Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Avis de Berryer : Michel Cymès

La promotion 2012 étant entrée dans les affres, il était normal qu’elle appelât un médecin à son chevet. C’est donc le Docteur Michel Cymès qui viendra au chevet de la Conférence le jeudi 29 novembre à 21 heures, en son cabinet Salle des Criées.

Monsieur Matthieu Chirez, 5ème Secrétaire, sera en charge de l’exposé des symptômes, tandis que la Conférence traitera des cas suivants :

1. Un bon médecin vaut-il mieux que six messes ?

2. Peut-on soigner l’humour potache ?

Comme d’habitude, il vous faudra être patients (humour) et vous présenter à 19h si vous voulez avoir une chance d’entrer.

Les candidats (avocats ou non), et non les spectateurs, sont invités à s’inscrire auprès de Pierre Darkanian, 4ème Secrétaire, par simple e-mail : pierre.darkanian[at]darkanian-pfirsch.com.

Qu’on se le dise.

Commentaires

1. Le lundi 26 novembre 2012 à 07:08 par Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Darkanian, le 4ieme secrétaire… Décidément j’adore ces avis, il va vraiment falloir que je songe a m’y déplacer un jour !

2. Le lundi 26 novembre 2012 à 08:19 par rutrapio

Maître, votre propos me trouble.

Vous dites “candidats (avocats ou non)”. Serait-ce à dire que le titre d’avocat n’est plus un préalable à la participation active? Que tout un chacun peut désormais tenter sa chance?

Vous remerciant.

Eolas:
La Berryer a toujours été ouverte au tout-venant ;c’est le concours de la Conférence qui est réservé aux avocats.

3. Le lundi 26 novembre 2012 à 11:35 par DejaVuPlusieursFoisEtCestPasFini

@Khaos
Non, il ne faut surtout pas y aller. C’est déjà la foire d’empoigne pour trouver une place assisse, alors si y’a plein de gens en plus qui viennent assister à ces jouissives séances, ça va pas le faire.

@rutrapio
Cela fait longtemps qu’il est écrit que la participation est aussi ouverte aux non avocats (en rappelant bien que ‘participation’ ne veut pas dire juste venir assister aux massacres -là, il faut juste arriver suffisamment tôt, comme indiqué-, mais se porter candidat pour descendre dans l’arène disserter sur un des deux sujets proposés, et accepter ensuite d’être descendu en flammes sans aucune pitié).
Cela dit, j’ai quand même des doutes sur l’impartitialité de la sélection des deux condamnés d’avance. Je veux dire par là que je doute un peu qu’une chance de se faire bouffer par les douze lions soit souvent offerte à un non avocat.

4. Le lundi 26 novembre 2012 à 11:58 par Chili

Je trouve le “niveau” des secrétaires de cette saison très en dessous de ceux de l’année précédente, au point que j’ai réussi à être déçu de ma dernière visite (Philippe Bilger), et que le “niveau” des questions ne m’ont pas rassuré ces derniers mois… Mais bon, Michel Cymès, des questions pas trop incompréhensibles-façon-faire-un-jeu-de-mot-à-tout-prix, et puis se dire qu’ils ont pu s’améliorer… je passerai peut-être ! Je précise qu’à cette Berryer Bilger, mon avis était partagée par une amie qui m’accompagnait, et par un ancien (très ancien) secrétaire, qui a pris la parole après l’ancien (pas trop ancien) secrétaire qui avait “taclé” (en douceur) les 12 apôtres… Il s’attristait que cette institution soit devenu un cirque sans déborder de talent… J’en veux pour exemple un “arrivé à pied par la Chine” sorti de nulle part par un des secrétaires, totalement hors de propos (on sent les “blagues” préparées à l’avance), qui était déjà d’un niveau discutable (du fait qu’il soit sorti de nulle part), mais ajouté à cela le fait qu’il se soit senti obligé d’expliquer son jeu de mot… face palm master.

5. Le lundi 26 novembre 2012 à 12:39 par Troll de qualité

@chili

Non le “arrivé à pied par la chine” n’était pas sorti de nulle part il était dans un commentaire du dernier ou avant-dernier billet d’éolas, le type n’était qu’un plagiaire… Bouh le vilain !!!

6. Le lundi 26 novembre 2012 à 13:39 par Chili

Un plagiaire qui plagie hors contexte, c’est encore pire !

7. Le lundi 26 novembre 2012 à 15:58 par Gavot

Pas de plagiat : c’est dans le domaine public depuis le crétacé au moins, avec “glisser dans la piscine” et “le choix dans la date”.

8. Le mardi 27 novembre 2012 à 08:41 par poisson

Chacun sait que les contrepèteries, à l’oral, il faut les dire dans le sens contraire de l’écrit. Je dirai même qu’elles n’ont pas besoin d’être d’authentiques contrepèteries. “ma fourche a langué”, “j’ai une soupière dans l’œil”… Si on a bien amené qu’on parlait d’un voyage de randonnée en Asie, il faut dire direct “pine à chier”. Plus rien à expliquer.

9. Le mardi 27 novembre 2012 à 09:50 par DejaVuPlusieursFoisEtCestPasFini

@Chili
Vous êtes de Concarneau ?

Parce qu’il faut bien mettre des priorités, je ne suis pas encore allé à une Berryer depuis l’arrivée du nouveau pack de sécrétaires. Mais votre avis m’inquiète.
Je vais probablement assister à celle-là. J’espère, vu l’investissement en temps, que je n’aurais pas la même déception que vous.

10. Le mardi 27 novembre 2012 à 15:01 par Chili

Non, pas de Concarneau, j’habite en région parisienne… j’imagine bien que pour faire le déplacement depuis la province pour une Berryer, il faut bien y réfléchir, parce qu’entre la queue et/ou les 2 à 3h d’attente, la chaleur intenable dans la salle des criées, qu’on soit assis ou non, si en plus, après avoir écouté un discours soporifique, les secrétaires nous font du réchauffé de contrepèteries parachutées, y a matière à être déçu… mais je reste optimiste malgré tout !

11. Le mardi 27 novembre 2012 à 16:35 par Holmes

@ poisson (9) ( “…il faut dire direct “pine à chier”. Plus rien à expliquer.”)

Transpercer les vieilles baudruches,

“Une consolation, peut-être trop tôt, encore imméritée, mais alors, peut-être, vielleicht, maybe, forse, talvez, ah merde, merde, à demain maître, merde, merde, infiniment merde, oui, à l’heure de la visite, interminable obstination de la merde sur le monde, monde de merde, nous vous apporterons des fruits, archimerde de contremerde, supermerde d’inframerde, merde et remerde, dans cet hôpital Laennec découvrit l’auscultation : peut-être encore…
Une clef, figure ineffable. Une clef. Peut-être pouvait-on encore sortir dans la rue et continuer à marcher, avec une clef en poche. Peut-êtrer encore, une clef Morelli, un tour de clef et entrer dans autre chose, peut-être être encore possible.”

Julio Cortázar - Marelle -

12. Le mardi 27 novembre 2012 à 18:39 par Mossambo

Je confirme que les secrétaires de cette année mettent du temps à se roder, et que les deux dernières Berryer étaient un peu pénibles, le choix des candidats n’a pas aidé, un seul discours correct (la moustache dans la salle 400) depuis Juin, ca date !

13. Le mardi 27 novembre 2012 à 19:08 par GroToTo

Ça risque d’être drôle !
Dommage que je ne sois plus sur Paris!

14. Le mardi 27 novembre 2012 à 21:06 par Holmes

@ poisson (9) ( “j’ai une soupière dans l’œil”…)

Au stade subliminal se frayer péniblement un chemin, comme si un troisième œil cillait péniblement sous l’os frontal…

@ Eolas ( ” être patients (humour)”)

Sans trop se douter que la vie essaie de changer la clé en eux, à travers eux, et pour eux, qu’une tentative à peine concevable naît dans l’homme comme en d’autres temps naquirent une clé-raison, une clé-sentiment, une clé-pragmatisme.
Qu’à chaque défaite successive il y a une approche vers la mutation finale, et que l’homme n’est pas mais cherche à être, projette d’être, tâtonnant entre les mots, les comportements, les joies éclaboussées de sang et autres rhétoriques comme celle qui précède.

L’exposé des symptômes,

Il y a des moments où par dégoût, par peur, ou parce qu’il faut monter deux étages dans une odeur de phénol, le dialogue devient.
infiniment prolixe, on invente des conversations les plus stupides…

15. Le mercredi 28 novembre 2012 à 10:05 par francis

“Selon un article paru dans le journal Cassoulet magazine, deux magistrats ont échangé des tweets acerbes en pleine une audience. Une enquête est en cours.

Le vice-procureur de la République de Castel Pitchoune, Romain Courante, écrivait à Amédée Tension, le président du tribunal d’instance, sous le pseudnonyme de Pouêt Pouêt.

qu’en pense t on dans ces colonnes ?

Eolas:
Que leur identité méritant d’être protégée, j’ai modifié votre commentaire.

16. Le mercredi 28 novembre 2012 à 12:11 par Troll de Qualité

Alez louya éolas est vivant !

17. Le mercredi 28 novembre 2012 à 17:07 par Troll de Qualité

Si c’est réellement LE “gascogne” qui signait le billet contre l’IPJ ça va faire tache dans son CV.

Et si j’ai bien compris, les assesseurs ne servent pas à grand chose s’ils débraient dès
les deux dernières heures. Là il y a des économies facile à trouver.

18. Le mercredi 28 novembre 2012 à 17:29 par RG

@17 AieAieAie

Notre Gascogne et notre Ed ont twittés en pleine sesssion d’assise

Pendant les pauses donc hors audience, c’était expressément précisé dans un tweet.

19. Le mercredi 28 novembre 2012 à 18:18 par Diab

Cela dit, même pendant les pauses, même s’il ne s’agit guère que de blagues comme on en fait tous chaque jour, une communication publique de ce type entre un assesseur et l’avocat général en pleine session d’assises, ça la fout carrément mal.

Pas de quoi grimper aux rideaux, certes, mais ça fragilise méchamment l’arrêt rendu par la Cour d’assises (on a vu des cassations pour beaucoup moins que ça…). Sans parler de l’image pour le justiciable.

Personnellement, le fond de ce qui est dit me choque guère (niveau vannes putrides en milieu judiciaire, je me défends). Mais que des collègues puissent raconter ce genre de conneries devant tout le monde et par écrit en plein milieu d’un procès dans lequel un pauvre type encoure une peine de prison à 2 chiffres, et le tout sans voir où est le problème, ça me fait un peu mal au ventre…

20. Le mercredi 28 novembre 2012 à 19:16 par Dubitatif

Comme le sujet récent de Gascogne est fermé, je place ceci ici:

Si le compte tweet n’est pas usurpé, on sait où sévit Gascogne en Gascogne:
__
Enquête ouverte après des tweets échangés entre magistrats durant un procès d’assises__
Le Monde.fr avec AFP | 28.11.2012 à 18h08

{{Alors que se juge une affaire de tentative de meurtre aux assises des Landes, qui s’est terminée vendredi par la condamnation à dix ans de réclusion criminelle de l’accusé, deux magistrats, celui qui tient le rôle d’avocat général et un des assesseurs, tweetent allégrement, a révélé mercredi Sud Ouest.

Les échanges semblent avoir été commis pendant le procès, à en croire des extraits publiés par le quotidien, qui révèle les noms des magistrats : @Bip_Ed, l’assesseur, écrit notamment : “Question de jurisprudence : un assesseur exaspéré qui étrangle sa présidente en pleine audience, ça vaut combien?”, et @Proc_Gascogne, le parquetier, lui rétorque : “Je serai témoin de moralité.” @Bip_Ed lui répond : “Je te renvoie l’ascenseur en cas de meurtre de la directrice du greffe.” Les deux comptes n’existaient plus mercredi midi.}}

Le président et le procureur du tribunal de Mont-de-Marsan ont discuté avec les deux magistrats concernés par cette affaire, dont ils sont les supérieurs hiérarchiques, avant d’en référer respectivement au premier président et au procureur général de la cour d’appel de Pau, qui devraient rapidement entendre les explications des deux magistrats concernés.

Les deux magistrats n’ont pas été suspendus en attendant le résultat de l’enquête. L’AFP en a joint un au téléphone mercredi, manifestement très penaud devant toute cette affaire mais qui n’a pas souhaité la commenter. Selon un journaliste connaisseur de la justice des Landes, la véritable identité de @Proc_Gascogne était en tout cas “bien connue sur la place”, et “beaucoup de collègues étaient abonnés à son compte”. Celle de @Bip_Ed a davantage surpris.

Champagne à l’Institut contre la justice?
;-(

21. Le mercredi 28 novembre 2012 à 19:23 par plocploc

bonjour dubitatif,

tu pensais amener une grande nouvelle mais si tu lis les posts juste au-dessus du tiens, tout le monde était déjà au courant:)

22. Le mercredi 28 novembre 2012 à 19:38 par behemothe

Tout cela montre et même démontre, s’il y en avait besoin, la nocivité de l’Institut contre la justice.

23. Le mercredi 28 novembre 2012 à 20:09 par plocploc

En tous cas l’affaire du GascogneGate (Tm) enflamme l’internet, il y a des articles de presse partout.

24. Le mercredi 28 novembre 2012 à 20:12 par plocploc

Si le Président NS était encore là il aurait déjà fait passer deux lois : pour l’affaire de Chloé enlevée et retrouvée dans un coffre en Allemagne, il aurait fait interdire les coffres dans les nouvelles voiture et pour le GascogneGate il aurait fait interdire les magistrats, à la place la roue de la fortune pour connaître sa peine, avec bien sûr une case : relaxe et une case super bonus : le prévenu épouse la victime.

25. Le mercredi 28 novembre 2012 à 21:42 par Tafkap

Super, le blog Berryer…

26. Le mercredi 28 novembre 2012 à 21:48 par e**

Ce ne devrait pas être le lieu mais modeste avis quand même sur le twittergate : on ne se place pas là sur le terrain de la liberté d’expression mais sur celui de la loyauté et de la délicatesse, devoir résultant de l’état de magistrat :
- non, un avocat général ne peut pas se permettre de twitter (fonctionne également avec “dormir”, “faire des mots croisés ou un sudoku”, “descendre ses piles de courrier” etc.) durant une audience, spécialement d’une cour d’assises jugeant une personne encourant 30 ans de réclusion : il est supposé s’intéresser aux débats,
- oui, un avocat général et un membre de la cour, mêmes copains comme cochon, doivent renvoyer une image d’impartialité et doivent s’abstenir de communiquer durant l’audience (même par twitts interposés, même en suspension),
- quelle que soit la contribution de Gasgogne à la noble entreprise de déTrollisation ici menée il ne peut s’interroger publiquement sur la possibilité de gifler un témoin, ni se réjouir de l’avoir fait pleurer, ni se proposer d’être témoin de moralité au bénéfice d’un collègue envisageant d’étrangler sa présidente d’audience : je pratique l’humour, le cynisme et le second degré mais il faut apprendre à s’en départir lorsqu’ils peuvent renvoyer une image déplorable de la justice et de ceux qui la rende et conforter dans leurs certitudes nos chers trolls uniquement équipés de série du 1er degré et ayant pris pour seule option le mode “tous copains-tous à gauche-tous laxistes-tous corporatistes-tous pourris”.
(au passage : wouarf wouarf wouarf, qu’elles étaient bonnes ces blagues…)

27. Le mercredi 28 novembre 2012 à 21:58 par Durifon

Maitre, un commentaire sur les problèmes de votre ami Gascogne suite à quelques malheureux tweets?

28. Le mercredi 28 novembre 2012 à 22:17 par Ali Blabla et les 40 blagueurs

“Tonton… Pourquoi tu tousses ?”

29. Le jeudi 29 novembre 2012 à 16:53 par barto

Marrant je croyais que Gascogne était juge et non procureur.
Quoi qu’il en soit il a déconné. Même si c’était pendant les heures de pause, quelle idée d’échanger ça sur un compte public ?
On voit déjà la blogosphère s’enflammer et parler d’atteinte à la liberté d’expression.
Qu’est-ce que la liberté d’expression vient faire là-dedans ?
On ne peut pas demander aux citoyens de respecter la loi si les garants de la loi font leur travail par-dessus la jambe.
Il y a quand même l’un des deux (je ne sais plus lequel) qui a dit qu’il ne suivait même plus les débats, ça fait tâche.

J’espère que Gascogne fera profil bas au lieu de monter sur ses grands chevaux.
S’il regrette et promet de ne pas recommencer ça peut passer. Après tout ce sont des êtres humains ils peuvent bien faire une erreur.
Mais s’ils commencent à le revendiquer là, moi j’arrête.

30. Le jeudi 29 novembre 2012 à 17:01 par Nardukonosor

@ Eolas en 15

Esprit de corps, quand tu nous tiens !

31. Le jeudi 29 novembre 2012 à 17:15 par Nardukonosor

S’il s’agit du Gascogne, on peut dire que son post contre l’IPJ prend un coup dans l’aile. La phrase suivante prend alors une toute autre saveur.

Je suis immodestement persuadé que je suis mieux placé que n’importe quel de ses membres pour savoir ce qu’est la justice en France et ce dont elle a réellement besoin.

Dans toute cette histoire, c’est celle qui m’a fait le plus rire.

Une question, ce type de comportement peut-il entrainer une nullité ?

32. Le jeudi 29 novembre 2012 à 18:04 par Aguiléra

De quoi la Justice à besoin ? Certainement pas de magistrats qui échangent des propos potaches et irrespectueux sur les réseaux sociaux pendant un procès d’Assises. Navrant.

33. Le jeudi 29 novembre 2012 à 20:52 par behemothe

on voit que les membres de l’institut contre la justice s’en donne à cœur joie. Il faut les comprendre, mais cela ne les excuse pas comme il semble le dire

34. Le jeudi 29 novembre 2012 à 22:26 par francis

s’ils devaient être jugés par des juges,
je suis certain que les magistrats sauront être cléments avec les autres magistrats.
sur la balance de l’opinion publique, c’est moins sur,
mais a t elle pour eux une quelconque importance ?

35. Le jeudi 29 novembre 2012 à 23:36 par Holmes

francis (15) : “…Qu’en pense t on dans ces colonnes ? “
Eolas : “- que leur identité méritant d’être protégée, j’ai modifié votre commentaire.”

  • La Leçon du maître,

Plus larges sont les traces, plus considérable doit être le gibier, se dit le chasseur, qui, à les suivre tête baissée, risque bien de finir par être pris par celui qu’il croyait prendre.

  • La Critique de la faculté de juger, ( Philosophie de l’ameublement d’Edgar Poë)

“Il est permis à un juge en droit coutumier d’être un homme ordinaire ; un bon juge en tapis doit être un homme de génie. Cependant nous avons entendu discuter de tapis, avec l’air d’un mouton qui rêve, maint gaillard absolument incapable d’arranger
lui-même ses favoris.”

  • L’Image dans le tapis,

” Des fonds visibles avec des dessins éclatants, circulaires ou cycloïdes, mais sans aucune signification, sont dans le cas en question, des lois inviolables.”

  • Tour d’écrou,

Du reste, rien n’assure que les pièges désormais mis à jour n’en dissimulent pas d’autres…

36. Le vendredi 30 novembre 2012 à 00:28 par Ali Blabla et les 40 blagueurs

Eolas : “- que leur identité méritant d’être protégée, j’ai modifié votre commentaire.”

◦La Leçon du maître,

Elle est singulièrement étriquée aux emmanchures la leçon du maître.

Mais il n’a peut-être pas encore fini de tousser, les quintes de toux c’est parfois chronique quand le gosier est durablement irrité.

37. Le vendredi 30 novembre 2012 à 03:50 par villiv

Tiens, une émission à la radio à l’instant…. Me permet d’entendre EOLAS ;-)
Sûrement une rediffusion’… Oui une redif’ sur europe1
Vive la liberté des pressions !!!! Et d’expression ;-)

38. Le vendredi 30 novembre 2012 à 15:09 par Chili

Et sinon, cette Berryer, ça a donné quoi ?

39. Le vendredi 30 novembre 2012 à 19:19 par Holmes

@ Ali Blabla et les 40 blagueurs ( ” “La leçon du maître,” Elle est singulièrement étriquée aux emmanchures la leçon du maître.”)

  • La leçon du maître et autres nouvelles,


Un conte peut en cacher un autre…

  • James et la Grosse Pêche

James Henry a cinq ans au début de l’histoire.

La scène est très sombre, il fait nuit, la seule lumière qui guide James est la lune. Il a froid et est apeuré.

“J’ai mangé des tas de croquettes de crottin,
D’innombrables boulettes de hanneton,
Des œufs de serpents brouillés au gratin,
Des frelons cuits dans le goudron.”

Ce poème résonne dans l’histoire comme des chansons que l’enfant peut fredonner…

@ Chili (38) ( ” Et sinon, cette Berryer, ça a donné quoi ?” )

“Un bon médecin vaut-il mieux que six messes ?”

À tire d’aile,

Que ? Que ?
Ni ? Ni ?

L’éternité se joue sur un écran de veille.

40. Le vendredi 30 novembre 2012 à 20:35 par Ali Blabla et les 40 du CAC

@ Holmes

“Un bon médecin vaut-il mieux que six messes ?”
À tire d’aile,
Que ? Que ?
Ni ? Ni ?

L’éternité se joue sur un écran de veille.

C’est du ROT 13 ?

41. Le vendredi 30 novembre 2012 à 21:40 par Holmes

@ Ali… (40)

Over to you,

- Appelle-moi James,

Henry James / James Henry

Bizarre Bizarre / Kiss Kiss

  • Roald Dahl à reçu le prix Edgar Poë de la meilleure nouvelle….

42. Le samedi 1 décembre 2012 à 13:05 par Tounet

Je crois bien que le maitre et ses amis utilisent pleinement leur droit de se taire. Et je serais à leur place je crois bien que je ferais pareil. Parce que là tout le monde en parle, mais dans 3 semaines c’est dinde aux marrons et quasiment tout le monde aura oublié.

Ceci dit, ça criaint quand même. J’imaginais gascogne plus conscient des risques de ce genre…

43. Le samedi 1 décembre 2012 à 15:21 par francis

le maitre de maison a raison de se taire,
la profession d’avocat est trop dangereuse…
il eut mieux valu être notaire :
activité plus tranquille et fructueuse….

44. Le samedi 1 décembre 2012 à 16:21 par RG

@43 francis

le maitre de maison a raison de se taire,

Si de temps en temps vous sortiez de votre paillote vous sauriez qu’il parle.

45. Le samedi 1 décembre 2012 à 16:37 par Troll de Qualité

@ RG

vous sauriez qu’il parle.

Et sa parole est d’or, il faut s’abonner pour l’entendre.

Trop cher mon fils…

46. Le samedi 1 décembre 2012 à 17:10 par patrons-voyous

Les tribunaux franciliens au bord de la banqueroute

47. Le samedi 1 décembre 2012 à 19:08 par francis

“Il défend le droit de chacun à utiliser les réseaux sociaux sous pseudonyme.”
est ce vraiment là le débat, ou le lieu et l’heure ?
pour le reste, je ne sais pas, ne cotisant pas à Médiapart,
et suis un peu surpris qu’il ne réserve pas ses avis et analyses à son actif blog.
peut-être souhaite t il que Gascogne s’y exprime d’abord…

48. Le samedi 1 décembre 2012 à 20:34 par Troll détecté mais... toujours de Qualité

“Il défend le droit de chacun à utiliser les réseaux sociaux sous pseudonyme.”

Évidemment qu’il faut défendre le droit au pseudonyme mais la femme de césar se doit d’être irréprochable.
Alors quand Gascogne donne des leçons d’un côté sur un blog hyper-connu et se comporte comme un crétin sur les réseaux sociaux en gardant le même pseudo il y a de quoi s’interroger sur qui nous juge, hein !!!

Et je comprends que notre cher éolas ait du mal à justifier cette dualité…

Mais il est vrai que ce n’est pas l’endroit pour ça, un nouveau fil billet sur l’éthique et la déontologie des personnels qui nous jugent serait sans doute le bienvenu.

49. Le samedi 1 décembre 2012 à 20:56 par claude augey

@ tous ceux qui derriere leur clavier ont bonne conscience et donnent des leçons,

oui mon ami Gascogne a pu faire une bêtise -
il le sait qu’il en a fait une : son coté potache de tous les jours l’a égaré.
Mais c’est fou en ces temps d’aujourd’hui comme l’homo sapiens peut manquer à ce point de mesure : car enfin il n’a pas mis les doigts dans le pot de confiture, il n’est pas parti avec les pièces à convictions ou avec la femme d’un collègue.
Quel est celui d’entre vous chers collègues ou chers avocats qui ne sait jamais emm …. à une audience ?

Vous qui me lisez combien etes vous à n’avoir jamais rien fait dont vous pourriez rougir ou du moins rosir?

silence

Voilà je ne défends pas ce qu’il a fait mais je crois que ce serait bien si vous pouviez le lacher un peu

50. Le samedi 1 décembre 2012 à 23:31 par francis

à votre manière, claude augey,
vous reprenez la si belle parole de l’Evangile à ceux qui veulent lyncher la femme adultère :
“que celui qui n’a jamais péché se lève et jette la première pierre”.

seulement ici, la cible au centre du cercle n’est pas une pauvre femme
mais un notable qui aime à donner son point de vue, à descendre ce qui lui déplaît….

alors sans doute certains ici sont un peu caustiques, gentiment ironiques,
mais, en fait, généralement plutôt sympathiqes

51. Le dimanche 2 décembre 2012 à 00:04 par Solo

3. Doit-on soigner son karma ? :)

52. Le dimanche 2 décembre 2012 à 06:16 par ti_cyrano

@claude augey (#49) “car enfin il n’a pas mis les doigts dans le pot de confiture”

Vraiment ? Ce n’est pas évidemment pas le coté potache qui me gène, chacun dans sa vie professionnelle a été amené un jour à faire peu ou prou la même chose, et le smartphone n’est pas nécessaire pour faire le potache.

Ce qui me choque vraiment, c’est la complicité affichée à l’audience entre un juge du siège et une partie à l’affaire jugée, en l’occurrence le parquet. Imaginez la même chose entre le juge assesseur et un avocat de la défense ou d’une partie civile, tiendriez vous le même discours ?

Cette affaire semble illustrer le sentiment que la solidarité de corps et de caste est plus forte que la nécessaire distance qui devrait prévaloir à l’audience entre le siège et le parquet.

Le problème à mon sens n’est pas que notre vice-procureur ait twitté à l’audience, distraction bien pardonnable, mais bien avec qui il l’a fait.

53. Le dimanche 2 décembre 2012 à 11:19 par Dubitatif

Il faut plaider une psychose schizophrénique dysthymique, comme dans le cas du juge d’Angoulême qui se masturbait en pleine audience correctionnelle le 15 octobre 2003.

Pas de sanction: il a été déclaré irresponsable par les médecins.
Ensuite le comité médical départemental a estimé que le juge pouvait reprendre son travail, pourvu que ce soit en mi-temps thérapeutique.

54. Le dimanche 2 décembre 2012 à 12:14 par Troll de Qualité

@ Claude AUGEY (49)

oui mon ami Gascogne a pu faire une bêtise -

Vous avez raison de prendre la défense de votre ami, l’amitié permet de lisser bien des choses.

Mais le type qui était jugé a pris 10 ans, pour lui c’est difficile de lisser !

il le sait qu’il en a fait une : son coté potache de tous les jours l’a égaré.

Encore heureux qu’il sache avoir fait une connerie (désolé ça dépasse largement le cadre de la bêtise) il ne manquerait plus que son comportement lui semble normal.

Mais il est procureur pas épicier ou laveur de carreaux, s’il s’emmerde aux audiences il faut qu’il fasse autre chose, comique chez ruquier (ils sont aussi mauvais que lui en humour) ou chroniqueur chez Ferrari, ces dames manquent de boute-en-train.

Mais c’est fou en ces temps d’aujourd’hui comme l’homo sapiens peut manquer à ce point de mesure : car enfin il n’a pas mis
les doigts dans le pot de confiture, il n’est pas parti avec les pièces à convictions

Non… Il n’est parti avec les pièces à conviction, il a seulement fait ce qu’il pense être un humour irrésistible pendant que la
“vie” d’un mec se jouait à l’audience, excusez du peu.

ou avec la femme d’un collègue.

Là, voyez-vous, partir avec la femme d’un collègue moi ça ne m’aurait pas choqué, je suis certain que le collègue devait twitter comme un fou en rigolant, ce n’est donc que justice.

Quel est celui d’entre vous chers collègues ou chers avocats qui ne sait jamais emm …. à une audience ?

Vous vous emmerdez aux audiences ? Changez de métier, allez dans les mines en pologne, vous vous emmerderez moins et pour beaucoup moins de pognon.

Vous qui me lisez combien etes vous à n’avoir jamais rien fait dont vous pourriez rougir ou du moins rosir?

J’avoue, je traverse toujours à côté des clous, c’est mon côté anarchiste mais je ne suis ni flic, ni assesseur, ni proc, ni avocat.

silence

Vous avez encore une fois raison, je vous suggère  : http://www.youtube.com/watch?v=H4l3… pour un enterrement de première classe.

55. Le dimanche 2 décembre 2012 à 12:31 par Stephane

Quand on fait une connerie on se fait tout petit, maintenant c’est pas une grosse connerie non plus.
Des gens s’offusquent de la complicite ? Bof…il ne sagit pas d’un combat entre deux type l’un voulant carre 50 ans et l’autre 10 ans, mais simplement trouve le meilleur compromis, lequel semble t’il est quand meme plus facilement trouvable quand 2 personnes sont d’accord.
Qu’ils s’emmerdent ensuite parce que des gens rallongent la sauce pour rien, bah normal. (ce qui limite met un bemol comme quoi la justice manquerait de moyen vu qu’ils perdent du temps pour pas grand chose, ce qu’on ne manquera pas de leur rappeler lors de leur prochaine complainte a ce sujet).

C’est la repetition qui serait plus problematique.
Quand au respect de l’anonymat…on ne fait pas un blog, un compte twitter etc etc, quand on cherche a le maintenir. (et qu’on se permet de donner des lecons en plus)
un peu de coherence ferait pas de mal des fois.

56. Le dimanche 2 décembre 2012 à 13:02 par Troll de Qualité

@Stephane (55)

Bof…il ne sagit pas d’un combat entre deux type l’un voulant carre 50 ans et l’autre 10 ans, mais simplement trouve le meilleur compromis, lequel semble t’il est quand meme plus facilement trouvable quand 2 personnes sont d’accord.

Le proc demande une peine, il n’a pas à la négocier, vous regardez trop de séries à la télé.

C’est déjà suffisamment subjectif par sa façon de présenter les choses (mais l’avocat a le même pouvoir) pour ne pas en rajouter.

Il n’y a pas à être d’accord ou pas d’accord. C’est le juge, ses assesseurs et le jury qui décident de la peine qui doit être appliquée.

Ensuite s’il estime inappropriée cette peine le “proc” fera appel, point barre.

Alors, si à la fin du procès le proc et l’assesseur vont se mettre une murgée au bistro du coin pour fêter leur (probable) succès ça ne gênera personne mais si il y avait en plus collusion pour le verdict ce serait inadimissible !!!

57. Le dimanche 2 décembre 2012 à 16:16 par yakadireça

Scène surréaliste autant qu’improbable dans une cour d’assises à TrouDuCulDuMonde/Isére :

Le président :

Monsieur Machin TRUC vous êtes accusé de..

Twitt

… désolé j’ai un tweet de Gascogne… Faut que je réponde : Twitt Twitt

Bon… vous êtes accusé d’avoir tué toute votre famille, belle famille et vos parents soit 24 personnes.
Toutes..

Twitt

… ah quel marrant ce gascogne… Twitt twitt… ces personnes découpées en morceaux et jetées dans…

Twitt

… mais non j’ai bien compté, gascogne, il y en a 24… pas 245… cessez de m’embrouiller, c’est déjà assez emmerdant de juger des faits-divers sordides…

Twitt twitt… bon, reprenons, Machin TRUC qu’avez-vous à dire pour votre…

Twitt

… mais si, gascogne, Twitt twitt,il ya bien au moins une ou deux de ces morts qui étaient méritées et puis c’est un droit impresc…

Twitt

… okay, je le condamne tout de suite à l’écrtèlement et on se retrouve au bar du palais pour s’en mettre une bonne.

Bon, Machin TRUC, vous êtes reconnu coupable et condamné à perpet’ … gardes embarquez le condamné !!!

Eh ben voilà. Qui a dit que la justice est laxiste ? …

Twitt

… mais non j’ai pas dit laxative… ah la la quel joyeux drille ce gascogne.

Twitt twitt

58. Le dimanche 2 décembre 2012 à 16:18 par Holmes

  • Ce soir dimanche 2 décembre, à 20h 45,

Sur Antenne 2,

- Les Tontons flingueurs -

Il était une fois,

  • Le billet du dimanche (le 28 février 2010)

- Les PG flingueurs -

Très aidés par Monsieur Audiard,

Sur ce billet deux générations s’affrontent : les anciens qui ont perdu leurs illusions (EOLAS, GASCOGNE, PAXATAGORE, SUB LEGE) et les babyboomers symbolisés par FANTÔMETTE, DADOUCHE…

Extrait et fin du billet :

Le Procureur Gascogne - …ca suffit pas de lui faire franchir les portes du prétoire, faut p’t’être le faire passer au travers !
Le Juge Paxatagore, philosophe - Je serais pas étonné qu’on ferme notre tribunal…

59. Le dimanche 2 décembre 2012 à 16:47 par Holmes

@ Yakadireça (57)

Ça,

  • Ce soir dimanche 2 décembre, à Oh25,

Sur France 3,

- Le Secret derrière la porte -

Plus terrifiant que l’œil de la conscience…

Un Lang freudien et hitchcockien.

60. Le dimanche 2 décembre 2012 à 17:04 par Croqueur de Diamants

Il y a une différence entre s’ennuyer avec talent et humour, et http://www.youtube.com/watch?v=Ngia… .

61. Le dimanche 2 décembre 2012 à 21:16 par Troll de Qualité

@ (60)

Et pourtant la farce géante des potes à rachida laisse éclater un humour autrement plus talentueux que gascogne et son copain de bac à sable.

Vous ne les avez pas entendus tous dire la main sur le coeur et le regard droit vers l’élysée  : “il faut sauver l’UMP sinon c’est la fin de la France”… moi je trouve ça irrésistible.

Et on ne s’éloigne pas vraiment du sujet. C’est tout à fait les tontons flingueurs version 2012. Je vous concède juste que les rôles sont distribués autrement chez les repris de justesse de l’UMP mais le fond est sauvé.

62. Le lundi 3 décembre 2012 à 00:28 par yakadireça

holmes disait :

@ Yakadireça (57)

“Ça”,

Ah ouais, vous devez au moins être premier président de cour de cassation pour disposer d’un tel humour.

Vous tweetez  ?

63. Le lundi 3 décembre 2012 à 11:38 par doc Mezhoud

Un médecin qui a de l’humour, oui c’est utile. Le serment d’Hyppocrate fait-il mention que le docteur doive être aimable et avenant comme une porte de prison. Certes pas, les rhizomes zygomatiques exposés de l’homme en blouse blanche ou qui vient à la maison avec une mallette ont nous le savons des vertus thérapeutiques.

64. Le lundi 3 décembre 2012 à 12:47 par Ali Blabla et les 40 valeurs du cac

doc mezhoud vient sournoisement faire sa pub’ pour une clinique en tunisie…

Oh le vilain !!!

65. Le lundi 3 décembre 2012 à 12:48 par Tendance

Nouvel avis de Berryer (projet):

Avec Gascogne

Peut-on être à la fois Guyenne et Gascogne?

Un procureur doit-il avoir de l’intweettion?

66. Le lundi 3 décembre 2012 à 13:20 par Stephane

>Le proc demande une peine, il n’a pas à la négocier, vous regardez trop de séries à la télé.

Certainement dans mon sommeil alors vu que je n’ai pas la tele, et regardais pas ce genre de serie quand je l’avais (y a fort longtemps). D’ailleurs j’ai justement dit que ce n’etait PAS le cas…faudrait apprendre a lire…
Le reste de votre laïus se basant sur ce que vous avez imaginez que j’ai dit, et sur ce que vous imaginez de ce que je sais (ou ignore) vous comprendrez que je ne commenterais meme pas….

67. Le lundi 3 décembre 2012 à 15:05 par Troll de Qualité

@Stephane (66)

Des gens s’offusquent de la complicite ?

Vous n’avez pas écrit ça ?

Bof…il ne sagit pas d’un combat entre deux type l’un voulant carre 50 ans et l’autre 10 ans,
mais simplement trouve le meilleur compromis, lequel semble t’il est quand meme plus facilement trouvable quand 2 personnes sont d’accord.

Et ça non plus ?

Relisez-vous un peu, hein !

“simplement Trouver le meilleur compromis entre un assesseur et un proc” c’est pas négocier un accord ?

Zozo va !

68. Le lundi 3 décembre 2012 à 15:31 par stfelix

Lisant le journal Sud-Ouest (je suis à Bordeaux, mais je me soigne des bordelais…), j’ai été effaré de voir que cette conne-mmission d’erreur était le fait de Gascogne, notre Gascogne. Je ne suis pas, et pas grand-monde sur ce blog doit l’être, choqué par le contenu des tweets, nous avons tous pratiqué l’humour potache, nous nous sommes tous ennuyés lors d’audiences, de réunions, de conférences, de jurys, pour connaître l’usage des petits papiers discrètement passés à nos voisins. Mais là !!! utiliser twitter, avec 4713 “followers” pour l’un et à peu près autant pour l’autre, c’est à dire diffuser ces messages immatures (je le redis, j’en fait autant, mais à mon voisin et lui seul…) à près de 10.000 personnes, relève du délire. Quand comprendra-t-on qu’utiliser Facebook et Twitter revient à afficher sur la façade de sa maison en affiche de 10mx3m ce que l’on réserve d’habitude à 2 ou 3 proches. Que Gascogne, comme tant d’autres, ne l’ai pas encore compris me navre.
Tout cela entache sa carrière (hélas), son blog, celui d’Eolas, pour une bêtise de gamin. Je le plains… et renouvelle mon admiration pour tous ceux, lui y compris, qui font vivre ce blog depuis longtemps.
Longue vie, ce nonobstant à maitre-eolas.fr . Et si le maître de céans voulait nous faire un article sur “droit et usage de Twitter et Facebook”, ce ne serait que justice.

69. Le lundi 3 décembre 2012 à 15:35 par villiv

ah la la… je ne comprends rien à twitter…. même le vôtre : https://twitter.com/Maitre_Eolas

mais si j’avais su comment cela fonctionnait, je vous aurai bien envoyé cela (surement déjà évoqué ici, où l’on blogouille… ou là bas, où ça gazouille)

je veux parler de ça :

INTOLERABLE

et de ça :

LETTRE OUVERTE

70. Le lundi 3 décembre 2012 à 15:39 par Holmes

@ Yakadireça (62) ( ” Ah ouais, vous devez au moins être premier président de cour de cassation pour disposer d’un tel humour ? Vous tweetez ?”)

- Case prison et jeu de loi… Méchant jet de dés.

Cururrucucu…paloma,

” Sur la mappemonde à vol d’oiseau
On se dit qu’on peut gagner gros
Qu’on a le ciel dans une goutte d’eau

Des fois j’aimerais être un oiseau
Pour pouvoir cracher de plus haut
Voir les maisons et les campagnes
Et mieux leur tourner le dos

Sur tous les murs y’aura écrit
De la justice pas la vengeance
De la justice pas la vengeance

Sur la route, dala dala lalalala

- Raphaël -

Sur l’autoroute de l’information,

” L’important n’est pas la destination mais le chemin parcouru pour y arriver.”

- Jack Kerouac -

ON twitter / OFF twitter, à chacun son twitter.

71. Le lundi 3 décembre 2012 à 18:14 par Troll de Qualité

@Holmes (70)

Sur l’autoroute de l’information,
” L’important n’est pas la destination mais le chemin parcouru pour y arriver.”

C’est tout le paradoxe entre orthodromie et loxodromie, la vie est dure pour le voyageur…

ON twitter / OFF twitter, à chacun son twitter.

On twitter we trust…

72. Le lundi 3 décembre 2012 à 18:38 par Niktalope

Sans vouloir relancer le débat, me*d*, il faut quand même dire qu’aux assises des assesseurs dorment à tour de rôle, des jurés quant à eux méditent, yeux fermés, tête sur le coté, bave au coin de la bouche, et j’ai déjà vu tous les magistrats aller griller leur clope ensemble en suspension d’audience, et il y en a qui sont plutôt droits et parlent seulement de tricot ou du degré de chiantise de l’affaire, d’autres vont bien mais alors bien au delà.

Un tweet pareil est le moindre des maux, si tant est que mal il y a, considérant que les deux personnages en cause (n’étant pas des abrutis ni des incompétents), n’ont jamais échangé sur l’affaire elle même, chose que d’autres font en toute impunité dans les couloirs de toutes manières, mais ça, c’est pas sur tweeter.

Tant que les droits de la défense sont préservés, la question de savoir si on trouve ça bien pour des magistrats est de peu d’importance et relève de la morale ainsi que de l’image faussée que l’on peut avoir du milieu, on peut interdire cette pratique, mais pas clouer ces deux au pilori.

Sinon, la Berryer c’était génial, et je rappelle juste qu’en fait, les 12 ont un métier dans la vie et un des plus prenants à ce qu’on dit, les petites baisses d’excellence sont excusables :)

Et au fait jeudi, c’est Nadine Morano qui est invitée, la séance promet d’être mémorable !

73. Le lundi 3 décembre 2012 à 19:20 par Stephane

“simplement Trouver le meilleur compromis entre un assesseur et un proc” c’est pas négocier un accord ?

Non. trouver a deux un accord en en discutant les termes, c’est negocier, estimer chacun de son cote ce qui est le mieux, c’est faire un compromis.

Donc je me relis..et je confirme ce que je dis, les gens lisent ce qu’ils ont envie de lire, et non ce qui est ecrit.

74. Le lundi 3 décembre 2012 à 22:08 par Holmes

@ Troll de Qualité (71) ( ” C’est tout le paradoxe entre orthodromie et loxodromie, la vie est dure pour le voyageur.”

  • Navigation à l’estime, on peut admettre en permanence un rayon…d’incertitude.
  • Autre circumnavigation,

De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?
De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,
Aux sources, à l’aurore, aux vents ?
De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?

Victor Hugo

75. Le mardi 4 décembre 2012 à 11:47 par Troll de Qualité

@stephane (73)

estimer chacun de son cote ce qui est le mieux, c’est faire un compromis.

NON BOZZO !!! “estimer chacun de son côté” … c’est … “estimer chacun de son côté” , je sais, c’est dur à comprendre pour un petit QI mais c’est comme ça.

Un compromis c’est faire un bout du chemin l’un vers l’autre, c’est négocier.

Voyez Mister Bean et Teddy les deux clowns de l’ump : “ils estiment chacun de leur côté ce qui est le mieux pour eux-mêmes” mais ils se rencontrent, contraints et forcés, pour négocier et faire un compromis.

Retournez à l’école ou continuez à tondre des moutons.

76. Le mardi 4 décembre 2012 à 12:33 par robes de mari

Ideas are like the stars —- we never reach them, but like mariners, we chart our course by them.
http://www.habitdress.com

77. Le mardi 4 décembre 2012 à 16:49 par Piano

Cher Maître Eolas,
Pardonnez ce hors sujet : A la lecture de Libé.fr qui évoque l’assignation en reconnaissance de paternité d’un grand patron au bénéfice d’une ex garde des sceaux, je manque cruellement de vos lumières quant aux limites de responsabilité d’un géniteur qui se serait fait faire un enfant dans le dos à des fins matérielles. Vu que dans son cas, il est probable qu’elle ait été informée des risques naturels d’un rapport non protégé… Merci d’avance.

78. Le mardi 4 décembre 2012 à 17:55 par récap59

Bonjour Piano (77)

“Vu que dans son cas, il est probable qu’elle ait été informée des risques naturels d’un rapport non protégé”

Et pas lui ?

De toute façon, même s’il était atteint d’Alzheimer et ne se souvenait de rien, pourquoi cela devrait-il affecter la filiation de l’enfant ?

79. Le mardi 4 décembre 2012 à 19:21 par Stephane

> Un compromis c’est faire un bout du chemin l’un vers l’autre, c’est négocier.

Troll de tres petite qualite, il est nul besoin de negocier pour faire un compromis, chacun peu avoir le meme avis….sans en parler ensemble.
Quand au petit QI…celui des trolls n’est jamais tres haut, comme vous le confirmez tres bien.
On peut meme vouloir quelquchose, mais faire un compromis de soi meme, car on sait la chose inatteignable, la encore pas de negociation en vue…

Retournez dans votre caverne. (acheter un dictionnaire peut etre aussi au passage, cela vous fera de la lecture)

80. Le mardi 4 décembre 2012 à 19:29 par Stephane

>“Vu que dans son cas, il est probable qu’elle ait été informée des risques naturels d’un rapport non protégé”

>Et pas lui ?

Les femmes ayant le dernier (et unique) mot pour garder un enfant ou pas, et compte tenu qu’aucun moyen de contraception est sur a 100%, on ne devrait engager la responsabilite du ‘pere’ que si celui ci accepte de reconnaitre l’enfant, des que la grossesse est connue.

Si la mere est pas foutue savoir de qui l’enfant est le pere, (ou qu’elle a trouve un moyen d’avoir un gosse sans que le mec le sache (genre en trouant la capote par exemple) je trouve absolument pas normal d’imposer a un homme la responsabilite financiere d’un enfant qu’il a pas voulu.

Ca veut l’egalite, sauf que sur ce point d’egalite il est nulle question. Je suis pour l’egalite totale homme femme, mais sur ce sujet il y aurait aussi des progres a faire.
Trop facile de la part des femmes de pourrir la vie des hommes avec les gosses.

81. Le mardi 4 décembre 2012 à 21:33 par Stephane

>Si la mere est pas foutue savoir de qui l’enfant est le pere

-> Si la mere est pas foutue savoir qui est le pere de son enfant

82. Le mercredi 5 décembre 2012 à 09:25 par dineptus

@Stephane :

Compromis : Transaction par laquelle deux parties se font des concessions mutuelles

Voile ce que e dit mon dictionnaire personnellement. Il me parait donc difficile de faire un compromis sans parler, et encore plus tout seul (à moins de dédoublement de personnalité).

83. Le mercredi 5 décembre 2012 à 13:11 par Troll de Qualité

@ Stephane (79)

Vous avez raison, j’ai “acheté”’ des dictionnaires et je les ai lus, ce que vous auriez dû faire avant de vous ridiculiser !!!

Et voici un florilège de ce qu’ils contiennent pour “compromis”…

Mediadico :
Transaction, accord avec des concessions mutuelles.

linternaute :

Accord obtenu par des concessions des parties en présence

reverso :

accord entre des parties, impliquant des concessions réciproques

thefreedictionnary :

solution, arrangement

wiktionary :

C’est le résultat d’une négociation entre les parties en présence où chacune
aura fait des concessions pour arriver à une solution commune qu’elles
devront conjointement exécuter.

laroussse :

Action qui implique des concessions réciproques ; transaction

VOUS POUVEZ RETOURNER GARDER VOS MOUTONS OU VOS CHÈVRES !!!

84. Le mercredi 5 décembre 2012 à 13:37 par Stephane

Compromis:. DROIT. Convention par laquelle deux ou plusieurs personnes décident de soumettre un litige à des arbitres.

Aucun d’entre vous n’a saisi que cette accord puisse se faire sans que les personnes negocient entre elle..(dictionnaire de l’academie francaise).
Aucun d’entre vois n’a saisi qu’un compromis peut être signe sans négociation ‘je regarde la jurisprudence, je vois que pour tel cas c’est xx annnees, je voulais yy mais je risque de me prendre zz…bon ben je crois que je vais plutôt jouer xxx, ca tombe bien, l’autre a fait le meme calcul de son cote).

On peut négocier un compromis, et on peut aussi simplement en signer un. SANS négocier. Mais je vois que les subtilités de la langue française échappe a ce cher troll, ce qui n’est guère étonnant.

85. Le mercredi 5 décembre 2012 à 16:17 par Troll de Qualité

@stephane (84)

Compromis:. DROIT. Convention par laquelle deux ou plusieurs personnes décident de soumettre un litige à des arbitres.

“convention par laquelle deux ou plusieurs personnes décident de soumettre un litige…”

“deux ou plusieurs personnes décident de soumettre…”

Pour que ces deux ou plusieurs personnes décident … il faut qu’elles en discutent préalablement et qu’elles en fassent la demande conjointement !!!
J’espère que vous n’êtes pas professionnel du droit sinon je plains vos clients.

PS Vous avez aussi oublié le compromis de vente devant notaire. Mais qui, tout comme vos élucubrations, n’a rien à voir avec ce qui pourrait se passer entre le procureur et un juge (assesseur) aux assises s’ils s’avisaient de marchander une condamnation entre 50ans et 10ans (vos propres mots, hein) et qui, je le rappelle, est le départ de votre délire.

Bon, comme je n’ai pas vocation à éduquer un con tel que vous ce sera mon dernier échange avec vous ; continuez à vous masturber le cerveau au milieu de vos chèvres.

86. Le mercredi 5 décembre 2012 à 17:42 par Nardukodonosor

Et j’applaudis les 2 gugus qui essayent de savoir ce qu’est un compromis depuis 20 posts. C’est le défaut de ce blog. Entrainés par le maître des lieux qui refusent d’admettre qu’il a tort ou s’est trompé (en même temps, il est avocat), les gens arrivent à discourir 3 heures sur une virgule dans un texte. Tu m’étonnes que le code pénal puisse être interprété dans tous les sens…

Et cher Troll, Dieu sait que je trouve simple et bien dit vos post 48 et 54.

87. Le mercredi 5 décembre 2012 à 21:21 par Troll de Qualité

@Nardukodonosor (86)

Vous avez raison, j’aurais dû arrêter dès le 2ème “opus”, on ne discute pas avec une brouette… on la pousse.

Mais le compromis étant une chose due il fallait bien développer un peu.

- - -
Spéciale dédicace pour la brouette.

“En l’état actuel de la connaissance il est désormais acquis que la contraception la plus efficace est la sodomie et la fellation mais pas forcément dans cet ordre.” Il est dommage que beaucoup de parents l’aient ignorée le moment venu.

88. Le jeudi 6 décembre 2012 à 00:26 par Stephane

>“En l’état actuel de la connaissance il est désormais acquis que la contraception la plus efficace est la sodomie et la fellation mais pas forcément dans cet ordre.” Il est dommage que beaucoup de parents l’aient ignorée le moment venu.

Au moins une chose sur laquelle nous sommes d’accord….

89. Le jeudi 6 décembre 2012 à 10:53 par RG

@80 Stephane

Les femmes ayant le dernier (et unique) mot pour garder un enfant ou pas, et compte tenu qu’aucun moyen de contraception est sur a 100%

Tenir compte également qu’à la roulette les patrons de casinos ont un avantage statistique.

90. Le jeudi 6 décembre 2012 à 13:59 par Piano

@récap59 (78)
“Et pas lui ?” Lui, il est supposé avoir le choix et copuler pour le plaisir ou pour la postérité. Il me semble que ce choix lui ait été confisqué. Avec préméditation ou a posteriori, je l’ignore, mais RD ne lui impose t’elle pas son choix à elle ? Bon c’est un cas très particulier, je conçois que la loi doive prévoir les nombreux cas dans lesquels il faut réellement secourir l’enfant comme la mère. C’est en l’occurrence sur les limites de cette mission et leur traitement que j’interroge le boss. Désolé d’avoir pollué le fil avec cette digression, je n’y reviendrai pas.

91. Le jeudi 6 décembre 2012 à 14:57 par siarres

@ Troll et stéphane
Et la masturbation ? n’est plus reconnue comme contraception , est ce une perte de culture ,ou le mépris des arts primitifs ?

A propos des droits de l homme ( Non je ne saute pas du cock .. à l’Ane !) vous pouvez lire ceci pendant que notre métre et ses commensots sont en train de se refaire une beauté :
https://www.youtube.com/watch?v=uP8…

92. Le jeudi 6 décembre 2012 à 16:23 par Troll de Qualité

@siarres (90)

Et la masturbation ?

Ça tombe fort à propos, c’est précisément ce que je conseillais à la brouette il y a un ou deux articles.

Il est vrai que ça concernait son cerveau et ses chèvres mais il n’en demeure pas moins.

n’est plus reconnue comme contraception ,

Ça n’est surtout qu’un pis-aller ou un moyen détourné de faire croire à mémère que l’on maîtrise un peu plus longtemps.

Quant aux droits de l’homme et de cette déclaration qui, si j’ai bien compris, n’a rien d’officiel… elle vise, au nom de la liberté d’expression, à empêcher le camp “d’en face” de s’exprimer.
Ça a un vieux fumet de racisme qui n’ose pas le dire plus fort. Mais pas un mot sur guantanamo ni sur le terrorisme d’état d’israel !!!

Chacun ses affinités.

Cela dit, comme c’était dans une langue imbitable, j’ai peut-être mal compris.

93. Le jeudi 6 décembre 2012 à 17:40 par Rey de los Huevones

“Mais je vois que les subtilités de la langue française échappe a ce cher troll, ce qui n’est guère étonnant.”

Effectivement, il y a des subtilités bien singulières qui peuvENT, de façon primaire, échapper à un donneur de leçons….

94. Le jeudi 6 décembre 2012 à 18:39 par récap59

Bonjour Piano (89)

“Lui, il est supposé avoir le choix et copuler pour le plaisir ou pour la postérité. Il me semble que ce choix lui ait été confisqué. Avec préméditation ou a posteriori, je l’ignore, mais RD ne lui impose t’elle pas son choix à elle ?”

Ok, la pilule pour homme n’est pas encore sur le marché. Mais il y a quand même les préservatifs…

95. Le jeudi 6 décembre 2012 à 19:12 par siarres

@Troll
C’était en anglais ,par des gens dont ce n’est pas la langue naturelle , et les traductions étaient pourtant celle de l’assemblée européenne .A peu prés bonnes ..
Naturellement la lutte pour les droits de l homme peut étre devoyée ,çà c’est vu , souvenez vous des comités vietnam ,qui oeuvraient pour la liberté et la dignité des vietnamiens et des cambodgiens aussi .On a vu…..
Que viendrait faire guantanamo et le terrorisme d’etat là dedant ,il s’agit de repousser une forme d’ordre moral religieux qui interdirait la liberté de parole et contraindrait à ” respecter” des directives contraires aux droit de l’homme
Vous dites “chacun ses affinités” , les votres sont donc favorables a ces dictats religieux ?

96. Le jeudi 6 décembre 2012 à 20:08 par Stephane

>Effectivement, il y a des subtilités bien singulières qui peuvENT, de façon primaire, échapper à un donneur de leçons…

Encore un qui confond fond et forme…habituel chez ce genre de donneur de leçons.

97. Le jeudi 6 décembre 2012 à 20:10 par Stephane

>Ok, la pilule pour homme n’est pas encore sur le marché. Mais il y a quand même les préservatifs…

Ca se perce…

98. Le jeudi 6 décembre 2012 à 20:58 par Troll de Qualité

@siarres (94)

Vous dites “chacun ses affinités” , les votres sont donc favorables a ces dictats religieux ?

En aucun cas mais les empêcher de s’exprimer n’est pas vertueux non plus, hein.

Il vaut mieux les “combattre” par de solides arguments que par la censure.

Et quand il s’agit des droits de l’Homme… parler de guantanamo ou du terrorisme d’état d’israel ne me semble pas être une hérésie.

Mais je me suis peut-être mal exprimé, toutes mes “confuses” si j’ai été obscur.

Pour le reste, j’avais écouté le discours, je viens de m’apercevoir qu’il était sous-titré… désolé, j’le f’rai plus.

99. Le vendredi 7 décembre 2012 à 09:18 par Pour le plaisir

http://www.lemonde.fr/vous/article/…

100. Le vendredi 7 décembre 2012 à 11:13 par Bol de Riz

La grammaire étant le fond et la racine de ma langue maternelle, le fait qu’un bouffon verbeux et prétentieux (issu vraisemblablement d’une boîte à bachot et ayant usé ses fonds de culottes en première année de droit, ce qui peut lui donner un vague vernis) , incapable de saisir le sens de quoi que ce soit, l’écorche est une source de grande souffrance.

101. Le vendredi 7 décembre 2012 à 12:54 par Moriarty

(#95)

° Encore un qui confond fond et forme…habituel chez ce genre de donneur de leçons.

Chez vous il n’y a ni fond ni forme, seulement de la morgue.

102. Le vendredi 7 décembre 2012 à 16:57 par villiv

y’a-t-il péril en la demeure au niveau de la CEDH ?

si péril il y a, est-il imminent  ?

s’il est imminent, est-il rémédiable ?

NON…. ce ne sont pas des sujets de BERRYER, mais des sujets d’actualités :

L’obligation de déclaration de soupçons de l’avocat ne porte pas une atteinte disproportionnée au secret professionnel

La Cour EDH a conclu, dans l’affaire Michaud c/ France, que l’obligation de déclaration de soupçons incombant aux avocats français ne viole pas l’article 8 de la Convention EDH (droit au respect de la vie privée).
Le requérant considérait notamment que l’obligation incombant aux avocats français de déclarer leurs “soupçons” relatifs aux éventuelles activités de blanchiment menées par leurs clients, qui résulte de la transposition de directives, entrait en contradiction avec l’article 8 de la Convention qui protège la confidentialité des échanges entre l’avocat et son client.
Tout en soulignant l’importance de la confidentialité des échanges entre les avocats et leurs clients ainsi que du secret professionnel des avocats, la Cour estime que l’obligation de déclaration de soupçons poursuit le but légitime de la défense de l’ordre et de la prévention des infractions pénales dès lors qu’elle vise à lutter contre le blanchiment de capitaux et les infractions pénales associées, et qu’elle est nécessaire pour atteindre ce but. Sur ce dernier point, elle retient que, telle que mise en oeuvre en France, l’obligation de déclaration de soupçons ne porte pas une atteinte disproportionnée au secret professionnel des avocats, puisque ceux-ci n’y sont pas astreints lorsqu’ils exercent leur mission de défense des justiciables et que la loi met en place un filtre protecteur du secret professionnel en prévoyant que les avocats ne communiquent pas directement leurs déclarations à l’administration mais à leur bâtonnier.


Source
CEDH, 6 déc. 2012, req. n° 12323/11, Michaud c/ France

103. Le vendredi 7 décembre 2012 à 18:30 par récap59

Le communiqué de presse du greffe de la CEDH :

http://hudoc.echr.coe.int/sites/fra…

104. Le vendredi 7 décembre 2012 à 20:03 par PAsChiennedegarde

” >Ok, la pilule pour homme n’est pas encore sur le marché. Mais il y a quand même les préservatifs…

Ca se perce…”

Quand on est un “vieux beau” et qu’on veut tremper la nouille partout, y a la vasectomie… Pas trop d’autres options puisque visiblement, il faut que l’on vous fournisse de quoi tremper la nouille et le préservatif en prime (éventuellement percé puisque la femme qui s’allonge est forcément une trainée…)

Dans l’affaire de reconnaissance de paternité, je n’étais pas dans la chambre. Vous y étiez vous pour dire que le monsieur avait mis un préservatif (habilement percé par l’infame…)?

105. Le vendredi 7 décembre 2012 à 23:29 par Stephane

>Dans l’affaire de reconnaissance de paternité, je n’étais pas dans la chambre. Vous y étiez vous pour dire que le monsieur avait mis un préservatif (habilement percé par l’infame…)?

Justement, donc contrairement a vous, je ne dis pas qu’il l’a bien voulu…La parole des femmes n’a pas plus de valeur que la parole des hommes.
Quand on est une femme et qu’on ne sait si le mec veut un gosse on a aussi le droit de s’abstenir d’ouvrir les cuisses sans moyen de contraception. Ca semble vous passer par dessus la tete ca. Mais bon c’est si facile ensuite d’imposer a l’homme qui n’y peut plus grand chose une reconnaissance de paternite alors qu’elle pourrait tres bien avorter. Parce que le probleme est la: la femme peut faire un choix, l’homme y est contraint. Belle egalite que veulent les femmes…

106. Le vendredi 7 décembre 2012 à 23:36 par Stephane

http://contraception.comprendrechoi…

Voila ce qui devrait vous faire reflechir un peu, chiennedegarde du dimanche, sur l’asymetrie totale qu’il y a quand un accident arrive.

>Quand on est un “vieux beau” et qu’on veut tremper la nouille partout, y a la vasectomie

Quand on est une “vieille belle”, on ferme ses cuisses plutot que de pourrir la vie des mecs en leur faisant un gosse dans le dos…

107. Le samedi 8 décembre 2012 à 10:46 par e**

@ Stephane #104
Quand on est une femme et qu’on ne sait si le mec veut un gosse on a aussi le droit de s’abstenir d’ouvrir les cuisses sans moyen de contraception. Ca semble vous passer par dessus la tete ca. Mais bon c’est si facile ensuite d’imposer a l’homme qui n’y peut plus grand chose une reconnaissance de paternite alors qu’elle pourrait tres bien avorter. Parce que le probleme est la: la femme peut faire un choix, l’homme y est contraint. Belle egalite que veulent les femmes…

Quand on est un homme et qu’on ne sait si la dame veut un enfant on a aussi le droit soit de s’abstenir de tremper sa nouille.

La femme peut faire un choix a posteriori, l’homme a priori : il n’est nullement contraint à avoir un rapport sexuel (sous contrainte cela s’appelle une agression sexuelle).

108. Le samedi 8 décembre 2012 à 11:36 par Stephane

>La femme peut faire un choix a posteriori, l’homme a priori

Bon alors encore un qui imagine que les moyens de contraception sont efficaces a 100%: la reponse est non

De plus la femme peut faire un choix a posteriori ET a priori. Elle non plus n’est nullement contrainte a avoir un rapport sexuel. Donc si elle tombe enceinte alors que le mec en voulait pas, c’est bien la femme qui a le plus de carte en main. Difficile a admettre hein, mais non la femme n’est pas une victime dans ce cas. Au contraire.

109. Le samedi 8 décembre 2012 à 11:39 par Troll de Qualité

@ e** (106)

Moi ce qui me sidère vraiment dans cette affaire sordide c’est que l’un comme l’autre sont manifestement des addicts au sexe à partenaires multiples et non protégés.
Et prendre le risque de se taper une MST parfois mortelle juste pour le fun c’est incompréhensible au 21ème siècle.
Le risque de se retrouver parents d’un ou d’une enfant de coup de bite entre deux portes devient risible devant tant d’inconséquence. Pour le coup on devrait les obliger à se marier !!!

110. Le samedi 8 décembre 2012 à 11:55 par e**

@ Stephane #107

Bon alors encore un qui imagine que les moyens de contraception sont efficaces a 100%: la reponse est non

Vous avez assez de mal à penser pour vous, n’allez pas vous fatiguer à essayer de le faire à ma place. Je n’ai imaginé rien d’autre que le postulat suivant : l’homme peut a priori faire le choix de ne pas avoir de rapport sexuel.

De plus la femme peut faire un choix a posteriori ET a priori. Elle non plus n’est nullement contrainte a avoir un rapport sexuel. Donc si elle tombe enceinte alors que le mec en voulait pas, c’est bien la femme qui a le plus de carte en main. Difficile a admettre hein, mais non la femme n’est pas une victime dans ce cas. Au contraire.

Personne ne vous parle de victime : il s’agit d’un monsieur et d’une dame qui entreprennent d’avoir une relation sexuelle. Si elle est non (ou mal) protégée chacun ou chacune sait quelles peuvent en être les conséquences et dispose de son libre arbitre.

111. Le samedi 8 décembre 2012 à 16:05 par Stephane

>Personne ne vous parle de victime : il s’agit d’un monsieur et d’une dame qui entreprennent d’avoir une relation sexuelle. Si elle est non (ou mal) protégée chacun ou chacune sait quelles peuvent en être les conséquences et dispose de son libre arbitre.

Encore une fois, puisque vous avez décidément beaucoup de mal a mettre en branle vos deux neurones:AUCUN moyen de contraception n’est sur a 100%. A partir de la imposer a un partenaire un enfant (et surtout la charge financière qui va avec) alors qu’on a la possibilité de ne pas le faire (avortement) n’est ni plus ni moins que du chantage.
Bien sur vous pouvez toujours prôner l’abstinence comme le pape…et prouvez une fois pour toute que vous n’avez même plus 2 neurones encore en activité.

112. Le samedi 8 décembre 2012 à 16:41 par Rôti de Veau

“Pour le coup on devrait les obliger à se marier”

Ou manger l’enfant…

113. Le samedi 8 décembre 2012 à 18:58 par Troll de Qualité

@Rôti de veau (111)

Certes, mais c’est moins cruel que de les obliger à voir la tête de l’autre le matin au saut du lit sans maqillage.

114. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:04 par e**

@ Troll de qualité

Effectivement, quand on tape dessus ça résonne mais ça ne raisonne pas : c’est donc bien une brouette.

@ Stephane, pour la dernière fois : je ne vous ai parlé ni de moyen de contraception ni d’abstinence, seulement de libre arbitre. Je ne juge ni n’approuve le comportement de la dame mais constate seulement que chacun est responsable de ses actes (dont ses coups de b*t*). Et puisque chacun sait qu’AUCUN moyen de contraception n’est sur a 100%, tirons-en les conséquences : monsieur sait courir le risque de mettre enceinte madame. Et doit s’attendre à en assumer les conséquences, point.

115. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:10 par Stephane

>Et doit s’attendre à en assumer les conséquences, point.

Les consequences d’un choix fait par la dame, et non par lui meme: celui de garder le gosse. Ca serait plutot a la dame d’assumer les consequence de faire un gosse a un homme qui n’en veut pas: ne rien lui demander apres. Celle qui doit assumer c’est la personne qui a le choix.

Mais bon avec les enclumes dans votre genre inutile de discuter…une enclume c’est fait pour taper dessus.

116. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:26 par Felix qui potuit

@Stephane
Il y a un truc qui me gêne un peu dans votre raisonnement, c’est de faire porter l’entière responsabilité du choix d’un avortement à la femme. Certes, l’enfant est implanté dans l’organisme de la femme, mais il “appartient” (si l’on peut dire) autant à l’homme. Du moment qu’on a un rapport pouvant mener à procréation, et qu’on soit un homme ou une femme, on sait qu’on pourra être amené à assumer la responsabilité d’un enfant, capote ou pilule ou pas. Un avortement, c’est une opération chirurgicale, dont le but est de mettre fin (certes dans un cadre légal) à une vie humaine. Ce n’est pas une décision qui se prend à la légère, comme celle de mettre un capote. Alors c’est un peu facile de dire que la femme “impose” l’enfant à l’homme. Il a couché, il savait qu’il “prenait le risque” d’avoir un enfant, personne ne l’a forcé.

117. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:37 par Stephane

>Il y a un truc qui me gêne un peu dans votre raisonnement, c’est de faire porter l’entière responsabilité du choix d’un avortement à la femme. Certes, l’enfant est implanté dans l’organisme de la femme, mais il “appartient” (si l’on peut dire) autant à l’homme.

Sauf que imaginons un homme qui veuille etre pere, la femme tombe enceinte et decide d’avorter. Que peut faire l’homme ? Forcer la femme a avoir le gosse et lui faire payer une pension a elle…ha bah non il peut pas…

“Il a couché, il savait qu’il “prenait le risque” d’avoir un enfant, personne ne l’a forcé.”
Replacez il par elle. Donc question assumer les choses, je pense que ce sont plutot les femmes qui n’assument par leur choix. Si elles veulent un pere, qu’elle choisissent mieux avec qui elles couchent.

118. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:38 par Troll de Qualité

@ e** (113)

je suis d’accord avec vous sur le raisonnement à ce petit détail près.

Le monsieur savait probablement qu’une dame qui se couche en se déshabillant quand on lui dit de sasseoir doit être le trophée à décrocher par tous les participants au grand prix du Jockey Club (tm).

Il a dû faire le pari que, dans la cohue, ses petits soldats ne feraient pas le poids ; ça ne l’exonère aucunement de sa responsabilité éventuelle mais ça peut expliquer en partie ses réticences à assumer.

D’autant que ce jour**-là tous les deux ont peut-être fait du “speed-dating” intensif.


** Je parierais plutôt pour le soir mais je n’y étais pas… Alors je ne peux que conjecturer…

119. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:41 par e**

Cela confirme qu’une brouette est faite pour transporter des idées reçues. Quelqu’un peut il expliquer à Stephane que l’on peut se situer en amont du rapport sexuel (le consentir ou pas) afin d’éviter d’avoir à en supporter les conséquences en aval?

Ou encore que si on veut bien sortir du cas de Rachida D. et de X ou Y (d’où l’utilisation de “dame” et “monsieur” dans mes interventions) il peut arriver que la dame tombe enceinte sans l’avoir voulu (et donc sans intention de piéger le monsieur)…?

120. Le samedi 8 décembre 2012 à 19:47 par Stephane

A ces cheres enclumes qui n’imaginent le rapport sexuel que comme ayant pour finalité la procréation..de bon petits c(h)réti(e)ns pret a imposer leur vision du monde. Un jour ils verront qu’en aval y a un barrage, et que la seule personne qui decide d’ouvrir/fermer les vannes est la femme. Bon bien sur il faudrait que leur capacite de reflexion aille un peu plus loin que leur vision étriquée de la sexualite. Pas demain la veille avec leurs idées reçues de leur curé.

121. Le samedi 8 décembre 2012 à 20:20 par e**

Comment faire entrer une brouette dans le minibar d’une chambre d’hôtel?

En lui affirmant que c’est impossible.

122. Le dimanche 9 décembre 2012 à 12:30 par Lecteur choqué

@eolas

Le niveau des commentaires sur votre blog est dangereusement bas.

Allez vous tenter d’y remédier ?

Merci

123. Le dimanche 9 décembre 2012 à 15:11 par Investiga-France

Merci pour cette information. Hélas c’est avec beaucoup de retard que j’en prends connaissance

124. Le dimanche 9 décembre 2012 à 20:35 par Le Saigneur Des Agneaux

@e** (120)

Ça doit venir de la malédiction qui frappe les Stephane.

125. Le lundi 10 décembre 2012 à 10:12 par Muscardin

@Stéphane.

Votre vision étriquée de la responsabilité fait peur. Surtout si vous considérez avoir une vision large de la sexualité…

126. Le lundi 10 décembre 2012 à 14:20 par Stephane

>Votre vision étriquée de la responsabilité fait peur.

Vous, vous êtes du genre a vous défausser des vôtres sur le donneur d’ordre. C’est vous qui me faites peur.

127. Le lundi 10 décembre 2012 à 22:01 par Le Saigneur Des Agneaux

A propos de responsabilité et des donneurs d’ordre que pensez-vous des animateurs de la radio australienne qu’on oblige à venit chialer la corde au cou à la télé du coin après leur “coup d’éclat qui déchire”.

Et qui expliquent tranquillement que cette bavure était enregistrée et donc pas en direct-live mais que leur direction l’avait jugée tout à fait politiquement correcte avant d’autoriser la diffusion.

Qui est le plus pourri et n’assume pas sa responsabilité dans cette histoire glauque ?

128. Le lundi 10 décembre 2012 à 23:29 par BZHACHE

Mon cher Confrère,
Pouvez vous faire en sorte que ce (votre?) blog reste ce qu’il n’aurait jamais du cessez d’être ?
VBD

129. Le mardi 11 décembre 2012 à 02:07 par Stephane

>que pensez-vous des animateurs de la radio australienne qu’on oblige à venit chialer la corde au cou à la télé du coin après leur “coup d’éclat qui déchire”.

Qu’ils sont ridicules…(de venir chialer…) Ils devraient clairement dire qu’on va pas s’empêcher de faire des blagues téléphoniques pour ça. D’autant plus que ça concerne des personnes publiques qui jouent bien des médias quand ils le veulent.

>Qui est le plus pourri et n’assume pas sa responsabilité dans cette histoire glauque ?

Celle de sa hiérarchie qui a du lui foutre un blâme. (voire pire, la menacer de la licencier pour ‘faute’)
De cette société anglaise qui porte un intérêt stupide a la royauté.
Puis un peu a elle aussi pour être assez conne pour croire que la Reine d’Angleterre passerait par le standard…

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« octobre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031

Contact