et je relis donc une énième fois ce commentaire de M. ou Mme ou Melle PL.

Et je reste convaincu qu'il ne souhaitait que rejeter l'amalgame entre cette décision prise par la justice administrative et l'absence de réalisation d'une promesse du Président de la République qui a modifié un code pour en permettre l'application.

L'emploi de la citation à la fin du billet, quand on la met en rapport avec le titre, prête à confusion en faisant croire que M. Sarközy entend proteger les femmes quelque soit leur nationalité, sauf les algériennes.

Ce qui n'est évidemment pas le cas et c'est pourquoi PL conclu : "Mettre le système judiciaire français face à cela me paraîtrait plus sage".

Mais ce serait bien que PL s'exprime lui-même il est vrai.

PS: combien de fautes ? (et je me relis 10 fois encore, Ah! la fameuse méthode globale : je ne sais pas ce que c'est précisément mais j'en ai tellement entendu parler :-)

42. Le jeudi 22 mai 2008 à 17:44 par ramses

@ aliocha

Aujourd'hui, je suis en France, mais demain je pars pour 5 jours "hors Schengen"... Exceptionnellement sans mon laptop, n'en déduisez pas de mon silence que j'aurais fui ce lieu (ni tenté d'"arrondir" ma retraite) !

J'attends avec gourmandise la réaction d'Eolas sur les deux PL (qui me rappellent étrangement les Dupond/Dupont) ! Mais PL, c'est pas Poids Lourd ?

43. Le jeudi 22 mai 2008 à 17:44 par aliocha

@Pour PL ultime : prenez garde ! je ne suis pas très douée en informatique mais il m'a semblé comprendre qu'Eolas pouvait identifier les adresses IP, vous maintenez que vous n'êtes pas PL ? C'est votre dernier mot ? Mais alors il est où ce PL qui mobilise toute notre attention ?

44. Le jeudi 22 mai 2008 à 17:55 par ramses

@ aliocha

Il me vient une idée... "PL" serait Brice the Nice et "Pour PL" Philippe Martin !

Caramba, yé soui démasqué !

45. Le jeudi 22 mai 2008 à 18:40 par aliocha

@ramses : Eolas prépare un billet sur le droit opposable au logement, ce qui va sans doute l'amener à être encore désagréable avec le gouvernement. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, gageons que PL réapparaîtra ! A moins que sa toute noouvelle célébrité ne l'ait quelque peu froissé.
@Pour PL ultime : j'ai compté 4 fautes d'orthographe personnellement, mais à votre décharge, ici nous en faisons tous plus ou moins :-)

46. Le jeudi 22 mai 2008 à 18:49 par Elhana

@ aliocha

Quand on est faussement pudique, on nomme ça des fautes de frappe (sauf pour moi où c'est vraiment le cas en général -quoique...-, puisque je n'ai toujours pas trouvé la méthode pour taper au clavier sans voir ni sentir correctement les touches)

plus sérieusement, PL est intervenu une fois, si vous voulez parler d'un illustre grincheux ici, prenez augustissime

47. Le jeudi 22 mai 2008 à 19:10 par aliocha

@elhana : Ah oui ! Mais Augustissime c'est autre chose, c'est du grand art ! Il me fait parfois penser à Hilarion Lefuneste, l'irremplaçable voisin d'Achille Talon !

48. Le jeudi 22 mai 2008 à 19:16 par Elhana

@ aliocha

Et Me Eolas serait le héros au gros nez? Dans cette même catégorie, je l'imagine plus en cyrano de bergerac

49. Le jeudi 22 mai 2008 à 20:25 par ramses

@ Elhana

Augustissime n'a jamais, si ma mémoire est bonne, affirmé quelque chose du genre «les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent».

Dans les fiches cuisine de PL, il y a la recette de la galette des rois... Elle me semble tout indiquée ce soir !

D'autre part, il tente de ramener les billets du blog sur le terrain sécuritaire (Fourniret...), en semblant ignorer que tant qu'il n'est pas condamné, il est présumé innocent !

A mon avis, PL c'est du "lourd" et même du "lourd officiel", si vous voyez ce que je veux dire ! Et Pour PL est son subordonné, il l'appelle Monsieur PL...

J'imagine Me Eolas en train de faire un super "Tracking IP" en moulinant sa batte de base-ball pour calmer ses nerfs !

50. Le jeudi 22 mai 2008 à 20:48 par PB

Le théme du billet étant "rions un peu" et M Eolas nous disant que l'on peut rire aussi du droit opposable au logement, je ne peux pas résister à cette extraordinaire intervention de François Hollande sur le droit opposable au logement. Le niveau d'humour de François Hollande (et je ne suis pas hollandiste) est tel, que c'est un véritable "massacre" ! Cette intervention a toute sa place dans un blog juridique car François Hollande mentionne bien le rôle de l'avocat pour l'application de cette mesure.

(je ne suis pas certain que le lien fonctionne, à défaut il suffit de taper "hollande" et "logement" sur dailymotion pour avoir la vidéo en cause).

www.dailymotion.com/relev...

51. Le jeudi 22 mai 2008 à 21:39 par Axonn

Votre version raccourcie du com me fait plutôt froid dans le dos que rire, Maître. Car à force que les partisans de Sarko disent ça, c'est là qu'on en vient à un président faisant court-circuiter le Conseil Constitutionnel pour tenir sa promesse d'enfermer les pédophiles sans limite.

Surtout depuis que j'ai entendu des personnes de droite que je fréquente complimenter la dictature de Poutine. Poutine, c'est l'achèvement de Sarko puissance 1000. Appropriation de tous les pouvoirs pour mener de grands changements, avec un support populaire important.

52. Le jeudi 22 mai 2008 à 23:12 par Джугашвили

HAHAHA ! Je LOL !

Trop vrai ce qu'il dit le mec.
Mais bon, c'est pas les subprimes qui nous ont ruinés, c'est le système français trop social qui nous ruine depuis Mittérand.
A part ça elle est énorme cette vidéo.

Pour le commentaire, je pense qu'il s'agit d'un troll.
Il est impossible qu'un être humain puisse avoir à ce point l'intelligence de la morille de mer du nord...

53. Le jeudi 22 mai 2008 à 23:57 par Джугашвили

Pour [Pour PL] et [Pax Romana]

Juste, on voit que vous n'êtes pas des habitués d'internet et des forums.

Voici quelques conseils :

- Soit PL est un troll qui a lâché un truc bien lourd du style

"de toute façon, c'est normal que les étrangers se fassent massacrer, il faut bien que des gens meurent pour que d'autres puissent survivre, seuls certains élus sont appelés à dominer le monde"

histoire de faire jaser.

Dans ce cas, il se fout totalement de vos réactions, tout ce qui l'intéresse, c'est de vous voir vous exciter sur ce qu'il a écrit.

- Soit PL est un con pro-sarkoland jusqu'au bout des ongles, et dans ce cas, il ne lira même pas ce que vous avez écrit, ou alors avec un tel dédain que vous perdrez tout crédit.

=> Conclusion : Ca ne sert à rien que vous perdiez votre temps à taper un gros pavé illisible en 3 parties sachant que
1 - Vous ne faîtes qu'effleurer la réalité pour expliquer l'énorme sujet qu'il a soulevé
2 - Tout ce que vous écrivez ne sert à rien.

Rappelez-vous Lao-Tseu
"Ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas. Le Sage enseigne par ses actions, non par ses paroles".

54. Le vendredi 23 mai 2008 à 01:03 par Yves D

Pour en revenir à la première partie du billet:

MERCI Me EOLAS ! Ainsi que les "commentateurs" qui ont laissés des liens.

Les "Actions Discrète" je ne connaissais pas ... et j'adore déjà !

55. Le vendredi 23 mai 2008 à 01:18 par GreG

Ce commentaire concerne votre dernière note :

Je suppose que vous faisiez allusion à la chanson du groupe Police ? Bravo pour la référence mais les paroles exactes sont "Sending out at an S.O.S."

56. Le vendredi 23 mai 2008 à 01:19 par ARCHIMADE

PL = EOLAS... pour l'ambiance.

57. Le vendredi 23 mai 2008 à 01:28 par Grandma

What does Grandma say?

If you don't have anything nice to say...

58. Le vendredi 23 mai 2008 à 08:14 par QDI

Merci pour le lien, la vidéo est excellente !

59. Le vendredi 23 mai 2008 à 08:52 par Audrey

à Джугашвили :

Expliquez-moi une petite chose, quel âge avez vous? Si vous êtes un tel habitué d'Internet et des forums, vous devriez avoir pris l'habitude de respecter vos interlocuteurs. Bien que la phrase de PL soit choquante (quoique je ne l'ai pas lue dans son contexte, donc je relativise), le traiter de "con pro sarko" ne va pas beaucoup nous faire avancer. Ne vous en déplaise, il y a des gens très convaincus par la politique menée par Sarkozy (au cas où vous n'auriez pas suivi mes posts précédents c'est loin d'être mon cas). Ca n'en fait pas des cons, ça en fait juste des gens qui ont des idées différentes des votres.
Quant à votre propos sur Pax Romana ("tout ce que vous écrivez ne sert à rien"): essayer d'apprendre à l'autre par des arguments intelligents et de le faire réfléchir est précisément l'objectif de ce forum (du moins tel que je le perçois). Les commentateurs participent au débat, libre à vous de ne pas y participer.
Enfin, après un long laïus, vous citez Lao Tseu : "ceux qui savent ne parlent pas". Je préfère m'arrêter là, et vous laissez à vos contradictions.

60. Le vendredi 23 mai 2008 à 09:33 par aliocha

@audrey : Le même Lao Tseu a dit "On peut convaincre celui qui sait, on peut convaincre celui qui ne sait pas, mais on ne saurait convaincre celui qui croit savoir"
Sur le débat, je suis d'accord avec vous, c'est parfois difficile de faire admettre à certains que celui qui ne partage pas leurs opinions n'est pas forcément un imbécile. J'en viens à me demander parfois si les gens débattent sincèrement ou s'ils se contentent, selon les cas, de s'écouter parler ou de s'admirer en train d'écrire. Dommage....

61. Le vendredi 23 mai 2008 à 09:45 par 240-185

Sur internet, "demander un débat" signifie en général "imposer son avis qui est forcément juste, réfléchi, neutre et objectif, et que tout avis contradictoire est proféré par un mécréant qui ne mérite même pas qu'on y prête attention (voire de vivre pour les plus extrêmes)"...

62. Le vendredi 23 mai 2008 à 10:14 par Pax Romana

@Djougachvili
Rassurez-vous, je ne m'excite pas, pour reprendre votre expression, je fais simplement usage de dialectique. Voyez-vous, quand bien même PL &co seraient des trolls qui, j'en conviens, n'écouteront pas ce qu'on leur dit (j'ai un peu plus d'expérience d'internet que ce que vous voulez bien mettre à mon crédit, même si je ne prétends pas à votre niveau de connaissance du troll), il demeure qu'ils écrivent des choses que d'autres lisent, et que lesdits autres peuvent se dire « ah oui, ça se défend, ce que dit PL », et qu'il est donc utile de préciser pourquoi, précisément, cela ne se défend pas.
Cela dit, je pense que je vais mettre votre conseil en application dès maintenant et donc cesser de perdre mon temps à vous écrire.

@ audrey
Merci.

63. Le vendredi 23 mai 2008 à 11:04 par aliocha

@pax romana : je vous signale Monsieur le logicien que je vous ai posé une question sous les chênes abatus et qu'il me semble qu'elle été ensevelie dans le feuillage......
@240-145 : si ça n'était que sur Internet !
@Elhana : vous fayotez ma chère ! Pour répondre à votre question, non, je n'imagine pas qu'Eolas ressemble à Achille Talon, n'étirez pas à l'excès ma comparaison.

64. Le vendredi 23 mai 2008 à 13:36 par alain


rions encore ! voici un lien envoyé par Pascale Robert-Diard,sur son blog ( ici : prdchroniques.blog.lemond... )

le lien :

www.conseil-superieur-mag...

je cite PRD :

On y trouve un abécédaire de tous les motifs de sanction disciplinaire prononcés contre des magistrats. De A comme “abandon de poste” à Z comme “zèle”, en passant par “vulgarité”, “sexe” - avec plusieurs sous parties - “toxicomanie”, “réseau d’influence”, “passivité”, “médiatisation”, “insubordination”, “indifférence”, [mauvaises] fréquentations”, “détention d’armes”, “discernement”, “corruption” ou “complaisance”.
On peut en sortir ébaubi par le contenu ou ébahi par la transparence. Ou les deux.

65. Le vendredi 23 mai 2008 à 13:56 par waz

et avec saveol?? il y a du service apres vente chez Eolas??

66. Le vendredi 23 mai 2008 à 14:07 par Augustissime

@Alain
C’est très amusant de constater comment certaines décisions conduiraient de nos jours leurs auteurs eux-mêmes au tribunal. Ainsi cette décision pittoresque du 19 mars 1965 :

"Constitue une méconnaissance absolue de la plus élémentaire réserve et des règles de vie qui s'imposent à tout magistrat et porte atteinte à la dignité de son état le fait, pour un procureur de la République, d'avoir adopté dans sa vie privée un comportement donnant lieu aux plus vives critiques et sujet de scandale, dès lors :
- qu'il est devenu l'amant d'une femme mariée aux moeurs légères, leurs relations connues de toute la ville ayant provoqué une scène de violences avec le mari de cette femme,
- qu'il a fréquenté, en compagnie de sa maîtresse, des établissements mal famés où il a fait la connaissance d'individus tarés, proxénètes, homosexuels, repris de justice - certains faisant l'objet de poursuites en cours -, et de filles d'une immoralité notoire,
- que ces égarements l'ont conduit à héberger au vu et au su du voisinage l'un de ces individus et la maîtresse de ce dernier présentée comme une ancienne prostituée,
- que sa qualité n'était pas ignorée dans ce milieu,
- qu'il recevait à son domicile ses singulières relations au cours de réunions nocturnes troublant gravement le repos de ses voisins qui n'osaient pas se plaindre en raison de sa qualité de magistrat."

Vous noterez le terme « homosexuels » au milieu de « tarés », « proxénètes » et « repris de justice ». La Cour ne dit pas de qui la fréquentation est la plus inexcusable.

67. Le vendredi 23 mai 2008 à 14:20 par didier Schneider

Comment réussir à ne pas faire taire Casse-Bonbons dans un blog ?


www.langue-fr.net/rubrica...

68. Le vendredi 23 mai 2008 à 14:23 par PAS GLOP

Il ya des choses qui me font moins rire

news.fr.msn.com/Article.a...

Ce sont les paroles du réquisitoire de l'avocat général au procès fourniret.

Je trouve les mots de ce magistrat profondément déplacés, outrageants, dignes d'une procès de justice bananière. Déja que l'accusé n'est pas franchement quelqu'un chez qui la dignité a un sens particulier, le magistrat pouvait au moins donner l'exemple.

L'émotion peut être ?

69. Le vendredi 23 mai 2008 à 14:35 par Yves D

@Alain (64) (et Augustissime (66))

Je dirais plutôt édifiant.
J'ai pourtant un sens de l'humour développé (enfin je crois), mais là, découvrir les nombreuses condamnations des magistrats, ça ne m'a pas fait franchement rire (même jaune).

Peut-être parce qu'en cliquant par hasard et en premier sur le lien "P 48", qui suivait pourtant l'intitulé "Anomalie mentale", j'ai découvert ce jugement datant de 2004 d'un M. X, ayant siégé au sein du Haut Conseil de la Magistrature, et condamné pour voyeurisme pédophile ... à la mise à la retraite d'office !!!
Beurk !

70. Le vendredi 23 mai 2008 à 15:15 par Augustissime

@Yves D
Parce que vous pensiez que les magistrats sont des anges ? Tenez, en ce moment même un procureur est poursuivi pour avoir contribué au fiasco judiciaire d’Outreau, dont on nous avait pourtant doctement expliqué que l’origine ne pouvait se chercher que dans la loi ou dans le manque de moyens de la justice.

Pour ma part, je reste confondu par le poids de la morale qui pèse sur cette jurisprudence disciplinaire. La notion d’honneur, très malléable, permet de laisser libre cours aux préjugés du moment. Si un JLD envoie en prison un suspect de manière un peu légère, il ne risque à peu près rien. Si un procureur drague une partie au procès pendant le délibéré, en revanche, il peut faire une croix sur sa carrière. C’est que la luxure reste péché mortel, contrairement à l’incompétence.

Eolas:
Le procureur Lesigne est poursuivi, pas encore condamné. On vous avait pourtant doctement expliqué que la leçon à tirer de cette affaire était d'éviter de considérer les gens comme coupable avant de les juger.
Quant à la notion d'honneur, elle n'est pas invoquée ici pour son caractère malléable. Mais parce que la loi d'amnistie de 2002, votée après la ré-élection triomphale su président Chirac, aministie les fautes disciplinaires antérieures au 9 mai 2002 (or l'instruction a été ouverte en 2001 pour être cloturée en mai 2003) SAUF si elles sont contraires à l'honneur. D'où la très opportune position de la Chancellerie qui veut voir dans la surveillance au plus près des instructions l'honneur du procureur (je peux vous dire que les parquets sont sacrément déshonorés en France, ayant autre chose à faire qu'aller tous les jours au cabinet du juge d'instruction voir où en est le dossier).

71. Le vendredi 23 mai 2008 à 16:09 par matht

Mouais. Plutôt que d'essayer de conserver de bonne relation avec la Chine pour sauver les slips à 1 euros, on pourrait plutôt envisager de sauver le secteur textile français laminé par le dumping chinois.
Il ne faut pas se mentir : le prix de certains produit chinois ne paie même pas les matières premières qu'ils contiennent.
Quand la fête sera finie, c'est-à-dire les consommateurs français repus, et le secteur textile français détruit, les chinois vont augmenter les prix. Et cela donnera de l'inflation... (tiens ça me rappelle quelque chose ce mot-là).
Allez, disons-nous la vérité avant qu'il ne soit trop tard : il est évident qu'il faut un certain protectionniste raisonné (il me semble que l'idée est soutenue par H. Clinton) et une politique industrielle.
Il n'y a qu'Emmanuel Todd pour soutenir ces évidences.

En attendant, on va tous couler en chantant la gloire du libéralisme.

72. Le vendredi 23 mai 2008 à 16:10 par Ancalagon

@68

Oui oui, moi aussi le coup du "à gerber" m'a étonné...

73. Le vendredi 23 mai 2008 à 16:12 par aliocha

@alain : Tout doux, ces décisions sauf erreur de ma part s'étalent de 1959 à aujourd'hui. Sur une population d'environ 7000 magistrats, il faut relativiser, attention à l'effet loupe ! En outre, plus on est soumis à des règles déontologiques fortes plus on a de risques de déraper facilement. Un citoyen ordinaire ne peut être mis en cause pour indifférence, mauvaises fréquentations, médiatisation, insubordinnation ou encore complaisance. Quant à ce qui relève des délits, eh oui ! ce sont des humains....c'est regrettable mais gare aux conclusions hâtives.
Sur la mise à la retraite d'office pour voyeurisme pédophile, ça m'avait moi aussi choqué, un magistrat de mes amis membre du CSM m'avait répondu : "d'abord, il y a poursuites pénales, donc la sanction ne se résume pas à la seule sanction disciplinaire, ensuite il faut conserver une graduation dans les sanctions et ne pas utiliser tout de suite la plus élevée sinon, que fera-t-on face à une infraction encore plus grave, on coupera la tête ?". Voilà, je vous livre l'info, à vous de vous faire une opinion.

74. Le vendredi 23 mai 2008 à 16:40 par Musashi

dans un commentaire à lulu, Eolas a dit "Votre greffier en chef vous fournit des Stabilo verts ET roses fluo ? Mais quelle prodigalité, il faut le mettre sous tutelle".

je ne peux m'empêcher de rectifier car la prodigalité n'a jamais été un motif de mise sous tutelle mais tout au plus de curatelle (488 et 508-1 du code civil) qui va disparaîte à compter du 1er janvier 2009,

désolé, c'était trop tentant,

au plaisir de vous lire

75. Le vendredi 23 mai 2008 à 16:51 par aliocha

@pas glop : Je trouve votre emportement un peu excessif. Ce qui se déroule là constitue un drame humain tout à fait exceptionnel qui emporte nécessairement des réactions inédites de part de d'autre.

76. Le vendredi 23 mai 2008 à 17:46 par Musashi

PAS GLOP s'élève contre les mots de l'Avocat Général qui a requis au procès Fourniret et qu'il trouve "profondément déplacés, outrageants, dignes d'une procès de justice bananière"....outre que je ne vois pas ce que la justice bananière vient faire là-dedans (qui sous entend une justice manipulée, si possible par la puissance de l'argent, ce qui ne semble pas être le cas ici), je me garderai bien de juger les mots d'un Magistrat qui se coltine l'horreur, le peu que j'en ai appris par la presse me suffit, 24heures sur 24 depuis plusieurs mois et qui essaie, comme tout Magistrat et tout un chacun, de rationnaliser l'irrationnel....oui, c'était l'émotion et je suis curieux de connaître les mots que PAS GLOP aurait employé...vraiment curieux..

77. Le vendredi 23 mai 2008 à 17:58 par Pax Romana

@ aliocha (63)
mille pardons, je n'étais pas repassé sur cette page. L'oubli est réparé.

78. Le vendredi 23 mai 2008 à 18:02 par Augustissime

@Eolas
Le procureur Lesigne et le juge Burgaud sont bien sûr présumés innocents et je me réjouis que la procédure disciplinaire ne permette pas de les placer en détention provisoire, pendant de longs mois, au motif par exemple qu’ils pourraient prendre langue avec d’autres parties prenantes à l’affaire. Je me garderai même de toute comparaison avec une infinité de dossiers moins graves dont les suspects se sont trouvés promptement embastillés.

Pour autant, je ne trouve pas anormale la référence à l’honneur dans cette affaire. Bien sûr qu’elle constitue un moyen de contourner la prescription. Bien sûr qu’il vaudrait mieux des motifs plus solides que cette notion floue pour poursuivre les magistrats. Mais, à tout prendre, il vaut mieux un débat sur l’honneur que pas de débat du tout. Et il vaut mieux que ce débat ait lieu pour une affaire comme celle d’Outreau que pour des affaires où les fautes des magistrats paraissent bien plus éloignées de leur activité professionnelle. Je gage que la justice en sortira grandie.

79. Le vendredi 23 mai 2008 à 18:05 par aliocha

@musashi : encore et toujours la tyrannie de la langue de bois....que voulez-vous, le fait d'appeler les choses par leur nom ou d'exprimer une opinion en termes clairs est devenu le summum de l'indécence....

80. Le vendredi 23 mai 2008 à 18:13 par aliocha

@pax romana : vous êtes tout excusé ! quand vous l'aurez lu j'aimerais bien avoir votre avis. L'auteur est un des plus grands professeurs de droit contemporain.

81. Le vendredi 23 mai 2008 à 19:05 par Джугашвили

@Audrey - 59

J'ai un peu moins de la trentaine.

Traiter PL de "con pro sarko" ne va pas faire avancer, certes, le but n'était pas celui-là.

Le but était de souligner que pour lancer une phrase aussi grosse, PL ne peut être qu'un troll.

C'est énormissime, là il n'y a aucun doute (et j'ai lue la phrase dans son contexte).

Je ne pense pas que la phrase de PL fasse avancer.

Je pense que PL est un troll des villes (plus fin que le gras troll des montagnes).

Je ne doute pas qu'il exista des gens très convaincus de la politique de Sarkozy, il est malheureusement vrai que tout le monde ne sait pas s'informer correctement. lol

Ca en fait des gens aux idées différentes des miennes, certes, mais au savoir très inférieur au mien (en toute modestie bien entendu lol), d'après ce que j'ai pu lire en tout cas.

Mais bon, l'avenir parlera pour moi.

En ce qui concerne mon argument sur "Pax Romana", je ne pense pas que réfléchir soit le terme adapté.

Figurez-vous que le titre de ce billet est "Rions un peu".

Si Eolas avait voulu créer un élan de dissertation sur la phrase de PL, je doute qu'il l'aurait mise dans un tel billet.

Je ne vois pas trop ce qu'il y a à réfléchir sur une telle phrase.

Il est donc nécessaire d'en rire et de le prendre au 2nd degré, ce que vous ne faîtes semble-t-il pas.

La phrase de Lao-Tseu n'est pas en contradiction avec mon attitude, puisque d'ordinaire je ne réponds pas à ce genre de messages.

Je ne posterai plus après ce post d'ailleurs. J'ai mieux à faire.

Je vous donnais juste le conseil suivant :
Utilisez votre énergie dans des débats plus constructifs que ceux basés sur une phrase trollesque.

Vous semblez avoir envie d'écrire... Alors pourquoi n'ouvrez-vous pas un blog ?

82. Le vendredi 23 mai 2008 à 19:48 par aliocha

@Джугашвили : vos ailes de géant ne vous empêchent pas de marcher ? Le plus croustillant dans votre commentaire, c'est que vous vous livrez au même exercice que celui que vous reprochez à Audrey : parler à des cons, au risque de les instruire :-)

83. Le vendredi 23 mai 2008 à 19:56 par winston

c'est moche, de se moquer de "PL" comme ça, gratuitement, de le mettre à l'index devant des millions de gens.

et puis, tant qu'à faire de l'actualité juridique brulante, va falloir se remettre au constitutionnel, et pis plancher sur la nouvelle réforme (ou plutôt la réforme nouvelle, vu la fréquence du bastringue... quand je pense que certains se sont moqués de l'instabilité des normes en ne pensant qu'aux lois) ...
remarquez, dans le fond, c'est peut etre çà, la solution aux normes legislatives grandiloquentes ! mettre tous les gros principes inutiles dans la Constitution.
on a déjà une charte de l'environnement (qui est "adossée" à la Constition) on va avoir les langues régionales (qu'il va falloir concilier avec le français, qui est la langue de la République).
Il reste à doubler le principe de l'indépendance de l'autorité judiciaire de la possibilité, pour les parlementaires de nommer et révoquer les magistrats (faut bien conserver un certain parallélisme, après tout).

Et comme çà, on aura la Constitution du Monténégro.

84. Le vendredi 23 mai 2008 à 21:29 par PL

On parle de moi ?

85. Le vendredi 23 mai 2008 à 21:41 par Audrey

"parler à des cons, au risque de les instruire" : euh... aliocha, je le prends comment???

Bon sinon, pour les avis du CSM, un prof nous avait parlé du pourcentage de dépression chez les magistrats passé 40 ans, pourcentage qui était énorme. Et la phrase de l'avocat général au procès Fourniret me fait peur. Il a dit quelque chose comme "je n'en peux plus de ces horreurs". Il ne faut peut être pas lui jeter la pierre, il a du vraiment morfler pendant toute la durée de cette affaire. Mais s'il requiert avec ses tripes, là ça devient dangereux. Il faudrait peut être une médecine du travail plus efficace et une aide psychologique pour les magistrats. Quelqu'un sait il quels sont les dispositifs mis en place pour aider les magistrats (voire les jurés qui ne sont sans doute pas préparés à voir ça)?

86. Le vendredi 23 mai 2008 à 21:51 par Lucas Clermont

Merci à didier Schneider pour ce lien vers : «Comment réussir à ne pas faire taire Casse-Bonbons» : qu'est-ce que c'est drôle. À ce sujet, je milite pour la conservation des Casse-Bonbons qui ont souvent le mérite de mettre du rythme et casser la dévotion des commentateurs envers l'auteur du blogue. L'imperturbable Augustissime, à Eolas, je trouve que ça le tient jeune. La députée Michèle Delaunay a sur son blogue ( www.michele-delaunay.net/ ) un spécimen qui me réjouit (c'est pas bien). Elle elle reste égale à elle-même et de temps en temps elle lui répond même gentiment (C'est Augustissime qui va revendiquer).


En ce qui concerne PL qui me paraît être le remarquable jeune militant sarkozyste enthousiaste, il est juste de dire qu'il y a le même modèle dans tous les mouvement de jeunes de partis. On serait tenté de leur dire : jeunes cons (les vieux on dit comme ça) de tous les partis allez boire un coup pour vous unir et ensuite allez casser les bonbons des vieux parce que nous sommes en démocratie. C'est pas trop long pour du shorter ça ?

87. Le vendredi 23 mai 2008 à 22:52 par aliocha

@audrey : Prenez le bien, Audrey, je volais à votre secours et ne faisais que pousser la logique de ce malotrus à son extrême pour le plaisir de la lui retourner en pleine figure, j'ai horreur des pompeux.....euh, vous avez vu, il y a quelqu'un qui essaie de se faire passer pour PL ? si, si, juste au-dessus de vous !

88. Le vendredi 23 mai 2008 à 23:51 par Delio

Je ne comprends vraiment pas ce que vous avez contre les Panhard & Levassor. Je garde un souvenir ému de la PL17 de ma tante par alliance !

89. Le samedi 24 mai 2008 à 10:12 par valentin

Ah bon ? c'est un montage ? ;)

90. Le samedi 24 mai 2008 à 11:39 par Джугашвили

@Aliocha - 82
Je ne le/la considère pas comme un con/une conne.

De toute façon, quand on vous lit, on voit clairement que vous parlez avec vos tripes.
Vous n'êtes plus positionné dans une optique de dialogue, ce topic devient une simple joute argumentative exposant un pseudo-débat stérile.

Donc ça m'amuse de jeter quelques miettes pour voir les hyènes se dévorer entres elles :)

91. Le samedi 24 mai 2008 à 11:44 par Alex

"un prof nous avait parlé du pourcentage de dépression chez les magistrats passé 40 ans, pourcentage qui était énorme"

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'il y a un taux de dépression énorme, mais c'est vrai qu'à la quarantaine, nombre de magistrats ressentent un petit "coup de blues", qui tient à plusieurs raisons:
-la lassitude d'être confronté à la souffrance humaine, qu'on se prend en pleine tête sans aucun moyen d'en parler autour de soi (pas d'aide psychologique); cependant, dans ce cas, il est possible de se tourner vers des fonctions plus "protégées": fonctions civiles, cour d'appel, par exemple.
-le manque récurrent de moyens; ceci dit, en général, on s'y est habitué depuis longtemps...
-mais aussi la réduction des perspectives professionnelles: un magistrat de province, vers 40-45 ans, a déjà tourné sur pas mal de fonctions, dans plusieurs tribunaux, donc il connaît bien le ressort de la cour dans laquelle il s'est "posé". Il plafonne dans ses responsabilité, sa rémunération, et le passage vers des fonctions plus élevées (président de tribunal, président de chambre dans une cour d'appel) n'arrivera en général pas avant la cinquantaine. C'est ça le fameux blues de la quarantaine chez les magistrats.
Le remède à ce moment précis, c'est d'aller s'aérer en dehors du monde judiciaire pendant quelques années: par exemple faire un détachement comme haut fonctionnaire (à Bercy ou ailleurs), sous-préfet ou diplomate pour ceux qui ont la bougeotte, dans une autorité administrative indépendante (type AMF), ou encore conseiller dans un tribunal administratif. Les institutions européennes sont assez accueillantes également pour les magistrats et offrent des postes passionnants.

92. Le samedi 24 mai 2008 à 12:13 par Marc

Heureux de vous sentir de bonne humeur en ce moment!
La joie d'être né dans un pays qui vous permette d'être avocat, et ne pas avoir à fabriquer des slips à 1 euro ?
Il y a pourtant une mission commune entre ces deux métiers, l'un aide les gens à porter leurs affaires en justice, l'autre aide les gens à porter leurs affaires tout court...

Soyez cléments, c'est le week-end..

93. Le samedi 24 mai 2008 à 13:11 par Jpierre

Je soutiens PL ! N. S. garantit à toutes les françaises battues de leur permettre d'acquérir la nationalité française. Les autres femmes battues appliqueront le sage précepte qu'il convient toujours de s'éloigner de la source de ses ennuis. Ainsi, et la constitution et le droit du "mercurochrome" ©® sont préservés.

Quant à Delanoë, mais pourquoi lui plus que ses petits camarades ?, il est absolument en accord avec la stratégie des gauches européennes. On ne peut que le, les, en féliciter ... Pourtant, N.S. fait tout ce qu'il peut, mais là, il ne parviendra pas à faire élire la gauche en 2012, 17, 22 etc.

94. Le samedi 24 mai 2008 à 15:55 par Arthur Rainbow

Je suis incapable de répondre aux commentaires.
Puisque le billet parle de rire, et sans être très éloigné du sujet, je vous conseille de regarder, par les malpolis, le festival du film de vidéos surveillance.
fr.youtube.com/watch?v=RO...

95. Le samedi 24 mai 2008 à 17:00 par Irène Delse

Et encore un grand moment d'humour : Sarkozy, une marque déposée ?
champignac.hautetfort.com...

96. Le samedi 24 mai 2008 à 18:22 par indi

Rien à voir mais allez Toulouse

97. Le samedi 24 mai 2008 à 18:32 par Paralegal

Le maître des lieux ayant fait un billet en janvier sur l'affaire de la SocGen, je me permets de poster un lien vers une lecture revigorante pour le week-end : 3 rapports rendus cette semaine, l'un par le CA de la banque, l'autre par son service d'Inspection générale, le troisième par Pwc :

www.lesechos.fr/info/fina...

98. Le samedi 24 mai 2008 à 19:24 par Jiji

@Musashi, 76. Moi en tout cas, je ne me serais pas permis de nier l'humanité d'un humain, quel qu'il soit et quels que soient ses actes, ni en privé, et encore moins dans l'enceinte d'un tribunal. Dire d'un être humain qu'il n'en est pas un, ce n'est pas tout à fait en accord avec l'idée que je me fais de la Justice d'un État de Droit et en particulier du pays des droits de l'homme, d'autant qu'un tel propos autorise toutes les horreurs. Car après tout, si ce n'est qu'un monstre - et pas un homme - à quoi bon l'envoyer en prison ? Nous pourrions aussi bien le torturer à mort. Non vraiment, qu'un magistrat, dans l'exercice de ses fonctions, qualifie un individu, quel qu'il soit, de "monstre", de "rien", et lui nie son humanité, ça me fait profondément froid dans le dos. Et si je n'étais pas bien élevé, je serais presque tenté d'atteindre le point godwin.

99. Le samedi 24 mai 2008 à 22:09 par Anonyme

"Si Nicolas Sarkozy ne tient pas ses promesses, c'est parce que nous ne sommes pas en dictature."

Ben oui... il y a qu'en dictature qu'on peut forcer les gens à faire ce qu'ils ne veulent pas faire.

100. Le samedi 24 mai 2008 à 23:08 par Musashi

@ Jiji,..... vos propos pour défendre l'humanité de M. Fourniret sont tout à votre honneur, et démontre votre haute valeur morale, mais je suis cependant déçu que vous invoquiez immédiatement après le point godwin, la tarte à la crème des débats sur internet, pour couper court à toute discussion alors que vous ne répondez pas à la question à laquelle a voulu répondre, peut être maladroitement, l'avocat général, soit la nature de l'homme Fourniret qui a accompli des actes monstrueux (sauf à considérer que ces actes ne sont pas monstrueux, auquel cas je m'incline et je me retire du débat).....et qu'il refuse d'associer à sa propre humanité, ....bref, l'empathie a des limites pour l'avocat général et je ne me sens pas capable de juger ce dernier car je ne sais pas ce que j'aurais dit si j'avais été à sa place.

quant à dire que ces propos autoriseraient à torturer à mort M. Fourniret constitue une grande méconnaissance du droit actuel ou l'utilisation d'arguments de mauvaise foi, mais je pense naturellement pour la première hypothèse, car la peine maximale prévue est la perpétuité et rien d'autre.....

allez, on se calme, ce débat est vain,



101. Le samedi 24 mai 2008 à 23:51 par Frédérick d'Ohlmann

@Musashi : à titre personnel, je trouve les actes de Fourniret trés humain, pathétiquement humains. Ca me parait être se voiler la face que de rejeter hors de l'humanité les pulsions et la volonté d'avoir ce qu'on croit vouloir malgré les interdictions.

D'ailleur, trouvez moi des bétes qui violent puis tue d'autres êtres vivants :ca court pas les rues.

Sinon, ces arguments autorisent n'improte quoi sur Mr Fourniret : si c'est un monstre et plus un homme, il est plus soumis à la convention sur les droits de l'homme. N'oubliez pas ce que ca signifie, prétendre que untel n'est plus humain. C'était l'argument utilisé pour tout justifier sur les indiens d'amériques.

102. Le dimanche 25 mai 2008 à 11:12 par Fantômette

@ Anonyme (99)

"Ben oui... il y a qu'en dictature qu'on peut forcer les gens à faire ce qu'ils ne veulent pas faire".

Quoi ? Tenir leurs promesses ?

103. Le dimanche 25 mai 2008 à 11:15 par Erebus

Bonjour Eolas,
c'est toujours un bonheur de te lire surtout pour un profane comme moi qui ne connait rien à la justice. d'ailleurs je tenais à te remercier car en te lisant je suis parvenu à organiser ma défense dans une affaire ou j'étais trainé pour injure publique envers un journaliste (j'avais osé traité son article de mauvais journalisme et lui de nul 4 étoiles car il illustrait son papier avec la photo d'une maman tenant dans ses bras un bébé mort suite à des complications post-natales) figure toi qu'en appliquant "à la lettre" tes principes j'ai non seulement été relaxé mais en plus le journaliste a été condamné à me verser de conséquents dommages et intérêts.

J'aurais également souhaité avoir ton avis sur ce sujet:
Jeudi 22 mai 2008 un jeune homme de 26 ans français d'origine marocaine était jugé à Orléans pour menaces de mort aggravées à l'encontre de Robert Redeker, Je précise que c'est à la suite de ces menaces que redeker et sa famille vivent sous protection policière 24h / 24h. Dans cette affaire le procureur à requis Huit mois avec sursit et 1 000€ d'amende, l'affaire est mise en délibéré au 19 juin.
1° je suis surpris de ce réquisitoire, car pour un simple voleur de mobylette les peines demandées sont souvent plus lourdes, mais soit.
Ce que je trouve inquiétante c'est l'argumentation de ton confrère défendeur du jeune musulman qui lance cette phrase :" Qui sème le vent de la haine récolte la tempète"

Ma question est très simple: Que penses-tu de cette phrase ?


Erebus

104. Le dimanche 25 mai 2008 à 18:49 par Saternius

Cette vidéo est absoluement irrésistible... Quel débit, quelle verve, quelle argumentation... implacable :)

105. Le dimanche 25 mai 2008 à 19:01 par Thau

@ Erebus103
En quoi cette phrase est inquiétante ?

Pour ma part, je considère que la tribune de Redeker, sous couvert de critique d'une religion, n'était rien d'autre qu'une charge haineuse et une insulte à tous les musulmans (je précise d'emblée que je n'en suis pas).

Sans excuser les menaces de mort, ça peut expliquer (n'en déplaise à un certain philosophe soutien de Redeker et grand pourfendeur comme lui de mahométans qui font rien qu'à vouloir détruire l'occident) la réaction dispropotionnée de ce jeune homme. J'imagine que par cette phrase, l'avocat invoque des circonstances atténuantes, ou quelque chose du genre.

Eolas:
Sans aller jusqu'à la trouver inquiétante, je dirais qu'elle est inopportune (ce qui du point de vue de la défense est pire, en fait). C'est TRÈS risqué de tenter de justifier devant les juges le geste de son client. Car si on n'y arrive pas, le message qui passe est : “mon client n'a aucun regret, aucun remord, et il estime être tout à fait légitime à proférer des menaces de mort qui entraînent la mise en place d'une protection policière très coûteuse pour la collectivité car il n'a pas apprécié les propos de M. Redeker et espère bien ainsi l'avoir contraint au silence”. Pour les juges qui sont soucieux de la paix civile, de l'économie des deniers publics, de la liberté individuelle et de la liberté d'expression, cela veut dire que le prévenu n'a visiblement pas compris qu'il a commis un délit, et son avocat non plus. Pour l'avocat, on ne peut rien faire, si ce n'est cesser de l'écouter, reste le prévenu, on va donc prononcer une peine qui va lui faire comprendre que le jeu n'en vaut pas la chandelle.
Quant à votre appréciation critique des propos de M. Redeker, je vous invite à méditer sur ceci. Vous le critiquez durement. Et publiquement. Pour ces propos, personne ne vous menacera de mort. Personne n'appellera votre domicile pour vous menacer, au point que vous devrez renoncer à travailler et être protégé 24h/24 par la police. Je revendique la même liberté pour M. Redeker, dont au passage les propos méritaient mieux qu'une disqualification générale pour violation du politiquement correct et des attaques sur la personne de leur auteur. C'est là la méthode des lâches. Pas de ceux qui sont injustement attaqués.

106. Le dimanche 25 mai 2008 à 19:44 par RG

@103 Erebus "j'avais osé traité son article de mauvais journalisme et lui de nul 4 étoiles"

Vous aussi ? un journaliste s'était plaint du fait que je l'aurais traité de charlatan et accusé de diffuser des fausses informations.

Pfff, tout le monde sait que ça n'existe pas !

107. Le dimanche 25 mai 2008 à 21:30 par didier schneider

Eolas, 105 : "Pour les juges qui sont soucieux [...], de l'économie des deniers publics, [...], cela veut dire que le prévenu n'a visiblement pas compris qu'il a commis un délit, et son avocat non plus.


Vous êtes vraiment certain que dans un tel dossier, le tribunal va prendre en compte l'aspect financier à charge de la collectivité ? ce point a t il seulement été soulevé ?

Eolas:
Oui : quand une menace téléphonique entraîne la mise en place d'un dispositif policier qui mobilise des agents 24h/24 quand bien même il est établi que l'auteur des menaces n'avait aucunement l'intention de mettre ses menaces à exécution, cela est pris en considération par le juge pour le prononcé de la peine.

108. Le lundi 26 mai 2008 à 00:32 par XS

@Lucas Clermont
Le bon shorter va être:
"Le remarquable jeune militant sarkozyste enthousiaste va casser les bonbons des vieux parce que nous sommes en démocratie"

Eh oui. Churchill le prévoyait surement quand il disait que "la démocratie est le pire des régimes, à l'exception de tous les autres"

109. Le lundi 26 mai 2008 à 09:41 par juge moins amer

@Me Eolas sur 105: décidemment, je suis rarement déçu par vos prises positions sur le terrain des idées, cet affranchissement de la doxa ou du confort de l'esprit n'est pas si fréquent de nos jours.

110. Le lundi 26 mai 2008 à 10:15 par Frédéric BASTIAT

Bonjour Maitre,

D'après ce qu'on l'on sait pour le moment, vendredi, un jeune homme a été abattu par un gendarme qui lui a tiré dans le dos après sommation alors qu'il tentait, menotté, de prendre la fuite lors de sa garde à vue.

Ce fait tragique ne pourrait-il pas être une occasion de nous expliquer les régles d'utilisation d'une arme de service, qui ne semblent pas être les mêmes pour les policiers et les gendarmes. Ces histoires de sommations ne vous intriguent-elles pas ? La législation sur la légitime défence met-elle gendarmes et policiers sur 2 plans différents ? Merci à vous !

111. Le lundi 26 mai 2008 à 10:49 par Thau

@Eolas105

Dont acte pour l'analyse juridique que vous faites de la pertinence de l'argument utilisé par votre confrère.
Je note que vous non plus, vous ne trouvez pas sa formule inquiétante.

Pour le reste, je médite, je médite, et vous livre le fruit de ma méditation :

- où êtes vous allé chercher que je ne revendiquais pas également cette liberté de parole pour Mr Redeker ? Je ne faisais qu'essayer de comprendre le sens de l'argument de votre confrère et pour cela, il me semblait nécessaire de revenir sur le fond des écrits concernés de Mr Redeker. Fond dont je maintiens les critiques (qui sont d'ailleurs des critiques non pas de Mr Redeker, mais de ses propos).

- mais surtout, où êtes vous allé chercher que ces propos ont subi une "disqualification générale pour violation du politiquement correct et des attaques sur la personne de leur auteur" ? Sans avoir tout lu, tout entendu et encore moins tout vu, il m'a semblé au contraire que Mr Redeker avait eu droit à une pétition en sa faveur et au soutien de nombreuses personnalités, que la grande majorité des commentateurs revendiquaient sa liberté d'expression et que la nuance se situait entre ceux qui le faisaient sans condition, et les autres qui assortissaient ce soutien d'une critique de ses propos.

- mais surtout, en quoi ses propos constituaient une "violiation du politiquement correct ?". Ce type de charge stigmatisant et essentialisant l'islam et les musulmans est au contraire régulier depuis de nombreuses années.


112. Le mercredi 28 mai 2008 à 20:57 par PL (le vrai)

Je suis ravi de voir que le pilori est abondamment pratiqué, dès que quelqu'un fait valoir ses idées politiques contraires à celles de l'occupant des lieux. Merci pour cette superbe démonstration de votre tolérance.

Je me dois de vous signaler, Maître, que le passage au shorter de mon commentaire m'indigne quelque peu, puisque vous en arrivez à faire une interprétation fausse de ce que je disais. Je passerais sur les insultes que beaucoup aiment faire derrière un écran. Sachez que non, je ne suis pas un troll.

Je souhaitais simplement mettre en évidence qu'il me semblait que Mr Sarkozy n'avait pas de responsabilité directe dans le fait que la loi était mal rédigée, et dans le fait que le juge a tout de même usé d'un argument juridique "légèrement" amoral, sans avoir eu besoin de l'aide du préfet pour trancher, et non pas défendre la politique de la majorité (élue par la majorité des français. Pensez-vous sincèrement que plus de 53 % de la population sont des "cons pro-sarkoland" ? Si oui, il y a du souci à se faire pour la démocratie, qui passe par l'acceptation de règles tacites et réciproques.) D'autres le font mieux que moi.

Le propre d'une hiérarchie, c'est qu'à partir d'un certain niveau, on ne soit plus obligé d'avoir le supérieur en train de refaire ce que vient de faire le subordonné. Je doute que le cas dramatique (et je suis sincère) de cette femme ait remonté dans la hiérarchie au point de faire l'objet d'un dépôt de dossier à l'Elysée. Maître, vous feriez mieux de fustiger soit la justice, soit le Parlement, pour n'avoir pas su donner plus de moralité à cette décision qui n'en a pas.

@Eolas 26 :
l me semble que chaque dossier d'étranger en situation a priori irrégulière n'atterrit pas sur le bureau de l'occupant du 52, faubourg Saint Honoré. Là aussi, Eolas, beaucoup de malhonnêteté dans votre réponse.

Pour Джугашвили 53 :
Il me semble que vous parlez beaucoup, pour un sage, et qu'en tant que sage, vous ne jugez pas par vous-même. Bien sûr que "ma" phrase peut paraître drôle, passée au shorter d'Eolas, mais vous devriez être assez fin pour lire ce que j'ai écrit et ne pas systématiquement cataloguer vos contradicteurs dans les trolls ou les cons, à moins de vouloir que vos lecteurs vous catégorise dans les deux.

Je vous remercie tous de l'attention "charitable" que vous m'avez prêtée. C'est tellement sympa, de mettre quelqu'un au pilori de cette manière, sans se donner la peine de répondre soi-même et directement.

Je tiens à remercier Pour PL, qui a été le ou la seul(e) à essayer de me défendre et à essayer de comprendre ce que je voulais dire à l'origine.

113. Le vendredi 30 mai 2008 à 04:59 par ramses

@ PL

Ayez au moins le courage d'assumer vos écrits !

"La séparation des pouvoirs et la forme démocratique libérale du régime français qu'est la Vème République empêchent justement Mr Sarkozy de faire appliquer ce qu'il a dit."

Le "shorter" d'Eolas n'a fait que synthétiser l'énormité de vos propos.

Et ne rêvez pas... La France ne sera jamais une dictature, même dans vos rêves les plus fous !

Quand à "Pour PL", il a fait ce qu'il a pu, mais n'a convaincu personne.

114. Le lundi 2 juin 2008 à 10:45 par PL (le vrai)

Vous modifiez ce que j'ai dit. J'ai corrigé mon commentaire dans les deux minutes, en rajoutant "dans ce cas d'espèce particulier" : on peut tous écrire des conneries sans les penser. J'ai justement tout de suite rajouté un commentaire pour modifier cette phrase, quand je me suis relu (car l'édition des commentaires n'est pas possible pour les invités). J'assume totalement mes écrits, du moment que chacun les lit dans leur intégralité et leur contexte. Il me semble que justement, ramses (quel pseudonyme prétentieux et fort éloigné de l'idée de démocratie : pourquoi pas Louis XIV ?), vous ne vous êtes même pas donné la peine de lire mes fameux écrits.

Ensuite, il n'y a que vous pour croire que j'ai des envies de dictature. Je suis au contraire attaché aux valeurs démocratiques. Essayer de me faire passer pour un adulateur de dictateur, c'est franchir un certain stade dans l'attaque personnelle et la tentative de décrédibilisation de l'interlocuteur, ce qui ne vous sert pas. C'est tellement gros qu'on voit très facilement que vous essayez d'éviter le débat en me faisant passer pour un fasciste. Ce que je disais simplement, c'est que N. Sarkozy n'est pas à blâmer dans cette décision judiciaire. C'est quand même le juge qui a décidé d'appliquer les textes de cette manière. Eolas tente de nous faire prendre des vessies pour des lanternes en disant que de toute façon, c'est Sarkozy qui décide, en étant derrière chaque préfet et surtout derrière chaque juge.

Quand à croire que la France ne sera jamais une dictature, je n'en suis pas aussi sûr. Il faut rester prudents, l'histoire nous a enseignés que la démocratie n'est jamais valeur acquise éternellement et qu'il ne fallait jamais dire jamais. La démocratie est bien entendu à rechercher, mais c'est une valeur fragile, qu'il faut protéger, et que parfois, les normes sont impuissantes à le faire. Je ne préconise aucune solution, je dis juste que la menace ne vient pas que du régime ou des institutions. Et ça, personne n'y prête attention.

115. Le mardi 3 juin 2008 à 07:31 par ramses

"vous ne vous êtes même pas donné la peine de lire mes fameux écrits."

Non seulement je les ai lus, mais j'ai réagi très rapidement :


"Le jeudi 22 mai 2008 à 00:05, par ramses

@ PL 80

"La séparation des pouvoirs et la forme démocratique libérale du régime français qu'est la Vème République empêchent justement Mr Sarkozy de faire appliquer ce qu'il a dit."

C'est grave ce que vous dîtes, s'il le savait quand il l'a dit, il aurait donc pris les Français pour des c... ?

Vous essayez bien de vous rattraper en 81 en ajoutant : "DANS CE CAS D'ESPECE"...

Mais on constate malheureusement qu'il y a beaucoup d'espèces de cas où le résultat est le même, notamment les priorités du candidat en termes de pouvoir d'achat, de Justice, etc...

En fait, les élections sont un éternel recommencement et me font penser à cette pancarte inamovible d'un astucieux barbier, à la porte de son échope : "Demain, on rase gratis" !"


Si vous êtiez un habitué de ce blog, vous sauriez pourquoi je m'appelle ramses... Celà n'a rien de prétentieux.

Et, confidence pour confidence, je n'ai pas apprécié votre tentative d'influencer la ligne éditoriale de ce blog... comme si vous êtiez le relais de quelqu'un qui veut faire passer un message... Et ce sentiment s'est renforcé par les interventions de "Pour PL"... Jusqu'à vos 3 dernières lignes sybillines... Je ne vois pas de quelle menace vous voulez parler. Le "grand soir" n'est pas pour demain, rassurez-vous !

116. Le jeudi 5 juin 2008 à 23:05 par bambino

La vidéo complète est disponible à cette adresse:

www.dailymotion.com/video...

je ne puis que vous la recommander.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact