Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Un nouveau confrère

Je me rendais hier à une audience quand j'ai été surpris d'un certain tumulte. Un déploiement de gendarmes des grands jours, des voitures stationnées dans la Cour du Mai, et une grosse affluence près de la première chambre de la cour d'appel. Mercredi, me disais-je, c'est l'heure de l'éclosion des petits, à savoir : prestation de serment des avocats.

Mais là, c'était la foule des grands jours. Bah, pas le temps : la liberté m'attendait dans un prétoire ; telle la victoire, j'accourus donc à ses mâles accents[1].

Ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai compris.

J'ai un nouveau confrère, qui a prêté serment hier.

Dominique de Villepin en robe d'avocat, dans la salle d'audience de la première chambre de la cour d'appel. Il porte sous la robe ce qui semble être un maillot de type T-shirt, et a donc le nœud papillon blanc des prestations de serment attaché autour du cou.

Bienvenue, cher Confrère.

Comme vous êtes tout nouveau, il est d'usage, pour un ancien comme moi, de vous donner quelques conseils confraternels. Voici le premier : la robe se porte toujours avec une chemise, blanche de préférence, et impérativement le jour de la prestation de serment. En effet, le nœud papillon blanc qui se porte à cette occasion est beaucoup plus classe porté sous un col que comme un collier de chien.

Surtout quand la télé est là.

J'ai dit par le passé des horreurs sur vous. Naturellement, comme vous êtes désormais un confrère, je n'en pense plus un mot. Connaissant votre style, je frémis d'impatience à l'idée de vous entendre plaider un jour. Êtes-vous dans le pénal ?

Je veux dire : comme avocat ?

Notes

[1] On va voir les bons citoyens qui connaissent leurs classiques.

Commentaires

1. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:06 par deilema

quel oeil aiguisé! au JT, je n'avais pas vu le coup du col roulé style enseignant syndiqué ;) pensez-vous que ce soit en prévision d'une future manif du barreau?

2. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:07 par Matt Murdock

D'après ce que j'ai entendu à la radio (France inter), son cabinet (dans le 17ème) est spécialisé dans le droit international. Choix assez logique venant d'un ancien ministre des affaires étrangères.

Eolas:
Vous pensez au droit luxembourgeois ?

3. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:07 par deilema

ce qui devait être drôle c'est que les jeunes confrères tout frais sortis de l'EFB devaient en porter, eux, des chemises!

4. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:12 par Sabine

Je préfère la ligne d'avant: "Liberté ! Liberté chérie..." ;)

5. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:20 par Acuel

Justement en parlant de droit Luxembourgeois,

Comment se fait-il que Me De Villepin ait pu être autorisé à prêter serment alors qu'il est me semble-t-il impliqué jusqu'au col roulé dans l'affaire Clearstream.

Eolas:
Parce qu'il est présumé innocent, bien qu'il soit avocat.

6. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:25 par Loop

Ah le col roulé! ;-)
J'aime beaucoup la fin de votre billet !

7. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:26 par Piotr

Une passerelle peut en cacher une autre...

Et dans quelques années : magistrat au pole financier!

8. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:34 par villiv

effectivement, c'est mieux avec la chemise : www.lefigaro.fr/politique...

Euh, sinon, Eolas, j'ai adoré votre petite pique :

"Êtes-vous dans le pénal ?
Je veux dire : comme avocat ?"

pfouahhhh... que pourrait-il répondre à cela ?

"non-oui enfin non, mais si... probablement en tout cas, mais plutôt non quand-même... enfin, vous me comprenez n'est-ce-pas cher Confrèèèèère ?!"



9. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:36 par egan

>>On va voir les bons citoyens qui connaissent leurs classiques.

Moi m'sieur, moi m'sieur !
C'est la Marseillaise m'sieur !

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

10. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:45 par mytho

Mon Cher Confrère Eolas, je vous trouve bien condescendant avec ce nouveau confrère.........je ne comprends pas.

Eolas:
Comment ? Je lui souhaite la bienvenue et lui prodigue de judicieux conseils...

11. Le jeudi 10 janvier 2008 à 17:49 par Gavot

In cauda venenum

12. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:07 par OX

Liberté, liberté chérie...
__
OX

13. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:16 par kara

Bonjour,

Quelqu'un pourrait-il m'éclairer quant à savoir comment il est possible de devenir avocat "sur dossier".

Il est écrit dans l’article du Figaro : « L'ex secrétaire général de l'Elysée sous Jacques Chirac a accédé à la profession d'avocat sur dossier, en vertu de ses diplômes - une licence en droit et le diplôme de l'ENA -, de la recommandation de deux membres du barreau et de sa carrière juridique dans l'administration. »

Le fait que Dominique Galouzeau De Villepin soit avocat ne me pose aucun problème mais je m’interroge, par curiosité, sur les modalités d’accès au Barreau.

Deux questions ;

- A-t-il intégré l’EFB sur dossier, et donc, passé le concours de fin d’études ? Où a-t-il intégrer directement le barreau, sans passer par la CAPA ?
- Où trouver ces dispositions (qui ne figurent pas dans le décret du 17 septembre 2003) ?

Merci pour vos réponses.

14. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:20 par Courteline

Vers la Cour vous avez accouru, même si d'avance c'était couru. Mais tout comme la robe mérite une chemise blanche, le passé simple mérite un "s" final, comme dans "je le mis en examen, mais tout cela appartient désormais au passé".

15. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:20 par PEB

Décidément la robe se porte bien chez les émarques et anciens ministres en ce moment. La mode en a été lancée pour la saison automne-hiver 2008 par un certain JFC si je ne m'abuse.

Je ne comprend pas pourquoi ces gens-là veulent quitter le service de l'Etat, la puissance, la dignité et la majesté des institutions ainsi que la pompe qui y est associée.

Nos hommes publics et néanmoins hauts fonctionnaires auraient-ils pris le goût du risque?

Eolas:
Si j'en crois mes fiches, Jean-françois Copé n'a pas quitté le service de l'Etat en intégrant notre Barreau : il est maire de Meaux, président du syndicat de commune, député et président du groupe UMP. Il doit être un excellent serviteur, pour avoir autant de maîtres...

16. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:27 par PEB

@12: Ce transfert existe aussi dans le cas des avocats fiscalistes qui sont en fait d'anciens inspecteurs des impôts (vérificateur ou rédacteur de procédures). Ils perdent la solidarité de leurs anciens collègues en travaillant désormais "pour le camp d'en face." Mieux rémunérés, ils prennent des risques professionnels plus élevés car seules leur compétence personnelle, leur réputation et leur bonne fortune pourront leur assurer leur pain quotidien. Plus de droit à l'erreur!

Je ne connais pas les conditions exactes.

17. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:40 par Alex

@12: Serait-ce l'article 98 du décret du 27 novembre 1991?
M. de Villepin est un ancien agent de catégorie A du ministère des affaires étrangères, et a exercé des activités juridiques (du moins j'imagine) en cette qualité pendant au moins huit ans.
www.cnb.avocat.fr/VieProf...

18. Le jeudi 10 janvier 2008 à 18:46 par Oli pas brius

Un ex premier ministre qui se lance dans le dur métier d'avocat.....le voilà redescendu sur terre et en proie à la réalité (si celà n'était déjà fait).

Il va découvrir, à défaut de se trouver rapidement une clientèle, les dures réalités de la profession et son cortège de charges fixes.

Lui qui dit être 'venu trop tard dans un monde trop vieux' va trouver que la divine Providence n'est pas d'un grand secours et que les plaidoiries enflammées avec citations en latin d'eglise ne sont plus d'actualité dans la Justice du XXIe siècle.

Je lui souhaite néanmoins, bien confraternellement, bienvenu au Barreau de Paris.

19. Le jeudi 10 janvier 2008 à 19:16 par OX

@ kara #12
Les conditions d'accès "sur dossier" sont décrites dans deux articles du décret organisant la profession d'avocat du 27/11/1991:
www.cnb.avocat.fr/VieProf...

Vous pouvez trouver une version consolidée et complète de ce décret ici:
www.legifrance.gouv.fr/te...

Mais je comprends votre question: les textes concernant notre profession sont assez nombreux, et leurs intitulés souvent trop vagues pour évoquer quoi que ce soit chez le profane...
__
OX

20. Le jeudi 10 janvier 2008 à 19:27 par mytho

oui cher Eolas, bien sûr....mais on ne peut pas dire qu'il ne soit pas doué d'une éloquence certaine, de classe (en apparence, en privé c'est différent..) et d'une intelligence redoutable...

Eolas:
Vous voulez dire que vous le voyez en secrétaire de la conf' ?

21. Le jeudi 10 janvier 2008 à 19:35 par mytho

ah..tout de suite les grands mots......quoique qu'avec sa culture, je ne pense pas qu'il serait le dernier....mais ne niez pas qu'il a de l'éloquence...ne soyez pas de mauvaise foi..s'il vous plaît!

Eolas:
Je ne nie pas : il aurait fait un très bon second, n'était la limite d'âge.

22. Le jeudi 10 janvier 2008 à 19:57 par Fieffégreffier

Un col roulé, un beau noeud pap, une grosse affluence... Tiens d'ailleurs, dans ce public présent dans la salle on a même vu...
www.lemonde.fr/web/imprim...

23. Le jeudi 10 janvier 2008 à 19:59 par mytho

oui, c'est vrai qu'il est un peu "mis en examen" mais bon... l'on sait que la signification de ce terme est pour remplacer celui "négatif" d'inculpé...la présomption d'innocence...et puis combien de confrères, malgré leur statut (éminents confrères, éminents) font des choses pas très belles, enfin des choses réprimées par la loi...et ces choses sont bien couvertes pas notre Ordre...ah la la...où est la justice là dedans...grand Dieu....je deviens comme Gonzague de la sainte brique...aigrie, ne croyant plus en rien...vite un prozac.

24. Le jeudi 10 janvier 2008 à 19:59 par Attila reloaded

@ 4, 9, 11 : Dommage ou heureusement, les commentaires sont silencieux. Not'Maître des lieux ne m'aurait de toute façon pas permis de siffler.

25. Le jeudi 10 janvier 2008 à 20:02 par Petit nouveau

En tout cas, je puis vous confirmer qu'il avait l'air plus reposé et plus bronzé que la plupart des autres jeunes collaborateurs venus prêter serment.

Enfin, bon, moi je suis content, on m'a vu à la télé et ça a fait plaisir à ma grand-mère...

26. Le jeudi 10 janvier 2008 à 20:26 par AFP

tempsreel.nouvelobs.com/a...

Selon cet article, la prestation de serment s'accompagne de la signature d'un document par lequel le futur avocat indique ne pas être mis en examen...
Peut il desormais opposer le secret professionnel aux magistrats? Bénéficier des dispositions particulière en matière de perquisitions, sonorisation...?
Cette prestation de serment ne paraît pas avoir été du goût de tout le monde.

Eolas:
Non, rien de tel, ou alors ça a changé. Mais l'impétrant doit être recommandé par deux avocats ayant au moins dix ans d'ancienneté ou ancien secrétaires de la conférence, et a un entretien avec un membre du conseil de l'ordre. Le bâtonnier Charrière-Bournazel (qui vient d'entrer en fonction, d'ailleurs, Mazel Tov, cher confrère) est parfaitement au courant de la situation judiciaire de Maître Galouzeau de Villepin qui plus est. La décision a donc été prise en connaissance de cause. J'ajouterai que pour ma part, avoir été secrétaire général de l'Elysée, ministre des affaires étrangères, ministre de l'intérieur et premier ministre n'est pas particulièrement infamant.

27. Le jeudi 10 janvier 2008 à 21:14 par tagada

"Êtes-vous dans le pénal ?
Je veux dire : comme avocat?"

Excellent!

La justice se rapproche des justiciables, et réciproquement.

28. Le jeudi 10 janvier 2008 à 21:22 par JR

Êtes-vous dans le pénal ?
Je veux dire : comme avocat ?

A quoi pensiez-vous ??? :D

29. Le jeudi 10 janvier 2008 à 21:33 par phil

on peut au moins lui reconnaitre l'expertise du statut de témoin assisté et de mi en examen... ça vaut tous les livres, non ? (chuis publiciste...)

Eolas:
Mon confrère Nicolas S. vous rétorquerait qu'il lui manque l'expérience de la détention.

30. Le jeudi 10 janvier 2008 à 21:36 par David

La photo est terrible ! On dirait Eric-Emmanuel Schmitt !...

31. Le jeudi 10 janvier 2008 à 21:39 par Serge

« Je veux dire : comme avocat ? »

Ça me rappelle le jour où Me Collard a gagné un procès. Comme justiciable.

32. Le jeudi 10 janvier 2008 à 22:40 par Kharkov

@8:

Il est clair comme de l'eau de ruisseau qu'avocat d'affaire aurait posé quelques problèmes...

33. Le jeudi 10 janvier 2008 à 22:50 par berli

À entendre tout ces éminents avis, M. Villepin ne serait pas compétent.
Qu'ainsi il soit : mais en quel domaine aurait-il pu exceller ?
Encore un problème d'orientation.

Eolas:
Où diable ai-je dit qu'il n'était pas compétent ?

34. Le jeudi 10 janvier 2008 à 22:55 par Stéphane Boudin

Dommage pour DDV puisque je note d'après l'article du Figaro qu'il a actuellement 54 ans. Quand on sait que statistiquement un avocat est à l'apogée de sa carrière à 50 ans, on se dit qu'il a malheureusement raté le coche.

Eolas:
DGDV : pour une inscription au Barreau, contrairement à la signature d'un décret, les noms d'usage ne sont pas admis. Quant à votre remarque, c'est amusant : tout le monde s'accorde pour dire que l'apogée de sa carrière a bien eu lieu
à ses cinquante ans .

35. Le jeudi 10 janvier 2008 à 22:58 par Stéphane Boudin

@ 33 : en droit pénal pardi ... comme cobaye, évidemment !

36. Le jeudi 10 janvier 2008 à 23:04 par J M

Marrant ça. La famille s'élargit. Et comme le dit la chanson, on choisit ses amis.
Une curiosité ce soir, sur TF1, chaîne hautement culturelle s'il en est, mais qu'il m'arrive parfois de regarder (je réciterai 3 pater noster), avec la madame la commissaire.
Elle eut maille a partir avec un juge (mort au début, la victime donc) qui a lui seul enflammait toute une banlieue, et un avocat qui a eu ce mot fameux (presque du Cambronne): "Je ne collabore pas avec la police: je suis avocat".

J'ai trouvé intéressant cette stigmatisation de ce pan de la justice, pour le vulgum moyen qui regarde ces épisodes.

PS: je n'invente rien, des fois que cela puisse passer pour des propos diffamatoires.

Eolas:
Las ! Si ce n'était que sur TF1 que l'on voyait cela... Le service public n'est pas en reste...

37. Le jeudi 10 janvier 2008 à 23:10 par Mani

Qui a dit que la profession n'était pas classe ?

M'enfin, vous avez l'air malin avec votre noeud pap' ...

Eolas:
On ne le met que pour la prestation de serment.

38. Le jeudi 10 janvier 2008 à 23:23 par Vicnent

"Êtes-vous dans le pénal ?
...
Je veux dire : comme avocat ?"

Mort de rire : Eolas, vous me devez un clavier !!!!

39. Le jeudi 10 janvier 2008 à 23:50 par Raph

"j'accourus donc à ses mâles accents"
Le procureur expirant
A vu votre triomphe et votre gloire ?

40. Le vendredi 11 janvier 2008 à 01:35 par toto

Pourquoi chercher des noises à DDV pour l'affaire Clearstream alors qu'il est clair que sa mise en examen et toute cette médiatisation a essentiellement une motivation politique.

Si Sarkozy n'avait pas été élu président cela serait retombé tout de suite à l'eau...

Eolas:
Ce qui semble vous avoir échappé est que précisément le fait que la dénonciation calomnieuse ait eu un motif politique est au cœur de l'affaire. D'où votre incompréhension. Car ce que vous dites en conclusion est que si la calomnie avait marché, la victime n'aurait pas été en mesure de faire valoir ses droits. Vous trouvez que c'est une justification ? Votre hostilité personnelle à la victime ne vous dispense pas d'un minimum d'honnêteté intellectuelle.

41. Le vendredi 11 janvier 2008 à 07:59 par Koga

Je me posais une question. Quand on va sur le site du barreau de Paris, et qu'on tape "Sarkozy" on trouve notre cher Président, enfin plutôt votre cher Président (car je suis Belge). Comment est-ce possible? Je sais qu'il a un cabinet, mais je ne savais pas qu'il était encore inscrit au barreau? N'y a-t-il pas incompatibilité entre ses hautes fonctions publiques et privées?
Bizarre!

Eolas:
C'est une tradition remontant à la IIIe république (Poincaré, je crois) qu'un avocat élu à la présidence de la République puisse demander à ne pas être omis du tableau. Mitterrand en son temps était aussi resté avocat. Il va de soi que cette inscription ne permet au président de la République d'accomplir aucun acte de sa fonction d'avocat.

42. Le vendredi 11 janvier 2008 à 09:22 par Pégase

Notez que Me DDV a eu droit au "tourniquet" comme tout le monde: nous sommes donc tous égaux sous la robe....sauf pour les délais d'inscription (deux mois avant la prestation pour les "petits" frais emoulus de l'EFB et des CRFPA, que vous oubliez souvent.)

43. Le vendredi 11 janvier 2008 à 09:28 par pseudo

ça faisait 2 jours que les médias l'annonçaient et en parlaient.
je me demandais si vous alliez nous écrire un billet et voilà c fait!merci
le noeud pap' porté façon canine c'est hyyyyyyyyyper classe!
n'oublions pas que lors de cette prestation de serment il y avait aussi tous ces nouveaux (mais anonymes). félicitations à vous aussi :-)

44. Le vendredi 11 janvier 2008 à 09:49 par loulou

Maitre Eolas cachant une batte de baseball derrière son dos se trouve a coté d'un troll assommé, portant une longue bosse sur le sommet du cuir chevelu. Un texte 'Commentaire modéré par troll détector(tm)' surplombe l'image.

Eolas:
Réessayez avec la version polie et vous aurez peut-être une réponse.

45. Le vendredi 11 janvier 2008 à 10:50 par grumlee

une chemise blanche...

prenez garde au "noir de cou"
www.youtube.com/watch?v=N...

46. Le vendredi 11 janvier 2008 à 10:58 par Fred

pour revenir au sujet qui m'intéresse plus que l'avenir professionnel de DDV.

Comment se passe une prestation de serment? Ils prononcent un texte particulier au garde à vous la main sur le coeur?

Quels sont les professions incompatibles avec l'exercice du métier d'avocat?

merci

Eolas:
Le greffier en chef lit la formule du serment de l'avocat : "Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignitié, conscience, indépendance, probité et humanité." A l'appel de leur nom, chaque impétrant s'avance, lève la main droite, et, regardant le président dans les yeux (et non le photographe officiel), dit "je le jure". Toutes les professions sont incompatibles avec la profession d'avocat, sauf une : l'enseignement.

47. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:06 par Charles Henri

@Fred. Quels sont les professions incompatibles avec l'exercice du métier d'avocat?

Les gens honnêtes ne peuvent y accèder.

48. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:20 par OX

Tiens, puisque nous discutons d'un sujet plus léger, j'en profite pour faire un hors-sujet.

Pourquoi revenez-vous à l'ancien système d'inclusion dans le billet pour vos commentaires?

Est-ce pour des raisons pratiques ou parce vous ne voulez pas que le nombre de vos réponses influe sur le nombre de commentaires?

J'ai remarqué une certaine inflation de commentaires depuis que vous avez mis en place le compteur de réponses Eolas, et il me semble que les commentaires destinés à vous faire réagir (comprendre: provocateurs) en ont profité pour devenir plus fréquents.

Mais peut-être me trompé-je.
__
OX

Eolas:
Les raisons sont multiples : le plug-in Comback, malgré ses mérites, ne me donne pas entièrement satisfaction ; notamment en cas de commentaires nombreux à rattraper, il devient franchement peu pratique (il affiche peu de commentaires par page, et uen fois la réponse validée, renvoie sur la page des commentaires généraux et non de comback. A la longue, c'est horripilant. De plus, mes colocataires utilisent pour répondre un système d'inclusion. Je ne vois pas de raison de répondre d'une manière différente qu'eux. Enfin, cela permet de réactiver le fil RSS spécial conçu par Tortue Cynique qui ne reprenait que les commentaires auxquels je répondais.

49. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:32 par Dav

(et pourquoi ecrivez-vous Mazel Tov, alors que c'est Mazal Tov?)

Eolas:
Au catéchisme, j'étais toujours le dernier de la classe en Hébreu.

50. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:39 par Avocat Breton

Je me posais une question sur le noeud pap' :
il doit s'agir d'une coutume uniquement parisienne, non ? parce qu'il n'en a jamais été question lorsque j'ai prêté serment au Parlement de Bretagne à RENNES.

Un mot sur nos hommes politiques qui ont été ou sont encore avocat.

Pour l'avoir vécu, ça fait quand même bizarre d'entendre en salle d'audience que telle société est représentée par le cabinet SARKOZY (peut-être des idées bêtes liées à l'indépendance de la justice ?)

Moi aussi, votre humour m'a détendu pour la journée

Eolas:
Oui, à Rennes, les avocats portent la coiffe en dentelle lors de la prestation de serment.
Et oui, cela fait bizarre d'entendre le cabinet Sarkozy, car il n'existe pas de cabinet Sarkozy : le cabinet Claude & Sarkozy est devenu Claude & Associés.

51. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:53 par OX

> Avocat Breton
Bonjour Confrère!
Le noeud pap' est bien une tradition, mais pas exclusivement parisienne.
Devant la Cour d'Appel de DOUAI, le noeud papillon est obligatoire (pour les hommes, s'entend), ainsi que les gants blancs, lors d'une prestation de serment d'avocat.
Et cet usage se répète par la suite lors des audiences solennelles, au Tribunal de Grande Instance de LILLE, tout au moins.
Conf.
__
OX

52. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:53 par NicoB73

En me mettant à la place des autres impétrants, cela doit avoir un certain cachet d'avoir dans sa promotion un ancien Ministre, ancien Premier Ministre (et actuel mis en examen) prononcer d'une voix de stentor (ou de soprano?) le traditionnel "je le jure".

Le billet du monde ne dit pas s'il a glissé en se précipitant devant les membres de la Cour pour ce faire, ce qui est arrivé à une confrère en talons aiguilles qui visiblement n'avait pas été prévenue du fait que le parquet est régulièrement et abondamment ciré à cet endroit précis, et qui est passée à la postérité en prêtant serment quasiment sur le dos.

Verra-t-on la photo de DGDV à la bibliothèque de l'ordre sur Paris Match ? Ou la mention d'une information disciplinaire ouverte à son encontre dans le Bulletin du Bâtonnier en cas de condamnation définitive pour calomnie, faux et usage de faux, vol et recel ?

Quel suspense.

53. Le vendredi 11 janvier 2008 à 11:53 par NicoB73

En me mettant à la place des autres impétrants, cela doit avoir un certain cachet d'avoir dans sa promotion un ancien Ministre, ancien Premier Ministre (et actuel mis en examen) prononcer d'une voix de stentor (ou de soprano?) le traditionnel "je le jure".

Le billet du monde ne dit pas s'il a glissé en se précipitant devant les membres de la Cour pour ce faire, ce qui est arrivé à une confrère en talons aiguilles qui visiblement n'avait pas été prévenue du fait que le parquet est régulièrement et abondamment ciré à cet endroit précis, et qui est passée à la postérité en prêtant serment quasiment sur le dos.

Verra-t-on la photo de DGDV à la bibliothèque de l'ordre sur Paris Match ? Ou la mention d'une information disciplinaire ouverte à son encontre dans le Bulletin du Bâtonnier en cas de condamnation définitive pour calomnie, faux et usage de faux, vol et recel ?

Quel suspense.

54. Le vendredi 11 janvier 2008 à 12:01 par groquick

Désolé, je ne suis pas un bon citoyen. Quel est donc le classique auquel vous faites référence?

Le fait que DGDV ait prêté serment signifie t'il qu'il a quitté la fonction publique ?

55. Le vendredi 11 janvier 2008 à 12:06 par OX

Suite de mon commentaire #48
C'est peut-être pour que ceux qui vous lisent via un agrégateur puissent bénéficier de vos réponses sans aller cliquer sur le billet... Tout simplement. Au temps pour moi.
__
OX

56. Le vendredi 11 janvier 2008 à 12:19 par OX

> groquick
Oh, le mauvais citoyen que voilà: la Victoire accourant aux mâles accents de la Liberté est un extrait librement adapté du sixième couplet de la Marseillaise. ;-)

> Eolas
Merci pour votre réponse!
__
OX

57. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:09 par charles Henri

Maitre Eolas cachant une batte de baseball derrière son dos se trouve a coté d'un troll assommé, portant une longue bosse sur le sommet du cuir chevelu. Un texte 'Commentaire modéré par troll détector(tm)' surplombe l'image.

58. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:15 par pseudo

la prestation de serment doit être un moment particulièrement émouvant non?
on réalise à ce moment ce que l'on est devenu (avocat)?
et puis un simple "je le jure" est hautement symbolique et renvoie à la responsabilité de chacun

Eolas:
Chacun le vit à sa façon. Mais généralement, oui, ça l'est. La première chambre de la cour est une lieu magnifique, on porte la robe pour la première fois en public, et les parents et amis sont là. J'en garde un souvenir ému, la sensation de tourner une page, et de commencer à en écrire une nouvelle. Et mon dieu que ça passe vite.

59. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:24 par PB

Si on en croit sa secrétaire à Matignon, nous avons un nouvel avocat qui ne connait rien à l'informatique, ne sait pas se servir d'un blackberry, voire d'un téléphone classique... Il va vite lui falloir des collaborateurs ! Espérons qu'il ne va pas tenter de débaucher Fantomette !

60. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:26 par Térence

@ éolas

Sur le commentaire sous #46

On peut cumuler prof de fac et avocat, avec une limite néanmoins, ceux-ci ne peuvent (il me semble) plaider contre l'Etat (affaires fiscales...)

Eolas:
Ce n'est pas une incompatibilité, c'est une simple application de la prohibition du conflit d'intérêts.

61. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:36 par Manue

J'adore la chute, vous êtes vraiment trop fort !

62. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:40 par Manue

Cependant, je ne peux m'empêcher de penser à certain confrère, docteur en droit, doté de l'expérience requise en matière ET d'enseignement ET de poste de juriste en entreprise, et ce pour le nombre d'années requis ... et qui a vu cette même commission du Conseil de l'Ordre examiner son dossier et ne pas l'autoriser dans la même journée à prêter serment ... même pas dans une autre journée, d'ailleurs, puisqu'elle l'a envoyé à 39 ans au CFPA pour lui apprendre la vraie vie, non mais des fois ! ... Ah, égalité, égalité, qu'ils disaient ...
PS : ce dit confrère a toutefois beaucoup appris, et n'a finalement pas regretté ce passage obligé à l'école avec des jeunes gens qui avaient près de la moitié de son âge. Il y a appris le métier d'avocat, le vrai, celui qui touche des vrais gens, et non plus seulement des brevets, des fusac et des portefeuilles d'action. C'est ainsi que la vocation lui a été confirmée, un peu comme l'appel de Dieu ... Alors, divine Commission du Conseil de l'Ordre, soie bénie et remerciée de ce geste ! (même si c'est pas pour ça que tu l'avais fait GRRRRR !)

63. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:47 par zaza

@49
C'est Mazel Tov en Yiddish.

64. Le vendredi 11 janvier 2008 à 13:52 par Dieulepere

@57 charles henri: Je pardonne tout c'est bien connu.

La dite commission aurait pu refuser son "intronisation" enfin je veux dire sa prestation de serment aux vues du parcours judiciaire de ce mis en examen.
Je suis assez sidéré que ce genre de personne puisse accéder à de tels postes.......Je suppose que c'est ça que l'on nomme l'ascenseur républicain.

Eolas:
Un ancien secrétaire général de l'Elysée, ancien ministre, ancien premier ministre, "ce genre de personnes" ne vous semble pas digne d'accéder à "tel poste" que celui d'avocat ?

65. Le vendredi 11 janvier 2008 à 14:19 par OX

> pseudo
Oui, moi, j'étais très ému, lors de ma prestation de serment.
Cette audience de prestation de serment est la première occasion qui nous est donnée de revêtir notre costume. Et ça, c'est déjà quelque chose de merveilleux. D'ailleurs, je ne me suis pas tout à fait senti moi-même, dans un premier temps. Et il faut du temps pour mesurer l'importance des symboles.
Mais les événements se sont déroulés très rapidement.
Je n'avais même pas eu le temps de savourer mes premiers pas sous mon costume séculaire, que notre Président nous appelait déjà pour que nous rentrions dans la Grand'Chambre du Parlement de Flandre.
Pendant l'audience, j'ai essayé de tout enregistrer, de ne pas perdre une miette de ce qui se passait. Et de me concentrer. J'ai prononcé mon serment lentement, en pesant chaque mot, à forte et claire voix.
Après l'audience, je me suis retourné, pour sortir de la salle. J'ai contemplé le portrait en pied de Louis XIV qui nous dominait d'un air bienveillant, et subitement, une vague d'émotion a déferlé.
J'avais les yeux un peu humides, en sortant. Et la fierté que j'ai lue dans les yeux de mes parents ne m'a pas aidé à modérer mes transports.
Mais le moment où j'ai réalisé que j'étais devenu avocat, c'est au cocktail qui a suivi.
Quand le Bâtonnier en exercice s'est tourné vers moi, m'a accueilli d'un "Bienvenue, confrère!", et m'a serré la main, j'ai mesuré le chemin parcouru.
Et ma foi, j'en suis fier.
C'était un moment inoubliable.
__
OX

PS: pour ceux qui sont curieux de voir à quoi ressemble la Grand'Chambre du Parlement de Flandre:
assoc.pagespro-orange.fr/...

Eolas:
Chez nous, c'est
.

66. Le vendredi 11 janvier 2008 à 14:29 par OX

> Dieulepere (ça me fait bizarre, tout de même)

DGDV est présumé innocent, comme toute personne mise en examen. Il n'a pas bénéficié de traitement de faveur, ou en tous cas, rien ne le laisse présager.

Sauf peut-être pour le délai de traitement de sa demande, apparemment.
__
OX

67. Le vendredi 11 janvier 2008 à 15:07 par Dieulepere

@eolas et @OX: Oui je sais je fais fi de la présomption d'innocence sciemment..Je trouve qu'il est moralement douteux d'admettre ce personnage mis en examen dans le cercle très fermé (hahaha) des avocats. Surtout quand on s'aperçoit que la procédure a été accélérée.
La morale est de toute évidence le cadet des soucis des personnes qui l'ont propulsé à ce rang.
Je suis une oie blanche.
ps:c'est pas une raison pour essayer de me fourrer ou de me gaver.

68. Le vendredi 11 janvier 2008 à 15:08 par goth

enfin un avocat à peu près compétent à Paris !! Ca changera....

69. Le vendredi 11 janvier 2008 à 16:04 par pseudo

@eolas et @ ox: à vous lire, c'est comme si j'y étais :-)

70. Le vendredi 11 janvier 2008 à 16:28 par tschok

Oui, il est très doué en rédaction de contrat de travail.

Le CPE/CNE ont été de fracs succès.

71. Le vendredi 11 janvier 2008 à 17:54 par Hermione

Ce n'est vraiment pas gentil de mêler sarcasme (tout juste de bon goût ...) et conseils quasi condescendants à un de vos jeunes confrères.

Attendez au moins quinze jours ou un an, il fera bien une bourde, ce héros au regard si doux. Et sans doute, il vous offrira quand même à boire.

Eolas:
Vous confondez paternaliste et condescendant. C'est assez représentatif d'une confusion des valeurs de notre société, où toute autorité même morale est vécue comme tyrannique, et toute hiérarchie comme une humiliation. Pour ma part, je ne remercierai jamais assez mon maître qui m'a soufflé de porter une chemise blanche le jour de ma prestation de serment. Je suis ainsi d'une élégance sans faille sur ma photo officielle.

72. Le vendredi 11 janvier 2008 à 17:54 par Kerri

Une question, maitre, je sais qu'à certain stade de la procédure pénale, des conditions particulières sont prévues pour les avocats. M.Villepin qui est devenu avocat après sa mise en examen y aura t-il droit?

Exemple: imaginons qu'une perquisition soit nécessaire à son domicile, la présence du batonnier de son barreau sera t-elle nécessaire?

Eolas:
Absolument.

73. Le vendredi 11 janvier 2008 à 19:38 par vanverde

quand même, je trouve ça limite. l'Ordre fait preuve d'une sévérité variable dans les admissions.

74. Le vendredi 11 janvier 2008 à 19:52 par Raph

"Langue(s) Anglais Espagnol".. Comme vous ?

Vos lecteurs sont-ils de bons citoyens connaissant leurs classiques ?

75. Le vendredi 11 janvier 2008 à 19:53 par Fantômette

@ PB

Je suis toujours toute disposée à aider un jeune confrère un peu perdu, mais là, je regrette.

Je ne sais pas me servir d'un blackberry.

76. Le vendredi 11 janvier 2008 à 22:13 par GRANTUMU

@ GAVOT 11
Ce n'est pas avec les exploits de la cauda de celui là qu'on nous rebat les oreilles, que l'on tartine feuille sur feuille, que l'on prend cliché sur cliché en ce moment.

@KARA 13
Ce type d'intégration sur seul "dossier" (en fait pour un énarque sans casier judiciaire, sur simple demande, c'est ainsi prévu par les textes pour quelques hauts fonctionnaires) et sans aucune obligation de formation préalable est une particularité française, et une petite manifestation du mépris congénital que nous portent précisément des individus comme celui que la profession vient d'accueillir.
Car ce type d'intégration n'est pas bilatéral. L'avocat de 20 ans (de paquetage) ne peut pas sur simple demande intégrer la magistrature ou la diplomatie. Il doit, lui, présenter un vrai dossier, et le parcours d'admission est fréquemment arbitraire et humiliant (enquête de police, conditions scélérates ...) pour intégrer par exemple la magistrature. Car l'avocat ordinaire est nécessairement intellectuellement, moralement, moindre. Sinon, il aurait été haut fonctionnaire ou magistrat. En Angleterre, les magistrats sont essentiellement recrutés parmis les avocats ayant un minimum d'années de pratique. Quels c... ces anglais!

@Oli pas Brius 18
Vous plaisantez?
Oui? Au temps pour moi alors.
Non? Vous n'imaginez pas une seconde sérieusement que ce type va être commis d'office pour assister Dédé Roulé-Bourré? Avec le carnet d'adresse qu'il a, c'est une clientèle du genre de celle qui prête bicoque et monocoque au confrère à la cauda mediaticum qui va lui courir après.

Ce Cher nouveau Confrère débute bien avec sa touche de branque jacklanguée. Un petit bras d'honneur de ce futur ami de trente ans?

77. Le vendredi 11 janvier 2008 à 22:47 par Hermione

@ Eolas Si vous avouiez plutôt que la présence d'un héros lyrique parmi vos pairs, d'un héros à la sauvage beauté d'un pilote de l'aéropostale, met en péril le statut de "sex-symbol" dont vous parliez sur un autre fil ?

78. Le vendredi 11 janvier 2008 à 23:12 par Shylock

Bonsoir,

Je vois pas mal de rancoeur dans vos commentaires. Qu'avez-vous contre cela ? Vous pouvez tout à fait ne pas apprécier le personnage ; mais à mon sens, son admission au barreau est absolument légitime. Non seulement il remplit les conditions nécessaires, mais en plus, nul ne peut contester ses compétences. Il me semble évident qu'un énarque, licencié en droit, anciennement premier ministre et diplomate de surcroît, a une maîtrise suffisante du droit pour exercer la profession d'avocat. Certes, il a surtout pratiqué le droit administratif et le droit international, mais l'on n'a jamais mis en doute la compétence d'un avocat spécialisé en droit rural, sous prétexte qu'il ne s'y connaît pas en droit de la propriété intellectuelle.

Et puis, ce désir d'embrasser la noble profession d'avocat n'a rien d'une lubie, et encore moins absurdité, ni une déchéance (même après avoir été Premier Ministre) ... N'est-ce pas ? Dans ce cas, peut-être devrais-je réprimer mon envie de le devenir (avocat, non pas Premier Ministre) ?

Mmm... Certainement pas

79. Le vendredi 11 janvier 2008 à 23:21 par Shylock

"@Fred. Quels sont les professions incompatibles avec l'exercice du métier d'avocat?

Les gens honnêtes ne peuvent y accèder."

"@ PS: pour ceux qui sont curieux de voir à quoi ressemble la Grand'Chambre du Parlement de Flandre:
assoc.pagespro-orange.fr/...

Eolas:
Chez nous, c'est là .


Que de dorures pour tant d'impostures"

Charles Henri, vos commentaires sont quelque peu déplacés. Ayez au moins la décence de les motiver.
Si je comprends bien, selon vous, nul ne peut être avocat tout en étant honnête. Ca vole très haut. Bravo, belle leçon de pragmatisme et d'honnêteté.
D'autre part, en ce qui concerne le "faste", voudriez-vous que l'on détruise les magnifiques bâtisses qui abritent la justice française sous prétexte qu'elles sont héritées de l'Ancien Régime ? La France doit-elle annihiler son patrimoine et construire de ces affreux Palais de Justice en béton et verre ? Deux conceptions de l'histoire et de l'esthétique manifestement différentes.

80. Le samedi 12 janvier 2008 à 00:24 par Shylock

Charles Henri, les tribunaux sont loin d'être réservés aux "perruqués et enrobés de service". Ils sont ouverts à tous, et les audiences sont publiques. D'ailleurs, vous devriez y faire un tour histoire d'avoir une approche empirique du fonctionnement de la justice (qui n'est, certes, pas parfait). Voyez cela de vos propres yeux, et non à travers votre petit écran. D'ailleurs je serai curieux de savoir quelle affreuse série ou quel immonde téléfilm affuble les juges français de perruques. Cas de divorce ?
Bref, quelle vision réductrice de la justice ! Tous les avocats seraient malhonnêtes, travailleraient pour la mafia... Et puis quoi encore ? A quand le complot des dangereuses greffières démoniaques ?

81. Le samedi 12 janvier 2008 à 02:24 par Hermione

@ 81 Je serai curieux de connaître la solution proposée par Charles-Henri pour sortir républicainement du règne des "malins". Des avocats muets et illettrés avec interdiction de faire des gestes ?

82. Le samedi 12 janvier 2008 à 05:01 par N. Holzschuch

"Ils sont ouverts à tous, et les audiences sont publiques."

Comme les réunions du conseil municipal, alors ?

83. Le samedi 12 janvier 2008 à 09:45 par GRANTUMU

Quel farceux ce Charles Henri!
On va transformer en musées tous les vieux et beaux bâtiments de la Justice, qui seront alors assidûment fréquentés ... comme la 5 et ARTE, par des gens sans arrêt à dénigrer le service public parce qu'il y a trop de pub et pas de théatre, et sans arrêt à regarder CAUET, la STAR AC, et "Mme le Juge était une femme" (série presque imaginaire sur le vraie justice en France, où le juge est "votre honneur", les avocats portent des robes de magistrat, et viennent aux audiences avec leur détective privé, retraité de la police et des services secrets, et leur secrétaire qui est aussi leur maitresse, dans une Méghane décapotable jaune conduite par un basset hound ...)).
Merci Charles Henri. J'ai bien ri.

84. Le samedi 12 janvier 2008 à 09:48 par Bloy

Bonjour cher Maître,
Est-il exact comme le rapporte le site de l'Obs qu'outre la prestation de serment, le postulant doit signer une déclaration par laquelle il affirme notamment n'être pas mis en examen?
Si oui, comment sa prestation de serment a -t-elle pu être valablement reçue?

Eolas:
Déjà répondu. C'est inexact. La profession applique la présomption d'innocence.

85. Le samedi 12 janvier 2008 à 17:14 par ff

"La profession applique la présomption d'innocence." Encore heureux.

86. Le samedi 12 janvier 2008 à 21:32 par PB

@ réponse Eolas 46 "Eolas:
Le greffier en chef lit la formule du serment de l'avocat : "Je jure, comme avocat, d'exercer mes fonctions avec dignitié, conscience, indépendance, probité et humanité." A l'appel de leur nom, chaque impétrant s'avance, lève la main droite, et, regardant le président dans les yeux (et non le photographe officiel), dit "je le jure"."

Est-ce une pratique parisienne ou une modification serait-elle intervenue ? A l'époque où j'ai prêté serment à la CA de Lyon, nous devions bien prononcer la formule entière du serment nous-même (un petit papier avait été imprimé et caché dans les fleurs pour éviter les bafouillages...).

87. Le dimanche 13 janvier 2008 à 11:58 par OX

> PB
Non, ce n'est pas une pratique uniquement parisienne. Je crois que toutes les Cours d'appel, désormais, font prêter serment avec la formule courte.
Depuis le regroupement des centres de formation (depuis 2006, il n'y a plus que 15 centres, dont 11 seulement organisent la formation initiale), les effectifs ont crû. L'objectif affiché par le législateur était, lors des débats parlementaires, de 150 élèves par centre (ceux de la couronne parisienne mis à part).
Et 150 élèves qui récitent la formule entière, ça aurait monopolisé la Cour pour une journée complète.
D'où la version expurgée.
__
OX

88. Le dimanche 13 janvier 2008 à 21:12 par smeyd

le métier d'avocat ne doit pas etre sujet aux débats à moins que cela ne soit entre avocats animés par l'esprit confraternel tout court

89. Le dimanche 13 janvier 2008 à 21:22 par GRANTUMU

Quel farceux ce Charles Henri!
On va transformer en musées tous les vieux et beaux bâtiments de la Justice, qui seront alors assidûment fréquentés ... comme la 5 et ARTE, par des gens sans arrêt à dénigrer le service public parce qu'i y a trop de pub et pas de théatre, et sans arrêt à regarder CAUET, la STAR AC, et "Mme le Juge était une femme" (série presque imaginaire sur le vraie justice en France, où le juge est "votre honneur", les avocats portent des robes de magistrat, et viennent aux audiences avec leur détective privé, retraité de la police et des services secrets, et leur secrétaire qui est aussi leur maitresse, dans une Méghane décapotable jaune conduite par un basset hound ...)).
Merci Charles Henri. J'ai bien ri.

90. Le dimanche 13 janvier 2008 à 21:29 par smeyd


Me villepin sera l'un des meilleurs avocats européens pourvu qu'il oublie le monde poltique . Les ingrédients pour etre un vrai ténor des ''barreaux '' ne lui manquent absolument pas. Qu'il porte une chemise blanche ou de n'importe quelle autre couleur lors de la prestation de serment , celà n'a ,n'à mon avis , aucun sens et ne rime en rien avec la déontologie, arme sacrée des professionnels.

91. Le dimanche 13 janvier 2008 à 21:41 par Ev@

Tiens Maître de Villepin...ne préparait il pas la défense pénale (eh oui maître eolas!!!) de son ami "notre cher ex Président de la République"...

92. Le lundi 14 janvier 2008 à 09:57 par Loulou des Bois

Je suis élève avocat.

J'aurais beaucoup aimé partager les bancs de l'E.F.B. avec Dominique de Villepin.

Je me pose une question : est-il à jour en Déontologie ... ?

En tout état de cause, l'annuaire des avocats du Barreau de Paris est à jour: le soir-même ses coordonnées étaient en ligne.

93. Le lundi 14 janvier 2008 à 10:34 par RIGOREAU

Il est effectivement demandé de confirmer que l'on est pas mis en examen.
Dès lors: qui si l'on répond oui? apparemment, la présomption d'innocence sort grandie, et c'est sans incidence! Mais alors pourquoi cette question? Pour avoir certains avocats "à l'oeil", au nom du principe de précaution ordinal sans doute?

Claude RIGOREAU
Avocat

94. Le lundi 14 janvier 2008 à 15:56 par Photine

Mitterrand en son temps était aussi resté avocat. Il va de soi que cette inscription ne permet au président de la République d'accomplir aucun acte de sa fonction d'avocat.

Cela me rappelle une anecdote des années 1980 : le nom de F. Mitterrand sortait apparemment automatiquement dans la liste des avocats "corvéables" pour être commis d'office, qui est (était ?) présentée aux inculpés présentés devant une chambre correctionnelle.
Un jour, un prévenu réclama l'avocat dont le nom lui disait vaguement qq chose : Mitterrand !

95. Le jeudi 17 janvier 2008 à 01:35 par Taclos

Cher Confrère, moi aussi j'y étais... pour les mêmes raisons.

En effet mon nom figurait aussi sur le leasting
(j'entends celui des personnes admises à la prestation de serment à la profession d'avocat sur le Barreau de Paris).

Pour la petite note quand il est entré (après que nous ayons été placés par l’huissier) tous mes futurs confrères et moi même avons scruté le public pénétrant dans la salle afin de tenter d’entrevoir l’une de ses fameuses jeunes filles !
En vain… Dominique n’avait pour seule famille que les journalistes.

Enfin le discours de Monsieur le Bâtonnier Charrière Bournazel nous a bercé de douces illusions en évoquant “cette robe derrière laquelle nous nous présentons tous égaux” … or lorsque nous sommes allés, comme le veut l'usage, saluer notre cher Bâtonnier en sa bibliothèque, l’ancien premier ministre était absent (dommage pour lui car on nous y remettait les enveloppes de cotisation)… un nouveau passe droit????

Enfin l'explication de cette résurgence d'un "rêve d'enfant" de M. De VILLEPIN trouve peut être aussi son explication dans le bénéficie d'une présence bienveillante lors de perquisitions à domicile.

Enfin, merci pour ce site et félicitation pour la gestion de votre temps (conserver votre réactivité de bloggeur juriste en la conciliant avec votre profession est digne du rythme de vie de nos confrères insomniaques travaillant en cabinet anglo-saxon)



PS: pour information, le juge d'Huy est passé en coup de vent à cette audience de prestation de serment... non pour voir son mis en examen (comme cela pouvait ressortir du Monde) mais pour voir son neveu qui prêtait serment avec nous.

96. Le jeudi 17 janvier 2008 à 18:16 par mots dits

C'est à l'EFB que l'on apprend à mettre une chemise blanche pour la prestation de serment ?
Il a eu tort de ne pas y aller....

97. Le samedi 19 janvier 2008 à 11:09 par toto

comme quoi la politique est semee d embuches et mene aux pires deboires

98. Le samedi 19 janvier 2008 à 17:45 par Armorik

Bonjour,
L'un des participants s'interroge sur le point de savoir comment mon confrère D. de Villepin a pu prêté serment "sur diplômes". Je n'ai pas lu tous les commentaires, notamment si quelqu'un lui a répondu.
A défaut, il convient de savoir qu'une disposition règlementaire autorise les juristes d'entreprises et d'autres professions à intégrer le Barreau, sur dossier, en vertu du dispositif dit de la "passerelle".
C'est une sorte de VAE qui existe depuis une trentaine d'années.
Je suis moi-même issue du monde de l'entreprise, après des études de droit et un parcours de responsable juridique. Chaque dossier de demande d'admission par le biais de la passerelle est examiné au cas par cas et accepté en fonction de critères objectifs et, selon les barreaux, parfois aussi de critères très subjectifs.
Le Barreau de Paris est assez sévère. Je peux en témoigner.
Cordialement

99. Le lundi 21 janvier 2008 à 19:57 par Obelix1950

C'est asolument inacceptable de se moquer d'un pauvre chômeur.
Nous connaissions l'avocat du diable : il dort à l'Elysée (pas assez longtemps)
Nous avons maintenant un pauvre diable d'avocat (pas sur le plan patrimonial, s'entend).
Le ridicule ne tue plus, depuis, très, très, très longtemps (et davantage encore, car on ne sait rien antérieurement à la technique du carbone 14). Donc, en l'espèce, nul ne pourra espérer plaider un homicide, sinon, peut-être, par imprudence…

100. Le mardi 5 février 2008 à 23:59 par Gérard

Bonjour,
J'aimerais qu'un spécialiste me dise avec la précision qui sied au droit en quoi Mr. De Villepin, Mme Royal ou Mr. Copé ont ou non bénéficié d'un passe droit pour devenir avocats. Le bâtonnier a fait valoir selon le journal "Le Monde" (09/01) qu'il s'agissait d'une "disposition courante". Laquelle ?
Merci d'avance pour votre réponse.


Eolas:
Aucun passe droit. Ils sont devenus avocat par application de l'article 98 du décret du 27 novembre 2001. L'avatage de notre profession est que nous ne sommes pas payés par le contribuable, mais par nos clients. Dès lors, ces confrères n'ont pas été dispensés de trouver une collaboration, une association ou des clients désireux de leur confier la défense de leurs intérêts.

101. Le vendredi 8 février 2008 à 13:19 par precision

"Sont dispensés de la condition de diplôme prévue à l'article 11 (2°) de la loi du 31 décembre 1971 précitée, de la formation théorique et pratique, du certificat d'aptitude à la profession d'avocat et du stage :
1° Les membres et anciens membres du Conseil d'Etat et les membres..."

or le premeir ministre est le premier president du conseil d'etat

102. Le vendredi 15 février 2008 à 02:11 par bravo à précision

J'ai lu en concédant à l'esprit du temps people ce billet ( j'étais venu pour vos amis de la presse) . Je ferais donc aussi pénitence ( catholique ou mazeltovienne puisque les pénitences laïques ne semblent plus de saison).

Et c'est la que l'ingénieur que je suis a été content de constater que même pour des avocats comme vous trouver l'explication la plus logique dans le décret de 71 ) a pris 101 messages :-).

Excusez cette schadenFreude ( yiddish de cuisine ) mais je penche moi sur un début d'explication aux déboires que rencontrent les professions juridiques face à la vox populi : le principe "nul ne doit ignorer la loi " ou le rglement devient materiellement impossible à mettre en oeuvre par le citoyen de bonne volonte et raisonablement eduque.

vous ecrivez par ailleur que ce n'est pas le contribuable qui finance l'avocat mai ce client , oui mai s ceux ci ne ont pas toujour en mesure de le faire sans un impact considerable.

voici quelque explication au lynchage qu'eprouvent les professions juridiques .

N'importe quel abruti , technicien, operateur, ou même quelqu'un incapable de resoudre une equation du second degre ou de programmer devient "ingenieur" par la VAE en 3 ou 4 ans.

Vous devriez vous faire diplomer "ingenieur juridique" cher Eolas cela serait de plus merite.

Merci pour vos article si plein d'esprit et pedagogique.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact