Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Reddition

Un petit mot à tous mes lecteurs, un peu en forme de capitulation, je le crains.

Depuis quatre ans, ce blog connaît un succès croissant et constant. De plus, il connaît de temps en temps des pics d'audience, qui, s'ils retombent rapidement, ne retombent jamais au même niveau qu'avant, signe que des lecteurs attirés par un événement ponctuel se plaisent et restent.

J'en suis ravi, mais depuis l'affaire du mariage annulé, un cap a été franchi. Outre des billets à 1500 (j'ai fermé les commentaires à ce chiffre), 700, 400 commentaires (le précédent record était à 370 environ), quasiment plus aucun ne reçoit moins de 100 notules.

Je m'efforce de tous les lire et, pour participer à la discussion qui se crée ainsi, qui est parfois plus intéressante que le billet, d'y répondre par insertion dans le commentaire.

Mais c'est désormais impossible face à un tel volume de commentaires, sauf à consacrer à ce blog un temps tel que cela nuirait à ma pratique ; et de cela il n'est pas question.

Je vous demande donc de me pardonner de ne pouvoir vous répondre à tous et de devoir donner l'impression d'abandonner une discussion en plein milieu. Comprenez que tous les billets vivant simultanément, quand je reviens d'une audience, c'est par dizaines que se comptent les messages à lire, quand ce n'est pas au-delà de la centaine. Et j'ai une épouse et des procureurs qui se languissent tous de moi et me le font sentir, chacun à leur façon (et je ne sais lesquelles des deux convocations sont les plus dirimantes).

Ma vigilance s'en ressent aussi, et si vous estimez qu'un commentaire n'est pas à sa place, n'hésitez pas à me le signaler via ce formulaire.

Mes excuses vont tout particulièrement aux nonistes venus se faire fesser sous mes billets sur l'Europe : je ne puis satisfaire tout le monde et en suis fort marri.

Je ne suis qu'un homme.

Commentaires

1. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:28 par Xuelynom

Solution:

1) ajouter des pubs de type google

2) Profit $$$

3) pu besoin de bosser, blog à temps plein.

2. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:32 par Mademoiselle


Excuses acceptées, c'est un tel plaisir de vous lire qu'on peu bien autoriser quelques manquements ;)

Mademoiselle.

3. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:32 par Fatiha

Cher Eolas, je vous propose d'abord 1) d'appliquer la solution préconisée par Xuelymon pour rentabiliser ce blog au succès croissant 2) m'embaucher en qualité de secrétaire particulière à plein temps: je saurais fesser (virtuellement s'entend) les impertinents, féliciter les bons éléments et faire "vivre" ce site comme il le mérite!

4. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:39 par edgar

Prendre une Guinness, ça détend. Lovely day for this...

Eolas:
Je risque de la trouver amère quelques temps. Mais bon, j'aime trop l'Irlande pour que ça ne passe pas bien vite (en tout état de cause à temps pour le prochain Tournoi…).

5. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:41 par Pipo

@1: je ne vois pas un avocat devenir commerçant.

6. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:44 par aliocha

@Eolas : Allons, allons, Mon Cher Maître, cette affaire était exceptionnelle, nous avons tous la gueule de bois et j'ai moi-même pris du retard dans mon travail (fichtre, vive l'anonymat sur ce coup-là !), mais tout va rentrer dans l'ordre. Déconnectez-vous tout le week-end pour vous faire pardonner par Madame Eolas qui effectivement doit avoir de bonnes raison de vous en vouloir, prenez une Guiness et oubliez-nous, vous n'avez pas démérité :-)

7. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:46 par draftbold

Une rançon fut elle glorieuse doit être payée ;)
continuez vos billets précis, vos réponses aux commentaires attendront !

(c'est pas le principe même d'un blog d'ailleurs , ? )

8. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:46 par Pipo

@Me Eolas: je vous connait comme homme loyal et objectif, et comme vous êtes humain, chacun peut se laisser prendre par ses sentiments.
Pourquoi ne pas inviter plus d'auteurs à participer à votre blog? Vous en connaissez des capables, donc ouvrez la porte aux personnes de confiance qui certainement seraient heureux de trouver une "clientèle" existante.

9. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:47 par Paralegal

Depuis l'affaire du mariage annulé, je sentais bien que ça nous pendait au nez...

Dommage, on profitera moins de votre répartie désormais presque légendaire, mais je crois comprendre qu'on aura toujours le plaisir de découvrir régulièrement de nouveaux billets.

Et puis, vous m'a opportunément rappelé que j'avais aussi du pain sur la planche, et je ne dois pas être la seule parmi les lecteurs de ce blog...

C'est la vie !

10. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:48 par jid

C'est parfait, il y a du travail pour un stagiaire.
Il faudrait arriver à faire ressortir les commentaires qui apportent quelque chose

Eolas:
Je me suis déjà fait la réflexion. Mais je fais mes cartons pour une migration sur Dotclear2, il n'est pas temps d'envisager de tels changements. C'est sur ma To-Do-List, celle qui est gravée dans le marbre.

11. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:48 par Elhana

Eolas, voyons, vous savez bien que les gens qui comprennent vos billets prennent la relève pour le débat! (non je n'estime pas toujours en faire partie loin de là!)

Ne vous excusez pas pour ce qui ne dépend pas de votre volonté. J'aime lire vos billetrs sur les etrangers malmenés, maois je prefere que vous les defendiez auu pretoire, ou vous faites surement plus mouche qu'ici.

@ aliocha

Pouyr la gueule de bois, un thé vous purgerait-il?

12. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:49 par hi

Je pense que tout lecteur qui pense avoir systématiquement une réponse à un message laissé en commentaire sur votre blog a un problème concernant l'estimation du temps nécessaire à tenir un blog de cette importance et de ce trafic.

De ce fait, soyez assuré cher Maître, que les gens ayant un peu de jugeote ne vous en voudront pas. Quant aux autres... qu'ils trollent ! ;-)

13. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:49 par Ams

Décidemment les nonistes font vraiment ch*er. :P

14. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:51 par Le_Pompiste

AH NON !
Les billets sont certes toujours instructifs, les commentaires souvent intéressants, mais rien n'égale les exquises perfidies abondamment arrosées de mauvaise foi ou les agressions frontales dévastatrices pour égayer une dure journée de labeur !
LIBEREZ EOLAS !!

15. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:56 par Indi

@ 6 - 9 & les autres

Je me faisais la même réflexion. Comment les habitués de ce blog arrivent à concilier le blog et leur travail. Bon on doit être pas mal à avoir du retard Non
Allez Go, mais je reviens

16. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:57 par désiré

allez courage dans 15 jours ,3 semaine c'est les vacations.
les juges au moins vont se faire plus rare.
L'épouse va partir se mettre au vert.

vive Paris au mois d'Aout

17. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:57 par violette

Une idée: vous adjoindre les services d'un(e) avoué (nous allons avoir du temps très prochainement...). Sinon bravo pour l'intelligence et l'humour de vos billets. J'ai retrouvé plaisir à la "matière juridique" grâce à vous.

18. Le vendredi 13 juin 2008 à 15:58 par Opéra



Vous êtes bien pardonné.

De toute façon, je n'ai jamais compris comment vous pouviez entretenir, nourir ce site, passer sur France Info et travailler à plein temps dans notre belle profession avec de quoi payer les charges.

Alors, soit :

- votre cabinet fait un CA proche du zeéro absolu et vous vivez sur vos rentes antérieures,

- vous disposez d'une armée de collaborateurs zélés et autonomes, qui font le boulot à votre place avant de partir s'installer dans peu de temps à leur compte avec vos clients auxquels ils feront miroiter un taux horaire défiant toute concurence, la vôtre en l'occurence.

Allez, avouez, c'est le n°2.

19. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:02 par Kerri

maître il n'y aurait pas un moyen de mettre à côté de chaque commentaire un bouton "avertir d'un propos illicite/hors charte"?
ça se fait sur pas mal de blogs et forum et il me semble que c'est plus simple que le formulaire

ce n'est qu'un détail de forme cela dit

20. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:04 par Hub

Bien joué Eolas, vous avez enfin réussi à attendrir Aliocha !

21. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:10 par aliocha

@elhana : Chère Elhana, j'ai vu beaucoup de choses dans ma courte vie mais un journaliste au thé, vous n'y pensez pas ! Il y de très belles remarques de Cioran au début d'Histoire et utopie sur le mal qu'il avait, lui le roumain, à écrire une phrase correcte en français et sur l'incroyable consommation de café et de cigarettes que cela exigeait. Je n'ai pas sa plume mais je m'alimente aux même sources :-) Sans oublier le vin bien sûr mais chuuuuuuuut, n'allons pas donner d'arguments supplémentaires au Grand Pourfendeur de la presse ! Les journalistes sont déjà sans cervelle, feignants, paresseux et lâche, si les lecteurs savaient qu'en plus ils boivent ;)

22. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:18 par Eracius

La rançon de la qualité cher maître :)

Vous pourriez mettre des grosses pub en flash bien dégueulasses pour pouvoir vous payer une secrétaire de blog qui sélectionnerait les commentaires dignes d'intérêt et de réponse ^^

23. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:19 par Eracius

Zut j'aurais dû lire les autres commentaires avant de poster, mon idée n'est pas très originale xD

24. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:20 par Mussipont

@Eolas : contentez vous d'écrire des billets sur des sujets inutiles, regardez celui de Gascogne sur la loi pénitentiaire, il n'attiré que 44 commentaires (en comptant mes âneries) !

Continuez quand même de temps en temps à balancer des vacheries, vous n'imaginez sûrement pas comme vous pouvez me faire rire! :)

25. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:21 par The duck

Bah, tant que vous avez le temps de pondre des billets et de vérifier que les commentaires ne partent pas trop en nouille, ça devrait rouler... En passant, toutes nos excuses à vos procureurs et à Madame! :-)

26. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:21 par sugababe

"Mes excuses vont tout particulièrement aux nonistes venus se faire fesser sous mes billets sur l'Europe : je ne puis satisfaire tout le monde et en suis fort marri."

Tres drole.

27. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:22 par fr

Maître,

Quel dommage !
Vos réponses sous les commentaires nonistes sont un tel bonheur à lire...

Bien à vous

28. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:23 par Poilauxpattes

Seulement 26 commentaires pour ce billet !
Fallait pas crier Victoire (ou plutôt Capitulation) top tôt !

Allez, histoire de lancer une nouveau débat, voici un article qui pourra servir pour la défense des internautes poursuivis pour piratage :

www.ecrans.fr/Surveillanc...

(désolé pour ce hors sujet mais juste 26 commentaires en 1 heure, fallait faire quelque chose).

29. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:23 par Yo

Personne n'est parfait!

30. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:30 par Indi

H.S.

Un juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance de Niort (Deux-Sèvres) a refusé le droit "de visite et d'hébergement élargi" que demandait un père atteint de diabète au motif du risque que sa maladie ferait courir à son fils de deux ans.

Eolas:
Rue89 publie le jugement, où on apprend que la maladie faisant courir un risque à l'enfant est surtout un syndrôme bi-polaire. Voyez chez Diner's Room.


Le magistrat niortais a estimé que le diabète du père "mérite que l'on fasse preuve de la plus grande prudence". Il a ajouté: "l'enfant peut se retrouver dans une situation dramatique si son père venait à faire un malaise (coma diabétique). Un malaise en voiture pouvant avoir des conséquences dramatiques pour le père et l'enfant, sans parler des autres usagers de la route".

La Cour d'Appel de Poitiers est saisi

31. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:31 par Yves D

"je ne sais lesquelles des deux convocations sont les plus dirimantes"

Et dans le Trésor de la Langue Française :
DIRIMANT - Empêchement absolu qui met obstacle à un mariage ou l'annule de plein droit, qu'il soit contracté de bonne ou de mauvaise foi.

Annulation de mariage
Mauvaise foi

Alors là, bravo, quel précision dans le choix du vocabulaire !

Alors donc, non, n'abandonnez pas ... mais réduisez le rythme !

Bon courage EOLAS !

32. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:42 par pilier

Reste plus que la délocalisation du blog grâce à l'Europe. Vous l'installer en Roumanie et vous faites travailler 3 personnes pour un salaire de misère, payés uniquement à répondre aux commentaires.

NB: un troll se cache dans ce message, saurez vous le trouver?

33. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:42 par Mani

Grande gueule finalement cet Eolas ... :p

34. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:45 par mèje

rigueur, honnêteté, gentillesse...de belles qualités humaines..n'utilisez pas le terme capituler..

35. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:46 par Indi

@ Eolas

merci pour le renvoi, une fois de plus la présentation des faits tels qu'ils sont rapportés sont "édulcorés".

Je n'ai jamais entendu depuis ce matin dans les commentaires l'évocation d'un syndrome bi polaire. On n'a parlé que du diabète du père.

Pas été assez vigilant sur ce coup

Sorry

36. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:51 par GeoTrouvetout

Ces excuses sont très appréciées, mais ce n'était pas la peine.
Vos lecteurs fidèles (dont je suis) comprendront parfaitement que votre profession dicte les priorités.

Bien à vous cher maître.

PS: et dire que, pour vous consoler, l'Irlande n'est même pas qualifiée pour l'Euro 2008... ;-)

37. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:55 par Sursis à statuer

Je pourrais avoir une idée pour qu'Eolas à la fois trouve une prospérité qu'il n'espérait peut-être pas, et du temps libre pour se consacrer au rugby et à son blog.

Il lui suffirait de suivre l'exemple de son excellent confrère Me Marc Uyttendaele, du Barreau de Bruxelles, lequel a épousé une des stars du P.S. local. Celle-ci est ensuite devenue ministre de la Justice, ce qui eut entre autres heureuses conséquences que le cabinet Uyttendaele est devenu le principal cabinet d'avocats du "Service Public Fédéral Justice" (élégante appellation du Ministère de la Justice belge).

Chiffre d'affaires réalisé en 2007 entre l'Etat central belge et ce cabinet : 860.000 Euros, dont 245.000 Euros rien que pour le ministère à laquelle se trouvait son épouse. (voir : www.7sur7.be/7s7/fr/1502/... ). A cela s'ajoutent de nombreuses collaborations avec des régions, provinces, villes importantes, ... "tenues" par les socialistes.
Le plus fantastique, c'est que personne ne semble y trouver à redire : l'info a été accueillie dans la plus grande indifférence par la presse bruxellloise.

Evidemment, il y a un revers à toute médaille. Passons sur le fait qu'il faut une ministre de la Justice "épousable", ce n'est pas insoluble.
Mais pour suivre cet exemple, il faudrait - puisque sauf erreur Eolas est marié - avant toute chose qu'il demande l'annulation de son mariage (pardon Mme Eolas, pardon, j'implore votre pitié) ... Ira-t-il jusqu'à déménager à Lille ? :-)

38. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:56 par Mathieu

Il serait en effet peut-être temps de promouvoir des modérateurs, non pas un stagiaire pauvre de lui, mais des visiteurs assidus et sûrs, contre une rétribution symbolique ( rencontre, amitié, collaboration sur un autre blog .... ) certes, mais gratifiante.

( et peu être aussi de passer à un outil de type 'forum' ou au moins à des commentaires à réponse )

PS : il est évident que je ne me propose pas ! car :
1) je en suis pas un visiteur assidu ( ni sûr d'ailleurs )
2) je ne suis pas juriste ( même pas de loin )
3) je tiens à garder un semblant de vie sociale ( j'ai pas le temps )
4) je le prendrais très mal....

39. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:58 par rubis

J'ai eu peur en lisant le titre de ce billet. Ouf ! Vous n'annoncez pas la fermeture de votre blog !

Il est tout à fait normal que vous ne passiez pas vos journées à lire nos commentaires. Bravo pour les articles eux-mêmes !

L'idéal serait d'avoir un système de notation des commentaires par les visiteurs, qui permettrait (à nous et à vous) de ne lire que ceux qui sont jugés les plus intéressants.

40. Le vendredi 13 juin 2008 à 16:58 par Sursis à statuer

Vraiment trop de hâte aujourd'hui !
Merci de lire ci-dessus (#37) : "dont 245.000 Euros rien que pour le ministère à la tête duquel se trouvait son épouse..."

41. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:06 par aliocha

@mussipont : Chuuuuuut mussipont ! moi aussi il me fait rire, mais il ne faut pas l'encourager sur ce coup-là, il ne mesure pas toujours ces coups et après ça fait des histoires ;)

42. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:10 par Humstel

Vendredi 13...

43. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:20 par Ferdi

@Eolas (réponse au 30)

Justement, ce n'est pas le syndrôme bipolaire qui a été retenu car "(... -ces troubles-) ne présentent pas une gravité telle qu'ils fassent courir des risques à l'enfant (...)",
mais plutôt les risques de coma diabétique "(...) qu'en revanche les risques de coma diabétique sont réels (...)"

Et le juge de conclure dans l'intérêt de l'enfant (j'ai bien aimé la partie "sauf à être totalement inconscient et irresponsable, ce que doit se refuser d'être un JAF").

Qui parlait de méthode globale tantôt ? :)

Ferdi.

44. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:23 par Irène Delse

Indi (#35) et Eolas (réponse à 30) : À lire l'article de Rue89 et le billet de Diner's Room, il semble que ce soient bien les "risques de coma diabétique" qui aient motivé la décision. L'homme en question est aussi traité pour des troubles bipolaire, mais ceux-ci sont stabilisés du moment qu'il prend ses médicaments. L'ennui, c'est que le traitement de ces troubles (par le lithium) est efficace, mais qu'il interfère avec celui du diabète. Le juge des référés a donc estimé que le risque posé par le diabète restait important malgré le traitement :
dinersroom.free.fr/index....

Ce qui a surtout suscité la réaction du père, et les remous autour de l'affaire, c'est que d'une part, le juge n'a pas consulté d'expert diabétologue pour prendre sa décision (ce qui est pourtant compréhensible vu qu'il s'agissait seulement d'un référé, une décision prise rapidement pour éviter les risques immédiats, pas d'un jugement définitif) ; et d'autre part qu'il semble y avoir incohérence dans cette décision : le droit de visite est réduit de façon importante en raison de ces fameux risques de coma diabétique, mais il n'y a pas de restriction sur la possibilité pour ce père d'emmener son fils en voiture, alors qu'a priori, c'est là que le coma diabétique subit est le plus dangereux. Une éventualité d'ailleurs commentée par écrit dans l'ordonnance de référé. Bref, on se dit que le juge aurait pu soit aller au bout de sa logique et interdire au père de conduire l'enfant en voiture, soit s'abstenir de mettre ces considérations moralisantes par écrit dans un document officiel.

45. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:24 par villiv

"Je ne suis qu'un homme."

queuah ??? vous n'êtes "qu'un" Homme ??

j'croyais que, pour tenir un tel blog, il fallait être au moins.... plusieurs ;-)

ou alors c'est que vous journées ont 60 heures


46. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:34 par Czor

"Mes excuses vont tout particulièrement aux nonistes venus se faire fesser sous mes billets sur l'Europe : je ne puis satisfaire tout le monde et en suis fort marri."

C'est une sage décision, la fessé risque d'être interdite :)

47. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:36 par Lucas Clermont

Et encore on n'est pas sûr d'avoir aujourd'hui bu le calice jusqu'à la lie : que va-t-il se passer pour les Tsiganes de Rome si l'Italie perd son match de football.

Sinon, l'expression des peuples français puis hollandais et enfin irlandais met en valeur que les Espagnols sont très attachants. Est-ce que cela vaut le coup de leur voler du temps pour aller fustiger des nonistes ?

48. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:38 par salah

Je sais que nul n'est parfait ,la preuve :vous êtes bien un ouiiste .
Aller jusqu'à la reddition ? never surrender !

49. Le vendredi 13 juin 2008 à 17:59 par Yves D

@ Czor

Elle n'est interdite qu'en Suède pour le moment ... et vu que l'Europe est encore engluée, on est tranquille ici pour un moment ;-)

Et à propos de Suède et d'opposition au Traité de Lisbonne:
www.lemonde.fr/archives/a...

Comme quoi, n'importe quelle raison est valable pour voter NON ... alors qu'il faut être convaincu pour voter OUI ...

50. Le vendredi 13 juin 2008 à 18:39 par Rich

Bon ben moi, de mon côté je vais m'efforcer de ne poster que des commentaires pertinents.

51. Le vendredi 13 juin 2008 à 18:45 par ramses

@ Yves D

"The yes need the snus to win against the no" :) (Raffarin reloaded)

52. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:09 par thierry

Cher Maître,

deux commentaires un même jour, c'est une première pour moi (ne cherchez pas mon adresse IP pour me tracer, c'est à partir de deux ordianteurs différents). ce n'est pas une capitulation, c'est la rançon du succès. lecteur assidu, fidèle, venu à vous par les chemins changeant et bondissants de l'Ovalie, j'y suis resté par plaisir de lire du doit qui me plaît et que je comprends (si tous mes profs avaient eu ne serait-ce que le quart de votre pédagogie ...). Merci pour tout, continuez, longtemps si possible ... (mais bon, comme vous finirez garde des sceaux, il faudra bien arrêter un jour ...)

Thierry

PS : pour les commentaires, ne vous inquiétez pas, j'ai aussi renoncé à les lire tous, je ne m'intéresse plus qu'à ceux que vous commentez ...

53. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:11 par littlehorn

Ah mais c'est pas grave du tout. On a de très bons commentateurs ici. ;-)

54. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:15 par ALBE88

Madame EOLAS savait-elle que celui qui allait être son mari était un blogueur ? S'il lui a caché, elle devrait le menacer de faire annuler leur union.

55. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:16 par ronan

tout d'abord je vous présente mes excuses pour la mauvaise éducation que je vous ai supposée dans un moment d'énervement.

Je prend un grand plaisir à vous lire lorsque vous ne parlez pas d'Europe, et, pour la fessée, j'éprouve un peu de mal à vous imaginer en guépière, portes-jarretières et bottes de cuir.

ensuite j'aimerais vous dire que même un noniste comme moi ne se réjouit pas de ce résultat. Même gueule de bois sur l'impasse de l'Europe, même si ce n'est pas tout à fait pour les mêmes raisons.
je ne posterais plus non plus sans raison valable.

respectueusement.

56. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:29 par Triskael

@TOUS :

MES AMIS,
Je propose que l'on fasse une quête dont le seul but serait d'offrir l'argent à eolas, pour qu'il passe moins de temps sur ses dossiers et plus sur ce blog.

Si tout le monde donne ne serait-ce que un euro, ça lui fera un joli pécule...

*Mode mi sérieux mi humoristique off*

57. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:41 par Therion

Je propose une liste de suggestions pour qu'Eolas puisse consacrer plus de temps aux commentaires...

Manger ces repas devant l'ordinateur, par exemple, permettrait de consacrer 10 mn de plus à ces derniers.

58. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:49 par Guillaume

Très cher Maître Eolas,

Je me permets de vous reposer les questions que j'ai déjà posées dans le fil sur le "non" irlandais:
- Quand vous écrivez "Je retire ces propos, et présente mes excuses aux partisans de l'avortement que j'aurais insulté par mes propos maladroits", s'agit-il d'un lapsus ou d'une plaisanterie?
- En tout état de cause, pouvez-vous me dire quel "respect" on devrait avoir pour une idéologie dont le maître mot est "mon ventre m'appartient"?

Bien cordialement. Guillaume

59. Le vendredi 13 juin 2008 à 20:51 par pilier

@ guillaume (n°58)

Les termes "ironies" et "humour grincant" vous aident-ils à y voir plus clair?

60. Le vendredi 13 juin 2008 à 22:18 par Yogi

Moi je dis : c'est sous le billet où Eolas dit qu'il y a trop de commentaires, qu'il faut battre le record du nombre de commentaires. D'ailleurs ce fil est à "sujet libre", non ?
Allez, +1 pour moi.

61. Le vendredi 13 juin 2008 à 22:20 par Yogi

@Guillaume : Vous préférez "mon ventre appartient à un illuminé mort il y a 2000 ans" ?

62. Le vendredi 13 juin 2008 à 22:56 par max

Pourrait on imaginer deux types de commentaire :
Un type constructif plus accès sur le fond du billet et un plus salle des pas perdus (café du commerce, quoi!), genre le monsieur y tape trop vite sur son clavier (non, parce que relever les coquilles , je suis fan, mais parfois j'hésite).
Le choix étant laissé au rédacteur, bien entendu.

63. Le vendredi 13 juin 2008 à 22:59 par Guillaume

L'ironie sied fort bien aux impies, effectivement. Comme le mépris du peuple et la haine de sa patrie érigés en vertu. Déjà Voltaire au XVIIIème siècle...

Tout autre est l'appel du Christ à la pureté évangélique, au renoncement à soi-même et à la pénitence.

Que gagnent les hommes à entendre cet appel? TOUT! Comme ils perdront tout, les insensés qui le méprisent et le tournent en dérision!

Notre état éternel (salut ou damnation) sera permanent. Insensés sont ceux qui refusent de le reconnaître, et Dieu sait combien ils sont nombreux de nos jours, en particulier chez les puissants de ce monde!

“Venez, Seigneur Jésus, l'humanité n'a pas la force d'écarter l'obstacle qu'elle-même a créé en cherchant à empêcher Votre Retour…Venez Seigneur Jésus ! Il y a tant de signes que votre Retour n'est pas loin… Marie, c'est à vous que nous offrons les prémisses de ce jour”

(S.S. Pie XII, Message Pascal de 1957)

Eolas:
«Notre état éternel (salut ou damnation) sera permanent»

Vous êtes sûr que ce ce n'est pas plutôt notre état permanent qui sera éternel ?

64. Le vendredi 13 juin 2008 à 23:02 par Jori

On peut ouvrir le champagne, alors, avec tous ces commentaires, tout ce trafic. Maitre Eolas est une référence du web francophone, une référence éclairée et indépendante. Merci à vous. Plus votre blog aura du succès, plus la "bonne parole" sera diffusée.

65. Le vendredi 13 juin 2008 à 23:54 par ti_cyrano

Ma fessée, je veux ma fessée. J'ai été très méchant Maître, et je dois être puni. Soyez mon licteur !

66. Le samedi 14 juin 2008 à 00:43 par CJ Cregg

L'essentiel est la continuation de ce blog d'utilité publique...
Soyez-en, encore une fois, remercié.
Sur le mariage, la masse des commentaires m'a aussi fait lâcher l'affaire..
Bien obligée, sauf à voir le retard au travail atteindre un seuil critique.

67. Le samedi 14 juin 2008 à 00:52 par ff

Je vous comprends : après un article concernant un jugement appliquant la charia islamique et son ingérable lot de commentaires, et un "non" irlandais, votre passage à la modération a priori serait même légitime.
Par ailleurs, il m'aura fallu lire les commentaires sous votre billet sur le fameux "non" pour enfin comprendre le sens de son "edit", et j'en profite pour dire mon soutien aux anti-avortement, qui mènent un combat difficile et essentiel.

68. Le samedi 14 juin 2008 à 00:55 par Cracoucas

"Je ne suis qu'un homme"

Révérence garder.

69. Le samedi 14 juin 2008 à 00:57 par PEB

Vivat Eolas in aeternum! comme on chante dans les Flandres françaises.

Why me in your eyes? Rock n'roll, kids! I am the voice! (cf. les chansons irlandaises vainqueurs de l'Eurovision d'il y a une bonne douzaine d'années).

Tout ça pour vous dire, cher Maître, que je vous remerice de tenir un tel blog. Grâce à vous, j'ai découvert la Berryer. Les échanges avec tous m'ont fait découvrir qu'à la réflexion, j'aurai pu faire un autre choix à 17 ans et me retrouver parmi vous quelque part dans le prétoire.

Des lois inviolables de la Nature (j'ai fait de la Physique), je suis arrivé, par l'informatique, dans le monde du chiffre et du droit. Je ne crois pas que je pourrais rejoindre l'un ou l'autre des augustes corps de la Justice. J'aurai en tout cas appris à comprendre et à respecter vos différents métiers.

J'arrête là de peur de trop faire oraison funèbre. (Ja r'nie Dati! Je viens de plomber (c'est le cas de le dire) le weekend du Maître de ces lieux!)

Saluez de ma part Dadouche, Fantômette et Gascogne.

Ne le prenez pas comme Sophie Calle mais prenez soin de vous. ;)

70. Le samedi 14 juin 2008 à 01:23 par Yogi

@Guillaume : Et avec les oreilles, qu'est-ce que vous faites ?

71. Le samedi 14 juin 2008 à 01:47 par 1bR

Je travaille activement à ce qu'on ne passe pas sous les 100 commentaires ;) !!

Merci pour tout le temps que vous consacrez aux humbles lecteurs que nous sommes !

Sinon, on se demandait tout à l'heure s'il existait des solutions pour l'Europe ?
On sait que le fédéralisme à 3 degrés est impossible et "on" ne veut pas d'une europe fédéraliste mais dans quelle voie pourrons nous, européens, avancer maintenant ?

cordi@lement,
1bR.

72. Le samedi 14 juin 2008 à 05:35 par bayonne

petite idée, comme votre blog est de plus en plus proche d'un forum, il y a un site qui autoregule les commentaires par les contributeurs et qui fait ressortir les commentaires les plus pertinent. en plus c'est un peu comme ici, des billets redigé par plusieurs auteurs.

et au bout d'un certain moment de troll la personne ne peut plus poster de commentaires

ce site: linuxfr.org

73. Le samedi 14 juin 2008 à 10:06 par mytho

oh la la...trop mignon...mes amitiés à Madame Eolas....

74. Le samedi 14 juin 2008 à 10:36 par Mathaf Hacker

Chanson sur l'Irlande, Louis XVI, et la constitution :
fr.youtube.com/watch?v=bs...

75. Le samedi 14 juin 2008 à 11:05 par BabOOn

Vous pourriez envisager d'installer un forum en marge de ce carnet, où pourraient se poursuivre les discussions sur les différents sujets abordés dans vos billets.

76. Le samedi 14 juin 2008 à 12:11 par Tietie007

Bonne continuation !

77. Le samedi 14 juin 2008 à 19:24 par Aramu

Merci pour ses chroniques, discussions leçons et autres débats...Le savoir c'est la démocratie

78. Le samedi 14 juin 2008 à 19:36 par pfelelep

je me demandais aussi comment vous faisiez pour lire TOUS les commentaires et y répondre.

Ainsi donc vous n´employez PAS de gold farmer chinois?

en.wikipedia.org/wiki/Gol...

79. Le samedi 14 juin 2008 à 21:36 par v_atekor

Je ne suis qu'un homme.

(Bien qu'avocat.)

80. Le samedi 14 juin 2008 à 22:04 par Lucas Clermont

Cela a été évoqué par d'autres commentateurs : introduire de la publicité vous permettrait-il de dégager de quoi financer quelques heures d'un assistant ? Après tout j'observe qu'un autre blogue de grande qualité, la République des livres, passouline.blog.lemonde.f... affiche des annonces publicitaires.

Pour revenir à l'actualité, on peut prendre le résultat du référendum irlandais avec un certain fatalisme. L'Europe progresse par crises, peut-être que cette nouvelle occasion gâchée incitera les classes politiques à faire de la pédagogie. Si la construction institutionnelle que propose le traité de Lisbonne est un progrès réel par rapport au traité de Nice, ce serait encore mieux si l'on parvenait à faire s'approprier aux Européens l'intime sentiment que nous sommes de la même communauté, à défaut un jour d'être de la même nation.

81. Le dimanche 15 juin 2008 à 02:19 par ToOny

Il vous faut plus de stagiaires à votre cabinet :-)

82. Le dimanche 15 juin 2008 à 09:31 par Gorille

La solution est simple : il faut des modérateurs.
En effet, vous aurez tous remarqués qu'il y a un individu qui se fait surnommé Eolas qui se permet de rajouter des commentaires sous les commentaires des autres.
Cela lui donne un avantage certain qui est d'avoir toujours le dernier mot (parce que la réponse qu'on peut lui faire perd en efficacité puisqu'elle est noyée dans la suite des commentaires).
Ainsi cet individu, Eolas, multiplie les effets de manche dès qu'il est en difficulté, sans que ses opposants puissent le contrecarrer à armes égales.
Donc, il semble évident qu'il faut des modérateurs pour modérer le troll principal de ce blog : Eolas.

83. Le dimanche 15 juin 2008 à 14:22 par ramses

"Mes excuses vont tout particulièrement aux nonistes venus se faire fesser sous mes billets sur l'Europe : je ne puis satisfaire tout le monde et en suis fort marri."

"Levez la main contre la fessée !" Le Conseil de l'Europe lance, dimanche 15 juin, à Zagreb (Croatie), une campagne contre les châtiments corporels des enfants. "Aucune religion, situation économique ou méthode d'éducation ne saurait justifier de frapper un enfant, de le gifler, de lui donner la fessée, de le maltraiter, de l'humilier ou de recourir à toute pratique qui porte atteinte à sa dignité", considère l'institution.

www.lemonde.fr/aujourd-hu...

84. Le dimanche 15 juin 2008 à 14:29 par Mussipont

@ramses : Certes, les nonistes raisonnent comme des enfants gâtés mais ils sont adultes, Eolas est donc parfaitement en droit de les fesser. ;)

85. Le dimanche 15 juin 2008 à 16:05 par ramses

Quand un commentaire d'Aurélie déplait trop au Maître de ces lieux, il ferme carrément le billet sur le "non" irlandais...

Ce n'est plus de la reddition, c'est carrément de la censure :)

Votre blog, Cher Maître, part en capilotade...

C'est vrai que deux revers dans la même semaine, c'est dur à avaler !

Eolas:
Ne devenez pas aussi désagréable que cette mal élevée. Nous sommes dimanche, je suis loin de tout ordinateur pour des raisons personnelles pour lesquelle je n'ai de compte à rendre à personne. Je vois que le billet sur le non, que j'ai cessé de suivre, en est à plus de 350 commentaires. Pour les raisons que j'expose ici, je décide de fermer les commentaires pour ne pas en avoir 400 à lire en rentrant chez moi. Le hasard fait que le dernier es tcelui d'Aurélie. Et je suis près à parier que dans le lot, il y en aura des plus désagréables que celui d'Aurélie. Et quand un commentaire dépasse les limites de l'admissible, que je fixe moi même arbitrairement, je l'efface. Alors faites moi grâce de ce genre de sarcasmes. Vos commentaires sont d'un niveau très variable, mais ne vous sentez pas obligé d'accroître par le bas l'amplitude de leur qualité.

86. Le dimanche 15 juin 2008 à 16:27 par Jean-Baptiste Ingold

Il y a de nouveaux systèmes de gestion des commentaires et surtout de réputation des commentateurs qui permetterait de faciliter la communication transversale. En gros la communauté des commentateurs s'auto-régule.

Je suis prêt à en faire un petit panorama pour le bénéfice de tout le monde.

87. Le dimanche 15 juin 2008 à 16:52 par Yogi

@ramses : Ah moi je trouve ça très bien de fermer sur le commentaire d'Aurélie ! Ca le met bien en évidence et franchement il le mérite ! Des posts de ce calibre c'est quand même pas tous les jours !

Eolas:
Le hasard fait bien les choses. Je ne serais pas surpris qu'un noniste m'accuse de l'avoir écrit moi même pour décrédibiliser leur cause.

88. Le dimanche 15 juin 2008 à 17:59 par Sartorius

@Eolas (#85):

D'autant plus qu'"Aurélie" semble prète à paraphraser elle même son propre charabia. Cf. juste au dessus de sa réponse celle d'"Elodie", qui lui ressemble trait pour trait. Avant j'étais schizophrène, mais aujourd'hui nous allons beaucoup mieux.

Eolas:
Bien vu : je vous confirme l'identité des IP. Qui sert à une douzaine de commentaires différents, signés : JDM, DSK, Victor Pivert, TT, Gary, Élodie et Aurélie. J'adore les nonistes tellement persuadés d'avoir raison que l'honnêteté n'est même plus nécessaire.

89. Le dimanche 15 juin 2008 à 18:50 par salah

Maître Eolas a dit : "J'adore les nonniste tellement persuadés d'avoir raison que l'honnêteté n'est même plus nécessaire"

Il y a des commentaires à mettre sous cellophane ,comme pour certaines revues dans les Kiosques à ‎journaux ?‎

Eolas:
En l'espèce, ce serait plutôt sous sac poubelle directement.

90. Le dimanche 15 juin 2008 à 18:50 par Gorille

" je vous confirme l'identité des IP."
Sans blague : et vous pouvez nous dire si c'est un homme ou une femme, son âge, ses préférences sexuelles, son niveau de diplôme...

Eolas:
Attention, les nonistes, je vais jouer mon élite arrogante face à un kissépa. Désolé, je fais ce que je peux, mais c'est dur pour moi d'arriver à avoir tort.

IDENTITÉ, subst. fém.

A. − [Correspond à identique A] Caractère de deux ou plusieurs êtres identiques (identité qualitative, spécifique ou abstraite). Synon. accord, coïncidence, communauté, similitude. Identité de nature, de raisons (Ac. 1935). Identité de vue; montrer l'identité de. Identité d'éléments, diversité infinie dans la combinaison de ces éléments, c'est la loi invariable qui préside à toutes choses dans l'univers (Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 371). Nous nous proposons donc d'affirmer une identité, que les faits nous obligent d'établir, entre le sentiment et la pensée (J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p. 89) :

1. La proscription de l'idée nette se traduit encore, chez le littérateur moderne, par la volonté d'échapper à l'identité des choses avec elles-mêmes; échappement qu'il demande au rêve, non plus cette fois en tant que les choses y prennent des contours imprécis, mais en tant qu'elles y sont à la fois elles-mêmes et d'autres choses qu'elles.
Benda, Fr. byz., 1945, p. 28.

P. ext. Accord intime. Synon. harmonie. Harmonie et identité de l'humanité et de l'homme (P. Leroux, Humanité, t. 1, 1840, p. 247). Des signes qui non seulement prouvent une identité originelle entre la nature et notre esprit, mais encore annoncent les âges futurs où les rapports entre l'homme et le monde pourront être plus parfaits qu'ils ne sont (Béguin, Âme romant., 1939, p. 331).

B. − [Correspond à identique B] Caractère de ce qui, sous des dénominations ou des aspects divers, ne fait qu'un ou ne représente qu'une seule et même réalité (identité numérique, concrète). Synon. consubstantialité, unité. Relation, rapport d'identité. Des doutes sur l'identité de l'écriture de Dreyfus avec celle du bordereau (Clemenceau, Iniquité, 1899, p. 138). En lisant dans la Bible l'identité de l'essence et de l'existence en Dieu, les philosophes chrétiens ne pouvaient pas ne pas voir que l'existence n'est identique à l'essence en rien d'autre que Dieu (Gilson, Espr. philos. médiév., 1931, p. 70) :

2. L'auteur des hymnes attribués à Orphée désigne de la manière la plus précise, les rapports ou plutôt l'identité d'Hercule avec le soleil. En effet, il appelle Hercule « le Dieu générateur du temps... »
Dupuis, Orig. cultes, 1796, p. 108.

C. − [Correspond à identique C] Caractère de ce qui demeure identique ou égal à soi-même dans le temps (identité personnelle). Synon. permanence. Vieil océan, tu es le symbole de l'identité : toujours égal à toi-même. Tu ne varies pas d'une manière essentielle (Lautréam., Chants Maldoror, 1869, p. 137). Le ruisseau garde son identité dans la diversité de sa forme. Il peut devenir lac ou torrent. La personnalité persiste dans le flux de la matière (Carrel, L'Homme, 1935, p. 227) :

3. Kant lui-même, avec tout le personnalisme qui s'inspire de sa doctrine, ne sera que l'héritier de la tradition chrétienne, lorsqu'il verra dans la personne l'identité d'une substance pensante, qui reste la même sous tous les actes qu'elle exerce, et que son unité même prédestine à l'immortalité.
Gilson, Espr. philos. médiév., 1931, p. 210.

91. Le dimanche 15 juin 2008 à 19:08 par Térence

Un peu de musique, ça détendra tout l'monde, avant que ce débat ne tourne vinaigre !

www.youtube.com/watch?v=A...

Un sourire quoi...

Ne rien prendre au tragique, c'est une règle de vie !

92. Le dimanche 15 juin 2008 à 20:01 par Sartorius

@88 (Eolas):

"[...] JDM [...] Gary [...]"

MDR

*Se relève de sa chaise*

www.maitre-eolas.fr/2008/...

(Commentaire 248 du précédent billet)

Je cite Gary: "Cette analyse intéressante devrait plaire [...] à JDM"

93. Le dimanche 15 juin 2008 à 21:20 par yves

Personnellement je passe régulièrement (depuis la version u-blog, au fait le récidiviste braqueur avec son pistolet en plastique il est devenu quoi après la préventive?) et il y a une phrase à laquelle je ne crois pas du tout:

«Je ne suis qu'un homme.»

a mon avis Eolas est une sorte Mr Smith.

94. Le dimanche 15 juin 2008 à 21:32 par Gorille

eolas : "je vais jouer mon élite arrogante"

Parce que c'est ça l'élite : il suffit de savoir recopier le dictionnaire pour en faire partie ?
Eh bien heureusement qu'on a renvoyé les élites européennes dans les prés (chercher des trèfles à quatre feuilles).

Eolas:
Absolument : c'est recopier le dictionnaire pour des gens qui n'ont jamais été foutus de l'ouvrir (le dico) avant de l'ouvrir (leur bouche), avant d'être envoyé dans le pré par ceux-ci, qui ricanent en se disant : « tu as vu ? On est plus bête qu'eux, mais qu'est-ce qu'on est plus nombreux !»

95. Le dimanche 15 juin 2008 à 22:47 par ramses

@ Terence 91

Le même, version noniste :

www.youtube.com/watch?v=I...

96. Le dimanche 15 juin 2008 à 22:51 par ramses

Et la dernière, après une collision avec un iceberg :

www.youtube.com/watch?v=Q...

97. Le dimanche 15 juin 2008 à 23:02 par Térence

@ ramses 95

Pas mal, moi en ce moment j'écoute ça :

fr.youtube.com/watch?v=rN...

Avec en fond sonore les choeurs de l'armée rouge, c'est plaisant, ça détend...

Eolas:
La vache ! J'en ai entendu des énormités contre l'UE, mais là, on a un sommet inatteignable. Et de la part de quelqu'un qui a connu l'internement psychiatrique pour dissidence, on croit rêver. Comme quoi, ça laisse des traces. Je sais que quand on a plus d'ennemis, il faut savoir s'en fabriquer, de préférences des pas dangereux, mais ça n'interdit pas la décence. Allez, la vieillesse est un naufrage, on le savait depuis longtemps, laissons Bukovsky couler en paix.

98. Le dimanche 15 juin 2008 à 23:23 par ramses

@ Terence 97

Vous n'avez pas honte ? Comparer l'UE à l'ex-URSS ?

Remarquez, ça fait un peu peur quand même, ce que dit ce Monsieur :)

Eolas:
Mais c'est le but. Le seul. Quand on a peur, on ne réfléchit pas, et les volontaires pour le faire à votre place sont légion.

99. Le lundi 16 juin 2008 à 02:12 par Atreyuh

@ Eolas

"Absolument : c'est recopier le dictionnaire pour des gens qui n'ont jamais été foutus de l'ouvrir (le dico) avant de l'ouvrir (leur bouche), avant d'être envoyé dans le pré par ceux-ci, qui ricanent en se disant : « tu as vu ? On est plus bête qu'eux, mais qu'est-ce qu'on est plus nombreux !»" Et autres...

Que vous arrive t-il? Vous avez toujours été piquant et sarcastique, mais là vous êtes étonnamment raz des pâquerettes avec vos contradicteurs...
Ne le prenez pas mal, mais vous êtes habituellement plus fin quand vous envoyez ch** les gens...

100. Le lundi 16 juin 2008 à 02:50 par ramses

@ Atreyuh

Je partage votre point de vue, les commentaires de ce dimanche signés "Eolas" sont l'oeuvre d'une petite main. Il nous l'a dit dans ce billet, il a besoin de prendre l'air...

C'est bien son droit, non ?

101. Le lundi 16 juin 2008 à 09:10 par Gorille

"Infatuation : sentiment d'une personne infatuée d'elle-même ; satisfaction excessive, injustifiée que l'on a de soi".

Voilà, à l'instar d'eolas, je viens de rentrer dans l'élite parce que j'ai recopié le dictionnaire.
Mais comme je suis plutôt du côté de l'élite supérieure, MOI, je n'ai fait qu'un courte citation conformément à l'article L122-5 3° du code de la propriété intellectuelle ; et contrairement à eolas, je vais citer ma source conformément au même article (cela s'applique même au ouvrage du domaine public, cela s'appelle le droit moral de l'auteur...).

Donc, c'était tiré d'un dictionnaire qui porte le nom d'une partie du corps propre au femme et qui parfois n'est pas de taille suffisante (l'auteur a donné son nom au dictionnaire).

Eolas:
Je n'ai pas le temps de jouer au plus bête avec vous aujourd'hui ; et de toutes façons, vous êtes manifestement dopé.

102. Le lundi 16 juin 2008 à 10:50 par Térence

@ Eolas,

Très sincèrement Eolas je ne comprends pas ce qui motive une pareille ferveur en faveur de l'UE ; il est possible que Bukovsky soit un peu fatigué, mais il reste que le défaut démocratique du "machin" est tout de même assez inquiétant.

Quel projet que cette Europe ? Vous parlez souvent de consolider la paix, mais c'est une naïveté de croire que les guerres sont essentiellement des différends économiques, et qu'une union économique mettra un frein à des oppositions qui depuis toujours sont surtout et avant tout des oppositions et des confrontations de modèles culturels.

Cette Europe est bien trop diverse pour qu'un peuple cimenté par un destin commun émerge après 50 ans de traités remaniés.

Vous faites les choses à l'envers, avec de nobles sentiments, mais vous voulez le bonheur des peuples malgré les peuples.

Rappelons que ces derniers quand ils sont consultés (pas les espagnols ok) disent non ; mais cela n'empêche pas Barroso de continuer tête baissée comme le dernier des autistes.

Faudra t-il ainsi continuer à traiter les peuples en adolescents pré pubères ? Vous dites oui, je dis non !

L'histoire est tragique dit-on, et ainsi l'on voit que jamais aucune structure politique, si pertinente que puisse être son architecture administrative, n'est une garantie contre les conflits.

Je rattache la libre détermination politique à la préexistence d'un peuple, car, c'est le peuple, qui peut seul se donner, et directement, des institutions. C'est là que réside toute légitimité politique.

Procéder différemment amène à l'échec et atteste le fait que vous mettez cette légitimité politique entre les mains de quelques experts essentiellement autorisés par eux-mêmes et leur pairs.

Laissons du temps à l'Europe, laissons nous le temps de devenir un peuple européen et vos ambitions pour l'Europe seront possibles.

Le différend fondamental entre nonistes (raisonables et fréquentables, je mets à l'écart les extrêmes) et ouistes est temporel finalement.

Vous voulez une Europe au forceps, sans égard pour l'histoire de ses peuples, son long cheminement, nous voulons une Europe à qui il faudra nécessairement du temps pour se constituer en une nation européenne (nation contrat).

Combien de temps aura t-il fallu pour que des groupes ayant une communauté de destin se forment ? Des années, des lustres, des décades, des siècles.

Il y a un temps politique, et vous le refusez, c'est là l'erreur fondamentale des ouistes !

Mais vous êtes persuadés de bien faire, c'est peut-être ce qui peut inquiéter le plus.

Cordialement.

103. Le lundi 16 juin 2008 à 11:03 par Yogi

@Terence : Les gouvernements au quotidien dressent l'opinion publique contre l'Europe ("je peux pas faire ça, c'est Bruxelles qui veut pas !"), il faut à l'inverse des symboles forts pour personnifer l'UE : une monnaie unique (serait-elle passée par référendum en Allemagne ou en France ?), un Président, un Ministre des Affaires Etrangères ... La Communauté ne se formera que s'il y a quelque chose à quoi se raccrocher, qui ne soit pas qu'un épouvantail servant à masquer les faiblesses des gouvernements locaux.

104. Le lundi 16 juin 2008 à 11:37 par thau

C'était juste pour vous rajouter un commentaire à lire. J'ai rien à dire en fait... le noniste est fourbe.

Eolas:
Maitre Eolas muni d'une batte de Base-ball poursuit un lecteur taquin

105. Le lundi 16 juin 2008 à 12:53 par Thau

Aaah, Maître, vous ne pouviez me faire plus plaisir.
J'adore ce dessin.

106. Le lundi 16 juin 2008 à 13:45 par ramses

"Dans son livre, Perestroïka, paru en 1987, le leader du Kremlin devait d’ailleurs faire référence à « une institution commune européenne… de l’Atlantique à l’Oural » et au cours d’une visite en Angleterre durant l’année 2000, il parla d’un « nouveau soviet européen » ; expression qui, prise dans son contexte russe, représenterait un organe gouvernemental restreint aux ordres d’un gouvernement supérieur, le Soviet suprême."

fr.novopress.info/?p=1134...

Il semble que Mikhail Gorbachev partageait les vues de Vladimir Bukovsky... Diriez-vous de lui également que "la vieillesse est un naufrage" ?

107. Le lundi 16 juin 2008 à 14:28 par sebada

Victime de votre succès cher Maître,c'est là la rançon de la gloire me semble t-il.
Sans chercher à faire mon renard en vous flattant excessivement pour le sérieux avec lequel vous tenez votre blog, je souhaiterai tout de même porter à votre conscience que bon nombre de vos lecteurs apprécient tout particulièrement la pédagogie avec laquelle vous présentez vos analyses.Bien souvent la lecture de vos billets pousse à la réflexion ,à la recherche et constitue ,à mon sens, un espace de discussion des plus enrichissant.J'arrête ici les compliments mais la liste,croyez-le pourrait être bien plus longue.
Face à cette surdose de travail qui semble vous affecter et sans doute par crainte que cesse vos billets, je me permet de vous citer ma mère qui a su me marteler pendant toute mon enfance la phrase suivante :"n'ai pas peur d'aller lentement (mon fils)...ai seulement peur de t'arrêter!".
D'un autre coté je comprend votre dame et je lui adresse mon profond respect pour la patience dont elle doit faire preuve avec un époux aussi occupé et préoccupé par la diffusion des connaissances.Petit conseil alors,ne mettez rien sous la robe,le strip-tease est plus rapide.

108. Le lundi 16 juin 2008 à 14:50 par Enma

@Térence et Philip
d'ailleurs Jim Hacker candidat de son parti pour le poste de Premier Ministre du Royaume Uni lors, a très bien décrit le danger de l'UE sa célèbre allocution de Noel 84
www.youtube.com/watch?v=w...
mieux encore un excellent résumé de l'Europe
www.youtube.com/watch?v=K...

109. Le lundi 16 juin 2008 à 16:14 par Térence

@ Enma 109

Ce qui est surtout agaçant Enma, c'est que bon nombre des tenants du oui nient le fait que leur positionnement est un positionnement politique, et refusent, dès lors, d'assumer la part d'idéologie qui détermine leur choix en faveur du oui.

Le oui nous est présenté comme une évidence, comme le parti des gens renseignés et raisonnables, bien au-dessus de la gangue politique, une sorte de grande farandole enchantée des hommes et des femmes de paix faisant face à la rage nationaliste.

On a là un formidable exemple de dénégation, qui, comme toute dénégation, est fondamentalement intéressée, il va sans dire.

Il n'y a jamais, dans l'espace public, d'arguments de juste opportunité, d'arguments politiquement neutres, mais c'est là pourtant ce qu'essayent de soutenir les tenants du oui, lesquels s'appuient sur l'autorité des experts pour écarter toutes remise en cause de leur positions.

Le oui n'est pas politique, il est la Raison !

Les ouistes nous expliquent ainsi très tranquillement que l'objectivité existe en matière de production de normes, et qu'elle existe avec force en matière de politique européenne et de choix institutionnels dans ce même cadre.

Il y a un refus d'assumer qui ils sont politiquement ce qui est pour le moins étonnant !

Nous avons affaire au parti des gens éclairés qui n'entendent pas même nous expliquer les raisons au nom desquelles ils se disent éclairés et détenir la vérité de l'avenir politique des nations européennes.

Le traité a dit, le traité est joli, le traité met en oeuvre des normes cohérentes, et il faudra vous en contenter !

Pourquoi ont-ils raisons ? Parce que ! Circulez et fermez l'ban !

110. Le lundi 16 juin 2008 à 17:54 par Enma

@Terence
In 102 vous résumez qu'il faut laisser le temps à l'Europe pour murir afin d'y adhérer. Une absurdité, car c'est en adhérant à des règles communes qu'on fructifie le projet européen. De plus le temps passe vite, et ce qui serait pour nos enfants peux très bien n'être même pas prêt pour nos petits enfants. Perso, je ne vais pas attendre que l'UE devienne Francophone.
Si vous trouvez que l'Europe impose des reformes indesirables, sachez que non seulement vous pouvez y voter, mais aussi vous avez la possibilité de développer la démocratie directe. En clair, ce n'est pas la faute de l'UE qu'un syndicat d'entreprise ne pourra pas faire face au management, et inversement si vos syndicats, ou assos, ne font pas grand chose pour vous, l'UE n'y pourra rien non plus. L'europe a l'avantage de coordonnée les réponses à un problème donné afin d'optimiser les effets.
Enfin, si vous contestez les choix des technocrates européens en matière d'économie, vous ne serez crédible qu après avoir compris comment ils analysent ce marché commun. Perso, encore, je fais plus confiance à un pilote d'avion pour conduire un avion qu'à un élu .

111. Le lundi 16 juin 2008 à 18:26 par Térence

@ Enma 110

www.amazon.fr/Discours-se...

112. Le lundi 16 juin 2008 à 19:58 par tschok

En fait Terence, pour être franc avec vous, mon oui à l'Europe est totalement idéologique.

Je ne vois pas où serait la difficulté à l'assumer parce que je vois pas de quoi d'autre il pourrait être fait.

Ah si... peut être qu'on pourrait trouver dans mon inspiration européenne des motivations d'ordre touristique. Notez comme l'euro et commode pour voyager, par exemple.

Mais sinon, pour tout le reste, c'est de l'idéologie à 100%.

113. Le lundi 16 juin 2008 à 20:27 par Térence

@ tschok 112

Laquelle ?

114. Le lundi 16 juin 2008 à 20:58 par tschok

Je sens que vous allez me détester: libérale.

115. Le lundi 16 juin 2008 à 21:12 par Térence

@ 114

Non, je n'ai pas la détestation facile !

Quel libéralisme ?

116. Le lundi 16 juin 2008 à 21:21 par Térence

@ 114

Dites, seriez pas étudiant Erasmus par hasard ?

117. Le lundi 16 juin 2008 à 21:47 par Pierre

Cher maître Eolas,

Il m'est arrivé épisodiquement de consulter votre très intéressant blog, jamais de laisser de commentaire (que je lis rarement, je le confesse). Je laisse celui-ci dans l'espoir que vous le lisiez, bien que je conçoive que la masse dantesque que représente l'ensemble des commentaires rende la chose difficile. Dans votre billet, vous avez écrit : « Mes excuses vont tout particulièrement aux nonistes venus se faire fesser sous mes billets sur l'Europe : je ne puis satisfaire tout le monde et en suis fort marri. ».

Avant toute chose j'aimerais expliquer que je ne suis pas certain de comprendre ce que vous désignez par "noniste". En effet, il me semble que ce mot pourrait avoir au moins deux interprétations possibles : des personnes qui sont contre la construction européenne, et des personnes qui, pour une raison ou une autre, ont voté non au référendum de 2005. Je vous assure que j'ai cherché à déterminer quel sens était le bon en lisant nombre de vos billets et de commentaires (pas seulement ceux de la section "droit européen") sans y parvenir.

Je pense que vous êtes pour la construction européenne, et défendez le bien-fondé des traités comme celui de 2005 ou celui de cette année. Je pense aussi (j'espère!) que vous aimeriez convaincre un maximum de gens, comme vous le faites d'ailleurs souvent dans vos billets à la fois clairs, honnêtes et pédagogiques. Mais on ne peut pas convaincre quelqu'un en le blessant et le traitant par le mépris.

C'est là que mon distinguo de tout à l'heure fait toute la différence. Je pense en effet qu'il est inutile d'essayer de convaincre un antieuropéen du bien fondé de la construction européenne, car il s'agit là d'une position idéologique, et on n'en change pas si facilement. A ce titre, le railler et l'invectiver n'est pas un problème : il ne changera pas sa position, mais il n'en aurait pas changé de toute façon. Il concevra du ressentiment, mais il en éprouve déjà. Peut-être même se nourrira-t-il de l'outrage, bref, tout le monde est content.

Pour cette raison, si "noniste" signifie antieuropéen, mon billet ne sert à rien. N'en tenez pas compte.

En revanche, si "noniste" désigne une personne qui a voté non en 2005, la situation est différente. Dans toute la suite, je suppose qu'il s'agit de ce sens.

Je suis pour la construction européenne, mais je suis un noniste. Je ne viens pas sur ce blog pour "me faire botter les fesses" ; en fait, je ne viens même pas sur ce blog à la recherche d'informations, ou de débat contradictoire, ou d'explications relatives au traité de Lisbonne. Enfin, pas particulièrement. Pour autant, je serais ravi d'en trouver. J'en ai trouvé d'ailleurs, dans d'autres billets ou dans des commentaires. Néanmoins, aucune de ces informations n'ont changé mon point de vue : elles illustrent bien en quoi des raisons que j'estimais mauvaises de voter non sont effectivement mauvaises. C'est là le point intéressant : il y a, je pense, autant de raisons d'avoir voté non que de citoyens qui ont voté non. Peut-être sont-elles toutes mauvaises d'ailleurs, mais je n'ai jamais lu quiconque, ni vous ni d'autres, expliquer en quoi "mes" raisons étaient mauvaises. J'ajoute que ma décision a été difficile à prendre, et que je n'ai jamais eu de certitude sur l'opportunité de mon choix. Bref, j'étais un nonsite très mou.

Le problème, c'est cette phrase : « Les nonistes peuvent mettre le champagne au frais pour aller trinquer avec leur(s) nouveaux amis anti-avortement. On a les amis qu'on peut. ». Cette phrase se porte à faux de l'analyse qui précède, considérant les nonistes comme une entité unie. Les anti-avortements ne sont pas mes amis. Ils sont porteurs de valeurs qui s'opposent aux miennes, et j'entends les combattre. Les autres nonistes ne sont pas mes amis. Beaucoup sont porteurs de valeurs qui s'opposent aux miennes, et que j'entends combattre. Votre phrase me fait terriblement mal et fait naître en moi quelque chose que je ne soupçonnais pas.

J'aimerais vous développer cette chose : tout d'abord, votre phrase suscite chez moi une vague d'antipathie et de dégoût à votre égard, que je n'aurais pas cru pouvoir ressentir. Je ce que viens d'écrire est très dur, j'en ai conscience, mais je souhaite vous expliquer en détails le changement que votre phrase produit en moi (par ailleurs, c'est vous qui avez commencé). Vous me direz que tout cela n'est pas très grave. Mais un effet pervers, dont je parviens à prendre conscience, mais que malgré moi je ne peux pas empêcher se produit aussi : alors que tout à l'heure ma position était en grande partie une source d'embarras pour moi, voici que maintenant, je me sens profondément noniste. Pour le coup, je comprends parfaitement les gens qui, à force de se faire insulter à cause de leur couleur de leur peau ou de leur origine (qui n'est en rien de leur fait), se sentent finalement profondément attachés à cette couleur ou cette origine, au point de définir leur identité par elle, et au point peut-être de concevoir du ressentiment pour ceux qui n'ont pas la même (particulièrement pour ceux qui partagent celle de la personne qui les a insultés, j'imagine).

Bref, j'étais un noniste mou, me voilà un noniste convaincu. J'étais peut-être (je ne peux rien garantir) un oui-iste en puissance, il n'en est plus rien. J'étais (je le pense) ouvert aux arguments de bon sens, me voilà (je le sens) disposé à être de mauvaise foi. Rassurez-vous, je suis toujours pro-européen, et mes dispositions d'esprit sont peut-être passagères (mais j'ai identifié un stimulus qui me les rendra à coup sûr même si je m'en débarrasse). Mais toujours est-il que vous venez de créer (pour une durée indéterminée) un gros con de noniste. Si je prends la peine de vous écrire tout cela, c'est parce que je pense que cela n'était pas votre objectif, et que je pense que vous pouvez avoir assez de sagesse pour traiter avec respect cette masse grandissante des visiteurs qui ne sont pas oui-istes mais qui s'intéressent à votre blog, masse qui n'est pas constituée que de gros cons heureux de l'être et de le rester (d'ailleurs, fût-ce le cas que je vous proposerais de les traiter avec respect quand même).

Cordialement,
Pierre.

118. Le lundi 16 juin 2008 à 22:32 par Yogi

@Pierre : Un bien beau commentaire, je le dis sans ironie.

Eolas répondra peut-être mais à mon sens, de même que vous mettez en avant vos émotions qui vous font passer de "noniste mou" à "gros con (temporairement, n'en doutons pas) de noniste", de même Eolas pourrait targuer de sa lassitude à dépenser des trésors (à son sens, si ce n'est au vôtre) de pédagogie en vain et à devoir faire face à des cas parfois pathologiques (ce qui n'est pas un attribut exclusif du noniste, je vous le concède) de commentateurs.

On peut concevoir que parfois chez lui aussi les émotions l'emportent sur le strict souci pédagogique, j'ai d'ailleurs cru comprendre qu'il n'était qu'un homme.

119. Le mardi 17 juin 2008 à 12:50 par tschok

@ Terence,

Quel libéralisme?

Celui qui est de gauche sans vraiment y être parce que totalement insensible au marxisme.

En pratique, dans les discussions politiques, je me fait souvent virer de la gauche sans pour autant être accepté par la droite.

Et pourtant je ne suis pas du centre...

Enfin bref.

Je peux encore vous être utile?

Avoir mon numéro de sécu vous aiderait il à me situer?

Eolas:
Si vous avez besoin d'un coup de main invisible, comptez sur moi.

120. Le mardi 17 juin 2008 à 14:04 par Térence

@ Tschok 119

"Celui qui est de gauche sans vraiment y être parce que totalement insensible au marxisme."

J'peux pas critiquer je relève du même, et j'y rajoute naturellement le républicanisme et donc la nation (républicanisme civique).

Pas du centre non plus !

Bref vous êtes républicains quoi !

Et comme dit le p'tit Régis (un saint homme ce Régis) "la démocratie c'est ce qui reste de la République quand l'on a éteint les lumières", l'UE c'est la démocratie dans la pénombre Tschok !

121. Le mardi 17 juin 2008 à 14:11 par stellar

@ Pierre (# 117)

Vous n'avez pas indiqué quelles étaient vos bonnes raisons d'avoir voté non. Est-ce indiscret de vous les demander?

122. Le mercredi 18 juin 2008 à 20:08 par tschok

Républicain?

Oui, la République on l'aime tous. C'est une jolie fille sur laquelle on projette nos fantasmes. Pas étonnant qu'on y trouve notre compte.

Mais quand on la voit nue sous la douche... on revient dans le monde réel.

Et dans ce monde réel, il existe une nette distinction entre une république libérale (l'idéal) et une république technocratique (la réalité).

123. Le mercredi 18 juin 2008 à 20:17 par Yogi

"Comment expliquer que l'Irlande refuse de ratifier le traité de Lisbonne, alors que ses habitants « soutiennent massivement leur appartenance à l'Union européenne et soient encore plus nombreux à reconnaître les bienfaits qui en ont résulté », s'interroge le « Irish Times ». [...] D'une part, la mauvaise connaissance du texte explique que beaucoup d'électeurs aient voté « non » par prudence. En effet, les deux tiers de ceux qui déclarent « avoir une bonne compréhension des enjeux » ont voté « oui », alors que cette proportion tombe à moins de 10 % parmi « la frange non négligeable de ceux qui estiment ne pas savoir de quoi il s'agissait »."

Les Echos, The Irish Times, Les raisons du vote irlandais
www.lesechos.fr/info/anal...

Eolas:
Mais puisqu'on vous dit que c'est le peuple kissétou qui n'est pas tombé dans le piège des technocrates ! Aucun respect pour les mythes, elle est belle la France.

124. Le mercredi 18 juin 2008 à 23:22 par valentine

@ Pierre,

Total respect d'une ouiste militante pour votre message si lucide et qui amène à réfléchir...

Eolas se bat, c'est sa nature !
Plus par goût du jeu que véritable sentiment guerrier, je pense.
Sauf peut-être lorsqu'il voit s'effondrer d'un coup le logo situé en haut à droite de sa page d'accueil...

Message reçu en tout cas. Merci de cette élégante contribution.


125. Le vendredi 20 juin 2008 à 15:33 par Denis75

@ Valentine 124,
Je partage votre admiration pour la subtile démonstration de Pierre. Vous constatez donc, comme d'autres intervenants, que les "nonistes" peuvent néanmoins réclamer une certaine liberté d'opinion - à défaut de jouir d'une totale liberté d'expression.
En effet, il faut reconnaître que la presse en général ainsi que la majorité de l’élite intellectuelle se positionne plutôt en faveur du OUI. Parallèlement, les tenants du NON font entendre leur voix et maintiennent trop souvent l’amalgame entre les institutions de l’U.E et la disparition des particularismes nationaux. Mais qu’importe, la construction communautaire poursuit sa route.

Ce n’est pas la première fois au cours de l’Histoire des Hommes que des décisions substantielles sont prises sans l’assentiment des peuples. La démocratie, après tout, n’est qu’une utopie.

Ce qui me dérange profondément c’est la démagogie avec laquelle cette « démocratie d’opinion » naissante se fraye un chemin à travers les garde-fous de l’Etat de droit. Au nom du libéralisme nous devrions tirer un trait sur tous les (sur bon nombre d’) acquis sociaux, sur toutes les avancées sociologiques qui à force de compromis idéologiques ont permis de lénifier la problématique de la lutte des classes. Et puis quel libéralisme ?

Petite parenthèse - qui sera brève - pour réagir à l’échange entre Térence et Tschok : une République « libérale »… Pour ma part, je soutiens les Pr. Verpeaux et Mathieu qui - me semble-t-il - considèrent que l’idéal républicain depuis plus de deux siècles se concrétise au travers de la « République sociale ». Car qu’est-ce que la liberté sans l’égalité (la fraternité je n’en parle même pas parce que ça va m’énerver et l’objet, le but de ce commentaire ne sera pas atteint) ?

Donc je vous remercie tout simplement, chère Valentine, de prendre en compte certains des développements nonistes.
Voici venir les encouragements destinés à notre cher hôte.

@ Maître Eolas,

Tout d’abord, sachez que vous contentez bon nombre de vos concitoyens grâce à vos billets incisifs mais néanmoins constructifs. Si vous n’avez pas le temps de répondre à tous les internautes lorsque votre prose dérange, personnellement, je ne vous blâmerai pas. Avec plus de 300 voire 700 commentaires pour certains billets, la tâche devient herculéenne : il faudrait effectivement un secrétariat dédié au filtrage des commentaires comme le suggéraient certains lecteurs.

Ensuite, j’avoue que je n’ai pas lu tous les commentaires mais je constate que ce billet-ci suscite des remarques beaucoup plus avisées et objectives. Le précédent a focalisé toutes les tensions et ressemblait peu ou proue à certains « dialogues » que l’on peut trouver sur le blog de J4M - vous savez Jean Quatrelagunes comme dirait l’autre.

Enfin, même si apparemment nous n’arriverons pas à nous mettre d’accord sur la politique communautaire à mener, sachez que vos propos ne me laissent jamais indifférent, que je vous suis reconnaissant de consacrer une partie conséquente de votre vie sur ce blog contradictoire et que je vous encourage vivement à poursuivre cette initiative citoyenne et salutaire.

Chapeau bas l’artiste !

Par conséquent, soyez aux petits soins avec Madame Eolas, occupez-vous de tous ces justiciables et par pitié continuez à nous informer. Tant pis pour les commentaires délaissés (c’est en quelque sorte la rançon du succès (quelqu’un l’a déjà écrit… Mais heu, je vous ai dit que je n’avais pas lu toutes les contributions)), y compris le mien, d’autres se chargeront de répondre à votre place. ;-)


N.B : Si vous prenez la peine de lire ce commentaire vous remarquerez que j’ai indiqué l’adresse d’un blog multi-personnel associatif qui ne demande qu’à être parcouru, commenté ou - comble du bonheur - à recevoir quelques unes de vos contributions.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact