Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Avis de Berryer : Thierry Roland

Oyez, oyez !

Pendant les élections, les travaux continuent, et pour commenter le match qui oppose nos deux candidats au bâtonnat, il nous faut un professionnel. La Conférence Berryer l'a trouvé en la personne de Thierry ROLAND, Journaliste sportif.

Le rapporteur sera l'amphytrion Cédric Alépée, 4ème Secrétaire.

1er sujet : Le marquage à la culotte doit-il être sanctionné

2ème sujet : Le foot implique-t-il des Roland nationalistes ?

Je ne reviens pas sur les mesures de sécurité qui accompagnent l'événement, qui valent bien un OM-Atletico Madrid.

MISE À JOUR : c'est lundi 15 décembre à 21 heures, désolé pour cet oubli.

Commentaires

1. Le mercredi 10 décembre 2008 à 19:26 par sea34101

"Le foot implique-t-il des Roland nationalistes ?"

clap clap clap

2. Le mercredi 10 décembre 2008 à 19:37 par raven-hs

j'ai envie de venir juste pour écouter son rire

3. Le mercredi 10 décembre 2008 à 20:31 par GF

Il est évident que Maître Eolas a omis la date et l'heure uniquement pour tester la capacité de réaction de ses lecteurs...

C'est lundi 15 décembre à 21h30, donc.

4. Le mercredi 10 décembre 2008 à 21:29 par Celui

Il y a un bon d'entrée à télécharger quelque part cette fois-ci, ou il suffit d'aller au Palais ?

5. Le mercredi 10 décembre 2008 à 21:31 par fruit de mane

je saisis la perche , Me Eolas, votre avis juridique sur l'affaire Santos ? merci d'avance

6. Le mercredi 10 décembre 2008 à 22:10 par Vie du palais

A propos de la vie du palais, pas trop déçu par l'arrivée de VD au conseil de l'ordre, mon cher eolas ?

7. Le mercredi 10 décembre 2008 à 22:15 par violon24

@fruit de mane

Faites donc un tour sur le blog de Pierre Menes!

8. Le mercredi 10 décembre 2008 à 22:22 par tinotino

Je ne savais pas que c'était la Saint Roland aujourd'hui, car vos deux posts de ce jour concernent des Roland...

Petite question, et si pendant ce fameux match électoral, les sifflets fusent, sera t'il arrêté, reporté et joué en province ? :)

9. Le mercredi 10 décembre 2008 à 22:40 par Alex

Honnêtement, Eolas, ne croyez-vous pas qu'il y a autre chose qu'un Thierry Roland pour arbitrer un match de cette importance ? (référence inside)

10. Le mercredi 10 décembre 2008 à 22:45 par Vie du palais

Le match est fini.

Jean Castelain est élu.

11. Le jeudi 11 décembre 2008 à 06:50 par pipeau69

@violon24: je demandais un avis juridique, le violoniste, et pour l'aspect sportif, c'est déjà fait.

12. Le jeudi 11 décembre 2008 à 08:46 par Thor

Bonjour Maître,

avez-vous prévu un billet à propos de la condamnation du supporter marseillais en Espagne?

p.s. j'avais déjà demandé, mais dans un billet de Fantomette... Merci.

13. Le jeudi 11 décembre 2008 à 09:44 par julien

J'aurais bien aussi posé la question à maître Eolas, mais l'affaire date déjà de 3 mois, il en aurait parlé avant. Par ailleurs bien qu'ayant des atomes crochus avec l'Espagne, je ne lui ferai pas l'injure de lui demander de connaître par coeur le droit pénal et la procédure pénale espagnole.

En revanche, une question est intéressante: cette jurisprudence de responsabilité de l'ensemble d'un groupe sur les agissements de l'un de ses membres, fondant la condamnation de Santos Mirasierra, est-elle bien légitime juridiquement ?

Dit autrement: si le coupable refuse de se dénoncer dans la classe, est-il judicieux, non pas de punir l'ensemble de la classe, mais un des camarades du coupables dont on sait qu'il n'est pas coupable ?

14. Le jeudi 11 décembre 2008 à 10:54 par Lachevre

Dit comme ça, c'est un non sens selon moi. Condamner quelqu'un pour des faits qu'il n'a pas commis, c'est étonnant. En revanche, punir la complicité d'un acte sans pour autant punir l'auteur de l'acte car il n'est pas possible de le faire, c'est logique. La complicité étant un fait juridique qui a un impact sur le trouble à l'ordre public.

15. Le jeudi 11 décembre 2008 à 11:54 par mytho

s'agissant du microcosme parisien parisianisme...je dis bravo à mon ami associé chez Granrut, je suis très fière pour lui, pour eux, ils le méritent!!!!je suis ravie, et je regrette de ne pas avoir été avec eux pour fêter cela hier soir au Palais!!!mais on ne peut être partout en même temps..

16. Le jeudi 11 décembre 2008 à 11:54 par mytho

s'agissant du microcosme parisien parisianisme...je dis bravo à mon ami associé chez Granrut, je suis très fière pour lui, pour eux, ils le méritent!!!!je suis ravie, et je regrette de ne pas avoir été avec eux pour fêter cela hier soir au Palais!!!mais on ne peut être partout en même temps..

17. Le jeudi 11 décembre 2008 à 11:55 par colonel_rol

14: sauf qu'en l'espèce il semble bien que la contorsion soit plus importante puisqu'aucun fait tangible de complicité n'a pu également être établi contre Santos... D'après un extrait de la décision: "es cierto que no ha quedado probado que materialmente el acusado lanzara la silla que lesiona al policía, pero se encuentra entre las personas que reciben las sillas y las tiran a los agentes, en estos supuestos, según criterio jurisprudencial, rige el principio de imputación recíproca que permite la atribución del resultado a todos los intervinientes ejecutivos" si je traduit bien (et mon castillan est très mauvais): il n'y a pas de preuve qu'il ait matériellement lancé la chaise mais il se trouvait parmis les personnes qui ont "reçu?" les chaises et les ont jetées aux agents.... Il se trouvait parmi eux... donc il est coupable de complicité??? (rappelons que Santos a été relaxé du chef de poursuite visant précisément le lancer de la chaise)... J'ai un peu de mal à comprendre le raisonnement je dois avouer, ça ne ressemble pas à de la complicité mais à une espèce de responsabilité collective....

18. Le jeudi 11 décembre 2008 à 14:27 par Mingella

Bon, là, prenons acte qu'il se joue une répétition : le mot "ROLAND" fuse dans tous les sens, ça ne va pas du tout !

Sinon en ceci que "ROLAND" est au centre des préocuppations des avocats. Mais pourquoi ?

ROLAND, c'est le nom d'un juriste, d'une jurisprudence, d'un ministre ? Rachida Dati n'est pas l'anagramme de ROLAND, bref, une idée Maître ?

Un ROLAND qui pose problème qu'on vous en rajoute un autre, en miroir : le premier de gauche, dont c'est le prénom, le second de droite, dont c'est le nom. Bizarre. Mais que se passe-t-il ?

Minghella

19. Le jeudi 11 décembre 2008 à 15:10 par Colin

Si je puis me permettre une suggestion auprès du fervent rugbyphile que vous êtes, Maître : votre avis sur l'affaire Tincu ?

Eolas:
Si vous croyez que je vais en parler, vous vous mettez le doigt dans l'œil.

20. Le jeudi 11 décembre 2008 à 15:22 par dandyvelvet

puisque le papier traite des élections, je vais en profiter pour féliciter maitre Picot qui vient d'être élue dauphin du bâtonnier de Lyon et qui sera ainsi la première femme à occuper ce poste à Lyon, nous sauvant ainsi de la honte d'être le dernier grand barreau à n'avoir pas eu de femme à sa tête!

21. Le jeudi 11 décembre 2008 à 15:50 par Minghella

A Dandy-etc... commentaire 20,

Enfin, nous sortons de la chanson de ROLAND...

22. Le jeudi 11 décembre 2008 à 16:00 par villiv

@GF #3

"Il est évident que Maître Eolas a omis la date et l'heure uniquement pour tester la capacité de réaction de ses lecteurs...C'est lundi 15 décembre à 21h30, donc."

puisqu'il faut les défendre tous, même EOLAS,

je dirais bien que vous avez omis de signaler que cet horaire ne signifie pas grand chose : présentez vous à cette heure là, et vous verrez... rien ;-)

Sans rire : recommandation habituelle, il faut venir la veille et camper devant les grilles du PALAIS...

;-)

23. Le jeudi 11 décembre 2008 à 16:57 par QZERTY

les avocats ont enfin trouvé quelqu'unde leur niveau ..........

24. Le jeudi 11 décembre 2008 à 17:09 par Sans pseudo

À peine hors-sujet, puisque ça parle de football, de nationalisme, d’avocat(s), et de leur(s) spécificité(s) : Lucarne

25. Le jeudi 11 décembre 2008 à 18:01 par ff

Ah, Thierry Roland, mon idole ! Je ris à gorge déployée chaque fois que je relis le Best-Of de l'ami Thierry :

  • "Honnêtement, Jean-Michel Larqué, ne croyez-vous pas qu’il y a autre chose qu’un arbitre tunisien pour arbitrer un match de cette importance ?" - Match Angleterre-Argentine comptant pour les quarts de finale de la Coupe du monde de football de 1986 au Mexique (match où Maradona marquera la Main de Dieu).
  • "Il n'y a rien qui ne ressemble plus à un Coréen qu'un autre Coréen, d'autant plus qu'ils mesurent tous 1 mètre 70." - Match France-Corée du Sud juste avant la Coupe du monde de football de 2002 en Corée du Sud.
  • "Il se bat, Vieira, contre ses cousins." - Match France-Sénégal pendant la Coupe du monde de football de 2002 en Corée du Sud.
  • "Monsieur Foote, vous êtes un salaud ! ... Quel scandale cet arbitrage, c'est invraisemblable ! Jamais vu un individu pareil, il devrait être en prison, pas sur un terrain de football" - Match Bulgarie-France, match qualificatif pour la Coupe du monde 1978. Monsieur Foote était l'arbitre du match, et il avait accordé un penalty imaginaire à la dernière minute aux Bulgares ( pénalty qui a d'ailleurs été raté)3.
  • "T'as rien a faire ici, viens pas nous casser les couilles" - À un ami de Jean-Michel Larqué de la FIFA, à la mi-temps de France-Uruguay en 2002, à cause d'une sombre histoire de problème d'arbitrage. À savoir que l'ami de la FIFA en question était venu de façon pacifique et "au nom de l'amitié".
  • "Ce sombre guadeloupéen" en parlant de Marius Trésor.
  • "Ils sont venus, ils sont tous là"
  • "Une vraie frappe de bédouin : il s'est pris les pieds dans la robe".

Ma préférée :

  • "Ce n'est pas un vrai blond." - Match France-Uruguay pendant la Coupe du monde de football de 2002 en Corée du Sud (à propos de Dario Silva, joueur Uruguayen noir qui avait les cheveux teints).

26. Le jeudi 11 décembre 2008 à 19:06 par didier Schneider

à ff :

et bien sur, l'inimitable 'fauché comme un lapin en plein vol ! '...

Au fait, à la Berryer, on a le droit de prendre des photos ?

27. Le jeudi 11 décembre 2008 à 19:06 par Citoyen mitoyen

Il semblerait que Bakchich n'aime pas non plus Thierry Roland...

28. Le jeudi 11 décembre 2008 à 20:08 par ff

@ Citoyen mitoyen

Je me permets de préciser, au cas où ce serait à moi que vous feriez allusion avec l'emploi des termes "non plus", qu'il n'y avait aucune ironie dans mon précédent commentaire.

29. Le jeudi 11 décembre 2008 à 21:49 par Citoyen mitoyen

@ ff # 28 :

Non rassurez-vous, je faisais allusion au billet de Maître Eolas : Chez Bakchich, on n'aime pas les avocats, ni le journalisme.

30. Le jeudi 11 décembre 2008 à 21:56 par benoil

Maître Eolas,

Avide lecteur de votre blog, je n'ai jamais osé prendre la plume informatique pour y déposer un commentaire, de peur de... je ne sais pas trop en fait, mais de peur quand même. Actuellement en 3ème année de Droit privé à Lyon, je suis vos tribulations bloguesques depuis peu, mais crois avoir déjà lu tout ce qui s'y trouvait. C'est fin, cynique, drôle, émouvant, professionnel...

Et pourtant, un article manque, à mon goût. Je suis très intéressé par le Droit pénal et criminel et souhaiterais devenir plus tard un de vos confrères. Comme vous devez vous en douter, je n'ai pas une grande expérience de l'audience et de la procédure pénales, sinon à travers les Précis Dalloz que j'ingurgite. Et comme vous le soulignez parfois dans vos billets, être avocat pénaliste n'est pas chose facile tant les dossiers autant que les prévenus peuvent parfois être pathétiques. Et c'est là que je voulais en venir. Pourriez-vous, si cela ne contrevenait évidemment pas à la ligne éditoriale que vous vous êtes fixée, publier bientôt le texte d'une plaidoirie que vous avez eu à déclamer dans le cadre d'un dossier quasi indéfendable ? Tout le moins, avec votre verve et votre imagination, pourriez-vous créer de toutes pièces un tel dossier, et nous dire ce qu'un bon avocat pénaliste peut en tirer, alors que tout paraît perdu dès les premières lignes ? Demander à un avocat de créer et de défendre un dossier alors qu'il en a des dizaines de réels à traiter peut paraître incongru, mais "qui ne tente rien n'a rien".

Avec tout mon respect.

Eolas:
Hélas non car je n'écris pas mes plaidoiries à l'avance. Je plaide dossier fermé, sur la base de quelques notes jetées au cours de l'audience, car c'est l'audience qui fait la plaidoirie. Aux assises, la trame est beaucoup plus développée, mais ça ne reste qu'une trame. Plaider sur un texte serait dangereux, certains présidents aimant les plaidoiries-dialogues, c'est à dire faire de la plaidoirie un moment de discussion, en interrompant l'avocat pour lui apporter une certaine contradiction. J'aime beaucoup d'ailleurs, c'est très vivant. Mais incompatible avec la pré-rédaction.

31. Le vendredi 12 décembre 2008 à 00:31 par matth

@les personnes intéressées par le dossier du supporter de l'om santos mirasierra :

Je n'ai ni le talent ni la science du maître Eolas, pourtant il me semble que dans le droit français il est possible de condamner une personne pour l'ensemble du groupe dans les infractions de coups et blessures. Les juges français semblent considèrer que toute aide ou assistance apportée au coupable au moment de la réalisation de l'infraction dans les faits qui ont consommé celle-ci, faisait de ceux qui ont apporté cette aide des coauteurs et non des complices (Crim. 19 nov. 1943=> pour un arrêt ou un gueteur est considéré comme un coauteur dans une affaire de coups et blessures ; la même chose ici pour un vol).

Enfin, encore une fois, je n'ai pas la science infuse et je ne connais pas la loi espagnole. J'espère que l'on pourra avoir un vrai éclairage par Eolas.

32. Le vendredi 12 décembre 2008 à 01:02 par ramses

@ Matth 31

Je ne suis pas surpris qu'un guetteur, en 1943, ait pu être considéré comme co-auteur de coups et blessures...

C'était qui la victime ? Une patrouille de la Wehrmacht ?

33. Le vendredi 12 décembre 2008 à 10:09 par Bleizh

@30 benoil

Il l'a déjà fait ici.

34. Le vendredi 12 décembre 2008 à 11:09 par tinotino

Bonjour

@ Matth - 31

Pour votre question, il suffit de regarder l'article 121-7 du Code Pénal qui traite de la complicité. "Est complice d'un crime ou d'un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation. Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre, abus d'autorité ou de pouvoir aura provoqué à une infraction ou donné des instructions pour la commettre."

@ Ramses - 32 Un guetteur peut être considéré comme complice, pas co-auteur. Ce n'est pas la même chose. Le co-auteur participe pleinement à la commission de l'infraction et, en ce sens, tous les éléments constitutifs de celle-ci (matériel, moral, légal) peuvent lui être retenus, alors que pour le complice ce n'est pas le cas. La complicité et la co-action sont deux choses diistinctes.

Désolé Maître Eolas d'avoir anticipé sur votre réponse. Cordialement

Eolas:
Vous êtes pardonné mais votre dernière phrase n'est pas tout à fait exacte. N'oubliez pas la complicité corespective.

35. Le vendredi 12 décembre 2008 à 11:38 par tinotino

@ Eolas sous 34

Merci de m'accorder votre pardon :)

Pour la complicité co-respective, pour moi, non-magistrat, non-avocat, ni juriste je ne connaissais pas. Personne n'est parfait me direz-vous...Lol On en apprend tous les jours fort heureusement. Renseignements pris, si j'ai bien compris, c'est lorsqu'une infraction avec pluralité d'auteurs a été commise et que son auteur principal n'a pu être identifié, peut leur être retenue la complicité co-respective punie des mêmes peines que celles prévues par le CP pour l'infraction commise. En tout cas, merci de m'en apprendre.

36. Le vendredi 12 décembre 2008 à 16:05 par villiv

@benoil #30

vous avez eu l'honneur d'obtenir une réponse du Maître de ces lieux

réponse que vous obtiendrez de nombreux avocats, je pense...

en tout cas, au delà naturellement de ce que l'on peut voir dans les films (y compris purement français, y compris au sein des reportages "vérité-vraie")

vous pourrez, je crois, être intéressé par le discours du 1er secrétaire de la Conférence du Stage du Barreau de Paris... c'est

mais évidemment, à l'écrit, ça n'a rien à voir ... j'crois que c'est parfois filmé... quoique non ? oh, je ne sais plus...

37. Le mardi 16 décembre 2008 à 14:28 par Jess

Excellent moment cette Berryer ! Super rapport de Clémentine Perros (avec l'aide de J.F. Pedinielli). Bertrand Perier remplaçait le premier Secrétaire avec le talent qu'on lui connait. Enfin et surtout, la contre-critique (assurée à deux par Antonin Levy et Arnaud Gris) a été absolument exceptionnelle. Je ne sais pas si cela se fait souvent mais ils devraient revenir à chaque fois. Vivement la prochaine !

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact