Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Avis de Berryer : François Rollin

Peuple de Berryer, la promotion 2011 reprend le flambeau que lui ont transmis ses auteurs expirants, et poursuit sans désemparer les travaux de la Conférence Berryer.

La peur au ventre et la gorge nouée par le trac, elle vous convie le mardi 18 janvier à 21 heures, Salle des Criées, pour ouïr de valeureux candidats s’affronter sous le haut patronage de monsieur François Rollin, comédien, auteur et metteur en scène. portrait_rollin_4_m

Après un compliment fort bien troussé par Grégoire Etrillard, Premier Secrétaire, les candidats se feront étriller sur les sujet suivants :

1. Un Rollin stone peut-il encore dire quelque chose ?

2. Faut-il jeter un œil dans le larynx ?

Comme toujours au Palais, l’entrée est libre, mais là, ce qui est un plus, la sortie aussi (et cette garantie est rare en ces murs). Aucune réservation n’est possible, sauf à coucher avec un des secrétaires. Toute personne, avocat ou non, peut assister à la Conférence Berryer.

Les candidats (et non les spectateurs) sont invités à s’inscrire auprès de M. Matthieu Hy, 4ème Secrétaire :

Tél.: 01 77 32 13 64 / hy.avocat[at]gmail.com

Bonne Berryer à tous, et bon courage aux nouveaux,  je sais qu’ils sont terrifiés.

Commentaires

1. Le dimanche 16 janvier 2011 à 17:46 par Julien

Il y a une petite coquille : La peur au ventre et ka gorge.

2. Le dimanche 16 janvier 2011 à 18:19 par Neville

Pour une fois qu’ici, on parle du Professeur François ROLLIN (avec 2 l) et non de l’excellent aussi, dans un autre registre, Professeur Frédéric ROLIN (avec un seul l) !

3. Le dimanche 16 janvier 2011 à 18:27 par patrons-voyous

“Il y a une petite coquille : La peur au ventre et ka gorge.”

C’est du au trac…

4. Le dimanche 16 janvier 2011 à 18:34 par villiv

Le professeur aura-t’il toujours et encore quelque chose a dire

Ahhhh, J’aimerai y aller…

5. Le dimanche 16 janvier 2011 à 21:53 par candida albicans

œil du larynx traduction aproximative de deep throat 1972 ou au choix version nixon 1974 c’est selon

6. Le dimanche 16 janvier 2011 à 22:17 par candida albicans

pierre qui roule voir meule voir le volant du variateur de la mob

7. Le dimanche 16 janvier 2011 à 22:32 par candida albicans

rolling stone = deep throat

8. Le lundi 17 janvier 2011 à 02:58 par Fassbinder

Je me souviens de Rollin fin années 80, à l’époque de ma jeunesse quand je , il avait dans l’habitude de se substituer au cerbère (Jacques) gardant l’entrée des Bains Douches, il se lançait dans des discours sans queue ni tête, nous avions tellement honte de n’y rien comprendre mais c’était si grandiose …
J’en garde de grands souvenirs !

“Aucune réservation n’est possible, sauf à coucher avec un des secrétaires.”

Merci pour l’info Maître, ce serait avec plaisir de joindre l’utile à l’agréable mais, se déplacent-ils à domicile ces secrétaires ?
Versailles étant si engorgé par le traffic, j’en ai bien peur !

9. Le lundi 17 janvier 2011 à 03:06 par Fassbinder

petit oubli dans mon com, il faut lire quand je “traînassais”

10. Le lundi 17 janvier 2011 à 10:26 par Léna la Rousse

Le Professeur Rollin et le Roi Loth à une Berryer?!
Un de ces rares moments où je regrette de ne pas être parisienne…
Snif…

11. Le lundi 17 janvier 2011 à 13:15 par Holmes

Un Rollin stone…des “Rolling Stones”.

Aftermath - “Faites en sorte que l’ennemi soit entre vos mains comme une pierre de figure ronde, que vous auriez à faire rouler d’une montagne qui aurait mille toises de haut : la force qui lui est imprimée et minime, les résultats sont énormes.” - Sun Zi -

12. Le lundi 17 janvier 2011 à 13:30 par julien

Dans un tribunal, il va pouvoir faire plein de citations latines sans savoir ce que ça veut dire ! Huhu.

13. Le lundi 17 janvier 2011 à 15:26 par Fred

A noter, toute cette semaine sur France Culture dans le programme Sur les Docks à 17h00, une série d’émissions sur la justice, et la première aujourd’hui est consacrée à la Conférence du stage.

14. Le lundi 17 janvier 2011 à 18:30 par Koudou

Question d’un malheureux provincial : on ne retrouve pas ces séances en ligne sur youtube ou dailymotion ?

15. Le lundi 17 janvier 2011 à 19:21 par zybine

Cher maître, lecteur assidu de votre blog et féru de droit public, je me permets de soumettre à votre initiative l’idée d’un billet consacré à l’affaire dite du Mediator, le Pt du laboratoire Servier étant appelé à comparaître le 11 février prochain devant la 15è chambre correctionnelle du TGI de Nanterre cependant que d’autres plaintes ont été déposées qui par des associations de victimes qui par UFC Que choisir, au civil et au pénal, pour des motifs allant de «homicide et blessures involontaires» à «tromperie aggravée»

16. Le lundi 17 janvier 2011 à 20:57 par candida albicans

Les trois singes s’appellent Mizaru (L’aveugle), Kikazaru (Le sourd) et Iwazaru (Le muet). Plus précisément, leurs noms veulent dire “je ne dis pas ce qu’il ne faut pas dire”, “je ne vois ce qu’il ne faut pas voir”, et enfin “je n’entends ce qu’il ne faut pas entendre”, en 4 mots l’œil du larynx.
”Qu’entendez vous par là ?
Par là, pas grand chose”.
Sar Rabin Dranath Duval

17. Le mardi 18 janvier 2011 à 10:15 par VilCoyote

HS, mais je sens qu’on va bientôt avoir un Busiris

18. Le mardi 18 janvier 2011 à 10:54 par villiv

HS aussi

mais les “actus” d’hier le méritent, voire le nécessitent… enfin je trouve :


Avocats - 17/01/2011
Formation commune avocats/magistrats

Le juge administratif et l’avocat : même combat !

19. Le mardi 18 janvier 2011 à 14:49 par LA

Rollin écrivain également

20. Le mardi 18 janvier 2011 à 19:56 par Algernon

J’avoue ne pas saisir le ton de cette annonce, est- il ironique?

21. Le mardi 18 janvier 2011 à 20:49 par Nichevo

Le professeur Rollin dit “Le petit lâche qui se fâche” :)
Dommage…
Je suis ailleurs.

22. Le mercredi 19 janvier 2011 à 15:49 par Petruk

Un petit HS pour dire si vous décidez d’écrire un article sur le procès Zemmour, vous aurrez toute ma reconnaissance.
Bon vous n’en avez que faire mais j’aimerai bien avoir vos lumières sur le sujet. Pour le moment on ne peut lire dans les journaux que les thèses de la défense et la question de savoir s’il est répréhensible d’inciter des policiers à violer la Loi en pratiquant des contrôles au facies n’est pas abordée. Mais il parait que c’est républicain alors…

23. Le mercredi 19 janvier 2011 à 17:29 par Simone

@ Petruk
La question serait peut-être avant cela de savoir si quelqu’un incite les policiers à pratiquer des contrôles au faciès, non ? Le choix des personnes contrôlées se fait sans aucun doute en fonction de divers critères, parmi lesquels le “faciès”, l’aspect physique. Personne aujourd’hui ne le nie même si cet aveu passe évidemment mal. Mais cela découle t-il vraiment d’une politique interne à cette institution ? Ne peut-on pas aussi envisager un comportement spontané issu d’une certaine “expérience” ? Pour comprendre un phénomène il ne suffit pas de pousser des cris d’orfraie.

24. Le mercredi 19 janvier 2011 à 18:48 par Petruk

En ce qui concerne le fait de savoir si quelqu’un incite les policiers à pratiquer des contrôles au faciès, monsieur Zemmour a déclaré que les Français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que les plupart des trafiquants sont noirs et arabes. Le tribunal se prononcera je l’espère sur cette question de l’incitation.

Il me semble que le contrôle doit se faire si des éléments permettent de penser que la personne a commis un délit.

Pratiquer des contrôles au faciès est donc illégal. Vous le savez mieux que moi. Je doute que vous ne mentionniez dans vos procès-verbaux que vous avez contrôlé monsieur X parce qu’il est de type nord-africain. Pourquoi cette pudeur si c’est légal?

Par ailleurs si on contrôle plus une population, la probabilité de trouver plus de délinquants augmente aussi…

Et donc oui le fait que la Loi soit violée de manière presque institutionnalisée, cela passe mal.

Le fait que “l’expérience” permettrai de se rendre compte qu’en contrôlant systématiquement les basanés on obtiendrait de meilleurs résultats, cela ressemble selon moi, sauf votre respect, à de la paresse.
Et c’est extrêmement nocif. Cela nuit à l’image de la police et à celle de la justice en général.

Vous réclamez le droit à contrôler au petit bonheur les basanés comme cela vous chante et parallèlement à cela vous vous étonnez de la dégradation de l’image de la police…Vous ne voyez pas comme l’ébauche d’un début de contradiction?

Les basanés, me semble t’il, ont les même droits que tout le monde et en particulier le droit de pouvoir marcher dans la rue sans être contrôlé plus que les autres. A l’expérience, c’est peut être plus pratique mais c’est illégal.

Il y a tout un tas de pratiques qui sont interdites malgré leur efficacité.
Par exemple sous la dictature de Suharto, de temps à autres on constatait la disparitions de petites frappes connues. On les retrouvait en général un peu plus tard dans un fossé une balle dans la nuque. C’était relativement efficace et depuis la chute de Suharto la délinquance a beaucoup augmenté en Indonésie. Je me demande si instruits par l’expérience, les indonésiens ne devraient pas revenir aux bonnes vielles méthodes qui marchent.

25. Le mercredi 19 janvier 2011 à 23:22 par Blueberry

Oh mon dieu François Rollin !!!

I have to be there

26. Le jeudi 20 janvier 2011 à 01:13 par sypuxi

Je crois que c’est une nouvelle qui fera plaisir au “maître” de ces lieux :

http://fr.news.yahoo.com/4/20110119…

27. Le jeudi 20 janvier 2011 à 08:59 par Simone

Petruk, vos propos sont respectables (même si vous évitez toute tentative de compréhension du phénomène), mais essayez de respecter ceux des autres (en vous abstenant de les tourner dans tous les sens pour leur faire dire ce que vous avez envie d’entendre). Bien à vous.

28. Le jeudi 20 janvier 2011 à 09:41 par Simone

En ce qui concerne la garde à vue (une discussion avait commencé dans le billet précédent mais certaines passes d’armes sans aucun rapport me poussent à intégrer désormais mes commentaires ici, j’espère que Maître Eolas et François Rollin ne m’en voudront pas), voici donc l’amendement du jour : “En matière criminelle et correctionnelle, aucune condamnation ne peut être prononcée contre une personne sur le seul fondement de déclarations qu’elle a faites sans avoir pu s’entretenir avec un avocat ou être assisté par lui”. Pour qui sonne le glas ? L’audition libre bien sûr. Cette abomination, comme dirait Monsieur Hervé De Charette qui n’a pas dû souvent pratiquer la procédure pénale. Hervé De Charette qui est, quelque part, assez amusant (certains ici applaudiront néanmoins à tout rompre) : “Notre excellent collègue Sébastien Huyghe a déclaré tout à l’heure qu’il fallait prévoir des garde-fous s’agissant de la présence des avocats. Quelle idée extravagante ! Les avocats ne sont les ennemis ni de la police ni de la justice : ce sont des auxiliaires de justice, les partenaires du juge et du policier dans la recherche de la vérité.” La Vérité ou une vérité ?
Bon, bref, pour en revenir à cet amendement, il aura sans aucun doute pour conséquence une généralisation des gardes à vue. Abattement en perspective pour ceux qui voulaient baisser leur nombre.

29. Le jeudi 20 janvier 2011 à 11:07 par Saahdi

Loppsi 2 est lâchée. Comme je ne sais pas par où commencer, ça sera par la fin.

30. Le jeudi 20 janvier 2011 à 12:18 par Croc de Boucher

@Petruk:
le fait de chercher une cause (et donc un méchant) quand il y un cercle vicieux renforçant le racisme est très réducteur.
Pour simplifier, je vois la forme du cercle vicieux comme ça:
les français demandent plus d’exotisme au journalistes
les journalistes ne citent des noms que s’ils sont assez exotiques quand quelqu’un est mis en cause pour un délit (sinon, il est présumé innocent, spa?)
les lecteurs en déduisent que les minorités visibles sont criminogènes
les policiers, par facilité, sous des pressions politiques et pour se mettre au service du peuple, contrôlent plus facilement les minorités visibles… et en arrêtent plus
suscitant la haine desdites minorités visibles (contrôlées, tutoyées, voire poussées dans des tranformateurs EDF -pour vouloir jouer au foot-) et confortant l’opinion qu’elles sont criminogènes (comme il y avait des classes criminelles au 19 ième siècle).
La responsabilité des journalistes est tout aussi grande que celle des “flics”, mutés quand ils sont débutants dans des endroits difficiles, si mon schéma est exact (je boycotte pour cette raison la presse locale, ce qui me fait faire des économies -un miniPC par an-
mais je n’affirme pas que mes affirmations sur les journalistes sont **actuellement** vraies)
Il peut exister des descriptions plus compliquées encore de l’entretien du racisme..

31. Le jeudi 20 janvier 2011 à 13:35 par eddy

Flash info !
reforme de la garde a vue :
http://www.assemblee-nationale.fr/1…

32. Le jeudi 20 janvier 2011 à 13:52 par Simone

Garde à vue toujours. Cette fois ci il s’agit du droit au silence, “pierre angulaire de la démocratie” dixit Maître Eolas le 17.10.2010. Nos amis de l’AFP nous indiquent ceci : ” L’Assemblée a voté hier soir (mercredi 19.01.2011) l’obligation de notifier le droit au silence que chaque personne gardée à vue peut observer en face d’un policier ou d’un gendarme, en vertu d’exigences constitutionnelles et européennes (…). Ce droit de se taire ne s’applique qu’après avoir décliné son identité, c’est à dire son nom, son prénom, sa date et son lieu de naissance, domicile ou résidence.”

33. Le jeudi 20 janvier 2011 à 14:18 par Tous les autres s'appellent Ali

@Simone

“Notre excellent collègue Sébastien Huyghe a déclaré tout à l’heure qu’il fallait prévoir des garde-fous s’agissant de la présence des avocats. Quelle idée extravagante ! Les avocats ne sont les ennemis ni de la police ni de la justice : ce sont des auxiliaires de justice, les partenaires du juge et du policier dans la recherche de la vérité.” La Vérité ou une vérité ?

Patrice Ribeiro, sors de ce corps !

34. Le jeudi 20 janvier 2011 à 15:41 par Simone

@ Eddy (31)
Merci
@ 33
Tabernacle, je suis démasquée !
Plus sérieusement, est-ce désobligeant de rappeler que l’avocat est avant tout là pour défendre son client (c’est son métier, sa mission, son sacerdoce), la recherche de la vérité étant en réalité bien accessoire, surtout quand elle est susceptible de nuire au dit client ?

35. Le jeudi 20 janvier 2011 à 16:00 par Côte de Veau

“prévoir des garde-fous s’agissant de la présence des avocats.”

On sait déjà que, par sacerdoce, métier et mission les avocats sont des menteurs congénitaux…. la vérité ne pouvant apparaître que quand ça les arrange (i.e jamais, les policiers, sans distinction ni nuance, étant tous probes et omniscients) .
Mais de plus, leur état mental nécessiterait manifestement qu’ils soient gardés et tenus à l’oeil.

Et quoi de mieux que des policiers assermentés, solidaires les uns des autres?

http://www.lefigaro.fr/actualite-fr…

36. Le jeudi 20 janvier 2011 à 16:21 par Simone

@ Côte de veau (35)
Vous avez bien fait d’utiliser le mot “nuance” dans votre commentaire !

37. Le jeudi 20 janvier 2011 à 16:51 par Escalope de Veau

@36
Je n’avais fait que vous en “piquer” (j’avoue) l’idée en 27 …. après en avoir vu l’application et la cohérence en 34
(au fait, la reprise de dépèches d’agence me semble prématurée, et donc source de confusion : c’est , certes, un moyen simpliste d”assurer une forme d’autorité que vous estimez nécessaire à l’e…

sur les gens confus: attendre de voir ce que donne un produit semi-fini, ie après n-ièmes dénaturations, x- passages en Conseil Constitutionnel, y retours à Strasbourg est elle l’occasion de régler des comptes tout ce qu’il y a de plus corporatistes -mais c’est pas lui, c’est l’ôtre-)

Gardons la tête sur les épaules..

38. Le jeudi 20 janvier 2011 à 18:40 par Tous les autres s'appellent Ali

RAS jusqu’ici tout va bien !

http://www.lepost.fr/article/2011/01/20/2377839_rhone-fragile-il-s-est-suicide-en-prison-apres-une-garde-a-vue-suspecte.html

39. Le jeudi 20 janvier 2011 à 19:18 par Serge

Garde à vue, toujours !

Les débats sont vifs à l’Assemblée, la preuve en images !

Et ce sont deux UMP qui s’expriment…

40. Le jeudi 20 janvier 2011 à 22:38 par marsan

@ serge

il aurait été dommage que je ne regarde pas votre vidéo tellement j’en ai ri

41. Le vendredi 21 janvier 2011 à 00:49 par Fassbinder

@39

Mes plus profonds respects à M. Goasguen quant à “sa vive intervention” dans l’hémicycle face à cette aberration et cettte attaque crasse et procès “ad hominen”, à l’encontre des avocats dans leur ensemble…

A l’opposé, de votre prédécesseur M. Taittinger, nous sommes immensément fiers de vous ! Merci.

42. Le vendredi 21 janvier 2011 à 01:05 par Fassbinder

correctif sur mon post :

  • et à cettte attaque crasse en procès “ad hominen”…

43. Le vendredi 21 janvier 2011 à 12:10 par Leo

Bon, à part ça, y’a pas à dire.

Quand z’êtes pas là, vous manquez.
J’ai dû relire 14 fois les 5 précédents posts…

44. Le vendredi 21 janvier 2011 à 12:12 par Petruk

@Simone en 27
Vous restez dans l’argument d’autorité. Merci de démontrer en quoi j’évite toute tentative de compréhension du phénomène.
Mon propos n’étais pas de débattre sans fin sur le pourcentage de délinquants parmi la population d’origine étrangère mais de rappeler que les contrôles d’identités doivent s’effectuer dans le cadre de la Loi et non pas selon des critères raciaux ou pifométriques.

@Fassbinder en 41
En fait d’attaque ad hominem, c’est plutôt Monsieur Goasguen qui en est l’auteur en rappelant l’ancienne condition de juge d’instruction de son interlocuteur et en l’accusant de n’avoir jamais mis les pieds en garde à vue.

Je suis d’accord avec lui sur l’aspect insultant de cet amendement mais je trouve son attaque malhonnête surtout que malgré sa qualité d’avocat, M. Goasguen ne me parait pas avoir assisté de nombreuses personnes en garde à vue.

45. Le vendredi 21 janvier 2011 à 12:24 par Tinkerbell

@Simone en 34

Plus sérieusement, est-ce désobligeant de rappeler que l’avocat est avant tout là pour défendre son client (c’est son métier, sa mission, son sacerdoce), la recherche de la vérité étant en réalité bien accessoire, surtout quand elle est susceptible de nuire au dit client ?

Je crois que c’est aussi désobligeant que de dire :

“le policier est avant tout là pour arrêter des personnes (c’est son métier, sa mission, son sacerdoce) la recherche de la vérité étant en réalité bien accessoire, surtout quand elle est susceptible de nuire aux statistiques” ;-)

46. Le vendredi 21 janvier 2011 à 13:59 par albert simon

une bonne nouvelle : fin de la censure en Tunisie
une mauvaise nouvelle (pas si nouvelle) : Loppsi 2 et + si affinités (encore 15 mois à courir)

47. Le vendredi 21 janvier 2011 à 14:47 par Simone

@ Tinkerbell (45)
Là ce n’est pas désobligeant, c’est simplement inexact.
Le policier a pour mission la constatation des infractions à la loi pénale, le rassemblement des preuves, la recherche des auteurs de ces infractions (les auteurs et personne d’autre) et enfin la présentation de ces derniers aux autorités judiciaires. Ainsi lorsqu’elle constate une infraction, ou qu’elle en a connaissance par le biais d’un plaignant ou d’un témoin, la police doit chercher à savoir si cette infraction est réellement constituée et qui l’a commise. Elle recherche donc la vérité (quoi, qui, pourquoi, comment) sur des faits susceptibles de constituer une violation de la loi pénale.
Un avocat, quant à lui, a pour principale fonction la défense des intérêts de son client (ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les barreaux eux-mêmes), éventuellement (et c’est ce qui nous intéresse) suspecté d’avoir commis une infraction. Dès lors, et je le répète, ce n’est pas faire offense que de le dire, ce même avocat aidera à la manifestation de la vérité si cela va dans l’intérêt de son client. Si ce n’est pas le cas, il s’abstiendra de mettre la partie poursuivante sur la bonne piste.
Je respecte tout particulièrement, et ceux qui suivent mes interventions ici ont dû s’en rendre compte, les avocats… mais il ne me paraît pas honnête d’affirmer que l’avocat est un partenaire des services de police, du ministère public ou des magistrats du siège dans la recherche de la vérité. Ce ne sera le cas que si c’est dans l’intérêt de son client. Et quelque par c’est tout à fait normal. Si un jour j’ai des ennuis avec la justice (tout peut arriver, surtout dans la profession que j’exerce), je n’exigerai de mon avocat que la défense de mes intérêts, que cela passe ou non par la manifestation de la vérité. S’il ne le faisait pas, ce serait sans aucun doute un mauvais avocat. Je vous invite à assister à quelques audiences correctionnelles (voire même aux assises) pour admirer le travail effectué par les représentants de cette noble et indispensable profession. Ce sera certainement beaucoup plus parlant que ce petit “post”. Bien à vous.

48. Le vendredi 21 janvier 2011 à 15:52 par Tête de Lard (pour le 21 janvier)

@Petruk en 44

“rappeler que les contrôles d’identités doivent s’effectuer dans le cadre de la Loi et non pas selon des critères raciaux ou pifométriques.”

Les embauches -par les employeurs potentiels-, les citations de noms de mis en cause -par les journalistes- pourraient aussi ne pas s’effectuer suivant des critères raciaux…

Pourquoi s’acharner sur les policiers, qui ne font que tirer les conséquences (parfois sous pression, parfois par paresse) d’un phénomène plus général et auto entretenu?

@Petruk en 22:
Avez vous pensez à faire une recherche, dans le coin Nord Est de cette page (à 1h, à la rubrique “rechercher”) avec Zemmour? Peut être que votre souhait a été anticipé (et faire un bon billet, successeur de bons billets, peut prendre du temps).

@Simone en 47

Le maintien de l’ordre fait il partie des missions de la police (et il peut être incompatible avec la recherche -non prioritaire- de la vérité, et la mise à disposition de cette vérité au public -domaine des journalistes, de Wikileaks et des historiens, plutôt-).
Il y a même des pays où la prévention des atteintes aux personnes (les biens sont souvent assurés, et leurs souffrances peuvent se soigner avec quelques billets) relève des compétences de la police….

49. Le vendredi 21 janvier 2011 à 17:09 par récap59

A propos de la garde à vue :

http://fr.news.yahoo.com/76/2011012…

Et à propos de la prétendue surdélinquance de certaines minorités visibles :

http://www.rue89.com/2011/01/21/lhi…

Cela fait irrésistiblement penser aux voitures qui brûlent, toujours à cause des jeunes de banlieue, bien sûr…

Franchement, ne vaudrait-il pas mieux bannir une bonne fois pour toutes les contrôles au faciès que d’encourager ce type de comportements ?

50. Le vendredi 21 janvier 2011 à 18:21 par Simone

@ Tête de lard (48)
Le maintien de l’ordre fait il partie des missions de la police
Sans aucun doute, et d’après ce que j’ai récemment entendu, nous aurions un certain savoir-faire dans ce domaine ! ;-)
@ Récap59 (49)
Je me pose toujours la question : y a t-il vraiment incitation ou encouragement ?

51. Le samedi 22 janvier 2011 à 11:05 par Fred

Un autre exemple de l’inégalité de traitement des “sans-papiers” devant la loi, selon que vous serez riche et puissant, ou pauvre, sans appuis…
http://www.rue89.com/2011/01/22/duv…

52. Le samedi 22 janvier 2011 à 13:28 par Fred

Un autre cas dans lequel les syndicats Alliance et Unité SGP Police font part “de leur incompréhension et de leur colère” après un jugement condamnant deux de leurs collègues :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actu…

53. Le samedi 22 janvier 2011 à 15:10 par Tête de Veau

@Fred en 52: à la lecture de cet article, je suis quasiment sûr que les deux condamnés anonymes (il n’y a plus de présomption d’innocence, brandie à tout bout de champ …de courses par des politiciens ces derniers temps) étaient blancs, d’origine française et de prénoms européens….. Cela est basé sur la lecture des pratiques journalistiques….

@Simone en 50
Merci bien pour me confirmer que le maintien de l’ordre fait partie des missions et ça sert d’os de la police… et il existe des cas où c’est incompatible avec la manifestation de la vérité (du moins publique, ce qu’attendent les lecteurs de journaux et les gens curieux, du moins j’espère).. Exemple : un gamin s’immole par le feu, et la publication de ce fait véridique donne des idées de protestation à des milliers de personnes (voire d’imitation , dans des contextes différents et avec des chances d’aboutir à un mieux ridicules)…

Quand à l’expertise qui vous a été revendiquée par MAM, avec toute la diplomatie et le professionnalisme qu’exigeait sa fonction -chèrement payée par les pauvres con tribuables-, il y a une expertise reconnue dans la gendarmerie (j’espère que je ne fais pas une gaffe analogue à celle consistant à traiter un Ecossais d’Onglois- )et qui ne nécessite pas des transports physiques vers des cieux ensoleillés, livrés maintenant au Flower Power: c’est la chasse aux virus (et l’élevage à des fins de tests logiciels). Elle est enviée de beaucoup, pas forcèment indulgents avec les farces de l’ordre…
Et, si vous êtes toujours là : y a-t-il des auditions libres -et des convocations, si besoin manu “militari”- le week end? (je n’ai plus, depuis ce millénaire, l’expérience des postes de police -et c’était dans un continent plus ensoleillé que je risquais d’aller à l’ombre…- et ça peut donner une idée des capacités/difficultés d’organisation d’une institution) .

54. Le samedi 22 janvier 2011 à 21:01 par muondo

bravo pour votre blog cher maitre eolas!

55. Le samedi 22 janvier 2011 à 21:02 par betrader

comme quoi on peut etre bloggeur et avocat,bourré de talents!

56. Le dimanche 23 janvier 2011 à 01:04 par Tous les autres s'appellent Ali

Incompréhensible, des passe-droits même lorsqu’ils sont condamnées pour des faits avérés.

Allez à plus, je m’en vais diffamer par “certitude”, mon B2 restera vierge, je m’appelle “Ali”…

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110121.FAP4034/l-ancienne-patronne-de-la-pj-condamnee-pour-diffamation.html[]

57. Le dimanche 23 janvier 2011 à 18:00 par pigeon vole

police business
le libéralisme débridé est en marche, et les missions de la police voire de la justice vont être bientôt privatisées, ou confiées au pouvoir administratif

58. Le dimanche 23 janvier 2011 à 22:45 par romain blachier

L’affaire a l’air réjouissante et bien troussée. Important de trousser, surtout quand il s’agit de gens en robes.

59. Le lundi 24 janvier 2011 à 10:31 par Petruk

@Tête de lard en 48
Oui j’avais lu avec plaisir le premier article du maitre des lieux qui traitait de la partie la plus médiatisée des propos de Monsieur Zemmour. Cet aspect a effectivement été déjà beaucoup débattu.
On a moins abordé le contexte de cette fameuse affirmation. Monsieur Zemmour cherchait à justifier les contrôles au faciès et c’est dans ce contexte qu’il a sorti sa désormais célèbre phrase.
Mais j’ai surement été trop impatient. Il va y avoir une décision de justice et on verra bien quel sera son contenu.

En ce qui concerne les policiers, parler d’acharnement me semble exagéré. Les policiers jouent un rôle crucial dans la société. Rappeler que leur action s’effectue dans le cadre légal c’est être excessif?
Le sujet de la discussion était plutôt Zemmour. Il est certainement très doué pour générer du temps de cerveau disponible mais lui aussi doit respecter nos Lois.

60. Le lundi 24 janvier 2011 à 11:27 par Solomas

Facies.
Controler au facies:tout dépend des lieux et circonstances.Par exemple:dans un aéroport.Etant donné que les auteurs de détournements et prises d’otages sont presque tous de la meme ethnie et pratiquent la meme religion,la police controle d’abord ceux qui leur ressemblent.Ensuite ils passent aux innuits,aux pygmées,aux scandinaves,etc…

61. Le lundi 24 janvier 2011 à 16:32 par villiv

waouh, la consécration de la Conférence dans les news lexis’nexis

(comme si LA Conférence du Barreau avait besoin de cela…)

mais il s’agit de LA Conférence du Barreau, et non de la Berryer évidemment…

Quoique, pourquoi évidemment? La Berryer, tout comme la conférence du Barreau, ça reste aussi une conférence du “bas… ” tout court (bas en rapport avec la salle d’audience utilisée ;-) )

Premier tour du concours de la Conférence 2011

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact