Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lutter contre le côté obscur de la Force

Par Lolotte au pays des petits pois, substitut, qui semble oublier que le côté Obscur, c'est elle.


Je pense au poème de Mallarmé qui évoque l'histoire de ce cygne dont les ailes sont prises dans les eaux gelées d'un lac et dont il ne peut se libérer, sauf à se mutiler lui même.

Adolescente, à la lecture de ce poème, j'avais peur d'entendre, un jour, le requiem de ce cygne à l'agonie.

La justice se trouve aujourd'hui prisonnière des mêmes glaces.

Et adulte, à l'évocation de cette idée, j'ai peur d'entendre, un jour, le sombre requiem de cette justice à l'agonie.

En fonction depuis 2 ans, je suis passée de l'écœurement à la révolte, de la colère à l'indignation.

On m'oblige aujourd'hui à requérir les peines planchers. Pas seulement contre ma liberté de parole à l'audience, mais aussi en contradiction avec une loi qui m'autorise à ne pas les requérir. Pourtant ma fonction n'est-elle pas de faire appliquer la loi?

Je ne sais pas, je ne sais plus... je suis perdue.

Manifestement la lecture de mon code, que j'irai bien jeter place Vendôme, ne suffit plus.

Mais ce que je sais, c'est que je ne peux accepter ce que la "haute sphère du pouvoir" cherche à m'imposer. La conviction que j'ai pour ma fonction est aux antipodes de cet automatisme qui consisterait à requérir sans raisonner, sans humanité et sans cœur et à considerer que derrières les dossiers, il n'y à que des numéros de parquet que l'on sanctionne et non pas des hommes et des femmes fussent-ils délinquants.

On me demande d'anticiper les conséquences de mes décisions, comme si de magistrat je serais devenue Medium. comment expliquer à Notre Ministre que je ne suis pas Madame Soleil? Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdue.

On me convoque, on me demande des comptes, et accessoirement on me demande de me taire. Moi ça me donne envie de crier encore plus fort.

Je ne renoncerais pas aux convictions qui sont les miennes. Je refuse d'être un petit lieutenant ou une baïonnette aux ordres. Je me battrai pour cette justice en laquelle je crois, celle que nous nous efforçons de rendre tous et dans les conditions qui sont les nôtres. Et si je dois me mutiler et y perdre des plumes, me faire convoquer ou réprimander, soit.

Parce que personne ne parviendra jamais à mutiler les convictions qui sont les miennes.

Commentaires

1. Le jeudi 23 octobre 2008 à 16:49 par Juris

Par chance j'ai validé mon droit pénal et je suis passé dans l'année du dessus juste avant la réforme.
Cependant il faut avouer que je reste sceptique quant à la mise en place de ces peines plancher. En effet pourquoi donc avoir installé un (Nouveau) code pénal?
Je serais curieux de voir ce que cela donne, cependant, un code pénal c'est cher!

2. Le jeudi 23 octobre 2008 à 17:03 par le cygne

Le vierge, le vivage et le bel aujourd'hui ... ? Moi qui ai toujours cru que ce poème parlait de l'engoisse de la page blanche. Mais il est vrai qu'on peut se trouver confronté au problème au moment de rediger un jugement.
Bon courage

3. Le jeudi 23 octobre 2008 à 22:18 par DonRamiro

Juste un détail, le requiem du cygne existe en quelque sorte, Boulez a mis en musique ce poème en 1962, dans " Improvisation sur Mallarmé".
Cette musique fait encore peur, c'est vrai.

Si vous lui chantiez..., je suis sûr que Mme Dati n'aime pas la musique de Pierre Boulez...

4. Le vendredi 24 octobre 2008 à 11:03 par F.G

quel âge avez vous ? vous me paraaissez biren jeune pour exercer un metier qui merite du recul .
si , au bout de 2 ans , vous avez une telle attitude négative , changez vite de métier , votre humeur retombera tôt ou tard sur les pauvres justiciables

5. Le vendredi 24 octobre 2008 à 17:44 par Le Papé

Réaction au commentaire de F.G.: (sans haine,sans armes et sans violence):En quoi la jeunesse s'opposerait au "recul"???? Quel age avez-vous,F.G.? j'ai l'impression que "recul" dans votre texte serait à rapprocher de "fatalisme" voire "résignation"....Etes-vous si sur que l'attitude de ce jeune magistrat est "négative"? les justiciables ont surement moins à redouter d'un magistrat jeune et exigeant jusqu'à l'idéalisme que d'un juge "à recul" mais résigné

6. Le vendredi 24 octobre 2008 à 17:54 par Le Papé

Réaction au commentaire de F.G.: (sans haine,sans armes et sans violence):En quoi la jeunesse s'opposerait au "recul"???? Quel age avez-vous,F.G.? j'ai l'impression que "recul" dans votre texte serait à rapprocher de "fatalisme" voire "résignation"....Etes-vous si sur que l'attitude de ce jeune magistrat est "négative"? les justiciables ont surement moins à redouter d'un magistrat jeune et exigeant jusqu'à l'idéalisme que d'un juge "à recul" mais résigné

7. Le vendredi 24 octobre 2008 à 17:59 par Le Papé

Réaction au commentaire de F.G.: (sans haine,sans armes et sans violence):En quoi la jeunesse s'opposerait au "recul"???? Quel age avez-vous,F.G.? j'ai l'impression que "recul" dans votre texte serait à rapprocher de "fatalisme" voire "résignation"....Etes-vous si sur que l'attitude de ce jeune magistrat est "négative"? les justiciables ont surement moins à redouter d'un magistrat jeune et exigeant jusqu'à l'idéalisme que d'un juge "à recul" mais résigné

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact