Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Indovina chi viene a cena ?

I nostri amici italiani !

C’est à présent l’Italie que le XV de France va affronter demain.

Un petit bilan sur ce tournoi. Aujourd’hui s’est produit un événement rare : un match nul. L’Ecosse a fait jeu égal avec l’Angleterre, décidément en petite forme, même si ce diable de Johnny Wilkinson est entré dans l’histoire en devenant le meilleur marqueur de l’histoire du tournoi. Pas de cuiller de bois pour l’Ecosse, l’Angleterre lui ayant ainsi donné un point, et c’est bien la dernière de qui les Ecossais attendaient leur salut.

La France est en tête, et ce même avec un match de retard. Elle est seule en lice pour le Grand Chelem. La deuxième place semble promise à l’Irlande, Tout se jouera le week end prochain, mais j’y reviendrai.

L’Italie, donc.

Drapeau Italie

Le drapeau italien fait partie des nombreux drapeaux tricolores nés au lendemain de la Révolution française. Celle-ci ayant adopté le drapeau tricolore, cette configuration en trois bandes verticales est devenue au XIXe siècle un symbole de bouleversement chargé d’espoir, et de nombreux pays ayant connu des changements politiques majeurs ont choisi un drapeau inspiré du drapeau français : citons l’Irlande, la Roumanie, la Belgique et beaucoup de drapeaux africains : le drapeau de Côte d’Ivoire est d’ailleurs le drapeau irlandais renversé, l’orange contre le mat et le vert au vent.

Les origines exactes sont controversées. Voici les différents possibilités, je vous laisse faire votre choix.

- Les Italiens ayant reçu Napoléon en libérateur pour avoir chassé les Autrichiens, ils ont adopté le drapeau français en changeant le bleu en vert, couleur préférée de l’empereur.

- Le premier drapeau vert blanc rouge a été adopté par l’éphémère république transpadanienne, mêlant le rouge et le blanc, couleurs de Milan, avec le vert des uniformes de la milice civile de la ville.

- Une œuvre de Dante Alighieri (le 18e chant des Purgatoires) décrit les trois vertus théologales en les représentant par trois couleurs : Le vert pour l’espoir, le blanc pour la foi et le rouge pour la charité.

Aujourd’hui, une explication est donnée aux cours d’instruction civique en Italie ; elle est jolie mais sans nul doute largement postérieure à l’adoption du drapeau : le vert pour les collines des Appenins, le blanc pour la neige des Alpes, et le rouge pour le sang des martyrs des guerres d’indépendance.

Et pourquoi pas le vert du gazon, le blanc des poteaux, et le rouge du carton de Zidane pendant qu’on y est ?

L’histoire mouvementée de l’Italie fera que le drapeau de ses diverses entités connaîtra beaucoup de changements, mais les trois couleurs en seront toujours le dénominateur commun, seul un liseré bleu ayant fait son apparition lors de l’apposition du blason des Savoie, afin que la croix blanche ne fût pas confondue avec le blanc du drapeau. Royaume d'Italie C’est ce liseré bleu, couloir de la famille royale de Savoie, qui a donné la couleur du maillot de l’Italie (qu’on n’appelle pas squadra azzura en Italie mais gli azzuri, les bleus, comme chez nous.

Ce drapeau a été définitivement adopté en sa forme actuelle avec la République, le 19 juin 1946, en retirant les armes royale des Savoie qui ornaient le blanc.

Le rugby est arrivé en Italie à la fin du XIXe siècle. D’une part à Gênes, par l’importante colonie anglaise qui y était établie, mais surtout par le grand nombre d’étudiants français venant étudier dans les prestigieuses universités du nord de l’Italie. La raison de ce succès est similaires à celles qui ont fait que le rugby a pris dans le sud de la France et pas dans le nord (si on excepte Paris) : ce sport faisait écho à d’anciennes traditions de se mettre sur la figure en tenant un ballon à la main, comme la soule en France. Ainsi, ceux qui ont eu le bonheur de visiter Florence auront pu assister médusé à une très ancienne tradition, le calcio storico. D’ailleurs, le régime fasciste de Mussolini a tenté de faire du rugby le sport officiel du régime, mais avec peu de succès, même si le rugby a traîné pendant longtemps en Italie une mauvaise image du fait de cet attrait montré par le Duce, même s’il a tourné le dos au rugby du jour au lendemain voyant que la sauce ne prenait pas.

Le rugby est donc clairement un sport du nord, principalement de la vallée du Pô, l’essentiel des pratiquants étant dans les régions de Lombardie et de Vénitie.

L’Italie a été intégrée en 2000 au Tournoi des Cinq nations, devenu les Six Nations, afin d’encourager le développement de la discipline et permettre à l’équipe nationale, en affrontant les meilleures de l’hémisphère nord, de se hisser à un meilleur niveau. Le sport devient de plus en plus populaire dans toute l’Italie, ou sa réputation (méritée) de fair play et de bon comportement des supporters présente un charme certains aux désabusés des meutes qui peuplent les tribunes de certaines équipes et qui feraient passer le kop de Boulogne pour l’Académie Nobel.

Et ça marche. Le niveau de jeu de l’équipe d’Italie a notablement augmenté depuis 2000. Elle a cette année mis en difficulté l’ogre anglais, et battu les Écossais. C’est donc un adversaire à ne pas prendre à la légère. Et puis au moins, au rugby, quand un Italien roule sur la pelouse, vous pouvez être sur que quelqu’un l’a bien fait tomber.

Et n’oublions pas : allez les blancs ! (Puisque l’Italie jouera en bleu, courtoisie de l’hôte).

Commentaires

1. Le dimanche 14 mars 2010 à 00:11 par Cébille

À l’heure de la réforme de la procédure pénale et de la régression générale des politiques publiques, ce blog est-il devenu un blog sportif? Où sont passés les magistrats en colères, qui le sont pourtant plus que jamais?

2. Le dimanche 14 mars 2010 à 00:15 par Frederic

Cher Maitre, je me permets de pousser ici un lien vers mon site… il illustre votre propos en montrant des photos des étudiants du PUC s’opposant à une équipe de Milan en 1928, année de la création de la Federazione Italiana Rugby…

Effectivement, quand on parle rugby italien dans les années 20 et 30, les chemises noires ne sont jamais bien loin…

Forza Francia !

3. Le dimanche 14 mars 2010 à 00:57 par Schmorgluck

@Cébille
Votre commentaire est triste à pleurer. Les billets traitant de la crise de la justice sont encore en ligne, et les plus récents encore ouverts aux commentaires.
Libre à vous de ne pas prendre au sérieux le présent billet. Il n’est effectivement pas “sérieux” selon les acceptions les plus courantes du terme.
Vous pouvez même aller jusqu’à le qualifier d’inutile. Oui, il n’est pas vraiment utile. Rire aussi est inutile. Rêver est inutile. Chanter est inutile.

Puisque l’Italie est à l’honneur dans ce billet, je vous invite à lire ou relire Dino Buzzati. En particulier sa nouvelle “Le Magicien”. Elle donne une excellente perspective sur ce qui est utile et ce qui peut être pris au sérieux.

Ça vous arrive de vous détendre ?

4. Le dimanche 14 mars 2010 à 01:13 par Monseigneur

@ Schmorgluck : Mon fils, Le vrai croyant militant ne rit pas, ne se détend pas et n’a d’autres activités que celles dédiée au militantisme ou à la rigueur celles, organiques, qui lui permettent de militer…Que si on commençait à rigoler, on finirait par remettre les lendemains qui chantent aux calendes grecques. Bien triste vie j’en conviens… Par ailleurs, Allez les Petits ! ;-)

5. Le dimanche 14 mars 2010 à 01:34 par Emilio

Cher Maître,
une petite correction :
azzurro/i avec 2 z et 2 r.

Merci,
Emilio

PS : je profite de l’ouverture italienne pour continuer dans le hors-sujet : Azzurro est aussi une très jolie chanson écrite par Paolo Conte et chantée par Adriano Celentano en 1968.

6. Le dimanche 14 mars 2010 à 01:44 par David Minne

Ouvrez les yeux Cébille a bien raison, enfin !
Si on laisse le maître des lieux faire ce qu’il veut de son blog, où va-t-on ?

7. Le dimanche 14 mars 2010 à 07:49 par casoni

enfin, il y a surtout TFC-OM ce soir, et l’occasion pour l’om de se positionner en tête du championnat!

8. Le dimanche 14 mars 2010 à 08:36 par Patrick Cazaux

Cher maître, permettez-moi de vous signaler une petite erreur. Le prénom de l’ouvreur anglais s’abrège en Jonny, sans “h”, car il s’appelle en réalité Jonathan.

Rendez-vous sur le pré à 16 heures !

9. Le dimanche 14 mars 2010 à 09:27 par marsan

@ casoni

comme d’hab, le supporter de l’OM est un doux réveur hors sujet - ce soir Toulouse devrait gagner petitement mais gagner quand même comme la France cet aprem-

10. Le dimanche 14 mars 2010 à 09:36 par 240-185

@Cébille

Comment ? Le maître de céans veut parler de sa passion pour l’Ovalie dans son propre blog ? C’est un scandale, ces bloggueurs qui parlent de ce qu’ils veulent !

11. Le dimanche 14 mars 2010 à 09:45 par L'optimiste

@1Cebille @6David Minne

C’est à croire que ce blog préfére les beuveries de 3 eme mi temps et autres blagues salaces à la défense des valeurs républicaines.
Eolas est un multi recidiviste et se moque des peines planchers.
Laissons les “sportifs” entre eux,nous reviendrons lorsque on parlera de choses sérieuses.

12. Le dimanche 14 mars 2010 à 09:55 par Cebille

@Schmorgluck et al. :

Eolas est chez lui sur ce blog et libre de choisir les sujets qu’il aborde. Mais je suis également libre de déplorer que la plupart des billets de ces dernières semaines aient été écrits par ses invités.

Derrière ma remarque certes pas très sympathique, c’est un état de manque qu’il fallait démasquer.

Quant à votre prose “triste à pleurer”, je suis bien heureux que votre seul motif de pleurs soient des commentaires comme le miens, au moins, cela veut dire que vous êtes heureux, et je le suis pour vous.

13. Le dimanche 14 mars 2010 à 10:02 par Calamity

Zut alors, quelle surprise! Les avocats seraient donc des êtres humains, avec des passions autres que le code et la robe ? J’en reste coite :D

14. Le dimanche 14 mars 2010 à 10:02 par Simplicissimus

@ Cébille

Un petit cocktail peut-être avant le dîner ?

OK, je sors, …

15. Le dimanche 14 mars 2010 à 10:05 par Delio

Une petite précision pour nos amis navigateurs : L’écusson que l’on trouve sur le tricolore des navires transalpins n’est pas le fait de nostalgiques de la monarchie, mais un hommage aux “Républiques maritimes” (Gênes, Pise, Venise et Amalfi)

Dans l’ordre : Venise, Gênes, Amalfi, Pise

16. Le dimanche 14 mars 2010 à 10:20 par ICI Blog totalement Déjanté...!!!

SLT
Le rugby même si je ne suis pas un fan et le sport d’équipe à mon avis le plus sain…
Rien à voir avec le foot ce sport de supporter violent….
Bon week end à tous……
LOrent

17. Le dimanche 14 mars 2010 à 10:22 par julien

Vous êtes sur que c’était pour développer l’équipe nationale… ou simplement pour permettre à la télévision de diffuser 3 matchs par journée ?

18. Le dimanche 14 mars 2010 à 10:32 par David M.

Quand aux supporters de rugby, plus sains, plus fair play etc. par rapport à leurs équivalents footballistiques, il faut quand même noter un rapprochement qui ne va pas forcément dans le bon sens.

Moi qui n’assiste aux matchs de rugby que depuis une quinzaine d’années, je remarque qu’à mes débuts, on ne sifflait pas les pénalités adverses, on applaudissait à la compo adverse en début de match, on saluait les remplacés, quand bien même ils n’étaient pas de l’équipe…

Le rugby s’est démocratisé, on en voit bien plus à la télé, et c’est un grand plaisir de voir des grands stades (de foot parfois comme le stadium à Toulouse) rempli pour des matchs de rugby. Mais il faut aussi admettre qu’on y a perdu une partie de ce que l’on appelle “l’esprit Rugby”.

Enfin, on n’en est pas encore au niveau de certains “footeux” hein :p

19. Le dimanche 14 mars 2010 à 11:48 par *Celeborn

- Une œuvre de Dante Alighieri (le 18e chant des Purgatoires) décrit les trois vertus théologales en les représentant par trois couleurs : Le vert pour l’espoir, le blanc pour la foi et le rouge pour la charité.

Sans vouloir vous contredire, je crois que c’est plutôt au chant XXIX (29) de notre Purgatoire préféré.

Je cite la traduction de ce très beau passage :

”Trois dames autour de la roue droite
venaient en dansant ; l’une était si rouge
qu’on la verrait à peine dans le feu ;
l’autre était comme si sa chair et ses os
eussent été faits d’émeraude ;
la troisième semblait de neige fraîche ;
tantôt elles avaient l’air guidées par la blanche,
tantôt par la rouge, au chant de qui
elles accordaient leur allure, lente ou preste.”

20. Le dimanche 14 mars 2010 à 11:52 par Gamadil

Suberbe ce lien sur le “calcio storico”. Ca a un petit côté “fight club” très bon enfant si on peut dire…

Merci donc cher Maître de nous régaler ET de l’actualité du droit (qui serait bien orpheline sans ce blog - il est toujours curieux de se voir reprocher de s’éloigner d’un sujet qui n’existerait pas sans vous…) ET de vos autres passions, donc vous parlez d’ailleurs avec le même talent.

21. Le dimanche 14 mars 2010 à 12:27 par Paco Necté

Sans doute que le choix laissé à l’invité de porter sa couleur de maillot est une convention du tournoi, puisque je crois me souvenir que la France a imposé, à l’automne, aux Néozélandais, de jouer en blanc ?
J’avoue que je n’ai pas du tout trouvé ce comportement très fair-play, en plus de générer des commentaires plus que maladroits (presque insultants pour l’adversaire du jour) de la part d’un des commentateurs TV qui se croyait très subtile en parlant de “all white”…

22. Le dimanche 14 mars 2010 à 12:34 par irqy

Un collègue entraineur de rugby disait récemment qu’entre l’entrée de l’équipe d’Italie au sein du tournoi et ses conséquences sur son niveau de jeu, il faudrait compter une génération — et ça ne fait que dix ans: la squadra azura a encore de la marge de progression. De même, l’équipe d’Argentine ne s’est pas construite en un jour.

23. Le dimanche 14 mars 2010 à 13:36 par bippi

on vous laisse le rugby et la boule lyonnaise (pas toujours) pour vous éviter une trop grande frustration.
Allez les bleus !!!

24. Le dimanche 14 mars 2010 à 13:43 par M_Spock

Cher maître,

merci encore pour vos rappels qui font du tournoi et des coupes du monde de rugby de véritables condensés de culture générale. Néanmoins, une question me taraude depuis hier après-midi : qui est donc le détenteur actuel de la Calcuta Cup ? Reste-elle chez le dernier à l’avoir gagné ? N’est-elle plus chez personne ?

@ David M. :
Si vous avez regardé l’Ecosse-Angleterre d’hier, vous aurez pu constater que le public écossais a été exemplaire avec les joueurs sortis dans un état de délabrement avancé quel que soit leur camp (les civières ont malheureusement beaucoup servi mais ça n’était pas dû à un manque de fair play).

Les supporters français doivent cependant encore apprendre une chose : chanter comme les anglo-saxons. Le Flower of Scotland fut encore une fois magnifique hier : une premier couplet joué aux cornemuse et le deuxième couplet chanté a capella (juste et en rythme) par le public entier, c’est toujours un moment fort. Rien que pour entendre ça, il faut regarder les matches de l’Ecosse à domicile. Quand en plus ils tiennent tête à nos amis anglais, c’est toujours un petit plaisir mesquin à savourer.

Maintenant, allons nous préparer pour l’affrontement de cet après midi, en espérant que les français n’aient pas déjà le crunch dans la tête.

25. Le dimanche 14 mars 2010 à 14:57 par Holmes

@ Celeborn sous 19 -

Commune Di Firenze presentano : Roberto Benegni - TUTTO DANTE -

Phase 1 - “Off with his head !”
Phase 2 - “Aftermath ?”

26. Le dimanche 14 mars 2010 à 15:11 par Nicolas

J’ai toujours cru que les couleurs vert, blanc et rouge symbolisaient l’alliance basilic-mozzarella-tomate.

27. Le dimanche 14 mars 2010 à 16:33 par Saluki

Sembra chiuso…

À l’heure qu’il est, ça semble plié.

28. Le dimanche 14 mars 2010 à 17:21 par Mathaf Hacker

Emballez c’est pesé ! Reste la finale des finales : tha crrrunch !!!

29. Le dimanche 14 mars 2010 à 18:15 par Patrick Cazaux

@ M_Spock

Pour autant que je sache, la Calcutta Cup reste chez son détenteur précédent en cas de match nul, ce serait donc les buveurs de bière tiède qui la conserveraient.
Pour ce qui est de Flowers of Scotland, en effet, hier c’était magnifique, j’en ai encore des frissons !

30. Le dimanche 14 mars 2010 à 18:49 par David M.

@ M_Spock (24) :

My bad, je parlais de ce que je constatais de visu : les supporters français. Les anglo saxons, et les écossais en particulier, sont toujours d’un fair play admirable. Ils n’ont pas une grande équipe de foot, mais je ne veux pas tirer de conclusions hâtives ;)

L’affrontement de ce midi à démontrer les qualités et le gros défaut de cette équipe : du beau jeu mais trop une équipe trop dilettante sur la fin. Les deux derniers essais, même s’ils ne portent pas à conséquence ne doivent pas être encaissés. Il faut savoir jouer un match de bout en bout ça pourrait nous porter du tort.

31. Le dimanche 14 mars 2010 à 18:54 par Teejee (mékeskidi de base)

Bravo les petits !
Il y a quelques semaines, je disais que j’avais encore des réserves concernant Lièvremont en tant qu’entraîneur. Il semble que son système soit en train de se mettre en place. Je m’étais donc trompé. Tant mieux !
Avec huit points en quatre matches, la France ne peut plus être rejointe que par l’Irlande (six points). L’Angleterre, avec cinq points, ne peut plus l’emporter.
La France a un goal-average de cinquante points, contre quatorze pour l’Irlande. Pour perdre le Tournoi, la France devrait donc se faire aplatir par l’Angleterre, tandis que l’Irlande devrait aplatir l’Ecosse, de sorte que les écarts de points cumulés des deux matches excèdent cinquante !
Sauf scénario-catastrophe, l’Angleterre n’aura donc même pas la consolation d’empêcher la France de gagner. Bref, le dernier espoir des Rosbeefs sera de priver les Froggies de Grand Chelem !
On parie qu’ils vont essayer, rien que pour nous emmerder ?

32. Le dimanche 14 mars 2010 à 19:16 par sous toutes réserves

@ Nicolas

J’ai toujours cru que les couleurs vert, blanc et rouge symbolisaient l’alliance basilic-mozzarella-tomate.

Oui, mais c’est l’inverse en fait :

L’épouse du roi Umberto 1er se nommait Margherita. Très gourmande, lors d’un déplacement à Naples en 1889, un certain Raffaele Esposito lui a offert une pizza aux couleurs du drapeau italien, qu’il a très élégament baptisée Margherita en l’honneur de sa reine. (par contre, je ne sais pas si la pizza Regina a été inventée à cause de mycoses royales. Désolé).

La prochaine fois que vous irez dans une pizzeria, vous pourrez faire le malin en pensant à moi.

33. Le dimanche 14 mars 2010 à 20:16 par marsan

@ ICI Blog totalement Déjanté…!!!

il y a un peu plus de 2 millions de pratiquants de football (2 320 625 à fin 2007 source INSEE) (un peu moins de 300 000 pour le rugby - 285 000) -
votre remarque est désobligeante à l’égard de ces gens là et des milliers d’éducateurs qui s’occupent de ces licenciés

Comme beaucoup d’ignorants qui ne veulent pas réfléchir plus loin que le bout de leur nez vous confondez
1/ le football amateur et le football professionnel
2/ les footballs et les abrutis qui supportent des clubs professionnels (et encore je suis sympa quand je parle d’abrutis si l’on pense à ceux du PSG).

Vous vous amusez avec des tailles crayons (why not ?) d’autres avec leurs pieds.

Concernant ceux qui ont joués cet après midi avec un ballon qui n’est pas rond (quelle idée !), chapeau.
Je pensais que les italiens offriraient plus de résistance.

34. Le dimanche 14 mars 2010 à 23:28 par Gianluigi

Petite erreur d’orthographe qui s’est glissée dans votre texte : on écrit squadra azzurra, et azzurri. ;-)

Ps : désolé si cela a, déjà, été dit en commentaire, j’avoue avoir le péché de ne pas lire les commentaires.
Ps2 : très beau troll glissé tout en finesse en avant dernière ligne… =P

35. Le lundi 15 mars 2010 à 08:35 par Adrien bis

Il me semble que en cas d’égalité, cela se joue au goal average particulier. On a donc déjà gagne le tournoi non? Cela dit je préfère l’ancienne mode, avec d’eventuels premiers ex aecqo. Seul compte le grand chelem

36. Le lundi 15 mars 2010 à 09:52 par Blux

Vénitie…
La traduction du nom “Veneto”, région tirant son nom de la capitale Venise (Venezia) est Vénétie, les habitants en sont les Vénitiens (Veneziani).

@Celeborn, 19 :
{{Dante Alighieri,
Spacca bicchieri,
Bichierri spacca,
Dante baracca…}}

37. Le lundi 15 mars 2010 à 09:58 par Bôôh

Coule Britannia !

38. Le lundi 15 mars 2010 à 10:17 par Paul

très intéressant

39. Le lundi 15 mars 2010 à 10:45 par CMD94

Continuez, maître, à nous régaler de ces petits textes divertissants et instructifs.

Bravo à notre équipe nationale !

et sus à l’anglois !!!! Montjoie Saint Denis !!!

40. Le lundi 15 mars 2010 à 10:54 par Saahdi

@Cébille

Sans être aussi virulent que Schmorgluck en #3 (je ne lis pas Buzzati, ça me tombe des mains), il me semble qu’Eolas tient SON blog de façon totalement libre. Sentez-vous également libre de lire autre chose, si le sujet ne vous plaît pas. Du reste, ce n’est ni le premier ni, je gage, le dernier billet de ce genre, sur ce blog. Je vous conseille toutefois de les parcourir tous. Qu’on aime le foutibole ou pas, on apprend des tas de choses en apparence inutiles. Et ça ouvre l’esprit un petit peu plus - c’est déjà ça de gagné.

41. Le lundi 15 mars 2010 à 11:06 par ganesa

Sinon je vous propose une autre version pour ce qui est des origines du drapeau italien :

Le vert pour le basilic
le blanc pour la mozarella
le rouge pour la sauce tomate

Vous avez la recette de la Margherita et la synthèse de ce qu’est l’Italie. C’est en tout cas ce que me disent des amis napolitains (qui ont de l’humour).

42. Le lundi 15 mars 2010 à 11:21 par Blux

@ganesa :
Déjà fait, aux 26 et 32…
Faut lire avant de poster ;-)

43. Le lundi 15 mars 2010 à 11:30 par baal

Bon pour les italiens s’est plus VINI VIDI VINCI mais
VINI VIDI CASTIGAT, remarque les français ne sont bon que dans les jeux de ballon à la main…je crains qu’au pied la déculotté soit pour les Bleu.
Sinon pour le drapeau il existe chez les militaires une autre tradition, il s’agit du vert de l’espoir de voir l’Italie réuni, le Blanc de Dieu qui protége la maison royale de Savoie, qui représente aussi le descendant de St Pierre, et la virginité de l’Etat il est voulu comme symbole d’union des différentes régions, le rouge c’est celui des patriotes versé pour l’unité.

44. Le lundi 15 mars 2010 à 11:31 par Momo Bardèche

@ Marsan en 9:
N’était ce l’arbitre et son aveuglement sur le penalty flagrant, l’OM aurait gagné “petitement”.
Pas intéressant ce match nul, pour aucune des deux équipes.

Quoi le rugby?

45. Le lundi 15 mars 2010 à 11:36 par ganesa

@Blux : ben jamais deux sans trois :P

Bon ok je n’avais pas vu, je sors…

46. Le lundi 15 mars 2010 à 18:43 par bravecon tribuable

@ 45/42/32/26 et @ giuseppe garibaldi (prkoa pas ?)

Col pomo d’oro vermiglio
Con le bufalate bianco latte
Col verde alloro da eroiche corone mietuto
O patria mia nel mondo ci dispersi
A far pizze ma non mete

47. Le lundi 15 mars 2010 à 19:21 par Kathy

@M_Spock

La prochaine fois que vous vous trouvez à Glasgow, évitez de dire aux personnes que vous rencontrez qu’elles sont des anglo-saxons si vous n’aimez pas mettre votre vie en danger.

C’est encore pire que de traiter un écossais d’anglais ;).

48. Le lundi 15 mars 2010 à 19:59 par marsan

@ Momo Bardèche

d’accord momo, pas intéressant ce résultat - en ce qui concerne mes pronostic, j’ai tout faux -

49. Le lundi 15 mars 2010 à 19:59 par bob

Bravo a lei. En effet, la squadra azzurra est aussi ridicule que “l’équipe bleue”, mais attention, comme un commentateur précédent l’a relevé, une autre faute archi-courante est de ne donner qu’un “r” agli azzurri.

50. Le lundi 15 mars 2010 à 20:40 par Serge

Je vais être HS, mais dans l’actu.

Que pensez-vous de la thèse développée dans cet article, selon laquelle publier des sondages sortis des urnes serait légal ? En effet, les deux lois d’interdiction en vigueur concernent les résultats pour l’une — mais les sondages sortis des urnes sont des estimations et non des résultats de dépouillements —, les sondages d’intention de vote pour l’autre — réalisés avant le scrutin, donc pas sortis des urnes.

51. Le lundi 15 mars 2010 à 21:22 par Ysabeau

Rien à voir avec le rugby, la seule chose qui m’intéresse dedans c’est le thé, mais tout avec le système législatif français.

Il y a un peu un très célèbre ancien avocat et actuel gardien de la constitution française a émis l’idée qu’il fallait dé-légiférer. Hormis le fait que c’est un terme forgé pour l’occasion, il me semble, qu’en droit français on ne peut pas abroger une loi (vieux souvenir). Certes, on peut la vider de sa substance, je le reconnais, ou promulguer une loi contraire qui, de facto, abrogeront la loi ancienne, mais ce n’est pas le même processus, sinon le droit serait plus simples non ?

Je me demande juste comment on peut faire le ménage dans ces conditions (surtout si on fait des lois pour le moindre fait divers, mais passons).

52. Le lundi 15 mars 2010 à 22:50 par Jean

Info : L’arret Medvedyev c. France sera rendu le 29 mars a 10h00 d’apres ECHR case law France

53. Le mardi 16 mars 2010 à 07:36 par Régis Hulot

J’arrive un peu tard pour parler rugby. Mais comme le Très Honorable Maître des Lieux nous rappelle quelques événements de l’histoire contemporaine italienne, et comme je suis allé faire quelques photographies du côté de la Lagune, je m’autorise un lien vers ceci, et aussi vers cela.

Bon. On a donc gagné, et avec de la marge. Ne reste plus qu’à conclure…

Faites de beaux rêves.

54. Le mardi 16 mars 2010 à 11:29 par blux

@Regis Hulot,53

Si l’Italie, sous sa forme actuelle est très récente, la France l’est également : le comté de Nice a été rattaché en 1860 et certaines communes de l’arrière-pays niçois l’ont été en 1947 (Tende, La Brigue…)

55. Le mardi 16 mars 2010 à 13:33 par M_Spock

Merci pour la réponse sur la Calcutta Cup.
Et désolé aux écossais pour le raccourci de langage : je ne dirai plus anglo-saxons mais habitants du Royaume Uni (tolèrent-ils d’être appelé Grands Bretons ?).

Quand à la préparation du Crunch, je vous engage à vous entrainer à chanter un magnifique chant de marin, le 31 du mois d’Août dont le refrain est des plus délicats :
Buvons un coup, buvons-en-deux
à la santé des amoureux,
à la santé du roi de France
et merde pour le roi d’Angleterre
qui nous a déclaré la guerre

Les paroles complètes sur http://mareeparadis.info/paroles/le31dumoisdaout.html (mais beaucoup de version existent de ces paroles). Peut-être qu’un jour cette chanson deviendra l’hymne officiel du crunch (à prendre au 2ème degré bien sûr, notre entente avec les anglais étant parfaitement cordiale).

56. Le mardi 16 mars 2010 à 18:11 par Phil

Tendre ‘S’ebille: effet de manche?

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact