Journal d'un avocat

Instantanés de la justice et du droit

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Attention manip : le "pacte 2012" de "l'Institut pour la Justice"

Depuis quelques jours, un appel à signer un “Pacte pour la justice” en vue de l’élection présidentielle de 2012 circule sur internet, émanant de l’Institut pour la Justice (IPJ), que mes lecteurs connaissent bien, hélas pour eux.

Dans un premier temps, j’ai consacré à cette initiative le traitement que je réserve à toutes celles de l’IPJ, c’est-à-dire mon plus profond mépris.

Mais je dois reconnaître que l’IPJ est en train de réussir son coup, avec sa méthode habituelle : mettre en avant la douleur d’une victime qui se défend de mettre en avant sa douleur, des affirmations que rien ne vient étayer si ce n’est la parole de la victime, étant entendu que quiconque est contre est un salaud qui méprise la douleur d’un père, un droitdel’hommiste bobo naïf, et bien évidemment l’ami du crime.

J’ai quand même été quelque peu soulagé de constater que sur la centaine de personnes qui m’ont signalé ce lien, la plupart avaient une approche méfiante et voulaient des explications. Car des explications, ce fameux message n’en contient pas le début d’une. Le lire avec un minimum d’esprit critique ne peut que révéler cette évidence, mais vous allez voir qu’il est fait justement pour neutraliser d’entrée votre esprit critique.

Puisque la justice, qu’invoque l’IPJ, mais seulement dans son intitulé, exige un débat ou chaque point de vue peut s’exprimer, je vais donc répondre à ce message, par des faits, des explications, des arguments, bref, par la Raison. Je suis désolé de devoir apporter une réponse critique à Joël Censier, dont je ne puis que comprendre la douleur et la colère, c’est une position que je n’apprécie nullement. Mais c’est lui qui a choisi de porter son histoire dans un débat public et d’en faire un argument politique. Je respecte ce choix, mais il entraine des conséquences, dont celle de devoir supporter la critique.

Commençons par une analyse du propos de Joël Censier, avant de terminer par une analyse de la démarche de l’IPJ, dont je rappelle qu’il n’est ni un Institut, ni pour la Justice, mais une simple association de 1901 essayant de promouvoir des thèses ultra-répressives sous un vernis pseudo-scientifique, qui revendique sur son site “400 000 sympathisants” mais non adhérents, c’est à dire des gens dont l’implication a été un clic sur internet mais dont aucun n’a souhaité verser la moindre cotisation. Les candidats sollicités feraient bien de s’en souvenir.

Le propos de Joël Censier

Je m’appelle Joël Censier, j’ai 52 ans et trente ans de police derrière moi. En vous envoyant cette vidéo, j’ai conscience de commettre un acte grave. Mais c’est une question de conscience.

Notez la dramatisation : le policier de trente ans commet un acte grave : il s’exprime. Car quelle que soit la critique qu’appellent ses propos, ils sont dans la limite de la liberté d’expression et sont parfaitement légaux. Son auteur ne s’expose à aucune sanction, aucune poursuite, rien. Mais sa “conscience” le pousse à “commettre un acte grave”. Un peu de dramatisation ne fait pas de mal.

Un de mes enfants, Jérémy, a été tué par un groupe de jeunes, alors qu’il rentrait à la maison. Ces jeunes, pour certains « bien connus des services de police », se sont déchaînés sur Jérémy, simplement parce qu’il était « fils de flic ». A dix contre un, ils l’ont tué avec une « barbarie inimaginable », selon les témoins et les médecins légistes.

Vous en avez sans doute entendu parler à la télévision, ou dans les journaux. C’était à Nay, une ville du Sud-Ouest, le 22 août 2009.

Retenez bien ces deux paragraphes. ce seront les seules présentations des faits auxquels vous aurez droit pour asseoir votre opinion.

La presse de l’époque est encore accessible en ligne (voir ici, ou ). Voici donc ce qu’on peut apprendre sur ce qui s’est passé.

Les faits ont eu lieu la nuit du vendredi 21 au samedi 22 août, à Nay, dans les Pyrénées Atlantiques. Le village célébrait sa fête traditionnelle. Vers 2 heures du matin, alors qu’il rentrait se coucher chez les amis qui l’hébergeaient (Jérémy habitait dans le Gers), il aurait aperçu une rixe qui opposait deux groupes (des gitans sédentarisés qui vidaient une querelle, semble-t-il). Il se serait approché de l’attroupement pour séparer les belligérants. Il semble établi qu’il ne s’est à aucun moment battu lui-même. Mais à peine était-il arrivé qu’une des personnes présentes, Samson G., mineur sans antécédents judiciaires, qui était semble-t-il déjà au sol quand Jérémy est arrivé, s’est relevé et lui a porté cinq coups de couteau, le premier à la poitrine, puis les autres à la poitrine et à la tête. L’autopsie a constaté que deux de ces coups étaient mortels, sans pouvoir déterminer celui des deux qui a été porté en premier et a donc été le coups mortel.

Le mineur a alors remis le couteau à une des personnes présentes en lui demandant de le faire disparaître. Ce mineur, auteur des coups, a été rapidement interpellé et a reconnu être l’auteur des coups de couteau. L’homme qui avait caché le couteau a été arrêté et a indiqué l’emplacement où il avait jeté le couteau (un canif dont la lame faisait 12 cm) qui a été retrouvé. Comme vous l’avez vu, il n’étaient pas dix, mais un. De plus, il est manifestement impossible que l’agresseur de Jérémy ait su que son père était policier puisque les faits ont eu lieu à Nay et que Jérémy habitait dans le Gers à 200 kilomètres de là et étaient hébergé chez des amis. Enfin, jamais les mots “barbarie inimaginable” n’apparaissent dans des rapports de médecins légistes qui emploient des termes techniques froids et descriptifs. D’ailleurs, Joël Censier a publié ce rapport sur le site consacré à cette affaire, et vous pourrez constater que ces termes n’apparaissent nulle part. En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. Selon une technique qui sera employée tout au long, les faits vous sont cachés pour que votre imagination vole au secours de votre indignation.

La réaction judiciaire a été tout à fait normale : après une enquête de police visant à identifier et interpeller les responsables (avec succès ici), retrouver des témoins, faire les constations sur le lieu des faits avant que les indices ne disparaissent, enquête dite de flagrance, le procureur de la République de Pau, face à des faits sans nul doute criminels (il y a des violences volontaires reconnues et mort d’homme), a saisi un juge d’instruction pour continuer l’enquête. C’était obligatoire. Le mineur responsable des coups a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention de Pau, à la demande du juge d’instruction, de même que deux autres personnes soupçonnées dans un premier temps d’avoir participé aux faits (le frère du mineur et un ami de celui-ci), qui seront par la suite mises hors de cause sur la mort de Jérémy.

Comme nous le verrons, seul Samson G. a été finalement renvoyé devant la cour d’assises pour meurtre, cinq des sept autres personnes mises en examen seront jugées pour les faits de violences préméditées, c’est-à-dire la bagarre initiale à laquelle Jérémy était étranger, deux ont été mises hors de cause et ont bénéficié d’un non lieu.

La qualification des faits retenue est homicide volontaire pour la personne ayant porté les coups de couteau et violences volontaires en réunion ayant entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de 8 jours.

Le cumul de qualification (homicide + violences avec ITT) s’explique par le fait que si cinq autres personnes présentes ont porté des coups à Jérémy, aucun de ces coups n’a été mortel ni n’a été porté avec l’intention de tuer. Ils ne peuvent donc être assimilé au crime de meurtre. On parle d’incapacité totale de travail de plus de 8 jours car c’est la mesure de la gravité des blessures non mortelles : si Jérémy avait survécu, il aurait eu une ITT de plus de 8 jours. Au-delà de cette limite, fixée par un médecin expert, on est en présence d’un délit, en deçà, d’une contravention. Mais la présence d’une ou plusieurs circonstance aggravante transforme toute violence même légère en délit. Ici, la réunion (violences commises par au moins deux personnes simultanément) est constituée, les auteurs des coups encourent donc cinq ans de prison.

Joël Censier oublie juste de vous dire que la qualification de meurtre a bien été retenue. Je comprends que tous ceux qui étaient présents sur le pont soient responsables de la mort de son fils à ses yeux. La justice se doit de porter sur les faits un regard objectif.

Reprenons les propos de Joël Censier.

Pour Corinne, mon épouse, et pour moi, la vie s’est arrêtée ce jour-là. Nos nuits et nos jours ne sont plus qu’une succession de cauchemars insupportables. Jusqu’à la fin de nos jours, nous pleurerons cet enfant que rien ni personne ne pourra nous rendre. Mais cette vidéo n’a PAS pour but de vous raconter notre histoire,

Et c’est bien dommage, puisqu’on nous demande de prendre position.

et encore moins de vous demander de nous plaindre.

Comme on va le voir, c’est ce qu’en rhétorique, on appelle une prétérition.

Ce n’est pas parce que notre enfant est mort que nous avons décidé de lancer cet appel. Si je vous parle aujourd’hui, c’est à cause de ce qu’il s’est passé après. Car cela concerne tous les citoyens qui, un jour peut-être, auront affaire comme nous à la Justice. Et nous ne voulons pas que d’autres connaissent ce que nous avons connu. Nous ne voulons pas que d’autres traversent les terribles épreuves que nous avons vécues après la mort de notre fils.

Comme beaucoup de victimes, nous avons cru que la Justice allait nous défendre. Qu’elle allait tout faire pour poursuivre les assassins. Ou qu’elle allait, au minimum, essayer de les empêcher de recommencer. Mais non, ce fut TOUT LE CONTRAIRE.

Tout le contraire ? Donc, nous allons avoir une démonstration que la justice ne fait rien pour poursuivre les meurtriers ou même les empêcher de recommencer, et qu’au contraire elle fait tout pour qu’ils recommencent. C’est ce qu’annonce sérieusement ce paragraphe. Retenez cette promesse. Vous allez voir qu’elle ne sera pas tenue. Ne serait-ce déjà que parce que le 15 août 2011, Samson G. a été renvoyé devant les assises pour le meurtre de Jérémy. La justice encourage les meurtriers en les jugeant aux assises ?

Dès les premières heures de la procédure, la Justice s’est rangée du côté des assassins. D’abord, le juge chargé de l’enquête a déclaré que, comme ils étaient dix, on ne pouvait pas savoir avec certitude qui avait donné les coups qui ont tué notre enfant. Il a donc immédiatement libéré sept des voyous, ne gardant que les trois plus dangereux.

Argument d’autorité : je vous le dis, c’est que c’est vrai. Cela reviendra souvent.

Sauf que cette affirmation est douteuse en soi et contraire aux faits.

Douteuse en soi car elle ne tient pas juridiquement, d’abord. Il existe en droit pénal une théorie jurisprudentielle ancienne dite de l’acte unique de violences. Quand un groupe a pris part à des violences, tous les membres de ce groupe sont co-auteurs d’un acte unique de violences en réunion. Peu importe pour leur culpabilité qui a porté tel ou tel coup. Tous sont responsables du résultat. Le rôle de chacun garde son importance pour déterminer la peine (celui qui s’est acharné sera plus sévèrement sanctionné que celui qui a porté un coup). Donc s’il avait été établi que les coups portés par ce groupe avait occasionné la mort de Jérémy, ils auraient commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, sauf à ce que des faits objectifs établissent une intention de tuer.

Ce n’est pas le cas ici. Les coups fatals ont été portés par un couteau, et on sait que seul Samson G. les a portés. Donc il est certain que les violences (coups de poing et de pied) subies par Jérémy n’ont pas causé sa mort, elles n’étaient pas assez puissantes pour cela. L’acte unique de violences ne s’applique qu’aux violences, pas au meurtre, car il faut une intention homicide individuelle.

Rappelons que l’auteur des coups de couteau les a reconnu, tant en garde à vue (aveux qui ont depuis été annulés faute pour ce mineur d’avoir pu être assisté d’un avocat) qu’à nouveau devant le juge d’instruction. Des témoins de l’agression ont été entendus par la police et ont confirmé que seul lui avait porté des coups de couteau. Et cet auteur a bien été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire jusqu’en septembre dernier, soit deux ans (je reviendrai sur les conditions de sa libération). Il sera jugé pour meurtre par les assises, aux côtés de cinq autres personnes auteurs de violences non mortelles.

Joël Censier semble s’être persuadé que tous ceux présents sur le pont sont responsables de la mort de son fils. Je comprends que son chagrin ne le pousse pas à faire dans le détail. Nous n’avons pas cette excuse pour ignorer la vérité.

Peu de temps après, sur les trois, ils en ont relâché deux, sans raison.

Ah, que j’aimerais que la Justice libérât mes clients sans raison. Mais elle en demande, la bougresse.

Si, bien sûr, il y a une raison. Il suffit de lire la presse pour la connaître. Les éléments impliquant les personnes concernées sont devenus sujets à caution, excusez du peu. Le respect de la présomption d’innocence peut déranger le père d’une victime, je le comprends. Mais le chagrin n’interdit pas l’honnêteté intellectuelle. Il n’y a nul dysfonctionnement dans ces remises en liberté. D’autant que la suite donnera raison à la chambre de l’instruction : ces deux personnes ont été mises hors de cause dans le meurtre et les violences non mortelles. L’erreur de Joël Censier est pardonnable, il n’y a pas à l’IPj de juriste compétent pour lui expliquer cela.

Toute poursuite pour meurtre a été abandonnée contre eux.

Oui, le 15 août 2011, lors de l’ordonnance de règlement de l’instruction, soit après deux années d’enquête. La phrase précédente, commençant par “peu de temps après” laisse entendre que ce fut dans les jours qui ont suivi, ce qui n’est pas le cas.

Les magistrats ont déclaré qu’ils ne retiendraient que le délit de « violences volontaires ayant entraîné une interruption de travail supérieure à huit jours ». Oui, vous avez bien lu : une « interruption de travail supérieure à huit jours ». Un des délits les moins graves du code pénal. >Alors que notre fils est mort !

Jamais la justice n’a nié ce décès, ce que laissent entendre ces propos. Il est mort, mais pas du fait de ces violences.

Mais le pire était à venir.

Je n’en doute pas.

Le 16 septembre dernier, c’est-à-dire il y a un mois [Donc ce message date de mi octobre 2011. NdEolas] , la Justice a décidé de relâcher pour « vice de forme » le dernier qu’elle détenait encore. Cet individu est pourtant le danger public qui a avoué être l’auteur de multiples coups de couteau sur notre fils : un coup qui a transpercé son cœur, un coup qui a traversé sa boîte crânienne, et d’autres encore qui l’ont défiguré. Mais la Justice l’a libéré pour « vice de forme » !

Et quel « vice de forme » ? Ses avocats ont demandé une « mise en état du dossier de leur client, le 25 octobre 2010 ». Il s’agit d’une formalité purement juridique, sans aucune conséquence pratique sur la culpabilité de l’accusé. La chambre d’instruction avait trois mois pour leur répondre. Mais elle a dépassé ce délai. Alors les avocats ont exigé la libération du jeune. Et la Cour de Cassation leur a donné raison. Il a donc été immédiatement libéré. « Cette décision de remise en liberté pour non-respect des délais est une première en France dans l’application du texte concerné. C’est un immense soulagement », a déclaré l’avocat du tueur, Maître Sagardoytho. « Un immense soulagement » ; « une première en France ».

Pour Corinne et pour moi, ces mots victorieux sont insupportables. Nous avons pensé à tous les autres parents qui, désormais, risquent de voir eux aussi les assassins de leur enfant libérés pour ce « vice de forme ».

Vous avez compris ce qui s’est passé ? Non ? Moi non plus, et pourtant je suis avocat. Mais encore une fois, le but n’est pas de vous expliquer quoi que ce soit, de vous convaincre, de s’adresser à votre Raison.

Heureusement pour vous et moi, les décisions de la Cour de cassation sont publiées. J’ai donc pu retrouver l’arrêt concerné (Crim. 14 septembre 2011, pourvoi n°11-84937), ce qui n’a pas été commode puisque et arrêt est non pas du 16 mais du 14 septembre 2011.

Voici donc ce qui s’est passé : à vous de vous faire une opinion, en vous fondant sur les faits, qui vous sont soigneusement cachés par l’IPJ, qui a un rapport délicat avec la vérité, qui il faut dire lui est rarement favorable.

Le 5 mars 2007 a été promulgué une loi modifiant la procédure pénale, prise à la suite de l’affaire d’Outreau. Elle a entre autres introduit de nouvelles procédures permettant d’assurer une meilleure surveillance des détentions provisoires, pour essayer d’éviter qu’à nouveau, des innocents puissent croupir trois ans en prison.

Cette loi a notamment prévu la possibilité pour la défense de demander à la chambre de l’instruction de passer en revue l’instruction, dans une audience en principe publique, où les éléments à charge et à décharge peuvent être débattus afin de s’assurer que la détention est réellement nécessaire. C’est l’article 221-3 du Code de procédure pénale (CPP). Elle se distingue de l’appel sur la détention provisoire qui ne porte que sur l’adéquation de la détention avec les critères posés à l’article 144 du même code.

Cette demande, qualifiée dans le texte de Joël Censier de “mise en état”, terme impropre qui ne s’applique qu’à une procédure civile, peut être introduite par l’avocat d’une partie (même la partie civile, mais ça n’a que peu d’intérêt pour elle), ou par le parquet (même remarque que pour la partie civile) quand une personne est détenue depuis au moins trois mois et que l’avis de fin d’instruction n’a pas encore été rendu par le juge d’instruction. Le président de la chambre de l’instruction peut même décider d’office de lancer de lui-même cette procédure, mais à ma connaissance, ce n’est encore jamais arrivé. C’est une arme procédurale contre l’inaction d’un juge d’instruction qui semblerait trop négliger un dossier.

Dans notre affaire, l’avocat du mineur incarcéré (et seul incarcéré désormais) a déposé une telle demande le 19 octobre 2010, c’est à dire après un an et deux mois de détention de son client. On peut supposer qu’il estimait que l’instruction avait fait le tour des faits et qu’il craignait que le dossier ne stagnât et que son client végétât en détention.

Le Président de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau avait huit jours pour y répondre. Soit il rejetait la demande par une décision non susceptible de recours, soit il transmettait à la chambre qu’il préside pour que l’affaire soit jugée après une audience réunissant toutes les parties. Dans ce cas, la loi exige que la cour statue par un arrêt qui doit être rendu dans un délai de trois mois à compter de cette saisine par le président. Faute de quoi, prévoit ce texte, “les personnes placées en détention sont remises en liberté.” C’est la loi.

le 25 octobre 2010, soit dans le délai de 8 jours, le président a estimé que cette demande méritait d’être examinée par la cour. La cour devait donc rendre son arrêt au plus tard le 25 janvier 2011.

Pourtant ce n’est que le 5 avril 2011 qu’il va prendre une ordonnance fixant l’audience au 6 mai 2011.

Les 4 et 5 mai 2011, la défense a déposé ses argumentations écrites, qu’on appelle “mémoires”, commettant ainsi une erreur : en effet, si d’ordinaire, les mémoires peuvent être déposés au plus tard la veille de l’audience, dans le cadre de l’audience de l’article 221-3 du CPP, ils doivent être déposés au moins deux jours ouvrables avant. C’est comme ça, c’est la loi. Le même jour, soit la veille de l’audience (je ne crois pas du tout à un hasard de calendrier) devant la cour, le juge d’instruction notifie aux partie l’avis de fin d’instruction.

Le 7 juin 2011, la chambre de l’instruction a rendu un arrêt déclarant irrecevables les mémoires de la défense car déposés trop tardivement, disant n’y avoir lieu à application de l’article 221-3 du CPP du fait que le 5 mai 2011, veille de l’audience, le juge avait rendu son avis de fin d’instruction, estimant qu’il avait terminé son enquête. L’avocat du détenu a formé un pourvoi contre cette décision, invoquant notamment le non respect du délai de 3 mois. Le 14 septembre 2011, la Cour de cassation a cassé cet arrêt et ordonné la remise en liberté immédiate du mis en examen détenu, car “lorsque la chambre de l’instruction est saisie sur le fondement de ce texte, son arrêt doit être rendu au plus tard trois mois après sa saisine, à défaut de quoi les personnes placées en détention sont remises en liberté” et “en omettant de statuer d’office sur la remise en liberté du requérant alors que le délai de trois mois à compter de sa saisine était expiré, la chambre de l’instruction a méconnu le texte susvisé et le principe ci-dessus énoncé”.

Cette décision a ulcéré le père de Jérémy. Pourtant il faut en comprendre la portée. Le mis en examen est remis en liberté (il a depuis été placé sous contrôle judiciaire, c’est-à-dire qu’il reste suivi par la justice, avec notamment une obligation de pointer au commissariat de Mont-de-Marsan deux fois par semaine). Point.

Les poursuites continuent, l’ordonnance de mise en accusation de Samson G. du 15 août 2011 reste valable (sous réserve de l’appel en cours contre cette ordonnance, qui a été renvoyé par la Cour de cassation pour être jugé devant la cour d’appel de Toulouse), et ce jeune homme sera probablement jugé par la cour d’assises des mineurs. Simplement, il sera jugé libre. Sachant que devant la cour d’assises, toute peine est immédiatement exécutoire : s’il est condamné à ne serait-ce qu’un jour de prison de plus que ce qu’il a déjà effectué (soit deux ans et trois semaines), il sera immédiatement arrêté et conduit en prison. Voilà, c’est tout. Voilà la justice amie des assassins et ennemie des victimes en général et de Joël Censier en particulier.

Je cite les mots de son avocat, commentant la décision de septembre dernier, cité dans Sud-Ouest : “Une décision que ne conteste pas Me Martial. « Elle est en conforme en droit. » L’avocat confie qu’il s’attendait à cette issue. Il avait d’ailleurs prévenu les parents de Jérémy de la probabilité de la remise en liberté de Samson G.”. Même leur avocat leur dit que c’est normal.

Ce qui d’ailleurs mérite qu’on s’y attarde. Qu’a fait la justice ainsi vilipendée ? Au départ, le président de la chambre de l’instruction commet une erreur en n’audiençant pas dans le délai de 3 mois. Le 25 janvier 2011, la détention de Samson G. devient illégale. Il aurait dû être remis en liberté ce jour là. Et pourtant il n’en sera rien fait. Au contraire, le président va laisser au juge le temps d’envoyer l’avis de fin d’instruction pour audiencer l’affaire et tenter de dire que l’article 221-3 du CPP n’est plus applicable ; or c’est cet article qui fonderait la libération immédiate du suspect. Ce qui, avec le pourvoi, va repousser cette remise en liberté au mois de septembre 2011, soit 9 mois en toute illégalité. Bref, la justice paloise a tout fait, y compris violé la loi, pour réparer les conséquences de son erreur. Quand une cour d’appel viole la loi pour ne pas remettre un suspect en liberté, comment peut-on ensuite affirmer qu’elle a pris parti contre soi et en faveur du meurtrier de Jérémy ? De bonne foi, s’entend ?

Alors nous avons décidé de lancer cet appel à toute la population pour protester auprès des autorités afin que cette affreuse injustice ne touche pas d’autres familles. Pour nous, c’est trop tard, la Justice ne reviendra pas en arrière. Mais si vous ne faites rien, le monde judiciaire et les hommes politiques considéreront que ce fonctionnement là de la Justice est accepté par l’opinion publique. Et le même scénario frappera d’autres familles.

Le scénario étant : un présumé innocent remis en liberté en attendant d’être jugé. Aux armes !

Il faut savoir que le jour de la reconstitution, toute la bande est arrivée le sourire aux lèvres, les mains dans les poches. Ils se sont amusés à raconter et re-raconter le meurtre, en changeant de version à chaque fois, pour se moquer de gendarmes, ou de nous. Ils étaient parfaitement décontractés et désinvoltes. Ils savaient qu’ils n’avaient rien à craindre. De mon côté, je pleurais de douleur. J’ai commencé à comprendre que la Justice était en train de nous lâcher.

“Mais l’objet de cet appel n’est pas de nous faire plaindre.”

Je n’ai aucune information sur cette reconstitution, hormis le fait qu’elle a eu lieu en janvier 2011. Maintenant, qu’un groupe de jeunes sortant à peine de l’adolescence, dans une situation où ils sont mal à l’aise, se mette à ricaner bêtement et à rouler des mécaniques pour assurer devant les copains, je le crois volontiers. Je vois le même comportement dans les prétoires, à mon grand dam quand il s’agit de mon client. Quant à l’affirmation “ils savaient qu’ils n’avaient rien à craindre”, elle ne repose que sur le ressenti d’un père bouleversé ; et le “j’ai commencé à comprendre que la justice était en train de nous lâcher”, j’aimerais comprendre.

Le juge d’instruction fait une reconstitution, c’est à dire une mesure d’instruction sur les lieux du drame, demandant à chacun d’expliquer où il était et ce qu’il a fait. Que les explications données soient contradictoires, et parfois mensongères, cela arrive assez souvent. Il y a toujours l’illusion qu’un mensonge bien trouvé permettra d’échapper à l’évidence et au châtiment. Cette illusion est l’ennemie des avocats, car elle aboutit à creuser la tombe de leurs clients, qui ne font qu’éveiller d’avantage les soupçons à leur égard : “s’il ment, qu’a-t-il donc à cacher ? Ne serait-il pas plus impliqué encore que ce que les indices semblent révéler” ? Notons d’ailleurs que le genre de propos que tient l’IPJ ne peut qu’encourager ceux qui le lisent à tenter de nier l’évidence et mentir effrontément face à la justice, puisque l’IPJ laisse entendre que cela permet de s’en sortir et même de se mettre les juges dans la poche. Conseil d’un avocat pénaliste : n’essayez jamais cette méthode. Dites la vérité, ou mieux, taisez-vous, mais ne mentez jamais face à la justice. Jamais. JAMAIS.

Sur le pont, à l’endroit de la reconstitution, un gendarme s’est approché de moi. Ce n’était pas pour me dire un mot de sympathie. Non. Il m’a présenté une convocation à la Gendarmerie. Une plainte avait été déposée contre moi pour « subornation de témoin », et je devais être entendu par les gendarmes. Je me suis retrouvé sur le banc des accusés parce que j’avais demandé à un témoin du meurtre de se manifester auprès des autorités. On m’a expliqué que ce n’était pas à moi de le faire, je devais « laisser la Justice faire son travail »…

Cette anecdote est curieuse. Généralement, les convocations sont envoyées par courrier. Une remise en main propre est plutôt un dernier avertissement à quelqu’un qui n’y défère pas avant l’interpellation en bonne et due forme. Mais il n’est pas du tout conforme aux usages de mélanger les procédures et de confier aux gendarmes chargés du service d’ordre d’une confrontation de remettre des convocations pour audition dans une procédure différente. Ne serait-ce que parce que la maladresse serait ici évidente et que les gendarmes ont des égards. D’autant plus qu’entendre Joël Censier comme témoin aurait relevé de la brigade territoriale du domicile de Joël Censier plutôt que celle de Nay, située à 200 km de là. Vu les imprécisions, les omissions et les contre-vérités contenues jusque là, je prendrai donc cette affirmation avec des pincettes.

La subornation de témoin est un délit prévu par l’article 434-15 du Code pénal. Il consiste dans le fait d’user de promesses, offres, présents, pressions, menaces, voies de fait, manœuvres ou artifices au cours d’une procédure ou en vue d’une demande ou défense en justice afin de déterminer autrui soit à faire ou délivrer une déposition, une déclaration ou une attestation mensongère, soit à s’abstenir de faire ou délivrer une déposition, une déclaration ou une attestation. Elle est punie de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende, ce même si la subornation n’est pas suivie d’effet.

Le simple fait de demander à un témoin de se manifester n’est pas une subornation de témoin. C’est tout à fait légal. Pour qu’une plainte ait été déposée à la gendarmerie, il faut donc que ce témoin se soit senti quelque peu pressé de faire une déclaration qui n’était pas tout à fait conforme à la vérité. J’ignore les suites qui ont été données à cette audition et à cette plainte. je ne doute pas un instant que si elle était allée plus loin, Joël Censier n’aurait pas manqué d’en remettre une couche sur la justice qui s’acharne contre lui. On peut donc supposer qu’elle a été classée sans suite. Détail pas assez important pour qu’on vous le communique. Que diantre, il faut bien vous faire cliquer à la fin.

J’ai même risqué des poursuites pénales car j’avais parlé d’un des meurtriers de mon fils en disant que c’était un « enfoiré ». >Son avocat me menaçait d’un procès en « diffamation ».

“J’ai même risqué”. Comprendre : “je n’ai pas été poursuivi”. Notez que Joël Censier s’obstine à parler au pluriel des meurtriers alors qu’il a été depuis longtemps établi que Samson G. a seul porté les coups mortels. Enfin, “enfoiré” n’est pas une diffamation mais une injure.

C’est alors que mon épouse et moi avons décidé de ne plus nous laisser faire. Au lieu d’attendre passivement le procès, nous avons décidé de rejoindre l’Institut pour la Justice.

Nous y voilà.

Le placement de produit de l’IPJ

L’Institut pour la Justice est un organisme indépendant qui regroupe des juristes, des victimes et des citoyens, qui œuvrent pour réformer la Justice française. Cet Institut a élaboré un Pacte 2012, qui sera présenté à tous les candidats à l’élection présidentielle, pour demander des réformes urgentes du système judiciaire.

Vous pouvez contribuer aujourd’hui à faire passer ces réformes, et à sauver des victimes futures, en signant le Pacte 2012 pour la Justice, en cliquant sur le bouton ci-dessous. Car si nous sommes des centaines de milliers de citoyens à soutenir ces propositions de réforme, les candidats seront obligés de nous écouter ; c’est une question de poids électoral. Mais c’est aussi une question de conscience et de justice.

Pas de vérité ni de Raison.

Lorsqu’on n’y est pas personnellement confronté, on pense souvent que la Justice fait bien son travail. On n’ose pas demander qu’elle soit plus rigoureuse envers les délinquants et les criminels, de peur d’être accusé de manquer d’humanité. Mais je peux vous dire, après trente ans d’expérience dans la Police, que vous n’avez pas à craindre cela. Il est rarissime qu’un vrai délinquant soit traité trop sévèrement en France. La plupart des délinquants bénéficient même d’une impunité à peine croyable.

Argument d’autorité. “J’ai trente ans d’expérience dans la police, je dis donc la vérité. Le fait que je sois partie prenante à une procédure qui me touche personnellement n’a naturellement en RIEN affecté mon jugement. Cela me dispense donc d’étayer mes affirmations par des faits, qui on l’a déjà vu ont un fort parti pris contre moi.”

On entend souvent parler de “violation des Droits de l’homme” dans nos prisons. Mais savez- vous pourquoi 225 détenus, dans une prison de Lyon, viennent de lancer une pétition pour dénoncer « des conditions de détention inacceptables » ? Ces conditions « inacceptables » c’est qu’il leur est interdit d’utiliser… la Playstation 3 dans leur cellule !!

A votre avis, est-ce à cause de l’interdiction d’utiliser une Playstation 3 en cellule que 6 détenus se sont suicidés dans cette prison entre janvier et septembre de cette année ? Voici le texte de la pétition. Les détenus réclament en effet (entre autres : le racket du cantinage, qui est un véritable scandale, l’absence d’activité sportive, illégale, le défaut d’écoute des prisonnier, qui a conduit à des suicides, tout ça sont des détails) de pouvoir utiliser des consoles de jeux vidéos dans leur cellule. De 9 m², surpeuplée, où ils passent 23h/24 chaque jour. Mais ces consoles ne sont pas offertes par l’administration pénitentiaires, pas plus que les télévisions dans les cellules : elles sont louées au prix fort, comme dans les hôpitaux, d’ailleurs. Je ne doute pas que certains citoyens modèles estimeront que ne pas périr d’ennui et sombrer en dépression est faire un traitement trop doux à des prisonniers. Le sadisme des honnêtes gens m’a toujours effaré.

Il n’est pas rare que la Justice relâche un délinquant arrêté des dizaines, voire des centaines de fois par la Police. Le Préfet de Police de Paris, lui-même, en a témoigné dans la presse, le 8 septembre dernier.

Si, c’est rare : il faut encore que je sois son avocat.

Plus sérieusement… Non, en fait, je ne peux pas prendre ce genre d’affirmation sérieusement. Tenez, voici un homme qui cette semaine s’est pris un an ferme pour avoir volé 2 euros de bonbons parce qu’il avait 15 mentions sur le casier. Non mais allez un peu voir des audiences correctionnelles, au lieu de gober des énormités pareilles. Là, la démonstration va consister en prendre une exception pour faire croire qu’elle est révélatrice de la généralité.

Il a cité le cas d’un homme qui venait d’être arrêté pour la 97eme fois. Peut-on imaginer pire mépris pour les victimes ?

Arrêté 97 fois ne veut pas dire condamné 97 fois (ce qui est impossible sauf à vivre plus d’un siècle et commencer jeune). Donc ne veut pas dire coupable 97 fois, et encore moins 97 victimes. Je ne sais rien de ce cas, cité effectivement par le préfet de police qui en bon préfet aime plus les chiffres que les faits. Ainsi, ce même préfet de police n’hésite pas à affirmer que le taux d’élucidation baisse depuis que les avocats assistent les gardé à vue. Avant de dire que grâce à son action volontariste, le taux d’élucidation est en hausse. Comme disait Sir Winston Churchill : je ne fais jamais confiance à des chiffres que je n’ai pas falsifié moi-même.

Des dizaines de milliers de personnes âgées sont cambriolées chez elles chaque année, sans qu’on ne se donne même plus la peine de rechercher les coupables, parce qu’on sait qu’ils seront de toute façon relâchés par la Justice. Des femmes se font violer, ou disparaissent, et on laisse leurs agresseurs libres de recommencer sous des prétextes dérisoires.

Source ? Lien ? Faits ? Pas question. Ça vous ferait réfléchir. Or on surfe sur vos préjugés.

Aujourd’hui, il est grand temps que les candidats aux élections s’en aperçoivent. Mais si nous voulons être sûrs qu’ils se prononcent officiellement, alors il est indispensable que nous soyons des centaines de milliers à signer le Pacte 2012 de l’Institut pour la Justice. J’espère que vous allez le signer et transmettre cette vidéo à tout votre entourage.

Bref vous comporter comme un virus informatique.

Il ne s’agit pas de mesures « répressives », et encore moins de réclamer un retour en arrière. Il s’agit simplement de recentrer la Justice sur sa mission première de protection des citoyens. Instaurer un fonctionnement normal, moderne et juste de l’institution judiciaire, adapté à la réalité d’aujourd’hui, dans lequel les citoyens puissent avoir confiance.

Nouvelle prétérition. L’IPJ ne connait que le tout répressif. Vous allez voir.

Un petit mot sur la mission de la justice, “protection des citoyens”. Ce n’est pas, n’a jamais été et en sera jamais le rôle de la justice. L’IPJ oublie d’ailleurs que les prisonniers sont eux aussi des citoyens et devrait donc militer pour leur protection contre l’État qui leur impose des conditions de détention indigne. Mais pour l’IPJ, on n’est plus citoyen quand on a été condamné.

Protéger suppose une antériorité du danger, d’empêcher un dommage de survenir. La justice, par sa nature même, n’intervient que pour réparer, donc a posteriori. Était-ce le rôle des juges d’être sur le pont de Nay pour empêcher la mort de Jérémy ? Bien sûr que non, ce rôle incombe à la police, et il est illusoire de croire qu’elle peut tout prévenir : même les États les plus policiers du monde connaissent le crime et la délinquance (dans des proportions plus importantes que chez nous, paradoxalement). La mission de la justice n’est pas de protéger, mais de réparer, en sanctionnant le crime. Vouloir inverser la chronologie aboutit à la rendre responsable de la mort de Jérémy et de tous les crimes commis. On sent que cette tentation existe aussi dans le personnel politique. Elle est irrationnelle, et malsaine, car elle revient à faire pression sur les juges, dont l’indépendance est notre première garantie.

Nous demandons: - que les peines de prison soient vraiment appliquées quand elles sont prononcées ; il faut savoir en effet qu’actuellement, 80 000 peines de prison restent non exécutées, faute de place.

Plutôt 82.000, chiffre issu d’un rapport de l’Inspection Générale des Services Judiciaires de 2009, qui représente 13% des peines de prison ferme prononcées. Il est faux de dire que c’est uniquement faute de place que ces peines ne sont pas exécutées. Environ 30.000 d’entre elles ne le sont pas car on ne retrouve jamais le condamné. Les 50.000 peines restantes constituent le stock des dossiers en attente d’exécution (source : le lien précédent). La plupart de ces 50.000 peines seront exécutées un jour. Le délai de traitement est en effet problématique, pour le condamné lui-même au premier chef (il n’y a pas de victime dans tous ces dossiers, loin de là), qui a pu trouver du travail, se réinsérer et changer de vie quand vient l’heure d’exécuter sa peine. Résultat inéluctable de décennies de moyens insuffisants. Si vous ne voulez pas vous payer une justice digne de de ce nom, vous le paierez d’une autre façon.

Le parc pénitentiaire fait 56 150 places opérationnelles au 1er mai 2011. Toutes ces places sont occupées, et plus encore : la population carcérale est de 64 584 personnes (au 1er mai 2011toujours) (taux d’occupation de 115%, avec les répercussions que l’on imagine sur les conditions de détention, qui vont un peu au-delà de l’absence de Playstations en cellule). Que propose l’IPJ ?- Ben d’exécuter ces peines, voyons. - Et comment ? - Ah mais vous allez nous lâcher avec ces satanés faits ?

J’ajoute enfin que le passage à l’acte suppose dans la plupart des cas (excluons les terroristes et les déments) que la personne commettant une infraction ait la conviction de l’impunité, c’est-à-dire qu’elle soit persuadée qu’elle ne sera pas arrêtée et punie pour ce fait. Colporter urbi et orbi et dans tous les médias que les peines de prison ne sont pas exécutées en France, quand bien même c’est faux, risque ainsi fort de favoriser des passages à l’acte. En somme, l’IPJ pousse au crime.

- que les victimes aient au moins autant de droits que les accusés, car aujourd’hui la triste réalité est que les délinquants ont souvent plus de droits et de considération que les victimes ;

Il est vrai que le fait qu’on n’incarcère pas les victimes les prive du droit de contester leur détention. Je vous laisse le soin de décider s’il faut modifier cet état du droit.

Pour le reste, j’invite l’IPJ à aller voir comment ça se passe ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis, pour constater que la France est le pays qui traite sans doute le mieux les victimes dans le cadre du procès. La seule chose qui leur reste fermée est la possibilité de faire appel sur l’action publique, c’est à dire demander une peine plus sévère ou contester une relaxe ou acquittement, qui est le monopole du parquet. Elles ne peuvent faire appel que sur leur action, l’action civile, c’est-à-dire les dommages-intérêts. Parce que la justice n’est pas la vengeance, et que la peine frappe le condamné au nom de la société et non au nom de la victime. Et que leur donner ce droit serait une usurpation des prérogatives de la République par des particuliers, et un cadeau empoisonné. La vérité est terrible : aucune peine, aussi dure fût-elle, ne répare le chagrin de la victime ou de ses proches. Même les familles des victimes dont l’assassin a été condamné à mort et exécuté n’ont jamais ressenti le moindre soulagement de ce fait. Parce qu’une exécution ne répare pas une mort, mais en fait une deuxième. J’ai déjà été confronté à des victimes qui se réfugiaient dans la colère pour échapper à leur douleur. C’est une échappatoire tentante et facile en apparence, mais c’est un cul-de-sac. Une fois la peine définitive tombée, elles se disent que si leur douleur est toujours là, c’est que cette peine est insuffisante, et demeurent à jamais frustrées en se disant que si la peine maximale avait été prononcée, elles ne souffriraient plus. Et si la peine maximale est prononcée, la douleur restant la même, elles se disent que ce maximum n’est pas suffisant. Et ainsi de suite.

Je ne leur jette nullement la pierre, je ne souhaite à personne de connaître ce qu’elles subissent. Mais la douleur ne remplace pas la Raison. Et en faire un argument politique est pour le moins critiquable.

- qu’aucune atteinte aux personnes et aux biens ne reste impunie, car les plaintes classées sans suite sont une invitation à la récidive;

D’un autre côté, une plainte fantaisiste ou infondée (parce que les faits ne constituent pas un délit), doit bien être classée sans suite. Quand les faits sont suffisamment étayés, le parquet n’hésite pas à poursuivre. Mais il n’a pas de temps à perdre à consacrer ses faibles moyens à poursuivre les chimères.

- que les lois nous protègent vraiment des criminels récidivistes ; aujourd’hui, la perpétuité dure 20 ans en moyenne. Même les prédateurs les plus dangereux ont vocation à sortir de prison ;

Bien sûr. Tous les matins, les juges d’application des peines arrivent au bureau en se demandant quel prédateur particulièrement dangereux ils vont pouvoir libérer aujourd’hui. C’est bien connu. D’ailleurs, traditionnellement, le 1er lundi du mois, il demandent aux avocats pénalistes de leur ressort de leur envoyer la liste de leurs clients détenus les plus dangereux pour établir les libérations conditionnelles du mois.

Désolé de faire de l’humour, mais face à ce monceau de sottise, ce n’est que de la politesse.

Plus sérieusement, je rappellerai ici que le meurtre de Jérémy n’a rien à voir avec la récidive puisque Samson G. n’avait aucun antécédent judiciaire, et n’a commis aucun autre meurtre, ni que je sache aucune infraction, depuis sa remise en liberté. Ce sont ici les thèses de l’IPJ qui s’invitent et parasitent la sympathie que vous pourriez éprouver pour Joël Censier.

S’agissant de la récidive, qui est un phénomène très variable selon la nature des faits, voici les chiffres du ministère de la justice, portant sur l’année 2007. Pour les condamnés pour délit, 8,0 % étaient en état de récidive légale, et 26,7 % en simple réitération sur cinq ans, c’est à dire qu’ils avaient déjà été condamnés dans les 5 années précédentes pour des faits de nature différente (par exemple : l’auteur d’un vol déjà condamné pour conduite en état d’ivresse). Ce qui laisse 65,3% de primo-délinquants.

Le taux varie selon les faits : les délits sexuels (agression sexuelle, exhibitionnisme) connaissent parmi les plus bas taux de récidive (moins de 6% en 2004), les délits routiers (conduite en état alcoolique ou en grand excès de vitesse) le plus haut, de l’ordre de 16%, le sommet étant les vols et recel avec près de 30% (chiffres 2004, pdf, lien Google viewer). Les sanctions prononcées sont nettement plus lourdes en cas de récidive ou de réitération, l’emprisonnement ferme qui représente 6,7 % des peines prononcées à l’encontre des primo condamnés, passe à 30 % pour les réitérants et à 50 % pour les seuls récidivistes. Sur les 3 245 condamnés pour crime en 2007, 128 étaient en état de récidive légale soit un taux de récidive de 3,9 %. Ce taux varie selon le type de crime : de 9,5 % pour les vols aggravés à 2,7 % pour les viols (je cite le ministère de la justice).

Les deux tiers des criminels condamnés n’avaient aucun antécédent judiciaire. En somme, méfiez-vous plutôt des honnêtes gens…

- que la justice et les magistrats soient responsables devant les citoyens, parce que leurs décisions sont prises au nom du peuple français ;

C’est oublier que ce sont précisément des citoyens qu’ils jugent. Être responsable devant ceux qu’on juge, est-ce une garantie d’indépendance ? Auriez-vous confiance dans la justice si votre riche adversaire dans son tort pouvait menacer le juge de poursuites s’il ne lui donnait pas raison ? Les magistrats sont responsables, mais cette responsabilité tient compte de leur nécessaire indépendance. J’ai traité ce sujet dans ce billet. Mais il est plus facile pour l’IPJ de laisser entendre que les juges sont irresponsables parce que les justiciables qu’ils condamnent ne peuvent pas se venger par un procès. La complexité, c’est pas le truc de l’IPJ, vous l’aurez compris.

La mise en œuvre de ce Pacte serait un changement considérable pour la protection des citoyens et des victimes.

…parce que….? Ah, non, c’est la fin de la phrase. Ceux qui veulent des explications iront se brosser.

Mais même si ces mesures peuvent vous paraître évidentes, elles n’ont aucune chance d’être reprises par les candidats à la présidentielle et votées dès 2012 si des centaines de milliers de citoyens ne se manifestent pas pour les demander maintenant.

C’est pourquoi je vous demande de cliquer sur le bouton ci-dessous pour signer votre Pacte 2012, puis de transférer ce message à vos amis, votre famille, vos collègues.

Le clic, nouveau paradigme de l’action politique. Cela permettra juste à l’IPJ de revendiquer désormais un million de personnes qui auront été abusées le temps de remplir un formulaire, et qui n’ont aucun moyen de se retirer de leurs fichiers, et de prétendre parler en leur nom.

De notre côté, nous mobilisons d’importants moyens humains et financiers pour : - rassembler des dizaines, des centaines de milliers de signatures ;

Soit des données personnelles collectées en toute illégalité et sans garanties pour les signataires, puisque les mentions imposées par la loi informatique et liberté s’agissant d’un traitement de données nominatif (notamment la désignation de la personne auprès de qui exercer le droit d’accès, de rectification et de retrait) sont absentes du formulaire de signature. Je suis certain que l’IPJ exigera que la loi pénale lui soit appliquée avec autant de rigueur qu’il l’exige pour les autres. Ah. Ah. Je déconne.

- préparer des dossiers précis, justifiant le coût et la faisabilité de chacune de nos réformes, avec des avocats et des juristes spécialisés ;

On aurait pu croire que ce travail avait été fait en amont, ne croyez-vous pas ?

- mobiliser la presse, pour que cette action soit médiatisée le plus largement possible ;

C’est le but de la manœuvre. L’IPJ n’a aucune légitimité dans le milieu universitaire, elle essaie la légitimité médiatique : le fameux “vu à la TV”. Force est de reconnaître qu’il a réussi sur ce point.

- organiser des rencontres officielles avec chaque candidat, pour obtenir leur engagement à mettre en œuvre nos réformes, en cas d’élection.

Marine Le Pen se fera sans nul doute un plaisir de les recevoir.

(…) Au nom de mon enfant, de ma famille, et de mon pays, je vous dis merci.

Non. Votre pays, M. Censier, est aussi le mien, et vous n’avez aucune légitimité pour parler en son nom. Quant à embarquer la mémoire de votre fils mort dans un combat qui ne fut jamais le sien, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur hommage à lui rendre.


PS à mes lecteurs : content de vous retrouver. Vous m’avez manqué.

Commentaires

1. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:24 par Pacte 2012

Pour le bien du débat contradictoire, je vous invite à lire le dossier complet du Pacte 2012 (ce que Me Eolas visiblement n’a pas fait) :

http://www.pacte2012.fr/docs/pacte2…

Eolas:
Ca, c’est typique de l’IPJ. JAMAIS d’argument, on vous balance un pdf à lire où la réponse à toutes vos questions se trouve. Moi, j’explique. la prochaine fois,; gagnez du temps, dites : allez sur ce site, vous trouverez la réponse : http://google.fr/


Quant à son affirmation sur le manque de juriste à l’IPJ, chacun pourra se faire une idée en cliquant ici :

http://www.pacte2012.fr/soutiens.ht…

Eolas:
Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas de juristes à l’IPJ. J’ai dit qu’il n’y avait pas de juristes compétents à l’IPJ.

Dernière chose : Joël Censier a eu accès au dossier, lui, pas Me Eolas.

Eolas:
Vous voulez dire que ses erreurs sont donc inexcusables ?

2. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:30 par Arnaud

C’est quand même rigolo de voir un avocat donner des leçons sur la Justice…

Eolas:
Il paraît qu’il ty a même des ingénieurs qui donnent des leçons sur la science. Ah ! Ah !


Un avocat, c’est là pour défendre son client, point… Il ne s’agit pas de lui reprocher; c’est son boulot. Il est là pour ça. Et s’il peut tordre la loi de façon à défendre son client, il doit le faire.
C’est un emploi respectable, mais qui n’a pas grand chose à voir avec la Justice, et moins encore avec la recherche de la vérité…
Vous croyez par exemple que les avocats des compagnies pétrolières, pharmaceutiques, chimiques etc… sont payés très cher pour s’assurer que le droit est respecté ?!!! Sérieusement…
Vous croyez vraiment que les avocats de DSK, Chirac, Pasqua, Guérini, tiennent absolument à ce que justice soit rendue ?…
Ca n’est pas leur métier !…
Si moi j’ai besoin d’un avocat un jour, je veux qu’il me défende moi. Pas qu’il défende la loi !…
Donc s’il y a bien un sujet sur lequel un avocat est mal placé pour parler, c’est bien celui d’un Pacte pour la Justice…
Chacun son job !

Eolas:
Argument ad hominem classique. Vous ne répondez pas à mes argumetns (vous seriez bien en mal, je sais), mais vous me disqualifiez moi. Admettons juste un instant. Dites-moi alors ce qui donne qualité au père d’une victime de meurtre, partie dans le procès, de donner des leçons objectives sur la Justice en se fondant sur ce procès ? Comme vous dites, chacun son job. Je vous laisse faire le vôtre sur cette pauvre mouche.

3. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:38 par Maelgar

Maitre, vous nous avez manqué aussi. Bravo pour ce beau billet, et vive la Raison. Je crains que ce long exposé ne vous ait quelque peu asséché le gosier alors je vous offre la coupette traditionelle quand vous le voudrez (dans la limite des stocks disponibles, possibilité de remplacer la coupette par une pinte de Guiness®).

4. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:39 par Alex

Il revient. Et il est en forme.

5. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:40 par JeffZeze

Merci pour cet article, j’avais reniflé l’arnaque en voyant la vidéo, j’ai des arguments à ma disposition maintenant :)
Arnaud > Ne pas confondre “justice soit rendue” avec “le méchant doit payer”, vous parlez en présumant coupables les personnes que vous citez, là on est vraiment très loin de la justice. D’autre part votre commentaire n’a strictement aucun rapport avec le sujet qui a au mois le mérite de tordre le cou aux raccourcis employés par l’IPJ…

6. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:41 par Merrick

Eh bien pour une fois, je vais m’abonner au flux des commentaires, je sens que ça peut devenir très drôle. Sinon, encore un très beau billet, très agréable à lire. Merci beaucoup.

7. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:42 par Pfmerlin

Vous prenez un peu les gens qui ont signé pour des cons !
Personne ne l’a fait à cause de la douleur d’un père, et personne ne nie le caractère répressif de la Justice que cet association. C’est ce que les gens veulent. Moi le premier. Il fait que vous vous y fassiez !
Arrêtez de penser que dès que ça ne va pas dans votre sens, les gens ont été manipulés, c’est assez pitoyable…

Eolas:
Vous me reprochez de prendre les gens qui ont signé pour des cons, et vous essayez de me démontrer qu’ils le sont ?

8. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:43 par Brizzio

Les avocats sont mal placés pour parler de la Justice ??
Je suppose que les policiers aussi alors, et les juges aussi, ainsi que les greffiers, ou les huissiers…
En fait, les seuls qui pourraient parler de la Justice seraient… ceux qui n’y connaissent rien !

Manquerait plus que le Chancelier lui même soit un ignorant en la matière !
Oh, wait.

9. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:44 par Pfmerlin

Que prône cette association je voulais dire.

10. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:45 par Franck

Justice n’est pas vengeance …
Coeur n’est pas raison …

11. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:46 par Flonot

@Pfmerlin: je n’ai strictement rien compris à votre commentaire.

12. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:46 par Virginie

Merci, Maître, de m’avoir fourni les arguments pour légitimer ma méfiance envers le Pacte : mon malaise face à l’utilisation délibérée de la douleur d’un père n’avait hélas pas convaincu la plupart de mes connaissances, aveuglées par la colère et le sentiment d’injustice. À froid, il est beaucoup plus facile de voir la manipulation, et de ne pas se laisser piéger.
Un dernier mot : la réponse que le Pacte vous fait en commentaire est tout simplement risible, mais réaliste : ils n’ont pas tenté de démonter votre article, tout simplement parce que ça aurait été peine perdue ! L’art de savoir se taire…

13. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:47 par Nicolas Chambrier

Merci d’écrire si bien ce que je pensais :)

Je frémis à chaque fois que j’entends ces discours sur la récidive et sur la réclusion à perpétuité. Au nom des protections des victimes, on pourrait s’abaisser aux pires atrocités, et il n’y a rien de pire dans le débat social que le pathos, qui empêche de réfléchir et de prendre de saines décisions. Demandez au père d’un enfant assassiné ce qu’il pense de la peine du meurtrier ? Elle ne sera jamais assez sévère. Voilà exactement pourquoi on ne lui demande pas, et pourquoi il ne FAUT PAS lui demander. Parce que tuer un assassin n’apporte rien à la société. Transformer un coupable en homme repenti et plus tard utile, ÇA c’est utile à la société.

Bref, ces discours nauséabonds ne sont que le résultat de l’absence de reflexion, hélas :(
Enrobés de belles constructions syntaxiques, et d’arguments massue à base de viols d’enfants, et ça convaincra les masses avides de peines de mort…

P.S: en plus de votre exemple sur le meurtre de Jérémy, je citerais volontiers l’affaire plus récente de la petite Océane. Tout le monde s’est rué sur le vieil ex-pédophile qui trainait dans le coin, coupable tout trouvé, à peine mis en garde à vue (ce qui semble assez logique vu ses antécédents) la plèbe l’aurait bien déjà caillassé… Mais ce n’était pas lui.

14. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:47 par mad

@ 1. Pacte 2012 : mais Me EOLAS cite les décisions, lui.
En tant que juriste, j’apprécie d’avoir de quoi me forger ma propre opinion.
Que est maintenant convaincue.

@EOLAS”“J’ai même risqué”. Comprendre : “je n’ai pas été poursuivi”. Notez que Joël Censier s’obstine à parler au pluriel des meurtriers alors qu’il a été depuis longtemps établi que Samson G. a seul porté les coups mortels. Enfin, “enfoiré” n’est pas une diffamation mais une injure.”

Question totalement sérieuse : Enculé, il y a allégation d’un fait, c’est donc de la diffamation?

mad.

Eolas:
Non, le mot n’est jamais employé dans son sens de sodomite passif.

15. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:47 par Amandine

Merci pour ce billet.
@Pfmerlin : Je connais des personnes qui ont été manipulés par cette vidéo.
Je suis contente qu’un éclairage soit fait, par quelqu’un qui connait la justice.
Je doute que ce soit votre cas, je doute même que vous ayez lu ce billet jusqu’au bout.

16. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:50 par Sikhs

C’est bien ça, à part des néo-cons, y a pas de juristes à l’IPJ.
Ce que je trouve dégoutant c’est de débaucher des victimes pour ce genre d’entreprise.

17. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:50 par Yoyo

J’ai vu ce lien commencer à tourner en fin de semaine dernière, j’ai cliqué, j’ai lu le même témoignage. J’ai immédiatement tiqué sur le fait d’instrumentaliser une victime, ce qui fait que - instinctivement - je n’ai pas cru à cette version de l’histoire. À force d’entendre justifier les tours de vis sécuritaires par la douleur des victimes, j’ai acquis ce réflexe d’autodéfense intellectuelle, un peu de la même façon que je m’attends à une arnaque quand j’entends “pouvoir d’achat”.

J’ai ensuite pensé à notre Bon Maître Eolas : combien de lignes lui faudra-t-il pour répondre à ce condensé d’insanités démago-sentimentalises, et quelle sera l’ampleur de la fessée infligée à l’IPJ?

Comme d’habitude, je n’ai pas été déçu. Merci, Maître.

18. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:50 par Nicolas Chambrier

Ah si, par contre je vais rejoindre Pfmerlin sur un point, en désaccord avec vous Maître: je ne crois pas que l’adhésion à ce pacte soit le résultat d’une manipulation. Je pense que les gens signent ça en toute connaissance de cause et souhaite vraiment que tous les pédophiles soient castrés (à la scie rouillée si possible), les violeurs décapités, et les meurtriers écartelés. Je crains qu’il ne faille effectivement s’y faire: les gens sont très très cons.

19. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:51 par Gluttony

Ah ça ça fait plaisir ! J’ai vu cette vidéo hier après en avoir entendu parler au moins depuis une semaine, et je ne sais pas si ce sont mes études en Droit qui m’ont déjà “corrompu” (:D) mais étrangement j’ai pensé exactement la même chose que vous tout le long de la vidéo. Certes je ne saurais argumenter avec votre talent, et je n’avais pas non plus toutes les connaissances nécessaires, mais l’impression générale qui ressortait de ma lecture était effectivement celle d’une manipulation à grande échelle en plongeant directement l’internaute dans le pathos avec son histoire…
Je m’en vais de ce pas diffuser votre billet ! Merci à vous Maître !

20. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:54 par hilde

Vous m’avez manquez aussi.
j’avais vu cette vidéo, et senti «l’arnaque populiste». je suis heureux que mon ressenti ait de vrais causes.
par contre, il faut féliciter l’IPJ qui n’a peut être pas «de juristes compétents» mais qui, en matière de veille internet, est très très au point, un peu du style «le marketing est plus important que la qualité du produit»

21. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:56 par Thomas

Rien à foutre que cette vidéo ne soit pas que manipulation ou autre, d’ailleurs je te trouve autant ridicule à vouloir démonter par un article de 3 km leur action que eux avec leur vidéo certes très bien montée.

Mais j’ai voulu lire quand même. Sauf que j’ai vite arrêté. Je me suis arrêté à :
“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”.”
Parce que pour toi, ce n’est pas de la barbarie ? Un seul de ces coups de couteau est une barbarie, une barbarie insupportable pour quiconque mais certainement encore plus pour un père. Te voir te permettre de juger un tel acte avec un tel mépris, ça me donne envie de vomir.

Bref, tu ne vaux rien.

Eolas:
Désolé, je me suis arrêté au mot “rien”, votre commentaire était trop chiant.

22. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:56 par Fred

Manipulation évidente, il suffit de regarder qui sont les tenants de l’IPJ, UMP tendance droite populaire et extrême droite.

23. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:58 par julien

Ca fait plaisir de vous retrouver également maitre, je suppose que c’est le temps qu’il vous fallait pour vous vider de toutes les larmes de votre corps suite à ce fameux match sur le mont Eden dont nos valeureux francais sont tombés.

Pour avoir failli cliquer sur ce fameux lien, merci beaucoup.

Bon courage pour tenir le fil des commentaires…

Cordialement,

Julien

24. Le lundi 14 novembre 2011 à 11:59 par QIAH

@Arnaud (2): ..sauf qu’ici (dans l’affaire Censier) et clichés anti-avocats mis à part, Eolas n’est l’avocat de personne. Il s’exprime donc en juriste, pas en avocat.

25. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:00 par Pano

Merci Maître pour cet article, je me disais également que cette histoire fleurait bon la manipulation…
Quelques réflexions toutefois :
On ne peut légitimement pas en vouloir à M. Censier de vouloir exprimer sa peine et sa soif de vengeance. C’est humain, et compréhensible. Mais cela ne lui permet aucunement de mentir/déformer les faits. Ce genre de procédé n’apporte pas de sympathie, juste davantage de méfiance…
Par ailleurs, je ne connaissais pas ce fameux IPJ, mais c’est classique de ce genre d’organisation de vouloir à tout prix fonder son argumentation bancale sur l’affect : cela permet de déplacer le débat sur un autre plan, au-delà de tout contre-argument rationnel, fondé sur des faits. Il suffit de voir les propos des extrémistes en tout genre (qu’ils soient politiques, religieux, ou tout autre illuminé de service), qui usent et abusent de ce genre de pratiques…

26. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:01 par Tromsoë

Maitre Eolas cachant une batte de baseball derrière son dos se trouve a coté d'un troll assommé, portant une longue bosse sur le sommet du cuir chevelu. Un texte “Commentaire modéré par troll détector™” surplombe l'image.

27. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:04 par kidsinhalf

Merci Maître,

Dès que l’on ma signalé cette vidéo (que j’ai regardée jusqu’au bout… et je n’ai dû ma retenue de cliquer qu’à ma longue expérience des ressorts du buzz médiatique) j’ai couru sur ce blog voir si vous en parliez. Las.
Trois jours plus tard, mon voeu fut exaucé.

28. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:04 par Thomas

Les commentaires de tes disciples qui disent amen à ton article trollesque, c’est un peu comme les personnes qui disent amen à l’IPJ… Les deux sont tout aussi manipulable, mais pas par la même secte.

29. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:08 par Myosotis

Vous m’avez manqué aussi cher Maître ! C’est un plaisir de vous retrouver.

30. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:08 par jamesdebelair

plus on prend de la hauteur plus on voit loin, c’est ce qui manque à beaucoup à certains. Merci pour ce billet et de nous rappeler qu’être pour une bonne justice n’est pas être obligatoirement pour leurs contrevenants

31. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:08 par Fitz_5

Merci Maitre pour ce bon, mais long, billet
Il est important que les (vrais) juristes rappellent a chaque fois qu’ils en ont l’occasion ce qu’est la visée du Droit Pénal.
Par ailleurs je cherche, en vain, qui est le premier “juriste” ou même “politique” avoir fait passer l’action pénale pour une réparation de la douleur des victimes et de ses proches, idée qui est maintenant largement répandue dans la société.

32. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:08 par jor

Ah le billet tant attendu sur cette “fameuse” pétition.
Merci Maître, en espérant que votre texte évite des signatures, même si l’IPJ a semble t-il une longueur d’avance médiatique, malheureusement…
À vous lire.

Jor

33. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:08 par Nonorf

J’ai appris une chose lors de mes quelques années de fac de droit (que j’ai vite abandonné, le droit administratif m’a tuer) :
Un prof, de droit civil je crois, nous expliquait qu’en droit il ne faut pas voir les choses avec les sentiment, mais bien avec sa tête (en gros), que donc selon les affaires il ne faut pas y voir un père de famille et un meurtrier, mais des parties.Point.

J’ai eu la même réaction que notre très cher maitre a la vue de cette vidéo, et ensuite a la lecture de ce fameux pacte, j’en déduis donc que j’ai un esprit critique, et qui fonctionne a peu près correctement.

Cela dit, il est très difficile dans ces cas comme celui de M.Censier d’avoir le recul nécessaire pour ne pas se faire emporter par ce drame et donc avoir une réaction de type “tous pourris”.

34. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:08 par Virginie

Petit rappel qui je l’espère sera utile à Thomas : un arrêt de la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Lyon du 19 janvier 1996 définit le crime d’acte de barbarie comme « un ou plusieurs actes d’une gravité exceptionnelle qui dépasse de simples violences et occasionne à la victime une douleur ou une souffrance aigue et d’un élément moral consistant dans la volonté de nier en la victime la dignité de la personne humaine » (les mots sont mis en gras par moi-même).
Quand aux fâcheux qui viennent ici vider leur rage avec des propos qui les définissent bien plus fidèlement que celui qui en est la cible, sont-ils conscients que leur manque d’arguments et leurs manières irrespectueuses les discréditent complèment ?

35. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:09 par Jaycie

Je sais pas moi quand on fait comme Eolas (donner les faits, et une “interprétation” de ceux-ci) ça me parait pas de la manipulation=>tout le monde à les billes pour se faire son opinion, ça permet de créer le débat (au contraire de l’IPJ…).
Après c’est toujours intéressant, juristes ou non juristes on arrive à communiquer.

Bref billet appât à troll quand même, je vais sortir le popcorn.

36. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:09 par mad

PRemière sortie du troll détector ! lui aussi nous avait manqué :=)

37. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:11 par Mélanouille

@Thomas 28 : à la grande différence que les “disciples” de Maître Eolas, peuvent être convaincus par l’argumentation, les faits juridiques ou non et qu’ils peuvent s’appuyer sur des éléments vérifiables.

La manipulation de la vidéo de pacte 2012 est réelle : on joue sur la corde sensible et le public visé est plus à même à prendre parti pour la cause. Il est tellement plus facile de persuader que de convaincre.

38. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:12 par Andromède

Merci Maître Eolas, d’être de retour avec un si bon article!

Vous avez quand même un vrai handicap par rapport à l’IPJ… C’est que vous forcez les gens à réfléchir, et ils n’aiment visiblement pas ça… cf les trolls en embuscade: “Je n’ai rien lu mais c’est de la m…”, tandis que les autres vous embrigadent en 3 larmes… ça c’est efficace

Non vraiment il faudra revoir votre ligne marketing parce qu’il ne va pas durer votre blog… Oh… Wait

39. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:12 par Vincent

Vous nous aviez manqué aussi!!!! Quel plaisir de vous relire. D’autant que moi aussi, j’ai eu l’idée saugrenue d’avoir visionné et lu avec un esprit critique… Nul besoin de vous raconter le flot d’injures qui m’a été adressé. Vous subissez le même (à l’IPJ on vous surveille de près dites moi…). Bref, mon premier sentiment à la lecture du billet est une forme de libération (en fait, je n’étais pas un monstre).

J’ajouterai simplement un commentaire. Pour lutter efficacement contre la démagogie et le populisme judiciaire de l’IPJ, la meilleure arme reste encore à mon humble avis, les associations de victimes responsable et respectables (Réseau ADAVI et ADIAV notamment). J’en fais partie (mais d’après mes nouveaux détracteurs je n’en serais pas digne… Difficile de se faire donner des leçons d’humanité de la part de ceux qui n’ont jamais donné la moindre minute de leur temps à assister des victimes d’infractions pénales…). Je peux vous assurer qu’il n’est aucunement question d’idéologie, mais d’accompagnement. Les juristes bénévoles expliquent les procédures. Les sociologues aident à lutter contre l’isolement des victimes. Les psychologues écoutent… Voilà, juste des actes pour aider autant que faire ce peut. Il y a au moins une association de ce type par département. Merci de m’avoir laissé faire leur pub aupès de ceux qui souhaitent un engagement responsables.

Et encore une fois merci à vous maître! (j’ai un temps cru que votre mépris irait tjusqu’à ne pas écrire sur le sujet, et je suis ravi que vous l’ayez fait)

40. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:14 par Muscardin

M’est avis que troll détector va avoir énormément à faire, ne serait-ce qu’en voyant le commentaire de Tromsoe.

Hélas, comme d’autres ici, je m’aperçois que l’IPJ rencontre un public de frustrés qui veut absolument faire du tout répressif, sans s’en donner les moyens bien sur. Je vois même poindre des demandes de retour à la peine de mort par-ci par là. Il devient urgent de continuer à expliquer et je vous remercie pour votre article.

J’en veux énormément à nos politiques, et en particulier au gouvernement actuel, qui par ses multiples attaques contre le monde judiciaire, a contribué à cette évolution. Quel politique aura le courage de recadrer les choses et d’expliquer que non, la justice n’est pas là pour protéger les gens, mais pour appliquer le droit à des faits qui lui sont soumis….

41. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:14 par Marx_Harpo

Je veux bien comprendre que l’opportunisme révélée par l’IPJ soit choquant dans le fait qu’elle ai pris comme base de fond un exemple tiré d’une réalité, et de la douleur d’une famille, d’un père.
Celui ci s’exprime comme il le veut et interprète comme il le peut, je ne crois pas qu’on puisse lui en vouloir d’être imprécis, il n’est pas juriste, juste un père blessé et passionnel.
La laisser tremper dans sa bêtise sans se rabaisser à son niveau aurait été plus élégant.
En fait, puisque c’est l’IPJ et ses juristes incompétents la cible de ce billet, peut être qu’il aurait été plus noble d’éviter les détails et l’exemple.

42. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:16 par Eurypontide

Contente de vous retrouver maître, j’avais l’impression que ces derniers temps vous préfériez les bons mots sur twitter aux articles de fond. Heureusement, celui là compense de beaucoup votre longue absence.

Je remarque, à la lecture des commentaires, un bon moyen de relever les trolls: ils tutoient et sont dans l’invective. Dommage parce que derrière l’argumentaire populiste de l’IPJ, on pourrait trouver une vraie matière à débat sur le rôle de la justice, qui n’est pas la vengeance, et sur la place qu’on donne à ces deux valeurs que sont protection de la société et rédemption du condamné.

Une dernière remarque à Thomas même si je le sais, on ne nourrit pas les troll, sinon ils vous bouffent la main: non, un coup de couteau n’est pas, pour un professionnel de la justice, une barbarie inimaginable. Me Eolas a vu des choses bien pires que ça dans son exercice professionnel, moi aussi, et des milliers d’avocats, juges et greffiers aussi.

43. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:16 par Arnaud

@Eolas 2: Soyons sérieux deux secondes… Il n’y a pas d’attaque ad hominem et je ne cherche pas à vous disqualifier, puisque ma critique concerne la profession d’avocat dans sa définition même, et non pas vous personnellement. A la rigueur une attaque Ad Officium (mon latin est assez rouillé).
Les exemples que je donne sont suffisamment parlant sur ce à quoi sert un avocat.
Quant au père de la victime, contrairement à vous, il ne donne pas de leçon, il exprime un souhait. Et il n’a pas d’autre autorité pour le faire que celle d’un simple citoyen. Et c’est déjà pas mal…
On approche d’élections et de multiples groupes de pression se mettent en branle pour faire avancer leurs revendications. Pourquoi pas lui ?…
Votre critique de sa position sur le strict plan du droit est parfaitement inadaptée puisque justement ce qui est réclamé est une réforme du droit…
Vous nous dites que tout ce qui s’est passé s’est fait dans le respect de la loi… C’est justement là qu’est le problème !…

44. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:19 par benkow wokned

Cette vidéo circulait sur le facebook et on avait flairé le truc direct.
Digne de TF1, faire d’un fais divers une généralité pour nous faire voter des lois liberticides…
“L’impunité zéro pour les atteintes aux personnes et aux biens : Un grand ministère chargé de la sécurité des citoyens, regroupant forces de l’ordre et politique pénale ; des amendes « plancher » automatiques accompagnant toute condamnation pour délit”
OUI OUI et la marmotte…

45. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:19 par jrem

Le lien pour la condamnation à 1 an pour vol de bonbons n’est pas le bon.
J’ai trouvé celui-ci:
http://www.sudouest.fr/2011/11/10/u…

46. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:19 par Anti_gone

J’avoue que j’attendais votre réaction et vos développements sur cette vidéo depuis un moment. Un chouilla trop technique pour le profane a certains moment peut être, mais toujours un plaisir de vous lire!
Merci ^^

47. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:21 par Clot

J’ai vu le lien vers cette vidéo se multiplier la semaine dernière (sur Twitter, Facebook & co). Je l’ai regardée et lue avec méfiance, parce qu’à partir du moment où je regarde un truc « viral », je me méfie. Sans avoir vos connaissances (du dossier en question, et de la justice en général), j’ai été très mal à l’aise devant la façon dont on nous noie dans le pathos tout en prétendant nous demander de l’ignorer. Mais face à des contacts qui ont choisi de relayer cette vidéo (prouvant du coup qu’ils ont été dupés par l’émotion), je n’ai pas trouvé les mots pour exprimer ma réticence face aux idées qu’elle véhicule sans risquer d’être taxée de monstre sans cœur. Merci donc pour cet article qui met des mots sur mes intuitions.

48. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:22 par Totol

Bienvenue ! heureux de vous revoir !

49. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:22 par Nicolas Chambrier

@Nonorf: je ne sais pas qui le premier a fait cet amalgame, mais Chirac en a joué du temps de la “Fracture Sociale”, et ne parlons pas de Sarkozy qui basait tous les débats autour de la même construction: {présentation victime larmoyante} + {insister sur la barbarie des faits} + « mais qu’est-ce que je dois faire ? peut-on laisser faire ça ? » ©.
Je pense donc que le mélange des genres vient d’abord des politiques, qui sont les premiers à faire dans le populisme.

50. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:23 par Frédéric

Merci pour ce billet, cette affaire a en effet gagné son label “vu à la télé” et la vidéo de M. Censier inonde les réseaux sociaux, ça fait du bien d’avoir un éclairage juridique dessus.

51. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:23 par Ellroy

@Eolas

Me, vous n’imaginez pas la difficulté d’argumenter sur ce genre de “pacte” , d’autant que ce pacte circule de manière virale sur facebook… Pour ma part je suis juriste (je prépare divers concours dont l’ENM) et évidemment je suis un salaud lorsque j’essaie de démonter les présupposés de cette assoc. IPJ et les implications de ses prises de positions, surtout auprès des jeunes de ma génération (25-30) qui ont signé sans mot dire, en particulier des victimes - au sens juridique - que je connais….Donc je vous remercie d’avoir fait l’effort de vous servir de votre entendement pour rédiger ce billet…
bien à vous

52. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:23 par Ellroy

@Eolas

Me, vous n’imaginez pas la difficulté d’argumenter sur ce genre de “pacte” , d’autant que ce pacte circule de manière virale sur facebook… Pour ma part je suis juriste (je prépare divers concours dont l’ENM) et évidemment je suis un salaud lorsque j’essaie de démonter les présupposés de cette assoc. IPJ et les implications de ses prises de positions, surtout auprès des jeunes de ma génération (25-30) qui ont signé sans mot dire, en particulier des victimes - au sens juridique - que je connais….Donc je vous remercie d’avoir fait l’effort de vous servir de votre entendement pour rédiger ce billet…
bien à vous

53. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:23 par Oskar K Cyrus

Billet utile face à la démagogie et au chantage émotif de quelques uns. L’humanisme dont vous faites preuve est plus que nécessaire aujourd’hui.
Merci.

54. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:24 par Cyrille

A Arnaud,

Le spécialiste du droit qu’est l’avocat me parait bien mieux placé pour parler de Justice (avec le mot juste…) que des victimes dont je comprends tout à fait la douleur mais qui sont bien loin d’être sereines pour évoquer ces questions. Il ne faut pas confondre Vengeance (sentiment humain bien compréhensible) et Justice (acte de la société).

Le besoin de vengeance aveugle et on le voit bien, ne permet pas forcément de faire la différence entre la réalité des faits et ce qu’on en ressent. L’exemple de Joël Censier est criant pour cela : aveuglé par sa douleur (et je serais surement comme lui à sa place), il souhaite que tous ceux qui étaient sur ce pont soient reconnus coupables de la mort de son fils, alors qu’une seule personne l’a tuée.

Dans cette histoire, ce que je trouve anormal, c’est la durée de la procédure alors que toutes les investigations ont été faites. Ce qui est anormal, et là je partage l’opinion de l’IPJ, c’est le délai entre une condamnation et l’exécution de la peine. Il y a une surcharge de travail qui interdit à la Justice d’être correctement menée. La Justice manque de moyens, comme beaucoup de services publics, mais les citoyens ne veulent pas payer d’impôts…

55. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:26 par Joris

Je suis très heureux que vous ayez consacré un article à ce nouveau phénomène, qui m’avait choqué dès sa première publication sur Facebook. Je n’ai pas tenu jusqu’à la fin de la vidéo, dès la mention de l’Institut pour la Justice après l’étalage des “faits”, j’ai stoppé net pour me consacrer à quelques recherches sur cet “institut” : Mes doutes ont été levés dès la lecture d’une analogie sur leur site entre condamnations pénales et amendes routières (La rhétorique visant à dire qu’on empêche les honnêtes gens de travailler en foutant des radars partout, et qu’on laisse dans le même temps les criminels libres de récidiver à l’envie est pour moi archétypique du populisme le plus abject). D’autres liens m’ont ensuite vite confirmé que l’IPJ n’était autre qu’une association de lobbying d’extrême droite, qui visait plus à créer du ressenti qu’à apporter la moindre solution à un problème. L’analogie avec les Etats-Unis est évidente, plus de 2 millions de détenus, de la prison à tour de bras et l’application de la peine de mort ne diminuent en rien le nombre de crimes et délits commis dans le pays.
On retrouve par ailleurs parmi les “Experts” de l’IPJ des charlatans tels que Xavier Reufer, ancien d’Occident recyclé en criminologue, bon client des plateaux de télévision, qui peut être particulièrement comique quand il s’exprime à propos d’un sujet qu’on connait un tant soit peu. L’IPJ n’hésite pas non plus à qualifier de “contributeur” Philippe Bilger, quand celui ci n’a semble-t-il fait que répondre à une interview. A ce sujet, l’article des Robins des Lois formait un premier avertissement http://robindeslois.org/?p=3059

Comme le souligne discrètement Me Eolas, on a ici affaire à une manipulation politique, ni plus ni moins. L’IPJ avance masqué pour défendre des thèses ultra-sécuritaires et permettre ensuite à certains d’en bénéficier politiquement à quelques mois des prochaines échéances. Le faire en manipulant des (familles de ) victimes est d’autant plus abject, même si je considère que le passé syndicaliste de Mr Censier ne peut être ignoré dans ce dossier.

Merci encore pour l’article, et bienvenue dans une campagne à l’américaine, où tous les coups sous la ceinture sont désormais permis, la désinformation en tête. Bientôt les juges violeront eux mêmes des enfants, les centrales nucléaires sauveront les pandas et la réforme des retraites de 1983 sera à l’origine de la chute de Lehman Brothers…

56. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:27 par Sursis à statuer

Soyons clair d’emblée : Eolas m’énerve considérablement. En effet, comment ne pas lui en vouloir d’être ainsi capable de mettre en forme, en forme agréable qui plus est, tout ce qui m’était venu à l’esprit en consultant le site nauséabond de l’IPJ, et de le faire avec davantage de méthode et de rigueur que je ne me sens capable de le faire.

Et en plus, on dirait que pour lui c’est facile. Ce type est insupportable. Je l’adorerais vraiment s’il ne se faisait si rare ici (mais Tweeter l’amuse plus, semble-t-il, il gazouille jusque devant les machines à café des commissariats).

57. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:29 par b, naïf reconnu.

Je vous en veux, Maître !
Je n’ai pas vu cette vidéo, et maintenant, vous m’avez manipulé sauvagement comme lors d’un ruck et je ne pourrais pas me faire tranquillement un avis personnel et objectif, dénué d’argumentations, avec de bons gros bouts de pathos dedans !
Finalement, l’Institut Pour la Justice se comporte médiatiquement comme nombre de nos hommes politiques : des annonces fracassantes généralement inapplicables ensuite.
Le seul souci, c’est que la réfutation n’a pas le même impact que la charge initiale.
Conclusion : il faut que vous fassiez une vidéo avec une pétition-à-cliquer dedans.

58. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:30 par vertumne

J’ai choisi de ne pas signer cette pétition, tout comme je ne lirai pas l’intégralité de votre article.

Je me suis arrêtée là : “…X lui a porté cinq coups de couteau, le premier à la poitrine, puis les autres à la poitrine et à la tête. L’autopsie a constaté que deux de ces coups étaient mortels, sans pouvoir déterminer celui des deux qui a été porté en premier et a donc été le coups mortel…”

Je suis alors revenue sur votre premier commentaire, celui qui traite de la dramatisation et que vous concluez par “Un peu de dramatisation ne fait pas de mal.”
Ah, monde cruel! Du fils à terre, je vois désormais aussi l’image du père frappé à terre.
C’est violent pour la mère que je suis. Violence superflue ou pertinente? Violence gratuite ou démonstrative?

“L’antipassion” versus la passion. Tous deux relèvent au final du domaine de l’émotion.

N’aurait-il pas été plus “délicat” de s’en tenir à une lecture strictement juridique? La délicatesse, un moyen comme un autre. Parfois, souvent même, plus joli qu’un autre.

+

Qui est à l’origine de la création de cet institut?

59. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:30 par Maelgar

@ Arnaud (43)

Eh oui, vivement un nouveau droit qui nous débarrasse de ces avocats casse-pieds qui font comparaitre un accusé libre et non pas enchainé, vivement une société qui proclame que l’enfermement est la règle et la liberté l’exception, vivement une loi qui institue la victime (ou ses représentants en cas de mort) comme co-juge de l’accusé du coupable présumé…

Ah qu’il fera bon vivre dans cette société là. Enfin des politiques qui déclareront “la guerre à la délinquance” de manière décomplexée. Je suppose que vous, tout comme moi, n’avez rien à craindre de cette société là car comme le dit l’adage l’UMP : seuls ceux qui n’ont rien à se reprocher n’ont rien à craindre… C’est tout blanc ou tout noir quoi. Et à partir du moment où vous êtes un peu gris, en fait c’est noir.

Liberté Egalité Fraternité Emprisonner Dramatiser Délater, voilà la devise de cette future société de victimes.

60. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:30 par sandrine

monsieur , car c’est avant tout à l’homme , peut être père que je m’adresse , l’avocat n’a plus rien à dire puisque l’affaire étant jugé . Donc , cher monsieur lorsque vous écrivez :…Il se serait approché de l’attroupement ….Il semble établi qu’il ne s’est à aucun moment battu lui-même…lui a porté cinq coups de couteau, le premier à la poitrine, puis les autres à la poitrine et à la tête…En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”….vous parlez en homme ou en avocat ? car ici ,je lis qu’il y avait sans doute plusieurs personnes témoins qui ont laissé” lachement” assassiné quelqu’un , qui ne pouvant se battre , on lui a “gratuitement” asséné coups de couteau et des coups de pied sans aucune barbarie qui relèverait d’une “imagination débordante ” du père de la victime . et vous vous offusquez comme avocat , mais l’homme dans tous çà , hormis sa carrière brillante défenseur des hors la loi , que pense t’il si c’était son propre enfant qui s’était fait “sauvagement”assassiné et que tous les jours vivant avec cette douleur insoutenable voit par dessus ce drame le relachement du coupable et de tous ceux qui n’on absolument pas porter assistance alors que ce garçon était en danger ?oui l’homme, père que pense t’il sincèrement ??c’est çà l’équité , la valeur de la justice. Remettons monsieur de la valeur dans cette pitoyable justice !

61. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:31 par Octarinabella

Pourtant on vous expliquait déjà tout bien avec “Je suis pour” http://goo.gl/IIvzG

Michel Sardou likes it!

62. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:32 par jilucorg

Merci pour cette salutaire mise au point ! Vous nous avez manqué, aussi.

63. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:32 par Vicnent

Ah : content moi aussi de vous retrouver cher Maitre.

J’avais commencé à regarder cette vidéo et lecteur insatiable de ce blog depuis des lustres, je m’étais dit “Suis sûr que si Eolas tombe là dessus, il dirait un truc du genre” : ‘Trop gros, passera pas’ puis ensuite, nous expliquerait pourquoi.

Merci donc pour ce billet d’utilité publique indéniable !!!

64. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:33 par Aurélien Amacker

On m’a fait passer ce lien la semaine dernière et j’ai tout de suite vu de la manipulation (ce qui n’enlève rien à la gravité des faits bien entendu).
Heureux de voir que vos commentaires sur cette affaire rejoignent mon sentiment initial.

65. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:36 par Pfmerlin

Merci Amandine, vous êtes adorable.
Je constate juste une fois de plus que l’auteur de ce billet prend vraiment les 600 000 signataires pour des imbéciles qui ne savent à peine ce qu’ils signent.
Je ne parle pas de la manière de promouvoir l’association, mais du fond.
Est-ce vraiment interdit de vouloir une Justice plus ferme, plus punitive, plus répressive mais cependant Juste ?
Vue la longueur du billet, ça doit vraiment vous énerver qu’autant de personnes signent jour après jour. Même vous foutre grave les boules !
Rassurez vous, vous allez aussi réussir à en convaincre une petite centaine. En les manipulant ?
C’est assez dingue de toujours hurler au scandale et à la manipulation médiatique ou émotionnelle quand des gens ne pensent pas comme vous…
Cela vous ferait-il un peu peur quant à l’avenir des avocats ? Les coupables auraient-ils peut-être à terme un peu moins de droits et les victimes un peu plus ?

66. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:36 par Exekias

L’IPJ, en train de réussir son coup ? Je ne partage pas votre avis. Ce “pacte” a du succès essentiellement dans la fachosphère, l’IPJ a quand même du mal à exister hors de son milieu naturel. C’est un peu la limite de l’exercice. Convaincre ses partisans n’a jamais été d’une grande difficulté…

67. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:36 par Renaud

Un ramassis de grand n’importe quoi, ce pavé infâme à lire, truffé de fautes de français.
Je vous souhaite de ne pas avoir à vous plaindre un jour de notre “si belle justice” actuelle.
Je n’ai rien à dire de plus, et je ne parle pas aux cons, ça les instruit comme dirait l’autre.
Sincères salutations.

68. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:40 par Antoine

Merci pour ce billet Maître, étant persuadé que vous alliez réagir dessus, je l’attendais avec impatience.

Bonne explication de cette manoeuvre médiatique, qui me paraissait bien peu argumentée et ‘bizarre’.

Un bon courage à vous M. CENSIER pour surmonter votre douleur, mais ne vous transformez pas en marionnette.

69. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:40 par Patrick Handicap expatrié

Il semble, qu’à part Arnaud - spécialiste en son genre qui sévit ailleurs mais que chacun aura pu reconnaître - vous n’attiriez pas trop les troll, Maître.
Un qualité juridique de plus.

70. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:40 par Patrick Handicap expatrié

Il semble, qu’à part Arnaud - spécialiste en son genre qui sévit ailleurs mais que chacun aura pu reconnaître - vous n’attiriez pas trop les troll, Maître.
Un qualité juridique de plus.

71. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:41 par pim_pam

Très intéressant article. Je me dis toujours que c’est dommage qu’à l’école on n’ait pas d’enseignement de la justice, j’apprécie toujours le ton de vos articles qui parlent en même temps à des gens déjà instruits là-dessus, mais aussi au citoyen qui ne peut apprendre le système judiciaire que s’il fait un effort pour s’y intéresser.
Je suis toujours hérissée par le droit supérieur de la victime dont on entend parler partout. On m’a déjà dit comme argument cul-de-sac-pathos “si je fauchais ton fils de dix-huit mois tu voudrais que j’aille en prison à vie ou que je meure ” et on m’a ri au nez quand j’ai répondu que c’était pour ça qu’il ne faudrait pas venir me voir mais plutôt faire confiance à la justice.
Enfin courage avec les commentaires et les insultes (pour ça que j’écris, comme les autres, pour inverser la tendance :P)

72. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:41 par PMB

Point de détail : la lame d’un canif ne fait jamais 12 cm, ou alors c’est celui de l’ogre de Perrault, dont seul la poche pourrait abriter un tel poignard !

(Pas taper Eolas, ou alors, pas avec ce canif !)

Dans l’enseignement, on a ce genre de démagogues du pire avec SOS éducation

73. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:42 par Linote

Thomas écrit à 11h56 : … ””Mais j’ai voulu lire quand même. Sauf que j’ai vite arrêté. Je me suis arrêté à :
“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”.”
Parce que pour toi, ce n’est pas de la barbarie ? Un seul de ces coups de couteau est une barbarie, une barbarie insupportable pour quiconque mais certainement encore plus pour un père. Te voir te permettre de juger un tel acte avec un tel mépris, ça me donne envie de vomir.” …”
OUI ! moi aussi je me suis arrêtée à peu-près au même endroit.
Je ne me permettrai pas de vous tutoyer comme Thomas, mais Je pense exactement comme lui : ça me donne envie de vomir
Perdre un enfant : c’est terrible ! Le perdre dans ces circonstances : c’est Horrible !
N’est-on pas en droit d’attendre une autre attitude de la Justice (avec un grand H !) ? … et se voir mépriser de telle sorte …. Honte à vous monsieur l’avocat d’argumenter de telle façon ! Honte à la justice !
… Mais il est vrai que dans notre pays maintenant ce sont les délinquants qui font les lois et la Loi ! Il n’y a qu’à voir tous les reportages à la télé !!!!
… Ce sont des “COUILLES” qui manquent à la justice ? Ou bien est-ce le fric qui mène la “barque”, comme tout, dans notre pays
Quand on voit ou entend tous les faits divers … assassinats… dealers… drogues… viols… !!! où allons-nous ? … Quant à l’extrême droite ??? c’est bien en réagissant de la sorte qu’on la portera au Pouvoir ! N’est-ce pas vous, en agissant ainsi, qui lui permette d’argumenter ?
Quant à toutes vos grandes théories … sur l’IPJ … et vos débats “qui décollent” avec des termes que seuls les grands maîtres… et autres “Intellos du barreau”” ne comprennent, autorisez-moi ces mots, moi la naïve…qui (il est vrai) ne comprend pas grand-chose à tous vos déballages… mais comme la grande majorité de mes concitoyens, je ne vous souhaite qu’une chose (si vous êtes parents ?) que cela vous arrive… et vous comprendrez peut-être ce que le mot : JUSTICE veut dire !?

74. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:43 par Bob ArdKor

@Renaud vous êtes emblématique, si j’ose dire. Pas une seule réfutation sur le fond, pas un argument, et une injure pour finir.
(Et elles sont où, au fait, ces “fautes de français” fantasmées ?)

75. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:43 par Anna

@sandrine (commentaire 60) : être mère n’interdit pas de réfléchir avant de laisser parler ses tripes (j’en sais quelque chose, j’en suis une).
Le commentaire 34 te donne une définition de juriste de la barbarie. Le jeune homme dont nous causons aujourd’hui a été victime de meurtre, absolument, mais sans élément de torture physique ou morale. Ergo, il ne s’agit pas de barbarie aux yeux du droit. Il ne faut pas confondre le vocabulaire du droit, qui est en général précis (et il vaut mieux), avec la façon dont on utilise les mêmes mots dans le vocabulaire de tous les jours.
@Linote (commentaire 73) : je ne peux pas parler pour Eolas, mais personnellement je comprends ce que “justice” veut dire. Vous, on dirait que vous confondez avec “vengeance”. Prenez le petit Robert, je vous promets, ça aide.

76. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:46 par Bob ArdKor

@Linote puisque vous avouez vous-même ne pas y “comprendre grand chose”, le mieux serait probablement de vous abstenir de signer des pétitions à ce sujet, non ?

77. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:46 par Bob ArdKor

@Linote puisque vous avouez vous-même ne pas y “comprend(re) grand chose”, le mieux serait probablement de vous abstenir de signer des pétitions à ce sujet, non ?

78. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:47 par Andromède

@Linote
Il n’y a qu’à voir tous les reportages à la télé !!!!

Ah bah c’est sûr que les reportages à a télé, c’est not’ vie d’tous les jours, n’est-ce-pas M’dame Michu! Même que qu’est-que j’ai comme dealers dans mon patelin de 30 habitants!!

79. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:47 par Yoann

Cher Confrère,

Votre billet est certes interessant et se tient d’un point de vue purement juridique, mais pourquoi ne pas plutôt nous donner votre avis éclairé sur le document dont il est question (le “pacte 2012”), en le reprenant point par point plutôt que de s’acharner (souvent, malheureusement, de manière hautaine) sur ce pauvre Monsieur ?

80. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:48 par Côme

Merci pour ce billet fort instructif.
J’ajouterais un point que j’ai assez peu vu discuté, mais vraiment, en matière de vidéo on fait difficilement pire que la lecture d’un texte dont les mots s’affichent au fur et à mesure.
Demander aux signataires du pacte de lire le même texte eût-il été trop fatiguant ?

81. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:49 par Augieras

Merci pour votre post que j’attendais.

Une connaissance bien intentionnée m’avait transmis le lien de cette vidéo la semaine passée. J’ai fort rapidement flairé l’arnaque ( d’ailleurs vous parlez du discours, mais il y aurait aussi à dire sur la forme de la vidéo sans doute ). Et du coup pour argumenter auprés de ma connaissance, j’ai cherché un peu sur le net d’où venait cette pétition, etc etc, trés peu trouvé de véritables articles argumentés sur ce fameux fumeux Institut pour la Justice ( d’ailleurs si quelqu’un a une analyse plus générale sur les activités et les membres actifs de cet institut, je suis preneur). Du coup, votre billet servira aussi à montrer un pue mieux qui est cet “Institut” et je m’en félicite.

Il serait fort louable, à mon avis, que des graphistes/videographes (je sais pas trop comment on dit) tranforme votre billet en une vidéo de la même facture que celle de l’Institut, afin de toucher le même public, car je doute grandement que ceux qui ont vu cette vidéo, soient les mêmes que ceux qui liront votre billet. Mais bon, ce doit être un exercice pédagogique bien compliqué.

Sincères remerciements. Merci à vous.

82. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:50 par benchepa

@ Linote

Avant de vous prononcer sur cet article, il aurait semblé opportun que vous lisiez l’article entièrement. C’est sans doute trop demandé, et lié à l’étroitesse de votre esprit!

83. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:50 par bob

Y a t il des pros du référencement qui peuvent faire passer cet article en page 1 des résumtats google. Ce serait salutaire.

84. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:54 par Vincent

ça n’a peut-être rien à voir, mais on peut se convaincre de la culture des partisans de l’IPJ en lisant de plus près Linote (comm#73) qui réclame une Justice avec un grand H.

Désolé mais je ne pouvais pas le garder pour moi…

A tous les détracteurs de ce bon Me Eolas, je serai ravi de vous accueillir à l’ADIAV pour que vous constatiez comment on aide les victimes autrement qu’en manipulant leur douleur à des fins démagogiques, c’est-à-dire comment on les aide vraiment.

85. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:58 par Cebi

@Linotte (Commentaire 73) : Votre conclusion est remarquable.

“comme la grande majorité de mes concitoyens, je ne vous souhaite qu’une chose (si vous êtes parents ?) que cela vous arrive… et vous comprendrez peut-être ce que le mot : JUSTICE veut dire !?”

Remarque n°1 : Qui êtes vous pour prendre parole au nom de “la grande majorité de vos concitoyens” ?

Remarque n°2 : Maitre Eolas, avocat de métier. contre vous, qui dites ne pas y connaitre grand chose. Et vous souhaitez lui faire apprendre ce qu’est le mot “Justice” ? Ou bien est-ce de vengeance dont vous parlez ?
“J’espère que cela vous arrive”. Ca c’est de la justice, en effet !

Bravo pour ce billet Maitre.

86. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:59 par filam

Le mékeskidi de base vous remercie pour ce billet. N’étant juriste, une rapide recherche ne m’avait qu’apporter peu d’informations pouvant étayer mes doutes ; néanmoins, certaines lectures avaient éveillé mes soupçons, comme l’ancienne “récupération” de M.Philippe Schmitt, dont le drame avait également ému en 2007, et qui a décidé depuis de quitter l’IPJ :
http://fundraisingetmecenat.blogspo…

la critique d’une étude de l’IPJ :
http://www.laurent-mucchielli.org/i…

Et un article de Rue89 montrant que la Justice est de plus en plus sévère :
http://www.rue89.com/2011/02/28/la-…

Mais bon, je suis conscient que d’une part, ce ne sont pas des arguments, et que d’autre part, je ne sais pas si mes sources sont également partiales ou orientées.

87. Le lundi 14 novembre 2011 à 12:59 par Clems

Bien sur que cela circule. Mais je pense que cela ne convaincra que les habituels sensibles à ce discours répressif. Ils sont bien embêtés avec l’affaire Océane, une ancienne victime devenue bourreau, un monstre au visage humain.

Ce qui m’inquiète plus c’est de voir que l’on va désormais dans les médias, et probablement dans les discussions politiques, traiter en long et en large de ce type d’idées et reproduire leurs discours sous prétexte que le peuple désormais incompétent pour discuter finances est par contre parfaitement légitime pour traiter des affaires judiciaires et de la justice en général.

Nota bene :
Avec un titre comme “Institut”, je zappe direct, les titres ronflants en guise de préambules avec moi c’est direct poubelle car le contenu est souvent nauséeux (pas regardé la vidéo). Et je conseille à tout le monde pour rester un minimum critique de faire la même chose avec tous les organismes officieux et officiels qui usent de ce type de ficelles.

88. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:00 par Augiéras

@ 80. Le Lundi 14 novembre 2011 à 12:48 par Côme

Au contraire je pense que c’est fait exprés (pendant que tu te concentres sur la vidéo, tu en oublies un peu de réfléchir) ! ça évite que le lecteur puisse se poser pour réfléchir à ce qui est dit, on est obligatoiremnet entrainé par le flow. Un texte, tu as pas compris un truc, tu t’arrêtes, tu relis la phrase précédante. Là c’est bien plus fastidieux. (je sais pas si c’est sur tout les navigateurs, mais sur deux que j’utilise, il n’y a d’ailleurs pas de barre d’avancement/recul de la vidéo, et je ne peux donc pas revenir en arrière aisément). Et c’est plus la vidéo qui a fait du buzz que le texte en lui même !

89. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:00 par Toaster

J’ai lu ce fameux pacte pour la justice. Une petite remarque sur le contenu de celui-ci. On lit:
“Les mis en cause et les condamnés ont davantage de droits et de garantie que les victimestou t au long de la procédure judiciaire. Cette inégalité, jugée normale par une partie du monde judiciaire et injuste par la majorité des citoyens, est un héritage de l’histoire, sans fondement philosophique sérieux”
Passée, la remarques facile que la philosophie n’est pas le mot qui me vient à l’esprit en lisant le pacte, j’attire la comparaison avec la proposition; suivante: “Un grand ministère chargé de la sécurité des citoyens, regroupant
forces de l’ordre et politique pénale”
Parce que la séparation des pouvoirs n’a pas de fondement philosophique sérieux elle? Ce n’est rien d’autre que de mettre sous la même autorité l’application des lois, cad l’exécutif, (force de l’ordre) et le contrôle et le prononcé de la peine, le judiciaire (politique pénale).
J’en reste tout ébahi.

90. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:00 par Daniel

Merci pour cet article très instructif.

Je vais inviter mes contacts m’ayant envoyé le lien de pacte 2012 à vous lire.

91. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:03 par Paulaki

Hmmm j’ai foncé un peu vite et signé, tant pis pour moi je regrette !

Article très bien fait et claire

Dommage cependant de prendre parfois de haut la douleur du père au lieu de commenter le contenu du pacte en soi

By the way, heureux de voir le retour de vos articles !

92. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:04 par Cym

Dès l’instant où on use de tous les artifices possibles pour exploiter au maximum nos émotions et ainsi altérer l’objectivité nos jugements, ça sent toujours l’arnaque intellectuelle réactionnaire.
Ce pacte à la con est en plein dedans.
Apologie de la répression sous-couvert d’une propagande de décrédibilisation de la justice, comme du reste des organes publics qui font en sorte que la vie dans cette république soit possible. Ce qu’on peut y voir, c’est une belle remise en question puante de la démocratie par une vision du monde totalement binaire, basique et digne d’un mauvais Michael Bay, absolument manichéenne.

Arrêtons de penser en priorité avec nos émotions et réfléchissons un peu objectivement, ça sera déjà un bon pas en avant pour nos sociétés.

93. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:05 par filam

@Côme (#80) : le texte est également lisible : sur le site du “pacte 2012”, à la lecture de la vidéo, si vous tentez de fermer la fenêtre, la page se recharge avec le texte à la place, et une pop-up vous demande si vous souhaitez réellement partir. Cette pop-up s’active par ailleurs qu’elle que soit la page de leur site. Pour ma part, j’ai lu uniquement le texte reprenant la vidéo, cette dernière étant une forme de communication qui m’a exaspéré.

94. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:07 par Brendalf

Merci Maitre pour ce commentaire, je ne savais pas exactement comment prendre cette video! En ce qui concerne les commentaires, et en particulier certains comme Pfmerlin, il me semble que beaucoup oublient que les avocats sont présents des 2 cotés, et non pas uniquement aux cotés de la defense (qui n’est pas toujours un vil multi-recidiviste violeur).

Le seul reproche qu’on puisse vraiment faire à la justice à mon sens est sa lenteur, mais celle-ci n’est pas due à l’incompétence de ses magistrats mais plutot au manque évident de moyens.

PS: Excuses par avance pour les accents manquants, le clavier qwerty n’est pas idéal pour écrire la langue de Molière.

95. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:07 par zx6r4

Le l’ai déjà fait via tweeter, mais merci pour ce billet qui permettra aux novices, comme moi, de comprendre le but de cette manoeuvre effectuée par l’IPJ.

96. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:07 par Reveric

“Soulagé ( Maître Eolas) de constater que sur la centaine de personnes qui ( lui) ont signalé ce lien, la plupart avaient une approche méfiante et voulaient des explications” ?
J’espère bien car sinon a quoi ça sert quil se décarcasse Maître Eolas ?
Donc merci à lui pour cette longue et fouillée explication de texte !

97. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:08 par Sursis à statuer

@ sandrine (#60) - Ca vous ennuierait de rebobiner ? Mieux : déposez tous les mots sur une table, comme les pièces d’un puzzle, et remettez-les dans le bon ordre.

98. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:11 par Alain38

j’ai vu passé ce “pacte2012” via le site Yahoo!Questions/Réponses. J’ai lu 10 secondes, avant de ne surtout pas répondre. Car, il y avait quelques trucs “amusants” dedans comme la possibilité pour la victime (tiens au fait si elle est morte c’est qui?) de contester une libération devant les juges. Comme c’était bien marqué “libération” et non “libération conditionnelle” j’en ai conclus qu’en plus la décision du juge ne servait à rien. C’est comme les fameuses 30000 places de prison supplémentaires “pour être aux normes européennes” (lesquelles? calculées comment?). Par contre je n’ai pas remarqué la vidéo. Mais je dois dire qu’une famille de victime ne me semble pas un gage d’impartialité ou d’objectivité.

PS HS: au fait et un p’tit billet sur l’extension de l’immunité présidentielle à tous les collaborateurs vous en pensez quoi?

99. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:11 par AlexisP

Merci Maitre pour cet analyse raisonné.
J’ai tout de suite était méfiant en voyant et j’ai ressenti un malaise en voyant mes amis la propagée à toute allure, maintenant j’aurais des arguments pour avoir une opinion différente

100. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:13 par Grokuik

Bonjour Maître,

En recevant le tweet mentionnant le pacte2012, je vous l’avais fait suivre (comme plusieurs twittos semble t il) afin d’avoir votre éclairage sur la chose. En effet, malgré quelques heures passées sur les bancs de la FAC de droit, je n’ai pas tous les éclairages nécessaires pour décrypter le vrai du faux dans ce genre d’annonces télévisées et savamment orchestrées pour faire vibrer la corde ‘sensible’ tout en laissant celle de la raison bien amorphe.

Bien content d’avoir pu lire vos éclairages là dessus ainsi que toutes les ‘manipulations’ qui s’y cachent.

Je ne signerai donc pas ce pacte et je n’en ferai pas de la pub… Bien au contraire.

101. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:15 par Fantomette sans ^ (une autre)

Une amie m’a fait passer le lien, j’ai ignoré la petite alarme qui faisait “dring dring” sous ma caboche et j’ai signé en me demandant si je faisais pas une connerie.
Eh ben si.
Et je m’en doutais, puisqu’aussi sec je suis venue ici voir si vous en parliez.
Reste à savoir si et comment je peux demander le retrait de mon nom (réflexion faite trop tard, je sais je ne souhaite pas qu’ils gardent mes coordonnées, ni que ces dernières soient référencées, on ne sait jamais).
Merci en tous cas pour cet éclairage.

102. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:16 par Le gazier

Un plaisir que de vous lire de nouveau.

Jusqu’à présent, je trouvais ce “pacte” malsain car fondé sur l’émotion, alors qu’à mon sens la justice est supposée se fonder sur une analyse non passionnelle des faits, afin de rechercher avant tout la protection de la société.

Mais votre billet m’a permis d’élargir cette vision. Il l’a fait en me permettant de mettre des mots sur ce côté malsain qui se contentait jusqu’alors de la raison donnée plus haut. Il l’a également fait en traitant de la citoyenneté des condamnés. Et d’une façon générale, il le fait - au présent cette fois, car je viens de lire ce billet, et un temps d’assimilation sera nécessaire - grâce à l’utilisation d’angles de vue différents et que je n’aurais probablement pas pu trouver par moi même faute de compétence.

Enfin, votre billet m’a fait prendre conscience du fait que j’assimilais sans m’en même m’en rendre compte ministère public et justice.

Je vous en remercie donc sincèrement. Et voudrais juste vous signaler une erreur de forme mais qui perturbe le fond - c’est tout ce qu’il m’est possible de faire pour essayer de vous apporter quelque chose à mon tour :

Le texte suivant n’est pas écrit en mode “citation” mais est intégré au texte à votre propre argumentation, si bien qu’il donne durant quelques secondes (mais pas plus non plus, hein) l’impression qu’il fait partie de votre propre argumentaire.

- que les lois nous protègent vraiment des criminels récidivistes ; aujourd’hui, la perpétuité dure 20 ans en moyenne. Même les prédateurs les plus dangereux ont vocation à sortir de prison ;

103. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:16 par Sursis à statuer

@ Pfmerlin (#65) - Si comme vous le prétendez Me Eolas s’acharne à faire passer les 600.000 signataires (qu’on me permette toutefois de douter de la véracité du chiffre, vu les méthodes qu’affectionne l’IPJ je ne serais pas outre mesure étonné d’une petit manip aussi de ce côté) pour des demeurés, vous confirmez avec mastria ce diagnostic clinique, au moins en ce qui vous concerne.

Les autres conservent provisoirement le bénéfice du doute, aussi longtemps qu’ils ne viennent pas répandre leur bile ici.

104. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:17 par Phoenix

La répression a un impact très faible sur la criminalité.
Il suffit de voir les taux de criminalités des pays les plus répressifs. Pour ceux d’entre eux qui ont peu de justice sociale, l’effet est négligeable.
Pour autant que je sache, à l’époque des mains coupées, des pendaisons et autre écartèlements, il ne faisait pas bon se promener seul sur les routes.
Les causes de la criminalité sont exogène au fonctionnement de la justice.
On achète pas la paix par la répression.
La vrai justice est quotidienne.
Avoir le droit d’avoir un travail.
Avoir le droit de gagner suffisamment sa vie pour vivre dignement.
Avoir le droit de manger à sa faim, d’avoir un toit sur sa tête.
C’est ça la justice, la vraie, celle qui a un véritable impact sur la criminalité et la délinquance.
Celle qui fait que la France n’est pas le Yemmen.
Ce qu’on appel justice, ce n’est que de la punition. Et comme le dit Eolas, c’est trop tard.
Certains politiques ont vraiment beau jeu de créer les conditions nécessaires à l’insécurité pour ensuite nous promettre de lutter contre elle par la répression.

105. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:21 par La Poucave

Le proprio a débranché le troll detector!!! On peut y aller!!!
Bon moi le pacte machin là, je trouve que c’est un truc de dégonflé, fallait demander une réforme sur l’acquisition des armes: déclassement des armes de 1er et 4eme catégorie vers la 5eme, autorisation du port d’arme apparent et droit d’ouvrir le feu sans sommation. Ça, ça aurai été couillu :p

106. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:21 par Sursis à statuer

@ Anna (#75) - Ne parlez pas du “Petit Robert” aux envoyés spéciaux de l’IPJ en service commandé : ils vont croire que c’est Robert Badinter, dont je devine qu’ils ne l’aiment pas beaucoup.

107. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:21 par sandrine

@75 ANNA : je suis maman et j’ai vécu la même chose avec mon frère : asséné d’une dizaine de coups de couteau sur tous le corps alors qu’il était de garde pendant son armée dans un hôpital . Heureusement il a échappé à la mort de justesse , il n’ a eu aucun moyen de défense seul dans la nuit face à un acte gratuit dont tous le monde (les policiers) connaissaient les auteurs présumés puisqu’ils avaient déjà passés acte avant ! cette affaire terrible qui se déroule aujourd’hui n’est que le revers d’une lassitude, d’une certaine forme d’injustice latente avec de nombreuses lois qui détruisent les premières et ainsi par vice de forme remettent en liberté des coupables …alors comment ne pas pousser les victimes dans un désarroi face à cette justice dont ils attendent tout et qui au final ne donnent rien . En tant que citoyenne , j’attends un peu plus de moral , de sens civique , de bons sens pas de parcours fléchés nous démontrant par A+B que la loi dit que …que les termes disent que … enfin personne ne peut trouver normal qu’un garçon se fasse assassiné devant d’autres et que l’auteur ne soit pas punit par cet acte odieux. NON , même pas vous madame , je ne peux le croire …..

108. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:22 par Cym

Dans les commentaires de ce genre de papier (très bon, très documenté et argumenté, le contraire du pacte mes couilles justices 2012 quoi), les mecs aux rhétoriques “grosses couilles, stetson et double colt” me feront toujours crever de rire, presque autant que les mamans qui ont peur de perdre leurs enfants, égorgés par une horde sauvage de jeunes hors la loi aux origines douteuses.

Le voila le vrai remake de Mad Max : Internet

109. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:23 par sergio

Tout cela pour dire qu’il y a une famille qui soufre et qui ne sait plus comment faire, pour alerter l’opinion publique sur ce grand malheur qu’elle vit au quotidien.Apres que chacun pense ce qu’il veut,mais quand même un jeune est mort dans cette sombre histoire.

110. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:28 par Un pénaliste

Merci de nous permettre ce contre-point (de vue) et de mettre certains points sur certains “i”.

111. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:34 par smallmartin

Droitdelhommiste !!!!!

Merci pour cet article très clair qui après le son de cloches nous donne enfin la raisonnance…

112. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:35 par Vincent

@ sandrine (#107) et sergio (#109):
Bien sûr que tout le monde a en tête qu’un jeune homme a été tué. Et personne ne souhaite que les meurtres demeurent impunis. Une lecture plus attentive de ce billet vous apprendrait que l’auteur supposé des coups de couteaux est renvoyé devant une Cour d’Assises et placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès. Il est avéré que ceux qui ont bénéficié d’un non lieu n’ont pas tué la victime, puisqu’une seule personne a porté les coups de couteau. Bref, où est l’inertie de la Justice là-dedans? Si Samson G. a à être condamné, il le sera… Vous voulez quoi de plus? Qu’on le lapide d’abord, puis qu’on exhibe sa dépouille à son procès? Très sincèrement, je vois mal ce qu’il y a d’horriblement laxiste dans cette histoire.

113. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:38 par La Poucave

les mecs aux rhétoriques “grosses couilles, stetson et double colt” me feront toujours crever de rire
Allez j’en remets une couche alors:
Si le sujet de la classification des armes était casse gueule, ils auraient pu au moins proposer une nouvelle notion: le droit à la légitime defense pré-emptive, qu’un avocat au parcours politique aussi marqué que Maitre Goldnadel doit certainement maitriser (ho la sale vanne!)

114. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:39 par Marec

Il est drôle de constater qu’un “Institut Pour la Justice” ne soit pas fichu d’en connaître la définition. Ce qu’ils souhaitent n’a de justice que le nom. En revanche ça fleure bon la Vendetta, la vengeance qui ne s’embarrasse pas de justice justement pour “trancher”…

115. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:43 par bénédicte d.

Merci pour cet éclairage.
Comme beaucoup, je n’aime pas qu’on m’attrape par l’émotion.
C’est un procédé qui incite toujours à prendre du recul.
Sinon, merci pour la définition de prétérition, je m’en resservirai ^^
Voilà voilà..
Et puis comme d’hab, jaimebeaucouskeutufai.

116. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:45 par YoSinel

Maître, content de vous revoir, et merci de cet article, toujours passionnant et riche. Comprenez aussi, mécontent si nous devons à nouveau attendre aussi longtemps pour le prochain billet… :-)

117. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:45 par marc

“Vous avez compris ce qui s’est passé ? Non ? Moi non plus, et pourtant je suis avocat.”
Désolé, cher maître, mais j’ai préféré stopper ma lecture suite à cette phrase.
J’ai horreur que celui qui me pose une question, réponde à ma place. Vos fans adhèrent certainement à ce principe, mais personnellement, j’apprécie peu ce type de manipulation grossière.

118. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:50 par Matthieu

Était-ce la même personne qui est passé chez Marc-Olivier Fogiel ce dimanche 13/11 en faisant croire aux téléspectateurs que l’assassin qui était passé aux aveux avait été libéré à cause de la rétro-activité (gloups!) de la loi sur la garde à vue (pas d’avocat, donc libéré), que ces aveux étaient à jamais oublié, et qu’il ne serait jamais condamné ?

119. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:51 par antoine

Déjà une pétition il faut prendre un minimum de recul. Mais quand en plus elle ressemble à un mauvais powerpoint… (comprenez la première slide qui demande de monter le son, les suivantes qui font compte à rebours façon vieux film…). Bon par contre bon point pour le nom de domaine. Il faut que je pense à réserver pacte2017.fr, engagement2017.fr et promesse2017.fr tiens.

120. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:53 par chtounte

J’aime utiliser cette technique bien particulière de lecture des articles qui consiste à d’abord lire les commentaires, pour ensuite se plonger dans le texte auquel ils se réfèrent.
Cela me permet de mettre en exergue les incroyables fautes de compréhension, voire la cécité de certains.

En fait, on se rend compte à quel point il est difficile de se détacher affectivement d’un acte, aussi odieux puisse-t-il être, pour prendre le recul nécessaire afin d’en analyser méticuleusement les faits.

Vous l’avez fait d’une manière remarquable, argumentant et expliquant chaque point.

Malheureusement, la force de ce type d’articles en est la première faiblesse : devant une telle densité d’informations, soit on prend le temps de tout lire aussi rigoureusement qu’elles ont été écrites, soit on en ressort ce qu’on veut bien en ressortir de manière précipitée.
Malheureusement (bis), la virulence de certains détracteurs est inversement proportionnelle à rigueur de leur lecture.

Merci en tout cas.

121. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:55 par Bert

“J’ai horreur que celui qui me pose une question, réponde à ma place.”

Il n’a pas répondu à votre place, il a confirmé qu’il pensait la même chose que ceux qui répondait “non” à la question.

C’est l’histoire de ces bonnes sœurs qui répondent toujours à une question par une autre question…J’en ai croisé une, un jour, et je lui ai demandé si c’était vrai, et elle m’a répondu: “qui vous a dit ca?”…

Faut argumenter, les gars, pour défendre l’institut qui recycle les anciens d’extrême droite, là…

122. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:57 par Vertumne

Je n’avais jamais visité ce blog auparavant. Après lecture des commentaires, je constate que la foule, massivement, se prosterne. Le vide religieux, moral, etc. etc. est comblé par le Droit. Des règles, utiles. De l’arrogance, superflue.
Un fait divers. L’absence. L’attente du Droit. Une famille amputée et qui s’est condamnée elle-même à être écartelée entre les querelles du Droit/gauche et Du Droit/droit pour que son fils existe encore. N’est-il donc personne, au sein de ce douloureux brouillard, pour lui conseiller de se tenir loin de cela?
Justice sera assurément dite. Rendue, qui sait? Le reste ne changera pas. Les Hommes resteront les Hommes. Ceux qui tombent, ceux qui font tomber et tous les autres aussi.
Qu’elle se préserve de la société du spectacle.

123. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:57 par gerard94kb

Je suis abasourdi par ce que je viens de lire ! Il s’agit de contre vérités qui me font penser à de la manipulation de votre part et non de celle de Pacte 2012. Désolé, moi je suis du côté des plaignants et non des “voleurs” ou des “assassins”. Que Justice soit faite et bien faite ! On ne joue pas aux avocats, c’est un métier riche et intéressant dès lors qu’on veut le faire bien, dans le “bon” sens : plaider en son âme et conscience et non pour se faire des clients !

124. Le lundi 14 novembre 2011 à 13:58 par gerard94kb

Je suis abasourdi par ce que je viens de lire ! Il s’agit de contre vérités qui me font penser à de la manipulation de votre part et non de celle de Pacte 2012. Désolé, moi je suis du côté des plaignants et non des “voleurs” ou des “assassins”. Que Justice soit faite et bien faite ! On ne joue pas aux avocats, c’est un métier riche et intéressant dès lors qu’on veut le faire bien, dans le “bon” sens : plaider en son âme et conscience et non pour se faire des clients ! A BON ENTENDEUR, SALUT !

125. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:01 par Meldé

Cher Monsieur,

Que vous preniez la défense de votre “Institution” sous prétexte que vous faites passer votre rôle d’avocat avant votre rôle de père et d’humain, c’est une chose.

Cela n’enlève pas le fait que ce père de famille dont vous paraissez faire le procès a perdu son fils suite à une rixe à laquelle il s’est opposé. Ce jeune garçon aurait apparemment été tué par un mineur… Mais qu’en est-il des autres jeunes présents lors de cet homicide ? N’y a-t-il pas “non assistance à personne en danger” ? Cela ne relève-t-il pas de la complicité ? Toutes les personnes témoins de cet homicide n’ayant pas bougé le petit doigt sont à mes yeux autant coupables que le meurtrier lui-même. Alors certes, peut-être que tous les éléments donnés par ce père de famille ne sont pas tout à fait “justes” mais je ne vois pas où est le mal à faire évoluer une justice qui de toutes façons transforme les coupables en victimes et les victimes en coupables. Pardonnez-moi, cher Monsieur, mais, n’en êtes-vous pas la preuve vivante ?

Très cordialement

126. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:01 par Meldé

Cher Monsieur,

Que vous preniez la défense de votre “Institution” sous prétexte que vous faites passer votre rôle d’avocat avant votre rôle de père et d’humain, c’est une chose.

Cela n’enlève pas le fait que ce père de famille dont vous paraissez faire le procès a perdu son fils suite à une rixe à laquelle il s’est opposé. Ce jeune garçon aurait apparemment été tué par un mineur… Mais qu’en est-il des autres jeunes présents lors de cet homicide ? N’y a-t-il pas “non assistance à personne en danger” ? Cela ne relève-t-il pas de la complicité ? Toutes les personnes témoins de cet homicide n’ayant pas bougé le petit doigt sont à mes yeux autant coupables que le meurtrier lui-même. Alors certes, peut-être que tous les éléments donnés par ce père de famille ne sont pas tout à fait “justes” mais je ne vois pas où est le mal à faire évoluer une justice qui de toutes façons transforme les coupables en victimes et les victimes en coupables. Pardonnez-moi, cher Monsieur, mais, n’en êtes-vous pas la preuve vivante ?

Très cordialement

127. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:02 par Meldé

Cher Monsieur,

Que vous preniez la défense de votre “Institution” sous prétexte que vous faites passer votre rôle d’avocat avant votre rôle de père et d’humain, c’est une chose.

Cela n’enlève pas le fait que ce père de famille dont vous paraissez faire le procès a perdu son fils suite à une rixe à laquelle il s’est opposé. Ce jeune garçon aurait apparemment été tué par un mineur… Mais qu’en est-il des autres jeunes présents lors de cet homicide ? N’y a-t-il pas “non assistance à personne en danger” ? Cela ne relève-t-il pas de la complicité ? Toutes les personnes témoins de cet homicide n’ayant pas bougé le petit doigt sont à mes yeux autant coupables que le meurtrier lui-même. Alors certes, peut-être que tous les éléments donnés par ce père de famille ne sont pas tout à fait “justes” mais je ne vois pas où est le mal à faire évoluer une justice qui de toutes façons transforme les coupables en victimes et les victimes en coupables. Pardonnez-moi, cher Monsieur, mais, n’en êtes-vous pas la preuve vivante ?

Très cordialement

128. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:02 par Zorglub

Merci.

129. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:02 par _Laure_

Merci pour cet éclairage. J’ai également reçu cet e-mail qui est parti directement à la poubelle. Il y avait quelque chose qui me gênait grâce à vous je sais exactement quoi.

130. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:05 par kdm

Merci pour ce billet qui a le mérite d’étayer la première impression que j’avais.

131. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:06 par Redarremer

”“Vous avez compris ce qui s’est passé ? Non ? Moi non plus, et pourtant je suis avocat.”
Désolé, cher maître, mais j’ai préféré stopper ma lecture suite à cette phrase.
J’ai horreur que celui qui me pose une question, réponde à ma place.”

C’est une question rhétorique, cher ami, une figure de style et pas une méthode de manipulation…

132. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:10 par Laul

Merci, Maitre, pour cet article. J’ai un contact ou deux sur Facebook qui ont fait passer ce lien, et je sentais bien que c’était des conneries mais sans vraiment savoir pourquoi. Maintenant, je vais pouvoir leur exposer leur erreur. Et rien ne me fait plus plaisir qu’avoir raison et pas les autres. Donc merci.

133. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:10 par stephanie

De toute évidence, vous ne trouvez pas que ce soit “barbare” de donner des coups de pieds à un homme étendu par terre et déjà mort et ensanglanté par les 5 coups de couteau qu’il a reçu…
Je ne me sens pas rassurée de savoir que des personnes capables de tels actes soient en libertés et puissent recommencer sans même se poser la question de savoir sur qui ils frappent !
Et par dessus le marché, il y a des personnes prêtes à les défendre.
Pour moi, ces comportements sont d’une “barbarie inimaginable”, ne vous en déplaise !
En France, les plus protégés par la justice sont les délinquants et les criminels, c’est triste…

134. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:11 par Stéph

Cher Me Eolas,

C’est trop bon. Cela faisait trop longtemps mais ça valait certainement le coût d’attendre. Je suis réjoui pour la journée entière, voire quelques unes à suivre.

Merci et au plaisir de vous lire.

135. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:11 par Clément

Merci Maître pour cette clarification. Ce n’est jamais facile d’argumenter face à la douleur d’une victime, si politiquement utilisée soit-elle. Et vous le faites avec modération et brio.

136. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:11 par Alex

@Maelgar en 3, la marque deposee, c’est Guinness®, avec deux N. Mais je concede qu’apres deux ou trois des ces breuvages, on puisse avoir du mal a les distinguer ;-)

Ca fait plaisir de vous revoir Maitre, surtout que ledit pacte avait ete etale sur les reseaux sociaux par beaucoup de mes “amis”, sans que je ne l‘“aime” pour autant…

137. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:13 par ace

Un éclairage que j’attendais avec impatience : je ne suis pas déçu. Si j’en juge par les réactions de vos détracteurs, vous avez visé juste.

Je déteste être pris pour un con, donc l’IPJ ce sera sans moi.

138. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:13 par Simone

De l’instrumentalisation insupportable de la douleur d’une famille endeuillée par un “Institut” animé non pas par un désir de Justice mais par la Démagogie et le Manichéisme.

139. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:14 par La Poucave

Des flingues que j’vous dit, on veut des flingues en full auto et le droit de s’en servir, pas des pactes à la con.

140. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:14 par Bruscain

Force est de constater, qu’en combinant émotion, vidéo et internet, l’IPJ a su toucher là où cela fait mal. Qu’est-ce qu’il est facile de cliquer “pour que la Justice soit plus juste, pour que le Monde soit plus beau et pour que les vaccins soient moins douloureux” !

J’ai bien peur, cher Maître, qu’entre une vidéo sans argument usant de tous les manoeuvres et artifices connus depuis que le Monde est monde, pour susciter l’émotion, et un article, qui demande une certaine patience, un certain sens de la réflexion et un certain goût - voire une aptitude - pour la lecture, vous ne faites pas le poids…

Espérons que la démonstration triomphera de l’émotion comme David a pu triompher de Goliath. Amen.

Bruscain.

141. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:14 par Anne-Laure

Je n’ai plus confiance en rien, ni personne. Je ne crois plus en la justice, je ne crois plus en la police, je ne crois pas un seul instant tous les propos tenus dans la presse.
Plus aucune personne, plus aucun organisme de la société est digne de confiance.
J’ai lu les propos de Joël Censier, j’ai eu l’impression qu’on me manipulait le cerveau. J’ai lu vos propos et j’ai encore une impression de manipulation.
N’est ce pas une forme de manipulation que de dire :”attention on vous manipule !” ?
Oui, je sais, je suis parano.

142. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:16 par Histidin3

J’étais très sceptique en voyant le lien, très mal à l’aise après visionnage, mais comme je suis une quiche en justice…

Merci d’avoir éclairée ma lanterne, je suis rassurée de voir que je ne me trompais pas forcément.

143. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:17 par Othrys

Je suis indigné par Eolas qui essaye envers et contre tout de prouver, quelques soit le contexte ou le commentaire, qu’il a raison…

144. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:21 par Vincent

@ Anne-Laure (#141)
Pour une parano qui a tout le temps peur d’être manipulée… Tu exposes pourtant vachement bien les éléments de langage que l’IPJ a communiqué à ses adhérents pour qu’ils réagissent à toutes les critiques. “Si on nous accuse de manipuler l’opinion, dites c’est de la manipulation que de nous traiter de manipulateurs”. Bref, céçuikidikiyè!

145. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:23 par ep2r11

Changez la Police!
j’veux parler de la typo (désolé) ……Times new roman, sur la longueur, c’est pas facile à lire surtout quand c’est intéressant.

146. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:23 par Fantômette

@ Meldé [#127)

Relisez le billet: les personnes que vous visez sont poursuivies pour violences volontaires ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours et non pas pour non-assistance à personne en danger.

147. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:23 par ep2r11

Changez la Police!
j’veux parler de la typo (désolé) ……Times new roman, sur la longueur, c’est pas facile à lire surtout quand c’est intéressant.

148. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:29 par Guildem

@Othrys : je pense surtout qu’il est sur son blog, et qu’il est donc normal qu’il puisse donner son avis. Libre à ses lecteurs d’être de son avis ou non.
pour ma part je suis surtout venu voir les explications juridiques que l’on pouvait opposer à cette vidéo qui était pour moi (avant de lire ce billet) de la propagande.

Il ne prouve pas qu’il a raison, il donne une argumentation complète expliquant ce qu’il pense de ce pacte. C’est son droit, et j’espère que lui, ainsi que nous tous, continuerons à avoir le droit d’exprimer notre avis. Quant à ceux qui acceptent ce qu’on leur donne sans y réfléchir un instant ou se faire un avis personnel sur ce qui est dit (que ce soit la vidéo propagande de l’IPJ ou le billet détaillé d’Eolas) resteront à mon avis les esclaves d’une société qui fera ce qu’elle veut d’eux.

149. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:29 par Sursis à statuer

Juste pour se faire une idée du sérieux de ce “Pacte 2012” et de ses promoteurs : je viens de signer leur connerie en mentionnant le nom de “Chuck Norris” (il ne m’en voudra pas), avec une adresse e-mail bidon. Signature acceptée sans sourciller, sans aucune vérification ni validation… En procédant ainsi, ils devraient avoir déjà au moins 3 millions de “signataires”. Totalement bidon.

150. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:30 par F

Tout à fait d’accord avec l’hôte des lieux : certains commentaires à rendre le Figaro jaloux.
Sans quoi : bravo pour l’article. (Et l’attention portée aux commentaires, même les plus antagonistes - je n’aurais pas votre patience.)

151. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:30 par Anne-Laure

Vincent, il y a 24h, je ne connaissais même pas l’IPJ…A vrai dire, j’ai toujours pas compris ce que c’était, je ne suis ni adhérente et encore moins partisane.
Depuis des années je pense comme ça parce que depuis des années, un jour on nous dit blanc et l’autre jour on nous dit noir. J’ai juste dit mon ressenti face à la lecture de ces 2 textes.
L’IPJ n’est pas partout ! (et moi qui me pensais parano…)

Bonne journée à vous.

152. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:32 par futureheal3r

Merci Maître Eolas pour cet article.
Dès que j’ai vu cette vidéo j’ai senti un buzz viral malsain autour et ai cherché à m’informer plus avant.

Votre article est réellement le bienvenu et je vais de ce pas le partager avec mes connaisances afin qu’elle ne se laissent pas abuser par la manœuvre de l’IPJ.

153. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:32 par Sursis à statuer

  1. Othry (#143) - On peut comprendre que vous préfériez la compagnie plus distrayante de ceux qui - comme l’IPJ - s’acharnent à démontrer qu’ils ont tort. Ils y arrivent fort bien, d’ailleurs.

154. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:34 par SC

Bon, j’avoue sur le moment je me suis laissé avoir… Je suis pourtant d’un naturel assez méfiant d’habitude, mais là j’ai foncé droit dans le panneau!
En tous cas merci pour ce démontage en règle. Je viens à tout hasard de leur réclamer la suppression de toutes les données me concernant en leur possession… Même si je n’ai pas trop d’espoir, c’est vrai qu’il n’est fait nulle part mention de la loi informatique et libertés, et quid de la déclaration du fichier à la CNIL? Je parle juste du site où se trouve la vidéo, je n’ai pas vraiment de temps à perdre à aller voir celui de l’IPJ…
Bref. En ce qui me concerne, c’est une bonne leçon. J’aurais au moins dû avoir le réflexe tout simple d’aller chercher les articles de presse concernant cette affaire. Et je pense que je vais me mettre à passer un peu plus souvent par ici à l’avenir! ;)

155. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:35 par Zerocool

Le tueur est en prison ou pas ? car ne pas sanctionner un meurtrier est dans un sens, une marque d’approbation de son acte.

156. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:36 par Derek

Merci.

157. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:36 par Jean-Tiret

L’IPJ vient de prendre une magnifique claque intellectuelle à la lecture de cet article.

158. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:37 par Sursis à statuer

@ Meldé (#125 #126 #127) - Il n’était point indispensable pour que l’on décèle chez vous une tendance au psittacisme de répéter votre commentaire trois fois.

159. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:38 par Guildem

@Zerocool c’est dit dans l’article :

“Le mis en examen est remis en liberté (il a depuis été placé sous contrôle judiciaire, c’est-à-dire qu’il reste suivi par la justice, avec notamment une obligation de pointer au commissariat de Mont-de-Marsan deux fois par semaine). Point.

Les poursuites continuent, l’ordonnance de mise en accusation de Samson G. du 15 août 2011 reste valable (sous réserve de l’appel en cours contre cette ordonnance, qui a été renvoyé par la Cour de cassation pour être jugé devant la cour d’appel de Toulouse), et ce jeune homme sera probablement jugé par la cour d’assises des mineurs. Simplement, il sera jugé libre. Sachant que devant la cour d’assises, toute peine est immédiatement exécutoire : s’il est condamné à ne serait-ce qu’un jour de prison de plus que ce qu’il a déjà effectué (soit deux ans et trois semaines), il sera immédiatement arrêté et conduit en prison. Voilà, c’est tout. Voilà la justice amie des assassins et ennemie des victimes en général et de Joël Censier en particulier.”

160. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:39 par sandou2b

Merci pour l’info !
Je suis tombée dans le panneau… Je vais faire comme SC et demander la suppression de mes données.

161. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:40 par Romain

La manipulation est flagrante certes, l’argument avancé par le policier reste fort. Tous les outils employés régulièrement par les médias pour justement enfoncer les Forces de l’Ordre et plaindre les jeunes qui sont mort dans une course poursuite après avoir volé un scooter et s’etre pris un trottoir, et ce pendant des semaines…les mêmes médias qui, lorsque des policiers, gendarmes etc, meurent en service et qui sont relégués en fin de journal télé, ou en pages 4 juste avant la page sport, et on en parle 2 jours tout au plus.

Aujourd’hui, la sécurité de notre pays est politique avant d’être sur le terrain. Les choix faits par nos politiciens est toute relative quand on pense que les victimes sont maintenant des “clients”. Merci d’avoir passer les Gendarmes sous couvert du Ministère de l’Intérieur!! Mon sarcasme est encore faible.

Eolas, viens faire un tour du côté de la Guyane et tu découvriras un microcosme représentatif de l’Etat français où tout ce qui s’y passe est démultiplié. “la Guyane, ça vous bagne” évocateur non?

En tout cas merci de nous exposer toutes ces critiques constructives, sans dialogue rien n’avance.

162. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:41 par skald95

bonjour à tous . peut etre en effet que cette affaire a étée exagérée mais des affaires comme décrites dans la vidéo existent vraiment, et pas en petit nombre. et les effets pervers de notre société actuelle fait qu’il est vrai que les auteurs de crimes et délits sont biens mieux considérés que les victimes (surtout s’ils ont une bande derriere eux pour tout casser et tout bruler si la “justice” a la malheur de vouloir faire un minimum sont boulot). je trouve dommage que l’institut pour la justice ai pu utiliser un tel subterfuge (si cela est vraiement avéré) car des cas aussi grave que ceux décris existent et meme des biens plus graves dont les auteurs ne sont meme pas inquiétés. ils auraient pu obtenir un résultat encore plus fort émotionellement juste en évoquant des faits qui n’ont pas besoin d’etre exagérés et/ou déformés. ceci dit, si vous vous donnez la peine de rechercher LES vérités (mais pour cela il faut sortir de vos beaux quartiers) vous pourrez constater tout cela par vous meme, ca vaut mieux que les dires d’un autre (meme des miens)

163. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:45 par Damien

Excellent post comme souvent mais il a un défaut cela dit, il donne l’impression que la justice est parfaite ou en tout cas qu’il n’y a pas grand chose à changer mais je soupçonne que ce n’est pas le cas. Si j’osais, je vous demanderais même un billet sur justement ce qui devrait être changé selon vous.

164. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:46 par sandrine

à tous les indignés de la fonction publique , peut on remettre le débat un degré au dessous car nous n’avons pas tous votre rhétorique et votre savoir sur certaine lois et votre plaidoirie qui sied à votre fonction digne soit- elle ! arrêter de hurler à la manipulation , la situation est parfois bien plus simple que çà : en effet, je m’en explique / ici il s’agit d’un père en désarroi, se retrouvant seul dans son drame , face à des lois le dépassant. Il n’a pas d’autre choix que de rentrer dans une association , ainsi il se sent écouter , épauler et pourquoi pas faire avancer la situation pour lui et pour les autres .C’est aussi un moyen de survie pour aider les autres qui peuvent se retrouver dans la même situation . Et peu importe l’association pour arriver à son but. où est la manipulation ?

165. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:47 par Mr21

FAUX

Il y aura toujours des gens pour provoquer hein…
Aller à l’encontre de cet appel est tout simplement immoral!

Quel monstrueux manque de respect.
Comment peut-on être contre le fait qu’un coupable soit puni…

Vous noyez la vérité sous une pluie de chiffres, de textes alors que les faits sont si simples.

Comment peut-on prendre du temps à faire passer ce triste père de famille pour un salaud?
Mais comment est-ce possible d’être inhumain à ce point?

C’est vraiment terrifiant.

166. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:48 par gregoire

Merci pour cet article sur le fond de cette affaire mise en avant par l’IPJ

Sur la forme de cette association, quelques articles/pistes :
http://www.luttedeclasse.org/justic… (article Le Monde, cité par l’IPJ mais seulement le premier paragraphe)
http://blogs.mediapart.fr/blog/spin…
il y a ensuite de quoi lire sur SOS Education, puisque ces deux associations sont liées..

167. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:52 par skald95

ah oui, j’oubliais : quand cet avocat prétend que “si , c’est rare” , quand un délinquant est relaché apres avoir été interpellé plusieurs dizaines de fois, je peux vous dire que non, ce n’est pas rare du tout, ca arrive plusieurs fois par jour, car moi meme au cours de ma carrière j’ai interpellé de très nombreuses fois des individus qui en étaient a leur 40ieme interpellation (et vu qu’ils se font attraper moins de une fois sur 10 faits délictueux, je vous laisse imaginer le nombre de méfaits qu’ils commettent) voir plus et qui n’ont eu comme sanction que 8 passages devant le juge pour un rappel à la loi (en gros le juge lui dit “c’est pas bien, tu recommences pas, hein!”) . vous, en tant que contribuables, essayez d’obtenir le meme traitement de “faveur” ;)
et désolé pour les fautes, je vais trop vite et je n’ai pas pris le temps de corriger

168. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:52 par Zerocool

Merci Guildem.
Malheureusement les français sont fatigués (enfin les français… excusez moi, MOI je suis fatigué) de voir ce genre de choses : des meurtriers qui comparaissent libres, des politiciens blanchis de leurs agressions sexuelles, des pédophiles ressortir de prison pour de nouveau frapper, de voir des tueurs sortir au bout de 5-8 ans de prisons (cf B. Cantat)… je pense que juges, avocats sont coupables de ce manque de confiances que l’on (que j’ai) envers la justice.
Je me souviens de l’accident de scooter du fils de Sarkozy, que la justice s’est empressée de défendre à la place de le condamner… bref je trouve ça triste.

169. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:52 par Zerocool

Merci Guildem.
Malheureusement les français sont fatigués (enfin les français… excusez moi, MOI je suis fatigué) de voir ce genre de choses : des meurtriers qui comparaissent libres, des politiciens blanchis de leurs agressions sexuelles, des pédophiles ressortir de prison pour de nouveau frapper, de voir des tueurs sortir au bout de 5-8 ans de prisons (cf B. Cantat)… je pense que juges, avocats sont coupables de ce manque de confiances que l’on (que j’ai) envers la justice.
Je me souviens de l’accident de scooter du fils de Sarkozy, que la justice s’est empressée de défendre à la place de le condamner… bref je trouve ça triste.

170. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:53 par Theo

Je me permet de douter autant de vous que du pacte 2012.

Ce dont je ne doutes pas c’est que certains souhaitent une justice plus dure et d’autres moins.
Certains ont des arguments maladroits et tronqués, et d’autres étalent leur science.
Certains pensent que la justice doit être dénuée d’émotions, d’autres ne pensent pas ça.

Ca fait que certains parlent de la forme et d’autres répondent par le fond, et vice-versa.
J’ai l’impression que tout le monde “s’énerve”, sans vraiment parler de la même chose.

171. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:53 par kesaco

Et alors… finalement… celui qui a donné les coups de couteaux mortels, il est en prison j’espère ? Parce que sinon, y a vraiment un problème !

172. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:53 par Zerocool

désolé pour le double post… j’ai double cliqué :(
Mea culpa

173. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:55 par smallmartin

@MR21
Ce qui est effrayant c’est que vous commentiez cet article sans l’avoir lu ou compris…

174. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:56 par Anna

@Sandrine (107) : la personne qui a avoué ce crime a été remise en liberté conditionnelle, certes. Ce n’est pas pour ça que justice ne sera pas rendue : elle va passer aux Assises. Personne ici ne dit que son acte, s’il est avéré, est normal et qu’il est normal qu’elle ne soit pas punie. Vous vous laissez emporter par vos émotions au lieu de lire les faits. C’est exactement ce que l’IPJ souhaite.

175. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:57 par Atoll

@165 :

“Aller à l’encontre de cet appel est tout simplement immoral!
Quel monstrueux manque de respect.
Comment peut-on être contre le fait qu’un coupable soit puni…”

Etre contre l’IPJ, c’est être immoral, irrespectueux, et c’est être pour l’impunité des assassinats.

Ou pas ?

==> Si j’ai bien compris, l’assassin sera jugé. C’est juste sa détention provisoire qui a pris fin après 1 an et demi.

En fait, l’IPJ devrait s’en réjouir : cela va libérer une place pour faire exécuter une peine de prison déjà prononcée.

176. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:57 par Titenaïve

J’ai signé ce truc.
Je suis une jeune minette, je suis très sensible et voilà l’émotion m’a eut.
C’est chaud, c’est chiant de reconnaître qu’on peut se faire avoir à cause de l’émotion.
Pire encore de savoir que je ne peux pas retirer mon foutu nom de ce machin.

Il faut vraiment que j’apprenne à prendre du recul.

Votre blog est bien fait, et on voit vite la différence entre une explication argumentée et une explication basé sur l’émotion seulement.

177. Le lundi 14 novembre 2011 à 14:59 par Lpk

  1. 162 Des faits ? des liens ? des preuves ?
  1. 165 On a pas du lire le même article, je vois pas ou le père passe pour un salaud, que ce soit une personne démolie par la tristesse certes, qu’il soit récupéré (volontairement ou non) par l’IPJ est ce qui est mis en avant ici…

Restez dans votre réaction “immédiate” quand vous en serez victime, vous serez bien content(e) de trouver un “inhumain” pour vous défendre

Marrant de voir les trolls qui reviennent régulièrement sous d’autres noms (n’est ce pas #171) alors que les réponses à leurs questions ont déjà été données…

Ne pas confondre le fait de rendre justice dans des conditions acceptables (délais etc…) et rendre justice tout court.

178. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:00 par sandrine

mais grégoire 166 , vous prétendez que c’est une histoire politique et qui plus est ; ump et extrême droite ? rien que çà ! c’est dire si le syndicat de la magistrature de GAUCHE est manipulatrice ….le monde va mal mais avec vous c’est la terre entière …que dire ? un jeune garçon dans la fleur de l’âge meurt gratuitement juste pour une histoire politique ? pauvre grégoire , je vous plains sincèrement…….

179. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:04 par Vincent

@ Anne-Laure:
Je n’ai jamais dit que vous étiez adhérente de l’IPJ. J’ai dit que vous reproduisiez les éléments de langage que l’IPJ distribue à ses adhérents,ce qui est un fait. Quelqu’un m’a fait suivre le mail envoyé aux adhérents. Et il n’y a qu’à lire tous les commentaires qui jouent à “qui manipule l’autre?”

@Mr21:
Vous êtes à coté de la plaque… Il n’est pas acquitté. Il n’a tout simplement pas été jugé. Personne n’est contre la condamnation d’un coupable (condamnation d’un coupable est d’ailleurs un pléonasme), mais tâchez de reconnaître la nécessité d’organiser un procès pour le juger. Cette “formalité” n’est pas inventée juste pour le folklore des robes noires et épitoges de lapin… C’est vraiment utile en fait.

@skald95:
On vous excuse pour les fautes de français. On sait tous que ce n’est pas le fort d’Alliance ou Synergie Officier. On ne va quand même pas vous le reprocher à vous.

180. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:06 par spike

A tous ceux qui disent “oui, la vidéo n’est pas juste, MAIS …”, EXIGEZ d’abord que la vidéo soit retiré du site du pacte avant de demander qu’on l’étudie plus avant … car il est évident que c’est cette vidéo qui est à l’origine de 99% du buzz …

J’irai même jusqu’à demander que tous les votes soient remis à zéro pour ne pas que cette “initiative populaire” soit entachée par cette vidéo manifestement manipulatrice …

Et à tous ceux qui crient à la “prendre en compte la peine du père pour faire justice”, ce n’est pas à la justice que vous appelez mais à la “vengeance”.

181. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:13 par flyhalf

Merci Maître !

182. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:17 par Mr21

@smallmartin oui je ne l’ai qu’en diagonale.

Ce connard, compare M. Censier à un virus informatique (le fait de vouloir faire propager la vidéo etc.)
J’aimerai bien le voir cet homme rester serein les bras croisés et accepté dignement le fait qu’il soit légal de tuer son fils.

183. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:20 par Elodie

Monsieur,
Je n’ai pas (réellement) bien compris le but de votre article.
Essayez vous juste de nous expliquer que l’IPJ a tenté en enrôlant M. Censier, de nous apitoyer afin de nous faire adhérer à quelque chose de faux qui ne donnera jamais rien? Dans ce cas pourquoi faire?
Ou essayez-vous de nous dire que la Justice de A à Z fait bien son travail, et ne fait que très peu d’erreurs?

Les médias nous mentent et nous ne savons jamais vraiment trier le vrai du faux. Les récidivistes sont bel et bien “lâcher dans la nature” parfois,
pour exemple le type qui avait séquestré la joggeuse pour aller l’assassiner dans les bois. (Je ne cite que cet exemple parce que je le fais de mémoire.)

Alors oui, j’ai bien compris, dans le cas présent Samson. n’était pas récidiviste, mais mineur si j’ai bien suivi. On laisse donc un mineur, jouir des plaisirs de la vie au quotidien, en toute liberté, alors qu’il a porté des coups mortels à une autre personne.
On parle ici d’ôter la vie à quelqu’un d’autre et je trouve ça scandaleux de minimiser les faits tels que le font les juges ou je ne sais qui en libérant un assassin plus que présumé.

Ici j’en ai conscience on mélange tout et mon commentaire est brouillon.
Je comprends que l’association IPJ + affaire Censier n’est là que pour nous monter la tête afin de… afin de quoi exactement, car même à la fin, j’avoue ne toujours pas avoir compris qu’elle était le but de cette manoeuvre.

Je ne connais pas toutes les lois, ni les faits exacts puisque tout simplement, je n’étais pas sur place le soir du meurtre.
Mais je trouve quand même que s’il a été avéré que ce soit bien ce fameux Samson qui a tué Jérémy, ce n’est pas “normal” qu’il soit en liberté.

Et pardonnez mon insolence, mais lorsque vous dîtes que louer une télé ou une playstation en prison coûte très cher et que nous - honnêtes gens - sommes cruels de “désirer” que des assassins souffrent d’un ennui mortel (ahahah) pendant leur peine de prison; je ne trouve pas ça juste.
SI quelqu’un tuait mon enfant, mon mari, ou que sait-je, pas sûre que j’apprécierais que le meurtrier vive “tranquillement” dans un espace réduit, certe, de 9m2 à jouer à la console avec ses “compagnons” de cellule.
On ne va pas les plaindre non plus, si l’on est en prison, c’est qu’on a fait quelque chose de mal - dans ce cas - de très mal, ce n’est pas le club med.
Et quelque soit la dureté psychologique du rythme de vie qu’ils (les incarcérés) aient à supporter, c’est toujours moins définitif que d’être mort.
Mais ce n’est que mon avis.

Comprenez par là que je conçois parfaitement que l’on puisse faire une “erreur”, et qu’en établissant sa peine, on s’en repend auprès de la société, mais que pour les parents, proches, des victimes, ils n’imaginent surement pas que les meurtriers vont passer leur peine devant la télé.
J’exagère volontairement, parce que même si je comprends vos propos et que je suis d’accord que l’on a pas besoin d’être encore plus cruel que la cruauté, je trouve quand même ce propos sur la console assez déstabilisant venant d’un avocat.

Tout ça pour dire que je ne suis pas en totale adéquation avec vos propos mais que votre démarche est interessante pour nous citoyens manipulés par notre empathie.

184. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:20 par Nikopol64

Très partagé après avoir lu la video de Mr Censier, et l’article de Me Eolas.
Oui, il y a une forme de manipulation de la part de l’IPJ qui se sert de l’émotion d’un père pour son programme.
Oui, les solutions préconisées par l’IPJ sont remplies de démagogie, et trop proches pour moi d’une certaine idéologie nauséabonde.

Merci pour cette analyse.

Mais, quand même, quelques remarques, Me Eolas:

- Asséner 5 coups de couteaux est pour moi un acte de barbarie. Et je suppose que si ma fille en était la victime, je qualifierais volontiers cet acte de barbarie inimaginable. Il y a une différence entre éviter de tomber dans le piège de l’émotion et balayer d’un coup de plume l’émotion d’un père qui qualifie de barbarie inimaginable le meurtre de son fils. Que ce soit avec 1 ou 10 coups de couteaux. Ce sont malheureusement des remarques comme la vôtre qui renforcent les idées populistes et le sentiment (faux, pour ma part) que la Justice protège les délinquants.

- Nous avons donc un assassin présumé, ayant avoué les faits, qui va (je l’espère) comparaitre “libre”…

- Une justice qui va mettre en prison un voleur de pomme tout en laissant libre un assassin présumé est-elle aussi parfaite que ce que vous laissez entendre ?

- N’y a-t-il pas un décalage entre le sentiment de justice auquel nous aspirons, et des décisions de justice, fondées juridiquement, mais incompréhensibles humainement ?

- Faut-il, comme vous semblez le faire, nier ce décalage, quitte à faire le jeu des extrêmes ?

185. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:20 par Ektorp

Non mais c’est pas croyable.

On vous apprend à l’école à réfléchir. Vous répétez inlassablement que les médias vous mentent. Vous jouez aux personnes informées, rationnelles, le dernier rempart du monde contre la folie ambiante. Vous êtes de ceux à qui on ne l’a fait pas.

Et qu’est-ce que vous faites, dès qu’on vous met sous les yeux un document ouvertement outrancier (des meurtriers volontairement remis en liberté ! les criminels ont tous les droits ! les juges et les avocats s’unissent pour condamner les victimes !) et qu’on vous demande de signer, sans raisonnement, sans explications, sans garanties ? Vous signez.

Sérieusement, quoi.

186. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:22 par maitre de l'ouest

Que la colère vous va bien !!! Brillantissime maestro !!!

187. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:24 par filam

Le 200ème commentaire approche, et toujours pas de point Godwin. Les trolls ne sont plus ce qu’ils étaient. Tout se perd, ma pôv’ dame.

(Sinon, question comme ça aux signataires : vous êtes-vous demandés pourquoi le colonel Schmitt, qui a perdu sa fille en 2007 -dans des circonstances qui ont fortement ému à l’époque, et propres à émouvoir de manière similaire- et avait rejoint l’IPJ, en est parti un an après ?)

188. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:25 par klorydryk

@Arnaud : Où exactement ce père soulève-t-il un vrai dysfonctionnement de la justice à vos yeux ?
Lorsque l’assassin présumé de son fils se présente libre devant un juge après avoir purgé 2 ans de prison ? Le seul dysfonctionnement ici est la lenteur de la justice, mais je doute que l’IPJ considère qu’une levée de fonds pour permettre d’améliorer la vitesse de traitement des dossiers serait la principale solution.
A moins que ce ne soit le souhait de voir tous ces jeunes gens condamnés au même niveau quelle que soit leur implication. Parce qu’un enfant est mort. Une justice aveugle quoi.

189. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:25 par récap59

De plus en plus souvent le conseil constitutionnel décide de couvrir expressément des violations passées et futures (jusqu’à une date qu’il fixe lui-même) de la constitution ou des traités par le pouvoir, mais là je trouve qu’il fait très fort :

http://www.atlantico.fr/decryptage/…

190. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:26 par abracadabra

Me Eolas, cher Confrère.. je vous remercie pour ce post qui vient, clairement et calmement, expliquer en quoi ce Pacte 2012 est un rammassi de contre vérités et de bêtises et l’instrumentalisation d’un fait divers (je suis une Demoiselle et je resterai polie).
J’ai reçu de nombreuses invitation à signer ce Pacte via FB et certains de mes contacts (nombreux) soutiennent ce “‘pauvre père de famille qui a perdu son fils et que la justice de notre pays a lâchement abandonné en protégeant les coupables” “…
je n’ai pas eu la force et la patiente de tous leur répondre…. si vous me le permettez, je souhaiterais mettre un lien vers votre post sur ce “magnifique outil qu’est FB” afin de clarifier les choses..

“la procédure est la soeur jumelle de la liberté” c’est l’un des permiers adages que l’on apprend en fac de droit … mais il est difficile à expliquer à des profanes surtout lorsqu’ils sont persuadés que la justice ne “fait que remettre en liberté des individus plus dangereux les uns que les autres”…

je vous remercie pour votre post … j’aimerais qu’il soit lu par autant de monde de ce Pacte à la c..

191. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:26 par klorydryk

@filam : vous aiguisez ma curiosité !

192. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:28 par Krieghund

Ce qui est dommage, c’est que cette réponse fort précise ne soit pas plus diffusée… J’ai même une collègue, conseillère pénitentiaire d’insertion et de probation dans une grande prison du sud de la région parisienne, qui l’a diffusé… Sic

193. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:28 par sandrine

Anna174 oui effectivement , mais aussi réfléchit , car je pars du principe que la loi doit être respecté par tous mais lorsqu’on parle de liberté conditionnelle , on sait très bien malheureusement que sous certaines conditions il se trouve libre d’être chez lui en famille , pour purger sa peine dans l’attente d’un procès qui viendra on ne sait pas quand. Pendant ce temps mon émotion me dit qu’il est anormal que la famille de la victime soit emprisonner dans la souffrance sans faire son deuil . Je n’ai rien contre la loi contre ceux qui la diffusent . je la respecte . Faire avancer des lois dans ce système pour mieux l’adapter dans notre société qui évolue : voilà qui rendrait mon émotion dubitative pour le coup , vous comprenez ?

194. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:29 par Anna

Mr21 (commentaire 182) : une lecture plus approfondie du billet et de ses commentaires vous apprendrait que personne ici ne pense qu’un assassinat est légal, et que personne ne souhaite que le prévenu ne passe pas devant la justice. Pour débattre avec des gens, encore faut-il prendre la peine de lire ou d’écouter ce qu’ils disent. Sinon, vous ne faites que crier dans votre coin.

195. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:29 par Krieghund

réponse 192 : je voulais dire qui a diffusé l’appel de la victime, on m’aura compris (j’espère…)

196. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:30 par Fikmonskov

“Les deux tiers des criminels condamnés n’avaient aucun antécédent judiciaire. En somme, méfiez-vous plutôt des honnêtes gens…”

C’est un gag, j’espère… Le fait qu’il y a un tiers de condamnés qui l’avaient déjà été ne vous choque donc pas ? Et le fait que ça en choque un certain nombre vous parait ridicule ?

Jusqu’à ce paragraphe, j’étais à peu près convaincu. Mais là, c’est impossible de ne pas tilter…

197. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:31 par NhiKo

Bon, post 173 ou plus… aucune chance d’être lu mais bon.
En tant que père je n’ai pu qu’être touché par la douleur de cet homme. Evidemment il n’est pas impartial, qui pourrai l’être dans cette situation. Et c’est bien pour cela que ce n’est pas a lui de rendre justice mais a nos institutions.
J’ai écouté la voix de cet homme se briser d’émotion, j’ai hurlé avec les loups quand il nous a raconté sa convocation pour subordination de témoins lors de la reconstitution… Et c’est également a ce moment la que mon esprit critique s’est rappelé a mon bon souvenir. Sans rejeter ce que j’avais entendu ce dernier élément sonnait faux. Je n’imagine pas un gendarme faire cela, tout simplement.

Merci Maître pour l’éclairage légal. Toutefois j’aurai préféré que vous n’accabliez pas cet homme qui s’est sans doute fait manipuler, peut être même volontairement, par l’IPJ.
Si une chose pareille devait arriver a mes enfants je ne pense pas que je serai capable d’accepter la remise le liberté de l’assassin présumé, même si les poursuites continuent.

Je me répète mais heureusement, la justice doit être rendue par des hommes de lois, ce n’est pas une vengeance populaire. Je pense sincèrement que quand le malheur nous touche, il nous aveugle.

198. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:31 par smallmartin

@MR21 : Les insultes ne feront pas en sorte que vous réussissiez à comprendre ce texte. Apprendre le français et la lecture pourront aider peut-être…

199. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:32 par Vriss

“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable” “

Il n’y a que moi que ça choque ? A vomir…

200. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:32 par Brendalf

Au vu du nombre de personnes qualifiant de barbarie les coups de couteaux, je pense que citer le commentaire #34, de Virginie, definissant l’acte de barbarie au sens de la Justice serait tres certainement profitable à l’ensemble de l’article (et des commentaires).

Quant aux gens qui qualifient cet acte de barbare, que dire alors de ce qu’a souffert Ilan Halimi? Mettriez vous des coups de couteaux, ayant entrainé apparemment une mort immediate, au même niveau que ce que ce jeune homme a souffert pendant près d’un mois?

L’émotion n’est jamais une bonne conseillère, c’est connu.

201. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:33 par Vriss

Vous êtes pitoyables à jouer sur les mots.

202. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:34 par filam

@klorydryk (#191)
Au temps pour moi :
- ce n’est pas un an après, mais bien plus tard : http://fundraisingetmecenat.blogspo… (ça m’apprendra à ne pas relire les liens que je poste)
- je n’ai pas dit avoir la réponse ; je posais juste la question, au vu des similitudes (père, occupant une fonction où il défend l’Etat / la patrie, qui a perdu un enfant, victime d’une horrible agression, et “qui se retrouve propulsé sur le devant de la scène médiatique”, selon l’expression consacrée).

203. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:34 par Florimelle

Merci maître pour cette démonstration très éclairante pour quelqu’un comme moi qui n’a que des connaissance de base sur le système judiciaire. Je note particulièrement les chiffres de la récidive, qui, à eux seuls, donnent à réflechir sur l’obsession sécuritaire actuelle. J’ai d’ailleurs enregistré le lien pour une utilisation ultérieure des données. Je fais circuler le lien de votre article tout autour de moi à titre préventif.
Je remarque aussi que personne n’a l’air particulièrement marqué par le fait que l’accusé ait passé 14 mois en prison avant même le début de son procès. C’est assez glaçant je trouve.

204. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:35 par Bob Ardkor

@Fikmonskov lisez tout le paragraphe : “8,0 % étaient en état de récidive légale, et 26,7 % en simple réitération sur cinq ans, c’est à dire qu’ils avaient déjà été condamnés dans les 5 années précédentes pour des faits de nature différente (par exemple : l’auteur d’un vol déjà condamné pour conduite en état d’ivresse).”

C’est donc 8% de “récidivistes” stricto sensu, et pas un tiers.

205. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:36 par PilootChoum

Les commentaires et observations de Maitre Eolas sont très bien rédigées, et très intéressantes ma foi,

Cependant je me demande s’il aurait eu la même autocritique si c’était son fils. Et je dirais même plus que plutôt que de mettre plus bas que terre le commentaire de ce cher policier, il n’aurait pas plus plutot consacrer son temps et sa réflexion à l’aider dans sa démarche, si peu judicieuse qu’elle soit à ce jour.

206. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:36 par Laura

Au lieu de chercher le débat où il se perd, que les partisans de ce pacte s’indignent en signant, si cela leur chantent et qu’ils laissent ceux qui ne sont pas dupes, s’exprimer et tenter d’éclairer celles et ceux qui le souhaitent.
Manifestement, l’IPJ n’est pas très pédagogue avec ses partisans.
Jusqu’ici, même en politique, toute réforme trouvait un fondement plus ou moins solide. Ici, l’IPJ ne cherche pas à s’expliquer , mais simplement à s’imposer.

En attendant, je suis tout à fait heureuse de voir que chacun s’attache à mettre en œuvre sa liberté d’expression.

Enfin, pour les personnes qui n’ont pas trouvé mieux que les insultes, je les invite à s’enrichir d’un langage plus approprié et à bannir ces mots qui ne mènent nul part sinon à la débauche.

Bien à vous.

207. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:36 par Anna

@Sandrine : donc en gros, vous voulez que la justice soit plus rapide. Bien. Il me semble que Maître Eolas n’est pas contre, lui non plus, ça vous fait déjà un point commun.
D’autre part, lier le processus de deuil à la justice me semble hasardeux. La justice est là pour rendre justice, pas pour soulager les familles. Si on vous suit, alors les familles de personnes assassinées dont on ne retrouve pas le meurtrier sont condamnées à ne jamais faire leur deuil. Heureusement que ce n’est pas le cas…

208. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:37 par La Poucave

“Les deux tiers des criminels condamnés n’avaient aucun antécédent judiciaire. En somme, méfiez-vous plutôt des honnêtes gens…”
C’est bien la preuve qu’on doit s’armer, aidez nous à obtenir le droit de détenir des armes et de s’en servir au lieu des faire des “pactes” auxquels personne ne pige rien. Critiquer la justice pour faire exactement pareil qu’avant, mais en plus couteux je vois pas ou est l’intérêt ni le courage politique.

209. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:43 par Jillian

» La Poucave, c’est vrai qu’une société dans laquelle le premier couillon apprenti John Wayne peut s’équiper d’une arme à feu et s’en servir dans n’importe quelle situation que son esprit étriqué considère comme potentiellement dangereuse pour sa petite personne donne vraiment de quoi rêver. Les USA et leur justice merveilleuse vous tendent les bras.

Merci Maître Eolas, j’ai regardé la vidéo mais ne l’ai pas fait suivre et ai encore moins signé la pétition, c’est d’un nauséabond peu supportable.

210. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:44 par Dagg

@sandrine (193 et précédents)

Allez respirer un coup puis relisez l’article, vous n’avez pas compris grand chose à la première lecture. Par exemple : l’accusé n’est pas encore condamné car pas encore jugé (ce qui ne l’a pas empêché de déjà purger de la prison). Cessez donc de dire n’importe quoi.

@Maitre Eolas

Félicitations pour cet article qui est excellemment rédigé. Malheureusement, les signataires ou potentiels signataires de la pétition vont être bien peu nombreux à être capables de suivre un raisonnement si long et rigoureux.
Nombre de commentateurs montrent déjà ici fort brillamment leur incapacité à lire avec attention et recul votre texte.

211. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:44 par Charlie

Intéressant et complet, je pense qu’une fois qu’on a eu accès à l’intégralité des deux témoignages, on comprend le cas un peu plus clairement. Une raison de plus pour moi de signer le pacte, mais j’apprécie le supplément d’information.

212. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:45 par bob

c’est pour qunad la rubrique Eolas sur le site d’Hoaxbuster ? =)

213. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:46 par Sursis à statuer

@ La Poucave - OK d’accord. Mais je vous préviens : si on se rencontre je tire le premier. Je pourrai toujours plaider l’accident de chasse.

214. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:47 par Armand017

@Stéphanie (133) et à tous les autres : le danger, quand on emploie les mots les plus durs possibles pour décrire une situation, c’est qu’on finit par les vider de leur sens. Si c’est de la barbarie inimaginable de poignarder un gamin et de lui mettre des coups de pieds, ce qui, il faut bien l’admettre, est à ranger dans le “il ne faut pas faire” (en passant, je suis bientôt papa, très fier et tout, et j’imagine très bien ce que ça veut dire que de perdre un enfant… sans jamais l’avoir vécu, heureusement), comment va-t-on décrire, je ne sais pas moi, un massacre à grande échelle (des soldats qui, faisant ce qu’on appelle de la contre-insurrection, auraient tué des bébés à coups de briques en Algérie, au moment des “inciden…, ou se seraient lancés des bébés pour les recevoir sur leurs baïonnettes prise de Nankin par les Japonais, 1…, ou encore des prisonniers couchés sur la route et tués en leur faisant rouler dessus par des camions, pour les laisser mourir en plein soleil la guerre civile espagnole, par les…, sans parler des horreurs nazies ou du génocide arménien…) ?
LA, nous avons de la barbarie inimaginable. Tellement inimaginable qu’on n’arrive pas à le visualiser. Alors qu’un meurtre au couteau, oui. Maintenant, je suis peut-être un salaud sans coeur…

215. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:48 par anne nonyme

J’ai presque peur quand je vois la manière dont l’information est relayée par certains : http://www.lefigaro.fr/actualite-fr…

216. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:48 par jimbo

On m’a envoyé cette video jeudi dernier. Après avoir tenté en vain de savoir qui se cachait derrière l’IPJ, je me suis précipité ici, mais il n’y avait encore rien. Merci Maitre, c’est encore plus abracanavrant que je ne l’avais soupçonné.

217. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:50 par La Poucave

Les USA et leur justice merveilleuse vous tendent les bras.
Bah nan, la Suisse c’est moins loin. “Une société qui dénie le droit de s’opposer par la force à l’arbitraire est juste une société composé de contribuables, pas de citoyens” (entendu de la bouche d’un militaire suisse).

218. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:50 par Nikopol64

@Brendalf (200):

C’est l’illustration même du décalage entre certaines décisions de justice et le sentiment de justice: vous avez entièrement raison d’un point de vue strictement juridique. Mais pouvez-vous concevoir qu’il est, pour un père, “barbare” de planter 5 coups de couteaux dans le corps de son propre fils…?

219. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:51 par nath

J’ai signé ce pacte après quelques jours à le voir circuler, bien que j’aie tiqué à quelques reprises lors de la lecture du texte, l’émotion l’a emportée, tant pis pour moi!

Merci d’avoir posté votre article, par contre j’ai une réserve comme l’a dit quelqu’un avant moi, c’est dommage que dans votre désir de prouver que vous avez raison et que l’IPJ ne dit que des conneries, vous en deveniez quelque peuhautain, arrogant et insensible envers la douleur de ce père.

Comme toujours lorsque deux “partis” s’affrontent, on doit maintenant trier entre votre article et la vidéo pour en tirer une version objective et véridique.

220. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:51 par Concombre masqué

Bonjour Maître Eolas, et merci à vous pour ces explications bien utiles.
J’aimerais partager mon expérience et mon ressenti personnels sur cette histoire de vidéo de propagande et du Pacte pour la Justice qui va avec.

J’ai été victime d’un vol avec arme à mon domicile le 3 Mai 2009. J’ai été séquestré par deux individus qui se sont emparé de tous les biens “de valeur” qui se trouvaient chez moi. C’est un moment très peu agréable à passer, comme vous pouvez l’imaginer.
La Police a retrouvé mes agresseurs présumés, et je n’ai pu en identifier formellement qu’un seul sur les deux. L’autre a donc bénéficié d’un non lieu, alors que la Police a pu établir que sa mère utilisait le téléphone portable qui m’a été dérobé ce jour là.

”. C’est pourquoi la victime partie civile doit pouvoir faire appel d’une remise en liberté de son agresseur, que ce soit son agresseur présumé lors de la détention provisoire, ou son agresseur avéré ” Extrait du Pacte 2012 pour la Justice

Ce Pacte pour la Justice me donnerait donc le droit de faire appel et éventuellement d’empêcher la remise en liberté de quelqu’un dont la culpabilité n’a pas été établie? Même de mon angoisse de victime, je vomis une idée pareille. Je n’arrive pas à croire que l’on puisse proposer des conneries du genre en faisant appel à la fragilité de personnes ayant vécu une histoire similaire à la mienne.

De plus, dans la liste des soutiens du Pacte, on retrouve énormément de personnes dont un proche a été tué. Je trouve très peu fiable de constituer ses soutiens sur la subjectivité de ces gens qui ont été bouleversé par la perte d’un être cher.

Merci à vous de m’avoir éclairé, en tombant sur la vidéo (je ferais bien de mieux choisir mes amis sur Facebook…) j’ai eu de gros doutes. Il est toujours agréable d’être éclairé sur un sujet du genre :)

221. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:51 par gregoire

@sandrine : merci de lire les articles en entier avant de vous lancer dans ce genre de critique.
Je ne “prétends” rien du tout, je mentionne un article du journal Le Monde et un début d’enquête d’un bloggueur, sur les origines des associations créées par ceux qui ont monté l’IPJ.
Ce n’est pas vraiment une histoire de politique (même si il y a des liens pour certaines de ces assos), mais surtout une histoire d’idéologies et de pognon.
Ah, et merci d’éviter le pathos pour justifier vos propos ;)

222. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:53 par guigou

Si vous arrêtez vos arguments sur cette vidéo, il est sur qu’elle a pour unique but de faire signer cette pétition. Mais ne pensez vous réellement pas que notre système judiciaire a besoin d’être un minimum réformé? Quand on voit les années que prennent les procédures, le nombre de vis de procédures et j’en passe… En France c ‘est toujours pareil: Faut du changement, mais pas chez moi!

223. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:54 par smallmartin

@Nikopol64 : tout meurtre est un acte barbare. Dire le contraire c’est manquer d’humanité. A partir de là il faut une définition précise pour les circonstances aggravantes telels que la “barabarerie inimaginable”

224. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:55 par Yoann

Étonnant de ne pas voir parmi tous ces trolls un commentaire du style “Avec Marine aux manettes, c’est la peine de mort directe pour ses salauds !”.

L’analyse de cet article est parfaite. Après, je ne suis ni avocat, ni juge, ni victime, et je peux donc pas me prononcer sur qui a raison, qui a tort. C’est bien le rôle de la justice de trouver un terrain d’entente entre deux parties, non ?

225. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:59 par guitou

bofbofbof…
au vu des commentaires, une remarque s’impose: il y a quand même une grosse tendance à considérer que c’est “eux” ou “nous”. Cette fois-ci, c’est les victimes contre les criminels. Ceux qui sentent dans la catégories des victimes (potentielles) ne supportent pas que ceux qui sont dans la catégorie des criminels (même, voire surtout potentiels) aient le moindre droit (au sens juridique, à l’égalité, voire à l’existence pure et simple). C’est le retour des bons contre les méchants, n-ième variante de la lutte à mort de ceux qui se pense du coté du bien contre ceux qu’ils estiment du coté du mal. Je passe sur le nombre proprement incroyable d’occurrences de cette erreur de raisonnement et leur impact terrible sur la population humaine tout au long de l’histoire.

Ce qui semble confirmer, s’il le fallait, que chacun a besoin de faire des catégories parmi ses congénères, et de se penser dans la bonne catégorie, sinon la meilleure; et de demander qu’on ôte tout pouvoir de nuisance aux autres catégories, par tous les moyens.

J’apprécie les posts de ce blog, mais, en ce morose lundi, je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est malheureusement qu’un coup d’épée dans l’eau; il n’est pas possible de faire comprendre à quelqu’un ce qu’il ne veut pas comprendre. Je le redis donc: bofbofbof

226. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:59 par Louis

Mon dieu que ça fait du bien de lire des paroles sensées et construites…. Je suis content de voir qu’il reste quelques personnes encore dotées d’un esprit critique et d’une lucidité d’esprit. Très bon billet, bravo!

227. Le lundi 14 novembre 2011 à 15:59 par sandrine

207Anna : tout à fait une rapidité de la justice et une équité . oui ,on ne peut faire son deuil si le coupable n’est pas punit , un exemple totalement différent et pourtant : une fille meurt dans un accident d’avion et on ne retrouve pas son corps , des années durant la famille ne peut mettre un lien , un sens sur cette mort et elle ne peut vraiment faire son deuil . Oui , je l’affirme .La justice est effectivement là pour faire justice mais aussi pour remettre un sens dans la justice . Non ? beaucoup de famille sont désoeuvrées , seules, car elles n’ont pas à juste titre “la” reconnaissance de cette justice , un lien humaniste ,un mot, une vérité , pour se sentir soulagé . Voilà qui va mettre de l’huile sur le feu: La justice se robotise …

228. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:00 par Jillian

En quoi est-il “insensible” à aucun moment ? Il mentionne plusieurs fois que l’on ne peut imaginer la douleur de cette famille. Quand peut-on mettre l’émotion de côté et enfin avancer ? Non parce que je ne vous dis pas la gueule des procès sinon : “Alors là, voyez vous, c’est du premier degré parce que”… “Nan mais n’oublions pas que c’est TRISTE, hein, il y a eu un MORT, c’est TRISTE, c’est un ENFANT”. “Oui mais pour en revenir au procès…” “Nan mais vous n’avez pas entendu ? c’est TRISTE”.

Oui, on le sait, tout le monde le sait, mais la justice ce n’est pas une affaire de bisounours matraqués à l’émotionnel. Alors rappeler sans arrêt que le rédacteur du billet n’a pas écrit 10 pages sur la douleur de cette famille (et que pourrait-il dire, malheureusement) ne fait pas vraiment avancer la chose.

» La Poucave, et bien bon voyage en Suisse, paraît que y a du bon fromage là-bas.

229. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:02 par Fabien

@smallmartin : Comprendre ce texte ne fera pas en sorte que vous aillez raison. Le bon sens, la morale humaine ou tout simplement l’intelligence pourront aider peut être…

@MAITRE Eolas: Beaucoup d’avocats deviennent des hommes politiques, à vous lire vous avez sincèrement toutes vos chances pour 2017 et enfoncer encore un peu plus notre beau pays!

230. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:03 par ohmiming

Merci pour cet article qui vient en réponse à mes doutes, à ma grande honte j’ai signé le pacte.
Mais depuis, j’ai eu des doutes. Sur le site FB du pacte, j’ai pu constater les commentaires plutôt
“primaires” et j’ai réfléchi (mieux vaut tard que jamais!) à la vidéo. J’ai eu l’impression de “m’être fait avoir”!
Rien de mieux que les explications d’un professionnel, la prochaine fois, je réfléchirai et je chercherai avant de
plonger bêtement!

231. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:03 par Nemo Dja

moi je dis bravo! voici des choses précises! j ai cliker “j aime” sur le pacte 2012 sur facebook mais je ne signerai rien! il faut toujours attendre de voir un peu! je ne suis pas extremiste et ne soutiens pas le racisme et toutes autres formes de discrimination! et je constate que comme d habitude on essaie de nous manipuler sous de faux pretextes et de fausses raisons :( oui il faut du changements dans notre systeme judiciaire mais pas en employant des moyens mal honnete!

232. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:04 par Nemo Dja

moi je dis bravo! voici des choses précises! j ai cliker “j aime” sur le pacte 2012 sur facebook mais je ne signerai rien! il faut toujours attendre de voir un peu! je ne suis pas extremiste et ne soutiens pas le racisme et toutes autres formes de discrimination! et je constate que comme d habitude on essaie de nous manipuler sous de faux pretextes et de fausses raisons :( oui il faut du changements dans notre systeme judiciaire mais pas en employant des moyens mal honnete!

233. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:04 par Nemo Dja

moi je dis bravo! voici des choses précises! j ai cliker “j aime” sur le pacte 2012 sur facebook mais je ne signerai rien! il faut toujours attendre de voir un peu! je ne suis pas extremiste et ne soutiens pas le racisme et toutes autres formes de discrimination! et je constate que comme d habitude on essaie de nous manipuler sous de faux pretextes et de fausses raisons :( oui il faut du changements dans notre systeme judiciaire mais pas en employant des moyens mal honnete!

234. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:04 par Mr21

@smallmartin les insultes?
Quelles insultes?

ahhh mon petit “connard” envers l’avocat? mais le mot est faible encore!

Cependant dire avec des termes inutilement complexe que le triste père n’est qu’en réalité un salaud manipulateur n’est pas une insulte peut être?

Si un jour je me réveille comme vous, je me tire une balle…

235. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:05 par a_bob

Cher Maître,
étant fils et petit-fils de magistrat, lire votre article m’a fait un grand bien. En effet, j’ai reçu, via Facebook le témoignage de M. Censier. Je l’ai pris avec des pincettes, et je suis allé voir le site de l’IPJ et du “Pacte 2012 pour la Justice”. Je sentais quelque chose de louche derrière tout ça, cet appel au “tout-répressif” étant contraire à mon idée de la justice. Je me suis bien gardé de signer quoique ce soit, et j’ai passé mon chemin ! Je viens de recevoir (toujours via Facebook) le lien vers votre page : je suis convaincu par votre démonstration et soulagé de voir que la justice française a bien fait son travail dans cette triste affaire, et qu’elle a rempli sa mission, toujours difficile et complexe.
Je n’ai jamais entendu mon père, conseiller à la Cour de cassation, porter un jugement sur une affaire dont il ne connaissait pas les tenants et les aboutissants. Lui-même, par son métier, savait combien les faits sont complexes et comme la vérité avance masquée. Le rôle du juge est de la faire émerger pour pouvoir rendre la justice.
Il semblerait qu’Internet fasse perdre à de nombreuses personnes l’usage de leur esprit critique, ce dont profitent les associations comme l’IPJ. La Toile devient alors une redoutable machine à propager des rumeurs, à tordre la réalité, à falsifier les faits.
Merci pour votre travail et votre vigilance. A mon tour je fais suivre le lien vers votre page. Puisse le plus grand nombre se donner la peine de la lire jusqu’au bout et retenir cette leçon d’élémentaire prudence : vérifier les sources, ne pas réagir sous le coup de l’émotion, ne pas signer une pétition dont on ne connaît pas l’auteur !

236. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:06 par La Poucave

Ce qui semble confirmer, s’il le fallait, que chacun a besoin de faire des catégories parmi ses congénères, et de se penser dans la bonne catégorie, sinon la meilleure
“You see, in this world there’s two kinds of people, my friend: those with loaded guns, and those who dig. You dig” (Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un revolver chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses.) Citation du philosophe méconnu “Le blondin”.
Corolaire: toujours faire partie de ceux qui ont un revolver chargé(la meilleure catégorie donc) et pas de ceux qui creusent.

237. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:06 par thibaud

Ca commente trop vite pour pouvoir répondre précisèment, mais je pense qu’Eolas a saulement voulu pointer du doigt les imprécisions et les flous plus ou moins artistiques utilisés par l’IPJ pour appuyer ses thèses. Comme il l’a fait des communiqués de Synergie.

Il ne dit pas “Samson G. n’est pas en prison et c’est tant mieux” ; il dit “Samson G. n’est pas en prison pour le moment car il est présumé innocent, en attendant son procès à venir”.

Il a déjà passé plus de deux ans en prison, imaginez s’il n’était pas coupable !

Eolas demande juste, à la façon d’un certain commissaire dans un certain film “Laissez la Justice faire son travail, dès que nous aurons de plus amples informations, soyez sûrs que vous en serez les premiers informés”.

L’IPJ veut faire croire au laxisme de la Justice dans ce cas pour démontrer son inefficacité voire même sa propension à aider les assassins contre les honnêtes gens. Eolas répond que non. Et à aucun moment ne considère que la Justice est parfaite d’ailleurs, il suffit de parcourir un peu son blog pour s’en rendre compte.

“A BON ENTENDEUR SALUT!!!!!”, j’adore cette signature reprise 3 fois dans des commentaires précédents, c’est un peu le LOL MDR des justiciers réacs !

Merci Maître !

238. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:08 par fantomette

Merci Maître pour ces quelques lignes certes un peu longues, mais néanmoins instructives.

Par manque de temps pour la lecture des nombreuses interventions ci dessus, où la question aura peut être été déjà abordée, je me permets de vous poser une question en rapport avec ce fameux pacte.

Faisant parti des gens assez con pour avoir signer (par compassion, empathie, parce qu’une amie me l’a transmis, ou par pure bêtise… peu importe),
quels sont les conséquences, la portée de cette signature ?

Parce que si ici chacun est d’accord sur la manipulation, personne ne dit si il faut s’inquiété ou non de mettre nombres de signatures dans les mains de gens peu scrupuleux…

Dans l’attente de vous lire.

239. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:10 par La Poucave

Si un jour je me réveille comme vous, je me tire une balle
Voilà, Mr21 a compris, il est armé, il a plus confiance dans un flingue pour se défendre que dans un pacte foireux diffusé par une association louche.

240. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:11 par Bob ArdKor

@Mr21 la qualification de “salaud manipulateur” n’existe que dans votre tête. Eolas ne dit pas du tout ça. Vous pourriez lire, les articles, avant de commenter ? on gagnerait du temps.

241. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:13 par Jillian

»MR21 : que le père soit un manipulateur, je ne pense pas que quiconque puisse le croire. Que sa douleur se soit faite instrumentaliser par des manipulateurs, par contre…

C’est toujours pareil dans ces cas-là, ça tape sur l’émotion M6, le truc facile, comment faire pleurer dans les chaumières avec un fait immonde et tragique. Ensuite on vous fait passer une petite pilule façon “réinstaurons la peine de mort”. Quelques années plus tard, quand y a eu plusieurs condamnés injustement exécutés, c’est le moment du “Nan mais c’est inhumain” etc.

Le fait est qu’aucune société au monde, aucun système pénal ne peut empêcher les crimes de se perpétrer. Le danger réside dans le fait de commencer à croire qu’en votant pour un parti ou une idéologie, le risque va disparaître complètement, les prédateurs aussi, les psychopathes idem etc. Le style “votons FN comme ça on castre les pédophiles, on tue les meurtriers, on coupe la main aux voleurs et on écrase les chauffards” ça va deux minutes dans l’idée. Le fait est que les victimes sont toujours là, le risque est toujours là, la douleur est toujours là.

242. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:16 par petit comique

J’attendais votre nouveau billet avec impatience… je n’ai pas été déçu!

Merci!

243. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:19 par Mr21

@a_bob

que la justice française a bien fait son travail dans cette triste affaire, et qu’elle a rempli sa mission
allo?

Le tueur est en “liberté”!

ALLLLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO?

Justice à été faîte???
Mais il faut être criminel pour dire ça!
Mais c’est affreux!!! (trois points d’exclamations attention!)

“La justice à bien fait son travail”…

J’espère que c’est un faux commentaire plein d’ironie

@Bob ArdKor
Soit pas plus con que tu ne l’ai déjà stp :D
C’est pas parce que ce n’est pas écrit tel quel que ce n’est pas sous-entendu.

@Jillian
Ah voilà un truc intéressant oui, je vois très ce que tu veux dire, sauf que la pacte est là!
J’ai signé quoi? j’ai signé ça:
http://www.pacte2012.fr/pacte.php

Je ne vois pas de remonté de la peine de mort ou autre?
Je vois par exemple:

La perpétuité devrait être pour la vie!
pléonasme? oui normalement cela devrait être un pléonasme sauf que…
C’est jamais le cas je crois

244. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:24 par Vincent

Pour aller dans le sens de Dagg (#210), ce n’est pas tant que les détracteurs d’Eolas et partisans de l’IPJ ne comprennent pas… C’est qu’ils refusent de comprendre. L’idée est pourtant simple. Rien ne soulagera complètement les victimes, pas même la décision la plus sévère qui soit. Dans l’affaire de la prison de Clairvaux, deux prisonniers tentent de s’évader. Ils prennent une infirmière en otage. Cette infirmière est tuée par l’un des prisonniers (Buffet) au moment de l’assaut des forces de l’ordre. La Justice a reconnu que l’autre prisonnier (Bontemps) ne l’avait pas tué. Décision: Les deux ont été condamnés à mort et guillotinés. On ne peut imaginer de Justice plus sévère (on coupe la tête de quelqu’un qui n’a tué personne). Pour autant, cela n’a pas soulagé la famille de l’infirmière. Alors que croient demander les partisans de l’IPJ? Comment peuvent-ils soutenir que le tout répressif va dans le sens des victimes?

Je suis adhérent de l’ADIAV comme je l’indiquais plus haut. J’assiste régulièrement les familles des victimes dans leur démarche. Je ne me laisserai pas donner des leçons d’humanité par des gus qui prétendre défendre les victimes sans jamais avoir donner la moindre minute de leur temps pour les assister. Je trouve même franchement dégueulasse que ces mêmes gus se servent de leur douleur pour se faire de la pub.

En tous cas, la somme des commentaires montrent bien que le billet était attendu et il ne va pas falloir que vous nous fassiez attendre aussi longtemps pour le prochain!

245. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:27 par groult

Je n’ai pas lu tous les commentaires jusqu’au 211.
Pour ma part j’ai signé cette pétition, car au demeurant si la justice se dit indépendante elle est loin d’en être.
Maître votre développé sur la question censier ou bien plus sur le bien fondé de IPJ, le regard de votre position de juriste serait tout a fait louable à la seule condition que vous n’omettiez pas le fait que, aujourd’hui dans notre société la justice est soit trop longue ou soit bâclée

246. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:29 par Pauline

Se demander, peut-être, si IPJ et certains politiques friands de l’intrumentalisation des victimes ne profitent pas d’une carence sociale en matière de soutien et accompagnement de ces personnes…

247. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:35 par Babeth

J’ai vu la vidéo tourner sur facebook, mais je dois avouer que je n’ai pas tout regardé, ça me semblait trop imprécis. Et puis, le ton revendicatif/larmoyant, je m’en méfie toujours un peu. Merci pour cette réponse claire, nette et précise.

248. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:38 par kilobug

Merci Maître pour cette pertinente utilisation de la Raison face à la tentation de revenir à l’obscurantisme en jouant sur les émotions et en faisant fi des faits… la Justice est un sujet bien trop grave et délicat pour être abordée sous l’angle d’un fait divers, dans un sens (comme le drame qui est arrivé à Jérémy) ou un autre (comme le drame de l’affaire d’Outreau).

249. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:41 par BatsaxIV

Une excellente analyse.
Merci.

250. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:42 par smallmartin

@Fabien
La morale humaine c’est d’enfermer quelqu’un sans procès? C’est de ne pas respecter la loi? C’est de condamner sans jugement? finalement vous avez autant de morale humaine qu’un meurtrier et je suis content de ne pas avoir de morale humaine.

251. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:42 par Mr21

@Vincent (#244)
Rien ne soulagera complètement les victimes.
Oui.

Mais bon si ton fils doit se faire tuer, tu préféra foutre en taule à vie le meurtrier plutôt que lui payer du champagne tu vois?
Alors que dans les deux cas, ta peine sera la même, ton fils sera toujours absent.

Nous autres, tout ceux qui ont signé, veulent que justice soit faîte.
Nous ne sommes pas concerné par cette affaire… au final je pourrais être comme vous, en rigoler, me dire que c’est banal et que ce n’est, à prêt tout, qu’un simple cas particulier à ignoré.

Mais non.
Savoir se mettre à la place des autres est quelques chose d’important en société!

252. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:43 par Gilles

Tout va bien alors, Cher Maître, circulez y a rien à voir….

253. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:46 par visiteur-teur-teur

@Groult 245

Il est navrant de voir à quel point certains ne lisent pas attentivement. A aucun moment Me Eolas dit qu’il n’y a pas de problème dans notre justice. Le mot de Me Eolas consiste simplement à dire que les arguments du texte (ici vidéo) cible sont faux.
Si IJP avait publié un article ou une pétition sur les moyens mis à disposition de la justice et une demande de réforme sur ce point peut-être que le maître des lieux aurait plussoyé à vos dires. D’ailleurs il ne me semble pas que dans le mot de Me Eolas, ci-dessus promptement commenté, celui-ci soit en opposition quand à dire que la justice est trops longue.

Emotionnellement le père ne peut qu’avoir raison, juridiquement IJP (par la bouche de ce monsieur) a tort.

@guitou 225 : Cyrano de Bergerac : Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile !

@Mr21 :
« Eh bien ! Oui, c’est mon vice. Déplaire est mon plaisir. J’aime qu’on me haïsse. »

Bonne fin de journée à toutes et à tous!

254. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:46 par titine

J’ai vu circuler la vidéo, le pacte et je suis ensuite tombée sur votre site. Votre analyse est certes intéressante mais parfois révoltante. Pour être dans le droit moi-même, je sais qu’il faut appliquer, bêtement souvent, ce qui est inscrit dans les textes.
Mais que vous soyez d’accord, voir que vous plaigniez, les prisonniers qui demandent légitimement de pouvoir jouer aux jeux vidéo dans leur cellule, alors là non. Imaginez le rêve que ce serait pour nombre d’adolescents aujourd’hui d’être puni ainsi, à pouvoir jouer toute la journée aux jeux vidéo !
On ne les a pas forcé à faire un acte criminel qui les a conduit en prison. Ils n’ont pas respecté la loi, ils doivent en subir les conséquences. La prison n’est pas un lieu où l’on est censé se sentir bien mais un lieu que l’on est censé détester au point de ne plus avoir envie d’y retourner… et de ne plus commettre de délit.
Que l’on investisse plus d’énergie et d’argent dans nos étudiants plutôt que dans nos prisonniers car la plupart d’entre eux (je parle des étudiants) sont dans des galères inimaginables et n’ont même pas un toit sur la tête pour dormir (contrairement aux prisonniers).

255. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:47 par Jessy

Tout ce que dit cet avocat est dans le seul but de toujours défendre la justice, par n’importe quel moyen.

On reconnait bien ici les avocats qui défendent simplement leur client, et non la Justice.
Tous les propos prononcés par Mr Censier sont retournées dans tous les sens et sortis de leur contexte pour les retourner contre lui, méthode typique des avocats du diable qui ne peuvent fonder leur plaidoirie qu’en rebondissant sur les paroles des avocats de la partie civile, ainsi que les témoignages des familles et des témoins, en les faisant tourner en leur faveur.
N’oubliez pas que cet homme souffre, et qu’il voudrait que ceux qui ont ôté la vie de son fils (mais aussi ceux qui ont participé à cette rixe, qui je le rappelle est l’élément déclencheur de l’action de Jérémy qui l’a mené à la mort) soient punis, et non simplement “mis en liberté surveillée”. Pour la famille, cette “condamnation” peut paraitre quelque peu dérisoire, non ?

De plus, dans une de ses phrase, l’avocat conseille aux accusés de ne jamais mentir à la justice, mais au mieux de se taire (Je cite : “Dites la vérité, ou mieux, taisez-vous, mais ne mentez jamais face à la justice. Jamais. JAMAIS.”). C’est vrai que se taire, ce n’est pas mentir à la justice, c’est juste cacher une information qui peut être essentielle au moment du procès. Une aubaine pour les avocats de la défense, tout ce qu’un client ne dit pas ne peut être retenu contre lui. Je pense que c’est encore pire.

Maître, ne dites pas que vous comprenez la douleur de Mr Censier qui, excusez-moi du peu, a perdu un enfant. Votre document n’est somme toute qu’une plaidoirie qui aurait pu être celle exposée par l’avocat de la défense au procès, et non pas une critique personnelle.

256. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:47 par Deloye

Donc vous jugez les anciens magistrats, ainsi que leurs actuels avocats (soutien à l’IPJ) incompétents ??? ! N’est ce pas un peu osé ?

257. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:47 par titine

J’ai vu circuler la vidéo, le pacte et je suis ensuite tombée sur votre site. Votre analyse est certes intéressante mais parfois révoltante. Pour être dans le droit moi-même, je sais qu’il faut appliquer, bêtement souvent, ce qui est inscrit dans les textes.
Mais que vous soyez d’accord, voir que vous plaigniez, les prisonniers qui demandent légitimement de pouvoir jouer aux jeux vidéo dans leur cellule, alors là non. Imaginez le rêve que ce serait pour nombre d’adolescents aujourd’hui d’être puni ainsi, à pouvoir jouer toute la journée aux jeux vidéo !
On ne les a pas forcé à faire un acte criminel qui les a conduit en prison. Ils n’ont pas respecté la loi, ils doivent en subir les conséquences. La prison n’est pas un lieu où l’on est censé se sentir bien mais un lieu que l’on est censé détester au point de ne plus avoir envie d’y retourner… et de ne plus commettre de délit.
Que l’on investisse plus d’énergie et d’argent dans nos étudiants plutôt que dans nos prisonniers car la plupart d’entre eux (je parle des étudiants) sont dans des galères inimaginables et n’ont même pas un toit sur la tête pour dormir (contrairement aux prisonniers).

258. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:48 par Noémya

J’aimerais juste vous poser une question, “Maitre” : DITES MOI : qui manipule qui?!! Le titre de votre article est attention manip’… Mais ce que je ressens plutôt, c’est une volonté de manipulation venant de VOTRE part, et vous y arrivez plutôt bien puisque votre article a suscité en deux jours 240 commentaires !!!!!
Il va de soi que cette démarche de “Pacte pour la Justice” dérange, et dérange même énormément pour qu’il y ai besoin ainsi de la contrer… N’est-ce pas? Plus de 500 000 signatures, actuellement, c’est extraordinaire, du jamais vu !!! La démarche sort de la norme, et du coup, elle dérange… Comment mieux saborder cette action qu’en semant le doute et l’incertitude dans la tête des gens?!! Quel est votre intérêt à tenter de saborder cette action ainsi ? Quelles sont vos motivations? Pourquoi vous faites cela? J’aimerais comprendre…
Maitre, je ne doute pas de votre statut d’ “avocat”, mais si vous l’êtes, vous êtes l’avocat du Mal…
Noémya

259. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:49 par Noémya

J’aimerais juste vous poser une question, “Maitre” : DITES MOI : qui manipule qui?!! Le titre de votre article est attention manip’… Mais ce que je ressens plutôt, c’est une volonté de manipulation venant de VOTRE part, et vous y arrivez plutôt bien puisque votre article a suscité en deux jours 240 commentaires !!!!!
Il va de soi que cette démarche de “Pacte pour la Justice” dérange, et dérange même énormément pour qu’il y ai besoin ainsi de la contrer… N’est-ce pas? Plus de 500 000 signatures, actuellement, c’est extraordinaire, du jamais vu !!! La démarche sort de la norme, et du coup, elle dérange… Comment mieux saborder cette action qu’en semant le doute et l’incertitude dans la tête des gens?!! Quel est votre intérêt à tenter de saborder cette action ainsi ? Quelles sont vos motivations? Pourquoi vous faites cela? J’aimerais comprendre…
Maitre, je ne doute pas de votre statut d’ “avocat”, mais si vous l’êtes, vous êtes l’avocat du Mal…
Noémya

260. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:49 par elhana

Mr 21…

Ce n’est pas en gueulant que ça passe mieux.. Dixit une victime bien effrayée par ce pacte. J’aurais détesté avoir certains droits imaginés par celui-ci. Oh, youpi, c’est à moi d’estimer la dangerosité d’un type qui m’a violée ? D’avoir une part dans les décisions concernant “l’après” ? Ca va saigner !

La justice a de grosses, d’énormes failles. Mais pas celle-là. Elle est trop longue à se secouer les puces ? Certes. Elle est parfois labyrinthique ? Aussi… Mais pourquoi vous battez-vous au fond ? Les gens peuvent changer, c’est pour cela que la perpétuité n’est pas… perpétuelle. Une seconde chance, en somme. Et parfois, ça marche.

Et les autres fois, me direz-vous, on relâche les gens et vogue la galère ? C’est en effet un point à débattre, celui-là. Mais il y aura toujours des erreurs dans un sens ou dans l’autre.

Je suis contre ce pacte et je refuse qu’on m’englobe dedans, qu’on parle en mon nom, moi victime. Mais… effectivement il y a des choses à discuter. Dans le respect. Sans insultes ni moqueries ad hominem, sans prendre à parti l’honnêteté intellectuelle de son interlocuteur.

Y êtes-vous prêt ?

261. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:50 par manu1256

Merci!!

Cela fait depuis la première fois que j’ai vue la vidéo de l’Institut que je me dis qu’il y a quelque chose de pourri dans leur royaume, ne serais ce qu’à cause de l’acte unique de violence.
J’en suis maintenant sur
Et je remarque quand même que pour profiter de la douleur d’un père pour soutenir leurs arguments plus que fallacieux, ils ont un niveau moral bien plus bas que celui qu’ils prêtent aux criminels et délinquants de tout poil

262. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:50 par Haiik

Merci pour ces explications plus claires de ce qui est entrain de devenir un “buzz de propagande” par facebook et autres réseaux sociaux.

On sentait déjà une sorte de manipulation dans ce “message” avec toute une dramatisation autour de la mort d’un pauvre gars qui a été a des fêtes bien de chez nous ou l’agressivité est souvent présente.

Eclaircir cette vidéo nous montrent une fois de plus que la propagande pour le tout répressif est de plus en plus forte, et s’infiltre dans de nombreuses maisons de pensées de gauche, sous fond d’appel a la justice.

Bien sur, je lirais en entier ce “pacte” pour la “justice”.

Hummm, ah et oui, sur tout ces prisonniers, combien y sont pour du chichon? Ou pour des récidives (merci peine plancher)?

263. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:51 par visiteur-teur-teur

@255 : c’est bien mal connaître les avocats et le droit français et c’est bien de trops connaître le droit-jerry-brukheimer-américain.

264. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:51 par Yoyo

Il reste toujours une petite zone d’ombre pour moi : “Comme nous le verrons, seul Samson G. a été finalement renvoyé devant la cour d’assises pour meurtre, cinq des sept autres personnes mises en examen seront jugées pour les faits de violences préméditées, c’est-à-dire la bagarre initiale à laquelle Jérémy était étranger, deux ont été mises hors de cause et ont bénéficié d’un non lieu.”

Où sont les 5 autres ? Vont ils être jugés en même temps que Samson ?
La vidéo laisse entendre qu’une seule personne est poursuivie. En faite, il y en a 6 donc ? Mais qu’une seule pour meutre. Mais tous risquent la prison ?

265. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:51 par MAELLEBELLE

La peine de mort ? Non et c’est pourquoi j’ai approuvé haut et fort le courage de Maître Badinter.
La justice ? Oui quand les décisions prises par les jurés sont appliquées.
Je vous laisse lire cet article sur la libération d’un coupable de meurtre de ma région, bien connu du grand public ! C’est édifiant ! J’ai adressé à 102 personnes la vidéo sur le pacte pour la justice. Seule 1 personne m’a retourné un lien vers votre site ! Soit moins d’1%.
Les décisions de réductions de peine pour des personnes qui se tiennent bien en prison sont un réel mépris pour les victimes et pour leurs familles. Les unes comme les autres n’auront aucune chance de se “réinsérer” d’avoir un “suivi psychologique” !
Je ne me considère pas comme une conne revancharde, je veux une véritable justice ! Je suis pour que les prisons soient salubres, respectueuses des conditions de vie des détenus(es) mais détenus ils sont, détenus il doivent rester le temps de purger la peine que LA JUSTICE a décidé.

” Archives : L’ancien rugbyman Marc Cécillon est sorti de prison

12.07.2011
Sept ans après les faits, Marc Cécillon est sorti, jeudi dernier, du centre de détention de Muret (Haute-Garonne), ont annoncé le Progrès et la Dépêche du Midi. L’ancien rugbyman international de Bourgoin, bientôt 52 ans, avait été condamné en 2008 par la cour d’assises d’appel du Gard à 14 ans de prison pour le meurtre de sa femme, commis en août 2004. Le 27 juin dernier, le juge des libertés et de la détention de Toulouse a accepté sa demande de liberté conditionnelle à mi-peine, assortie de conditions très strictes, selon le procureur de Toulouse, Michel Valet. Marc Cécillon a notamment interdiction de s’exprimer publiquement sur l’affaire, de se rendre dans l’Isère ou d’entrer en contact avec les parties civiles. Il devra également se soumettre à un suivi médico-psychologique, a précisé le procureur. Cette remise en liberté a été motivée par les garanties avancées en terme de réinsertion et par l’attitude exemplaire du détenu en prison. «Ma fille, elle, a pris perpétuité» «On s’y attendait, on savait qu’il allait sortir », a commenté l’ancienne belle-mère de Marc Cécillon sur RTL. « Lui s’en sort et ma fille, elle, elle a pris perpétuité. Pour elle, c’est fini ». Le 7 août 2004, une fête entre amis avait tourné au drame à Saint-Savin (Isère). Prié de quitter les lieux après une altercation, Marc Cécillon était revenu au cours de la soirée avec un revolver 357 Magnum et avait tiré à cinq reprises sur sa femme, avec qui il était marié depuis 24 ans. Une tragédie qui s’était déroulée à une période où l’épouse de l’ancien joueur avait manifesté son intention de divorcer, ne supportant plus l’alcoolisme de son époux, à qui elle reprochait sa violence exacerbée et un harcèlement jaloux. Selon le Progrès, Marc Cécillon s’est installé dans un lieu tenu secret, près des Pyrénées, avec sa nouvelle compagne, une visiteuse de prison qu’il a épousée en détention en octobre 2010.

Cet article a été publié dans la rubrique Lyon”

266. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:53 par Fantômette

@ MR21 (#243)

La perpétuité réelle existe, et dans le code, et dans les faits.

Dans le code pénal, elle est prévue à l’article 131-1 du code pénal.

Au 1er janvier 2011, 502 détenus effectuaient une peine de perpétuité ( source)

Dans les faits: en prison, bon an mal an, il doit à peu près y avoir entre 170 et 200 décès par an (ce sont des chiffres qui m’avaient été donné à la fac, ils sont un peu anciens, mais je doute qu’ils aient beaucoup évolué). Une partie par suicide, mais pas tous (en 2001, une petite centaine de suicide pour 203 décès dénombrés: source) Toutes les personnes décédées en détention auront évidemment de facto effectué une peine de perpétuité réelle.

267. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:53 par pendragon

@Mr21 251

sauf que vous ne voulez pas comprendre que la réalité est complexe, que l’on peut etre triste - sincèrement - pour ce père qui a perdu son fils, et ne pas le suivre dans son devoiement de nos principes essentiels sur la seule base de nos émotions…

et non je ne “rigole” pas, parce que que nos amis de l’IDJ (antéphrase) manipulent d’une façon qui pour le coup me rend colère cette souffrance d’une famille

et je veux aussi que justice soit faite - pas celle du talion c’est notre différence

merci d’imaginer que bien et mal ne sont pas répartis entre vous - le bien - et nous/moi - le mal ; ca éleverait un peu le niveau du débat

268. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:54 par Révolté

Eolas,

A la fin de votre blabla sans queue ni tête, nous sommes donc forcés de conclure que vous êtes un avocat de plus qui prône la “libération” pure et simple des coupables (coupable ayant de plus, dans le cas Censier, avoué son crime) ?

Un jeune homme est mort, poignardé, c’est la seule vérité qui compte : la “justice” a donc décidé ou fait en sorte qu’il n’y ait ni responsable, ni coupable ? Une mort gratuite, quoi.

Honte aux magistrats, honte à la justice de ce pays. Les justiciables en ont marre de cette mascarade, de cette clique (mafia ?) au-dessus de tout soupçon, n’admettant jamais la critique, refusant la remise en cause, et à l’abri de toute sanction du PEUPLE et par le PEUPLE.

C’est écoeurant. Vivement la reprise des méthodes du Far-West …

269. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:54 par Nicolas

Merci pour ce billet exhaustif et précis. C’est toujours un peu triste de voir certains prendre le témoignage d’une victime pour argent comptant…

270. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:55 par Mblah

@Noémya
C’est clair que 240 commentaires, c’est une preuve de manipulation ! Pour moi, ce serait plutôt juste une preuve de réaction. Votre commentaire, moi, me suscite une réaction du style «Y’a que la vérité qui blesse !». Et avec une réaction pareille, je me mets à peu près à votre niveau, quand vous dites «vous êtes l’avocat du Mal»… Je vous rappelle que l’histoire regorge d’exemples de masses nombreuses abusées par une manipulation : le grand nombre de partisans n’est pas le gage de l’infaillibilité ou de la vérité…

271. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:55 par XXX

Si quelqu’un lit encore ce commentaire

Otez moi un doute,
L’asso en question oublie le principal problème de la justice en France : Sa lenteur,
aux US DSK est enfermé, liberé au bout d’une semaine et voient les charges abandonnées au bout de 3 mois

En france, j’ai entendu parler de l’affaire coupat aux infos cette semaine, ça a quoi 3 ans ?
L’assassin du fils de ce policier n’a lui non plus pas encore été jugé.

C’est là le vrai problème
-Pour le coupable qui peut s’être amendé dans l’intervale et finir en prison
-Pour le coupable qui a le sentiment qu’il ne risque rien vu le temps que ça met
-Pour la victime qui a un sentiment d’impunité
-Pour la victime qui ne sera pas indemnisé avant le procès
Bref tout le monde gagnerait a être jugé plus rapidement .

Bref ces gens m’ont l’air à coté de la plaque

272. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:56 par Sursis à statuer

@ Mr21 (#234) - “Si un jour je me réveille comme vous, je me tire une balle…

Pour dire les choses franchement, le plus tôt sera le mieux.

273. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:56 par XXX

Si quelqu’un lit encore ce commentaire

Otez moi un doute,
L’asso en question oublie le principal problème de la justice en France : Sa lenteur,
aux US DSK est enfermé, liberé au bout d’une semaine et voient les charges abandonnées au bout de 3 mois

En france, j’ai entendu parler de l’affaire coupat aux infos cette semaine, ça a quoi 3 ans ?
L’assassin du fils de ce policier n’a lui non plus pas encore été jugé.

C’est là le vrai problème
-Pour le coupable qui peut s’être amendé dans l’intervale et finir en prison
-Pour le coupable qui a le sentiment qu’il ne risque rien vu le temps que ça met
-Pour la victime qui a un sentiment d’impunité
-Pour la victime qui ne sera pas indemnisé avant le procès
Bref tout le monde gagnerait a être jugé plus rapidement .

Bref ces gens m’ont l’air à coté de la plaque

274. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:57 par smallmartin

@MR21
“”Si un jour je me réveille comme vous, je me tire une balle…”“

Aucun risque, c’est comme le rhume de cerveau il faut être équipé d’abord…

275. Le lundi 14 novembre 2011 à 16:58 par Rhyton

Bonjour Maître,

Je n’ai pas visionné cette vidéo, mais il est vrai que j’en ai entendu parler via facebook. J’ai même cru au début qu’il s’agissait d’un de ces nombreux hoax qu’on voit fleurir partout ces dernières années…

En ce qui concerne la justice, je comprends qu’on puisse avoir du mal à comprendre les décisions qu’elle peut rendre.

Il y a bientôt 4 ans, j’ai été victime d’une agression à Paris. L’individu qui avait attaqué, un jeune zonard avec son chien a été identifié et arrêté par la police en 4 jours et a reconnu les faits. Lors de l’audience au tribunal, il a une fois de plus reconnu les faits et a été condamné à 180 heures de TIG et 18 mois de prison avec sursis ainsi qu’a me verser 100€ au titre des dommages et intérêts. Cela me suffisait, car dans l’histoire j’avais perdu un manteau et les DI me permettaient de racheter le même.
Ce qui m’a le plus surpris en revanche, c’est que cet homme, au moment de l’agression, venait juste de finir un nombre d’heures de TIG similaire et était déjà sous le coup d’un sursis pour des faits identiques. Quand aux 100€, ça fait longtemps que je n’espère même plus les recevoir…

Je suis le premier à râler contre la justice que je trouve laxiste (notament en ce qui concerne les mineurs récidivistes) mais je comprends votre point de vue sur cette pétition de l’IPJ qui ne rime à rien.

Merci pour vos posts.

276. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:04 par Christian Viala

Ma première réaction en regardant cette vidéo a été de penser à un canular, un hoax tellement les élections approches.
Je suis aussi peut-être manipulé, mais ceux qui disent que je le suis, le sont peut-être eux aussi, mais ils ne le savent pas.

je crois ce que dit ce policier.

Si vous perdez un enfant quelles que soient les circonstances, vous aurez peut-être des mots qui dépasseront votre pensée ou qui la déformeront ou qui ne seront pas compris.
Plaise à Dieu que cela ne vous arrive pas.

277. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:08 par Nicognito

LML ( laissez moi rire )
Tu devrais critiquer ton propre billet, le descendre, car il y aurait exactement les mêmes choses à dire que ce que tu dis sur la vidéo. Sans intérêt.

278. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:09 par Patrice H.

Beau billet, bravo.
C’est argumenté, et le tout basé sur des faits.
A chacun de se faire son opinion.

279. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:11 par Vincent

@ Deloye (#256)
Non ce n’est pas osé… Tout dépend ce qu’on entend par soutien de l’IPJ… Par exemple, l’IPJ fait figurer en bonne place Ph. Bilger dans ses soutiens, alors même que cet ancien magistrat s’est prononcé publiquement contre les propositions de l’IPJ et du pacte 2012. Allez voir par exemple ce qu’il pense du droit d’appel pour la partie civile en cas d’acquittement… Maintenant, il est vrai que Ph. Bilger ne méprise pas l’IPJ (ce qui s’explique surtout par son coté “de droite réactionnaire” comme il se définit lui-même, et beaucoup moins par sa qualité d’ancien magistrat). Donc dire que Ph. Bilger est un soutien juste parce qu’il ne la méprise pas, alors même qu’il s’est positionné contre certaines propositions du pacte 2012… Excusez du peu, mais c’est soutenir une association comme la corde soutient le pendu.

Ajoutez à cela que beaucoup de commentateurs ici ont signé le pacte en s’en mordant les doigts et qu’eux aussi sont présenté par l’IPJ comme des soutiens et sympathisants… C’est dire si l’IPJ est crédible quand elle parle de ses nombreux soutiens…

@Mr21 (#251)
En ne lisant pas l’intégralité de mon commentaire, vous démontrez que j’avais raison en disant que vous ne vouliez pas comprendre… Surtout si vous l’aviez lu en intégralité au lieu de tronquer mon propos, vous vous seriez aperçu que je n’ai pas la moindre leçon d’humanité à recevoir de votre part. Vous vous prétendez du coté des victimes sans jamais avoir pris la peine de les aider… Cela suffit à ce que je me contre-cogne de votre avis

280. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:12 par derty

Votre billet est très intéressant. Cette vidéo nous laisse croire que le suspect de meurtre a été relâché voire innocenté alors même que seule sa détention provisoire a été levée après avoir été anormalement allongée.
Seul détail: pourquoi diable mettre une majuscule à raison ? Qui est cette dame que je ne connais pas ?

281. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:13 par sebxl

“Nous autres, tout ceux qui ont signé, veulent que justice soit faîte.” (commentaire 254).

NON. Juriste (non pénaliste mais interessé par la question), j’ai mis le lien de ce papier sur ma page facebook. En 2 heures de temps, 3 de mes contacts (non juristes) qui avaient signé le “pacte” l’ont lu et sont revenu vers moi avec le sentiment de s’etre fait avoir, malgré leurvision plus punitive de la justice que la mienne.

Oui, on peut compatir à la douleur du père. Oui, la justice française est faillible. Mais une présentation érronée des faits et des règles de droit par une personne légitimement boulversée pour pousser des motivations politique est une pratique scandaleuse de la part de l’IPJ. M. Censier est tout aussi victime de la manipulation de l’IPJ qu’une bonne partie des 500K signataires puisque son deuil, instrumentalisé, n’en sera que plus difficile.

282. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:13 par Fikmonskov

@Bob Ardkor

“@Fikmonskov lisez tout le paragraphe : “8,0 % étaient en état de récidive légale, et 26,7 % en simple réitération sur cinq ans, c’est à dire qu’ils avaient déjà été condamnés dans les 5 années précédentes pour des faits de nature différente (par exemple : l’auteur d’un vol déjà condamné pour conduite en état d’ivresse).”

C’est donc 8% de “récidivistes” stricto sensu, et pas un tiers.”

Peu importe : si toutes les peines étaient plus longues, ou au moins que les durées étaient respectées, quiconque serait condamné une fois aurait moins de chance de re-sévir. Puisque les chiffres cités dans l’article semblent montrer que quiconque a déjà commis un délit en commettra d’autres. Et les chiffres semblent aussi montrer qu’il peut y avoir une gradation dans la gravité des délits, à savoir qu’il n’y a pas que les gens ayant commis des délits graves qui commettront des délits graves en sortant.

283. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:14 par Switz

@Fantômette

Votre effort pour rappeler les faits est louable, mais il se heurtera toujours à la surdité dogmatique de ce type d’individus, qui préfèrent à la vérité leurs propres approximations. Vous pouvez également ajouter cette observation empirique qu’il y a déjà eu en France des cas de perpétuité très très longue surtout vers la fin, 40 ans et des poussières, avec in fine l’élargissement d’un vieillard qui casse la pipe en deux trois ans. Et vous pouvez également rappeler qu’il y a dans nos prison des types condamnés dans les années 70 à 80 qui y sont encore à ce jour - Je fais référence à quelques cas présentés dans la fameuse émission de France 2 avec le regretté journaliste à l’éternel blouson noir. Je crains cependant que ces quelques rappels factuels ne pourront sortir certains de leurs ornières idéologiques.

284. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:14 par Antoine

Je me délecte quand même de certains commentaires (à mi chemin entre le troll bien velu et la bêtise).

Le mekesskidi que je suis, à savoir une quiche en puissante face à la prose spécifique aux différents textes de loi, codes civil/pénal et autre a peur parfois en lisant (avec beaucoup de curiosité ce blog).

Mais la lectures de certains certains commentaire (cf 3 lignes plus haut) me rassure un peu et me fait dire que je suis moins quiche que ce que je pense.

285. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:14 par Ellinor

j’avoue avoir eu des préjugés sur les avocats, et je vous remercie, maître, de les avoir fait sauter! enfin une bonne dose de bon sens (et de qualités de juriste) qui nettoie ce sentimentalisme à la Zola (désolée, mais j’ai jamais aimé) qui fait pleurer le populot le soir dans les chaumières!

286. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:14 par visiteur-teur-teur

@Nicognito
Apparemment le filtre du net et la dématérialisation des rapports dans le débat entre les tribuns permet le tutoiement!

287. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:16 par korama

@Révolté (268)

Manifestement vous n’avez pas lu le billet. Je vous conseille donc de le lire calmement, à tête reposée, avec un dictionnaire à portée de main s’il le faut. Après on en rediscute.

288. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:18 par Sylviel

Merci maître pour ce post précis et argumenté. Comme toujours c’est un plaisir de vous lire, quand bien même nos opinions peuvent parfois diverger.

Je ferais juste une petite remarque (en espérant qu’elle n’a pas été faite) sur l’utilisation qui est faite des statistiques dans ce post : les pourcentages donnés sont les pourcentages de délits commis par rapport au total. Je ne pense pas que ce soit les chiffres les plus intéressant, mais c’est une question de point de vue. En revanche en conclure que “Les deux tiers des criminels condamnés n’avaient aucun antécédent judiciaire. En somme, méfiez-vous plutôt des honnêtes gens…” est faux.

En effet il faudrait comparer la “probabilité” pour un individu sans casier judiciaire de commettre un délit, par rapport à celle d’un individu ayant déjà commis un délit. En prenant l’exemple des aggressiosn sexuelles, les chiffres a invoquer (s’ils existent) seraient : le nombre de délit commis par telle population (par exemple ceux ayant un casier vierge) divisé par la taille de cette population (le nombre de gens ayant un casier vierge) VS le nombre de délit commis par des récidiviste divisé par le nombre de gens ayant commis une aggression sexuelle.

Tout ça pour dire que : on peut conclure qu’a priori un délit / crime sera commis par quelqu’un ayant un casier vierge, mais qu’il est tout à fait rationnel (il faudrait le vérifier avec les calculs énoncés plus haut) de penser qu’il est plus probable que quelqu’un ayant déjà commis un délit (exemple : excès de vitesse) ai plus de chance de le recommettre que quelqu’un ayant un casier judiciaire vierge (toutes choses égales par ailleurs). En clair on ne peut se servir de ces statistiques pour prétendre qu’il est ridicule d’attendre un casier vierge d’aggression sexuelle pour quelqu’un voulant travailler avec des mineurs…

289. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:19 par zazator

Merci de cette analyse. Quand je vois de telles vidéos sur face de bouc déjà je trouve ça un peu louche…

290. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:20 par winniethepooh

« Cette décision de remise en liberté pour non-respect des délais est une première en France dans l’application du texte concerné. C’est un immense soulagement », a déclaré l’avocat du tueur, Maître Sagardoytho. « Un immense soulagement » ; « une première en France »

En tant qu’ avocat vous nous expliquez juridiquement comment et pourquoi ceci à pu être possible…
Mais n’es ce pas simplement immoral? Ne faudrait t’il pas modifier ça ?

Il n’y a que moi qui soit choqué par cette phrase prononcée par l’avocat du “tueur” (tel que le dit le texte) ?
Qu’un avocat se réjouisse du fait d’arriver a libérer un meurtrier (Le crime à été avoué) grâce à un vice de forme (la cour de justice a été trop longue à répondre…) est pour moi absolument honteux. On ne cherche plus la vérité, ni la justice, on cherche juste à “gagner” son procès … à faire libérer son “client” par tous les moyens, à faire “un coup” et peu importe les conséquences (le taux de récidive est apparemment suffisamment bas pour se le permettre).

C’est une lutte entre juristes et beaux parleurs à la quelle on assiste impuissants, mais absolument pas une recherche de la vérité ou de la justice.
Un avocat est sensé défendre les intérêts de son client, certes et c’est tout à fait normal, mais comment accepter que de tels moyens soient utilisés ? puis ensuite crier victoire !?. “” J’ai réussi a libérer l’assassin de x ou y, j’ai niqué le système, je suis un super avocat, rappelez vous mon nom ! vous pouvez me contacter au 06… “” …

Il est tout a fait conscient de la culpabilité de son client mais non, ça n’entre pas en ligne de compte !… peu importe les faits, peu importe la vérité , la culpabilité.
Il ne remet même pas en cause le fait qu’il soit un assassin, mais il se réjouit d’avoir réussi a contourner le système et d’avoir pu remettre en liberté un tueur (Liberté surveillée, mais qui lui laisse toute opportunité pour s’enfuir) .

Pour moi hormis les querelles de clochers et les querelles politiques, les luttes d’intérêts et autres discours …
La vraie nature du problème de la justice est la.
Comment faire confiance à la justice quand on voit des chose comme ça ?

291. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:20 par Domi

Excellent article mais les commentaires mettent en évidence que lorsqu’il est question de justice les des sont pipés d’entrée. En s’adressant a elle (Sandrine en parle) les gens attendent des juges de l’equite alors que des le premier cours de droit (avec le CNED 3 ans) on vous annonce que le juge n’est pas la pour cela, et si la loi est mal faite sont pouvoir d’en limiter les défauts est plus que limité. Ce n’est pas auprès d’eux qu’il faut s’en plaindre mais de nos parlementaires et gouvernants. Quant a l’aspect émotionnel et humain, une expérience de jurée m’a fait toucher du doigt les pressions qu’a tous les niveaux les intervenants subissent, y compris les juges. Et pour finir une question, LA question: que vaut une vie? Sortie de la la réponse est encore plus effrayante: pas grand chose!
Hélas!
Merci Maitre Eolas.

292. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:21 par klikklak

Y’en a marre du pénal!

serait il possible d’avoir un billet sur l’article 700?

293. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:23 par Jean-Michel Canteloup

__Félicitations pour la qualité de votre post.
C’est très bien de donner des leçons de moral aux internautes.
On en reparlera le jour où l’un de vos enfants (?) se fera insulter, violer, torturer ou même encore tuer… Je comprends les gens qui deviennent “fous” et réclament des peines exemplaires.
Heureusement que des gens comme Marine Le Pen continuent à défendre les droits des victimes…
Car avec certains, les peines seraient appliquées à la mort de l’accusé, et on dirait que si untel a tué untel d’un coup de couteau, c’était par amusement car il n’avait pas suffisamment de jeux de PS3 à son domicile…
Pathétique.__

294. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:23 par Mr21

@pendragon (#267)
Oui, okay faut pas suivre nos émotions tout de suite etc. sinon on rouvrirait les fours (godwin?) etc.
Mais les faits sont simples.

Nous avons un meurtrier (et non pas un présumé innocent) qui est en liberté point.
Est-ce une bonne chose?

Oui || Non?

Ce n’est pas “peut être” ni “oui mais il a fait ça le 22 du mois etc.”…
Non il a tué on l’enferme point.

Après la question c’est, est-il coupable?
Dans la vidéo on apprend que le tueur en est bien un, car lui même l’a avoué!
L’andouille que vous appelez “maître” ne l’a pas notifié ce qui prouve que ce n’est pas faux, car l’auteur de cette page n’est pas du côté de la victime.

Donc nous avons un criminel en liberté.
Que faire?

295. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:23 par elhana

Dites, les gens, ce serait bien aussi d’arrêter de tirer à boulets rouges sur les signataires : ne faites pas ce qu’on leur reproche, mépriser pour mépriser.

La révolte n’est pas basée sur du néant, à la base… ils se trompent juste de combat. Et certains, maladroits, essaient d’argumenter…

296. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:24 par smallmartin

@winniethepooh
Ce qui est choquant c’est la privation de liberté sans jugement. Elle ne concerne pas que les meurtriers. elle concerne aussi des personnes suspectées sans plus de preuves. Il est indiqué auparavant que cette loi a été mise en place après l’affaire d’Outreau.
Ceci explique peut-être cela…

297. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:25 par Nicognito

@ visiteur-teut-teur
Oui.

298. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:25 par Juju

première lecture de vos œuvres maitre
et première grande claque : comment des lecteurs du blog d’un juriste peuvent-ils méconnaître a ce point les notions fondamentales du Droit , de Justice , de Vengeance et , oserais-je , de fascisme ??
un deuxième point que je souhaitais modestement mettre en lumière : le reproche vous est souvent fait concernant votre acception juridique du terme de “barbarie” , en tant que juriste exposant les tenants d’une affaire judiciaire , vous utilisez la définition juridique de la barbarie , ce qui est parfaitement cohérent .
Par contre , je suis choqué de voir la surenchère de certains de vos commentateurs , je m’explique : a mes yeux ( de profane certes…) le terme de meurtre (qu’il soit entendu judiciairement ou pas ) est suffisamment porteur de révolte , de tristesse et de douleur .
Tuer quelqu’un est grave , triste , douloureux , écœurant etc…
Nul besoin de donner dans l’hyperbole : barbarie inimaginable , atrocité , Horreur etc…

un des contributeurs a déjà sur ce point été accusé de “pinailler” et de “jouer sur les mots”
là , je m’interroge : savez-vous cher anonyme vengeur ( flemme de retrouver le post , vous ne le méritez pas ) que la définition précise (!!) d’un mot permet d’exprimer la nuance ? Que si nous disposons d’homonymes c’est précisément parce que tous n’ont pas exactement le même sens ? Qu’attaquer un raisonnement en choisissant de comprendre le terme dans une autre acception de celle de l’auteur est un procédé malhonnête , fruit de la paresse intellectuelle ?

sur ce je vais m’abstenir de virer bileux et me contenter de saluer le travail d’explication et de commentaire de l’auteur : Maitre , vous avez rendu compréhensible et net a un profane votre avis sur le sujet , merci !

299. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:26 par françois

Un exemple de manipulation concernant l’Institut pour la justice et qui laisse à penser que l’IPJ ne manque pas de “relais” :

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?…

300. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:27 par Crevek

@Révolté, 268 :
Les justiciables en ont marre de cette mascarade, de cette clique (mafia ?) au-dessus de tout soupçon, n’admettant jamais la critique, refusant la remise en cause, et à l’abri de toute sanction du PEUPLE et par le PEUPLE.

Moi, justiciable tout autant que vous, en ait marre de cette clique de gens dont vous faite parti qui s’approprie MA parole, sans me la demander.
Marre de ces groupuscules qui n’ont rien compris à la Justice et se permettant de la vilipender.

Non, la Justice n’a pas relâché un coupable, elle a relâché un suspect. Cette personne n’a pas été encore jugé, et ce n’est pas un procureur qui est doté de ce pouvoir !
Non, la Justice n’a pas blanchis un criminel, elle ne l’a pas encore jugé ! Relisez donc, ou alors apprenez vos lois, que sais je mais arrêtez de vos égosiller avec des inepties comme arguments !
Que le suspect ait fait des aveux, ne rend pas moins les circonstances de ces aveux hors-la-loi. N’a-t-on jamais vu d’abus pour obtenir des aveux qui plus est contraire à la Vérité des faits (cas de Patrick Dills) ? D’après vous pourquoi l’avocat est aujourd’hui obligatoire, si ce n’est pour palier à ces abus ?
Doit on faire confiance à une Justice (tout corps confondu) qui elle même ne respecte pas les lois ? Qu’est ce qui me garantirait que cette Justice ne se met pas à reprendre le principe des lettres de cachets ?

Avant de vouloir faire le chevalier blanc, vérifiez vos dires…

301. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:27 par Hum

Bon, un père a perdu son fils et a ensuite perdu sa raison, l’IPJ est allé dans son sens, seul qu’il voulait entendre…
Votre ire à l’encontre de l’IPJ est sans doute bien placée, le père, lui, veut du sang pour la perte de son fils. C’est compréhensible (pas acceptable pour autant).

302. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:28 par Mun

Très bon billet !

Un petit poil trop provoque cela dit, un peu plus de pédagogie n’aurait pas fait de mal à la cause. A mon avis, les signataires n’ont eu d’œils que pour le sarcasme, certes très drôle, mais ils ont du rater tous les bons arguments.

A+

303. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:28 par Saluki

Merci Maître, vous nous avez manqué.

Je viens de lire 288 commentaires, en rafraîchissant la page de temps en temps et en constatant que ça continuait à s’empiler. À lire le niveau de certains commentaires, toute personne sensée tend à régresser vers le rejet du suffrage universel…

304. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:29 par Mawan

MERCI!!!!!!
Ca c’est de l’article et du contenu!! Enfin de vrais arguments face à des personnes qui partage cette vidéo sans en comprendre le sens réel…

305. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:30 par alicia

Contrairement à ce que vous semblez penser, Maitre Eolas, j’ai signé, et je ne suis pas une abrutie finie. Nous avons bien compris qu’en tant qu’avocat, votre intérêt n’est pas une justice plus dure envers vos clients. Par contre, vous ne semblez pas comprendre, tout là haut, que les pauvres gens que nous sommes éprouvons un réel ras-le-bol. Et qu’il faut que ça change. La question n’est pas de savoir si la loi a été respectée, mais si elle a été juste. Non pas envers les pauvres “présumés innocents” (vive les usa), mais envers les victimes dont personne n’a rien à foutre.

306. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:31 par Bob ArdKor

@Fikmonskov

Vous avez quelques problèmes avec les statistiques, le fait que 26,7% des délits aient été commis par des gens ayant déjà commis un délit quelconque ne veut absolument pas dire que “quiconque a déjà commis un délit en commettra d’autres”. C’est un syllogisme complet.

Par ailleurs, évidemment qu’il “n’y a pas que les gens ayant commis des délits graves qui commettront des délits graves en sortant.” C’est même bien là le problème de la prison comme “école du crime”, qui voit rentrer des délinquants et relâche des criminels.
Indice : la solution à ce problème ne se trouve pas dans l’application plus dure de peines plus longues.

307. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:31 par RG

@ 182 Mr 21

Ce connard, compare M. Censier à un virus informatique (le fait de vouloir faire propager la vidéo etc.)

Ah, un troll instruit, il s’agissait en effet d’un hoax et non d’un virus.

@258 Noémya

Plus de 500 000 signatures, actuellement, c’est extraordinaire

Vous rigolez ? JF Copé dirait qu’il s’agit de moins de 1 % de la population.

308. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:32 par smallmartin

@MR21 : Vous déformez les faits :
Il n’y a pas eu de procès !!! Donc il n’est pas coupable. Oui il a avoué (comme Patrick Dils à l’époque). oui il est certainement coupable. D’accord tout ça. Mais la justice réclame un jugement pour priver quelqu’un de liberté.
Donc la vrai logique c’est Il a tué, on le juge, et si besoin on l’enferme. Et pas Il a tué, On l’enferme et si besoin on le juge…

309. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:32 par raphlio

Eh ben, on a beau se muger en finale de coupe du monde, vous restez en grande forme!
Merci, et bon courage pour répondre à tout ces commentaires.

310. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:35 par ginkgo

Merci Maître de ce beau billet.
Un mot sur fessebouc : je n’utilise plus cet outil, depuis que j’ai compris qu’on me demande de cliquer sur un bouton “j’aime”, pour avoir le droit de savoir de quoi il s’agit.
Procédé extrêmement grossier vous en conviendrez tous.

311. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:35 par Bébèrt

Passera pas les 400 commentaires ce billet, sera clôturé avant

312. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:36 par ivanoff

J’ai des amis/contacts formidables sur Twitter/facebook. Aucun n’avait transféré cette vidéo :)
Mais en tout cas ils transfèrent cet article !
Merci pour cette mise au point argumentée

313. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:37 par JMB

Le fait que tout ce que dit le policier soit suffisamment crédible pour que les gens y croient montre quand même qu’il y a un problème. L’opinion publique a une bien piètre image de la justice non ?

314. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:39 par Wolf Rider

Il faut avouer que ce “témoignage” amenant à “signer” ce fameux pacte 2012 a utilisé ce qui se fait de mieux en matière de publicité. Une histoire cherchant à titiller l’empathie des gens (qu’elle soit vraie ou déformée pour arranger le récit), une mise en forme web (vidéo / bande son sous-titrée + version mise en page) ainsi qu’un relayage sur les réseaux sociaux (j’appelle ça une partie de pêche).

Bref effectivement quand on sait lire entre les lignes, ça n’est que ce que l’on appelle dans la profession un Publi-reportage à l’exception qu’au lieu de vous vendre une cafetière ou un fauteuil relaxant, on vous vend une association visant à réformer la Justice.

Le hic c’est la façon dont c’est tourné : le récit de quelqu’un qui a vécu une expérience malheureuse et qui a trouvé réconfort au sein d’une communauté/association pour l’aider à combattre ce mal-être/cette injustice. Je crois que la dernière fois que j’ai associé un publi-reportage à ce genre de mise en forme c’était soit une secte, soit une arnaque.

Maladresse de communication ou réussite ? Tout dépend de la cible visée. Les gens bien avertis sauront y voir la patte du loup là où les moins alertes n’y verront que la blanche patte de la brebis sans défense.

Sur ce… nous ne sommes encore qu’au début du 21ème siècle. Ca va être long et pénible :)

315. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:40 par visiteur-teur-teur

@alicia : justice américaine qui privilégie les présumés innocents et maltraite la victime ? J’ai dû me tromper de planète, prendre à gauche au niveau de mercure et me paumer quelque part.

316. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:41 par Unknown

Ce que je lis ici c’est un avocat lui aussi également partial - au moins autant objectif que les personnes de l’IPJ.

Critiquer la vidéo au lieu de critiquer les propositions du Pacte, de la vraie couardise.

Négationnisme des faits en plus.. Tout ceci est vraiment minable.
Être avocat veut-il dire qu’aucune remise en cause du système dans lequel vous évoluez (et cautionnez visiblement) est possible ?

Que vous défendiez votre job et votre chère Justice est votre droit, de là à crier à une manipulation, c’est tout simplement malhonnête.

317. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:41 par Bob ArdKor

“Plus de 500 000 signatures, actuellement, c’est extraordinaire, du jamais vu”

Sur Facebook, un cornichon peut avoir 450 000 fans :
http://fr-fr.facebook.com/pages/Ce-…

Donc non, 500k signatures sur une pétition internet, ce n’est pas extraordinaire.

318. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:41 par Bob ArdKor

“Plus de 500 000 signatures, actuellement, c’est extraordinaire, du jamais vu”

Sur Facebook, un cornichon peut avoir 450 000 fans :
http://fr-fr.facebook.com/pages/Ce-…

Donc non, 500k signatures sur une pétition internet, ce n’est pas extraordinaire.

319. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:42 par Bob ArdKor

“Plus de 500 000 signatures, actuellement, c’est extraordinaire, du jamais vu”

Sur Facebook, un cornichon peut avoir 450 000 fans :
http://fr-fr.facebook.com/pages/Ce-…

Donc non, 500k signatures sur une pétition internet, ce n’est pas extraordinaire.

320. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:42 par winniethepooh

@smallmartin “Ce qui est choquant c’est la privation de liberté sans jugement. Elle ne concerne pas que les meurtriers. elle concerne aussi des personnes suspectées sans plus de preuves. Il est indiqué auparavant que cette loi a été mise en place après l’affaire d’Outreau.
Ceci explique peut-être cela…”

Oui que la justice ne fonctionne pas toujours aussi bien qu’on veut nous le faire croire apparemment ! (dans les 2 sens : victimes ou/et accusés innocents et donc victimes)

Mais dans le cas présent nous avons :
Aveux + témoins + arme du crime + reconstitution des faits + incarcération puis … 2 ans après libertée surveillée pour vice de forme (délais trop long de réponse)

Et c’est normal ? et vous avez peur de condamner un innocent la ?

321. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:43 par Nicognito

passeras pas les 500 000 signatures, ça c’est sur. ceci dit, +1 pour la boutade de RG sur Copé. Par contre je suis toujours aussi heureux d’avoir signé Pour cette vidéo en voyanty tous le les commentaires affligeants qui soutiennent ce billet anonyme parfois meme sans avoir vu la vidéo. La remise en question ne va jamais dans les deux sens, c’est dommage.

322. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:43 par SebCemoua

Je tombe par hasard sur votre article via le lien facebook d’un ami. Je ne connaissais rien de la pétition initiale. Mais étrangement votre article m’a plutôt attiré vers cette pétition que dans votre sens.
On a le sentiment que vous essayez de défendre en étant vraiment sur la défensive une corporation.
Pour ma part ce que “dit” ce père me semble plus sensible que vos réponses juridiques et le problème n’est pas que la justice est mal suivis ses procédures mais que ces procédures soient mal faites.

323. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:44 par fredo

monsieur je vous dis merci pour ce billet car je commençais à en avoir marre de voir ma boite email envahie par ce mail qui fleurait bon la chasse à l’homme.
au moins je sais où renvoyer mes interlocuteurs

par contre je voudrais rebondir juste la dessus et votre réponse:

“Des dizaines de milliers de personnes âgées sont cambriolées chez elles chaque année, sans qu’on ne se donne même plus la peine de rechercher les coupables, parce qu’on sait qu’ils seront de toute façon relâchés par la Justice. Des femmes se font violer, ou disparaissent, et on laisse leurs agresseurs libres de recommencer sous des prétextes dérisoires.

Source ? Lien ? Faits ? Pas question. Ça vous ferait réfléchir. Or on surfe sur vos préjugés.

voici des faits: mon cas perso lors d’un cambriolage. pas d’enquête, pas même de relevé d’empreintes pourtant visibles à l’oeil nu sur la poussière d’une étagère.
bon je ne suis pas une personne âgée, je n’entre donc p-e pas dans le cdre de votre réponse.

Vous aurez aussi remarqué que je ne m’appelle pas Jean S., habitant à Neuilly, à moins que les lois soient plus rigoureuses pour les vols de mobilettes, je ne sais pas

324. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:45 par Nicognito

et un nice +1 pour Unknown .

325. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:46 par vivi

j’ai vu la video et lu cette article ensuite je peut comprendre les contradiction qu’a fait le pere de geremy entre coler chagrin temp de chosse qui se melange
quand a l’article que vous avez ecris il m’a sembler vrai et sincere a certain endroit mais trop critique vis a vis de la famille a geremy
bref j’ai quand meme signer car quand vous dites qu’il a ete relacher mais surveiller sa sa me fait rire
mon pere a ete renverse par un conducteur ivre il a ete juger, on lui a retire sont permi pendant 6moi avec obligation d’aller se faire soigne , et lui aussi devait ce presenter pour signer, et il se moquer raconter son histoire tres drole du papy qui a voler devan sa voiture et il conduisait toujour sans permi
en plus c’etais pas sa 1 er fois et avec tout sa il s’en est sorti a recupere sont
permi n’a jamais ete ce faire soigner et conduit toujour sous l’emprisse de l’alcool
c’est pour cette raison que je me dit il n’y a pas de justice les mechant sans sorte toujour

326. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:47 par vivi

j’ai vu la video et lu cette article ensuite je peut comprendre les contradiction qu’a fait le pere de geremy entre coler chagrin temp de chosse qui se melange
quand a l’article que vous avez ecris il m’a sembler vrai et sincere a certain endroit mais trop critique vis a vis de la famille a geremy
bref j’ai quand meme signer car quand vous dites qu’il a ete relacher mais surveiller sa sa me fait rire
mon pere a ete renverse par un conducteur ivre il a ete juger, on lui a retire sont permi pendant 6moi avec obligation d’aller se faire soigne , et lui aussi devait ce presenter pour signer, et il se moquer raconter son histoire tres drole du papy qui a voler devan sa voiture et il conduisait toujour sans permi
en plus c’etais pas sa 1 er fois et avec tout sa il s’en est sorti a recupere sont
permi n’a jamais ete ce faire soigner et conduit toujour sous l’emprisse de l’alcool
c’est pour cette raison que je me dit il n’y a pas de justice les mechant sans sorte toujour

327. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:48 par Nicognito

@ bob ardkor : et gandhi - d’un million. et alors?

328. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:49 par kha

Je m’adresse aux diverses personnes qui ont commenté cet article et souhaite juste souligner le fait que les gens qui signent ce “pacte” ne sont pas tous des décérébrés dupés par le pathos ou acquis à une cause haineuse. Je fais partie des signataires et j’ai pourtant entrepris la démarche de trouver une analyse critique (cet article qui nous rassemble) que j’ai lue en entier, ainsi qu’une bonne partie des commentaires. Bref je suis un poil éclairé et critique… Cela n’empêche que je trouve que cette situation est anormale.

329. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:51 par Aranno

@Mr21 (294) : Vous oubliez un détail, pour être coupable, il faut avoir été jugé … Patrick Dils avait avoué aussi.

330. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:51 par miles

@XXX
“-Pour la victime qui a un sentiment d’impunité”

c’est un sentiment justifié, parce que les victimes sont généralement effectivement impunies :)

331. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:53 par orangesanguine

Pour apporter quelques précisions à votre billet, et ce que le père de Jérémy n’ose pas dire tout haut c’est que les jeunes misent en examen dans ce dossier appartiennent tous à la communauté des gens du voyage qui ont fait de Nay depuis des décennies leur lieu de domiciliation électorale … et qui font l’élection justement.
Un des prévenus est défendu par l’adjointe au maire actuel élu en 2008 et dont l’une des premières décisions a été de réduire le budget alloué à la sécurité des fêtes de la ville notamment réduire le nombre d’agents de sécurité. Là où le meurtre a eu lieu sur le pont il y avait auparavant des agents de sécurité mais je n’irais pas jusqu’à dire que s’ils avaient été là, le drame aurait pu être évité. Cependant, la ville pouvant être attaquée pour défaut ou manquement aux obligations de sécurité encadrant ce type de manifestation, il y a là un cas flagrant de conflit d’intérêt qui n’est pas neutre.
Dans son dernier bulletin municipal d’août 2011, le maire a clairement pris position en faveur du principal accusé.

La libération du jeune homme mis en examen et renvoyé devant la cours des assises est quand même choquante même pour une erreur de la procédure. C’est un exemple de la situation lamentable dans laquelle se trouve notre justice aujourd’hui : manque de personnels, délais extrêmement longs … enfin ça dépend pour qui.

Compte-tenu de tous les bâtons dans les roues, involontaire ou volontaire, pour résoudre cette affaire et obtenir que Justice soit rendue, ne blâmons pas ce père qui pense utiliser les moyens nécessaires pour se faire entendre quitte à être quelques fois maladroit dans l’énumération de ses propos. Tout le monde n’est pas un expert en droit.

332. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:55 par La Poucave

Je crois ce que dit ce policier
Moi aussi, mais mes conclusions sont différentes. Je veux pas d’un pacte à la con lancé par on sait pas qui mais d’une réforme de la législation sur les armes et sur celle relative à la légitime défense.
L’Etat n’a plus les moyens d’assurer la sécurité publique (déficit public, la dette, les caisses sont vides, la rigueur toussa), très bien, certes, soit. Et bien dans ce cas que cet état qu’on nous raconte qu’il est trop présent, qu’il faut le réduire et que l’état providence c’est fini qu’il nous lâche un peu la grappe et qu’il nous laisse nous armer pour pouvoir nous défendre. Bon c’est certain y’aura quelques bavures, quelques huissiers se prendront un peu de chevrotines dans le cul (mais c’est pas si mauvais que ça pour la santé le plomb, faut arrêter) quelques salariés excédés feront peut être un carton sur l’encadrement de leur boite (voire sur leur patron, mais qui n’a jamais eu envie de buter son patron, hmmmm?), et si l’envie prend au peuple de reprendre son destin en main en fusillant quelques personnalités ça facilitera le passage à l’acte (Mais quoi? La liquidation de l’oligarchie au pouvoir c’est une tradition française, c’est meme nous qu’on a lancé la mode), mais au moins quand on sait qu’on risque de se faire plomber si on se permet tout et n’importe quoi, on y réfléchit à deux fois. Au lieu de ça, on propose quoi? L’augmentation de budget de la justice…Ah ben oui, riche idée. La justice marche pas bien yaka faire en sorte qu’elle marche mieux. En gros le programme du “pacte” ça se résume en deux mots: “YAKA” et “IFOKON”… faut pas que les partisans d’un texte aussi vide de sens et aussi coupé de la réalité s’étonnent qu’on se foute de leur gueule.

333. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:56 par winniethepooh

@Aranno

Nous l’appellerons donc : “L’assassin présumé innocent”

334. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:56 par derty

Au fait, où aurait-il fallu signer cette pétition? Je n’ai fait que regarder la vidéo m’annonçant qu’à la fin il y aurait un bouton pour signer, or je n’ai rien vu de tel. Je ne veux évidemment pas adhérer à la cause de cette association, juste savoir si le seul fait de visionner la vidéo valait accord sur son contenu. Pas trop envie qu’on me considère comme un soutien à cette lutte charlatanesque.
500 000 pigeons, ça me paraît beaucoup, m’enfin faut se préparer à toute éventualité par cette époque confuse.

335. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:58 par Le gazier

@Orangesanguine, 331 : quels éléments avez-vous à nous montrer pour nous permettre de vérifier ces allégations ? Les avez-vous vérifiées vous même ?

336. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:58 par apollon

Je suis ébahi à la lecture de quelques commentaires, émanant de personnes qui manifestement ignorent tout du fonctionnement de la justice et du rôle des avocats.

Quant à moi, je ne peux que vous remercier de vous être posé en critique face à cette vidéo qui laisse en effet bien matière à réflexion quant à la manipulation des gens. Il suffit de toucher la corde sensible, en fait, et on vous fait faire tout ce qu’on veut?

J’aimerais aussi remarquer que ce n’est pas parce que des personnes ne sont pas de votre avis qu’elles peuvent se permettre de vous tutoyer ou de vous insulter. Chacun pense ce qu’il veut.
Au passage, cette réflexion est aussi vraie pour vous, Maître. Bien que vos ironiques remarques m’aient arraché plusieurs sourires, je trouve que le sujet ne prête pas à rire, et que s’il faut se moquer de quelqu’un, ce serait plus de l’IPJ que de Joël Censier, qui ne m’inspire que de la compassion.

337. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:58 par Grav

Ah c’est beau ces commentaires populistes (‘La France a peur’) qui sentent bon le FN, ces commentaires émotionnels (‘Monsieur, vous êtes indigne’) avec Eolas qui a répété 10 fois que l’analyse devait sortir de l’émotionnel.

Je conçois que certains puissent être pour la répression (comme certains de ces braves Texans, ou comme une partie de la droite gouvernementale), mais dans ce cas là, le but c’est de dénoncer la démagogie tendancieuse.

Et que je sache, Eolas réussit trés bien.

338. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:59 par Nicognito

@ Derty : le simple fait de visionner la vidéo ne vous fait pas adhérer a la cause ni signer la pétition automatiquement, no worries

339. Le lundi 14 novembre 2011 à 17:59 par sebxl

@ Kha: La situation est elle anormale? Par rapport aux texte de loi voté par le parlement que nous avons élus, elle ne l’est pas. C’est triste et c’est à changer.
Mais dans toute cette affaire ce qui choque c’est qu’il ait été relaché. Soit. Doit on garder quelqu’un emprisonné sans limite de temps et sans procès? Que ceux qui répondent à l’affirmative regardent dans l’histoire quelles périodes ont se système. Qu’il regardent sur une mapemonde les pays qui appliquent ceci et se demandent s’il s’agit de modèle.

Il fallait un procès plus tôt pour qu’il ne sorte pas. Cela ne s’atteind pas en envoyant tout le monde à l’échaffaud mais par une justice qui ne soit pas digne du tiers monde. Au lieu de regarder les prisons, regardons ensemble les greffes et archives de tribunaux, vetustes et délabrés pour la plupart. Posons nous la question de la nouvelle carte judiciaire passée par le gouvernement actuel…

Les déblatération partisanes sur le bon vieux temps de la justice et du talion ne sont pas le centre de la question. Loin de là.

340. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:01 par Naja

@ derty #280,
Seul détail: pourquoi diable mettre une majuscule à raison ? Qui est cette dame que je ne connais pas ?
La raison, c’est ce qui permet de démonter efficacement les arguments fallacieux d’une manipulation. La Raison avec une majuscule, c’est ce qui autorise à faire le beau en se gaussant de l’égarement d’un homme blessé, manipulé par des êtres idiots, révoltés ou sans scrupule.

341. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:02 par Unicorn Rider

@Mr21 en 251 et en 243 : Allo ? (pas la peine de doubler les lettres), le type était en PREVENTIVE ! Son procès n’a PAS ENCORE EU LIEU ! Et il RETOURNERA EN PRISON le soir même du verdict !

Lis un peu le texte en entier avant de lâcher des messages colériques ! Tu préférerais qu’on permette d’enfermer n’importe quel accusé pendant toute sa vie sans jamais le juger ? Ceci dit avec cette méthode, on aurait jamais entendu parler d’Outreau : les innocents croupiraient encore en zonzon…

342. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:03 par neroupatin

A quand des hommes de loi pour défendre l’intérêt et l’honneur des victimes?

343. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:03 par jo

Blah blah blah.

Tant que les péripéties verbales et la virtuosité de l’avocat se croiront invincibles face à la foule, ça peut passer.
Traitez la plèbe de “cons”, ça ne vous sauvera pas le jour où la foule vous piétinera, où l’exaspération mettra le feu à vos certitudes intellectuelles. Nous sommes faits de chair et de sang, ceux-là même que vous voulez ignorer alors qu’ils irriguent vos cerveaux sans âme.

344. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:03 par elhana

Non, c’est vrai :les signataires ne sont pas tous des abrutis… mais il serait bon de comprendre votre idée de ce que devrait être une procédure fiable ? Je veux dire, en prenant en compte qu’hors ce cas précis, les vices de forme ont parfois leur intérêt pour des suspects innocents ou à responsabilité limitée… Une victime peut être sincère et se tromper, ne l’oublions pas. Aolors, écarter la loi quand elle serait inopportune ? Ca me semble risqué. Ca donnera latitude à un magistrat malhonnête pour refuser des recours fondés de suspects innocents.

Après, dans un sens ou dans l’autre, comme déjà dit, il y aura de la casse. Vraiment, si vous supprimez l’empathie et la colère, vous voudriez quoi ?

Plus de répression ? Soit… et après tout, ça se défend. Mais il faudra assumer, hein : pas question de pleurer à l’erreur judiciaire ensuite.

Le débat est biaisé entre ceux qui croient que la justice fonctionne bien, et ceux qui n’en voient que les défauts. Et tout le monde se méprise…

345. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:04 par Le gazier

@Kha, 328 : ce n’est pas parce qu’il y a des anormalités qu’adhérer à n’importe quelle proposition les réglera. Appliqué à la politique, cela signifierait que parce qu’il y a des problèmes il faudrait adhérer à n’importe quel parti pourvu qu’il s’en émeuve, et qu’importe ce qu’il propose.

346. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:05 par Bob ArdKor

@Nicognito : ben alors rien. 500K signatures ne démontrent rien, c’est juste ce que je dis.

347. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:05 par récap59

Une lecture qui sera peut-être instructive pour ceux qui s’imaginent, comme l’IPJ veux le leur faire croire, que la clé de la baisse de l’insécurité se trouve dans l’intensification de la répression :

http://backoffice.slate.fr/lien/462…

(je signale qu’un autre facteur crédible, les normes plus sévères en matière de pollution par le plomb, a été proposé pour expliquer la baisse de la criminalité aux USA  ; mais l’un n’empêche pas l’autre)

En tout cas une chose est sûre : si les politiques reposant sur la répression seule avaient la moindre efficacité, on s’en serait aperçu en France depuis longtemps, et une initiative comme celle de l’IPJ ne rencontrerait pas un tel succès.

348. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:05 par Sheldon

A la lecture des commentaires de ce blog ou de mon entourage, je constate à mon grand désarroi à quel point l’avis d’un juriste “droit-de-l’hommiste” n’est pas évident à comprendre :’(

349. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:06 par Vincent

Bravo au #293!!! Je pensais que le 1er commentaire de type “Voter Marine pour qu’on leur fasse tous payer à ces crevures” viendrais avant, mais ça a fini par venir. Mais je garde quand même la palme pour le #73 qui veut une Justice avec un grand H. Comme on dit, il vaut mieux en rire que de s’en foutre…

RDV ce soir à 20h05 pour la confrontation sur Europe 1!

350. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:07 par Noho

Mais, vous ne répondez en rien sur le “vice de forme”. Vous ne faites que l’expliquer, mais en aucun cas le justifier. C’est pourtant le coeur du dossier, le seul moment ou, fautes d’arguments, vous n’y laissez qu’un vide explicatif. C’est du Protagoras pur et dur, et ce n’est pas pour me déplaire. Beaucoup de critique de formes, impossible de statuer sur le fond, et c’est bien normal. De la politique face à de la politique, avec une forme procédurale pas très étonnante pour votre profession.

351. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:08 par Pelisse

Mon fils, âgé de 39 ans, a été assassiné il y a quelques années.
Le milieu, très limité, dans le quel il vivait permettait de penser que l’enquête serait facile et rapide à conclure.
La police savait où fouiller pour trouver le coupable. Mais le milieu s’est ingénié à brouiller les pistes pour allonger à l’envie l’instruction. La juge en charge du dossier a, contre notre volonté, fini par ordonner la clôture de l’instruction. “Circulez, y a plus rien à voir…”
Je réalise que je n’ai pas précisé un “détail” important. Mon fils était schizophrène et ne fréquentait que des drogués.
La vengeance est un sentiment qui m’est totalement étranger. Par contre mon aspiration à une Justice rendue sans haine et sans passion mais non sans faiblesse ni compromission compte au nombre des valeurs pour lesquelles je ne cesserai jamais de me battre. La “servitude volontaire” n’est vraiment pas dans mes gênes.
Comme je n’ai rien trouvé à ce jour qui réponde mieux à mes profondes aspirations que l’IJP, j’y adhère des deux mains et je signe après mûre réflexion le pacte proposé qui n’a comme ambition que de proposer une large confrontation à l’occasion de la prochaine campagne présidentielle.
Ce qui, à tout prendre, me parait nettement préférable à toutes les élucubrations d’intellectuels, même très compétents.

352. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:09 par bof

Alors, voilà, comme d’habitude …

300 (à peine) donneurs de leçon savants, face à 600.000 abrutis qui ne savent rien, c’est évident.

Quelle tristesse

353. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:09 par JJ

@Eolas : Whaou, je ne pensais pas que l’amour de la rhétorique pouvait pousser à devenir gerbique à ce point là… Quelle attitude de charognard…
Je n’ai pas pour habitude de signer des pétitions, vous m’avez convaincu de signer ce pacte 2012.

354. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:10 par Alethea

Excellent. J’avoue m’être laissée embobiner alors que je suis scientifique (mais dans ma défense, le français n’est pas ma langue maternelle), et je savais pertinemment que je devais creuser cinq petites secondes avant de me douter de ce que vous avez si bien démontré. Donc je suis embarrassée mais maintenant remise dans le droit chemin. Merci.

Ceci ressemble à une version française de l’excellent blog tenu par David Allen Green en Angleterre.

355. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:11 par Vincent

Oups… J’oubliais de relever le #331 qui a enfin dérapé sur les questions de communautarisme. Montre moi qui te soutient, je te dirais qui tu es… Merci à tous ces braves gens de nous dessiner le visage de l’IPJ

356. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:11 par kha

@sebxl

Mais dans toute cette affaire ce qui choque c’est qu’il ait été relaché. C’est bien ça, nous sommes d’accord.

Doit on garder quelqu’un emprisonné sans limite de temps et sans procès? Je n’ai pas dit ça et le “pacte” non plus.

Il fallait un procès plus tôt pour qu’il ne sorte pas. nous sommes d’accord.

Cela ne s’atteind pas en envoyant tout le monde à l’échaffaud mais par une justice qui ne soit pas digne du tiers monde. Je n’ai pas abordé ce sujet et le pacte non plus.

Les déblatération partisanes sur le bon vieux temps de la justice et du talion ne sont pas le centre de la question. Loin de là. Je n’ai pas abordé ce sujet et le pacte non plus.

Voila en gros ce que je voulais souligner : on n’est pas tous des imbéciles et si j’ai signé, ce n’est pas pour autant que j’adhère ou que je cautionne les nombreuses dérives que certains prônent, pas pour autant que je suis une tâche fascisante qui demande le rétablissement de la guillotine. Vous mettez ces propos dans ma bouche.

357. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:12 par poivre

déjà mardi ou mercredi je me suis bien gardé de cliquer car il m’a semblé entendre une interprétation dramatique d’un texte. L’accent de sincérité était bien trop marqué, bien trop collé au texte, bien trop artificiel… C’était une “récitation”. De plus appeler ça une “vidéo”… je ne trouve pas ça très honnête.
Comme toute association en cette fin d’année l’appel aux dons est ouvert. “à vot’bon coeur M’sieur Dames”

358. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:13 par Tagadapink

Bonjour,

Je fais partie des signataires “abusés”. Je ne pense pourtant être ni conne, comme j’ai pu le lire plus haut, ni dépourvue de bon sens. J’ai simplement été touchée par l’histoire d’un homme, et je me suis dit que proner une justice qui fonctionne, c’est finalement quelques chose de légitime. Je suis empetrée dans deux procédures civiles, et une pénale, et objectivement, force est de constater que notre système judiciaire est à l’agonie, d’une lenteur sans égale, et oublie parfois (voire souvent) qu’un particulier qui entre dans un bras de fer avec les géants n’a pas toujours l’assise financière pour assumer.
Beaucoup trop de justiciables préferent abandonner que de se lancer dans des procédures interminables, et ça non plus ça n’est pas normal.
Quand j’ai vu cette vidéo, je n’ai pas pu m’empecher de penser à ce que je j’aurais pu ressentir en de pareilles circonstances (s’il s’était averé qu’elles étaient toutes exactes).
Manipulée? Sans le moindre doute. Ignorante, conne? Je ne le crois pas. Et malgré tout, je reste rassurée que beaucoup, comme moi, même s’il ont été manipulés, continuent de s’émouvoir en tant qu’être humain, plutot que de rester totalement insensible à tout.

359. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:14 par Nicognito

Merci a kha pour le 356eme, totalement d’accord

360. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:15 par Dan

Monsieur Eolas, vous avez l’audace de critiquer les propos de Mr Joël Censier alors que votre article ne présente aucune officialisation ou adresse et même “Eolas” peut être interpréter comme un pseudo. Quel courage ! Et le cas de ces pauvres parents n’est pas un cas isolé, la justice ne fait plus son travail, alors comment peut-on avoir encore confiance en elle…. Dan

361. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:17 par Cirdec

@Mr21: dites, vous le faites exprès, ou c’est que 21, c’est le nb de neurones que vous utilisez ? “Nous avons un meurtrier (et non pas un présumé innocent) qui est en liberté point.”

il est présumé innocent, tant qu’il n’a pas été jugé. Oui, je sais, c’est bien dommage que les experts jouy en jauzas et biarritz police d’état (sans compter, évidemment, l’avis hautement qualifié des jyconérienendroiméjémonavi, et celui des habitués du bout du zinc) ne suffisent pas à déterminer si une personne est coupable, mais c’est comme ca: c’est un tribunal qui déclare si quelqu’un est coupable ou pas.
Là, il est en liberté parce que sa détention provisoire a déjà duré deux ans. Et comme l’a expliqué eolas (ce que vous sauriez si vous aviez lu et compris son article - ce qui, je le concède, est difficile dans on lit avec ses tripes et ses 21 neurones), cette limitation à la détention provisoire a été mise en place après outreau. Vous connaissez ? la encore, des mis en examen qu’une populace (dont vous faisiez partie, ou à tout le moins, dont l’ipj et ses membres faisaient partie) avait déja déclaré coupables, et qui au final, auront passé quelques années en taule pour… rien. Jsute parce que des “honnetes gens”, honnetes mais qui ont quand meme une légère tendance à rêver d’un monde où etre enfermé pour rien, dans des conditions dégradantes (ce qui dénote une tendance à la psychopathie et à la cruauté), ont leur avis sans rien connaitre, et que leur avis (donné avec leurs 21 neurones) c’est que cédémonstres et cébienfépoureux, moijesuiducotedévictimespadécoupables.

Et à ceux qui, en bon jyconérienendroiméjémonavi, croient encore que le gars est maintenant totalement libre et que la justice en a fini avec lui, je remet le paragraphe de l’article d’eolas:

Les poursuites continuent, l’ordonnance de mise en accusation de Samson G. du 15 août 2011 reste valable (sous réserve de l’appel en cours contre cette ordonnance, qui a été renvoyé par la Cour de cassation pour être jugé devant la cour d’appel de Toulouse), et ce jeune homme sera probablement jugé par la cour d’assises des mineurs. Simplement, il sera jugé libre. Sachant que devant la cour d’assises, toute peine est immédiatement exécutoire : s’il est condamné à ne serait-ce qu’un jour de prison de plus que ce qu’il a déjà effectué (soit deux ans et trois semaines), il sera immédiatement arrêté et conduit en prison.

362. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:18 par FrédéricLN

Bravo, Maître. Je ne me permettrais certainement pas de faire des reproches à M. Censier — car pas plus que vous, je ne souhaite être dans sa situation tragique. Mais il y a, heureusement, des dizaines de millions de citoyens qui n’ont pas perdu un proche assassiné, et qui ont donc la possibilité de s’en tenir aux faits.

Que M. Samson G. ait passé plus de 9 mois maintenu illégalement en détention est affligeant ; que cet exemple serve à “démontrer” que la Justice libère des meurtriers au petit bonheur, est désolant ; que tout cela donne lieu à une piqûre de rappel sur les procédures pénales, est déjà une petite consolation.

Au total, toute cette affaire me semble plaider pour une justice plus RAPIDE. Sans en devenir expéditive — mais il me semble qu’il y a de la marge.

363. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:19 par Nicognito

@Dan Sieur Eolas veut rester anonyme et il a ses raisons, lisez donc ” quelques mot sur ce blog” tout en haut a gauche ;)

364. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:20 par Mr21

@apollon
Tu dois pas être de nouvelle génération car sur le www on tutoie, c’est un fait

@Grav
Cessez de foutre les gens qui ont une moral du côté du FN.
Le “FN” est le renouveau du “godwin”, et le point est tombé depuis bien longtemps ici.

@Aranno
Oui certes les aveux forcés ne suffisent pas (évidemment) reste à savoir si ils ont été bel et bien forcés.
Et même si les flics auraient usé de divers outils pour avoir ces aveux inutiles il n’y a pas que ça je crois?

Pour ma curiosité perso j’aimerai savoir si nous en serions au même point si il avait été filmé durant son meurtre.

365. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:21 par bah oui

@kha

Puisque votre message n’est pas trop agressif.
Il a été relaché, mais va retourner en prison dès le jugement, puisqu’il sera très probablement condamné a plus de 2 ans. Justice sera donc rendue. Personne n’est gagnant dans l’affaire, le prévenu pas plus que les autres. Mais prendre cette affaire pour dire qu’il n’y a pas de justice (cf. les nombreux commentaires qui croient que que la libération est définitive), c’est au mieux de la déformation.

366. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:23 par Mun

@293

“On en reparlera le jour où l’un de vos enfants (?) se fera insulter, violer, torturer ou même encore tuer”

On passera sur les fantasmes de l’électeur FN.

Quand cela arrivera donc, l’indépendance d’opinion de l’hôte sera sérieusement remise en question. Et c’est avec beaucoup de méfiance que nous lirons ses billets.

367. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:24 par greg

@352

Un con peu avoir tort, 600.000 cons ont toujours raison.

368. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:26 par Mr21

@FrédéricLN
Que le *** ait passé plus de 9 mois maintenu illégalement en détention est affligeant
Oserais-tu tenir ce discours en vrai, devant des gens correct ayant une morale?

Ne dit pas ça devant n’importe qui…

369. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:26 par Fantômette

Bonsoir Switz,

Vous avez raison, bien sûr… je répondais moins à ce commentateur pour le convaincre (entreprise probablement vaine, en effet) que pour ceux qui le lisent et seraient tenté de le croire, simplement parce que personne ne lui répond, ne serait-ce que sur le terrain de l’objectivité la plus stricte.

Il y a évidemment deux plans de lecture possible des quelques commentaires qui ne renoncent pas à tirer quelque chose de cette détestable tentative de manipulation de l’opinion publique: un plan purement idéologique, d’abord. Là, aucun débat n’est possible, les fanatiques du tout répressif, comme tous fanatiques, sont purement et simplement perdus pour la froide logique et la rigueur du raisonnement. Et puis, disons, sur un plan un peu plus politique, il y a ceux qui sont en faveur d’une politique pénale simplement plus répressive.

Ceux-là ne réalisent pas, évidemment, que ça fait - allez - disons dix ans au bas mot que leur logique est celle du législateur (laquelle n’est guère contrecarrée par la jurisprudence, contrairement à ce que relaient certains esprits chagrins).

Ma conviction est que cette politique crée de la récidive en prétendant vouloir lutter contre elle.

Je trouve extrêmement dommageable que les mauvais résultats de cette politique (les mauvaises statistiques) soient perpétuellement utilisés pour justifier qu’elle se poursuive et se renforce.

Cela dit, il y a également une autre vision (un poil plus pessimiste) de la chose: en réalité, l’Institut pour la Justice (et ses partisans les plus agités) ne souhaite absolument pas spécialement lutter contre la récidive. C’est une façade. S’il était démontré que, pour telle ou telle personne, une libération conditionnelle bien organisée, à un instant T, le dissuaderait de réitérer son crime ou son délit, alors qu’à l’inverse, une prolongation de sa détention augmenterait le risque d’une récidive, elles continueraient de réclamer la détention à tout prix (c’est-à-dire, finalement, à n’importe quel prix). A cause d’un besoin anthropologique fondamental - l’impérieuse nécessité dans laquelle ils se trouvent de croire qu’un mal peut (et donc, doit) être réparé par l’infliction à celui par la faute duquel il est arrivé d’un mal au moins (au moins) équivalent.

C’est une tendance qui existe, je pense, et à laquelle il est possible (et nécessaire) d’opposer une résistance.

Mais elle ne sera probablement pas de la même nature que celle que l’on peut opposer à la simple demande pragmatique d’un supplément de sécurité.

370. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:27 par Mick

Et pendant ce temps là (depuis aout 2009), le jeune assassin (il n’y a pas d’autre mot) court toujours …
Je comprends la colère de ce père, face à une justice qui met autant de temps à mettre un coupable (qui de plus a reconnu les faits) sous les verrous !

Les détails de l’affaire retracés par Me Eolas mettent en évidence le manque d’efficacité de notre système judiciaire !

371. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:27 par Mick

Et pendant ce temps là (depuis aout 2009), le jeune assassin (il n’y a pas d’autre mot) court toujours …
Je comprends la colère de ce père, face à une justice qui met autant de temps à mettre un coupable (qui de plus a reconnu les faits) sous les verrous !

Les détails de l’affaire retracés par Me Eolas mettent en évidence le manque d’efficacité de notre système judiciaire !

372. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:27 par Fantômette

Bonsoir Switz,

Vous avez raison, bien sûr… je répondais moins à ce commentateur pour le convaincre (entreprise probablement vaine, en effet) que pour ceux qui le lisent et seraient tenté de le croire, simplement parce que personne ne lui répond, ne serait-ce que sur le terrain de l’objectivité la plus stricte.

Il y a évidemment deux plans de lecture possible des quelques commentaires qui ne renoncent pas à tirer quelque chose de cette détestable tentative de manipulation de l’opinion publique: un plan purement idéologique, d’abord. Là, aucun débat n’est possible, les fanatiques du tout répressif, comme tous fanatiques, sont purement et simplement perdus pour la froide logique et la rigueur du raisonnement. Et puis, disons, sur un plan un peu plus politique, il y a ceux qui sont en faveur d’une politique pénale simplement plus répressive.

Ceux-là ne réalisent pas, évidemment, que ça fait - allez - disons dix ans au bas mot que leur logique est celle du législateur (laquelle n’est guère contrecarrée par la jurisprudence, contrairement à ce que relaient certains esprits chagrins).

Ma conviction est que cette politique crée de la récidive en prétendant vouloir lutter contre elle.

Je trouve extrêmement dommageable que les mauvais résultats de cette politique (les mauvaises statistiques) soient perpétuellement utilisés pour justifier qu’elle se poursuive et se renforce.

Cela dit, il y a également une autre vision (un poil plus pessimiste) de la chose: en réalité, l’Institut pour la Justice (et ses partisans les plus agités) ne souhaite absolument pas spécialement lutter contre la récidive. C’est une façade. S’il était démontré que, pour telle ou telle personne, une libération conditionnelle bien organisée, à un instant T, le dissuaderait de réitérer son crime ou son délit, alors qu’à l’inverse, une prolongation de sa détention augmenterait le risque d’une récidive, elles continueraient de réclamer la détention à tout prix (c’est-à-dire, finalement, à n’importe quel prix). A cause d’un besoin anthropologique fondamental - l’impérieuse nécessité dans laquelle ils se trouvent de croire qu’un mal peut (et donc, doit) être réparé par l’infliction à celui par la faute duquel il est arrivé d’un mal au moins (au moins) équivalent.

C’est une tendance qui existe, je pense, et à laquelle il est possible (et nécessaire) d’opposer une résistance.

Mais elle ne sera probablement pas de la même nature que celle que l’on peut opposer à la simple demande pragmatique d’un supplément de sécurité.

373. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:30 par adrien bis

@La poucave
Bonsoir,
Le militaire suisse que vous citiez précédemment à parfaitement raison. Cela dit, quand il parle d‘“arbitraire”, il fait référence à un État oppresseur, totalitaire, pas à un quidam malintentionné. Le droit, et le devoir de résister à l’oppression, même en France c’est admis…

Une précision cependant, si chaque suisse ayant effectué son service militaire à l’obligation de posséder un fusil d’assaut ainsi qu’un certains nombre de cartouche, il n’en à pas moins l’interdiction formelle (et son non respect est réprimé par la loi of course) de se balader avec ou de l’utiliser et dehors d’un ordre de mobilisation ou dans un cadre de légitime défense…

En fin vous dites mais au moins quand on sait qu’on risque de se faire plomber si on se permet tout et n’importe quoi, on y réfléchit à deux fois. Vous peux-être, un criminel, il prendra pas de risque, il tirera d’abord… D’ailleurs, aux états-unis ou effectivement on à le droit de trimballer son arme partout, combien de mort par balle chaque année?

374. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:33 par AnneLöwenthal

Merci, j’ai partagé cet article dans mon blog… j’avais eu l’intuition, mené ma petite enquête, mais n’étant pas juriste, je m’étais arrêtée là… http://annelowenthal.wordpress.com/

375. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:33 par kacy

Merci de cette explication relativement claire (les citations de textes de loi et autres jugements me donnent tjs des migraines ;))) cela confirme l’impression bizarre que j’avais eue lorsque j’ai vu passer cette chaîne…

376. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:35 par Sursis à statuer

@ greg (#367) - Il ne faut accorder aucun crédit à ce chiffre de 600.000 (603955 à l’instant) : on peut “signer” autant de fois qu’on veut, il n’y a aucune validation, aucun contrôle, et la liste des “signataires” n’est pas publiée.

Attendons d’ailleurs avec impatience qu’elle le soit, on y trouverait des noms intéressants ou amusants, dont les véritables titulaires s’empresseraient de réclamer que leur nom soit retiré. A moins bien entendu qu’ils ne soient morts ou n’aient jamais existé.

377. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:35 par winniethepooh

@hkha et sebx ””Mais dans toute cette affaire ce qui choque c’est qu’il ait été relaché. C’est bien ça, nous sommes d’accord.
Il fallait un procès plus tôt pour qu’il ne sorte pas. nous sommes d’accord.””

Finalement et malgré tous les dénis, le problème est bien lié a l’application et aux délais d’application de la justice.
Si tout ceci est arrivé c’est que pour quelques raisons inconnues (manque de moyens ?, de volonté ?, procédures multiples ?, ou recours ? etc…) les délais “officiels” n’ont pu êtres tenus (à 3 jours près selon Me Eolas…énorme injustice pour le tue..pardon le présumé innocent)

Bref une affaire qui montre et démontre encore une fois un horrible gâchis de temps et de moyens !
Et au delà de ça … pour la victime un énorme sentiment d’injustice.

378. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:36 par Vincent

@ Kha et @ Nincognito

Puisque vous poussez le raisonnement (#256 et 259), pourquoi n’allez vous pas au bout des choses.
Quel est le sujet du fait divers? La détention provisoire.
Quel est le sujet du pacte? L’application de peines ainsi que leur aggravation. Il est même question d’lire le Proc au suffrage universel!!!
Bref rien ne concerne de près ou de loin l’histoire de M. Censier. Rien, nada, niente. Pire, le seull aspect juridique dont il se plaint est mis hors du débat. Et vous ne trouvez pas que l’IPJ détourne un fait divers pour faire signer un pacte sans aucun lien avec l’histoire qui lui sert d’introduction?

Autant s’il avait été question de discuter de la détention provisoire, j’aurais pu comprendre qu’on mette M. Censier en avant pour lancer le débat. Et il y aurait eu de quoi dire vu les tâtonnements sempiternels en la matière. Mais alors mettre en avant M. Censier, et prétendre soutenir sa cause en faisant signer un pacte qui n’a rien à voir avec son dossier. C’est se foutre du monde… il n’y a pas d’autre mot.

379. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:37 par villiv

ANTé LECTUR’um (inverse de post scriptum) :

content aussi de vous retrouver !!!!

380. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:40 par Nesego

Bon, je reconnais avoir signé trop précipitamment, préférant accorder foi aux propos du père plutôt que de vérifier scrupuleusement chaque information. Et même si je suis d’accord avec au moins une petite partie des mesures du pacte 2012, étant donné les circonstances qui m’ont poussé à signer et ne serait-ce que parce que je ne cautionne pas ce genre de méthodes plus ou moins graveleuses, je souhaite retirer ma signature. Je suppose que je peux pour cela faire appel à la “l’article 27 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, mon droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données en ligne” ? Qu’en pensez-vous ?

381. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:41 par Maleville

Eolas, ce journal d’un avocat est très détaille et construit comme, il se doit, comme une plaidoirie, comme un réquisitoire qui veut détruire encore une fois et à TOUT prix, son opposant.
Cette “plaidoirie” est méprisante, polémique, d’une mauvaise foi insupportable, dirigée et fortement partiale, elle fait sur ce site un procès( sans que le lecteur ait les pièces), elle a la morgue d’une justice qui s’octroie tous les droits et réduit sans respect aucun, le justiciable au silence.
Une justice trop souvent incompétente ou inhumaine qui ne fait (et mal de surcroit) du DROIT, mais qui piétine LA JUSTICE.
Une justice qui se veut royale et sans conteste, oubliant avec un fort sentiment de supériorité, la souffrance du justiciable, mais aussi et surtout en oubliant qu’elle au service du peuple Français.
Depuis des décennies, la justice par ses décisions aberrantes est à mes yeux le fossoyeur de notre société qui est devenue de ce fait dangereuse, notre justice ne protège plus les victimes et n’assume aucunes de ces très nombreuses et graves erreurs.
Pour dire “je fais confiance à la justice de mon pays”, il faut n’avoir jamais eu affaire à elle.

382. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:41 par Maleville

Eolas, ce journal d’un avocat est très détaille et construit comme, il se doit, comme une plaidoirie, comme un réquisitoire qui veut détruire encore une fois et à TOUT prix, son opposant.
Cette “plaidoirie” est méprisante, polémique, d’une mauvaise foi insupportable, dirigée et fortement partiale, elle fait sur ce site un procès( sans que le lecteur ait les pièces), elle a la morgue d’une justice qui s’octroie tous les droits et réduit sans respect aucun, le justiciable au silence.
Une justice trop souvent incompétente ou inhumaine qui ne fait (et mal de surcroit) du DROIT, mais qui piétine LA JUSTICE.
Une justice qui se veut royale et sans conteste, oubliant avec un fort sentiment de supériorité, la souffrance du justiciable, mais aussi et surtout en oubliant qu’elle au service du peuple Français.
Depuis des décennies, la justice par ses décisions aberrantes est à mes yeux le fossoyeur de notre société qui est devenue de ce fait dangereuse, notre justice ne protège plus les victimes et n’assume aucunes de ces très nombreuses et graves erreurs.
Pour dire “je fais confiance à la justice de mon pays”, il faut n’avoir jamais eu affaire à elle.

383. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:45 par Kelimp

J’ai beaucoup apprécié votre analyse de cette affaire. Je suis tombé sur votre billet après avoir reçu la pétition en question, mais avant de la signer.
Parce que, comme tout le monde, j’étais touché par cet appel, j’avais même commencé à remplir le formulaire…
Mais, comme je suis assez méfiant vis à vis de tous les appels ou informations choc qui circulent sur le net, j’ai retenu mon clic et j’ai cherché à en savoir plus.
Votre billet, objectif et malgré quelques sautes d’humeur (pardonnables, rassurez-vous) m’a apporté les éclaircissements que je cherchais.
Je vous remercie donc, Maître, de ce retour sans concessions …

384. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:46 par un pacifiste avec une arme

Bien vu mon MAÎTRE waf waf!
On dirait que vos mielleux lecteurs boient vos paroles comme un sirop divin. Vous avez fais une belle analyse de texte d’un point de vue littéraire et il est manifeste que beaucoup de vos arguments soient pertinents.
Pour autant, vous n’avez pas le monopole de la vérité, car il en existe plusieurs. Vous avez donné celle d’un avocat de bonne envergure. Je préfère celle qui consiste à raisonner simplement comme un père qui a élever son fils avec amour POUR RIEN.
A vous lire il ressort une chose: il ne reste plus qu’à buter ce Samson G. (seul auteur des fameux coups mortels) et laisser les têtes bien pensantes faire et défaire le droit français.

La pauvre maman de Jéremy ira visiter son fils au cimetière tandis que celle de Samson G. fêtera bientot la sortie de prison de son roudoudou. ils pourront s’envoyer un petit resto pour célébrer ça et peut-être, qui sait, ce faire un petit week-end à Center park. A force ils oublieront que c’est un assassin. Jéremy ne connaîtra jamais sa petite amie, n’ira pas cette année encore à Center park et n’embrassera plus sa maman.

OK, je suis un primitif. moi je suis le plus gentil des hommes (ou alors des primitifs puisque je n’accède pas à votre belle raison héroïquo-intellectuelle) en tout cas on me fait ça: votre science du Droit je la shoot en même temps que la tête de cet assassin.
Et pour faire comme vous un peu d’humour: ça fera une vente de playstation 3 en moins.
Affectueusement.

385. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:46 par winniethepooh

@Vincent
Entièrement d’accord sur ce point.
Je préfère mettre les choses au clair
1) Je ne suis absolument pas pour ce simili pacte foireux, ni signataire ni autre.
2) Je Soutient par contre totalement le combat de se père contre les errements de la justice.

Enfin je pense qu’il est allé la ou il a pu trouver une oreille attentive à ses malheurs voila tout.
Pour ma part ce qui me choque c’est de voir comment les faits se sont produits et le résultat qui en a découlé.

A ce niveau on ne peux pas dire que la justice ai correctement fait son travail.
Maintenant plutôt que de dénigrer son combat, il faudrait plutôt trouver comment améliorer le fonctionnement des tribunaux. (Meurtre en 2009 - jugement en 2012 ….)

386. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:47 par un pacifiste avec une arme

Bien vu mon MAÎTRE waf waf!
On dirait que vos mielleux lecteurs boient vos paroles comme un sirop divin. Vous avez fais une belle analyse de texte d’un point de vue littéraire et il est manifeste que beaucoup de vos arguments soient pertinents.
Pour autant, vous n’avez pas le monopole de la vérité, car il en existe plusieurs. Vous avez donné celle d’un avocat de bonne envergure. Je préfère celle qui consiste à raisonner simplement comme un père qui a élever son fils avec amour POUR RIEN.
A vous lire il ressort une chose: il ne reste plus qu’à buter ce Samson G. (seul auteur des fameux coups mortels) et laisser les têtes bien pensantes faire et défaire le droit français.

La pauvre maman de Jéremy ira visiter son fils au cimetière tandis que celle de Samson G. fêtera bientot la sortie de prison de son roudoudou. ils pourront s’envoyer un petit resto pour célébrer ça et peut-être, qui sait, ce faire un petit week-end à Center park. A force ils oublieront que c’est un assassin. Jéremy ne connaîtra jamais sa petite amie, n’ira pas cette année encore à Center park et n’embrassera plus sa maman.

OK, je suis un primitif. moi je suis le plus gentil des hommes (ou alors des primitifs puisque je n’accède pas à votre belle raison héroïquo-intellectuelle) en tout cas on me fait ça: votre science du Droit je la shoot en même temps que la tête de cet assassin.
Et pour faire comme vous un peu d’humour: ça fera une vente de playstation 3 en moins.
Affectueusement.

387. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:47 par un pacifiste avec une arme

Bien vu mon MAÎTRE waf waf!
On dirait que vos mielleux lecteurs boient vos paroles comme un sirop divin. Vous avez fais une belle analyse de texte d’un point de vue littéraire et il est manifeste que beaucoup de vos arguments soient pertinents.
Pour autant, vous n’avez pas le monopole de la vérité, car il en existe plusieurs. Vous avez donné celle d’un avocat de bonne envergure. Je préfère celle qui consiste à raisonner simplement comme un père qui a élever son fils avec amour POUR RIEN.
A vous lire il ressort une chose: il ne reste plus qu’à buter ce Samson G. (seul auteur des fameux coups mortels) et laisser les têtes bien pensantes faire et défaire le droit français.

La pauvre maman de Jéremy ira visiter son fils au cimetière tandis que celle de Samson G. fêtera bientot la sortie de prison de son roudoudou. ils pourront s’envoyer un petit resto pour célébrer ça et peut-être, qui sait, ce faire un petit week-end à Center park. A force ils oublieront que c’est un assassin. Jéremy ne connaîtra jamais sa petite amie, n’ira pas cette année encore à Center park et n’embrassera plus sa maman.

OK, je suis un primitif. moi je suis le plus gentil des hommes (ou alors des primitifs puisque je n’accède pas à votre belle raison héroïquo-intellectuelle) en tout cas on me fait ça: votre science du Droit je la shoot en même temps que la tête de cet assassin.
Et pour faire comme vous un peu d’humour: ça fera une vente de playstation 3 en moins.
Affectueusement.

388. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:48 par Ronan

Je suis consterné par votre point de vue Eolas.
J’en retiens qu’effectivement un homme ayant perdu son fils, tué par un ou plusieurs jeunes alors qu’il essayait d’empêcher une bataille de rue, ne connait pas tout les détails et les méandres de la justice française. Cela dit, nul n’est censé ignoré la loi. Je trouve votre opinion d’autant plus révoltante que ces faits vous paraissent normaux. je n’arrive pas à concevoir qu’un avocat, un défenseur de la loi, ne soit pas le premier à se révolter contre les manquement de la justice. Même si seulement 5 des points sur les 100 avancés par l’IPJ sont veridicts et vérifiés, ils valent la peine que l’on se bat pour eux. J’en déduis en vous lisant, c’est bien sur mon opinion et je vous pris de le contester, que vous ne vous contentez par de donner des leçons de moral au reste de la population qui conserve une part d’humanité et de compassion en eux face au sentiment d’injustice qui règne, mais vous vous contentez d’appliquer la loi à la lettre. Je ne peux pas concevoir qu’un homme ayant fait des études comme vous les avez faites n’a pas une opinion sur l’évolution de la justice. Considérez vous qu’elle est parfaite comme cela ? Je pense que votre temps serait mieux investit a rédiger des rapports et préparer des textes de loi pour améliorer la justice française, plutôt que de corriger la syntaxe pénale d’un père meurtrit (dixit : “enfoiré” n’est pas une diffamation mais une injure.)
Bon courage

389. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:49 par Ronan

Je suis consterné par votre point de vue Eolas.
J’en retiens qu’effectivement un homme ayant perdu son fils, tué par un ou plusieurs jeunes alors qu’il essayait d’empêcher une bataille de rue, ne connait pas tout les détails et les méandres de la justice française. Cela dit, nul n’est censé ignoré la loi. Je trouve votre opinion d’autant plus révoltante que ces faits vous paraissent normaux. je n’arrive pas à concevoir qu’un avocat, un défenseur de la loi, ne soit pas le premier à se révolter contre les manquement de la justice. Même si seulement 5 des points sur les 100 avancés par l’IPJ sont veridicts et vérifiés, ils valent la peine que l’on se bat pour eux. J’en déduis en vous lisant, c’est bien sur mon opinion et je vous pris de le contester, que vous ne vous contentez par de donner des leçons de moral au reste de la population qui conserve une part d’humanité et de compassion en eux face au sentiment d’injustice qui règne, mais vous vous contentez d’appliquer la loi à la lettre. Je ne peux pas concevoir qu’un homme ayant fait des études comme vous les avez faites n’a pas une opinion sur l’évolution de la justice. Considérez vous qu’elle est parfaite comme cela ? Je pense que votre temps serait mieux investit a rédiger des rapports et préparer des textes de loi pour améliorer la justice française, plutôt que de corriger la syntaxe pénale d’un père meurtrie (dixit : “enfoiré” n’est pas une diffamation mais une injure.)
Bon courage

390. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:52 par Chinaski

moi-même j’ai reçu ce lien pour le pacte et l’ai lu en entier. j’ai il est vrai beaucoup été touché par cette histoire mais soupçonnait autre chose derrière. je suis heureux qu’un ami m’ait renvoyé sur votre lien.
je n’ai pas signé le pacte, bien que le monde de la justice nécessite de profonds changements, et m’accorde à ce que vous dites.
mais il y a tout de même un passage, le même qu’un autre membre dont vousavez jugé le commentaire “trop chiant” a relevé… que 5 coups de couteux et coups de pieds n’étaient pas de la barbarie. alors où commence-t-elle?
n’est il pas grave justement qu’un jeune homme décède de cette façon, pour cette raison?
ce questionnement ne remet pas en cause votre thèse et n’appuye en rien celle de l’IPJ… c’est une simple question de bon sens.

391. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:53 par Sursis à statuer

@ un pacifiste avec une arme - Pauvre demeuré, quand on ne sait pas la différence entre “assassin” et “meurtrier” on va faire ses commentaires chez Morandini.

392. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:54 par helenahahah

Enfin un blog qui me plaît! La raison est tout ce qu’il y a de plus sûr pour préserver les droits individuels, donc aussi ceux des victimes. Quand on utilise les sentiments pour démontrer quelque chose, c’est qu’il n’y a pas de raison. Et c’est très dangereux! Dur de faire comprendre ça à mes amis de seconde année de droit indignés par le meurtre de Jérémy et enjoués par ce Pacte2012… Avec votre article, j’ai déjà beaucoup plus de chance. Faire très attention, les plus grandes dictatures sont apparues avec l’indignation des citoyens, des arguments subjectifs et la pseudo empathie des dirigeants. Nous ne sommes pas à ce stade mais je suis désolée de constater que ce moyen fait encore ses effets…

393. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:55 par RG

@ 382 Laleville

1 ) Depuis des décennies, la justice par ses décisions aberrantes est à mes yeux le fossoyeur de notre société….
2) Pour dire “je fais confiance à la justice de mon pays”, il faut n’avoir jamais eu affaire à elle.

A vous lire, vous avez pris au moins vingt ans.

394. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:56 par Marc

Cher maître,

Vous aviez très justement dit que “L’IPJ n’a aucune légitimité dans le milieu universitaire, elle essaie la légitimité médiatique : le fameux “vu à la TV”. Allez faire un tour sur leur site, vous verrez qu’ils montrent fièrement qu’ils sont cités dans la Gazette du Palais (ce qui, pour le novice, semble être la preuve d’une intégrité et d’une probité intellectuelle)…. alors qu’en lisant l’arrêt reproduit, on découvre que “l’association se bornant à présenter des observations d’ordre général pour éclairer la solution à donner au litige, son intervention n’est par suite pas recevable”.
De deux choses l’une :

1. C’est un arrêt de rejet, et on découvre surtout que le prétendu Institut pour la Justice ne disposent même pas de juristes compétents, puisque se bornant “à présenter des observations d’ordre général”

2. La présentation de cette parution dans la Gazette du Palais comme étant une preuve de sérieux et de crédibilité reconnue est une pure escroquerie intellectuelle.

Cordialement

395. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:58 par Maynard

Merci Maître pour cette intéressante démonstration…

Et comprenons chers amis qu’un article aussi long et comportant autant de mot (et pas une seule seconde de vidéo) soit un peu rébarbatif pour les John Wayne de bac à sable et autres vengeurs masqués de Trifouillis les Oies.

N’oublions pas : qui vole un oeuf, vole un boeuf…

396. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:58 par Anna

Chinaski (390) : le langage de la justice n’est pas celui que l’on emploie tous les jours. La barbarie, dans la loi, est définie (je cite le com 34) comme « un ou plusieurs actes d’une gravité exceptionnelle qui dépasse de simples violences et occasionne à la victime une douleur ou une souffrance aigue et d’un élément moral consistant dans la volonté de nier en la victime la dignité de la personne humaine »
Les coups de couteaux portés sur ce jeune homme avaient pour but de blesser et de tuer, pas de torturer. Il faut savoir de quoi on parle. Bien sûr que c’est horrible. Mais ce n’est pas barbare au sens juridique du terme.

397. Le lundi 14 novembre 2011 à 18:59 par at22300

Merci, Merci.

398. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:00 par Babar le barbare

Être frappé à plusieurs contre un n’est pas (plus?) barbare.
Être agressé à coups de couteaux n’est pas (plus?) barbare.
Être tué à coups de couteaux n’est pas (plus?) barbare.
Avouer un meurtre et être remis en liberté pour vice de procédure est l’apanage du raffinement et de l’efficacité de la justice…
Effectivement, pas facile de s’y retrouver entre les barbares et les civilisés… Ne reste qu’à vous souhaiter de ne pas trop croiser de civilisés, c’est visiblement dangereux…

399. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:00 par mar

Ah mais ! Rien que le coup du “pacte”, je trouve ça atroce comme dénomination. Je n’arrive pas trop à savoir si c’est un pacte à la vie à la mort comme dans le club des cinq ou si, pour le signer, on doit le faire avec son propre sang.

Quelqu’un sait ?

sinon @Tagadapink, conne je n’en sais rien, ignorante probablement. Les discours persuasifs sont des discours généralement d’ignorants qui s’adressent à des ignorants. Face à une assemblée de spécialistes, ça ne marche, pour ainsi dire, jamais.

Et @maîtreEolas, je pense que l’article est trop long, trop compliqué. La preuve, il en ressort que vous êtes pour la libération des violeurs et pour les mangeurs d’enfants et on ne sait même pas si c’est ketchup ou sauce blanche au final. Faut simplifier, un peu et oser poser la vraie question : il foutait quoi Superman dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 août ?

Plus sérieusement, comme dirait l’autre, je suis loin de minimiser la douleur d’un père ou de qui que ce soit, mais stigmatiser les craintes latentes, parfois non fondées, d’une société autour d’un drame pour servir des fins corporatistes, c’est bien là où réside non la barbarie - concept vide - mais le manque d’humanité. Le drame quant à lui, il reste purement humain et s’explique par des raisons purement humaines. Ou alors, l’agresseur descendait des Vandales et dans ce cas, je vous autorise à me jeter des cailloux.

Bien cordialement,

400. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:01 par Regulus

Merci pour cet éclairage sur cette association. J’avais également un doute, et j’ai même eu le réflexe d’aller voir si vous en parliez sur votre blog. Article diffusé à tous mes contacts qui ont diffusé le pacte de l’IPJ. Inviter les gens à réfléchir et à exercer leur sens critique, ça ne fait jamais de mal.

401. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:01 par reno

Merci bien Me Eolas pour ces explications. J’avais reçu le lien, avais vaguement lu les propositions qui ne me semblaient pas sérieuses pour un sou. Bref tout ça ne m’inspirait pas grand chose de bon. Des relents de poujadisme sordide. J’apprécie globalement votre appel à la vigilance quant à ces organismes qui se nourrissent ou de nos craintes ou de notre compassions et réjouissent le rationaliste polémique.
Néanmoins, M. Censier, père d’une victime est dans sa douleur, à son tour victime, comme les personnes qui signent ce genre de pétition. Dans quelque mesure qu’il soit partie prenante et conscient de la manipulation, il demeure lui aussi manipulé. Aussi aurai-je peut-être aimé, de votre part, un peu moins de virulence à son encontre, également un peu moins de légèreté, un peu plus d’empathie, en somme. Par égard pour lui, sans doute, surtout parce qu’on ne convainc jamais mieux qu’en dépassionnant. Et viennent régulièrement gâcher un argumentaire qui en plus d’être bon, est salutaire, certaines attaques qui auraient mérité d’être pesées.
Je veux dire : je comprends bien que dans le texte (je n’ai pas vu la vidéo) tout est fait pour nous embarquer avec notre empathie. Mais voilà, moi je vois un flic qui écrit et un avocat qui lui répond. On n’est pas au même niveau d’éloquence et, en fait, en cours de lecture, on ne sait si vous vous adressez à M. Censier ou à l’IPJ. Aux deux me direz-vous ! Or on ne traite pas de la même façon l’abstrait d’une organisation et le concret d’un individu.
Voilà, tout cela pour préciser que si je me réjouis du fond de votre texte et vous remercie encore de votre travail, je me désole parfois de sa manière.

402. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:02 par Crevek

@Pacifiste avec une arme, 386,

Le sophisme a encore de beaux jours devant lui avec vous.

Pour autant, vous n’avez pas le monopole de la vérité, car il en existe plusieurs. Vous avez donné celle d’un avocat de bonne envergure. Je préfère celle qui consiste à raisonner simplement comme un père qui a élever son fils avec amour POUR RIEN.

Il existe peut être plusieurs versions de la vérité, mais il n’existe qu’une vérité. La vérité est absolue et objective (ce qui permet d’affirmer que personne n’en a le monopole, c’est un pléonasme une telle affirmation), les versions sont relatives et dépendantes de qui la ressent ou la retranscrit.
De plus, ça aurait pu être un banal accident de la route, que le père aurait élevé son enfant avec amour pour rien. Ce genre de ressentit n’étant pas l’exclusivité des victimes de crimes, il est fallacieux.

A vous lire il ressort une chose: il ne reste plus qu’à buter ce Samson G. (seul auteur des fameux coups mortels) et laisser les têtes bien pensantes faire et défaire le droit français.

À le lire, nous comprenons (si ce n’était pas déjà le cas), que Samson G. va être jugé, et surement condamné.

A force ils oublieront que c’est un assassin. Jéremy ne connaîtra jamais sa petite amie, n’ira pas cette année encore à Center park et n’embrassera plus sa maman.

Parce que vous oublieriez que votre fils est un criminel vous ?
Samson G. n’est pas un assassin, mais un meurtrier, les mots ont un sens merci de les respecter. Il ne s’est pas levé avec dans l’idée de tuer Jérémy spécifiquement, et encore moins à penser à monter un piège d’une rixe factice pour l’avoir.
Et enfin, je n’embrasse plus ma mère et je ne vais pas à center park, qui doit payer pour ça ?

{{ OK, je suis un primitif. moi je suis le plus gentil des hommes (ou alors des primitifs puisque je n’accède pas à votre belle raison héroïquo-intellectuelle) en tout cas on me fait ça: votre science du Droit je la shoot en même temps que la tête de cet assassin.
Et pour faire comme vous un peu d’humour: ça fera une vente de playstation 3 en moins.
Affectueusement.}}

Que j’aime les personnes qui se sentent plus calé que les spécialistes. Cela se vérifie tous les jours, sur tous les sujets. Un régal, une source d’humour sans fin.
Petite remarque, sans rire promis, c’est quand ce droit, monsieur, vous n’auriez pas jouie de ce que vous jouissez aujourd’hui. Sans cette science que vous répugniez, vous ne pourriez vous exprimer ainsi.

403. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:04 par kalgan

Bon, mon commentaire ne sera probablement lu par personne, ou si peux… Mais quand même.

Oui, tuer un être humain, de façon préméditée ou pas, est mal. Une pratique barbare peut-être. Mais tuer n’est pas ôter toute humanité à la victime ; un bourreau américain n’est pas forcément un barbare.

La barbarie, la vraie, est bien rare. Vous en aurez un aperçu à http://maitremo.fr/2011/01/07/noel/ , et souhaiterez ne plus jamais la rencontrer par la suite.

Alors, vous pouvez souhaiter que la justice soit plus rapide. Mais ne présumez pas que ce jeune homme ait perdu toute humanité, ne lui niez pas son droit à la justice. Ne soyez pas barbare.

404. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:07 par kevin

Déja merci pour ce billet qui m’éclaircit grandement … Mais énervé car encore une fois on parle de texte, de texte, de texte, mais et les victimes ? ou est la justice quand un vice de forme est prononcé ? ou est la justice quand AUCUNES excuses n’est formulées ? ou est la justice quand on est seul a se battre avec ( ma mère victime d’un viol ) un parent et que personne n’est la pour nous soutenir dans cette douleur attroce ? ou sont les associations de victimes ??? ah ca il y en a pour les accusés … et la civi qui traine les pieds dans l’espoir qu’on abbandonne ( ce qui fut fait car grosse depression ) vu que PERSONNE nous soutient !

Donc merci mr eolas car je vais tout faire pour retirer mon vote, les virer de mon FB … Mais merci aussi de me sentir encore une fois coupable d’un crime que je n’ai jamais commis, merci de faire en sorte que la justice ne bouge pas ( vu le nombre d’affaires qui partent dans tous les sens, voir les victimes sur le site de l’ipj ) … Oui nous sommes dégouté car on est abbandonné de toutes parts et surtout trahis en l’occurence par l’IPJ !!!

Donc l’immobilisme de la justice vs l’ipj moi je veux pas choisir, néanmoins j’aimerais que les choses changent et bougent et surtout que les personnes qui sont reconnus coupables paient bel et bien aupres de la societe ET des victimes et pas un semblant de justice de pacotille.

Oui je suis énervé et attristé car au final rien n’avancera …

405. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:09 par artemus

En tout cas, moi si je tue quelqu’un avec un couteau dans de telles conditions, il sera temps de me couper la tête….

406. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:10 par AureasAetas

Je SAVAIS que ce truc était une arnaque, merci de me l’avoir confirmé.

Étant étudiant en droit j’avais sincèrement du mal à croire à de tels propos

407. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:14 par ThoMoute

Merci pour ce très bon éclairage, Maître !
Cependant je crains que ce pacte 2012 ne trouve facilement sa cible, car les medias se font souvent le relai de dysfonctionnements de la justice, sans forcément faire le lien avec le manque de moyens.

408. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:14 par RG

@ un pacifiste avec une arme

La pauvre maman de X ira visiter son fils au cimetière tandis que celle de Y fêtera bientôt la sortie de prison de son roudoudou.

S’applique à toutes les mamans des X tués par un chauffard. On signe où ?

409. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:18 par ludivine

je trouve ça vraiment très injuste de faire un article pour démentir ces faits même si tous n’est pas dit !!
Pour ma part j’ai pu constaté que la justice ne marche que pour les malfrats !! les gens qui viole et tue sont souvent protéger ! la Justice est très mal faite ! elle ne vaut plus rien !!
de toute manière ce meurtre était une barbarie !! qui se produit bien trop souvent !!! et encore une fois on trouve des excuses a ces personnes qui recommencerons encore et encore !!!
La justice fait encore son travail à l’envers ou bien même ne l’as fait pas tous court!
et je suis tous a fait d’accord avec ce que dit “Ronan” : “Je pense que votre temps serait mieux investit a rédiger des rapports et préparer des textes de loi pour améliorer la justice française, plutôt que de corriger la syntaxe pénale d’un père meurtrie (dixit : “enfoiré” n’est pas une diffamation mais une injure.) ” !!

voilas mon opinion même si elle est brève et qu’elle ne plait pas je pense fortement que nous ne sommes plus a l’abri dans notre pays!!

bonne continuation Monsieurs.

410. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:24 par pendragon

@294 mr 21

tudieu il y a du boulot en perspective

reprenons

vous n’etes pas juge, ni bourreau, juste un simple citoyen (sincère ou pas c’est votre problème)

vous n’avez pas à juger qui est coupable ou pas. Vous avez votre avis, parfait. Mais ce n’est pas vous qui deciderez. Alors oui, bien qu’il ait avoué, même si ca vous énerve les règles collectives de vie en société civilisée font que le type est présumé innocent tant qu’un tribunal n’a pas dit qu’il était coupable.

et il n’est pas en liberté - sous entendu il fait ce qu’il veut - il est libre sous controle judiciaire, nuance.

bref dépassez l’émotion elle vous empeche de réflechir au pourquoi de nos institutions ; eviter l’arbitraire, la décision expeditive (ah le bon vieux lynchage) et nous éloigner de la barbarie; et oui poser ce type de règle à un prix social

un peu plus compliqué que nos amis de l’Institut non ?

411. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:27 par jimbo

Franchement, à tous ceux qui défendent ce père éploré contre la méchanceté de Me Eolas : quelle que soit la sincérité de son chargrin, comment n’être pas choqué par ce tissu de mensonges ?

mensonge 1 : En vous envoyant cette vidéo, j’ai conscience de commettre un acte grave
mensonge 2 : ils ont tué mon fils parce que son père est flic
mensonge 3 : le meurtier ne risque rien, la justice lui donne raison
mensonge 4 : tout le système juridique s’associe aux criminels contre les victimes
mensonge 5 : les légistes ont parlé de “barbarie inimaginable”
mensonge 6 : ils en ont relâché deux, sans raison
mensonge 7 : meurtrier relaché pour vice de forme
mensonge 8 : “à l’endroit de la reconstitution, un gendarme (…) m’a présenté une convocation à la Gendarmerie”
mensonge 9 : “Je me suis retrouvé sur le banc des accusés”
mensonge 10 : L’Institut pour la Justice est un organisme indépendant
mensonge 11 : La plupart des délinquants bénéficient même d’une impunité à peine croyable
mensonge 12 : on ne prend même plus la peine de rechercher les auteurs de viols, cambriolages, puisqu’on sait qu’on va les relacher

Et encore, je ne relate que les plus gros, éludant tout ce qui est du domaine de la manipulation ou de la présentation partiale. Me Eolas a la délicatesse de mettre ces égarements sur le compte du chagrin, je n’en ferais pas autant. Concrètement, ce père mène un combat politique en se servant du cadavre de son propre fils, et des milliers de gens trop bons tombent dans le panneau (trop bon, trop quoi déjà ?). Ce père ment sans aucune honte sur tout ce qui entoure le meurtre de son fils, et ceci à des fins politiques. C’est à vomir.

@JJ (353. Le Lundi 14 novembre 2011 à 18:09) “Whaou, je ne pensais pas que l’amour de la rhétorique pouvait pousser à devenir gerbique à ce point là… Quelle attitude de charognard…” Ce n’est pas de la rhétorique, le Monsieur te montre par A+B qu’en signant ce truc tu t’es fait avoir, benêt ! Remercie-le au lieu de l’insulter.

@ludivine (409. Le Lundi 14 novembre 2011 à 19:18) “je trouve ça vraiment très injuste de faire un article pour démentir ces faits” Oh oui, c’est trop inzuste de rétablir certaines vérités face à tant d’émotion !

Eolas ne livre pas son point de vue, il expose une succession de faits qui vont tous à l’encontre des affirmations du père dans cette vidéo racoleuse.
Et vous avez signé.
Et vous êtes fiers de vous.
Bravo.

412. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:31 par Chops

Cet article est honteux ! L’auteur a écrit “d’avantage” au lieu de “davantage”.

Non, je déconne. Très bonne analyse et développement avec preuves à l’appui. Le genre d’article que j’aimerais voir un peu plus sur Internet ! Bien évidemment, je comprends la douleur du père et ne souhaite à personne de se retrouver dans la même situation que lui — je parle de la mort de son fils et non de la “situation judiciaire” (vous l’aurez remarqué, je n’ai aucune notion / connaissance terminologique en Droit) : la Justice n’est pas là pour rendre service à tout un chacun, mais bien pour traiter une affaire d’un point de vue le plus neutre possible, le plus “juste” possible à vrai dire, avec preuves à l’appui, reconnaissance des faits et toutes ces choses. Et c’est quelqu’un qui n’a pas beaucoup d’affection pour la Justice française qui écrit ceci.

Heureusement que des personnes comme vous prennent le temps d’analyser ce genre de vidéos. Merci à vous.

413. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:43 par Malou

Première fois que je commenterais un de vos articles : merci maître !
Oui j’ai vu cette vidéo, envoyé par mon petit frère, absolument pas juriste et justement révolté par la situation, et ça m’a mis mal à l’aise, ayant quelques notions de pénal je ne comprenais pas que cela puisse s’être passé ainsi…
J’avais donc été me renseigner sur le web et déjà les articles de presse ne donnaient pas la même procédure que celle décrite dans la vidéo. Mais votre article n’a fait que confirmer ce que je pensais et je vous remercie de l’avoir écrit, pour pouvoir le diffuser largement, comme est diffusée cette vidéo, notamment sur les réseaux sociaux, afin que les gens puissent prendre du recul.

Encore une fois merci.

414. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:43 par la guiche

Cher Maître, est-il vraiment pertinent de faire, par votre article, indirectement de la publicité à cet IPJ  ?

J’ai des doutes.

A priori, ceux que la raison commande n’apporteront aucun crédit à la pétition lancée à coup de prétéritions (merci d’avoir enrichi mon vocabulaire) par le “Pacte 2012”, tandis que ceux qui ignorent la raison ne seront, à supposer même qu’ils la lisent, pas convaincus par votre démonstration, je le crains.

Quant aux politiques, dans les duex cas, ils pourront gentiment se dédouaner de leurs responsabilités.

La mauvaise foi a ses raisons que la raison ignore…

415. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:45 par JT

KOUKOU TF1

416. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:46 par gesouk 42

__Bonjour les fautes d’orthographe maître.
__

417. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:47 par agnesphi

Argumentaire instructif et intelligent. C’est bien de l’instrumentalisation d’un douleur réelle dont il s’agit, pour des motifs que je peine à cerner.
Merci de cette analyse détaillée, seule réponse possible et objective (je le crois) face à ce procédé viral qui joue de la corde sensible pour accroitre la popularité d’un organe plutôt obscur.

Quid des réformes judiciaires qui limitent les moyens de la justice?

Devons-nous passer de l’ère de la justice à celle des justiciers?
C’est en trame ce que me laisse comme impression cette vidéo.
Vidéo que le père lecteur n’a certainement pas monté lui même.

Bref. J’ai lu Maître-Eolas. C’était bien.

418. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:48 par Kelimp

@ “un pacifiste avec une arme”
Vous dites: “Je préfère celle qui consiste à raisonner simplement comme un père qui a élever son fils avec amour”
C’est justement ainsi que la Justice ne peut raisonner….
Par définition, la Justice fait abstraction de toute émotion qui est, par contre, légitime pour le justiciable.
La Justice s’appuie sur des textes de loi au mot près tandis que l’être humain s’appuie sur un ressenti.
C’est là toute l’ambiguïté de la chose !

419. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:54 par Xavier

Merci pour cette mise au point qui était je crois nécessaire!
C’est maintenant à tous les internautes de la faire autant tourner sur les réseaux sociaux qu’a tourné la vidéo du pacte2012. Bien que l’histoire originale soit touchante, il est navrant de voir jusqu’à quel point certains manipulent un bon nombre de la population très réceptive à ces tristes histoires.

Bel article bien étoffé et argumenté comme il le faut, ça c’est constructif, c’est pour ça qu’on aime vous lire!

A bientôt Maître,

420. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:57 par un pacifiste avec une arme

@ Crevek 402

Merci pour votre éclairage.
c’est vrai que j’ai pris des raccourcis de syntaxe.

Je vous rejoins sans difficulté sur le fait que sans ce droit je ne serai pas aussi confortablement installé aujourd’hui. Car ce serait sans aucun doute la loi de la jungle.
Et vous auriez encore plus à craindre que moi car dans la jungle règnent ceux qui ont aussi un sens du combat et pas qu’une tête bien pleine.
Vous avez vu juste la mienne n’est pas à la hauteur de votre débat. je m’y suis invité, comme un hold up en quelque sorte. oui oui ça fait beaucoup pour un pacifiste… (rires)
mais c’était juste pour dire que certains hommes encore pensent avec leur coeur!!!
Désolé.
Et pour vous prouver que vous avez raison sur votre jugement: je m’enterre moi-même (encore un pléonasme… rires à nouveau) car je suis aussi pour la peine de mort. Aussi abjecte soit l’idée. ça ne permet pas de lutter contre les pédophiles qui tuent de pauvres petits enfants arrachés à l’amour de leurs parents… mais au moins ça empêche la récidive. Là au moins vous ne pouvez que me donner raison.
un pacifiste avec une arme / un guerrier avec une larme

421. Le lundi 14 novembre 2011 à 19:58 par mouate

bonjour,

j’ai réagis comme beaucoup à ce témoignage et j’ai évidement fait circuler cette pétition. je fais circuler aussi votre argumentaire, comme ça, tous les points de vue sont présentés.

le votre est très technique, très sérieux, très étayé. une chose me chagrine cependant… alors je ne suis pas un technicien du droit, mais il me semble que lorsqu’on est rassemblé autour d’une personne, agonisante, témoin d’un crime ou participant actif, on devrait théoriquement avoir des comptes à rendre en fonction de ses actes…

soit on témoigne, on aide la police et on a apporté son secours à la victime et on est blanchit, soit c’est non-assistance à personne en danger, ou comme vous l’avez démontré, agression en bande (j’ai perdu le terme technique), voire dissimulation d’une arme et selon ce que j’ai pu glaner par ci par là, c’est techniquement répréhensible. qu’on file des coups de latte, ou des coups de couteau, qu’on aide un meurtrier, on a commis une agression, on a laissé faire une agression, on a aggravé une agression.

comment se fait il qu’on ait une seule condamnation in fine (l’auteur présumé du coup de couteau), alors qu’à priori, pas mal de monde participait à la pinata… et bien qu’un seul n’ait réussit à casser le jouet ? (en tout cas votre article démontre qu’effectivement, il n’y a eu qu’une seule condamnation, pour le fait le plus grave, le meurtre… les coups de pieds dans la gueule, dissimuler le couteau, c’est cadeau ?).

ps : peut être que ce que vous reprochent vos détracteurs, c’est le ton désinvolte avec lequel vous traitez la mort des gens… sachez que certaines personnes, face à la mort d’un des leurs, peuvent être extrêmement ennuyeux. genre :

“boah ça va hein, il a pris qu’un seul coup de couteau dans la gueule, ça va, on est loin de la barbarie… à la limite, ils lui auraient coupés les couilles et fait bouffer, ptêtre que pour quelqu’un qui a pas d’humour, ouais on s’en rapprocherait.”

figurez-vous, même, que certains avocats bien connus ont déclarés que la peine de mort était le comble de la barbarie ! ouais !!!! mm si la guillotine, de l’avis de son inventeur, c’est à peine un souffle d’air dans la nuque (et ça fait moins mal que 3 ou 4 coups de couteau mal plantés)…

remarquez que je vous comprends, quand on se ballade au tribunal de créteil et qu’on regarde les différents procès en cours ou à venir, un viol ou un meurtre, c’est le level 1 dans l’horreur, du pipi de chat. perso, la semaine ou j’y suis allé, on avait au moins 3 meurtres, plusieurs viol et puis les gros trucs comme viol + meurtre + profanation du cadavre, torture + meurtre + profanation du cadavre etc etc… creepy. donc mis en perspective, effectivement, la pinata, c’est pipeau.

un peu comme aux urgences ou si vous avez pas une hache plantée dans la tête (et encore !), vous êtes victime de somatisation… ;-D

422. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:00 par Chris Packrat

Bien beau billet qui lève nombre de lièvres avec une méthode de Nimrod. Merci Maître pour ce rappel à la loi raison.
(et les commentaires valent leur poids de cahouètes, aussi, miam)

423. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:00 par stf

Merci.

424. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:02 par A la Cause

Oswald Baudot, substitut du procureur de la République de Marseille, en 1974, figure du Syndicat de la magistrature :

Si la répression était efficace, il y a longtemps qu’elle aurait réussi. Si elle est inutile, comme je crois, n’entreprenez pas de faire carrière en vous payant la tête des autres. Ne comptez pas la prison par années ni par mois, mais par minutes et par secondes, tout comme si vous deviez la subir vous-mêmes.(…)
Dans vos fonctions, ne faites pas un cas exagéré de la loi et méprisez généralement les coutumes, les circulaires, les décrets et la jurisprudence. La loi s’interprète. Elle dira ce que vous voulez qu’elle dise. Sans y changer un iota, on peut, avec les plus solides  » attendus  » du monde, donner raison à l’un ou à l’autre, acquitter ou condamner au maximum de la peine.(…)
Soyez partiaux. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d’un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d’un côté. C’est la tradition capétienne. Examinez toujours où sont le fort et le faible, qui ne se confondent pas nécessairement avec le délinquant et sa victime. Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l’enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l’ouvrier contre le patron, pour l’écrasé contre la compagnie d’assurance de l’écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice.

A noter : Le garde des sceaux de l’époque, Jean Lecanuet, avait engagé une procédure disciplinaire à l’encontre d’Oswald Baudot pour manquement à l’obligation de réserve. Mais face à la mobilisation du Syndicat de la magistrature et au soutien de l’Union syndicale des magistrats, le garde des sceaux avait finalement renoncé à le sanctionner.

425. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:03 par marie

merci Maître Eolas de nous éclairer.
mon fils m’avait incitée à signer la pétition …mais après avoir tout lu, j’ai essayé de comprendre qui était derrière cette organisation qui utilisait la peine d’une famille ….et je n’ai pas signé. il m’a semblé lire, à force de recherches sur le net, que le Général Smitt père d’Anne Lorraine qui militait aussi dans cette organisation s’est retiré ?

426. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:05 par NiDieuNiMaître

Vous avez raison, cette vidéo ne cherche qu’à inspirer la pitié et à user de l’émotion des spectateurs pour garantir à l’IPJ des signatures faciles.
Ce lâche procédé, qui plus est conçu avec les mensonges que vous soulignez, méritait cet éclairage.
Si c’est homme en a, il devrait bien plutôt prendre son fusil et renvoyer ad patres les agresseurs que tourner une vidéo larmoyante.

427. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:08 par un pacifiste avec une arme

@Kelimp

merci pour votre ton qui est moins agressif que les autres. hélas oui quelle ambiguïté. C’est pour ça que je ne me reconnais pas dans cette justice. et qu’il me faudra la faire moi même si un jour j’y suis obligé, comme un animal car au yeux de tous les grands philosophes je ne suis qu’un animal qui aurait soif de vengeance.
Pour autant si tout le monde était gentil comme moi ça devrait bien se passer sur cette terre. je préconnise simplement de se débarrasser de l’inutile: les récidivistes. (là je ne parle plus du cas Jéremy bien sur) mais encore une fois ça ferait chuter les ventes de playstation en faveur des prisons. aïe

428. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:08 par peu importe

longue et meme (trop pertinente) analyse pour une pseudo mauvaise “chaine” que l’on retrouve sur le net
colle ça sur son ton mur et bla bla bla…………!!
l’accés à l’internet devrait etre sanctionné tout d’abord par un examen de meme le droit de detenir un ordinateur.
quand on voit le gachis de l’exploitation de ce formidable outil ………pppppppppppfffffffffff……..
pitoyable. le pire c’est que ça marche et que ça buzz!
plutôt que de cliquer sur j’aime bêtement,contentez vous de jouer à farmville ! c’est plus de votre niveau!
je n’imagine même pas le nombre de signatures récoltées grâce a cette vidéo!!
et surtout je n’espère jamais vous croiser en tant que jurés,j’ai déja peur rien qu’a y penser!
cette explication est sortie ,certes à mon avis tardivement mais elle a le mérite d’exister
compte tenu de sa longueur dans la decortication des propos suis pas sur qu’elle est été lue en son integralité,mais je valide les propos et je clique sur ” j’aime”
2.0 RIP …!! :)

429. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:08 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

430. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:08 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

431. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:08 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

432. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:09 par peu importe

longue et meme (trop pertinente) analyse pour une pseudo mauvaise “chaine” que l’on retrouve sur le net
colle ça sur son ton mur et bla bla bla…………!!
l’accés à l’internet devrait etre sanctionné tout d’abord par un examen de meme le droit de detenir un ordinateur.
quand on voit le gachis de l’exploitation de ce formidable outil ………pppppppppppfffffffffff……..
pitoyable. le pire c’est que ça marche et que ça buzz!
plutôt que de cliquer sur j’aime bêtement,contentez vous de jouer à farmville ! c’est plus de votre niveau!
je n’imagine même pas le nombre de signatures récoltées grâce a cette vidéo!!
et surtout je n’espère jamais vous croiser en tant que jurés,j’ai déja peur rien qu’a y penser!
cette explication est sortie ,certes à mon avis tardivement mais elle a le mérite d’exister
compte tenu de sa longueur dans la decortication des propos suis pas sur qu’elle est été lue en son integralité,mais je valide les propos et je clique sur ” j’aime”
2.0 RIP …!! :)

433. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:09 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

434. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:09 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

435. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:09 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

436. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:09 par Noa

Se faire justice soi-même, voila la chose la plus saine à faire, je déteste la justice et leurs juges, vouloir rendre un jugement c ‘est s’insinuer comme Dieu, et ceux qui reposes sur leurs jugement ne sont que des adeptes.

Mais bon, attendre la mort de son fils pour se rendre compte de quelle genre de caste ténébreuse il a servi toute ces années… fermont les yeux, ça n’arrive qu’aux autre quoi pff…

437. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:10 par Fred

Cette analyse fait par un “avocat” se réfère aux conclusions d’un procès et d’une enquête. Les paroles du père font suite à ce qu’il a compris de tous ce qu’il a du entendre pendant l’instruction… franchement,croire en une conclusion de justice interpréter par un avocat, ou a un témoignage de parent ayant certainement été balader par des avocats, j’ai tendance à pencher du côté familial, plus que du côté de l’administratif (“justice”)….

438. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:10 par rage

Vous êtes tous plus pitoyables les uns que les autres. Vous savez pertinemment au fond de vous-mêmes qu’il y a des réformes profondes et urgentes à mener au sein de la justice, que des décisions aberrantes sont prises et que le système est à la dérive. Regardez autour de vous, la plus grande partie des effroyables viols et meurtres sur femmes et mineurs sont le fait de récidivistes dangereux n’ayant même pas purgé leur peine en entier et se retrouvant libres comme l’air sans aucun suivi. Cela ne montre-t-il pas que quelque chose cloche ? De même, pleins d’assassins tels que ceux de Jérémy bénéficient d’une impunité tout simplement ahurissante. Où se situe l’exemple ? Quand on tue quelqu’un, il est normal que l’on soit durement sanctionné et que l’on effectue sa peine jusqu’au bout. Car sinon, cela constitue une invitation à recommencer, et l’autorité change alors de camp.

Oui, il y a un réel laxisme de la justice en France et il est indispensable de mener des réformes, sans pour autant basculer dans une folie répressive et aveugle comme certains semblent ici le penser. Il faut faire preuve de recul, de pragmatisme, pour réfléchir à la meilleure façon de construire l’avenir de la justice dans notre pays. Et cela passe nécessairement et avant tout par une plus grande fermeté: instauration de peines planchers incompressibles et prise en charge réelle des paroles de la victime par exemple. Trop souvent, on se préoccupe avant tout des droits de l’accusé et de la présomption d’innocence, ce qui peut conduire à des injustices honteuses. Il faut arrêter les procédures à sens uniques, fondées uniquement sur ce qui peut conduire à innocenter quelqu’un. Certes, l’enquête doit être menée de façon approfondie, mais il faut plus de réciprocités entre les parties.

Arrêtons donc de crier au scandale à chaque fois que la justice est mise en cause. Oui, tout n’est pas simple, mais reconnaissez que des problèmes évidents existent et nécessitent d’être réglés au plus vite. C’est ce à quoi s’attelle l’IPJ, avec un programme clair. On a le droit de l’aimer ou de ne pas l’aimer, mais au moins, cet institut a le mérite de poser de réelles questions d’avenir. A ce titre, on s’en fout de ses soi-disantes orientations politiques.

Enfin, Maître Eolas, laissez-moi vous dire que votre prise de position me semble légèrement déplacée. En tant qu’avocat, vous avez le droit de vous exprimer mais je trouve un peu simple de découper le discours de Monsieur Censier pour le démonter phrases après phrases. A ce que je sache, il n’est pas juriste donc rien d’étonnant à ce que ce qu’il dise vous paraisse lacunaire. C’est tout simplement un père qui parle avec son coeur alors laissez-lui au moins la possibilité d’exprimer son ressenti face à cette situation. Et mettez-vous à sa place. Que diriez-vous, si votre fils avait été sauvagement assassiné et que 2 ans plus tard, le ou les assassins ne soient toujours pas inculpé(s), alors même qu’ils ont avoué ?? Pathétique manque élémentaire de compassion et de jugeotte. C’est facile de critiquer mais que proposez-vous de votre côté pour résoudre ce malaise évident ?

D’autre part, la façon dont vous commentez les actions menées par les concernés me semble assez déplacée pour un juriste. Dès le début vous affichez je cite votre “mépris” pour l’IFJ, avant même de commencer votre analyse. Assez peu neutre pour un homme de justice…puis tout au long de votre billet, vous criez à la manipulation avant de conclure de façon assez grotesque en disant qu’au niveau des potentielles répercussions politiques de cette affaire, “Marine Le Pen serait certainement ravie de recevoir ceux qui militent”. Quel mépris, quels clichés…on ne peut pas dire que vous vous démarquiez en disant cela et que vous fassiez preuve d’un très grand professionalisme. Assimiler toute volonté de réforme dans le système judiciare tournée vers un plus grand autoritarisme à une théorie extrémiste et intolérante me paraît être d’une bassesse….dire cela ne fait rien avancer bien au contraire. Vous savez très bien que des réformes sont nécessaires alors s’il vous plaît, cessez de vous voiler la face et de basculer dans la caricature dès lors que des questions pertinentes sont posées et des volontés de réforme exposées. A vous entendre, vous et vos lecteurs, un souci de plus grand autoritarisme relève nécessairement de l’intolérance voire du fascime. C’est à cause de gens au raisonnement aussi limité que vous que la France s’enfonce petit à petit, occultant les vraies questions qui se posent à elle et qui détermineront son avenir, sous le simple prétexte qu’elles dérangent. Or, restaurer l’autorité dans tous les domaine de la société est une nécessité en France, à commencer par celle qui est censée l’incarner, à savoir la justice.

A bon entendeur…

439. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:11 par Sébastien

bonjour à vous maitre,
voila quelques jours, j’ai posté une interrogation au site “hoaxbuster.com” sur “facebook” pour connaitre la véracité et le contenu de la vidéo du “pacte 2012” de l’IPJ.
Les réponses furent breves et me laisserent toujours dubitatif sur le contenu de cette vidéo.
Aujourd’hui en me rendant sur ma page quel fut ma surprise lorsqu’un internaute me laissa le lien de votre billet.
J’ai suivi le lien, et me voici pris dans le tourbillon de votre démonstration, la plus part du temps je ne lis pas d’aussi longues démonstrations mais celle ci est d’une rigueur et objectivité totale que je ne pu m’en défaire.
Je vais quand même être objectif par rapport à vos détracteurs et à vos partisans, je ne les mets absolument pas dans le même panier, loin de moi cette idée. Leurs argumentations diverses se tiennent, quels soient pour ou contre, mais la rédaction de votre billet montre votre facon de travailler, en ajoutant par moment quelques notes d’humour, et surtout un côté impartial; c’est quand même dommage que certaines personnes dénigrent votre travail car personne ne vous a demander d’être juge et parti dans ce cas là. Vous n’avez que démontré des faits et donné un point de vu personnel. Libre à qui que ce soit de prendre parti pour ce “pacte 2012”.
Pour en finir, je regrette qu’une chose c’est d’avoir partager ce lien avec d’autres personnes et les avoir peut être induit en erreur, mais j’en reviens à ce que j’ai dit précédement, chacun est libre de ces choix.
Merci à vous et peut être au plaisir de lire une autre de vos publications.

440. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:14 par Nicolas

Je me permet d’intervenir.

Je vais expliquer pourquoi en tant que citoyen lambda j’ai signé la pétition. Parce que la plupart des français en ont marre de voir toute cette racaille dehors qui ne sont jamais condamné pour leur délit.

La racail aujourd’hui sais qu’elle ne craint rien et c’est la le problème, pourquoi ne pas continuer à volé, agressé en bande, violé, cambriolé,dealer de la drogue et voir pire aller jusqu’au meurtre ! vue qu’ils le craignent quasiment rien. Le problème viens aussi que entre eux ils s’inscite à continuer en se disant tu craint rien.

Alors on se disant que la justice sera peut être évolutive en signant cette petition on se dis “Pourquoi pas ? ” peut être que ça marchera pas ( sans doute ) mais pourquoi pas essayer ? ca ne coute rien, au point ou on en est…

441. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:14 par Alicia

Je trouve que vous jouez beaucoup sur les mots et que par cet article c’est vous qui nous entuber si je peux me permettre. De plus, j’ai signé cette pétition et j’en suis très fière ce qu’il manque dans ce pacte c’est la remise en service de la peine de mort. Je trouve cela très courageux de la part de l’institut pour la justice et de Joël Censier de rédiger ce pacte et de vouloir l’envoyer aux futurs candidats aux présidentielles tout en sachant qu’il y a un risque qu’on leur rient au nez.

Ensuite, la phrase suivante me gène “Je ne doute pas que certains citoyens modèles estimeront que ne pas périr d’ennui et sombrer en dépression est faire un traitement trop doux à des prisonniers. Le sadisme des honnêtes gens m’a toujours effaré.” Parce que les violeurs et les assassins ont réservé un “traitement doux” à leurs victimes. Vous me faites gerber!!!! Ils ont commis un crime grave et en plus il faudrait les plaindre mais où va le monde dites moi?! une prison c’est pas un centre de vacances au soleil. Ils ne devraient même pas bénéficier de la télévision dans leur cellule. Je suis étudiante et ils sont limites mieux loti que moi, je suis pourtant dans une cité étudiante mais pour nous la télé est dans une salle commune la cuisine est commune et ma chambre ne mesure que 9m² comme eux. Et eux il faudrait qu’ils aient TV, ordinateur et PS3 dans leur cellule. Sérieusement vous trouver ça NORMAL? Mais vous êtes qui? Qui vous permet de dire des absurdités comme ça? Êtes-vous vraiment avocat??? Ah mais oui excuser moi vous devez être un de ceux qui défend violeur, assassins et autre criminels … Vous défendez les gens qui ne sont pas à défendre et vous enfoncez les victimes.
Personnellement je trouve cela honorable de la part de Mr Censier de parler plus de l’association que de ce qui est arriver à son fils.
Une dernière chose, croyez vous vraiment que Fr2 et Fr3 auraient diffusé un reportage exclusif sur Mr Censier et l’association Institut pour la justice au JT (pour fr3) si tout avait avait été faux?! NON

442. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:15 par samael513

Mettre autant d energie a démonter cette vidéo me révolte. Elle aurait eté difuser par le diable en personne j aurais signé quand meme, car elle représante tous ce qu il y a de plus méprisable dans le système judiciaire.
Alors que la cupabilité est faite.
je ne vous souhaite pas cher maitre trucmuche qu il vous arrive la meme chose!
La justice est aveugle mais pas les hommes.
Mais heureuseument que vous ete la pour nous expliquez a nous pauvre ignare le font diabolique de cette video…EN attendant un enfant sous terre et un autre qui se marre, peut etre un jour il rencontra un de vos enfant et ca tete ne lui reviendra pas et hop un petit meutre de plus de toute façon je ne risque rien se dira t il , il y a plein de gens qui me cautionne comme maitre machin!

443. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:18 par dam92

Ecoutez cher maitre! Il est vrai que m. Censier a quelque peu grossi les choses!mais moi j’ai signé ce pacte car oui la Justice n est pas du tout a la page! Quand on voit que certain jeunes ont une cinquantaine de faits delictuels a leur actif et qu’ils ne passent jamais par la case prison… Que quand on vol une voiture on ressort sans etre inquiété ou avec une convocation devant le juge! Qui dira au jeune ” monsieur il ne faut pas recommencer” et ce jeune qui ne fait que ca te ses journees ira que tres peu de temp en prison! D’ailleur en parlant de prison, combien d’entre-eux rigolent et disent que de toutes facon en prison ils ont tous ceux qu’ils veulent! Je vais voir les potes, faire du foot, jouer a la play, et attendre la sortie, pour rzcommencer et faire des sous sur le dos des autres (en cambriolant, en
volant des gps, des portables,… dans les voitures ou meme en agressant des personnes qui gagne leur vie en travaillant et ce font voler tout ce qu’ils ont. Mais aussi les vendeurs de stupefiants! En etant tt simplement un delinquant qui enmerde les gens! Arretons d’être gentil avec eux u de leurs trouver des excuses! Quand penseront-nous aux victimes?…

444. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:20 par Exekias

L’IPJ et Lancar dans la même émission, c’est une soirée à thème ?

445. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:24 par Mara

J’aime bien ressortir d’un de vos billets en ayant l’impression d’avoir non seulement compris quelque chose, juridiquement parlant, mais surtout d’etre capable de porter un nouveau regard sur quelque chose. Mais en l’occurence, ce qui me choque le plus dans l’histoire c’est qu’on instrumentalise la douleur d’un homme et l’empathie des gens a des fins politiques. Parce que la, c’est dur de refuter le pacte sans passer pour le monstre sans coeur du cote des mechants. C’est souvent l’argument utilise par les defenseurs de la peine de mort, d’ailleurs.

446. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:24 par alanboss

Maître, maître, maître …..

Cette petite analyse satisfait largement vos lecteurs visiblement. Mais moi non, votre argumentaire me parait même risible. Allez, disons le, moi aussi je suis flic ! Et depuis plus de 20 ans, j’ai vu la qualité de notre service se dégrader au détriment des victimes. Vous le savez aussi bien que moi (sauf hypocrisie), la justice n’est plus rendue, et depuis longtemps. Dîtes moi ce que je dois dire aux victimes quant je les reçois alors que je sais moi même qu’elles ne seront jamais dédommagées ! Les avocats des victimes, lorsqu’ils sont disponibles pour elles, se demandent d’abord comment ils vont être payés et finissent par dire “la justice ne nous a pas attendu”. moi, je suis dans la rue et je vois ce qu’il s’y passe. Vous et les Magistrats, non et c’est bien dommage ……………………..

447. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:25 par lolo

Bon,
Vivement un référendum d’initiative populaire pour que les criminels purgent l’entièreté de la peine à laquelle ils ont été condamnés.
De même, retour au bled pour tous les étrangers condamnés…
De même, ad infinitum…

448. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:28 par Wyrm

Excellent article, bien que long, qui resume bien les possibilites de manipulations dont cette video presente une large gamme. Ce genre de travail est necessaire, et j’espere qu’il aura l’impact qu’il merite. (Il serait interessant que quelqu’un donne suite a cette remarque sur la CNIL, d’ailleurs.)

En bref, la douleur du policier-pere de victime est comprehensible (et pour ceux qui doutent de sa sincerite, Maitre Eolas a retrouve les traces de cette affaire… grandes chances qu’il s’agisse bien d’une victime manipulee a des fins politiques) mais ce qui est souhaite par cet “Institut” est le contraire de notre notion de Justice actuelle.

Un des commentaires (de “Arnaud” si je me souviens bien apres avoir parcouru cette deja longue liste) indique que si le droit donne actuellement raison aux coupables (ce qui n’est d’ailleurs pas vraiment le cas, il suffit de lire les details donnes par Eolas… plutot que de se laisser influencer par l’absence de details de l’IPJ, qu’ils ont tout le loisir de venir contre-argumenter par d’autres details et non par une indignation deplacee tout autant qu’inutile), c’est que le probleme vient justement du droit, et qu’il faut le changer… ce qui est ce que demande l’IPJ au final. Dans l’idee, il n’a pas forcement tort: discuter de la legalite du processus est inutile si ce qu’ils demandent est justement une modification des lois.

Or, l’IPJ ne reclame pas tant des reformes techniques pour plus de justice, mais un changement complet de la notion meme de justice dans notre societe:
- une “justice” qui tient lieu de vengeance, qui soit redevable aux seules victimes;
- une “justice” preventive, qui soit capable d’empecher un acte plutot que d’y apporter reparation (j’aimerais que quelqu’un pense a donner l’adresse d’un bon fabricant de boules de cristal);
- une “justice” qui ignore la presomption d’innocence, qui privilegie la culpabilite de groupe sur la responsabilite individuelle (dix coupables, ca sonne mieux qu’un… on peut imaginer que la victime se sentira dix fois plus vengee… ou pas);
- une “justice” qui nie la citoyennete des accuses, voire meme leur humanite (curieusement, ca correspond assez a la definition de “l’acte de barbarie”);
- une “justice” qui n’a ni n’accorde le moindre espoir de redemption (tres dangereux car c’est justement ce qui tend a radicaliser les comportements des prisonniers);
- une “justice” qui, au final, n’a plus rien de commun avec ce que nous nommons actuellement “justice”.

Curieusement, je doute que beaucoup de “signataires” de ce Pacte comprennent vraiment les implications de ce genre de raisonnement radical (voyez le paradoxe pointe par Me Eolas sur les “etats policiers”). Cela ne signifie pas qu’ils sont “stupides” (contrairement a ce que sous-entendent certains commentaires, cela n’est pas ce que pretend l’auteur du billet), mais qu’ils sont comme la plupart des gens sous-informes sur le sujet du droit (ce n’est pas un tort, juste un fait) et manipules par des mecanismes emotionnels qui se presentent sous l’aspect de la logique (et oui, les sophismes sont souvent plus efficaces que la verite et la reelle logique).

Et pour ceux qui estiment que la racaille est impunie, demandez-vous pourquoi les prisons sont sur-peuplees. ;)

449. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:28 par elhana

Alanboss ?

Et ceux qui y sont et que le voient et le subissent et ne sont pas d’accord avec vous, vous en faites quoi ?

450. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:29 par thomas

Vivement le retour de la peine de mort, il y en a vraiment marre!

451. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:30 par lnk

Vous nous avez manqué aussi, Maître. Merci pour ce billet qui nous fait retrouver l’Eolas de la grande époque. C’est un bonheur de lire des textes qui permettent au lecteur de se sentir plus intelligent. Malheureusement la dictature de l’émotion semble devenue si forte que beaucoup de gens semblent ne plus goûter ce plaisir.

452. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:33 par Eric

“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. Selon une technique qui sera employée tout au long, les faits vous sont cachés pour que votre imagination vole au secours de votre indignation.”

___

5 coups de couteaux dont 2 mortels, et ensuite des coups de pied au mourant couché par terre pour l’achever, ce n’est pas de la barbarie selon vous ? C’est de la filouterie ? Vous êtes l’exemple même de ce qui ne va pas dans la Justice. Honte sur vous.

453. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:34 par BD

Excellente démonstration, un billet à faire tourner aussi efficacement que ce pacte qui envahit les réseaux sociaux.

PS : A quand le bouton pour faire diffuser facilement vos billets sur facebook ?

454. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:34 par FC44

Il y a deux plans : juridique et humain. Sur le plan juridique, le raisonnement est sans faille. mais sur le plan humain, il est abject, et le fait que la Justice permette ce genre de choses (ou à des “jeunes” de passer 50 fois au tribunal) montre que tout est à revoir.
“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”.”
J’ai sauté au plafond en lisant cette ligne. Recevoir un coup de couteau, c’est quoi ? Où placez-vous le niveau de la barbarie ? De même lorsque vous affirmez que les taulards ont le droit de ne pas s’ennuyer en prison. Doit-on plaindre les assassins maintenant alors que des millions de Français galèrent dans la vie de tous les jours ?
Vous êtes le genre de genre de syndiqué de la magistrature qui me répugne. Jusque là j’avais hésité mais après vous avoir lu, j’ai décidé de signer la pétition.

455. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:34 par Gil

Bonjour,
Perdre un enfant est la épouvantable des choses qui puisse arriver à des parents et cette insoutenable douleur ne peut jamais s’éteindre. La logique serait toujours de disparaitre avant ses enfants et la nature va dans ce sens, hors phénomène anormal dont le crime est la représentation la plus sinistre de l’homme. Quand vient s’ajouter à cette affliction un sentiment d’injustice, à cette la souffrance inexprimable, vient s’ajouter une colère absolue et compréhensible. On ne peut qu’avoir de la compassion à la douleur de cette famille doublement atteinte.
La justice de notre pays est largement blâmable et ceux qui ont eu le malheur d’y avoir à faire ne sont jamais ressortis avec le sentiment de plénitude qu’elle devrait procurer. Soit que les faits aient été mal décrits ou mal interprétés. Soit que la magistrature par désinvolture, par intérêts ou par manque de discernement ait mal statué sur les faits et leurs conséquences. Soit que les droits de la défense n’aient été pas ou très mal représentés par des membres du barreau cachant leur désinvolture, voir leur mépris de leur clients par un verbiage ésotérique et soient plus enclins à défendre leur statut personnel et professionnel ainsi que leurs intérêts pécuniaires. Le tout liant les intervenants par la recherche d’intérêts à courts et longs termes dépassant largement le cadre des affaires jugées n’ayant que la vue de ce qui peut leur être profitable. A cela s’ajoute souvent des rapports très ambigus entre les autorités de police et celles de la justice qui rendre encore plus insondables les analyses et les verdicts des affaires. Les instances policières désirant que les affaires soient jugées comme elles l’entendent et les juridiques comme elles le souhaitent. Toutes deux pouvant agir contre une des parties en cause si elles se sentent lésées ou quand l’autre semble remettre en cause leur pouvoir. Elles n’agissent de concert que quand cela peut présenter un avantage réciproque et mieux assoir leurs privilèges respectifs. Rêvons et appelons une justice qui saurait arbitrer sans se préoccuper des origines sociales, ethniques, qui saurait être équitable autant avec le démuni que le nanti et qui ne jugerait jamais selon des préceptes religieux et politiques.
De la politique, il semble en avoir dans cet ‘institut’ duquel émane des relents d’ultime tribord pour parler un langage marin. Les passagers sont certainement de bonne foi et ne désirent qu’aller vers la clarté, la lumière du midi mais le timonier semble vouloir les faire aller loin de leur destination, vers un avenir empli d’occident et de barre ‘à droite toute’. Tout cela ne sent pas l’air marin, mais le cuir de bottes. Utiliser la compassion à des fins politiques, voir extrémistes est passablement abject et méprisable. Ce populisme qui s’appuie sur la commisération d’autrui n’a pas seulement l’odeur, mais le goût de la fange quelle dit combattre. Malgré eux de braves gens emplis de bonnes intentions se retrouvent à servir de faire-valoir à des individus non-scrupuleux, eux, et finissent par servir une cause nauséabonde, souhaitant en défendre une éclatante.
Que le combat de cette famille soit légitime, cela va de soi, mais le média utilisé lui, ne défend pas les mêmes objectifs. Il utilise ce malheur absolu pour faire passer des idées fétides en s’appuyant sur l’humanité et la compassion des autres.

456. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:36 par Saluki

8000 mots = 80 secondes sur Europe 1

457. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:37 par OSSAU-IRATY

RAPPELS /
1-tout mis en examen - même gitan - est présumé innocent ;
2-GS . était mineur au moment des faits ;
3-il n’a jamais été condamné ;
4-il est passible de la cour d’assises des mineurs et peut bénéficier de l’excuse de minorité avec division par 2 de la peine maximale encourue ;
5-en application de l’article 11 de la loi de 45 sur l’enfance délinquante en matière criminelle la détention provisoire des mineurs de + de 16 ans ne peut excéder 2 ans ;

Est -il vraiment scandaleux qu’un mineur , délinquant primaire et présumé innocent , soit libéré à l’issue du delai maximal de déténtion 2ans fixé par la LOI  ?

458. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:38 par Marcel

“car les plaintes classées sans suite sont une invitation à la récidive;”

Genre, comme les plaintes pour subornation de témoin ? Ahem, désolé… :x

459. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:39 par Desmoond

Tyrannie de la raison tu nous auras!
Halte à l’étroitesse rationnelle du positivisme logique que vous incarnez et que vous plussoyez!

460. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:40 par Vianns

@Alicia: propos tenus par une personne qui n’a jamais connu quelqu’un dans sa famille poursuivi en Pénal pour faits graves. Lorsque ce sera le cas, peut-être changerez-vous d’avis.

461. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:40 par alanboss

Elhana ..

et bien, comme les autres victimes, je les plains !!!

462. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:45 par jet

Bonsoir ,
Je viens de vous entendre à la radio et je vous remercie d’avoir apporté des éclaircissement sur ce qui m’avait dés le début paru nauséabond.
je parle évidement de la récupération par L’IPJ et non pas de la douleur de cette famille.

463. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:46 par elhana

Alanboss

C’est gentil de me plaindre, mais seriez-vous assez bienveillant pour admettre que les arguments d’Eolas touchent une victime de faits graves et répétés bien plus que cet étrange pacte, qui m’effraie plus que ce qu’elle dénonce ?

464. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:46 par w250

il y a eu meurtre; un jeune homme a perdu la vie pourquoi toujours vouloir atténuer les faits même si il y a eue manipulation je pense que la justice est trop lente a punir les coupables et trop rapide pour les relâchés combien sortent de prison et combien récidives je pense aussi que vus le nombre de dossiers en cour il serai urgent de former davantage de juristes

465. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:47 par elhana

Alanboss

C’est gentil de me plaindre, mais seriez-vous assez bienveillant pour admettre que les arguments d’Eolas touchent une victime de faits graves et répétés bien plus que cet étrange pacte, qui m’effraie plus que ce qu’elle dénonce ?

466. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:47 par elhana

Alanboss

C’est gentil de me plaindre, mais seriez-vous assez bienveillant pour admettre que les arguments d’Eolas touchent une victime de faits graves et répétés bien plus que cet étrange pacte, qui m’effraie plus que ce qu’il dénonce ?

467. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:48 par MSG

@dam92
“Quand on voit que certain jeunes ont une cinquantaine de faits delictuels a leur actif et qu’ils ne passent jamais par la case prison… Que quand on vol une voiture on ressort sans etre inquiété ou avec une convocation devant le juge!

C’est vrai que c’est choquant… Mais c’est où ? Parce qu’à chaque fois, ce genre d’exemples est sorti (cf. l’homme fantôme arrêté 97 fois), ça a l’air de justifier le fait que la Justice est trop laxiste… mais bizarrement, ça n’a l’air d’exister nulle part à part dans un fantasme extrapolé à partir de reportages TF1…

468. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:48 par Bout de Zen

MERCI, Me Eolas, c’est tout ce que j’espérais en me précipitant ici après avoir visionné la vidéo.
Merci d’avoir passé du temps à analyser l’histoire et à nous fournir ces liens.

J’indique votre billet à www.hoaxbuster.com, mais ce site aura besoin d’un permalien pour pointer vers ici. Pourriez-vous en créer un prochainement ? Merci.

469. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:49 par jimbo

A tous les signataires : mais ouvrez les yeux bon sang !
Vous avez signé un pacte liberticide.
Vous l’avez signé sous le coup de l’émotion.
Pratiquement tout ce qui est dit dans cette vidéo est bidon. BI-DON !
Mais plutôt que d’admettre votre erreur (pas bien grave) vous persistez : “Eolas est un cruel avocat à la solde de sa corporation, il pense que “tout va bien Mme la Marquise”, que rien dans la justice n’a besoin d’être réformé, il aime les assassins et méprise les victimes, il ne tiendrait pas ce discours si c’était son propre fils, gnagnagna…”
Commencez par vous demander pourquoi le père de la victime ment à ce point.
Et arrêtez un peu de croire que les prisons françaises c’est Center Park. On a les prisons les plus pourries du monde occidental, à tel point que les journalistes n’ont même pas le droit d’y entrer. Chapeau bas à ceux qui réussissent leur réinsertion car en prison, tout est fait pour la leur rendre impossible.
Et a Samael513 (N°442) qui souhaite à notre hôte que son fils soit tué : je vous souhaite d’être victime de la “justice” que vous appelez de vos voeux, condamné avant tout jugement sur la base de témoignages.

470. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:51 par Maître As-ole

Maître Eolas nous démontre avec son panache habituel qu’un avocat est avant tout un auxiliaire susceptible de défendre l’indéfendable.

J’ai trouvé votre conclusion particulièrement pitoyable :

Quant à embarquer la mémoire de votre fils mort dans un combat qui ne fut jamais le sien, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur hommage à lui rendre.

Que votre mépris s’abatte sur l’IPJ pour d’évidentes raisons idéologiques (et non juridiques, comme votre billet tente de le faire croire), passe. Mais que vous vous en preniez à un père pleurant son fils disparu, c’est tout bonnement lamentable.

Votre pays, M. Censier, est aussi le mien, et vous n’avez aucune légitimité pour parler en son nom

Et quelle est votre légitimité pour parler au nom de son fils et de définir quel est l’hommage qui lui conviendrait le mieux ?

Il est vrai que votre compassion n’est pas sans limite, et qu’elle est toute entière accaparée par le sort de ces détenus injustement privés d’activité ludique :

Les détenus réclament en effet (entre autres : le racket du cantinage, qui est un véritable scandale, l’absence d’activité sportive, illégale, le défaut d’écoute des prisonnier, qui a conduit à des suicides, tout ça sont des détails) de pouvoir utiliser des consoles de jeux vidéos dans leur cellule. De 9 m², surpeuplée, où ils passent 23h/24 chaque jour. Mais ces consoles ne sont pas offertes par l’administration pénitentiaires, pas plus que les télévisions dans les cellules : elles sont louées au prix fort, comme dans les hôpitaux, d’ailleurs. Je ne doute pas que certains citoyens modèles estimeront que ne pas périr d’ennui et sombrer en dépression est faire un traitement trop doux à des prisonniers.

Ami lecteurs, le racket du cantinage, voilà le véritable scandale !

471. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:53 par lecyr

Le père est l avocat de sa propre cause donc rien d anormal a se qu il utilise des ressorts dramatiques…….a moins que les avocats n utilisent plus lors de leur plaidoirie “enfance malheureuse ;abus d alcool ;immature…etc En attendant je ne regrette pas d avoir signé cette pétition car ce n est pas le but de changer cette affaire mais de faire évoluer les lois dans une bonne direction (enfin dans ce qui me parait pour moi etre une bonne direction)

472. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:55 par Clems

“8000 mots = 80 secondes sur Europe 1”

En 80 secondes on ne peut convaincre personne. L’émotion gagne à tous les coups car elle n’a pas le temps de redescendre. Vous verrez qu’ils finiront dans une émission TV avec Zemmour , Menard, ou Ruquier avec des neuneus de people pour acquiescer.

Je ne suis pas tellement d’accord pour dire que c’est une manipulation politique à la base. Il s’agit d’idées d’extrêmes droite, elles n’ont pas besoin d’un parti pour exister, mais elles pourront ensuite être récupérées pour être représentées.

473. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:55 par Olivier Bonnet

Mais qu’est-ce qu’ils sont cons (et méchants aussi certains) les trolls de l’IPJ ! Welcome to fachosphère…

474. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:55 par Gilbert

Pauvre con.

475. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:56 par La frite de chez Antoine

C’est dommage que le pacte ne pose pas le problème principal de la justice Française, le manque de prisons.

Les peines ne sont pas trop légères, elles sont juste trop peu appliquée, en grande partie à cause de la surpopulation carcérale. Le présidant gracie à tour de bras à cause de cette surpopulation carcérale. En Belgique, les peines de moins de 2 ans ferme ne sont pas appliquée. Pendant que l’on maintient en détention préventive des clandestins pour des délit mineur.

Il ne faut pas avoir peur de le dire, construisons des prisons, tant pour effectuer les peines que pour pouvoir avoir de vrai politiques de réinsertion, et pas juste des endroit où on entasse le plus de gens possible en les occupant d’une PS3. Tant que ce ne sera pas fait, on peut augmenter les peines autant qu’on veut, on ne sera pas plus répressif qu’avant.

Parallèlement, on pourra aussi construire un centre fermé pour clandestins ayant commis un délit mineur, pour les expulser plutôt que de les envoyer 6 mois en prison en attente d’un procès dont le verdict sera “condamné à la durée de la préventive, suivant”. La politique d’immigration et la politique criminelle n’ont pas à interféré.

476. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:56 par alanboss

Elhana,

Je plains les victimes et vous si vous en faîtes partie. Pour mon premier commentaire, je veux juste expliquer que ce pacte et ses revendications représentent exactement ma vision d’une justice “juste”. Et maintenant, je connais maintenant suffisamment les avocats et leurs méthodes pour parler comme je le fais. Je ne crois pas que Maître Eolas puisse donner des leçons en matière de “récupération”; les avocats savent très bien parler devant un tribunal, sur un blog et devant les caméras. Pour finir, trouvez vous que tous les arguments du pacte soit “obsolètes”, sincèrement ???

477. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:56 par La frite de chez Antoine

C’est dommage que le pacte ne pose pas le problème principal de la justice Française, le manque de prisons.

Les peines ne sont pas trop légères, elles sont juste trop peu appliquée, en grande partie à cause de la surpopulation carcérale. Le présidant gracie à tour de bras à cause de cette surpopulation carcérale. En Belgique, les peines de moins de 2 ans ferme ne sont pas appliquée. Pendant que l’on maintient en détention préventive des clandestins pour des délit mineur.

Il ne faut pas avoir peur de le dire, construisons des prisons, tant pour effectuer les peines que pour pouvoir avoir de vrai politiques de réinsertion, et pas juste des endroit où on entasse le plus de gens possible en les occupant d’une PS3. Tant que ce ne sera pas fait, on peut augmenter les peines autant qu’on veut, on ne sera pas plus répressif qu’avant.

Parallèlement, on pourra aussi construire un centre fermé pour clandestins ayant commis un délit mineur, pour les expulser plutôt que de les envoyer 6 mois en prison en attente d’un procès dont le verdict sera “condamné à la durée de la préventive, suivant”. La politique d’immigration et la politique criminelle n’ont pas à interféré.

478. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:57 par Laurent

Vous nous avez manqué Maître.

479. Le lundi 14 novembre 2011 à 20:58 par alanboss

La réponse est là, La Frite

Mais veut on vraiment s’en donner les moyens ?

480. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:02 par derty

Et voilà, je ne vous dis pas bravo cher maître, vous n’avez pas pensé aux milliards d’êtres humains qui souffrent de par le monde dont la seule évocation suffit à vouloir, par souci d’humanité (ou devrais-je écrire Humanité ? encore une belle demoiselle que je ne connais pas, by bigre !) une punition exemplaire pour tous les gens suspects. Et puis, pourquoi s’enquiquiner avec le Droit avec son jargon auquel les planteurs de patates n’y comprennent rien, si c’est pas pour nous entourlouper, ça, hein ?
Fernand Raynaud disait ” Lorsque quelqu’un s’exprime et que l’on ne comprend pas ce qu’il dit, c’est qu’il est bête, et moi, je peux pas être bête, j’suis douanier.”

C’est pourquoi je vais apposer ma signature à la pétition, juste pour vous embêter, Mr Eolas, comme tous les Mesdames et Messieurs Gentil de France. (nan, j’déconne là).

481. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:03 par alanboss

Jimbo,

t’es sérieux quant tu parles de prisons pourries en France ???

482. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:04 par Artémis

Bonsoir,

Je suis ravie de voir une analyse de texte, ainsi que des informations sur l’institution pour la justice. Personnellement je n’ai pas signé la pétition car mon premier réflexe après avoir vu la vidéo a été de me renseigner à propos de l’IPJ. J’ai trouvé honteuse la manière dont l’association en question utilise un évènement tragique pour promouvoir ses propres desseins.

Néanmoins, la grande majorité des personnes de mon entourage ont signé la pétition. Pourquoi? Parce qu’elles connaissaient Jérémy et ont du mal à comprendre cette histoire de “vice de forme”. Elles sont en colère parce que le motif d’inculpation (ITT + de 8 jours) est vraiment faible puisqu’il est décédé (même si cela est dû à l’annulation des aveux).

Il est évident que ces personnes se sont laissées abusées. Elles ont signé ce pacte en pensant à cette affaire qui, peut être (je ne suis pas au fait de tous les éléments), ne s’est pas déroulée correctement. Seulement il ne s’agit pas de Jérémy, signer ce pacte donne du crédit à une idéologie, une association dont il n’est nullement question dans la vidéo (on ne sait d’où elle sort, pourquoi la famille Censier a rejoint celle-ci plutôt qu’une autre etc…).

Je vous remercie donc, de nous permettre de prendre de la distance avec cette affaire et surtout d’apporter des éléments d’analyse sur ce texte écrit par l’IPJ. Il ne s’agit pas de justifier des actes de violences, ni relativiser un homicide mais simplement de mettre en garde les citoyens envers une association qui manipule l’opinion en partant d’un cas qui est touchant. Car à partir de là, il est bien facile de faire voter une pétition car nous ne sommes émotionnellement pas ou plus neutre. C’est très habile!

483. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:06 par Camille

Merci. Article fondamental. Il m’est souvent arrivé de pester contre la justice. Notamment quand j’ai appris que Breivik risquait 20 ans de prison ou quelque chose comme ça. Mais votre billet ne fait pas qu’élucider un cas de propagande, il explique ce qu’est la justice de manière limpide, éclairante. J’espère que les gens comme vous existeront encore dans 100 ans. Merci.

484. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:09 par jimbo

@alanboss : disons que “pourrie” est un euphémisme. Renseigne-toi sur les rapports d’Amnesty international.

C’est dommage que le pacte ne pose pas le problème principal de la prison en général : ça ne sert à rien d’autre qu’à transformer un délinquant en criminel.

485. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:09 par jimbo

@alanboss : disons que “pourrie” est un euphémisme. Renseigne-toi sur les rapports d’Amnesty international.

C’est dommage que le pacte ne pose pas le problème principal de la prison en général : ça ne sert à rien d’autre qu’à transformer un délinquant en criminel.

486. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:09 par L*R

Cher maitre, je suis surpris de la teneur de certains de vos arguments. Par exemple, vous déniez le caractère “barbare” que le père donne à cette agression en lui opposant le rapport du médecin légiste.
Durant votre carrière, combien de rapport de légiste avez vous vu mentionnant le terme de “barbare” par rapport à des blessures ?

487. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:09 par Guillaume

Cool ! Moi qui m’évertue de commentaires en commentaires sur FB à expliquer le caractère populiste forcené de ce pacte je pourrais maintenant faire un lien vers votre article ! ( fiouuu c’est que j’étais épuisé à trouver des arguments a force ^^)
merci !
Petite question : vous écrivez, en haut à gauche de l’écran, un petit texte au sujet de votre blog parlant de client comme de logiciel “libre”. Juste en dessous, un copyright sur vos articles. Pourquoi ne pas les mettre en licence Creative commons avec paternité pour rester dans la même veine que le premier paragraphe ?

488. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:11 par Carnaval

Bien le bonjour maître ! Ou bonsoir cela dépend ! Quel plaisir de vous lire après tant d’absence. Pour parachever votre démonstration je peux vous suggérer d’expliquer aux néophytes le rôle de la peine : certes une fonction retributive, mais aussi une fonction d’amendement et surtout de réhabilitation.

489. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:11 par gessica

Maitre EOLAS est comme les Politiques, il a les idées de ses intérêts ou plutôt de ses clients. Que de braves Français ayant ras le bol de se faire agresser dans cet ancien beau pays qu’est la France devenue le paradis des racailles, cela le choque.
Ces gens là préféreront toujours le Droit à la Justice et l’idéologie à la vie. Jusqu’au jour ou leur petite fille se fait agresser et c’est là qu’on les voit alors hurler avec les loups.

490. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:13 par Greend

Donc si j’ai bien compris, des sous-êtres ont assassiné un jeune de 19 ans gratuitement.
Faits exagérés ou non, prison à vie ou non, moi je pense qu’ils ne méritent que se qu’ils se permettent d’infliger
—> Une mort lente et douloureuse
De même pour tous ceux qui le méritent.

491. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:15 par Alicia

@ thomas n°21
Cela m’étonne que tu n’ai pas répondu à son commentaire : “Désolé, je me suis arrêté au mot “rien”, votre commentaire était trop chiant.”
Si il c’était vraiment arrêter au mot rien il n’aurais même par répondu car il n’aurait pas su ce qu’il y avait dedans.

Monsieur Eolas je ne vous appellerai pas maître car j’ai de plus en plus de mal à croire que vous êtes avocat au vu de vos commentaires sans impartialité et un peu enfantin je dois dire!!! Je vais me renseigner contrairement a beaucoup qui ne vous on certainement cru que parce que vous avez rajouté maître devant votre nom. Sachez que tout le monde peut le faire!!!

492. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:15 par alanboss

jimbo

comme tu voudras !

rapport d’Amnesty International, alors là …..

moi, je te le répète (je l’ai dis plus haut)

je suis flic et j’en ai marre de dire aux victimes que la justice “va faire son travail” alors que je sais moi même que je ne fais que les réconforter.

J’ai encore plus honte quant je croise les victimes quelques temps plus tard qui me disent qu’elles ne viendront plus jamais déposer plainte (pour des classements sans suite) !!!

Alors les détenus, surtout en France, excuses moi, mais je ne suis pas là de les plaindre !!!

493. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:15 par anthony

Vous me faites penser à mes collègues et c’est pas un compliment.
Je suis cheminot et certains (comme vous ils défendent le système qui les emploie) défendent becs et ongles la Sncf malgré toutes ses imperfections et pourtant elles sont très nombreuses…
La justice c’est pareil visiblement y’a pas mal de choses à revoir.

Vous nous démontrez que la justice a eu raison de libérer le meurtrier présumé si on s’en tient à la loi pour un problème de délai visiblement. Donc si je résume vous nous dites que des gens comme vous on fait une connerie, non ? le problème premier vient donc d’une erreur de la justice, elle n’a pas respecté les délais… donc après vous pouvez nous démontrer tout ce que vous voulez mais le mec aurait dû rester en taule si vos collègues avaient fait leur boulot correctement en amont.

Ensuite vous avez l’air d’expliquer que la manière dont le jeune est mort ne relève pas d’une barbarie inimaginable… je pense qu’à force d’être dans ce milieu vous avez vu pire, honnêtement c’est quand même limite comme procédé pour appuyer vos arguments.
Enfin si les gens signent ce pacte ce n’est pas que par rapport à cette histoire, ce qui horrifie les gens c’est la clémence des juges envers les meurtriers, les violeurs etc… avec toutes ces remises de peine on se demande si la justice veut encore protéger la société.

494. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:16 par chocolatmenthe

Monsieur,
Je n’ai pas tout lu votre commentaire car dès les premieres lignes, j ai compris que vous etes un odieux personnage !!
Je ne vous souhaite pas de connaitre pareille aventure, mais si cela devait vous arriver un jour, je pense que vous reagiriez differement!
Vous m’écoeurez !!!
Vous parlez de manip, et vous, vous n essayer pas de manipuler les autres ?
Un jeune homme a été tué, le coupable est connu et vous trouvez normal qu’il soit impuni ??
Drole de justice que la votre.
Vous me donnez envie de signer cette petition mille fois , car helas cette histoire n’en est qu’une parmi tant d’autres !!!

495. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:16 par elhana

Tous ? Non. Mais mettre tout le monde dans le même panier c’est injuste. Les avocats, tous des vendus ? Mince, et moi qui veux le devenir, façon Eolas (en moins “méprisant” tout de même) ?

Pour les arguments, pourriez-vous repêcher mon premier commentaire sur ce fil, déjà ? Pour un point plus détaillé et une discussion sereine, je préfèrerais le faire par mail, si ça ne vous ennuie pas ? Je mets cette fois en lien dans mon pseudo mon blog, où vous pourrez trouver comment me joindre.

496. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:17 par serguei

je reconnais que j’ai lu une partie des commentaires postés ici, à l’exception de l’exposé de situation faite par Mr l’avocat.

un point me fait bondir à l’exposé de certains posts (je ne vais pas tous les citer, car il y en a une foultitude) : c’est que la famille de la victime est en passe de devenir coupable, alors que rien ne l’y prédisposait (merci maitres (j’insiste sur le fait de ne pas mettre de majuscule à votre titre ou distinction) et autres lecteurs de ce blog) ; elle a juste saisi la Justice, la vraie, pour faire la lumière sur cette affaire et priver de leurs libertés l’assassin et ses acolytes.
certes, c’est une émotion, mais là aussi, c’est un fait.

mon opinion, comme celle de beaucoup de Français, c’est que la justice n’est plus rendue vraiment par les juges (qui jugent par rapport au Droit, et non par rapport aux faits), mais par des femmes et des hommes plus intéressés par leur(s) compte(s) en banque (ou la piscine qu’ils se font construire) que véritablement les intérêts des (familles de) victimes.

ce n’est pourtant pas l’esprit de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen (préambule et articles IV et V, à relire par mesdames et messieurs les avocats)…
quel dommage !

merci d’avoir pris le temps de me lire.
pour ma part, je ne viendrais plus vous lire.
bonsoir.

497. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:18 par Oliv

Battez vous contre IPJ mais laissez la famille Censier en paix, et surtout ne défendez pas la façon dont l’affaire a été traitée par la justice, c’est “indéfendable”.
En vous attaquant au contenu de la vidéo vous vous décrédibilisez vous même Mr Eolas, élevez le débat et demandez vous pourquoi une telle vidéo fait mouche (1 million de signataires et ca monte tous les jours).et dire que les gens ne comprennent rien c’est nier le débat en baissant les bras. parlez simplement ces gens vous comprendront.
Je sais pertinemment que vous vous dites que vous n’avez pas de leçon a recevoir, mais le nombre de signataire grandissant vous en donne une tous les jours un petit peu plus difficile a avaler a chaque fois que vous vérifiez le nombre de personne adhérent a ce discours.

498. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:19 par Heimdall

Je m’épargnerais un long commentaire, je vous dirais simplement que vous me débectez au plus haut point monsieur.

499. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:19 par Baby lawyer

On inspire… on expire : merci maître, je commençais à suffoquer en regardant cette vidéo. Je l’attendais comme le messie ce billet… C’est justement la douleur du père qui rend le procédé de récupération de cette association, qui se rêve institution, particulièrement ignoble…

Maître, vous m’avez transmis cette passion pour le pénal avant même que je commence mon droit. N’ayez crainte -mais je ne vous apprends sûrement rien- la relève est assurée.

Maître Eolas 1 - 0 IPJ

500. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:20 par Somberlord

Bonjour,

Je n’ai pas lu la totalité des commentaires, je me suis même arrêté aux premiers. J’ai trouvé l’article très intéressant, et je regrette de m’être fait avoir signant ce “pacte”. Bon, ça m’arrive pas souvent tant pis.

Je tenais cependant à noter une légère erreur d’inattention lors de l’écriture de l’article :

Heureusement pour vous et moi, les décisions de la Cour de cassation sont publiées. J’ai donc pu retrouver l’arrêt concerné (Crim. 14 septembre 2011, pourvoi n°11-84937), ce qui n’a pas été commode puisque et arrêt est non pas du 16 mais du 14 septembre 2011.

J’aurai plutôt dit : puisque cet arrêt n’est non pas.

Voilà, c’est juste que j’ai mis un moment à comprendre la phrase lors de la lecture.

501. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:26 par Gilbert

C’est un “maître” au sens SM du terme vu qu’il a l’air de prendre plaisir à en rajouter une couche à la douleur de la famille.
Sinon, plus simplement, c’est juste un p’tit baveux de plus qui cherche à se faire sa pub.
Le réveil face à la réalité sera brutal en mai 2012, camarade !

502. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:26 par Easylife

Merci pour tous ces renseignements, je ne m’y connais pas du tout dans ce domaine.
Il en faudrait beaucoup plus des personnes comme vous!

503. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:29 par Anti-Eolas

Le plus significatif : silence radio de “l’avocat” Eolas …
Serait-il honteux ?
Que représente t’il d’ailleurs La Nation ??
Quel drame.

504. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:30 par Alicia

Je dois dire que je comprend mieux votre point de vu. Vous êtes prosarkozyste et un de ses amis voila pour quoi on a affaire à un argumentaire typiquement orientée UMP. Ce qui montre que vous n’êtes absolument pas impartial!!!!

De plus c’est bien ce que je disais vous vous êtes inventé un nom devant lequel vous avez ajouté un Me.
Moi aussi je peut jouer sur les mots et dire que vous n’êtes pas avocat mais que Me Christian Pelletier l’ai. Je ne prendrai donc pas vos argumentaires au sérieux tant que vous les passerez sous un faux pseudonyme.

505. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:31 par Holmes

° L’insupportable voix du pathos - la musique, le son même de l’époque - sert de structures gonflables - et dégonflables - aux médias.°

“Au ballon le mieux soufflé il ne faut qu’un coup d’épingle” *  : Ce billet d’Eolas - Attention manip. : ” le pacte 2012” de ” l’Institut pour la Justice.”

* fi-Caron

506. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:33 par Publiciste anonyme

Bien vu maitre, je suis ravi que vous décortiquiez ce brûlot réac’ de l’IPJ. Je suis affligé depuis la semaine dernière, après m’être rendu compte que bon nombre d’étudiants en droit de ma fac tombent dans le panneau par dizaines, et ce même en troisième année!! Quand je lis un billet comme ça je retrouve la foi!

Cordialement.

507. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:37 par Illuminati

Ne signez surtout pas !!!!! Ceci est manipulation totale !! En effet, la vérité est que le jeune homme a trébuché lors d’un barbecue et est tombé sur un mec qui tenait un couteau ! Ce n’est qu’un accident !

Et c’est Marine Le Pen qui a enregistré Monsieur Censier !

Nan mais sérieusement… Faut vous lire ! “ah ouf heureusement que j’ai pas signé” bah oui heureusement hein, vous être trop des génies ! Attends ce pact maléfique pour faible d’esprit faut pas pousser. C’est totale manipulation, c’est pas comme s’il expliquait toutes les réformes voulues.

Ils ont juste mis un vidéo émotion et vous disent à la fin :”SIGNEZ” !

Vous êtes d’un ridicule… Faut pas sortir de ST Cyr pour savoir que la Justice actuelle est trop laxiste.

Des histoire terribles comme celle de Monsieur Censier il y en a des tas. En signant ce pact, on souhaite réformer la justice, la rendre plus stricte ! Alors qu’il y ait eu 5 assassins ou 22 dans l’histoire Censier, c’est pas le problème et même sans la vidéo j’aurais signé.

Faut-il vraiment que ca vous arrive personnellement pour que vous vous rendiez compte de l’etat actuel des choses ?

Mais nan il faut écouter Maitre Je sais tout, je vous prend de haut, je dénonce la supercherie, je suis le plus intelligent !

Avec des gens comme ça, on est pas pret de changer… Mais c’est pas grave tout va très bien en France, RAS.

Ne signez rien ne bougez pas, tout ira bien, ouf l’élite de la France réunies dans 90 % des commentaires n’a pas signé. On dormira mieux cette nuit les guignols !

508. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:38 par jimbo

@alanboss : Non pas “comme je veux” : c’est un fait, il vaut mieux aujourd’hui être prisonnier en Turquie qu’en France.
Et c’est un policier désabusé comme toi qui m’a remis le document m’indiquant que mon agresseur (connu des services évidemment) ne serait pas poursuivi. Y a pas à avoir honte en tant que policier, je comprends que ta détresse morale rejoigne celle des victimes.

La question est de savoir ce qu’on espère obtenir en mettant des mecs en taule dans les conditions actuelles. Parce que si on espère qu’il ressortiront en ayant “compris la leçon”, c’est raté. La prison d’aujourd’hui plonge le nouveau détenu dans une loi de la jungle qui le rendra plus dur, plus violent, et qui ne le laissera pas indemne psychologiquement. Bien souvent à leur sortie, on trouve des mecs bien plus dangereux et haineux qu’à leur entrée. Pendant leur séjour, les plus endurcis auront pris soin de se constituer un bon carnet d’adresses de malfrats en tous genres. La prison soude les criminels entre eux, transforme les voleurs d’autoradios en dealers de blanche, et fabrique les mafias de demain. Super système : il en faut plus, plus de places, plus de condamnations, plus longues !

509. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:39 par Ysabeau

Vous aussi vous m’avez manqué, pour le reste… je préfère un discours argumenté, précis et référencé à quelque chose qui ne fait appel qu’aux tripes.

La justice a été faite pour ça : éviter que les désirs de vengeance, totalement improductifs, ne produisent encore plus de dégâts totalement incontrôlable.

En tous cas le pacte bidule a fait venir, à ce qu’il semble, ses ouailles qui n’ont pas, à l’évidence, même essayé de comprendre ce que vous écrivez pourtant clairement.

Pour ceux qui, comme Fantomette, regrettent leur signature, écrivez au site en leur rappelant la loi qui leur fait obligation de mentionner un droit de retrait des informations et ce qu’il est prévu d’en faire. Vous devriez pouvoir trouver les références très facilement sur le net.

510. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:43 par Vianns

@499: pas 1 million, mais 600 000.
Et parmi tous ces signataires, combien qui n’ont aucune idée dont le système Pénal fonctionne ? Combien se laissent guider par leur Passion plutôt que par leur Raison (comme Me Eolas le soulève si bien) ?
Un monde passionné serait triste à voir, je lui préfère largement un monde raisonné.
Entre une personne qui prend le temps d’expliquer son discours, de l’argumenter et d’afficher ses sources (fiables), et des centaines de milliers de moutons, la plupart trouvés sur Facebook (ça donne déjà une idée du type de personnes touchées par cette vidéo) et sûrement auteurs de nombreux commentaires agressif sur ce blog, je préfère largement me fier à la première personne.

“Battez-vous contre l’IPJ mais laissez la famille Censier en paix.”

Appliquez donc vous-même vos recommandations, avant de les partager.

511. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:43 par Alicia

@Vianns
Peut-être mais j’aime à me renseigner (presse, documentaires, web …) et je sais comment cela fonctionne pour avoir mon ami dans la gendarmerie qui font parti des personnes les mieux placés pour savoir comment ca se passe.
Effectivement je n’ai jamais eu de personne de ma famille poursuivi en pénal. J’aime a penser que je viens d’une famille honnête.

512. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:43 par Maître Capello

Bonsoir,

Un profond et sincère merci pour ce billet étincelant de clarté et de vérité.

Malheureusement un trop grand nombre de gens se laissent bercé par certains discours, c’est le pouvoir des médias, d’ailleurs le fait que le message soit audio avec une photo figée n’est pas anodin, cela sert le tissu mensonger que l’on tente de nous faire avaler. En effet, de nombreuses études ont pu démontrer que notre cerveau était en phase de sommeil partiel lorsque l’on fixe une image diffusée sur un écran tout en écoutant un message audio auquel l’on accorde une grande attention.

@Somberlord : la syntaxe est juste

513. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:47 par langevint

Merci pour ces explications, avant de partager ce”pacte2012” , je cherchais des détails sur tout ça.
Bien content d’être tombé sur votre blog, je le transfère à ceux qui parlent de ce pacte afin que chacun puisse se faire un avis et pour que personne ne donnent ses coordonnées sans savoir à qui et pourquoi…

514. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:49 par Clems

De toute façon les pétitions… Vous savez ce que l’on compte avec de manière certaine. Suffit de taper pétition sur google pour trouver.
Il faut les laisser brasser du vent et se préparer à ouvrir bien grand la poubelle.

515. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:51 par Just passing by

Une analyse assez intéressante. Je remercie Maître Eolas de nous l’avoir communiquer.

Cependant, si j’apprécie la démarche juridique et les faits apportés qui nous permettent de mieux analyser la chose, je déplore parfois, Maître, votre ton ironique, votre dérision à l’égard de l’IPJ (et indirectement à l’égard de M.Joël Censier). Je comprends votre position ainsi que ce que vous cherchez à dénoncer (et je suis pour ma part d’accord avec l’ensemble de votre analyse), mais peut être que votre analyse susciterait moins de réactions violentes sans ces “petites piques” (bien qu’il est tout à fait possible que, dans le cas où vous vous seriez passé de ce que j’appelle, d’un point de vue personnel, des “piques”, certains vous auraient pour le coup reproché une certaine froideur et un trop grand détachement). D’un autre côté, face à un tel discours orienté et présenté sous cette forme, regorgeant d’approximations mensongères (quand il ne s’agit pas de mensonges tout court, qu’il s’agisse de mensonges directs ou par omission), difficile de rester de marbre lorsque l’on révèle ces machinations (qui discréditent donc directement le message de M.Censier et l’IPJ une fois qu’elles sont révélées).

Le passage sur la barbarie inimaginable fait également beaucoup parlé de lui, mais à ce sujet, Maître Eolas n’a fait que relever que le message de M.Censier ne citer pas les faits, laissant ainsi à notre imaginaire la possibilité d’envisager les scénarii les plus monstrueux. Le Maître a simplement rétabli une vérité : des coups de couteaux ne sont pas, aux yeux de la justice, des actes assimilables à de la barbarie. Maître Eolas ici présent ne fait pas part (ou sinon, il me faudrait relire son texte) de son sentiment personnel quant à la manière dont il perçoit lui-même ces actes. La loi a simplement une classification et une graduation bien précise des différents actes pouvant être commis, suivant leur gravité et leur ampleur (ce qui permet, en autres, de faire la distinction entre une attaque à l’arme blanche et un acte de torture, acte autrement plus grave à titre de comparaison - je ne me risquerais cependant pas à faire des analyses poussées de la chose ici, il me faudrait reprendre mon code pénal, et en toute honnêteté il ne s’agit pas de mon domaine, je ne voudrais pas dire de bêtises et/ou induire des personnes en erreur). Le terme de “barbarie inimaginable” n’a rien de juridique en l’espèce, et le Maître parle de cette définition et des actes en question en sa qualité de juriste, en s’attachant aux faits, rien qu’aux faits, ni plus ni moins.

Quant à la façon dont cette affaire a été administré… Je crois qu’il vaut mieux se passer de tout commentaires.

En tout cas, je vous remercie de m’avoir appris quelle était exactement l’ampleur du problème de surpopulation carcérale. Il s’agit là de chiffres pour le moins intéressants, qui peuvent en partie expliquer certains problèmes, mais en partie seulement : je ne dis pas que la construction de nouvelles prisons pourraient tout régler, mais peut être cela permettrait une meilleure administration de la justice, et de meilleures conditions de vie des détenus (je serais d’ailleurs curieux de savoir combien de nouvelles prisons seraient nécessaires afin de régler la surpopulation actuelle - bien qu’il y a fort à parier que ces nouvelles prisons se rempliraient vite et que la situation antérieure refasse rapidement surface).
Dans tous les cas, au regard de cette situation et sachant que la France a l’un des budgets consacré à la justice les plus faibles d’Europe (Source en autres ici), je me demande quelles seront les conséquences à moyen et long terme de cette situation…

516. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:53 par Anti-Eolas

Edifiant !

Petits extraits de son site, à l’Eolas (Eole, le maître et le régisseur des vents ? Mais ce mec ne pouvait vraiment pas trouver mieux comme pseudo !!!!! D’abord, est-il vraiment avocat ? J’espère que non pour la profession …) :

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Faut oser !!

Ensuite, mentions légales : Le Journal d’un avocat est un service (??) de communication au public en ligne édité à titre non professionnel : les deux derniers mots sont clairs !

Ensuite : Conformément à la loi, mes éléments d’identification personnelle lui ont été communiqués, donc nous on ne peut pas savoir qui il est ?? Mais c’est conforme à la loi, la lâcheté aussi d’ailleurs.

Je m’arrête là, c’est trop lamentable.

517. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:55 par Confrère n°2

Je partage complètement votre analyse sur le fond : Cette vidéo est une tentative indigne de jeter l’opprobre sur le travail de la justice par l’instrumentalisation de la détresse du père d’une victime d’un fait divers.

La démarche que vous entreprenez consistant à détricoter toutes les erreurs de droit et faux procès adressés à la justice est donc louable.

Mais sur la forme, votre discours est prétentieux et se trompe complètement de cible. Comment peut-on vouloir au père d’un enfant décédé des suites d’une agression qui est confronté aux subtilités de la procédure que vous rappelez?

C’est l’IPJ qui en fait fi et dicte à son cobaye un texte bourré d’approximations pour produire sa bouillie populiste qui mérite tout votre mépris, pas le père confronté à l’impossibilité d’assouvir son naturel désir de voir la mort de son fils “vengée” par la justice.

En résumé, 10/10 pour le droit mais 0/10 en psychologie.

518. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:55 par alanboss

Jimbo

ceci sera mon dernier post

J’ai 42 ans et je ne te dis pas mon âge pour paraitre vieux combattants avec ses discours rabats joie

Mais voilà, tu mes dis que les prisons forgent les criminels (en substance)

Moi je t’invite à venir dans mon bureau lorsque je prends une garde à vue pour un homme qui n’est pas encore allé en prison. Que pourras tu me dire quant le mec nous dira : “toi, et ta justice, je vous enc…; vous savez comme moi que je risque rien”

Ensuite, il nous sourira et nous dira : “terminez vite votre pv que je rentre chez moi”

eh oui, c’est mon quotidien de policier désabusé qui remet aux victimes les “documents” qui, je te le rappelle, sont des décisions de justice

519. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:56 par Grutz

Comme vous dites, chacun son job. Je vous laisse faire le vôtre sur cette pauvre mouche.
Trop classe. Vraiment :D.

Sérieux, ce qui m’fait peur, c’est pas qu’il y ait des connards pour fonder un truc tel que l’IPJ, c’est qu’autant de cons puissent se laisser baiser… J’veux dire, le mec il l’a lu une centaine de fois son texte, ça s’entend à sa diction, et… il se met à renifler comme s’il allait pleurer ? Faut arrêter de se foutre de notre gueule.

Pis ce qui fait aussi peur, c’est les commentaires de trous du cul type “nan on a pas le droit de se moquer de quelqu’un qui a souffert, même si c’est un enfoiré (merde, j’vais être poursuivi ?) s’il essaie de baiser la gueule de ses compatriotes”.

En tout cas, merci pour ce billet (j’connaissais pas ce blog), les p’tites vannes glissées ici et là m’auront bien fait marrer. Au même titre que les commentaires des rageux, d’ailleurs.

520. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:56 par Berezech

Maître, par cette démonstration rigoureuse, vous faites honneur à la Raison.

Je suis stupéfait par le pouvoir de ce tissu de propagande sur nos concitoyens et l’aveuglément haineux qu’ils déploient sur vos commentaires à nier ou à ne pas comprendre la complexité de la réalité et la planche savonneuse sur laquelle on veut les entraîner. Mais je me sens maintenant mieux armé pour convaincre ceux qui ont encore la faculté de raisonner.

Merci.

521. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:57 par Publiciste anonyme

@ Alicia:

S’il suffisait d’être honnête pour éviter toute poursuite…

Et concernant votre post précédent: “Je dois dire que je comprend mieux votre point de vu. Vous êtes prosarkozyste et un de ses amis voila pour quoi on a affaire à un argumentaire typiquement orientée UMP. Ce qui montre que vous n’êtes absolument pas impartial!!!!”

Déjeuner avec le Président alors qu’il tient un des blogs les plus lus de France n’implique pas nécessairement qu’ils soient amis. Défendre l’indépendance des magistrats, fustiger le manque de moyens, c’est un “argumentaire” tellement pro sarkozyste, de même que dénoncer le tout répressif, il est vrai.

Merci pour cet éclairage à l’aide d’un “argumentaire” éblouissant.

522. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:57 par jimbo

@Anti-Eolas ”(…) Je m’arrête là, c’est trop lamentable.”
Oui oui arrête là, c’est effectivement lamentable.

523. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:58 par Alicia

@518
Malheureusement j’ai vérifié et il est vraiment avocat!!
C’est une honte d’avoir ce genre de personne pour nous défendent de nos jours on donne le diplôme à n’importe qui!!
il se croit vraiment plus fort que tout le monde et nous prend de haut et c’est le genre de truc qui m’énerve.

524. Le lundi 14 novembre 2011 à 21:59 par ronan

Excellent article.

525. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:01 par Iskendor

Je n’ai lu que quelques commentaires et je n’ai que deux commentaires à faire :

- je ne suis pas juriste et je viens ici pour lire ce qu’un juriste a à dire sur un sujet donné. Je prends donc la peine de lire la totalité de chaque écrit (euuhh, sauf ceux sur la coupe du monde parce que ch’uis pas un rugbyeux - ni un footeux d’ailleurs) et d’en comprendre la logique. A ce titre je pense que ceux qui ne viennent que pour couiner sur le laxisme de la justice ne sont pas à leur place : il y a le blog de TF1 pour ça.

- les mêmes que cités au paragraphe précédent insultent quasiment le maître de séant parce qu’il trouve que 5 coups de couteau, ce n’est pas de la barbarie. Petite explication personnelle : Les 5 coups de couteaux ont été donné en quelques secondes, celui qui a transpercé la boîte crânienne a probablement tué la victime sur le coup qui n’a donc pas eu le temps de souffrir. Les coups donnés au sol l’ont été sur un mort. Les biens pensants devraient comparer le meurtre du jeune homme à ça :
“L’autopsie réalisée le 14 février à l’hôpital d’Évry (Essonne) a révélé des « brûlures » sur 80 % du corps, de multiples « hématomes et contusions », « une plaie à la joue » faite au cutter et « deux plaies à l’arme blanche sous la gorge ». Mais le médecin légiste conclut : « Aucun des coups n’est mortel. » C’est l’ensemble des violences et tortures subies pendant trois semaines qui ont causé la mort.. (source wikipedia, meurtre d’Ilan Halimi)
3 semaines pour mourir, comparés à quelques secondes… Le qualification de barbarie est une qualification juridique qui présuppose des tortures et la volonté de faire souffrir la victime. Tel n’est pas le cas ici…

526. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:02 par FC44

“Et parmi tous ces signataires, combien qui n’ont aucune idée dont le système Pénal fonctionne ? Combien se laissent guider par leur Passion plutôt que par leur Raison (comme Me Eolas le soulève si bien) ?
Un monde passionné serait triste à voir, je lui préfère largement un monde raisonné.”
> Quand je lis le papier de maître Éolienne, je pense le contraire. Je préfère un monde de compassion, voire des gens ayant des “tripes”, qu’un monde remplis de personne n’ayant pas plus de sentiments qu’un bout de bois (comme l’auteur de ce billet).

527. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:02 par Alicia

@523 Publiciste anonyme
S’il n’y avait que le déjeuner avec le Président je comprendrais votre remarque mais apparemment il aurait eu comme assistant un autre Sarkozy prénommé Jean!!!^^

528. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:06 par Oliv

@512 Vianns: la famille je la laisse en paix, je ne commente pas les circonstances de ce drame contrairement a l’auteur.
1 million de “like” facebook…les 1 million de signatures c’est pour cette semaine sans doute, et ce sont des chiffres rien de plus. Je ne l’ai pas signé car ce n’est pas mon métier, je constate simplement que les discussions sont plutôt passionnées et passionnantes.
On a un débat.
Vous critiquez les signataires en critiquant leurs origines : des gens bien sont sur facebook, je vous assure. Mais c’est plus simple de couper court au débat comme cela.
“je préfère largement me fier à la première personne.”…ça c’est une attitude de mouton. Faites vous votre propre opinion, je suis personnellement persuadé que la bonne analyse de ce cas n’est ni d’un coté ni de l’autre…je continue de chercher en tout cas.

529. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:07 par jimbo

@alanboss
Soyons clair, je n’ai aucun problème ni avec ton âge ni avec le fait que tu relates ta douloureuse expérience. Je ne la remets pas en question, d’ailleurs.
Mais si tu es persuadé que les gars que tu as dans ton bureau sont de toutes façons foutus d’avance, et ce, quoi qu’il puisse leur arriver par la suite, pourquoi tu continues ?

530. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:07 par jimbo

@alanboss
Soyons clair, je n’ai aucun problème ni avec ton âge ni avec le fait que tu relates ta douloureuse expérience. Je ne la remets pas en question, d’ailleurs.
Mais si tu es persuadé que les gars que tu as dans ton bureau sont de toutes façons foutus d’avance, et ce, quoi qu’il puisse leur arriver par la suite, pourquoi tu continues ?

531. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:07 par JM

j’ai peur…

532. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:09 par Quidie

Réponse à Alicia de 20h14
Je vais te tutoyer, car le tutoiement est généralement d’usage sur internet et que nous avons sensiblement le même âge.
Mon dieu, tu es étudiante et tu limites les plus de 64 000 détenus en France à des violeurs, assassins ? C’est très facile de citer les pires catégories de personnes (dans l’échelle des valeurs qui semble établie, et encore je suis étonnée que tu n’aies pas parlé des pédophiles) pour appuyer ses propos, les rendre puissants et convaincants, (tu serais pas en fac de psycho par hasard ?) mais dans ce cas ça revient à se discréditer… Tu sais pertinemment que le commun des mortels pense que ces individus (violeurs, assassins) méritent quelque part les sales conditions des prisons et n’ira donc pas argumenter en leur faveur et c’est bas, très bas, de s’appuyer sur ça.
Tu oses comparer leurs conditions aux tiennes ? Te rends-tu compte de l’absurdité de tes propos ? On dirait une gamine de 5 ans qui fait un caprice… Tu es en train de me dire que toi aussi, tu vis 23h / 24 dans une cellule de 9m² avec d’autres personnes (parfois 4 autres), que tu dois cantiner la moindre des choses hors de prix (entretien, hygiène etc.) ? Blague à part, tu peux sortir de ces 9m² quand tu le souhaites, mettre ce que tu veux dans ta chambre, disposer des produits que tu veux. Alors non, tu n’as strictement rien à envier à ces détenus, et que tu l’aies envisagé un quart de seconde montre que tu manques de bon sens et de réflexion. Ces quelques “divertissements” que tu cites comme la télévision, les détenus les payent, et cher, c’est effectivement un luxe qu’on leur accorde et qui ne va pas à l’encontre de l’exécution de leur peine.
Il faut te réveiller, tu as de tout évidence signé une pétition sans être renseignée un minimum sur le sujet concerné c’est ce qu’on appelle être un mouton le cas présent. Maitre Eolas a mis en lumière les éléments qui montrent que le discours tenu par ce père en deuil est contestable, et le fait qu’il soit relayé au nom d’un prétendu institut le rend donc presque méprisable.
J’ajoute que, même si ces 64 000 détenus étaient les pires monstres de la planète, ils restent des citoyens, on ne leur a pas retiré leurs droits fondamentaux, leurs peines consistent en la privation de leurs libertés POINT. Donc oui, leurs conditions de détention sont un scandale, quelle que soit les fautes qui les y ont amenés. Je ne crois pas qu’une seule prison respecte toutes les conditions imposées par les différentes autorités, et ça c’est anormal.

Ah oui et l’argument “c’est passé à la télé” est magnifique, je ne vais pas prendre la peine d’y répondre, si ce n’est en disant que je doute que ces chaînes aient pris position, je pense qu’ils se sont contentés de relater les faits. Dire “Machin fait ci” ne revient pas à dire “Machin fait ci et c’est justifié !”. Et quand bien même, tu serais surprise de voir les conneries qu’on peut voir à la télé..

Je rajouterai, si tu es aussi l’Alicia de 17h30 qu’il serait bon que tu apprennes à réfléchir de toi même et analyser un problème pour en trouver les solutions plutôt que d’approuver aveuglément des solutions inappropriées, qui pour certaines iraient à l’encontre de principes et valeurs accumulés au cours de ces derniers siècles. Si vous avez un “ras-le-bol” ce n’est sûrement pas à cause des raisons que vous pensez. Le fonctionnement de la justice est complexe, son histoire aussi, et il mérite largement qu’on s’y attarde et non pas qu’on l’effleure à peine pour ensuite se permettre de le juger ou qu’on le blâme uniquement en se basant sur un fait rapporté, et incertain.
La justice n’est pas parfaite, aucune justice ne l’est, (philosophie de commentaire bonjouur) et personne n’a prétendu qu’elle l’était, elle a ses failles comme toute autre chose, mais en l’occurrence les solutions proposées par l’institut n’aideraient en rien.

PS. La présomption d’innocence existe aussi en France, pas qu’aux USA et si tu es incapable d’en comprendre son intérêt, son essence, alors tu ne peux te permettre de prendre position sur un tel sujet.
Et au vu de la bassesse de tes arguments, de tous tes posts, j’en déduis que tu ne peux simplement te permettre de prendre position sur un quelconque sujet. (Rien de personnel :) )

533. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:10 par marinamarina

@ 438 rage
“trop souvent, on se préoccupe avant tout des droits de l’accusé et de la présomption d’innocence, ce qui peut conduire à des injustices honteuses.”

Ah oui, çà c’est vrai çà, d’ailleurs c’est ce que se disent les acquittés d’Outreau, se préoccuper des droits de l’accusé et de la présomption d’innocence, quelle honte, heureusement qu’il y a des gens pour penser aux victimes qui n’ont jamais tort !!

534. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:12 par Arduinna

Grand merci pour cette contre-lecture qui met en forme, décortique et documente mon “ressenti” à la lecture du Pacte et éclaire le scepticisme qui m’a heureusement évité de “signer/cliquer” ledit pacte.

535. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:12 par smallmartin

@alicia
Mais je crois qu’il y avait d’autres stagiaires de la petite famille royale…

536. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:13 par Lam

Eh bé, il y a quand même une bonne bande d’allumé(e)s de la citrouille qui aurait préférée vivre quelques siècle en arrière avec la pendaison immédiate sur les piles du pont de Nay. Je suppose que cette belle brochette serait celle au premier rang à tenir la corde de la justice immédiate avec un grand J et une belle paire de COUILLES. Ces pourris de coupables paieraient immédiatement au lieu d’être relâchés dans la nature à commettre des meurtres en série !
Il y en a qui ferait mieux de déménager je pense, il y a quelques endroits dans le monde où la couleur, la religion, ou le sexe sont punis brutalement, et les voleurs ont les mains coupés.
C’est rassurant de voir qu’on est au 21ème siècle.

537. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:14 par Anti-Anti-Eolas

Nan, mais la bande de fachos rageux, a raison ! La taule, ça sert tellement à rien que tout le monde massacre tout le monde dans la rue, c’est bien connu… bande de tocards. Ca vous est pas venu un seul moment à l’esprit que si c’était vraiment des vacances, la prison, ou que si ça s’esquivait aussi facilement, y’aurait un peu plus de meurtres, vols et cie ? Nan ? Pas une seule seconde ?

Quand je pense que vous avez le droit de vote. Tu m’étonnes que y’ait des trous du cul au pouvoir, vu qu’une majorité de pines votent pour eux…

538. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:15 par PORTER

Je me méfis des juristes, notamment les professionnels du droit tel que vous. Surtout, que vous seriez prêt à défendre le diable.

Votre mépris est très mal venu. Vous êtes un être humain sans preuve d’intelligence.

539. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:15 par PORTER

Je me méfis des juristes, notamment les professionnels du droit tel que vous. Surtout, que vous seriez prêt à défendre le diable.

Votre mépris est très mal venu. Vous êtes un être humain sans preuve d’intelligence.

540. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:15 par PORTER

Je me méfis des juristes, notamment les professionnels du droit tel que vous. Surtout, que vous seriez prêt à défendre le diable.

Votre mépris est très mal venu. Vous êtes un être humain sans preuve d’intelligence.

541. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:16 par LPF57

Cher Maître, chers lecteurs,

J’étais seul, j’étais loin (en déplacement pro, en fait), j’avais bu (juste un peu de vodka pour lutter contre la neige, mais bon…) et je me suis laissé emporter par le pathos et plaf. J’ai signé.

Tout en sentant confusément que quelque chose clochait. Mais cette petite sonnerie ne m’a pas sorti de ma torpeur. J’irai donc me flageller en place publique avec des orties fraîches.

1/ Et d’une, comme deux autres commentateurs, je m’en vais demander de ce pas altier qu’ont les bafoués dans leur (manque d’) intelligence la suppression de ma signature. Et puis hop, CNIL machin tout ça.

2/ Je compatis à la douleur immense de M. Censier, et de tous les parents qui ont perdu un enfant de la plus atroce manière, par la faute d’un autre être humain. Je n’ose imaginer la douleur qu’ils peuvent ressentir. Je leur souhaite de tout mon coeur de surmonter cette épreuve, qu’elle cesse de les torturer. Mais même la mort de l’auteur du crime, et de la même façon (la loi du Talion) ne saurait diminuer le moins du monde cette douleur…

3/ On peut s’interroger légitimement des moyens de la Justice en France, qui traîne régulièrement en queue de peloton dans les pays occidentaux. Et on peut légitimement se dire qu’il doit y avoir un corollaire avec les délais hallucinants entre les faits et le procès.

4/ On peut également s’interroger sur l’état intellectuel des “critiques” qui commencent par “je n’ai pas tout lu mais…”. C’est comme si ils réfutaient la théorie de la gravitation en ne s’arrêtant qu’à la pomme.

5/ Et enfin, si le net peut répandre des choses nauséabondes, il peut aussi amener à réfléchir sur les notions complexes de Justice, de Morale, d’Ethique, de Liberté. Surtout quand, comme moi (je ne suis qu’un ingénieur cartésien), on n’a pas eu de cours de droit et l’on a passé ses cours de philo à jouer au tarot.

Merci pour ce blog salutaire, cet éclairage “de l’intérieur”: on peut être d’accord, ou pas, avec vos idées, elles ont le mérite d’être clairement argumentées. J’en suis d’autant plus reconnaissant que j’ai “expérimenté” récemment le délicat exercice qui consiste à expliquer, chiffres (techniques, ça aide) à l’appui, les problématiques liées à l’énergie (c’est mon métier) et la façon dont la passion et le dogmatisme peuvent rendre aveugle…

Donc encore merci.

542. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:16 par Anti-Anti-Eolas

@Alicia : s’toi la honte.

543. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:16 par bil

Clair, précis, argumenté, nécessairement et utilement long. Merci de tout coeur, cher Maître.
Avoir les bons réflexes (aller fouiller chez vous et hoaxbuster) et prendre le temps de vérifier n’est malheureusement pas toujours possible pour tout le monde. C’est vrai aussi qu’on n’est en général pas trop tenté de vérifier les choses qui vont dans notre sens…
Je kiffe définitivement.

544. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:17 par Publiciste anonyme

@Alicia

Des arguments comme ça on les étaie, avec des sources valables. Et pour ce qui était du reste de mon post, pas de réactions…

545. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:18 par Labavure

A partir du moment où vous avez dit que vous aimeriez que la Justice libère vos clients sans raisons, j’ai compris que vous preniez parti, parti pour l’argent de vos clients sans doute ?
Comment peut-on, en tant qu’homme (avocat ou pas), espérer que la Justice libère sans raisons un certes présumé innocent, mais aussi et surtout présumé coupable ! Je sais nous ne sommes pas aux USA, mais quand même, peut-on prendre ce “risque” ? Surtout sans raisons comme vous le dites !
Votre toge d’avocat vous enlève-t-elle tout discernement quant au présumé criminel que vous avez à vos côtés, au mépris des victimes ?

J’ai eu beaucoup de mal à lire la suite de votre billet après ces mots.

546. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:19 par We are your friends

C’est très drôle de voire Maître Eolas reprocher à quelqu’un d’user d’arguments d’autorité !

De même il est très amusant de le voir conspuer une initiative de lobbying, lui reprochant de manipuler les gens…

On est prompt à voir chez les autres les défauts qu’on possède !

Mais, ce que je préfère par dessus tout c’est sa manière de répondre aux messages, lui permettant de copieusement insulter tout ceux (ces crétins) qui ne pensent pas comme lui. Il parait pourtant que l’insulte est le dernier argument de ceux qui n’en ont plus.

C’est dommage chez Maître. Vos propos vous desservent, puisqu’ils confirment cette impression désagréable que les français ont de la justice, à savoir une justice hautaine, méprisante du “bas peuple” et ne suivant que sa propre idéologie.

547. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:20 par de passage

vos commentateurs, belle bande de flagorneurs ! Vous avez le temps et les compétence pour étudier ces sujets à fond. Nous autres ne sommes que de simples et souvent honnêtes citoyens au nez desquels on rit sans retenue.

548. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:22 par PORTER

Je me méfis des juristes, notamment des professionnels du droit tel que vous. Surtout, que vous seriez prêt à défendre le diable.

Votre mépris est très mal venu. Vous êtes un être humain sans preuve d’intelligence.

549. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:24 par Alicia

@Quiddie : Rien de personnel en est tu sûre??? Tu est la seule personne à répondre à ce commentaire et avec les seuls arguments que j’ai mis tu ne peux pas déduire que je suis en psycho. Seule une personne qui me connait et qui sait ce que je fait le saurais.
Et si tu avais lu tout mes posts suivants tu saurais que je me suis renseigner avant de signer!!!

De plus je ne suis pas la Alicia de 17h et des bananes!!!! Donc je ne prend pas compte de la fin de ton commentaire sauf la dernière phrase entre parenthèse!!!

je pense que vu que tu me connais c’est personnel ^^

550. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:24 par Saïd

tu viens me sucer la bite un coup Eolas ?
au fait; merci de m’avoir défendu il y a qq années pour viol collectif; depuis j’ai pu recommencer ^^
plus jeunes cette fois; bien meilleur !
jtm

551. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:24 par Grutz

Un grand merci aux rageux qui m’auront fait pas mal marrer, moi, j’ai autre chose à foutre qu’à troller. En tout cas, maintenant, j’me sens vraiment super intelligent, encore merci.

PS : en même temps, leur pacte, ils peuvent se le carrer bien profond, s’ils le proposent, ils se feront gentiment (ou pas) renvoyer chier sous prétexte de “remballe ton projet, c’est déjà en vigueur”. Et je veux bien croire que les signataires, même s’ils se sont fait baiser par une bande de blaireaux, ne voteront pas pour la blondasse aux yeux même pas bleus.

552. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:25 par Renard

Maitre Eolas, sur son arbre perché, tenait en son bec savant discours.

Beau discours à la vérité, vous avez raison Maitre, les victimes ne méritent aucune compassion!

Seul le bourreau est digne d’éloge, la prison est pour lui le pire des outrages,

sortez le vite qu’il recommence et vous ramène votre fromage !

553. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:26 par Comme ça, en passant

J’aime beaucoup le concept du “coup de couteau donné sans intention d’entrainer la mort”.

Ce serait savoureux s’il n’y avait pas mort d’homme…

554. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:26 par marinamarina

@ Alicia, 506
maintenant que vous avez cru faire votre maline en dévoilant un scoop qui n’en est même pas un, ayez le courage de donner à votre tour votre véritable identité !!

“Effectivement je n’ai jamais eu de personne de ma famille poursuivi en pénal. J’aime a penser que je viens d’une famille honnête.”
votre ignorance est effarante. C’est que les méchants malhonnêtes qui sont poursuivis au pénal et les gentils mignons qui sont partie civile, c’est çà ??? vous avez trop abusé des Bisounours, mais vous savez le monde c’est pas les gentils et les méchants, c’est un chouya plus compliqué…

555. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:27 par Laure

Bonsoir Maitre,
je vois que vous essayez vainement de faire la personne détachée, alors que vous mourrez d’envie de démonter tout son argumentaire… Je ne suis pas complètement d’accord avec lui, et évidemment qu’il y a un peu de sensiblerie dans son discours, le contraire eut été étonnant… En revanche vous qui êtes un avocat apparemment, que vous puissiez berner autant de personne en donnant des pourcentages tel que 65,3% de primo délinquants “il vaut mieux se méfier des honnêtes gens” “AH AH” pour vous imiter, donc en gros si on prend le chiffre à l’envers 35% de récidivistes. 35%, UN TIERS, mais ne voyez vous pas que c’est ENORME…. C’est comme les “si faibles” autres pourcentages allant de 2,7 à 8%, mais ces pourcentages sont effarants, avoir 8% de risque de développer une maladie c’est déjà beaucoup par exemple…

Ensuite tout ce que vous prouvez c’est qu’en effet le jeune présumé innocent a été relâché pour une histoire de jours en retard, et bien je dis chapeau à la justice française…

Vous dites aussi que les peines sont difficilement applicables par manque de place oui évidemment nous sommes tous d’accord pour dire qu’il faut construire des prisons, ce serait d’ailleurs super que ce soit fait ! Mais vous dites également que la majorité des peines sont quand même effectuées, au grand dam des pauvres détenus qui entre temps s’étaient réinsérés (OH LES PAUVRES BICHOUNOUS…)

Enfin apparemment certains détenus ont entre autre demander la PS3 dans leur cellule, et bien si ils ont des choses à revendiquer (ce que je peux comprendre au vu de la surpopulation en prison) vous qui êtes un expert en négociation, expliquez leur que toute requête contenant les mots “PS3, XBOX 360, plus de frites, des glaces et tout ce qui est futile” doivent être rayés pour que la requête soit prise au sérieux. Je trouve dingue que des gens condamnés puissent demander ce genre de chose, ils ne veulent pas des vacances aussi ?

Voilà ce que je pense, vous avez l’art de l’argumentaire et de la manipulation facile, normal vous êtes avocat ! MAIS le souci c’est que vous ne faites que conforter mon idée que l’IPJ est une bonne idée car quand je vois qu’une personne censée pouvoir défendre les victimes trouve normal que dans son pays par la faute de je ne sais quel vice de procédure à la con, un mec capable de donner 2 coups de couteau mortels (entre autre) sans mobile clair à un autre mec, puisse être relâché en attendant son passage aux Assises (ENCORE HEUREUX QU IL Y PASSE, d’ailleurs j’imagine que le pauvre chouchou se sera réinséré entre temps et snif on va le juger et il va peut être devoir faire de la prison, bla bla bla…)et bien je suis contente que certaines personnes en France veulent essayer de durcir la justice.

Si vous êtes avocat et que vous trouvez normal tout ce que vous avez dit, je préfère signer sa pétition et espérer me faire défendre par une nouvelle justice le jour où je serais violée / où mes enfants seront tués. Sachant que j’ai une chance sur trois que ce soit par un récidiviste…

Bonne continuation, je n’avais pas signé son truc pensant que les magistrats et avocats Français avaient encore un peu de bon sens, je m’aperçois qu’ils trouvent normal qu’un potentiel assassin soit relâché parce que je ne sais quel truc a été rendu en retard. Le rapport? Aucun… Cela le rend-il moins dangereux qu’avant? Non… Bah alors pourquoi on le relâche? Parce que c’est la super justice Française et il ne faut pas la remettre en cause elle est tellement super… Ah ouai bel esprit critique de la part d’un avocat Français. (mêêêêh). Je vais aller signer son truc en espérant (même si c’est mort d’avance) qu’un jour en France on se rendra compte que relâcher un meurtrier (présumé) jusqu’à son procès pour trois virgules et un point mal placés alors que jusque là il était légitime qu’il soit incarcéré et bien c’est STUPIDE… Et ça serait bien que les professionnels s’en rendent compte, plutôt que d’essayer de jouer sur 3 points de suspensions et un jour de retard pour faire libérer leur client qui pourrait aller (1 chance sur 3) poignarder leur propre fiston la semaine d’après.

Laurs

556. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:27 par Laure

Bonsoir Maitre,
je vois que vous essayez vainement de faire la personne détachée, alors que vous mourrez d’envie de démonter tout son argumentaire… Je ne suis pas complètement d’accord avec lui, et évidemment qu’il y a un peu de sensiblerie dans son discours, le contraire eut été étonnant… En revanche vous qui êtes un avocat apparemment, que vous puissiez berner autant de personne en donnant des pourcentages tel que 65,3% de primo délinquants “il vaut mieux se méfier des honnêtes gens” “AH AH” pour vous imiter, donc en gros si on prend le chiffre à l’envers 35% de récidivistes. 35%, UN TIERS, mais ne voyez vous pas que c’est ENORME…. C’est comme les “si faibles” autres pourcentages allant de 2,7 à 8%, mais ces pourcentages sont effarants, avoir 8% de risque de développer une maladie c’est déjà beaucoup par exemple…

Ensuite tout ce que vous prouvez c’est qu’en effet le jeune présumé innocent a été relâché pour une histoire de jours en retard, et bien je dis chapeau à la justice française…

Vous dites aussi que les peines sont difficilement applicables par manque de place oui évidemment nous sommes tous d’accord pour dire qu’il faut construire des prisons, ce serait d’ailleurs super que ce soit fait ! Mais vous dites également que la majorité des peines sont quand même effectuées, au grand dam des pauvres détenus qui entre temps s’étaient réinsérés (OH LES PAUVRES BICHOUNOUS…)

Enfin apparemment certains détenus ont entre autre demander la PS3 dans leur cellule, et bien si ils ont des choses à revendiquer (ce que je peux comprendre au vu de la surpopulation en prison) vous qui êtes un expert en négociation, expliquez leur que toute requête contenant les mots “PS3, XBOX 360, plus de frites, des glaces et tout ce qui est futile” doivent être rayés pour que la requête soit prise au sérieux. Je trouve dingue que des gens condamnés puissent demander ce genre de chose, ils ne veulent pas des vacances aussi ?

Voilà ce que je pense, vous avez l’art de l’argumentaire et de la manipulation facile, normal vous êtes avocat ! MAIS le souci c’est que vous ne faites que conforter mon idée que l’IPJ est une bonne idée car quand je vois qu’une personne censée pouvoir défendre les victimes trouve normal que dans son pays par la faute de je ne sais quel vice de procédure à la con, un mec capable de donner 2 coups de couteau mortels (entre autre) sans mobile clair à un autre mec, puisse être relâché en attendant son passage aux Assises (ENCORE HEUREUX QU IL Y PASSE, d’ailleurs j’imagine que le pauvre chouchou se sera réinséré entre temps et snif on va le juger et il va peut être devoir faire de la prison, bla bla bla…)et bien je suis contente que certaines personnes en France veulent essayer de durcir la justice.

Si vous êtes avocat et que vous trouvez normal tout ce que vous avez dit, je préfère signer sa pétition et espérer me faire défendre par une nouvelle justice le jour où je serais violée / où mes enfants seront tués. Sachant que j’ai une chance sur trois que ce soit par un récidiviste…

Bonne continuation, je n’avais pas signé son truc pensant que les magistrats et avocats Français avaient encore un peu de bon sens, je m’aperçois qu’ils trouvent normal qu’un potentiel assassin soit relâché parce que je ne sais quel truc a été rendu en retard. Le rapport? Aucun… Cela le rend-il moins dangereux qu’avant? Non… Bah alors pourquoi on le relâche? Parce que c’est la super justice Française et il ne faut pas la remettre en cause elle est tellement super… Ah ouai bel esprit critique de la part d’un avocat Français. (mêêêêh). Je vais aller signer son truc en espérant (même si c’est mort d’avance) qu’un jour en France on se rendra compte que relâcher un meurtrier (présumé) jusqu’à son procès pour trois virgules et un point mal placés alors que jusque là il était légitime qu’il soit incarcéré et bien c’est STUPIDE… Et ça serait bien que les professionnels s’en rendent compte, plutôt que d’essayer de jouer sur 3 points de suspensions et un jour de retard pour faire libérer leur client qui pourrait aller (1 chance sur 3) poignarder leur propre fiston la semaine d’après.

Laurs

557. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:27 par Laure

Bonsoir Maitre,
je vois que vous essayez vainement de faire la personne détachée, alors que vous mourrez d’envie de démonter tout son argumentaire… Je ne suis pas complètement d’accord avec lui, et évidemment qu’il y a un peu de sensiblerie dans son discours, le contraire eut été étonnant… En revanche vous qui êtes un avocat apparemment, que vous puissiez berner autant de personne en donnant des pourcentages tel que 65,3% de primo délinquants “il vaut mieux se méfier des honnêtes gens” “AH AH” pour vous imiter, donc en gros si on prend le chiffre à l’envers 35% de récidivistes. 35%, UN TIERS, mais ne voyez vous pas que c’est ENORME…. C’est comme les “si faibles” autres pourcentages allant de 2,7 à 8%, mais ces pourcentages sont effarants, avoir 8% de risque de développer une maladie c’est déjà beaucoup par exemple…

Ensuite tout ce que vous prouvez c’est qu’en effet le jeune présumé innocent a été relâché pour une histoire de jours en retard, et bien je dis chapeau à la justice française…

Vous dites aussi que les peines sont difficilement applicables par manque de place oui évidemment nous sommes tous d’accord pour dire qu’il faut construire des prisons, ce serait d’ailleurs super que ce soit fait ! Mais vous dites également que la majorité des peines sont quand même effectuées, au grand dam des pauvres détenus qui entre temps s’étaient réinsérés (OH LES PAUVRES BICHOUNOUS…)

Enfin apparemment certains détenus ont entre autre demander la PS3 dans leur cellule, et bien si ils ont des choses à revendiquer (ce que je peux comprendre au vu de la surpopulation en prison) vous qui êtes un expert en négociation, expliquez leur que toute requête contenant les mots “PS3, XBOX 360, plus de frites, des glaces et tout ce qui est futile” doivent être rayés pour que la requête soit prise au sérieux. Je trouve dingue que des gens condamnés puissent demander ce genre de chose, ils ne veulent pas des vacances aussi ?

Voilà ce que je pense, vous avez l’art de l’argumentaire et de la manipulation facile, normal vous êtes avocat ! MAIS le souci c’est que vous ne faites que conforter mon idée que l’IPJ est une bonne idée car quand je vois qu’une personne censée pouvoir défendre les victimes trouve normal que dans son pays par la faute de je ne sais quel vice de procédure à la con, un mec capable de donner 2 coups de couteau mortels (entre autre) sans mobile clair à un autre mec, puisse être relâché en attendant son passage aux Assises (ENCORE HEUREUX QU IL Y PASSE, d’ailleurs j’imagine que le pauvre chouchou se sera réinséré entre temps et snif on va le juger et il va peut être devoir faire de la prison, bla bla bla…)et bien je suis contente que certaines personnes en France veulent essayer de durcir la justice.

Si vous êtes avocat et que vous trouvez normal tout ce que vous avez dit, je préfère signer sa pétition et espérer me faire défendre par une nouvelle justice le jour où je serais violée / où mes enfants seront tués. Sachant que j’ai une chance sur trois que ce soit par un récidiviste…

Bonne continuation, je n’avais pas signé son truc pensant que les magistrats et avocats Français avaient encore un peu de bon sens, je m’aperçois qu’ils trouvent normal qu’un potentiel assassin soit relâché parce que je ne sais quel truc a été rendu en retard. Le rapport? Aucun… Cela le rend-il moins dangereux qu’avant? Non… Bah alors pourquoi on le relâche? Parce que c’est la super justice Française et il ne faut pas la remettre en cause elle est tellement super… Ah ouai bel esprit critique de la part d’un avocat Français. (mêêêêh). Je vais aller signer son truc en espérant (même si c’est mort d’avance) qu’un jour en France on se rendra compte que relâcher un meurtrier (présumé) jusqu’à son procès pour trois virgules et un point mal placés alors que jusque là il était légitime qu’il soit incarcéré et bien c’est STUPIDE… Et ça serait bien que les professionnels s’en rendent compte, plutôt que d’essayer de jouer sur 3 points de suspensions et un jour de retard pour faire libérer leur client qui pourrait aller (1 chance sur 3) poignarder leur propre fiston la semaine d’après.

Laure

558. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:28 par Koopa Troopa

Si l’IPJ avait été le CRIF, si Jérémy s’était appelé Jérémie, si son agresseur avait été skin au lieu de manouche, il n’y aurait jamais eu cet article…

559. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:28 par Thibault

Merci pour cette démonstration brillante et bien étayée! Cette vidéo était vraiment étrange, ça sentait la manipulation à plein nez.
Les commentaires quasi-fascistes (réussir à défendre l’IPJ avec des arguments aussi fallacieux, il fallait vraiment oser) sont désolants.
Je remarque que les attaques contre votre personne sont légions, c’est un moyen de déstabilisation assez classique. Pour retirer toute légitimité à un propos, il n’y a rien de plus efficace.

560. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:29 par Bisounours

Pour information, Joël Censier s’expose bien à de graves sanctions dans le sens où en tant que fonctionnaire de police, il est tenu au DEVOIR de réserve dont la sanction est la révocation pure et simple. Je doute que pour quiconque, perdre son emploi ne soit pas dramatique.
Ensuite, je fais parti des moutons qui ont signé cet article. Je vois que d’autres moutons acclament celui-ci sans plus de réflexion!
C’est pour éviter le genre d’aberration qu’est “l’article 221-3 du Code de procédure pénale” que j’ai apposé ma signature virtuelle.
Il suffit de lire les journaux tous les jours pour halluciner des ridicules peines prononcées à l’encontre des délinquants et criminels, à des années lumières de celles de votre voleur de bonbon.
Je ne connais pas grand chose sur l’IPJ mais il existe au moins des personnes, qui veulent totalement réformer le système judiciaire français.
Un homme prend volontairement une vie, il prend perpétuité !! Point. Au diable les remises de peines et la clémence pour les mineurs!! C’est tellement aisée de défendre l’indéfendable lorsque l’on est pas directement concerné…
J’imagine que vous voyez d’avantage cette situation comme un échiquier juridique où un discours remplis de failles, mais vous êtes vous demandé ce que vous auriez fait à la place de Jérémy? Soit comme beaucoup de français ” chacun sa merde” vous auriez baissé la tête et continué votre chemin, soit un acte courageux récompensé par des coups de couteaux…Le temps d’appeler le 17 il y aurait sûrement eu plus de dégâts encore.
Cependant, certains points de cette affaires ont eu le mérite d’être éclaircis ou rectifiés.
Je conclurais mon discours dit “de bar” sur un hommage à Jeremy, qui par se vie a peut être sauvé celle d’un autre…

561. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:30 par Quidie

Quidie* s’il te plaît, apprends au moins à recopier proprement les pseudos.
Tu me fais doucement rire, si tu penses un seul instant que tu es la seule à avoir le prénom “Alicia” c’est grave, et mon “fac de psycho” fait référence au fait que t’aies cherché à user de psychologie de comptoir pour ranger de ton côté les lecteurs de ton post. Je ne l’envisageais pas sérieusement, mais j’aurais pu en fin de compte…
Je ne te connais pas (et je m’en félicite), j’ai aucune raison de te connaître et même si je te connaissais (ce qui de toute façon est impossible, je ne connais pas d’Alicia) je n’aurai pas pu te reconnaître. Réfléchis trente secondes mon dieu… (Ou alors tu te vantes de tes posts en direct sur ton facebook qui sait ???!).
Je note que tu n’as pas pris la peine de répondre à mes arguments. Méprisable, jusqu’au bout.

Si j’ai pris le temps (court, j’arrive à faire des pavés sur n’importe quoi en un temps record /mavie) de te répondre c’est que tes posts m’affligeaient point barre, donc non rien de personnel.

562. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:30 par Elodie

On explique toujours pas quel est le but de l’IPJ à rallier des gens à sa cause ….

563. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:34 par Veterini

A ce rythme, le record de commentaires risque de tomber rapidement…

Merci pour cette analyse, même si comme certains avant moi, et comme vous très probablement, je regrette que vous soyez obligés de vous en prendre aux propos d’un père brisé, tenus sous le coup d’une émotion évidemment compréhensible. Mais on ne peut en blâmer que cet “Institut” autoproclamé qui a décidé d’instrumentaliser la douleur de ces gens à des fins politiques et démagogiques.

C’est d’ailleurs ici que se situe mon seul point de désaccord avec cet article. Vous dites que “le chagrin n’interdit pas l’honnêteté intellectuelle”. Je crois que si, malheureusement. C’est bien pour ça qu’on demande à un tiers, le juge, de décider de la sanction à appliquer, en mettant tant que possible l’émotion de côté pour ne laisser parler que la raison.

564. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:35 par nina

Vous pouvez contribuer aujourd’hui à faire passer ces réformes, et à sauver des victimes futures, en signant le Pacte 2012 pour la Justice, en cliquant sur le bouton ci-dessous Nous dit l’IPJ: mais si nous sauvons par la signature, il n’y a pas de victimes futures!
Blague mise à part(ils auraient pu au moins dire “victimes potentielles” c’est moins dramatique!), j’attendais avec impatience le retour de Maître, et je suis ravie; j’adore, c’est très instructif. Par contre, mon prof de responsabilité pénale actuel nous dit que le droit pénal a une fonction dissuasive, il agirait donc aussi avant la commission de l’infraction, mais Maître vous nous dites qu’il n’a qu’une fonction de réparation,…je ne sais quoi penser,…
Bref, l’histoire de cette victime et de son site ne m’interesse guère, il n’est ni le premier ni le dernier à vivre une telle atrocité (peut être la vivrai-je moi même, j’ai des positions assez tranchées sur la question je l’avoue, je suis davantage pour la prévention=tout faire pour vivre dans une société plus seraine et surtout moins stratifiée), c’est sur le plan juridique que je suis servie! Comme à (presque)chaque fois (compétitions de rugby obligent!).
Votre humour me fait retenir que plus facilement les principes de droit, particulièrement complexes en pénal!
Merci encore

565. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:35 par Super mum

Vous nous avez manqué maître. Merci pour ce billet, je n’ai plus qu’à envoyer le lien aux non juristes qui me harcèlent (mais que j’affectionne tout de même).

A ceux qui n’ont pas compris le billet: vous avez le droit de le relire plusieurs fois et de prendre le temps de réfléchir; je sais vous avez peur que la page expire…

566. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:35 par Super mum

Vous nous avez manqué maître. Merci pour ce billet, je n’ai plus qu’à envoyer le lien aux non juristes qui me harcèlent (mais que j’affectionne tout de même).

A ceux qui n’ont pas compris le billet: vous avez le droit de le relire plusieurs fois et de prendre le temps de réfléchir; je sais vous avez peur que la page expire…

567. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:36 par Anti-Anti-Eolas

PORTER, stop flood, on l’a lu, ton message pourrave
crotte, nan, y’a pas d’XSS, imbécile
Saïd, pas de bol, avoir une bite, au FN, c’est motif de non-adhésion, donc ça va être compliqué… Par contre, je sais que vous appréciez notamment la sodomie (tous les 5 ans en tout cas), ça, on peut, si tu veux.
Renard, apprends à lire, où t’as vu que y’a pas de compassion ?
Labavure, tu sais ce que c’est le 2nd degré ? Ah, nan.

Aux autres, le problème, c’est pas de savoir si faut changer ou non les textes de loi. Le problème, c’est de savoir si c’est une association de fachos qui doit le proposer ou pas…

568. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:38 par BlackFoot

@ 496

Eolas n’a jamais dit qu’il est normal que l’auteur des faits soit impuni.
D’ailleurs, l’auteur des faits a toutes les chances d’être puni, ce que vous avez du mal à comprendre, c’est qu’il est remis en liberté en ATTENDANT le procès aux assises.
Voilà une chose qu’il fallait éclaircir, car certains ne l’ont toujours pas compris après plus de 400 commentaires!
Mais je peux comprendre que cette remise en liberté (temporaire) puisse choquer.
Mais là encore, il ne faut pas se tromper, cette remise en liberté résulte d’un vice de forme! Ce n’est pas notre droit qui la prévoit, mais en l’espèce, elle résulte d’une erreur ou d’une négligence d’un ou de plusieurs magistrats.
C’est une erreur, oui, on aurait du respecter les délais mais ils n’ont pas été respectés.
Les magistrats ont tout fait pour rattraper cette bévue (” l’erreur est humaine “, le problème est que le magistrat n’a pas le droit à l’erreur => ce n’est donc pas un humain?) mais la cour de cassation, qui est là pour appliquer le droit, pour le réguler sur l’ensemble de notre territoire, a logiquement ordonné la remise en liberté de l’auteur des faits.
Et le contraire aurait été choquant et inadmissible sur le plan de la sécurité juridique.
Le droit a besoin d’être homogène et prévisible (même s’il y a toujours une part d’aléa dans un procès).
Alors pitié, arrêter de vous exciter pour ne rien dire, et ne venez plus sur ce blog juridique, si vous n’êtes pas capable d’ouvrir votre esprit au monde (parfois impitoyable) du droit.

569. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:41 par Alicia

@560 marinamarina
Mon prénom est véritablement Alicia contrairement à certains tel que quidie.
Je savais que ce n’était pas une nouveautée l’identité de la personne qui écrit ce blog.
Et je suis peut-être ignorante à vos yeux mais je sais ce que je vaut et ma famille et mes amis aussi c’est tout ce qui compte pour moi votre avis m’importe peu. Et je pense quand même avoir dits des choses justes et percutantes sinon personne n’aurait répondu ou fait attention a moi et à ce que j’ai pu dire!!!

570. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:43 par ah les bons sentiments

Comment vous remercier Me Eolas ?
Je viens de passer une semaine à me faire pourrir parce que je refusais de signer ce pacte et qu’en plus de cette félonie, j’osais dire à mes contacts FB qu’ils étaient dans l’erreur en le signant. De longues heures à expliquer et réexpliquer ma position, la place de la justice dans la société… dénoncer les biais et mensonges du texte écrit par les communiquants de ce ramassis d’extrémistes et dit par ce pauvre Censier, pour enfin découvrir que vous aviez écrit ce billet qui dit tout. Alors maintenant, je me contente de copié-collés, c’est moins fatiguant, même si une bonne partie de mes connaissances ont malheureusement déjà cliqué sur le pacte. Existe-t-il pour eux une solution pour “reprendre” leur signature ?

571. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:45 par Eleg

@284 ” Quand je me regarde, je m’inquiète ; quand je me compare, je me rassure. ” Talleyrand : c’est plutôt sain, AMHA.

Merci maître, même si combattre l’émotion par la raison est un combat perdu d’avance. En tout cas dans l’immédiat. Mais vous avez sûrement ouvert les yeux de quelques uns, et c’est toujours ça de pris.

Je m’en vais écrire un bout code pour voter à tour de bras jusqu’à dépasser 7 milliards, en guise démonstration par l’absurde… ;-]

572. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:45 par never

Franchement, rien n’est défendable dans l’attitude des ces animaux….
Leur trouver des excuses… pfff. Peine de mort. Pour les dix. Point barre. Au pire
ca servira d’exemple à toutes les sous merdes de banlieues qui
préfère lyncher un “fils de flic” que de s’attaquer aux puissants…

573. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:46 par t0in0u

J’ai trouvé cette vidéo aussi pathétique que l’intervention télévisuelle de notre président préféré en début d’année, lorsqu’il parlait du meurtre horrible, on est d’accord de la fille qu’on a retrouvée découpée dans un étang à côté de Nantes. Les sanglots dans la voix, les larmichettes aux yeux, tout est là. Du grand art !

Et pourtant, la situation de la Justice ne s’est pas arrangée entretemps. Ca se saurait. D’ailleurs, ce cher Joël ne propose jamais, jamais, d’amélioration concrète. Alors que pourtant, c’est le moment ou jamais !

Donc, publier une vidéo qui sent aussi bon le populisme d’extrême droite, le tout associé au nom de Goldnadel en soutien n°2, c’est tout de même assez pathétique.

574. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:47 par Spike

Que de haine dans ces commentaires … Le récis est précis, documenté, clair et votre interlocuteur est ouvert à toute erreur qu’il aurait commis dans son récit … et vous vous contentez d’Ad Hominem, vous tentez de trainer dans la boue le messager sans jamais vouloir vous remettre en question …

J’arrivais avec un esprit ouvert et force est de constater en regardant les commentaires que maintenant je connais l’IPJ et que je saurai à quoi m’en tenir quand je lirais n’importe lequel de leurs propos …

575. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:47 par Quidie

J’ignorais que mon prénom t’importait tant, y’a pas de souci : Jeanne. Je n’y vois pas l’intérêt de le dire mais s’il n’y a que ça pour être crédible à tes yeux, je m’y résouds (parce que j’y consens, cela va de soi), j’ai 19 ans aussi. Tu veux mon numéro de sécurité sociale ?

Tu n’as rien dit de juste, tu ne comprends pas que l’homme s’évertue à vouloir éduquer les imbéciles ? On ne t’apprend pas ça en psycho ?
Tes propos et le niveau de leurs conneries m’horripilent tellement que j’en deviens irrespectueuse c’est fou… je me retire de ce “débat” inexistant (qui de toute façon serait stérile s’il était) avec toi. Je ne te salue pas.

576. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:48 par Jérôme

Un gamin est mort, son meurtrier a avouer aux policiers et la justice le laisse libre.

On peut légitimement penser que celle ci ne fait pas correctement son travail.

577. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:49 par Koopa Troopa

On n’a jamais vu un avocat défendre l’assassin de son enfant.

578. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:49 par Koopa Troopa

On n’a jamais vu un avocat défendre l’assassin de son enfant.

579. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:49 par Koopa Troopa

On n’a jamais vu un avocat défendre l’assassin de son enfant.

580. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:50 par Koopa Troopa

On n’a jamais vu un avocat défendre l’assassin de son enfant.

581. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:51 par alanboss

ça y est, il a fait son p’tit buzz le petit avocat

bonne nuit les bisounours …….. vous inquiétez pas, tout va bien dans notre beau pays !!!

582. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:51 par Eli-nas

Sans mettre en doute Eolas dans sa qualité d’avocat, les commentaires sarcastiques n’ont à mes yeux que peu de professionnalisme. Mettre en garde contre le caractère menteur d’un document virtuel est une chose, traiter le sujet avec sarcasme me semble un peu déplacé. Mais ce n’est qu’un ressenti, ressenti dont d’autres articles infirmant la véracité des propos tendent à reprocher sous prétexte de sentimentalisme.

Quand bien même ce Pacte 2012 aurait usé de fausses informations, ou d’informations déformées, je préfère garder en tête le fond plutôt que la forme. Non, je ne me souviens pas des chiffres cités par la vidéo. Et non, je ne me souviens pas de tout ce qu’a dit la voix de Joel Censier, et non, je ne me rappelle pas non plus des détails de cette affaire.

Ce que je retiens, c’est surtout une part de vérité, dans le sens où, lorsqu’on a pris le temps d’arriver jusqu’à la fin de cette vidéo sacrément longue, cette question vient à l’esprit : “Lorsque la Justice est injuste, que peut-on faire?”

Et là, je ne repose pas ces questions sur un simple ressenti de “croire que la justice est injuste sous le prétexte que la décision de la Cour ne convient pas à la victime”. Il arrive régulièrement, et ce objectivement, que la Justice laisse la victime dans le désarroi, et sans apparente solution.

Je me base sur ma propre situation actuelle, dans la mesure où je n’ai aucun recours face à une institution sociale qui me refuse une prise en charge pourtant justifiée. Oh, je pourrais très bien aller voir un avocat pour lui demander quels recours sont possibles… si seulement j’en avais les moyens. Pour un accident de travail, je m’apprête à perdre mon appartement. Je ne rentre pas dans les détails, non pour masquer une partie des faits et me donner raison, mais essentiellement parce que l’injustice de la situation est le fait d’une institution sociale, injustice face à laquelle les soucis financiers m’empêchent d’avoir recours. Il m’est déjà difficile de m’acheter à manger.

Entre autre exemple, je citerai également une proche victime de harcèlement moral sur son lieu de travail par un employé qui a proféré ouvertement des menaces de morts, employé qui a un casier judiciaire, tout ceci impliquant également un braquage à main armé survenu sur le lieu de travail de la-dite proche. Lorsqu’elle est allée s’en référer aux autorités, en désespoir de cause, la seule réponse qu’elle a obtenu, c’est la phrase suivante : “Madame, vous ne seriez pas plutôt en train de vous venger d’un employé qui vous aurait fait des avances déplacées?”. A signaler qu’il n’a jamais été question “d’avances déplacées”.

Des exemples, au sein même de mon entourage, ne manquent pas. Et il ne s’agit pas de ressenti. Je crois être suffisamment intelligent pour faire la part des choses, douter d’un témoignage rapporté, mettre en cause les émotions, et même après cela, objectivement, j’y vois des impasses.

Tout ça pour en venir à ceci : Certes, si désinformation il y a eu, ou mauvaise information, c’est en soi déplorable. En revanche, je considère que de remettre en question la forme ne doit pas inciter à remettre en question le fond. Quand bien même en de nombreuses reprises, la Justice fait son travail de manière tout à fait respectable, il y a également, même moins nombreuses, des occurrences notables où il y a injustice. Et, si la Loi fait office de valeur absolue, alors, elle ne devrait pas avoir droit à l’erreur.

583. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:52 par Flagadajones

Franchement Eolas t’es trop un bogosse!
Jte kiffe gros!

584. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:52 par Ayoubito

Tout votre écrit d’une centaine de lignes ne sert à rien…. Les faits sont que:

-Jérémy est mort assassiné lâchement…
-Les coupables sont en liberté.

POINT. Beaucoup d’avocats défendent des criminels sur des vices de procédures…c’est honteux. La loi française ainsi que sa justice sont des institutions archaïques… Les délinquants d’hier, ne sont pas les délinquants d’aujourd’hui.

Je serais curieux de connaitre votre réaction si cela était arrivé à votre fils.
Vous n’avez vraiment rien d’autre à faire que de descendre un pauvre père de famille, au lieu de combattre l’injustice quotidienne.

Je vous cite: “En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. Selon une technique qui sera employée tout au long, les faits vous sont cachés pour que votre imagination vole au secours de votre indignation.”

Donc pour vous, cinq coups de couteau + des coups de pied au sol, ce n’est pas barbare? C’est quoi? Un petit accrochage? Un petit chahut?

HONTE A VOUS, défenseur des mauvaises causes.

585. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:54 par Koopa Troopa

Désolé pour le quadruplon, pb d’ordinateur

586. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:54 par Aditi

Lectrice assidue, je n’ai encore jamais commenté vos articles. Je tiens cependant à vous remercier pour ce texte. Les propositions de ce “pacte pour la justice” me déplaisent profondément, tout comme l’instrumentalisation d’un fait divers dramatique pour les promouvoir. Me voici mieux armée pour expliquer à mes amis pourquoi il ne faut pas signer ce pacte !

587. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:55 par Laure

BlackFoot “Mais là encore, il ne faut pas se tromper, cette remise en liberté résulte d’un vice de forme!”

Oui mais c’est bien ça qui est grave !

“Ce n’est pas notre droit qui la prévoit, mais en l’espèce, elle résulte d’une erreur ou d’une négligence d’un ou de plusieurs magistrats.”

Et apparemment notre droit prévoit de remettre en liberté jusqu’au procès pour vice de forme…C’est quand même carrément grave que pour trois virgules et deux jours de retard on puisse remettre quelqu’un dehors alors que jusqu’à maintenant la justice trouvait normal qu’il soit emprisonné !!
Donc j’aimerais que la justice change sur ce point (et sur d’autre) et j’aimerais aussi que des professionnels du droit ne trouvent pas ce genre de chose normales… Et qu’ils gardent une certaine conscience professionnelle en ne sautant pas sur tous les vices de forme pour faire mettre leur client multirécidiviste dehors au moindre point virgule mal tapé. Leur rôle est de défendre leur client soit, mais il y a des limites, ça devient n’importe quoi de rechercher toutes les âneries possibles pour mettre son client dehors, c’est presque puéril comme démarche !

588. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:55 par t0in0u

@583

Personne n’a dit le contraire, hein, que la justice avait failli.
Le propos d’Eolas est juste de dire que c’est pas en faisant pleurer la moitié du web français qu’on va arranger les choses.

On est d’accord là dessus ? C’est cool.

589. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:55 par t0in0u

@583

Personne n’a dit le contraire, hein, que la justice avait failli.
Le propos d’Eolas est juste de dire que c’est pas en faisant pleurer la moitié du web français qu’on va arranger les choses.

On est d’accord là dessus ? C’est cool.

590. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:56 par COOLMAN

Un peu gêné par cette analyse “clinique” des propos de M. Censier qui laisse supposer qu’il est le complice conscient et consentant d’une tentative de manipulation de l’opinion. Face à une telle douleur, le discours est obligatoirement partial, partiel, émotionnel, ce qui nuit toujours à la retranscription de l’exacte vérité. Il est soit insultant de supposer que ce Monsieur a pu “préparer” à des fins politiques un laïus sur la mort de son fils, soit condescendant de supposer qu’il a forcément était manipulé … De plus, clairement, le dernier paragraphe est de trop; nous mettrons cela sur le compte de l’élan épistolaire … .
Autre gêne : “En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”.”. Le “voilà pour la barbarie inimaginable” sonne comme un “pour la barbarie, on repassera !”. Euh, Maître, donner des coups de pied à un homme agonisant (ou déjà mort) qui est au sol après avoir pris 5 coups de couteau, c’est quand même plus proche de la descendance de Conan que des membres du Cercle des Poètes disparus.
Sur le fond, une question sur le rapport justice/citoyen : est-ce que ce ne sont pas encore ces enfoirés d’amerlocs qui ont tout compris avec l’élection du procureur général au suffrage universel ?

591. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:57 par Totolitoto

Un détail sur les termes utilisés.
Sur http://pacte2012.fr/, Joël Censier se présente comme “Père de Jérémy, assassiné en 2009.”
Je pensais que le terme “assassinat” impliquait une forme de préméditation.
D’après ce que j’ai lu de cette affaire, il n’y a pas vraiment eu préméditation, si ?

592. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:57 par Maître Mô

Entre mille arguments, ou non-arguments, qu’on ne réconciliera pas (ou peut-être que si, en fait, le plus souvent ça survient à l’occasion de ce qu’on appelle un “procès”, étonnamment), on peut, peut-être, soumettre aux personnes en colère ce difficile exercice : s’imaginer parents de Jérémy, mort stupidement, pour rien, nous vient tous, spontanément, et une rage froide peut nous aveugler, en pensant “si c’était notre gosse”…

Par métier, et pour avoir côtoyé des dizaines de parents abasourdis de douleurs, mais de l’autre côté - aussi : peut-on essayer de penser une minute : “et si nous étions les parents de Samson”, oui, le gamin qui a tué.

Est-ce vraiment impossible ? Je vous assure que oui - j’ai trois enfants, et j’ai aussi peur pour eux de ça que de l’inverse. Et que voudrions-nous, alors, comme Justice, pour lui ? Humaine, essayant de tenir compte de tout, tenant compte du ma commis et des espoirs possibles ? Ou la sanction automatique d’élimination ?

Je n’ai pas la réponse, ni personne, il faut qu’un drame de cette sorte s’abatte pour qu’on l’aie, et c’est chacun la sienne. Mais cette perspective-là permet, peut-être, d’essayer de se remettre à penser avec équilibre, si faire se peut…

593. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:57 par Tarasboulba

Je lis ce fil de commentaires avec attention. Et je vois souvent un appel a la Raison avec un grand R. La deesse raison est la sainte patronne des avocats ???

Et pour un ignorant comme moi, envoyer du “cher Maitre” a tous les posts, ca fait un peu Seigneur des anneaux.

Drole de secte votre club d’admirateurs, cher Maitre. Pour ma part, abandonne par la Raison je vais peut etre signer ce pacte finalement.

eèëeēèéàaç (a replacer dans le texte aux places manquantes)

594. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:58 par alkaish

Excellent article!

595. Le lundi 14 novembre 2011 à 22:58 par Vertumne

Du droit de posséder la télévision et des jeux vidéos en prison, tout un programme (payant, quel grand malheur). La lecture de certains commentaires me hérissent le poil.

Faut-il être tributaire d’un business ou vouloir rendre pérenne une posture valorisante de sauveur pour argumenter en ce sens.
s’il n’y avait pas la télé, les jeux vidéos, ces vecteurs de sous-stimulation, peut-être certains individus auraient-ils eu la chance de se confronter à l’effort (ouh, la vilaine fasciste, elle a écrit “effort”, je sais) et d’approcher 30 000 mots de vocabulaire plutôt que 300. Là où s’arrêtent les mots, commence souvent la violence.
Mais aimer son prochain, c’est sans doute lui souhaiter de plafonner à 300 pour qu’il répète ses errances et pour lui être utile ad vitam æternam.
Il est finalement peu risqué de prôner l’égalité lorsque l’on entretient savamment les différences.

596. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:01 par t0in0u

@599
“qui laisse supposer qu’il est le complice conscient et consentant d’une tentative de manipulation de l’opinion”

Une vidéo postée sur le site d’un think-tank très orienté à droite, qu’est-ce qui laisse supposer qu’il en est le complice inconscient et que tout ça a été fait “à l’insu de son plein gré” ? Rien, justement.

597. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:03 par Elodie

Nina (commentaire 571) : vous êtes odieuse et cruellement antipathique, vous reflétez parfaitement l’image que donne les français d’eux-mêmes à l’étranger. Une société égoïste et nombriliste.
Je ne vous souhaite pas ce qui est arrivé à cette famille parce que je vaux bien mieux que ça, mais je vous le dit clairement: vous êtes puante !

598. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:03 par Blackfoot

@ 576 Alicia

Non vous ne dites pas que des choses justes (moi non plus ne vous inquiétez pas).
Mais vous (je me demande même pourquoi je vous vouvoie), contrairement à moi, vous affirmez des choses erronées avec arrogance et mépris.
Donc c’est tout naturellement que je vous emprunte ce ” style ” si percutant.

Vous reprocher à Maitre Eolas (qui est vraiment avocat, il suffit de le lire TOUS ses articles et de le suivre au quotidien sur Twitter pour s’en convaincre) un manque d’impartialité dans un précédent commentaire.
Alors celle-là, c’est la meilleure. Pensez vous sérieusement qu’un avocat se doit d’être impartial?
Ne serait-il pas de l’office du juge de l’être? Sinon à quoi servirait-il?
Bref, ce n’est qu’un détail de votre insuffisance.
Il est quand même sur ce blog, et on vient ici pour lire SON avis, qui a le mérite, et ça personne ne peut le contester, d’être argumenté.
On ne demande que ça, de l’argumentation, de l’élévation intellectuelle (ou de la masturbation, comme vous préférez).
Répondez en argumentant, on s’en fout que votre famille n’a jamais commis de crime.
Je suis désolé de vous apprendre que vous ne faites pas autorité.
Je ne vous connais malheureusement pas, et donc vos affirmations n’ont aucune influence sur mes convictions.

Voilà j’en ai fini, ne vous offusquez pas; je n’ai rien contre vous en particulier, j’avais juste envie d’écrire un commentaire inutile comme vous le faites si bien, au bénéfice d’ Eolas qui voit son affluence battre des records ;p

599. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:03 par Nini

Vraiment fascinant. Si on ne peut vous apprendre le mot Justice, on ne peut dépasser ce #soupir “OH GRAND MAITRE”, on peut tout de même être bien placé pour lire une ironie détestable dans votre billet, et dans vos réponses.
“C’est la puissance oblique qui nous récompense de nos lâchetés. Le diable, c’est que la vertu est régulièrement punie. Ainsi va le monde des forces, et l’ironie est le langage du diable.”
Les Arts et les Dieux (1958), Définitions
Citations de Emile-Auguste Chartier,

Source : Ironie - Citations - Dicocitations ™ - citation

600. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:05 par Richard

Cher Maître Eolas,

Un seul mot MERCI! Merci pour ce papier qui me touche tout particulièrement tant cette histoire sent maujourd’hui mauvais pour quiconque la connait un petit peu. La commune de Nay est une petite ville perdue entre Pau et Lourdes, protégée par les Pyrénées et dans laquelle j’ai non seulement grandi mais où j’ai eu la chance pendant près de 2 ans d’exercer les fonctions de Directeur Général des Services entre 2009 et fin 2010. Un premier poste après le concours d’attaché territorial et qui m’aura donc conduit à être aux premières loges sur ce pont enjambant le “gave” de pau (une rivière), quand le jeune JC est tombé sous les coups de couteau. J’ai été le premier arrivé de la mairie, au même temps qu’un adjudant chef de la gendarmerie locale, sur les lieux. En effet, à l’heure du drame nous étions en pleine négociation avec la sono pour qu’elle stoppe sa musique, il était deux heures largement passé.
Cette histoire est très rapidement devenue une horreur pour les forces de l’ordre et la justice car, au risque de me faire allumer, les parties civiles n’ont à aucun moment permis au Droit d’avancer sereinement. Le père de JC le dit dailleurs, il est poursuivi pour subornation de témoin. Mais des associations se sont montées. Au lieu d’une marche silencieuse, bien naturelle et évidente après le drame pour protester pacifiquement à l’attitude de certaines personnes venant dans une fête avec des armes, ce fut une, deux , trois, puis de manière chronique que des marches furent organiser comme, je le percevais ainsi, autant de moments pour peser sur la justice, faire pression avec le soutien bien aisé, un peu populiste, d’une population sous le coup des médias et de l’émotion.
A aucun moment la justice n’a donc avancé dans la sérénité au point que ce qui se passe aujourd’hui, en s’orientant vers un non lieu, me parait presque mérité (sans rien enlever à la douleur de la perte d’un enfant que je comprends parfaitement). La cours de Cassation a rendu son jugement, en parfaite cohésion avec le droit. Un jugement qui était le seul qu’elle pouvait se permettre de rendre compte-tenu du vice de procédure soulevé. Il n’est pas utile de rappeler ici qu’en Cassation on ne juge que la forme, non le fond. Le principal accusé a donc été libéré. Il a de très bons avocats. rappelons que ce qui a permis de le libérer, là où il y a eu vice de procédure et ce contre quoi tout le monde s’est levé est ce même texte que tout le monde appelait de ses vœux au moment d’un autre drame, celui d’Outreaux où ce sont des innocents qui, du fait de l’existence de ces nouvelles procédures, n’ont pas eu la chance de pouvoir profiter d’un procès durant lequel leur défense a pu parfaitement s’exprimer. Un loi est donc bonne ou mauvaise selon le sens qu’en donnent les médias et ce genre d’initiative sur le net.

Je suis donc très heureux de constater que des hommes de Droit tels que vous abordez ce sujet trop orienté par l’émotion où les victimes deviennent presque agresseurs (j’ai dit presque) mais où en tout cas elles avancent contre cette même justice là pour les défendre et apporter la seule réponse valable dans de telles circonstances: le sentence d’un jury.

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez avoir quelques infos prises de l’intérieur de cette affaire, du contexte vécu en direct live!

Richard - DGS de la commune de Nay, de mars 2009 à Novembre 2010

601. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:09 par Lorans

Merci Maître pour ce billet et ravie de vous relire enfin. J’espère que ce n’est pas la défaite qui vous avait mis en peine. J’ai pour ma part plus apprécié notre défaite contre les Blacks que notre victoire contre les Gallois.
Passons, ce n’est pas l’objet de mon commentaire.
A la lecture de votre billet, j’ai (comme d’autres lecteurs apparemment) tiqué sur votre phrase “En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”.” Recevoir cinq coup de couteau, mais aussi les donner, c’est extrêmement violent. Être frappé au sol, même si les coups ne sont pas mortels, est également très violent.
Et puis, j’ai réfléchi. Le terme employé “barbarie inimaginable” ne correspond effectivement pas à 5 coups de couteau donnés. Certes, c’est très violent, mais ce n’est pas une barbarie inimaginable. Si on qualifie cet acte-là ainsi, quels outils linguistiques nous restent-il pour décrire la torture?
Je suis souvent exaspérée par un emploi excessif des superlatifs en tout genre. Tout doit être extraordinaire ou inouï. On finit par vider ces mots de leur sens.

602. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:11 par pruneaucuit pruneaucul

Moi je ne vois qu’une seule chose,si les idées de l’IPJ étaient appliquées,il faudrait prévoir plus de PS3 dans les prisons.

603. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:11 par pruneaucuit pruneaucul

Moi je ne vois qu’une seule chose,si les idées de l’IPJ étaient appliquées,il faudrait prévoir plus de PS3 dans les prisons.

604. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:14 par plouf

“Dans un premier temps, j’ai consacré à cette initiative le traitement que je réserve à toutes celles de l’IPJ, c’est-à-dire mon plus profond mépris.”

En ce qui me concerne, je fais confiance, encore et toujours, en la Justice. Il est inadmissible qu’un citoyen lamdba (qui n’a rien à voir dans cette affaire à part un lien de parenté qui ne joue aucun rôle ici) aille étaler ses sentiments personnels de façon un peu dégoulinante, pour imposer sa vision intolérante des choses. Le fait que la Justice soit rendue au nom du Peuple Français ne signifie pas que tout un chacun peut donner son avis, quand même !!!

“Les coups fatals ont été portés par un couteau, et on sait que seul Samson G. les a portés. Donc il est certain que les violences (coups de poing et de pied) subies par Jérémy n’ont pas causé sa mort, elles n’étaient pas assez puissantes pour cela.”

Vous avez raison de faire le distingo: Porter des coups de pieds à un homme à terre, cette homme fut-il en train d’agoniser à cause de coups de couteaux portés à l’instant par un de vos amis, ne trahissent une intention homicide que dans des cervelles sécuritaires. Ces “violences” tenaient peut-être plus de la panique que de la volonté de nuire. Les magistrats jugeront.

C’est ce genre de propos douteux comme “barbarie inimaginable”, qui empêchent de juger un acte avec toute la sérénité nécessaire, avec la fermeté peut-être, mais aussi, pourquoi pas, une certaine indulgence, n’en déplaise aux tenants de l’ordre moral.

En tout cas, félicitations pour cet article qui remet les pendules à l’heure et n’hésite pas à pointer les vrais responsables.

605. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:15 par un pacifiste avec une arme

::::::::::::::::::::::::::::::: A LIRE d’urgence 561 ET 509 :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
@Laure 561
@ILUMINATI 509
vous avez très bien parlé!!!

Dieu merci. ça fait du bien de voir des gens normaux qui parlent aussi avec coeur. Parce que là il faut parler qu’avec la belle et grande RAISON, la noble, l’intellectuelle RAISON. sinon on est puni, taxé de: planteur de patate ou de mouton sans jugeotte.

Moi je veux juste dire qu’effectivement la justice a besoin d’être rénovée et que trop de clémence envers les criminels (et récidivistes) ça finit par agacer le bas peuple dont je fais parti… mais quand je dis ça tous les grands penseurs idéocrates me tombent dessus…AÏE AÏE AÏE

606. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:16 par Monsieur Manu

Sur 400 000 sympathisants, effectivement, la maigre liste de “juristes émérites” présentée fait un peu branquignole…

607. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:16 par pseudo

C’est tout simplement effrayant la façon dont on se fait manipuler (c’est le mot). Juste après avoir signé, je tombe sur votre article, éclairant (la Raison, lumière des Lumières !), où il est dit qu’il n’y a pas de moyen de retirer son nom de la liste, et bien sûr, il y a aussi un risque que ce nom soit utilisé par on ne sait qui à des fins peu recommandables…
Je ne peux m’empêcher de penser à ce que disait Marguerite Duras : “Je crois que l’Homme sera littéralement noyé dans l’information.” (source : http://www.ina.fr/histoire-et-confl…).
Et constater cette manipulation (adhérer à la thèse contraire à laquelle on vient de signer) ne pousse, dans un excès de colère, qu’à se renfermer et ne plus se tenir informé de rien. Comme il est dur de trier les informations qu’on nous fait ingurgiter quotidiennement !

608. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:17 par Robert

Merci “maître”,

J’ai hésité à signer le pacte, pensant à une arnaque de plus sur internet.
En vous lisant je n’hésite plus je vais immédiatement le signer.
Merci de m’avoir éclairé
Vous me rappelez un autre avocat qui j’espère partira en 2012.

609. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:18 par BlackFoot

@ 596 Laure

Oui je vous comprends que vous ayez envie que le droit change sur ce point, c’est légitime.
Mais par contre, ne déformez pas tout, ce n’est pas par défaut de point de virgule que le vice de forme a été causé, mais par non respect des délais prévus.
Ces délais ont une raison d’être (il est toujours intéressant d’étudier les théories et l’histoire législative pour connaître leur portée). Les outrepasser sans sanctions signifierait que nous ne sommes plus dans un Etat de droit.
La faute du magistrat est commise au nom de l’Etat, qui se voit infliger comme sanction par l’intermédiaire dudit magistrat, l’obligation de remettre en liberté l’auteur des faits jusqu’au jugement.
Ce qu’on peut modifier, c’est les délais. Vous préconiser un allongement, je n’y vois aucun inconvénient, et j’aimerais avoir d’autres avis sur ce point.
Mais le vice de forme doit toujours venir sanctionner le non respect de ce délai, sinon c’est l’arbitraire des juges qui va sévir (et là ce serait aussi une forme de “barbarie”).

610. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:22 par jack rolling

ah ah ah excellent. Non, sans déconner, elle est où la caméra?

611. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:23 par Giluch

eh, Maître, tu penses quoi de Gilles-William Goldnadel ?

612. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:23 par Emmanuel

Allez, c’est cadeau, un petit outil qui sera fort utile à certains. Parce que là, c’est plus possible.

613. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:23 par Godwin

« En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. »

Ignoble.
J’espère que vous êtes fier de vous.

614. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:24 par Godwin

« En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. »

Ignoble.
J’espère que vous êtes fier de vous.

615. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:24 par Lourdarc

En voyant la vidéo sur FB je me suis bien douté d’un populisme à plein nez, digne d’un président qui rebondit sur des faits d’actualité atroces pour balancer des réformes qui ne sont fondées que sur l’émotion et non la raison…

Merci Maitre d’éclairer d’un regard de juriste cette vidéo et du décryptage !

616. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:25 par Bibi

Je vais immédiatement signer le pacte. Et aussi souhaiter aux enfants de l’auteur de cette article à l’ironie et à l’arrogance abjectes 5 coups de couteaux non barbares et d’être fini à coup de pied comme des chiens d’une façon non barbare aussi.

617. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:25 par barrere

@ richard:

Nay “ville perdue” entre pau et lourdes. ” Cette histoire sent mauvais” déja vos propos donnent le ton….j’espere que vous avez rencontré sereinement dernierement les parents de jeremy Censier.

lestelle betharram

618. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:25 par Bibi

Je vais immédiatement signer le pacte. Et aussi souhaiter aux enfants de l’auteur de cette article à l’ironie et à l’arrogance abjectes 5 coups de couteaux non barbares et d’être fini à coup de pied comme des chiens d’une façon non barbare aussi.

619. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:26 par Koopa Troopa

Je commencerai à avoir confience dans la crédibilité de ces “bonne consciences” de gauche en robe noire le jour où l’un d’entre eux arrivera par vice de forme à faire remettre en liberté un néo-nazi auteur d’un crime antisémite (si jamais la chose se produisait un jour)

620. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:32 par jeanjean

Bonsoir M. Eolas,
Ca fait toujours du bien de vous lire sur des sujets juridiques aussi sensibles. Vous avez d’ailleurs dû passer un temps fou à rechercher les différents éléments du dossier afin de rétablir la vérité des faits et je vous en remercie. Mais vous avez fait des erreurs: sur la barbarie vous auriez dû expliquer l’infraction de barbarie du CP au moment où vous dénoncez l’utilisation de ce qualificatif, et vous auriez dû être moins sarcastique (les faits seulement les faits). Car le résultat de cet article est dévastateur, il relance complètement le mépris qu’ont certains citoyens pour la justice (et qui pourrissent votre blog depuis ce matin) et fait le jeu de ce pacte 2012 à la —-.
C’était en partie à cause de ce ton que j’avais renoncé à vous lire (vous pourriez être plus classe quand même)… même si je reviens toujours à vous lorsqu’une telle manipulation me saute aux yeux.
Bonne continuation

621. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:32 par hatikva69

Maître bravo pour le rigoureux acharnement que vous mettez à dénoncer cette vidéo pathétique (au sens premier, pathos) d’un père qui s’est fait récupérer pour porter le buzz de cet Institut dont je n’avais jamais entendu parler avant.
Mais au delà de la démonstration que vous êtes sans nul doute un brillant technicien du droit, je m’interroge. En tant qu’être humain, que père peut être, en tant que citoyen tout simplement, êtes vous réellement satisfait de votre petite mise au point d’un sarcasme inouïe pour un homme qui a rappelons le perdu son fils, assassiné L’habitude du sordide des affaires que vous plaidez vous empêche donc de comprendre au fond de votre âme que 1 seul coup de couteau c’est déjà de la barbarie, même si le terme n’apparaît pas telle qu’elle dans le rapport du légiste

Et surtout quelle arrogance du juriste de croire que le texte de loi, que les petits pinaillages procéduriers ont plus d’importance que l’exigence de justice auquel le peuple a droit Pouvez vous réellement nier que l’institution judiciaire déraille complètement en laissant un homme qui a tué libre de ses mouvements , moins de deux ans après son crime ? Ok le droit est respecté, mais le droit n’est que le fruit de la réflexion d’homme, il n’a pas de valeur sacré en soi et si il devient de plus en plus déconnecté des exigences de la société, c’est le devoir du législateur de rééquilibrer la balance ?? c’est il me semble la volonté de plus en plus grande du peuple français, celui qui vit quotidiennement cette barbarie qui vient, ceux que d’autres ne peuvent certainement pas éprouver dans leur chair depuis leur tour d’ivoire…

Oui les gens sont des gros cons, je suis un gros con, un assassin doit finir sa vie en prison, un détraqué sexuel ne doit pas avoir la moindre possibilité de recommencer un jour ses méfaits, un voyou qui agresse , menace, dealent et ne vit que du crime doit avoir une sanction a la mesure de ces actes. Libre a lui d’être touché par la grâce de la rédemption plus tard, mais ce n’est pas la fonction première de la Justice qui est de punir et réparer

622. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:32 par Jacotte

En droit, la justice n’est pas une vertu, et la barbarie recouvre une violence et une perversité bien pires encore que des coups de couteau.
C’est un des problèmes de l’institution judiciaire : elle utilise des mots courants, mais avec un sens différent. D’où des difficultés, parfois, à se faire comprendre. Cet institut pour la justice qui n’a de respectable que son nom en tire profit pour faire sa pub et tenter d’exister.

A ceux qui trouvent que les peines prononcées par les juges doivent être mieux exécutées, et que la loi est mal faite, allez en parler à vos députés.

Et inscrivez-vous sur les listes électorales, cela vous permettra d’être tirés au sort et de devenir jurés de cour d’assises.

Parce qu’une fois qu’on devient juré, pour la plupart de nos concitoyens, les propos de café du commerce comme ceux qu’on lit ci-dessus cessent et la peur de ne pas savoir juger arrive. Ils en ressortent changés.

Si vous n’êtes pas tirés au sort, venez voir ce qui se passe dans les salles d’audience. C’est très instructif.

Et ça nous évitera, peut-être, de lire ces propos consternants.

623. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:32 par Daria

J’ai lu l’article d’un trait, j’ai eu plus de mal à venir à bout des commentaires !

J’étais déjà venu sur ce blog il y a longtemps de ça. Je ne sais plus quel était le sujet mais je n’étais pas d’accord avec vous. Comme quoi, toutes les personnes qui approuvent cet article ne sont pas des “disciples du maaaîîître” comme le sous-entendent certains commentateurs…

Je vous remercie pour cet article. Me méfiant des vidéos virales comme de la peste, je ne l’avais regardée qu’avec une extrême méfiance et en avait conclu que ça ne valait pas un clou. Malheureusement, n’ayant qu’une culture juridique vague (bon d’accord, plus que vague… bon, d’accord, uniquement constituée de ce que j’ai pu glaner dans les séries télé) je manquais d’arguments pour la contester auprès des mes contacts facebook.

J’avais bien en tête cette phrase lue dans un ouvrage de vulgarisation de mythologie gréco-romaine, qui fait dire cette phrase à Athéna après la libération du matricide Oreste : “Je préfère libérer dix coupables que de condamner un innocent”. J’ai donc quand même essayé de convaincre certaines personnes que si les accusés ont tant de droits, ce n’est pas en tant que coupables, mais en tant que présumés innocents - même si, dans le cas présent, le présumé innocent a mauvaise mine.

A tout ceux qui s’émeuvent : “le jour où votre fils sera tué vous penserez différemment”, je réponds : “le jour où on vous accusera de meurtre à tort, vous trouverez que deux ans de préventive, c’est long !”

Mais forte de vos arguments, c’est avec une délectation un peu sadique que j’ai transmis le lien à mon tour à toutes les personnes concernées. Je me suis réjouie que la plupart d’entre eux fassent leur mea culpa, preuve que tous les signataires ne sont pas tous des imbéciles ; un certain nombre ne sont que des sentimentaux.

Je me réjouis donc de n’être qu’une cynique sans cœur, ce qui me permet de ricaner lorsque des bonnes âmes s’offusquent que vous ôtiez au meurtre de ce jeune homme le qualificatif barbare. Comme l’a très bien dit un autre commentateur avant moi, comparé aux bébés lancés sur les baïonnettes à Nankin, aux expériences médicales pratiquées par Menguele, aux tortures et exécutions des prisonniers algériens, eh bien ce meurtre n’est pas d’une “barbarie inimaginable” - il est juste tragique et largement suffisant pour mettre son coupable à l’ombre quelques années. Pas besoin de partir dans un concours de superlatifs pour que la justice suive son cours.

Le vrai problème soulevé par cette histoire, les propositions de l’IPJ ne le résoudront pas. Pourquoi le prévenu a-t-il fait deux ans de prison sans condamnation, avant d’être libéré un peu par défaut, provoquant un désarroi parfaitement compréhensible chez la famille de la victime ? Parce que la justice est trop lente.
Pour pallier à cela, ce ne sont pas de prisons dont on a besoin, mais de moyens, de juges, d’huissiers, de greffiers, etc. sans compter un service psychiatrique compétent pour s’occuper des cas les plus graves.

Qu’on ne se méprenne pas, je ne crache pas sur la famille Censier : la douleur des victimes est presque toujours trop grande pour permettre la moindre objectivité. Mais c’est justement pour ça qu’il ne faut pas la prendre comme référence : nous, nous n’avons pas forcément cette excuse.

624. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:32 par shoobang

M. Eolas, sans remettre en cause les dires des uns et des autres, ont peut reconnaitre que la justice à commis une faute….
Perso. moi quand je fais une bourde au boulot, je me fais “taper sur les doigts”.

Un responsable a t’ il été trouvé ?Quelle a été la sanction?

625. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:33 par Marcel

@FC44 : Regardez ce qui se fait en Syrie ou ailleurs, où l’on torture, arrache les ongles à vif des prisonniers, les fait mourrir mais d’une mort lente, douloureuse, avec des jours voire des semaines d’agonie. Voyez ce que l’humain est capable de faire pour tuer de la manière la plus atroce, en y ajoutant le viol, la torture, l’humiliation… Voyez ce qu’a fait le gang des barbares (les bien-nommés) à Ilan Halimi, et vous verrez que malheureusement, un coup de couteau, ça n’appartient pas encore au cadre de la barbarie.

Ça veut pas dire que c’est bien, mais les mots ont un sens. L’idée de barbarie suppose ou bien un sadisme forcené, ou bien un acharnement tel qu’il en est à peine concevable. La barbarie, c’est le stade ultime de la violence.
Malheureusement, l’utilisation d’une arme blanche appartient plutôt à la violence “ordinaire”. Encore une fois je ne la défends pas, j’explique juste la différence.

Entre un coup de couteau au thorax et le calvaire d’Ilan Halimi, bien obligé de reconnaitre qu’il y a une différence qui explique que d’un côté on a un “gang des barbares”, et de l’autre pas.

626. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:33 par Blackfoot

@ 631
Je ne suis pas encore avocat, mais si j’ai l’occasion de défendre un jour un néo-nazi, je le ferai aussi bien que je le peux, et je sais qu’Eolas comme d’autres pénalistes, le feraient.
Je ne suis ni de gauche, ni de droite, je suis juriste.
Le jour où l’Etat vous ” tombera ” dessus, vous serez bien content de ” tomber ” sur des gens comme nous.

627. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:34 par Patrick Popoz

Bonsoir maître,

je ne contesterai pas vos méthodes qui ont le mérite d’apporter un éclairage différent sur cette initiative, je vais juste apporter une précision que vous avez nécessairement omise par inattention.
En effet, le lien relatif à l’autopsie est intéressant et je me suis permis de faire quelques recherches sur le net pour avoir une idée de ce qu’avait enduré le jeune homme (je ne suis pas du milieu médical).

Donc ce Garçon a été criblé de 5 coups de couteaux (ce que vous mentionnez) mais vous avez omis, par soucis de temps et de concision certainement, de donner plus de détails. Pourtant les détails c’est important notamment pour un juriste de votre calibre non? Alors je répare cet oubli si vous le permettez.

Jérémy a reçu quatre coups de couteaux au thorax, la profondeur des plaies est comprise entre 1.5cm et 1.8cm. L’un de ses coups de couteau à transpercé le ventricule gauche de la victime provoquant une hémorragie interne. Il s’est vidé de son sang comme un animal dans un abattoir.

Il a également reçu un coup à la tête. Pour bien comprendre les dégâts j’ai fait une simulation d’après les informations recueillis sur le net: La lame est rentrée juste au dessus de l’oreille gauche. Le coup de couteau a été tellement puissant qu’il à fait exploser sa boître cranienne à son point d’entrée (effraction du lobe pariétale du cerveau touchant les méninges.) et sous la violence de l’impact la lame est ressortie par la bouche et le menton juste en dessous de sa lèvre inférieure. Sa tête a donc été transpercée de part en part avec le couteau .

Vu le gabarit de Jérémy, plutôt grand au dire de ses amis, je pense que samson a d’abord “planté” ce garçon au thorax. Le coup de couteau à la tête a du être donné dans un second temps lorsque Jérémy était au sol plus ou moins inanimé. samson s’est donc approché et à enfoncer sa lame dans la tête de ce garçon au point de la faire ressortir par la bouche.
C’est dans un troisième temps que les amis de samson ont roué de coup le corps de jérémy (ils étaient donc au moins 5 d’après ce que vous indiquez sur votre article).
Bien entendu ce paragraphe n’est pas contenu dans le rapport du médecin légiste ce ne sont que mes conclusions après lecture de plusieurs témoignages (tous cohérents) piochés sur le net.

Voilà maître, les coups de couteaux innocents que vous décrivez et je suis certain que l’absence de mention expresse des dégâts corporels révélés par l’autopsie était complètement involontaire de votre part même si certains esprits chagrins y verront une dissimulation de la matérialité d’une agression barbare. D’ailleurs vous avez mis le lien en ligne ce qui prouve votre bonne foi^^.
Vous voyez vous aviez raison il n’y a vraiment rien de barbare à transpercer de part en part la tête d’un garçon au sol, de lui arracher la moitié de son crâne pendant que ses potes lui éclatent ce qui lui reste de visage à coup de pieds. Comment un père peut-il qualifier cela de “barbarie”. Tout au plus peut-on parler d’enfantillage taquin n’est-ce pas?

Ah pour finir, je me permets de réagir à cela:
Donc ne veut pas dire coupable 97 fois, et encore moins 97 victimes. Je ne sais rien de ce cas, cité effectivement par le préfet de police qui en bon préfet aime plus les chiffres que les faits

Comment ce Censier peut-il écrire des choses aussi ridicules hein? Ce n’est pas comme ci en m’amusant en 30 secondes sur google en cherchant dans la rubrique actu “récidiviste cambriolage” je tombais sur le récit d’un cambrioleur arrêtés 45 fois à seulement 17 ans et déjà condamné à 3 peines de prison à son jeune âge.

http://louisvandeskelde.biz/?p=1138…

Ce genre de choses n’arrive qu’en Belgique pas en France voyons^^

Bonne soirée….

628. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:35 par Crapaud Rouge

A dix contre un, ils l’ont tué avec une « barbarie inimaginable » : fantasme ordinaire pour apaiser la douleur. On se console en imaginant que le fils regretté a eu un destin hors normes, et l’on porte son cas en place publique pour qu’il “ne soit pas mort pour rien”. Mais c’est plutôt pour nourrir le fantasme, ce que le monsieur ne pourra jamais reconnaître.

629. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:36 par Salviati

Merci pour cet intéressant billet, qui répond de manière argumentée à la tentative de la manipulation de l’IPJ. Ceux qui éructent dans les commentaires sur le laxisme judiciaire étaient sans doute les mêmes qui clouaient au pilori le juge Bourgaud pour avoir enfermer des innocents dans l’affaire Outreau.

630. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:37 par samuel

Monsieur l’avocat et pseudo intellectuel du barreau, Vous êtes, je trouve d’une mauvaise foi exécrable… En noircissant des kilomètres d’écran ou de papiers vous avez l’art de faire prendre aux gens les vessies pour des lanternes. Même si les 5 jeunes jugés ne sont pas des meurtriers légalement parlant, il sont tous responsables et même complices dans la mesure ou personne n’a empêché l’acte du meurtrier. Autre provocation : il serait NORMAL de relâcher un présumé innocent (qui a avoué son crime) après l’erreur du pdt de la chambre d’instruction… NON ! c’est juste LÉGAL, mais ça fait partie des absurdités que dénoncent certains flics et ils ont raison. Monsieur l’avocat il faudra qu’un jour, même si ce n’est pas votre intérêt (car il ne fait aucun doute que vous défendez vos intérêts et votre porte feuille en en faisant des tonnes), la justice ne se résume pas qu’à l’application de lois bienveillantes, mais qu’elle apporte aussi réparation aux victimes et soit sévère et dissuasive (ce qui revient au même) pour les délinquants. Mon ex-voisin en stage dans un cabinet d’avocat m’avait dit que pour lui, le plus important, était de connaitre parfaitement la loi pour mieux pouvoir la contourner. J’ai trouvé dans votre longue démonstration, un peu de cet esprit filou et à mon avis, toujours à la limite de l’honnêteté morale… Par exemple en disant que vous aimeriez que la justice libère vos clients sans raison. Drôle de morale à faire partager, pour un homme qui donne des leçons de justice. Vous vous laissez aller à la moquerie ou à une dérision grossière et malsaine, vous jouez sur les mots, vous opposez les termes juridiques aux mots du policier qui n’a jamais prétendu vouloir parler comme un avocat, mais simplement expliquer l’évènement qui l’a fait réagir en exagérant peu être un peu comme tout vendeur d’un objet ou d’une idée. Vous exagérez tout autant pour vos intérêts, mais comme disait le rédacteur d’une précédente réaction (que vous avez trouvé chiant parce qu’il n’était pas de votre avis) : “c’est pas la même secte”.
Vous vous êtes en réalité fait plaisir en étalant votre science du “verbe qui vous cloue le bec” sans chercher la justesse du propos et vous avez en même tant défendu votre profession dans laquelle la notoriété gonfle avec le portefeuille pour peu qu’on innocente son client… surtout si on le sait coupable… c’est encore plus jouissif.

Malheureusement, vos réflexes corporatistes et laxistes finiront par mettre l’extrême droite au pouvoir. Vous n’aurez pas à en souffrir car il faudra toujours des beaux parleurs dans les jugements, mais la justice y gagnera t-elle ?

631. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:38 par sergio

Maitre Eolas nous fait pleurer en nous disant que la télé en prison est payante et au prix fort. Vrai mais
en se déclarant non solvable auprès de l’assistante sociale, certain arrivent à l’avoir gratuitement. La désinformation n’est donc pas à sens un unique. N’est ce pas Maitre??

632. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:39 par Salviati

Merci pour cet intéressant billet, qui répond de manière argumentée à la tentative de la manipulation de l’IPJ. Ceux qui éructent dans les commentaires sur le laxisme judiciaire étaient sans doute les mêmes qui clouaient au pilori le juge Bourgaud pour avoir enfermé des innocents dans l’affaire Outreau.

633. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:39 par Jacotte

@ 635
Pourquoi a t’il été libéré ? Parce que la chambre de l’instruction a omis de fixer l’affaire à l’audience dans le délai requis.
Erreur, donc.
Depuis 2002 il y a eu 20 lois de procédure pénale (je ne compte pas les décrets).
Les chambres de l’instruction sont engorgées d’affaires toutes à traiter en urgence, le travail ne peut être fait à fond, les risque d’erreurs comme celles-ci se multiplient.

La faute aux juges ou à ceux qui votent toujours plus de lois sans leur donner les moyens de les appliquer ?

Et depuis le 1er août, les JLD (juges de la liberté et de la détention) doivent en plus statuer sur les hospitalisations d’office et bientôt sur les soins sans consentement. Une usine à gaz qui prend un temps fou et oblige les juges à se rendre dans les hôpitaux pour entendre les malades, car il n’y a pas assez de personnel hospitalier pour les conduire dans les tribunaux.

C’est à se réjouir qu’il y ait une crise économique, car peut-être adaptera t’on ainsi les missions du juge aux moyens qu’on lui donne !

634. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:40 par JM

Sujet de polémique.
Trop de trolls déguisés.

Vous feriez mieux de fermer les commentaires.

1931 revient tellement vite ….

635. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:41 par Marcel

@Vertumne : Nous souhaiterions tous que la prison puisse former des individus à devenir meilleur, puisse avoir une vraie école, puisse leur apprendre 29 700 nouveaux mots de vocabulaire. Mais il n’en est rien. Pas les moyens. Et c’est pas en enfermant 30 000 personnes supplémentaires à budget égal (ben oui c’est la crise) qu’elle va les avoir davantage. Du coup, oui, les détenus, il faut les occuper.

Car un dangereux gauchiste disait il y a de cela quelques décennies “La prison, c’est la privation de la liberté d’aller et venir, et rien d’autre.”

Ha oui, ce dangereux gauchiste, c’était Giscard.

636. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:41 par lunique

@bob ardKor en 306
Juste pour réhabilliter cet art qu’est le syllogisme, je tiens à preciser que justement, sont raisonnement n’est pas un syllogisme, un syllogisme est un raisonnement qui contient des conditions et une conclusion qui est “structurellement” juste («les oiseaux ont des ailes, le rossignol est un oiseau donc le rossignol a des ailes» est un syllogisme), les trucs qui miment un syllogisme mais qui n’ont pas la bonne structure n’en sont pas («les chiens sont des mammiferes, socrate est un mammifere donc socrate est un chien» n’est pas un syllogisme car la deuxieme partie aurait du etre de la forme «machin est un chien»)

Mais c’est juste pour le fun et sans aucune animosité :)

Sinon, je suis allé voir ce fameux pacte (juste le pacte, pas la vidéo, parce que ça me fait chier de devoir ouvrir un flash pour avoir un argumentaire qui irait trés bien en texte… bref)… rien que les attendus, alors que je ne suis pas avocat ni de pres ni de loin, m’ont franchement fait tiquer :
“Attendu que les victimes ont moins de droits que leur agresseur à toutes les étapes de la procédure judiciaire ;” quelque part, ils proposent une garde à vue pour les plaignant pour les cuisiner et être sur qu’ils ne mentent pas ?
“Attendu que la sanction est aléatoire et négociable pour le délinquant alors qu’elle est automatique pour l’automobiliste ;” reclamer une justice aveugle… soit… j’ai du mal à considerer que voler pour 50€ de bouffes à leclerc soit la meme chose que braquer une banque mais si ca leur plait. Et si on me fait l’affront de dire que je suis ignoble car je compare le vol à l’étalage à un meurtre, je ferait remarquer que d’autres l’ont bien comparé à l’excés de vitesse.
“Attendu que 80 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées faute de place, et que les condamnés purgent rarement plus de la moitié de leur peine ;” voir Eolas
“Attendu qu’une partie du monde judiciaire est déconnectée des préoccupations du peuple français alors qu’il juge en son nom ;” là je suis d’accord sur la phrase, mais certainement pas sur le sous-entendu qu’il véhicule. En fait non, elle est trop floue pour que je puisse être d’accord, mais disons qu’on puisse croupir en détention provisoire plus d’une semaine, ça me choque.

Bref, tout ca pour dire que même le pacte en lui même est grossier… pour un truc pondu par des experts, ça fait peur!

Et merci maître pour ce billet, ça faisait longtemps :)

637. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:42 par Bigoudi

Je découvre votre blog et je vous remercie, plusieurs de mes contacts m’ont envoyé un lien pour signer ce pacte, et je me suis sentie très mal à l’aise, au bord de l’écoeurement, sans toutefois pouvoir trouver les mots pour convaincre ceux qui me l’avaient envoyé…

J’ai donc fait des recherches, et de fil en aiguille, me voici, y a pas de raison, moi aussi je vais faire circuler un lien vers votre blog, marre de voir cette déferlante de pétitions nauséabondes fleurir sur le net, les réseaux sociaux, les médias… plus personne ne réfléchit, on a l’impression, ça fait vraiment peur, heureusement qu’il y a encore des gens comme vous, merci beaucoup !!!

638. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:43 par xDclx78

Enfin le retour de l’avocat le plus célèbre de France…;)!

Quel dommage qu’un article bien construit, prônant des valeurs telles que la présomption d’innocence et la légalité des délits et des peines, qui assurent le fonctionnement de la démocratie, ne soit pas compris par des personnes promptes à la critique facile et au mélodrame.
Il est clair que beaucoup de mes prédécesseurs dans cette liste de commentaires n’ont jamais mis les pieds dans une salle d’audience et n’ont qu’une vague idée erronée de ce qu’est la JUSTICE!
Ce pacte n’est que le relais d’une opinion publique tout juste bonne à suivre un flux de moutons…. Un troupeau qui ne sait pas se faire une opinion, et qui est malheureusement gangrené par un relais médiatique partial, inexact, et fondé exclusivement sur des sentiments….

Merci d’avoir éclairé une situation qui faisait que la donne était déjà faussée par cette vidéo! Dommage que tout le monde ne comprenne pas l’ampleur et la gravité de cette vidéo, et que trop de monde trouve normal que cet homme, dont je respecte totalement la douleur, porte atteinte à la liberté et aux droits de personnes qui même si elles ont été jugées coupables, restent des citoyens…

Il est toujours aussi plaisant et utile de vous lire ;)

Ps: @Arnaud, auteur du commentaire 2 ;
Si l’avocat n’est pas un des acteurs de la Justice, je ne sais pas vraiment ce qu’il est… Certes il n’est pas toujours un acteur moral, et il ne défend pas toujours la cause que défend l’opinion publique… Mais quel honneur! Je vous rappelle à toutes fins utiles que tout le monde a le droit à une Justice, tout le monde à le droit à une Défense, et tout le monde est présumé innocent!
Si l’avocat n’était pas l’acteur majeur de la protection de nombreuses libertés, alors pourquoi serait il au centre de tous ces débats de sociétés…?
Bref, avant de porter un jugement sur une profession que vous cataloguez trop vite dans la catégorie des professions immorales à gros sous, informez vous!

639. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:46 par un pacifiste avec une arme


***********************************************************************************************************************************************************************************ATTENTION ATTENTION********************

OH MAITRE, MON BEAU ET BON MAITRE
JE VOUS DEMANDE L’AUTORISATION D’ALLER ME COUCHER CAR JE SUIS FATIGUé.

MERCI MON MAITRE MERCI MERCI (slurp slurp)

******************************************************************************************************************************************************

640. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:46 par un pacifiste avec une arme


***********************************************************************************************************************************************************************************ATTENTION ATTENTION********************

OH MAITRE, MON BEAU ET BON MAITRE
JE VOUS DEMANDE L’AUTORISATION D’ALLER ME COUCHER CAR JE SUIS FATIGUé.

MERCI MON MAITRE MERCI MERCI (slurp slurp)

******************************************************************************************************************************************************

641. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:48 par Crevek

@pacifiste avec une arme,

Réfléchir avec son coeur ? Pourquoi pas battre le rythme cardiaque avec le cerveau tiens ! Non, une réaction avec le “coeur” n’a rien de réfléchis. Même la Justice fait la différence entre acte réfléchis et acte non réfléchis. La différence entre l’assassinat et le meurtre. L’assassin réfléchit à son acte, a le temps de le concevoir et de le conceptualiser, le meurtrier répond à une pulsion (vengeance, colère, folie, peur et j’en passe).

La peine de mort évite peut être la récidive, mais aucune étude n’a démontré que de fait elle diminuait le nombre de victime et/ou le nombre de criminel. Ainsi, dans l’optique de Justice envers la République, elle est d’office inutile puisque n’amène rien de concret (le nombre de crime commis et le nombre de victimes ne variant pas), mais est dangereuse en cas d’erreur judiciaire car prive la société d’un membre innocent, et qui plus est applique ce qu’elle interdit expressément (c’est à dire ôter la vie d’un humain). Voilà une belle légitimité…

@Illuminati, 509 :
Vous êtes d’un ridicule… Faut pas sortir de ST Cyr pour savoir que la Justice actuelle est trop laxiste.

Éteignez votre télé, lisez les rapports. La Justice est de plus en plus ferme, les peines de plus en plus lourdes.
C’est sur qu’en ne se faisant une idée que sur un cas foireux sur les 10 000, on a une belle image.
C’est comme dire que s’il y a un assassinat en France, que la France est un pays remplit d’assassin. C’est exactement le même genre d’extrapolation que vous faite.

642. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:51 par sebxl

@ Koope Troopa le troll: juste pour rire, goutez a l’ironie
http://benbarlow85.files.wordpress….

on a déjà vu des avocats faire de meme.

643. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:51 par Phil

Nos juges sont bien, il ne faut pas les décrédibiliser , surtout qu’il doivent y voir clair pour pas se faire peindre les lunettes par les avocats qui ont droit de mentir, d’affirmer sans preuve, mais ils font eux aussi leur métier …
Je pense à un juge de St Etienne qui était débordé mais qui a quand même bien jugé pour une affaire privée me concernant. Soutenons les juges, encourageons les, la justice c’est le pilier de la liberté.

644. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:52 par Liam

Mouais, je veux bien que l’IPJ soit mal foutue et que la ficelle de communication soit grosse (ce sont loin d’être les seuls de faire de la com avec de gros sabots, à gauche comme à droite…), mais il n’en reste pas moins que dans cette histoire : un jeune homme a été assassiné, sans raison aucune, son assassin trouvé par la police et qu’au final la justice (pas la Vraie hein, mais la procédurale en manteau d’hermine) l’a libéré sans le condamner.
Dans ces conditions, on peut légitimement comprendre : 1) le sentiment profond d’injustice du père, 2) les réactions des lecteurs qui estiment qu’il y a quand même quelque chose de pas normal dans cette histoire.
Lecteurs qui se trouvent également être citoyens et qui sont en droit de dire : si le système judiciaire est capable de commettre ce genre de ratés (comme toute organisation), on peut peut-être essayer de changer ce qui ne fonctionne pas, non?
Voilà pourquoi Maître Eolas, vous avez parfaitement raison de critiquer l’IPJ dans ses propositions et dans ce qu’elles peuvent avoir de néfaste, mais faire ce si long billet pour les attaquer par le flanc, et prendre de haut les lecteurs qui ne font qu’exprimer leur légitime écoeurement, cela manque décidément de classe…

645. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:54 par jeanjean

@ Liam Pas encore condamné. Il va être jugé. Il est seulement remis en liberté en attendant le jugement (sous controle judiciaire tout de même). tout cela était expliqué dans l’article vous auriez du tout lire

646. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:55 par djaime

Pour une reprise après trois semaines de silence, c’est vraiment le défouloir sur ce blog (que je fréquente régulièrement même si maître Eolas me fatigue parfois avec sa propension à toujours vouloir avoir le dernier mot…). La lecture de nombreuses réactions, parfois limite haineuses, m’effraie. Il y a donc tant de gens en France qui considèrent que le rétablissement de la peine de mort serait la panacée à toutes leurs angoisses ? A trop flatter la bestialité qui sommeille en chacun de nous…

647. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:57 par sebxl

@ Liam:
l’a libéré provisoirement sans le condamner pour l’instant du fait d’une règle faite dans l’émotion d’une affaire ou des victimes de dénonciations calomnieuses on passé énormément de temps en provisoire, ce qui a poussé au suicide une d’entre elle.

La phrase est beaucoup plus juste comme ca, vous le sauriez si vous aviez lu et/ou étiez de bonne foi.

648. Le lundi 14 novembre 2011 à 23:58 par Marcel

@Laure, 596 :

Maintenant imaginez le cas contraire… vous êtes en prison, en détention provisoire, accusée d’un crime que vous n’avez pas commis. L’instruction piétine, on refuse de vous libérer.

Que faites vous ?

Vous faites une demande officielle d’un acte qui va permettre de décider de la suite de votre affaire (libération, pas libération, poursuite d’enquête, pas poursuite d’enquête). Cette demande implique qu’on vous réponde sous 3 mois (et déjà, 3 mois, en prison, c’est long, très long).

Or il se trouve que le temps passe et qu’on ne vous répond pas. 1 mois passe, 2 mois passent, 3 mois passent… silence radio. 4 mois passent, 5 mois passent… on n’a jamais répondu alors qu’obtenir cette “revue” est un DROIT que vous avez.

Imaginez maintenant qu’on vous dise “habah oui mais… on peut rien y faire. Ils peuvent ne jamais vous répondre, ça vous libèrera pas pour autant. Oui c’est pourtant votre droit d’avoir une réponse. Oui c’est injuste. Oui vu que l’instruction piétine, si vous obteniez cette revue vous seriez sans doute libre à l’heure qu’il est. Oui ça fait longtemps que ça devrait être torché c’t’histoire. Oui le juge fait la sourde oreille alors qu’il a pas le droit. Oui oui oui, tout cela est vrai… Mais vous sortirez pas de prison. Vous y êtes resté deux mois de plus que la normale et vous allez encore y rester aussi longtemps qu’ils le voudront. Et vous ne pouvez rien faire.”

Avouez que vous ne seriez pas jouasse…

Ce genre de lois n’ont pas pour but de protéger les criminels et de leur ouvrir grand les porteuh du pénitencier. Elles sont là pour protéger les citoyens présumés innocents et qui parfois, le sont vraiment. Et il est inévitable que les vrais coupables s’en servent aussi, parce que tant qu’ils n’ont pas été jugés, il n’y a pas de moyen de les distinguer à coup sûr (même certains accusés d’Outreau avaient avoué !).

Toute règle a ses effets de bord. Mais une règle qui dit qu’un type à qui on ne répond pas à sa demande de libération, ben, au bout d’un moment, on considère que sa libération est de droit, après une affaire comme celle d’Outreau (dont cette histoire est d’ailleurs une conséquence directe), ça ne me choque pas plus que ça.

C’est tout de même incroyable que les même gens qui ont été choqués par l’affaire d’Outreau, soient maintenant choqués par les timides mesures de la loi qui a été faite pour “éviter d’autres Outreaux”. Vous voulez vraiment d’autres affaires d’Outreau ? Moi pas.

649. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:00 par karine

Et en tant qu’avocat vous n’avez rien d’autre a faire que de nous pondre un roman pour répondre a une soit disant ânerie. C’est sur vu le succès de cette vidéo y répondre offre l’opportunité de vous faire connaitre et reconnaitre. Vous battez vous autant pour d’autres dossiers moins médiatisés? Même si cet homme se fait “manipuler” comme vous l’affirmez, il n’en reste pas moins que les assassins de son fils sont bel et bien en liberté. Alors pouvez vous m’expliquer ou est la justice dans cette affaire?! Il faut vraiment n’avoir aucun conscience et aucun amour propre pour faire votre beau métier mais heureusement il y a l’argent ^^
bonne continuation et j’espère que ces jeunes libérés ne s’en prendront jamais a un de vos enfants

650. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:01 par Erin

Donc, un jeune homme se fait attaquer par 10 autres et meurt… qu’il ait reçu 5 coups de couteau “seulement” ou victime d’une barbarie inimaginable, cela ne change rien, l’attaque a provoqué la mort (car s’il n’avait pas été attaqué, je suppose qu’il serait toujours vivant …) et personne donc n’est responsable? Est-ce bien cela que votre étude des textes et de l’affaire conclut? C’est donc un accident, une coïncidence, un concours malheureux de circonstances? Comment nommer cela? Du populisme!!!?? Une personne qui signe un chèque en bois a plus vite fait de se retrouver en prison que l’auteur d’une attaque en règle à cette allure là… Je n’ai pas signé le Pacte 2012 pour la Justice et ne sais pas encore si le signer… Avant, j’ai voulu trouver des arguments contraires… Mais vraiment, les réflexions purement intellectuelles sur le bon fonctionnement de la loi et de la justice comme décrites ci-dessus me laisse perplexe face à la mort bien réelle celle-ci… Mort sans intention de la donner? Même pas… à 10 contre un comment savoir?…. Il est plus qu’évident que le “commun des mortels” devant une argumentation aussi pointue que la vôtre restera sans voix… et s’en ira sans chercher plus loin signer ce fameux pacte, révolté. Régler vos comptes avec l’Institut pour la Justice peut avoir sa validité mais trouvez aussi des réponses justes devant une injustice aussi flagrante…

651. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:03 par Never

Facile ces blablas de juristes.

Un jeune est mort. Blanc. Fils de policier. Lynché
avec une violence inouie (couteau dans les coeur, le crane
et le visage) par une bande de “jeunes” de banlieue (entendez 70%
d’origine magrébine, 20% africaine, le reste à définir ), ils étaient dix !!
contre un. Un seul comparaitra devant les assisses pour meurtre, les
autres se balladent tranquillement en liberté….

Cherchez l’erreur :(

652. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:03 par Argagnol

@Maitre eloas.
Au delà de votre métier et de l’application des règles et protocoles qui vous permettent de filer tel une anguille suivant votre subjectivité, avez vous un cœur? Le citoyen lambda que je suis se demande si vous poussez pas les victimes a la vengeance car ces années de procédures de bureaucrates ne sont pas prêtes de diminuer a la vue des
commentaires des jeunes scarabées qui vous congratule tel le nouveau yoda
Bref changez rien vous êtes efficaces..les trente glorieuses sont devant vous!

653. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:03 par Poulpe

on passe, dans son récit, d’un assassinat préparé et organisé contre un “fils de flic” aux fait relatés par la cour qui raconte une rixe qui a mal tourné à 200 km du domicile du dit “flic”

ce que j’en retiens moi c’est que le père de la victime a menti.

654. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:07 par sebxl

@ karine: Eolas, contrairement a d’autres (disons…juste au hasard…Collard?) est médiatique mais ne fait pas la pub de son cabinet car Eolas est le seul pseudo sous lequel il apparait.

Quant a l’argent à se faire dans le droit (et en tant qu’avocat), vous seriez bien décue. Si certains s’en sortent extremement bien, il existe des avocats pauvre, et ce ne sont pas forcement les moins bons. Le pénal, de plus, fait partie des spécialisations les moins rémunératrices. Si vous voulez des boucs émissaires, j’ai des adresses de notaires.

655. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:10 par SAMSON. G


*************** à tous *******************************

Bon alors vous vous en sortez?
parceque si je retourne en prison je veux de la vache qui rit, des frites le samedi, et une playstation 3
et en sortant (dans 3 ans) je voudrai récupérer mon petit couteau, ça peut toujours resservir hihi

bisous mon maitre

656. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:10 par SAMSON. G


*************** à tous *******************************

Bon alors vous vous en sortez?
parceque si je retourne en prison je veux de la vache qui rit, des frites le samedi, et une playstation 3
et en sortant (dans 3 ans) je voudrai récupérer mon petit couteau, ça peut toujours resservir hihi

bisous mon maitre

657. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:11 par Oliyaz

Ben dis donc, tous vos lecteurs semblent content de vous retrouver. Ils n’aiment pas vos billets rugbystiques ou quoi ? ;-)

658. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:12 par Edmond

le problème d’Eolas, c’est que chez lui l’appareil lexical remplace la réflexion, va jusqu’à permettre de la mimer, parfois. Lorsqu’il s’agit de paraphraser un texte de loi, tout va bien. Mais qu’il faille analyser, sa seule opinion et un coup de mépris font l’affaire. Chez Eolas, la condescendance est de mise, elle sert à masquer les moments de vacuité.

Tous les billets ne sont pas illisibles pourtant : mais certains, dont celui-ci, sont d’une particulière indigence. Je m’étais fait la même réflexion en tombant sur les considérations européennes de ce petit maître qui sait tout de ce qu’il n’a jamais compris.

A part cela, il ne s’est rien passé, c’est entendu : oser réclamer justice pour quelques petits coups de couteau qui ont paraît-il contribué au décès d’un être humain de toutes façons destiné à mourir un jour, il faut vraiment être le dernier des fachos pour cela. Parler de sa douleur, cela mérite de se faire reprocher l’étalage par n’importe quel blogueur frappé d’histrionisme. Eolas se devait d’intervenir.

659. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:15 par Seb

Merci d’avoir pris le temps de faire une réponse documentée sur cette video. Je dois avouer qu’elle m’avait l’air particulièrement louche…

660. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:16 par lilly

bonjour !
je découvre …
à méditer en effet !
autant avoir toutes les cartes en main avant de signer quoique ce soit parce que moi je me suis bien faite avoir ! le coeur a parlé plus vite que la raison je dois bien l’admettre même si honnêtement j’ai eu quelques soupçons sur la fin de la vidéo …. pour autant je tiens à préciser que ce n’est en relation avec aucun parti pris politique ni même idée que j’ai signé ce pacte puisque en plus je l’ai fait alors que je regardai encore cette fameuse vidéo ou plutôt j’écoutai le terme serait plus exact!
c’est après coup que j’ai commencé à avoir de gros doutes !
je ne veux m’excuser en rien j’aurai du être plus méfiante !
puis en allant sur la page Facebook ( vs avez vu je suis une bonne fifille ! je fais tout bien comme il faut … grrr ) j’ai eu plus que de sérieux doutes et j’ai trouvé ce lien qui nous envoie sur votre page
et là ! stupeur ! cela a totalement levé tous mes doutes parce qu’en très bonne “fifille” que je suis j’ai tout lu (même les liens!)
la conclusion c’est qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis et cela me servira de leçon le prochain coup !
ceci dit j’aurai une question à vous poser même si j’ai bien peur que vs ne l’ayez déjà dit dans votre post autant avoir une confirmation :
comment retirer ma signature est ce vraiment impossible ??
merci de vos éclairages et de votre réponse si vous prenez le temps de m’en donner une !

661. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:16 par lilly

bonjour !
je découvre …
à méditer en effet !
autant avoir toutes les cartes en main avant de signer quoique ce soit parce que moi je me suis bien faite avoir ! le coeur a parlé plus vite que la raison je dois bien l’admettre même si honnêtement j’ai eu quelques soupçons sur la fin de la vidéo …. pour autant je tiens à préciser que ce n’est en relation avec aucun parti pris politique ni même idée que j’ai signé ce pacte puisque en plus je l’ai fait alors que je regardai encore cette fameuse vidéo ou plutôt j’écoutai le terme serait plus exact!
c’est après coup que j’ai commencé à avoir de gros doutes !
je ne veux m’excuser en rien j’aurai du être plus méfiante !
puis en allant sur la page Facebook ( vs avez vu je suis une bonne fifille ! je fais tout bien comme il faut … grrr ) j’ai eu plus que de sérieux doutes et j’ai trouvé ce lien qui nous envoie sur votre page
et là ! stupeur ! cela a totalement levé tous mes doutes parce qu’en très bonne “fifille” que je suis j’ai tout lu (même les liens!)
la conclusion c’est qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis et cela me servira de leçon le prochain coup !
ceci dit j’aurai une question à vous poser même si j’ai bien peur que vs ne l’ayez déjà dit dans votre post autant avoir une confirmation :
comment retirer ma signature est ce vraiment impossible ??
merci de vos éclairages et de votre réponse si vous prenez le temps de m’en donner une !

662. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:17 par lilly

bonjour !
je découvre …
à méditer en effet !
autant avoir toutes les cartes en main avant de signer quoique ce soit parce que moi je me suis bien faite avoir ! le coeur a parlé plus vite que la raison je dois bien l’admettre même si honnêtement j’ai eu quelques soupçons sur la fin de la vidéo …. pour autant je tiens à préciser que ce n’est en relation avec aucun parti pris politique ni même idée que j’ai signé ce pacte puisque en plus je l’ai fait alors que je regardai encore cette fameuse vidéo ou plutôt j’écoutai le terme serait plus exact!
c’est après coup que j’ai commencé à avoir de gros doutes !
je ne veux m’excuser en rien j’aurai du être plus méfiante !
puis en allant sur la page Facebook ( vs avez vu je suis une bonne fifille ! je fais tout bien comme il faut … grrr ) j’ai eu plus que de sérieux doutes et j’ai trouvé ce lien qui nous envoie sur votre page
et là ! stupeur ! cela a totalement levé tous mes doutes parce qu’en très bonne “fifille” que je suis j’ai tout lu (même les liens!)
la conclusion c’est qu’il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis et cela me servira de leçon le prochain coup !
ceci dit j’aurai une question à vous poser même si j’ai bien peur que vs ne l’ayez déjà dit dans votre post autant avoir une confirmation :
comment retirer ma signature est ce vraiment impossible ??
merci de vos éclairages et de votre réponse si vous prenez le temps de m’en donner une !

663. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:17 par sebxl

Un jeune est mort. Oui
Blanc. Et?
Fils de policier. Regardez les faits, non pertinent au moins. Mensonge au plus.
Lynché Je suis le seul a voir l’ironie avec le contexte racial de votre poste.
”avec une violence inouie (couteau dans les coeur, le crane
et le visage)” Oui.
par une bande 1 meurtrier au couteau, le reste n’est “que” des agresseurs du fait de la non concertation de l’acte.
de “jeunes” de banlieue (entendez 70% d’origine magrébine, 20% africaine, le reste à définir ), Faux factuellement (“gens du voyage sédentarisé”) et encore une fois, s’ils étaient blanc cela changerais quelque chose pour vous?
ils étaient dix !! techniquement 8 mais cela n’a pas d’importance.
contre un.
Un seul comparaitra devant les assisses pour meurtre, les autres se balladent tranquillement en liberté…. sauf qu’ils seront jugé pour leurs actes.

L’erreur, c’était votre poste.

664. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:17 par RODRIGUEZ Florian

Maître, quel est votre rôle dans la publication de ce billet ?
Je vous informe, puisque vous vous en apercevrez rapidement, au vu de ma subjectivité, que je suis un ancien camarade de classe de Jérémy, la victime. Donc ce que l’on pourrait appeler familièrement, un proche de la victime. Il est certain que je manquerai d’objectivité dans cette affaire. Et donc, plutôt que de rentrer dans la sombre méthode vendetta, qui voudrait que je fasse justice à mon ami perdu en pendant pas les couilles les auteurs des faits dans une forêt, couverts de miel en plein été, je décide de réagir d’une façon qui me semble plus pacifique.
Comment pouvez vous dénigrer l’appellation du père de feu mon ami de “barbarerie inimaginable” ? C’en est une, et je m’imagine qu’en tant que juriste confirmé soit : vous n’avez pas de cœur, soit vous n’avez pas d’enfant. Rouer quelqu’un de coups, quelques soient les conséquences (mort ou ITT de + de 8 jours) est un acte grave, facilement qualifiable de barbarerie.
J’imagine également, vu votre statut d’avocat, que vous avez régulièrement l’occasion d’évacuer vos flatulences dans la soie, et que de ce fait, vous habitez de beaux quartiers, où la police est certainement plus présente que dans des quartiers toulousains tels que REYNERIE, BELLEFONTAINE ou encore BAGATELLE). Où je veux en venir ? Vous ne connaissez pas l’insécurité grandissante française, certainement parce que vous êtes tellement cher, que les agresseurs dans le besoin d’avocat ne pourront pas faire appel à vous faute de moyens. J’ai dans mon entourage de nombreuses personnes qui ne font que de petits aller-retours en prison, oui, parce qu’on en a rien à foutre. Aujourd’hui, ce que veut l’état, c’est gagner du fric, et c’est normal ! DOnc ce dernier privilégiera ce qui rapporte : les PV pour excès de vitesse et les fraudes. Bien sûr, puisqu’enfermer un mec, ça coûte du pognon à tout le monde. Bref, ce n’est pas le sujet. Les gamins responsables de ce qui est arrivé à mon pote, méritent, en toute objectivité, de faire un peu de taule, et le meurtrier d’y rester un sacré morceau de sa vie. Si, la justice est là pour protéger les citoyens. Sinon à quoi sert-elle ? Si je vous plante un couteau dans la gorge et qu’on ne m’enferme pas, à quoi sert-elle ? Bien sûr qu’elle est là pour ça, mais l’université vous a bien bourré le crâne vieil homme. Comment protéger les citoyens si on n’enferme pas les auteurs de crime ? J’ai violé trois gamines, personne ne m’enferme, je peux continuer.

Vous vous placez en écrivant ce billet en bourreau, sauf que vous visez la mauvaise personne. Joel CENSIER, n’a pas volontairement trompé les lecteurs de sa vidéo, si à la limite quelqu’un est auteur de manipulation c’est l’ IPJ. Cet homme souffre, et je ne souhaite à personne de vivre ce qu’il vit.

“La loi a été correctement appliqué” dites vous (à peu près, la page est trop longue à faire remonter, tellement vos admirateurs sont fans de vos propos cassants). Et vous ne croyez pas que là est le problème ? Qu’à cause d’un délai merdique, l’auteur d’un meurtre ( que vous qualifiez subtilement de présumé innocent, alors qu’il a reconnu les faits, et pas sous la torture) soit en liberté ?

Le pacte 2012 a vocation de donner de la voix au peuple, pour que son avis (qui est celui qui compte le plus) soit un tant soit peu respecté, ou du moins, écouté.
Comment vos idiots d’admirateurs peuvent-ils dire “j’ai flairé l’arnaque !”. Où est l’arnaque ? Ils se sentent tellement supérieurs qu’ils traiteront de cons tous ceux qui ont signé, alors que ces gens ont simplement un coeur, et certainement ras-le-bol de voir des petits cons impunis. On leur a demandé de l’argent ? Non ! On leur a demandé d’écarter les jambes ? Non ! Ce qu’on leur demande, c’est de réfléchir, et de penser à ce qui pourrait éventuellement leur arriver. Peut être l’IPJ manque de juriste, mais il ne manque pas de coeur. Qu’ont-ils à gagner à demander à nos futurs chefs d’états de suivre 5 axes très imprécis de justice ?

Cessez de vouloir casser à tout prix, pour attirer sur votre blog des admirateurs, si vous voulez un public, faites vous comique de scène.
Je comprends votre job, de défendre ceux qui peuvent s’offrir vos services, mais dénigrer un père gratuitement comme vous le faites, je ne comprends pas.

665. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:18 par Marcel

@Edmond, 678 : En même temps, c’est pas comme si l’auteur des coups de couteau allait être jugé pour meurtre cet été, tandis que ses petits copains vont être jugés pour violence volontaires en réunion…
C’est sûr que : tous les agresseurs jugés, et le meurtrier jugé pour meurtre, c’est un peu light comme concept de justice… non ce qu’il aurait fallu, c’est une balle dans la tête sans sommation ni procès, pour tous. Ils le font bien en Chine…
Les droits de l’homme, c’est quand-même un truc de tapette, vous trouvez pas ?

666. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:18 par sebxl

Un jeune est mort. Oui
Blanc. Et?
Fils de policier. Regardez les faits, non pertinent au moins. Mensonge au plus.
Lynché Je suis le seul a voir l’ironie avec le contexte racial de votre poste.
”avec une violence inouie (couteau dans les coeur, le crane
et le visage)” Oui.
par une bande 1 meurtrier au couteau, le reste n’est “que” des agresseurs du fait de la non concertation de l’acte.
de “jeunes” de banlieue (entendez 70% d’origine magrébine, 20% africaine, le reste à définir ), Faux factuellement (“gens du voyage sédentarisé”) et encore une fois, s’ils étaient blanc cela changerais quelque chose pour vous?
ils étaient dix !! techniquement 8 mais cela n’a pas d’importance.
contre un.
Un seul comparaitra devant les assisses pour meurtre, les autres se balladent tranquillement en liberté…. sauf qu’ils seront jugé pour leurs actes.

L’erreur, c’était votre poste.

667. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:18 par RODRIGUEZ Florian

Maître, quel est votre rôle dans la publication de ce billet ?
Je vous informe, puisque vous vous en apercevrez rapidement, au vu de ma subjectivité, que je suis un ancien camarade de classe de Jérémy, la victime. Donc ce que l’on pourrait appeler familièrement, un proche de la victime. Il est certain que je manquerai d’objectivité dans cette affaire. Et donc, plutôt que de rentrer dans la sombre méthode vendetta, qui voudrait que je fasse justice à mon ami perdu en pendant pas les couilles les auteurs des faits dans une forêt, couverts de miel en plein été, je décide de réagir d’une façon qui me semble plus pacifique.
Comment pouvez vous dénigrer l’appellation du père de feu mon ami de “barbarerie inimaginable” ? C’en est une, et je m’imagine qu’en tant que juriste confirmé soit : vous n’avez pas de cœur, soit vous n’avez pas d’enfant. Rouer quelqu’un de coups, quelques soient les conséquences (mort ou ITT de + de 8 jours) est un acte grave, facilement qualifiable de barbarerie.
J’imagine également, vu votre statut d’avocat, que vous avez régulièrement l’occasion d’évacuer vos flatulences dans la soie, et que de ce fait, vous habitez de beaux quartiers, où la police est certainement plus présente que dans des quartiers toulousains tels que REYNERIE, BELLEFONTAINE ou encore BAGATELLE). Où je veux en venir ? Vous ne connaissez pas l’insécurité grandissante française, certainement parce que vous êtes tellement cher, que les agresseurs dans le besoin d’avocat ne pourront pas faire appel à vous faute de moyens. J’ai dans mon entourage de nombreuses personnes qui ne font que de petits aller-retours en prison, oui, parce qu’on en a rien à foutre. Aujourd’hui, ce que veut l’état, c’est gagner du fric, et c’est normal ! DOnc ce dernier privilégiera ce qui rapporte : les PV pour excès de vitesse et les fraudes. Bien sûr, puisqu’enfermer un mec, ça coûte du pognon à tout le monde. Bref, ce n’est pas le sujet. Les gamins responsables de ce qui est arrivé à mon pote, méritent, en toute objectivité, de faire un peu de taule, et le meurtrier d’y rester un sacré morceau de sa vie. Si, la justice est là pour protéger les citoyens. Sinon à quoi sert-elle ? Si je vous plante un couteau dans la gorge et qu’on ne m’enferme pas, à quoi sert-elle ? Bien sûr qu’elle est là pour ça, mais l’université vous a bien bourré le crâne vieil homme. Comment protéger les citoyens si on n’enferme pas les auteurs de crime ? J’ai violé trois gamines, personne ne m’enferme, je peux continuer.

Vous vous placez en écrivant ce billet en bourreau, sauf que vous visez la mauvaise personne. Joel CENSIER, n’a pas volontairement trompé les lecteurs de sa vidéo, si à la limite quelqu’un est auteur de manipulation c’est l’ IPJ. Cet homme souffre, et je ne souhaite à personne de vivre ce qu’il vit.

“La loi a été correctement appliqué” dites vous (à peu près, la page est trop longue à faire remonter, tellement vos admirateurs sont fans de vos propos cassants). Et vous ne croyez pas que là est le problème ? Qu’à cause d’un délai merdique, l’auteur d’un meurtre ( que vous qualifiez subtilement de présumé innocent, alors qu’il a reconnu les faits, et pas sous la torture) soit en liberté ?

Le pacte 2012 a vocation de donner de la voix au peuple, pour que son avis (qui est celui qui compte le plus) soit un tant soit peu respecté, ou du moins, écouté.
Comment vos idiots d’admirateurs peuvent-ils dire “j’ai flairé l’arnaque !”. Où est l’arnaque ? Ils se sentent tellement supérieurs qu’ils traiteront de cons tous ceux qui ont signé, alors que ces gens ont simplement un coeur, et certainement ras-le-bol de voir des petits cons impunis. On leur a demandé de l’argent ? Non ! On leur a demandé d’écarter les jambes ? Non ! Ce qu’on leur demande, c’est de réfléchir, et de penser à ce qui pourrait éventuellement leur arriver. Peut être l’IPJ manque de juriste, mais il ne manque pas de coeur. Qu’ont-ils à gagner à demander à nos futurs chefs d’états de suivre 5 axes très imprécis de justice ?

Cessez de vouloir casser à tout prix, pour attirer sur votre blog des admirateurs, si vous voulez un public, faites vous comique de scène.
Je comprends votre job, de défendre ceux qui peuvent s’offrir vos services, mais dénigrer un père gratuitement comme vous le faites, je ne comprends pas.

668. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:19 par Lince

“Plus sérieusement… Non, en fait, je ne peux pas prendre ce genre d’affirmation sérieusement. Tenez, voici un homme qui cette semaine s’est pris un an ferme pour avoir volé 2 euros de bonbons parce qu’il avait 15 mentions sur le casier. Non mais allez un peu voir des audiences correctionnelles, au lieu de gober des énormités pareilles. Là, la démonstration va consister en prendre une exception pour faire croire qu’elle est révélatrice de la généralité.”

669. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:19 par DukeAtreide

Bonjour Maitre

Bon retour.

J’ai une question concernant Légifrance. Les liens qui se trouvent dans votre texte renvoient sur Légifrance, et en lisant tel ou tel article, ceux-ci sont, par moment, très technique. Comme vous nous le rappelez, nul n’est censé ignorer la loi. Mais tout le monde n’a pas le vocabulaire juridique ou le discours “un peu ampoulé” de la définition de l’article.
Sur Légifrance est-il possible de trouver une section qui réuni l’article en lui même ainsi que quelques définitions ou exemples pour illustrer ces propos?
Je pose peut être une question stupide mais je trouve que connaitre la loi nécessite d’avoir fais des études juridiques et je trouve cela un peu injuste. Et si je souhaite intégrer des connaissances, j’entends souvent dire Légifrance et Journal Officiel et Dalloz.
J’essaye de lire les conclusions et les différents cas qui peuvent y traiter mais ce n’est pas toujours clair.
Pourtant à travers la lecture de votre blog, peut être grâce a votre interprétation et votre reformulation je comprends mieux, mais si je souhaite comprendre un article ou un détail sur lequel vous n’avez pas traité, comment peux t-on faire ? en dehors des réponses “prendre rendez vous avec un avocat”, je ne prétends pas devenir avocat mais je souhaiterais connaitre la logique des choses.

Je remercie d’avances les personnes qui me répondront.

Cordialement.

670. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:20 par Marcel

@Edmond, 678 : En même temps, c’est pas comme si l’auteur des coups de couteau allait être jugé pour meurtre cet été, tandis que ses petits copains vont être jugés pour violence volontaires en réunion…
C’est sûr que : tous les agresseurs jugés, et le meurtrier jugé pour meurtre, c’est un peu light comme concept de justice… non ce qu’il aurait fallu, c’est une balle dans la tête sans sommation ni procès, pour tous. Ils le font bien en Chine…
Les droits de l’homme, c’est quand-même un truc de tapette, vous trouvez pas ?

@Lily : À mon avis vous pouvez exiger le retrait de votre signature, en vertu de la loi informatique et liberté. De toute façon, ils n’auraient pas intérêt à vous le refuser. Sinon, faites du barrouf pour dire que votre nom (et d’autres) se trouvent sur la pétition alors que vous ne la soutenez pas.

671. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:22 par hatonjan

cher maitre, merci pour cet excellent billet qui satisfait mon intellect. Je me permets de dire quand même que la justice est critiquable, bien entendu, mais avec des arguments.
C’est dommage pour ce pere de transformer sa peine en haine, mais je l’excuse.
Je me permets juste de dire que : “Le scénario étant : un présumé innocent remis en liberté en attendant d’être jugé. Aux armes !” je l’ai trouvé un peu de trop. Oui, un présumé innocent, mais un mis en examen, ayant avoué les faits, c’est plus précis et sans dire aux armes, la question peut se poser sur le fond. A priori s’il n’y avait pas eu ce dysfonctionnement de la justice, il ne serait pas libre. donc, la justice en général a tout de même commis une négligence, négligence que le legislateur a souhaité (je pense un peu coincé par la CSDHLF) faire profité au mis en examen. Bien à vous, au plaisir de vous lire, et en esperant que d’autres personnes prendront autant de plaisir que moi à vous lire.

672. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:23 par Canezac

”” - organiser des rencontres officielles avec chaque candidat, pour obtenir leur engagement à mettre en œuvre nos réformes, en cas d’élection.

Marine Le Pen se fera sans nul doute un plaisir de les recevoir.”“

Votre “fine” et tendancieuse analyse pour en arriver là !
Belle Manip !!! Mais n’était ce pas votre but, Maître C.P ?
Bien que votre titre le laissât prévoir…

Je pense, mais j’ai envie de me tromper, que votre bonne raison, m’interdira l’accès à votre blog.
Alors, Maître C.P, gardez-vous bonne conscience ?

Reprenez le dossier et vous lirez, selon les dires des témoins que je ne peux citer ici, qu’un groupe de 10 individus rouait de coups de pieds Jérémy qui, ayant reçu les coups de couteaux, agonisait. N’est ce pas un acte de barbarie de ce groupe ? Doit-il rester impuni sous prétexte que seul Samson G. a porté des coups de couteaux ?

Quant à “l’IPJ”, les psychiatres et criminologues qui en font partie sont-ils des “pseudo scientifiques” ?
En tous cas, eux : ils ne se cachent pas sous des pseudonymes…
Et vos confrères, eux aussi inscrit au Barreau de Paris, ou de Cannes, sont-ils moins avertis que vous sur le fonctionnement de la Justice Française?
Ils ne se cachent pas eux non plus…

Cordialement

Sylvain

673. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:24 par sebxl

Florian, la barbarie a une définition juridique précise. Le terme ne s’utilise donc pas a la légère dans un dossier.
Ignoble et tout ses synonymes bien entendu. Barbarie non.

Il ne s’agit pas d’une question de coeur mais de précision du professionnel. Si votre médecin vous dis que vous avez un “problème au bide” alors que vous avez une tumeur au foie, vous changerez de crèmerie à coup sûr.

674. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:26 par Bedidonc

74. Le Lundi 14 novembre 2011 à 12:43 par Bob ArdKor
@Renaud vous êtes emblématique, si j’ose dire. Pas une seule réfutation sur le fond, pas un argument, et une injure pour finir.
(Et elles sont où, au fait, ces “fautes de français” fantasmées ?)

Elles ne sont pas fantasmées, je les ai vues aussi.

Alors autant l’article peut être pris au sérieux (parce qu’à certaines réponses de Me Eolas aux commentaires, je me demande s’il faut oui ou non le prendre au sérieux, et puisque je ne le connais pas, je ne me permettrai pas d’affirmer le contraire - …) et comme un éclaircissement pour qui souhaite en savoir légèrement plus sur le droit et la justice (et autre), autant 95% des commentaires sont d’une stupidité effarante. Il semblerait que la partie commentaire soit une arène où s’affrontent les pro-Me Eolas et “les autres”, rejetés du blog (ce que j’en ressens).

Et ça s’insulte, et ça s’insulte. Voilà comment se déroulent les débats actuels. Je ne prendrai pas partie par crainte (haha) de me faire insulter à mon tour, ou même simplement bousculer. La belle rédaction de cet article de Me Eolas n’a d’égal, selon moi, que l’opinion énoncée dans ce commentaire :

28. Le Lundi 14 novembre 2011 à 12:04 par Thomas
Les commentaires de tes disciples qui disent amen à ton article trollesque, c’est un peu comme les personnes qui disent amen à l’IPJ… Les deux sont tout aussi manipulable, mais pas par la même secte.

675. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:31 par Liam

A sebxl et Jeanjean:

Merci pour vos commentaires respectifs. J’en prends bonne note et vous remercie de votre indispensable précision, pour rappeler qu’effectivement le jugement n’a pas encore eu lieu (question subsidiaire : quelqu’un sait-il quand ce jugement aura-t-il lieu?)

Mais, respectueusement, je vous ferai remarquer que si vous avez bien lu Eolas, vous n’avez pas compris le sens de mon bref message, qui visait en partie à rappeler à tout le monde que le sujet du billet de Maitre Eolas n’est pas juridique mais politique. D’ailleurs je note que vous vous gardez bien de répondre sur la seconde partie qui est la plus importante.

PS : moins de mépris dans vos prochains messages sera fortement apprécié. Merci de l’attention.

676. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:31 par ren87

Je crois qu’il serait bon de créer une loi contre les trolls, non?
Votre billet a été envahi par les trolls de l’association venus, tels des croisés, conquérir un territoire…
C’est bien dommage car au final ils vont réussir leur coup=> fermer les commentaires pour imposer leur point de vue.
Pour en revenir au billet en lui même, cela rappel la théorie générale du droit et cette distinction entre morale et droit, distinction qu’il serait bon de rappeler à certaines personnes.

677. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:33 par helenahaha

Je suis, comme je le disais plus haut, totalement d’accord avec vous et choquée par les propositions répressives de l’IPJ. En réalité, l’affaire en question ne m’intéresse pas, c’est surtout son utilisation et l’idéologie présentée par l’IPJ. Mais je voudrais juste avoir une précision. Comment ça se passe quand la chambre de l’instruction de respecte pas les délais, et que, il faut l’admettre, celà bouleverse le procès (même si je suis comme vous d’avis que la loi est la loi et que s’il existe cet article du CPP ce n’est pas pour rien). La chambre va-t-elle donc avoir des représailles? Simple curiosité de future juriste. Et Samson va donc être rejugé? Je ne comprend pas pourquoi “simplement, il sera libre”.

Deplus vous dites que la fonction de la justice est simplement rétributive, mais elle est aussi neutralisante non?

En tout, je me réjouie encore de voir qu’il existe des juristes objectifs. Sinon quel serait l’intérêt de la justice?

678. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:34 par Marcel

@Florian Rodriguez :

Que le meurtrier mérite de la taule, et ses camarades aussi, je pense qu’on est tous plus ou moins d’accord. Attendez le jugement, puisque visiblement il est prévu. Le meurtrier en a déjà fait 2 ans, mais il n’en est pas quitte pour autant : il sera jugé et condamné, peut-être à 2 ans, peut-être à beaucoup plus. Vous verrez bien. Pareil pour ses camarades : vous verrez bien quelles seront les sanctions. Peut-être qu’elles seront trop douces mais peut-être pas. À quoi bon crier à l’injustice avant le procès ?

Par contre, là où nous ne sommes pas d’accord, c’est sur l’instrumentalisation de cette affaire pour faire passer n’importe quelle pillule, et en l’occurrence le Pacte 2012.

Car en fait je vous le demande : si ce Pacte est si bon, juste, et logique que ça, à quoi sert cette mise en scène autour d’un fait-divers ? Le Pacte aurait pu se suffire à lui-même, non ?
Le fait de l’associer à un fait divers, raconté d’ailleurs de façon franchement litigieuse voire limite mensongère sur certains points, montre que l’on cherche à émouvoir les gens au lieu de les faire réfléchir.
On cherche à leur faire signer un “pacte” qu’ils n’auront même pas vraiment lu, sur lequel ils auront encore moins réfléchi, en l’associant à une grosse dose de pathos.

Le message, contrairement à ce que vous dites, n’appelle pas à la réflexion. Il présente une version très orientée d’un fait divers et dis en substance “si vous aussi ça vous a ému, signez là”.

Rien que sur le blog d’Eolas, il y a au moins une dizaine de personnes qui se plaignent de s’être “fait avoir”, d’avoir “signé trop vite” et “sans réfléchir”, après avoir vu la vidéo.

Le procédé est immoral. Il s’agit d’une manipulation volontaire des gens. Voilà ce que l’on critique. Pour le reste, que vous souhaitiez voir ces agresseurs en prison, personne ne vous le reprochera et nous sommes même tous plutôt de votre avis.

679. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:34 par Hadrien F

Quelle drôle de lecture. tout d’abord je tiens à dire “Maitre” que vous vous positionnez exactement comme tout bon réactionnaire. Au lieu de tenir une argumentation objective et sereine, vous ponctuez votre récit de sarcasme, d’ironie et autre formes d’humour dé-crédibilisant la thèse de l’explication honnête de l’arnaque de l’IPJ.

donc votre argumentation, en point par point:
Tout d’abord un acte grave, peut aussi signifier un acte solennel. Grave a plusieurs sens. Et si la gravité signifiait en effet les risques:
http://leplus.nouvelobs.com/contrib…
Quelqu’un qui dénigre son “employeur” risque en effet des conséquences.

Ensuite je vous site:
“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. “
Donc ce que vous dites c’est, si j’ai bien compris, que frapper une personne venue essayer d’amener la paix (un père flic, étonnant) de 5 coups de couteau dont 1 à la tête n’est pas un acte d’une barbarie inimaginable? Tout comme les personnes qui l’ont roué de coups de pieds une fois qu’il était au sol? Vous êtes avocat oui, mais vous vous permettez de juger quelque chose qui est à la liberté de chacun de décider: à savoir si tel ou tel chose peut être considérée comme barbare. Libre à chacun de décider.

“Violences volontaires en réunion ayant entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de 8 jours.”
Le jeune s’est interposé pendant la rixe, a essuyé des coups. Jusque là soit, c’est “commun”. Il a reçu des coups de couteaux. Mais ensuite ils se sont acharné à coup de pieds. C’est ça mon soucis majeur dans votre argumentation. Vous dites “1 seule parsonne l’a tué, pas 10” oui, je suis d’accord. Mais vous avez été plutot discret sur le fait que 8 personnes ont été mises en examen. Et sur ces 8, 6 seront jugée pour violence en réunion.

Donc Maître éolas, ces 6 personnes n’ont pas secouru la personne. Elles l’ont frappé quand elle était au sol alors qu’elle avait été poignardée a CINQ reprises. L’homicide volontaire, oui, pour une personne. Mais comment qualifier l’attitude des autre qui l’ont frappé alors qu’il avait déjà été poignardé?! Et que penser de la personne qui a caché l’arme? Effectivement les coups de canif étaient mortels. Mais comment les personnes qui l’ont tabassé APRES pouvaient le savoir tant qu’il était encore en vie et saignait?

je vous cite a nouveau:
“Donc s’il avait été établi que les coups portés par ce groupe avait occasionné la mort de Jérémy, ils auraient commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, sauf à ce que des faits objectifs établissent une intention de tuer.
Ce n’est pas le cas ici. Les coups fatals ont été portés par un couteau, et on sait que seul Samson G. les a portés. “
Ce que vous dites donc c’est que l’acharnement des jeunes sur le corps de la victime des que celui ci s’est écroulé n’avaient pas comme intention de tuer? c’est bien ça?

“Le 5 mars 2007 a été promulgué une loi modifiant la procédure pénale, prise à la suite de l’affaire d’Outreau. Elle a entre autres introduit de nouvelles procédures permettant d’assurer une meilleure surveillance des détentions provisoires, pour essayer d’éviter qu’à nouveau, des innocents puissent croupir trois ans en prison.”
La personne a reconnu les faits. Il y’a des témoins. Il y’a une arme. Il y’a un corps. Pourquoi rattacher ce cas avec celui d’Outreau? La présomption d’innocence est un concept politiquement correcte pour ne pas “vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué”. Il n’était pas innocent.

Ensuite quand vous reprenez l’argument de la playstation 3… vous dites:
“A votre avis, est-ce à cause de l’interdiction d’utiliser une Playstation 3 en cellule que 6 détenus se sont suicidés dans cette prison entre janvier et septembre de cette année ? “
Les gens qui commettent des crimes savent ce qu’ils encourent. Pour certains, c’est une routine, comme vous le mentionnez après pour les récidiviste pour vol. Mon problème et là: Ils ont renoncé à leur droit à l’instant où ils ont commis un crime. Ils sont emprisonnés à causes de LEURS actes aux frais des contribuables. Ils ont possiblement détruit mentalement leur victimes pour le reste de leur vie et en ont poussé certaines au suicide ou pire. Et ces personnes là devraient avoir tout le confort qu’ils méritent?
Donc la pétition:
Le premier point de la pétition est obscur mais ils semblerait qu’une personne en isolement soit moins nourrie. Là effectivement, ce n’est pas une bonne chose. Après il faut se demander quoi faire aussi à leur place. Si la personne a été mise plusieurs fois à l’isoloir, que faire de plus pour éviter qu’elle y retourne? Comme vous l’avez dit, il y’a un manque de place. Donc on peut difficilement imaginer un isoloir pour toute la durée de la peine pour quelqu’un qui pose systématiquement des problemes.

Le deuxieme point, je cite:
“Comment cette admi­nis­tra­tion peut refu­ser les PlayStation et autres effets per­son­nels de ceux qui sont trans­fé­rés à Corbas,”
Effets personnels maitre. effets personnels. Il semblerait que vous aussi jouiez avec la “Vérité”.
“Alors arrê­tez de nous mettre des pres­sions et la trique, on a le droit à des can­ti­nes comme dans toute autre prison de la région, de France et de Navarre ! Par exem­ple : des PlayStation, X-box, chaî­nes stéréo, vien­noi­se­ries, pâtis­se­ries et autres parce qu’il y a une sacrée liste à faire !”
Personnellement quand je m’ennuie chez moi, je lis. Au petit déjeuner je mange du pain. Et je ne suis pas en prison. Pourquoi donner à des gens des privilèges peut être superieurs à ceux qu’ils auraient hors de la prison?
Pour ce qui est du point 3, il est une part à faire entre le loisir et la pratique sportive pour la santé. je n’ai aucun avis sur ce point.
Pour le point 4 je les cite car c’est vraiment magique:
“Dans une réu­nion, nous avons posé la ques­tion de savoir pour­quoi nous n’avons pas de pâtis­se­rie ou de brio­che en can­tine. La réponse de M., res­pon­sa­ble péni­ten­tiaire : vous avez le temps en cel­lule de vous faire des gâteaux, il y a des recet­tes dans le jour­nal péni­ten­tiaire. Nous lui répon­dons que nous sommes pour cer­tains tra­fi­quants, bra­queurs, voleurs. Et non pas des pâtis­siers de métier, d’autant plus qu’il n’y a aucun ingré­dient en can­tine à part farine et sucre vanillé. Ses répon­ses qu’elle les garde.”
Ce que je trouve vraiment amusant à titre personnel c’est qu’au lieu de TRAVAILLER (car ils s’ennuient) pour améliorer leur cadre de vie (confection de pâtisseries), ils demandent clairement tout au long de la pétition à ce qu’on leur offre des pâtisseries et l’accès à une console de jeu vidéo. Quand je vois ça, ça me hérisse.
Enfin le point 5: Certes le gardien a une responsabilité. Mais apparemment des prisonniers faisaient pression à un autre prisonnier. Mais depuis combien de temps? Car le prisonnier a demandé à aller en isolement le jour de son suicide. C’était manifestement un appel à l’aide mais pourquoi avoir attendu que cela soit insupportable pour poser la requête…

Donc voilà pour la pétition. Effectivement il y’a des choses qui paraissent cohérentes et logiques. Mais quand on regarde la totalité de la demande j’en suis venu à penser qu’ils émettent bien plus de besoin de confort plutôt que des besoin “vitaux”.

Ensuite je vous re-cite:
(vous réagissez à la mention de l’homme interpelé 97 fois)
“Plus sérieusement… Non, en fait, je ne peux pas prendre ce genre d’affirmation sérieusement. Tenez, voici un homme qui cette semaine s’est pris un an ferme pour avoir volé 2 euros de bonbons parce qu’il avait 15 mentions sur le casier. Non mais allez un peu voir des audiences correctionnelles, au lieu de gober des énormités pareilles. Là, la démonstration va consister en prendre une exception pour faire croire qu’elle est révélatrice de la généralité.”
Là encore maitre, votre intervention me désoriente. 15 mentions sur le casier. QUINZE! Donc oui il a essayer de voler 2€ de bonbons. Mais il a des antécédents. Si il avait essayé de voler le sac d’une vieille dame et qu’il l’avait fait tomber entrainant ainsi sa mort? Si il avait volé quelque chose de plus gros? Ce qui a été sanctionné c’est son acte et le récidivisme qui l’appui. Pour avoir cotoyé un des “Boss” de la police marseillaise, il est complètement dégouté par ces commissariat et prisons moulins où les gens rentrent pour en sortir. Au bout d’un moment il faut que les gens prènent conscience de leur actes.

Ensuite maitre vous tentez de revenir sur la protection des citoyens par la justice que clame l’institut….
je vous cite:
“Protéger suppose une antériorité du danger, d’empêcher un dommage de survenir. La justice, par sa nature même, n’intervient que pour réparer, donc a posteriori.”
Qu’il est naïf de penser ça. La loi du Talion n’existe pas en France. Il n’y a pas de dent pour dent. Le fait d’emprisonner quelqu’un n’est pas vraiment une justice car, pour un homicide volontaire avec préméditation sans circonstances atténuantes, la personne savait très bien ce qu’elle faisait. Et elle a pris quelque chose qu’elle ne pourra jamais rendre à la personne à qui elle l’aura pris: La vie. Donc la justice des proches, si elle voulait être juste dans le sens d’équitable, exécuterait le meurtrier. Mais ce n’est plus le cas. Elle l’enferme. C’est une maigre consolation pour la famille. Donc le principal de la peine c’est l’état français qui est le principal interessé. En effet c’est de la protection/prévention. Enfermer un meurtrier récidiviste 30 ans, pour son “dernier meurtre”, ce n’est pas de la justice pour la dernière famille, non. C’est pour l’empécher d’avoir la possibilité de recommencer. C’est de la prévention. Et donc de la protection. Car certes on espère que la prison peut dégouter quelqu’un à récidiver, mais surtout ça lui enlève la possibilité de le faire. Donc à mes yeux votre argument est complètement hors sujet. Les victimes n’ont d’ailleurs le droit de ne faire appel que sur les dommages et intérêts, preuve irréfutable que la durée des peines de prison servent aussi à la préention et donc protection des citoyens.

Enfin bref je commence a fatiguer. Mais bon la lecture d’une des dernières phrase montre à quel point vous êtes “engagé”.

Votre message est vrai sur certaines choses. Le père de famille a utilisé des raccourcis. oui. Mais un vraiment gênant: lorsqu’il a dit que le meurtrier avait été libéré, ce qui laissait à penser qu’il était lavé de tout soupçon. Ensuite oui l’IPJ a bien su s’approprier le sujet sur le coté mélo. Je suis tout a fait d’accord avec vous. Votre magnifique tir sur la CNIL m’a fait vraiment sourire soit dit en passant.

Mais pour ce qui est du fond de ce que dit le père de famille, aussi mal dit ou trop orienté que cela ait pu être, son fils est mort, le meurtrier n’est pas en prison et les complices du meurtrier sont aussi libres. Et ça me dérange. Surtout le fait de considérer que des gens qui se sont acharné sur un corps inanimé ne puissent pas être accusé de tentative de meurtre.

Ensuite pour ce qui est du pacte, je l’ai lu et il est relativement light. Je pense qu’au lieu d’attaquer tête baissée “la pub jérémy pour le pacte”, vous auriez du directement attaquer le pacte en lui même et ce en se basant uniquement sur des chiffres. Et non sur ces jugements de valeurs que vous reprochez à “l’autre camp”…

A.

680. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:35 par Tristan

J’attends de voir les amis de l’IPJ demander à la Justice d’emprisonner leur fils, leur frère, leur grand-mère avant le procès, et de les coffrer pour un crime qu’ils n’auront pas commis.
A moins qu’ils croient que parce qu’ils sont partenaires de l’IPJ ils seront immunisés ? Une justice à deux vitesse, en somme ?

681. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:38 par Jeff

Bonjour,
Je ne suis pas comme vous, un virtuose de la justice, mais je m’amuse de voir un gourou et ses disciples s’auto-congratuler et défendre une décision de justice en s’appuyant sur les textes de loi la constituant.
Ce sont justement ces textes qui sont critiquables et qui par votre implacable logique vous amènent à commettre….. Une injustice.
J’espère que vos réussites vous laisse dormir en paix.

682. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:42 par Spike

@Liam:
Il était indispensable de “déconstruire” la video
1) elle cachait ce qui était le plus important : il SERA condamné
2) tout porte à croire qu’elle a romancé les faits pour plus d’impact : les violences avec ITT > 8 jours sont pour les autres agresseurs et non pas pour l’agresseur “principal”
3) elle est la base de 99% du buzz

Maintenant la peine d’un père tout aussi horrible qu’elle soit ne doit pas entrainer un “emballement” législatif qui pourrait être LAAARGEMENT pire que le mal (voir : http://www.maitre-eolas.fr/post/201… qui a entraine en cassation la libération “automatique” de toute personne condamné pour “inceste” => NON LIEU !!)

683. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:42 par Jacques Thomet

Tu ne fais que des effets de manche, comme au prétoire, sans aucune commisération pour ces parents privés de leur fils tué comme une bête (pire en fait que dans les abattoirs). Au contraire, tu les moques dans ton charabia pseudo-juridique. Honte à ton discours, maître de rien d’autre que de ta sinistre complicité avec l’horreur. Je signe de mon nom, avec mes coordonnées.

684. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:43 par billy1789

En France, les juges, les avocats et autres juristes se placent au-dessus de la loi. Pourquoi ne sont-ils pas sanctionnés quand ils font preuve d’incompétence? J’ai constaté à plusieurs reprises, que des décisions de justice, aberrantes et iniques avaient été prises, dont les conséquences ont été tragiques pour des gens honnêtes non coupables. Le ton condescendant et sarcastique de Me Eolas pour l’IPJ est le reflet même de cette caste qui défend au détriment ‘des autres’ leurs privilèges. Ils ont peur de voir leur pouvoir mis à mal.
Je pourrais dire que le billet de cet avocat représente aussi de la manipulation; mais les gens qui ont eu affaire à la justice de près ou de loin et qui ont été bafoués, ceux là ne se laisseront pas manipuler et signeront le pacte.

685. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:43 par billy1789

En France, les juges, les avocats et autres juristes se placent au-dessus de la loi. Pourquoi ne sont-ils pas sanctionnés quand ils font preuve d’incompétence? J’ai constaté à plusieurs reprises, que des décisions de justice, aberrantes et iniques avaient été prises, dont les conséquences ont été tragiques pour des gens honnêtes non coupables. Le ton condescendant et sarcastique de Me Eolas pour l’IPJ est le reflet même de cette caste qui défend au détriment ‘des autres’ leurs privilèges. Ils ont peur de voir leur pouvoir mis à mal.
Je pourrais dire que le billet de cet avocat représente aussi de la manipulation; mais les gens qui ont eu affaire à la justice de près ou de loin et qui ont été bafoués, ceux là ne se laisseront pas manipuler et signeront le pacte.

686. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:46 par SUrikaat

Voilà ce qui révèle les vraies qualités qui font de vous un excellent avocat.

Prêt à défendre le diable, vous faites honneur à votre caste.

Mais ne vous y trompez pas, monsieur est un escroc professionnel, c’est normal il vit de cela.

Et ça buzze en plus. Etes-vous devenus si imbéciles à force de vous croire “érudits” à lire l’internet d’actualités?

Ce crime est ignoble, et restera impuni, c’est ce qui blesse tous ceux qui connaissent l’affaire. Vous ne démontez pas grand chose, maitre Eolas. Vous cherchez juste à gagner de la notoriété, et donc de l’argent. Vous êtes juste un avocat. Voilà.

A vomir tout-court.

687. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:46 par Spike

@Mr21 : 614 - pour le coup je te conseille cette lecture :

http://www.maitre-eolas.fr/post/201…

On se fout de qui est derrière le masque …

688. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:46 par Firewall

Me Eolas permettez moi de vous dire que vous n’avez STRICTEMENT RIEN COMPRIS quant à la porté du PACTE 2012.

Le PACTE 2012 n’a pas été créé pour une seule affaire dont vous essayez tant bien que mal d’expliquer par A+B que les avocats et la justice font leur boulot.

Il s’agit d’une accumulation d’affaires criminels qui chaque année défraie la chronique; chaque année des faits divers de plus en plus nombreux de multirécidivistes en tout genre (vol, meurtre,viol etc…) défendu corps et âme par des avocats avides d’argent et de reconnaissance, une justice aux aboies en manque de moyens; des criminels relâchés fautes de places de prison; des avocats qui tentent de dérégler le système et entraver le travail des policiers en fesant voter des lois pro agresseurs. Une justice de plus en plus laxiste qui encourage les criminels à recommencer.

Me Eolas, je ne vous souhaite pas qu’un membre de votre famille subisse les mêmes choses que le fils de Mr Censier. La libération du meurtrier est une insulte pour la famille de la victime.

Pour info, la télé en prison est moins cher que dans un hôpital, la nourriture selon mes informations est bien meilleur en prison qu’à l’hôpital. Méditez sur ceci au lieu de plaindre les 6 suicides en prison, taux pas plus elevé que chez France Télecom (pourtant eux n’avaient rien à se reprocher).

689. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:48 par MakADames

5 ans d’existence pour la PS3 et encore un scandale de plus sur la violence des jeux vidéos à son actif.
Je le fais bien dites ? J’arrive bien à tout mélanger ?

690. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:50 par sebxl

@Liam: De rien.

Je retourne la question. Si le billet d’Eolas est politique et correspond a une vision de la justice que je partage et qui est en lutte permanente contre la justice vengeance que réclament certains (que je ne qualifieraient pas), qu’en est il de l’intervention du père et de l’ “institut”? Quand on décortique l’affaire comme l’a fait Eolas, en quoi les propositions de l’institut aurait elles aidées?

On a ici affaire a un primo délinquant, a l’application à la lettre de la loi tant sur le fond (“barbarie”, meurtrier unique) que sur la forme (2 ans de préventive + délais de 3 mois pour répondre). La Justice (l’institution) a failli. Surement pour une mauvaise raison mais loin du laxisme ou du manque de considération pour les victimes. La justice est en ruine par manque de moyen, notamment de personnel.

On ne compte pas les dossiers d’un juge. On compte ses armoires de dossier.

Bref, l’ “institut” communique la douleur légitime d’un père pour appuyer sa vision de la justice alors que celle ci n’a aucun rapport et n’apporte pas de solution réelle à ce cas précis. La qualification, non juridique, d’instrumentalisation est constituée.

PS: désolé pour le “mépris”, c’étais plus de la froideur en cas de troll. Une espèce qui pullule en ce moment. Salutations et bonne nuit.

@Jeff: Si c’est les textes que vous détestez, ne crachez pas sur juges, policiers et avocats mais sur le législateur. Gardez des postillons pour vous mêmes car vous l’avez élu.

691. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:51 par Pro Libertate

Cher maître,

J’ai lu votre très long texte très attentivement. Je constate que vous ne faites que confirmer ce que dit le père de la victime:

Le criminel a été libéré, il n’a pas subi la moindre punition pour un meurtre gratuit et la société n’est pas protégée de ce psychopathe, qui participe à des bagarres et frappe un homme inconnu avec un couteau. A cause d’une faute de procédure sensée protéger les innocents. Je comprends parfaitement les motifs pour ce genre de lois, mais là, ce n’est pas un innocent qui a été libéré, mais un meurtrier. Et la personne qui a causé ce désastre judiciaire n’a probablement aucune suite à craindre.

Ce que je trouve le plus hallucinant, c’est que vous ne compreniez même pas qu’on puisse trouver scandaleux qu’un meurtrier puisse être relâché si facilement, que vous accusez ceux qui s’en plaignent comme des abrutis ignorant qui ne comprennent pas que la loi a été respectée à la lettre.

Si cela était conforme à la loi - et je vous crois sur parole - c’est que LA LOI EST MAUVAISE! Et c’est justement ce que dit cette association. Elle ne dit pas que les choses n’ont pas été faites selon les règles en vigueur, mais qu’il faut changer la loi!

Il y un très, très gros effort à fournir pour assurer qu’on ne punisse pas un innocent, c’est évident. On n’inflige pas non plus des peines fatales justement parce qu’il peut toujours y avoir erreur judiciaire. Par contre une fois qu’on a des preuves suffisantes - voire un aveu complet - il est absolument impensable qu’on laisse filer le criminel, faute de procédure ou non!

Il faut punir celui qui a violé la procédure avec une amende, éventuellement le virer de son poste, voire le mettre en prison si c’est vraiment grave. Mais pas libérer le criminel avant qu’il soit jugé selon les règles. Si le juge estime finalement que les preuves ne sont pas suffisantes, c’est s

Est-ce que vous savez encore à quoi sert la loi? Ce n’est pas cet abstrait outil de pouvoir de l’Etat que vous présentez. Pour vous, la loi, c’est la loi, il n’y a donc pas à se poser des questions.

Pourtant, à la base, la loi, c’est un ARBITRAGE qui intervient quand un tort à été commis contre quelqu’un.

Elle sert à rétablir la justice et ceci exige de DONNER SATISFACTION AUX VICTIMES DE CRIMES!

Le traitement du criminel sert à:

  1. 1 l’empêcher de commettre d’autres crimes
  2. 2 punir le criminel pour donner satisfaction à la victime ; idéalement, forcer le criminel à faire RESTITUTION dans la mesure du possible
  3. 3 à rééduquer le criminel, en espérant qu’il ne va pas récidiver, non pas pour aider le criminel, mais pour éviter à la société d’avoir à s’en occuper à nouveau

L’idée qu’il devrait être « utile à la société » est totalement idiote et abjecte. Nous ne sommes pas ici pour être utile à quelqu’un d’autre, nous sommes ici pour vivre et ceci selon nos désirs individuels, en évitant simplement de faire du mal à autrui.

Nos droits sont réciproques : on respecte le droit d’autrui parce qu’eux respectent les nôtres. Et on les perd à mesure qu’on viole les droits d’autrui.

Le point #3 est évidemment illusoire dans le cas de psychopathes, donc de personnes qui ne ressentent aucune empathie envers autrui, donc des gens capables de tuer de manière brutale, qui peuvent tuer des enfants, qui commettent des actes de violence gratuite, qui pratiquent la torture sur leurs victimes. Ces personnes ne peuvent pas être réhabilitées, c’est totalement illusoire. En les relâchant, ils vont tous récidiver tôt ou tard.

Et pour finir, juste pour enlever toute illusion sur le fait que l’on puisse ignorer la douleur de la victime pour appliquer une pseudo-justice qui n’en mérite pas le nom : il est bien clair que sous les conditions expliquées, si quelqu’un touchait à ma fille, qu’on trouve le criminel et qu’on le relâcherait pour faute de procédure – malgré un aveu - je peux vous assurer que j’apporterais la preuve que ce n’est pas une bonne idée d’ignorer les victimes. La justice a terriblement tort de se moquer des gens qui se sentent bafoués par la justice dans un cas aussi grave !

Meilleures salutations.

692. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:56 par ren87

@DukeAtreide

L’adage “nul n’est censé ignoré la loi” ne veut pas dire que les citoyens doivent comprendre et connaitre la loi mais que les citoyens ne peuvent se prévaloir de ne pas connaitre une loi pour y échapper sinon sa serait trop facile (ex: un voleur n’aurait qu’à dire “je ne connaissais pas la loi” pour ne pas être condamné…)

Prends le temps d’aller à la bibliothèque universitaire ou classique, section droit et ouvres des livres de théorie générale du droit.
Il faut connaitre les bases (théorie général du droit pénal, droit des contrats, droit civil) pour ensuite comprendre les articles techniques d’un code sur Légifrance (on ne devient pas professionnel du droit en claquant des doigts sinon je me serais bien passé des 7 longues années d’études).

Pour billy1789 et jacques thomet : sérieux! vous avez que ça à faire? troller à 1h du matin? mais allez faire quelque chose de votre vie au lieu de ruminer votre pseudo rancœur. Toujours à répéter les mêmes phrases sans arguments, sans fondement. Pas une place pour l’intellectuel c’est malheureux, on dirait les villageois du moyen age criant “a mort” sur la place publique. Les gentilles victimes contre les méchants juges et avocats, vous êtes pathétiques, tout comme cette association qui récupère la douleur d’un père de famille pour brandir des arguments fallacieux.

693. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:57 par Hedgard

Bonjour !

J’avoue avoir signé le pacte après avoir vu la vidéo, ayant été touché par les “arguments” (qui a la lecture de l’article de ce blog perdent leur force, ayant été analysés et extirpés de leur contexte émotionnel). J’ai trouvé la lecture de l’article très intéressantes, tout comme celle de certains commentaires, notamment le #609.

Je n’ai jamais été personnellement été confronté à la Justice (comprendre : impliqué dans un processus visant à établir la culpabilité ou l’innocence d’un citoyen). Ma seule contact avec les forces de l’ordre se résume à une fouille corporelle en pleine alors que j’avais le visage tordu de douleur par un panari (j’allais justement me faire soigner) agrémentée d’incitation à insulte à agent; j’ai aussi été victime d’une agression physique m’ayant laissé une cicatrice légère au visage et ayant fait l’objet d’une plainte (qui n’a jamais donné suite à un jugement ou à une amende d’après mes informations, mais j’admets la difficulté de retrouver le coupable, n’ayant pas pu l’identifier).

Bon, sur ce, avec mon expérience, j’aimerais parler de deux choses.
1) Le détournement d’un acte juridique au profit d’un institut aux motifs qui m’apparaissent (à moi, mon jugement, je ne dis pas que j’ai absolument raison) douteux. J’ai retiré de ma lecture que la vidéo présentée par la victime ne constitue pas un compte-rendu objectif des faits, et je ne considère pas cette vidéo comme un argument valable pour inciter ma personne (mes concitoyens ont un cerveau, je les laisse juges) à soutenir l’IPJ.

2) Cependant, , et là j’ouvre un autre débat, je pense (mais j’aimerais bien entendre des arguments des deux parties) que le système judiciaire actuel ne suffit pas à répondre aux besoins de la société moderne. J’entends par là que le fait qu’un homme ayant tué un autre homme devrait être puni, non pas pour remplacer la victime, mais surtout pour éviter une récidive. Dans le respect de ses droits, bien évidemment. (le présumé coupable, je trouve toujours ça bizarre… on ne sait pas mais on présume, donc vu qu’il n’y a pas de fumée sans feu, on a raison…). Toutefois, dans un cas où le citoyen accusé a fait des aveux, et ou sa culpabilité est établie par les faits, j’estime personnellement qu’il est injuste qu’un vice de forme (et non pas de fond) lui permette de subir une sanction atténuée.
Toutefois, je ne suis pas juriste, et débattre d’un sujet aussi complexe n’est pas de mon ressort. La lecture de cet article m’a seulement inspiré la question suivante : quel est le rôle de la Justice à l’heure actuelle ? (l’impression générale que j’en ai n’est pas très flatteuse… en bon mou du bulbe que je suis, sans doute).

694. Le mardi 15 novembre 2011 à 00:58 par sebxl

j’allais me coucher et je vois ca:

Pro libertate: “2 punir le criminel pour donner satisfaction à la victime”

NON NON et NON. la cause de la punition du criminel n’est en aucun cas la satisfaction de la victime! Dans quel donjon SM vivez vous?

695. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:12 par Machin

Bah le problème c’est pas que le gus ait été libéré sous contrôle judiciaire. (Et déjà croupir deux ans en tôle alors qu’on est présumé innocent, je trouve ça beaucoup)
Le cœur du problème c’est qu’au bout de tout ce temps, il a pas encore été jugé.

Il y a pas déni de justice, il n’y a tout simplement pas encore eut jugement.

696. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:12 par Marcel

@Hedgard et Pro Liberate : Le criminel a été libéré… PROVISOIREMENT ! Il va être jugé et, probablement, condamné et punis ! Pour l’instant, il n’a été libéré que de sa détention PROVISOIRE en attendant le procès. D’ailleurs Pro Liberate j’ai du mal à comprendre comment vous pouvez dire le meurtrier n’a “pas subi la moindre punition” alors même qu’il a déjà fait 2 ans de prison AVANT MÊME D’ËTRE JUGÉ !!! Mais enfin que voulez-vous de plus ??

Normalement, on n’enferme PAS un gars avant de le juger. Aucune démocratie ne fait ça. Aucune. La détention provisoire est une EXCEPTION, elle doit être la plus COURTE possible, et elle ne présage pas de l’issue du procès.

@Firewall, 708 : Si le Pacte n’est pas lié à cette vidéo, pourquoi l’IPJ a-t-il décidé de faire cette vidéo virale et de la lier à son Pacte ? Ce n’est pas nous qui avons lié ces deux événements, c’est l’IPJ qui l’a fait, à des fins totalement “publicitaires”. Et je trouve le procédé malsain et immoral. C’est de la manipulation pure et simple.
Que l’IPJ défende son “pacte”, aucun soucis, perso ce pacte je le trouve idiot mais chacun défend ce qu’il veut. Mais ce qui est dégueulasse, c’est de manipuler des gens en liant son “pacte” à un fait-divers raconté de façon hyper orienté dans un style larmoyant pour attirer des signatures par sympathie.

Vous savez pertinamment que les 3/4 des gens qui ont signé (au minimum) l’ont signé par sympathie pour le père de la victime (qu’ils ont cru sur parole alors que d’ailleurs certains passages sont carrément mensongers), et pas pour leur adhésion au contenu du pacte, qu’ils n’ont pour la plupart même pas lu. C’est ça qui est parfaitement malhonnête sur le principe.

697. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:26 par PL

Votre démonstration juridique est parfaite, vous êtes un spécialiste du droit

Cependant, le droit baigne dans l’aberration : la loi est mauvaise, il faut la changer
on ne signe pas le pacte en pleurant avec ce père de famille, on signe le pacte pour que la justice soit appliquée et que les lois soient modernisés

Et je rajouterai, quel mépris en affirmant que ce n’est pas une barbarie. Rien qu’un coup de couteau constitue une barbarie monsieur, ayez un coeur

698. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:29 par PBELLE

Ce qui est certain, c’est que votre profession a un bel avenir… vous autres « avocats » n’êtes pas prêts d’être au chômage étant donné que de plus en plus de vols, viols et crimes sont commis dans notre belle société moderne. Heureusement, leurs auteurs seront bien défendus. Après tout, les volés n’ont qu’à pas tenter les voleurs, les violés n’ont qu’à pas attirer les violeurs et les assassinés n’ont qu’à pas se trouver sur le chemin de leur assassin.

699. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:29 par Eloi S

Méfiez-vous aussi de “SOS Education” qui a balancé exactement le même type de vidéo (voix off + texte) même raccourcis populistes même inclinations extrémistes… ils ont probablement le même chargé de com’

Merci pour cet article qui vient appuyer ce que j’en disais déjà…

700. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:31 par Marcel

PL : Vous êtes rigolo.

Après l’affaire d’Outreau, tout le monde a hurlé “la loi est mal faite, il faut la changer.”

Maintenant que la loi a été changée dans le sens voulu, les mêmes gens hurlent “la loi est mal faite, il faut la changer”, sous-entendu, revenir au texte pré-Outreau.

C’est super, dites-moi, de voir une société qui avance…

701. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:31 par Bidou

Mouais, je n’ai pas lu les 500 commentaires avant moi, à peine la vingtaine de premiers, et de ce que j’ai lu de ce texte, des commentaires et des interventions en commentaire de Maître Eolas (pour qui j’avais beaucoup d’estime il y a encore un an de cela, mais que j’ai fini par considérer un peu à la même valeur que doc de Fun Radio pour les médecins) m’a conforté dans l’idée qu’il était grand temps de réformer le système judiciaire.

Il y a de plus en plus de gens pour qui la Justice n’en est plus une, et ce n’est pas en les traitant de cons parce qu’ils soutiennent un pacte qui a leurs yeux semblent être la voie à prendre, et ce même si le truc cherche à les instrumenter, que ça sera plus intelligent pour autant. Sur ce coup-là, je suis extrêmement déçu.

Maintenant, pour avoir eu, ma famille, mon entourage et moi, à faire avec la justice et ses jugements à deux balles, une chose est certaine, le jour où un de mes enfants (ou mes proches, ou un ami cher) se fait tuer de la sorte, c’est moi qui aurait besoin d’un avocat, parce que mon juge se sera appelé Desert Eagle .50AE. Et le vrai problème de la justice, c’est que de plus en plus de gens pensent comme ça, et que quand ça va être mis en pratique, la justice n’aura plus aucune légitimité, tout comme l’État, pas foutu d’assurer ses services régaliens.

Ce genre de pacte, c’est une soupape de sécurité, la mépriser, c’est l’obstruer sciemment. Il ne faudra pas s’étonner des conséquences quand tout va péter.

PS : Je m’en fous que certains me voient comme un con ou autre à vrai dire, je ne vis pas pour eux.

702. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:38 par Onizuka

Il a peut-être fait une analyse plus objective, et peut être a-t-il raison sur le fond. Mais son discours teinté de moqueries n’est pas vraiment convainquant, j’ai ainsi du mal a lui accorder tout le crédit qui peut-être lui reviendrai.

703. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:39 par Jack

Bien le bonjour,

Bon je vous avoue que je n’ai pas vraiment lu tout les 723 commentaires ci-dessus, peut être que quelqu’un l’a peut être déjà dit, mais n’oublions pas que pour une info on est capable de lui faire dire ce qu’on veut. Je ne suis pas du tout dans le domaine juridique, justice etc, mais voyons plus loin que le bout de notre nez et allons un peu plus au bout des choses, comme le souligne Maître Eolas, des fois on peut avoir des surprises, en exemple, même si ça reste du côté humoristique, ça : http://9gag.com/gag/565437

Comme quoi on nous prend pour des pions et on nous va nous expliquer comment penser, je dis non! Mais je n’ai pas la science infuse, donc que chacun pense ce qu’il veut, il faut bien débattre certes, mais ne tranchons pas trop vite.

Au plaisir.

704. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:41 par YVES

J’ai tout lu… Beaucoup de choses sensées…
Pour résumer : la loi a été appliquée, mais certains ne sont pas satisfaits de la loi, et demandent qu’elle soit changée. C’est leur droit… Même s’ils ont torts. C’est la démocratie.
D’où l’intérêt de débattre. Ce qui me gêne c’est l’anathème et le procès en “connerie” fait à ceux qui ne sont pas d’accord avec le Maître… Ils ont aussi droit à la parole tant qu’ils respectent la loi…

705. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:42 par Daria

@671, Never :
En guise de maghrébins/africains de banlieue, c’étaient des gitans du Gers… Vous avez pas l’impression de raconter n’importe quoi ?

706. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:45 par Ygal Levine;psychiatre

Il est évident qu’avec des “bavards de votre accabit ,rédigeant des torchons de ce tonneau , et appelés “blogs ” , les malfrats de tout poil ont de beaux jours de compassion et d’amour devant eux
Question subsidiaire : Si vôtre enfant avait subi le même sort ?
Vous dévoyez le sens des mots “des coups de pied et des coups de poing ne sont pas mortels en soi “. Je pratique le Krav Maga depuis 30 ans ( j’ai 55 ans )et je peux aisément vous prouver le contraire (En théorie bien sûr!)
Défendre de tels voyous et fustiger un père de famille meurtri à jamais , quel dévoiement de la noble profession d’avocat Au fond ,même Barbie a eu son avocat . Vergès , va !!!

707. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:46 par Jérém'

Bonjour maître,
Tout d’abord, merci pour l’ouverture de ce débat sur la crédibilité de l’IPJ que vous venez d’ouvrir en nous expliquant si bien cette affaire plus que médiatisée aujourd’hui.

Je citerai Nicolas Chambrier

“Transformer un coupable en homme repenti et plus tard utile, ÇA c’est utile à la société.”

je citerai maintenant l’infostat n°68.
“Parmi les 326 053 condamnés pour délits en 2001, 102 127 avaient déjà été condamnés au moins une fois sur la période 1997-2001 à une date antérieure aux faits sanctionnés en 2001, ce qui situe le taux de récidive à 31,3%.”

Je suis totalement ignare en matière de justice, et de déroulement d’application des peines.
J’ai signé le pacte de la justice, surement à tort, dans un seul but, prendre conscience qu’en effet, il y a peut être un mieux à apporter dans les types de peines destinés aux différents types de délits. Et que notre justice actuelle, bien que tentant de rester impartiale, manque peut être un peu de pragmatisme quant aux moyens à mettre en place pour “réinserer” un condamné dans la société…
La sensibilisation, la prise de conscience face au délit, la mise en situation, bref un travail psychologique personnalisé ne serait-il pas, dans un idéal d’application de la justice, le meilleur moyen de s’assurer une meilleure perennité des effets bénéfiques d’une condamnation, plutôt que de vouer un condamné à plusieurs années de purgatoire plus que “barbare et inhumain”?

A plus basse échelle, pourquoi simplement autoriser à des prisonniers télé et jeux vidéos lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, ce type de média peut remettre en cause les principes même de l’éducation de valeurs morales, sociales, qui font d’un enfant un homme sain et conscient du monde auquel il appartient, et de son implication dans ce dernier?
Livres, éducation, apport de connaissances générales et spécialisées, assistance social et conseils de réadaptation professionnelle… Aider à nos prisonniers pour nombre d’entre eux peu ou pas éduqués, les bases d’une vie en société, de façon à ce qu’ils aient les outils pour trouver une véritable vocation, une véritable place dans une société dans laquelle la plupart s’en sentent rejetés?

Je suis un peu hors sujet peut être… Mais la réflexion autour de la justice s’impose, peut être justement parce que le manque de place, et d’autres problèmes, influent sur le fonctionnement même de l’application de la justice d’aujourd’hui, d’après vos propres mots et vos propres recherches.
82.000, chiffre issu d’un rapport de l’Inspection Générale des Services Judiciaires de 2009, qui représente 13% des peines de prison ferme prononcées. Il est faux de dire que c’est uniquement faute de place que ces peines ne sont pas exécutées. Environ 30.000 d’entre elles ne le sont pas car on ne retrouve jamais le condamné. Les 50.000 peines restantes constituent le stock des dossiers en attente d’exécution (source : le lien précédent). La plupart de ces 50.000 peines seront exécutées un jour. Le délai de traitement est en effet problématique, pour le condamné lui-même au premier chef (il n’y a pas de victime dans tous ces dossiers, loin de là), qui a pu trouver du travail, se réinsérer et changer de vie quand vient l’heure d’exécuter sa peine. Résultat inéluctable de décennies de moyens insuffisants. Si vous ne voulez pas vous payer une justice digne de de ce nom, vous le paierez d’une autre façon.

“Le parc pénitentiaire fait 56 150 places opérationnelles au 1er mai 2011. Toutes ces places sont occupées, et plus encore : la population carcérale est de 64 584 personnes (au 1er mai 2011toujours) (taux d’occupation de 115%, avec les répercussions que l’on imagine sur les conditions de détention, qui vont un peu au-delà de l’absence de Playstations en cellule). Que propose l’IPJ ?- Ben d’exécuter ces peines, voyons. - Et comment ? - Ah mais vous allez nous lâcher avec ces satanés faits ?”

Alors oui, l’IPJ propose certainement un “pacte 2012” qui prône le tout répressif, et oui, il serait une bétise d’en arriver à cela.
Mais le malaise existe, et la justice mérite d’être repensée, au nom de la France, de notre France, mais aussi au nom de nos droits à tous, tant sur le banc de l’accusé, que sur le banc de la victime… Ne croyez vous pas?

708. Le mardi 15 novembre 2011 à 01:57 par Jerem'

A Ygal Levine,

Bonsoir,
Ce que maître Eolas expose ici, c’est le véritable problème que rencontre la justice aujourd’hui.

Oui cette histoire est horrible et démentielle, Mais le pacte pour la justice ne traite pas de l’affaire de Mr Censier….

Et Mr Censier, abattu par son chagrin, est submergé par ses émotions lors de la lecture de ce texte. Je suis certain qu’un psychiatre de votre envergure saura gré de reconnaitre que ce récit n’a pas été fait de sang froid, que la réaction est encore de l’ordre du Pathos, et qu’effectivement, la justice se doit de rester impartiale face aux sentiments, au préjugés, et à toute déviance ou fausse interprétation que l’esprit s’évertue à argumenter pour accalmer sa peine.
Oui, si Maitre Eolas avait perdu son fils sur ce pont ce jour là, il n’aurait certainement pas pu garder le sang froid dont il a fait preuve dans son billet face au meurtrier de son sang et au fait qu’il soit en liberté conditionnelle.

Cordialement.

709. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:11 par Compy

Bonsoir maître, ainsi qu’à tous les autres internautes ( je me suis arrêté au 100ème commentaire :p)

Je vous remercie d’avoir apporté une vision critique de cette vidéo avec une belle argumentation que j’ai trouvé très intéressante et agréable à lire. Toujours est-il que je n’ai pas changé d’opinion à cause de plusieurs délits impunis qu’ont subi plusieurs membres de ma famille. Et je reste convaincu qu’il faut être plus répressif et plus ferme avec les délinquants et les criminels.

Malgré cela, je trouve qu’il a été utile de dénoncer les méthodes douteuses de cette organisation. Aussi, je pense qu’il faut toujours des gens pour et contre pour établir un équilibre afin qu’il n’y ait pas trop d’extrêmes…

Sincères salutations.

710. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:13 par Charlo

Je ne suis pas juriste et je ne maitrise ni les procédures ni le vocabulaire de la justice mais voila ce que j’ai compris:
un homme est mort, l’assassin a avoué le crime mais il a été libéré…

Que peut on dire de plus?

711. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:13 par Charlo

Je ne suis pas juriste et je ne maitrise ni les procédures ni le vocabulaire de la justice mais voila ce que j’ai compris:
un homme est mort, l’assassin a avoué le crime mais il a été libéré…

Que peut on dire de plus?

712. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:13 par Crevek

{{ Question subsidiaire : Si vôtre enfant avait subi le même sort ?
Vous dévoyez le sens des mots “des coups de pied et des coups de poing ne sont pas mortels en soi “. Je pratique le Krav Maga depuis 30 ans ( j’ai 55 ans )et je peux aisément vous prouver le contraire (En théorie bien sûr!) }}

@Ygal,

Et si, et si… Et qui vous dit qu’il n’a pas à déplorer la perte d’un être aimé déjà ? Le fait qu’il n’aille pas dans votre sens ? C’est petit comme argument et ça ne tient pas la route.

Oui, les pieds et les poings peuvent tuer, mais le rapport du légiste a exclus que ce soit ces armes là qui aient tué, et a même affirmé que c’était que 2 coups de couteau sur les 5 qui furent mortels sans savoir lequel (comme quoi même un coup de couteau n’est pas forcément mortel). Alors avant de vouloir rouler des mécaniques avec “moi je” faudrait peut être lire en entier les informations fournis.

713. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:14 par Marcel

@Yves : Vous avez évidemment raison. C’est normal et même nécessaire, dans une démocratie, que certains puissent réclamer un changement de la Loi.

En revanche, je trouve malhonnête et immoral de leur part d’instrumentaliser un fait divers et de provoquer volontairement, dans l’esprit des gens, une confusion entre “signer une pétition de soutien à un père meurtri” et “signer une pétition de revendications politiques”.

Ce sont deux choses très différentes et la confusion volontaire des deux me paraît totalement malhonnête, malsaine, et pour tout dire, dégueulasse.

Vouloir ainsi manipuler les gens, profiter de leur empathie naturelle pour les utiliser afin de faire avancer son propre agenda politique, est un acte que je trouve parfaitement honteux et méprisable, quelque soit l’agenda politique en question (je dirais la même chose si j’étais d’accord avec leurs propositions).

714. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:16 par Marcel

@charlo : Ce qu’on peut dire de plus ?

Que cette libération est provisoire. Qu’il sera jugé prochainement et très certainement condamné.

Si vous avez raté ce passage, vous avez tout raté. Si vous ne l’avez pas raté mais l’avez volontairement omis, vous portez bien votre nom.

715. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:31 par V.B.

Merci pour cet éclaircissement nécessaire.
L’argumentaire fleurait bon les thèses du FN, mais il est difficile de rester objectif devant tant de pathos.J’espère que votre long article aura un effet sur la vitesse de diffusion de ce “pacte” sur facebook, parce que cela va vite, très vite…

Votre intervention nécessaire à rameuté l’intégralité de ces crétins de la fachosphère. Il est dommage qu’ils n’aient pas suffisamment de matière cérébrale pour pouvoir entendre vos arguments (sans parler de le comprendre)…

716. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:38 par charlo

@ Marcel
Je ne l’ai ni raté ni omis volontairement (bien que j’assume parfaitement mon nom)

Néanmoins, le problême reste le même: un meurtrier en liberté… (et je me fiche bien de savoir si c’est temporaire ou non)
Parcontre si cela ne vous touche pas plus que ça, effectivement, je reviens à ce que je disais: il n’y a rien d’autre dire.

717. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:46 par Kouett'

610 commentaires. À lire sur une tablette, ça nique les yeux.

Évidemment, je suis content de lire des arguments techniques contre cette vidéo et ce groupuscule néo-facho, et je partage l’avis global de Me Éolas. Mais je vote quand même à droite, et je trouve aussi des défauts au maître (qui n’en a pas? d’une certaine manière, ça le rend plus humain).
Amusant de voir autant de pseudonymes féminins jouer la carte de la sensibilité pour pousser à la signature. Un manque de réflexion de plus de la part des connards d’en face, qui considèrent qu’un homme ne peut pas avoir de sentiment de ce genre, et donc qu’il faut créer des pseudo-gonzesses pour attirer le chaland?
Bon courage pour la modération, et revenez un peu plus souvent ici, j’aime bien vous lire sur Twitter, mais un article plus construit, c’est agréable.

(malgré le pseudo, je suis un homme)

718. Le mardi 15 novembre 2011 à 02:47 par Nicolas

“En réalité, Jérémy Censier a reçu cinq coups de couteau dont deux mortels et des coups de pied une fois au sol. Voilà pour la “barbarie inimaginable”. Selon une technique qui sera employée tout au long, les faits vous sont cachés pour que votre imagination vole au secours de votre indignation.”
Je me foutais de l’institut pour la justice et de son pacte mais je viens d’aller le signer grâce à votre mauvaise foi scandaleuse. Vous avez perdu toute empathie avec votre besoin obsessionnel de “raison” (qui vous fait cruellement défaut).
Je compte sur vous pour me défendre comme vous défendez l’agresseur de Jérémy Censier quand je vous aurais mis 5 coups de couteau dont deux mortels et des coups de pieds (ou à votre famille, vous verrez, c’est plus douloureux).

719. Le mardi 15 novembre 2011 à 03:04 par Médé29

Bravo, Maître pour cette brillante démonstration,

Cependant, certains passages (et commentaires par la suite) m’ont mis mal à l’aise, tout autant que le fond de l’analyse.

Je m’explique, je trouve que vous utilisez tout autant la déclaration de Mr Censier que l’IPJ, il aurait été plus judicieux de démontrer la manipulation de Mr Censier par l’IJP sans pour autant l’accabler. De plus vous analysez (et de forte belle manière) une déclaration publique avec un œil de juriste (approche froide et distante des faits et des dires). Seulement, cette même déclaration ne viens pas d’un témoin devant le juge mais d’un père de famille profondément blessé par la perte d’un enfant et choqué par la lenteur de la justice, malgré cela vous lui reprochez de ne pas utiliser la bonne terminologie pour qualifier le crime, et vous allez même jusqu’à sous-entendre que c’est un menteur. Surement qu’une analyse psychologique de Mr Censier vous dira que sa tendance à exagérer les faits n’est juste qu’un mécanisme humain pour évacuer, douleur, frustration et colère.
Alors même que vous rappelez qu’il ne faut pas oublier la douleur de Mr Censier, vous l’oubliez vous même dans l’analyse de ses dires (en même temps je comprend qu’une déclaration dictée par les émotions est du pain béni pour un avocat) pour les manipuler comme vous le voulez.

Pour les quelques passages qui m’ont choqué, j’en avancerai qu’un (mon commentaire étant déjà bien long) : “Le scénario étant : un présumé innocent remis en liberté en attendant d’être jugé. Aux armes.” Le simple trait ironique de cette phrase montre le peu de respect envers une bonne partie de la population qui n’en pense pas moins, mais qui n’en est pas plus bête pour autant.

Je finirai par certains commentaires comme celui de Sursis à statuer (103) : “Les autres conservent provisoirement le bénéfice du doute, aussi longtemps qu’ils ne viennent pas répandre leur bile ici.” Sous entendu : “S’ils viennent me dire que j’ai tord c’est qu’ils sont demeurés, je sais que j’ai raison”.
Ou encore celui de Cym (108) “les mecs au rhétoriques grosses couilles, stetson et double colt me feront toujours crever de rire, presque autant que les mamans qui ont peur de perdre leurs enfants…” Si je cautionne la première partie sur l’absence de rhétorique autre que la violence de certaines personnes, les comparer à des mère de familles souvent mal ou peu informées est assez affligent.

Tout ça pour dire que je ne remets pas en cause le coté technique de votre analyse mais le fond de l’analyse (utiliser Mr Censier à vos fins)
Je vous prie de m’excuser d’avance pour la longueur de mon commentaire, du mauvais emploi de certaines terminologies, de mes nombreuses fautes ainsi que de la (pour certains) faiblesse de mon plaidoyer, je ne suis pas juriste, encore moins une homme de lettre, j’essaie juste de participer au débat avec mes faibles moyens.

Petite précision, je n’ai pas signé le pacte dénoncé ici et n’avais jamais entendu parlé de l’IPJ avant de lire cette analyse.

720. Le mardi 15 novembre 2011 à 03:06 par Grise

C’est drôle qu’un avocat aux positions si idéologiquement marquées se mette à faire la leçon sur les intentions (pourtant clairement exprimées dans le pacte et sans malice) d’un institut. Et pour le coup, je ne fais pas, comme vous le faite vous même à l’encontre de l’IPJ, un procès d’intention. Non. Il suffit de voir votre page Wikipédia et les comptes auxquels vous êtes abonnés sur Tweeter. CQFD.

Mes logiciels, comme mes clients, sont libres. Ce blog est délibéré sous Firefox et promulgué par Dotclear.

Tous les billets de ce blog sont la propriété exclusive du maître de ces lieux. Toute reproduction (hormis une brève citation en précisant la source et l'auteur) sans l'autorisation expresse de leur auteur est interdite.

Niveau d'alerte

Niveau d'alerte du cabinet (vert : pas d'urgence, blogage possible)

Le complot des élites

Lieu-commun.org

Vous avez trouvé ce blog grâce à

Blog hébergé par Typhon.com

Domaine par Gandi.net

Calendrier

« juillet 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

Contact