Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ma contribution au débat sur l'identité nationale

identitenatb.png

La discussion continue ailleurs

1. Le mercredi 4 novembre 2009, 10:18 par Chut !

Mon non-débat sur l'identité nationale

Eric Besson a un bon dentiste. Avec ses dents qui rayent le parquet depuis qu'il a retourné sa veste au profit du Petit Nicolas (la sous-bouse qui nous gouverne, pas le film abominable qui passe en salle en ce moment), c'est quand même une performan...

Commentaires

1. Le mercredi 4 novembre 2009 à 01:49 par Ryuu

Son nez est vraiment très long…

2. Le mercredi 4 novembre 2009 à 02:34 par Philippe

“Douce France… cher pays de mon enfance… “

Nous nous arrêterons là je crois…

3. Le mercredi 4 novembre 2009 à 02:46 par Gheeka

C’est une sacrée identité … Je dirais même plus, une identité remarquable !

4. Le mercredi 4 novembre 2009 à 02:56 par Pat

Merci maître, mille fois merci. Il n’y a tout simplement rien à rajouter, car ce simple dessin résume si bien le niveau qu’a atteint le débat politique dans notre pays…

5. Le mercredi 4 novembre 2009 à 03:11 par Saluki

Tiens, il a passé le drapeau de droite à gauche. Est-ce un signe?

6. Le mercredi 4 novembre 2009 à 04:13 par pfelelep

tout est là.

7. Le mercredi 4 novembre 2009 à 07:42 par antoine

Ce monsieur Eolas mérite à l’évidence un contrôle d’identité.

Eolas:
Un contrôle d’identité nationale, bien sûr.

8. Le mercredi 4 novembre 2009 à 08:07 par Alice Rêvise

ma contribution à la bête:

http://www.betapolitique.fr/L-incro…

“Y at’il un pilote dans l’avion”? que risque t’il? la connerie Française, on connait… mais Maître c’est quoi la Raison d’Etat?

Eolas:
Un oxymore.

9. Le mercredi 4 novembre 2009 à 08:08 par Catherine

Merci pour ce rire du matin sur un sujet qui n’a pourtant rien de rigolo.

10. Le mercredi 4 novembre 2009 à 08:34 par Thau

Encore une critique au vitriol des journalistes
Aliocha ne va pas être contente.

Eolas:
Je pense qu’Aliocha, elle, comprendra le dessin.

11. Le mercredi 4 novembre 2009 à 08:39 par zicla

et avec ces charters il donne une très belle image de la nation

12. Le mercredi 4 novembre 2009 à 08:47 par benver

Je ne sais pas si Aliocha va adorer…

13. Le mercredi 4 novembre 2009 à 08:51 par Christine

Blague à part, ce pourrait être l’occasion de revenir à l’histoire du droit de la nationalité? Car ce que je vois se dessiner de manière inavouée derrière la question “Qu’est-ce qu’être français” est “Qui est français”. Et ça, ce n’est pas très drôle.
En tout cas, si Maître Eolas acceptait de nous offrir un petit rappel sur la question, je le lirai avec bonheur!

14. Le mercredi 4 novembre 2009 à 09:08 par Arno

Après de nombreuses années sur les bancs de l’école, j’ai appris que la démocratie au suffrage universel était le meilleur des moyens de garantir nos valeurs françaises : Liberté, égalité, fraternité.

J’ai toujours eu une grande admiration pour cette devise. Les deux premiers devant être garantie par l’état et la troisième relevant du peuple.

Dans le débat sur les valeurs françaises, j’entends parler de la marseillaise, du drapeau, de la maitrise de la langue, de l’insertion. Mais jamais de cette devise ! Comme si elle génait, c’est sur qu’un chant guerrier ou un drapeau à trois couleurs c’est toujours plus facile à placer dans un plan com’, et puis cette notion si génante de fraternité qui empeche de monter les policiers contre ces laxistes de juges, de monter les employées contre ces feignasses de fonctionnaires, de monter ces sans-emplois contre ces privilégiés de conducteur de la sncf, de monter ces cons d’électeurs du FN contre ces immigrés venus voler nos emplois …

C’est sûr mieux vaut l’oublier, ca empecherait de gouverner tranquillement ces cons de français qui adorent rien de moins que se bouffer entre eux.

Le débat sur l’identité nationale : Liberté, égalité, fraternité, tout est dit, rideaux !

Arnaud

15. Le mercredi 4 novembre 2009 à 09:09 par Blux

Moi, j’ai participé : je me suis pavané avec une baguette sous le bras, ce matin…

16. Le mercredi 4 novembre 2009 à 09:20 par Glub

Amusant, la demoiselle à droite ressemble à Iznogoud (avec son turban) sur le dernier dessin… (bon, ok, je sors faire un petit test de Rorschach..)

17. Le mercredi 4 novembre 2009 à 09:54 par Mathaf Hacker

Vu la pertinence et l’efficacité des opérations coup de poing de M. Besson, on est pas près de remplir un A380 d’afghans.

18. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:11 par Alice

Je rejoins totalement Arno : Liberté, Egalité, Fraternité.
Ceux qui ne veulent traduire en actes politiques ces trois mots magnifiques se lancent dans des “débats” avant tout polémiques et se réfugient derrière leurs petits drapeaux.

19. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:15 par Fil

On a tous la même idée (cf mon blog, je me permets, pour une fois que j’ai quelques heures d’avance et la même idée que vous Maitre Eolas :-) )

20. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:24 par Alice enquête d'Identité

Minute de reflexion sur l’expression: “Le Français Moyen”. Unique Non?

21. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:29 par dimip

“Monsieur le Président, au sujet du chômage…”
“Madame Bachelot, au sujet des dépassements d’honoraires monstres….”
“Monsieur Woerth, au sujet des avantages fiscaux…”
- Mais regardez là-bas, un drapeau bleu-blanc-rouge !!

Comprennent rien ces pécores, le réel interêt des Français c’est de s’assurer que le môme ait entendu la Marseillaise le jour de la rentrée, pas de le faire bouffer correctement ou encore moins de lui payer des vacances correctes une fois par an (sinon elle sert à quoi la terrasse chez mamie Jeannie hein ?).

22. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:34 par dimip

@Fil :
Compatriote Grenoblois, je me retrouve pleinement dans votre diatribe (cf votre blog).
Il y a des jours où l’évocation de la “bastille” réveillerait une certaine nostalgie de notre culture identitaire nationale n’est-ce pas ? ;-)

23. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:38 par Teejee

@ Dimip
Vous auriez pu ajouter :
“Monsieur le Président, au sujet de votre fils…”
“Monsieur Besson, à propos du livre de votre ex-femme…”
“Monsieur Hortefeux, concernant les Auvergnats…”

Dessin qui montre mieux qu’une légion de mots tout le plan com’ que constitue ce “grrrrrrand débat”.
Besson expulse des réfugiés venant d’un pays en guerre après avoir fermé la jungle de Calais. Tout en expliquant en “off” qu’il sait parfaitement que les expulsions ne servent à rien. Quel homme ! Où s’arrêtera-t-il ?

24. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:40 par Robi

Raaah, ben zut, alors ! je suis frustré moi !

J’adore vos dessins, en plus un long, je m’en délecte,
et puis paf, l’oeuf est vide.
Pour les dernière illustrations, un logo et des photos, je comprenais, mais là, j’y croyais.

25. Le mercredi 4 novembre 2009 à 10:49 par Fil

@dimip : Merci ! J’approuve la nostalgie quant à la Bastille ;-)

26. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:07 par Solo

@21 : Comprennent rien ces pécores, le réel interêt des Français c’est de s’assurer que le môme ait entendu la Marseillaise le jour de la rentrée, pas de le faire bouffer correctement ou encore moins de lui payer des vacances correctes une fois par an (sinon elle sert à quoi la terrasse chez mamie Jeannie hein ?).

Les Français ne disent rien mais quand ils le peuvent vivent dans les certains quartiers et pas d’autres et inscrivent leurs enfants dans les bonnes écoles (“bonnes” sûrement parce qu’elles sont mieux financées !).

Le reste du temps, le Français se donne bonne conscience histoire d’avoir bon sur tout les tableaux, et poste des commentaires ineptes dégoulinants de bien-pensance trop sucrée, à destination des “autres” (ces connards).

Le Français a-t-il une âme ? Pour le savoir, disséquons-le.

27. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:10 par DJ

Bonjour,
Pensez-vous réellement que ce débat est lancé pour détourner l’attention de la politique (très contestable par ailleurs) sur l’immigration ?
Je n’avais pas vu les choses sous cet angle et je pensais que ce débat avait pour but de “ratisser” large afin de recueillir les voix électorales des sympathisants FN et consorts.
Je pensais (naïvement ? atteint du syndrome du complot ?) que c’était une stratégie politique destinée à récolter le plus de voix possible à droite avant, éventuellement, de tendre une main au centre lors de la prochaine élection présidentielle car il est désormais acquis que l’UMP, seul, ne pourra pas gagner cette élection.

28. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:13 par Teejee

@ DJ
Vous avez raison : c’est AUSSI un signe envoyé à l’électorat Front national.

29. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:23 par Axonn

Deux petites remarques :
-Les guignols, et je pense qu’ils ne sont pas les seuls, ont dit de ce débat “c’est du sérieux, il y a même un site internet”. Alors qu’il existe un site pour savoir si un participant d’une conférence est bourré : http://www.ispaulcarrdrunk.com/
-Pour ma part, je refuse de tenter de répondre à la question “Qu’est-ce que c’est qu’être Français ?”, parce qu’on ne m’a pas dit ce qu’impliquait la réponse. M. Besson n’a pas précisé ce qu’il adviendrait des personnes ne répondant pas aux critères. Donc je ne participe pas à un débat dont on ignore s’il est un brassage de vent ou une future mise à la marge des personnes jugées trop peu patriotes. Je ne suis pas parano, je déteste le flou, c’est tout.

30. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:26 par Maboul Carburod....z

Le nez de Monsieur Besson serait moins long, la face du monde en serait-elle changée ?

31. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:31 par Leslie

La face de sa politique, peut être… Mais la longueur de son nez me pose moins de problèmes que son absence de parties génitales masculines, même vituelles.

Heureusement que le courage n’est pas un critère pour être français…

32. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:32 par Régis Hulot

Il est long, bien long, le vilain nez de ce ministre que j’écris Baissons, qui n’en finit plus de nous rappeler le temps, pas si lointain, où d’autres “gens de gauche” -ou qui se croyaient tels- ont sombré dans l’abjection. Je pense à ces Doriot, ces Déat, tous ces personnages qui peuplent les poubelles de l’Histoire où ils ont tenté -sans succès! sans aucun succès!- d’entrainer l’humanité toute entière.

Mais où allons-nous trouver la force, d’où viendront ceux qui incarneront la résistance à ce naufrage?

33. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:38 par dimip

@26 : Le reste du temps, le Français se donne bonne conscience histoire d’avoir bon sur tout les tableaux, et poste des commentaires ineptes dégoulinants de bien-pensance trop sucrée, à destination des “autres” (ces connards).

Cheers !

Je gage, avec vous, que le résultat de cette mobilisation nationale (dont on se demande bien quelle forme prendra le résultat, mais ne bien-pensons pas) permettra de régler pêle-mêle les problèmes de chômage, de délocalisation des industries, de suicides des cadres habitant les quartiers tranquilles (courageux pour faire des commentaires mais pas téméraires pour aller habiter dans les guettos, hein, ces beaufs).

Je m’en vais même débattre avec mes collègues de l’interêt de connaître par coeur les vers de la Marseillaise en étant convaincu que si tous les Français font pareil cela participera à la résolution du marasme hospitalier.

N’importe quoi, vous dites ? J’en conviens avec vous…..

34. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:49 par Photine

Merci pour le rire. Très bon. Je vais vous faire de la pub sur notre bel espace en forme de toile.

35. Le mercredi 4 novembre 2009 à 11:51 par YR

Dorénavant, La Marseillaise sera chantée par tous au moins une fois par an.

Le texte suivant sera distribué dans les écoles :

La Marseillaise

Texte de E. B, d’après R. de L.

Unique couplet :

Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers ! (bis. ad libitum)

Refrain :
Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons !

36. Le mercredi 4 novembre 2009 à 12:04 par maie-ange

D’honneur à Mr Besson, il ne lui reste plus que le doigt…

37. Le mercredi 4 novembre 2009 à 12:15 par stan

pour info, la loi de finances prévoit d’accorder les mêmes exonérations fiscales aux soldats morts en Afghanistan qu’à des soldats décédés dans le cadre d’une guerre. Est-ce exact qu’en France on expulse pas vers des pays en guerre?

38. Le mercredi 4 novembre 2009 à 12:15 par JMT.R

L’Empereur (le Président) a engagé Besson pour en faire l’arbre qui cache la forêt. Comme vous le montrez bien dans votre dessin, dès qu’il ouvre la bouche, Besson devient un mantra qui canalise tous les esprits vers une direction unique, choisie par l’Empereur (le Président).
En 1942, un homme, Christian X de Danemark s’est opposé au port de l’étoile jaune par les juifs, en menaçant de la porter lui-même. Aucun juif danois ne l’a portée. Je propose que nous, français, exécutions un acte de résistance de ce type: un jour donné, toutes les femmes portent un foulard et les hommes la kipa, et tout le monde défile aux Champs-Elysées.
Ainsi, l’Empereur (le Président) comprendra que l’identité française, c’est le refus de la ségrégation religieuse, les musulmans et les juifs se sentiront un peu plus français. Et nous pourrons enfin voir la forêt.

39. Le mercredi 4 novembre 2009 à 12:25 par pendragon

ce qui me fascine le plus dans le retour des 3 immigrés afghans “chez eux” ce sont les noeuds dans la tete qu’a du se faire besson pour trouver des “critères” afin de justifier de son innommable décison - genre oui, mais il n’y a que 3 mines par km/2 la ou il vont, et en plus c’est à 200 kms de leur maison, si si j’ne suis sur, et de surcroit avec les sous qu’on leur donne ils pourront s’offrir des gardes du corps…..

ah la belle ame……

comme avais dis bernie bonvoisin - de trust - à un politicard, “toi tu t’es fait opérer de la honte”

40. Le mercredi 4 novembre 2009 à 12:33 par Jocelyncharles

Votre dessin est vraiment très drole.
Merci d´égayer ma journée

41. Le mercredi 4 novembre 2009 à 12:37 par *Celeborn

Vous dessinez vraiment mieux les femmes que les hommes ! (ou alors tous les journalistes hommes sont gros et chauves ^^)

42. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:10 par Martin

Et les accents ? Ils sont passés où les accents ? (IDENTITE, OU CA)

43. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:10 par Solo

@38 : Et nous pourrons enfin voir la forêt.

La forêt verte ? Cliquez sur le lien. Nous sommes bien le pays le plus accueillant du monde, n’en déplaise à certains.

44. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:11 par dimip

@27 : Pensez-vous réellement que ce débat est lancé pour détourner l’attention de la politique (très contestable par ailleurs) sur l’immigration ?

Je ne peux encore m’empêcher de me réferer à cette boutade des Guignols : cette manoeuvre, inventée à l’époque par Jacques C., s’appelle la Garcimore.
Elle consiste à agiter la main droite pour attirer l’attention de toute l’audience et faire disparaître un foulard avec la main gauche.
Quand en l’espèce le foulard s’apparenterait plutôt à un ensemble de draps complet avec housse de couette et cache-oreillers, on vient équiper la main droite d’un drapeau tricolore et le tour est joué….

Non, franchement, (même si l’intention pourrait être louable) il est évident que le moment de lancer cette “consultation nationale” (dans une certaine urgence qui plus est) est loin d’être choisi au hasard, au vu des priorités qui devraient bien plus légitimement animer les esprits et susciter le débat de l’ensemble de Français, étant donnée la conjoncture actuelle.

Après tant d’années, je reste sidéré que ça marche encore la Garcimore…. hihihihihihihihihihihihi (j’en connais un de bien vivant qui doit se marrer à peu près pareil quand il voit comment ses tours marchent).

45. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:28 par anita

Moi, j’ai depuis longtemps un problème à définir le mot identité.

Pris au sens d’identique, c’est qui me réunit à mon voisin.

Pris au sens d’une identité déclinée, c’est qui me désigne comme un sujet unique, par un nom, une date de naissance, des mensurations..
Bref, un débat foireux sur un mot d’une telle ambiguïté, faut en avoir envie.
Et d’ailleurs, pourquoi certains en ont envie? Peut être que c’est ça, la question la plus intéressante?

46. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:31 par Eclampsie

Quand est-ce qu’on cessera d’accepter platement ce qu’on appelle “communication” pour parler clairement de méthodes de propagande, assez scandaleuses, financés par nos impôts.
Le Peuple est vraiment cocu deux fois : on le prend pour un imbécile et en plus il paie pour ça !
Le maître de l’individu Besson n’est guère mieux avec ses tours de passe-passe : ce dont se sont rendus compte les journalistes de Canal + est quand même énorme sur cette vidéo à propos de la propagande sarkozienne que l’on subit : http://www.youtube.com/watch?v=cGvH…

47. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:42 par 13zenrv

J’avoue que votre dessin est une détente bienvenue dans ce flot d’actualités troublantes.

Mais je partage aussi l’avis d’un certain nombre de contributeurs ; je doute que le branle-bas organisé autour de « l’identité nationale » ne soit qu’un cache-sexe commode pour faire oublier le loupé du charter Afghan. Le coup est prémédité depuis longtemps, ne serait-ce que parce que Mr Besson a été nommé Ministre de l’Identité Nationale dès son entrée en fonction. À cette date, la logique de cette pseudo-consultation était déjà en place.

L’opération de ratissage « à droite toute » était sur les rails, il ne manquait que l’impulsion.

48. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:48 par jalmad

moi, moi ! je sais ce que c’est qu’être français !

1. salut au drapeau tous les matins
2. chanter l’hymne la main sur le coeur à tout le moins une fois par an, et de façon obligatoire lorsqu’on assiste (même depuis son salon devant la télé, on ales moyens de vérifier) à un match de foot France Algérie (ceux qui sifflent seront reconduits en afghanistan)
3. ne pas faire partie d’une bande ni vivre dans un squat d’anarcho-autonomes
4. ne pas être un délinquant sexuel ; ne pas être un délinquant tout court (avec réhabilitation possible par le PR pour les “meilleurs d’entre nous”) ; ne pas avoir seulement l’idée de commetre un acte délinquant ;
5. être contre la repentance et souligner les aspects positifs de la colonisation (le français est entré dans l’histoire, lui, alors autant qu’il en soit fier)
6. empêcher ses gamins de moins de 13 ans de sortir la nuit non accompagnés d’un adulte.

j’en oublie sûrement….

49. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:54 par Gaétan B.

C’est incroyable de constater ce mépris de la nation dans les commentaires. Les beaufs, les salauds, les doriotistes, la xénophobie immonde de notre hymne national…

Et tout ça pour trois clandestins afghans renvoyés en toute légalité dans leur pays, décision à laquelle vous avez forcément participé, Messieurs les juristes, puisque les recours ont été épuisés.

La France doit être le seul pays à avoir inventé le fonctionnaire antinational, merveilleux oxymore né de la croupe et du bond de l’extrême-gauche. Il vomit la haine de son propre pays sans plus aucune retenue. L’ordure est devenue son honneur.

Vous devriez vous demander plutôt ce qu’il en coûte, à nos ambitions collectives, à la capacité qu’a notre société, factuellement une des plus ouvertes et accueillantes du monde, de s’épanouir et de prospérer, si vous sapez ainsi continuellement ses fondements et instillez la haine de nos propres valeurs chez ceux que nous sommes censés intégrer.

Les voitures qui brûlent, c’est vous.
Il y a décidément quelque chose de pourri au royaume de la gauche.

50. Le mercredi 4 novembre 2009 à 13:57 par Hélène

Peut-être notre prince souhaite-t-il réellement connaître ce qui distingue un “vrai” français éprouvant peut-être des complexes à être fils d’immigré ? On pourrait donc le rassurer sur un des “signes” de notre identité : la capacité à enrichir notre culture et notre “coeur” par l’accueil historique permanent de nombreuses vagues d’immigration…
Évidemment, quand on entend les raisonnements d’un Baissons, on se dit que les Français, réputés si spirituels, ne sont plus ce qu’ils étaient !

51. Le mercredi 4 novembre 2009 à 14:01 par sylbaro

Liberté égalité fraternité… et je rajoute mixité et laïcité c’est pour moi le respect absolu de ces quelques mots qui font que l’on puisse être français digne de l’esprit des lumières qu’on défendu nos anciens …

52. Le mercredi 4 novembre 2009 à 14:10 par fred

Quel nez, non mais vraiment quel nez!!!

53. Le mercredi 4 novembre 2009 à 14:14 par DMonodBroca

A force d’exiger de tous et de chacun, Français et non-Français, d’être en mesure d’exhiber les preuves écrites de leur identité, la France en vient tout naturellement à vouloir être en mesure, elle aussi, d’exhiber les preuves de son identité à elle. Ce n’est pas si étonnant que cela. Mais c’est oublier, dans un cas comme dans l’autre, qu’un être, individu ou nation, est plus important que son identité et surtout qu’il ne se résume pas à elle.

54. Le mercredi 4 novembre 2009 à 14:41 par Petit pois sournois

@ Sylbaro

Est-ce que la mixité ne serait pas l’une des formes de l’égalité, et la laïcité une des formes de la liberté ?

55. Le mercredi 4 novembre 2009 à 14:50 par Switz

Dans le dessin, la troisième tête de l’assistance en partant de la gauche s’apparente à ces anciennes devinettes d’épinal, en retournant le motif on voit apparaître une autre figure: le visage d’une sorte de mamamouchi ottoman, coiffé d’un turban avec une petite plume et dont le menton se prolonge par une barbichette. (je débloque complètement ou d’autres que moi repèrent la même illusion?).

Mon dieu, les envahisseurs sont parmi nous! ils s’infiltrent sournoisement jusque dans les croquis de M.Eolas!

56. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:03 par dimip

Rassurez-vous, on a tous bien reconnu Iznogoud en tailleur et escarpins ;-)

Manière de dire que les valeurs fondamentales de la République sont travesties par les puissants ??

57. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:09 par blux

@Switz :

Ne vous inquiétez pas, de gentils garçons habillés en blanc viendront vous proposer une chemise à grandes manches qui s’attache dans le dos, faites-leur bon accueil :-)

58. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:19 par lapocompris

@sylbaro #50,
D’accord pour laïcité, mais que fait la “mixité” dans ce débat ?
Une fille, un gars, une fille, un gars, etc. ?

59. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:26 par adrien

L’abrogation scandaleuse qui a sauvé la scientologie française, je ne me souviens pas bien des articles de l’époque mais il me semble qu’aucun journaliste n’a trouvé important de poser la question à Sarkozy en six mois. C’est dommage, il ne demande peut-être qu’à passer aux aveux.?..

60. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:28 par Caïus

@Petit Pois Sournois

La laïcité est certes une composante particulière de la liberté en France. Mais d’autres ne se font pas la même idée de la liberté. Il suffit d’avoir entendu parler de “laïcité positive” et de la prétendue supériorité du prêtre sur l’instituteur, d’avoir entendu dire, par le même auteur, son regret que les prêtres aient quitté les “banlieues”.

Il suffit aussi d’entendre les leçons et admonestations du secrétariat d’Etat étatsunien (Rapport annuel du département d’Etat sur la liberté religieuse dans le monde), sur les menaces qui pèseraient sur la liberté religieuse au motif que nous n’aimons pas la Scientologie ou que nous serions très circonspects et même plus à l’égard des sectes. A noter que notre courageux gouvernement ne répond jamais à ces donneurs de leçons : “De quoi tu te mèles ?”.

Donc, que l’on précise laïcité est important car elle ne va pas de soi pour tout le monde, même en France.

61. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:32 par Petit pois sournois

@ Eolas

Monsieur Hortefeux nous suggère (ce ne serait encore qu’une réflexion) d’instaurer une interdiction de “sortie nocturne non accompagnée” pour les mineurs délinquants, interdiction de sortir une fois la nuit tombée décidée localement par le préfet.

Donc, ce seraient les préfets qui, hors risque manifeste de trouble à l’ordre public, pourraient porter atteinte à la liberté d’aller et venir ? Et il faudrait, dans les zones visées par lesdits préfets, des contrôles systématiques pour déterminer si les mineurs se promenant sans leurs parents après la tombée de la nuit seraient délinquants, donc violeraient l’interdiction, ou non. Contrôles d’identité, donc, ordonnés eux aussi par les préfets ? Monsieur B.H. semble avoir oublié les règles en la matière.

A moins que l’on impose aux mineurs délinquants de ne sortir qu’avec un vêtement sur lequel seraient cousues, de manière bien visible, les lettres MD ?

Simplicité, lisibilité, efficacité, a-t-il dit ?

62. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:43 par blux

@Petit pois sournois :

A moins que l’on impose aux mineurs délinquants de ne sortir qu’avec un vêtement sur lequel seraient cousues, de manière bien visible, les lettres MD ?
Non, rassurez-vous, une étoile jaune suffira, pourvu qu’elle soit fluorescente…
Je suis sûr qu’on peut encore en trouver des stocks.

63. Le mercredi 4 novembre 2009 à 15:50 par Caïus

@Eclampsie

Les méthodes “modernes” de communication propagande politique ont été mises en oeuvre par deux personnages célèbres et leurs sbires : un certain Wladimir Ilich Oulianov et une autre Joseph G. qui ont officié chacun dans son pays respectif avec le succès que l’on sait.

64. Le mercredi 4 novembre 2009 à 16:00 par Sophie

Heureusement que ce débat ne fait pas peur à la Gauche ! voir sur ce sujet précis l’article décapant de jluc Pujo « Identité Nationale : une instrumentalisation nauséabonde ! » Jean-Luc PUJO
http://www.politique-actu.com

65. Le mercredi 4 novembre 2009 à 16:06 par jalmad

@Caïus 62 : en fait, Vlad I.O.(en réalité, vous deviez penser plutôt à cet autre Joseph, le Joseph V. D, non ?) et Joseph G. pratiquaient plutôt la bonne vieille propagande à papa : culte du chef, dissolution de l’individu au profit du collectif, désignation d’un bouc émissaire, etc….

la propagande moderne, c’est plutôt le modèle “propaganda” d’Edward Bernays : un gouvernement PDG de l’entreprise France, qui nous vend de l’identité nationale comme on nous vend des bagnoles….

ceci étant, les modèles ne sont pas nécessairement incompatibles ; je dirai même que certains semblent réussir un syncrétisme parfait.

66. Le mercredi 4 novembre 2009 à 16:09 par Robi

A propos des mineurs délinquants :
il n’y a pas une sorte de protection d’informations concernant les mineurs de moins de 13 ans qui ferait qu’un agent de police en faisant un simple “contrôle de routine” ne pourra pas savoir si le gamin devant lui est ou non délinquant.

Si ce n’est pas le cas, c’est inquiétant vis-à-vis du fichage,
si ce l’est, c’est une annonce prouvant le manque de réflexion sur ses propres idées de la part d’un ministre banale.

67. Le mercredi 4 novembre 2009 à 16:13 par William

Bonjour,

Juste un tout petit détail de mise en page : les dessins débordent dans la colonne de droite : pourriez-vous les mettre plus à gauche ? (Techniquement, pas politiquement !).

Bien cordialement,
William.

68. Le mercredi 4 novembre 2009 à 16:43 par villiv

on dirait que le Ministre porte un plateau, tel un serviteur serveur… mais ce n’est que son nez ;
en parlant de cela, ce nez n’aurait-il pas dû s’agrandir après que le ministre a lancé sa petite phrase de diversion ?? en même temps, il y croit peut être, donc cela limite la possibilité de dire qu’il a menti ;-)

69. Le mercredi 4 novembre 2009 à 16:50 par sylbaro

@ Petit pois sournois
Caïus dans son comm n°59 à répondu ce que j’aurai dit en précisant que la France est laïque depuis le 09 décembre 1905 (Loi Combes séparation des églises et de l’état.) et cela beaucoup ne l’on pas encore bien intégré dans leurs façons de voir notre pays enfin 1 siècle et quelque ça fait beaucoup pour comprendre non?

@lapocompris
On peut aussi entendre mixité par mixité d’esprit c.a.d. écouter l’autre avec ses différences de point de vue afin d’enrichir son savoir. Il est évident que loin de nous éloigner les différences nous rapprochent et nous enrichissent ( intellectuellement parlant) mutuellement.
On peut aussi le voir du point de vue des piscines municipales…..;)

70. Le mercredi 4 novembre 2009 à 17:26 par Eclampsie

@ Caïus (62) et jamald (64)

Quand je parle de “propagande”, c’est effectivement en référence à Edward Bernays, avec l’hypothèse que c’est avec Bernays, dans les démocraties modernes, qu’est née cette propagande moderne, que l’on a tôt fait de renommer “communication” (et pour le coup ce renommage est une application des techniques de propagande).

Et le problème, c’est qu’actuellement, le système fonctionne à plein avec l’assentiment général (ou l’aveuglement général ?). Les politiques au pouvoir ont des plans de propagande (comme celui de Besson) fait pour enfumer les médias : et les médias suivent en répétant souvent sans esprit critique leurs déclarations.
Alors qu’il devrait y avoir une mise en lumière systématique des techniques de communication : un léger décadrage pour faire prendre conscience de ce qu’il faut appeler des techniques de manipulation.
Je pose la question : y a-t-il un seul journal de 20H qui ait passé les propos honteusement clonés de Sarkozy sur l’agriculture : http://www.youtube.com/watch?v=cGvH…
Et que d’autres exemples grossiers on peut trouver bien d’autres.
Je vous assure que si on montrait systématiquement les ficelles dans les médias, plutôt que de platement répéter la voix de son maître, les choses se passerait autrement. Tout cela devient très inquiétant.

71. Le mercredi 4 novembre 2009 à 17:28 par Petit pois sournois

@ Caïus et Sylbaro

Dès les premiers jours de la Révolution française, la liberté religieuse, c’est-à-dire la liberté de croire ou de ne pas croire en une (ou plusieurs) divinité(s), a été proclamée. Bien sûr, cela s’est un peu dégradé lors du siècle suivant et l’église catholique, principalement, a tenté de reprendre le terrain qu’elle avait perdu, puis de le conserver. Et il a fallu les textes sur la laïcité du début du XX° pour préciser et garantir cette liberté. Et il est exact que d’autres pays ont une conception de la liberté différente de la nôtre en matière de religions.

Mais je maintiens que la laïcité n’est qu’un des aspects de la liberté proclamée dans la devise républicaine, laquelle me paraît en effet, comme le dit Arno, traduire au mieux l’identité française (les premiers échos sur le prétendu débat sur cette identité semblant d’ailleurs limiter celui-ci aux formes de manifestation de cette identité, et non le porter sur son essence).

72. Le mercredi 4 novembre 2009 à 17:34 par Jean Philippe

Bonjour,

Avant lorsque je mettais la souris sur vos dessins, j’avais un commentaire qui s’affichait sur une bulle verte mais, ça ne marche plus. Est-ce normal ?

J’ai déjà eu l’occasion d’exprimer mes craintes sur ce débat dans la mesure où c’est M Besson qui anime le débat. Je ne vois pas non plus l’utlité de ce débat. Existe t-il de vrais français et des faux ?

73. Le mercredi 4 novembre 2009 à 17:43 par vpo

Chez moi (Firefox 3.5.4 sous Win XP) la colonne de droite avec le calendrier et le reste est en surimpression au dessus-du dessin.

Sais pas si c’est pareil chez les autres lecteurs du blog.

74. Le mercredi 4 novembre 2009 à 17:45 par Sunshyne972

A dessin efficace, réaction efficace : looolllll!!!

75. Le mercredi 4 novembre 2009 à 17:49 par hugues vessemont

Un peu court … je crois qu’on doit dénoncer non seulement l’opportunité de cette initiative, mais surtout son propos tout comme le cadre donné… ça sent mauvais

76. Le mercredi 4 novembre 2009 à 18:26 par Shen

Très sympa ce piti dessin!

Ne pas oublié, que beaucoup de député ne connaissent pas la Marseillaise… bien que je n’ai aucune attache avec ce chant guerrier, je trouve pitoyable qu’un élu de la nation ne connaisse pas ses gammes…

Sinon tout ça doit faire plaisir à François Dessouches…

Elle est belle la France, Terre d’asile et d’acceuil, qui renvoie au pas de danse, les exclus vers un cercueil…

Des rimes pauvres..; mais ça y ressemble à s’y méprendre…

77. Le mercredi 4 novembre 2009 à 18:36 par jalmad

@eclampsie 69 :
Et le problème, c’est qu’actuellement, le système fonctionne à plein avec l’assentiment général (ou l’aveuglement général ?). Les politiques au pouvoir ont des plans de propagande (comme celui de Besson) fait pour enfumer les médias : et les médias suivent en répétant souvent sans esprit critique leurs déclarations.

je ne pense pas que ce soit exactement ça. les choses ne sont à la fois pas si désespérées, et à la fois pire….
je ne crois pas que les media se “fassent enfumer” : certains sont complaisants, et caressent dans le sens du poil (ils ne se font donc pas “enfumer”, ils répètent en toute conscience les conneries des chefs, et présentent comme l‘“opinion publique” une opinion qui est en réalité celle que les élites auxquelles ils appartiennent prêtent au peuple…), quand d’autres journalistes font leur taf ou à tout le moins essayent de le faire avec les moyens que la rédaction leur donne et les contraintes qu’elle leur impose….

par exemple, votre histoire du copié-collé du discours sur les agriculteurs, c’est bien un journaliste qui le sort. Pas plus tard que ce matin, j’entendais sur France-inter (qui nous en balance pourtant pas mal, de la comm’ !) l’évocation d’un sondage selon lequel plus de 70 % des sondés trouvaient que ce débat sur l’identité natioanle c’était de la foutaise….les français non plus ne sont pas dupes, il n’ya pas, je pense, d’assentiment ou d’aveuglement général : ils se méfient juste toujours un peu plus des politiques et des journalistes. Malheureusement, le “tous pourris”, ça conduit pas forcément à l’activisme citoyen….

l’info, la vraie, elle existe, elle est accessible, mais elle est noyée sous un flot de communication, et de propagande (celle relayée par les medias de la première catégorie), et parfois, distinguer l’info de l’ivraie…. et en plus, au sein d’un même canard, il peut y avoir, selon les sujets, quelques fenêtres d’info dans un flot de propagande…ou inversement des fenêtres de propagande dans un flot d’info….c’est dire si c’est le bordel…)……..

78. Le mercredi 4 novembre 2009 à 18:59 par LEF

Mon identité nationale à moi.

Moi … qui suis née sous d’autres cieux qui, un jour, se sont mis à pleuvoir des bombes… j’ai fui les bombes et la France m’a accueillie. J’ai connu les allers-retours annuels entre le secrétariat de la fac et les services de la préfecture pour obtenir une pré-inscription qui me permettait d’obtenir un récépissé de demande de carte de séjour, qui me permettait d’obtenir une inscription définitive, qui me permettait d’obtenir une carte de séjour valable un an. La carte de séjour, c’était le bonheur.
Avec le temps, je me suis mise à râler (je commençais à m’intégrer déjà), je trouvais ça trop contraignant. Et puis, avec mon passeport de m…, pour obtenir les visas, c’était la croix et la bannière.
J’ai fait une demande de naturalisation. Et je l’ai eue ma nationalité française ! rien que de lire mon nom sur le JO, c’était le bonheur. Alors, tenir la carte nationale d’identité dans mes mains tremblantes, je ne vous explique pas !
Depuis, je m’y accroche. Je n’ai pas oublié que cette carte c’est ma bouée de sauvetage. Et je ne suis pas prête de l’oublier.
Aujourd’hui, je suis française et fière de l’être. J’achète ma baguette tous les matins. Je bois mon petit coup de rouge tous les midi (ou presque). Je suis une bonne serviteuse de l’Etat puisque je travaille avec zèle dans une administration. Je râle avec les râleurs. Je guette le soleil avec les vacanciers. Et je lis avec assiduité le blog de Maître Eolas, où je signe LEF pour Liberté Egalité Fraternité. C’est ce que la France a fait de moi. C’est mon identité nationale à moi.

79. Le mercredi 4 novembre 2009 à 19:15 par Brassoad

Aussi bon que L’actu en patates !

80. Le mercredi 4 novembre 2009 à 20:29 par JMT.R

@LEF
Chère compatriote, félicitations. J’espère que demain, lorsque vous ferez renouveler votre carte d’identité, il ne vous sera pas demandé la preuve que vos parents et grand-parents sont français. (C’est un des arbres de la forêt).
@Solo
http://www.leparisdunet.fr/pages/ar…

81. Le mercredi 4 novembre 2009 à 21:32 par edgar

Une question au sujet de Frontex, Maître Eolas

Le maître : Oh, un noniste proto-nazi !

Bruits de pas, le maître s’enfuit…

Eolas:
Ah, que feraient les nonistes sans le point Godwin ? Argumenter ? Vous n’y pensez pas ! 

82. Le mercredi 4 novembre 2009 à 21:43 par LEF

@JMT.R

Merci pour les félicitations. Mais je fais gloups ! en lisant la suite. L’arbre de la forêt cachée par l’arbre me fait d’autant plus peur que je ne saurai pas où trouver Maître Eolas pour me sortir de là… je me vois bien en train d’expliquer à la PAF que j’ai un avocat virtuel et qu’ils ont qu’à scanner ma CNI périmée pour que leur logiciel magique envoie ma procédure d’urgence sur le mail d’Eolas qui saisira un juge par mail authentifié, qui rendra une ordonnance de mise en liberté immédiate, qui leur sera notifiée dans l’heure par un livreur à mobylette doté d’un gadget à stylo magique … au mieux, le charter m’emmènera à Ste Anne…

Eolas:
Soyez sans crainte. On ne vous demandera pas si vos parents étaient français, puisque vous avez été naturalisée. Vous avez votre preuve de nationalité : l’expédition du décret de naturalisation.

83. Le mercredi 4 novembre 2009 à 22:16 par RG

Il s’agit de Eric Besson ! C’était facile, le drapeau a changé de camp main entre les dessins 2 et 3.

84. Le mercredi 4 novembre 2009 à 22:53 par CMD94

Merci Maître pour ce petit brin d’humour.

85. Le mercredi 4 novembre 2009 à 22:59 par marsan

cher LEF mon grand-père Léopold est rentré de Verdun sourd comme un pot. Les bombes allemandes lui ont crevé les tympans -
Mon père est rentré en France pour mourir après avoir enchainer la deuxième guerre mondiale, celle d’Indochine puis celle d’Algérie -
Ma carte d’identité nationale je l’ai trouvé dans mon berceau à l’hôpital militaire de Tananarive et j’ai passé les trois premières années de ma vie sur le dos d’une jeune malgache à Tamatave.

Je suis revenu en Afrique trente cinq ans plus tard et quand j’ai mis les pieds sur le tarmac de l’aéroport de Bamako j’ai été saisi d’une impression extraordinaire et inexplicable, qui m’a envahit et ne m’a plus jamais quitté : c’était comme si je revenais chez moi après tant d’années passées ailleurs.

Alors les conneries de la France réactionnaire (pour pas dire vichyssoise) c’est à mourir de pleurs -
Ces pitres se battent pour des idées complètement dépassées à l’heure où le monde est globalisée y compris l’offre de travail, où l’autre bout du monde est à quelques heures d’avion … et cela ils le savent -
Ce n’est donc que par calculs que ces thèmes déshonorants ressortent à l’approche des échéances électorales -

86. Le mercredi 4 novembre 2009 à 23:32 par LEF

@Maître Eolas
Vous venez encore une fois de soulever une nullité avec brio, bravo ! (bon, c’est moins lourd quand elle n’est pas enceinte, mais quand même, vous avez du mérite)

@marsan
Je vous serre la main, avec une pensée respectueuse et émue pour la mémoire de votre grand-père et pour la mémoire de votre père.

87. Le mercredi 4 novembre 2009 à 23:42 par Teejee

@ LEF et JMT.R
Salutations à vous, de la part d’un Français, né en France de parents Français, eux-mêmes issus de parents Français et ainsi de suite jusqu’à une période que j’ignore. Et qui, en principe, n’a pas d’inquiétudes à se faire sur sa nationalité. Mais qui s’en fait pour son pays.

88. Le mercredi 4 novembre 2009 à 23:45 par Monseigneur

Vous m’excuserez de prendre à presque à contre-pied le point de vue généralement exprimé à propos de l’homme au long nez, mais il y a chez ce ministre une pratique de la traîtrise, de la mauvaise foi, du mensonge et de l’ignominie assumée qui confine aux beaux arts. Arts noirs certes, mais arts quand-même.
En général, si on excepte Môsieur Charles qui n’était pas mal dans le rôle du maffieux corse passé très temporairement de l’autre côte de la barrière, il persiste un vieux fond d’éducation humaniste, un reste de mauvaise conscience qui derrière les immondices, laisse supposer que le valet du prince répugne à accomplir ses basses besognes même s’il les fait par intérêt ou par bassesse. Par exemple, M Lamour qui se trompe de bouton fait rire. Mais il sait que personne ne le croira et que le peuple comprendra qu’il a prétendu s’être trompé sur ordre.

Mais monsieur Besson lui assume son côté obscur avec un rictus et une assurance tranquille qui ont du lui demander un travail colossal… Maître Eolas nous dirait que les rancœurs accumulées par le travail aux côtés de Ségolène constituent des circonstance fort atténuantes et même Sub lege libertas ne saurait en disconvenir. Il y a cependant chez cet homme une constance presque mystique qui force l’admiration autant qu’elle inquiète l’homme dubitatif.

Depuis que les intellectuels staliniens sont devenus aussi rares que les dinosaures, que les théoriciens d’extrême droite ne sont heureusement plus d’actualité, nous n’avons plus vu, hormis dans les livres d’histoire, d’hommes politiques se vouant corps et âme à un chef, brûlant derrière eux les vaisseaux de la morale, de l’intelligence, et de l’esprit critique. Monsieur Besson nous en donne un exemple remarquable, inquiétant mais remarquable. Il est comme le panneau de signalisation qui poserait à chaque militant la question : jusqu’où es-tu près à aller par fidélité ?

89. Le jeudi 5 novembre 2009 à 00:11 par 13zenrv

@Monseigneur,

Je partage presque totalement votre point de vue.

Mais je ne prends pas Lamour pour un sôt ni pour un encombré de sa conscience. Pour se prévaloir d’une erreur de vote, il faut se signaler au président de l’Assemblée dans un délai de 5 minutes suivant la clôture. C’est bien peu pour succomber à la pression d’une consigne. Or, ce jour-là, il y avait parité presque parfaite entre le parti du gouvernement et l’opposition. Voter a contrario et signaler l’erreur dans ce bref délai était l’assurance de recommencer le scrutin un jour plus favorable, en ayant battu le rappel des troupes. Ce qui s’est produit. Si Mr Lamour avait voté tout de suite selon sa logique de groupe, n’importe quelle défection de son camp, n’importe quel groupe de députés embusqué derrière une colonne pouvait donnner la victoire à l’opposition. En organisant sciemment son erreur, il évitait le tapage qui avait entouré le coup réalisé par les socialistes lors du vote Hadopi initial. Quitte à prendre sur son seul dos les critiques, afin que le parti ne soit point éclaboussé.

J’y vois le froid calcul d’une âme non moins servile que celle de Mr Besson, quoique plus souriante.

90. Le jeudi 5 novembre 2009 à 01:48 par Furax

Comment fait-on, quand on est français, né en France de parent français, de grands-parents français, etc. jusqu’au moins le XVIIe voire le XVIe siècle, pour rentrer chez soi ?

Quand je pense à la France, telle qu’elle est _aujourd’hui_, je n’ai pas de problème d’identité, mais bien plutôt d’OÙ fuir. Ça fait mal, je le jure, mais ce pays n’a plus aucune valeur à mes yeux. Vraiment aucune. J’ai beau chercher, dès que je trouve quelque chose, ça a été abrogé, contourné, politisé, abusé, manipulé, j’en passe et des meilleurs. C’est très, très, très triste pour un ex-pays des lumières.
Et vu comme c’est parti, je ne crois pas une seconde qu’il retrouvera quelque valeur que ce soit dans un avenir pas trop éloigné, à l’échelle humaine.

« Liberté » : je pouffe (si c’était le cas, ça se saurait). « Égalité » : je me retiens franchement de rire (il y en a qui le sont vraiment plus que d’autres). « Fraternité » : alors là, je me tape la tête contre les murs (tout le monde est fraternel, tant que ça ne lui coûte rien ou mieux, tant que ça lui rapporte).

Oui, beaucoup essayent d’immigrer chez « moi » et moi, je songe très sérieusement à émigrer ailleurs (et pourtant, c’est très difficile de trouver un coin moins pourri que chez nous !) : cherchez l’erreur !

91. Le jeudi 5 novembre 2009 à 07:00 par Globe Trotter

@ 90 Furax

On fait comme moi : on bouge ailleurs, et on finit par se détacher de tout.

Pour ma part par exemple, je sais que je m’enferme dans le mépris pour bien des choses, bien des gens, et bien des idées. Pourtant, j’aime mon pays, mais c’est peut-être aussi parce que je l’aime que mes réactions de mépris teintées de colère, ou de colère teintées de mépris sont si violentes. Parce que cela me fait mal de voir un pays que j’aime prendre ce chemin-là, dans, à défaut de soutien, une certaine indifférence générale.

Alors je suis parti, d’abord au Québec, et maintenant en Chine.

Alors oui, on me rétorquera que la Chine, quand même, c’est bien pire que la France. Alors pourquoi je parle ?

C’est là, le truc. C’est de quitter, partir pour n’importe quel pays, et en s’y sentant étranger. Au moins, on peut regarder autour de soi, se dire que l’on n’aime pas, que c’est moche. Mais se sentir dégagé de toute proximité qui ferait que vous portez une part dans tout cela. La Chine est moche par certains côtés, mais je ne suis pas Chinois. Ça glisse sur moi, ça ne m’atteint pas. Je préfère ça à voir la France pourrir tout en me rappelant que je suis Français.

92. Le jeudi 5 novembre 2009 à 09:29 par edgar

cher maître, ce n’est pas faute d’avoir essayé de vous inviter à argumenter sur la politique européenne d’émigration et l’action de Frontex. Vous avez toujours biaisé en invoquant prétextes pour n’aborder jamais ce sujet.
Personne ne conteste que vous êtes brillant, mais, pour une fois soyez humble. Vous avez lu la Chute ? Je vous sens dans une position un peu facile dont je serais content de voir qu’elle n’est pas figée. vous pouvez taper gentiment sur la politique d’émigration européenne sans pour autant faillir, vous n’avez pas besoin, comme vous le faites trop souvent, d’opposer les criminelles politiques nationales aux vertueuses politiques européennes… Finalement, vous n’avez même pas besoin d’être humble et d’avaler votre chapeau, admettez juste un peu de complexité dans vos raisonnements…

Eolas:
Voilà ce qu’on va faire. Vous me mettez en commentaire un lien (un seul suffira) vers un billet où j’oppose une politique nationale criminelle à une politique de l’UE vertueuse par contraste, et je vous fais un billet sur FrontEx.  En attendant, vous me fichez la paix.

Me voilà débarrassé.

93. Le jeudi 5 novembre 2009 à 09:41 par LEF

@Teejee, @Furax, @Globe Trotter et @tous les autres

Si je fais le compte jusqu’à une période que j’ignore, et si je poursuis jusqu’au début des temps, la probabilité que nous ayons la même racine sera certaine. C’est ce que j’appelle être citoyen du monde, c’est ce que j’appelle être frères et sœurs dans l’humanité. Avoir mal pour l’humanité, c’est aussi avoir mal pour la France, qui qu’on soit, où qu’on soit et d’où qu’on soit. Je ne m’en fais pas outre mesure pour la France, même si ponctuellement la France peut avoir des sources de souffrance comme tout un chacun. La France a un système immunitaire qui reprend toujours le dessus, ce sont ces millions de Français qui peuvent se mobiliser le moment venu comme des anticorps mus par le même objectif. Ils l’ont déjà fait. Ils le feront à nouveau. La France ne peut être que gagnante au final. Ce n’est pas un espoir chez moi, c’est une intime conviction. Ainsi sera jugé au NON du peuple Français.

94. Le jeudi 5 novembre 2009 à 10:21 par Solo

@marsan 85 : Alors les conneries de la France réactionnaire (pour pas dire vichyssoise) c’est à mourir de pleurs -
Ces pitres se battent pour des idées complètement dépassées à l’heure où le monde est globalisée y compris l’offre de travail, où l’autre bout du monde est à quelques heures d’avion … et cela ils le savent -

J’espère que vous vous souviendrez de ces pensées puériles et criminelles.
La globalisation comme droit à nier l’identité des peuples. Un esprit colonisateur encore intact, et vous faites allusion à la résistance de vos aînés : n’oubliez pas, ils n’existent pas, les racines et les ancêtres ne comptent pas.

95. Le jeudi 5 novembre 2009 à 10:24 par lapocompris

@vpo #70
C’est parce que votre écran est trop petit, essayez de faire un zoom arrière, ce qui a aussi pour effet de diminuer la taille des caractères. En installant le module complémentaire Image Zoom, vous pourrez modifier la taille de l’image indépendemment du texte.

96. Le jeudi 5 novembre 2009 à 19:13 par Furax

@Globe Trotter #91

Ça me fais presque de la peine de voir que je ne suis pas le seul à penser comme ça :(

Pour l’instant, je penche plus pour le Sud de l’Inde que pour la Chine… le rythme de vie y est plus compatible avec mon caractère ;)

(en revanche, en cas de gros pépin, comme un vol ou une perte de passeport, mieux vaut être Suisse, Américain, Japonais, voire Belge car les consulats de France sont d’une inefficacité grave pour leurs ressortissants)

97. Le jeudi 5 novembre 2009 à 20:30 par jk

D’accord sur le leurre du débat sur l’identité nationale, l’identité nationale ne se décrète pas, elle est .
D’accord sur le fait qu’il n’y a pas de quoi être fier ou non d’une nationalité en tant que telle, que le problème est plutôt d’en être digne .
Mais pas d’accord avec la colonisation de l’Europe de l’Ouest par des immigrés économiques dont le marché du travail en France n’a pas besoin, immigration de masse résultant de l’irresponsabilité démographique : c’est le cas des déserteurs afghans, ou de la racaille de l’Elysée !

98. Le jeudi 5 novembre 2009 à 20:36 par edgar

C’est un chouïa plus subtil que ça. Disons que sous votre loupe les exactions de la politique migratoire française sont décortiquées au laser, et fort justement, mais qu’en revanche Frontex peut couler des embarcations de réfugiés ça ne vous fait ni chaud ni froid.

Je vous laisse tranquille, avec votre conscience.

Eolas:
Vous osez venir sur mon blog, moi, avocat en droit des étrangers, qui fais quand même pas mal en ces lieux, sur mon temps libre, qui est rare, et gratuitement, pour vulgariser ce droit et expliquer les situations concrètes, qui vais plaider parfois le dimanche, parfois à l’autre bout de la France, pour sortir des étrangers de centres de rétention, pour obtenir l’annulation de leur refus de titre, pour leur obtenir l’asile, pour me dire que les naufrages de pateras et leurs dizaines de noyés, hommes, femmes, enfants, me laisseraient indifférents quand une agence européenne en serait à l’origine ? Votre haine de l’Europe est-elle si forte qu’elle vous fasse perdre tout sens de la mesure, tout sens de la pudeur ? Et vous osez parler de ma conscience ? 

J’avais depuis longtemps une bien piètre opinion de vous. 

Je réalise qu’en fait, je vous flattais. Vous êtes juste un sale con, en fait.

99. Le vendredi 6 novembre 2009 à 17:11 par gabrielle

@98

Prétendre que Frontex pourrait couler des bateaux d’immigrants relève du délire. Avec en sus la participation active du représentant du UNHCR attaché à Frontex bien sûr?
Renseignez-vous un peu sur ce que font certains passeurs en Méditerranée et critiquez plutôt l’agence pour sa participation à une politique d’immigration de plus en plus dure des Etats membres.

100. Le lundi 9 novembre 2009 à 09:15 par AC&A

Cher futur confrère…

Faites moi une faveur… Je peux vous la piquer celle-là ?

“J’avais depuis longtemps une bien piètre opinion de vous.
Je réalise qu’en fait, je vous flattais. Vous êtes juste un sale con, en fait.”

Elle est juste énorme… !

101. Le jeudi 12 novembre 2009 à 20:35 par laloz

pour moi l identite nationale est d etre honnete vis avis de son pays ne pas echapper a la justice lorsque l on a enfrain la loi et surtout de PAYER SES IMPOTS DANS SON PAYS je pense que cela passe avant la question de chanter la marseillaise ou pas

102. Le vendredi 13 novembre 2009 à 08:55 par Erebus

Réponse d’Eolas au com 98.

C’est ça une injure publique Maître ?

Eolas:
“Traiter son prochain de con n’est pas une injure, c’est un diagnostic.”
M. Audiard.

103. Le vendredi 13 novembre 2009 à 10:35 par lapocompris

Voici une contribution à l’identité nationale
Le nouveau maillot des bleus

104. Le mercredi 18 novembre 2009 à 19:34 par Pierre

Pour mettre en perspective l’enracinement compuslif de notre président
http://www.cafe-geo.net/article.php…

105. Le vendredi 20 novembre 2009 à 20:45 par edgar

juste pour voir si je suis bloqué par le maître des lieux par IP ou par pseudo…

106. Le vendredi 20 novembre 2009 à 20:49 par edgar

C’est un simple blocage par IP…

Je voulais juste répondre à Gabrielle en 99 qu’effectivement j’avais été un peu rapide dans mon expression sur Frontex, qui ne se mouille pas directement à ce point. Mon point était effectivement de critiquer “l’agence pour sa participation à une politique d’immigration de plus en plus dure des états membres”.

Voilà. Je n’en dis pas plus sur l’attitude de l’hôte, après tout c’est son blog.

107. Le lundi 23 novembre 2009 à 11:21 par valentini

HEC ultra plus

Participez au grand débat franco-français sur les Farces et Attrapes en vue des férias électorales. Gagnez grâce à ça, un voyage déductible qui vous fera écouvrir la gigue et la panse de brebis farcie. Bibine à volonté. Y participer, c’est devenir zinc! Allez! Tout le monde tape du poing!

(ceci est un message du ministère anthropométrique, à tirages aléatoires et rattrapages migratoires)

Le lecteur excusera ses formalités toujours un peu pénible. C’est comme ça! Vous savez ce que c’est! La sécurité! Ce devoir rempli, je reprends à présent le cours de mon récit. Où en étais-je? Ah! Oui! Là! J’y suis! Un personnage haut en couleurs ultra plus hante mon rêve de vie, la Mère Denis. Synonyme incarné de la blancheur, elle emprunte sans mollir à l’Immaculée Conception. Cette dernière, hélas, chose à prévoir, sur le terrain du proxénétisme mondial, a été ravalée au rang d’Internationale Communiste. Pan! Pan!
En réaction, le Beau, demeuré en tant que groupe aux parapluies, rien de secret, a développé une vision du monde instantanée qui passe allégrement le mur abracadabrantesque, là où commence le ciel sans nuage, et à grande vitesse file droit vers l’ubuesque. Cette conception dégradée de l’existence, importée en son temps du colossal estomac futuriste, sorte de Vésuve invisible, est, en fait, le cauchemar des penseurs-liquidateurs dont le mot d’ordre standard et ultrasovkhozien est:
le marché, oui! La foire, non!
Ce mot phénoménal n’est pas du tout pour coluchiser le réel, tout au contraire! Il s’en soucie et il veut en exprimer le désir. Un désir d’ordre aux ordres du Désir. Si le lecteur pense ça, compliqué, il a tort, il se trompe. Ça fonctionne comme une machine à laver nord-coréenne. Tu mets le programme! Douk! Douk! Douk! Et c’est parti! Cool, non?
Pour les penseurs-liquidateurs, plus question à présent que le monde est mondial de se retenir toute l’année et de se soulager, une fois par an, à la lueur des lampions, comme font les supporters aux clairons ronds qui chantent un chant d’ailleurs obscur:
vive le chou! Vive le chou! Ma chair! Et bas pistons!
Le regard blême hagard, les libres-sycophantes, campant sur le mont-de-Vénus, balaient l’écran total-féroce, ex-spatio-temporel, qui s’offre à eux. Le penseur-liquidateur est à la recherche d’un seul objet-clé: le gyrophare perdu. Libres à eux d’objecter!
Et libres à eux de se tremper le biscuit dans le riche vase des nations, en attendant le déclic, signe d’ouverture sociétale, et pour les Belges, merde! C’est leur affaire. Sept manteaux terrestres ne suffiraient pas à en purifier le contenu.
Quant à moi, la grosse tache archaïque, l’héritier de l’ogre rouge, le Vilain des vilains, l’assassin des lettres mortes, trésor stupéfiant des fils d’Hélène tondue comme un mouton, le jour de sa libération, et rouleurs de pelles mécaniques, par intermittence, écraseurs en crottes et mégots, je l’ai toujours dit et aujourd’hui encore le proclame haut:
malheur aux poilus! Ils l’ont eu! Ils l’ont eu! Leurs femmes sont cocues!
Le lecteur est prévenu. La noirceur de mon âme a servi d’encre aux Écritures. Je ne vais quand même pas risquer la sclérose, sous prétexte de structures, là où le croque-mort de la république ne pense qu’à prendre des mesures, plus jamais de bavures! A distribuer des couvertures, sous le sapin, il a trouvé sa chaussure. Et Cendrillon idem, qu’a plus vingt berges. C’est elle, je le donne, comme Jean Mineur, en mille, la Mère Denis. Tout le monde connaît la chanson, je pense.
C’est la Mère Denis qui a lavé son drap, elle crie à qui l’égalera. C’est Riri du pmu qui lui a répondu. Tout n’est pas perdu, je l’ai grosse et bien tendue.
Sa planche à laver est table de loi. Gratte! Gratte! Sa main, comme un battoir, te latte la gueule, aussi sec, t’es blanchi! Te voilà qualifié! Ton rêve de vie dépasse le seuil haut en couleurs ultra plus, pan! Pan! Toutes les vierges du paradis clignent de l’oeil. T’es au top! Au chaud. Chez toi. Jusqu’au jour où, paf! En plein front! Les sondages! Quatre à quatre! Tête de Turc! C’est la vie HEC up. Je sais! Ça n’a pas l’air numérique pour un sou. On évoquera l’analogie. Mais que faire face aux flots énergumènes et flux herculéens des massmédias? Faut boucher! C’est tout. Pour aujourd’hui.

108. Le jeudi 26 novembre 2009 à 06:58 par Deenox

Parfois un simple dessin peut résumé facilement une pensée.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact