Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

AVis de Berryer délocalisée : Éric Dupond-Moretti à Toulouse

Peuple de Berryer !

Les Secrétaires de la Conférence des Barreaux de Toulouse et Paris auront l’honneur de recevoir le jeudi 6 octobre 2011 à 20 heures 30 Maître Eric Dupond-Moretti, avocat au Barreau de Lille et terreur des cours d’assises.

La séance se tiendra à la Maison du Sénéchal, 17 rue de Rémusat, à Toulouse, dans cet endroit mystérieux appelé “la province” et qui commence au delà du périphérique.

Les sujets proposés aux valeureux quoique provinciaux candidats sont les suivants :

1. Les mémés aiment-elles la castagne ?

2. Faut-il porter la robe d’un autre ?

La contre-critique sera assurée par M. Pascal Saint-Geniest, Bâtonnier de Toulouse, et M. Jean Castelain, Bâtonnier de Paris, en charge d’apporter la civilisation sur les bords de la Garonne.

Comme toujours, l’entrée est libre, sans réservation possible.

Toute personne, toulousaine ou non, peut assister à la Conférence Berryer. Même les avocats.

Amis toulousaings, ne manquez pas cette occasion de découvrir la Berryer.

Commentaires

1. Le mardi 27 septembre 2011 à 10:07 par ramon

Ou bien Me Eolas est devenu bègue ?

Ou bien, il a oublié de retirer ses moufles en manipulant son clavier ?

2. Le mardi 27 septembre 2011 à 10:10 par XM

Plutôt deux fois qu’une.

Bonne journée

3. Le mardi 27 septembre 2011 à 11:39 par Ragueneau

“apporter la civilisation sur les bords de la Garonne” … on rêve …

En tout cas j’y serai !

4. Le mardi 27 septembre 2011 à 12:17 par Escualdifargo

Y aura à boire ?

5. Le mardi 27 septembre 2011 à 12:42 par Alain38

Allons bon.. Si même maitre Eolas s’y met. Déjà que je reviens de Paris et que le magazine TGV titrait “Province: the new place to be?”. On sentait bien l’incrédulité dans ce point d’interrogation, ainsi que la preuve, par l’usage de l’anglais, que seul Paris est civilisé et qu’après le périph il n’y a plus que des “ploucs barbares”. Donc je ne dirai qu’une chose aux “bobos parisiens qui se la pètent” : “restez à Paris!”. Sinon, après le périph et avant la province, cher maitre, il y a un lieu bizarre et étrange qu’on appelle “la banlieue”.

Et puis si vous continuez comme cela nous vous privons de Champagne, de Bordeaux, de Bourgogne, d’Alsace, de Val de Loire, de Côte du Rhône, etc. Vous allez voir si vous n’allez pas aimer vite fait la province à devoir ne boire que du “Montmartre”. Et oui la haute civilisation vinicole française est presque exclusivement provinciale.

6. Le mardi 27 septembre 2011 à 12:58 par Av'

El acquitador et Maitre Eolas! Quel duo!

7. Le mardi 27 septembre 2011 à 13:00 par meuh

En tant que provincial (et normand en plus! on touche vraiment le fond) je trouve le concept excellent.

A quand une Berryer à Caen ou à Rouen? Promis on se raccordera à l’électricité pour l’occasion.

Bien sûr on n’a pas de vin mais on a du Calva et de l’humour.

8. Le mardi 27 septembre 2011 à 13:42 par Mebaël

Il est regrettable que les Berryers ne soient pas disponible sur internet, mis à part quelques extraits sur Ioutube…celle-ci mérite définitivement d’être mis à disposition…quel dommage…

9. Le mardi 27 septembre 2011 à 14:56 par Shyndreth

Bâtonnier de Paris, en charge d’apporter la civilisation sur les bords de la Garonne

C’est dingue, à chaque fois ça marche… ça doit être pavlovien: ils savent que c’est pour rire et qu’on va se moquer d’eux s’ils réagissent, mais c’est irrépressible.

10. Le mardi 27 septembre 2011 à 15:53 par Anagramme

Par un merveilleux coup du sort, il se trouve que je serai à Toulouse ce soir là.

Joyeux moi !

11. Le mardi 27 septembre 2011 à 16:17 par JYves

… en plus des vins, on pourrait aussi les priver de rugby ? :)

12. Le mardi 27 septembre 2011 à 18:00 par Graveen

Cool Alain38, c’est juste de l’humour :)

13. Le mardi 27 septembre 2011 à 20:34 par alix

N’oublie pas que ici, si tu cognes tu gagnes!

14. Le mardi 27 septembre 2011 à 21:37 par Ysabeau

Puisque l’histoire bégaye, il n’a aucune raison pour que Maître Eolas ne le fasse pas non plus.

15. Le mardi 27 septembre 2011 à 21:44 par RG

La séance se tiendra à la Maison du Sénéchal

La salle du Sénéchal qui est toute petite, environ 200 places, située au fond de la cour de l’ancien commissariat central. Mon dernier passage y fut dans un autre siècle, du temps où police et jeunesse faisaient encore bon ménage, et pour y écouter Magma avec Didier Lockwood.

16. Le mardi 27 septembre 2011 à 22:46 par Holmes

@ ramon (1) ” Ou bien Me Eolas est devenu bègue ? Ou bien, il a oublié de retirer ses moufles ?”

Kiss Kiss

Ni BRID’OISON, Ni DOUBLE-MAIN.

“Un avocat célèbre, un magistrat respectable, iront-ils donc s’approprier le plaidoyer d’un Double-main, le jugement d’un Brid’oison ?

Ce mot de Figaro sur l’indigne abus des plaidoiries de nos jours (C’est dégrader le plus noble institut) a bien montré le cas que je fais du noble métier d’avocat, et mon respect pour la magistrature.
Je respecte donc hautement ce que chacun doit honorer, et je blâme ce qui peut nuire. (Juge ignorant ou passionné, avocat injuriant…)” -
Préface de Beaumarchais (court extrait) à La Folle journée -

Pour remplir l’horoscope entier,

“Faut-il porter la robe d’un autre ?”

Brid’oison (son bégaiement n’est qu’une grâce de plus, qui doit-être à peine sentie)
Son habit est une robe de juge espagnol, moins ample que celle de nos procureurs, presque une soutane ; une grosse perruque, une gonille ou rabat espagnol au cou, et une longue baguette blanche à la main.

Double-main - Vêtu comme le juge ; mais la baguette blanche plus courte.

17. Le mardi 27 septembre 2011 à 23:33 par baleine

@RG ( 15) : “du temps où police et jeunesse faisaient encore bon ménage”

Au siècle dernier, j’ai habité pendant 3 ans dans une petite rue tout près de la Maison du Sénéchal. Ce bel endroit servait souvent de lieu de réunion, et je me souviens très bien d’un après-midi où se réunissaient quelque association de religieux intégristes pour une obscure conférence pleine de soutanes, de cols romains et d’hommes aux cheveux très courts. Bien entendu, la jeunesse toulousaine à l’anarchisme joyeux était là pour sonoriser les lieux, et s’était munie de cagettes de belles tomates bien mures pour donner un peu de couleur aux habits ecclésiastiques. Quelques temps après, c’était au bleu de venir colorer l’endroit, puisque un détachement complet de la police nationale débarquait pour courser les gâcheurs de légumes.
Et c’est là, au pied de mon immeuble, que je fut le spectateur impuissant d’une scène sinistre où un jeune coursé par deux bleus fut rattrapé, jeté à terre, immobilisé, menotté, puis roué de coups de rangers envoyés dans le bide. Une passante qui s’indignait se prit une gifle fort peu républicaine bien que provenant d’un représentant de l’ordre public.

Au siècle dernier, et même au coeur de la ville rose à deux pas du Capitole, la jeunesse et la police ne faisaient pas bon ménage …

18. Le mercredi 28 septembre 2011 à 01:39 par titejuriste

{{Le Mardi 27 septembre 2011 à 21:44 par RG

La séance se tiendra à la Maison du Sénéchal

La salle du Sénéchal qui est toute petite, environ 200 places, située au fond de la cour de l’ancien commissariat central.}}

ah ah en province la Berryer aura plus de place qu’à Paris pour le coup !

19. Le mercredi 28 septembre 2011 à 10:15 par Vince

@baleine
J’espère que de ta mansarde tu as crié Mort aux vaches, mort aux lois, vive l’Anarchie

20. Le mercredi 28 septembre 2011 à 11:58 par Bob Marcel

Maudit Parigot !

21. Le mercredi 28 septembre 2011 à 13:58 par Ovalie des prétoires

Putécong, qu’on se mette bien d’accord : on va se faire un plaisir de les recevoir les parigots ! Venez la voir notre belle province, vous verrez, y’a pas que les mémés qui aiment la castagne ! Demandez donc aux Dievx dv Stade s’ils en reviennent valeureux…

‘taing !

22. Le mercredi 28 septembre 2011 à 16:34 par Julie-la-toulousaine

Ce “parisianisme” dont fait preuve Me Eolas est à prendre d’autant plus à la légère qu’en réalité, ce sont les provinciaux qui méprisent le plus les parisiens, à mon avis!

Une Toulousaine fort heureuse de l’être!

23. Le mercredi 28 septembre 2011 à 16:57 par picnic60

Il y aura peut etre quelqu’un équipé d’un caméscope … Ce serait sympathique de partager ces moments de convivialité et de… confraternité, qui sont si rares !

Bien cordialement, un provincial hélas pas toulousain

24. Le mercredi 28 septembre 2011 à 17:11 par Holmes

@ RG (15) ( “…pour y écouter Magma avec Didier Lockwood.”)

Cronope authentique ?

Ceux qui ont déjà goûté au jazz, à l’improvisation, reconnaîtront dans “L’homme à l’affût” de Cortazar, le portrait d’un homme très proche de Yardbird (le bleu).

@ Ovalie des prétoires (21) (“…’taing !”)

°Question d’éducation°

25. Le mercredi 28 septembre 2011 à 19:45 par RG

@17 baleine

Des anarchistes joyeux lanceurs de tomates dans les commissariats de Raymond la matraque ? vous auriez pu ajouter idiots.

@ Holmes

Cronope authentique ?

Authentique oui, cronope qu’es aquò  ?

26. Le mercredi 28 septembre 2011 à 22:02 par Murdock

Ça c’est pas de bol. Je vais à Paris une petite semaine, et paf, un conférence se tient dans mon Toulouse. Exil forcé sur Paris et et privé de conférence. C’est la double peine.

27. Le mercredi 28 septembre 2011 à 23:06 par Lun'

Magnifique !

Je vivais encore à Toulouse il y a à peine un mois et regrettais amèrement de ne jamais pouvoir me rendre à cette au combien mémorable Conférence. Maintenant, je vis à Paris et c’est celle-ci qui se délocalise…

Peu importe l’avis de chacun, la délocalisation de nos institutions et le changement de la carte peuvent entrainer un inconfort chez l’individu moyen. Sniff

28. Le jeudi 29 septembre 2011 à 00:35 par Holmes

@ RG (25)

Cronoque : on dit - on écrit même dans la presse - que Monsieur X ou Y est ou n’est pas un Cronoque authentique. Cela suffit pour que le lecteur sache à qui il a affaire.

Histoire de Cronope

Un tout petit Cronoque cherchait la clef de la porte d’entrée sur la table de nuit, la table de nuit dans la chambre à coucher, la chambre à coucher dans la maison, la maison dans la rue. Là, le Cronope s’arrêta car, pour sortir, il lui fallait la clef de la porte.

Cronopes et Fameux - Julio C.

29. Le jeudi 29 septembre 2011 à 00:48 par Holmes

- Cronope Cronope ?
- Cronope Cronope.
- Du fil ?
- Deux dont un bleu. (q p)

30. Le jeudi 29 septembre 2011 à 12:50 par oem adobe photoshop cs4

I was very encouraged to find this site. I wanted to thank you for this special read.

31. Le jeudi 29 septembre 2011 à 13:20 par PMB

12. Le Mardi 27 septembre 2011 à 18:00 par Graveen
De l’humour, c’est bien comme ça que je l’ai perçu moizaussi.

Je ne pense pas qu’il existe des Parisiens assez crétins pour croire vraiment ça.

Si ?

Ah bon…

(Julie-la-Toulousains : les provinciaux ne méprisent pas les Parisiens, ils les plaignent :-)

32. Le jeudi 29 septembre 2011 à 13:43 par Laulau

Ca c’est bien une nouvelle qui envoie le bois :)
J’y serais :)

33. Le jeudi 29 septembre 2011 à 14:39 par Holmes

@ oem-(30)

- Las babas del diablo !

34. Le jeudi 29 septembre 2011 à 19:55 par Marco

La Berryer sera filmée chez Confrères d’où que vous veniez (on accepte même les parisiens……) reste à savoir si elle sera diffusée sur youtube, ou le site de l’ordre en téléchargement…

Cordialement,

Un Toulousain…..

35. Le samedi 1 octobre 2011 à 04:44 par Montpel'ousain

Sinon ici on ne dit pas le périphérique, mais la Rocade… Faut dire que Toulouse, c’est pas la France…on a notre propre langage…

En espérant vous y croiser :)

Un Montpel’ousain

36. Le vendredi 7 octobre 2011 à 07:41 par cazaubon

Amis toulousaings, ne manquez pas cette occasion de découvrir la Berryer.

Toulouse ayant grandi plus vite que la salle du Sénéchal, ces derniers siècles, cette salle s’est révélé deux fois (au moins) trop petite.
Je me suis donc retrouvé dans le Peuple des Déçus, faute de Peuple de Berryer !

Pour la prochaine tournée des stars parisiennes dans les contrées sauvages, il faudra prévoir la salle Mermoz (zut, y’avait déjà Hollande, ce soir) ou la Halle aux grains (ça doit y être grandiose, mais un peu plus cher à louer…)

37. Le dimanche 9 octobre 2011 à 19:33 par Nuits de Chine

Contrairement à Cazaubon, j’ai pu assister à cette Berryer délocalisée. Ce fut un grand moment, d’attente d’abord (une bonne heure de retard) puis de plaisir devant le niveau des intervenants. Seul regret, le début plus que tardif nous a obligés à partir juste avant les contre-critiques des bâtonniers.
A quand une autre Berryer, dans une salle plus grande (Météo France par exemple) ?

38. Le lundi 17 octobre 2011 à 21:40 par TatiMeme

Je l’ai manquée, quel dommage !! Je ne m’en remettrais pas…
Ceux qui ont pu y assister quelles sont vos impressions?Quelqu’un aurait des informations sur une éventuelle vidéo ?
Le bonjour aux Parisiens comme aiment “bieeennnn” quand ils ne se font pas mutés dans le coinnnn!!

TatieMeme de Tolosa

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact