Journal des greffiers en colère

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Coût estimé d'une reconduite à la frontière : 20.970 euros par personne reconduite.

Quel est le dangereux gauchiste droitdel'hommiste qui veut que toute la misère du monde vienne en France, au besoin de force, et saboteur de caténaires par dessus le marché qui a fait ce calcul ?

Le sénateur UMP des Hautes Alpes Pierre Bernard-Reymond, de la Commission des Finances de la chambre haute. En prenant comme référence le nombre de personnes effectivement reconduites, et le total des fonds publics affectés à cette politique.

Là.

D'ailleurs, pour bien vous montrer qu'il appartient à la majorité, il affirme juste au-dessus que cette politique est néanmoins nécessaire. Et pourquoi ?

Parce que le Président l'a dit :

La lettre de mission du Président de la République assigne au ministre de l'immigration de prendre « les dispositions nécessaires pour simplifier considérablement les procédures d'éloignement » et de se fixer « des objectifs exigeants en termes de reconduite à la frontière ».

C'est en vain que vous chercherez une autre démonstration de la nécessité de cette politique ruineuse (alors qu'il y en a une : la démagogie électorale).

Au passage cette perle de Brice Hortefeux, magnifique :

Selon M. Brice Hortefeux, ministre de l'immigration de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire lors de son audition devant la commission élargie de l'Assemblée nationale en date du 29 octobre 2008 : « je précise que si nous fixons des objectifs chiffrés, c'est pour rendre le message compréhensible. Quand une autorité dit : “ Attention, si vous venez sans y être autorisé, sans respecter notre législation, cela risque de mal se passer ”, le message est inaudible. Mais si elle dit : “ Si vous venez sans nous demander l'autorisation, 25 000 d'entre vous repartiront ”, alors, le message est compris ; non seulement ici, mais aussi dans les pays d'origine - où je me rends fréquemment pour discuter avec les associations et expliquer pourquoi nous agissons ainsi ».

J'adore le “ 25.000 d'entre vous ”. Tout y est : l'amalgame des étrangers en une masse selon la technique du “si ce n'est toi c'est donc ton frère”, l'absurdité (si 100 personnes viennent sans être autorisées, faudra-t-il faire venir 24 900 étrangers pour qu'ils puissent repartir, pour que le compte soit bon ? Ou faut-il venir à 26000 pour que 1000 titres de séjour soient délivrés ?), et le champ sémantique des représailles.

D'ailleurs, depuis trois ans que la méthode “ audible ” est employée, l'immigration irrégulière a chuté, n'est-ce pas ?

Commentaires

1. Le mardi 25 novembre 2008 à 16:33 par ali

chouette, grâce à ce chiffre je vais pouvoir estimer si avec les impôts que je paie tous les ans j'aurais financé l'équivalent de ma propre reconduite à la frontière avant d'obtenir une carte de résident.

2. Le mardi 25 novembre 2008 à 16:42 par 42

L'immigré est donc un bien fongible, alors ?

3. Le mardi 25 novembre 2008 à 16:43 par Juju

Ben c'est plus cher que le coût d'un étudiant en droit en première année de fac (où, pour rester dans les statistiques, le taux de réussite ne doit pas dépasser les 25%).

4. Le mardi 25 novembre 2008 à 16:45 par thufir

Il faut que je paie encore un paquet d'impôts si je veux financer l'expulsion de ma compagne issue d'une lointaine île africaine : je m'en voudrais de profiter du système. Courage, travaillons plus pour cotiser plus et expulser davantage.

5. Le mardi 25 novembre 2008 à 16:50 par Ganette

Et parlons de la directive retour, qui permet aux états européens d'allonger la durée de maintien en centre de rétention administrative à 18 mois ( contre 32 jours maximum actuellement en France) ...

Eolas:
Elle ne le permet pas (puisque ce n'était pas interdit), elle ne l'impose pas et fixe un maximum de 18 mois en cas de refus du pays de destination uniquement (actuellement, cette durée est illimitée au Royaume-Uni, au Danemark, en Estonie, en Finlande, en Grèce, en Irlande, à Malte, aux Pays-Bas et en Suède. Elle est de vingt mois en Lituanie, de dix-huit mois en Allemagne, de 12 mois en Hongrie, en Pologne et en Lettonie, de 8 mois prolongeable en Belgique, de 6 mois en Autriche, Tchéquie, Slovaquie et Slovénie, de 3 mois au Luxembourg et au Portugal, de 2 mois en Italie, de 40 jours en Espagne, de 30 jours à Chypre ; vous voyez que la France est le pays le plus doux là dessus), et la France a indiqué qu'elle ne comptait pas modifier sa législation là dessus : il n'y a de toutes façons pas assez de place en centre de rétention et une RAF qui n'a pas pu avoir lieu en 32 jours n'aura pas lieu en 180. Quand le consulat refuse le laisser passer, il n'y a plus rien à faire. Le temps n'y fait rien à l'affaire.

6. Le mardi 25 novembre 2008 à 16:51 par Thau

Et encore, il n'intègre pas dans le calcul les coûts de fonctionnement de l'appareil judiciaire, les coûts de police et gendarmerie liés à l'identification, l'arrestation des étrangers en situation irrégulière, les coûts de fonctionnement du ministère imputables à cette seule politique, et j'en oublie surement.

7. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:02 par J.F.Sebastian

D'ailleurs, depuis trois ans que la méthode “ audible ” est employée, l'immigration irrégulière a chuté, n'est-ce pas ? Il faudrait demander à Brice, il est très fort aussi pour évaluer le nombre des immigrés en situation irrégulière... Si si, il avait parlé de -8% en un an, en se basant sur.... tiens, sur quoi, au fait ?

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2777 (paragraphe "baisse du nombre de clandestins")

Sacré Brice, toujours le mot (ou chiffre?) pour rire.

8. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:03 par Humaniste

Le message est clair:

  • quand on met en rétention des français (4) avant de les libérer
  • quand ont reconduit des gens en situation régulière en Europe dans le pays qui leur a délivrer le visa au motif qu'ils ne peuvent pas prouver qu'il sont en France depuis moins de 3 moins (parce que c'est impossible)
  • quand on reconduit un grand-père qui a un visa expiré pour une opération car le chirurgien a prit du retard.
  • quand on mets des BB en détentions

Effectivement, on est prêts a tout pour reconduire 25000 personnes par an, peut importe qui,pourquoi et comment.

Et on veut simplifier: supprimons le passage par la case justice et la Cimade.

J'ai un avis sur cette politique mais j'entends au loin le troll detector....

9. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:09 par PEB

Comme disait le petit père des peuples, si un mort est une tragédie, un million de morts est une statistique.

Toutefois, la langue de Monsieur le ministre a sans doute fourché.

10. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:12 par Axonn

@ Juju

Une manière de dire que les étudiants en fac doivent être charterisés autant que possible ?

J'avais lu des cas d'étudiants expulsé. Les économistes ont des manières d'évaluer la perte que cela représente pour un pays. à mon avis c'est bien supérieur à 20k.

11. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:13 par indi

un chiffre audible 25 000 pour notre M3i

mais pourquoi 25. J'aimerais bien interroger notre valeureux ministre sur ce point. Est ce qu'à 15 000 le message serait moins audible.

Pourquoi pas 30 000 par ailleurs.

Entre la politique de l'émotion de notre gouvernement et le spectacle du PS on est gâté.

12. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:14 par Ganette

@ Eolas

J'avais bien retenu que la France avait des délais courts en matière de rétention administrative. Mais si la RAF n'intervient pas dans les premiers jours de la rétention, elle a peu de chances d'être réalisée ? Je m'interroge donc sur l'utilité même d'un délai -court- de 32 jours.

Eolas:
Rassurez-vous, le taux de demande de prolongation de la prolongation est plutôt bas. Quand la préfecture a effectué les démarches auprès des consulats et que la réponse est négative, elle ne demande pas la prolongation et remet en liberté.

13. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:21 par Le clando

Je viens de recevoir mon premier récépissé vie familiale et privé aprés 6 APS et une lutte de 6 ans j ' echappe donc aux 26000 de cette année

14. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:23 par francfort1

@42 non, c'est un bien "meuble".

bon, je sors...

15. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:28 par dwarfpower

Bernard Raymond est senateur des hautes alpes pas des alpes maritimes.... il est maire de gap et gap c'est loin de la mer :-)

Eolas:
Oups. Corrigé, merci.

16. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:35 par henriparisien

si 100 personnes viennent sans être autorisées, faudra-t-il faire venir 24 900 étrangers pour qu'ils puissent repartir, pour que le compte soit bon ? Ou faut-il venir à 26000 pour que 1000 titres de séjour soient délivrés ?

Je vous trouve ironique, c’est pourtant la bonne solution. Celle qui facilitera la vie de tout le monde : en accordant systématiquement les visas dans les « mauvais » pays, les étrangers pourraient venir en France sans risquer la mort, être la proie de réseaux mafieux et payer des prix exorbitants. Ils pourraient ainsi en profiter pour voir leur famille, payer la TVA et éventuellement participer un peu à la construction de la richesse nationale.

Ceux qui n’aurait pas envie de rentrer à l’expiration de leur visa ou simplement de payer leur billet de retour seraient beaucoup (enfin peut-être) plus nombreux. Cela faciliterait le travail de la police qui aurait beaucoup moins de mal à les trouver.

Et les quotas d’expulsions pourraient ainsi être régulièrement dépassé ce qui permettrait aux politiques de valoriser leurs « résultats ». Tout le monde (sauf peut-être la logique) y gagnerait.

Non ?

17. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:43 par Leo

On ne doit pas être de la même espèce, ce monsieur et moi. Au minimum, on n'a pas le cerveau fait pareil. Parce que, perso, "Attention, si vous venez sans y être autorisé, sans respecter notre législation, cela risque de mal se passer", je trouve ca extremement compréhensible. Autant que "si vous conduisez sans permis, on vous colle une amende ou en prison", "si vous roulez trop vite ou bourré, on vous retire votre permis, sauf si en plus vous ne l'avez pas et alors voir phrase précédente". La relation de cause à effet me semble limpide, évidente. J'ai du mal à voir à qui sa compréhension pourrait poser problème.

Par contre, "Si vous venez sans y être autorisé, sans respecter notre législation, alors on va lancer le jeu de "j'en cherche à tout prix 25000 à mettre dehors, à n'importe quel prix, quitte a expulser aussi ceux qui sont autorisés et respectent notre législation", quitte à retenir quelqu'un qui voulait de toute façon partir (ou, encore plus drôle, qui ne voulait pas venir) pour pouvoir l'expulser", je ne sais pas pourquoi mais j'ai plus de mal à entraver (=comprendre).

C'est grave, docteur ?

18. Le mardi 25 novembre 2008 à 17:46 par villiv

"Coût estimé d'une reconduite à la frontière : 20.970 euros par personne reconduite."

c'est votre dernier prix ?

j'adore la moyenne : et pour reconduire à Monaco, par exemple, ça irait... ?

19. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:11 par Brice the bad

“ Si vous venez sans nous demander l'autorisation, 25 000 d'entre vous repartiront ”

J'ajouterais : si vous ne venez pas, on en "sortira" 25 000 quand même. Donc autant venir...

20. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:19 par styves

Je ne comprends pas le message du billet : les reconduites à la frontières coutent chers ? Peut-être. Mais quel est le coût d'une non-reconduite ?

Eolas:
À vue de nez, 20.970 euros d'économisé.

Ensuite, je ne comprends pas non plus le message du ministre : "25000 d'entre vous" : qui est ce "vous" ? combien ces "vous" sont-ils donc ? La lutte contre l'immigration irrégulière se limite-t-elle à 25000 reconduites ? Loin d'être audible.

Eolas:
Mais… Mais… EUX, voyons, ceux là même dont vous vous demandiez le coût de la présence ci-dessus.

Enfin, quel peut être l'enjeu juridique de ces objectifs chiffrés, de ce culte de la statistique ? Une déviance, je pense, la bonne application d'une loi peut-elle se mesurer à un chiffre donné par avance comme objectif. Une vraie question assurément.

Eolas:
L'obsession du chiffre qui a pris l'État actuellement est terrifiante, je suis d'accord. On a fait d'un indicateur, une information pour le pilote une fin en soi. Ce n'est plus la destination et la route qui comptent, c'est le cap et la vitesse.

21. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:21 par Droitdel'hommiste

Stupidement, je fais la multiplication :

26 000 (expulsés en 2008) X 20 970 € = 545220000 €, ce qui fait avec des espaces : 545 220 000 €.

Le budget est dépassé,non? Il faut aller chercher les trop-expulsés pour renflouer les caisses!

22. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:35 par Axonn

@ Droitdel'hommiste

Le calcul est fait avec le budget 2009 et la prévision d'expulsions en 2009, respectivement 451M et 19k.

23. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:39 par pollicarpe

En poussant l'absurde plus loin, je me dis qu'il y a un marché. Non, mais c'est vrai, tous ces séjours trois étoiles offerts en CRA, tous ces voyages en avion avec escorte aux petits soins, le Gouvernement pourrait bien les faire payer.

Le ministre de l'Immigration est assis sur une mine d'or et il l'ignore !

24. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:49 par Egrides

C'est assez.

Je suis maître, je parle : allez, obéissez!

25. Le mardi 25 novembre 2008 à 18:53 par X.

Soyons cyniques: si je vous expulse c'est 20 970 €, donc pour rester c'est 21 000 € ... à verser au Trésor public ! Je sens que les mafias et autres officines peu fréquentables vont refaire du crédit...

Au fait un agent administratif qui fait des OQTF illégales, il coute combien à l'Etat en indemnités ? A c'est vrai les étrangers ne font que rarement de l'indemnitaire par peur de se voir retirer leur titre de séjour ou celui de leurs proches. Qui a dit Etat de droit ?

Eolas:
Je vous confirme. J'ai des superbes dossiers d'indemnisation en attente, je supplie mes clients de me donner leur feu vert, mais ils n'osent pas (exemple : refus de titre de séjour vie privée et familiale jugé illégal pour violation de l'article 8 CEDH - marié à une étrangère titulaire d'une carte de résident, toute sa famille en France en situation régulière, 8 ans de séjour prouvé, un enfant né en France). Trois ans d'instance, la préfecture n'a jamais produit le moindre mémoire ni répondu aux injonctions en RAR du tribunal. Et le client ne veut pas, je suis à quelques semaines de la forclusion.

26. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:00 par Passant

"Coût estimé d'une reconduite à la frontière : 20.970 euros par personne reconduite."

Idéal pour relancer la croissance et l'emploi : deux autres priorités nationales m'a-t-on dit.

D'ailleurs, pour soutenir Airbus qui est comme chacun sait en crise, je propose que l'Etat commande une escadrille d'A380 pour optimiser les flux migratoires à contre-courant. Et quelques A400 pour les récalcitrants.

27. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:02 par Alexandre

Cher Éolas, on vous a connu meilleur.

Réduire le coût de cette politique à une somme d'argent est pour une fois assez révélateur de la démagogie qui m'énerve ici parfois (rarement).

Et de fait, dire que c'est par démagogie électorale que le gouvernement fait cela tout en nous expliquant de façon absolue que C'est en vain que vous chercherez une autre démonstration, c'est assez démago aussi.

Moi pas de cerveau ? Moi par avoir le droit de faire mon opinion ? Moi avoir droit réfléchir par moi même ?

Par exemple, quel est le cout associé pour tout ce qui est CMU et AMÉ (3200€ par bénéficiaire qui est un ILE en 2005), assurances, école, logement, police supplémentaire nécessaire pour la délinquance engendrée ? (Désolé, loin de moi l'idée de croire qu'un étranger en situation irrégulière = un délinquant, mais l'un de moi aussi l'idée de croire qu'un étranger en situation irrégulière = un cadre supérieur).

Par exemple, juste pour le sanitaire : sur 2005-2007, il y avait au moins 266 000 ILE (infraction à la législation sur les étrangers). 66 000 ont été reconduits. Sur les 200 000 restants, ça fait combien de fois 30 minutes chez le médecin avec AMÉ du fait de leur logement forcément insalubre et autres squats ? Ça coûte combien en heure-prof pour les enfants à l'école ? Ça coûte combien de médecins à former gratuitement à l'État ? C'est combien de conduite sans permis ? C'est combien d'accident non assurés pris en charge par le fond d'indémnisation ? C'est combien de heures travaillées au black ? C'est combien de jour hopital suite au fait de ne pas être allé chez le médecin à temps ?

Et là, ça fait 70 000 par an. Le BIT nous dit qu'ils seraient 400 000...

Et faisons aussi le processus inverse : imaginons que nous ne dépensions pas ces 20m € par retour :

  1. ils resteraient
  2. les autres débouleraient et nous serions face à un problème de volume d'immigration.

Et là, le coût de cette politique inverse, c'est combien ? (Et sinon, pour la ritournelle étranger en situation irrégulière = tout bénéf pour l'état parce qu'il paie de la TVA des impots mais n'a pas le droit à la CAF etc, ..., c'est bon je connais, mais j'adhère toujours pas. Ni aux chiffres, ni par principe.

À propos de l'AMÉ, sur wikipedia, la définition est : L'Aide Médicale d'État (AME) est principalement destinée à prendre en charge les dépenses médicales des étrangers en situation irrégulière et sans ressources résidant en France.

Sur Service-publique.fr, c'est ceci : C'est une couverture de santé qui permet la prise en charge des dépenses de soins, de consultations médicales à l'hôpital ou en médecine de ville, de prescriptions médicales et de forfait hospitalier, par application des tarifs servant de base au calcul des prestations de l'assurance maladie. Le bénéficiaire de l'AME est dispensé de faire l'avance des frais, à l'hôpital ou en médecine de ville.

Vous notez la subtilité ?

Bref, l'ILE est avant tout un Homme et pas un problème. Mais qu'on ne m'explique pas que trop d'ILE n'en devient pas un.

28. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:12 par azdfrg

Maitre Eolas est en train d'essuyer un verre derrière le zinc. De l'autre côté du comptoir, un homme visiblement aviné, béret sur la tête, le nez rouge et un verre de vin posé devant lui, affirme “Parce que moi j'dis, heu, c'est du bon sens, hein…” est interrompu par maître Eolas qui s'écrie : “ON FERME !” En dessous de l'image, on peut lire «Commentaire modéré par Café du Commerce Detector™»

29. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:13 par X.

@ Eolas

Quatre choses:

- relisez le dernier alinéa de l'article 2 de la loi n° 68-1250 du 31 décembre 1968 (peu connu mais utile dans votre cas):

Un nouveau délai de quatre ans court à compter du premier jour de l'année suivant celle au cours de laquelle a eu lieu l'interruption. Toutefois, si l'interruption résulte d'un recours juridictionnel, le nouveau délai court à partir du premier jour de l'année suivant celle au cours de laquelle la décision est passée en force de chose jugée.

- Un référé provision peut encore relancer le processus (1000 € pour préjudice moral par exemple)...

- La prescription quadriennale n'est pas d'ordre public et seule comptable peur l'opposer (donc pas le préfet qui est ordonnateur) ce qui signifie qu'à moins de tomber sur un génie du contentieux en préfecture (y'en a faut pas croire... mais rarement sur les dossiers d'étrangers)... elle est inopposable

- Si pas opposée en première instance, elle est définitivement écartée (art. 7 de la loi du 31/12/1968)

Faites de la comptabilité publique, vous pourrez moucher vos adversaires sur leur propre terrain sans qu'ils y comprennent quelque chose (d'autant plus vrai si le défendeur est représenté par un avocat)... si votre dossier tient la route sur le fond !

30. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:20 par Citoyen mitoyen

Moi j'aimerais bien savoir comment ils arrivent à facturer 2.186 euros /personne au titre des frais d'éloignement (billets d'avion, de train ou de bateau) alors qu'un aller-retour Paris-Sydney sur Qantas m'a coûté 1000 euros...

31. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:42 par DMonodBroca

Comment traiter l'immigration illégale ?

Nous avons tous, ou à peu près tous, un logement doté de murs et équipé d'une porte fermant à clef, porte que nous ouvrons à celui qui y frappe. Et si quelqu'un s'introduit sans frapper, ou reste sans y être invité, nous sommes bien embêtés.

Comme un logement a des murs et une porte, un pays a des frontières et des points d'entrée contrôlés.

(Une erreur a été de renoncer aux frontières nationales au profit d'une frontière européenne. Cela a permis d'éloigner le problème, pas de le résoudre, bien au contraire. Il est plus aigu que jamais.)

Quelles attitude avoir vis-à-vis de ceux qui se sont introduits chez nous sans frapper ou qui s'incrustent sans y être conviés ?

Reconduites forcées à la frontuère ne constituent certes pas une solutiion convenable, ni conforme aux idéaux de liberté et de fraternité qu'à juste titre nous professons. Assortir ces reconduites forcées de quotas à atteindre à tout prix aggrave singulièrement notre cas. Et le coût exorbitant de ces reconduites n'est pas une circonstance atténuante.

Mais que faire ?

C'est un vrai problème, difficile à poser et difficile à résoudre. D'autant plus difficile qu'il met en jeu l'idée que nous nous faisons de nous-mêmes en tant que collectivité nationale.

Je serais assez favorable à une politique délibérée, active, intensive (j'ai pas dit forcée...) d'assimilation.

Au fait, être sans papier n'est pas un crime. Ce serait plutôt l'inverse : nous devrions avoir honte de réduire un homme à ses papiers. (La mésaventure de nombreux Français "de souche" sommés de prouver leur nationalité, et parfois bien en peine de le faire, en est une illustration)

Les reconduites forcées à la frontière devraient être réservées à ces énergumènes, il y en a toujours, qui non seulement s'incrustent chez vous mais font tout pour vous rendre la vie impossible.

32. Le mardi 25 novembre 2008 à 19:52 par louis

"... si 100 personnes viennent sans être autorisées, faudra-t-il faire venir 24 900 étrangers pour qu'ils puissent repartir, pour que le compte soit bon ? Ou faut-il venir à 26000 pour que 1000 titres de séjour soient délivrés ?"

J'imagine que vous plaisantez lorsque vous émettez l'hypothèse que le chiffre de reconduite annoncé puisse être inférieur à celui de l'immigration irrégulière.

Savez-vous combien d'étrangers gagnent Mayotte en une seule année depuis les îles voisines ?

D'ailleurs il me semblait qu'une proposition de loi était à l'étude pour que Mayotte déroge au droit applicable en matière d'entrée sur le territoire. Quelqu'un en sait-il davantage ?

33. Le mardi 25 novembre 2008 à 21:13 par javi

@Alexandre et machin les deux simili-poujadistes: pour que votre calcul de contribuable rançonné soit exact, vous devez ajouter -mais de l'autre coté de la balance - ce que vous rapporte l'immigré clandestin: cotisations sociales, dépenses économiques, création de richesse, augmentation du PIB. Alors votre calcul sera juste -aux estimations près - et vous pourrez en tirer une conclusion, pas avant.

En attendant, songez qu'une plus grande facilité à venir en France diminue l'incitation à la délinquance, devenue inutile. Sans compter que votre reflet dans le miroir vous regardera enfin en face le matin au moment du rasage.

34. Le mardi 25 novembre 2008 à 21:25 par salah

Le sens de l’intervention de M. Brice Hortefeux : l’autorité doit dissuader par le moyen du ‎message qui contient des chiffres Elle doit être comprise et non entendue. Seul le chiffre ‎produit de l’effet.‎

Il oppose le message inaudible au message compris . Selon lui,un message qui ne contient pas ‎de chiffres ne se perçoit que par l’oreille,organe sensoriel récalcitrant et zélé , alors qu’un ‎message contenant des chiffres a le mérite d’atteindre les intéressés ,de provoquer la peur ‎ensuite le renoncement pour ne pas faire partie des 25 000 qui seraient rejetés , puisque ‎l’énonciation du chiffre a réussi à s’infiltrer par la douane oreille et atteindre victorieusement ‎le cerveau . L’oreille devient une passoire grâce au chiffre.
‎ Pour le ministre le message sans chiffres,est inefficace même s’il s’agit d’une mise en garde ‎‎“ Attention, si vous venez sans y être autorisé, sans respecter notre législation, cela risque de ‎mal se passer ». Le chiffre a donc le mérite d’augmenter les bons chiffres et réduire les ‎mauvais.
Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre ,quand la politique devient de la com à 100% ? ‎

35. Le mardi 25 novembre 2008 à 21:32 par azdfrg

@Alexandre et machin les deux simili-poujadistes: pour que votre calcul de contribuable rançonné soit exact, vous devez ajouter -mais de l'autre coté de la balance - ce que vous rapporte l'immigré clandestin: cotisations sociales, dépenses économiques, création de richesse, augmentation du PIB. Alors votre calcul sera juste -aux estimations près - et vous pourrez en tirer une conclusion, pas avant. Bien sûr, c'est compté dans le rapport que je cite. En résumé : "il compare les dépenses annuelles que l’Etat consent pour les immigrés (71,76 milliards d’euros) avec les recettes qu’il encaisse de leur part (45,57 milliards d’euros), soit un solde négatif de plus de 26 milliards."

Sans compter que votre reflet dans le miroir vous regardera enfin en face le matin au moment du rasage. Bien sûr, et justement ! Je refuse de voir défigurer la culture de notre pays. Les immigrés ont une culture différente de la nôtre (ce qui crée de la tension et des conflits - cf. émeutes 2005). L'immigration de masse transforme notre culture. Je ne dis pas que la nôtre est meilleure, mais je pense que chaque pays doit préserver son patrimoine et ses traditions.

Eolas:
Vous avez bien raison. Que doit la culture française à ces fils d'immigrés défigurant notre identité que sont René Goscinny, Léon Gambetta, ou Nicolas Sarkozy ?

36. Le mardi 25 novembre 2008 à 21:54 par Guile

Vous nous parlez bcp de l'AME, mais etes vous naifs, ou pensez vous que tous sont malades lorsqu'ils arrivent en France,

37. Le mardi 25 novembre 2008 à 22:06 par Rom1

@azdfrg : "Les immigrés ont une culture différente de la nôtre (ce qui crée de la tension et des conflits - cf. émeutes 2005)" Il est étonnant que 3 ans après les faits, certains détails vous échappent encore. Les jeunes émeutiers de 2005 étaient dans leur écrasante majorité de nationalité française, nés et scolarisés en France. Des immigré s de 2ème ou 3ème génération, ce ne sont PAS des immigrés. D'autre part, j'ai du mal à voir quelle part leur culture a joué dans les émeutes. Tout porte à croire que ce sont des problèmes d'ordre sociaux qui ont fait monter la colère et déclenché les troubles: chômage endémique, sentiment d'injustice, tensions avec les forces de l'ordre.

Enfin, en ce qui concerne la politique du chiffre, certains économistes considèrent que prendre un indicateur comme objectif tend à dénaturer ce dernier. Autrement dit, du simple fait que le gouvernement a érigé le nombre de reconduites à la frontière en objectif de sa politique, ce nombre perd sa signification.

Sur le coût des étrangers en situation irrégulière, il ne fait nul doute que si le coût de leur présence est si élevé que cela, les bénéfices de l'éloignement n'échapperont pas au regard scrutateur de nos parlementaires. En toute logique, les fonds investis dans la politique de l'immigration devraient se traduire par d'importantes économies dans le système de santé, l'école, dans l'AMÉ, dans la police, par une baisse de la délinquance... Non ?

Parce que si ce n'est pas le cas, ce ne sont pas les coûts réels ou supposés induits par les immigrés clandestins qui peuvent justifier cette politique.

Eolas:
Panneau : Don't Feed The Troll

38. Le mardi 25 novembre 2008 à 22:37 par saperli

ça en fait des mois de RMI, tout ça, et dire que nous manquons de main d'oeuvre !!!

39. Le mardi 25 novembre 2008 à 22:46 par Gronka

«tout porte à croire que ce sont des problèmes d'ordre sociaux qui ont fait monter la colère et déclenché les troubles: chômage endémique, sentiment d'injustice, tensions avec les forces de l'ordre.»

Sans doute. Mais invoquer un «sentiment d'injustice» pour brûler les automobiles de ses voisins devrait vous paraître un peu déplacé, non ? Quant au «chômage endémique», il touche un paquet de monde, mais «les troubles» furent assez localisés.

Et les troubles avec les forces de l'ordre, eh bien, peut-être que ce n'est pas partout que l'on trouve trente personnes munies de cailloux (mais bon sang, où dans une zone urbaine trouve-t-on autant de cailloux sans les avoir rassemblés auparavant ?) intervenant, pour débarrasser un petit délinquant de la meute de policiers venus lui chercher noise ?

40. Le mardi 25 novembre 2008 à 23:35 par Simplet

Foutaises ! 20970 euros Allons donc!

- TGV Paris Marseille: 78.20 euros (promo 44.90 euros) - paire de palmes : 46.90 euros - bouée canard : 11,50 euros

total 136.60 euros (hors tarif promo)

C'est du grand n'importe quoi cette étude !

41. Le mardi 25 novembre 2008 à 23:39 par Solvi

mais bon sang, où dans une zone urbaine trouve-t-on autant de cailloux sans les avoir rassemblés auparavant ?

Vous avez raison, ils sont rassemblés auparavant, en quantités impressionnantes, et qui plus est par des entreprises prestataires des collectivités territoriales qui les livrent par camion entiers. Il en est apparu beaucoup ces dernières années dans la "cité en réhabilitation" où je travaille. Les urbanistes trouvent ça très joli, et ça ne coûte pas cher à la collectivité. Ils appellent ça des gabions. De là à croire qu'il s'agit d'une incitation au lancer de cailloux, cependant...

42. Le mardi 25 novembre 2008 à 23:40 par So

@Simplet : + l'escorte de police, les frais de personnel de surveillance, le bâillon, l'usure des menottes, éventuellement un oreiller, l'achat du silence des personnel navigants et des autres voyageurs... la liberté vaut sans doute plus.

43. Le mardi 25 novembre 2008 à 23:46 par azdfrg

Vous avez bien raison. Que doit la culture française à ces fils d'immigrés défigurant notre identité que sont René Goscinny, Léon Gambetta, ou Nicolas Sarkozy ? Oui, c'est grâce à l'assimilation, qui marche de moins en moins bien, et qui est maintenant remplacée par l'intégration. D'ailleurs, ça se voit bien aux statistiques sur les mariages mixtes. Ou encore au noms des enfants (par exemple, Nicolas Sarkozy a un prénom typiquement français et non hongrois), tandis que maintenant le prénom Mohamed est très fréquent (c'est le prénom le plus donné à Marseille et en Seine-Saint-Denis).

PS : je n'ai pas vérifié, mais je ne crois pas que les personnes citées aient été des clandestins en France.

44. Le mardi 25 novembre 2008 à 23:47 par azdfr

Vous avez bien raison. Que doit la culture française à ces fils d'immigrés défigurant notre identité que sont René Goscinny, Léon Gambetta, ou Nicolas Sarkozy ? Oui, c'est grâce à l'assimilation, qui marche de moins en moins bien, et qui est maintenant remplacée par l'intégration. D'ailleurs, ça se voit bien aux statistiques sur les mariages mixtes. Ou encore au noms des enfants (par exemple, Nicolas Sarkozy a un prénom typiquement français et non hongrois), tandis que maintenant le prénom Mohamed est très fréquent (c'est le prénom le plus donné à Marseille et en Seine-Saint-Denis).

PS : je n'ai pas vérifié, mais je ne crois pas que les personnes citées aient été des clandestins en France.

45. Le mercredi 26 novembre 2008 à 00:16 par jcmoriaud

Je vous recommande le très sensible billet de Pap Ndiaye de ce jour, relatant sa visite au Mali. Suite à l'élection d'Obama au US, il constate l'attirance grandissante des Etats-Unis sur les étudiants maliens, et la perte d'influence et d'attrait de la France. Il conclut :

{{Il est donc bien possible que parmi la cinquantaine de jeunes gens devant moi dans ce lycée, aux yeux pétillants d'intelligence, de curiosité, quelques-uns partent aux Etats-Unis (ou au Canada) pour des séjours plus ou moins longs, et que s'intensifient les relations entre le Mali et l'Amérique du Nord. Celles qu'incarne le professeur de littérature comparée de New York University Manthia Diawara, par exemple, ou l'astrophysicien malien de la NASA, Modibo Diarra (dont tout le monde me parle, au Mali).

Au même moment, la France s'efforce de faire signer au Mali un accord facilitant l'expulsion des Maliens sans-papiers installés en France. Obama, Diarra et les autres d'un côté ; Hortefeux de l'autre : je comprends bien ce que les lycéens du lycée du Progrès de Bamako veulent me dire. J'en ai même été très ému.}}

A lire ici : http://electionsamerica.canalblog.com/

46. Le mercredi 26 novembre 2008 à 00:22 par Citoyen mitoyen

Concernant cette fameuse monographie sur le coût réelle de l'immigration en France je viens d'écouter un entretien de 23 mn avec Jean-Paul Gourévitch justement. Bien que ce monsieur soit un expert-consultant-international genre j'suis pas d'la merde j'avoue être dubitatif sur son étude à la professeur Tournesol. Lui même prévient son lectorat : "cette monographie est très technique et ne s'adresse qu'à des décideurs, des hommes de pouvoir"... suivez mon regard.

D'abord il faut dire que ce n'est pas une étude officielle puisque lui-même reconnaît qu'il a essuyé de nombreux refus de la part des pouvoirs publics quant à la récolte des chiffres. Pour pallier à ce problème, il s'est basé en grande partie sur le département de la Seine-Saint-Denis (9-3 pour les intimes) et notamment sur la population maghrébine, pour ensuite extrapoler les résultats sur une échelle nationale.

Visiblement, tous les immigrés ne sont pas responsables de notre ruine selon ses recherches. En effet, il a établi qu'un immigré célibataire rapporterait plus que ce qu'il coûterait à l'Etat, tandis qu'un immigré avec des enfants coûterait plus que ce qu'il rapporterait à l'Etat. Pour ne plus être déficitaire, ou voire pour faire du bénéfice, il préconise donc de n'accepter que des immigrés célibataires... (??)

Plus fort encore, il a intégré dans son étude des "coûts immatériels" genre : un français vit dans un quartier d'immigrés, le malaise et l'insécurité s'installe, il ne se sent plus chez lui et décide de déménager. Résultat : le coût de l'immobilier diminue. Heu... moi j'veux bien mais vas chiffrer ça toi...

Par ailleurs, certains paramètres auraient été occultés. Un commentateur lui fait remarquer (je ne sais plus où) que dans les recettes, il manque la partie non déclarée de la richesse créée par les immigrés qui travailleraient clandestinement.

Donc, à prendre avec des grosses pincettes cette étude...

47. Le mercredi 26 novembre 2008 à 00:49 par PrometheeFeu

Le probleme c'est probablement le 4eme point: "5 millions d'euros en crédits de paiement au titre de l'exercice des droits des personnes placées en centre de rétention administrative" Si on supprime ca, on fera une economie extraordinaire. Mais plus serieusement.

Regardons la demographie et notre systeme de retraites... Si on compte uniquement sur les naissances pour payer les retraites a venir, on ne va pas aller loin. Moi je suis d'accords pour qu'on passe au systeme par capitalization, mais si vous voulez garder votre machin par repartition, il va falloir s'habituer a l'immigration ou recommencer a faire des bebes. A moins que la solution soit de payer de plus en plus pour recevoir de moins en moins... Mais si c'est ca, moi je reste a l'etranger. Je suis pas un couillon non plus.

48. Le mercredi 26 novembre 2008 à 00:53 par Barbecane

@ jcmoriaud

qé Hortefeux, ren, fifre. C'est un ministre qui cache la forêt, qui cache un Président de la République, qui cache un suffrage universel. Rien de moins qu'un chef de l'Etat délégué par un peuple souverain, qui, il y a quelques années, avait porté au second tour de la présidentielle un certain Lepen. Brice retournera à Nice avant même que le Président n'en ai fini avec sa politique puissamment ajustée à son électorat. Obama, Diarra et les autres d'un côté, et 53% de français de l'autre. En tant que peuple souverain, il est reconnu responsable de ses choix. C'est pourquoi mais pourtant d'ailleurs : Il y a deux vérités qu’il ne faut jamais séparer en ce monde : 1° que la souveraineté réside dans le peuple ; 2° que le peuple ne doit jamais l’exercer. (Je dis pas qui c'est, ça se fait pas).

49. Le mercredi 26 novembre 2008 à 01:14 par Rom1

@Gronka "Mais invoquer un «sentiment d'injustice» pour brûler les automobiles de ses voisins devrait vous paraître un peu déplacé, non ?" Je ne dis pas que ça excuse, je dis que ça explique (en tous cas mieux que l'origine des grands-parents des agitateurs ou que leur religion présumée). Je suis tout à fait d'accord avec vous pour dire que brûler la voiture des voisins ou l'école du quartier (ou quoi que ce soit) aggrave le problème plutôt qu'il ne le résout, que la tâche des policiers face à des éléments aussi hostiles est très difficile, et que le comportement des émeutiers n'est pas acceptable.

Ce que je voulais dire, c'est juste qu'à mon avis, la politique de reconduite à la frontière ne changera rien aux problèmes des banlieues, parce que le problème des banlieues ne vient PAS de l'immigration (de celle des années 50 à la limite on pourrait en discuter, mais Brice n'a pas de machine à voyager dans le temps).

Maintenant je vais m'arrêter et suivre le conseil du Maître, car je sens que Troll Detector rôde...

@PrometheeFeu: "Moi je suis d'accords pour qu'on passe au systeme par capitalization, mais si vous voulez garder votre machin par répartition, il va falloir s'habituer a l'immigration ou recommencer a faire des bebes" Moi aussi je suis plutôt d'accord (et ce, sachant que la capitalisation a aussi un inconvénient qui vient de se rappeler à nous assez brutalement), mais capitalisation ou répartition, il faudra de toutes les manières de la force de travail pour faire tourner l'économie. Sans travailleurs, le capital mis de côté, il ne nourrira pas plus les retraités que les cotisation retraites qui n'existeront pas.

50. Le mercredi 26 novembre 2008 à 02:58 par Cat

Et si on filait plutôt 20 970 € à 26 000 candidats au voyage, en leur expliquant tous les tracas qu'ils éviteront à ne pas venir dans cette République de l'absurde ? 20 970 €, je suis sûr qu'on vit très bien et pendant de longues années dans bien des pays du monde; plus besoin d'essayer de venir avec une telle somme... Voilà, on pourrait même organiser ça en loterie. Qu'on ne pourrait gagner que si on reste sur place... Ce serait peut-être plus efficace, qui sait ?

Pfff...

51. Le mercredi 26 novembre 2008 à 06:43 par ramses

Dépenser 400 millions d'euros annuels pour respecter une promesse électorale, ça met la voix FN à combien ?

52. Le mercredi 26 novembre 2008 à 07:07 par koudou

Ce qui est terrifiant dans les propos d'Hortefeux c'est effectivement de considérer les étrangers comme une masse sans origine précise. De dire "vous" comme si il y avait une unité et comme si les candidats à l'immigration avaient une stratégie d'envahissement de la France.

Pas étonnant qu'avec ce genre de raisonnement un mariage avec un(e) français(e) est forcément suspect, un immigré forcément un délinquant et les enfants uniquement un moyen d'obtenir des papiers.

53. Le mercredi 26 novembre 2008 à 08:50 par Guile

AH l'immigration!!! Je suis surpris que Troll detector ne soit pas là pour faire disparaître certains commentaires...

54. Le mercredi 26 novembre 2008 à 08:58 par If

Dans quels secteurs manquons-nous de main d'oeuvre en france ?
prothèse dentaire, boucherie, batiment... il suffit d'un CAP et la formation en apprentissage est très bonne.

Pourquoi ne pas utiliser ces deniers pour former ces "clandestins". Ils pouraient ensuite s'intègrer socialement, avoir un travaille, créer de la richesse, prendre un logement, faire des enfants, qui avec une éducation digne de ce nom pourait même payer nos retraites !

Ce ne serrait qu'un investissement dans l'humain, plutot que de briser des vies.

Quand à notre grande culture française, croyez-vous qu'elle soit encore pure comme lorsque nos "ancètre" les gaulois bataillais fièrement entre eux pour des diffèrents de personnes (ceci dit le PS est encore très fidèle à la tradition). Vous me parlerez de l'islam, fléau moderne ? Il y aura toujours des illuminés pour tuer avec des excuses type religion/idéologie. Et ce est d'autant plus vrai lorsquela société est violente. La france, et certeinement les autres pays bataillant contre la migration ont surtout besoin de comprendre que la migration et une évolution du monde à laquelle l'on doit s'addapter. Il y en as toujours eu pour accompagner les périodes de changement, et ce n'est ni bon ni mauvai en soit tout dépend de la manière dont on veux l'entendre.

Ensuite je ne vois pas comme une personne qui n'est pas né en france peut se faire emprisonner pour la simple raison de ne pas avoir de papier. L'inhumaniter pour raison administrative n'est pas admissible, si on commence à l'admettre, je craind le pire, justement pour la culture française et ses (de plus en plus téorique) droit de l'homme.

sniff :(

D'ailleurs, Maitre votre combat, et celui de vos confrères et assosiations, est une résistance qui force le respect. Merci pour "eux" mais aussi pour nous.

55. Le mercredi 26 novembre 2008 à 09:18 par Lagos

Politique électoraliste dites-vous, c'est vrai et je ne suis pas d'accord avec elle, mais Brice Hortefeux M3I c'est mieux que J-M Le Pen au second tour de l'élection présidentielle.

56. Le mercredi 26 novembre 2008 à 09:40 par Citoyen mitoyen

Excusez-moi je suis hors-sujet, je viens de lire sur le blog de Christophe Ginisty que L'association Droit au logement (DAL) d'une part et Les Enfants de Don Quichotte d'autre part, ont été condamnés, lundi 24 novembre, par le tribunal de police de Paris, pour avoir installé des tentes dans Paris. Le DAL a été condamné à 12 000 euros d'amende pour avoir "à plus de 300 reprises ... embarrassé la voie publique en y laissant des objets encombrants"...!

Par ailleurs, il prétend que Rachida Dati, en tant que Garde des sceaux, aurait pu "interrompre la procédure". Est-ce vrai ?

57. Le mercredi 26 novembre 2008 à 10:13 par So

@43 Non non, c'est bien connu, des gens comme Atiq Rahimi (prix Goncourt 2008) ou Najet Ghaouti n'apportent rien à la culture française, mettons-les dehors ces vilains-étrangers...

Pour revenir au sujet, je suis effarée du prix que ces reconduites coûtent à la collectivité. Je ne peux m'empêcher de faire des comparaisons: non, je ne rêve pas, reconduire une seule personne à la frontière coûte environ 130% de mon salaire annuel. Hé ben...

58. Le mercredi 26 novembre 2008 à 10:24 par Arnaud

Dans l'article: l'amalgame des étrangers en une masse selon la technique du “si ce n'est toi c'est donc ton frère”

Tss tss... c'est pas bien la mauvaise foi... Selon la phrase du ministre, ces étrangers auraient en commun d'être entrés en France "sans autorisation". On peut donc parfaitement les amalgamer sur ce point, et leur faire comprendre qu'ils seront expulsés.

Je pense que la France à tout à gagner avec l'immigration (Goscinny, Gambetta et Sarkozy entre autres), mais il faut que ces immigrés rentrent en France légalement (comme les familles Goscinny, Gambetta et Sarkozy), et deviennent ensuite français (par exemple Goscinny, Gambetta et Sarkozy). Des immigrés illégaux, ghettoïsés, qui recréent de petits Mali, petites Chine, petits Maroc, ça ne marchera jamais.

D'ailleurs, il me semble avoir lu quelquepart que depuis l'arrivée de Sarko au pouvoir, l'immigration légale avait augmenté en France. Ca c'est bien. Et ça n'a rien de contradictoire avec l'expulsion des clandestins.

59. Le mercredi 26 novembre 2008 à 10:54 par francis

cela a été souligné: pour faire plus facilement 25 000 reconduites, on a intèrêt à augmenter le nombre d'entrées illégales... le seul objectif chiffré qui aurait du sens serait, à mon avis, zéro personne en situation illégale: si quelqu'un est surpris en situation illégale il est, soit régularisé (provisoirement, plus ou moins longtemps, ou défintivement), soit expulsé, soit enfemé provisoirement avant de revenir aux deux cas précédents... la discussion sur l'immigration est difficile, je trouve qu'elle est plus souvent compassionnelle que rationnelle, et qu'un débat approfondi, calme, serait nécessaire...

60. Le mercredi 26 novembre 2008 à 11:16 par Muscardin

@ Ramses en 49 : Excellente question que l'on peut chiffrer à la louche comme suit :

premier tour 2002 : 4 804 713 votes Le Pen premier tour 2007 : 3 834 530 votes Le Pen

Soit une différence de 970 183 voix.

415,2 millions divisés par 970 183 donne en gros 428€ par an et par voix FN....

Chiffrage à pondérer sans doute des sommes allouées a la RAF avant l'accession à la présidence du Mr qui n'aime pas qu'on vienne après lui...

61. Le mercredi 26 novembre 2008 à 11:54 par unagi

Bonjour,

Pour ceux d'entre vous qui sont ou qui passent par Paris, exposition "Terre Natale" De Raymond Depardon et Paul Virilio à la Fondation Cartier. En sous sol vous trouverez une modélisation 3D, hallucinante, qui met en scène les changements climatiques et donc les surfaces de la terre en rétrécissement, ainsi qui les mouvements migratoires depuis 1991 (conflits). Les flux sont continus et en perpétuelle augmentation. je n'ai pu m'empêcher de faire un parallèle avec les politiques d'immigration actuelles et leur réponse électoraliste et démagogique. Qu'elles sont les solutions et les réponses à apporter? La terre est en marche.

62. Le mercredi 26 novembre 2008 à 11:58 par Albls

C'est un message à 524.250.000 €! Pour le prix ils auraient pas pu faire une campagne de presse, ça aurait couté moins chère? Il faut relativisé en le comparant au budget de la justice...

Sinon, vous ça va...

63. Le mercredi 26 novembre 2008 à 12:09 par Clems

Ok c'est le coût. Et le manque à gagner fiscal ? Ne serait ce qu'en recette TVA ? Car si on estime qu'un immigré coûte à la société, dans ce cas il faut liquider les bébés et vite. Pensez vous, ils ne seront rentables que dans 25 ans, alors si on estime que l'on ne peut pas attendre 4 ou 5 ans qu'un immigré s'intègre dans notre société, que devons nous penser des bébés ?

64. Le mercredi 26 novembre 2008 à 12:48 par toto

Moi j'ai un de mes aieux qui n'était pas français. C'est à dire que je n'existerais pas (ainsi qu'une partie de ma famille proche dont mes propres enfants) si cet aieux n'était venu s'installer en France. Donc à en croire certains intervenants cet aieul ainsi que tous ses descendants (dont moi) avons couté à la société française une somme X.

Bon élargissons ce raisonnement à tous les français issus d'1 ou plusieurs aieux étrangers ....

Bizarre cette manière de raisonner.

65. Le mercredi 26 novembre 2008 à 13:39 par Aigri, moi ? ? Non, non !

Pour économiser cette somme considérable, je suggère : - la suppression de la carte d'identité, du permis de conduire - la suppression du statut de citoyen français et de la notion de nationalité en droit français, à l'origine de trop grandes discriminations ("Comment ça, vous n'êtes pas français ?" "Ben oui, m'sieur le juge, j'ai pas de papiers !" "Mais, mon garçon, si vous avez un pied en france et que vous ne parlez que le patagonais, vous êtes français !") - Le retour à la bonne vieille technique de l'assimilation, qu'on inverserait : on fait venir les autres chez nous pour acculturer notre culture (à supposer qu'on puisse parler d'une culture française : Victor Hugo n'a-t-il pas vécu en Angleterre, et ne trouve-t-on pas aussi des cuisiniers au Japon ? Bon, alors...). - La dépénalisation du métier de passeur de clandestins, métier fort honorable puisqu'il consiste à transporter, pour une somme modique dont les modalités de remboursement sont librement fixées par l'agent transporteur, une personne d'un endroit dans l'autre. L'essence coûte cher, mettons nos transportés à contribution et revenons au bon vieux bateau à rame.

Arrivé à ce stade, on se demande alors à quoi sert encore le droit français, plein de notions complètement inutiles et partiales dans leurs autorisations. Ben ouais, pourquoi je peux pas marier ma fille de 8 ans au voisin qui en a 15 ? Ou encore pendre dans mon jardin, en toute intimité, ma femme parce qu'elle refuse de me faire certaines faveurs ?

Militons pour un droit selon la culture de la personne ! Si c'est moral pour ma culture, c'est que c'est autorisé !

C'est vrai, pourquoi payer pour renvoyer des gens ? C'est comme si on disait qu'il faudrait que j'ai le droit de refuser que mon voisin vienne squatter mon canapé en buvant une bière pour regarder Téléfoot parce qu'en tant que sale nanti, j'ai le satellite ! Naméo... La France, le pays de la liberté ?

66. Le mercredi 26 novembre 2008 à 13:44 par Thalès

@35 Et Kopa Platini Zidane Si si c'est de la culture ce n'est pas la princesse de Clèves mais c'est de la culture

67. Le mercredi 26 novembre 2008 à 14:21 par So

Aigri: Euuuuh.... Vous êtes sûr que vous n'en faites pas un peu trop, là? Que vous ne frisez pas le ridicule? Ca ne tue pas, mais quand même...

Outre le fait que vous confondez naturalisation et régularisation (mais on ne vous en veut pas, not'président le fait tout le temps, et pourtant, il est juriste), vous déformez les propos de vos contradicteurs... Par culture, j'entends généralement lettres et arts, la princesse de Clèves, ce genre de choses (mais je dois être vieux jeu). Et par ailleurs, si vous relisez les arguments des uns et des autres avec un minimum d'honnêteté, vous verrez que les protestations concernent généralement des personnes intégrées, qui ne demandent qu'à vivre comme vous et moi, et qui ont très bien pu entrer tout à fait régulièrement en France mais se sont trouvés en situation irrégulière suite à une décision plus ou moins arbitraire de l'administration (sisi, ça arrive). Je ne parle même pas des conjoints de Français qui mettent parfois des années à obtenir les titres auxquels ils ont droit (sauf s'ils sont originaires d'un pays "riche"). Quant à votre comparaison sur le canapé et Téléfoot... Je préfère ne pas commenter.

Pour revenir au sujet de ce billet, je remercie vivement Me Eolas d'avoir décrit dans un certain nombre de billets les choses telles qu'elle sont, et de se faire le relais de ce type d'informations. Personnellement, ce n'est pas pour faire ce genre de politique du chiffre coûteuse et qui ne résoud rien que j'ai donné ma voix à la droite aux dernières élections présidentielles.

PS: Maître, depuis votre opération "Magistrats en colère", voire même un peu avant, j'ai l'impression que vous êtes en train d'inventer une nouvelle forme de média avec ce blog. Je trouve cela passionnant!

68. Le mercredi 26 novembre 2008 à 14:53 par Humaniste

aigri, vous vous enfoncez tout seul, et par la même faite perdre toute crédibilité à votre opinion.

69. Le mercredi 26 novembre 2008 à 15:41 par Aigri, moi ? ? Non, non !

L'auto-dérision n'est-il pas un bon moyen de convaincre les masses ?

Quand je parle de culture, je l'entendais au sens sociologique du terme.

N'empêche que je trouve parfaitement scandaleux que des gens entrent illégalement dans notre pays, avec le concours de réseaux mafieux leur pompant ce qu'ils gagnent en toute illégalité grâce à des patrons peu scrupuleux vis-à-vis des droits des travailleurs (véridique).

Est-ce que c'est rendre service à ces personnes de les régulariser ? Non, parce qu'ils devront toujours autant d'argent à leurs passeurs. Il y a toujours des drames dans ce genres d'affaires, mais peut-on raisonnablement aider les réseaux de transports de clandestins, considérés comme des vaches à lait par des trafiquants de chair humaine ? Il faut intensifier la coopération internationale pour lutter contre ces réseaux.

P.S. Pour vous rassurer sur ma vie, je précise que mon allusion à Téléfoot et au satellite était purement satirique.

70. Le mercredi 26 novembre 2008 à 16:14 par So

Je suis tout à fait d'accord avec vous: il n'est pas question de vouloir favoriser les passeurs et autres trafiquants de chair humaine en tous genres. Si cela peut vous rassurer, je n'ai jamais pensé qu'une régularisation massive pouvait régler tous les problèmes. Et j'acquièsce entièrement quand vous parlez de coopération internationale.

Mais c'est justement là que le bât blesse avec la politique de M. Hortefeux. La politique visant à assurer un certain nombre annuel de reconduites à la frontières chaque année le pousse a s'efforcer de faire pression sur certains partenaires, les pays africains en particulier, et cela ne passe pas, mais alors pas du tout. En fait de coopération internationale, M. Hortefeux vise avant tout à s'assurer que les autorités des pays dans lesquels sont envoyés les reconduits ne refusent pas leur entrée sur leur territoire. Ce matin, j'ai entendu à la radio (RFI) que dans ces conditions, le Mali venait de refuser catégoriquement de continuer à négocier des accords avec la France.

D'autre part, j'ai lu en maints endroits qu'il est quasiment devenu impossible d'obtenir un visa long séjour avant de se rendre en France. Même des conjoints de Français mettent plusieurs années à obtenir un tel document. Inutile alors de se demander pourquoi les gens qui veulent vraiment venir le font de façon irrégulière, quitte à engraisser un passeur par la même occasion...

C'est pour cela que je trouve qu'une telle politique, qui ne prend en compte que le nombre de reconduits, quitte à reconduire des gens qui ne devraient pas l'être en transformant des situations régulières en situations irrégulières (refus de renouveler le titre d'un étudiant, par exemple, comme cela a été le cas pour Mlle Ghaouti), est totalement inefficace; et comme en plus elle est ruineuse en période de vaches maigres, c'est à mon avis indéfendable.

PS: Je ne me permettrais pas de juger la vie de qui que ce soit. Ca n'était pas le satellite et Téléfoot qui me choquaient, mais la totale ineptie - à mon sens - de la comparaison.

71. Le mercredi 26 novembre 2008 à 17:13 par Bardamu

@ Azédéf :

si vous voulez dire que "L'immigration de masse transforme notre culture" de masse, je trouve ça très bien. Quant à barricader "notre" culture : 1. c'est insensé (une culture ne se cultive pas elle-même, sinon ça s'appelle de l'académisme) 2. "votre" cultive est bien light : qu'est-ce qui dans notre culture nous autorise à rejeter celle des autres ? Allez donc vous cultivez, en lisant (je n'ose dire relire) Montaigne (Essais I 23 e.g.), un conservateur bien peu frileux pour le coup !

72. Le mercredi 26 novembre 2008 à 18:31 par Gagne pain

Laissez entrer les étrangers : d'abord clandestins, ils sont promus sans-papiers et deviennent notre gagne pain lorsqu'on les expulse. Encore merci.

73. Le mercredi 26 novembre 2008 à 21:27 par PrometheeFeu

@Aigri: Vous devrez remboursser votre passeur meme si on vous expulse.

Aussi, comme je l'expliquait plus haut, l'immigration a un effet positif pour notre economie. Quand on empeche des gens de venir en France, on empeche a des gens de travailler pour creer de la richesse et de consomer. Quand on fait partir un immigre, on ne depense pas que 20 000 Euros, on abandonne aussi toute la creation de richesse que cette personne aurait pu engendrer. Il ne s'agit pas de prendre notre part de la misere du monde, il s'agit de profiter de cette manne extraordinaire qu'est l'immigration. Ouvrons nos frontieres, nous nous en porterons que mieux.

Cela dit, il ne faut pas accepter l'immigration clandestine. Venir illegalement c'est effectivement violer la loi et cela reste inacceptable. Meme si la loi est mal faites.

Aussi, notre culture n'a rien a craindre de l'immigration. Notre culture, c'est la culture que nous adoptons a un moment ou a un autre. Notre culture demain ne sera pas la meme que celle d'aujourd'hui quelle que soit notre politique migratoire. C'est comme la langue francaise qui est la langue parlee par les francais et non pas la langue que decide l'academie et le parlement.

74. Le mercredi 26 novembre 2008 à 21:47 par Gathar

Lu dans le canard : Il se créerait depuis peu en France un réseau d'arnaques à la régularisation, avec faux avocats payés très cher et en liquide car ils connaissent la personne qui... voire des vrais avocats aux pratiques douteuses pour lesquels une plainte au bâtonnier serait en cours. Mais bon, logiquement, les plaignants seront expulsés, c'est sans risque... Donc la politique actuelle ne coûte pas de l'argent, elle est génératrice d'argent et créatrice d'emploi pour les personnes inventives.

Mon entreprise vient de demander à tous les gens pour lesquels elle n'était pas sûre de justifier de leur situation... Si ça continue, on va devoir présenter une carte d'identité pour acheter du pain...

75. Le jeudi 27 novembre 2008 à 03:01 par ramses

@ Muscardin 60

premier tour 2007 : 3 834 530 votes Le Pen

Ecart de voix Sarkozy/Royal au 2ème tour : 2 192 698

Normal qu'il renvoie l'ascenseur...

@ Clems 63

Et le manque à gagner fiscal ? Ne serait ce qu'en recette TVA ?

Vous avez raison, même les bébés "rapportent" des recettes fiscales (couches-culottes, lait, biberons, etc...).

D'autre part, quelqu'un peut-il démontrer l'avantage que l'on tire (si ce n'est politique) à expulser massivement des étrangers, souvent établis en France depuis de nombreuses années ?

D'autant que cette politique d'expulsion, accompagnée de rafles d'enfants jusque dans les écoles, est l'application d'une Loi rétroactive à effet immédiat (Encore une ?)

Contrairement à ce que laisse penser le communiqué du Ministre, ce ne sont pas de "récents illégaux" que l'on expulse, mais des personnes qui souvent étaient intégrées à notre Société.

Les "illégaux" qui arrivent sur le sol Français n'y mettent en fait même pas les pieds, ils sont conduits immédiatement en zône de rétention et en général on ne peut les expulser, car ils ont détruit leur passeport dans les toilettes de l'avion avant l'aterrissage. On ne sait donc pas où les renvoyer. Ils ne représentent qu'un faible pourcentage des "illégaux".

Maintenant, on sait combien ça coûte, 400 millions d'euros par an à la louche.

Personne ne dit combien ça rapporte... Mais si c'était tellement profitable sur le plan économique, on nous le dirait, non ?

Au moins, la population Française "de souche" profiterait-elle de ces mesures d'éloignement, particulièrement les pauvres et les SDF ? Apparemment pas, il en meurt de plus en plus dans les rues et dans les bois et le chômage ne cesse d'augmenter.

Vous voulez savoir la différence qu'il y a entre un "centre de rétention" et un "centre d'hébergement pour SDF" (dans lesquels Mme Boutin veut conduire de force les pauvres hères) ?

Dans le premier, on en ressort scotché pour être embarqué de force dans un avion, dans le second on en ressort libre le matin pour "faire la manche". Sinon, ils se valent sur le plan de l'hygiène et de la salubrité.

Avec 400 millions d'euros par an, on pourrait assurer un logement décent pour ces SDF, dont certains ont un emploi mais n'ont pas les moyens de se loger.

Mais pour l'Etat, ces SDF sont des "objets" que l'on doit éliminer (cf. le Jugement récent qui condamne une Association, qui avait fourni des tentes pour abriter ces malheureux)...

Rue de la Banque, ça la fout mal... Les Banquiers ne se contentent pas de quelques centaines de millions, il leur faut des milliards pour réparer leurs errements !

Dans quel monde vit-on ?

76. Le jeudi 27 novembre 2008 à 11:25 par toto

@ ramses (75)

@ Muscardin 60

{{premier tour 2007 : 3 834 530 votes Le Pen

Ecart de voix Sarkozy/Royal au 2ème tour : 2 192 698

Normal qu'il renvoie l'ascenseur...}}

Il n'y a pas que les votes Le Pen qui se sont tournés vers Sarkozy au 2d tour. D'autre part le vote FN est complexe en lui-même (il y a des communistes qui votent Le Pen par exemple). Le noyau dur frontiste est plus réduit que ne le laisse supposer le résultat des urnes.

77. Le jeudi 27 novembre 2008 à 12:47 par v_atekor

il y a eu 25000 reconduites à la frontière à 20 000€ pièce ? Oui? 500 000 000€ ? \o/ (Arrondit à la louche, et même à la peleteuse)

Et après il y a des soucis pour financer les escortes pour les audiences avec le juge? Sans blague ...

78. Le dimanche 30 novembre 2008 à 19:33 par Kemmei

J'ai l'impression d'avoir déjà lu ça dans un autre billet... ou une dizaine d'autres.

Mais si vous espérez me convaincre avec des chiffres, vous n'avez rien compris à la France sarkozyste. Couteuse et inefficace? Une politique voulue par le président? Absurde !

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Contact