Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Avis de Berryer : Nicolas Bedos

Peuple de Berryer !

320px-Nicolas_Bedos_20100330_Salon_du_livre_de_Paris_1.jpgLa Conférence, qui, telle une Première Dame, est dans les douleurs de l’enfantement, ne cesse pas ses travaux durant son travail. C’est ainsi que le lundi 17 octobre 2011 à 21 heures, en Salle des criées, elle recevra comme il se doit Monsieur Nicolas Bedos, dramaturge, metteur en scène et acteur.

Sur le rapport de M. Fabrice Epstein, 2ème Secrétaire, elle traitera les sujets suivants, confiés à de valeureux et masochistes candidats :

1. Faut-il faire tourner les bedos ?

2. Un mythomane est-il un âne à chroniques ?

Comme toujours, l’entrée est libre, sans réservation possible, dans la limite des places disponibles, hélas limitées. Vous qui entrez après 19 heures, abandonnez tout espoir.

Toute personne, avocat ou non, peut assister à la Conférence Berryer.

Les candidats (et non les spectateurs) sont invités à s’inscrire auprès de M. Matthieu Hy, 4ème Secrétaire : Tél : 01-77-32-13-61 / hy.avocat[arobase]gmail.com

Bonne Berryer à tous.


Crédit photo : CC Georges Seguin - BY-SA.

Commentaires

1. Le jeudi 13 octobre 2011 à 13:09 par Holmes

Pour meubler tant l’espace, que le personnage,

Nicolas
retour de l’école,
arrive à la maison, tout excité :
- Tu sais, Maman,
cet après-midi, on a fait
de la menuiserie !
-Ah bon ? Et qu’est-ce que tu as fait,
toi, mon chéri ?
- Une croix.
Pour mettre sur la tombe
de Papa.

Guy Bedos - Petites drôleries et autres méchancetés sans importance - 1989 -

2. Le jeudi 13 octobre 2011 à 17:15 par Tafkap

Des raisons à ce que votre blog ronronne en ce moment ?

3. Le jeudi 13 octobre 2011 à 17:59 par Alex

@2: la tension qui regne au sein de l’Ovalie francaise, suspendue aux exploits en dents de scie de ses heros au bout du monde. Le decalage horaire de 12h tous les week-ends est assez difficile a encaisser.

Je ne parle que pour moi, pas pour Eolas, mais arriver au repas de midi avec 4 pintes dans le nez (parfois plus au gre de l’interet des matches plus tot dans la journee), ca donne une certaine tonalite au reste du week-end ;-)

4. Le jeudi 13 octobre 2011 à 21:22 par Antoinezzzz

Cher Maître,

Je m’étonne que vous n’ayez pas fait d’article sur les multiples débats des primaires.
Veuillez m’excuser de poser une question « hors-sujet » mais pensez vous que la « première proposition en tant que Présidente femme » de Mme Aubry, et qui serait « L’égalité salariale homme femme » puisse avoir même une infime chance de passer le Conseil Constitutionnel ? N’est-ce pas un point que le Conseil Constitutionnel a déjà débattu et rejeté ?

Merci à vous !

5. Le mardi 18 octobre 2011 à 16:36 par OlivierJ

Cette Berryer fut excellente, tant les candidats que les secrétaires, et la contre-critique par Antonin Lévy fut enlevée et efficace ! Nicolas Bedos n’a pas été mauvais non plus.

Il fallait venir particulièrement tôt devant la Palais de justice pour espérer avoir une place assise (je dirais avant 18h45 !), il est clair que ça fait longtemps que la Berryer n’a plus besoin de publicité.

Si j’ai bonne mémoire, elle aurait été menacée vers 2005 (problème de salle) lorsque Eolas en parla pour la première fois sur son blog. Maître, fut-ce le cas ?

6. Le mercredi 19 octobre 2011 à 04:31 par VnF

Bonsoir Maître Chouai,
Il semble que vous appréciez la lecture de ce blog, mais que vous supportez mal la critique. Ca tombe mal, elle est fort à propos à votre sujet. Notamment, je ne crois pas que Protagoras lançait ses amphores sur Euathlos, ayez donc la courtoise de ne pas lancer de bouteilles sur les candidats… (J’ose croire que mes critiques sont de celles qui vous déplaisent, inutile de me faire à nouveau l’honneur de me railler (ainsi que vos autres détracteurs) jeudi soir en Berryer, je ne serai pas là).

Berryer jubilatoire. Bons candidats, l’un comme l’autre, le premier surtout (au second : la règle est d’encaisser les critiques sans répondre, merci). Le prix de la meilleure intervention revient à Me Hy et son test de Rorschach. Certains sont toujours aussi bons, d’autres en petite forme (Me Camporro, dommage), mais je dois avouer que j’ai même pris plaisir aux interventions de Me Salome et Me Katlama. Les deux moutons noirs restent Me Bourgeot et Me Chouai.
Contre-critique rapide, ce qui est appréciable à l’heure ou le lobby des ventres vides se fait entendre, mais néanmoins vive et vivante. Un invité un peu passif, mais sympathique.
Bref, bonne soirée, mais le temps est venu d’arrêter les imitations de Bref.

PS : eChouai. Ho ho ho.

7. Le mercredi 2 novembre 2011 à 21:23 par R-B

“L’égalité salariale homme femme » puisse avoir même une infime chance de passer le Conseil Constitutionnel ? N’est-ce pas un point que le Conseil Constitutionnel a déjà débattu et rejeté ?”

Je bondis, c’est une des premières construction de l’Europe en matière sociale. Des obligations pèsent sur l’employeur qui doit négocier sur le sujet avec les partenaires sociaux ou à défaut élaborer un plan d’action.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact