Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Il y a des matins comme ça...

.. ou on a juste envie de chanter.

Le grand, l'immense Marvin Gaye chantant l'hymne américain, 1983.

La discussion continue ailleurs

1. Le mercredi 5 novembre 2008, 11:37 par atmaniak.log.1.gz

Change

Copier c’est mal, mais comme je n’avais pas eu le temps de vous proposer une chanson du dimanche cette semaine, voici de quoi vous rattraper en cette belle journée. Bon par contre, demain est un autre jour … (oui, grève des trains ...

Commentaires

1. Le mercredi 5 novembre 2008 à 07:15 par Dadouche

On oublie parfois chez nous que la politique ça peut aussi être ça.
Un discours de défaite plein de dignité.
Un discours de victoire plein de hauteur, qui donne envie de chanter ça : fr.youtube.com/watch?v=jj...

Et les larmes de Jesse Jackson.

2. Le mercredi 5 novembre 2008 à 07:21 par papet croûton

Même si, comme en 1981, nous serons durement rappelés à la réalité...
« Comment cela s'appelle-t-il quand le jour se lève, que tout est saccagé, et que l'air pourtant se respire, et qu'on a tout perdu, que la ville brûle, que les innocents s'entretuent mais que les coupables agonisent dans un coin du jour qui se lève ?
- Cela porte un très beau nom, femme Narcès, cela s'appelle l'Aurore.»
Merci, Giraudoux (de mémoire...)

3. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:11 par i love ben arfa

cela fait plaisir, mais certaines projections sur la situation française de certains commentateurs convenus m'irritent quant à la prétendue- au mieux -"réticence" de la société française à élire une personne de la "diversité" comme on dit en France: il me semblait que nous avions élu un président au "sang mélé", ce qui était une marque importante de la maturité de la société française sur la question du pluralisme identitaire..à croire qu'il y a une hiérarchie dans le métissage !
Je renvoie au décapant billet suivant:
www.causeur.fr/la-france-...

4. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:12 par Emilien

Je dois avouer que le changement garde a un goût amer dans ma bouche...

Arizona Proposition 102: Ban on Gay Marriage. 56%
Arkansas Initiative 1: Ban on Gay Couples Adopting Children 57%
California Proposition 8: Ban on Gay Marriage 53%
California Proposition 4: Abortion Limits 52%
Colorado Amendment 48: Human Life from Moment of Conception 73%
Florida Amendment 2: Ban on Gay Marriage 62%
South Dakota Initiative 11: Abortion Limits 55%

Eolas:
Je n'ose vous faire remarquer que la proposition 102 d'Arizona est exactement celle du droit français.

5. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:13 par Maître PANPAN

We shall overcome
We'll walk hand in hand
We shall all have peace
We are not afraid
We shall overcome Today

Deep in our heart we do beleive
We shall overcome today...


J'ai eu l'honneur de chanter avec 50 autre compagnons de choeur (coeur) au Bataclan il y a quelques années ce gospel de lutte pour les droits civiques.
Le tout dirigé par un chef afro américain : Laurence Russel ALBERT. J'en suis fière et aujourd'hui j'entends ces paroles résonner dans le monde entier.

6. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:14 par Endevenir

Il y a aussi des matins, même pluvieux, même gris, où l'on a envie d'y croire, vraiment.

Bonne journée à tous et à vous Maître

7. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:18 par ô constantine

C'est une belle victoire de la démocratie et de la société américaine et des valeurs universalistes et égalitaires des sociétés occidentales!
www.causeur.fr/obama-ou-l...

8. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:41 par lambertine

Cher Maître,

Je suis souvent en désaccord avec vous (même si je poste rarement).

Pas aujourd'hui.

9. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:51 par Steppos

Je préfère la version Hendrix de Woodstock du Star splanged banner ... Mais bon, j'admets, ce n'est qu'un détail.

Espérons seulement qu'Obama aura un meilleur destin qu'un de ses lointains prédécesseurs, auquel il a souvent été comparé durant sa campagne et qui, lui aussi, était farouchement opposé aux conflits armés orchestrés par la précédente Administration de Washington...

Eolas:
Vous voulez dire Kennedy, celui qui a déclenché la guerre du Viet Nam avec le programme Strategic Hamlet ? Je vous rappelle que Diem a été assassiné trois semaines avant Kennedy, et pas sous Eisenhower.

10. Le mercredi 5 novembre 2008 à 08:54 par Sébastien

Un grand moment de joie en effet. La démocratie américaine, c'est quand même quelque chose, même si on l'avait un peu oublié ces dernières années...

11. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:08 par bambino

Je me joins à vous pour chanter. En espérant ne pas déchanter trop vite. Car après tout, obama n'est jamais qu'un président centriste.

En tout cas, l'égalité, ca marche au moins un peu aux USA.

Eolas:
Il y aura des déceptions, des désillusions, des compromis. La réalité gagne toujours. Dès lors qu'on ne fonde pas d'espoirs irréalistes, on peut être raisonnablement heureux.

12. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:12 par Harry

Yes, we can... [sing] =)

13. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:16 par Minghella

Yes ! We can !



C'est un peu comme la découverte de l'Amérique, sans jeu de mot, la rencontre, enfin, de plusieurs mondes, comme si, par le même élan, ça allait un peu tourner à l'envers... C'est vrai qu'il pleut à Paris, et que l'on a l'impression, en France, de prendre un gros coup de vieux !

Minghella,

prénom d'Afrique

14. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:17 par Mandet

Le "dream" d'un pasteur s'est réalisé. Enfin ... (1968-2008)

15. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:26 par 1bR

Comme dit Nas :
I know I can
Be what I wanna be
If I work hard at it
I'll be where I wanna be

J'espère maintenant que ca va changer aux Etats Unis...

16. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:27 par Historique ?

On a entendu partout que cette élection serai historique mais Le Monde n'a même pas, ou peu, différé son édition et libé n'a pas non plus brillé dans son édition de ce matin.
Sans parler de la télé où j'ai dû lutter contre les dessins animés pour trouver un programme parlant des résultats ...

17. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:30 par Gascogne

Tiens, c'est marrant, moi c'est plutôt "don't worry, be happy" qui sifflote dans ma tête...

18. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:31 par IceCream

@Historique?
Attendez 13h et je vous parie que pendant une semaine vous n'allez entendre parler que cette élection...

19. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:40 par oliv

J'avais des frissons l'autre jour en écoutant, dans "2000 ans d'histoire" sur France Inter, des extraits du fameux discours de MLK. J'ai eu aussi des frissons ce matin lorsque le radio-réveil s'est déclenché à 7h sur les bips horaires de la même radio.
On ne peut pas ne pas être ému en voyant toutes ces personnes qui ont été de ce combat pour les droits civiques pleurer de joie car "leur" jour est venu. On ne peut pas ne pas admirer le peuple américain, tout le peuple américain, pour cette mobilisation importante...
Et aujourd'hui, on voit que les USA, qui sont capables du pire (comme élire GWB deux fois), sont aussi capables du meilleur et viennent d'envoyer un symbole fort au monde entier.
On jugera bien sûr sur les actes du nouveau président, mais aujourd'hui la courbe de popularité des USA vient de grimper en flèche. Pourvu que ça dure !

20. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:47 par Pierrot

Son équipe prépare déjà l'invasion de l'Afghanistan. Yes, we can...

Eolas:
Vous voulez dire que bientôt, il y aura des soldats US à Kaboul ? Bigre. Tant qu'on y envoie pas des Français…

(J'adore l'antiaméricanisme, il ne s'embarrasse jamais de connaître le monde…)

21. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:48 par Humaniste

Et pourquoi pas "What a wonderfull world"

May the force be with him.

22. Le mercredi 5 novembre 2008 à 09:54 par Bébèrt

ça vous passera avant que ça me reprenne.

23. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:00 par LtR

Merci ! Et la Floride est redevenue le sunshine state !

24. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:01 par Nom ou pseudo

Belle nouvelle.

Bien évidemment, la question se pose de ce qu'il sera en mesure de faire - concrètement - mais c'est un beau symbole.

C'est également un beau baton dans les roues de ceux qui ne décrivent les Etats-Unis que par la caricature.


"Yes, we can!" Ce n'est pas l'antienne de Bob le bricoleur (aka Bob the builder) ? ;)

Eolas:
Attendez le résultat des sénatoriales et des représentants. Le Congrès semble basculer, et vers une majorité absolue. Obama aura les mains libres pendant deux ans au moins.

25. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:04 par LtR

Eh, les grincheux, on a juste envie de chanter. C'est possible ? Oh Virginia... (Aaron Neville, Randy Newman).

26. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:07 par LTR

Oops pardon, Lousiana, Virginia, c'est Jimmy Reed

27. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:09 par Ricklo

@Emilien: le site de CNN indique que certains des résultats que vous indiquez sont en réalité CONTRE la proposition en question, et non pour. Ainsi, les limites au droit d'avorter en Californie et dans le Dakota du Sud seraient rejetées par 53% et 55%, respectivement, et l'instauration par le Colorado de la vie dès la conception serait rejetée par 73%.

28. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:17 par anjul

cette elction, oserais-je le dire Sorkinienne (allez c'est fait ! désolée !!) n'aurait-elle pas pu attendre juste un jour de plus ? parce que pour l'epreuve d'anglais du concours de greffier qui est demain, elle est totalement a propos mais pour l'epreuve de droit pénal qui est cette aprem, je suis juste fatiguée d'avoir cauchemardé de Sarah Palin Vice présidente et maintenant, j'ai pas les yeux en face des trous... meme s'ils sont plein d'etoiles !

29. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:22 par marie laure

Réveil des consciences aux USA !!! Et pourquoi pas nous ? Ne sommes-nous pas capables aussi de devenir enfin Acteurs et de secouer notre léthargique résignation collective ?

30. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:23 par Alex

L'Illinois c'est bien joli, mais le véritable changement, porté par un leader charismatique, et les plus grandes émotions pour le camp progressiste, sont encore à venir.

J-9 avant le congrès de Reims.

Pas taper, je sors en courant.

31. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:24 par salah

Mme Christine Lagarde sur Lci affirme que si les USA ont élu un représentant d’une minorité ‎au poste de Président ,la France l’a déjà fait ! Interloqué ,le journaliste par ce qu’il vient ‎d’entendre ,pose la question à Mme Lagarde : De quel président parlez-vous ? Elle lui ‎répond modestement :Nicolas Sarkozy ,il est bien le représentant d’une minorité !‎

Si Mohamed Sarkozy l’entendait, il viendrait lui faire la bise en hélicoptère au sommet de ‎Bercy où elle attend que le ciel se dégage ,attend qu’elle puisse dire à son tour,qu’elle est ‎capable de voir la Russie. ‎

32. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:24 par LOmiG

Merci pour ce chant extraodinaire !

et oui : le discours de McCain est incroyable : à lire...!

33. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:25 par sylva

Je chante avec vous avec joie!
Le rêve américain nous enthousiasme à noveau, on a vraiment envie d'y croire.

34. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:26 par DMonodBroca

Que le sol s'effondre sous mes pieds, mais quel pathos!
Cet engouement planétaire pour Obama est tout sauf rationnel.
Tout se passe comme si le président des USA était le roi du monde. Or, il ne l'est pas (sauf dans l'exacte mesure où nous le considérons comme tel).
Le réveil risque d'être douloureux.

Eolas:
Ah, tout de même. Il aura fallu attendre 10h26 pour qu'enfin les aigris, les cyniques, les irréductibles démoralisés montrent enfin le bout de leur vilain nez. On a failli attendre. Je dis qu'en ce jour, j'ai envie de chanter, et mets une remarquable interprétation de Marvin Gaye, et voilà un engouement planétaire, un raz de marée de pathos irrationnel, l'élection du roi du monde, et seul DMonodBroca garde les pieds sur terre face à 6 milliards d'hystériques. Ah, que ferait le monde sans des visionnaires comme ça ? je vais vous le dire : il rirait moins.

35. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:34 par Steppos

@ Eolas # 9
Pardonnez mon erreur Maître.
Effectivement, si l' « engagement » US au Viet Nam a débuté sous Eisenhower dans les années 50, il s'est intensifié sous JFK.
Mais il me semble pourtant que parmi la ribambelle d'hypothèses de complot à l'origine de l'assassinat de Kennedy, les opposants à sa volonté de retirer les troupes US du Viet Nam étaient en bonne place, non ?
D'où ma remarque...

Eolas:
Ah, évidemment, si vos références sont les théories du complot, désolé de me référer aux faits, ils sont saugrenus ici.

36. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:35 par ô Constantine

@Salah: la diversité ne se résume pas aux communautés arabes contrairement à ce que laisse entendre vos propos monopolistiques; essayez de mettre votre sarkophobie pavlovienne de côté, et admettez que la société française n'est pas si raciste qu'on le dit puisqu'un fils d'immigré hongrois peut être élu président;
J'admet avec vous que cette élection a susciter des réactions nauséabondes dans certains milieux radicaux (en résumé, " vert, brun rouge et bleu foncé" ) , mais cela ne doit pas masquer cette réalité.
Saluons cette belle journée pour la démocratie; puisse certains Etats s'en inspirer, sinon pour le respect de la diversité (ou ce qu'il en reste) , du moins pour le principe de renouvellement des élites et du pluralisme démocratique; salutation à Bouteflika!

37. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:39 par EdwinAldrin

I couldn't agree less!

il y a des jours comme ça...
...où on a l'impression d'avoir regardé Neil Armstrong faire son premier pas sur la Lune.

dans ma tête, un peu de Georgia On My Mind, un peu de Sweet Home Alabama, et surtout America The Beautiful : "America, Americaaaa..."

Rappelons-nous cependant que Mr Obama serait chez nous plutôt à droite qu'au centre (à gauche ? vous voulez rire, je parle des USA!)

Rappelons-nous aussi que comme beaucoup d'américains...
il est pour le port des armes (mais il veut réguler la question, ouf!) et la peine de mort... (avec quelques bémols, c'est déjà ça, re-ouf!)

"Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 de Novembre..." euh pardon je m'égare, c'est un autre sujet :)

il a marqué l'essai, on verra bien s'il le transformera ! (mais qui n'aime pas un bel essai ?)

mais j'ai quand même une sacrée pêche ce matin !!

allez, pour la route :

O beautiful for spacious skies,
For amber waves of grain,
For purple mountain majesties
Above the fruited plain!
America! America!
God shed his grace on thee
And crown thy good with brotherhood
From sea to shining sea!

38. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:42 par yellowrose

Une démocratie solide de 300 millions d'hommes.
Et pour cette population de 300 millions un pouvoir législatif du Congrès avec seulement 102 Sénateurs (deux par état), et 435 House Representatives. C'est fantastique, peu de monde, les mandats courts, et les débats de campagne présidentielle qui sont d'une très grande richesse, et touchent toute la population.

En France pour 62 millions nous avons un Sénat pléthorique de 343 membres et ses dépenses faramineuses (plus une inflation galopante, il y en aura plus de sénateurs), une Assemblée pléthorique de 577 membres, les élections en tranches et illisibles (le mille feuille de 36783 communes, cantons, départements, régions, et sait-on encore), et on ne sait comment arrêter cela.
L'élection de Sarkozy a apporté un souffle de changement, mais c'est vraiment timide.

We shall overcome.

39. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:46 par Ed

C'est bien joli tout ça, mais qui va lui prêter un yacht pour "habiter la fonction" avant de prêter serment ?

40. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:56 par Nemo

En tous cas, j'appelle ça une leçon pour la France qui revendique le statut de Patrie des Droits de l'Homme.

Comme quoi le Bushisme ne représente pas nécessairement les Etats-Unis dans toute leur diversité.

41. Le mercredi 5 novembre 2008 à 10:59 par Steppos

@ Eolas : La théorie du complot me semble préférable (même si je reste assez sceptique) à celle dite (par ses détracteurs) de la "balle magique"... Mais peu importe ce n'est pas le sujet du jour !

Eolas:
Ah, c'est vrai, JFK a été rediffusé il n'y a pas longtemps. Ça met toujours les complotistes dans des états d'excitation pas possible. La Single Bullet Theory ne vise qu'à expliquer que comment trois balles ont pu causer toutes les blessures constatées sur les occupants de la voiture. Expliquer un fait (trois balles tirées, une manque, une au but, et une qui a blessé JFK et John Connally). Les complotistes se concentrent comme d'habitude sur ce qu'ils considèrent comme un point faible pour invalider tout le reste de la version officielle. Technique révisionniste classique. Peu importe que cela fait longtemps qu'on a constaté que les balles ne se déplacent pas en ligne drotie dans les corps (faites un peu d'assises, vous lirez des ces rapports d'autopsie édifiants, à moins que ce soit encore la CIA), ou que des analyses faites au niveau atomique en 1978 aient confirmé que les fragments retrouvés dans les blessures causées par le magic bullet provenaient très vraisemblablement de la même balle. Tout ce que ça démontre, c'est que les neutrons sont aussi dans le coup. Ça fait longtemps que j'ai renoncé à discuter rationnellement avec les complotistes. Leur regard apitoyé sur ma naïveté, je le prends comme une décoration.

42. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:04 par dpmbzh

Trop facile pour lui, il avait la Barakacka et à la vue des résultat la colistière de Mac Cain (contre lequel il s'est fritté) en a Pallin d'envie

43. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:09 par Steppos

@ dpmbzh : Roi du jeu de mots et du calembour ?

44. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:25 par Lûciole

(C'est juste chez moi que le lien ne fonctionne pas ?)

Tina Fey, qui a si bien imité Sarah Palin au SNL, disait :
"If she's elected, I'm done. And when I say I'm done, I mean I'm living earth."
Ouf, on n'est pas passé loin quand même.

45. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:27 par Minghella

Une dame, devant Mc Cain, lors d'un meeting :
- "et j'ai lu beaucoup de choses, sur lui, et je vais vous dire, il s'appelle Hussein, c'est un arabe".

Mc Cain :
- "non madame, non, je ne peux vous laisser dire ça, c'est un bon père de famille, vraiment"

Et voilà comment, en plus, Mc Cain a fait la campagne d'Obama, il ne pouvait faire autrement.

C'est ce que l'on appelle le résultat positif d'une politique de ségragation, c'est assez terrible !

Reste ceci, le prénom. Là, c'est le retour du refoulé :

Barack Hussein Obama

- Bush fils est élu, dans l'ombre de Papa Bush.
- héritage compliqué...
- cadeau ! le 11 septembre. Rage contre l'attaque, Bush fils déclenche.
- s'en prendre à quelqu'un, mais qui ?
- Hussein, en Irak : Bush fils se met en tête de réparer la faute du père commise, en 1991. Le père Bush n'était alors pas allé assez loin, tout le monde le regrettait...
- Bush fils se paie Hussein, au lieu de se payer le père.
- On voit comment ça se finit : les américains comprennent le piège. Les morts, et les attentats.
- la dette se solde, on remet Hussein en cheval, mais pas en Irak, devant la face de celui qui voulait, au lieu du paricide, s'en prendre à l'ennemis du père.

En plus il est candidat... on vote pour lui. Et hop...

Minghella

46. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:33 par Badaboum

Moi ça me fait penser à ça : www.deezer.com/track/1979...

Oh yeah

47. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:34 par tilou

merci aux joyeux, merde aux ennuyeux

and i think to myself, what a wonderful world

48. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:40 par salah

@ ô Constantine

Vous avez la prétention de bien connaître la société française .Je vous félicite !Vous vous ‎improvisez en son défenseur .Prenez -en soin . Prenez soin de ses cultures et de sa langue ‎autrement vous lui faîtes du tort. Ma culture française m’astreint à la modestie et ‎m’interdit d’y voir un rapprochement entre ce qui s’est passé aux Etats-Unis et ce qui ‎s’est passé en France aux dernières élections. Libre à celui qui voit du pareil au même ‎partout.‎ Cela ne l'empêche pas d'être heureux !

Avant que je n’oublie, Kaddafi se joint à Bouteflika pour vous exprimer leurs gratitudes ‎pour les salutations. ‎

49. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:44 par Lucas Clermont

Ouais pour le moment il fait le malin parce qu'il ne s'est pas frotté à l'internationale des magistrats ; attendez simplement qu'il prétende réformer la carte judiciaire et on en reparlera !

50. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:45 par bambino

Je déchante déja en voyant de cet édifiant sondage du figaro : voteriez vous pour un noir.

Actuellement 38% repondent non, sans autre forme de procès.

Ca fait mal!

Eolas:
Ça dépend, si c'est Omar Bongo, c'est préoccupant que ce ne soit pas plus.

51. Le mercredi 5 novembre 2008 à 11:56 par ô Constantine

@ salah:
je remercie tous les jours la France d'avoir accueilli ,même mal, mon père et sa famille s'échappant du mellah.
Sans cela, je crois que je ne serais même pas sur cette terre pour parcourir le blog de Me Eolas...
Je comprends que vous soyez amer avec cette victoire de Barack Hussein Obama, son être et son parcours témoignent du refus des idées qui séparent.

52. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:05 par WebOL

John McCain est le meilleur avocat (sic) pour le dire :

"A century ago, President Theodore Roosevelt’s invitation of Booker T. Washington to dine at the White House was taken as an outrage in many quarters. America today is a world away from the cruel and prideful bigotry of that time. There is no better evidence of this than the election of an African-American to the presidency of the United States."

53. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:07 par Clems

Le problème c'est que nous à force de manger du saucisson, du fromage qui pue, on est blindé. On ne risque pas la contamination.

54. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:09 par C

Comme Obama a gagné, c'est la victoire de la démocratie.
Si McCain avait gagné, c'eût été la victoire du racisme.


Tant de gens qui basent leur opinion sur la couleur de peau, ça me renverse. Mais ces gens-là ne peuvent pas être racistes : la preuve, ils soutiennent un noir.

55. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:10 par Steppos

@ Eolas :

Oh non Maître je ne suis pas de ces complotistes révisionnistes fanatiques pour qui seule leur version de l'Histoire est vérité et que toute autre n'est que mensonge éhonté ! Et non,je n'ai pas vu la énième rediffusion du film d'Oliver Stone. Je me base seulement sur la lecture de l'ouvrage de Garrison (il y a quelques années de cela, donc pas de toute première fraicheur mémorielle) et il ne me semble pas me souvenir qu'il ait visé les expertises dont vous faîtes part. (mais il avait sa conviction et, comme tout bon district attorney, s'était attaché à écarter tout ce qui n'accréditait pas sa thèse)

Quant aux rapports d'autopsie, j'en ai vu tout de même défiler quelques uns (deux ans de service pièces à conviction avec toutes les petites choses sanglantes dont on peut hériter et les procédures y afférant) mais je n'ai jamais réellement eu le temps ni la possibilité de les étudier (la simple vision des clichés me suffisait amplement...)
Mais j'imagine fort bien qu'une balle n'entre pas forcément dans un corps pour en ressortir selon un axe parfaitement rectiligne (non je ne suis pas fan des experts non plus)
Maintenant j'ai confiance en votre expérience en la matière.

Et non, je n'ai jamais eu l'audace de croire que vous puissiez être naïf... (et certainement le suis je bien d'avantage)

56. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:12 par Minghella

à commentaire 49, bambino

Je déchante surtout à l'idée que l'on puisse faire de tels sondages. ça veut dire quoi ça ?

C'est comme Giacometti, Pierre, pas l'autre, hier soir, sur iTele : "sa race".

Mais combien de fois faudra-t-il dire que la réalité de plusieurs race humaine n'a aucun sens, ni intellectuel, ni biologique ?

Et voudriez vous voter pour une femme qui a un grain de beauté à la cheville gauche ?

Vraiment, de tels sondages, ça n'honnore personne et encore moins le figaro, et encore moins ceux qui répondent, et encore moins encore ceux qui s'offusquent de la réponse sans se demander le préalable nécessaire à poser une question pareille....

Minghella

57. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:15 par Bardamu

ça veut dire quoi cher Eolas être "raisonnablement heureux" : celui qui me dit, de visu, "moi je suis raisonnablement heureux", je lui ris au nez : je suis heureux, certes, mais avec un zeste de raison ! (est-ce un bon piment ?)

Précision à propos de la guerre du Viet-Nam : les USA étaient fortement impliqués bien avant JFK (le régime sudvietnamien est mis en place avec leur aide, les conseillers militaires arrivent peu après, i.e. dans le milieu des années 50, JFK poursuit la politique d'Eisenhower, mais c'est surtout Johnson qui envoie le gros de la troupe, c'est-à-dire l'infanterie).

Bien à vous,

Bardamu.

58. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:18 par machin

Même si l'élection d'Obama est réjouissante, les médias français font un contre-sens total en insistant sur le fait qu'il soit noir alors que justement il a réussis à éviter les questions "raciales" (au sens américain) durant toute sa campagne.
Son discours à la convention démocrate de 2004 (il n'y a pas d'amérique noire, blanche, il y a une seule amérique) tendrait à le rapprocher du modèle républicain français, que justement Sarkozy veut détruire.

Il est paradoxal de voir des gens ayant voté Sarkozy c'est-à-dire contre ce modèle républicain, pour une politique xénophobe (ministère de l'identité nationale) se réjouir de l'élection d'Obama.

59. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:18 par Paralegal

"The road ahead will be long. Our climb will be steep."

Y a pas déjà un copyright là-dessus ?

60. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:23 par Sable de la Terre

Merci pour ce beau chant en ce beau matin.
Personnellement, j'avais plutôt envie de réciter un poème:

fr.youtube.com/watch?v=HD...


"Here on the pulse of this new day
You may have the grace to look up and out
And into your sister's eyes,
Into your brother's face, your country
And say simply
Very simply
With hope
Good morning."

Good morning, America !

61. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:27 par IceCream

@ Eolas et tous les amoureux du complot

Et une seule balle tirée par la mafia c'est possible? (après tout ça ne peut être que la mafia, elle fait toujours "le mal" ^^). Je peux avoir une médaille aussi? ^^.

@Eolas et lui seul

Avez-vous déjà écris un billet sur le système de l'élection du président des Etats-Unis?

Eolas:
Pas un mais trois : un, deux, trois.

62. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:31 par Bardamu

J'ai oublié de vous demandez à tous (bien sûr je me réjouis de l'élection d'Obama, ça solde les comptes à l'égard des USA) : que pensez-vous des votes anticipés ?
Mon opinion : ça ne pose un gros problème parce que c'est à la fois démocratique (on ne force personne à voter avant, il y a toujours liberté de vote) mais je ne peux penser que ça affaiblit la légitimité de la volonté générale : celle-ci s'exprime idéalement en un instant, dans les faits lors d'une journée de vote, mais que signifie un vote qui s'étale sur plusieurs jours voire semaines ? Ce qui m'étonne c'est qu'une telle procédure puisse être autorisée dans plusieurs Etats américains sans être questionnée. Cela fait tout de même perdre beaucoup de son intensité au vote si on rend légale son expression différée : on arrête une date à un vote, c'est-à-dire que l'on peut discuter de son vote (on en garde la liberté) autant que les autres, donc tous jusqu'à même moment.
Je suis donc très gêné par une telle procédure, mais peut-être suis-je has-been : et vous ?

63. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:35 par Ptit Dino

Ben, maintenant, il n'y a plus qu'à espérer :)

@bambino (49)

Tant qu'il n'y aura pas d'hommes/femmes politiques noires de premier plan et crédible, pas de raison que cela change.
Si on me pose la même question actuellement la réponse est non, vu que je ne connais pas de personnes noires qui me donnerait envie de voter pour lui/elle à la présidence. Et vu le rythme de renouvellement de la classe politique en France, peut-être qu'en 2027 la question se posera...

Et comme je l'ai entendu encore récemment, Clinton fut le premier président américain noir, il était blanc, Obama est le premier président américain noir, il est métis et pas afro-américain, il reste encore aux USA à élire un candidant noir afro-américain ;).

64. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:36 par Ptit Dino

Pour compléter Bardamu (58):

ce qui me pose problème, c'est qu'un mort puisse voter légalement (exemple la grand-mère d'Obama).
Tiberi aurait dû être américain :o)

65. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:49 par holdi

J'ai vécu un moment dans le Ve arrondissement, les morts y votent aussi.

66. Le mercredi 5 novembre 2008 à 12:52 par Esurnir

@Eolas: Ca a beau être la position Française, je suis désolé mais prendre la France comme point de reference sur ce genre de sujet est un peu gonfler...

Je regarde les résultat de la proposition 8... j'ai un peu de mal a parler a mes potes en Californie... ça fait un peu de mal sachant qu'en plus la Californie est le seul état us ou une personne d'un autre état pouvait se marier d'après ce que j'ai entendu.

Enfin bon les chiffres actuel après 80 % de compte des voie est un 52% pour le oui... j'ai un peu mal a leur parler les pauvres. Malgré la non rétro activité d'une telle mesure, disons qu'ils ne trouverons probablement personne d'ici un moi pour se marier.

52% au moins, c'est pas énorme ça peu changer en une génération. Pas la notre peut-etre, les lesbiennes d'aujourd'hui seront-ils les madeleines de demains tel que ces dames noires américaines qui ne peuvent croire étant ne sous le soleil de "séparer mais égal" qu'un tel évènement arrive aujourd'hui?

Lorsqu'on s'est tous réjouit hier a l'annonce de la victoire d'Obama, un ami nous a dit "je ne me réjouirai pas tant que la proposition 8 ne sera pas enterrer...". Si vous avez un remontant je ne refuserai pas parce que la... j'ai un peu de mal.

Eolas:
Bon, remettez-vous. D'abord, la Californie n'est pas le premier État où le mariage homosexuel est admis, c'est le Massachusetts. Parlez à vos potes en Califonie, ils vous expliqueront que le Golden State n'est pas le Bay Area, que le gouverneur est républicain (certes modéré), et que Sacramento est une ville aussi cul serrée que n'importe quelle ville du Middle West. Sacramento, c'est la capitale de la Californie. Enfin, fermer le mariage aux personnes de même sexe n'est pas leur interdire de vivre en couple, même au grand jour. Ce sera même plus facile en Californie qu'en Espagne, pays qui reconnaît le mariage entre personnes du même sexe. À titre perso, je me sentirai mieux le jour où la Californie abolira la peine de mort. C'est une loi qui faut bien plus de mal.

67. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:02 par boratkehul

yes we can....

il y a un truc bien dans ce résultat : Navarro est content, car obama... rit !!! (ça marche aussi avec jean-pierre coffe ou jean-luc petitrenaud)

en plus, ma connaissance de la discographie de marvin gaye se limitait à "sexual" (en même temps, avec un nom pareil...)

mais le plus dur commencera pour lui à partir du 20 janvier 2009...

68. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:02 par boratkehul

yes we can....

il y a un truc bien dans ce résultat : Navarro est content, car obama... rit !!! (ça marche aussi avec jean-pierre coffe ou jean-luc petitrenaud)

en plus, ma connaissance de la discographie de marvin gaye se limitait à "sexual" (en même temps, avec un nom pareil...)

mais le plus dur commencera pour lui à partir du 20 janvier 2009...

69. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:04 par boratkehul

désolé pour le surplus de commentaires, mauvaise manip... si vous pouviez corriger....

Une chose est remarquable aussi : le financement privé de la campagne des démocrates... en france, c'est illégal, demandez à emmanuelli ;-)

70. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:18 par H0BB

Maitre Eolas,

J'ai toujours adoré lire vos multiples billets tant ils étaient instructifs et pleins de bon sens. Néanmoins, et pour la première fois (c'est la raison qui m'ammène à poster...) je suis endésaccord avec vous.

#20 : "J'adore l'antiaméricanisme, il ne s'embarrasse jamais de connaître le monde…"

Sachez qu'il existe des anti-américains qui le sont - justement parce qu'ils commencent à le connaitre...

Cordialement

Eolas:
Je les pratique depuis un petit moment. Ils croient le connaître. Grosse nuance.

71. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:21 par Clipper

Quelques reflexions personnelles

D'abord je voudrais souligner la dignité de macCain dans son discours concédant la défaite. Je ne suis pas fan de l'homme politique, mais on doit au moins reconnaitre que c'est quelqu'un de bien.

L'espèce de ferveur mondiale qu'on observe est surtout révélatrice à mon sens de niveau de rejet atteint par l'équipe Bush.

Enfin, une petite question : sans vouloir porter la poisse, que ce passerait-il si Obama venait à décéder avant la réunion du collège électoral (en décembre si je ne me trompe pas) ou avant son investiture (le 20 janvier) ?

Eolas:
Les Grands électeurs retrouvent leur liberté pour élire qui ils souhaitent à la présidence des États-Unis. Joe Biden serait le résultat le plus probable.

72. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:22 par florencem


I've a dream.

73. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:24 par DMonodBroca

@ 34

Cher maître,
Si votre tableau est juste, il ne l'est pas, mais supposons un instant qu'il le soit -- 6 milliards d'hommes qui rient unanimes d'un côté et un seul pauvre demeuré qui ne rit pas en face, moi -- êtes-vous si fier d'être du côté des 6 milliards ?

Eolas:
Je suis toujours fier d'être du côté des rieurs.

74. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:27 par jjpower

OYEZ OYEZ
Un grand tournoi est ouvert, oserez vous affronter notre champion?

htrjzrrjz.labrute.fr

Ne découragez pas et entrainez vous, petit à petit on deviens moins petit (dixit le sage petit filou)

75. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:41 par H0BB

Au même titre qu'il ne faut pas généraliser la bêtise à tous les américains (ce à quoi je suis tout à fait en accord), il ne faudrai pas non plus généraliser l'ignorance à tous les anti-américains.

Tout pays a son passé, son actualité, mais je pense que peu font preuve du cynisme dont font preuve les américains actuellement.
Ca me rappelle plus ou moins les croisades. Leur (raison officielle d') agissement se résumerai à "parce que notre vision de la démocratie est la meilleure, on va l'imposer". Ne serai-ce que le principe, ça me laisse sceptique...
Néanmoins je doute que le but ici soit de lancer un Troll (surtout que ce genre de Troll a la vie dure), je tacherai de ne plus ré-aborder le sujet dorénavant.

Merci de votre vivacité pour vos réponses.

Cordialement

76. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:44 par yves

Je proteste contre toutes les théories saugrenues:

Kennedy a été assassiné par un complot international des grands du monde de l'époque parce qu'il s'était inoculé le virus de l'immortalité.

Sinon moi aussi je suis content. Barack Obama lui même ne changera peut-être pas grand chose, mais que les américains aient réussi à élire un métis, fils d'un kenyan ouvertement athée quoique d'origine musulmane, ça un peu change l'image que j'avais de ce pays parfois désespérant.

Les USA pour moi, avant, c'était les procès du singe à répétition, c'est les fondamentalistes catholiques omniprésents ("Dieu veut que vous donniez jusqu'à ce que vous ayez mal!"), la
peine de mort mais surtout pour les noirs, le kkk.

Maintenant c'est un métis président.

Je suis aussi content que lorsque Nelson Mandela a été élu président.

77. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:45 par H0BB

Après relecture du post, une partie pourrai prêter à confusion. Nul rapport entre les croisades et la suite de ce que j'ai écris, il s'agissait juste d'une parenthèse...

Cordialement

78. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:50 par corentin

à défaut d'être original, ça me fait plutôt penser à ça : www.youtube.com/watch?v=l...

79. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:54 par Tache d'huile

Cette élection fait beaucoup d'heureux.
Regardez du côté des "swing states".
Après cette élection, eh bien, ils auront encore plus de swing.

80. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:55 par Sartorius

Maître,

Je vous avais envoyé un mail récemment (et au mauvais moment: lors de l'action des magistrats) à propos de votre billet "Elections américaines (2)". Mail dans lequel je vous posais deux questions.
maitre-eolas.fr/2004/07/0...

Je vous les re-pose ici, espérant que vous ne verrez pas de ma part la volonté de troller mais simplement de comprendre:

1/
Vous écrivez: "Elire le président au suffrage universel direct revient à donner un poids considérable aux Etats les plus peuplés [...] au détriment d’Etats [moins peuplés]. Ce serait contraire au principe d’égalité des Etats fédérés."

Ma question: En quoi les Etats fédérés sont ils plus "égaux" grâce à l'election des grands électeurs (dont le nombre est pondéré selon la population des états) plutôt que l'élection au suffrage universel direct? (Et qu'est-ce que ce "principe d'égalité des Etats fédérés"? Qu'implique-t-il?)

2/
Vous écrivez plus loin: "Vous écrivez plus loin: "Pour que cette représentation pondérée joue à plein, une désignation proportionnelle a été écartée, au profit de la règle « the winner takes all »"

Ma question: En quoi la "désignation proportionnelle" serait-elle moins en faveur d'une représentation pondérée que la règle du "winner takes all". Et cette règle du "winner takes all" n'est-elle pas justement contraire au principe d'égalité des Etats fédérés, donnant plus de poids aux états apportant le plus grand nombre de grands électeurs (les plus peuplés donc) ... travers que vous dénonciez plus haut pour l'élection au suffrage universel direct...

81. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:56 par Lucas Clermont

On se réjouit de l'élection de Obama parce qu'on mesure le chemin parcouru aux USA par un noir ; de la même manière en France on se serait enthousiasmé de l'élection de Royal parce qu'elle est une femme. Cet enthousiasme met juste en évidence le caractère archaïque des sociétés étatsuniennes et françaises. Soyons juste c'est quand même consternant de devoir se réjouir de l'élection d'un noir ou d'une femme. Hélas les milieux éclairés sont minoritaires, quand ils ne sont pas microcosmiques.

Eolas:
Soyons plus précis : on peut bien sûr se réjouir de l'élection d'un noir ou d'une femme, voire d'une femme noire, a très envie de dire Rama Yade. Ce qui est consternant est de s'en réjouir parce qu'il est noir, comme si c'était une fin en soi.

Pour ma part, je me réjouis de l'élection d'un président jeune (47 ans en août), qui n'a pas à mettre en avant son passé militaire (McCain, Kerry, Dole, Bush Sr…) ou en rougir (Clinton, Bush Jr.), et qui a une vraie envergure de chef d'État comme on n'en a pas vu Pennsylvania Avenue depuis Reagan. C'est le tribun du discours de Philadelphie que j'applaudis. Et je regrette plus que j'approuve les discours qui focalisent sur la couleur de sa peau. D'autant qu'il est autant noir que blanc, étant issu d'une famille paternelle noire comme l'ébène et d'une famille maternelle blanche comme l'albâtre. Et n'étant pas descendant d'esclave mais fils d'immigré, il n'a pas du tout la culture afro-américaine ; il a grandi à Hawaï, a fréquenté les meilleures universités. De ce point de vue, c'est son épouse qui symbolise bien plus l'intégration des noirs américains. Je me méfie des joies bâties sur des illusions.
Il demeure que les États-Unis ont élu, j'en suis persuadé, un grand président, et le meilleur des candidats en lice (je redoutais une présidence Clinton II). Et Chapeau à McCain, qui a fait une campagne digne selon les standards US, et a élégamment reconnu sa défaite. Les Réps s'étaient eux aussi choisi un bon candidat. McCain a hélas laissé échapper son destin en 2000.

82. Le mercredi 5 novembre 2008 à 13:59 par Gogol

Bon, la leçon de démocratie est évidente ici de la part de ces "vauriens" d'américains, lesquels étaient montrés du doigt il y a peu.
Je voudrais souligner, surtout, le contraste avec notre système de représentation établi de tel manière que la continuité dans un certain conservatisme soit assuré. Les exemples de Chirac secrétaire d'état en 1967) , Mitterrand (plusieurs ministre de la IVé Rép) et de notre actuel président (membre de l'UDR à 20 ans et maire de Neuilly à 28 ans) sont des preuves irréfragables...
Combien y a-t-il de noirs et d'arabes maire, président de département ou de région, député ou encore sénateur ?

Eolas:
Techniquement, il est illégal de les compter.

83. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:00 par Kerri

La campagne a en tout cas été très intense, jusqu'ici en Europe.

Obama montre que l'American dream n'est pas mort: il est métissé, c'est un homo novus: sa famille n'appartient pas à un "élite" financière, politique ou administrative, en bref, rien ne le pré-destinait à devenir président de la première puissance mondiale.

Il n'empèche qu'il a pu le faire et qu'il a réussit. En cela, il est l'incarnation de l'american dream.
Et, à titre subsidiaire, il casse certains clichés que certains ont des usa, qu'ils présentent comme une juxtaposition de communautés ethniques antagonistes, et ce n'est pas plus mal.

Même si on ne devait retenir que ça d'Obama, il me semble que c'est déja bien.

Eolas:
Pourrais-je avoir votre définition de l'élite ? Columbia University, Harvard Law School, prof de droit constit' à l'University of Chicago Law School, avocat, marié à une avocate issue de Princeton University et the Harvard Law School, qui a bossé chez Sidley Austin, au cabinet du maire de Chicago, pour les hôpitaux de Chicago… Si ça c'est pas de l'élite, ben mince.

84. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:02 par Sub-marine

Dommage que ce soit justement ce matin-là que Rachida Dati ait choisi pour présenter son nouveau projet de loi sur la "surveillance de sûreté" (??!!).
Ca casse l'ambiance...

85. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:08 par Ericka

@4, Emilien
"Colorado Amendment 48: Human Life from Moment of Conception 73%"

Il me semble que c'est plutôt Human Life from Moment of Conception 27%. Les 73% ont voté No.

Abortion limits, c'est aussi No à 55% dans le South Dakota, d'après les dernières mises à jour.

edition.cnn.com/ELECTION/...

Ceci dit, il est étonnant de constater que les Américains, dans ces Etats en tout cas, paraissent libéraux sur tous les sujets SAUF en ce qui concerne l'homosexualité (mariage et adoption).

Il est intéressant enfin de noter que dans le Nebraska, et peut-être dans le Colorado, la discrimination positive se voit rejetée. Recul ou avancée ?

Eolas:
N'oubliez pas qu'aux États-Unis, le christianisme est une référence morale couramment admise et revendiquée. Ce refus ne doit pas tant s'assimiler à une homophobie répandue qu'à une défense du mariage au sens chrétien.

86. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:10 par artemis

bonjour Maitre bonjour tous

en regardant la video mise en ligne je me suis surprise à repenser à nos élections et à la prestation plus que ridicule de Mireille Mathieu chantant les milles colombes .( reprise en parodie par Alévéqué et son tour de FRance)
et cela m'a mise doublement de bonne humeur

bonne journée à tous

87. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:11 par PEB

Cette élection est aussi le résultat de la Crise qui a fait s'envoler l'ancien régime avec la Lehmann.

Ceci dit, nous avons comme "maître du monde" un "bizuth" des fonctions exécutives mais d'une intelligence politique rare. Son discours d'union nationale laisse à penser que, malgré et contre sa majorité démocrate, il aura sans doute une politique de consensus bipartisan.
Sa présidence de la Harvard Law Review a été marqué par la frustration de ses camarades progressistes libéraux qui enrageaient de le voir s'accoquiner avec des élèves brillants mais conservateurs. Il devrait donc en étonner plus d'un.

Son mandat n'est pas de mettre en route les politiques démocrates mais de remettre le pays à l'endroit. Le "yes, we can!" est en réalité une aspiration à la restauration morale du pays.

On peut rapprocher l'élection de Nicolas Sarkozy de celle de B. H. Obama:
- Ce sont des fils d'immigrés et ont des origines multiculturelles. En cela, Bayrou ressemble à un McCain et Royale à une sorte de Hillary C.
- Leur père était absent.
- Ils sont jeunes pour leur haute magistrature.
- Ils ont été élus sur la base d'une crise de déréliction nationale.

88. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:17 par nico

Désole de vous derangez mais je suis en train de faire une dissert sur le sujet
les procedures penales a l'aune du temps

Ce sujet est tellement ambigu que ne sais pas qu'elle plan faire pour ne pas faire un hors sujet

J'ai besoin d'aide

Eolas:
Commencez par ne pas traîner sur internet. Analysez votre sujet, et lancez-vous. Vous ferez comment, le jour de l'examen ? Yes you can !

89. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:25 par Lûciole

Nico : 82
Et le café, en plus du plan de votre dissertation, avec ou sans sucre ?

90. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:26 par Thau

Le discours de Mc Cain est certes très digne, mais celui d'Obama est impressionant.

Le premier paragraphe, notamment, mériterait de rester gravé dans l'histoire.

Sinon, je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire à ce que les américains aient élu un noir. Ils avaient bien choisi un handicapé mental lors des deux scrutins précédents !

91. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:27 par lagos

Maître Eolas, je partage votre joie. Ce que j'ai trouvé particulièrement réjouissant, c'est l'incrédulité de tous les vieux briscards blasés du journalisme et de la politique sur CNN. Le résultat était prévu par tous les sondages et pourtant une fois là, ils ne parvenaient pas y croire.

Et pour tous les commentateurs sceptiques, avez-vous une idée de ce que peut être l'ouest du Kenya d'où vient le père de Barack Obama ? Passer en 2 générations du "bush" à la Maison Blanche, comme le disait Spike Lee, y a qu'en Amérique que ça peut arriver.

92. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:30 par Julien

I'm singing in the rain

93. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:34 par Ouache

bon, on sait toujours pas qui de l'hippopotame ou de l'éléphant est le plus fort;
Mais semble il y avoir une règle qui s'applique à la fois en France et aux US:
ici comme là bas, l'âne bas l'éléphant.

Ca nous fait au moins un point commun. ^_^;

94. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:37 par Aramu

Merci pour le morceau, ça sonne grave et le public adore ça, encore que je n'arrive pas bien à discerner si l'engouement est plus produit par la musique, l'interprétation ou l'amour du symbole.

En tout cas ce résultat est un symbole, et je suis heureux de chanter aussi...

Merci pour le blog, bonne journée

95. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:44 par Modus operandi

Le symbole est fort et très beau.
mais un jour, les Etats-Unis éliront un président qui pourra se dire athée, qui pourra être pour le droit à l'avortement et contre la peine de mort.
Ce président sera noir, blanc ou vert. Le vrai changement sera ailleurs.

96. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:44 par nico

reelement desole d'insister mais j'aurais besoin d'aide quelqu'un aurai une idee pour mon sujet

Les procedures penales a l'aune du temps

97. Le mercredi 5 novembre 2008 à 14:50 par Thau

Eolas:"Je les pratique depuis un petit moment. Ils croient le connaître. Grosse nuance"

A qui le dites vous....il y en a même qui ont réussi à se persuader que les Etats Unis avaient soutenu les dictatures militaires en amérique du sud.

Eolas:
Ah, oui, le célèbre reproche de non virginité. Comme j'aimerais effectivement pouvoir leur faire ce reproche sans devoir aussitôt baisser les yeux de honte. Parce qu'en ce qui concerne l'Afrique, la France peut parler au présent.

98. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:11 par Rémi

@ Sartorius (74) :
Je n'ai pas vraiment d'avis arrêté sur ces questions, qui relèvent à mon sens en bonne partie de la philosophie politique, mais j'avais vu pas mal d'arguments et de discussions sur les pages Wikipedia (en anglais, forcément) traitant du système électoral américain. Par exemple, la page sur le collège électoral en.wikipedia.org/wiki/Ele... et celle sur le 12ème amendement en.wikipedia.org/wiki/Twe... donnent de bons points de départ.

99. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:12 par Gwen

@ Eolas : «Je les pratique depuis un petit moment. Ils croient le connaître. Grosse nuance.»

Cela dit, c'est un avis perso mais à mon avis assez partagé, quand on dit «je connais telle chose», implicitement, et en particulier quand la chose en question est aussi complexe qu'un des pays les plus peuplés, divers et influents du monde, cela veut dire «je crois connaître telle chose». Cela s'appelle l'exercice du doute : vous devriez essayer de temps en temps.

Eolas:
Vous me prenez pour un magistrat ?

100. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:20 par Barbecane

#41
Kevin Costner, révisionnisme, « complotisme », n'en jetez plus !
A l’appui de votre « myso-comploticité », l’unique vacuité du romantisme balistique ?
Aussi la version officielle ne souffrirait en nul endroit d’obscurité.
Et pendant que les paranoïaques bovarisent dans les allées de leur ignorance, le rapport de la Cour Suprême fait autorité en stricte narration de la réalité. Certes, Magic Bullet résonne plus comme un club de Base Ball, c’est pourquoi l’exercice de retournement est assez sommaire. Si la métonymie (Magic Bullet = Conspiration = bidon) vous suffit pour évacuer l’interlocuteur, en sophiste (au sens noble svp) avisé et économe de ses traits, il n’empêche que l’on ne puisse faire l’impasse sur un point.
Tout crime d’Etat n'est jamais perpétré par lui-même.
Constance historique et géographique d’une réalité au crédit de laquelle l’on trouve toujours un individu isolé en proie à la démence ou la pure méchanceté pour toute origine des dégâts causés. Evidence simplissime tant que la réalité est un postulat a priori.
Souhaitons donc à Obama de ne pas susciter de telles pulsions isolées, quand bien même sa politique froisserait, par hasard, de puissants intérêts.
Je m'associe à votre enthousiasme mesuré et votre joie ouverte.
#34
N'en déplaise à cet évêque de Bourges, ce grognon désabusé qui n'a rien remarqué de particulier.

101. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:22 par Younes

@ 91 Thau = c'est un peu le cas non ?

L'élection d'Obama met à mal l'anti-américanisme primaire qui confond le peuple américain et l'administration au pouvoir (l'administration Bush en l'occurrence).

Aujourd'hui, à l'image de maitre Eolas, je veux profiter du moment. Les larmes de Jesse Jackson sont pour moi l'image qu'il faut retenir de cette nuit. Ce fut énorme !

102. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:38 par 240-185

>> L'élection d'Obama met à mal l'anti-américanisme primaire qui confond le peuple américain et l'administration au pouvoir (l'administration Bush en l'occurrence).

Il y a fort à parier que les anti-américanistes primaires auront tendance à "bushiser" Obama. Ça c'est pour les plus softs d'entre eux.
Ensuite, y'a la tendance hardcore qui consiste à l'associer soit aux sionistes, soit aux Illuminati, soit aux deux à la fois si on est en forme, profitons-en, c'est pas cher, deux pour le prix d'un.

En tous cas, mieux vaut ne pas en tenir rigueur.

103. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:41 par Yves D

Bon, puisque les Iou éhssé sont capables de non seulement de tourner le dos à 8 ans de Busherie, mais encore d'élire un métis à la magistrature suprème (qui aura sans doute à nommer qqs juges à la Cours Suprême) ... que va-t-on faire en France pour ne pas avoir l'air ridicule maintenant ?

Et pourquoi pas, comme là-bas, élire ses juges ???

Eolas:
Super idée. Je propose comme date le 3 décembre, ça vous va ?

104. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:41 par Sable de la terre

Cher maître,
pourquoi mes commentaires sont-ils bloqués ?
Cela fait deux fois que je poste, et mes commentaires n'apparaîssent pas, plus de 30 mn après avoir posté...
Pourtant rien de bien subversif, juste une allusion au poème de Maya Angelou, On the pulse of morning... Qui me paraît appropriée aujourd'hui.
Quid ?

Eolas:
Les mots en anglais ont fait soupçonner un spam.

105. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:45 par Sable de la terre

Ah, maintenant, les commentaires apparaissent. Je sais, j'ai l'air stupide.
Pour que ça serve au moins à quelque chose:

www.youtube.com/watch?v=H...

106. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:53 par tafkap

Bravo à Obama. Mais quand même, tellement d'espoir sont sur ces épaules, pfff....
Don't crack under pressure Mr President...

107. Le mercredi 5 novembre 2008 à 15:53 par decalage

@90:
Vous avez raison, le sujet est très compliqué. Pour vous donner un indice il était plus simple avant les grecs et les romains.

Mais avant de commencer, je vous propose un plan pour "le respect de l'orthographe à l'aune du temps", en étudiant 1) l'apport de M. Ferry avec l'école pour tous, puis 2) le Bescherelle, pour conclure sur 3) l'orthographe entre tradition et modernité.

108. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:14 par villiv

@nico #82 et #90 (et dans le même sens que Ferry (#99) :

le sujet est effectivement très compliqué (ouah, la pression monte, monte, et monte encore)

il suffit donc de répondre de façon tout aussi complexe

ou alors noyez le poisson (c'est une image)

ou, non, mieux, ne répondez pas au sujet : bah oui, c'est forcément un piège,

ha mais non, je sais ... faites comme Eolas vous l'a indiqué, évidemment ;-)

109. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:26 par fruit de mane

@88: Me Eolas, est sans pitié;
je vous propose la problématique suivante: la maîtrise du temps par la procédure pénale, et la procèdure pénale tenue par le temps.

Qu'en dites vous ?

110. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:27 par fruit de mane

@88: Me Eolas, est sans pitié;
je vous propose la problématique suivante: la maîtrise du temps par la procédure pénale, et la procèdure pénale tenue par le temps.

Qu'en dites vous ?

111. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:36 par DMonodBroca

@ 73

Cher Maître,

Etes-vous si sûr que le camp des rieurs soit toujours le bon camp?

Ci-dessous extrait de l'Evangile de Marc :

« Puis ils se mirent à lui faire des révérences : « Salut, roi des Juifs ! ». Ils lui frappaient la tête avec un roseau, crachaient sur lui, et s'agenouillaient pour lui rendre hommage. Quand ils se furent bien moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau rouge, et lui remirent ses vêtements »

La vocation de l'avocat n'est-elle pas de défendre celui qui subit les rires ?

Eolas:
Non. Si vous lisez la suite de ce texte, vous verrez que le dernier des soucis de J. de N. dit "le C." fût que l'on se moquât de lui. Je ne défends pas contre les rires, mais contre les crucifixions.

112. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:43 par GdM

Je me félicite ouvertement de l'élection de B.H. Obama et apprécie à sa juste valeur cette leçon américaine de démocratie. Je l'évoque dans mon blog à destination d'une autre profession et me suis permis, cher Maître, de citer votre article.
Comme tous les espoirs sont aujourd'hui permis peut-être que GdM sera à la dite profession ce que Maître Eolas l'est au Droit, ...incontournable.
Bien cordialement.

GdM
labmutation.blogspot.com

113. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:50 par Ricklo

Concernant le discours de concession de McCain, une remarque rapide. Ce que j'ai trouvé remarquable, dans la première partie de son discours, c'est que l'idée suivante transparaissait: si, en tant que candidat, McCain a bien entendu exprimé sa déception, il me semble lire entre les lignes qu'en tant qu'américain, il est fier de ce que son pays a fait hier soir en élisant Obama. C'est tout de même extraordinaire d'être capable de ressentir, et d'exprimer cela en de telles circonstances.

Cela fait plaisir de retrouver dans ces quelques mots le McCain original et franc-tireur qu'il pouvait être avant de se retrouver coincé par la mécanique de son parti au fur et à mesure que sa campagne a évolué.

114. Le mercredi 5 novembre 2008 à 16:51 par grincheux

Je n'ai pas eu le temps de tout lire. J'ai vu quand même qu'il y a les "Contents", les "Peut-être bien", les "Je l'avais bien dit", les "Bof, tu vas voir comme ça va être facile, hum, hum", les "Mais, c'est un noir !!!" (enfin, ils osent moyen ceux-là, ou alors pas comme ça), les "Victimes de l'orthographe", les "Intello-compliqués".
Moi ? Moi, je suis heureuse, heureuse..je suis, tout simplement, heureuse. C'est comme un arc-en-ciel, un grand éclat de rire, une bouffée de printemps, pure... Et tanpis pour les grincheux (dont, à l'habitude, je suis !!!)
Enorme espoir sur ses épaules. Difficile ce sera. Déçus, nous serons, peut-être,... sans doute. Mais, grande victoire sur l'obscurantisme, victoire qui pourrait nous conduire à changer notre regard sur l'Autre.

115. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:15 par salah

@ ô Constantine
‎« Je comprends que vous soyez amer avec cette victoire de Barack Hussein Obama »‎

Je suis amer et j’essaye de l’être du moins lorsque je m’aperçois que vous dégainez avec des ‎conclusions à profusion sans comprendre ce qui est écrit .Un peu de retenue et la France serait ‎remerciée comme il se doit.
Quant à la victoire d’Obama ,vous ne savez rien sur ce que j’en ‎pense ! Contentez vous pour le moment de cette information ‎.Et laissez les anathèmes tranquilles "sarkophobe et machin...".

116. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:17 par Dadouche

Oui, il va être confronté à la réalité. Non, il n'est pas un magicien qui va révolutionner les US. Oui, il est imprégné de tout ce qui fait la culture américaine, le bon et le moins bon.

Moi, aujourd'hui, je me réjouis juste que parfois, même pour quelques heures, la réalité puisse ressembler à un grand épisode de The West Wing.
Que le niveau du dicours politique puisse être aussi élevé que ceux, exemplaires, de Mac Cain et Obama au soir de l'élection. Quand ils ont parlé de servir leur pays. Du pouvoir des idées. D'union.

Qu'un homme puisse incarner un espoir de renouveau et faire sentir, rien qu'un instant, à des dizaines de millions d'électeurs, que "yes we can".

Qu'il soit à la fois celui qui a amené les jeunes aux urnes ET celui pour qui les femmes ont voté ET celui qui tourne la page des années Bush ET celui qui a permis à Jesse Jackson d'être témoin de ce qu'il ne pensait peut être plus connaître de son vivant.

Le réalisme va reprendre ses droits, les tactiques politiciennes vont refaire surface, mais au moins on sait qu'il est possible pour un chef d'Etat d'être enthousiasmant et de rassembler en parlant d'espoir plutôt qu'en jouant sur les peurs. D'unir autour de lui plutôt que contre les autres. J'avais fini par l'oublier.

117. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:17 par Nico

Non mais réellement pourriez vous m'indiquez un plan s'il vous plait ?

118. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:20 par ô Constantine

@salah: "vous ne savez rien sur ce que je pense"
suffisamment pour reconnaître le ressentiment ...

119. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:21 par fruit de mane

@Nico: vous plaisantez ou quoi? je vous donne la problématique et les deux parties! il ne vous reste plus qu'à illustrer avec des idées et des exemples.
"Réellement", c'est quoi cette jeunesse étudiante!

120. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:23 par arbobo

ce qui fait un bien fou, c'est d'avoir un président élu avec de très fortes présomptions de compétences,
une aura forte, une personalité qui inspire, un programme cohérent et pas une accumulation changeante,
un président élu sur une promesse positive, et non pas grâce à la peur.

une fois de plus, celui a ramassé le plus d'argent gagne, à force de répétition ça va finir par devenir un axiome (mais s'il a tant récolté c'est en partie grâce à sa capacité à inspirer), et il serait absurde d'y voir un messie,
mais ça fait tout de même sacrément du bien à voir.

si la France pouvait se souvenir en 2012 de ce qui lui a tant plu chez les autres en 2008... ;-)

121. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:24 par Humaniste

www.rue89.com/2008/11/04/...
Contre-sommet de Vichy : le récit de Caro, internaute.

Maître, un billet sur le droit de manifestation un jour ?

122. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:30 par nico

désolé mais je pensez que c'était une plaisanterie effectivement, ces deux parties ne me sembler pas correct.

123. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:32 par abdel HAQ

victoire démocratique aux Etats unis,
mais cela ne s'arrange pas ailleurs...www.lemonde.fr/actualite-...

124. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:33 par Humaniste

Pourquoi mes messages sont-ils bloqués ?

125. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:34 par AstaSiem

Je me réjouis de ce résultat électoral, et je me réjouis aussi parce que j'ai l'impression que mon sentiment est partagé : par les commentateurs de ce blog, mais aussi par nombre de gens, qui n'ont pas forcément le droit de vote aux Etats-Unis (un sondage par exemple (quoiqu'il soit difficile, surtout dans ce pays de cautionner les sondages) portait Obama je crois à plus de 90% des intentions de vote en France).

Obama, premier président du monde ?


126. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:38 par Humaniste

Maitre, vous bloquez les url dans les messages ?

127. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:39 par fruit de mane

@nico: comment ça pas correct et plaisantin, avez vous réfléchi au sujet avant de blogger chez Eolas ? vous me vexez là!
allez je vous aide, malgré votre impertinence;
par exemple, vous pouvez évoquer la maîtrise du temps par le juge en vertu des règles processuelles, (demande, instruction, procès,) et le temps qui saisit (détermine) le procès: par exemple, obligation du jugement dans un délai raisonnable, effet extinctif du temps sur des dimensions de l'instance, compétence juridictionnelle...
Alors, vous comprenez ?
@Me Eolas: pas mal pour un non pénaliste ?

Nico, Si ça c'est de la plaisanterie, alors vous avez du boulot, je vous le dis!!!

128. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:40 par Humaniste

J'avais un lien pour l'illustrer, mais qui ne passe pas.

A quand un billet sur le droit des manifestations ?

129. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:43 par DMonodBroca

@ 111

Cher maître,

Là, si vous me le permettez, je suis à nouveau d'accord avec vous. Mais certaines crucifixions commencent par des rires, mais certains rires sont des crucifixions symboliques. Et cela nous ramène à Obama : quels que soient ses mérites, éminents à coup sûr, cette adulation qu'il suscite est, j'y reviens, irrationnelle. Elle m'inquiète. La foule n'est-elle pas prompte à brûler les idoles qu'elle adorait la veille ?
Pourquoi retombons-nous toujours dans les mêmes erreurs ?

130. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:53 par salah

@ 118 ô Constantine ‎
‎ Les Caucus c’est pas les Couscous et ça ne se préparent pas de la même façon .Pas au feeling.‎

131. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:56 par ô Constantine

@salah:
je le disais, la harissa vous monte au nez.

132. Le mercredi 5 novembre 2008 à 17:58 par villiv

pendant ce temps là, du côté de la Place Vendôme :

"Mercredi 5 novembre 2008

Avocats 05/11/2008

Avocats : aide financière de 5 millions d'euros après la suppression de certains TGI"

source directe :
www.lexisnexis.fr/depeche...

source de la source :
Min. Justice, 3 nov. 2008, communiqué
D. n° 2008-741, 29 juill. 2008 : JO 30 juill. 2008, p. 12215
A. 29 juill. 2008 pris pour l’application des articles 4 et 6 du décret n° 2008-741 : JO 30 juill. 2008, p. 12216

source de... mécontentement : retour place Vendôme



133. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:02 par fruit de mane

alors nico? ce plan ?

134. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:22 par Tuvatroloinmomo

En direct de Seattle : des gens partout dans la rue, des feux d'artifice, des bouteilles de champagne, des enceintes placees pour l'occasion pour diffuser la musique, des gens de congratulant mutuellement, une fierte d'etre americain palpable. Un ouragan emotionnel a l'ecoute du discours et la prise de conscience qu'on vit l'Histoire. Il reste a realiser certes, mais il y a l'esperance et la volonte.. I guess they can.

135. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:29 par dulocalauglobal

On peut dire ce qu'on veut... on a vécu quelque chose de formidable cette nuit. Historique.
Merci pour votre billet, Maître, et vos mises au point ( cf. 50, 81, 83 , 88 etc.).
Yes...vous êtes très fort !

136. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:29 par Matthieu

Exceptionnelle musique. Un réel bonheur à écouter.

137. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:30 par villiv

@ fruit de mane #133

"alors nico? ce plan ?"

ah, s'il n'a pas la pression là, après la leçon de vie qu'il/elle a reçu...

Vous ne seriez pas ou n'auriez pas été chargé de TD par hasard (hasard qui ne serait pas un hasard ;-) ) ?


138. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:33 par fruit de mane

@villiv: non, seulement juge...

139. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:37 par fruit de mane

et quelques enseignements par ci par là.

140. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:39 par Kamus

on ne dira jamais assez combien la série 24 et la composition de l'administration Bush ont eu un effet positif sur cette grande élection.

141. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:41 par Nico

Non pas d'un td mais d'une dissert, qu'elle plan serai correct alors d'après vous ?
Desoler de vous demandez tout cela mais je suis un peut perdu avec ce sujet

142. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:46 par fruit de mane

pffffff....
là je ne puis plus rien pour vous...

143. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:47 par fruit de mane

villiv, prenez la relève.

144. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:47 par Nico

Merci pour votre aide , je ferai deux parties avec la maîtrise du temps par la procédure pénale, et la procédure pénale tenue par le temps.
J'espère que sa ira comme plan

145. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:49 par fruit de mane

nb: attention aux fautes d'orthographe et surtout, faites plaisir, à votre gracieux serviteur, ouvrer un manuel de procèdure pénale et un ouvrage de méthodologie de la composition en droit !!!!

146. Le mercredi 5 novembre 2008 à 18:57 par lagos

@Eolas "Il demeure que les États-Unis ont élu, j'en suis persuadé, un grand président". En fait vous devriez être magistrat, vous avez cette fameuse boule de cristal dont les juges se plaignent d'être dépourvus.
Obama a été un brillant candidat, réussissant un pari incroyable et comme on dit il a la classe. On verra ce qu'il donnera dans l'exercice du pouvoir.

147. Le mercredi 5 novembre 2008 à 19:00 par IceCream

De Marvin à Barack, pour finir avec Nico...
Autant je vois le lien subtile entre les deux premiers, autant pour le troisième je sèche...^^(Je ne suis pas méchant, je n'aime pas la procédure pénale! ; b )

148. Le mercredi 5 novembre 2008 à 19:25 par Emilie, CIP

Le rêve américain ou comment Nico, jeune étudiant légèrement défavorisé syntaxiquement, peut voler un instant la place d'un président américain. :)

Sinon, sérieusement, j'aurais voulu être américaine aujourd'hui pour ressentir encore plus fort cette belle ferveur (en plus, la classe, je serai officière de probation. Avec des lettres réfléchissantes dans le dos....!)
Ah...
Que ça fait plaisir quand les US of A nous (re)font rêver.

149. Le mercredi 5 novembre 2008 à 19:28 par Leopold

@ 37 EdwinAldrin

"Rappelons-nous cependant que Mr Obama serait chez nous plutôt à droite qu'au centre"

Quelle horreur! Merci d'avoir attiré notre attention sur cette information déprimante.

150. Le mercredi 5 novembre 2008 à 19:33 par Leopold

@Minghella 56

"Et voudriez vous voter pour une femme qui a un grain de beauté à la cheville gauche ?"

oui pourquoi pas, mais m'auriez vous posé la question :"Et voudriez vous voter pour une femme qui a un grain de beauté à la cheville droite ?", je vous aurai répondu

A droite? Vous n'y pensez pas. Même une femme.

151. Le mercredi 5 novembre 2008 à 19:42 par Rizlaine

Je savais pas qu'on donné des plans ici ... Plutôt cool !!
Allez je retourne à mes révisions

152. Le mercredi 5 novembre 2008 à 19:54 par christianL

Bonsoir Maître.

C’est toujours un plaisir de venir, chaque jour, sur votre blog.
Cependant, il me semblait que l’on y traitait que de Droit.
Tout de même, çà ne vous gêne pas, toute cette folie, ce concert de louanges ? Je pensais que les beaux esprits devaient se garder de toute « starisation ». Obama est-il un demi-Dieu ?
On pourrait presque le croire. Je m’étonne donc de vous retrouver parmi ces adorateurs sans nuances.
Nul ne sait qui est vraiment Obama. Son programme comportait de nombreuses zones restées sans réponses – surtout en politique étrangère. A l’intérieur, s’il essaiera de faire une politique sociale plus favorable aux Américains moyens (il ne sera pas difficile de faire mieux que le président sortant), il mènera une politique économique favorable aux intérêts dont il est loin d’être sûr qu’ils croisent les nôtres, j’entends ceux des Européens que nous sommes. Si on le comprend bien d’ailleurs, il est même certain que les Etats-Unis se dirigent droit vers un protectionnisme qui nous sera préjudiciable. Et alors même que les Etats-Unis viennent de nous « balancer » une gigantesque crise financière comme ils ont depuis si longtemps exporté leurs déficits et les conséquences d’un dollar volontairement abandonné à la baisse. Je ne parle pas de nos salariés jetés à la rue pour payer les taux de rendement exigés pour payer les retraités Nord-Américains.
Tout ceci, qui pourra vous paraître long, pour vous dire que nous ne venons pas d’élire notre Président et que nos intérêts, je le répète, ne sont pas ceux des USA.
De quoi auront l’air les adorateurs d’aujourd’hui d’Obama si, dans 6 mois, dans un an, il nous déçoit ?
Enfin, Maître, pouvez-vous me dire quelle est la position d’ Obama sur la peine de mort ? Je sais, vous allez me répondre que la question sera réglée par la Cour Suprême et qu’il pourra toujours nommer des juges libéraux. Mais tout de même, ne pas se prononcer ! Même remarque en ce qui concerne le libre usage des armes à feu.
Voyez-vous, cette campagne électorale Américaine m’a rappelé étrangement la nôtre de l'an dernier, avec flonflons et paillettes et élection sur le paraître avant que d’avoir à se frotter à l’être.
Vous aurez relevé que je ne fais nulle référence à la couleur de peau ni aux origines du nouveau Président. Cela lui paraissant égal, çà me l’est tout autant. Si, en revanche, l’on devait applaudir et soutenir juste pour cette raison, çà serait grave. Je préfère juger les hommes sur leurs seules capacités et, de ce fait, les considérer tous égaux.


153. Le mercredi 5 novembre 2008 à 20:02 par RG

@50 bambino "sondage du figaro : voteriez vous pour un noir. Actuellement 38% répondent non."

Si dans le sondage il y a 38% d'abstentionnistes chroniques on est déjà sûr qu'au moins 38% répondront non.

La question est orientée et biaisée, pour ne pas dire idiote.

154. Le mercredi 5 novembre 2008 à 20:42 par Kemmei

"Oh Happy Daaaaaaay... !" :-)

155. Le mercredi 5 novembre 2008 à 20:48 par Mess

Une pensée émue pour cet évènement et les espoirs qui vont avec...

Et merci au passage Maître Eolas : jamais je n'aurais imaginer qu'un blog de droit me procure tant d'émotions... Merci de ne pas être neutre, merci de ne pas être mou, merci de ne pas être inhumain.

156. Le mercredi 5 novembre 2008 à 20:49 par Joel

C'est fou ce que je suis d'accord avec le commentaire d'Eolas sous 81. C'est un des trucs qui me plait le plus dans ce blog : il est completement impermeable a l'anti-americanisme qui a envahi
la presse et l'intelligentsia francaise depuis des decennies, et encore plus depuis le 11 septembre.

Pour repondre a 80.

1. Le nombres de delegues d'un etat n'est pas exactement proportionnel a la population. C'est n+2, ou n est le
nombre de representants de l'etat a la chanbre, et c'est ce n qui est proportionnel a la population (reactualise tous les dix ans environ).
Ainsi, meme les etats les moins peuples ont 3 delegues (2 pour le
district of Columbia, un cas particulier), et ne comptent pas
completement pour du beurre, et de maniere general, les etats les moins peuples sont legerement surrepresentes. Il y a deux arguments en faveur de ce choix (qui ne sont pas definitif evidemment).

a.-- Ce leger avantage donne aux etats peu peuples, c'est-a-dire en pratique aux regions peu denses ne fait que compenser un avantage naturel des regions denses : faire campagne dans les regions denses coute beaucoup moins cher par electeur. Ainsi, le systeme choisi par les peres fondateurs a pour but d'inciter les candidats a
parcourir tout le pays, y compris les etats les moins denses, lors de leur campagne. Il semble qu'il y parvienne. (C'est un probleme qui
prend tout son sens quand on a pris la mesure de l'immensite de
ce pays, grand comme quatre fois l'Europe).

b.-- A partir du moment ou on a admis le principe du
vote par etat (avec le Winner Take All. Si on imagine un vote par etat ou les delegues sont elus proportionellements aux nombre de vois qu'ils ont, cela revient quasiment a un vote national),
la theorie des coalitions indique que donner a chaque etat un nombre de delegues proportionnel a sa population avantagerait enormement
la population des gros etats (pour le comprendre, imaginer des Etats-Unis avec trois etats, ayant 10, 5 et 4 delegues respectivement. Il est clair que l'etat avec 10 delegues decide tout seul). Il n'y a pas de solution parfaite, mais on considere
que donner un nombre de representants
proportionels a la racine carre de la population de chaque etat est une solution correcte (cela avait d'ailleurs ete propose pour l'Europe il y a quelques annees). Il semble que les peres fondateurs aient entrevu ce probleme et que leur "n+2" soit une tentative de solution.

2.-- Maintenant pourquoi le vote par etat, et pas national ? La je ne crois pas qu'il y ait de bonnes reponses autre qu'historiques (a part l'argument a ci-dessus, qui est mineur) : les Etats-Unis
se sont construits, et se voient encore pour une bonne part, non pas comme un seul pays, mais comme un coalition d'etats "independants". (evidemment, la guerre de secession a montre aux Etats du sud que cette "independance" etait toute limitee). De ce point de vue, une election nationale semblerait incongrue. Il y a
relativement peu de choses qui soient "nationales" aux USA, et toutes sont de creation relativement recente :
pas de police nationale avant les annees 20, pas de service de renseignement avant la seconde guerre mondiale, toujours pas d'eductaion nationale (mais une eductaion publique dans chaque etat, avec un processus de decision tres decentralise), etc.
Mais il est possible qu'un jour, les Etats-Unis passent a l'election
nationale de leur president.

157. Le mercredi 5 novembre 2008 à 20:56 par Joel

Tout le monde (Dadouche en 116, etc.) parle de la serie "the West Wing" a propos de cette election, qu'elle aurait en quelque sorte prefiguree. Mais il y a aussi, plus ancienne je crois, les deux premieres
saisons de "24" (en 2001 et 2002), avec ce magnifique personnage de
senateur puis president noir (et democrate), si intelligent et reflechi.
Obama me fait vraiment penser a lui.

158. Le mercredi 5 novembre 2008 à 21:00 par Axonn

N'oublions pas d'adresser nos condoléances à Obama pour la mort de sa grand-mère, malheureusement morte juste un peu avant d'assister à cela.

159. Le mercredi 5 novembre 2008 à 21:31 par RG

@Eolas "Il y aura des déceptions, des désillusions, des compromis. La réalité gagne toujours."

La réalité est qu'il n'est pas spécialement élu pour défendre les intérêts de la France. Mais quelqu'un qui en 2002 et sur la guerre en Irak a choisi la réalité contre l'opinion publique est quelqu'un de valeur.

160. Le mercredi 5 novembre 2008 à 21:58 par siro

Ha l'amérique.Si seulement on pouvait l'oublier 5 minutes.
mais ils n'ont font le coup de l'épiphanie tous les quatre ans, "et voila l'Homme",celui qu'on attendait tous, qui nous donne de l'espoir, nous rappelle que le rêve américain est plus une institution qu'une profession de foi, ben oui un homme, qui semble avoir l'envergure, mais le système, le système américain, a t-il encore quelque chose qui nous donne envie d'être un citoyen américain, pour ma part je suis content qu'ils semblent avoir fait le meilleur choix pour eux, mais je m'interroge, pourquoi leur vouloir du bien a ce peuple, est ce que ça doit me rassurer? si oui, c'est reconnaitre qu'ils représentent une menace,sinon pourquoi devrions nous être si dépendant de leur bien être,au final j'aimerai un monde ou je puisse les ignorer tout mon saoul.

161. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:11 par YR

Jouons les fâcheux :
- 639 millions de dollars collectés
- 573 dépensés
- la campagne la plus chère de l’histoire
- celui qui a le plus de fonds est élu... une fois encore !

Chanter ? Oui, pourquoi pas.
Un gospel s'impose.

On en chante bien à certains enterrements...

162. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:40 par mytho

oui, c'est cool..pour une fois, les américains nous donnent une bonne leçon parce que chez nous on est loin d'être aussi open en matière d'intégration aux plus hauts niveaux, n'est ce pas? ou me tromp'je???...même s'il ne faut pas je pense stigmatiser Obama quant à sa couleur de peau, il n'est pas seulement un black au pouvoir, mais aussi un homme de grande qualité, il faut reconnaître que pour les blacks américains, cela devait être un jour merveilleux et plein d'espoir, une victoire après tant d'humiliations. et en cela, c'est absolument magnifique, ne serait ce que de ressentir cette impression..franchement, sans tomber dans la sensiblerie, cela réconcilie un peu avec l'être humain et à sa faculté d'évolution dans le bon sens..
en plus il est tout joli à regarder, donc tout va pour le mieux...

163. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:45 par RG

150 Leopold "A droite? Vous n'y pensez pas. Même une femme."

Comme vos votes sont prédéterminés vous n'avez aucune influence politique.

164. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:46 par chicago

Mince, j'avais parié, que contre toute attente, Mc Cain l'emportait, en faisait une crise cardiaque et que Sarah devenait the first true first lady!!!

ch'uis déçu! :)

165. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:48 par Joel

@161

Et alors? 573 millions c'est pas enorme. Ca fait deux dollars par habitant. Je rappelle que le congres americain vient de voter un plan de 700 milliards, mille fois plus, pour sauver le systeme financier. On peut bien depenser un millieme de cette somme pour le choix d'un president pour quatre ans.

Je rappelle aussi que celui qui a le plus de fond n'est pas toujours elu. Pour prendre un
exemple tres recent, le candidat republicain des primaires qui avait, de loin, le plus de fond
debut 2008 etait Mitt Romney. Il a fini troisieme, derriere McCain et Huckabee.

Je rappelle finalement cette regle concernant les fonds collectes, que les medias francais
ont l'air d'ignorer le plus souvent quand il parlent de ce sujet : personne ne peut donner plus que 2300 dollars pour une campagne (et seul les americains ou residents permanents adultes peuvent le faire). C'est une somme importante, mais que quasiment tout americain
est assez riche pour donner s'il le souhaite vraiment : aucun milliardaire ne peut faire pencher l'equilibre des donations an arrosant d'argent son candidat favori. Ainsi, si Obama a eu tant d'argent c'est parce qu'il a eu des donations de beaucoup de gens (des petites donations d'ailleurs en moyenne, environ 200 dollars). Il n'y a donc rien d'etonnant a ce que recevoir beaucoup d'argent et etre elu soient correles : ce sont tous les deux des consequences d'un fort soutien populaire. (Bref, ne confondez pas cause et correlation, et cessez de jouer les facheux).

166. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:50 par loscar

Une chanson parfois entendue dans les meetings d'Obama :
Sam Cooke - A Change is gonna come


I was born by the river in a little tent
Oh and just like the river I've been running ever since
It's been a long, a long time coming
But I know a change gonna come, oh yes it will
www.deezer.com/track/1576

le discours d'Obama hier soir à Grant Park :
"It's been a long time coming, but tonight, because of what we did on this date in this election at this defining moment change has come to America."
edition.cnn.com/2008/POLI...


Une petite référence que beaucoup sauront apprécier à sa juste valeur et qui marque le caractère historique de sa victoire.
Décidément un homme qui sait inspirer ceux qui l'écoutent.
La détermination, le charisme, la discipline avec lesquels il a mené sa campagne ne peuvent que forcer l'admiration.

167. Le mercredi 5 novembre 2008 à 22:58 par RG

@161 YR "573 dépensés....."

... dans l'économie. C'est marrant ces raisonnements, dépenses de la santé, dépenses d'éducation, etc etc...

168. Le mercredi 5 novembre 2008 à 23:00 par mytho

selon Libé, Palin n'exclut pas de se présenter en 2012!!! voilà une belle idée!!!!!

169. Le mercredi 5 novembre 2008 à 23:06 par Esurnir

@mytho: Palin a ete autant un atout qu'un boulet de la campagne mc cain.

Si elle se presente honnetement elle sera un repoussoir.

170. Le mercredi 5 novembre 2008 à 23:12 par Dadouche

@ Joel (157)

En fait, pour la référence à The West Wing, je ne pensais pas au personnage de Matt Santos, qui serait effectivement directement inspiré d'Obama, mais à certains épisodes bien antérieurs à son arrivée dans la série.
L'épisode Galileo par exemple ou celui où le président Bartlett et Sam Seaborn envisagent d'annoncer que le cancer sera vaincu dix ans plus tard me paraissent être tout à fait dans cet esprit d'inspiration et d'entraînement qu'on retrouve dans le "yes we can" d'Obama (de même que la qualité des discours).

Cela dit, c'est vrai qu'il y a de réelles similitudes entre la campagne des deux dernières saisons de The West Wing et celle à laquelle nous venons d'assister, y compris sur la personnalité du candidat républicain.

171. Le mercredi 5 novembre 2008 à 23:20 par Bertrand Lemaire

Cher Maître,
Certes, je me réjouis assez béatement des résultats des scrutins mais je songe à vous. Vous avez perdu un sacré chiffre d'affaires : imaginez tous les réfugiés que Mc Cain aurait créé à travers le monde et qui auraient aimé venir en France se faire expulser par Brice Hortefeux...

172. Le mercredi 5 novembre 2008 à 23:39 par Yves D

@ EOLAS (sous mon com précédent, en #103)

Flute, c'est vrai que je l'avais oubliée cette date, tellement la campagne pour les Prudhommes est ... disons prudente !

Mais je m'attendais plus à une réponse du style : ne confondez pas les procureurs français avec les District Attorney qui, selon les états (des USA) voire même les juridictions, sont, ou non, élus par le peuple de cette juridiction ...

Bref, que vous en fassiez un p'tit billet pour l'édification des masses ...

173. Le jeudi 6 novembre 2008 à 00:44 par Fab

Bonsoir Maître,
J'avais peut-être envie de chanter hier matin, mais c'est passé. Je me suis souvenu (du fait que mon frigo était vide, mais aussi…) de la loi Hadopi, que je n'aurais probablement jamais le temps de lire et ne comprendrais qu'au travers des articles glanés de-ci, de-là. Mais comme d'habitude, les sujets brûlants sont ceux pour lesquels il est le plus difficile de trouver une source fiable. On lit même des horreurs à son sujet : www.numerama.com/magazine...
Je ne sais pas quels projets de billets vous avez en ce moment, mais je pense qu'une petite explication de texte ferait plaisir à beaucoup de monde. Et étoufferait un éventuel troll politico-numérique.
Quoi qu'il en soit, merci pour ce que vous faîtes.

174. Le jeudi 6 novembre 2008 à 00:48 par pleine marge

@ 54 C "Comme Obama a gagné, c'est la victoire de la démocratie.
Si McCain avait gagné, c'eût été la victoire du racisme."
Effectivement, la focalisation hystérique sur la couleur par tous les médias français "Un noir est élu" est malsaine. Primo Obama n'est pas noir. Il est culturellement plus blanc que noir, n'ayant pratiquement jamais connu son père (qui a disparu de sa vie quand il avait trois ans), ayant été élevé par sa grand mère blanche à Hawai, loin des traumatismes subis aux USA par les afroaméricains du fait de la ségrégation. Il a un aspect physique bronzé, à peu près comme Chirac après ses séances d'UV. Il a, des ascendants cherokee, irlandais et même ... français. Mais il est noir dans la conception raciste blanche, puisqu'il suffit d'une goutte de sang noir pour déchoir de la race des seigneurs. C'est génial de célébrer une transgression qui ressemble tellement au plus pur conformisme. Kennedy avait été le premier catholique avec la même popularité. Il ressemblait comme deux gouttes d'eau à un protestant.
On peut quand même se réjouir du dépérissement du préjugé racial avec cet accès à la première marche, mais il avait été déjà largement entamé, avec beaucoup moins d'hystérie médiatique, par les n° 2 des gouvernements Bush, successivement ses deux secrétaires d'Etat, Colin Powell de 2001 à 2005, Condolezza Rice de 2005 à 2009, qui ont dû familiariser les Etats-Uniens les plus réacs avec l'idée que la politique extérieure de leur nation est commandée au plus haut niveau par des Noirs.
La force des Etats Unis est là, surmonter ses errements les plus férocement stupides pour s'adapter et profiter de tous les talents. Dans le struggle for life ceux qui sortent de l'oppression on développé plus de force et subi plus d'écrémage.
En France aussi la droite a promu plus de figures 'issues de l'immigration" - on ne dit pas cela de Poniatowski mais des originaires des anciennes colonies - que la gauche mais c'est à la façon mesquine et stérile d'une société sclérosée, des strapontins à quelques figures qui doivent tout au choix du chef. Même chose pour les choix médiatiques. Les grandes personnalités issues des colonies ont toujours été marginalisées comme violant le périmètre sacré de l'élite.
Les afrofrançais, ex esclaves ou ex colonisés, ont encore beaucoup de murs à franchir, à moins d'émigrer aux Etats-Unis.

175. Le jeudi 6 novembre 2008 à 00:53 par RG

@Eolas "Je ne défends pas contre les rires, mais contre les crucifixions"

Facile. Un cas nettement plus ambigüe:
www.rue89.com/files/20081...

176. Le jeudi 6 novembre 2008 à 04:32 par Matthieu

Quelques moments interessants:
- A l'annonce de la victoire d'Obama, je n'ai pu m'empecher de zapper sur Fox News, juste comme ca, pour voir. Je fus tres surprit: Gros sourires de certains de leurs frequents invites (republicains). L'un d'entre eux, la larme a l'oeuil. Malgre tout les mots dures qu'ils ont pu dire contre Obama, ils ont mis de cote leurs differents politiques, et apprecient le moment.
- La larme a l'oeuil de Rice.
- Evidement, evoque plus haut, la classe de McCain dans son dernier discours.

Les campagnes sont difficiles. Les mots echanges sont dures. Voir meme outrageant. Mais a la fin, ce ne sont que des debats d'idees. Ca n'a rien de personnel, et ils peuvent apprecier la victoire de leurs opposant. Je suis pas certain d'etre capable de faire ca.

177. Le jeudi 6 novembre 2008 à 08:07 par kheops

Maître, avec cette vidéo vous êtes parvenu à m'arracher des larmes d'émotion à 8 heures du matin, café non encore avalé...Je vais faire gaffe dorénavant avant de venir sur votre blog !!!!
Quoi qu'il en soit, merci encore pour cette perle

178. Le jeudi 6 novembre 2008 à 09:26 par LordPhoenix

Bon allez il faut bien que quelqu'un le fasse :

Obama il a la baraque … à frites… Mc Cain…

Comment ça je sors ?
La porte elle est ou ?
Non la fenêtre… Bon d'accord

179. Le jeudi 6 novembre 2008 à 09:55 par villiv

@ Emilie, CIP, # 148 (et donc @ nico et @ fruit de mane)

"Le rêve américain ou comment Nico, jeune étudiant légèrement défavorisé syntaxiquement, peut voler un instant la place d'un président américain. :)"

c'est pas faux... au vu de l'insistance de Nico, je me demande s'il n'y avait pas un piège...

En tout cas, je crois que fruit de mane s'est embarqué dans un truc qui va lui valoir un procès... dur dur pour un juge ;-)

hé oui, un procès : soit que le plan aura déplu et aura valu une mauvaise préjudiciable, on ne sait jamais ; soit que le plan aurait été bon mais qu'il aura été mal exploité ; soit que B Obama lui reproche de s'être fait voler la vedette, effectivement ;-) )

Au fait, Nico, vous nous donnerez des nouvelles (ou pas;-) ) ?

Euh sinon, pour en revenir à B. Obama, on apprend à l'instant qu'un procès lui est intenté de la part de Bob... le bricoleur

bah oui, c'est son slogan à lui (Bob) le "Yes we can" ?!!

Désolé, mais j'ai pas trouvé mieux pour revenir à l'Homme du Jour (de l'Année aussi...)

La suite au prochain numéro ;-)

180. Le jeudi 6 novembre 2008 à 10:05 par fruit de mane

derrière nico, un agrégé pénaliste cherchant à tester le niveau juridique des visiteurs du présent blog... ?
sinon, je compte sur Me Eolas pour assurer ma défense, même si je n'aime pas le rugby et le thé.

alors nico! rompez ce mystère insoutenable!


181. Le jeudi 6 novembre 2008 à 10:34 par thierry

En bonne compagnie pour mon premier message sur ce blog, et très heureux de cette élection. Félicitations à Barack Hussein Obama et aux américains pour avoir aussi bien exprimé leur choix, et à McCain aussi (pour le McCain du discours de mardi soir, hein! parce que j'ai eu l'impression de voir plusieurs McCain au cours de la campagne).

Et très fier qu'une école publique indonésienne ait maintenant sa page sur wikipédia:

en.wikipedia.org/wiki/Sta...

Hum, note au maitre des lieux (cf #83). Le fait qu'il soit allé là montre qu'Obama est d'une élite : celle qui a connu le monde des pays en voie de développement (115ème rang mondial) par le bas (même si Menteng est un beau quartier).

182. Le jeudi 6 novembre 2008 à 10:36 par Mussipont

@villiv : initialement, Obama préférait Bob l'Eponge mais ses conseillers l'ont dissuadé et l'ont orienté sur Bob le bricoleur qui est beaucoup plus politiquement correct. Dommage...

183. Le jeudi 6 novembre 2008 à 10:45 par villiv

@ fruit de mane #179

"alors nico! rompez ce mystère insoutenable!"

laissez lui au moins le temps de finir sa conclusion

et il faut qu'il se relise, aussi

(si si, c'est utile ; moi j'ai jamais aimé me relire... fort risquée cette attitude, j'ai dû en perdre des points!?!)

en plus, je suis certain qu'il aura changé le plan... du coup, n'oubliez pas de vous prévaloir de la règle Nemo Auditur lors du procès à intervenir ;-)

bon, sinon, pour en revenir au sujet (du billet et pas de la dissert' de nico ;-) )

hé bien je pense comme Mussipont (#181), mais, plus sérieusement, c'est venu d'où le "YEs we can" ?

je suis sur qu'il y aura toute une histoire la-dessus, des bouquins, des films...

I HAVE A DREAM ou quoi ?...

184. Le jeudi 6 novembre 2008 à 10:56 par gordon

comme l'on dit des commentateurs, on sous-estime (c'est peut être pas assez compliqué pour nos clercs sachant les écritures ou trop vulgaire) l'impact de la série 24 (avec le président noir américain david palmer) ainsi que la présence de powell et de Rice dans le gouvernement Bush, dans la perception de la candidature Obama puis son élection.

185. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:03 par Mussipont

@villiv : Je suis à peu près sûr qu'un jour ou l'autre, Jacques Séguéla (la modestie incarnée) nous expliquera que le "Yes we can!" était son idée.

186. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:07 par Le gosse s'pelle

En tout cas, avec la voix chaude et profonde de chanteur de gospel qu'il a, si Obama vient à chanter l'hymne national américain, même les plus extrémistes républicains ne pourront retenir une larme d'émotion et d'admiration.

187. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:12 par Grisouille

Au fait, où en est-on sur la couleur d'Obama...
blanc foncé ou noir clair ?

188. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:21 par Thau

@Eolas sous 97
" Ah, oui, le célèbre reproche de non virginité. Comme j'aimerais effectivement pouvoir leur faire ce reproche sans devoir aussitôt baisser les yeux de honte. Parce qu'en ce qui concerne l'Afrique, la France peut parler au présent."

C'est gentil de me donner des leçons de Françafrique, mais vous n'étiez pas né que j'avais déjà ma carte d'adhérent à "Survie".

Résumons donc la conversation :
Eolas : les antiaméricains le sont car ils ignorent tout du monde
Hobb : euh ben non, c'est souvent parcequ'ils le connaissent qu'ils développent un certain antiaméricanisme
Eolas : foutaises, puisque je vous dis qu'ils ne connaissent rien à rien
Thau : Maître voyons, prenons par exemple le soutien des USA aux dictatures militaires en Amérique du sud, c'est un sujet assez bien documenté et qui semble pouvoir légitimement fonder un certain antiaméricanisme.
Eolas : ah oui mais non parceque d'abord personne n'est parfait et puis de toute façon la France elle fait pire en Afrique (et ailleurs), alors Camembert.

C'est le non argument dont raffolent les proaméricains béats et qu'ils ressortent dès lors qu'on s'aventure à critiquer le pays de la liberté et de la démocratie (surtout en amérique du sud, mais un peu aussi au moyen orient et en asie centrale) : "vous critiquez la politique étrangère des USA ? vous êtes français ? votre pays fait pareil voir pire alors taisez vous". Fermez le ban.

@ Younes 101
"C'est un peu le cas non?"
Je ne comprends pas à quelle partie de mon message vous répondez. C'est quoi qui est un peu le cas ?
Que ce soit clair. Je me réjouis de cette élection. La première chose que j'ai faite hier matin est d'allumer mon ordinateur pour regarder les résultats.
Lisez le premier paragraphe du discours d'Obama. Il est magnifique et je le signe des deux mains.
Néanmoins, le procès en "antiaméricanisme primaire" intenté dès lors que l'on émet la moindre critique me gonfle prodigieusement.

189. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:26 par Thau

@Gordon 183
C'est ce que s'est plu à affirmer Dennis Haybert, l'acteur qui joue David Palmer, pendant la campagne.
J'espère juste qu'Obama ne finira pas comme lui.

190. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:34 par littoral law

@mussipont: pas sûr, il est trop occupé à "yes i can build" ma maison sans permis de construire en Corse.

191. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:35 par Bob l'éboueur

Tiens, pour ceux qui se demandent où il est passé :
monzoeil.unblog.fr/2008/1...

192. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:42 par Nemo

Le terme d'antiaméricanisme est-il bien pertinent?

D'un côté, je crois que ce qu'Eolas dénonce, c'est la posture idéologique qui consiste à rejeter spontanément tout ce qui a trait aux Etats-Unis sous prétexte de l'attitude impérialiste de certains de ses gouvernements. Mais faut-il forcément qualifier un peuple à l'aulne de son gouvernement? Si oui, permettez-moi d'avoir peur de notre image hors de nos frontières où nous ne ferons que confirmer la prétendue arrogance qu'on nous affuble ça et là.

Enfin, si personnellement je suis farouchement antibushiste (qui pour moi n'est jamais qu'une forme de gouvernement sans direction générale autre que le populisme...tiens le sarkozysme y serait-il affilié?) pour ce qui est des relations internationales (remarquez qu'un certain consensus se dégage dans le monde à cet égard), je n'amalgame pas les américains à cela.

L'élection d'Obama est la preuve qu'eux-mêmes ont envie de cesser avec 8 ans de bushisme.

De l'autre, sans être anti-américain, et en amis éclairés que nous devons être, rien n'interdit de critiquer vertement l'attitude de ces gouvernements impérialistes dont le soutien établi à l'égard d'insurrections ou de dictatures où qu'elles soient est largement discutable...tout comme il n'est pas interdit de commencer à balayer devant sa porte, car en la matière, d'aucuns pourraient dire que de la poussière, il y en a.

Pro ou antiaméricanisme ne relèvent donc pas à mon sens d'une réflexion éclairée sur les relations que nous devons avoir avec les Etats-Unis, son gouvernement et/ou son peuple. Le soutien inconditionnel est une hérésie tout comme le serait une opposition systématique.

193. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:47 par Erion

Pour continuer dans les chansons. Ici, on a oublié l'une des très très grandes chansons sur les droits civiques : Blowin' in the wind, de Bob Dylan www.youtube.com/watch?v=c...

How many roads mus a man walk down
Before you call him a man ?
(...)
Yes, 'h' how many years can some people exist
Before they're allowed to be free ?
(...)
The answer, my friend, is blowin' in the wind

On est pas loin d'avoir la réponse. Le soir de l'élection, Bob Dylan était en concert. Quand il a appris la nouvelle, sa dernière chanson a été "Blowin' in the wind" et tous ceux présents ont dit que sa manière de la chanter était particulièrement émouvante ce soir là.

194. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:53 par Mussipont

@littoral law : mais tout se recoupe! Car cette fameuse maison en Corse, c'est Bob le Bricoleur qui la contruisait, et quand monsieur Séguéla lui a demandé s'il pouvait lui construire une maison sans permis de construire, Bob lui a répondu "Yes we can!" . :)

195. Le jeudi 6 novembre 2008 à 11:54 par villiv


comment changer de sujet en moins de 2 alors que j'avais tenté de recentrer le débat suite aux incursions de Bob, et suite aussi à la dissert' de nico ;-)


hé bien voilà :

voir #189

"@mussipont: pas sûr, il est trop occupé à "yes i can build" ma maison sans permis de construire en Corse."

on devrait peut-être passer directement à quelque-chose sur.. je sais pas moi, tiens R Dati ... ou mieux, un nouveau débat sur le difficile travail de journaliste, "for example" puisqu'on est tout de même sous un billet à l'américaine ;-)

z'en pensez quoi ?

196. Le jeudi 6 novembre 2008 à 12:09 par Mussipont

@villiv : sur le travail de journaliste, sujet épineux s'il en est, Eolas va se fâcher tout rouge, évitons...

Et Mme Dati : une Obama française? issue de l'immigration, un charisme exceptionnel, un vraie vision de l'avenir... je sais pas en fait...

197. Le jeudi 6 novembre 2008 à 12:53 par BB

Maître,

Je ne peux m’empêcher de songer, en lisant ses commentaires, aux différences entre la France et les EU dans leur mode de fonctionnement lors d’élection. Je ne puis que me félicité d’être français et de voter en France…

- La collecte d’argent qui offre une concurrence déloyale aux EU alors qu’en France, tout le monde a le même montant (à partir du moment d’obtenir les sacro-saints 5%)
- Le temps de parole rigoureusement identique en France contre les campagnes publicitaires financées avec l’argent collecté. (La dernière publicité d’Obama 2 jours avant les élections de 30 minutes sur 3 des 4 plus grandes chaînes américaines me semble qu'elle serait interdite en France)
- La gestion médiatique qui offrait environ 50% des articles pro-Obama, 15% pro-McCain, et le reste de ‘neutre’
- La gestion médiatique à l’étranger. Environ 35% des Français pensaient que c’était Clinton l’adversaire d’Obama à l’élection présidentiel fin septembre


Les sondages annonçant 90% d’intention de vote Obama en France me font bénir les systèmes de régulations que l’on a pour nos élections. J’ai l’impression désagréable d’avoir eu une gestion ‘Russe’ médiatique et orienté en France pour cette élection.

Comme quoi, on râle sur les lois, mais elles ont du bon.

Un keskidi ^_^

Eolas:
I respectfully dissent. Vous avez une vision un peu trop orientée sur les défauts du système US et les mérites supposés du notre, d'où une vision unilatérale, qui n'aide pas à avoir en profondeur.
Vous oubliez qu'en France, seuls quatre candidats ont dépassé les sacro-saints 5 % à la dernière élection. Ça en fait une majorité de sa poche. Vous oubliez qu'en France, il faut réunir 500 signatures à titre de pré-filtrage. C'est donc que notre système se voulant égalitaire a tant de défauts qu'il a fallu lui apporter deux correctifs sérieux.
Le système US a un autre avantage. La campagne coûte moins cher au contribuable que la notre. J'aime la démocratie, mais savoir que j'ai financé sur mes impôts quatre campagnes présidentielles de M. Le Pen et que mes impôts ont largement subventionné son parti depuis 1984 colorie mon sourire de jaune et j'ai du mal à dire que les lois ont du bon, amen.
Avez-vous une source pour vos pourcentages ou est-ce une étude de l'ISP (Institut Supérieur de Pifométrie) ? J'ajouterais que quand bien même il y aurait un socle de faits, croire que c'est le pourcentage de couverture médiatique favorable qui fait la victoire électorale est une légende qui est morte le 21 avril 2002 (dans le doute, on a tiré un coup de grâce le 29 mai 2005). J'ajoute que ça fait longtemps que les américains, comme les Français, savent à quoi s'attendre en achetant leur journal et qu'ils ne choisissent pas au hasard entre le Figaro Magazine et Marianne. Ou CNN et Fox News.
La France a interdit les spots de pubs politiques, hors des créneaux réservés, dit AAZ (Audimat À Zéro). On a donc ce formidable paradoxe du premier média de France qui ne peut pas laisser les candidats s'exprimer comme ils le souhaitent, chaque seconde de Bayrou devant être compensée d'une seconde de Besancenot. Égalitarisme stupide et coûteux. Voilà la réglementation française en la matière. En face, nous avons un spot publicitaire de 30 minutes sur 4 chaînes qui n'a pas coûté un centime au contribuable. Et qui n'a pas fait osciller les sondages déjà favorables depuis deux mois au candidat démocrate.
Sur ce point, je vous recommande la lecture de Freakonomics, le chapitre sur le rapport entre les dépenses et les chances de victoires. Il est pour ainsi dire nul.

198. Le jeudi 6 novembre 2008 à 13:22 par XB

AH....Cela fait du bien un peu de Garvin Gaye le matin (entre deux arrêts du conseil d'Etat à commenter pour demain...)

199. Le jeudi 6 novembre 2008 à 14:04 par mad

@ Eolas sous 83 : Obama a aussi été rédacteur en chef de la Harvard Law Review, ce qui n'est pas rien non plus.

200. Le jeudi 6 novembre 2008 à 14:05 par Tache d'Huile

Les résultats définitifs quant au nombre exact de délégués élus ne seront officialisés que le premier décembre:

donklephant.com/

La Caroline du Nord présente en effet des particularités étonnantes:

www.newsobserver.com/poli...

201. Le jeudi 6 novembre 2008 à 14:23 par phedra

Il y a des matins qui....
ah là là, si on pouvait encore être hier matin! :-)

202. Le jeudi 6 novembre 2008 à 14:33 par Atreyuh

@ Eolas

Pourrais-je avoir votre définition de l'élite ? Columbia University, Harvard Law School, prof de droit constit' à l'University of Chicago Law School, avocat, marié à une avocate issue de Princeton University et the Harvard Law School, qui a bossé chez Sidley Austin, au cabinet du maire de Chicago, pour les hôpitaux de Chicago… Si ça c'est pas de l'élite, ben mince.

Ouais oh...je suis allé à la fac de Nice j'en fais pas tout un plat... ;)

203. Le jeudi 6 novembre 2008 à 15:41 par fruit de mane

@XB: vous avez pas besoin d'aide, pendant que j'y suis...

204. Le jeudi 6 novembre 2008 à 16:25 par villiv


vous en aviez pas assez... hé bien on va en remettre une couche alors :

"Procédure pénale - 06/11/2008
Présentation d'un projet de loi relative à la récidive criminelle"
www.lexisnexis.fr/depeche...

Eolas:
J'adore la tartufferie du communiqué. Pour "compléter la loi du 21 février et se mettre en conformité avec la jurisprudence du CC et de la CEDH". En shorter : notre précédente loi était anticonstitutionnelle et violait les droits de l'homme. Nous allons donc voter une rustine. Mais on dira que c'est pour lutter contre la récidive sinon ça le fait pas.

205. Le jeudi 6 novembre 2008 à 16:50 par Thau

@Eolas : "croire que c'est le pourcentage de couverture médiatique favorable qui fait la victoire électorale est une légende qui est morte le 21 avril 2002 (dans le doute, on a tiré un coup de grâce le 29 mai 2005)"

hein quoi ? vous reconnaissez que le oui a bénéficié d'une couverture médiatique favorable ? ... mince alors...

206. Le jeudi 6 novembre 2008 à 17:17 par switz

Quelques remarques personnelles au sujet des dépenses de campagne (peut-être naïves et ingénues):

Je suis plutôt d'accord que l'important budget de campagne de M. Obama est la conséquence d'une bonne mobilisation initiale des électeurs en sa faveur (énormément de dons particuliers ont cheminé vers les caisses du parti démocrate), l'effet aura peut-être été entretenu en déversant des spots publicitaires, mais la supériorité de la présence médiatique d'un candidat aux dépens de l'autre ne paraît quand même pas expliquer à elle seule le résultat. Les quelques hommes politiques républicains (et pas seulement Colin powell) qui se sont détachés de la fidélité attendue à leur parti pour apporter leur soutien à Obama indiquent bien que l'issue du scrutin aura été orientée en partie par une forme d'adhésion au principe d'une alternance. Car j'imagine qu'il en coûte beaucoup à un politique professionnel de voter contre son camp, et c'est une décision de conscience certainement motivée par des causes profondes. Il est donc légitime de supposer que ces changements de pied assez singuliers reflètent une réalité plus massive au sein de l'électorat de base, avec un concours de suffrages apporté par des sympathisants républicains, qui ont dû réfléchir longuement avant d'aboutir à un choix pour Obama

Pour autant et en ce qui concerne les questions logistiques, je préfère cependant la régulation des campagnes électorales à la française, même si cela conduit souvent au ridicule. Mon adolescence dans les années 90 (l'âge de l'éveil à la politique) a été pourrie par le climat de suspicion générale engendré par toutes les turpitudes commises à l'époque afin de financer ces minables panneaux publicitaires 4 par 3, dont nos rues étaient encombrées. L'ère de la com mégalomane n'a strictement rien apporté de positif au débat, et énormément d'hommes politiques compétents ont connu la déchéance, du fait des excès commis et dont ils ont eu à rendre compte (le plus souvent devant leurs électeurs que devant les magistrats).

Enfin et comme le bon sens est la chose du monde la mieux partagée, il ne faut peut-être pas exagérer l'importance de la communication et des médias. A la marge, cela peut jouer, les candidats qui n'affrontent pas leurs adversaires à armes égales ruinent leurs chances (par exemple le débat télévisé entre Kennedy et Nixon, le dernier étant apparu avec un costume sombre lui donnant sur un écran de télévision noir et blanc l'air d'un révérend , et souffrait par ailleurs d'une hypersudation bien visible sous les spots, à tel point qu'il exigera systématiquement de brancher la clim dans ses prestations télévisées ultérieures). Mais un slogan, un photo, un bon mot ne supplée pas les carences d'un programme politique. Après, il peut y avoir de mauvais choix même mûrement réfléchis. La suite de l'histoire démontrera si M. Obama se portera à la hauteur de l'espérance qu'il aura suscitée

207. Le jeudi 6 novembre 2008 à 18:14 par Evadauras

SUR LA DÉFINITION DE L'ÉLITE (n°83).
"Nobilis hic quocum venit de gramine... Est noble, où qu'il ait brouté son gazon, celui qui se détache du peloton et galope en tête de la course", disait précisément Juvenal à propos de l'élite. Foin de ces prestigieuses autant que fastidieuses listes d'universités, grandes écoles ou grands corps de l'État. Constitue tout simplement l'élite quiconque excelle dans son domaine, quel que soit ce domaine. J'espère que mes mots en latin n'affoleront pas trop l'anti-spam et ne différera pas outre mesure l'arrivée de mon message. Que la soirée qui commence vous soit bonne et agréable.

208. Le jeudi 6 novembre 2008 à 18:27 par Evadauras

@ Eolas / "Il y aura des déceptions, des désillusions, des compromis. La réalité gagne toujours. Dès lors qu'on ne fonde pas d'espoirs irréalistes, on peut être raisonnablement heureux "(n°11).

Digna sépulcri, sujet d'épitaphe ! Tout est dit dans ces quelques mots, bravo pour cette magnifique concision. Attention en effet aux excès d'enthousiasme...

209. Le jeudi 6 novembre 2008 à 18:28 par Gwen

Sauf que le financement privé de la campagne avantage énormément les partis défendant les intérêts de... ceux qui ont de l'argent, c'est-à-dire ceux qui ont les moyens d'en donner pour la campagne. C'est quand même gênant en démocratie : c'est un peu comme si c'était le pouvoir en place qui était en charge de distribuer aux différents partis les moyens de s'exprimer.

210. Le jeudi 6 novembre 2008 à 18:37 par Kerri

@eolas: Pourrais-je avoir votre définition de l'élite ? Columbia University, Harvard Law School, prof de droit constit' à l'University of Chicago Law School, avocat, marié à une avocate issue de Princeton University et the Harvard Law School, qui a bossé chez Sidley Austin, au cabinet du maire de Chicago, pour les hôpitaux de Chicago… Si ça c'est pas de l'élite, ben mince.

je n'ai pas dit que Barack Obama ne faisait pas partie de l'élite, j'ai dit que sa famille n'en faisait pas partie, je me suis peut-être mal exprimé, mais je voulais dire qu'il ne porte pas un nom de grande famille tel Kennedy, Bush ou Clinton.

211. Le jeudi 6 novembre 2008 à 19:57 par Atreyuh

@ kerri

Ouais enfin, le père d'Obama aussi est allé à Harvard quand même...

212. Le jeudi 6 novembre 2008 à 20:05 par YR

@ 165 :
Le montant des dépenses ne vous effraie pas, car il est limité à 2$ par habitant ? Soit. Votre vision comptable laisse de côté le fait que celui qui a le plus de moyens est celui qui est le plus présent et qui possède le plus de présence médiatique. Cela ne suffit pas à gagner ? Vrai. Mais dans l'ensemble, la corrélation est-elle si faible entre montants dépensés et chance de victoire ?

Vous laissez également de côté un point important : qui finance les candidats ? Une foule de petits dons, nous dit-on. Vrai. Une foule de donc plus élevés, venant de tout un tas d'intérêts privés, nous dit-on aussi. Tout aussi vrai. Où serait l'indépendance en matière de nouvelles technologies d'un président financé, au hasard, par Microsoft ?

Enfin, concernant le plafonnement. Les particuliers peuvent donner jusqu'à 2 300 dollars pour un candidat, c'est vrai. Mais aussi 38 500 dollars à un parti et 5 000 dollars à une association politique. Les groupements peuvent donner jusqu'à 7 300 dollars par candidat, 15 000 dollars à un parti et 10 000 dollars à toute association politique. Et il est connu que les candidats créent de toute pièce de très nombreux groupements et associations pour contourner ce plafonnement...

Bref. Vous ne voyez pas de problème à ce que les candidats choisissent de se passer de financements publics pour bénéficier d'un budget illimité ? Il y a pourtant de quoi s'interroger sur l'achat du jeu démocratique par certains intérêts. Ce que tente de corriger le système français, très imparfait.

213. Le jeudi 6 novembre 2008 à 20:43 par Joel

@YR

En ce qui concerne la campagne d'Obama, l'immense majorite des contributions venaient non pas d'entreprises, mais de donneurs individuels, et en general de petits donneurs (moins de 200 dollars).
Les entreprises ne peuvent pas donner d'argent (cf l'article de wikipedia sur la campagne). Elles peuvent aider leurs employes a former des groupements PAC qui peuvent donner des sommes limitees.
Au total, la somme que reclte une campagne depend beaucoup plus
du nombre de donneurs que de leur fortune.

Meme en acceptant l'interpretation que vous donnez de vos chiffres
(mais comme je l'ai dit la loi est plus restrictive), imaginons a votre suite que Microsoft et Bill Gates veulent donner de largent a Obama
pour s'acheter a bienveillance. En additionnant sans reflechir l'argent que Bill Gates, sa femme, son PAC etc peuvent donner au parti, a Obama, etc, on arrive d'apres vos chiffres a environ $50.000 (et je pense que c'est beaucoup moins en realite). Croyez-vous serieusement que cette goutte d'eau dans les 600.000.000 de sa campagne va modifier son approche des nouvelles technologies ?

Ceci dit, je ne suis pas vraiment pour le systeme americain de
financement prive plafonne... En fait, je serais plutot pour un financement prive libre des campagnes et partis politiques.
Comme l'a fait remarquer un economiste que j'aime bien,
si Friedriech avait ete limite a des de dons de $2300 a son ami Karl et a son parti, "le capital" n'aurait probablement jamais ete ecrit.

214. Le jeudi 6 novembre 2008 à 22:31 par MARTIN


certains s'interrogent sur l'auteur du slogan "we can"

je peux vous dire qu'ils'agit d'un psyachanalyste. il leur a dit:
retirez simplement le " i " de Mc Cain!
l'inconconscient ça existe .
pensez y - Outreau Dutro-
J'aime beaucoup votre blog.
bonne soirée

215. Le jeudi 6 novembre 2008 à 22:38 par 1bR

@ Eolas 35 :
"Ah, que ferait le monde sans des visionnaires comme ça ? je vais vous le dire : il rirait moins."
Moi je dirai qu'il rirait bien plus :)

216. Le jeudi 6 novembre 2008 à 22:59 par unread

J'ai adoré l'interview d'un intellectuel New Yorkais sur France Culture (de mémoire) :
«Et vous, avez-vous fait votre choix ?
-Je dois dire que j'hésite encore entre Mr Obama et ... mon vieil ami Ralph Nader»

Pendant ce temps-là, le dangereux gauchiste qui rôde dans l'ombre s'appelle donc Ralph Nader.

217. Le vendredi 7 novembre 2008 à 00:06 par Alouest

@165, 206, et autres passants de ce blog (pardon aux oubliés qui s'intéressent aux dons)

D'abord merci, Maître, pour l'accueil, les lumières - son et lumières aujourd'hui - et le reste, le tout quoi. My tribute, à jeter si hors sujet.
Pour en savoir plus sur les dons reçus par les deux candidats, une représentation visuelle sur la période janvier/juillet 2008 ici :

www.pitchinteractive.com/...

(non, ça mord pas...) et les images "parlent" parfois plus facilement que d'autres documents.
Avertissement : traduction rapide & perso directe, j'espère n'avoir pas trop trahi le sens général - texte source dans la page - sortez vos dicos, essayez un traducteur en ligne au besoin ou... rectifiez !

Brèves explications
- cercles au milieu = simples totaux des montants pour les deux candidats
- cercle extérieur "chevelu" = noms des donateurs, référence visuelle donnant un indice de densité
- surfaces en "parenthèses" = sommes des dons. Haut du cercle : tout don de 1 à 100 US$, puis vers le bas, "tranche" de 101 à 500 $ ; troisième tranche : de 500 à 1000 $ et enfin (à peine visibles en bas du cercle) dons de plus de 1000 $.
- La taille de chaque surface représente sa valeur en pourcentage dans le total des dons reçus par un candidat.

Les auteurs relèvent le grand nombre de dons de faible valeur chez Obama, provenant d'étudiants, jeunes, chômeurs... [..] et notent comme "probablement plus significatif" les contributions d'internet, qui ont permis [?] la transmission des sommes les plus petites.
Chez Mc Cain, la majorité des dons est dans la tranche 500 - 1000 $ pour pratiquement les deux tiers de son total, ce dernier restant inférieur à celui d'Obama.

Je regrette de ne pas y lire les totaux en clair, mais ça devrait se trouver en ligne.

A quand le prochain matin comme ça ?

Enfin, en PS : et moi aussi j'aimerais bien un zoli billet sur Hadopi un jour, si j'ose demander...

218. Le vendredi 7 novembre 2008 à 00:52 par ramses

Vous tous, qui cherchez à comprendre les raisons de la victoire de Barack Obama, êtes souvent hors sujet... Sauf Eolas et Dadouche.

L'Amérique s'est libérée de la honte que lui avait imposée George W. Bush dans la conduite des affaires pendant 8 ans.

Elle avait besoin d'un "héros" pour laver l'affront et repartir sur de nouvelles bases.

John Mc Cain est sûrement un brave type, mais il a le tort d'être Républicain, comme George W. Bush.

Si les primaires avaient désigné Hillary Clinton, elle aurait aussi été élue.

Une grande différence entre les Français et les Américains, c'est que ces derniers ne remettent pas en permanence en cause l'élection du Président en cours de mandat. Ca ne les empêche pas d'avoir une opinion critique, après avoir redonné une chance aux Républicains en 2004.

La crise financière a sifflé la fin de la partie "game is over". Contrairement aux idées reçues, les Américains ont du coeur et ne supportent pas l'injustice.

Cette élection est un rejet des pratiques en cours. Les riches ne seront sans doute pas moins riches, mais les pauvres le seront moins.

C'est ça, à mon avis, le sens de cette élection.

Quand au slogan "yes we can", il est emprunté à Canon... "you can".

L'Amérique met en Barack Obama l'immense espoir qui avait porté John F. Kennedy au pouvoir.

Je prie Dieu qu'il ait une fin moins tragique.





219. Le vendredi 7 novembre 2008 à 05:13 par Lumière Noire

Vous souvient-il d'un fameux "Discours de Dakar", prononcé par un Chef d'Etat européen dont je tairai le nom pour éviter de cotiser à mon tour au "30 euros l'offense" ?

www.elysee.fr/elysee/elys...

Pour ceux qui ne voudront tout lire, voici le passage qui a fait bondir TOUTE l'Afrique :

"Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l'idéal de vie est d'être en harmonie avec la nature, ne connaît que l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles.

Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine, ni pour l'idée de progrès.

Dans cet univers où la nature commande tout, l'homme échappe à l'angoisse de l'histoire qui tenaille l'homme moderne mais l'homme reste immobile au milieu d'un ordre immuable où tout semble être écrit d'avance.

Jamais l'homme ne s'élance vers l'avenir. Jamais il ne lui vient à l'idée de sortir de la répétition pour s'inventer un destin."

L'orateur enchaîna alors, serviteur de la plume de son "nègre" :

" Le problème de l'Afrique et permettez à un ami de l'Afrique de le dire, il est là. Le défi de l'Afrique, c'est d'entrer davantage dans l'histoire. C'est de puiser en elle l'énergie, la force, l'envie, la volonté d'écouter et d'épouser sa propre histoire."

" Le problème de l'Afrique, c'est qu'elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l'enfance."

" Les civilisations sont grandes à la mesure de leur participation au grand métissage de l'esprit humain.

La faiblesse de l'Afrique qui a connu sur son sol tant de civilisations brillantes, ce fut longtemps de ne pas participer assez à ce grand métissage."

Alors voilà :

Le 4 Novembre dans la nuit, mon petit frère Barack a donné la fessée.

Parce que :

1/ Il faut croire que si l'homme africain " n'est pas assez rentré dans l'Histoire", ses trésors, eux, son bien rentrés dans vos musées!

2 / Cela porte à penser que l'auteur de ces lignes n'a jamais appris à compter (à supposer que cela l'interessât) : 4000 années de règnes pharaoniques, ce n'est encore pas assez pour "entrer dans l'Histoire"?

3 / A moins que l'Egypte ne soit pas située en Afrique (il n'y a donc pas que Sarah Palin qui croit que l'Afrique est un pays et pas un continent!)?

www.20minutes.fr/article/...


4 / Et qu'il ait oublié (mais l'a-t-il jamais su?) que près de la moitié des Pharaons (et même ma mémé Cléopâtre, pour certains) étaient totalement noirs de peau?

5 / "Jamais l'homme africain ne s'élance vers l'avenir, puisqu'il n'a aucune idée ni de l'aventure, ni du progrès". Ce doit être pour cela qu'il part juste en promenade quand il se lève pour traverser le désert, escalader les grilles, monter dans des barques surchargées et finir en snack pour les poissons méditerranéens...

6 / L'homme africain a "refusé le métissage"???

Ah oui c'est vrai! il faut reconnaître que Louis XIV, le Code Noir, Napoléon, les juges de Pretoria et les fermiers d'Alabama ont passé 600 ans à supplier les Noirs de bien vouloir se métisser avec les Blancs!

D'ailleurs qu'est donc le Ku Klux Klan, sinon une joyeuse agence matrimoniale œuvrant exclusivement au métissage malgré eux des Noirs qui refusent le métissage?

Ce discours de Dakar, prononcé au 21ème siècle, a signé l'effondrement de la France devant les yeux de TOUS les Noirs de la planète.

Il restera à jamais comme la faute d'un ignorant qui se consacrait à SON monde, et n'avait jamais vraiment regardé LE monde.

Ces mots sont le tremplin qui a porté Barack en haut : en nous traitant d'enfants, nous jugeant incapables, nous disant immobiles, nous plaçant hors civilisation, ils ont conduit plus vite, plus haut, et plus fort (oui, je sais, copyright) un enfant d'Afrique aux portes du Palais.

Je sais par certaines sources que Mandela a lu ce discours. Et qu'il n'a pas aimé.

Je sais par d'autres sources que Barak a aussi lu ces mots ; ça ne lui a pas plu.

Prenez conscience, ô vous, que mon Barak est africain, car né de père africain, c'est ainsi légalement en Afrique. Il peut bénéficier de la double nationalité puisqu'il est né hors d'Afrique. Ce n'est pas un Noir américain, issu de l'esclavage. C'est juste un enfant d'immigré, comme moi et comme ceux des banlieues d'ici.

Il est l'exacte démonstration de l'entière calomnie faite à l'Homme Noir (et à sa femme aussi, hein!) dans le discours précité.

7/ Alors, comme tous les Noirs de la planète, je suis heureuse que vous soyez heureux. Pouvez-vous réaliser la profondeur de notre bonheur, comprendre les larmes de notre émotion?

C'est la toute première fois depuis deux millénaires que TOUTE la planète reconnaît que nous sommes DES HUMAINS A PART ENTIERE, que TOUS LES PEUPLES célèbrent enfin un Noir!

Aux joyeux comme aux grincheux, voici le vrai sens de l'évènement :

Le nouveau "Maître du Monde" est un africain (et un américain), alors n'en doutez plus : LE PHARAON EST DE RETOUR. (Watch out!)

(Paix et Prospérité pour mille ans à venir, délices sucrés et éventails caressants pour notre Maître Eolas adoré!)

Douces heures à tous, et merci pour vos chants de bonheur!

Eolas:
Le discours de Dakar est une honte pour celui qui l'a écrit et pour celui qui l'a lu (qui ne sont pas les mêmes). Vous avez raison de vous en indigner, même un an après, il n'est jamais trop tard, même sous un billet qui n'a rien à voir, l'indignation n'a que faire des hors sujets.

Néanmoins, à une vision caricaturale et paternaliste de l'histoire, doit-on répondre par une vision caricaturale et moralisatrice ?

Assimiler l'histoire de l'Afrique à l'histoire de l'Égypte, c'est certes invoquer 3000 ans d'histoire (et non 4000 ; le début de la civilisation égyptienne classique, c'est la fondation du royaume de Ménès en 3150 av. JC, et je vous fais cadeau des conquêtes perses, grecques et romaines à la fin ; c'est la domination romaine et sa christianisation forcée qui a mis fin à la civilisation égyptienne au sens classique, la chute pouvant se situer à la défaite de Cléopatre et Marc Antoine en 30 av. JC) en zappant les deux derniers millénaires. Un peu comme si l'Italie s'était arrêtée en 476 et affirmait être la première puissance mondiale.

Sur le refus du métissage, invoquer l'esclavagisme et le Ku Klux Klan est ridicule. Le Code Noir ne s'est jamais appliqué en Afrique (sauf à la Réunion à partir de 1723), et le Klan n'y a jamais tenu une permanence. Curieux que s'agissant de l'Égypte, vous soyez si sourcilleux pour la géographie et confondiez les Antilles et l'Afrique quand votre thèse en a besoin. Attention, vous lisez trop Sarah Palin. Nous pourrions plutôt parler du métissage entre Hutus et Tutsis au Rwanda, ou au Nigéria entre les Annang, Aulliminden, Berom, Bini, Defaka, Djerma, Ebira, Efik, Eket, Ekoi, Eleme, Esan, Etsakor, Fon, Fula, Gwari, Hausa, Ibibio, Idoma, Igala, Igbo, Ijaw, Isoko, Itsekiri, Jukun, Kanuri, Kilba, Kirdi, Kofyar, Mumuye, Nupe, Ogoni, Tarok, Tiv, Urhobo et les Yoruba. Ou au Kenya, qui fête l'élection d'Obama, l'enfant du pays, et où il y a tout juste un an, les Kikuyu et les Luo se massacraient joyeusement au nom de leur appartenance ethnique . Alors, parler de l'homme africain comme une entité unique comme l'a fait Sarkozy est une absurdité. Que vous reprenez pourtant à votre compte à la fin de votre propos.

Je vous rejoins dans votre appel à l'unité de la race humaine, sans considération de ses origines, de sa religion, de ses opinions ou de la couleur de sa peau. C'est la pierre angulaire de la République, même si elle est parfois un peu fissurée. Mais que diable, l'exemple ne vient pas de l'Afrique, et la solution, l'espoir pour les peuples d'Afrique ne peut venir que de ces peuples, certainement pas d'une solution imposée de l'extérieur. Le progrès imposé de l'extérieur, c'est du colonialisme, point. Mais vu le niveau de corruption, au mieux, de la majorité des dirigeants actuels en Afrique, quand ce ne sont pas des dictateurs purs et simples, vous me permettrez de dire qu'au delà de la légitime indignation après le discours de Dakar, tout reste à faire. Mais le premier pas ne serait-il pas d'avoir une vision lucide et dépassionnée de l'histoire africaine, dans laquelle l'humanité toute entière est entrée, de gré ou de force ?

220. Le vendredi 7 novembre 2008 à 10:41 par Lapalisse

[...] En face, nous avons un spot publicitaire de 30 minutes sur 4 chaînes qui n'a pas coûté un centime au contribuable. Et qui n'a pas fait osciller les sondages déjà favorables depuis deux mois au candidat démocrate. [...]

Donc spot TOTALEMENT inutile -> argent gaspillé, dilapidé...

[...]Sur ce point, je vous recommande la lecture de Freakonomics, le chapitre sur le rapport entre les dépenses et les chances de victoires. Il est pour ainsi dire nul. [...]

Les candidats à l'élection ne doivent pas l'avoir lu ! S'il l'avaient fait, il auraient économisé plus de 2 milliard de dollars...

221. Le vendredi 7 novembre 2008 à 14:45 par Lumière Noire

Bonjour Cher Maître et merci pour votre réponse.

Petite présentation : je suis une femme Noire, bénino-française et franco-béninoise. Père Yoruba (origine Nigeria), mère Mina (origine Togo-Ghana). Et française de naissance puisque née au temps coloniaux. L'Afrique Noire francophone s'appelait à l'époque la France d'Outre Mer.

Le Bénin s'appelait, du temps de ma naissance, le Dahomey.

Et pendant 400 ans de son histoire, s'est appelé : la Côte des Esclaves. Ce commerce a particulièrement sévi chez nous. Nous étions parmi les champions de l'export : noix de coco, esclaves en tous genres et...poupées vaudou (smile).

J'ai parfaitement compris et entendu votre réponse, et je voulais y apporter un éclairage :

Pour nous, les Noirs d'Afrique, tout homme Noir sur cette planète est un Noir d'Afrique. Puisque nous sommes à la source de toute migration noire depuis le big bang.

Vous savez bien que nous nous appelons "frères" et "sœurs" en permanence. Car il existe un lien (familial, affectif, racial, je ne sais comment vous le qualifier) extrêmement puissant et réel entre tous les Noirs. Je ne sais pas pourquoi, mais je vous assure que c'est réel. Quand on pendait en Alabama, c'est comme si on avait pendu à Cotonou.

Ce qui fait que tout ce que les Noirs vivent, où qu'ils se trouvent établis, est ressenti par la communauté mondiale des Noirs. La libération de Mandela a été fêtée aux USA, l'assassinat de Luther King est une douleur à Porto-Novo.

Nous ne distinguons donc pas "à quel Noir" s'applique tel ou tel régime, il suffit qu'il s'applique à un seul pour qu'il soit ressenti par tous. Parce que chaque texte de loi, édicté par pays, parlait "des" Noirs, l'accumulation de ces singularités à conduit l'ENSEMBLE du monde à mépriser "les" Noirs. Dont vous dites si bien qu'ils ne sont pas un.

Et puis aussi, n'oubliez pas qu'il y a des allers et retour fréquents chez les peuples en migration.

La famille directe de mon père n'a pas connu l'esclavage. Mais du côté de ma mère, je descends en ligne directe d'une esclave achetée par un négrier corse du nom de Germa. Cet homme (blanc) l'a emmenée à fond de cale à Salvador de Bahia, utilisée là-bas, engrossée maintes fois, puis affranchie au seuil de sa vie. Cette esclave est rentrée finir sa vie au Dahomey, ramenant avec elles quelques-uns de ses enfants, dont mon arrière-grand-mère Nana. Tout ça n'est pas si loin car j'ai connu Nana. Et Nana nous a raconté le Code Noir.

Beaucoup d'affranchis et d'esclaves libérés sont rentrés aussi des Antilles, il y a beaucoup de métis en Afrique Noire. Et chacun a raconté aux siens ce qu'il a vécu. Donc même tous les africains n'ont pas vécu le Code Noir, l'apartheid ou le KKK, nous les "vivons" dans nos chairs et dans nos mémoires car nous en partageons l'héritage racial.

"L'homme africain" est par essence et de par son histoire un "homme universel".

En ce moment, la loi sur les test ADN pour le regroupement familial produit un effet semblable : c'est demander à toutes nos mères d'écarter les cuisses pour voir ce qui s'y passe! Et cela ne plaît à aucun Noir de la planète.

C'est pour cela que je vous aime (enfin, je l'ai dit!) : vous vous intéressez aux droits de l'étranger, donc à l'étranger et donc au faible.

Et c'est pour cela que j'ai aimé votre bonheur du 5 au matin : en chantant pour un seul, vous avez chanté pour nous tous.

Vous nous avez aimé.

P.S: corruption et dictature ne sont pas plus fortes en Afrique qu'ici (affaire Elf, Angolagate, Clearstream, Cercle Concorde, ça vous dit...?) : seule la communication (ou propagande) d'ici tente de le faire croire, afin d'endormir le bon peuple sur les réalités du pays.

Et je connais un pays appelé "la plus grande démocratie du monde" qui a dû dépêcher plus de 30 000 avocats et scrutateurs dans les bureaux de vote un certain 4 novembre dernier.

Pour éviter que ne se reproduise la corruption planifiée de sa démocratie...

Douces heures à vous.

222. Le vendredi 7 novembre 2008 à 16:50 par FLODIA

J'ai apprécié que vous repreniez certaines approximations de lumière noire. Cependant, je me permets d'exprimer un point de vue divergeant par rapport à vos propos.

Votre passage sur l'absence de métissage en Afrique en prenant le cas des Hutus et des Tutsis ne tient pas compte du rôle de la colonisation sur ces conflits. J'écarterai de mon propos le problème des tustis et des hutus pour lequel personne ne peut nier que le colonisateur y a joué un rôle prégnant. Les guerres liées à l'appartenance ethnique n'est pas purement africaine:la Géorgie, la Yougoslavie, la tchétchenie, le conflit israélo-palestinien (conflit entre sémites) et plus près de nous la corse, le pays basque.

Que vous le vouliez ou non l'Afrique n'as pas choisi ses frontières, elles sont un héritage que chaque pays a dû assumer sans qu'il lui soit donné les moyens de le faire car une fois les frontières coloniales établies, la France de Nicolas s'est évertuée à maintenir au pouvoir des dirigeants obéissants dont certains sévissent toujours de nos jours.

Je suis d'accord avec vous pour dire que la solution est interne mais encore faut-il que les initiatives internes ne soient pas torpillées de l'extérieur pour des motifs de real politique. Dois-je vous rappeler toutes les interventions françaises pour rétablir au pouvoir des dictateurs, Dois-je vous rappeler comment elle a aidé plusieurs dirigeants de pays stratégiques à se maintenir au pouvoir dans les année 1990 où les africains à travers les conférences nationales ont essayé de faire leur révolution? N'oubliez pas, Confrère que la grande majorité des Etats Africains n'est pas plus âgée que Monsieur OBAMA et que certains n'ont que très récemment pris leur destin en main. Est-ce à dire que les africains ne doivent pas en appeler à la communauté internationale? Qu'est ce qui a permis à l'opposition zimbabwéenne de garder la tête hors de l'eau? c'est la pression internationale (avec un succès mitigé). Imaginez un seul instant qu'elle ait regardée ailleurs! La plupart des états démocratiques ont construit leur unité à travers des guerres internes (USA, France, Italie), consolidée par le temps. C'est donc à ce titre que vos remarques sur les guerres inter ethniques sont déplacées.

Pour ce qui est de l'Égypte, je ne comprends pas vos remarques. L'Egypte est-elle Africaine oui ou non? par les nuances que vous semblez apporter en évoquant le rôle d'autre civilisations dans la richesse créatrice de l'Égypte, elles n'écartent en rien cette réalité indiscutable de l'appartenance de l'Égypte à l'Afrique. Peut-être ces nuances sont faites pour distinguer l'Égypte noire de l'Égypte métissée (tiens!!) mais dans quel but? en quoi dissocieraient-elles l'histoire de l'Egypte et de l'Afrique (rien que cette nuance est hallucinante, c'est comme distinguer la France de l'europe). Je laisse de côté tous les négationismes visant à écarter toute contribution de l'Afrique négroide à la l'histoire de l'Egypte. Il est vrai que pendant longtemps, on a aussi dénier à l'Afrique d'être le berceau de l'humanité.

Je pense que le propos de lumière noire était de dire que le discours de Dakar était un résumé de cette vision réductrice de l'homme noir auquel la qualité d'homme a été déniée au seul motif qu'il avait une couleur de peau et une texture de cheveu différente et ce tant dans l'histoire de la création du monde, que celle de l'Égypte, que celle l'antiquité ou plus récemment de sa participation au progrès de l'humanité. La révolution, si révolution il y a, avec cette élection, c'est que le monde a enfin accepté comme source d'espoir (à tort ou à raison c'est un autre débat), un homme noir (noir parce que non blanc!) et a de ce fait enfin admis qu'il s'agissait d'un homme à part entière avec ses qualités (fort nombreuses apparemment) et ses défauts (à venir).

223. Le vendredi 7 novembre 2008 à 19:55 par phedra

Si vous avez 5 mn, jetez un coup d'oeil au nouveau site d'Obama qui n'a que quelques jours.
change.gov/

Pour ceux qui aiment les comparaisons :
www.elysee.fr/accueil/
( après un an et des poussières)









224. Le vendredi 7 novembre 2008 à 20:29 par Lumière Noire

@ FLODIA

Vous avez tout dit.

Mon commentaire étant déjà très (trop?) long, j'avais arrêté là mon propos.

Cette place de l'Egypte dans la mémoire collective indo-européenne (dixit Senghor) est le point central de la distorsion d'image concernant l'homme Noir.

Pour résumer (en caricaturant fortement, je le reconnais!) :

- L'homme Blanc est féru d'Egyptologie au point de piller nos tombes pour dépouiller nos morts. (Il ne le fait pas pour ses propres rois!).

- Ses explorateurs sont allés jusqu'à s'entre-tuer sur le sol égyptien pour nous voler tous ces trésors qu'ils continuent de rendre marchands jusqu'à nos jours.

- Le symbole de l'oiseau aux ailes déployés est purement égyptien. Il a régné 4000 ans (j'insiste) avant d'être repris par Rome (car symbole de puissance absolu), par l'Allemagne ou par l'Amérique (et plusieurs autres pays).

- Rome n'a pas fait Pharaon, c'est Pharaon (qui régnait depuis 3000 ans) qui a fait Rome!

Le dernier millénaire fut celui du déclin des Pharaons, des attaques continues de Rome, de la mise en coupe réglée du pays par César, et donc de la montée en puissance de l'empire romain qui sans les greniers d'Egypte n'aurait su échapper aux famines récurrentes de l'Europe d'alors.
Rome et ses alliés méditerranéens ont mis à peu près 700 ans à subjuguer le peuple d'Egypte, c'est cela le 4ème millénaire du règne des Pharaons.

- Je redis que près de la moitié des Pharaons d'Egypte étaient Noirs, on les appelle : les Nubiens. Ces Noirs étaient les "Maîtres du Monde" à cette époque. (Ce qu'aucun manuel scolaire européen ou américain ne mentionne jusqu'à ce jour ; certains manuels scolaires africains l'intègrent à présent).

Les autres pharaons étaient tous africains, à la peau cuivrée comme les Egyptiens d'aujourd'hui (qui ne sont pas tous des arabes!).

En bref, et contrairement à l'image fortement véhiculée par Hollywood (toujours la com') : AUCUN PHARAON D'EGYPTE N'A EU LA PEAU BLANCHE. Aucun ne vient d'Europe.

Pharaon, c'est l'Afrique. Et aucun autre continent!

- L'Egypte se situe en Afrique et pas ailleurs. Le Maghreb aussi d'ailleurs, que l'on tend ici à présenter comme un ilôt méditerranéen avec lequel l'on souhaite créer une soi-disante "union" (...). L'Afrique, ce n'est pas seulement l'Afrique Noire, c'est toute l'Afrique : Noire, Blanche (au Sud), et Arabe.

Toute autre vision n'est que la perpétuation de la tendance coloniale à vouloir nous tracer des frontières là où il n'y en avait pas!

- l'Histoire de l'Egypte, forcément en dynamique perpétuelle, est donc totalement l'Histoire de l'Afrique, Cher Maître. Mais l'homme Blanc fait tout pour ne pas le voir, ne pas le croire. Le Vatican (Valladolid : fr.wikipedia.org/wiki/Con... a entériné officiellement au 16ème siècle que les Noirs n'avaient pas d'âme et pouvaient donc être mis en esclavage INDUSTRIEL.

L'esclavage existait bien sûr en pointillé jusque-là. Valladolid, c'est le point de départ d'une machine commerciale sans égale à ce jour. Et dont le seul article en rayon était : le Nègre d'Afrique (encore appelé Bois d'Ebène).

Mettre en place cette machine supposait la mise en œuvre d'une communication planétaire (le Vatican est jusqu'aujourd'hui dépositaire du plus vaste réseau de "correspondants" de la planète) sur le thème :
" Dissociez le Nègre de l'humanité commune."

Le Nègre n'étant pas un humain, comment aurait-il pu être Pharaon d'Egypte (celui devant qui toute la planète s'abaissait alors?).

C'est pour cela que j'ai souri en lisant vos remarques, Cher défenseur de l'autre. Car elles interprétaient mal mes allusions (je communique souvent par allusions).

Le 4 Novembre, tous les Nègres de la planète on pleuré (même moi!) : parce nous savons tous dans nos âmes que nous avons été les Rois du Monde.

Longtemps, plus longtemps qu'aucune autre civilisation sur cette planète.

Puis nous avons été : rien.

Moins que rien.

Même pas humains ( à vos yeux) puisque le Code Noir nous classait comme "biens mobiliers". Le Noir des colonies venant d'Afrique, le Code s'appliquait automatiquement sur le territoire de tous les comptoirs de traite en Afrique. Pas de meubles, pas d'esclaves.

Alors vos esprits (blancs) ont totalement effacé jusqu'à la mémoire de nos capacités. Vos ancêtres les Gaulois(qui sont aussi les miens puisque je suis française!) dormaient dans des huttes en bois en tentant d'échapper aux prédateurs des bois, cependant que mes ancêtres Pharaons tenaient sous leur joug Hébreux, Barbares (vous), Arabes et Nègres qui bâtissaient leurs palais et leur jouait de l'éventail.

Barack Obama, parce que simple enfant d'immigré africain, est le descendant direct des pharaons d'Egypte.

Aujourd'hui ENFIN, vous découvrez que nous pouvons être Rois.

Vos chefs l'ont toujours su, puisqu'ils dirigeaient les colonies (comme César). De Gaulle le savait parfaitement, il en parlait avec Senghor et Monnerville.

Mais le bon peuple d'Europe et d'Amérique n'en a jamais rien su : cela ne l'intéressait pas, et ça arrange jusqu'aujourd'hui vos dirigeants que cela ne vous intéresse pas.

Ainsi vous ne réclamez pas à votre tour une part du gâteau africain. On vous présente l'Afrique comme risquée, pleine de guerre et de sida. Corruption et dictature? Mafia et Guantanamo, c'est la démocratie?

Alors voilà : Pharaon a repris son trône. Le monde est son royaume; qu'il soit assis au Caire, à Tombouctou ou à Washington n'a aucune importance. Car son rôle n'est pas de dormir à un seul endroit. Son rôle est de faciliter la marche du monde.

Avec le concours de tous les pays qui le voudront.

225. Le vendredi 7 novembre 2008 à 21:35 par Poilauxpattes

C'est vendredi soir ?... YES WEEK END !

226. Le samedi 8 novembre 2008 à 00:21 par Ferdydurke

En complément aux commentaires sur le financement des campagnes électorales des deux principaux candidats, le site du Center for Responsive Politics www.opensecrets.org/ propose de nombreuses données et analyses, non seulement consacrées à l'élection présidentielle 2008 mais aussi aux acteurs et aux principaux évènements de la vie politique américaine.

Il a le mérite d'être instructif et très détaillé.

227. Le samedi 8 novembre 2008 à 06:43 par Philippe83

@lumière_noire:
Juste une petite précision:
Mémé cléopatre n'était pas du tout d'origine africaine.
Elle était Grecque, et même Macédonienne.
Etant de la dynastie des Lagides, elle descendait donc de Ptolémée 1er qui était grec.
Ses descendants n'ont jamais épousés des Egyptiens (famille oblige).
fr.wikipedia.org/wiki/Arb...

228. Le samedi 8 novembre 2008 à 09:04 par FLODIA

@Phedra

Je ne vois pas le rapport entre les deux. Voulez-vous bien nous éclairer?

Par contre, je n'aime plus allé sur le site de lprésidence de la république qui est le symbole de la façon dont le PR actuelle s'est accaparé l'institution. Avant le lien du site était www.elysee.fr maintenant tu as l'impression que c'est le site de Nicolas Sarkozy et l'Elysée n'est qu'au second plan.

Mais enfin, ce n'est que mon point de vue

229. Le samedi 8 novembre 2008 à 09:06 par FLODIA

Oupsss!! c'est toujours Elysee.fr. Désolé!

230. Le samedi 8 novembre 2008 à 09:52 par phedra

@FLODIA

"maintenant tu as l'impression que c'est le site de Nicolas Sarkozy et l'Elysée n'est qu'au second plan."

Vous avez tout dit. :-)

Le nouveau site d'Obama est construit sur la participation.
Je viens de voir que le Figaro a sorti hier soir un article à propos de ce site....

le voici :

www.lefigaro.fr/elections...

231. Le samedi 8 novembre 2008 à 11:15 par Mussipont

@Lumière Noire : Juste une petite remarque, combien de Noirs réduits en esclavage par d'autres africains, ceux du maghreb?

"Barack Obama, parce que simple enfant d'immigré africain, est le descendant direct des pharaons d'Egypte."..."Alors voilà : Pharaon a repris son trône. " Là vous me faites bien rire avec votre délire, j'attends de voir comment va M. Obama va orienter sa politique en Afrique : S'il est vraiment africain, il mettra fin à la spéculation sur les matières premières et proposera de les acheter à leur vrai prix, n'est ce pas?

232. Le samedi 8 novembre 2008 à 13:14 par ramses

@ Mussipont 231

Barack Obama descend-il des Pharaons ? Tout est possible, après tout.

En tous cas, je puis certifier que Ramses 2 avait les cheveux roux, sa momie au Caire en fait foi...

Il y eut au moins un Pharaon noir, d'origine nubienne.

Berlusconi, toujours aussi raciste, a qualifié Obama de "bien bronzé"... Ca n'a fait rire que lui.

233. Le samedi 8 novembre 2008 à 14:03 par Teneï

@ Lumière Noire : A vous entendre on a l'impression que Barack Obama est le début de la fin pour nous pauvre petit blanc occidentaux , mais faut bien se dire que barack obama ne fera surement pas mieux que son prédécesseur pour l'Afrique , et puis même lui je pense qu'il se sente pas réellement africain , après tout il a était élevé sur tout les continent du monde ,donc pour lui l'histoire de couleur de peaux il doit sans contrebalancer comme pas permit

234. Le samedi 8 novembre 2008 à 15:26 par FLODIA

@Teinei:

Vous n'avez pas compris le message d'Obama. Il est post-racial. L'idée est simple. Jusqu'ici l'Amérique avait un problème avec la couleur de peau qui était un obstacle à l'accession à la Maison-Blanche. Aujourd'hui, il semblerait qu'elle ait compris qu'un homme s'appréciait non pas par rapport à sa couleur mais par ses qualités intrinsèques (c'est le rêve du révérend King) . C'est l'ère post-raciale.

Vous semblez toujours dans le conflit quand vous dites:"A vous entendre on a l'impression que Barack Obama est le début de la fin pour nous pauvre petit blanc occidentaux ". Beaucoup de gens se sentent menacés ou mal à l'aise avec l'évocation de la couleur d'OBAMA comme s'il fallait qu'il soit transparent pour être acceptable. Moi je me méfie de mon interlocuteur qui me dit qu'il ne voit pas ma couleur de peau et je combat celui qui ne voit que ma couleur de peau. Il faut voir au dela de la couleur ce qui implique voir la couleur et la dépasser. C'est l'ère post-raciale.

Tenei n'ayez pas peur du changement, ayez de l'espoir. Si les noirs semblent si fiers c'est parce qu'ils sont ravis d'exister en tout cas aux USA. L'homme a besoin de modèle qui le pousse à se dire que c'est possible. C'est tout. Bien sûr il y aura toujours des crétins qui s'opposeront à cela ou qui revendiqueront cette élection comme une revanche mais ceux là n'auront rien compris!

235. Le samedi 8 novembre 2008 à 19:50 par Change

C'est vraiment pas pour faire le rabat-joie, mais peut-on vraiment qualifier Obama "d'élu" tant que le formalisme du vote de Décembre n'est pas rempli (même si le résultat est connu et sur à 100% d'avance) ?

236. Le samedi 8 novembre 2008 à 21:07 par Lumière Noire

Bonsoir.

Ce soir, à 21H50 sur ARTE : Les Reines Noires

Un petit bout de découverte pour ceux qui le souhaitent...

P.S. :

@ Philippe83 : il existe plusieurs écoles scientifiques et historiques qui se chamaillent depuis des lustres à propos de la race, de la couleur et des origines de Cléopâtre et de Nefertiti (entre autres). Wikipédia (que je cite aussi plus haut) ne représente que la tendance de celui qui y écrit...

@ Mussipont : Barack est africain (il a la double nationalité), pas président africain. Vous ne l'aviez pas remarqué?

@ Ramses : c'est vrai. Il y a eu des pharaons de toutes les "couleurs" de l'Afrique (y compris le roux et l'albinos). J'ai moi-même un cousin germain noir roux aux yeux verts (ach! le métissage!).

@ Flodia : rien, un merci seulement.

@ Teneï : N'ayez surtout pas peur! La dernière phrase de mon premier post mentionnait bien TOUS les pays qui voudront continuer ce mouvement positif.

Barack n'est "Noir" que parce que la loi (des Blancs) a cru intelligent d'inscrire dans le marbre qu'une seule goutte de sang noir suffit pour être considéré comme tel. Loi faite pour protéger la race blanche de "toute souillure".

Et l'autre qui nous taxe, nous ladite "souillure", d'avoir "refusé le métissage"...!

Aux yeux de tous, Barack n'est donc pas "officiellement" métis. Ce qui est totalement idiot, puisque toute sa lignée maternelle est blanche. Et pourtant Mc Cain et Palin ont martelé pendant tous leurs meetings : " (ne l'élisez pas car) il n'est pas comme nous!"

Et toute la presse hurle depuis mercredi : "Un Noir à la Maison Blanche!"

Etre d'origine africaine ne signifie pas n'être capable que de penser à ou s'occuper de l'Afrique. Ne suis-je africaine et française de naissance? 50 années passés mi-ici, mi-là-bas. Et totalement heureuse et souriante où que je sois. La double culture fait qu'à l'heure des choix, vous savez trancher plus rapidement :

- ici, j'ai terminé mes études sans perdre de temps, en pensant à ceux des miens moins favorisés là-bas (ce qui rendait plus facile le geste d'éteindre le téléviseur pour retourner à ses devoirs)

- là-bas, j'ai eu à prendre des décisions professionnelles importantes en pensant à privilégier les intérêts de la France en Afrique (face à d'autres pays d'Europe et aux USA).

Le nouveau président US semble être capable de mieux mettre en balance les intérêts de TOUS (donc de vous et de moi) au contraire de tous ses prédécesseurs qui n'ont jamais œuvré qu'aux intérêts US. Exclusivement. (Ce qui énervait très fort Papa de Gaulle).

Et sachez bien que l'Afrique a été en première ligne pour souffrir de l'Amérique. Je ne parle même pas de l'esclavage. Deux exemples :

- Oussama ben L. a sévi plus de 20 ans en Afrique en fomentant des coups d'Etats "spontanés" pour le compte de la CIA. Ca ne dérangeait personne ici ni aux USA. Il a fallu qu'il entre par une fenêtre chez vous pour qu'on ait enfin la paix chez nous.

- L'actuelle guerre au Soudan est un clash meurtrier entre les intérêts chinois et américains : la possession du pétrole et des minéraux. Pour cela, il fallait "nettoyer" les zones intéressantes. C'est en cours. Tant pis pour les négros. Il n'y a que les zozos de l'Arche du même nom qui ne le savaient pas!

C'est dire si l'Afrique ne donne pas un blanc (!) - seing à mon petit frère Barack. On est contents, oui, oui, oui, mais on sait parfaitement qu'il est le président des a-mé-ri-cains!


Pax, Pax, et Douces heures mondiales...

237. Le samedi 8 novembre 2008 à 23:39 par miha

parler de races quand on parle d'êtres humains me sidère.
les êtres humains appartiennent tous à une seule et même race : la race humaine.
la couleur de leur peau, de leurs cheveux, de leurs yeux n'y change rien.
quand allons-nous utiliser d'autres mots que "raciste", "racisme", etc... ?
je propose rejétiste, rejétisme (non ?)

moi aussi, je suis contente de l'élection de monsieur Obama.
c'est un véritable évènement dans un pays qui pratiquait la ségrégation il y a encore peu de temps et c'est bien fait pour les rejétistes !!!
je pense à cette petite fille haïtienne à qui on venait de donner une poupée noire, croyant lui faire plaisir.
elle s'est mise à pleurer en disant : "elle est aussi moche que moi!"
peut-être que maintenant, elle est fière de sa jolie couleur de peau.

pour la suite, j'attends de voir comment monsieur Obama va mener sa politique.

238. Le dimanche 9 novembre 2008 à 20:27 par Jack le Castor

La chanson mise en lien (dont l'interprétation date de 1983) me fait penser à cette autre, qui date de la même époque (quelques années auparavant) :
www.dailymotion.com/relev...

L'événement bien plus récent, qui donnait envie de la chanter mercredi matin, me fait penser, quant à sa symbolique, à celle-ci :
www.dailymotion.com/relev...

239. Le mercredi 19 novembre 2008 à 18:54 par Rififi

Une analyse intéressante post-campagne en france :

http://www.delitsdopinion.com/3politiques/la-presidentielle-americaine-la-presidence-obama-va-ramener-les-francais-a-la-realit/

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact