Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fonctionnaires des greffes, parlons-en

Par Cyberkek, greffier correctionnel


Bien, on nous propose une réforme “ambitieuse” pour la justice du XXIème siècle… Et si déjà, au moins, il était possible de travailler au XXème?

Parce que nous sommes aujourd’hui considérés plus comme des serfs dociles que des techniciens du droit, not’bon maître. D’aucuns murmurent que l’on aurait vu nos représentants nationaux nous flatter l’encolure il y a peu, ça soulage un peu les escarres du joug…

Parce qu’il y a pénurie de plumes d’oie et de lampes à pétroles et que nous devons partir au petit matin, après une audience tardive la veille, afin d’éviter que nos enfants ne nous voient voler leurs feuilles de dessins où il reste un verso utilisable…

Parce que nous travaillons gratuitement à permettre aux magistrats de rendre justice au nom du peuple français et que même cette gratuité, nous dit-on, est déjà trop chère payée…

Parce que nous n’avons plus le temps d’audiencer, de mettre en forme, d’exécuter les décisions alors qu’il nous reste les vitres à faire, les seaux à vider après la pluie, les murs de cartons d’archives à maçonner et panser les plaies des collègues qui ont eu le malheur de rencontrer un justiciable exaspéré par notre lenteur…

Parce que, même si nos compétences procédurales importent peu, nous serons tenus pour responsables des erreurs qui viendraient à se produire car, n’oublions pas, nous sommes de dangereux laxistes qui faisons rien qu’à saborder le travail des services de police pour relâcher dans la nature de dangereux multirécidivistes…

Parce qu’enfin, nous sommes si omniprésents à tous les stades de la procédures que l’on ne nous voient même plus.

Allez, je caricature, c’est souvent le cas quand le ridicule de cette situation vous prend à la gorge.

Mais quand même, ne pas considérer le greffier comme un collaborateur compétent du juge, c’est avant tout entériner la désuétude de notre système judiciaire et les conséquences pour les citoyens qui attendent une réponse des tribunaux à leurs déboires. Ce qui est mauvais pour la démocratie.

Mais quand même, ne pas reconnaître que les décisions prises en assemblée générale des fonctionnaires sont conditionnées au bon vouloir des magistrats chefs de juridiction et non à l’aval de notre hiérarchie, c’est aussi mauvais pour la démocratie. Il suffit de voir comment s’atteint péniblement le quorum des dites assemblées, parfois en allant rameuter quelques bonnes volontés dans les bureaux, sur les directives des chefs de cour.

Mais quand même, ne pas comprendre que notre statut de fonctionnaire collaborateur des magistrats garantit aussi l’indépendance de ces derniers, c’est encore mauvais pour la démocratie.

Mais quand même :

Vous connaissez de nombreux emplois où, au sortir de votre formation, une fois votre affectation connue, les saisies immobilières dans mon cas, vous n’avez pas droit à une formation complémentaire sur vos attributions parce que « la procédure des saisies, c’est trop complexe » ?

Vous connaissez de nombreux emplois où vous attendez plusieurs semaines après votre prise de fonction pour obtenir les moyens techniques et informatiques de faire ce pour quoi vous êtes plus ou moins bien formés ?

Vous connaissez de nombreux emplois où vous commandez les tampons nécessaires à vos fonctions (« Marianne », « extrait des minutes », formule exécutoire, etc.) et obtenez votre mutation deux ans plus tard sans en avoir vu un seul ?

Vous connaissez de nombreux emplois où vos commandes de papeterie sont, par principe, divisées par deux, au mieux, des fois que vous souhaitiez les utiliser pour rendre à vos enfants les feuilles volées plus haut ?

Vous connaissez beaucoup d’emplois où vous vous retrouvez à faire tout, et parfois n’importe quoi, sauf ce qui est votre métier, et où l’on ne vous reconnaît même pas cette polyvalence ?

Vous connaissez beaucoup de secteurs d’activité où votre réputation de mauvais payeur va bientôt vous interdire d’avoir recours à la poste, aux médecins ou aux interprètes ?

Vous connaissez des secteurs d’activités qui servent autant d’argument électoraliste et populiste au point de fragiliser l’ensemble d’un système patiemment élaboré ?

Le résultat de tout ça, c’est le rang enviable du « pays des droits de l’Homme » à la CEDH.

Le résultat, c’est le citoyen qui en paie le prix.

Le résultat, c’est notre exaspération aujourd’hui.

Commentaires

1. Le mercredi 23 avril 2014 à 20:24 par Alix

“Parce que…”
“Vous connaissez…”
“Le résultat…”

Que d’anaphores !!

2. Le mercredi 23 avril 2014 à 23:29 par cyberkek

Y a des études littéraires qui laissent des traces dans une vie… et vous avez oublié le “quand même”. ;o)

3. Le jeudi 24 avril 2014 à 12:49 par ChefOuiChef

Mince !
Un greffier qui sait composer un texte intéressant !
Je croyais que le Greffier était assigné aux photocopies !
;-)

soyons sérieux : Triste ! Triste Justice !

4. Le mardi 29 avril 2014 à 00:13 par yvette schroyens

Mon mari a été condamné à 2ans et demi de prison ( avec la peine planchée ), pour violence conjugale, il a été condamné en 2013 en Mai, ça fait 1 an qu’il est en prison, et il a reçu du ministère de la justice de Toulouse, par le biais du greffe de la prison de Perpignan, que sa fin de peine était prévu pour le 11 Juillet 2014, j’ai téléphoné a ce Ministère de la Justice, il s’est avéré qu’il se sont trompé d’année, ce n’est pas en 2014 qu’il doit sortir mais en 2015, c’est une erreur de frappe d’après eux, est qu’on faire quelque chose sur cette erreur de frappe ?, est un vice de forme ?, ou autre ?, merci de m’éclairez ?, et depuis 1 an qu’il est en prison le JAP lui refuse toute sortie, pour aller voir pour du travail, il lui refuse même 3 jours, est ce normal ?, il faut dire qu’il a récidiver, en 2012 il a pris 6 mois de prison avec sursis et 2 ans de mise à l’épreuve, il me parle de suicide et ça m’inquiète beaucoup, merci de me donner des renseignements

5. Le mardi 29 avril 2014 à 14:40 par Egidio

Chère Yvette, croyez-vous vraiment que c’est l’endroit pour exprimer votre détresse ? Un greffier n’est pas là pour vous renseigner, qui plus est, sur ce blog d’autant plus que votre demande est plutôt une demande de conseil que, seul, un avocat peut vous apporter. Il existe des consultations gratuites d’avocats. Bon courage.

6. Le jeudi 8 mai 2014 à 19:45 par LD

Savez-vous ? c’est guère plus brillant dans les hôpitaux publics !
LD

7. Le lundi 12 mai 2014 à 19:09 par Sylvestre

Sur les points relevant de l’(in)organisation logistique (attribution de matériel…) et des délais hallucinants qui peuvent aller avec vous pourriez voir la même chose dans un certain nombre de grand groupes privés. L’argent n’achète pas (toujours) la compétence.

Par contre si les mêmes grands groupes travaillaient dans les conditions que vous citez ils se retrouveraient sans doutes aux prudhommes…

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« septembre 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930

Contact